AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Just do it ! [Emma & Jonah]

Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 103

Voir le profil de l'utilisateur
19 décembre 2009
Emmitouflé dans sa cape d'hiver au milieu du terrain de quidditch, Jonah faisait du sur place sur son balai et chronométrait les tours d'Emma. Les températures frôlaient le négatif depuis plus d'une semaine et un petit nuage de fumée se formait devant sa bouche à chaque respiration mais l'enseignant était en forme. Il était à peine sept heures et le  soleil n'était pas encore levé mais c'était le prix à payer pour avoir un stade entièrement disponible. Certes, l'entrainement était peut-être un peu matinal pour un samedi matin mais Jonah avait prévu d'autres activités et distractions pour sa journée de relâche: Il comptait quitter Poudlard après sa séance de travail avec la jeune fille et se changer les idées. Il devait passer à l'Association jusqu'en début d'après-midi, rejoindre ensuite Appelby pour une petite partie de quidditch amateur contre Gloucester  et enfin il avait prévu de passer la soirée au restaurant avec Meredith, Douglas et une collègue divorcée de ce dernier. Il s'agissait d'une médicomage engagée dans le milieu associatif dont son ami lui avait dit le plus grand bien. Mais pour l'heure, Jonah était à mille lieux de ce rendez-vous arrangé...

"Allez Emma ! Un peu de volonté ! cria-t-il à l'attention de l'adolescente  qui faisait des tours de piste depuis vingt bonnes minutes. Je sais que tu peux être têtue comme un hippogriffe quand tu veux quelque chose alors arraches-toi !"
Sportive, c'est sûr qu'elle ne l'était pas. Du moins pas encore, mais elle pouvait se montrer tenace, si elle le voulait. Jonah lui avait prévu un programme de remise en  forme parfaitement adapté à son cas. Il était allé rencontrer les médicomages qui l'avaient soignée après l'attentat et il avait monté ses séances d'entrainement en collaboration avec le kinémage de la demoiselle pour être sûr de ne pas fragiliser sa rémission. Au contraire. La séance de course d'aujourd'hui visait à travailler son cardio et son souffle, deux composantes essentielles pour ne pas se sentir en difficulté au moindre effort physique.

"Bouge-moi ces fesses un peu ! clama-t-il avant de laisser échapper un léger rire pour lui-même. Il n'allait pas se faire une amie avec de tels propos mais il voulait surtout qu'Emma sorte de cette séance de sport avec l'impression de s'être dépassée. L'enseignant guetta sa montre et donna finalement un bref coup de sifflet pour signifier que le run était terminé.

Il vola dans la direction de son élève et lui jeta une bouteille d'eau à attraper au vol en arrivant à sa hauteur.

"23 minutes ! Trois de plus que jeudi, analysa-t-il en guettant toujours son chronomètre afin de calculé si Emma avait réussi à progresser aussi sur la distance. Il releva la tête vers elle et ajouta en fronçant légèrement les sourcils " Étires-toi, si tu ne veux pas avoir de crampes."


Emma BlackbonnesPréfète en Chefavatar
Messages : 387

Voir le profil de l'utilisateur
Un peu de volonté ?! Un peu de volonté ?! Elle allait lui faire bouffer son balai s'il continuait ! Elle en avait de la volonté pour se lever à six heure un samedi matin. Surtout pour aller se geler sur un terrain de Quidditch vide. Elle maudissait d'ailleurs sur quinze milles générations l'inventeur du Quidditch. Quelle idée stupide il avait eu là. Non mais sérieusement ! Elle avait mal aux fesses. Elle avait froid et elle suait en même temps. Elle ne savait même pas comment s'était possible. Elle ne sentait plus le bout de ses doigts frigorifiés et ses oreilles sifflaient. Elle pouvait dire adieu à son nez qui avait d'ailleurs dû tomber vingt minutes auparavant. Elle n'en pouvait plus. Son coeur allait bientôt exploser dans sa poitrine si ça continuait sur ce train là.

Alors que son directeur de maison ne vienne surtout pas lui dire qu'elle ne mettait pas de volonté. Bon certes, elle n'allait pas très vite. Mais ce n'était quand même pas sa faute si elle avait peur de tomber. Et puis franchement, à quoi ça rimait tout ça ? Elle ne voyait franchement pas l'intérêt de faire des tours de terrains. C'était toujours la même chose. Elle tournait littéralement en rond. C'était stupide ! Elle avait l'impression d'être un poisson rouge enfermé dans un bocal. A la différence qu'elle n'était pas dans l'eau mais dans les airs.

Emma retourna un regard noir à son enseignant tout en bougonnant. Non mais sérieusement ? Comment il lui parlait ? C'était n'importe quoi ! Elle avait franchement l'impression d'être esclavagée. Elle bougerait ses fesses si elle avait envie d'abord. Elle se retint fortement de lui tirer la langue. Elle était morte. Elle n'en pouvait plus, elle était à bout. Ce n'était pas comme si elle faisait déjà beaucoup d'efforts pour tenir ses engagements. Elle avait tout fait comme il lui avait demandé. Elle avait repris le club des supporteurs, elle donnait des cours particuliers aux plus jeunes et elle faisait même partie du club de duel. Alors franchement, elle remplissait largement sa part du marché.

Un soupir de soulagement lui échappa lorsque le sifflet retentit dans le stade. Elle s'immobilisa aussi sec dans les airs et attendit que son professeur la rejoigne. Elle lâcha le manche de son balai en tremblant pour rattraper la bouteille qu'il lança. Emma manqua d'ailleurs de tomber une bonne demi-douzaine de fois. Elle se recramponna aussi sec à son manche une fois la bouteille attrapée. Ce qu'elle pouvait détester ça. Que Merlin lui vienne en aide. Elle prêta d'ailleurs à peine attention au temps que lui avait donné son directeur. Par contre la suite la fit réagir au quart de tour.

"Je vais tomber, gémit-elle. J'ai froid, j'ai mal aux poumons et au coeur. On peut arrêter ? Je suis nulle et j'aime pas ça ! En plus, il est beaucoup trop tôt."

Elle posa un regard suppliant sur le professeur Forbes. Qu'il arrête le supplice, pitié !


Emma Blackbonnes

Sur une idée originale de Vigounet pour la signa
Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 103

Voir le profil de l'utilisateur
Jonah pencha légèrement la tête sur le coté en écoutant les suppliques de son élève.
"Pauvre petit boursouflet !" lâcha-t-il d'un ton moqueur "Tu vas presque réussir à me faire pleurer !"
Il faut dire qu'Emma pouvait donner de la voix quand il s'agissait d'esquiver les séances d'entrainement. Si seulement elle utilisait cette énergie pour se dépasser plutôt que pour s'offusquer au moindre effort. L'enseignant secoua la tête d'un air blasé avant d'inviter Emma d'un geste de la main à poser sa jambe sur l'extrémité de son propre balai.

"Allez !" la pressa-t-il en agitant les doigts, "Si tu ne veux pas marcher en canard toute une semaine, les étirements sont tes meilleurs amis" déclara-t-il en saisissant la cheville de son élève.  D'un geste lent, il rabattit la pointe du pied d'Emma en direction de son tibia tout en lui expliquant: "Là tu étires les Ischio-Jambiers - tu dois les sentir derrière la cuisse- Ils ont tendance à se rétracter naturellement et si tu ne t'étires pas, ils peuvent se déchirer. C'est le claquage assuré !"

Le poursuiveur vedette des Flèches  s'en était fait un la saison dernière et il était resté sur le banc pendant près de deux mois. C'était à cause de cette blessure que le titre de champion de la ligue avait échappé à Appleby, Jonah en était certain. Afin d'éviter la même mésaventures à son élève il attrapa la deuxième jambe d'Emma et poursuivit son coaching:

"Le problème c'est qu'en vol, on se refroidit très vite. Les étirements sont aussi un bon moyen de s'échauffer et de maintenir ses muscles à bonne température afin qu'ils soient  prêts à fournir un effort soudain, si besoin est."

Très franchement, Jonah n'était pas sûr qu'Emma retienne quoique ce soit de ses explications  mais l'enseignant les lui prodiguaient avec plaisir. Le sport était sa deuxième passion après l'Etude des Moldus et s'il pouvait transmettre, ne serait-ce qu'un peu de son enthousiasme à son élève, il en sortirait satisfait. Vue la mine fermée d'Emma et son nez rosi -ou peut-être bleui- par le froid, elle ne prenait pas encore beaucoup de plaisir dans ces entrainements mais au moins, elle était présente. Elle n'avait raté aucune séance depuis qu'ils avaient scellé leur pacte et elle avait honoré tous ses engagements en reprenant le club des supporters et en donnant du soutien scolaire aux plus jeunes. Jonah avait été également très heureux de la voir rejoindre le club de duel. Même si le sport ne semblait pas encore lui fournir un réel sentiment de bien-être, Emma était sur la bonne voie.

L'enseignant était forcé de constater que c'était maintenant à lui d'honorer sa part du marché et il comptait justement profiter du repas de ce soir pour solliciter Meredith. Il allait d'ailleurs l'annoncer à Emma à la fin de la séance, mais pas avant.

"Bien. On va travailler les abdos et le haut du corps maintenant. Un peu de gainage version Forbes. " dit-il avec sourire énigmatique. En gros, cela n'avait rien avoir avec les cours pour midinettes de chez K&K !

D'un coup de baguette, Jonah illumina une série d'obstacles  lévitant au centre du terrain: Slalom, piqué et remontée verticale, passage à l'envers... Il s'agissait d'un véritable parcours du combattant qu'Emma découvrait pour la première fois.
"Voici une série d'exercices que tu vas devoir accomplir...sans tenir le manche de ton balai avec tes mains" précisa-t-il alors.

Il se doutait que cette composante allait susciter un tonnerre de protestation de la part de son élève (Il suffisait de voir à quel point Emma avait galéré pour attraper une simple bouteille d'eau au vol !) aussi s'empressa-t-il d'ajouter:
"Tu ne crains absolument rien. Je  resterai en soutien juste en dessous de la piste et je serais prêt à te jeter un sortilège de lévitation si jamais tu lâches." assura-t-il en recouvrant son ton sérieux, "Tu as ma parole."


Emma BlackbonnesPréfète en Chefavatar
Messages : 387

Voir le profil de l'utilisateur
Le professeur Forbes se moquait clairement d'elle là ! Elle lui jeta un regard noir et se cramponna à son balai en boudant. Elle n'était pas un Boursouflet. Elle n'avait franchement pas une tête de peluche stupide. Et elle n'était clairement pas disposée à mettre quoique ce soit sur le balai de son enseignant. Peu importe qu'il la presse ou non. Elle n'était pas très réactive aux moqueries et ce n'était pas en la brusquant en permanence que son directeur obtiendrait quoique ce soit d'elle.

Emma consentit néanmoins plus ou moins de bonne volonté à lui donner sa jambe. Elle le regarda faire suspicieuse. Il n'avait pas intérêt à la faire tomber de son balai. Elle se cramponnait au manche comme une noyée à sa bouée. Ce n'était pas très sportif mais elle s'en moquait. Elle ne put d'ailleurs pas retenir le cri de douleur qui lui échappa quand son professeur poussa la pointe de son pied dans sa direction.

"Aïïïeuuuuuuuh ! Mais ça fait mal !"

Elle se retint au dernier moment pour ne pas enlever brusquement sa jambe au risque de tomber. Elle n'était déjà pas très souple alors si en plus elle s'amusait à faire la voltige dans les airs, elle ne donnait pas cher de sa peau. Elle n'eut pas le temps de s'éloigner que son professeur avait déjà attrapé son autre jambe. Et c'était reparti pour la séance de torture. Elle serra les dents tout en respirant profondément. Bordel de Troll ce que c'était douloureux.

"Oui ben, peut-être que je préfère me faire un claquage, marmonna-t-elle entre ses dents. Au moins, je serais dispensée de sport."

Jonah Forbes n'avait-il donc aucune pitié ? Elle ne ressentait nullement le besoin d'échauffer ses muscles. Elle n'aimait pas les efforts physiques. Donc aucun intérêt à échauffer quoique ce soit. Un gémissement plaintif lui échappa lorsqu'il lui annonça que ce n'était pas fini. Et son cauchemar ne venait que de commencer. Ses yeux s'agrandirent d'effrois en découvrant le parcours que lui avait préparé son enseignant. Mais l'apothéose se fut lorsqu'il lâcha qu'elle devait faire tout ça... sans les mains.

"Hors de question !"

Elle secoua la tête de droite à gauche. Elle n'était pas suicidaire. Enfin, elle ne l'était plus. Ou plutôt, ce n'était pas ce qu'elle souhaitait. Elle voulait continuer de vivre, ou du moins faire en sorte que sa vie ne soit plus un désastre social et émotionnel.

"Non, je ne ferais pas ça et encore moins sans les mains. J'ai accepté de faire du sport pour vous faire plaisir. Mais je ne suis pas sportive, je n'y prends aucun plaisir et c'est un calvaire pour moi. Alors ça... Non, juste non. Quand vous me proposerez des choses à mon niveau et faisable. A ce moment là, peut-être que j'envisagerai de les faire. Mais là, c'est non."

Elle secoua la tête pour montrer son désaccord et en tremblant, elle baissa le manche de son balai pour rejoindre le sol. La discussion était close. Elle ne ferait pas ce parcours.


Emma Blackbonnes

Sur une idée originale de Vigounet pour la signa
Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 103

Voir le profil de l'utilisateur
Comme de nombreux adolescents,  Emma avait besoin de s'opposer pour exister. C'était sa façon de s'affirmer et, d'une certaine manière, Jonah préférait l'Emma frondeuse à l'Emma suicidaire. La première prenait d'ailleurs le pas sur la seconde ces derniers temps si bien qu'il ne fut pas étonner de la voir monter sur ses grands hippogriffes et prendre la direction des vestiaires à la première occasion.  D'une certaine manière, on pouvait estimer qu'elle allait mieux et qu'elle était sur la bonne voie. En effet, Jonah lui avait offert un scénario de suicide rapide et -presque- sans douleur et elle n'avait pas sauté sur l'occasion ! Un grand pas venait d'être franchi ! songea l'enseignant avec ironie avant d'appeler la jeune fille:

"Emma. Reviens-là."
lui intima-t-il d'un ton ferme.

Jonah n'était pas homme à courir après ses élèves, qu'on se le dise. Les jeunes pouvaient ne pas être d'accord systématiquement avec lui ou avec sa vison des choses mais il attendait d'eux qu'ils se montrent respectueux et matures. Qu'ils soient suicidaires ou pas.

L'enseignant était prompt à dialoguer, il en avait déjà fait la démonstration auprès d'Emma et il attendait d'elle qu'elle en fasse autant.  Et puis,  céder au moindre caprice de la jeune fille ne l'aiderait pas à avancer dans la vie. Elle devait savoir s'affirmer, certes, mais aussi, défendre son point de vue sans partir bouder. C'est justement ce que Jonah attendait d'elle et qu'elle ne semblait pas comprendre. Il voulait avoir une femme responsable face à lui et non pas une adolescente capricieuse !

"Tu trouves cela trop difficile ? Ok. Tu peux dire les choses Emma mais il y a une manière de le faire si tu veux être prise au sérieux. Il résista à l'envie de lui dire qu'il avait l'impression d'avoir en face de lui un enfant de cinq ans  et préféra reprendre , n'oublie pas ce que je t'ai dit: Tu veux être traitée comme une adulte, conduis toi comme une adulte !"

Il posa alors ses mains sur sa taille tout en regardant le parcours et finit par admettre: "C'est peut-être un peu trop ambitieux  pour toi, effectivement, "consentit-il.

A vrai dire il le savait depuis le départ mais il utilisait une vieille technique de Serpentard pour arriver à ses fins. Il devait bien faire un peu honneur à sa maison de temps en temps. Le concept était de demander un objectif irréalisable  à une personne- objectif qu'elle refuserait- avant de se rabattre sur un second objectif plus faisable que ladite personne se sentirait obligée de remplir. Fort de cette observation Jonah proposa donc:

"Tu pourrais commencer par essayer avec les mains ou simplement faire la partie slalom sans les mains. Cela ne devrait pas être trop compliqué si tu commences doucement." dit-il en se tournant vers Emma.


Emma BlackbonnesPréfète en Chefavatar
Messages : 387

Voir le profil de l'utilisateur
L'ordre avait claqué sèchement dans le stade désert, faisant se stopper net Emma. Elle n'avait pas pour habitude de tenir tête ainsi à ses professeurs. Elle ne savait pas vraiment ce qu'il lui avait pris. Le peur peut-être ou tout simplement un ras-le-bol général. Elle en avait assez que tout le monde lui dise ce qu'elle devait faire. Pour une fois, elle voulait faire ce qu'il lui plaisait sans devoir rendre de compte à personne. Et ce parcours était la goutte qui faisait déborder le vase. Effectivement, elle trouvait cela trop difficile. Et elle ne voyait pas en quoi sa façon de montrer son désaccord ne la rendait pas sérieuse.

Elle n'avait jamais été une jeune fille capricieuse. Du moins, il ne lui avait pas semblé que le caprice faisait parti de ses défauts. Elle était loin d'être dégourdie et elle ne possédait pas une grande force de caractère. Il lui arrivait d'être un peu arrogante voire vaniteuse parfois. Mais rarement devant ses professeurs. Elle leur avait toujours montré un grand respect. De toute manière, elle n'avait pas suffisamment confiance en elle pour leur tenir réellement tête et la peur des représailles était toujours la plus forte.

Le professeur Forbes lui demandait de se conduire en adulte. Mais elle n'en était pas une. Elle le savait bien, elle n'avait rien d'une jeune fille responsable capable de se débrouiller par elle-même. Elle ne savait même pas en quoi consistait le fait d'être adulte. Elle avait peur de grandir. Peur de se retrouver seule face à ses démons sans personne pour l'épauler. Un peu comme aujourd'hui mais en pire. Parce qu'à partir du moment où elle deviendrait pleinement une adulte, personne ne prendrait le temps de s'intéresser à ses problèmes. Ils avaient autre chose à faire que de s'inquiéter pour une pauvre fille complètement paumée. Il lui semblait qu'elle était sans avenir avec son passé trop lourd. De grosses casseroles qui l'empêcheraient toujours d'avancer.

Si devenir adulte voulait dire arrêter de se plaindre et bien, elle n'était pas prête. Si cela voulait dire ne plus pouvoir dire quand c'était trop dur. S'il fallait serrer les dents en permanence alors elle ne voulait pas. C'était déjà ce qu'elle faisait en permanence. On attendait d'elle qu'elle se montre plus mature, qu'elle fasse ce qu'on attendait d'elle tout en ayant tout de même une volonté propre, un avis et une opinion sur tout. De ne pas trop l'ouvrir quand même parce que ce n'était pas sa place et en même temps de savoir se faire entendre. Quelles incohérences. Elle n'était pas certaine de saisir toutes les subtilités du monde adulte.

"Vous me demandez d'agir en adulte, souffla-t-elle. De vous faire part de mon refus d'une autre façon. Mais m'auriez vous écouté ? Vous avez en tête de me faire faire ce parcours quoiqu'il en soit. Peu importe que ce soit ce que je veuille ou non. J'ai bien conscience que mon refus me rend capricieuse à vos yeux. Mais ce n'est pas un caprice loin de là. Je ne me sens juste pas suffisamment compétente pour réussir ce que vous me demandez. Ce n'est pas être adulte de reconnaître ses peurs vous savez. C'est juste une marque de faiblesse pour la plupart des gens. La fierté l'emporte souvent sur la rationalité, ce qui nous fait agir de façon puéril. Mais la fierté n'est pas un trait de caractère enfantin. Pas seulement. Or je pense que le fait de laisser parler sa fierté ne nous rend pas moins adulte dans certains cas. Je ne sais pas ce que vous entendez par "me conduire comme une adulte" mais je pense que c'est un peu facile de me lancer ce genre de remarque."

La jeune fille plongea son regard dans celui de son directeur de maison. Elle n'allait pas céder aussi facilement. Il lui menait la vie dure depuis qu'elle avait pénétré dans son bureau et il était temps qu'elle montre qu'elle n'allait pas se laisser marcher sur les pieds. Elle n'oubliait pas son objectif. Son salut passerait par l'effacement de sa mémoire et elle ne laisserait personne l'empêcher d'agir au mieux pour elle. Alors le chantage de son professeur devrait avoir quelques limites.

"Ce que vous me demandez maintenant, ce n'est pas de me conduire en adulte mais c'est d'affronter mes peurs. Et je ne sais pas si je suis prête à le faire. Même en tenant le manche de mon balai à deux mains. Peut-être que ce parcours vous semble simple mais à mes yeux, il semble insurmontable."

Ses yeux parcoururent le terrain avec un léger soupir. Elle ne pouvait pas non plus agir avec couardise toute sa vie. Il faudrait qu'elle affronte ses peurs un jour ou l'autre. Elle prit une profonde inspiration.

"Je veux bien essayer... Mais à mon rythme. Et si j'essaye, j'aimerais que vous teniez la promesse que vous m'avez faite dans votre bureau. Vous aviez dit que vous m'aideriez pour mon projet Memo-Rise... J'aimerais qu'on commence à se pencher dessus sérieusement si vous n'y voyez pas d'inconvénient."

Elle mettait toute la bonne volonté du monde. Elle espérait que de son côté, le professeur Forbes ferait de même. Il lui avait fait une promesse et ils avaient convenu d'un arrangement. Il était temps qu'il respecte sa part du marché à son tour.  


Emma Blackbonnes

Sur une idée originale de Vigounet pour la signa
Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 103

Voir le profil de l'utilisateur
Emma se trompait. Jonah ne voulait pas qu'elle fasse ce parcours coûte que coûte, il voulait juste qu'elle se confronte à un obstacle et qu'elle le surmonte. Qu'elle éprouve de la satisfaction à réussir quelque chose qu'elle ne pensait pas réalisable. Qu'elle se surprenne ! Rien d'autre. Il pouvait comprendre ses craintes mais au fond, que risquait-elle ? Rien. Il était là pour l'assurer pour la remettre en selle en cas de faux pas, jusqu'à ce qu'elle réussisse là où elle se pensait incapable.

"Ce n'est pas ta fierté que tu as laissé parler Emma, c'est ton renoncement." répondit-t-il après la longue tirade de la jeune femme, on ne peut pas être fière d'abandonner." lâcha-t-il en secouant la tête. Ce concept était inconcevable à ses yeux, Par contre tu peux - et tu dois-  être fière d'avoir essayé et donné le meilleur de toi-même, même si tu ne réussis pas." Enfin c'était quand même mieux si on réussissait mais Jonah avait bien conscience qu'il devait tempérer ses exigences avec Emma.

Quoiqu'il en soit, même s'il n'était pas d'accord avec toute l'analyse de son élève, il devait reconnaitre qu'elle avait essayé de prendre du recul sur sa situation. D'argumenter plutôt que de bouder. C'était nouveau et particulièrement encourageant. A dire vrai, elle touchait même la vérité du doigt  en affirmant qu'il lui demandait d'affronter ses peurs. C'était exactement ça. Ce parcours sportif n'était ni plus ni moins qu'une métaphore de la vie. En suivant son rythme, Emma pouvait y arriver...

"Ce parcours te parait insurmontable mais il ne l'ait pas. Je te l'assure, reprit-il sur un ton radouci, regarde le bien, ajouta-t-il en reportant son attention sur les différents obstacles,  parce que je te garantis qu'avant la fin de l'année scolaire tu arriveras à le passer -et sans les mains. Peut-être pas aujourd'hui, ce n'était pas le but d'ailleurs, avoua-t-il enfin, mais je t'assure qu'avec un peu d'entrainement tu y arriveras." Il tapota le front d'Emma de son index et ajouta "Tu as le mental."

Cet argument sembla faire mouche puisqu' Emma accepta d'essayer, à son rythme.  Jonah n'en demandait pas plus ! Un large sourire éclaira le visage du professeur avant que la jeune femme ne pose son ultime condition: Le projet Mémo-Rise devait prendre corps.

Jonah ne pouvait pas la faire languir davantage. Jusqu'à aujourd'hui Emma avait rempli sa part du contrat: Elle était assidue en cours, investie dans la vie de l'établissement, présente à ses entrainements sportifs et elle essayait même de se montrer plus mature et plus ouverte au dialogue. Il n'avait rien à lui reprocher et il se devait de remplir sa part du marché lui aussi. Son sourire se figea quelques secondes puis il reprit:

"Je voulais attendre la fin de l'entrainement pour te le dire mais je rencontre Meredith Kane ce soir. Je pensais lui proposer de venir à Poudlard  afin qu'elle rencontre l'équipe et tes parents dans un premier temps et puis toi, ensuite. Elle interviendra en temps que psychomage ni plus ni moins, vous pourrez parler du programme Mémo-Rise  bien sûr mais sa venue ne s'inscrit pas dans ce dispositif. " expliqua-t-il.

Pour lui Mémo-Rise n'était pas la solution et cela ne le serait jamais. Il avait envie de le répéter à Emma, tous les jours, inlassablement, mais en insistant de la sorte il craignait de briser le mince lien qu'il avait réussi à nouer avec elle.  C'était un équilibre fragile qu'il essayait de préserver même si l'on pouvait penser le contraire de prime abord. Emma progressait, chaque jour, elle faisait des efforts considérables, il en avait conscience, et il avait envie de croire qu'elle allait devenir assez forte pour affronter sereinement l'avenir tout en vivant mieux avec son passé. Elle le méritait.


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Just do it ! [Emma & Jonah]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Emma Pillsbury ✿ Wanna go halfsies on a pb&j ?
» Emma Harper
» 00. You're having my baby (18/08/2011) | Emma Pillsbury & Will Schuester
» 05. Mishap ! Mishap ! [PV ; Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Parc, :: Terrain de Quidditch,-