AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [JR] Duels & Duos [Rp commun]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 164

Voir le profil de l'utilisateur
30 Novembre 2009
" ...et les deux préfets en chef devraient aussi être de la partie. Normal tu me diras, ils appartiennent aux deux meilleures maisons de l'école !" plaisanta Jonah en faisant disparaitre les tables de la Grande Salle.

Si Thelma et lui avaient eut l'idée du Club de Duel  bien avant l'attentat du trente et un octobre, il était clair que la catastrophe avait boosté les inscriptions. Le brouhaha des élèves impatients de participer à ce premier cours  se faisait d’ors et déjà entendre derrière les deux battants de la lourde porte  de la Grande Salle. L'enseignant s'était longuement interrogé sur le maintien ou non d'un tel club dans le contexte actuel mais il avait finalement décidé de poursuivre l'aventure. Le club de duel ce n'était pas "cautionner les bagarres" - comme semblait le penser certains parents du C.A fort heureusement minoritaires- mais c'était surtout l’occasion de transmettre certaines valeurs essentielles comme le contrôle de soit, le respect de l'adversaire, ou encore l'humilité.

Fort de ses convictions, Jonah avait planifié dans les moindre détails ce premier atelier avec Thelma. C'était agréable de travailler avec la jeune femme et Jonah était persuadé qu'ils formaient un bon duo. Il lui adressa d'ailleurs un sourire satisfait après avoir tracé au sol des cercles pour délimiter les zones de combats.

"Je te laisse le soin de faire le discours d'ouverture. Après tout, c'est toi l'experte dans le domaine." dit-il en la rejoignant. Il n'oubliait pas que Thelma avait été professeur de Duel à Durmstrang ce qui lui conférait une crédibilité indéniable auprès des élèves. Après s'être assuré d'un regard que tout était en ordre, il ajouta "Prépares-toi je fais entrer les fauves !"

Alliant le geste à la parole, il ouvrit la porte et salua d'un hochement de tête les élèves qui se massèrent devant eux. Contrairement à Thelma qui voyait passer dans sa classe la totalité les étudiants de Poudlard, Jonah n'avait pas la chance de tous les connaitre. Le Club était aussi un moyen pour lui de faire la connaissance des étudiants qu'ils ne côtoyaient pas habituellement. Il balaya donc l'assemblée d'un air curieux et constata avec étonnement que ses trois fils avaient fait le déplacement. Il n'était clairement pas étonné de voir Gabriel au premier rang, tout fier, mais la présence de Virgil négligemment appuyé dans un coin, la mine fermée,était nettement plus surprenante et faillit lui tirer un sourire. Manifestement, il s'était fait trainer là contre son gré par ses amis ! Quant à Casey, il était dans le fond, caché derrière Steven Harrisson. En tout cas, les Serpentard avait fait le déplacement en nombre -ce qui n'était pas pour lui déplaire- et les Gryffondor étaient également bien représentés. Cela promettait une soirée bien animée !
Le brouhaha initial ceda rapidement le pas au silence et Jonah se tourna alors vers Thelma, impatient d'écouter son discours de bienvenue.

Hors jeu:
 


Cassandre HarperSeptième annéeavatar
Messages : 342

Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre était douée avec une baguette magique. Qu'on l'entende bien, elle était douée dans à peu près tous les domaines de la magie – et était prête à le maintenir à quiconque dirait le contraire, secouant en étendard ses brillants résultats aux BUSES et lors de son année américaine – si on exceptait la botanique. Mais qui avait besoin d'être talentueux en botanique ? Il y avait des employés de maison, pour ce genre de tâches. Elle savait reconnaître du sumac ensorcelant d'Afrique des orties d'Avalon, c'était bien tout ce qui comptait. Là où elle développait véritablement ses compétences, c'était dans l'usage de la baguette, Métamorphose, Sortilèges et DCFM étaient ses matières de prédilection et faisaient partie des matières qu'elle conservait en vue des ASPICS, bien qu'elle se dirigeât vers un métier tout à fait théorique en ayant pour ambition d'entrer au Département de la Justice Magique.

Elle avait vu d'un bon œil l'arrivée d'un club de duel : il était toujours utile de savoir se défendre – contre les Forces du Mal ou contre Dave Marchebank qui lui volait ses ouvrages rares et anciens (paix à ses jambes) – et de plus, elle voyait dans le duel un art élégant et désuet qu'on abandonnait bien trop. A Salem, au Abigail Williams High School, il y avait un club de duel... Elle disait cela comme ça. Pratiquer le duel la renvoyait également à son oncle Edmund, qu'elle avait perdu avec un certain chagrin dissimulé, qui avait été un champion de ce domaine en Europe dans les années 1850, au moins (en réalité, plutôt en 1950 mais c'était presque pareil, il y a bien longtemps). De plus, cela lui offrirait une agréable distraction de tout ce qui composait désormais son quotidien : outre le fait qu'elle n'ait pas été nommée Préfète-en-chef – Emma Blackbonnes était gentille – outre la préparation longue et intensive des ASPICS – obtenir un A serait déshonorant – il fallait en plus composer avec un tout à fait léger tracas familial, qui incluait l'adultère de sa mère, un autre père qui était éventuellement chef de l’État, État qui était devenu quelque peu abusif, son propre père chéri qui n'était plus son père, son propre héritage qui n'était plus son héritage, son propre nom dont elle était si fière qui était volé, bref, quelques petits ennuis qu'elle avait très envie d'évacuer dans un très violent sortilège de Stupéfixion et qui obsédaient son esprit autant que sa verve, quand on voyait sa promptitude à proférer de violents discours épistolaires à l'adresse d'Elizabeth Harper et de quiconque avait le malheur de prononcer un mot sur cette histoire en sa présence. Car Cassandre était douée avec une baguette magique, mais elle était surtout bien trop véhémente avec cet outil pour son propre bien, et surtout, pour le bien du reste du monde.

Appuyée contre un mur de la Grande Salle, encore vêtue de son uniforme, elle avait croisé ses bras sur sa poitrine et toisait – plutôt théoriquement que littéralement – le reste de la salle, parcourant les visages de ses camarades des yeux et se repassant à l'esprit les exploits scolaires de ceux qu'elle connaissait (ce qui incluait un désastreux talent pour faire exploser les choses quand on mentionnait une certaine Poufsouffle de sa promotion). Évidemment, le club de duel n'était pas là pour se battre, elle n'était pas là pour cela – elle savait très bien le faire en dehors du cadre scolaire – mais il serait pour elle l'occasion de libérer une énergie un peu trop contenue ces derniers temps et elle était impatiente, ce qui se remarquait pour l'oeil attentif dans la manière dont ses doigts pianotaient sur la manche de son pull. Guettant le discours d'entrée, elle suivit du regard les professeurs, se redressant imperceptiblement, le dos droit et le visage fermé.


   
Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
Steven attentait impatiemment l’ouverture des portes de la Grande Salle qui marquerait l’inauguration du club de duel. Il attendait depuis bien trop longtemps à son goût et son excitation était à son comble. Un club de duel ! Mais quelle merveilleuse idée ! Le Poufsouffle trouvait cette initiative tout bonnement géniale et apparemment il n’était pas le seul. Un grand nombre d’élèves se serrait dans le hall et certains se donnaient des conseils entre eux tandis que d’autres se rongeaient les ongles, l’air anxieux. Ce club représentait pour Steven un moyen efficace pour se détendre, s’amuser, faire de nouvelles rencontres et surtout pour se confronter aux autres. Le sorcier ne cherchait pas particulièrement la bagarre ou à montrer ses forces mais il pensait que se confronter aux autres était le meilleur moyen de connaître ses atouts et faiblesses ainsi que ses limites. Bien sûr qu’il préfère gagner, mais s’il perd, il apprendra de ses erreurs et pourra corriger le tir pour ne pas faire l’erreur deux fois, comme dirait son père. Depuis qu’il était majeur, Steven s’entraînait avec son père au « duel » - si on pouvait appeler comme cela les conseils donnés par Mr Harrisson à son fils – chaque fois qu’il le voyait. Son père étant quelqu’un de très doué en charmes et autres sortilèges, il l’aidait beaucoup avec ses cours de Sortilèges et c’était notamment grâce à lui que le préfet avait pu garder les Sortilèges pour ses ASPIC. Outre la théorie, son père l’avait aidé à améliorer la précision et l’efficacité de ses sorts, si bien que Steven pouvait dire aujourd’hui qu’il était plutôt doué en lancer de sorts, tout en restant modeste bien entendu, il ne se permettrait jamais de le crier haut et fort de crainte d’être finalement pas si doué que ça…

Les portes finirent par s’ouvrir et les élèves purent rentrer dans la Grande Salle qui avait été aménagée pour l’événement. Au milieu de toutes ces têtes, il reconnut Nelly Horrocks, la préfète de sixième année de Serpentard. Enroulée dans sa cape d’hiver elle semblait ne pas vraiment prêter attention à ce qui l’entourait et se contentait d’avancer derrière les autres, les yeux baissés. Steven ne la portait pas vraiment dans son cœur. En tant que préfet-en-chef il se devait de la supporter pendant les réunions et il devait également la conseiller en veillant à ce qu’elle fasse bien son rôle. Mais depuis quelques temps, la jeune femme était plus effacée et elle qui d’ordinaire n’hésitait pas à donner son avis d’une voix forte lors des réunions, on l’entendait beaucoup moins. Steven s’était au départ inquiété mais finalement, tant que personne ne se plaignait de la Serpentard, ne plus l’entendre faisait du bien au Poufsouffle. Alors que Nelly allait s’appuyer sur un mur de la salle, Steven porta son attention aux deux professeurs présents. Steven connaissait que très peu le professeur Forbes mais à sa tête il inspirait confiance. En revanche, le jeune homme suivait les cours du professeur Corrigan et avant qu’elle prenne la parole il eut envie de crier « Madame, je vous aime ! » mais le faire ne lui donnerait certainement pas d’avantages et il n’avait pas envie de se ridiculiser devant tout le monde. Une petite de première année aurait pu se le permettre mais pas lui quand même, il était en dernière année et avait un statut de préfet-en-chef à entretenir.
Le Poufsouffle chassa ses pensées et commença à se concentrer. Que les duels commencent !


Kit par Vigounet  
Thelma CorriganProfesseur de DCFMavatar
Messages : 199

Voir le profil de l'utilisateur
Thelma répondit à Jonah par un sourire impatient lorsqu'il lui confia la tâche de faire le discours d'ouverture. Cela faisait maintenant un certain temps qu'ils planifiaient ensemble cette activité, et ils avaient passé plusieurs heures à en discuter. Il avait fallut discuter des modalités d'enseignement mais surtout de l'opportunité même de l'ouverture de ce club, après l'attentat d'octobre et la chute de la March Bank.

Ces événements terribles, qui avaient vu le décès d'élèves de l'école, avaient profondément choqué les enfants, les parents et les enseignants, au même titre que le reste de l'Angleterre. Ouvrir un club de duel dans ce contexte là était à la fois à propos et controversé, mais Thelma et Jonah restaient convaincus de la justesse de leur démarche. Il leur faudrait néanmoins faire leurs preuves et l'enseignante éprouvait un mélange de nervosité et d'impatience à l'approche de ce premier cours.

Elle observa les élèves qui pénétraient dans la Grande Salle en faisant tourner sa baguette entre ses doigts. Constatant avec plaisir que les volontaires étaient nombreux, Thelma attendit que le silence se fasse naturellement pour prendre la parole :

"Bonjour à tous, bienvenue au club de duel de Poudlard ! De tels clubs ont existé de façon intermittente au sein de l'école, et le professeur Forbes et moi-même avons décidé de vous le proposer afin de s'initier à cette discipline que tout sorcier devrait connaître. D'autres écoles, telles que Durmstrang dont je viens, l'enseignent à titre de cours obligatoire. Nous espérons vous montrer que le duel n'est pas qu'une simple discipline poussiéreuse, moyen-âgeuse, mais bien un art véritable. Au croisement des cours de sortilège et de défense contre les forces du mal, apprendre à se battre en duel vise bien sûr à savoir se défendre en cas d'attaque, ce qui n'est jamais à négliger."

Son ton restait léger mais ses yeux noisette balayèrent la salle pour se poser sur chaque visage. Il existait un fantasme dans la classe politique de ce pays, qui consistait à croire que l'état de paix existait réellement et que les forces de l'ordre étaient à même de défendre chaque citoyen. Pourtant l'histoire prouvait que les sorciers de Grande Bretagne se retrouvaient souvent en situation de ne devoir compter que sur eux-même... C'était leur rôle d'enseignant de leur permettre de le faire.

"Mais le duel est avant tout un art qui apprend au sorcier toutes sortes de vertus : maîtrise de soi, respect de soi et des autres, discipline, force et équilibre... Il s'agit d'apprendre à maîtriser sa magie mais également son corps, ses capacités physique, d'une façon harmonieuse et complémentaire. En bref, pratiquer le duel peut permettre à chacun de devenir un sorcier plus accompli. J'espère que cette première séance saura vous en convaincre."

L'enseignante conclut son discours par un sourire éclatant puis se tourna vers le tabouret qui trônait dans un coin de la salle. Au-dessus, un vieux morceau de chiffon prenait la poussière...

"Bien, nous avons un invité de marque aujourd'hui, le Choixpeau magique a accepté de venir constituer des duos de même niveau. Mettez-vous en rang rapidement et passez sous le Choixpeau qui vous désignera votre partenaire pour aujourd'hui. Ensuite nous commencerons par un petit échauffement avant de passer aux choses sérieuses... Vous pouvez commencer à vous échauffer par quelques sorts simples en attendant que tous les duos soient constitués."

Le brouhaha commença aussitôt à emplir la Grande Salle tandis que les élèves s'amassaient près du Choixpeau. Thelma se rapprocha de Jonah et lui souffla avec enthousiasme :

"Cette fois, c'est parti !"
HRP:
 


L Y O N N A I S
Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 164

Voir le profil de l'utilisateur
Le discours et les directives de Thelma suscitèrent une vive effervescence. Les troisièmes et quatrièmes années furent les premiers à jouer des coudes pour s'aligner devant le Choixpeau tandis que les entrants restaient dans leur coin en chuchotant, sans doute impressionnés par la présence des élèves les plus âgés du château. Rares étaient les activités qui permettaient de mixer tous les niveaux et Jonah n'était pas peu fier d'offrir l'opportunité aux plus jeunes de pouvoir côtoyer leurs ainés dans le cadre d'un apprentissage. Il ne boudait pas son plaisir à regarder tout ce petit monde s'agiter sous ses yeux tandis qu'il attendait non loin de l'estrade que les binômes soient constitués.

"Oui, enfin. répondit-il à  Thelma lorsqu'elle s'adressa à lui, sans toutefois quitter la file d'attente du regard. Il leur avait fallu près de deux mois  pour remettre sur pied ce club et obtenir toutes les autorisations -Les joies de l'inertie de l'administration - mais ils touchaient enfin au but. "Nous avons une bonne quarantaine de participants ce soir, ajouta-t-il en évaluant rapidement le nombre d'élèves, si on arrive à en fidéliser une trentaine ça sera bien.  Il ne faut pas que nous soyons trop nombreux, ce... -"Denis ! vas donc te mettre à la fin de la queue au lieu de pousser tout le monde."- lança Jonah un ton plus haut. Il attendit que le susnommé s'exécute avant de reporter son attention sur sa collègue pour terminer "...ce serait contreproductif."

En effet, pour que ce club ne soit pas qu'un loisir récréatif, Thelma et lui allaient devoir analyser les combats de chaque duelliste afin de les conseiller au mieux pour qu'ils progressent. Un effectif trop élevé nuirait à ce suivi individualisé, Jonah en était persuadé.

Alors que les duos commençaient à se former et que les premiers sortilèges d'échauffement se faisaient entendre, l'enseignant se pencha légèrement sur le côté pour souffler de nouveau quelques mots à sa voisine:

"Par contre tu as dit à Rachelle de prévoir des pansements ? Cassandre Harper semble être dans une forme olympique ! "


A en juger par son regard noir et sa mine concentrée lors de la présentation elle n'était pas venue là pour faire de la figuration.  Jonah laissa échapper un léger rire avant d'interpeler le préfet en chef qui se trouvait justement devant eux.
"Alors Steven ? Le Choixpeau magique a rendu son verdict ?" s'enquit-il en souriant.


Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
Steven écouta attentivement le professeur Corringan en hochant la tête de temps à autre pour acquiescer ses dires. Le Poufsouffle pensait exactement la même chose : le duel est certainement un art aux multiples bénéfices. Le contrôle de soi, la connaissance de ses forces et limites, le respect de l’adversaire, – le jeune homme restait indécis sur ce dernier point, après tout l’Histoire montre que beaucoup de duels entre sorcier connus avaient pour seul et unique but de supprimer l’adversaire sans pitié – bref, on ne pouvait que vanter les mérites de cette activité.

Le discours du professeur terminé, les élèves se rangèrent devant le Choixpeau Magique qui attendait sagement qu’on le pose sur une tête. Steven ressentait presque de l’excitation à l’idée de dialoguer pour la deuxième fois de sa vie avec l’objet magique, enfin dialoguer est un bien grand mot puisque pour sa répartition à son entrée à Poudlard, le Choixpeau avait monologué dans sa tête comme il devait le faire pour chaque élève. L’âge avancé du couvre-chef ne devait pas aider non plus... Le pauvre doit commencer à devenir gâteux et peut-être qu’il radote en permanence dans son coin…, songea-t-il. Ceci dit, le Poufsouffle était très content de le revoir, comme s’il s’agissait d’un vieil ami, et, quand il se retrouva enfin sous le Choixpeau, il le salua chaleuresement.

« - Bonjour Choixpeau ! pensa-t-il. Vous me semblez plein de vie, débordant d’énergie ! Comme plus jeune ! Un petit soin à l’huile peut-être ? Je connais un produit qui fait des miracles ! La peau de chamois est très bien aussi apparemment. »

Le Choixpeau ne sembla guère flatté par ces mots et ne tarda pas à lui attribuer son adversaire du jour : Cassandre Harper de Gryffondor.
Le Poufsouffle s’éloigna pour chercher Cassandre et alors qu’il l’apercevait, il fut interpellé par le professeur Forbes.

« - Oui j’ai mon adversaire ! Le Choixpeau a exactement dit : « La belle et talentueuse Cassandre Harper », récita-il en mimant une révérence à la concernée qui approchait. J’espère qu’on va vous éblouir de notre talent, » dit-il avec un sourire à l’attention des professeurs en s’éloignant vers Cassandre avant de revenir rapidement vers eux et de leur confier : « En réalité il a dit : « La récalcitrante et impétueuse Cassandre Harper » mais je crois pas qu’elle serait heureuse de l’apprendre. Elle a l’air suffisamment énervée comme ça. »

Il rejoignit ensuite la jeune femme.

« - Salut ! Bon alors, on commence tout de suite le duel ou on s’échauffe avant ? C’est comme tu le sens ! Il se positionna sur le cercle tracé au sol et leva sa baguette. On a peur Potter ? Moi je suis prêt ! »


Kit par Vigounet  
Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 178

Voir le profil de l'utilisateur
Abigail écoutait le discours du professeur Corrigan avec une impatience non dissimulée. Fidèle aux valeurs de sa maison, la jeune Serdaigle avait toujours fait preuve de curiosité intellectuelle, aussi mettait-elle un point d'honneur à s'intéresser à tous les clubs qui ouvraient à l'école. Celui-ci était de loin l'un des plus excitants, car les cours leur donnait rarement l'occasion de s'affronter en duel... Alors elle n'avait pas hésité une seconde avant de venir participer.

Pendant que le professeur Corrigan parlait, elle prit quelques clichés avec son appareil photo afin d'immortaliser l'évènement pour Miniplettes. Voilà une activité extrascolaire pour laquelle elle avait quelque peu perdu de l'entrain, après le décès tragique de Priam, mais elle ne se laissait pas abattre. En tant que journaliste en herbe, il lui fallait apprendre à composer avec les tragédies que la vie mettrait en travers de son chemin. Aby devait apprendre à s'endurcir, mais aussi à se défendre, et ce club lui en fournirait l'occasion parfaite.

Pendant que ses camarades se précipitaient autour du Choixpeau magique, Aby prit le temps de ranger soigneusement son appareil dans son sac, qu'elle déposa dans un coin de la Grande Salle avant de lui administrer un sort de protection. Hors de question que sa précieuse possession ne se fasse détruire par un sort perdu ! Elle se rendit ensuite dans la file et attendit patiemment que son tour arrive. Son coeur s'accéléra lorsqu'elle déposa le Choixpeau légendaire sur sa tête, comme au premier jour. Dire que trois ans s'étaient écoulés depuis sa répartition, elle avait du mal à le croire ! Elle sourit en réalisant que sa tête était désormais assez grosse pour que l'objet ne lui tombe pas devant les yeux, et salua le Choixpeau mentalement. Il ne lui dit rien de particulier, mais émit une sorte de ricanement louche, avant de s'exclamer haut et fort :

"Sasha Benson !"

*Crotte de doxy, pas elle !*

Depuis trois ans, Aby était passée maîtresse dans l'art d'éviter les conflits avec Sasha Benson, tant elle sentait que cette dernière avait tout le potentiel pour devenir sa rivale : rivale en cours, et rivale de coeur, car elle la trouvait bien trop proche de SON petit-ami à son goût... La mort dans l'âme, prête à jurer que le Choixpeau l'avait fait exprès, elle se dirigea vers la Serpentard qui attendait encore dans la file.

"On dirait que ça va être toi et moi..."

HRP:
 


Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 291

Voir le profil de l'utilisateur
HRP:
 

Sasha observait la quarantaine d’élèves présents depuis un coin de la salle. Certains étaient venus en bande, très certainement avec l’intention de s’amuser un peu, d’autres semblaient s’être joints à la manifestation dans le seul but de réduire quelqu’un en miette -Casandre Harper, pour ne pas la nommer- et d’autres avaient certainement succombé à la curiosité, tout simplement. Quelle que soit leur motivation, des élèves de chaque maison et de toutes les années s’étaient rassemblé aujourd’hui pour l’ouverture du club de duel.

La jeune fille avait immédiatement été séduite par l’idée. La défense contre les forces du mal était une de ses matières fortes -non pas qu’elle ait vraiment de matière faible, mais disons que c’était un cours qu’elle appréciait particulièrement. Si les professeurs formaient les duels par année, elle aurait de grandes chance de tomber sur plus faible qu’elle. Ce ne serait pas forcément l’idéal pour progresser, mais cela lui permettrait de s’entrainer un peu et de montrer ce qu’elle valait.

La Serpentard haussa un sourcil, intéressée, en entendant le professeur Corrigan annoncer que le Choixpeau -exceptionnellement présent aujourd’hui- formeraient des groupes de niveau. Elle se retrouverait donc à affronter les meilleurs élèves de sa promotion peut-être même des élèves de l’année supérieure. C’était à la fois très excitant et un peu déstabilisant. L’idée lui plaisait, ce serait une très bonne façon de s’améliorer et c’était avant tout ce qu’elle recherchait. D’un autre côté, elle n’avait pas franchement envie d’être humiliée devant tout le monde.

Toujours partagée, elle se plaça dans la file d’attente sans se presser, en adressant un sourire poli à son directeur de maison.

"Bonjour Professeur Forbes, Professeur Corrigan."

C’était le troisième directeur de Serpentard que Sasha connaissait depuis son entrée à Poudlard, et elle espérait bien que ce serait le dernier ! Non seulement il enseignait une matière dans laquelle elle n’avait naturellement aucune difficulté, mais en plus elle était lassée de repartir de zéro avec chaque nouveau directeur. Elle travaillait dur, s’impliquait dans différent clubs, et s’efforçait toujours d’être intéressée et aimable avec ses professeurs pour créer des liens avec eux, parce qu’elle tenait absolument à être bien vue et appréciée du corps enseignant. C’était lassant de devoir reconstruire sa réputation d’élève modèle à chaque fois. Et puis, elle avait tout intérêt à être dans les bonnes grâces du Professeur Forbes si elle voulait qu’il signe sa convention de stage au Ministère pour cet été. Ce n’était pas vraiment habituel pour les quatrième années de faire des stages d’été, et elle aurait besoin de l’accord de son directeur de maison. Ce fait n’était peut-être pas complètement étranger à son inscription au club de duels.

La jeune fille réfléchissait à un moyen d’aller féliciter le professeur d’étude des moldus pour son idée de club de duels sans avoir l’air d’une lèche-botte, quand Abigail Scavo fit irruption dans son champs de vision.

Sasha ne pouvait pas mentir, elle n’aimait pas beaucoup sa camarade, pas du tout même. Elle l’évitait soigneusement depuis le début de l’année, tout comme elle évitait Andrew, et reprochait ensuite à la Serdaigle de l’éloigner de son meilleur ami. La vérité était que les voir tous les deux ensembles était trop douloureux. Comme si le fait qu’elle sorte avec Andrew ne suffisait pas, la jeune fille faisait également partie des meilleurs élèves de leur promotion. Les deux adolescente se disputaient la tête de classe dans de nombreuses matières, dans lesquelles Sasha redoublait de travail et d’effort. Il était hors de question qu’Abigail soit meilleure qu’elle. Elle avait déjà Andrew, elle ne pouvait pas tout avoir.

- Oh, s’étonna elle. Très bien, répondit-elle en s’écartant de la file d’attente pour laisser le Gryffondor derrière elle prendre sa place. On s’échauffe ensemble alors ? suggéra-t-elle avec un sourire chaleureux plutôt convainquant.

Sasha ne savait pas si elle devait remercier le Choixpeau ou le maudire. La perspective de vaincre la Serdaigle en duel était délicieuse, mais la possibilité de perdre face à sa rivale lui donnait la nausée. Abigail lui avait volé son meilleur ami, ne l’avait-elle pas assez humilié comme ça ? Elle avait déjà gagné sa part, c’était au tour de Sasha de remporter la victoire.

- Comment vas-tu ? lança-t-elle une fois qu’elle se furent un peu éloignées du reste des élèves, tirant sa baguette de sa poche pour s’échauffer le poignet avec quelques sortilèges simples. Tu fais un excellent travail avec Miniplettes en tout cas ! assura-t-elle avec un sourire. J’aime beaucoup le lire.

Et le pire, c’était la vérité. Abigail était douée, et son journal était bien construit. Était-elle donc obligée de réussir sur tous les plans ? C’était agaçant !



Cassandre HarperSeptième annéeavatar
Messages : 342

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Cassandre Harper le Dim 12 Mar 2017 - 23:48, édité 1 fois
Le dos de Cassandre se détacha légèrement du mur lorsque le professeur Corrigan prit la parole, vantant les mérites du duel. Elle ne prononçait que des évidences à ses yeux, mais il était sûrement bon de le rappeler pour certaines personnes. Ses yeux bleus se posèrent sur un groupe de Gryffondor de quatrième année qui s'agitait devant elle et elle laissa échapper un soupir de mépris. Cette maison ne s'améliorait vraiment pas avec les années... Peut-être que le Choixpeau perdait la tête et envoyait tous les cas sociaux chez eux. En faisant une petite rétrospection, de Donald McWilde à Jayden Valentyne, en passant par Gwen Frost, Georgiana Wright ou bien Peggy Black, il y avait de quoi se poser de sérieuses questions sur la maison Gryffondor ! C'est bien pour cela que Cassandre était plutôt circonspecte à l'idée que ce vieux bout de tissu ensorcelé fasse des groupes de niveau. C'était bien connu, les objets magiques perdaient en puissance au fil des années et celui-là avait depuis longtemps dépassé sa date de péremption.

Cette hypothèse fut absolument confirmée lorsque Steven Harrisson annonça que le couvre-chef avait décidé de les lier pour combattre. Elle haussa un sourcil qui laissait tout entendre de sa perplexité et s'écarta lentement du mur, évaluant son camarade du regard comme elle l'aurait fait avec une tâche sur sa chaussure, vérifiant si c'était incrusté ou si un peu de cirage suffirait. Des duos de niveau équivalent ? Elle avait comme un doute, là. Steven et elle étaient certes dans la même année mais aux yeux de Cassandre, on pouvait difficilement parler de niveau équivalent, déjà parce qu'elle était tête de classe dans la plupart des matières (oublions la botanique, c'était un truc de paysan). Il est vrai qu'elle ne connaissait pas le jeune homme plus que cela, quand bien même ils étaient préfets ensemble mais il ne lui semblait pas avoir en face d'elle un sorcier particulièrement redoutable. La révérence qu'il mima à son égard n'arrangea pas vraiment les dispositions de Cassandre à son égard et le temps d'arriver face à lui, son expression était mi-hostile mi-condescendante, un air qu'elle maîtrisait très bien.

- Salut, répondit-elle laconiquement, sortant sa baguette de la poche de sa robe. Steven semblait bien enthousiaste à l'idée de commencer, Cassie, elle, était plus concernée par le fait que les professeurs n'aient pas défini le niveau des sortilèges à utiliser... Tant pis, elle ferait celle qui n'était pas prévenue. Je sors de sortilèges, pas besoin de m'échauffer.

Elle avait surtout très hâte de commencer, elle sentait l'impatience et l'envie de se défouler poindre dans ses veines. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait jeté de sortilèges à personne, les convenances étaient vraiment étouffantes ! Elle retira sa robe de sorcière, ne conservant que son uniforme, et plia soigneusement cette dernière avant de la poser sur le sol. Elle prit ensuite le temps de remonter ses manches, de tirer sur sa queue de cheval avant de poser les yeux sur Steven qui avait déjà levé sa baguette.

- Il faut saluer, lui fit-elle remarquer. Tu n'as jamais lu un manuel de duel ? interrogea-t-elle avec un petit sourire suffisant. Mon grand-oncle était champion international de duel.

A défaut de « Mon père est » possible ces derniers temps, elle préférait se concentrer sur des valeurs familiales sûres. Personne ne viendrait lui voler Edmund. Elle avait déjà vu ce dernier saluer avant d'entrer en duel, aussi effectua-t-elle le même geste, la baguette à la verticale devant son visage avant de l'abaisser et de la lever, se positionnant dans le cercle. Elle concerta Steven du regard pour être certaine qu'il était prêt et avec beaucoup de rapidité, elle attaqua. Enfin. Le sortilège informulé - elle savait que l'élément de surprise était important - jaillit avec force, se dirigeant droit vers le Poufsouffle.

Spoiler:
 



   
NarrateurNarrateuravatar
Messages : 293

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Cassandre Harper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' : 2
Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Steven Harrisson le Sam 18 Mar 2017 - 14:07, édité 1 fois
Steven ne prêta pas réellement attention à l’expression de Cassandre qui aurait pu faire peur à toute personne saine d’esprit. Il détestait ce genre de regard, il avait envie de coller son poing dans la figure de la Gryffondor pour lui ôter ce petit air bien à elle. Mais il était désormais plutôt habitué à la voir et savait que Cassandre arborant un sourire radieux était un phénomène rare qui méritait d’être noté en rouge dans un calendrier chaque fois qu’il se produisait.
Le jeune homme ne broncha pas non plus quand la Gryffondor lui demanda avec suffisance s’il avait déjà lu un manuel de duel en lui faisant remarquer qu’il ne saluait pas et se contenta de reproduire le même geste que sa camarade en l’écoutant vanter les exploits de son grand-oncle. Ravi de l’apprendre, et bien moi mon grand-oncle est un moldu à la retraite. Chacun sa famille.

Le Poufsouffle était conscient des capacités de Cassandre mais il fut néanmoins surpris par l’informulé qu’elle lança avec force et rapidité. Il ne reconnut que trop tard le sortilège de désarmement qui lui fonçait dessus et qu’il prit de plein fouet, sa baguette lui échappa des mains et virevolta droit dans celles de Cassandre. Dans un véritable duel entre sorciers qui voulaient en découdre, il serait mort. Un sorcier sans sa baguette est vulnérable et sans défense. C’est pourquoi il détestait être désarmé, il se sentait faible et incompétent. Sa baguette était le symbole de ses pouvoirs et de son statut de sorcier et la voir entre les mains d’une autre personne ne le mettait pas réellement en joie. En plus de cette position inconfortable de sorcier désarmé, il se sentait honteux d’avoir été battu dès le premier sort. S’il y avait eu un arbitre il aurait certainement clamé « Gryffondor : 126 / Poufsouffle : 0 Le blaireau il va falloir te réveiller. ». Steven remarqua même des quatrième année plus loin qui le regardaient d’un air amusé en chuchotant entre eux. Il les fusilla du regard avant de s’avancer vers Cassandre qui lui rendit sa baguette et de se positionner à nouveau de son côté du cercle sans un mot. Cette fois il sentit l’esprit de compétition et l’adrénaline monter en lui et son regard se fit plus dur et déterminé. Il n’allait pas se laisser faire ce coup-ci. Il comptait faire preuve de sa force et, oui, il fallait bien l’avouer, il comptait montrer à Cassandre qu’elle n’était pas la meilleure et que les autres aussi avaient des capacités.

Un de ses points forts était la rapidité d’exécution de ses sorts et sa baguette avait toujours été capable de supporter des successions de sortilèges. Quand il l’avait acheté, Ollivander lui avait d’ailleurs dit que cette baguette était parfaite pour les duels et qu’elle reconnaissait comme son maître idéal une personne adaptable et à l’esprit vif faisant preuve de réactivité d’une rapidité peu commune. Alors il fallait bien qu’il se réveille un peu, et maintenant, d’autant plus qu’il avait autant envie de faire ce duel que d’aller aux toilettes.
Sans laisser plus de temps à Cassandre pour se concentrer à nouveau, il lança lui aussi un informulé  qui se dirigea avec force vers la jeune femme pour l’immobiliser avant d’en lancer rapidement un second plus dans le but de la ridiculiser que de l’empêcher d’attaquer.
Spoiler:
 

HRP:
 


Kit par Vigounet  
NarrateurNarrateuravatar
Messages : 293

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Steven Harrisson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 8 faces' : 5
Cassandre HarperSeptième annéeavatar
Messages : 342

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Cassandre Harper le Dim 19 Mar 2017 - 19:36, édité 3 fois
Il n'avait même pas eu le temps de réagir, songea Cassandre avec une satisfaction maligne. Son sortilège avait frappé Steven de plein fouet et sa baguette s'était envolée pour finir directement dans ses mains, sans même qu'il ne puisse se défendre. Ce n'était même plus drôle... Elle fit tourner tranquillement la baguette de son adversaire entre ses doigts, le temps que ce dernier vienne la chercher, visiblement contrarié. Complètement insensible au ressenti de son camarade, la jeune femme poussa le vice de la provocation jusqu'à persifler une petite phrase, de son air le plus agaçant.

- Des duos de niveau équivalent...

J'exècre donc je suis aurait pu être sa devise tant elle prenait un malin plaisir à pousser Steven au bord de l'exaspération. C'était son moyen à elle de se défouler, de passer ses nerfs malmenés ces derniers temps et, comme dans la plupart des choses qu'elle faisait, Cassandre s'y montrait très douée. Il y avait en elle comme un trop plein d'énergie qui ne demandait qu'à exploser et quand certains se défoulaient en jouant au Quidditch avec leurs amis, Cassie trouvait sa tranquillité d'esprit dans le dérangement de celle des autres. Un sourire en coin naquit sur ses lèvres en voyant le Préfet-en-chef poser un regard dur sur elle alors qu'il se repositionnait pour attaquer. Les Poufsouffle n'étaient-ils pas censés être ces petites choses pelucheuses qui ne s'énervaient jamais, trop occupés à vomir quelques paillettes colorées sur leur entourage ? Visiblement non, répondit-elle à sa propre question alors qu'elle reprenait sa place dans le cercle. Tant mieux. C'était plus drôle de gagner face à quelqu'un qui se battait vraiment. Son adversaire attaqua bille en tête par une série de deux sortilèges, que Cassandre contra immédiatement avec un bouclier, préférant l'efficacité au style cette fois-ci.

- Protego !

Elle avait été gentille, avec lui, elle avait commencé doucement, songea-t-il mais s'il voulait jouer et bien, qu'ils jouent ! D'un moulinet du poignet, elle annula son bouclier et recommença à attaquer.

- Locomotor mortis !

Elle avait crié le maléfice du Bloque-Jambes, qui empêchait la cible de se mouvoir correctement, si ce n'est à croche-pieds, dans l'unique but de distraire Steven, pour qu'il pense qu'elle avait abandonné les informulés. Profitant de l'éclat violet qui se dressait devant elle et sans attendre de voir s'il touchait sa cible ou pas, elle fit comme lui, parce qu'elle avait la rancune facile : elle attaqua une seconde fois. Elle  ne s'arrêta même pas sur l'Expedimenta, qui aurait immobilisé Steven dans les airs, non : elle passa directement à l'Expulso, lancé avec toute sa puissance.

Spoiler:
 
Spoiler:
 



   
NarrateurNarrateuravatar
Messages : 293

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Cassandre Harper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' : 1, 3
Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Steven Harrisson le Ven 7 Avr 2017 - 15:47, édité 3 fois
Quand ses sortilèges jaillirent de sa baguette, Steven crut pendant un instant avoir réussi son coup. Mais à son plus grand agacement, Cassandre para d’un Protego bien placé. Le Poufsouffle laissa tomber son bras, exaspéré. Mais pourquoi ? Les professeurs leur avaient promis des binômes de même niveau ! Soit Cassandre était trop forte pour lui, il voulait bien l’admettre, soit il était vraiment nul et ça il ne voulait pas l’admettre ! Lui qui d’habitude s’en sortait plutôt bien avec ses lancers de sorts même en duel contre son père, qui était certainement plus expérimenté que Cassandre, sans vouloir l’offenser, mais que lui arrivait-il ? Il examina sa baguette. Peut-être avait-elle un problème ? Peut-être était-elle cassée ? Existait-il une assurance pour les baguettes qui couvrirait dommages et réparations ? En tout cas il ne la tenait pas à l’envers – cela lui était arrivé tellement souvent – et visiblement le bois était intact. Non vraiment, apparemment, c’était bel et bien le sorcier qui était mauvais ou son adversaire qui était trop forte.
D’ailleurs, Cassandre n’eut aucune pitié de lui et repassa à l’attaque. Locomotor Mortis frappa Steven qui sentit ses pieds se joindre instantanément. Super. Et maintenant ? Il n’avait pas réussi à contrer un sort pourtant simple que Cassandre avait formulé tout haut, alors bon, on pouvait s’attendre à pire. Blasé et quelque peu défaitiste, le jeune homme ne tenta donc rien qui puisse parer la deuxième attaque de la Gryffondor. C’est pieds joints qu’il écarta les bras, comme le Christ Rédempteur de Rio de Janeiro, pour accueillir dans son étreinte l’éclair aveuglant de l’Informulé de son adversaire. Le Poufsouffle fut projeté dans les airs dans cette position, les pieds collés et les bras écartés comme des ailes. Pourquoi n’y avait-il pas d’arbitre ou de commentateur comme au Quidditch à ce duel ? La situation aurait été beaucoup plus drôle. Il aurait crié : « Quel magnifique vol plané de la part du Poufsouffle ! Qui a dit que les blaireaux ne savaient pas voler ? ». Steven s’éleva plus haut qu’il ne l’aurait cru et pendant un très court instant il eut une vue d’ensemble de la Grande Salle. Il put voir les duos d’élèves s’affrontant, les deux professeurs les évaluant et les conseillant, les fenêtres de la Grande Salle et le plafond magique… Tout était beau vu d’en haut, on se sentait un peu en dehors du monde, comme spectateur et non acteur de la vie. Cassandre avait au moins le mérite de l’avoir « aidé » à vivre ce moment. Un élève le remarqua alors et le pointa du doigt, l’air ébahi. Peut-être disait-il : « Regardez ! Un ange ! » - il était vrai que dans cette position avec la lumière qui filtrait par les fenêtres derrière lui, on aurait pu le confondre avec un ange – ou alors il signalait simplement à ses camarades que le préfet-en-chef passait au-dessus de leurs têtes parce qu’il se faisait massacrer par son adversaire de duel. « Regardez ce bouffon de Harrisson ! Quel nul ! », Steven n’avait aucun problème à l’imaginer lancer cela. Tu vas voir toi ! T’as de la chance que je ne voie pas ta tête parce que sinon, ça aurait été ta fête ! Ce magnifique vol au dessus de la Grande Salle mériterait une jolie musique pour l’accompagner. La bande originale du film moldu Titanic ferait l’affaire par exemple. Avec un ralenti, la scène serait parfaite. Mais comme le Titanic percutant l’iceberg qui provoqua son naufrage, le Poufsouffle se rendit compte qu’il s’approchait dangereusement du sol en pierre. Bien décidé que son naufrage à lui n’était pas pour aujourd’hui, il brandit sa baguette et cria : « Aresto Momentum ! »
Le sort interrompit sa chute à quelques centimètres du sol sur lequel il put atterrir aussi bien que ses deux pieds joints le lui permettaient, c’est-à-dire comme un manche. Il annula ensuite le sort en action sur ses pieds et se releva en lissant son uniforme.

Bien, maintenant, il fallait retourner au duel et trouver un moyen d’attaquer Cassandre. Le Poufsouffle lui en voulait un peu de l’avoir ainsi attaqué à coup d’Expulso, ce sort était assez dangereux. S’il n’avait pas eu l’opportunité d’arrêter sa chute, il aurait pu se faire très mal. Mais ça, bien sûr, la Gryffondor n’en avait rien à faire, sans aucun doute.
En fouillant dans sa mémoire à la recherche de tous les sorts qu’il connaissait, le jeune homme songea à utiliser la métamorphose sur Cassandre... Cela lui donnerait une bonne leçon et puis cela serait bien drôle. Mais il ne savait pas si l’usage de la métamorphose était autorisé dans ce club et il n’avait pas assez confiance en ses capacités. Même si l’envie de transformer Cassandre en rat ou en Psychrolutes marcidus plus connu sous le nom de Blobfish était irrésistible, il ne voulait pas courir le risque de se rater et de faire souffrir la Gryffondor.
En revenant face à son adversaire avec l’image du Blobfish en tête, il ne put se retenir de rire. Imaginer Cassandre métamorphosé en une telle créature était assez risible et il s’amusa à trouver des ressemblances entre le poisson abyssale et sa camarade. Un petit air de famille au niveau des joues peut-être ?
Trêve de plaisanterie, Cassandre devait le prendre pour un fou, Steven reprit son sérieux avant de prendre la parole.

« - Tu es très douée, mais ça tu dois le savoir bien sûr. Il faudra que tu me donnes des conseils. »

Sans attendre, il leva à nouveau sa baguette pour indiquer à Cassandre que le duel pouvait reprendre. Cette fois, Steven chercha l’efficacité par la simplicité.

« Petrificus Totalus ! »
Spoiler:
 

EDIT:
 


Kit par Vigounet  
NarrateurNarrateuravatar
Messages : 293

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Steven Harrisson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 3 faces' : 3
Cassandre HarperSeptième annéeavatar
Messages : 342

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Cassandre Harper le Ven 14 Avr 2017 - 15:11, édité 2 fois
Cassandre observa le vol plané de Steven avec un contentement non-dissimulé. Un jour, il faudrait qu'elle se questionne sur le plaisir qu'elle éprouvait à dominer les autres et à les mettre en difficulté, c'était parfois un véritable problème. Quand certains s'épanouissaient dans le fait de donner du temps aux autres, d'être généreux, gentils, attentifs et ces autres bêtises d'épanouissement personnel, elle, elle préférait se sentir au dessus du lot. Et après tout, elle l'était, alors pourquoi s'en priver ? Les conventio ns sociales étaient pour la plupart ennuyeuses et si elle se faisait un devoir de les connaître, afin de les maîtriser parfaitement comme la bonne petite Harper qu'elle était – n'est-ce pas, maman ? - elle aimait aussi les transgresser et s'en accommoder plus ou moins aléatoirement. Cela devait sûrement être son côté Gryffondor. Quoi qu'il en soit, elle n'éprouvait aucune compassion pour son camarade et, bien au contraire, elle espérait presque qu'il s'était fait mal. Cela la soulagerait un peu. En attendant qu'il revienne – ou pas, peut-être était-il allé quelque part manger des bonbons pour consoler son petit cœur de Poufsouffle heurté par tant de méchanceté dans ce bas-monde – elle défit sa tresse, la refit, effaça quelques traces de doigts de sa baguette magique avec le bas de sa chemise, regarda autour d'elle.

Au bout de quelques minutes, le préfet-en-chef revint vers elle, visiblement... amusé. Elle devait reconnaître que cela la laissait plutôt surprise : après un tel vol plané, elle n'aurait pas vraiment été ravie mais il fallait admettre que Cassandre avait une gestion très particulière de l'échec, qui passait – comme beaucoup de choses chez elle – par la violence. Sa tante Serenity, une horrible bourgeoise aux ongles et aux bras longs, disait qu'elle ne savait pas gérer la frustration. Cassandre répondait généralement à cela de manière positive et équilibrée, arguant qu'il valait mieux avoir des difficultés à gérer les frustration que d'être une pauvre vieille hystérique avec des bagues en faux diamants et des robes de sorcières trop moulantes pour son âge. Quoi qu'il en soit, elle observa Steven d'un air curieux, ses yeux gris semblant l'évaluer et elle ne répondit rien à ses compliments. Il releva sa baguette pour se mettre en place et elle fit de même, retournant dans son cercle. Néanmoins, le gilet noir qu'elle avait abandonné quelques minutes plus tôt avait bougé et cela, elle ne le vit qu'au moment où son pied se posa dessus, lui faisant perdre l'équilibre alors que le tissu glissait sur le sol de la Grande Salle. Elle chuta mais pas en raison du gilet : un sortilège de Steven venait de l'atteindre. Elle se raidit sur le coup et bascula en arrière, sa tête heurtant le sol.

Si son corps était immobilisé, son esprit, lui, ne l'était pas. Une vague de colère l'envahit à l'idée du sortilège déloyal. Il avait bien vu qu'elle n'était pas en place, non ? Elle allait lui faire payer. Elle avait été gentille jusque là, elle y était allée doucement, elle avait été cordiale. Et bien c'était fini. La rage de Cassandre ne fit que s'accentuer alors qu'elle constatait d'un mouvement des yeux que Steven prenait tout son temps pour la libérer, s'offrant le luxe de babiller avec le duo voisin. Parce qu'il voulait l'humilier en plus ? Mais que pensait-il, le petit blaireau ? Elle allait l'écraser et ne pas le regretter. Peu importait si elle se faisait coller : elle ne laisserait personne penser un jour qu'on pouvait s'en prendre à elle sans qu'elle ne réplique. Contrairement à certaines personnes, Cassandre n'avait ni peur du conflit, ni peur de se battre et surtout, elle ne se laissait jamais faire. Question de fierté. Lorsque Steven leva le sortilège, le regard qu'elle porta sur lui aurait pu suffire à l'égorger. Plus qu'une satisfaction mesquine, c'était désormais une vraie rancœur qui agitait Cassandre c'était généralement le pire qui puisse arriver : Steven allait le payer. Aujourd'hui, demain, toute la semaine et toute l'année : à chaque fois qu'elle en aurait l'occasion. Elle se releva brusquement et écarta son gilet d'un coup de pied, de dos à son camarade. S'il se le permettait, pourquoi pas elle... De dos, elle se retourna brusquement pour lancer son sortilège : le même que Steven.

- Petrificus Totalus ! Et sans même attendre que le premier rayon ait touché sa cible, elle enchaîna. Limacius Eructo !

Elle espérait sincèrement que Steven s'étoufferait un peu avec son Crache-Limace. Le Petrificus Totalus l'empêcherait de tousser et les limaces, hé bien... allaient s'accumuler. Oh, pas longtemps, elle n'allait pas le tuer : elle était trop bien pour aller à Azkaban. Juste un tantinet, pour le plaisir. Et puis... Puisque l'adultère de sa mère avec Leopold Marchebank était désormais un fait connu, espérons que le fait d'être le résidu d'ADN illégitime du Ministre de la Magie pourrait suffire à lui éviter la prison. Qu'il y ait au moins un avantage à toute cette histoire.

Spoiler:
 


   
NarrateurNarrateuravatar
Messages : 293

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Cassandre Harper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé à 6 faces' : 6

--------------------------------

#2 'Dé à 6 faces' : 5
Thelma CorriganProfesseur de DCFMavatar
Messages : 199

Voir le profil de l'utilisateur
Thelma ne put s'empêcher de laisser échapper un petit rire en voyant l'expression sur le visage de Cassandre Harper. Sombre et concentré, son regard semblait indiquer qu'elle n'était pas ici pour plaisanter et qu'elle comptait transformer son adversaire en chair à pâté. Visiblement, Jonah s'était fait la même réflexion...

"Tu rigoles mais figure-toi que oui je me suis assurée qu'elle serait bien à l'infirmerie ce soir", répliqua-t-elle avec malice. Baissant d'un ton pour être sûre de n'être entendue que par lui, elle ajouta : "Si on n'a pas au moins trois blessés ce soir, c'est qu'ils ne se sont pas assez battus !"

Bien entendu, elle prenait l'état de santé de ses élèves à coeur, surtout si elle voulait qu'ils reviennent, et son objectif n'était pas d'emplir l'infirmerie. Mais il était évident à ses yeux que l'on ne faisait pas d'omelettes sans casser des œufs quand il s'agissait de duels, cela impliquait nécessairement de prendre quelques risques - mesurés dans le cas présent... Et c'était certainement Steven Harrisson qui allait en faire les frais ce soir. Heureusement, le préfet-en-chef semblait prendre avec humour la désignation de son adversaire, et Thelma pressentait qu'il allait lui en falloir, de l'humour. L'enseignante appréciait Steven qui était un élève positif et agréable, très bon choix pour un préfet-en-chef selon elle. Quant à Cassandre, elle était une élève... intéressante. Ce duo serait donc tout à fait prometteur.

"Bon courage Steven", lui glissa-t-elle tandis qu'il s'éloignait pour prendre sa position. Thelma se pencha ensuite vers Jonah pour lui glisser : "Je parie une biéraubeurre sur Steven."

En réalité, le Serdaigle faisait office d'outsider dans ce duel à venir, mais Thelma aimait un bon challenge. Comme les paires commençaient à se former et les premiers sorts à fuser, elle commença à déambuler dans la salle en observant chaque duo. Elle s'était arrêté auprès de deux première année pour corriger leurs mouvements de baguette quand un objet volant non identifié passa au-dessus de sa tête. Avec stupéfaction, elle reconnut la silhouette dégingandée de Steven, qui parvint miraculeusement à stopper sa chute par un Aresto Momentum de dernière minute. Cette prouesse lui tira un applaudissement et elle glissa aux deux jeunes garçons auprès de qui elle se trouvait :

"Voilà un sort important à retenir, qui peut vous sauver la mise dans bien des situations. C'est une façon astucieuse d'éviter de se casser quelque chose quand on tombe sur un adversaire plus fort que soi... Bon, continuez de vous entraîner, je vais quand même aller surveiller ce duel."

Thelma se fraya un chemin parmi les élèves et retrouva Jonah, juste à temps pour voir Cassandre prendre un Petrificus Totalus de plein fouet.

"Ah, mon poulain a l'air bien parti !", fanfaronna-t-elle en attendant avec une certaine impatience de voir la réaction de la jeune femme. Celle-ci ne se fit pas attendre, et l'expression de son visage était si effrayante que l'enseignante fronça les sourcils et attrapa sa propre baguette. Juste au cas où. Leur faudrait-il intervenir ? Le but était de s'entraîner aux duels dans le respect et non pas de laisser des situations dégénérer ni de créer des conflits. Il fallait être particulièrement attentif à cela avec des adolescents, elle en avait conscience. Elle n'était pas contre laisser les choses se réchauffer un peu, pour que les duels soient intéressants et pour leur permettre de progresser réellement, mais il y avait des limites...

Limites que Cassandre Harper ne tarda pas à dépasser. Dès les premiers hauts-le-coeur de Steven, elle se précipita à ses côtés, sans chercher à retenir sa grimace à la vue des premières limaces gluantes qui s'échappaient de sa bouche. Elle s'accroupit près de lui et posa une main compatissante sur son épaule.

"Malheureusement comme tu le sais sûrement, il n'y a pas de contre-sort au crache-limace... Il va falloir attendre que ça passe !"

D'un mouvement de baguette, elle fit apparaître un sceau en bois et le tendit à Steven, puis fit disparaître les limaces qui commençaient à ramper sur le sol. Elle fit signe à un quatrième année d'accompagner Steven vers un coin de la salle, avant de se diriger vers Cassandre, que Jonah avait rejoint. Croisant les bras sur sa poitrine, elle planta son regard dans celui de la jeune femme et haussa les sourcils.

"Eh bien ? Qu'est-ce que tu es censée faire maintenant que ton partenaire n'est plus capable de s'entraîner avec toi ?"


L Y O N N A I S
Cassandre HarperSeptième annéeavatar
Messages : 342

Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre eut la décence de retenir son sourire lorsque Steven se mit à cracher des limaces dans un bruit horrible de haut-le-cœur très... visqueux. En réalité, c'était plus dégoûtant qu'autre chose, ce maléfice, mais elle lui reconnaissait une efficacité exemplaire. Pourquoi s'embêter des fois quand la solution la plus simple était la plus évidente ? Elle recula d'un pas pour éviter que son camarade ne vomisse sur ses chaussures en cuir. Il l'avait cherché. Elle ne l'avait pas humilié, elle, ce n'était pas de sa faute s'il avait un piètre niveau en duel. Ce n'était quand même de sa faute si les autres n'écoutaient pas en sortilège et préféraient discuter du dernier potin. Elle n'allait quand même pas s'excuser de l'avoir battu. De toute manière, elle ne s'excusait pas. Et sûrement pas lorsqu'elle avait raison. Elle se retint de lever les yeux en ciel en voyant les deux enseignants se diriger vers elle, sûrement pour la réprimander. Tout ça pour un pauvre maléfice... Son Expulso était bien plus agressif. Elle en avait assez de l'école : toutes ces règles, toutes ces obligations, toute cette pseudo-autorité que les professeurs se devaient d'avoir sur les élèves... Le professeur Hellsoft l'avait dégoûtée de tous les enseignants, elle devait bien l'avouer !

Et dire qu'elle était contente de rentrer au Royaume-Uni, au début, de retrouver sa patrie, son collège ! Elle l'avait quitté à contrecœur à la fin de la cinquième année pour éviter l'expulsion. C'était l'idée de ses parents et elle avait été largement soutenue par Edmund. Cassandre était persuadée que Chloé Hellsoft n'aurait pas lâché le morceau et aurait tout fait pour qu'elle soit virée de l'école. Mais au final, elle avait passé une très bonne année à A. Williams High, loin des gens qui la connaissaient déjà. Elle s'était fait des amis, même, pas beaucoup, mais des amis, de manière spontanée. Et elle s'était bien entendue avec le reste des élèves ce qui tenait du miracle quand on la connaissait bien. Ou qu'on la connaissait tout court, à vrai dire. Elle s'était sentie plus libre là-bas, à composer vraiment ses cours, pas que des options, à découvrir de nouvelles matières qu'il n'y avait pas ici. C'était un univers nouveau loin de l'Angleterre, de sa mère au conseil d'administration, de son passé à Poudlard... Elle avait été tout de même heureuse de revenir mais retrouvait bien vite les choses déplaisantes laissées derrière elle : sa mère au conseil d'administration, les professeurs de Poudlard... Et de nouveaux problèmes et des bouleversements familiaux. Au final, Cassandre n'avait qu'une envie : en finir avec l'école et passer enfin dans le monde adulte. Mais pour cela, il fallait éviter le renvoi et c'est ce qui la motiva à garder pour elle sa diatribe sur le fait que les professeurs n'avaient pas assez bien défini le cadre pédagogique de leur mise en activité. A la place, elle afficha son plus joli air d'élève modèle face aux mines contrariées de ses enseignants. Elle ne haussa même pas les épaules en répondant à la question du Professeur Corrigan.

- Et bien, professeurs, je pensais observer le reste de mes camarades afin d'apprendre d'eux, de leurs réussites et de leurs erreurs. Nous sommes rarement mélangés entre promotions et maisons, aussi, je me disais que cela pourrait être intéressant.

Et un grand sourire.


   
Jonah ForbesDirecteur de Serpentardavatar
Messages : 164

Voir le profil de l'utilisateur
Le Duel entre Steven et Cassandre avait pourtant bien commencé mais il se termina ... mal. Enfin, cela aurait pu être pire aucun des deux élèves n'était blessé durablement et Steven serait vite sur pied. Il y avait de forte chance pour que, dans sa vie future, la vision d'une simple limace sur une feuille lui rappelle cette cuisante défaite mais il existait de pires traumatismes. A côté de lui, Cassandre Harper semblait toute fière d'elle avec son petit sourire de première de la classe qui ne trompait personne.

"Excellente idée Cassandre, dit Jonah en s'approchant d'elle, j'apprécie ta soif d'apprendre au contact de tes semblables mais avant d'apprendre des erreurs des autres tu vas apprendre des tiennes, ajouta-t-il en souriant, Tu vas accompagner Steven à l'infirmerie. Mme Silvester pourra peut-être lui donner un petit quelque chose pour le soulager, souffla-t-il en hasardant un regard en direction du pauvre préfet, je compte sur toi pour l'épauler et faire en sorte qu'on ne le suive pas à la trace" Sous entendu, merci de bien vouloir nettoyer après son passage.

Jonah tapa alors dans ses mains pour interrompre les combats des autres élèves et estima qu'une petite mise au point était nécessaire pour que le reste du cours se déroule au mieux.

"Vous devez bien évidemment choisir les bons sortilèges qui vous permettront de vaincre sans blesser votre adversaire ."

Un murmure parcouru la pièce comme s'il s'agissait d'une évidence. Quelques élèves toutefois parurent un peu déçus.

" Nous attendons de vous que vous gardiez votre concurrent opérationnel. Il balaya la pièce du regard et reprit finalement les termes de sa collègue, N'oubliez, le principe élémentaire du duel c'est qu'il faut être deux pour le pratiquer. On ne cherche pas un vainqueur ultime qui aura anéanti tous les autres duellistes mais nous voulons vous permettre de progresser, tous autant que vous êtes."

Steven y compris et malheureusement pour lui, sa séance du jour était terminée.

"Bien. Nous adapterons les binômes en fonction des niveaux d'ici vingt minutes, d'ici là nous comptons sur votre sérieux. Donc mollo sur les Expulso et aucun Sortilège durable" intima-t-il avant de laisser les duellistes reprendre leurs  combats respectifs. Il se tourna alors une nouvelle fois vers Cassandre et ajouta en aparté:

"Si tu penses pouvoir respecter les règles du jeu, nous te trouverons un binôme adapté, ce n'était pas les bons duellistes qui manquaient, Il hasarda un regard en direction de deux septième années de Serdaigle  particulièrement investis,  mais si tu viens ici dans le but de nuire ou d'humilier tes camarades, on va être obligé de se passer de toi. "

Il croisa le regard de Thelma espérant qu'elle partageait son point de vue. Il s'agissait tout de suite d'évincer du groupe ceux qui étaient là pour de mauvaises raisons. Il ne savait pas si c'était le cas de Cassandre mais il préférait être clair d'entrée de jeu avec elle. Si les timides et les plus faibles ne se sentaient pas en sécurité, et il ne parlait pas de Steven mais de ceux qui avaient suivis le duel des deux élèves avec une certaine appréhension, ceux-là allaient finir par déserter le club. Il suffisait de voir les regards inquiets que certains jeunes jetaient à Steven qui virait maintenant au vert en tenant son seau en bois débordant déjà de limaces.

"On te laisse le soin d'accompagner Steven - et peut-être de t'excuser pour ce coup bas qui le prive de club aujourd'hui, songea Jonah. Il pouvait bien rêver un peu-  libre à toi de revenir à la séance prochaine ou pas. C'est toi qui voit."

Steven était dans l'incapacité d'apprendre quoique ce soit de plus aujourd'hui, et Cassandre devait prendre le temps de réfléchir à son geste et à ses conséquences avant de se lancer  dans un nouveau duel. Jonah ne la ferait pas re-combattre aujourd'hui. Il  fallait lui envoyer un signe fort, à elle mais surtout, à tout le groupe.

Honnêtement, en son for intérieur il espérait qu'elle allait mettre son égo de côté et revenir la semaine suivante, avec de bonnes résolutions. Il avait vraiment apprécié son duel avec Steven, du moins jusqu'au crache-limace, et il espérait sincèrement les retrouver tous les deux la semaine suivante. Il avait hâte de leurs prodiguer quelques conseils en fonction des points forts et faiblesses qu'il avait détecté chez eux.Steven devait incontestablement travailler ses parades de protection quant à Cassandre elle pouvait encore progresser en étendant l'informulé à tous ces sortilèges.

Enfin, il verrait bien la semaine prochaine !

Jonah rejoignit finalement le préfet de Poufsouffle pour l'enjoindre à suivre Cassandre jusqu'à l'infirmerie et lui souhaiter un prompt rétablissement puis il retourna veiller au bon déroulement des autres combats.


Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 178

Voir le profil de l'utilisateur
"Echauffons-nous", confirma Aby avant de s'éloigner de la file d'élèves qui attendait de passer sous le Choixpeau, Sasha à ses côtés. Elle lui avait répondu le même sourire chaleureux qui, dans son cas, était passablement hypocrite. Un peu nerveuse, elle sortit sa baguette magique de sa robe et la fit glisser entre ses doigts, en savourant la sensation habituelle de chaleur qu'elle provoquait.

*Soyons clair, il est hors de question que je perde la face contre Sasha Benson*, songea Aby en observant le visage horripilant de sa rivale. Parfaitement, Sasha avait des traits agaçants. Ce n'était pas de sa faute, mais son attitude de parfaite petite fille modèle irritait la jeune Serdaigle au plus haut point et ce, depuis leur Répartition en première année. L'inimitié entre elles était aussi silencieuse que réciproque. Elles s'étaient toujours arrangées pour ne jamais se l'avouer directement, ni le laisser réellement paraître, mais elles savaient toutes les deux que c'était là, bien présent. Aujourd'hui, elles allaient avoir l'occasion de laisser s'exprimer leur rivalité... Et Aby ne parvenait pas à savoir si elle avait hâte, ou si elle avait peur de ce que cet affrontement pouvait donner.

Elle se retint de lever les yeux au ciel quand Sasha la complimenta pour Miniplettes. Qui était-elle pour dire qu'elle faisait un excellent travail, d'abord ? Et puis elle connaissait parfaitement la qualité de son journal, merci bien !

"Je te remercie, c'est très gentil à toi, je suis contente que tu nous lises", répondit-elle avec un grand sourire, avant de jeter un Avis pour s'échauffer. "Et je te félicite pour ton excellente note en potions l'autre jou..."

Aby s'interrompit en entendant le son d'un vol plané. Comme tous les élèves autour d'elles, elle arrêta son échauffement pour observer le calvaire du pauvre Steven, et grimaça à la vue des grosses limaces qui dégoulinaient de sa bouche.

"Si tu veux mon avis, ce sort devrait être sur la liste des Impardonnables", plaisanta-t-elle en se retournant vers Sasha. "Décidément, cette Cassandre Harper n'est pas commode."


Les deux jeunes filles écoutèrent attentivement les nouvelles consignes du professeur Forbes. Aby ne connaissait pas très bien ce nouvel enseignant, puisqu'elle n'avait pas choisi son option, mais elle devait avouer qu'elle le trouvait plutôt sympathique. Quand il eut terminé ses explications, Aby reporta son attention sur son adversaire et lança : "Prête ?"

Elle s'inclina pour saluer Sasha, tandis que la jeune femme faisait de même. Aby sentit l'adrénaline affluer en elle comme elle croisait le regard de sa rivale, et l'appréhension disparut pour ne laisser place qu'à une envie : celle de la battre.

"Expelliarmus !", s'exclama-t-elle en agitant sa baguette. Le sortilège fusa.

Spoiler:
 
NarrateurNarrateuravatar
Messages : 293

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Abigail Scavo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' : 6
Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 482

Voir le profil de l'utilisateur
Nelly avait besoin de se changer les idées et le club de duels était peut-être une bonne occasion pour penser à autre chose que ses problèmes. Ces derniers temps, sa vie avait été loin d’être facile. Entre sa réputation d’ancienne membre des jeunesses ministérielles et ses interrogations personnelles, elle avait vraiment besoin de faire une pause. Le quotidien d’une adolescente de sixième année pouvait parfois être difficile à vivre, la jeune femme se posait beaucoup de questions sur sa vie et son avenir. Elle avait certes encore le temps de réfléchir à son orientation post-ASPIC mais elle avait l’impression que l’échéance arrivait à grands pas et elle ne voulait pas s’y pencher au dernier moment.
La serpentard passait donc beaucoup de temps à se demander ce qu’elle voulait vraiment et ce qui serait bien pour elle. Parfois, elle était couchée sur son lit et fixait le plafond en se demandant à quoi ressemblerait sa vie dans dix ou vingt ans. De nombreux scenarii étaient sortis de son imagination : allait-elle se marier ? Aurait-elle des enfants ? Un bon travail et une situation stable ? Elle essayait de ne pas trop y penser mais la réalité revenait souvent au grand galop.
Aussi, la jeune femme se demandait si sa situation familiale actuelle serait la même dans quelques années. Comment sera son père avec eux ? Que seront devenus son frère et sa sœur ? Sa grand-mère qu’elle aimait tant sera-t-elle toujours à ses côtés pour la conseiller ? Et sa mère dans tout ça ? Allait-elle réapparaître dans leur vie, après toutes ces années et après leur avoir fait tant de mal ?
Beaucoup trop d’interrogations pour une fille plus sensible qu’elle ne voulait l’être.

Nelly se tenait donc avec les autres élèves devant les professeurs Forbes et Corrigan, les bras croisés sur sa cape d’hiver qui lui avait coûté une fortune, et tâchait de se concentrer sur le moment présent pour en profiter au maximum. Le discours de bienvenue terminé, les élèves présents se rangèrent devant le Choixpeau qui allait former les binômes. Le chapeau magique fut posé sur sa tête et le nom de Virgil Forbes résonna dans sa tête. Nelly ne savait pas si c’était une bonne ou une mauvaise nouvelle de se retrouver face au Gryffondor connu par les préfets pour ses écarts au règlement. Peut-être qu’il ne l’appréciait pas particulièrement, ça c’était le mauvaise nouvelle, ou peut-être qu’il ne la connaissait pas et, qu’en plus, il n’était pas très doué en duel. Nelly préférait la deuxième option : passer un moment sans trop d’ennuis et, pourquoi pas, gagner le duel.
La serpentard chercha Virgil du regard et, quand elle l’eut repéré, s’approcha de lui avec un sourire qui se voulait avenant. Elle avait dû apprendre à faire profil bas ces derniers temps et avait abandonné ses petits airs supérieurs et confiants au profit d’expression plus traditionnelles.

« Salut, on est ensemble. », dit-elle simplement.

Le « salut » était peut-être de trop. Après tout, ils ne se parlaient que rarement, en dehors des obligations de leurs cours en commun, et elle était peut-être trop familière avec lui. Peu importe, ils étaient là pour se battre en duel, pas pour échanger des banalités. En allant se positionner sur un cercle de duel avec le Gryffondor, la jeune femme se souvint qu’elle avait travaillé sur un exposé avec Virgil en deuxième année. Ils avaient été répartis par groupes de quatre et les deux jeunes sorciers étaient dans le même groupe. Nelly s’en souvenait comme si c’était hier : elle avait alors appris les « joies » du travail en groupe.

« La dernière fois qu’on a fait un truc ensemble, c’était pour un exposé en deuxième année, lui rappela-t-elle. J’ai bien cru qu’on n’y arriverait jamais, on n’était jamais d’accord tous les quatre et on faisait jamais la même chose. »

A bien y réfléchir, elle avait certainement été la plus pénible du groupe mais ça, Virgil ne s’en souvenait peut-être pas.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1141

Voir le profil de l'utilisateur

Virgil Forbes, 6ème année

Mais qu'est-ce qu'il faisait là, bordel de troll ? Depuis quand participait-il aux activités extrascolaires encadrées par des professeurs, et qui plus est, par  son paternel en personne et sa nouvelle BFF. Virgil était à deux doigts de quitter la fil d'attente qui s'était formée devant le choixpeau et où Kasya l'avait entrainé de force derrière Damon Drop et elle.

"Allez Virgil ! Fais pas cette tête !dit-elle en tirant légèrement sur les joues du Gryffondor pour l'obliger à sourire, on va peut-être tomber ensemble." ajouta-t-elle.

Il était venu uniquement parce qu'elle lui avait promis qu'elle se mettrait en binôme avec lui, sinon, il serait resté dans la Salle Commune. Seule la perspective de passer un moment en tête à tête avec la jeune fille l'avait convaincu mais s'il avait su, à l'avance, que ce vieux chapeau rabougri composerait les équipes il se serait abstenu.

"Ou alors on va être répartis tous les deux ma poupée, ajouta Damon en enserrant la taille de Kasya. L'étalon de Gryffondor jeta un petit regard en biais à Virgil avant de déposer un bref baiser dans le cou de la Poufsouffle.
Kasya gloussa tout en surveillant du coin d l'œil Thelma et Jonah qui discutaient plus loin et qui ne semblaient pas avoir remarqué ce comportement peu convenable puis elle ajouta avec un sourire coquin:
"J'aimerai trop que le Choixpeau vous répartisse ensemble. Un duel entre mes deux chouchous !"
"Ça risque pas. C'est des groupes de niveau, lâcha Virgil en observant distraitement Horrocks qui s'avançait vers l'estrade, Damon va surement tomber contre un quatrième année."

A vrai dire, Virgil verbalisait sa propre appréhension. Il avait abandonné Sortilèges en fin de cinquième année - du moins, le prof ne l'avait pas accepté dans les cours de préparation aux ASPICS car il estimait, je cite, que "Certes Virgil dispose de bonnes capacités en pratique mais il ne fournit aucun travail personnel. Les devoirs sur parchemins sont bâclés ou non rendus.  Une telle attitude face au travail n'est pas acceptable en sixième année. Non admis en classe de Sortilèges."

Cela avait été un gros coup dur et Virgil avait eu bien du mal à l'accepter malgré son apparent je-m'en-foutisme. En grand amateur de Sortilèges insolites, il appréciait tout particulièrement cette matière qu'il n'avait pas pratiqué depuis trois mois maintenant. Etre réparti contre un cinquième année serait donc plutôt logique mais particulièrement humiliant à son goût. Surtout devant Kasya, Damon et les autres qui ne manqueraient pas de le chambrer.

Il fut donc partagé en voyant Nelly débarquer vers lui. Une partie de lui était assez fière que le Choixpeau l'ait estimé du même niveau que la Préfète - Nelly était connue pour être une bonne élève qui excellait en DCFM nottament- mais un autre pan de sa personnalité était déçu de ne pas se retrouver face Kasya.

"Fais gaffe Horrocks, le père Forbes risque de te jeter un Sortilège de Confusion dans le dos pour être sûr que son fiston gagne le duel." persifla Damon en coulant un regard mauvais en direction de Jonah.

L'éclat de rire cristallin de Kasya suite à cette remarque vexa davantage Virgil que l'insinuation de Drop en elle-même. Pourtant,  il n'en laissa rien paraitre. Il se contenta de suivre Nelly avec nonchalance jusqu'au cercle tracé au sol. Le club de duel n'était pas prêt de le revoir se dit-il en reportant son attention sur la Préfète qui tentait de lui remémorer la dernière fois qu'ils avaient été réparti ensemble pour un travail.

"Ah ouai...p't-être."
répondit-il en évacuant le sujet d'un simple haussement d'épaule.

A vrai dire, il se souvenait parfaitement de ce travail que le professeur Adamson leur avait donné en deuxième année "Propriétés, caractéristiques et cadre d'utilisation du Véritaserum "
Le sujet l'avait passionné, vraiment, mais il avait eu beaucoup de mal à défendre ses idées face à Nelly et aux deux autres Serdaigle avec lesquels il était tombé. Après plusieurs heures à s'acharner pour faire entendre son analyse, il avait finalement renoncé à s'investir dans ce travail de groupe. Nelly, en bonne Control Freak avait petit à petit annihilé tous ses efforts de participation.  Virgil avait pondu quelques lignes sur la recette de la potion -il aurait préféré travailler sur l'utilisation du Véritaserum dans la Justice- puis il avait, au final, apposé son nom en haut du parchemin essentiellement rédigé par les trois autres.

"Prête ?" demanda-t-il alors en se tournant vers la préfète, le plus jeune commence ?"

Etant né en décembre (après Nelly native d'octobre), Virgil obtint donc l'occasion de lancer le premier Sortilège. Il faisait figure d'outsider dans ce duel alors il n'allait certainement pas se mettre la pression inutilement. De plus, il ne voulait surtout pas donner l'impression de prendre ce combat trop à cœur. L'utilisation de quelques Sortilèges amusants le divertirait davantage que des sorts de désarmement ou d'attaque. Il ne réfléchit donc pas longtemps avant de lancer son premier sortilège qu'il utilisait assez régulièrement sur son petit frère Gaby dans les couloirs de Poudlard:
"Tarrentallegra" articula-t-il en agitant sa baguette.

lancé de dé:
 
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[JR] Duels & Duos [Rp commun]

Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Combat avec boucliers de duels judiciaires
» [Événement commun] Infestation
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» A propos des duels.
» Vos duos préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Rez-de-chaussée et cachots, :: Grande Salle,-