AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Tarif moins de vingt-cinq [Kessy&Azénor]

Marlene BarclaySage-femmeavatar
Messages : 385

Voir le profil de l'utilisateur
8 Octobre 2009

Debout dans le hall d'un cinéma du centre de Londres, Marlene était un peu nerveuse et cela se voyait dans la manière dont elle regardait autour d'elle. Elle se rongeait un ongle au vernis bleu un tantinet écaillé, ses cheveux remontés en queue de cheval sur son crâne. Elle n'aimait pas ainsi être plantée toute seule au milieu des gens, elle avait l'impression qu'on la regardait et pourtant, elle n'osait pas aller s'asseoir. Elle attendait deux personnes aujourd'hui, pour cette sortie prévue de longue date. Le jour où Azénor et elle s'étaient rencontrées, Marlene avait proposé de l'emmener au cinéma afin qu'elle découvre cette chouette invention moldue. L'été était passé et elle avait été un peu occupée, Azénor aussi, à la rentrée aussi - même si elle s'étaient vues plusieurs fois entre temps - et il y a deux semaines, l'idée de cette sortie était revenue sur le tapis. Toute enthousiaste à l'idée de montrer son monde d'origine à sa nouvelle amie, Marlene n'avait pas hésité un seul instant et avait choisi ce cinéma qui avait la particularité d'être tout proche d'une Cheminette publique afin que cela soit plus facile pour Azénor.

Mais voilà, à la dernière minute, une autre invitée s'était greffée à ce petit rendez-vous et c'était principalement sa présence qui rendait Marlene nerveuse comme tout. Kessy Brooks était non seulement l'amie d'Azénor mais également Miss Monde Magique, ancienne fille hyper populaire de Poudlard, canon de beauté farouchement jalousé de Marlene et en dernier lieu mais pas des moindres, l'ex petite-amie de James. Quand son nom était venu sur le tapis, elle n'avait pas osé dire non même si elle en avait envie. Elle n'avait pas l'habitude de fréquenter des filles comme Kessy et n'avait pas très envie de passer du temps avec l'ex si parfaite de son petit-ami mais elle n'avait pas non plus voulu passer pour la fille difficile qui faisait des manières. Aussi, Azénor et Kessy devaient arriver ensemble. Elles avaient choisi un film de comédie musicale, le remake de Fame qui sortait ce mois-ci, en se disant que cela serait sympa.

Les portes du cinéma s'ouvrirent et Marlene distingua Azénor qui dépassait un peu de la foule, plutôt grande et à ses côtés, Kessy, le pas assuré. Immédiatement, elle ne put s'empêcher de faire la comparaison entre elle et son ancienne camarade de classe, juchée sur des petites bottines à talons en cuir, avec une jolie jupe et des collants que Marly jurait avoir vu dans le dernier Cosmospolitain, sans parler de sa jolie veste bien taillée. Elle, elle avait ses bottes, son jean et son pull blanc tout doux qu'elle aimait porter mais qui lui sembla soudain bien informe, surtout sous son manteau. Gênée, elle se força néanmoins à sourire à peu près avant d'avancer vers les filles et de faire la bise à Azénor, sincèrement contente de la revoir. Elle hésita un instant avant de se pencher vers Kessy, plus petite qu'elle, se rappelant avec une petite rancune que cette dernière l'appelait encore Marley l'année dernière, volontairement. Mais bon, elles étaient adultes et donc, elle ne pouvait pas faire l'impasse sur cela pour des griefs d'adolescente.

- Salut, lança-t-elle en essayant d'avoir l'air assurée, vous avez trouvé facilement ?

Elle resserra sa queue de cheval pour se donner une contenance, lorgnant un peu sur les cheveux de Kessy.

- Vous allez bien ? s'enquit-elle du ton le plus enjoué possible, toujours un peu mal à l'aise et priant pour que cela ne se voit pas.


   
le premier jour du reste de ta vie

Avatar par Freesia.
Azénor ReynoldsEmployée aux Transportsavatar
Messages : 407

Voir le profil de l'utilisateur
L’été avait été source de nouvelles amitiés pour Azénor, tout d’abord elle avait rencontré Marlene et avait immédiatement accroché avec la jeune fille. Elle était un peu plus jeune qu’elle mais semblait plus âgée, c’était une fille réfléchie et sérieuse mais qui s’était avérée être d’une conversation plus qu’agréable. Les deux jeunes filles s’étaient vu plusieurs fois durant l’été, elles auraient apprécié se rencontrer plus souvent mais leurs métiers respectifs ne leur avait pas permis. Marlene venait juste de commencer son stage et s’y consacrait pleinement alors qu’Azénor se devait d’être sur le front suite à sa promotion.

C’était lors de leur dernière entrevue – une balade dans la campagne de Manchester – qu’elles s’étaient souvenues d’une de leurs premières conversations et de la promesse qu’elles s’étaient faites d’aller ensemble au cinéma. L’automne s’installant doucement, laissant la place aux activités d’intérieur, elles avaient fixé une date pour se retrouver. Quelques jours auparavant, Marlene l’avait informée brièvement du choix du film. Azénor n’était pas sûr d’avoir bien saisi l’intrigue mais Marlene paraissait sûre d’elle et elle lui faisait confiance, après tout c’était elle l’experte et puis elle pensait pouvoir dire sans se tromper qu’elles avaient des goûts similaires.

Lorsque Marlene l’avait informé du choix qu’elle avait fait, Azénor était chez elle avec Kessy son autre rencontre de l’été – enfin de la rentrée mais sa perception des saisons était un peu différente depuis la fin de Poudlard. C’est donc plutôt naturellement que l’ancienne Gryffondor s’était jointe à leur sortie. Azénor était ravie de faire se rencontrer les deux jeunes filles, elles étaient toutes deux adorables et ne pouvaient que s’entendre à ses yeux.

Elles s’étaient données rendez-vous à côté d’une cheminette publique que Marlene leur avait conseillée tout en leur fournissant un plan pour qu’elles se repèrent dans le monde moldu. Elle laissa Kessy se charger de la guider dans la ville, ne faisant clairement pas confiance à son sens de l’orientation, encore moins en terre moldue ou des dangers surgissaient à chaque coin de rue ! Elle avait besoin d’avoir tous ses sens en éveil !

« Tu vas souvent au cinéma depuis que tu es entrée à Poudlard ? »

Azénor était curieuse une fois encore d’en apprendre plus sur la vie de ses amies mais aussi plus généralement des sang-mêlés. Alors qu’elles discutaient, les deux jeunes filles s’approchaient du cinéma. Elles poussèrent la porte d’entrée au milieu d’un groupe de jeunes gens surexcités. Un peu perdue dans ce grand hall couvert d’écran moldu contenant une foule d’informations, Azénor faillit ne pas voir Marlene.

« Marlene ! Comment est-ce que tu vas ? Ca fait longtemps que tu nous attends ? »

Azénor se pencha et serra affectueusement Marlene dans ses bras.

« Ca va, j’avoue que je me suis un peu laissée guider par Kessy ! Elle est plus douée que moi dans le monde moldu ! Je crois que ton plan était assez clair, on n’a pas mis longtemps à te rejoindre. »

Elle regarda ses deux amies et dit d’un ton enjoué :

« Ca me fait super plaisir de vous voir toutes les deux ensemble ! Je suis contente d’être là, depuis le temps qu’on en parle… »

Azénor lança un regard complice à Marlene sans se départir du grand sourire qu’elle avait depuis qu’elle était entrée dans le cinéma.



©️Vivi-le-seul-l'unique
Kessy Brooks-MarchebankProf de Zumbaavatar
Messages : 107

Voir le profil de l'utilisateur
Il y a encore un an, Kessy aurait préféré se faire arracher une dent que de passer une sortie avec Marlène Préfète Barcley. D'ailleurs, il y a un an, elle aurait été incapable de se rappeler de son prénom correctement, préférant pointer l'innombrable liste de ses défauts avec Kaly, mais les choses avaient bien changé.

A l'époque, Kessy pansait son coeur blessé par sa rupture avec James, et elle avait pris comme une injure personnelle qu'il lui préfère une fille comme Marlène. Depuis, elle avait prit beaucoup de recul par rapport à ce premier chagrin d'amour, et savourait même sa toute nouvelle relation avec Grady. Il fallait bien l'avouer, cela l'avait aidé à voir un peu moins Marlene comme une rivale à abattre, et un peu plus comme une copine potentielle, surtout vu sa proximité avec Azénor. Après tout, il n'y avait plus lieu de querelles entre elles et Kessy n'était pas quelqu'un de très rancunier. Elle avait donc décidé de mettre ses réticences de côté plutôt que de refuser un bon moment entre filles, même si elle ne s'y rendait pas sans une certaine appréhension. Azénor semblait penser que les deux filles pouvaient s'entendre, mais Kessy avait-elle réellement des choses à partager avec quelqu'un comme Marlene ? Bah, elles étaient adultes maintenant, et puis le seul moyen de le savoir était encore d'essayer...

Ce jour là, Kessy se rendit donc au point de rendez-vous que lui avait donné Azénor, visiblement détendue et souriante. Elle sortit de la cheminette sans un cheveu de travers ni une trace de cendres, art qu'elle avait perfectionné pour se rendre en soirée sans abimer sa mise impeccable. Après des salutations chaleureuses avec Azénor, elle la guida côté moldu jusqu'au cinéma où elles avaient prévu de se rendre.

"Pas très souvent, non", avoua-t-elle quand Azénor l'interrogea au sujet de sa fréquentation du cinéma. "Pendant les vacances, j'essaie de rattraper les meilleurs films de l'année que j'ai manqué, mais il y en a toujours que je rate, c'est frutrant. Mais bon, j'aime bien de temps en temps. Le mieux, c'est avec un mec, c'est par-fait pour un rendez-vous."

Elle glissa un regard malicieux à Azénor. Célibataire et belle comme un coeur, elle était persuadée que son amie aurait l'occasion de mettre rapidement son conseil en application. Une fille comme Az devait forcément avoir plein de mecs à ses pieds ! Bientôt, elles parvinrent à l'entrée du cinéma où elles retrouvèrent bientôt Marlène. Par automatisme, Kessy évalua aussitôt sa tenue. Joli pull, mais qu'est-ce que c'était que cette queue de cheval qui lui tirait tout le visage ?

"Salut, ça va bien, et toi ?", répondit-elle avec enthousiasme avant de lui faire une bise sonore. Règle numéro 1, ne pas laisser paraître la moindre gêne ni animosité. De toute façon, avec Azénor comme chaperon, cela ne risquait pas d'arriver, tant elle pouvait parler pour deux, ou trois.

"Je suis super contente aussi, on va bien s'amuser ! C'est une super idée", commenta-t-elle en embrassant la salle animée du regard. Reportant son attention sur Marlène, elle l'interrogea d'un air intéressé : "Alors, qu'est-ce que tu deviens depuis les ASPICS ?"

En réalité, Kessy savait parfaitement par Grady qui le tenait de James que Marlène avait commencé une formation de sage-femme, mais elle préférait feindre l'ignorance. Elle ne voulait pas lui laisser penser que Grady et elle n'avaient pas de sujets de conversations plus intéressants que sa vie...



Marlene BarclaySage-femmeavatar
Messages : 385

Voir le profil de l'utilisateur
Marlene eut un petit instant d'arrêt lorsque Azénor la serra dans ses bras avec spontanéité. C'était peut-être parce qu'elle n'avait pas grandie entourée d'amis ou parce que les gens de sa famille n'étaient pas très tactiles mais elle avait toujours un moment de surprise lorsqu'on la touchait, et encore, moins qu'avant. Être avec James lui avait permis de se faire à ce genre de choses, petit à petit, mais elle le remarquait toujours beaucoup quand on était physique avec elle. Elle répondit donc à l'étreinte de son amie, jetant néanmoins un coup d’œil à Kessy qui était derrière, surtout que cette dernière lui claqua une bise sonore. Ah, ça... Elle ne s'y attendait pas. Kessy Brooks qui lui faisait la bise ? Il y encore trois mois, elle aurait été persuadée que jamais cela n'arriverait de sa vie. Enfin, il y a trois mois, Marlene n'espérait sûrement pas aller au cinéma avec des filles comme Kessy !

- Non, je suis là depuis cinq minutes, à peine. Ça va, ça va, répondit-elle laconiquement.

En temps normal, elle aurait été beaucoup plus expansive auprès d'Azénor sur les dernières nouvelles de sa vie. Tout ce qui avait pu se passer au travail, toutes les nouvelles choses qu'elle avait appris, son premier stage aux urgences - une grande histoire tiens - et puis le week-end en amoureux adorable qu'elle avait passé avec James, où ils avaient vu cette maison magnifique qu'ils avaient adoré, et puis sa dernière sortie avec lui, où ils avaient mangé dans un restaurant super bon pas très loin de chez Az, justement ! Mais avec Kessy présente, elle se sentait moins à l'aise et n'allait surtout pas parler de James, son ex petit-ami. Pourtant, elle sortait avec Grady depuis la fin de l'année scolaire mais tout de même : dans l'esprit de Marlene, Kessy restait l'ex de son amoureux. C'était peut-être stupide, sûrement que cette dernière était passée à autre chose depuis longtemps mais Marly n'arrivait pas à se défaire de cette entêtante idée.

- Tant mieux si tu ne t'es pas perdue, lança-t-elle tout de même à Azénor avec un sourire. Je m'en voudrais de te traumatiser. Venez, on va prendre les places.

Elle profita de cette excuse pour ne pas répondre quand les deux filles lancèrent que c'était une super idée, faisant mine de chercher la queue qui avançait le plus rapidement. En soi, elle ne pensait pas que c'était une mauvaise idée, cette sortie, c'était dommage de rester sur des à priori de lycée mais... Elle n'était pas tellement ravie de voir Kessy, elle qui l'avait soit ignorée soit appelée Marley durant des années. Elle comprenait que Azénor l'emmène, elle était sûrement très sympa avec les gens qu'elle aimait bien, c'est pour cela qu'elle était si populaire... Mais elle se sentait jalouse. Elle avait été si contente de rencontrer Azénor, elle se disait qu'elles pourraient devenir de supers amies et maintenant, elle avait peur de la perdre au profit de Kessy. Tout le monde préférait toujours Kessy, c'était obligée, elle était plus jolie, plus dynamique, plus à l'aise... Elle était un peu triste, c'est tout. Mais elle n'allait rien en montrer, pour ne pas contrarier Az ou la faire se sentir coupable ! Alors qu'elles prenaient place dans la queue, Kessy se tourna vers elle pour faire la conversation et Marlene tira légèrement sur son pull.

- Euh, et bien... Je suis entrée à Sainte-Mangouste, en tant que sage-femme. J'aime beaucoup, c'est un chouette travail. Hier, j'ai assisté mon premier accouchement, révéla-t-elle en s'animant un peu. C'était vraiment génial, j'étais entourée bien sûr, mais c'est moi qui aidait en priorité la sage-femme titulaire. C'était une petite fille, elle était super chou ! J'aime bien le milieu médical. Si ça me plaît vraiment, je ferai une formation en interne pour devenir infirmière, comme ça, je serai encore plus polyvalente.

Elle avait d'ailleurs beaucoup aimé son stage auprès des infirmières aux urgences, alors que cela l'angoissait au début. Mais Marlene était bien formée alors elle se sentait plus en confiance, mieux préparée aux situations difficiles, même si elle était bien loin d'être autonome.

- Et toi alors ? J'ai entendu parler du centre de fitness, comme tout le monde... Ca se passe bien, ça te plaît ? Et au fait, Azénor, ce rendez-vous avec ton directeur, ça a donné quoi ?


   
le premier jour du reste de ta vie

Avatar par Freesia.
Azénor ReynoldsEmployée aux Transportsavatar
Messages : 407

Voir le profil de l'utilisateur
Azénor détourna un peu le regard lorsque Kessy affirma que le cinéma était un lieu parfait pour les rencards. Elle avait beau être copine avec Kessy, elle ne la connaissait pas suffisamment pour lui avoir raconter ses histoires de cœur – ou plutôt son absence de vie amoureuse concrète. Et puis, Kessy était Miss Monde Magique ! Ce n’était pas rien, elle se sentait un peu ridicule à côté d’elle qui devait avoir tous les garçons à ses pieds… Heureusement, l’arrivée au cinéma les détourna de la conversation. Son enthousiasme à voir Marlene effaça rapidement sa gêne.

Une fois n’est pas coutume, Azénor se tut pour écouter ses amies. Elle était ravie de voir que ça se passait bien entre elles pour l’instant. Les deux jeunes filles n’avaient en apparence pas grand chose à voir mais si on y réfléchissait bien, elles étaient toutes deux amies avec Azénor et elles avaient James en commun. Ca devait bien vouloir dire quelque chose, non ?

Azénor avait eu un peu peur qu’une gêne s’installe et que les deux jeunes femmes ne discutent qu’avec elle et pas entre elles. Heureusement, elles étaient largement capable de se passer d’elle, peut-être deviendraient-elles de grandes amis ? Elles pourraient se voir régulièrement, aller boire des smoothies citrouille-kiwi à Leopoldgrad, faire du shopping en monde moldu ! Oui, vraiment, Azénor était persuadée que cette rencontre était le début d’une grande amitié.

Surexcitée à cette idée, Azénor ne put se taire plus longtemps et à l’écoute du récit de Marlene, elle s’emporta.

« Han ! La chance ! Ca doit être trop cool de voir un accouchement et d’assister la maman en plus. Tu fais vraiment un métier magique. Et puis les bébés c’est tellement chou ! Elle s’appelait comment cette petite fille que tu as aidé à voir le jour ? »

Emerveillée, Azénor repensait à ses petits frères et sœurs si minuscules à leur naissance et tellement mignons. Même si elle trouvait les bébés adorables, elle n’aurait jamais pu faire le métier de Marlene, beaucoup trop de stress, de pression et de responsabilités. Et puis, elle n’était pas sûre d’être capable de supporter la douleur et les problèmes médicaux durant toute une carrière. Sans parler du fait qu’elle avait vu assez d’enfants dans sa famille pour en être vaccinée. Non, vraiment, elle était bien dans son service des transports.

« T’imagineras jamais ! Mr Peyne voulait me voir pour me proposer un vrai poste ! Je ne suis plus stagiaire ! Je travaille officiellement pour le Ministère de la Magie anglais, c’est trop la classe, hein ? Je suis dans un tout nouveau service développé par Mr le Ministre et qui concerne les transports. Apparemment, j’ai fait bonne impression depuis mon entrée dans le département des Transports et ils ont voulu non seulement me garder mais aussi me donner un poste avec un certain nombre de responsabilités. T’imagine pas comme je suis trop fière ! Par contre, j’ai failli mourir lors du rendez-vous, c’était trop stressant ! »

Alors qu’elles discutaient, la file du cinéma avançait et elles se retrouvèrent devant la cabine de la caissière.

« Mesdemoiselles, c’est pour quel film ? »

Un peu déroutée, Azénor se tourna vers ses amies en espérant qu’elles savaient quoi répondre.



©️Vivi-le-seul-l'unique
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Tarif moins de vingt-cinq [Kessy&Azénor]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Interdit aux moins de 18 ans
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »
» La bataille des cinq armées
» Réglage du PC pour consommer moins
» Dagon Nysrock, démon, du moins pour le moment...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-