AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Tout le monde veut devenir un cat [Alayna]

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1251

Voir le profil de l'utilisateur
30 septembre 2009


Teresa Tran, 28 ans, chargée de recrutement

La remontée du couloir du premier étage parut une tâche interminable à Teresa, qui se promit de demander à ses supérieurs la permission d’engager un stagiaire. Il y avait plein de tâches pénibles, comme en l’occurrence aller se chercher une tasse de café, qui parsemaient sa journée, quand elle aurait préféré rester le derrière cloué à son fauteuil jusqu’à l’heure de partir. Mais il était onze heures, elle se sentait nerveuse, elle avait besoin de sa dose de caféine et tout ceci la fatiguait, la fatiguait tant… En marche vers son bureau, la presque-trentenaire poussait régulièrement des soupirs ou des jurons marmonnés, fidèle à sa réputation de râleuse de service. Elle s’en moquait bien, était-ce sa faute si le quotidien était agaçant ? Elle n’avait pas choisi de travailler au Ministère, ou plutôt, elle n’avait rien trouvé de mieux et il fallait bien payer sa pitance.

Une fois sur son siège bien-aimé -seul réconfort de devoir être ici tous les matins, cette chose était confortable- Teresa poussa un soupir, cette fois de soulagement. A l’instant où sa tasse rencontra le bois de la table, une petite note de service qui avait fait son chemin jusqu’à elle en fit de même… et explosa en confettis, brusquement sous ses yeux. Le petit phénomène la fit sursauter si fort que son voisin direct éclata d’un rire qui ne laissait aucun doute sur le responsable.

« Purée, Curtis ! T’as douze ans ou quoi ? s’écria t-elle. La seule réponse qu’elle eut fut un rire plus fort encore. Sérieux, y en a dans mon café maintenant !
-Roh, t’as qu’à utiliser ta baguette » balaya le jeune homme d’un ton léger qui, de toute évidence, mesurait mal le taux d’agacement de sa collègue.

Tout en s'exécutant, Teresa lui retourna un regard profondément noir dont elle espérait qu’il allait se souvenir, mais malheureusement, elle savait que ce n’était pas le genre de choses qui empêcherait Duncan Curtis de faire des blagues à ses collègues. Chacun avait sa façon de tromper l’ennui dans ce bureau, et elle, c’était en se plaignant et râlant sur tout ce qui passait sous ses yeux.

« Allez, c’était juste pour te dérider ! Tu sais que tu as une sale mine en ce moment ? Plus que d’habitude, je veux dire.  
- Le seul truc qui pourrait me dérider présentement, c’est une plage et des cocotiers. Tu as une plage et des cocotiers ? Non, alors fous-moi la paix. 
- Oh, elle mord, contra Curtis, avec un sourire en coin. Tu n’as pas eu ta dose cet été ?
- Non, j’ai été forcée d’annuler mes vacances au dernier moment, t’es content ?
- Pourtant tu as un teint tout hâlé de vacancière !
- Parce que mes parents ont un jardin. Est-ce que tu peux éviter de me rappeler les moments pénibles de mon existence, s’il te plaît ?
- C’est toi qui a commencé à parler de ça !
- Continue de relever mes contradictions, et je t’étrangle. »

Leur petit échange verbal fut interrompu par l’irruption d’une secrétaire, qui vint lui signaler l’arrivée de son deuxième rendez-vous de la matinée. Elle grimaça en jetant un oeil à l’horloge. Elle qui pensait avoir encore cinq minutes… Ce qui était pénible avec les gens qui venaient passer des entretiens d’embauche au Ministère, c’est qu’il n’y en avait pas un pour arriver en retard, franchement.

« Faites-la entrer. »

Elle n’eut même pas besoin de tourner la tête pour sentir Curtis se préparer à lui lancer une autre boutade :

« Souris un peu, hein. T’as l’air d’un dragon.
- Par pitié, fais semblant de travailler, ou je te la refile. »

Et elle dut lutter avec elle-même pour ne pas diriger la personne qui fit irruption dans le bureau vers son collègue. Elle savait combien ses vengeances étaient encore plus pénibles que ses blagues puériles.

« Madame Llewellyn, bonjour, installez-vous » lança t-elle poliment, sans se composer de mine particulièrement avenante.

D’un rapide coup d’oeil, elle évalua avec la force de l’habitude la stature de la candidate. Elle était à peu près aussi fine qu’elle, à la différence qu’elle devait bien faire vingt centimètres de moins, et ceci ajouté à un visage rond lui donnait l’air de sortir tout juste de Poudlard. Et pourtant, non, vérifia Teresa en jetant un oeil à la fiche qu’elle avait remplie avant d’obtenir un entretien, cette femme avait quitté les bancs du collège depuis bien cinq ans.

« Je m’appelle Teresa Tran. En tant que chargée de recrutement, c’est moi qui m’occupe de proposer des candidatures aux différents départements du Ministère, selon les demandes qu’ils formulent, se présenta t-elle rapidement, tout en attrapant sa plume et son encrier. Je vais vous poser quelques questions afin de cerner votre profil au mieux et juger si vous avez votre place parmi nous. »

Le ton était assez monocorde, car c’était un préambule qu’elle répétait quasiment par coeur à chaque fois qu’elle effectuait des entretiens dans sa journée. Vrillant son regard de faucon sur son interlocutrice, elle poursuivit avec une question classique, qui était déjà renseignée sur sa fiche :

« Qu’est-ce que vous motive à demander un emploi au Ministère, pour commencer ? »
Alayna LlewellynAncien personnageavatar
Messages : 19

Voir le profil de l'utilisateur
En retard, elle avait failli l'être. Pas que les 4 réveils placés à différents endroits stratégiques de la pièce eut pu lui faire défaut (surtout celui qui s'agitait comme une grosse dinde et hoquetait des gerbes de bulles, ni celui qui flatulait toutes les 12 secondes précisément d'ailleurs, un cadeau de l'aîné de ses neveux pour son dernier anniversaire) mais elle avait une logeuse particulièrement envahissante.

Miss Margeory -Eggins mais elle forçait tout le monde à l'appeler par son prénom- était une vieille fille replète au double menton impressionnant qui s'habillait à la mode victorienne et brodait des napperons. Grand bien lui fasse après tout, chacun avait droit à ses petites occupations, mais elle aimait prendre chaque jour en plus de sa rasade de thé au lait un grand bol de ragots. Ainsi il fallait faire preuve d'une inimaginable ingéniosité pour arriver à passer devant sa porte sans se faire héler et découvrir quel noir dessein entretenait ce jour la voisine d'en face et son amant théorique, le livreur de journaux. Comme dans un mauvais roman érotique, il fallait en passer par toutes ses pérégrinations, le descriptif du regard de braise de monsieur, la tenue affriolante de madame pour finalement arriver à se dépêtrer d'un haussement d'épaule sceptique accompagné d'un sourire. Sur ces entrefaites elle grognait et répétait les inlassables règles de sa maison respectable, ELLE, à savoir pas d'homme dans les chambres passé 21h et autres mesures rétrogrades de la sorte. On pouvait alors, d'une pirouette, se diriger vers la porte pour vaquer enfin à ses occupations.

Il avait fallu sauter le petit déjeuner et se coiffer en route pour parvenir à ne pas exploser le timing, pourtant très large connaissant l'animal. Alayna avait filé en baragouinant une formule de politesse laissant là la septuagénaire toute occupée à lui expliquer ce qu'était de son temps une bonne recrue au Ministère, et avait transplané à l'abri des regards jusqu'à une ruelle non loin des accès menant au Ministère. Une fois dans le hall bondé, elle avait été plutôt efficacement aiguillée.

Pour l'occasion, la jeune sorcière portait une robe et une veste bien taillées mais sobres dans les tons gris perle, une large ceinture de cuir noir pour marquer sa taille très fine et avait remonté son amas de boucles en un chignon banane assez approximatif. Elle avait pris deux minutes pour se maquiller, histoire de ne pas avoir l'air d'avoir 16 ans, et s'était rajouté cinq bons centimètres avec une paire de talons sur lesquels elle était à peu près stable.

La femme qui la reçut avait le visage fermé des gens qui n'ont pas de temps à perdre. Cela ne sembla pas l'émouvoir et elle s'installa à l'endroit indiqué non sans l'avoir saluée auparavant. Elle non plus n'avait pas de temps à perdre avec le trac.

"Hé bien à dire vrai je cherche une première expérience professionnelle et surtout un tremplin pour la suite de ma carrière. J'ai obtenu mon CLAPPE, mon Certificat en Lettres Appliquées et Préservation du Patrimoine Ecrit puis j'ai passé la maîtrise d'Archiviste option Grimoires et Parchemins Magiques. Du coup j'avais la possibilité de faire une spécialisation en un ou deux ans pour valider un doctorat, mais j'ai préféré me lancer dans la vie active."

Et puis surtout, ses professeurs n'étaient pas vraiment favorables. Elle n'était pas assez travailleuse pour aller si loin et finir avec un titre qui l'aurait forcément dédié à la recherche ou au professorat. Elle marqua une pause avisant d'un coup d'oeil discret le fameux collègue farceur comme pour vérifier s'il écoutait lui aussi.

"Le Waïkiki Club Sandwich mourrait d'envie de m'embaucher pour rédiger leur nouvelle carte de menus mais j'ai finalement opté pour le Ministère. Je n'étais pas sûre d'apprécier la pizza hawaïenne qu'ils servent à tous les repas du personnel"

Tentative risquée que l'humour en début d'entretien avec une femme qui ne semblait pas prête au soudain éclat de rire, mais elle voulait démontrer qu'elle n'était pas la femme ennuyeuse que ses études laissaient présager.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1251

Voir le profil de l'utilisateur

Teresa Tran, 28 ans, chargée de recrutement

Les informations livrées par la jeune femme correspondaient peu ou prou à ce qui était signalé sur sa fiche. Teresa avait noté un profil assez clair, qui ne pouvait qu’encourager à l’engager dans le Département des Archives du Ministère. Malheureusement, la période n’était pas adéquate. Aucun poste n’était vacant dans ce département pour le moment, et Teresa les savait assez peu cléments sur le nombre de stagiaires. De toute manière, Alayna Llewellyn n’était pas une jeune étudiante fraîchement sortie de Poudlard qui pouvait prétendre à un stage. Plongée dans ses propres réflexions, elle ne releva la tête que lorsque son interlocutrice fit une petite plaisanterie à laquelle elle resta de marbre, du moins en apparence, car elle répliqua de son propre humour, un peu plus cynique et pince-sans-rire :

« Vous préférez connaître la carte de cantine du Ministère avant qu’on ne poursuive cet entretien ?
-Je vous le déconseille, aha ! répondit à sa place Duncan, qui lui, arborait un franc sourire, penché sur un dossier. Tu devrais la placer au comité des inventions d’excuses à l’usage des Moldus, ils ont besoin de gens avec de l’humour là-bas. »

Teresa leva brièvement les yeux au ciel, mais nota intérieurement l’idée. Le département des accidents et catastrophes magiques, pourquoi pas… Il y avait de la place là-bas. Mais il y en avait aussi aux transports magiques, à la coopération internationale, aux jeux et sports, et même à la justice magique, alors comment trancher ? Il lui fallait cerner un peu mieux les autres qualités de cette candidate pour pouvoir se décider.

« Pour être tout à fait franche avec vous, miss Llewellyn, aucun poste n’est disponible dans votre domaine direct. Les Archives du Ministère sont déjà au complet. Je pourrais éventuellement vous confier un poste de secrétariat quelque part… Vous avez un parcours assez spécifique, je pourrais vous proposer un poste qui sera une première expérience professionnelle, oui, mais un tremplin dans la carrière que vous briguez, pas sûr, déclara t-elle, vrillant son regard dans celui d’Alayna. Je vois que vous avez précisé plusieurs petits jobs dans votre parcours professionnel, de quelle nature étaient t-ils ? »

Peut-être avait t-elle développé quelques compétences qui ne figuraient pas dans ses diplômes et qu’elle pourrait réemployer. Teresa ajouta d’ailleurs, pour faire bonne mesure :

« Seriez-vous prête à travailler dans un bureau qui ne relève pas du tout de votre champ d’études ? »
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Tout le monde veut devenir un cat [Alayna]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tout le monde veut devenir un cat. parce qu'un chat quand il est cat, retombe sur ses pattes [21/03/12 à 13h50]
» Tout le monde, tout le monde veut devenir un cat [Modifications effectuées]
» ☼ Because I'm a Lady — Tout le monde veut devenir un Cat!
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Ministère de la Magie, :: Niveau 1 : Bureau du Ministre et autres départements,-