AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ♫ We're Going To Be Friends ♪ [Dustin & Robin]

Robin MacFarlaneDanseuse aux Folies Sorcièresavatar
Messages : 60

Voir le profil de l'utilisateur

29 octobre 2009

Robin avait déjà disposé les tapas sur un plateau et elle s'attelait maintenant à la réalisation d'un cocktail. Le barman des Folies lui avait donné la recette secrète de son "Spell on the beach"  inimitable et elle comptait bien en faire profiter Dustin ce soir. Son ami rentrait tout juste de mission humanitaire de Bornéo et ils ne s'étaient pas revus depuis de longues semaines. Robin lui avait donc proposé une petite soirée en tête à tête. Enfin façon de parler. Depuis que Matthew avait emménagé chez elle, Robin était rarement seule chez elle.

La jeune femme leva les yeux en direction du plafond d'où filtrait un bruit d'une conversation étouffé. Matt avait élu domicile dans sa chambre d'ami depuis quelques semaines et Robin lui avait installé la RITM à l'étage afin qu'il puisse écouter, chaque soir, le nouvel épisode Game of Broom. Les voix filtrant de l'étage supérieur étaient d'ailleurs celles des héros de la série. Depuis l'opération Memo Rise, Matt ne ratait pas une miette de ce programme à succès. Il passait généralement sa soirée, l'oreille collée contre le poste attentif au déroulement de son feuilleton préféré. Ce genre de comportement -et de centre d'intérêt- était nouveau pour l'ancien faussaire et Robin avait encore du mal à se faire à l'idée.

Comme Everett, son père, elle n'arrivait pas à cerner ce nouveau Matthew si différent de ce qu'elle avait toujours connu. Chaque jour elle découvrait de nouvelles lacunes chez son frère qui semblait avoir oublié tant de chose. L'homme qui vivait sous son toit était presque un étranger qu'elle devait apprendre à connaitre et cette situation était plus que déstabilisante.  Malgré leurs différences, elle avait toujours été très proche de Matt et le fait de le voir si ignorant, si naïf,  lui brisait le cœur. Elle devait faire le deuil d'un frère  qu'elle avait toujours connu et en accueillir un nouveau en même temps... Cela n'avait rien de simple !

Cette pensée suffit à ternir son humeur. Elle se sentait dépassée par la situation et surtout peu entourée. Everett était aux abonnés absents depuis que Matt avait quitté son domicile, les Veilleurs avaient d'hors et déjà trouvé un faussaire de remplacement et Robin n'arrivait pas à se résoudre à contacter le Dr Kane, celle qui avait semble-t-il commandité l'effacement de mémoire de Matthew. La danseuse ne pouvait décemment pas se tourner vers la psychomage même si elle était surement la personne la plus prompte à gérer cette situation.  Plutôt mourir !

C'est pour cela qu'elle avait besoin d'une petite soirée avec Dustin. Elle devait discuter de tout cela avec quelqu'un, ou alors, se changer complètement les idées.  Dust était la personne idéale pour l'un comme pour l'autre. Le connaissant, il allait surement ramener un peu de mandragore pour démarrer la soirée d'un bon pied.

D'ailleurs, n'était-ce pas son ami qui venait de s'annoncer en toquant à la porte ?

"Entre !" cria-t-elle en jetant quelques sorts de nettoyage sur le plan de travail de la cuisine.
Un dernier sort de séchage puis elle ôta le tablier qu'elle portait par dessus sa tenue, un pull en laine et une minijupe en jeans sur des collants opaques. Elle parcourut les quelques mètres qui la séparaient de l'entrée de la pièce en deux enjambées et se retrouva dans le couloir face à Dustin qui se tenait toujours dans l'embrasure de la porte.

Un immense sourire se dessina sur le visage de la jeune femme qui laissa échapper un petit cri strident avant de se jeter dans les bras du convoyeur de TNB. Elle était si contente!  Elle l'embrassa sur la joue comme l'aurait fait une maman heureuse de retrouver son fils avant de balayer la rue du regard dans son dos.

" Tu es venu seul ?" Elle attrapa la main gauche du jeune homme pour observer son annulaire dépourvu d'alliance avant d'ajouter d'un ton espiègle : Je vois que Lin n'a toujours pas réussi à te passer la bague au doigt ! Qu'est ce que tu as trouvé comme excuse cette fois pour y réchapper?" s'enquit elle en refermant la porte derrière lui.

Elle savait que Dustin entretenait une relation avec une jeune malaysienne qui ne rêvait que de s'installer en Angleterre avec lui. Même si Robin ne l'avait jamais rencontrée, elle avait l'impression de connaitre la fameuse Lin Yao dont Dust parlait si souvent -et pas forcement en bien. Robin ne pouvait pas s'empêcher de ressentir une pointe de satisfaction à l'idée d'avoir Dustin pour elle toute seule ce soir quand Lin Yao devait se morfondre de l'autre côté du globe. Chacune son tour.

"Tu as bonne mine." souffla-t-elle finalement après l'avoir détaillé du regard plusieurs secondes. Elle lui accorda un sourire coquin et attrapa sa veste pour la poser sur une patère de l'entrée.

"MATT ! DESCENDS ! DUSTIN EST LA !... VIENS LUI DIRE BONJOUR!" lança-t-elle du bas de l'escalier avant de reporter son attention sur Dustin pour lui souffler , Je vais t'expliquer.

Il avait raté quelques nouveautés depuis son départ pour Bornéo aussi Robin préférait prendre les devants. S'il avait appris pour l'opération de Matt avant son départ il ne savait pas que la jeune femme avait récupéré la garde à temps plein de l'ancien faussaire.

"MATT !" insista-t-elle avant de soupirer pour Dusty, il est devant Game of Brooms.

La porte de la chambre d'ami s'ouvrit à l'étage et le son de la RITM se propagea dans la petite maison tandis que Matthew dévalait les escaliers à la rencontre du convoyeur.

"Salut !" dit-il en tendant la main depuis la dernière marche de la descente. Il était visiblement pressé de remonter.
 
"Matthew, tu te souviens de Dustin n'est-ce pas ?" s'enquit alors Robin d'un air soucieux.

A chaque fois qu'il rencontrait une ancienne connaissance de la Voie, elle ne pouvait pas s'empêcher d'être anxieuse. Qu'il se souvienne ou non de la personne, il y avait toujours quelques bribes manquantes...

"Oui. Bien sûr. C'est ton ami." répondit toutefois son ainé, vous vous connaissez depuis Poudlard."
"Tu te rappelles de ce que fait Dusty dans la vie ?" insista-t-elle.
"Et bien... Matthew parut chercher l'information dans sa mémoire avant de répondre, tu es dans l'humanitaire c'est ça ? La logistique ? Et tu fais des petits jobs alimentaires quand tu es en Angleterre..."

Aucune mention du passé de dealer de Dustin, ni de ses vols à l'arraché et encore moins de son activité de convoyeur de TNB.

Matt se tourna alors vers sa sœur et ajouta: "Pourquoi tu me demandes ça ?"
Soucieuse de ne pas tourmenter son frère plus que de raison, elle s'empressa d'ajouter:

"Oh pour rien. Tu peux retourner écouter ton émission."

Il n'en fallut pas plus pour que Matthew remonte les marches quatre à quatre. Robin n'eut même pas le temps de lui proposer un verre de cocktail et quelques tapas qu'il avait déjà refermé la porte de sa chambre, laissant planer un bref silence entre les deux amis. La jeune femme reporta son attention sur Dustin et afficha un sourire triste:
"C'est pire que ce que je croyais..." murmura-t-elle alors.


Robin MacFarlane
Dustin DrainMolduavatar
Messages : 11

Voir le profil de l'utilisateur
Après un dernier détour par la Voix des Miracles, Dustin Drain n'était pas mécontent d'avoir enfin livré sa dernière fournée de TNB de la semaine à la bande à Roy Calder. Encore une fois, les transactions entre la Triade du Lotus Noir et les Veilleurs de Bristol s'étaient déroulées sans le moindre accroc, ce qui gageait de belles promesses d'avenir pour le jeune passeur de drogue. Grassement payé pour ses services, il allait enfin pouvoir profiter de son précieux temps libre, en attendant un prochain convoi humanitaire et une nouvelle commande en Tenebrosia Ocular. Mais alors que le décalage horaire entre la lointaine Bornéo et les rivages d'Albion faisait quelque peu vaciller ses paupières, Dustin était bien décidé à fêter dignement son retour en Angleterre. Dormir était clairement une perte de temps pour le jeune homme, qui avait décidé de faire un crochet en direction de la belle cité balnéaire magique de Brighton, afin d'y retrouver sa complice de toujours : La sensuelle et ravissante Robin MacFarlane.

Si Bornéo et ses cohortes de Lémuriens passant d'un liane à l'autre dans la beauté émeraude de la Canopée avait quelque chose de magique; Dustin se languissait réellement de revoir son amie et de rattraper le temps perdu loin d'elle. Preuve de sa grande motivation à rallier le plus rapidement possible cette soirée en tête à tête avec sa belle danseuse, le junkie en avait même oublié d'inhaler sa dose de TNB. Secrètement, il espérait que ses retrouvailles aboutiraient sur l'un de ses moments de tendresse partagée, dans lesquels ils oubliaient volontairement leur amitié au profit d'un plaisir disons plus charnel. Même si cela n'était jamais une finalité en soi, Dustin aimait les douces dérives que pouvaient parfois prendre leur rencontre. Mais à vrai dire la priorité de la soirée était de rattraper le temps perdu. Au travers de leur échange épistolaire, Dustin avait ressenti un certain mal-être dans la prose d'ordinaire si enjouée de son amie. Robin semblait tracassée par quelque chose, mais ne voulait pas lui en parler par courrier; Sans doute de peur de faire cogiter à distance son nabot de sorcier préféré.

Quel que soit le souci, Dustin était bien décidé à lui remonter le moral. Toujours à l'écoute de son amie, il avait l'art de dédramatiser les situations que ce soit par le biais de l'humour ou en se noyant l'esprit dans les vapeurs d'alcool. Avant de toquer à la porte de la petite maison mitoyenne, il cueillit des fleurs dans le jardin du voisin afin de ne pas venir les mains vides. A vrai dire, il avait de vrais cadeaux en poche, mais il préférait attendre un peu dans la soirée pour les donner à son amie. Tapant sur la porte, il composa le code qu'il avait coutume de réaliser pour annoncer sa venue. Robin devait s'atteler à ranger son bordel en toute hâte, puisqu'elle suggéra à son ami de rentrer. Celui-ci s'exécuta, avant de laisser éclater un franc sourire à l'attention de son amie qui accourait vers lui. Ecartant les bras, il lui enserra la taille, tout heureux de retrouver sa grande et belle danseuse. Un brin ironique sur cette accolade un brin mal assortie par la différence de taille, il expédia une première pique humoristique.

"Mais arrête, tu vois bien que tu vas m'étouffer ma grande! C'est toi qui a encore grandit, ou moi qui rétrécit? Si ça continue ainsi, j'ai peur qu'à mon prochain retour de Bornéo, je t'arrive au nombril! "

Après lui avoir déposer une petite bise sur la joue, Robin ne tarda pas à le tacler sur sa si peu sincère romance asiatique. Le regard faussement terrifié, il fit mine alors de se retourner lentement, pour se rassurer de l'absence de l'ultra collante malaysienne.

"Ouf, sauvé! J'ai réussi à la semer! Elle ne me passera pas la corde au cou cette fois-ci! Mais je crains que tu ne finisses un jour par devenir la malheureuse témoin de notre mariage... " Il secoua tragiquement la tête en signe de désespoir. "Merci pour ton soutien, Robin. C'est sympa de te moquer! Mais tu rigolerai moins, si tu l'avais vue pleurnicher à mon départ, en me faisant des cœurs avec ses mains et en agitant son petit mouchoir plein de morve ... Merlin! Même si c'est salaud de ma part, j'avais juste envie de mourir! "

Certes à l'énoncé d'un tel verdict, le jeune convoyeur pouvait apparaître comme le dernier des goujats avec la malheureuse Lin Yao; Mais en matière de torture morale, cette dernière pouvait aussi se révéler particulièrement odieuse. Surtout lorsqu'elle se muait en "Peggy Black du Mékong", obligeant Dustin à s'extasier de ses performances théâtrale alors qu'elle lui récitait pendant des heures des chapitres du roman "Les Hauts de Hurlelune"; Ce récital étant agrémenté d'une perruque particulièrement saillante. Plutôt que de vomir son dégout à la face de Lin Yao, Dustin évacuait son trop plein de pression lors de ses soirées avec son amie Robin. Nul doute que cette dernière devait s'interroger sur l'intérêt de maintenir à flot un plan cul aussi contraignant et mensonger. Mais bien que moqueuse, elle ne portait aucun jugement sur la vie de son ami.

La jeune sorcière ne tarda pas à complimenter le teint doré de Dustin, qui semblait plus revenir de vacances balnéaires que d'une mission humanitaire.

"Tu sais Robin, tu devrai penser à t'extirper de notre brouillard national. Le soleil existe vraiment ailleurs... " Après un bref sourire, Dustin jeta un coup d'œil par dessus l'épaule de son amie, comme à la recherche d'une tierce personne. "Au fait, je pensais trouver Matthew. J'ai cru comprendre qu'il créchait chez toi en ce moment, non? "

Parmi tous les MacFarlane, Matthew était celui avec qui le passeur de TNB avait le moins de complicité. Dustin n'avait jamais aimé la manière condescendante que le trafiquant de baguettes arborait avec lui, ainsi que ses excès de colère répétitifs. De plus, sa simple vision le ramenait au meurtre atroce de Krystal, et à sa culpabilité d'ancien dealer. Dustin avait beau se dire qu'il n'y était pour rien dans le dénouement de ce drame, il détestait ce chapitre de sa vie. Par respect pour Robin, il ne faisait cas de rien; Mais l'idée de passer une soirée avec un homme capable d'étrangler une innocente jeune femme devant les yeux de sa fille, suffisait à lui gâcher la joie qu'il éprouvait à l'idée de retrouver son amie. Même cette dernière paraissait souffrir de la situation, devant porter encore une fois ce lourd fardeau qui jadis lui avait déjà plomber une brillante carrière. Plutôt que d'alourdir encore davantage l'atmosphère, Dustin chercha une manière humoristique de désamorcer la tension naissante.

"Franchement, Game of Brooms, c'est pas si mal que ça! Tu devrai essayer, c'est sanglant et plein de cul! Je m'identifie pas mal au personnage de Petyrion. En plus d'être très petit, il a un faible pour les jolies prostituées et aime se noyer dans l'alcool. C'est tout moi, non? "

Mais il n'eut guère de temps de poursuivre son analyse de la série de la RITM, quand la porte de la chambre de Matthew finit par s'ouvrir. Dustin tiqua immédiatement sur la démarche singulière du frère de Robin, alors qu'il dévalait une à une les marches de l'escalier. En souvenir du bon vieux temps, Dustin voulut checker la main tendue de Matthew, mais son geste tomba dans le vide.

"Alors ça va comme tu veux, mec? "

Le reste de la discussion devint absolument surréaliste, Matthew n'étant pas loin de se comporter comme un déficient mental. Immédiatement, Dustin comprit les raisons inavouées du tourment épistolaire de Robin : Il s'agissait dont de son frère...
Ne sachant où se mettre, Dustin tourna un regard gêné de l'un à l'autre, tandis que Matthew parlait comme un enfant récitant sa leçon à sa maitresse d'école. Quelle mouche Tsé-tsé avait piqué Matthew? Il était aussi mou du bulbe qu'un marshmallow fondu! Si son regard n'avait plus un gramme de condescendance, il paraissait vide de toute émotion. Tandis que Robin cherchait à le ramener sur terre, Dustin vola au secours de son amie.

"Ouai, c'est ça mec! Je bosse dans l'humanitaire! Franchement, c'est classe comme job! T'es mal payé, mais tu voyages tout le temps et le bonus en prime c'est que tu as la côte avec les filles! "

Dustin meubla sa remarque d'un rire gêné, tandis que Matt édulcora totalement celle-ci pour interroger sa sœur sur la nature de sa question. C'était quoi ce bordel? A quelle drogue tournait Matthew? Se faisait-il des bangs de Mandragore en solitaire? Dustin secoua tragiquement la tête en le revoyant remonter les escaliers.

"Excuses-moi pour ma franchise, Robin... Mais c'est quoi ce balai qu'ils lui ont fourré dans le fondement à ton frangin!? Je croyais que Skye devait l'aider à se réinsérer, et non à l'infantiliser de la sorte. Rassures-moi, c'est juste du provisoire, parce-que là, franchement, je le reconnais plus le Matthew! "

Dépité par ce qu'il venait de voir, Dustin jeta laconiquement son petit bouquet sur la table basse du salon.

"On m'a toujours dit qu'il n'y avait pas meilleur psy que ses amis, mais là c'est la preuve incontestable que Skye, c'est une bande d'incompétents! " Dustin ne pouvait rester insensible à la soudaine détresse de Robin, c'est pourquoi il s'approcha d'elle pour la serrer dans ses bras. "Allez ma belle, ne sois pas triste. Dis-moi plutôt ce qui s'est passé. Dans la vie, il y a toujours une solution, et je te promets que je vais trouver un truc pour l'aider à se dérider ton frangin. On va pas se laisser abattre, hein? "

Dustin n'était certes pas le plus fin psychologue, mais derrière sa maladresse se cachait une profonde sincérité : Celle de redonner le sourire à la jolie Robin.


Robin MacFarlaneDanseuse aux Folies Sorcièresavatar
Messages : 60

Voir le profil de l'utilisateur
Robin observa l'échange entre les deux hommes d'un air anxieux, rongeant frénétiquement l'ongle de son pouce. Si  Dustin ne laissa rien filtrer de ses doutes dans ses propos, la jeune femme capta quand même son regard gêné et quelque peu interloqué. Il n'y avait guère besoin de plus de temps pour se rendre compte de la transformation de Matthew.  A peine eut-il regagné sa chambre que la jeune femme s'affaissa sur les marches de l'escalier pour attraper sa tête entre ses mains.

"Parce que tu crois sincèrement que je le reconnais moi ? répondit-elle, un peu sur la défensive, lorsque Dustin affirma que le Matthew qu'il venait de rencontrer n'avait rien à voir avec celui qu'il connaissait, plus les jours passent plus je me rends compte qu'il a oublié des centaines de choses ! ajouta-t-elle un ton plus bas comme si elle craignait d'être entendu.

En proie à un profond désarroi, la jeune femme pencha la tête en arrière et ferma les yeux quelques secondes. Dustin la rejoignit sur les marches pour tenter de lui remontrer le moral, affirmant qu'ils ne se laisseraient pas abattre mais elle savait bien que cette situation inédite ne se réglerait pas si facilement.

"Ça va au delà de ce que tu puisses imaginer Dust. Je t'assure. "souffla-t-elle en se tournant vers lui.

Elle se leva finalement, lissa les plis de sa jupe sur ses cuisses et attrapa le petit bouquet que Dustin avait abandonné sur la table. Elle observa les fleurs quelques secondes et demanda "C'est pas celles du voisin ?" avant de secouer la tête de gauche à droite avec un léger sourire. Incorrigible Dustin !

Quoiqu'il en soit, elles étaient très jolies et Robin n'allait pas les laisser mourir de soif, tout comme son invité d'ailleurs ! Elle prit donc la direction de la cuisine invitant Dustin à la suivre puis elle commença ses explications tout en cherchant un vase dans les placards:

" Matt m'avait parlé de cette intervention. Le docteur Kane - tu sais, la femme de ton patron - précisa-t-elle, Et bien elle lui avait assuré qu'à l'issue de cette opération il serait un homme définitivement libre . Il suffisait juste qu'il accepte qu'elle lui ôte quelques souvenirs trop handicapants - comme le moment exact du meurtre- et qu'il témoigne de sa bonne foi en consentant à ce qu'elle tente de réduire sa propension à la violence. Matt a vraiment hésité très longuement et puis un jour il m'a dit que le D. Kane avait de sérieux arguments: D'après lui, cette intervention devait lui permettre de récupérer la garde d' Eve. Il me certifiait avoir signé un contrat en ce sens alors il s'est lancé...,expliqua-t-elle en remplissant le vase d'eau, sauf que c'est allé beaucoup trop loin."

Elle se tut quelques secondes en observant les fleurs et poursuivit:

"Quand je l'ai récupéré, il était comme tu viens de le voir. Méconnaissable. Non seulement il était devenu aussi tendre qu'un enfant mais je me suis vite rendu compte qu'il ne comprenait rien dès que je me mettais à lui parler de ses affaires.  Il a oublié tout , absolument tout, ce qui a trait à l'illégalité...Autant dire une grande partie de notre histoire familiale, lâcha-t-elle avec amertume, les potions frauduleuses de mon père, mes extras aux Folies, son activité de faussaire et surtout le meurtre de sa femme. "

Elle attrapa deux verres à cocktail et versa ses  "Spell on the beach" à l'intérieur.

"Il a même oublié l'existence de sa fille! C'est à ne rien y comprendre !" s'indigna-t-elle en secouant la tête, "Pourquoi rayer Eve de ses souvenirs alors qu'elle était l'élément le plus positif de sa vie ? Celle qui lui permettait de tenir chaque jour et d'endurer sa conditionnelle... Je ne comprends pas !"

Elle se hissa sur un tabouret de bar de sa cuisine tout en poursuivant:

"J'ai recherché le contrat, partout dans ses affaires: Au travail, dans son atelier clandestin même chez mon père, je n'ai rien trouvé. Pour moi Kane s'est plantée quelque part. Soit elle a fait une erreur durant l'opération soit elle a mal dosé un maléfice mais quoiqu'il en soit elle a quelque chose à se reprocher. J'aurais retrouvé le contrat sinon..."

Argument implacable selon Robin.

"A moins bien sûr qu'elle ait fait tout ça sciemment, reprit-elle, un peu moins sûre d'elle,  Vu ce que me disait Matt de Skye, ça ne m'étonnerait qu'à moitié. Après tout, il aurait pu faire un excellent cobaye pour tester de nouvelles formes de magie: Un repris de justice qui a tué sa femme...qui irait se soucier réellement de son sort ? Pourquoi ne pas en faire un bon petit soldat pro-gouvernement..."

Elle riva ses pupilles dans les yeux bleus de Dustin afin de le sonder du regard.

"Tu penses que je suis complètement tarée c'est ça ? s'enquit-elle finalement, Avec mes histoires de complot et de persécution... Tu peux me le dire tu sais..."

A vrai dire, elle se posait la question elle-même ! Cette situation mettait sa santé mentale à rude épreuve car il y avait un dernier scénario plausible. Celui que Matt ait accepté ces conditions en toute connaissance de cause. Qu'il ait vraiment voulu tout oublié- Tout ce qui faisait de lui un MacFarlane- au profit d'une existence plus calme et plus sereine. Il aurait caché le contrat fixant ces clauses pour éviter que sa sœur ne le découvre... C'était plausible, pourtant, Robin n'arrivait pas à adhérer à cette hypothèse. Elle ne le voulait pas.

"Trinquons donc ... " lâcha-t-elle avec fatalité, "avant que cette histoire ne me rende complètement folle."

Alliant le geste à la parole elle entrechoqua son verre à celui de Dustin avant de le boire cul-sec. Voila qui était mieux. Elle releva les yeux vers son ami en qui elle avait pleine confiance et demanda:

"Qu'est ce que tu ferais à ma place ?"


Robin MacFarlane
Dustin DrainMolduavatar
Messages : 11

Voir le profil de l'utilisateur
A défaut de sauver l'ambiance générale de la soirée, devenue quelque peu étrange depuis l'intervention surréaliste de cette version ramollie du bulbe de Matthew; Le bouquet de fleurs cueillit à la sauvette eut le mérite de faire se dessiner un léger sourire sur le visage maussade de son amie. Robin paraissait profondément chamboulée par l'amnésie de son frangin, au point d'en oublier sa bonne humeur coutumière. Dustin n'aimait ni la voir triste ou préoccupée, c'est pourquoi il chercha très vite à raccrocher les wagons de bonne humeur à cette locomotive de morosité qui trottait dans la tête de sa danseuse préférée.

"J'avoue m'dame la juge! Je plaide coupable! J'ai longtemps hésité entre les fleurs, et le gnome de jardin auprès du puits de ta voisine, mais j'avais peur que tu finisses par trouver une ressemblance avec moi! "

D'ordinaire, Robin n'aurait pas manqué l'occasion de saisir cette perche humoristique pour chambrer son ami sur sa taille, mais elle se contenta d'aller chercher un vase dans un placard. Si Dustin était plutôt du genre à balayer les problèmes en se défonçant la tête à grand renfort de TNB, il sentit que la situation nécessitait une toute autre approche. Robin n'était pas du genre à s'appesantir sur ses problèmes, ni à gaver ses amis de long monologue plaintif. C'était une MacFarlane, une dure à cuir, sculptée par les galères de la rue et un père qui n'avait jamais été tendre avec elle. Robin était une battante, qui préférait botter les fesses à ses problèmes plutôt que de les laisser la tourmenter. En l'écoutant revenir à la charge sur les conditions de libération de son frangin, Dustin comprit qu'elle n'était pas prête à se détendre ou à lâcher l'affaire. Elle cherchait une solution et comptait sur lui pour l'aider à y voir plus clair dans cet épineux dossier. Malheureusement, Dustin avait déjà sa petite idée sur la nature exacte et les objectifs recherchés par ce lointain centre de réhabilitation de Skye. Il avait vu son pote Andy Salmon, un des dealers les plus subversif et antisystème à avoir croisé sa route y faire un séjour, et en revenir aussi doux et politiquement correct qu'un agneau. Si tu avais trop d'idées épicées dans le cerveau, Skye se chargeait de t'injecter du yaourt à la place pour éviter toutes formes d'intentions belliqueuses. C'était peut-être purement paranoïaque comme hypothèse, mais Skye donnait plus l'impression de désintégrer l'esprit de ses prisonniers que de les aider à se réintégrer. À la vue des résultats et de l'attitude de Matthew, il était peut-être préférable de rester incarcéré ou de choisir la mort. Mais plutôt que de donner un avis aussi tranché qui ne ferait au final qu'anéantir davantage son amie, Dustin préféra rebondir sur le nom du Docteur qui s'était chargé de Matthew.

" J'y crois pas! C'est