AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ♫ We're Going To Be Friends ♪ [Dustin & Robin]

Robin MacFarlaneDanseuse aux Folies Sorcièresavatar
Messages : 71

Voir le profil de l'utilisateur

29 octobre 2009

Robin avait déjà disposé les tapas sur un plateau et elle s'attelait maintenant à la réalisation d'un cocktail. Le barman des Folies lui avait donné la recette secrète de son "Spell on the beach"  inimitable et elle comptait bien en faire profiter Dustin ce soir. Son ami rentrait tout juste de mission humanitaire de Bornéo et ils ne s'étaient pas revus depuis de longues semaines. Robin lui avait donc proposé une petite soirée en tête à tête. Enfin façon de parler. Depuis que Matthew avait emménagé chez elle, Robin était rarement seule chez elle.

La jeune femme leva les yeux en direction du plafond d'où filtrait un bruit d'une conversation étouffé. Matt avait élu domicile dans sa chambre d'ami depuis quelques semaines et Robin lui avait installé la RITM à l'étage afin qu'il puisse écouter, chaque soir, le nouvel épisode Game of Broom. Les voix filtrant de l'étage supérieur étaient d'ailleurs celles des héros de la série. Depuis l'opération Memo Rise, Matt ne ratait pas une miette de ce programme à succès. Il passait généralement sa soirée, l'oreille collée contre le poste attentif au déroulement de son feuilleton préféré. Ce genre de comportement -et de centre d'intérêt- était nouveau pour l'ancien faussaire et Robin avait encore du mal à se faire à l'idée.

Comme Everett, son père, elle n'arrivait pas à cerner ce nouveau Matthew si différent de ce qu'elle avait toujours connu. Chaque jour elle découvrait de nouvelles lacunes chez son frère qui semblait avoir oublié tant de chose. L'homme qui vivait sous son toit était presque un étranger qu'elle devait apprendre à connaitre et cette situation était plus que déstabilisante.  Malgré leurs différences, elle avait toujours été très proche de Matt et le fait de le voir si ignorant, si naïf,  lui brisait le cœur. Elle devait faire le deuil d'un frère  qu'elle avait toujours connu et en accueillir un nouveau en même temps... Cela n'avait rien de simple !

Cette pensée suffit à ternir son humeur. Elle se sentait dépassée par la situation et surtout peu entourée. Everett était aux abonnés absents depuis que Matt avait quitté son domicile, les Veilleurs avaient d'hors et déjà trouvé un faussaire de remplacement et Robin n'arrivait pas à se résoudre à contacter le Dr Kane, celle qui avait semble-t-il commandité l'effacement de mémoire de Matthew. La danseuse ne pouvait décemment pas se tourner vers la psychomage même si elle était surement la personne la plus prompte à gérer cette situation.  Plutôt mourir !

C'est pour cela qu'elle avait besoin d'une petite soirée avec Dustin. Elle devait discuter de tout cela avec quelqu'un, ou alors, se changer complètement les idées.  Dust était la personne idéale pour l'un comme pour l'autre. Le connaissant, il allait surement ramener un peu de mandragore pour démarrer la soirée d'un bon pied.

D'ailleurs, n'était-ce pas son ami qui venait de s'annoncer en toquant à la porte ?

"Entre !" cria-t-elle en jetant quelques sorts de nettoyage sur le plan de travail de la cuisine.
Un dernier sort de séchage puis elle ôta le tablier qu'elle portait par dessus sa tenue, un pull en laine et une minijupe en jeans sur des collants opaques. Elle parcourut les quelques mètres qui la séparaient de l'entrée de la pièce en deux enjambées et se retrouva dans le couloir face à Dustin qui se tenait toujours dans l'embrasure de la porte.

Un immense sourire se dessina sur le visage de la jeune femme qui laissa échapper un petit cri strident avant de se jeter dans les bras du convoyeur de TNB. Elle était si contente!  Elle l'embrassa sur la joue comme l'aurait fait une maman heureuse de retrouver son fils avant de balayer la rue du regard dans son dos.

" Tu es venu seul ?" Elle attrapa la main gauche du jeune homme pour observer son annulaire dépourvu d'alliance avant d'ajouter d'un ton espiègle : Je vois que Lin n'a toujours pas réussi à te passer la bague au doigt ! Qu'est ce que tu as trouvé comme excuse cette fois pour y réchapper?" s'enquit elle en refermant la porte derrière lui.

Elle savait que Dustin entretenait une relation avec une jeune malaysienne qui ne rêvait que de s'installer en Angleterre avec lui. Même si Robin ne l'avait jamais rencontrée, elle avait l'impression de connaitre la fameuse Lin Yao dont Dust parlait si souvent -et pas forcement en bien. Robin ne pouvait pas s'empêcher de ressentir une pointe de satisfaction à l'idée d'avoir Dustin pour elle toute seule ce soir quand Lin Yao devait se morfondre de l'autre côté du globe. Chacune son tour.

"Tu as bonne mine." souffla-t-elle finalement après l'avoir détaillé du regard plusieurs secondes. Elle lui accorda un sourire coquin et attrapa sa veste pour la poser sur une patère de l'entrée.

"MATT ! DESCENDS ! DUSTIN EST LA !... VIENS LUI DIRE BONJOUR!" lança-t-elle du bas de l'escalier avant de reporter son attention sur Dustin pour lui souffler , Je vais t'expliquer.

Il avait raté quelques nouveautés depuis son départ pour Bornéo aussi Robin préférait prendre les devants. S'il avait appris pour l'opération de Matt avant son départ il ne savait pas que la jeune femme avait récupéré la garde à temps plein de l'ancien faussaire.

"MATT !" insista-t-elle avant de soupirer pour Dusty, il est devant Game of Brooms.

La porte de la chambre d'ami s'ouvrit à l'étage et le son de la RITM se propagea dans la petite maison tandis que Matthew dévalait les escaliers à la rencontre du convoyeur.

"Salut !" dit-il en tendant la main depuis la dernière marche de la descente. Il était visiblement pressé de remonter.
 
"Matthew, tu te souviens de Dustin n'est-ce pas ?" s'enquit alors Robin d'un air soucieux.

A chaque fois qu'il rencontrait une ancienne connaissance de la Voie, elle ne pouvait pas s'empêcher d'être anxieuse. Qu'il se souvienne ou non de la personne, il y avait toujours quelques bribes manquantes...

"Oui. Bien sûr. C'est ton ami." répondit toutefois son ainé, vous vous connaissez depuis Poudlard."
"Tu te rappelles de ce que fait Dusty dans la vie ?" insista-t-elle.
"Et bien... Matthew parut chercher l'information dans sa mémoire avant de répondre, tu es dans l'humanitaire c'est ça ? La logistique ? Et tu fais des petits jobs alimentaires quand tu es en Angleterre..."

Aucune mention du passé de dealer de Dustin, ni de ses vols à l'arraché et encore moins de son activité de convoyeur de TNB.

Matt se tourna alors vers sa sœur et ajouta: "Pourquoi tu me demandes ça ?"
Soucieuse de ne pas tourmenter son frère plus que de raison, elle s'empressa d'ajouter:

"Oh pour rien. Tu peux retourner écouter ton émission."

Il n'en fallut pas plus pour que Matthew remonte les marches quatre à quatre. Robin n'eut même pas le temps de lui proposer un verre de cocktail et quelques tapas qu'il avait déjà refermé la porte de sa chambre, laissant planer un bref silence entre les deux amis. La jeune femme reporta son attention sur Dustin et afficha un sourire triste:
"C'est pire que ce que je croyais..." murmura-t-elle alors.


Robin MacFarlane
Dustin DrainMolduavatar
Messages : 11

Voir le profil de l'utilisateur
Après un dernier détour par la Voix des Miracles, Dustin Drain n'était pas mécontent d'avoir enfin livré sa dernière fournée de TNB de la semaine à la bande à Roy Calder. Encore une fois, les transactions entre la Triade du Lotus Noir et les Veilleurs de Bristol s'étaient déroulées sans le moindre accroc, ce qui gageait de belles promesses d'avenir pour le jeune passeur de drogue. Grassement payé pour ses services, il allait enfin pouvoir profiter de son précieux temps libre, en attendant un prochain convoi humanitaire et une nouvelle commande en Tenebrosia Ocular. Mais alors que le décalage horaire entre la lointaine Bornéo et les rivages d'Albion faisait quelque peu vaciller ses paupières, Dustin était bien décidé à fêter dignement son retour en Angleterre. Dormir était clairement une perte de temps pour le jeune homme, qui avait décidé de faire un crochet en direction de la belle cité balnéaire magique de Brighton, afin d'y retrouver sa complice de toujours : La sensuelle et ravissante Robin MacFarlane.

Si Bornéo et ses cohortes de Lémuriens passant d'un liane à l'autre dans la beauté émeraude de la Canopée avait quelque chose de magique; Dustin se languissait réellement de revoir son amie et de rattraper le temps perdu loin d'elle. Preuve de sa grande motivation à rallier le plus rapidement possible cette soirée en tête à tête avec sa belle danseuse, le junkie en avait même oublié d'inhaler sa dose de TNB. Secrètement, il espérait que ses retrouvailles aboutiraient sur l'un de ses moments de tendresse partagée, dans lesquels ils oubliaient volontairement leur amitié au profit d'un plaisir disons plus charnel. Même si cela n'était jamais une finalité en soi, Dustin aimait les douces dérives que pouvaient parfois prendre leur rencontre. Mais à vrai dire la priorité de la soirée était de rattraper le temps perdu. Au travers de leur échange épistolaire, Dustin avait ressenti un certain mal-être dans la prose d'ordinaire si enjouée de son amie. Robin semblait tracassée par quelque chose, mais ne voulait pas lui en parler par courrier; Sans doute de peur de faire cogiter à distance son nabot de sorcier préféré.

Quel que soit le souci, Dustin était bien décidé à lui remonter le moral. Toujours à l'écoute de son amie, il avait l'art de dédramatiser les situations que ce soit par le biais de l'humour ou en se noyant l'esprit dans les vapeurs d'alcool. Avant de toquer à la porte de la petite maison mitoyenne, il cueillit des fleurs dans le jardin du voisin afin de ne pas venir les mains vides. A vrai dire, il avait de vrais cadeaux en poche, mais il préférait attendre un peu dans la soirée pour les donner à son amie. Tapant sur la porte, il composa le code qu'il avait coutume de réaliser pour annoncer sa venue. Robin devait s'atteler à ranger son bordel en toute hâte, puisqu'elle suggéra à son ami de rentrer. Celui-ci s'exécuta, avant de laisser éclater un franc sourire à l'attention de son amie qui accourait vers lui. Ecartant les bras, il lui enserra la taille, tout heureux de retrouver sa grande et belle danseuse. Un brin ironique sur cette accolade un brin mal assortie par la différence de taille, il expédia une première pique humoristique.

"Mais arrête, tu vois bien que tu vas m'étouffer ma grande! C'est toi qui a encore grandit, ou moi qui rétrécit? Si ça continue ainsi, j'ai peur qu'à mon prochain retour de Bornéo, je t'arrive au nombril! "

Après lui avoir déposer une petite bise sur la joue, Robin ne tarda pas à le tacler sur sa si peu sincère romance asiatique. Le regard faussement terrifié, il fit mine alors de se retourner lentement, pour se rassurer de l'absence de l'ultra collante malaysienne.

"Ouf, sauvé! J'ai réussi à la semer! Elle ne me passera pas la corde au cou cette fois-ci! Mais je crains que tu ne finisses un jour par devenir la malheureuse témoin de notre mariage... " Il secoua tragiquement la tête en signe de désespoir. "Merci pour ton soutien, Robin. C'est sympa de te moquer! Mais tu rigolerai moins, si tu l'avais vue pleurnicher à mon départ, en me faisant des cœurs avec ses mains et en agitant son petit mouchoir plein de morve ... Merlin! Même si c'est salaud de ma part, j'avais juste envie de mourir! "

Certes à l'énoncé d'un tel verdict, le jeune convoyeur pouvait apparaître comme le dernier des goujats avec la malheureuse Lin Yao; Mais en matière de torture morale, cette dernière pouvait aussi se révéler particulièrement odieuse. Surtout lorsqu'elle se muait en "Peggy Black du Mékong", obligeant Dustin à s'extasier de ses performances théâtrale alors qu'elle lui récitait pendant des heures des chapitres du roman "Les Hauts de Hurlelune"; Ce récital étant agrémenté d'une perruque particulièrement saillante. Plutôt que de vomir son dégout à la face de Lin Yao, Dustin évacuait son trop plein de pression lors de ses soirées avec son amie Robin. Nul doute que cette dernière devait s'interroger sur l'intérêt de maintenir à flot un plan cul aussi contraignant et mensonger. Mais bien que moqueuse, elle ne portait aucun jugement sur la vie de son ami.

La jeune sorcière ne tarda pas à complimenter le teint doré de Dustin, qui semblait plus revenir de vacances balnéaires que d'une mission humanitaire.

"Tu sais Robin, tu devrai penser à t'extirper de notre brouillard national. Le soleil existe vraiment ailleurs... " Après un bref sourire, Dustin jeta un coup d'œil par dessus l'épaule de son amie, comme à la recherche d'une tierce personne. "Au fait, je pensais trouver Matthew. J'ai cru comprendre qu'il créchait chez toi en ce moment, non? "

Parmi tous les MacFarlane, Matthew était celui avec qui le passeur de TNB avait le moins de complicité. Dustin n'avait jamais aimé la manière condescendante que le trafiquant de baguettes arborait avec lui, ainsi que ses excès de colère répétitifs. De plus, sa simple vision le ramenait au meurtre atroce de Krystal, et à sa culpabilité d'ancien dealer. Dustin avait beau se dire qu'il n'y était pour rien dans le dénouement de ce drame, il détestait ce chapitre de sa vie. Par respect pour Robin, il ne faisait cas de rien; Mais l'idée de passer une soirée avec un homme capable d'étrangler une innocente jeune femme devant les yeux de sa fille, suffisait à lui gâcher la joie qu'il éprouvait à l'idée de retrouver son amie. Même cette dernière paraissait souffrir de la situation, devant porter encore une fois ce lourd fardeau qui jadis lui avait déjà plomber une brillante carrière. Plutôt que d'alourdir encore davantage l'atmosphère, Dustin chercha une manière humoristique de désamorcer la tension naissante.

"Franchement, Game of Brooms, c'est pas si mal que ça! Tu devrai essayer, c'est sanglant et plein de cul! Je m'identifie pas mal au personnage de Petyrion. En plus d'être très petit, il a un faible pour les jolies prostituées et aime se noyer dans l'alcool. C'est tout moi, non? "

Mais il n'eut guère de temps de poursuivre son analyse de la série de la RITM, quand la porte de la chambre de Matthew finit par s'ouvrir. Dustin tiqua immédiatement sur la démarche singulière du frère de Robin, alors qu'il dévalait une à une les marches de l'escalier. En souvenir du bon vieux temps, Dustin voulut checker la main tendue de Matthew, mais son geste tomba dans le vide.

"Alors ça va comme tu veux, mec? "

Le reste de la discussion devint absolument surréaliste, Matthew n'étant pas loin de se comporter comme un déficient mental. Immédiatement, Dustin comprit les raisons inavouées du tourment épistolaire de Robin : Il s'agissait dont de son frère...
Ne sachant où se mettre, Dustin tourna un regard gêné de l'un à l'autre, tandis que Matthew parlait comme un enfant récitant sa leçon à sa maitresse d'école. Quelle mouche Tsé-tsé avait piqué Matthew? Il était aussi mou du bulbe qu'un marshmallow fondu! Si son regard n'avait plus un gramme de condescendance, il paraissait vide de toute émotion. Tandis que Robin cherchait à le ramener sur terre, Dustin vola au secours de son amie.

"Ouai, c'est ça mec! Je bosse dans l'humanitaire! Franchement, c'est classe comme job! T'es mal payé, mais tu voyages tout le temps et le bonus en prime c'est que tu as la côte avec les filles! "

Dustin meubla sa remarque d'un rire gêné, tandis que Matt édulcora totalement celle-ci pour interroger sa sœur sur la nature de sa question. C'était quoi ce bordel? A quelle drogue tournait Matthew? Se faisait-il des bangs de Mandragore en solitaire? Dustin secoua tragiquement la tête en le revoyant remonter les escaliers.

"Excuses-moi pour ma franchise, Robin... Mais c'est quoi ce balai qu'ils lui ont fourré dans le fondement à ton frangin!? Je croyais que Skye devait l'aider à se réinsérer, et non à l'infantiliser de la sorte. Rassures-moi, c'est juste du provisoire, parce-que là, franchement, je le reconnais plus le Matthew! "

Dépité par ce qu'il venait de voir, Dustin jeta laconiquement son petit bouquet sur la table basse du salon.

"On m'a toujours dit qu'il n'y avait pas meilleur psy que ses amis, mais là c'est la preuve incontestable que Skye, c'est une bande d'incompétents! " Dustin ne pouvait rester insensible à la soudaine détresse de Robin, c'est pourquoi il s'approcha d'elle pour la serrer dans ses bras. "Allez ma belle, ne sois pas triste. Dis-moi plutôt ce qui s'est passé. Dans la vie, il y a toujours une solution, et je te promets que je vais trouver un truc pour l'aider à se dérider ton frangin. On va pas se laisser abattre, hein? "

Dustin n'était certes pas le plus fin psychologue, mais derrière sa maladresse se cachait une profonde sincérité : Celle de redonner le sourire à la jolie Robin.


Robin MacFarlaneDanseuse aux Folies Sorcièresavatar
Messages : 71

Voir le profil de l'utilisateur
Robin observa l'échange entre les deux hommes d'un air anxieux, rongeant frénétiquement l'ongle de son pouce. Si  Dustin ne laissa rien filtrer de ses doutes dans ses propos, la jeune femme capta quand même son regard gêné et quelque peu interloqué. Il n'y avait guère besoin de plus de temps pour se rendre compte de la transformation de Matthew.  A peine eut-il regagné sa chambre que la jeune femme s'affaissa sur les marches de l'escalier pour attraper sa tête entre ses mains.

"Parce que tu crois sincèrement que je le reconnais moi ? répondit-elle, un peu sur la défensive, lorsque Dustin affirma que le Matthew qu'il venait de rencontrer n'avait rien à voir avec celui qu'il connaissait, plus les jours passent plus je me rends compte qu'il a oublié des centaines de choses ! ajouta-t-elle un ton plus bas comme si elle craignait d'être entendu.

En proie à un profond désarroi, la jeune femme pencha la tête en arrière et ferma les yeux quelques secondes. Dustin la rejoignit sur les marches pour tenter de lui remontrer le moral, affirmant qu'ils ne se laisseraient pas abattre mais elle savait bien que cette situation inédite ne se réglerait pas si facilement.

"Ça va au delà de ce que tu puisses imaginer Dust. Je t'assure. "souffla-t-elle en se tournant vers lui.

Elle se leva finalement, lissa les plis de sa jupe sur ses cuisses et attrapa le petit bouquet que Dustin avait abandonné sur la table. Elle observa les fleurs quelques secondes et demanda "C'est pas celles du voisin ?" avant de secouer la tête de gauche à droite avec un léger sourire. Incorrigible Dustin !

Quoiqu'il en soit, elles étaient très jolies et Robin n'allait pas les laisser mourir de soif, tout comme son invité d'ailleurs ! Elle prit donc la direction de la cuisine invitant Dustin à la suivre puis elle commença ses explications tout en cherchant un vase dans les placards:

" Matt m'avait parlé de cette intervention. Le docteur Kane - tu sais, la femme de ton patron - précisa-t-elle, Et bien elle lui avait assuré qu'à l'issue de cette opération il serait un homme définitivement libre . Il suffisait juste qu'il accepte qu'elle lui ôte quelques souvenirs trop handicapants - comme le moment exact du meurtre- et qu'il témoigne de sa bonne foi en consentant à ce qu'elle tente de réduire sa propension à la violence. Matt a vraiment hésité très longuement et puis un jour il m'a dit que le D. Kane avait de sérieux arguments: D'après lui, cette intervention devait lui permettre de récupérer la garde d' Eve. Il me certifiait avoir signé un contrat en ce sens alors il s'est lancé...,expliqua-t-elle en remplissant le vase d'eau, sauf que c'est allé beaucoup trop loin."

Elle se tut quelques secondes en observant les fleurs et poursuivit:

"Quand je l'ai récupéré, il était comme tu viens de le voir. Méconnaissable. Non seulement il était devenu aussi tendre qu'un enfant mais je me suis vite rendu compte qu'il ne comprenait rien dès que je me mettais à lui parler de ses affaires.  Il a oublié tout , absolument tout, ce qui a trait à l'illégalité...Autant dire une grande partie de notre histoire familiale, lâcha-t-elle avec amertume, les potions frauduleuses de mon père, mes extras aux Folies, son activité de faussaire et surtout le meurtre de sa femme. "

Elle attrapa deux verres à cocktail et versa ses  "Spell on the beach" à l'intérieur.

"Il a même oublié l'existence de sa fille! C'est à ne rien y comprendre !" s'indigna-t-elle en secouant la tête, "Pourquoi rayer Eve de ses souvenirs alors qu'elle était l'élément le plus positif de sa vie ? Celle qui lui permettait de tenir chaque jour et d'endurer sa conditionnelle... Je ne comprends pas !"

Elle se hissa sur un tabouret de bar de sa cuisine tout en poursuivant:

"J'ai recherché le contrat, partout dans ses affaires: Au travail, dans son atelier clandestin même chez mon père, je n'ai rien trouvé. Pour moi Kane s'est plantée quelque part. Soit elle a fait une erreur durant l'opération soit elle a mal dosé un maléfice mais quoiqu'il en soit elle a quelque chose à se reprocher. J'aurais retrouvé le contrat sinon..."

Argument implacable selon Robin.

"A moins bien sûr qu'elle ait fait tout ça sciemment, reprit-elle, un peu moins sûre d'elle,  Vu ce que me disait Matt de Skye, ça ne m'étonnerait qu'à moitié. Après tout, il aurait pu faire un excellent cobaye pour tester de nouvelles formes de magie: Un repris de justice qui a tué sa femme...qui irait se soucier réellement de son sort ? Pourquoi ne pas en faire un bon petit soldat pro-gouvernement..."

Elle riva ses pupilles dans les yeux bleus de Dustin afin de le sonder du regard.

"Tu penses que je suis complètement tarée c'est ça ? s'enquit-elle finalement, Avec mes histoires de complot et de persécution... Tu peux me le dire tu sais..."

A vrai dire, elle se posait la question elle-même ! Cette situation mettait sa santé mentale à rude épreuve car il y avait un dernier scénario plausible. Celui que Matt ait accepté ces conditions en toute connaissance de cause. Qu'il ait vraiment voulu tout oublié- Tout ce qui faisait de lui un MacFarlane- au profit d'une existence plus calme et plus sereine. Il aurait caché le contrat fixant ces clauses pour éviter que sa sœur ne le découvre... C'était plausible, pourtant, Robin n'arrivait pas à adhérer à cette hypothèse. Elle ne le voulait pas.

"Trinquons donc ... " lâcha-t-elle avec fatalité, "avant que cette histoire ne me rende complètement folle."

Alliant le geste à la parole elle entrechoqua son verre à celui de Dustin avant de le boire cul-sec. Voila qui était mieux. Elle releva les yeux vers son ami en qui elle avait pleine confiance et demanda:

"Qu'est ce que tu ferais à ma place ?"


Robin MacFarlane
Dustin DrainMolduavatar
Messages : 11

Voir le profil de l'utilisateur
A défaut de sauver l'ambiance générale de la soirée, devenue quelque peu étrange depuis l'intervention surréaliste de cette version ramollie du bulbe de Matthew; Le bouquet de fleurs cueillit à la sauvette eut le mérite de faire se dessiner un léger sourire sur le visage maussade de son amie. Robin paraissait profondément chamboulée par l'amnésie de son frangin, au point d'en oublier sa bonne humeur coutumière. Dustin n'aimait ni la voir triste ou préoccupée, c'est pourquoi il chercha très vite à raccrocher les wagons de bonne humeur à cette locomotive de morosité qui trottait dans la tête de sa danseuse préférée.

"J'avoue m'dame la juge! Je plaide coupable! J'ai longtemps hésité entre les fleurs, et le gnome de jardin auprès du puits de ta voisine, mais j'avais peur que tu finisses par trouver une ressemblance avec moi! "

D'ordinaire, Robin n'aurait pas manqué l'occasion de saisir cette perche humoristique pour chambrer son ami sur sa taille, mais elle se contenta d'aller chercher un vase dans un placard. Si Dustin était plutôt du genre à balayer les problèmes en se défonçant la tête à grand renfort de TNB, il sentit que la situation nécessitait une toute autre approche. Robin n'était pas du genre à s'appesantir sur ses problèmes, ni à gaver ses amis de long monologue plaintif. C'était une MacFarlane, une dure à cuir, sculptée par les galères de la rue et un père qui n'avait jamais été tendre avec elle. Robin était une battante, qui préférait botter les fesses à ses problèmes plutôt que de les laisser la tourmenter. En l'écoutant revenir à la charge sur les conditions de libération de son frangin, Dustin comprit qu'elle n'était pas prête à se détendre ou à lâcher l'affaire. Elle cherchait une solution et comptait sur lui pour l'aider à y voir plus clair dans cet épineux dossier. Malheureusement, Dustin avait déjà sa petite idée sur la nature exacte et les objectifs recherchés par ce lointain centre de réhabilitation de Skye. Il avait vu son pote Andy Salmon, un des dealers les plus subversif et antisystème à avoir croisé sa route y faire un séjour, et en revenir aussi doux et politiquement correct qu'un agneau. Si tu avais trop d'idées épicées dans le cerveau, Skye se chargeait de t'injecter du yaourt à la place pour éviter toutes formes d'intentions belliqueuses. C'était peut-être purement paranoïaque comme hypothèse, mais Skye donnait plus l'impression de désintégrer l'esprit de ses prisonniers que de les aider à se réintégrer. À la vue des résultats et de l'attitude de Matthew, il était peut-être préférable de rester incarcéré ou de choisir la mort. Mais plutôt que de donner un avis aussi tranché qui ne ferait au final qu'anéantir davantage son amie, Dustin préféra rebondir sur le nom du Docteur qui s'était chargé de Matthew.

" J'y crois pas! C'est cette bourgeoise mal embouchée de Meredith Kane qui s'est occupée de Matt'? Alors, je comprends mieux. Je l'ai croisé une fois à une réception en faveur de l'association Médicomage sans Frontières, et je n’en garde pas forcément un souvenir des plus chaleureux. Si mon Boss est plutôt cool dans son genre dandy humaniste, en termes de chaleur humaine, sa femme c'est tous le contraire. Un vrai glaçon! Elle n'a pas d'humour! Tu sais à quel point je suis drôle pourtant? Je me souviens avoir tenté une vanne bien crasseuse sur le Yoga et la position du Lotus, et je revois encore le travers qu'elle m'a lâché. Franchement, c'est pas trop le genre à te mettre à l'aise... "

Si l'intention était noble, nul doute que sa petite anecdote n'avait rien de très pertinent et ne faisait qu'accroitre le trouble grandissant de Robin. Dustin se frotta le menton, et chercha à embrayer de manière plus sérieuse.

"Et tu dis que Matt est devenu amnésique juste après sa libération? Tu dois bien avoir la trace d'un quelconque contrat, non? On ne peut pas effacer la mémoire de quelqu'un comme ça, sans son accord, ni celui de ses proches...  "

Mais le long récital de Robin finit de le convaincre que le clinquant Centre de Réhabilitation de Skye n'avait peut-être pas les si nobles intentions que lui prêtaient les médias. Etait-ce lié à une erreur des médicomages opérant sur les souvenirs de Matthew comme le soumettait son amie, ou un complot sciemment organisé pour faire de Matthew un parfait petit soldat pro-régime? Cette seconde hypothèse souffla violemment sur les braises de paranoïa qui ne demandaient qu'à s'enflammer dans l'esprit méfiant de Dustin. Jetant un regard inquiet en direction de la porte derrière laquelle Matthew se terrait pour soi-disant écouter sa série préférée, le trafiquant de TNB commença à prendre pleinement conscience du danger. Et si le frère de Robin n'était rien d'autre qu'une taupe envoyée par le Ministère lui-même, afin de démanteler les réseaux mafieux qui sévissaient sur Bristol? Contre sa liberté définitive, il aurait pu céder aux sirènes de la Milice, et devenir un indicateur! Gesticulant sur son fauteuil, et trinquant nerveusement avec Robin, le petit passeur de drogue cherchait à masquer son soudain malaise. Il se sentait piégé comme un rat au fond d'une souricière. Il devait prévenir du danger sa belle et naïve danseuse, qui en accueillant Matthew chez elle, venait de faire entrer le loup dans la bergerie. Plutôt que de boire son verre de "Speel on the Beach" d'une traite, il reposa lentement son cocktail sur la table basse. Robin lui demandait de son opinion, il allait la lui donner. Plongeant un regard empreint d'anxiété dans celui de son amie, il lui intima d'un geste discret de la main à ne pas parler si fort.  


Soudain méfiant à l'égard du rôle joué par Matthew, le passeur de TNB se mit alors à murmurer de sages précautions à l'intention de son amie.

"Tu veux savoir que je ferai à ta place? Et bien, je suis d'avis que nous devrions arrêter d'aborder certains sujets sensibles en la présence de Matthew. Tu le dis changé. Jusqu'à quel point? Est-ce vraiment notre Matthew? Qui te dit que ce n'est pas une taupe à la solde de la Milice? Un indic' prêt à balancer la moindre activité suspecte! Si cela se trouve, en ce moment même, il est en train d'espionner notre conversation. Je suis d'avis que nous ferions mieux de nous taire, ou de partir ailleurs pour aborder certains sujets... "

Dustin lança un regard furtif en direction de la porte de la Chambre de Matt, derrière laquelle bourdonnait l'émission de la RITM. Soucieux de conserver les apparences, au cas où le frère de Robin les espionnerait; Le trafiquent saisit son verre de Spell on the Beach et le vida en une gorgée. Il exprima alors sa satisfaction à voix haute de manière complètement théâtrale.

"Et bien dis donc! En matière de cocktail, tu es franchement la meilleure, Robin! Mais ton spell on the Beach me donnerait presque l'envie d'aller faire un tour à la plage, histoire de retrouver les idées claires. Tu me connais, hein? Je tiens toujours à respecter la loi de circulation magique et à ne pas prendre un Portauloin en état d'ébriété. Pourquoi n'irions-nous pas regarder les constellations? Il parait que c'est si beau à cette période de l'année... "

Tout en jouant sa comédie de citoyen modèle, Dustin saisit plusieurs bouteilles dans le bar de son amie, qu'il engouffra furtivement sous sa veste. Rien ne ruinerait ses retrouvailles avec sa meilleure amie, et certainement pas une taupe de Skye! Se tournant vers elle, il lui demanda avec un brin de malice.

"Alors Robin? Tentée par une petite virée nocturne et romantique? "


Robin MacFarlaneDanseuse aux Folies Sorcièresavatar
Messages : 71

Voir le profil de l'utilisateur
Robin n'avait jamais eu l'opportunité de rencontrer officiellement Meredith Kane mais elle voyait parfaitement qui elle était. Elle l'avait croisée quelque fois aux Folies - notamment lors de la soirée d'anniversaire de Magpie- en compagnie de son mari Douglas Kane, l'employeur de Dustin. C'est vrai qu'elle n'avait pas particulièrement l'air avenante mais cela semblait être une constante chez les collaboratrices du Ministre: Kane, Patterson, Colleman, les femmes du gouvernement étaient aussi froides que les portes d'Azkaban quand le Ministre lui-même ou ses proches alliés masculins comme Marcus Peyne semblaient nettement plus joviaux et disponibles. Sans doute devaient elles témoigner davantage que les hommes de leurs sérieux et de leurs capacités respectives à mener un département de main de maître.

En tout cas Meredith Kane s'inscrivait parfaitement dans ce profil de femme et Robin n'était pas étonnée que l'humour de son ami n'est pas suscité  le moindre éclat de rire chez la directrice de Skye. Si elle était vraiment sincère, elle devait avouer que les blagues de Dustin n'étaient pas toujours très drôles mais elle se garda de le faire remarquer au principal intéressé. Elle le connaissait assez pour savoir qu'il dégainait souvent ses boutades les plus lamentables lorsqu'il était mal à l'aise ou impressionné. Nul doute que Meredith Kane déclenchait ce genre de sensation.

Tout en écoutant les dires du jeune homme, Robin se glissa sur un tabouret haut de sa cuisine et s'accouda sur l'ilot central, la tête entre les mains.

"La vérité c'est que cette femme me fait peur,
confessa-t-elle à demi mot, je sais comment réagir face à n'importe quel déséquilibré de la Voie ou de l'Allée des Embrumes. Je connais les codes de la rue et je sais que je peux me débrouiller dans ce milieu mais, ça, c'est nouveau pour moi !"

Filouter et pratiquer quelques activités illégales dans le commerce parallèle était une chose, mettre en cause la toute puissance d'un gouvernement en était une autre.

"Elle avait l'accord de Matt lorsqu'elle a pratiqué son intervention. Il me l'a dit. Il était ok mais je ne sais pas concrètement ce qu'il a signé et si Kane a  outrepassé ses droits. J'en ai le sentiment, dit-elle en portant une main sur sa poitrine, mais je ne peux rien prouver."

La mine maussade, elle attrapa son verre de cocktail qu'elle fit tourner entre ses doigts jusqu'à ce que les couleurs arc en ciel du Spell on the Beach se mélange en une mixture marron.

"C'est le nœud du problème, je pense que... commença-t-elle avant de s'interrompre brusquement. D'un geste de la main Dustin venait de lui intimer de parler moins fort. Avait-il entendu quelque chose de suspect ? Subitement sur ses gardes, Robin attrapa sa baguette et se leva de son siège.

"Que se passe-t-il?" murmura-t-elle sans quitter des yeux l'entrebâillement  de la porte de la cuisine.

Si elle s'était installée dans un quartier résidentiel de  Brighton c'était justement pour éviter les visites impromptues des dealers, passeurs ou autres Veilleurs ! Elle avait choisi cette ville pour la douceur de son climat et -surtout- pour sa tranquillité. La communauté magique de la cité balnéaire était essentiellement composée de familles avec des enfants en bas âge, de retraités aimant les statues de gnome de jardins et de jeunes actifs célibataires, comme elle, travaillant à Londres ou Leopoldgrad à des postes assez hauts placés leur permettant de se payer une petite maison dans le coin. Sans ses extras aux Folies, Robin n'aurait jamais pu habiter dans un lieu pareil. Elle avait son cottage, à elle,  avec un bout de jardin à l'arrière offrant un petit carrée de vue sur mer. Un lieu de quiétude, subitement troublé par quelque chose -ou quelqu'un- que seul Dustin semblait avoir perçu.

"Qu'as-tu entendu?" insista-t-elle en voyant l'air anxieux de son ami.

Dustin finit par s'expliquer sur la raison de sa méfiance soudaine, raison résumable en un questionnement: Et si Matthew était une taupe du Ministère ?
Le sang de Robin ne fit qu'un tour: Son frère. Une balance.

"Tu t'fous de moi ?" grogna -t-elle, ses yeux sombres lançant des éclairs. Dans le milieu, il y avait des choses à ne pas dire même si vous étiez les meilleurs amis du monde.

Mais Dustin ne plaisantait pas. Au contraire. Il était en proie à l'une de ses crises de parano habituelle, pensant être entouré de Miliciens et d'Aurors sous couverture prêts à faire tomber son business.

Dustin avait toujours eu une forte propension à la paranoïa. Robin avait en mémoire plusieurs anecdotes assez cocasses à ce sujet. A Poudlard, il l'avait amenée dans le parc un soir pour chercher sa baguette que -soit disant- Drago Malefoy lui avait volée et enterrée au pied du saule cogneur . Le lendemain alors qu'ils étaient tous les deux hospitalisés à l'infirmerie pour de multiples fractures, le professeur Chourave avait rendu sa baguette à Dustin qu'il avait oublié dans les serres la veille. Ce n'était que le premier épisode d'une longues séries d'histoires plus farfelues les unes que les autres comme la fois où il avait cru qu'une sorcière vaudou lui avait jeté une malédiction alors qu'il n'avait en réalité qu'une simple gastro-entérite. Dustin dans toute sa splendeur.

Aussi lorsqu'il se mit à parler fort pour soi-disant endormir la vigilance de Matthew, Robin roula des yeux ostensiblement.  Parfois, elle se demandait comment il arrivait à tenir un tel business fleurissant en étant si mauvais comédien !

"Dust' on est pas obligé d'aller dehors..." tenta-t-elle pour le raisonner  mais le jeune homme leur préparait déjà un sac d'alcool et de victuailles. D'expérience, elle savait qu'elle n'arriverait pas à le raisonner aussi ajouta-t-elle en soupirant, ...N'oublie pas les tapas."

Résignée, elle rejoignit l'entrée et attrapa son perfecto en cuir de dragon et son écharpe.

"MATT ON SORT, cria-t-elle en chaussant ses Doc Merlins, SI TU AS BESOIN DE QUOIQUE CE SOIT N’HÉSITES PAS A M'ENVOYER UN PATRONUS D'ACCORD ? " dit-elle en jetant un travers digne de Meredith Kane à destination de Dustin comme pour lui intimer de ne pas faire le moindre commentaire.

"Ok ! Bonne soirée !"
Répondit la voix de Matthew au premier étage.

Robin ouvrit la porte et sortit dans la rue déserte du petit lotissement sorcier. Resserrant son foulard autour de son cou, elle fit quelques pas en silence afin de rejoindre le quartier moldu de la ville qui se trouvait tout prêt de leur communauté.

"Alors te voila rassuré ?" demanda-t-elle une fois passé de l'autre coté, "Ici mon milicien de frère ne peut pas entendre que tu es le plus grand passeur de TNB du pays !" ajouta-t-elle en haussant le ton de plus en plus fort.  Les mains encore en porte voix elle partit en courant pour échapper à la vengeance de son ami . C'était une petite revanche personnelle: Après ce qu'il avait sous-entendu sur Matthew elle pouvait bien titiller un peu son penchant paranoïaque.  Maintenant, ils étaient quitte estima-t-elle en se laissant rejoindre par Dustin à qui elle décrocha cette fois son plus charmant sourire, comme pour implorer son pardon.

"Je n'aime pas que tu parles de Matthew comme ça, finit-elle par dire en s'accrochant à son bras, Il n'a vendu personne sur la Voie quand il s'est fait arrêté pour le meurtre de Krystal. Pour réduire sa peine il aurait pu parler de la Volubilis et donner les noms de ses dealers pourtant il ne l'a pas fait."

Elle savait que Dustin faisait partie des nombreux fournisseurs de sa belle-sœur et que, quelque part, il devait sa liberté au silence de Matt.

"Tu sais j'ai déjà beaucoup réfléchis à la question, admit-elle alors, si les médicomages de Skye avaient eut connaissance des réelles activités de Matthew ils auraient plutôt eu intérêt à ne pas le couper de la pègre pour en faire un bon indic qui trempe dans le milieu. On voit bien que ça ne tient pas la route,  reprit-elle en secouant la tête, l'opération qu'il a subit l'a définitivement coupé de la mafia et tout le monde se demande ce qu'on lui a injecté dans la tête à la place. Il ne récolte que de la méfiance de la part de ses anciens collaborateurs. Chaque jour je m'inquiète que quelqu'un aboutisse à la même déduction que toi  et décide de le supprimer pour plus de sureté, avoua-t-elle alors, ça pourrait être n'importe qui ! Un ancien client, un partenaire ou même Calder, qui sait ! J'ai l'impression que Matt a une baguette de sureau au dessus de la tête à chaque instant, alors si toi aussi tu t'y mets..."

Elle observa Dustin quelques secondes d'un air triste avant de glisser sa main dans son dos pour se blottir plus prêt de lui:

"Je comprends que tu sois méfiant-je le suis aussi-, confessa-t-elle, saches qu'il ne sait rien de tes activités illégales, ni des miennes d'ailleurs, mais... il reste mon frère. Je ne peux quand même pas le laisser tout seul." finit-elle par dire en tentant de se convaincre elle-même.


Robin MacFarlane
Dustin DrainMolduavatar
Messages : 11

Voir le profil de l'utilisateur
Le regard fuyant et quelque peu embarrassé d'avoir remis en doute la loyauté de son frère, Dustin regarda Robin se revêtir en toute hâte de son perfecto en cuir de dragon. Par son manque de tact, le jeune dealer venait de plomber l'ambiance, et nul besoin d'être dans la tête de son amie pour savoir que sa colère grondait intérieurement. Le regard sombre de la jeune femme traduisait qu'il ne fallait pas toucher à la famille McFarlane, même si les conseils prodigués reflétaient la vérité. Pourtant, ce n'était pas un excès de prudence que de vouloir anticiper d'éventuels et sournois agissements du département de la justice magique. Dans son business illicite, la taupe infiltrée était la plus redoutable des menaces ; Celle que vous ne voyez pas venir, et qui du jour au lendemain pouvait vous envoyez directement passer un séjour dans l'ombre d'une cellule de Skye. Voilà pourquoi, il ne fallait écarter aucun soupçon...

Mais en voyant Robin agir comme une mère poule avec son frère, prévenant celui-ci de son départ imminent ; Dustin éprouva davantage de regret que de méfiance. Il tenta bien d'esquisser un bref sourire d'excuse, tandis qu'il saisissait une grande bolée de tapas avec lui, mais malheureusement le mal était déjà fait. A lui d'en subir les conséquences, ce qui ne manqua pas d'arriver une fois le seuil de la porte du petit lotissement sorcier franchi. La tempête succéda au silence pesant, quand en pleine rue, elle se mit à vociférer une horrible indiscrétion sur le trafic frauduleux de son ami paranoïaque. Ce dernier en resta un instant bouche-bée, bâillonné par la stupeur et une frousse muette.  


Puis frénétiquement, il se mit à battre les airs de ses mains, comme s'il était en son pouvoir d'écraser les vérités indiscrètes qui venaient de s'échapper des lèvres mesquines de son amie. Cette chorégraphie angoissée et pathétique n'eut pour seul résultat que de déverser l'intégralité des tapas sur l'asphalte. Aussi anxieux qu'un suricate aux aguets, il braqua sur elle un regard empreint de reproche. Le regard zigzaguant de gauche à droite à la recherche d'éventuelles oreilles indiscrètes, il finit par coller son index sur ses lèvres.

"Mais ça va pas bien dans ta tête, Robin! Tu ne peux pas balancer ce genre de chose en pleine rue! Tu veux que je plonge ou quoi??? "

Mais très vite, le trafiquant de TNB comprit que cela n'était qu'un juste retour de manivelle pour les propos quelque peu déplacé qu'il avait prononcé à l'égard de Matthew. Il poussa un long soupir, avant de secouer la tête en guise d'acquiescement.  

"Ok, je m'excuse! J'avoue m'être comporté comme un vrai connard. Matt c'est pas le genre à balancer, et je n'avais pas à parler comme ça de lui. Ce n'est pas ce que je voulais dire. Je suis franchement désolé... "

Fort heureusement, les nuages de la dispute ne tardèrent pas à se dissiper, quand Robin finit enfin par esquisser son plus sourire d'excuse, avant de se coller au bras de son paranoïaque préféré. Même si parfois, la tension montait rapidement dans les tours, elle finissait toujours par retomber aussi rapidement qu'elle était survenue. Prisonniers d'une amitié aux contours ambigus, que ce soit l'un ou l'autre, ils n'arrivaient clairement pas à se faire la gueule dans la durée. Ce n'était pas faute d'avoir déjà essayé, mais la rancune n'avait clairement pas sa place dans l'osmose qui les unissaient. Le dealer éprouva même une profonde culpabilité quand sa danseuse préférée lui remémora l'épisode de Kristal. D'une certaine manière, il avait été l'élément déclencheur de cette tragédie; La goutte d'eau perfide faisant déborder le vase vers la folie meurtrière. Et pourtant, Matt avait fait le choix ô combien courageux d'endosser seul la responsabilité de ses actes, plutôt que de se décharger du poids de son meurtre sur d'autres coupables extérieurs. Un choix certes protecteur pour Dustin, mais qui ne cessait de ronger sa conscience. Même si elle ne l'avait jamais accablé de remords ou de soupçons, Robin n'était pas dupe sur la nature des échanges que son ami avait entretenu avec la défunte Kristal. Jugeait-elle cette dernière seule responsable de sa déchéance? Ou voulait-elle se préserver et protéger son ami, tandis que son frère allait croupir à Azkaban? Dustin en ignorait les vraies raisons, mais il préférait édulcorer les réponses plutôt que d'avoir à les affronter. C'est pourquoi, il balaya très vite la remarque de Robin par une autre justification.

"Attends ma belle! Je tiens à te dire que ce n'est pas contre Matt que j'émets des craintes. Jamais je n'oserai avancer une telle chose! En matière de savoir fermer sa gueule pour protéger les siens, il n'a strictement plus rien à prouver. Je ne doute pas de lui, mais plutôt des expériences obscures dont sont capables ces pseudos médicomages que renferme la prison de Skye. Toi-même, tu avoues ne plus reconnaître ton frère... " Dustin chercha ses mots avant d'ajouter : "Je sais que je suis un brin parano. Mais tu ne penses pas qu'il aurait pu être utilisé à des fins expérimentales... d'ordre sécuritaire... "

Le couple d'amis continua à marcher lentement en direction de la plage de Brighton, tandis que Robin offrit une réponse assez déconcertante de véracité. Et si la véritable menace ne venait pas de la prison de Skye en elle-même, mais au contraire des différents réseaux mafieux dans lesquels Matt avait baigné. En matière de business, Roy Calder n'était pas du genre à s'encombrer d'inconnu dans l'équation, alors pourquoi n'éprouverait-il pas lui aussi des soupçons sur la loyauté de l'ancien pensionnaire de Skye? Egoïstement, Dustin avait pensé à sa propre sécurité, alors que c'était bel et bien Matthew qui était sous le feu de la menace la plus gigantesque. Dustin se frotta laconiquement sa barbe de deux jours, alors qu'il cherchait une manière de se rattraper pour sa faute de jugement.

"Je n'avais pas vu les choses sous cet angle, mais tu as raison, s’il y a bien une personne en danger dans cette histoire, c'est ton frangin... "

Dustin posa délicatement une main sur l'épaule de Robin, comme pour la rassurer sur le fait qu'elle n'était pas seule dans cette dangereuse galère.

"Hé, ma belle! Tu n'es pas toute seule ! Et je te jure que je ne vais pas laisser ton frère patauger seul dans la mélasse ! Je ne sais pas trop comment, mais je vais tâter le terrain dans la Voie des Miracles et auprès de Calder. La pêche aux informations, c'est mon passe-temps préféré. Nous verrons bien s'il existe une menace concrète, et si ton frérot doit s'exiler sur un atoll perdu de l'océan indien. Si c'est le cas, il devra se résoudre à ne pas capter et ne jamais connaître la fin de Game of Brooms... " Dustin jeta un regard complice à son amie avant d'ajouter : "Toi en attendant, tu devrais rencontrer cette Meredith Kane, car tu es en droit d'en savoir davantage au sujet du plan de réhabilitation de Matthew. Il doit bien y avoir un suivi ou un contrat signé. Je suis persuadé que le docteur Kane lèvera tes doutes. Si elle ne daigne pas te répondre par hiboux, car c'est une femme extrêmement occupée : Tu peux la trouver directement dans son cabinet de psychomage à l'hôpital Saint-Mangouste ou à son bureau de chef de département du ministère. Profites! Car c'est le meilleur conseil que je puisse te donner, avant que mon esprit ne s'égare sur les chemins tortueux de la défonce... "

Alors que ses pieds s'enfonçaient enfin dans le sable de la plage de Brighton, Dustin leva sa bouteille de Whisky pur-feu pour en boire une bonne rasade. Ce soir, il ne voulait pas voir son amie déprimée, et il regrettait de voir leur retrouvaille prendre une tournure aussi sérieuse. Nul doute qu'il allait devoir sortir le grand jeu pour redorer l'ambiance, mais en cela il disposait d'un sérieux atout. Robin l'ignorait encore, mais le trafiquant lui réservait une surprise qui allait l'extirper de son quotidien...


Robin MacFarlaneDanseuse aux Folies Sorcièresavatar
Messages : 71

Voir le profil de l'utilisateur
Robin comprenait parfaitement que Dustin soit méfiant. Après tout, elle l'était également. Les contours flous de Mémo-Rise n'avaient rien de rassurants et ce manque de transparence de la part des autorités laissait planer le doute sur les véritables intentions d'un tel dispositif. Le but réel du programme était-il vraiment de soulager Matthew et de faciliter sa réinsertion ou cachait-il d'autres velléités ?

"Qu'est-ce que tu veux dire par là ?" demanda-t-elle lorsque son ami évoqua l'éventualité que Matt ait été manipulé à des fins d'ordres sécuritaires "Tu penses qu'ils veulent l'utiliser comme une sorte de soldat ?" s'enquit-elle avec inquiétude.

Elle avait envisagé que le gouvernement puisse l'exploiter comme une taupe ou un informateur mais jamais comme de la chair à baguette ! Matthew semblait tellement prompt à rester dans le droit chemin, à suivre les règles coute que coute, qu'il pourrait très bien défendre les idées de Marchebank, corps et âme.

Dépitée à cette idée, la jeune femme attrapa sa tête entre ses mains et poussa un long soupir. Matt n'était en sécurité nul part ! Que ce soit sa psychomage, son contrôleur judiciaire et même ses anciens amis, la menace pouvait venir de n'importe où... Il était même un danger pour lui-même ! Robin se sentait démunie face à l'ampleur de la tâche. Comment pouvait-elle soutenir son frère? Comment s'assurer qu'on ne lui ferait pas de mal dès qu'elle aurait le dos tourné ? Elle ne pourrait pas le couver 24h/24 comme un enfant. C'était impossible. Elle avait une vie à vivre elle aussi et elle ne pouvait pas lutter seule contre tous...

Fort heureusement, elle pouvait compter sur Dustin qui, malgré sa paranoïa légendaire, s'efforçait de ne pas transplaner immédiatement à l'autre bout du pays. Elle se doutait qu'il prenait vraiment sur lui pour tenter de ne pas se montrer trop alarmiste et elle ressentit une immense vague d'affection pour celui qui était toujours  là pour elle. Toujours blottie contre lui, elle laissa même échapper un petit rire lorsqu'il s'efforça de la faire sourire avec l'anecdote de Game of Brooms.

"C'que tu es bête."
souffla-t-elle avec tendresse avant de réfléchir plus sérieusement au propos de son ami qui se proposait d'aller à la pèche aux informations. Certes Robin avait ses entrées dans la Voie mais elle n'était pas une des personnalités influentes. Elle était connue pour graviter dans le milieu, comme tous les MacFarlane en somme, mais elle n'occupait pas une place de choix contrairement à Dustin qui était l'un des maillons essentiels du trafic de drogue dure sur Bristol et sur le reste du pays. Sous ses airs de mec un peu paumé se cachait en réalité un garçon intelligent qui avait su monter un véritable business lucratif et développer de nombreux partenaires en affaire. Nul doute que Dustin avait accès à des informations que Robin ignorait et il était un allié de poids dans cette histoire. Si Matthew faisait l'objet d'un contrat sur sa tête, Dustin en entendrait parler à coup sur.

"Je vais creuser l'affaire de mon côté et en parler directement à Roy pour voir quelle est sa position officielle vis à vis de Matthew, décida-t-elle d'un ton résolu,  De ton côté, si tu entends des infos contradictoires, ou quoique ce soit qui te mette la puce à l'oreille, préviens moi."

Les discours officiels étaient parfois à mille lieux des tractations réelles et Robin ne comptait pas se laisser endormir par des belles paroles. Elle resterait sur le qui-vive quoi qu'on lui dise.

Les deux amis débouchèrent alors sur la plage légèrement plus ventée que les rues adjacente qu'ils venaient d'emprunter. Robin resserra son blouson sur sa poitrine tout en écoutant Dustin qui lui conseillait d'entrer en contact avec le Dr. Kane. Bizarrement Robin se sentait nettement plus armée à l'idée d'affronter les mafieux de la Voie que de rencontrer la directrice de Skye. Elle ne comptait l'admettre devant Dustin -elle avait une réputation à tenir- mais cette femme lui faisait peur. Elle n'arrivait pas à la cerner, à la comprendre. Les rares fois où elle l'avait croisée, Robin l'avait trouvée froide et insensible. La danseuse ne ressentait pas que de l'antipathie à  l'égard de la psychomage- ça, elle aurait pu s'en accommoder très facilement- elle éprouvait surtout un puissant malaise qui s'était considérablement amplifié depuis que Matthew était devenu méconnaissable suite à son passage sur Skye.

Voilà pourquoi l'idée de la rencontrer en tête à tête ne l'enchantait guère. Robin avait l'impression que Kane était capable du pire mais peut-être se faisait-elle des idées ? La jeune femme afficha une moue dubitative et tenta d'évaluer la situation.
Soit elle restait loin de Meredith Kane et elle était sûre que cette drôle de médicomage n'avait pas de prise sur elle -mais elle entretiendrait cette appréhension irraisonnée à l'idée de la rencontrer-  soit elle prenait la licorne par la corne et elle allait se confronter directement à la directrice de département.
Robin n'avait rien d'une Gryffondor mais elle estima que la deuxième éventualité était la meilleure. Elle solliciterait Meredith Kane pour un rendez-vous. Dustin était toujours de bon conseil alors elle se devait de l'écouter. La jeune femme résista à l'envie de lui demander de l'accompagner lors de cet entretien - elle n'avait pas de raison d'être anxieuse- se sermonna-t-elle sans toutefois parvenir à se convaincre parfaitement-  et elle reporta son attention sur son blondinet préférée.

"Tu as raison" dit-elle finalement en le dévisageant. Ils étaient toujours bras dessus, bras dessous et marchaient sur le sable au pied de la jeté de Brighton, "Je vais la rencontrer." ajouta-t-elle.

Robin accorda un sourire sincère  à son ami avant de se pencher vers lui pour gouter le whisky pur-feu sur ses lèvres dans un chaste baiser.
Rien d'étonnant entre eux. C'était le genre de relation qu'ils entretenaient depuis plusieurs années maintenant et qui semblaient leurs convenir. Robin avait besoin d'hommes dans sa vie et à défaut de vivre une véritable relation amoureuse avec tout ce que cela impliquait, elle se plaisait dans cette liaison sans contraintes ou seul le plaisir d'être ensemble primait.  

"On pourrait peut-être envisager un autre scénario qu'une soirée défonce..." souffla-t-elle alors en se positionnant face à lui pour enserrer sa taille, le front pressé contre le sien.  Dustin  était  vraiment adorable, éclairé ainsi par les néons du Casino au dessus d'eux et Robin ne résista pas à l'envie d'approfondir un peu son étreinte dans un baiser plus ardent. Elle laissa courir ses mains le long du bras de Dustin et attrapa la bouteille d'alcool qu'il tenait encore à la main pour en boire une gorgée à même le goulot à la suite de son long baiser.

Elle avait envie d'ivresse ce soir, de lâcher prise. Ne plus penser à Matthew, à Calder ou encore à Kane. Tout ce qu'elle voulait, s'était s'abandonner aux plus hauts des délices pour oublier son quotidien ...


Robin MacFarlane
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

♫ We're Going To Be Friends ♪ [Dustin & Robin]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]
» Résumé partie 172 : Happy Tree Friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-