AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 L'Asso ! [Nahuel & Jonah & peut-être d'autres gens...]

Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
1 octobre 2009, Forum des associations magiques, Les Halles de Manchester

"Mon fils ne sort plus depuis qu'il a été mordu, avant la plein lune sanglante il avait entamé une formation pour être briseur de sort, c'est un garçon brillant, je vous assure mais depuis il n'est plus le même. Il s'enferme dans sa chambre toute la journée, il ne veut plus sortir, il refuse même de prendre sa potion tue-loup..., La voix de la mère de famille se brisa dans un sanglot,...Je suis désolée mais on n'sait plus quoi faire..."

Jonah tendit un mouchoir à la petite femme replète et lui laissa quelques secondes pour reprendre ses esprits. Depuis qu'il était à la tête de son association pour les droits des Loups-Garous, il avait rencontré beaucoup de parents désemparés face à la lycanthropie de leur enfant. En tout cas, ce jeune garçon pouvait s'estimer chanceux puisque Jonah ne comptait plus le nombre de loup rejeté par leur famille... au moins ses parents se souciaient de son bien-être ! Ce n'était pas le cas de tous...

"Vous n'êtes pas seule dans cette situation madame. Il faut que votre fils prenne conscience qu'il peut vivre une vie normale, même en étant un loup-garou. Je peux vous proposer une rencontre avec des membres de l'association qui sont dans le même cas de figure que lui. Vous pouvez venir dans nos locaux sur le Chemin de Traverse avec lui ou nous pouvons aller chez vous directement pour un premier contact..."

Jonah attrapa un prospectus et ajouta:

"Voici nos horaires d'ouverture, le numéro de notre cheminette, ainsi que les contacts de la psychologue de l'association, dit-il en désignant Megan qui tenait le stand avec lui aujourd'hui, elle saura vous aider elle aussi. Nous savons à quel point c'est difficile d'épauler un jeune loup garou qui ne s'accepte pas."

Megan s'approcha alors de la mère de famille afin de la prendre en charge. D'un signe de tête, elle libéra Jonah qui rejoignit d'un pas claudiquant le stand d'à côté qu'il tenait également. Celui de l’équipe de Quidditch Amateur d'Appelby. Depuis le matin il n'avait même pas eut le temps d'aller y faire un saut tant "Wolfes Rights" l'avait accaparé mais avec l'arrivée de Megan et Travis -un loup tout frais de la pleine lune sanglante- il pouvait se permettre une petite pause. Dean son fils, avait répondu présent pour lui donner un coup de main pour tenir le stand de l'Equipe de Quidditch et il se chargeait de prendre les inscriptions pour la nouvelle saison depuis huit heures.

"Alors tu as enregistré de nouveaux licenciés ?" s'enquit-il en s'asseyant dans un fauteuil pliable à côté de son fils. Il attrapa la liste qui recensait les postes des joueurs vacants et la parcourut des yeux.
"Doug est venu se ré-inscrire mais c'est tout. Ah si, j'ai récupéré deux numéros de cheminette mais ça n'a rien à voir avec le quidditch..." plaisanta son fils.
"Regarde moi ça comme ça se vante, répliqua Jonah avec un sourire amusé sans toutefois quitter des yeux le parchemin. Il secoua la tête et ajouta: ça va les chevilles ? Dean avait toujours rencontré beaucoup de succès. C'était un garçon rayonnant et sociable si bien que Jonah n'était guère étonné de la facilité avec laquelle son fils nouait de nouvelles relations. "Pourrais-tu activer ton charme légendaire pour recruter des poursuiveuses ou est-ce trop te demander ? railla-t-il en levant les yeux pour observer la foule qui n'était pas encore très dense, généralement ça se rempli à partir de 14h... on devrait avoir un peu plus de chance cette après-midi."

Une patrouille de Milicien passa devant leur stand. Le père et le fils les suivirent du regard jusqu'à ce qu'ils disparaissent dans une allée adjacente, entre le stand de l'Association de Bavboules Amateur et celui des danseurs de claquettes.

-Ils sont omniprésents. On les voit partout. L'autre fois ils nous ont contrôlé à la sortie de l'Académie... Tu te rends compte ? à la sortie de l'école ! pesta Dean.
- Ils sont là où ils doivent être. Les terroristes visent ce genre de manifestation où plein de personnes sont regroupées au même endroit... On ne peut pas les empêcher de faire leur job..."

Le père et le fils s'apprêtait tout juste à avoir une nouvelle discussion politique -comme ils en avaient eut beaucoup durant tout l'été- mais un jeune homme s'arrêta devant leur stand.

"Bonjour jeune homme, s'exclama Jonah en le remarquant, il se leva à l'aide de sa canne et reprit, dites nous que vous êtes un poursuiveur talentueux qui cherche une équipe sympathique pour pratiquer dans la joie et la bonne humeur votre sport préféré à savoir le quidditch !"

C'était une belle entrée en matière, jugea Jonah avant que Dean ne se lève à son tour pour prendre la parole:

"Hey, on s'connait non ? T'es pas de Bristol ?"
Il se tourna vers son père et ajouta en guise d'explication: "J'ai distribué des flyers pour l'Assoc' sur les docks et... je suis presque sûr de t'avoir croisé là-bas." termina-t-il en se tournant vers l'individu.


Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 336

Voir le profil de l'utilisateur
Le flyer entre ses doigts était pliés et repliés à force d'avoir été entré puis ressorti de sa poche. Il avait longuement hésité avant de se décider. Il savait pertinemment qu'Esteban ne serait pas d'accord avec son idée. Mais il avait besoin de sortir, de rencontrer du monde et de prendre l'air. Il allait devenir fou s'il ne prenait pas le temps de pratiquer une activité physique. Il avait toujours adoré le Quidditch, il avait été un gardien très talentueux à une époque pas si lointaine que ça. Et ce type qui lui avait tendu un papier au beau milieu des docks avait attiré son attention. Pas seulement parce qu'il avait un physique avantageux mais aussi parce que sa proposition le tentait vraiment beaucoup.

En dehors de ses heures de travail dans un bar près des docks, il n'avait pas beaucoup de loisirs. Il n'était pas encore complètement convaincu par les arguments de son ami et n'était pas prêt à rejoindre un nouveau groupe résistant. Il voulait d'abord s'intégrer au pays. Le temps était un fardeau qu'il apprenait lentement à appréhender et faire une activité de plein air l'aiderait sans doute à apprécier un peu plus le climat anglais. Ce serait certainement les arguments qu'il avancerait lorsqu'il devrait expliquer à Esteban qu'il allait probablement s'inscrire dans une équipe amateur de Quidditch. L'idée même de monter à nouveau sur un balai le faisait frissonner d'impatience.

Il avait donc pris ses précautions pour sortir de la ville. Passant par le passage que son ami lui avait montré. La boutique de l'horloger puis le monde moldu avant de rejoindre une rue adjacente isolée des regards pour transplaner dans les rues de Manchester. Il suffisait de se concentrer sur l'adresse notée sur le flyer. Il n'avait d'ailleurs pas mis longtemps à trouver le stand qui l'intéressait. Toutefois, il n'était toujours pas certain de son choix. Il avait flané entre les stands, essayant de comprendre l'utilité de certains. Fronçant les sourcils en fixant une bavboule. Perplexe de l'attrait que cette chose pouvait provoquer chez certains. Il ne jugeait pas. Tout le monde était libre d'avoir la passion qu'il souhaitait. Mais tout de même. Certains ne se respectaient pas du tout. Il n'y avait quand même pas sport plus noble que le Quidditch. Il espérait juste que les Bavboules n'étaient pas élevées au rang de sport. L'insulte aurait été suprême à ce stade.

Il en était là de ses réflexions intérieures lorsqu'il avait croisé un groupe de milicien. Il avait fait comme si de rien était. Agir le plus naturellement était la meilleure des solutions. Pourtant, il n'avait pu empêcher la goutte de sueur froide lui glisser le long du dos. Il n'aimait pas sa situation précaire. Il avait enfin réussi à récupérer une carte de séjour moldu mais il n'était toujours par sûr que ça suffise en cas de contrôle. il l'espérait parce qu'il ne souhaitait vraiment pas devoir utiliser son plan de repli aussi vite. Et surtout, il ne souhaitait pas être recherché aussi rapidement dans son nouveau pays d'accueil.

Un soupir de soulagement lui échappa lorsqu'il vit le groupe s'éloigner sans lui porter plus d'intérêt. Il avait échappé au contrôle cette fois-ci mais combien de temps encore passerait-il entre les mailles du filet ? Peut-être que dans une heure lorsqu'ils repasseraient, ils s'intéresseraient à lui. Il fallait donc qu'il se décide rapidement sur ce qu'il souhaitait faire. Un coup d’œil sur le stand et sur le jeune homme du flyer le décida à bouger. Il afficha un léger sourire sûr de lui et se dirigea prestement vers le stand. Il fut néanmoins surpris de voir le plus âgé des deux hommes qui tenaient le stand se lever en premier.

Son sourire s'agrandit légèrement à sa tirade alors que le sens des mots prenait une signification dans son esprit. Il n'eut pas le temps de répondre que le jeune homme de Bristol se levait à son tour. Il hocha doucement la tête alors que son sourire s'agrandissait encore un peu plus, heureux d'être reconnu aussi rapidement. Finalement peut-être avait-il eu tort de penser que le blond portait sa préférence sur les jeunes femmes. A moins qu'il ne se fasse des idées. Ce qui arrivait également. Il avait essuyé un certain nombre de refus pour prendre en compte le fait que parfois, il ne savait pas vraiment juger la nature humaine et leurs préférences.

"Euh... c'est moi l'autre jour à Bristol."

Il plissa légèrement le nez en signe d'excuse pour son fort accent. Il allait vraiment devoir corriger ça rapidement. Heureusement, il avait amélioré son anglais depuis son arrivé. Grâce à Carmen et aux trois mois qu'il avait passé en sa compagnie. Au début, il avait trouvé la facilité de lui parler en Argentin mais il avait vite remarqué que son hôte lui répondait systématiquement en anglais puis à la fin ne lui répondait même plus s'il s'adressait à elle dans leur langue natale. Il en avait été fortement vexé au début avant de comprendre que cette façon de faire n'était que pour l'aider. S'il voulait s'intégrer, il allait falloir qu'il parle la langue du pays. Et pour l'instant, il ne se débrouillait pas trop mal. Il n'y avait que son accent et quelques maladresses qui le trahissaient.

"Je ne suis pas poursuiveur, non, s'excusa-t-il en se tournant vers Jonah avec une moue d'excuse. Mais je suis gardien. Enfin... j'étais dans mon pays. Il y a longtemps que j'ai joué mais... le Quidditch me manque alors j'ai pensé que..."

Son regard croisa celui du plus jeune et il esquissa un léger sourire malicieux avant de continuer.

"... Ça pourrait être bien de recommencer."

Il se gratta songeusement la barbe avant de reprendre avec un air ennuyé.

"Mais je ne connais personne ici. Sauf mon frère. Alors quand j'ai vu le papier, je me suis dit que ça pourrait me permettre de faire d'autres..., il chercha un instant ses mots en fronçant les sourcils. Connaissances... Je crois que c'est comme ça qu'on dit."

Il esquissa un léger sourire en coin alors que ses doigts chiffonnaient encore un peu plus le morceau de papier qu'il tenait dans les mains.


Nahuel Muñoz
Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
Jonah observa tour à tour Dean et l'habitant de Bristol. Les deux jeunes gens semblaient sur la même longueur d'ondes et l'enseignant avait bien conscience que quelque chose lui échappait. Peut-être s'étaient ils rencontrés dans une soirée où ils étaient tous deux fortement alcoolisés si bien que Dean n'osait pas vraiment en parler devant son père. Quoiqu'il en soit, Jonah faisait assez confiance à son fils pour ne pas s'immiscer dans sa vie privée. Aux yeux de son père, son ainé était un garçon sérieux qui savait faire la part des choses entre distractions et travail... Pas comme Virgil, son cadet, qui l'inquiétait autant qu'il l'agaçait.
Jonah attrapa la pile de prospectus et tapota leurs tranches sur la table afin de les ordonner. Ce fut à cet instant que le jeune étranger s'adressa à lui dans un fort accent espagnol pour lui révéler qu'il jouait au poste de gardien mais qu'il n'avait pas pratiqué depuis longtemps.

"Gardien c'est très bien, nous en manquons aussi." dit-il en s'asseyant sur le rebord du stand.

Les deux gardiens qui faisaient partie de l'effectif l'année dernière avaient tous les deux décidés d'arrêter cette saison pour diverses raisons: le premier était l'heureux papa de jumeaux depuis un mois à peine et souhaitait se consacrer à l'éducation de ses fils et le second était un milicien dont les nouveaux horaires de travail ne lui permettait plus d'assister à l'entrainement. Le jeune espagnol était donc particulièrement le bienvenue d'autant plus qu'il semblait prompt à se faire de nouvelles connaissances dans un pays qu'il ne connaissait pas vraiment.

"Tu as transplané devant la bonne porte, reprit Jonah, on est un petit collectif d'une quinzaine d'adhérents, on s'entraine le vendredi soir de 20h à 23h. Jonah avait spécifiquement demandé sa soirée à Daisy pour pouvoir y assister, Nous faisons deux équipes en fonction des participants présents et nous ornagisons un petit match. Il arrive qu'on joue contre des équipes adverses amateurs de comité d'entreprises ou d'étudiants et là les matchs sont le samedi après-midi. " expliqua-t-il pour régler d'entrée les questions logistiques , La plupart d'entre nous sommes dans la même situation que toi: On a tous plus ou moins pratiqué à l'école et on veut continuer..."
- Tu verras, il y a une bonne ambiance, la moyenne d'âge est assez jeune mise à part deux trois anciens, intervint Dean en coulant un regard complice en direction de son père.
-Je ne me sens absolument pas visé, dit Jonah avec un petit sourire confiant, les bras croisé sur son torse. Il ne se sentait pas vieux du tout et puis Douglas Kane et Andrew Sharp faisaient figure de doyens de l'équipe, ce qui l'arrangeait bien.
- L'effectif va pas beaucoup tourner cette année et il y aura pas mal de nouveaux donc peu de soucis d'intégration... Tu ne seras pas le seul à débarquer et à connaitre personne. Moi aussi je débute à vrai dire.
-Par contre, il y a une règle élémentaire à laquelle il va falloir se conformer. Respect et tolérance de chaque individu. Certains d'entre nous bosse au Ministère, d'autres sont ouvriers, miliciens, médecins, commerçants, étudiants... Chacun a son parcours et ses opinions. Je me réserve le droit de virer celui qui ne joue pas le jeu -je préfère te prévenir tout de suite- assura-t-il sans détour, on est là pour l'amour du sport donc on se concentre sur ce qui nous unis plutôt que sur ce qui nous divise. On est pas une asso politique et on ne le sera jamais."

Jonah n'interdisait pas les débats ou les discussions politique mais tout cela devait se passer en bonne intelligence... sans quoi il prenait des mesures radicales.

- Je suis sûr que ça se passera très bien. Il n'y a pas de raison ! intervint Dean pour contrer le discours quelque peu rigoriste de son paternel. Vous n'avez jamais eu de problème jusqu'ici n'est ce pas ? poursuivit-il en interpellant son père.
- Non, surement parce que je préviens tout le monde dès l'inscription, insista Jonah, ah oui et il faut aussi que je te dise qu'on a des loups-garous dans l'équipe, si ça te pose problème, passes direct ton chemin."

Jonah souhaitait intégrer quelques jeunes lycanthropes dans l'équipe de Quidditch pour leur redonner confiance et surtout ne pas les stigmatiser en créant un club uniquement de loups- garous. A ses yeux, c'était important que valides et lycanthropes se côtoient et coopèrent.

Dean secoua la tête et reprit:

- Comme tu le vois mon père est très doué pour faire de la publicité pour son club.

-Je ne fais pas de publicité mensongère c'est tout, répliqua-t-il en haussant les épaules.
-Enfin, assez parlez de nous, tu as pratiqué longtemps le quidditch ? Et tu jouais dans quel pays ?
-L'Espagne ? tenta Jonah en se fiant à l'accent du jeune homme.
-L'Amérique du Sud ? tenta Dean à son tour.


Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 336

Voir le profil de l'utilisateur
Un léger sourire de soulagement s'étira sur ses lèvres lorsque le plus âgé des deux hommes lui affirma qu'ils avaient encore besoin d'un gardien. Il aurait été un peu déçu si cela n'avait pas été le cas. Mais peut-être aurait-il tenté de jouer un autre poste. Juste pour pouvoir faire parti de l'équipe et pour rencontrer d'autres personnes. D'autant plus que s'il en croyait ce qui lui était dit, il aurait l'occasion de rencontrer toutes sortes de personnes différentes. Et même des miliciens. Une légère grimace à peine contenue lui échappa alors qu'il songeait à sa situation plus que précaire. Peut-être était-ce finalement un peu trop dangereux ?

Mais c'était aussi peut-être l'occasion de s'en mettre un ou deux dans la poche également. Après tout, il avait des papiers moldus et puis, ils auraient peut-être plus de scrupule à l'arrêter s'ils devenaient amis non ? Et puis se poser aussi la question de sa disponibilité. Il ne voulait pas paraître grossier ou intolérant en grimaçant, il lui fallait donc trouver une parade. Parade qui au fond n'en était pas vraiment une, le problème allait réellement se poser. Il était souvent de service jusqu'à trois heure du matin le vendredi soir. Enfin le samedi matin plutôt. Pour les samedi après-midi tout dépendait de l'heure de la fin des matchs. Mais il était souvent de soirée également.

Toutefois, il pouvait toujours demander à son patron de le libérer deux heures le vendredi ou le faire commencer plus tard. Quitte à le faire venir plus vite dans la journée. il était prêt à commencer à midi pour finir à vingt heure pour reprendre à vingt-trois. Son patron ne lui avait pas semblé désagréable et plutôt arrangeant. Il ne perdait rien à poser la question. Il prit néanmoins un air assez ennuyé alors que ses plans mentaux prenaient fin. Attendant sagement que les deux hommes face à lui finissent leurs explications. Le tout accompagné d'échanges narquois et complices entre le père et le fils qui tira plus d'une fois un sourire amusé à Nahuel.

Ils lui faisaient penser à son père et lui lorsqu'il était encore de ce monde. Cette pensée lui tira un léger pincement au coeur et il dut réprimer un soupir de lassitude. Il y avait longtemps qu'il avait son deuil. Ou du moins, il pensait l'avoir fait. Mais plus il restait seul et plus les souvenirs remontaient à la surface. C'était aussi pour cette raison qu'il souhaitait sortir en dehors du travail. Il avait besoin de croiser du monde et de se faire de nouvelles connaissances. S'il devait s'intégrer en Angleterre, il allait falloir qu'il sorte de l'appartement d'Esteban. Peu importe ce que ce dernier pouvait penser. Il était peut-être en danger dehors mais moins qu'en Argentine pour commencer et moins qu'à rester enfermé à ressasser toutes ses pertes et toutes ses erreurs.

Il avait toujours du genre super actif. A aimer bouger et faire la fête. Il avait peut-être un caractère fort, des idées bien arrêté et un humour particulier. Il n'en restait pas moins social. Il dit souvent tout haut ce que tout le monde pense tout bas et mâche rarement ses mots mais la solitude le déprime. Il ne l'aime pas et il en a peur. Il ne veut pas s'enterrer dans un pays qu'il n'aime pas et constater qu'il est devenu aigri à force de ne voir qu'Esteban. Même s'il adore son quasi frère, ne parler qu'à lui ne lui suffit plus. Il a besoin de voir des gens comme ceux qu'il a en face de lui maintenant.

Un froncement de sourcil lui échappe devant la question abrupte du père. Comme si le sujet des loups-garous lui tenait particulièrement à cœur et qu'il en faisait une affaire personnelle. Nahuel n'avait rien de particulier contre les lycanthropes. Il n'avait jamais eu l'occasion d'en rencontrer personnellement ou alors il ne l'avait pas su. Mais il avait toujours considéré que tant qu'ils ne lui faisaient pas de mal ou qu'ils ne cherchaient pas à le manger, ils restaient des personnes comme tout le monde. Il ne voyait pas en quoi ils étaient différents des autres si on exceptait leur petit problème mensuel. Mais il avait toujours affirmé avec un humour douteux que ça ne pouvait pas être pire qu'une femme la semaine de ses menstruations.

Il avait un peu regretté ses paroles quand il s'était pris une gifle bien sentie et que la harpie face à lui avait commencé à hurler qu'il n'était qu'un goujat et que jamais personne n'avait eu l'affront de l'insulter de loup-garou. Qu'elle n'était pas un monstre et patati et patata. Comme quoi, les gens et surtout les femmes pouvaient être très susceptibles. Surtout que pour le coup, c'était elle l'étroite d'esprit et pas lui. Il hocha donc la tête pour montrer qu'il avait bien compris la question.

"Ça n'est pas un problème pour moi."

Il esquissa un demi-sourire avant de hausser les épaules. Son sourire s'agrandit légèrement lorsque le fils fait de l'humour à nouveau suivi par la justification du père. Il ne peut qu'être d'accord au moins, il sait dans quoi il s'engage et il apprécie cette honnêteté. Il ne promet pas d'avoir la même honnêteté tout le temps. Surtout lorsque le vent tourne et qu'il semble qu'on s'intéresse à lui désormais. Il se fige légèrement avant d'esquisser un sourire. Il va falloir qu'il réponde, il n'a pas réellement le choix. Et puis, il n'est pas obligé de tout déballer sur lui, donner son pays d'origine n'est pas si dangereux que cela. Seul une poignée de sorcier s'intéresse à ce qui se passe en dehors de son propre pays. Donc qui va s'intéresser à la dictature dissimulée Argentine ?

"J'ai joué pendant cinq ans. Il paraît que j'étais bon et aussi parce que je voulais me démarquer un peu de mon frère. Monsieur je-sais-tout. Il était nul en Quidditch, lui."

Son nez se plissa légèrement alors qu'un sourire éclatant se dessiner sur son visage. Il avait rapidement réussi à trouver quelque chose que Miguel était incapable d'égaler. Ils avaient longtemps joué au foot de rue ensemble. Mais le Quidditch avait toujours été la passion de Nahuel. Surtout lorsqu'il était entré à l'académie de Buenos Aires. Il avait vite senti que s'il voulait se démarquer de Miguel et ne pas être jugé uniquement et comparé constamment à son frère aîné, il devait trouver un truc rien qu'à lui. Et il l'avait trouvé. Cela resterait sa plus grande joie et sa plus grande fierté. Même s'il avait toujours tout fait pour devenir aussi brillant et intéressant que Miguel sur tous les autres domaines.  

"J'ai failli rentrer dans l'équipe nationale mais... ça ne correspondait pas tout à fait à ce que je recherchais comme plan de carrière."

Il avait toujours voulu suivre la voie de Miguel et entrer dans la résistance. Et honnêtement... représenter sportivement un pays dont il ne partageait plus les valeurs aurait été cruellement ironique, malhonnête et hypocrite. Il ne regrettait pas son choix. Même si le Quidditch lui avait longtemps manqué. Il esquissa un léger sourire avant de songer à répondre aux dernières questions posées avec son accent du Sud bien trop prononcé.

"Pas l'Espagne non, il plissa le nez faussement dédaigneusement. Je suis Argentino, señor !"

Il inclina légèrement la tête accompagné d'un sourire éclatant. Il reprit ensuite son sérieux pour s'adresser à nouveau aux deux hommes.

"Je suis très intéressé pour jouer... Mais je peux pas promettre ma disponibilité. Je suis barman à Bristol. Je vais demander à mon patron qu'il me laisse libre pour les entraînements. Je pense qu'il y a pas de vrais problèmes mais... je veux pas... Hacer castillos en el aire."

L'expression anglaise ne lui venant pas, il préféra utiliser sa langue natale quitte à être incompréhensible. De toute façon, il se doutait bien que les deux hommes comprendraient peut-être l'idée générale.

"Mais je suis motivé alors... je ferais tout pour venir."

Il esquissa un sourire déterminé alors que son regard brillait légèrement d'anticipation. Avant qu'un doute ne lui traverse l'esprit.

"Et... hum... vous prêtez des balais ou il faut venir avec le sien ?"

Heureusement qu'il se posait la question parce qu'il n'était pas certain qu'Esteban arrive à lui en procurer un. Quoique ça devait bien se trouver. Un pas trop mauvais de préférence. Et au pire... Il lui restait encore quelques économies de côté.


Nahuel Muñoz
Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
Jouer avec des loups-garous, des vieux, des miliciens et toute autre créature exotique ne semblait pas poser de problème au jeune étranger. Il balaya le sujet d'un haussement d'épaules, comme si tout cela lui était égal, avant d'expliquer la raison qui l'avait poussée vers le quidditch: La rivalité fraternelle ! Jonah laissa fleurir un léger sourire sur ses lèvres. Avec quatre garçons à la maison, il savait à quel point la compétition entre frères pouvait être une source de motivation... Et parfois de conflits.  Jonah risqua un regard en direction de son fils ainé qui ne comptait manifestement pas rebondir sur les révélations de leur vis à vis. Quoi de plus normal, chez les Forbes, Dean était clairement dans la peau du Monsieur-je-sais-tout: Ce modèle dont ses frères voulaient tour à tour se démarquer ou surpasser.

Le jeune homme affirma ensuite qu'il avait failli intégrer l'équipe nationale de son pays mais que cela ne correspondait pas à ses attente.

"Vraiment ? s'étonna Jonah, il y a peu de jeune de ton âge qui rechignerait à gagner des milliers des galions et à avoir tout un pays à ses pieds !" dit-il d'un air amusé qui trahissait une certaine suspicion.

Rares étaient les personnes qui pouvaient se permettre de décliner une telle proposition ! En effet, devenir joueur de quidditch professionnel était pourtant un plan de carrière plus qu'alléchant: C'était l'occasion de pratiquer son loisir favori à haut-niveau pendant quelques années, de parcourir le monde, de rencontrer des personnes partageant sa passion et ...de gagner beaucoup d'argent en devenant célèbre. Ces deux points étant généralement l'attrait principal des jeunes d'aujourd'hui ! Jonah lui-même aurait aimé embrasser une carrière de professionnel tant il ne se voyait pas exercer  un métier qui ne le passionnerait pas... Seulement, à l'époque, aucune équipe pro n'avait voulu de lui du fait de sa lycanthropie.
Jonah ne savait pas à quel point les propos du jeune homme était vrais - il n'était pas rares que certains individus fabulent quelque peu afin de se faire mousser- mais il ne chercha pas à creuser davantage. Il semblait motivé, vif et déterminé et il n'en fallait pas plus pour gagner l'intérêt de Jonah.

Le seul problème était d'ordre logistique puisque l'Argentin - et non pas l'espagnol comme Jonah l'avait cru initialement- travaillait les soirs d'entrainements ... Toutefois il affirmait qu'un accord avec son patron semblait envisageable sans vouloir...Hacer castillos en el aire.

"Sans vouloir s'avancer, ou sans vouloir tirer des plans sur la comète." S'empressa de traduire Dean avec un large sourire.

Jonah attrapa un formulaire d'inscription et le tendit au jeune homme avant d'ajouter:

"Vois avec ton patron si l'aménagement d'horaire est possible. S'il est ok, tu nous fait parvenir ce formulaire par hibou avec  le montant de la cotisation, il indiqua un chiffre du bout de sa plume sur le document et précisa, tu as la possibilité de régler en trois fois sans frais si ça t'arrange."

Jonah attrapa un parchemin vierge et s'installa pour écrire.

"Tu renvoies tout ça à l'attention de Jonah Forbes à L'école de Sorcellerie Poudlard, souffla-t-il tout en écrivant son adresse sur la feuille, c'est moi, dit-il en déchirant le bout de papier pour le donner à l'argentin.
"Et moi c'est Dean." ajouta son fils en lui tendant la main pour officialiser les présentations.
"La cotisation couvre la location du terrain, des vestiaires  et le prêt de matériel: La tenue de quidditch aux couleurs du club -vert et blanc-, et les balais. On a différents modèles: Des comètes, Eclairs de feu, Nimbus ancienne génération, Cosmos nouvelle génération... Mais certains adhérents préfèrent jouer avec leur propre monture. C'est mon cas et ça ne pose pas de problème. La tenue est uniquement obligatoire pour les matchs contre les autres équipes amateurs, pour les entrainements, tu fais comme tu le sens..."

Jonah s'arrêta pour réfléchir - il devait surement oublier quelque chose- mais Dean s'empressa de compléter:

"On joue sur le terrain municipal à côté du stade d'Appelby. Une fois que tu auras ta carte d'adhérent, il faudra que tu la présentes au bureau de la Milice de Bristol pour qu'il te fasse un laissez-passer annuel pour sortir du blocus sur la tranche horaire souhaitée. Si tu veux, je peux t'accompagner pour ces démarches, j'ai fait faire le mien la semaine dernière, je sais exactement à qui il faut s'adresser...Et crois moi, tu gagneras un temps fou ! " expliqua-t-il en riant.

"Oui, c'est vrai que c'est un peu compliqué depuis Bristol...intervint Jonah en se remémorant les déboires administratifs que son fils lui avait relatés, C'est là-bas que tu vis ? s'enquit-il alors. Ce n'était pas parce que Dean l'avait croisé dans la cité portuaire qu'il y habitait, et j'ai l'impression que tu es en Angleterre depuis peu de temps... Le pays te plait ?" poursuivit-il, prompt à faire la conversation.


Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 336

Voir le profil de l'utilisateur
L'étonnement de l'homme face à lui le laissa un moment perplexe. Nahuel haussa négligemment les épaules alors que son interlocuteur expliquait la raison de sa surprise. C'était vrai que la carrière de joueur professionnel pouvait faire rêver. Mais depuis toujours, il n'avait eu qu'une idée en tête. Aider Miguel. Comment aurait-il pu le faire en étant toujours en voyage ? Cela pouvait paraître surprenant voire même irréaliste mais c'était pourtant le choix qu'avait fait Nahuel. Il ne regrettait rien. Il ne se serait pas supporté d'avoir représenté l'Argentine d'un dictateur. Au moins, il avait la conscience tranquille.

"On ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie. J'aurais aimé jouer pour l'Argentine dans d'autres pays. Mais, j'ai dû faire des choix à cause de la situation de l'époque."

Il esquissa une légère grimace. Il n'avait pas particulièrement envie de déballer toute sa vie et la raison de ses choix au beau milieu de la foule. Il n'avait pas honte, il préférait juste éviter de se faire repérer par la milice inutilement. Il ne savait rien des alliances politiques entre l'Argentine et l'Angleterre et il ne préférait pas tenter le diable. Il changea donc habilement de sujet pour revenir à ce qui les intéressait réellement à savoir son inscription. Il fit donc part de ses doutes quant à ses disponibilités, hochant la tête avec un immense sourire lorsque le jeune homme prit la peine de traduire pour lui l'expression qu'il venait d'employer.

"Vous parlez Argentin ?"

Ce jeune homme avait vraiment tout pour lui si c'était le cas. Peut-être un peu jeune cela dit. Il ne savait pas vraiment quel âge il pouvait avoir peut-être une vingtaine d'année, pas beaucoup plus en tout cas. Nahuel prit alors conscience que lui devenait vieux. Il venait d'avoir trente ans, aucun avenir sûr. Sa vie n'était qu'une succession de moments gâchés. Il n'avait aucune stabilité, qu'elle soit émotionnelle ou professionnelle. L'argentine et la lutte pour la liberté de cette dernière lui avait tout pris.

Ses pensées s'égaraient de plus en plus alors qu'il fixait la plume de Jonah sur le parchemin, écoutant distraitement ses explications et hochant de temps à autre ses explications. Il fut tiré de sa rêverie par la main du jeune homme qui se tendit vers lui lorsque ce dernier se présenta à son tour. Il saisit sa main avec un sourire et la serra légèrement dans la sienne.

"Et moi, Nahuel !"

Son sourire s'agrandit légèrement avant de reporter son attention sur les explications de Jonah. Il fut soulagé d'apprendre qu'il n'aurait rien à fournir si ce n'était la cotisation annuelle. Il n'avait plus besoin de se tracasser à se trouver un balai ou même des tenues de Quidditch. Il hochait la tête régulièrement pour montrer qu'il comprenait tout ce qu'on lui disait. Il avait vraiment hâte de commencer à jouer. Tout devenait plus concret à mesure que Jonah lui énumérait les derniers détails avant de laisser la parole à Dean.

Il le fixa alors qu'il lui donnait le lieu de rendez-vous. Il raidit néanmoins lorsque le jeune homme lui annonça qu'il allait devoir présenter sa carte de membre à la milice pour obtenir un laissez-passer. La proposition de Dean était vraiment très gentille mais il sentait qu'il allait devoir refuser son offre. Il devait le faire subtilement pour ne pas attirer l'attention. Il ne voulait pas que Jonah ou même Dean se posent de questions sur lui, sur son passé. Instinctivement, il répondit au rire du jeune homme par un sourire avant de tourner le regard vers Jonah. Heureux que la question ne se pose plus pendant une minute. Lui laissant le temps de trouver une parade.

"Oui, je vis à Bristol. Mais du côté moldu avec mon frère, il esquissa un demi-sourire avant de hocher doucement la tête. Je suis à Bristol depuis un mois. Mais en Angleterre depuis six. Mon frère était ici depuis longtemps mais il a beaucoup bougé. J'ai mis un petit moment à le retrouver."

Il haussa légèrement les épaules avant de se gratter négligemment le menton.

"Et pour le laissez-passer comme je vis en monde Moldu, je crois que j'en aurais pas besoin. Mais si j'ai besoin d'aide j'hésiterais pas à te demander."

Il adressa un sourire à Dean avant de prendre les parchemins que lui avait donné Jonah. Il espérait vraiment que ses réponses n'avaient pas suscités trop d'interrogations chez les deux hommes. C'était toujours difficile de parler de soi sans trop en dire.


Nahuel Muñoz
Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
Tandis que Dean et Nahuel  discutaient ensemble, Jonah attrapa le registre d'inscription afin d'y noter le nom de l'argentin. Chaque année, l'enseignant élaborait tout un tas de statistiques pour le club et il estimait intéressant de savoir comment chaque nouveau membre avait connu l'association. Il en faisait de même pour " Werewolfes Rights" depuis près de vingt ans. Il inscrivit donc "Distribution de Flyers sur Bristol puis Forum des Associations" à côté du prénom du jeune étranger et il ne leva la tête de son parchemin que lorsque Nahuel évoqua son installation récente chez son frère dans le monde moldu.

"Ton frère est moldu ou est-ce un choix de vie ? s'enquit-il d'un air intéressé. Conscient qu'il pouvait se montrer un peu trop intrusif dans ses questions il expliqua, Je suis passionné de culture moldue, j'enseigne même cette matière à Poudlard, C'est la seule école de sorcellerie du pays. Précisa-t-il. Nahuel n'était en Angleterre que depuis un mois, il ne connaissait surement pas toutes les institutions magiques incontournables.

"J'ai vécu pas mal d'années dans le Londres moldu avec ma famille..."


" Je n'ai connu que ça toute mon enfance ! Je ne t'explique même pas comme ça a été difficile de ne pas avoir d'ordinateur ni de console de jeu à mon entrée à l'école..." souffla Dean à l'intention de Nahuel.

Jonah esquissa un sourire, légèrement amusé par les propos de son fils. Il se souvenait que la rentrée de Dean n'avait pas été de tout repos.  Il avait fallu plusieurs mois au petit garçon pour s'acclimater à Poudlard avant qu'il ne trouve sa place. Jonah se souvenait encore des longues lettres qu'il leurs écrivait, à lui et Agathe, dans lesquelles il les suppliait de rentrer à la maison. Il avait beau dire aujourd'hui que les consoles lui avaient manquées, Jonah savait très bien que c'était en vérité l'absence de ses trois petits frères qui l'avait davantage chagriné. Toutefois  Jonah se garda bien de faire la moindre réflexion sur le sujet et il préféra enchainer:

"Donc, si j'ai bien compris, tu vis chez "M. -Je-sais-tout" ? s'enquit-il en reprenant les termes de Nahuel, je présume que ce n'est pas la peine d'essayer de le convaincre à intégrer l'équipe de quidditch ? ajouta-t-il avant d'être brusquement interrompu par une exclamation.

- Jonah ? Jonah Forbes ?

Unefemme  à l'allure sévère et vêtue d'une longue cape noire s'approcha du stand. Jonah plissa quelque secondes les sourcils avant de remettre un nom sur la quadragénaire qui lui faisait face:

- Adele ? Comment vas-tu?
-Très bien et toi ? Çà fait un bail ! dit-elle tandis qu'ils s'enlaçaient quelques secondes.

Jonah n'avait pas revu cette ancienne camarade de promotion à Poudlard depuis au moins 10 ans. Aux dernières nouvelles, elle était fiancée à un sombre cognard français -Igor Pinsloup- et elle avait intégré la Police Magique du Ministère. Toutefois aujourd'hui sa robe de sorcière laissait supposer qu'elle avait changé de corps de métiers.

-Montre-moi ce blason ? dit-il en tentant de repérer le motif brodé sur le haut de la robe qui s'avéra être une accromantule, Tu es milicienne maintenant ?

-Et oui, je suis montée en grade, annonça-t-elle fièrement, finis les vols à l'étalage chez Honeydukes, je m'occupe des terroristes aujourd'hui.

Aussi loin que Jonah se souvienne, Adele avait toujours été attiré par cette carrière et elle avait tout mi en œuvre pour arriver à ses fins.  Agathe et lui s'entendaient vraiment bien avec elle, à l'époque, mais son idylle avec Igor Pinsloup avait eut raison de leur amitié.

-Et comment va Igor ? demanda-t-il uniquement par politesse.

- J'ai largué cet abruti, répondit Adele d'un ton dur,  il m'a quand fallu cinq ans pour me rendre compte qu'il était nocif,  méchant et ... pervers. Je sais que vous m'aviez prévenu avec Agathe mais que veux-tu... Il faut croire que je suis un peu longue à la détente... Elle secoua la tête comme pour chasser l'image de Pinsloup puis elle ajouta plus détendue, Mais tout ça c'est du passé. Depuis j'ai rencontré un homme remarquable: Sebastian, il est merveilleux. Nous avons une petite fille de deux ans: Charleen.  Elle sortit une photographie de la poche intérieure de sa robe où une fillette brune comme le jais était couverte de tarte à la mélasse. Elle est adorable..."
Adele rangea la photo et posa finalement les yeux sur le jeune homme qui tenait le stand avec Jonah.

"Oh Merlin ! s'exclama-t-elle en posant ses deux mains sur son visage. Dean ? La dernière fois que je t'ai vu tu étais haut comme trois boursoufs ! J'ai failli ne pas te reconnaitre et pourtant tu es le portrait craché de ta mère !"
"On me le dit souvent, répondit le jeune homme avec un sourire tendre, En tout cas, moi, je me souviens bien de vous. Vous n'avez pas changé."
Adele, aussi flattée que troublée par le compliment, souffla un merci avant de reporter son attention sur Nahuel.
"Oh, excusez moi monsieur, je vous ai interrompu en pleine discussion..."
Son regard sombre capta celui de l'argentin et le silence se fit...


Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 336

Voir le profil de l'utilisateur
"Un choix de vie..."

Il esquissa un léger sourire et hocha la tête en écoutant les explications de Jonah. Il ne voulait pas paraître impoli. Il avait déjà entendu parler de Poudlard. C'était un peu la blague d'ailleurs à Buenos Aires. L'école qui faisait fantasmer ceux qui rêver de visiter l'Europe. Lui n'avait jamais compris cet engouement. Ce n'était qu'une école après tout. Il n'y avait rien de mieux ou de pire qu'ailleurs. D'autres problématiques que les leurs sans doutes. Mais rien qui le fasse rêver lui.

"Où je vivais avant de venir ici, notre village vivait en harmonie avec les moldus. Mais nous n'avions pas trop les technologies nouvelles... C'était très reculé et très isolé du monde."

Il esquissa une petite grimace. Une excuse bidon pour expliquer qu'il ne connaissait pas un seul des trucs que venait de lui citer Dean. Il avait passé son enfance dans le quartier moldu de Buenos Aires. Le seul jeu moldu qu'il pratiquait, c'était le foot. Le reste... Ses parents étaient trop pauvres pour leur offrir de toute façon. Et dans le village d'Esteban, il n'y avait pas non de nouvelles technologies. Tout restait très succin. Pas de folies dans leur quotidien. Rien d'extravagant. Un léger voile passa sur le visage du jeune homme alors que Jonah lui demandait s'il vivait chez Monsieur-je-sais-tout. Il se rattrapa bien vite et un sourire se dessina à nouveau sur son visage alors qu'il secouait la tête d'amusement.

"On ne peut rien vous cacher !"

Son regard se plongea dans celui de Dean et son sourire s'agrandit légèrement. Il sursauta légèrement lorsqu'une voix les interrompit. Il s'écarta légèrement pour laisser sa place, essayant de ne pas se faire remarquer. Le blason sur la robe de la sorcière ne lui donnait pas envie de faire le malin. Il écouta sans rien dire la conversation. Échangeant de temps à autre quelques regards avec Dean pour passer le temps. Il faisait bonne figure. Il ne fallait surtout pas qu'il paraisse suspect. Rester naturel, sourire sans trop en faire non plus. Ne pas se crisper. Respirer normalement, ne pas paraître trop tendu. Rester zen. Il était en train de triturer l'un des flyers entre ses doigts lorsque la Milicienne s'adressa à lui. Manquant lui faire une syncope au passage. Il esquissa un sourire tout en haussant les épaules.

"Il n'y a pas de mal..., répondit-il en se raclant la gorge et essayant de ne pas trop faire ressortir son accent. J'allais partir... je venais pour le Quidditch !"

Son sourire s'accentua légèrement alors qu'il se tournait vers Dean.

"Merci pour les informations. Je remplis le papier et je le donne vite."

Il inclina légèrement la tête en signe de remerciement et se tourna vers la représentante de l'Ordre pour la saluer.

"Madame !"

Puis il s'éloigna sans demander son reste. Le cœur battant la chamade et ses papiers d'inscriptions oubliés sur la table...


Nahuel Muñoz
Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
L'arrivée impromptue d'Adele mit fin à la conversation entre les trois passionnés de quidditch et Jonah ne se rappela la présence de l'argentin que  lorsque son ancienne camarade de Poudlard interpella le jeune homme.

Nahuel lui répondit dans un anglais parfait, sans que son accent ne trahisse ses origines. Converser avec des étrangers était surement le meilleur exercice pour l'apprentissage des langues, songea Jonah en lui accordant un sourire bienveillant. L'enseignant salua mentalement l'effort du jeune argentin pour paraitre aussi anglais qu'eux, sans imaginer une seule seconde la véritable raison d'un tel comportement.

"Oui, on organise les inscriptions pour le club amateur d'Appelby, expliqua-t-il en reportant son attention sur Adele.

Comme pour abonder dans son sens, Nahuel affirma qu'il remplirait les papiers d'inscription rapidement puis il les salua poliment avant de s'éclipser. Sans doute préférait-il les laisser se retrouver tranquillement entre amis. Cela témoignait d'un grand savoir-vivre, estima Jonah en regardant l'argentin s'éloigner. C'était décidé: il l'aimait bien ce garçon. C'était typiquement le genre de personne qu'il avait envie de recruter dans l'équipe. Il semblait motivé, il avait de l'expérience en tant que joueur et s'il était aussi bon gardien que ce qu'il laissait entendre, les autres équipes du tournoi n'auraient qu'à bien se tenir !

"Hé, attend ! s'exclama alors Dean coupant Jonah dans ses réflexions, tu oublies le formulaire ! poursuivit-il en contournant le stand afin de rejoindre l'argentin dans l'allée pour lui tendre le parchemin.

"Je compte sur toi Nahuel !" ajouta Jonah à l'attention du jeune homme. Il avait été obligé d'hausser le ton et de se mettre sur la pointe des pieds pour lui dire cela tant la foule était compacte.

"Moi aussi je compte sur toi..." souffla Dean en jouant des coudes pour arriver à la hauteur de l'argentin.  Il lui donna les papiers tout en lui effleurant la main discrètement puis il afficha un large sourire charmeur qui  laissait peu de place au doute quand à ses véritables intentions.

Jonah ne capta pas l'échange entre les deux jeunes gens . En effet, il avait déjà une petite idée derrière la tête quand il se tourna vers Adele.
"Et toi alors ? Ça ne te tenterais pas de faire un peu de  quidditch avec nous?" s'enquit-il en la sondant du regard.

RP Terminé


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

L'Asso ! [Nahuel & Jonah & peut-être d'autres gens...]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)
» Entre détectives [PVBatman, peut-être d'autres justiciers ?]
» PRISCA PETITE GRIFFONNE 12 ANS ASSO GALIA VENDEE 85
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-