AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [Nahuel et qui veut]High Speed... Dating

Alayna LlewellynSorcière en recherche d'emploiavatar
Messages : 19

Voir le profil de l'utilisateur
23 septembre 2009

Laissez-moi vous faire le résumé des épisodes précédents : il y avait eu d'abord une lettre de sa mère avec de faux-airs de beuglante à propos de l'anniversaire de son neveu Yvan ; anniversaire qu'elle avait malencontreusement manqué pour cause de petit boulot peu compréhensif en matière de fêtes familiales. Georgiana Llewellyn mettait un point d'honneur à voir tout le monde radiner sous son toit lorsqu'elle sifflait le rassemblement. En général elle n'était pas trop exigeante et ne harcelait ses enfants qu'au moment des fêtes de Noël mais avec l'âge, elle commençait à vouloir ritualiser le repas familial pour les anniversaires. Tout le monde soupirait mais on finissait toujours par s'exécuter de bonne grâce.
Il avait donc fallu prévoir un séjour à Glastonbury et sans tarder. Elle avait prévu de se faire une soirée bouquin-cookies et une virée à la Bibliothèque Nationale mais tant pis, ce serait pour une autre fois.
Toutes ses petites affaires réunies pour un long week-end, la poudre de cheminette achetée, elle avait pris congé de sa logeuse et trois quart d'heure plus tard (elle avait été raisonnable en bavardages la vieille bique) Alayna pénétrait dans l'âtre et annonçait sa destination : "La Bergerie, Glastonbury"

Ce séjour en famille avait été l'occasion de revoir sa vieille amie d'enfance, Mathilde Hautfront, qui enseignait dans l'école primaire pour jeunes sorciers de la ville. Elle avait peu de contacts avec cette dernière depuis la fin de leur scolarité à Poudlard, leurs études les ayant mené dans des directions différentes mais elles étaient toujours heureuses de se revoir et d'évoquer ensemble de vieux souvenirs du passé.
Mathilde faisait une bonne tête de plus qu'elle avec un visage en forme de coeur et les dents légèrement en avant. Elle était aussi blonde qu'Alayna était brune. A devoir s'occuper d'une vingtaine d'agités braillards toute la journée elle n'avait guère le temps de faire des rencontres et voilà où nous mène ce détail qui a son importance. Mathilde s'était mis en tête de traîner Alayna à un speed-dating, organisé par un bar de Bristol. La jeune femme n'avait pas manqué de remarquer la publicité alléchante sur le Canard Déchaîné et avait réussi à convaincre son amie -on sait pas trop comment- à l'y accompagner. Pas question de s'y rendre seule, au moins si aucun jeune sorcier présent ne semblait intéressant, elles pourraient toujours se moquer des participants en sirotant un verre.

[...]

"Pas question" articula silencieusement Alayna, fraîchement arrivée dans le bar. De petites tables avaient été disposées ça et là dans la pièce et sur chacune d'elle une bougie qui se voulait romantique.  Des roses flottaient au dessus des têtes, tournant doucement sur elles-mêmes dans la relative pénombre. Le bar était bondé, à croire que la moitié du pays cherchait à se caser.
Il avait fallu s'inscrire à l'arrivée pour recevoir son badge : une affreuse petite chose qui susurrait la chanson que son nouveau propriétaire lui avait murmuré "à l'oreille" lorsqu'il avait reçu le badge. Le machin rond, à chaque coup de cloche annonçant le changement de table, se mettait soudain à chanter là "You are so beautiful", plus loin "Oh happy day", plus à gauche "Love me tender", une bouche apparaissant dans un petit PLOP sur la surface ronde et lisse de l'objet avec de belles lèvres charnues et, Alayna en était certaine, une fine moustache de chanteur-séducteur romantique. Lorsqu'un employé actionnait le signal c'était une joyeuse et incontrôlable cacophonie qui avait au moins le mérite de détendre l'atmosphère et de faire rire les gens.

Alayna avait très vite abandonné Mathilde et était allée s'écraser contre le comptoir du bar, évitant du regard l'homme qui était assis tout seul à une table et la fixait sans sourciller, attendant qu'elle daigne le rejoindre. Par Merlin qu'il avait l'air bovin. Le serveur était occupé, heureusement, cela lui donnait une excuse pour traîner au maximum.
"Pas question" répéta t'elle en articulant simplement les lèvres à l'adresse de Mathilde qui, entre deux sourires à son interlocuteur du moment, faisait de gros yeux à Alayna pour qu'elle retourne dans la rotation des rencontres.

"Un jus de citrouille s'il vous plait"

Lança t-elle au serveur sans lui accorder un regard, trop occupée à secouer vigoureusement la tête et à gronder doucement en direction de Mathilde. Puis la cloche retentit et le badge d'Alayna, d'une éclatante couleur framboise, fit apparaître ses lèvres dans un PLOP et se mit à chanter "j'entends le Loup-Garou, l'Animagus et la Coquette" d'une voix de crooner. Elle s'écroula, le front contre le bar d'un air désespéré.
Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 326

Voir le profil de l'utilisateur
C'est avec un regard légèrement moqueur que Nahuel regardait les clients entrer les uns après les autres dans le bar. Il n'avait jamais vu autant de monde d'un coup depuis qu'il travaillait pour Arthur. Il fallait dire qu'il n'était embauché que depuis une semaine, il n'était pas encore complètement aguerri aux habitudes de la maison. Le lutin facétieux lui avait ouvert ses portes de façon totalement spontanée. Le sujet de la recherche de travail avait été abordé après avoir bu un verre de trop peut-être. Il ne cherchait d'ailleurs pas encore complètement à ce moment là. Il venait d'arriver à Bristol après tout. Les choses s'étaient déroulées rapidement. Peut-être trop. Il avait à peine retrouvé Esteban que deux jours plus tard, il échouait dans ce bar et se mettait à parler à Arthur, ce tavernier un peu trop curieux.

Ce dernier avait alors sauté sur l'occasion affirmant qu'il avait besoin de quelqu'un de compétant lorsque le jeune homme avait affirmé avoir déjà été barman autrefois. Cela remontait à plus de dix ans maintenant mais le vieil homme semblait soutenir que les habitudes ne se perdaient pas et que c'était comme monter sur un balai. Il n'avait donc pas hésité longtemps et avait accepté l'offre qu'on lui faisait. Il aurait été idiot de refuser après tout. Mais il fallait croire que la situation à Bristol faisait fuir les gens. Ça l'arrangeait bien dans le fond. Trouver un travail ne lui aurait pas demandé trop de temps.

Ce qu'il n'avait pas pris en compte, c'était les idées loufoques de son nouveau patron. Si l'homme était un joyeux diable toujours arrangeant et toujours prompt à la plaisanterie et à la discussion, il était aussi d'un curieux inégalable. Nahuel avait dû plus d'une fois détourner son attention en changeant subtilement et innocemment de sujet. Il ne souhaitait pas parler de sa vie en détail. Il ne souhaitait pas laisser échapper son état de clandestin. Il devait donc se montrer prudent. Il n'avait aucun papier sorcier, sa baguette avait été vendue par une amie d'Esteban. Ou plutôt l'amie d'un ami lui avait brièvement expliqué son ami. Il n'avait pas cherché plus loin. Après tout s'il voulait garder ses sources secrètes, c'était son problème. Et il sentait bien que la situation anglaise touchait son beau-frère d'un peu trop près pour qu'il reste inactif. Il aurait été résistant qu'il n'en aurait pas été surpris.

Alors il ne posait pas de questions. Parce que lui ne voulait pas être mêlé à tout ça. Il avait déjà sacrifié sa vie pour une cause. Il ne regrettait pas de l'avoir fait. Il était simplement déçu que son combat ne se soit pas terminé comme il l'aurait voulu. Son désir le plus cher aurait été de retourner là-bas et de finir ce qu'il avait commencé. Mais il savait pertinemment que ce serait du suicide. Et il tenait à la vie. Malgré les apparences et malgré ce qu'il avait pu faire comme actes insensés. Tout ça était derrière lui maintenant. Pour combien de temps, il l'ignorait. Mais en attendant, il s'adaptait plus ou moins à sa nouvelle vie. Travaillant sur son accent un peu trop prononcé et se replongeant dans les vieux gestes.

Il était heureux de faire quelque chose de simple. De retrouver un contact avec des inconnus. Et Arthur avait beau être une pipelette avec des idées folles, il restait charmant et compréhensif. Toujours à la recherche de nouvelles idées pour continuer à faire vivre son bar malgré le blocus et malgré l'ombre que faisait les Folies Sorcières à Bristol depuis son ouverture. Le vieux gérant avait donc eu l'idée d'organiser un speed-dating dans son établissement. Quoi de mieux que de faire se rencontrer des personnes en mal d'amour ? Nahuel doutait de la réelle utilité de cette soirée mais cela amènerait à coup sûr du monde. Il avait donc fait un effort de présentation. Rasant sa barbe de plusieurs jours pour ne laisser qu'un collier de barbe soigneusement taillé.

Arthur semblait avoir eu raison, la soirée commençait à avoir du succès. Plusieurs badges chanteurs avaient déjà été distribués. Les couples se formaient et se déformaient au son des chansons, étranges pour certaines. Une joyeuse cacophonie régnait dans le bar et Nahuel ne pouvait que sourire devant un tel spectacle. Circulant entre les tables pour servir les clients assoiffés de tant parler. Il devait bien reconnaître que son employeur avait été un génie sur ce coup là. Et lui faisait ses preuves pendant ce temps là, montrant qu'il ne se laissait pas déborder et qu'il n'avait pas perdu la main. C'était assez rassurant dans un sens de se dire qu'il était encore efficace.

Ce n'est que lorsqu'il retourna derrière le comptoir qu'il remarqua le manège d'une jeune femme brune. Il ne put retenir un sourire en comprenant son manège. De ce qu'il voyait, elle avait été traînée ici par une amie et refusait de prendre place devant un homme à l'air... étrange. Il hocha la tête lorsqu'elle lui commanda une boisson et commença à préparer son jus de citrouille avant de pouffer doucement en la voyant se cogner la tête au son de son badge. Visiblement, elle ne souhaitait pas plus découvrir un nouveau partenaire. Il poussa doucement le verre dans sa direction avec un sourire lorsqu'il fut prêt.

"Votre jus de citrouille Mademoiselle !"

Il la contempla un moment légèrement moqueur avant de reprendre avec son fort accent argentin.

"Laissez moi deviner... Une amie un peu trop insistante ?"

Il devait bien reconnaître qu'il ne se mouillait pas trop pour le coup. Mais c'était une façon comme une autre d'engager la conversation.


Nahuel Muñoz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[Nahuel et qui veut]High Speed... Dating

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Speed-Dating Lou ♣
» Speed-dating d'Alexis
» ∆ speed dating (event #1)
» Speed Dating
» Speed-dating de Noko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol,-