AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [JR] Tout va bien, je vais bien [Klemens/Esteban]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
"Pourquoi ? Je suis pas assez bien pour toi peut-être ?"

Il avait été légèrement piqué dans son amour propre et avait légèrement dérivé. Il préféra donc rebondir sur Sexy Witch et grimaça légèrement de dégoût à la proposition d'Esteban.

"Ah non, berk ! Pas de poupées. Y a aucun plaisir là-dedans. Et puis... je préfère chasser mes proies moi-même. Y a aucun mérite à avoir tout sans rien faire..."

Il poussa un léger soupir et exagéra volontairement son mépris pour la proposition. Avant que le sujet ne dérive à nouveau vers des choses sérieuses. Il fronça les sourcils et poussa un profond soupir ennuyé.

"Pas de chance en effet... On pourrait partir encore une fois peut-être... Mais ce serait lâche. Et tout recommencer à zéro... C'est pas ce que je veux..."

Il secoua légèrement la tête comme pour chasser ses mauvaises pensées et attrapa la bouteille de vodka. Il versa une grande rasade dans le verre de l'argentin avant de la vider d'une traite en portant le goulot à ses lèvres. Au moins, ça avait le mérite de faire oublier tout le reste.


Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Lun 11 Jan 2016 - 0:06, édité 1 fois

« Je n’ai jamais dit ça, au contraire… Mais j’aime faire durer le plaisir. »

Esteban haussa un sourcil suggestif. Il ne s’était pas trompé sur Klemens comme il le découvrait avec sa réplique suivante, c’était un homme qui aimait la séduction. Tant mieux, lui aussi.

« Au moins, on est d’accord là dessus. Une grande partie de l’intérêt réside dans la séduction. C’est un jeu, on perd ou on gagne, quel intérêt de savoir avant de commencer qu’on a déjà gagné ? »

La conversation tourna ensuite vers un sujet bien plus sérieux.

« Fuir… Des fois je me dis que c’est la bonne solution, j’ai longtemps hésité mais j’ai pris ma décision en entrant dans le Kraken, désormais c’est ici que se vit ma vie et j’ai bien l’intention de me battre ici comme je me suis battu là-bas. En espérant que la fin soit moins funeste. Comme toi, je n’aurais pas le courage de tout recommencer à zéro… Pour attirer le prochain dictateur, sans façon ! »

Il pouvait bien s’accorder un peu d’ironie, il n’était plus à ça près. Klemens versa de la vodka dans son verre avant d’approcher le goulot de la bouteille de sa bouche.

« Hey ! Ma bouteille ! T’es pas chier toi, j’aurais bien voulu la finir moi ! »

Il tendit un bras un peu maladroit vers la vodka.
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
"Faire durer le plaisir ? Pas trop quand même j'espère, c'est frustrant à la longue."

Il ne savait plus vraiment ce qu'il disait. Enivré par l'alcool, il se laissait aller comme il ne l'avait pas fait depuis longtemps. Retrouvant une certaine insouciance. Il hocha la tête pour acquiescer les paroles d'Esteban. Avant de reprendre un air grave lorsque la dictature fut évoqué.

"Chacun son truc... moi j'attire la mort. J'me demande c'est quoi le pire..."

Il poussa un soupir avant de vider la bouteille cul-sec. Ce qui lui valut une remarque cinglante. Il se figea, la bouteille vide à la main et un sourire mutin aux lèvres...

"Tu la veux ?"

Il l'agita de façon provocante sous le nez de l'argentin avant de la rapprocher vivement de lui. Entrant dans un jeu dont il avait à peine conscience.

"Viens la chercher !"

Un sourire espiègle sur le visage et les yeux brillants un peu trop pour que ce soit complètement innocent de sa part.


Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Lun 11 Jan 2016 - 0:06, édité 1 fois

Klemens n’avait pas tort, le jeu avait sans doute assez duré. Entrecoupé par la détention de Klemens, il n’avait failli pas voir sa conclusion arrivée mais finalement, elle semblait pointer le bout de son nez. C’était peut-être ça la raison qui avait poussé Esteban à rendre visite à Klemens.

« Ca a un côté sexy d’attirer la mort. »

Esteban était définitivement fait pour ce soir, jamais il n’aurait pu dire une telle chose en temps normal mais ça avait presque sa logique, il avait toujours été attiré par le danger et actuellement, Klemens puait le danger à plein nez.

Il avait été trop long à tendre le bras, sa réplique avait fait réagir Klemens qui avait vidé la bouteille et mise hors de sa portée. Néanmoins, Esteban ne s’avouait pas vaincu, il était arrivé avec cette bouteille, il repartirait avec. Il se redressa, une main sur la table pour se stabiliser, et tenta une nouvelle fois de s’emparer de la bouteille sous l’œil goguenard de Klemens. Oh, il n’était pas suffisamment enivré pour être dupe aussi c’est avec un sourire carnassier qu’il s’approcha de Klemens et qu’il lui lança :

« Tu me dois quelque chose, non, pour t'avoir apporté cette bouteille. »
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Il haussa un sourcil surpris avant de se reprendre légèrement.

"Ouai ben fait attention à toi quand même."

Il bougonna légèrement avant d'être à nouveau tiré de ses pensées morbides par Esteban et ses idées loufoques. Voilà qu'il semblait désireux de récupérer sa bouteille. Et c'était assez drôle de le voir batailler pour se lever. Il lui jeta un regard moqueur alors qu'il jouait innocemment avec la bouteille vide. Narguant un peu plus l'argentin.

"Et bien alors, on a du mal à tenir debout ?"

L'alcool aidant, son sourire goguenard s'agrandit légèrement alors qu'il éloignait un peu plus l'objet convoité de son propriétaire. Avant d'hausser un sourcil intéressé à sa remarque. Il se redressa légèrement et s'approcha doucement d'Esteban. Son regard dans le sien et ses lèvres à quelques millimètres des siennes.

"Tu as raison", lâcha-t-il dans un souffle.

Il se pencha un peu plus vers son compagnon de soirée, attrapa le devant de sa veste. L'agrippant légèrement pour l'obliger à se pencher davantage vers lui et venir susurrer suavement à son oreille.

"Et qu'est-ce qui te ferait plaisir en échange ?"


Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Lun 11 Jan 2016 - 0:06, édité 1 fois

C’est qu’il le narguait carrément le Klemens ! Il devait avouer que sa piètre tentative pour récupérer une bouteille vide n’était pas pour jouer en sa faveur mais il n’avait pas dit son dernier mot, provoquant Klemens de lui dire ce qu’il voulait.

La réaction ne se fit pas attendre et le souffle alcoolisé de Klemens vient s’échouer sur ses lèvres alors qu’il fixa le regard clair. Un sourire victorieux se dessina sur les lèvres d’Esteban, sourire qui se fana lorsque Klemens empoigna sa veste pour lui susurrer à l’oreille :

« Et qu'est-ce qui te ferait plaisir en échange ? »

Il s’était fait avoir à son propre jeu mais il n’avouerait pas sa défaite, c’était mal le connaître. Un instant l’idée ridicule de lui demander la bouteille vide lui traversa l’esprit, il aurait aimé voir le visage de Klemens à cet instant. Il avait cependant trop envie des lèvres du polonais pour pouvoir s’en tirer ainsi.

Sa marge de manœuvre était plus que restreinte, il voulait la même chose que Klemens mais se refusait à l’avouer devant celui qui était son adversaire dans ce petit jeu de séduction. Il ne lui restait plus qu’une seule solution.

Klemens n’avait pas lâché sa veste, signe qu’il souhaite lui aussi que cet échange se termine par un baiser. Alors, Esteban lui rendit la pareille. Agrippant le tee-shirt de Klemens, il le repoussa un peu brutalement sur sa chaise et se jeta sur ses lèvres. Il n’avait rien dit, rien demandé, il avait prit.
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Un sourire satisfait ornait à présent les lèvres du loup. Il était plutôt fier de son coup. Il avait pu sentir la déception de l'homme lorsqu'il s'était approché de son oreille. Ce n'était pas à ça qu'il s'était attendu n'est-ce pas ? Il n'allait tout de même pas tout lui offrir sur un plateau d'argent. Ça aurait été bien trop facile. C'était plus amusant de jouer un peu avant. L'alcool aidant beaucoup, il retrouvait ce qui le qualifiait encore deux mois plus tôt. Même s'il n'en avait pas réellement conscience.

Il se sentit pousser en arrière et tomba lourdement sur sa chaise avant de sentir un poids sur son torse et une pression agréable sur ses lèvres. Il esquissa un léger sourire amusé avant de reprendre sa prise sur la veste qu'il avait été forcé de lâcher. Approchant Esteban un peu plus de lui. Laissant ses mains se balader librement sous la chemise de son compagnon d'armes alors qu'il approfondissait le baiser qu'il lui offrait. Une envie dévorante l'envahissant peu à peu alors que le désir se faisait de plus en plus présent en lui.


Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Lun 11 Jan 2016 - 0:07, édité 1 fois

La première chose qu’il perçut fut une odeur désagréable, inhabituelle. Une odeur de renfermé, d’humidité et puis autre chose, des relents d’alcool et de sueurs… Désagréables au possible. Esteban se tourna pour échapper à l’odeur et son nez rencontra une surface ferme et chaude. Il lui fallut quelques secondes pour analyser la situation, une de plus pour relever le visage.

Klemens n’avait pas le visage détendu qu’on imaginait d’un dormeur. Même dans son sommeil, ses traits ne se relâchaient pas. Il paraissait plus fragile néanmoins sans son regard noir. Des bribes de souvenirs revenaient à l’esprit d’Esteban, les cris en début de soirée, la vodka, la bouteille, les lèvres de Klemens contre les siens, le corps de Klemens. Il se redressa. Le lit était étroit, trop étroit pour que ses mouvements restent inaperçus longtemps.

Il n’était pas assez réveillé pour être stable aussi s’appuya-t-il vaguement contre le mur alors que sa tête le lançait fortement. Fichue vodka de polonais !

Il lança un regard trouble à Klemens qui s’éveillait, peu sûr de la réaction qu’il allait avoir.
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Une légère secousse lui tira un grognement de mécontentement. On ne pouvait donc ps le laisser dormir non ? Puis une angoisse immense l'envahit, non on ne pouvait pas. Tout simplement parce ses tortionnaires s'amusaient à lui voler le peu de repos qu'il prenait. Un peur incommensurable lui tordit les entrailles en imaginant les prochaines heures. Qu'allaient-ils lui faire cette fois-ci ?

Un gémissement d'angoisse lui échappa presque malgré lui. Le faisant se rouler en boule sur lui même un instant alors qu'il sentait du mouvement à côté de lui. Il était terrifié et c'est le regard rempli d'effroi qu'il ouvrit les yeux pour faire face à ses gardiens...

Il mit un moment avant de reconnaître la pièce et à identifier la personne qui partageait son lit de fortune. Et c'est avec un soupir de soulagement qu'il constata qu'il n'était plus à Skye. Son calvaire avait pris fin. Il était de retour à la maison. Retour difficile et étrange mais il apprenait à revivre normalement. Ou autant qu'il le pouvait en étant enfermé dans une cave.

Son regard troublé se posa sur Esteban alors que les souvenirs de la veille se rappelaient à son bon souvenir. Il se mordilla la lèvre inférieure de gène alors que son regard se fisait fuyant. Ils n'auraient jamais dû faire ça. Une énorme erreur. Une de plus...

"Va-t-en ! C'était pas une bonne idée ! On aurait pas dû. C'est... Tu...C'était une grosse erreur. Ça... ça fera que compliquer encore plus les choses. Comment tu veux qu'on ... Je peux pas! "


Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Lun 11 Jan 2016 - 0:08, édité 1 fois

Le gémissement de Klemens inquiéta Esteban, ça n’avait rien de positif, c’était certain. La suite des événements décontenança encore plus l’Argentin, jamais un de ses amants n’avait réagi de cette façon et le regard rempli d’effroi que lui lança Klemens eut tôt fait de le réveiller totalement. Ce n’était pas n’importe qui dans ce lit, c’était Klemens, sortant d’un mois d’incarcération et de tortures à Skye.

Esteban ne savait comment réagir alors il préféra laisser Klemens reprendre ses esprits. Au réveil, comme ça, le polonais était un livre ouvert. Il vit son effroi, son trouble puis sa gêne. C’est sans doute cette dernière qui perturba le plus Esteban. Il était presque certain que ce n’était pas une réaction naturelle pour Klemens, ce n’était certainement pas la première fois qu’il se réveillait dans les bras d’un amant après avoir trop bu…

Il encaissa le « va-t’en » avec un vague haussement de sourcil, ah bon, il le prenait comme ça ? La suite calma un peu la réplique cinglante qu’il avait sur la langue. Il décida de prendre de nouveau le ton de la plaisanterie, peu sûr cependant que cela fonctionne aussi bien que la veille au soir.

« Tu devrais savoir Klemens que j’apprécie moyennement qu’on me traite d’erreur. Quant à savoir si c’était une bonne idée ou pas ? Tu aurais le cran de me dire que tu n’étais pas bien hier soir ? Que tu n’as pas passé une bonne soirée ? Le reste on s’en fout Klemens, les conséquences oublie-les, tu as trop eu à t’en préoccuper ces derniers temps. Alors prend ce qui te fait envie sur le moment et ne te pose pas de questions, ce n’est pas moi qui viendra te le reprocher ! Il faut que tu vives et y’a rien de mieux qu’un peu de sexe pour revenir au monde réel. Sérieux Klem, un mois d’abstinence quoi ! »
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Klemens, Klemens, Klemens... Son prénom tournait en boucle dans son esprit. Pourquoi répétait-il son prénom en entier de la sorte ? Pourquoi ne pas l'appeler Klem comme tout le monde ? Et le reproche dans sa voix le fit repartir à nouveau dans ses souvenirs. Vers d'autres personnes qui l'appelaient  ainsi.

La voix et le rire de sa soeur emplirent ses oreilles. Des bribes de souvenirs, un rire. Puis changement d'image. Mikhaïl le regardant froidement avec cette moue desaprobatrice. Employant son prénom en entier. Le répétant comme pour le savourer pleinement.

L'accumulation des voix lui vrillant la tête.  Une violente douleur le saisit d'un coup et il se prit la tête à deux mains comme pour tout effacer. Un trop plein de tout se mélangeant. Le début de la folie ?

"Arrête ! Arrête de m'appeler Klemens ! Pitié."

Il posa son regard brûlant de douleur sur Esteban. Le suppliant presque alors qu'il terminait son monologue sur le sexe et l'abstinence. Et à cet instant, il aurait été prêt à tout lui céder sous réserve qu'il utilise son surnom comme tout le monde.


Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Lun 11 Jan 2016 - 0:05, édité 1 fois

Esteban avait bien pensé que Klemens pouvait mal réagir à ses propos mais il n’avait jamais pensé que c’est son prénom qui le mettrait hors de lui. C’était même plus que cela, comme si son propre prénom le faisait souffrir réalisa Esteban alors que Klemens se prenait la tête entre les mains et lui demandait avec désespoir de ne pas l’appeler ainsi. Il était marrant lui, c’était son prénom quand même ! Comment voulait-il qu’il l’appelle ?

« Klemounet ? Klemichou ? Klemklem ? Ou alors mon p’tit polonais ? Tu as l’embarras du choix très cher, à toi de te rebaptiser. »

Esteban n’avait pu s’empêcher d’être un peu sarcastique, il était beaucoup trop tôt, il était crevé et son mal de crâne ne supportait pas les cris. Il voulait bien être tolérant mais y’avait des limites à sa patience quand même…

Le sujet avait l’air sensible alors Esteban préféra ne pas s’y attarder. Il se redressa maladroitement sur le petit lit et en sortit en évitant de bousculer Klemens. Il récupéra son jean et sa chemise abandonnés sur le sol puis lança d’un ton désinvolte :

« Tu n’aurais pas un truc à grignoter par hasard ? J’ai une de ces faims… »
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Klem ! Klem ça ira très bien," lâcha-t-il dans un souffle.

Il le regarda se lever et récupérer ses affaires avec un pincement au coeur. Il avait tout gâché, une fois de plus. Une fois de trop. Esteban avait sans doute raison, il se prenait trop la tête depuis un certain temps. Mais comment faire autrement ? Il avait pris conscience que la désinvolture ne pouvait pas durer éternellement.

Et pourtant, il n'avait pas envie de voir son amant d'un soir partir comme ça. Toutes les futures réunions seraient certainement beaucoup plus délicates désormais. Il redressa donc la tête avec soultement et un semblant de sourire lorsque Esteban lui demanda à manger.

"Oui là !"

Il se leva prestement et se dirigea vers une petite table et un petit buffet d'où il sortit du pain et de quoi faire un frugal petit déjeuner.



Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur

« Klem ? Tu fais preuve d’un manque cruel d’imagination ! »

Esteban hésita un instant à rebaptiser lui-même Klemens… K-boy, tiens, ça lui irait bien ! Cependant, Klemens semblait assez éprouvé et il ne le connaissait pas suffisamment pour savoir si sa boutade serait bien reçue. Il gardait l’idée dans un coin de sa tête tout de même…

Alors qu’il se rhabillait, Klemens restait assis dans son lit à le fixer avec un drôle de regard. Esteban le tira de son engourdissement en lui réclamant un petit-déjeuner que Klemens se dépêcha de lui apporter. L’Argentin se laissa donc tomber sur la même chaise que la veille et se mit à son tour à suivre la silhouette de Klemens des yeux.

Le visage fermé, il observait le corps marqué de son amant. Si la veille, emporté par le moment et l’alcool, il n’y avait pas prêté une grande attention, il ne pouvait pas louper les stigmates de son emprisonnement sous la lumière du petit matin. Il avait beau savoir que c’était un sujet qui fâchait, il ne pouvait rester sans rien dire.

« Tu vois encore un médecin, Klem ? »
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
"Désolé !"

Il baissa la tête légèrement penaud. Il n'avait pas vraiment choisi son surnom. C'était les gens qui l'avaient appelé ainsi naturellement. Et il dut reconnaître que le changement de sujet d'Esteban le soulagea. Il n'avait pas particulièrement envie de s'apesantir sur le sujet. Il enfila donc rapidement un caleçon et se dépêcha de sortir de quoi manger. Rien de bien prétentieux mais ce n'était pas compensé s'il avait le choix. Le ravitaillement était restreint sur beaucoup de choses.

Il se figea néanmoins à la remarque de son compagnon. Le fixant un instant avant de baisser lentement son regard sur son torse. Certaines marques n'avaient pas encore disparues et avaient laissées dimpressionnantes balafres violacées. Mais le suivi qu'il avait eu avait surtout était psychologique. Avant qu'il ne décide que ça le gonflaitet ne servait à rien. Et puis la Salamandre n'avait pas non plus les moyens de le garder ad vitam aeternam.

"Non ! J'en ai pas besoin. Pourquoi ?"


Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur

Il n’en avait pas besoin… Ce qu’il ne fallait pas entendre… Entre les balafres violacées, la maigreur due à ses privations et son mental mis en pièce, c’était sûr qu’il n’avait pas besoin de médecin. Esteban ne put se retenir de lever les yeux au ciel. Il allait falloir la jouer fine parce qu’il ne voulait pas laisser penser à son amant que son physique l’indisposait mais il fallait bien que quelqu’un lui fasse remarquer qu’il avait besoin de soins. C’est d’un ton étonnamment doux qu’il s’adressa à lui :

« Klem, tu n’es clairement pas au meilleur de ta forme… Ce n’est sans doute pas possible pour toi de voir un médecin mais est-ce que tu as des potions de soins au moins ? Et un ravitaillement suffisant ? »

Esteban se surprenait à se soucier ainsi de Klemens mais il avait toujours apprécié le jeune homme et le voir dans cet état l’ennuyait. L’Argentin était tout de même un peu mal à l’aise aussi s’empressa-t-il d’alléger l’atmosphère, d’essayer en tout cas :

« Enfin, ça te donne un petit côté bad boy qui n’est pas sans me déplaire si tu veux tout savoir. »

Il accompagna ses paroles d’un haussement suggestif des sourcils, là, il était en terrain familier.
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Klemens vrilla le regard sur son amant un long moment avant de répondre à ses questions. Sa petite pointe d'humour ne l'avait pas amusé plus que cela. Et le fait qu'Esteban se mêle un peu de son état de santé juste maintenant l'indisposait légèrement.

"J'ai tout ce qu'il faut merci !"

Sa voix avait claqué sèchement dans la pièce. Qu'il se mêle de ses affaires et le laisse gérer sa rémission comme il l'entendait.

"Mais c'est certain qu'en étant coincé ici, je peux aisément aller faire mes courses."

Son ton était clairement sarcastique mais il estimait que sur ce sujet, il n'avait aucun effort à faire. Son confinement lui pesait énormément et il ne s'en cachait pas.





Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur

Bien, parfait, il avait réussi à l’énerver. Ca partait d’un bon sentiment pourtant… Enfin, Klemens avait ses excuses. En même temps, qu’est-ce qu’il avait eu besoin de se soucier de lui comme ça ? Il ne pouvait pas se contenter de fermer les yeux et de faire comme si tout allait bien ? Apparemment c’était ce que souhaitait Klemens en plus…

Oui mais voilà, Klem avant d’être son amant était son compagnon d’arme et il ne pouvait pas le laisser dépérir dans son coin. Tôt ou tard, et plutôt tôt que tard s’il en croyait la soif de vengeance de Klemens, il reviendrait sur le terrain. S’il était affaibli, ça pourrait leur coûter la vie.

« Je demandais juste comme ça, j’aurais pu t’aider à t’approvisionner en cas de besoin mais puisque tu as l’air de te débrouiller parfaitement… »

Non, il n’était pas sarcastique, pas du tout… Mais il fallait avouer que c’était pas le moment de trop l’énerver, il voulait bien être patient mais son mal de crâne avait ses limites et puis il était trop tôt ! Néanmoins…

« Enfin, si t’as besoin d’un truc un jour, n’hésite pas à demander, même si c’est de la bouffe… Qui est-ce qui fait le lien avec l’extérieur pour toi ? »

Esteban était réellement curieux, ça devait être un sacré boulot que de s’occuper de prendre soin de Klemens tout en restant discret.
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
"Et bien comme tu peux le voir, je n'ai besoin de rien. Et oui, je me débrouille parfaitement tout seul."

Il avait conscience d'agir comme le dernier des crétins. Esteban ne voulait que l'aider. Mais il avait du mal à accepter cette aide maintenant. Sous prétexte qu'ils avaient couché ensemble, l'argentin se sentait sans doute comme responsable de lui désormais. Mais il ne voulait pas cette attention. Ce n'était pas parce qu'ils avaient passé une nuit ensemble qu'il attendait désormais quelque chose de lui.

"Je prends note mais je doute que ce soit utile. Il y a déjà Lilly et Seamus qui me nourrissent. Et pour les potions... Tu connais pas. C'est une amie à moi d'avant... tout ça. Elle est plus ou moins du côté de la Salamandre. Alors..."

Il haussa les épaules comme pour dire que ça n'avait pas vraiment d'importance. Il ne tenait pas à trop en dire. Préférant garder une certaine distance et ne pas tout révéler de ses plans de sorties. Juste au cas où.



Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur

Esteban hocha vaguement la tête aux explications de Klemens, s’il assurait que des gens, mieux des amis, s’occupaient de lui, alors il n’avait plus à s’en préoccuper. Bien sûr, comme il lui avait promis, il répondrait présent si Klemens lui demandait son aide mais il n’allait pas l’ennuyer sur le sujet.

« Ton amie qui te fournit les potions, elle a pensé à une potion anti gueule de bois ? Ou au moins à quelque chose contre le mal de crâne ? Parce que je ne serais pas contre un petit coup de pouce magique, la vodka d’hier soir m’a grillé le cerveau ! Je te la rembourserai ! »

Ou il lui ramènerait une autre plutôt, puisque Klemens ne pouvait pas sortir s’en procurer lui-même. Il lança un sort de réchauffement à son café et le porta à ses lèvres.

« Merci pour le petit-déj en tout cas, ça fait du bien. »

Un silence apaisé s’installa alors qu’ils mangeaient leurs tartines. Un grand nombre de questions tournoyaient encore dans l’esprit d’Esteban mais il préféra rester silencieux, il avait déjà suffisamment questionné Klemens et puis, il n’était pas trop du matin, il lui fallait le temps d’émerger correctement et de se remettre de leurs échanges précédents.
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Klem jeta un coup d'oeil autour de lui à la demande d'Esteban et esquissa une légère grimace d'excuse.

"J'ai peur qu'elle n'ait pas pris en compte dans ses calculs le fait que je puisse me mettre la misère en m'enfilant une bouteille de vodka. Par contre, il me reste peut-être une potion anti-douleur. Histoire de faire passer ta migraine."

Il lui jeta un léger regard moqueur avant de s'éloigner en direction de sa réserve de potions. Il haussa les épaules lorsqu'il le remercia pour le petit déjeuner avant de lui tendre une potion avec un semblant de sourire.

"C'était rien... ça m'a fait plaisir que tu viennes... Même si, je suis pas au mieux de ma forme en ce moment."



Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur

« Et bien, elle n’a pas beaucoup de suite dans les idées cette amie, les potions anti-gueule de bois, c’est la ba-se ! »

Il accompagna sa réplique d’un petit rire léger, impressionné encore une fois de voir à quelle vitesse l’ambiance changeait dans cette cave.

« Passe-moi donc de la potion anti-douleur, ce sera déjà très bien. »

Il attrapa la petite bouteille en verre que Klemens lui passa et avala une gorgée d’un goût plus que désagréable mais les premiers effets ne tardèrent pas à se faire sentir.

« Je te revaudrai ça Klem ! »

La conversation était toujours légère mais cela n’empêcha pas Klemens de faire remarquer qu’il ne se sentait pas être de la meilleure compagnie ces derniers temps. Pris d’une soudaine inspiration, reconnaissant pour la potion qui le soulageait, Esteban décida d’être franc et réconfortant, du moins l’espérait-il, pour Klemens :

« Pourquoi aurais-je dû attendre que tu sois au meilleur de ta forme pour venir te voir ? Je t’aime bien Klem, on a quand même fait un certain nombre de missions ensemble, on est sorti quelques fois, j’étais vraiment inquiet lorsque tu as disparu alors ça m’a paru normal de venir te voir maintenant que tu es de retour parmi nous… Et je dois avouer que la soirée était encore meilleure que prévue ! »

Un doux sourire orna son visage comme il en arborait rarement mais il était soulagé de voir que Klem était de retour, même s’il était en petits morceaux. Ca prendrait sûrement du temps mais Esteban avait confiance en lui et en sa volonté farouche, il s’en remettrait.

Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Un léger sourire lui étira le coin des lèvres. Effectivement, un mois auparavant, il aurait parlé comme Esteban. Mais aujourd'hui, avoir une gueule de bois était plutôt rassurant dans un sens. Cela lui montrait à quel point ce qu'il vivait actuellement était réel et non pas un délire de son esprit cherchant à s'évader d'une torture plus grande.

Il avait encore parfois du mal à discerner réalité et hallucination. Lorsqu'il était encore sur Skye, il lui arrivait parfois de sortir de la réalité pour oublier le moment présent. Son esprit fuyait loin du cauchemar. Et parfois, encore maintenant, un mois après son retour, il se demandait si tout cela était réellement là. Esteban lui parlant tout en buvant sa potion. Lui affirmant qu'il lui revaudrait ça avait de reprendre un air sérieux. Et le reprendre encore une fois. Comme pour lui faire entendre raison. Comme pour effacer les paroles assénées pendant plus d'un mois. Un raté... Il n'était que ça...

"Je ne sais pas... La plupart des gens me côtoient parce que je sais mettre l'ambiance... C'est tout..."

Il esquissa un léger sourire un peu triste. Encore une chose dont il avait pris conscience durant son mois d'incarcération. Il n'était rien d'autre que le bouche-trou qu'on allait voir quand on avait besoin de se changer les idées. Lui, il était le bon pote un peu con qui faisait rire. Alors le voir brisé, ce n'était pas dans leurs projets, il n'était pas intéressant comme ça. Joël le premier n'était pas venu. Cela montrait bien qu'il n'en avait rien à faire de lui non ?

"J'ai beaucoup apprécié la fin de la soirée également"

Il vrilla son regard dans le sien un instant avant de le détourner, un sourire fugace sur les lèvres. Oui, il avait aimé. C'était rafraîchissant et finalement, c'était peut-être de ça dont il avait réellement besoin.


Klemens Dabrosky
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1132

Voir le profil de l'utilisateur

« Je ne vais pas te mentir en te disant que ce n’est pas vrai, que tes amis t’aime pour telle ou telle raison. La vérité c’est que je n’en sais rien, je ne te connais pas depuis assez longtemps pour pouvoir te tenir ce discours. Par contre, ce que je sais c’est que tu m’as semblé suffisamment intéressant pour que j’ai envie de te revoir, pour que je sois inquiet de ta disparition et plus encore de ton récit. Alors, peut-être que ce que j’aimais chez toi c’était que tu mettes l’ambiance, mais clairement si je suis encore là ce matin, ce n’est pas parce que mets l’ambiance Klem ! »

Un petit sourire ironique lui échappait, il fallait être réaliste, Klemens n’avait pas été de la plus agréable des compagnies mais si la soirée était à refaire, Esteban n’hésiterait pas une seconde.

« On se refera ça alors ! »

Malgré son affirmation, Esteban ne pouvait empêcher une pointe de doute de percer à travers ses paroles. Est-ce que Klemens voudrait le revoir ? Est-ce qu’il était intéressé par ce type de relation ? Est-ce qu’Esteban le voulait d’ailleurs ? Autant de questions auxquelles il n’avait pas de réponse mais il ne voulait pas se les poser, il avait passé une très bonne soirée et il ne voyait pas de raison qui l’empêcherait d’en passer de nouveau.

« Par contre Klem, t’as beau adorer la vodka, j’apporterais un alcool de chez moi la prochaine fois, je bois plus une goutte de ce truc-là avant un moment »
Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
Un léger sourire sans joie lui échappa aux paroles d'Esteban. Effectivement, il n'avait pas vraiment mis l'ambiance la veille au soir. Mais visiblement l'homme ne semblait pas lui en tenir rigueur et proposait même de remettre ça. Il hocha doucement la tête.

"Avec plaisir."

Il haussa néanmoins un sourcil moqueur à sa revendication. Esquissant un léger sourire narquois.

"Petite nature du Sud. Mais c'est d'accord. Je suis sûr que tu rouleras sous la table avant moi quand même."

Il y avait comme une pointe de défi dans sa voix. Une façon de l'inviter à revenir en le provoquant à lui prouver qu'il avait tord. Une façon comme une autre de l'obliger à sauver son honneur bafoué en relevant le défi qui lui était lancé. Une façon d'occuper une soirée dans cette cave étouffante où il ne faisait que ressasser et où il commençait à devenir fou à force d'être incapable de discerner le faux du vrai.


Klemens Dabrosky
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[JR] Tout va bien, je vais bien [Klemens/Esteban]

Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Qui aime bien châtie bien... Hahaha.
» [Windows 10] Bien, ou pas bien ?
» Réfléchie bien !
» Qui aime bien, châtie bien. C'est mon ex qui me l'a apprit ! - Thierry & Rosario
» « Il n'y a point de mal dont il ne naisse un bien... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol,-