AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Come join the murder [OS]

Klemens DabroskiLoup-garouavatar
Messages : 1177

Voir le profil de l'utilisateur
HRP:
 

2 septembre 2009

La réunion s'étalait en longueur. Des discussions à n'en plus finir pour savoir si oui ou non, il fallait se montrer plus offensif. Il ne faisait aucun doute qu'ils étaient prêts à se montrer plus violents. Il ne comprenait pas pourquoi ce n'était pas déjà fait d'ailleurs. Qu'est-ce qu'il leur fallait de plus ? Un nouveau mort ? Son emprisonnement n'avait donc pas suffit ? La mort de Jackson non plus visiblement. La perte d'un membre n'était jamais une chose facile à affronter. Mais laisser passer sans rien faire ne ramènerait pas les disparus.

"On devrait frapper là où ça fait mal, bougonna-t-il pour la énième fois de la réunion. Et je pourrais peut-être venir avec vous pour une fois."

Son regard croisa celui d'Esteban, il entendit son soupir lourd et vit parfaitement son hochement de tête négatif. Il savait parfaitement qu'il avait peur de le voir partir en mission. Il savait pourquoi mais préférait ne pas y penser. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui apporter de positif de se terrer dans sa cave ?

"Je suis prêt ! Je vais mieux et je serais utile sur le terrain. Ce n'est pas comme si j'était un incapable. J'ai prouvé plus d'une fois ma valeur sur le terrain avant... Et puis, je ne serais pas seul cette fois-ci..."

Son regard chercha Seamus et son approbation, ce serait sa parole contre celles des autres. Après tout, ce serait lui le chef de l'expédition. Et il n'y avait plus de raison valables de le garder enfermé. Il y avait une semaine qu'il n'avait pas eu de sautes d'humeur. Il n'avait plus essayé de tuer personne. Il participait aux réunions et s'y intéressait. Esteban avait eu une bonne influence sur lui.

"Klem... Oh et puis fait ce que tu veux après tout. Mais viens pas te plaindre après."

Un large sourire se dessina sur les lèvres du lycanthrope alors qu'il obtenait l'accord du chef de mission. Il allait enfin pouvoir sortir, voir la lumière du jour. Il allait évidemment redoubler de prudence et il serait magiquement transformé. Mais il avait eu l'autorisation, il pourrait enfin participer à l'effort de guerre. Son sourire se fana légèrement lorsque la voix d'Esteban retentit à ses côtés.

"Je viens. Faut bien que quelqu'un surveille cette tête de lard..."

Le jeune homme grimaça légèrement avant de lever les yeux au ciel mais ne répliqua rien. Trop heureux d'être de la partie. Il allait enfin pouvoir massacrer la Milice. Il pourrait raconter ses exploits par la suite. Il avait eu déjà l'occasion de sortir à plusieurs reprises mais toujours dans l'illégalité. Tout le monde se préoccupant bien trop qu'il fasse le moindre faux-pas. Mais jusqu'à preuve du contraire, il était toujours revenu sain et sauf.

Il se dirigea vers la cave qui lui servait de chambre pour aller chercher quelques affaires avant le départ, jetant un coup d’œil à la pièce fraîchement décorée. Il n'y avait pas à dire, Alex avait fait du bon boulot malgré sa réticence à accepter sa présence dans ses appartements. Après tout, il n'avait besoin de personne pour lui dire ce qu'il avait le droit de faire ou non. Il avait l'impression d'être un adolescent privé de sortis à qui on venait de rendre sa liberté de mouvement. Il tourna légèrement la tête vers Esteban qui venait de le rejoindre. Esquissant un léger sourire mi-coupable mi-satisfait.

"Je n'ai pas besoin d'une nounou tu sais. Tu peux encore rester ici."

Son regard clair plongea dans celui de son amant. Il savait exactement ce qu'il devait et ne devait pas faire. Il ferait attention et la présence de l'Argentin ne ferait que renforcer son impression d'être sous surveillance permanente.

"C'est hors de question. Je ne te laisserais pas foncer dans le tas sans réfléchir. Il n'y a pas que toi en jeu Klemens. C'est tout le monde que tu mets en danger en agissant de façon inconsidérée."

Une grimace de mépris lui échappa alors qu'il secouait la tête d'incrédulité. Pourquoi ne comprenait-il pas ? Il n'y avait que comme cela que les choses bougeraient. Il n'y avait pas de modération à avoir dans cette guerre. Le gouvernement n'en faisait preuve d'aucune. Mais ce n'était pas le moment de débattre, une fois sur le terrain, ils ne se poseraient plus autant de questions.

"Et bien, la confiance règne !"

Un ricanement dédaigneux lui échappa alors qu'il terminait de se préparer et sortait de la pièce. Il ne mettrait personne en danger, la seule personne qu'il était prêt à sacrifier dans cette lutte, c'était lui même. Il n'avait plus rien à perdre après tout, on lui avait déjà tout pris. Sa fierté et son intimité n'étaient plus que de vieux échos lointains entre les mains de Meredith Kane. Il avait enfin l'impression de pouvoir se venger au moins un peu. Venger la mort de ses camarades tombés au combat. Mettre fin à cette dictature dissimulée. Tous ces jeux de pouvoirs et ces faux semblants.  

Il comprenait qu'Esteban soit frileux à l'idée de se battre mais ce n'était pas une raison pour freiner tous les autres. Il alla retrouver les autres participants devant le miroir qu'il avait finalement réussi à faire fonctionner. Il n'était pas encore complètement parfait et envoyait encore parfois certaines personnes à l'opposé de leur destination finale. Néanmoins, il le faisait de moins en moins. Pour la plus grande satisfaction de Klemens. Il n'était pas complètement inutile, il savait encore se servir d'une baguette même si la sienne lui manquait horriblement.

Il s'avança la tête haute derrière Seamus, il était prêt à défendre ses idées. A participer à la construction d'un monde meilleur. La rage et la soif de vengeance brûlantes en lui. Ce n'était pas les paroles d'Esteban qui l'arrêteraient. Sa décision était prise depuis longtemps. Il ne s'arrêterait pas à un simple graffiti sur les murs. Il fallait frapper plus fort. Il leur fallait montrer leur détermination. Il fallait insuffler la peur à leurs ennemis.

Ses doigts se resserrèrent autour de sa baguette d'emprunt alors qu'il faisait face à leur cible. Il avait entendu les ordres et les répartissions des tâches. Mais ses yeux ne lâchait pas les gardes postés autour du site. Ce n'était pourtant pas sorcier d'obéir à un ordre. Ne pas bouger malgré son envie fourmillante de frapper dans le tas. Il inspira profondément, fermant les paupières avant de jeter un rapide coup d’œil à Esteban à ses côtés. Rester calme. Ne rien montrer de ses angoisses alors que des souvenirs remontaient en lui.

Les uniformes étaient beaucoup trop semblables à ceux de ses geôliers sur Skye. Mais il devait faire abstraction, ne pas y penser et faire comme si de rien était. Attendre le signal avant d'agir. Une simple diversion qui ne devrait pas tarder à apparaître. Il vit les hommes s'éloigner vers le lieu de l'explosions un peu plus loin. Il souffla légèrement pour évacuer son stress avant de s'élancer à couvert en direction de l'usine de potions. Rentrer fut bien simple. Beaucoup trop d'ailleurs mais ce n'était pas le moment de se poser des questions.

Il attrapa le plus de choses qu'il pouvait sans faire de distinction, s'enfonçant de plus en plus dans l'usine à la recherche de nouveaux produits avant que ses yeux ne tombent sur une étrange potion. Il n'avait vu cette couleur et cet aspect qu'une seule fois. Et c'était à Skye. Une usine expérimentale à la solde du gouvernement ? Comment expliquer la similitude des produits autrement ? Il secoua légèrement la tête, essayant de se défaire de ses pensées néfastes. Il se tourna vers Esteban qui était déjà retourné à l'entrée de la salle les bras chargés et qui semblait le fixer en attendant qu'il revienne vers lui. Il se figea en le voyant, baguette tendu vers les potions.

"Klem... Non !"

"Va-t-en !"

"Klem ne f..."

Mais il était déjà trop tard, les fioles explosaient les unes après les autres. Sous le souffle de l'explosion, le lycanthrope se sentit soulevé dans les airs. Il retomba lourdement sur le béton froid. Un sifflement désagréable dans les oreilles, le corps complètement endolori. Il redressa légèrement la tête pour apercevoir Esteban courant dans sa direction.

"Dégage ! Reste pas là, ils vont débarquer d'un moment à l'autre. Utilise le portoloin une fois dehors comme c'était prévu à la base !"

Il vit l'Argentin secouer la tête comme pour refuser ce qu'il lui ordonnait.

"Vas-y ! T'es trop loin pour venir me chercher de toute façon. Tu vas te faire tuer, c'est du suicide. Va-t-en, je te rejoins au QG, il esquissa un léger sourire réconfortant alors qu'il se redressait légèrement. T'inquiète, je vais pas les laisser me renvoyer là-bas. Et puis, j'ai le mien de portoloin. Tout ira bien, Esteban."

Il lui jeta un regard farouche pour l'obliger à fuir avant d'ajouter avec un léger sourire.

"Oh et Esteban... Fais attention à toi, j'voudrais pas qu'il t'arrive une bricole avant que je puisse te rejoindre dans mon lit pour te susurrer à l'oreille que je t'aime."

Il lui jeta un regard tendre et un léger sourire moqueur alors qu'il finissait de se mettre debout. Il retint une grimace de douleur une fois debout, son corps était encore trop traumatisé par la chute. Il lui fallait faire vite. Il tourna le dos à son amant après avoir entendu le plop caractéristique de ses portoloins de contrebande avant de fouiller dans sa poche à la recherche du sien. Un soupir de lassitude lui échappa lorsqu'il se rendit compte qu'il s'était cassé dans sa chute...

Il leva sa baguette devant lui, prêt à se battre lorsque les miliciens débarquèrent dans la pièce. Il enchaîna sorts sur sorts avant de plier sous le trop grand nombre d'attaquants. Il savait qu'il ne le tuerait pas, pas aujourd'hui du moins puisqu'il était recherché. Ils le renverraient à Skye, c'était ce qu'ils faisaient de mieux ces derniers temps. Cette pensée lui glaça le sang alors qu'il tombait dans l'inconscience.

Lorsqu'il se réveilla, il était ligoté à une chaise. Sa tête lourde et son sang tambourinant violemment contre ses tempes lui arrangeaient un insupportable mal de crâne. Il avait l'impression de revivre une scène déjà effectuée quelques mois auparavant. La terreur lui noua les entrailles lorsque la porte s'ouvrit sur un milicien au visage familier.

"Alors Dabroski ! Je t'ai manqué ?"

Un immonde sourire sadique se dessina sur les lèvres de l'homme alors qu'il s'installait face à lui comme si de rien était.

"Et bien mon vieux, où t'étais passé ? On s'est inquiété pour toi mon pote. Mais t'inquiète pas, le docteur Kane sera ravi t'apprendre ton retour."

Klem dut retenir un haut le cœur. Les sévices infligés lui revenaient en mémoire à mesure que le sourire de son geôlier s'agrandissait sous ses yeux. Il revoyait tout, les souvenirs défilants sous ses yeux. Et la peur le terrassait sur place. Il ne voulait pas revivre tout ça, il n'en avait pas la force. Ils réussiraient à le casser. Il savait qu'il ne tiendrait pas. Il avait failli y rester la dernière fois et il n'était plus dans les mêmes conditions physiques et mentales qu'avant son incarcération.

Il n'était plus que l'ombre de lui même et il ne voulait pas trahir les siens. Il ne voulait pas salir la mémoire de tous ceux qui étaient morts. Il revoyait le sourire de Valery, les conversations avec Roy, les éclats de rire et les confidences avec Irving. Les baisers enflammés d'Esteban. Il se souvenait du regard farouche de Seamus, de la confiance de Lilly. Des promesses qu'il avait faites. Il ne pouvait pas trahir, il ne devait pas. Mais ses actes pourraient parler pour lui une fois qu'ils l'auraient complètement cassé.

Il savait ce qu'il lui restait à faire. Il avait cru qu'il pouvait vaincre. Il avait cru que le monde lui appartenait. Il avait cru qu'il deviendrait un roi dans cette nouvelle vie. Mais encore une fois, il n'avait fait que se fourvoyer. Il tombait à nouveau, comme en Allemagne. Trop crédule ou alors trop de confiance en lui et en ses capacités. Peut-être était-ce mieux ainsi après tout. Il n'apprendrait jamais de toute manière. Il n'était qu'une cause perdue de plus. Et il avait suffisamment fait souffrir son entourage. Il prit une profonde inspiration, fermant les paupières, restant sourd aux paroles de son interlocuteur avant de rouvrir les yeux.

"Veux-tu connaître mon secret ?"

L'homme face à lui se tut intrigué. Klemens ne le quittait pas des yeux, il esquissa un léger sourire mi-narquois mi-amusé. Il était en paix avec lui même, il saurait que tout irait bien désormais. Son sourire s'agrandit légèrement venant faire briller légèrement ses yeux. Une sérénité nouvelle s'emparant de lui alors qu'il laissait s'envoler d'entre ses lèvres entrouvertes un simple mot.

"Kraken"


Klemens Dabrosky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Come join the murder [OS]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» /join marchand
» Murder Party "Apothéose"
» Murder Party Harry Potter
» [Murder] Dieu est mort ! - Chez Octavio - 19h-epsilon
» DYP organise sa murder party!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol,-