AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 La Cité Maudite [Quête - Ouvert à tous]

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur
Bonsoir, ici Julia What a Face Mieux vaut tard que jamais, j'inaugure la section UA pour vous proposer une petite quête de fantasy car je suis nostalgique de mes premiers RP

Le principe est simple : contrairement au reste du forum qui est composé de nombreux lieux dans lesquels se déroulent plein de RP sur le même contexte, dans le même univers (HP), cette quête se déroulera dans cet unique topic. Il pourra être très court ou très long selon votre inspiration L'idée, c'est qu'un groupe de personnages se réunit et part réaliser une quête commune. Je vais donner une idée de base dans ce premier post et ensuite libre à nous d'improviser, faire évoluer le contexte et la quête au fil du temps. Chacun pourra au fil de ses posts faire intervenir des PNJ, amener des obstacles à surmonter, des solutions, décrire de nouveaux lieux etc... C'est entièrement libre, le topic peut évoluer complètement par rapport à sa situation de départ.

Règles du jeu
Tout le monde peut participer, et il n'est pas nécessaire de participer tout le temps : votre personnage peut être intégré au groupe en cours d'histoire, ou bien vous pouvez jouer un PNJ ponctuellement. Si vous disparaissez pour contraintes IRL votre personnage pourra être PNJisé par les autres, éventuellement tué / écarté du groupe, bref, pas de contraintes ! Pour plus de dynamisme il serait bien de partir plutôt sur du jeu rapide et jeu relativement court  

Je propose que l'on utilise le compte Méta pour cela, en précisant au début de chaque poste : le pseudo du joueur, l'avatar et la photo du personnage, sa race et son métier. Je propose de placer notre intrigue dans un univers classique de fantasy, avec des humains mais aussi d'autres races (elfes, nains, vampires, loups-garous, mages, autres de notre invention...). Ainsi il est intéressant que votre personnage ait des caractéristiques qui lui permettront d'apporter quelque chose au groupe : un pouvoir, une faculté particulière (combat, guérison ou autre), des faiblesses etc. Pensez aussi à sa motivation pour rejoindre la quête, une idée de son background, que fait-il là ? Mais pas la peine non plus d'élaborer une fiche personnage, le fun de ce type de RP est avant tout dans l'improvisation et dans le fait de laisser parler son imagination    

Tentés ? Alors n'hésitez pas à participer

La quête de la Cité Maudite


Citation :
Contexte - Une terrible malédiction a frappé la Cité humaine de Kesmar ! Tour à tour, les habitants sont progressivement frappés par une lente paralysie qui finit par les transformer en statues de pierre. Insidieuse et sans remède connu, la malédiction n'épargne personne, du simple servant jusqu'à la famille royale. Les survivants se tournent vers l'Oracle de la Cité, dont le verdict est clair et sans appel : il faut se rendre à la Source des Dieux dans les Montagnes Pourpres pour boire son eau sacrée. Seul le toucher de celui qui a bu à la Source pourra ranimer les morts...  

Mais le trajet est long et périlleux, et seule une poignée de volontaires, issus d'ici et d'ailleurs, accepte de l'entreprendre... Mercenaires, étrangers et rivaux, qu'importe, les habitants de Kesmar sont désespérés et prêts à choisir n'importe qui pour champions. Le temps leur est compté.

-------



Renke Shinewolf, 22 ans, humain, soldat
Joué par Juliana

Le silence était glaçant sur la place principale. Pourtant, les habitants étaient venus en nombre pour les voir partir, mais le coeur n'était pas aux adieux. Il était difficile d'ignorer les statues ô combien réalistes qui émaillaient la grande place. Leurs visages grimaçants étaient figés pour l'éternité, et leurs yeux écarquillés semblaient fixer le petit groupe, comme pour lui rappeler sa si grande responsabilité. Serait-il capable de l'assumer ? Renke en doutait.

La main avantageusement placée sur la garde de son épée, il s'avança d'un pas sûr vers ses nouveaux compagnons de voyage. Ses bottes flambant neuves claquaient sur le pavé blanc, et il trouva un certain réconfort dans ce bruit qui rompait le silence. Il avait pris soin d'être le dernier, comme pour s'assurer que son arrivée marquerait les esprits. C'était à lui de mener ce groupe, il en avait toute la légitimité : non seulement Renke était issu de la Cité, mais en plus, il était un jeune lieutenant de sa garde ! Un des seuls encore debout, et c'est pourquoi il s'était courageusement porté volontaire. Pour cela, et pour sauver sa belle fiancée endormie, transformée en statue de pierre pendant la nuit...

"Bonjour", lança-t-il d'une voix assurée à l'ensemble de ses compagnons. "Inutile de nous répandre en vains adieux. Nous devrions partir dès l'aube, nous n'avons aucun temps à perdre. Nous aurons bien l'occasion de faire connaissance sur le chemin."

Ses adieux, il les avait déjà faits, à sa mère statue, à son père figé et à sa fiancée immobile. S'éterniser dans la ville endormie ne lui disait rien qui vaille, l'ambiance y était sinistre. Ses nouveaux compagnons lui semblaient tout aussi lugubres, mais au moins il pourrait voir du pays et respirer du bon air.

"Alors en route !", ordonna-t-il avant de prendre la tête et de traverser les portes grandes ouvertes de la Cité, sans se soucier de savoir s'il était suivi. Avec ou sans cette bande de bras cassés, il allait trouver ce remède, et le ramener...

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Narel, humaine, 24 ans, voyante*
jouée par Azénor

Narel sentait encore l’humidité de la nuit accrochée à ses vêtements. Elle avait quitté sa demeure au milieu de la nuit afin de rejoindre la Cité à temps pour le départ. La traversée des forêts entourant la Cité ne s’était pas faite sans mal mais elle avait l’habitude de cet environnement, elle y était bien plus à l’aise que dans cette pièce majestueuse.

Un soldat, grand et ténébreux, entra dans la pièce. Son air brusque et déterminé rassura Narel. Elle savait qu’il allait les mener jusqu’à la Source, elle en avait l’intime conviction. S’il allait être leur guide, elle avait tout intérêt à se présenter à lui au plus vite.

« Enchantée, mon nom est Narel. Nous allons devenir de grands amis vous et moi au cours de ce voyage ! Vous vous demandez sans doute comment je peux savoir ça alors qu’on vient à peine de se rencontrer… »

Elle ménagea son suspense en adressant un grand sourire à l’homme. Après de trop longs instants, elle ajouta en chuchotant comme si elle lui offrait le privilège d’un grand secret :

« Je suis voyante. »

*:
 
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Lorandel Trail, 26 ans, mi-elfe, mi-homme, brigand
Joué par Roy

Le premier contact avec celui qui semblait être le chef du groupe tira un sourire goguenard au bandit. Il ne manquait pas de toupet à les presser, celui-là, et Lorandel ne se gêna pas pour l’exprimer dans un commentaire, juste assez fort pour être entendu :

« Dit celui qui arrive en dernier… »  

Il se moquait plus qu’il ne râlait, car dans son ton perçait une certaine bonne humeur. D’ailleurs il se décolla en même temps du pilier contre lequel il s’était adossé en attendant le départ. Nul adieu à faire pour sa part, cela irait vite, comme ça. Lorandel entama la marche d’un pas plutôt guilleret vers les portes, et ce ne fut que par respect pour les graves mines autour de lui qu’il ne se mit pas à siffloter. Dans sa tête, c’était simple, ils partaient à l’aventure, et c’était plutôt excitant. Carrément excitant.

Marchant d’un bon pas, il était en tête de peloton, ce qui lui permit d’entendre le début de conversation qui se tenait entre leur sombre capitaine qui n’avait pas pris la peine de leur donner son nom, et une jeune femme ingénue. Parce qu’il avait de très bonnes oreilles d’elfe -il fallait bien que ça lui serve à quelque chose- et une fâcheuse tendance à les tendre vers ce qui ne le regardait pas, Lorandel ne manqua pas la petite confidence que la dénommée Narel fit. Et il s’exclama avec un énorme sourire, sans grand égard pour ce qu’elle voulait peut être garder secret :

« Wahou, vous commencez fort, vous. Une voyante, rien que ça ! Et qu’est-ce que vous avez vu sur le futur de notre quête, madame la voyante ? »

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Rieljinn dit Riel, démon, 753 ans, chasseur de tête
Joué par Ulrich

Travailler en équipe et tolérer d'autres compagnons, voilà une éternité que Riel n'avait pas eu à le faire. Parfois toutefois, les circonstances faisaient que pour une mission, le cours des choses se voyait perturbé.

C'est ainsi que, bien dissimuler dans le brouillard environnant qu'il maniait à la perfection, le démon jaugea chacun des différents éléments qui composait actuellement le groupe.
Le premier a s'être avancé, s'était clairement imposé en tant que meneur de leur petite troupe. Il suintait la vanité à plein nez ce qui ne manqua pas de lui faire retrousser les lèvres de dégoûts. Ce don de pouvoir percevoir les émotions sous forme d'odeurs était une bénédiction lorsqu'il chassait. Ca l'était toutefois moins quand il rencontrait ce genre d'énergumène. Riel ne tarderait pas à le calmer s'il ne redescendait pas de son nuage. Après tout, les denrées viendraient peut-être à manquer sur la route et il lui fallait bien se nourrir. C'était le propre de chacun. La nuance se situait dans leur manière de faire voilà tout. Pendant que cet abruti d'humain se gaverait d'une pièce de viande, lui-même n'aurait qu'à attendre un peu avant d'aspirer l'énergie de celui-ci. Inutile pour son cas de faire dans la dentelle. Après tout, le monde ne se porterait pas moins bien sans sa petite présence. Mortel comme il l'était, personne ne se souviendrait de lui d'ici quelques années.

A ses côtés, se trouvait une jeune femme tout aussi humaine avec laquelle il s'amuserait bien un peu à l'occasion. Se repaitre pourrait avec elle prendre une tournure beaucoup plus charmante voire charnelle qui sait ?! Simplette comme elle lui paraissait, cela ne serait pas fort difficile.

Le dernier membre a s'être joint à la troupe provoqua un rictus de mépris mêlé de dégoût chez le démon. Un demi-elfe !  Riel éprouvait une méfiance particulière pour ces créatures aussi sournoises qu'intemporelles qu'étaient les elfes. Leurs armes en particulier faisaient un mal de chien !  Peut-être les marques d'enchainement qu'il portait ainsi que les différentes cicatrices qui parsemaient son corps mais qui lui avaient été infligées durant ces 150 années desquelles il n'avait plus aucun souvenir, lui avaient-elles été faites avec ce genre de ressource.

N'y tenant plus, Riel dépassa le groupe toujours dissimulé dans les brumes, passant délicatement ses doigts dans une mèche de la jeune voyante. Un peu plus loin émergea alors un jeune homme aux longs cheveux noirs aux oreilles aussi pointues que les elfes. S'accoudant à un arbre un peu plus loin, un sourire cynique étira ses lèvres.

- Elle n'a probablement pas vu grand chose, bouffeur de verdure. Pour ça il aurait fallu qu'elle n'ait pas déjà fort à faire avec la grosse tête de la tête de noeud qui se prend pour le meneur.

Vrillant ses yeux améthystes dans ceux de l'humain, il dévoila deux rangées de deux pointues et étincelantes.

- Je crains qu'il ne faille vous accorder de ma présence, humains.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Brenna Aingeal – Voleuse – 25 ans – Humaine - Don de guérison
Jouée par Steven

Tout droit venue des montagnes, Brenna n’avait pas l’habitude de la Cité. Elle y venait seulement pour revendre ses trouvailles et acheter de quoi survivre avec l’argent obtenu… quand les habitants ne se montraient pas trop difficiles.
Voleuse depuis plus de 10 ans, Brenna, dans ses débuts, avait été la fierté de sa famille. Elle avait acquis de nombreuses techniques de vol très efficaces, un excellent sens de l’observation et pouvait se révéler très dangereuse à l’arme blanche. Mais un jour, elle fut arrêtée, blessée et laissée pour morte dans une ruelle. Se sachant mourante, la jeune femme avait désespérément comprimé la plaie qui traversait son ventre pour tenter de retenir le sang qui filait entre ses doigts et à bout de force elle s’était évanouie dans cette position. Elle s’était réveillée plus tard, au même endroit, avec une vague douleur au ventre comme souvenir de sa plaie cicatrisée.
Loin de le réjouir, le don de guérison de sa fille effraya le père de Brenna qui la chassa du domicile familiale en refusant de croire qu’il était le père d’une sorcière. Brenna avait toujours détesté ce qualificatif, même si son pouvoir lui rendait de nombreux services quant elle se blessait, et préférait se voir comme une femme ordinaire avec quelque chose en plus.

Intimidée par la présence d’hommes lourdement armés alors qu’elle ne possédait qu’un sac avec quelques armes de bas niveau, Brenna suivit le groupe vers la sortie de la citadelle. Habituellement indépendante et assez peu soucieuse du sort des autres, la voleuse avait tout de même décidé de participer à cette expédition. Après tout, ceux à qui elle revendait habituellement ses trouvailles étaient figés dans la pierre et peut-être que, si elle revenait, elle serait acclamée, vue comme une héroïne et elle pourrait peut-être aspirer à une vie meilleure, voir plus grand.

Brenna écoutait d’une oreille attentive la discussion, ou plutôt les remarques cyniques et déplacées qui fusaient entre ses compagnons de voyage. Abandonnant sa discrétion, elle se rapprocha de Narel, celle qui venait de se présenter comme une voyante.

« - Si on commence déjà à se lancer des piques mesquines, on ne va pas aller bien loin avant que l’un d’entre nous finisse égorgé dans son sommeil, dit-elle avec son accent qui trahissait ses origines. Aucun problème, on te "supportera" » ajouta-t-elle à l’attention du jeune homme ténébreux qui venait de les qualifier d’humains. Elle pensait même qu’ils auraient certainement besoin de ses capacités, au vu de son aspect définitivement non-humain.

La jeune femme se rapprocha ensuite de Narel et lui souffla : « Moi je crois en votre don. » Elle sourit à la voyante avant de se concentrer à nouveau sur le paysage qui s’étendait devant eux.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Fiiriel ~ Haut Elfe ~ Prince héritier ~ 100 ans ~ Mage archer
Joué par Nahuel

L'air empestait le démon et le demi-elfe. Une moue de dégoût se dessina sur ses traits fins. Il tolérait encore à peu près la présence des humains mais celle d'un démon... Il ne fallait tout de même pas exagérer. Il aurait même été tolérant face à un nain. Enfin... peut-être. Leur grossièreté n'avait d'égal que leur muflerie après tout. Aucun savoir vivre et aucune grâce. Heureusement aucun de ceux là ne semblait encore composer le petit groupe qui s'était formé.

S'il avait eu le choix, il ne se serait jamais allié à un demi-elfe et à un démon encore moins. On ne pouvait faire confiance ni à l'un ni à l'autre. Et de son humble avis, ni l'un ni l'autre n'aurait dû voir le jour. Les démons n'étaient que pestilences et monstruosités. Les demis-elfes quand à eux... n'étaient rien d'autre que des erreurs. Des errances sans aucun doute. Des bâtards à leur race si supérieur et si noble. Sans doute que le père de celui là était un elfe sylvain. A son allure, il pouvait presque deviner qu'il ne faisait pas parti de son peuple. Ou alors, il n'en aurait pas connu l'existence. Un Haut Elfe isolé peut-être.

Il n'en restait pas moins que ce combat, il devrait le livrer auprès de ce groupe. Ce qui ne l'enchantait guère. Il aurait préféré être tout autre part à choisir. Mais son père lui avait confié cette mission capitale. Il allait de son honneur de prince de réussir sa quête. Il se devait de réussir. Pour le moment, la malédiction ne touchait que les humains mais peut-être qu'un jour prochain elle s'étendrait à la forêt et à son peuple. Il devait éviter ça à tout prix. Pour cela, le roi l'avait envoyé en éclaireur et en soutien non négligeable. Et au vu du petit groupe, il ne serait pas de trop. Un sourire assuré se dessina sur ses lèvres alors qu'il s'avançait doucement vers le petit groupe. Il saisit le bras du démon et laissa sa magie s'exprimer dans le creux de sa paume afin de brûler ce dernier.

"Laisse donc cette pauvre voyante tranquille démon ! Je me demande bien ce qu'un être tel que toi fait ici."

Le regard de Fiiriel se fit dur alors que sa prise et sa magie s'accroissait sur le bras de l'être démoniaque.

"Peut-être que tu es à l'origine de tout ceci et que tu es venu t'assurer que ton oeuvre fasse le plus de victime possible. Peut-être viens-tu même en personne éradiquer les derniers survivants."

Le Haut Elfe se redressa de toute sa hauteur et lui adressa un regard impérial.

"Alors parle démon ! Ou je te renvois à l'Enfer d'où tu viens."

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Renke Shinewolf, 22 ans, humain, soldat
Joué par Juliana


Ils n'avaient pas fait cent mètres que le premier conflit éclatait déjà, provoqué par l'arrivée brusque d'un démon. Renke grimaça en constatant sa présence, qui n'allait nullement plaire aux différents membres à sang elfique de leur groupe. Voilà deux races qui n'étaient pas faites pour s'entendre... Heureusement qu'il y avait quelques femmes pour ramener un peu de bon sens à cette mauvaise troupe, même si elles semblaient naïves et fantasques, mais était-ce étonnant venant de la part du sexe faible ? Qu'à cela ne tienne, Renke était prêt à s'en faire des alliés, et à leur prêter son bras armé au besoin. Il lui faudrait maintenir l'unité de leur groupe le plus loin possible s'ils voulaient survivre au périlleux voyage qui les attendait...

Renke retint à grand peine de relever les yeux au ciel lorsque le Haut Elfe accusa le démon d'être à l'origine de leurs maux. La malédiction qui touchait sa Cité relevait d'une magie bien plus puissante et subtile que celle d'un démon ! Cela dit, la méfiance était effectivement de mise avec ce type d'individu, mais il convenait de ne pas le braquer. Un démon pouvait s'avérer être un allié de poids, si l'on parvenait à s'en assurer l'allégeance.

Tiraillé entre la volonté de calmer le jeu et l'envie d'entendre la réponse du démon, Renke décida de ne pas s'interposer immédiatement. Il s'avança néanmoins plus près du duo, et posa une main rassurante sur le bras de la voyante Narel, tandis que son autre main se posait en évidence sur la garde de son épée.

"Nous devons impérativement atteindre le couvert des bois de Luël avant la tombée de la nuit", commenta-t-il à l'attention des deux femmes, d'une voix suffisamment forte pour être entendue de tous, "et éviter les conflits. Nous sommes trop proches de la Cité, il ne faut pas que les habitants nous voient en train de nous écharper. Ces gens ont bien besoin d'espoir... Quant à nous, nous aurons besoin de tous les bras disponibles, de quelque race que ce soit."

Détournant ses pupilles anthracites de Fiiriel et Riel, il lâcha Narel et lui dit d'une voix plus douce : "Je vous crois aussi, et j'espère également que nous deviendrons de grands amis au cours de ce voyage."

Avisant la jeune femme au capuchon blanc qui s'était exprimé il peut plus tôt, il ajouta : "Nous tous."

Règle du jeu:
 
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Lorandel Trail, 26 ans, mi-elfe, mi-homme, brigand
Joué par Roy

Lorandel n’apprécia que moyennement de se faire qualifier de bouffeur de verdure par un démon qui ne s’arrêtait visiblement qu’aux apparences. Demi-bouffeur de verdure, s’il vous plaît. Encore qu’il n’avait pas spécialement hérité de ce trait génétique, et mangeait plutôt avec le bon appétit d’un humain… L’intervention de l’Elfe ne fut pas moins crispante. Rien que dans son ton, Lorandel reconnaissait la suffisance si caractéristique de cette race, celle des Hauts Elfes en particulier, qui transpirait par tous les pores de la peau de cet individu. Il prenait la défense de Narel en usant de sa magie pour mieux montrer sa puissance à tous, Lorandel n’était pas dupe.

Parce qu’il était de toute façon incapable de se taire quand la prudence le recommandait, le demi-elfe ingéra dans le début de conflit en lançant un commentaire cinglant d’une voix forte :

« C’est ça, entretuez-vous, ça nous fera du ménage ! Si vous pouviez nous épargner de devoir supporter à la fois un démon bouffeur d’humains et un Elfe trop haut pour le commun des mortels… »

Cette quête n’allait pas se faire toute seule, mais Lorandel préférait encore la faire à comité réduit, sans boulet ou élément trop dangereux pour le bien du groupe… ce qui était à peu près la même chose qu’un boulet, à ses yeux. Il tourna le dos aux deux perturbateurs, puis s’avança vers les autres, rattrapant la conversation qui se tenait :

« Je connais les bois de Luël comme ma poche, déclara t-il, et pour cause, il avait l’habitude de l’arpenter pour détrousser les voyageurs égarés. Si on doit y arriver avant la tombée de la nuit, je peux vous guider vers quelques raccourcis pour y parvenir. Ce sont des sentiers moins sûrs que les chemins classiques, mais… -il découvrit ses dents pointues en un rictus- Vu les tronches qui composent ce groupe, je pense qu’on devrait s’en sortir. »
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Narel, humaine, 24 ans, voyante*
jouée par Azénor


Alors qu’elle découvrait ses compagnons de voyage, Narel sentit l’excitation de la quête enfler en elle. Elle avait presque envie de sautiller sur le chemin en terre. La voyante offrit un grand sourire au semi-elfe qui vantait ses talents.

« Oh pour l’instant je n’ai pas vu grand chose ! Juste qu’il fallait que je me joigne à vous. Mais ne vous inquiétez pas, maintenant qu’on est sur la route et que je vous ai rencontré, les visions ne vont pas tarder. »

Elle faisait confiance à son don, plus elle possédait d’informations plus ses visions étaient claires alors découvrir les membres de leur groupe allait certainement déclencher ses pouvoirs.

Son enthousiasme fut douché par l’arrivée du démon. Elle avait distinctement sentit ses doigts glacés passer dans ses cheveux et cela ne lui disait rien qui vaille, elle allait devoir être prudente, surtout lorsque la nuit serait tombée. Narel s’abstint cependant de tout commentaire puisque son arrivée déclencha un nombre de réflexions un peu trop important pour l’équilibre du groupe. Elle regarda avec des yeux impressionnés Fiiriel remettre le démon à sa place, il n’avait peur de rien celui-là… Et ce n’était sans doute pas une bonne chose pour leur tranquillité.

Heureusement certains d’entre eux semblaient un peu moins agressifs et une petite discussion se mettait en place. Elle remercia Brenna et Renke lorsqu’ils affirmèrent croire en ses capacités de voyance et offrit un grand sourire à Renke alors qu’il soutenait qu’ils allaient devenir amis.

« Les bois de Lüel ? Il ne faut pas tarder si on veut y arriver avant la nuit ! Nous devrions sans doute prendre le raccourci proposé par… Comment vous appelez-vous ? »

Elle regarda avec attention le semi-elfe dans l’attente d’une réponse. Il ne pouvait pas voyager ensemble en se désignant par leur particularité, c’était beaucoup trop inconfortable. D’autant plus qu’elle était certain que « démon » dans la bouche d’un elfe sonnerait comme une insulte et inversement, mieux valait éviter d’enflammer leurs rapports.  

D’un pas décidé, elle suivit le groupe en passant un bras sous celui de l’autre jeune femme.

« Je crois qu’on va devoir se serrer les coudes face à toute cette démonstration de virilité ! »
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Brenna Aingeal – Voleuse – 25 ans – Humaine - Don de guérison
Jouée par Steven

Brenna observa l’elfe qui venait d’arriver s’en prendre au démon sans ménagement, l’accusant même d’être le responsable de l’étrange mal qui touchait les humains. L’aisance et la magie elfique de l’être surnaturelle semblait rayonner autour de lui, comme une aura qui se mélangeait à l’espace environnant. La jeune femme fut quelque peu impressionnée par son arrivée et elle ne le lâcha des yeux que lorsque l’homme qui menait le groupe jusqu’ici prit la parole. En le découvrant de plus près, la voleuse sentit son cœur s’accélérer et elle se raidit instinctivement. Un soldat. Les hommes en armure censés appliquer la loi n’étaient pas vraiment ses amis et Brenna faisait en général tout son possible pour les éviter mais là, elle s’était jetée dans la gueule du loup. A son grand soulagement, l’homme ne semblait pas hostile et il leur adressa même la parole avec bienveillance, ce qui détendit la femme aux cheveux bruns. Le jeune homme semblait digne de confiance et assez raisonné pour comprendre qu’ils étaient là pour un seul et même but et non pour s’écharper. Et il était plutôt canon, Brenna ne niait pas que son allure et son charisme lui faisaient de l’effet, aussi elle lui adressa un sourire en remerciement de ses belles paroles.

« - Je ne connais que très peu les bois de Lüel mais je pense aussi qu’on pourrait prendre le raccourci proposé par… monsieur. » acheva-t-elle en acquiesçant Narel et en ne sachant pas vraiment comment qualifier le demi-elfe qui venait de leur proposer son idée.

La jeune femme aux cheveux roux à ses côtés respirait la joie de vivre et l’innocence, si bien que Brenna se demanda comment elle pouvait être si gaie dans de telles circonstances. Sans prévenir, la voyante passa alors son bras délicat sous le sien. La voleuse eut un léger mouvement de recul avant de reprendre contenance.

« - Désolée, je n’ai pas vraiment l’habitude des contacts, s’excusa-t-elle, un peu gênée, avant de se détendre et de laisser son bras à Narel qu’elle inspecta discrètement. Vous n’avez pas d’arme ? s’enquit-elle, soucieuse de la sécurité de ses compagnons d’aventure. Elle retira son bras de celui de Narel pour fouiller dans son sac d’où elle sortit une dague à la lame aiguisée qu’elle tendit à Narel, le manche vers cette-dernière. Tenez, gardez la bien sur vous, ça pourrait servir. Faites attention de ne pas vous blesser avec, son tranchant est redoutable, lui conseilla-t-elle en remettant son sac sur ses épaules avant de lui tendre à nouveau son bras avec un sourire sincère. Je m’appelle Brenna. Et oui, je pense qu’il va falloir apporter un peu de subtilité et de douceur à tous ces mâles. » plaisanta-t-elle en marchant d’un bon pas aux côtés de son alliée et, peut-être, future amie.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Renke Shinewolf, 22 ans, humain, soldat
Joué par Juliana

Le sourire que lui retourna la mystérieuse Brenna rasséréna Renke. Peut-être que se faire des alliés au sein de cette bande de bras cassés ne serait pas si compliqué finalement ! Le soldat se redressa inconsciemment en observant les deux femmes du groupe qui faisaient connaissance, bras-dessus, bras-dessous. Ma foi, une compagnie féminine n'était jamais désagréable, et à en juger par les échanges d'armes qui se produisaient, la brunette savait certainement se battre.

Intrigué à son sujet, Renke se demanda brièvement comment elle en était venue à rejoindre leur mauvaise troupe, puis reporta son attention sur le semi-elfe qui marchait à ses côtés. Visiblement, Lorandel, qui n'avait pas la langue dans sa poche, connaissait bien les lieux. C'était également le cas de Renke puisqu'il était sur ses terres, mais il préférait concéder à ses compagnons le choix du trajet si cela pouvait souder le groupe.

"C'est entendu, vous voilà notre guide jusqu'aux bois ! Luël assurera notre protection pendant la nuit. Ces routes ne sont pas sures..."

Son regard vagabonda le long des collines et des champs qui les entouraient. Autrefois, les abords de la Cité étaient calmes et l'ordre y était assuré par ses collègues de la Garde. Hélas, la malédiction qui avait frappé le pays avait provoqué le pullulement de miséreux, de vagabonds, de voleurs et de profiteurs. Combien de temps leur faudrait-il pour faire une rencontre désagréable ? Renke ne leur donnait pas vingt-quatre heures... Mais ce serait l'occasion de voir de quel bois ses compagnons étaient faits.

Renke pris son air le plus avenant et entreprit de faire connaissance avec Lorandel : "Puis-je m'enquérir de votre nom, et vous demander ce qui vous a conduit à entreprendre cette quête ? Je ne crois pas vous avoir déjà rencontré dans les rues de Kesmar..."

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Rieljinn dit Riel, démon, 753 ans, chasseur de tête
Joué par Ulrich

Des humains et un demi-elfe... Voilà de quoi était constitué la compagnie avec laquelle il allait être amené à voyager. Du moins, c'est ce qu'il pensait jusqu'à ce qu'un haut-elfe fasse son arrivée. Son allure laissait clairement présager de son haut rang de leur propre hiérarchie. Mais ce fut surtout le ton condescendant dont il usa qui eut tôt fait de confirmer définitivement le soupçon de Riel.

Les elfes... Les démons étaient assez partagés à leur égard. Certains se montraient méprisants mais ne faisaient rien contre eux. D'autres, par contre, menaient une véritable petite guerre pour tenter de les éradiquer. Comme si cela était possible ! De plus, c'était bien là un comportement d'imbécile pour des créatures prétendument sages et pacifiques. Si les démons existaient c'était pour une bonne raison. Tout nuisible avait besoin d'être proie et prédateur pour équilibre ce monde même si clairement les démons faisaient partie des marches les plus hautes de la pyramide.
Lui-même ne craignaient pas les mangeurs de verdure. Les armes fabriqués par ceux-ci et d'une pureté rarement égalée l'ennuyaient un peu plus. Pas qu'il risque de se volatiliser en poussière à leur contact. Non... Mais elles faisaient un mal de chien et rendaient leur pouvoir de régénération moins efficace. Devoir guérir comme un simple humain était assez agaçant quand on était un démon.

L'attitude du haut elfe l'agaça légèrement. Mais ce sentiment se muta bientôt en amusement difficilement dissimulable lorsque celui-ci s'empara de son bras et exerça son pouvoir. Ca piquait et lorsque l'aura s'intensifia, une brûlure se fit sentir mais rien de bien angoissant en soit.

- La laisser tranquille, mangeur de verdure ? Je ne pense pas l'avoir blessée., répondit-il avec un sourire candide tout en haussant les épaules, Quant à ma participation dans ce guêpier, difficile à dire. Je suis peut-être l'un des leurs, qui sait ?

Riel afficha un grand sourire en direction de son assaillant. Posant sa main sur celle du haut elfe, un rictus tordit légèrement ses traits.

- Ca pique si tu veux tout savoir, l'ami. Mais cela ne peut pas me tuer.

Les yeux du démon s'intensifièrent légèrement tandis qu'il exerçait à son tour son propre pouvoir sur la main de son agresseur. Celui-ci devait ressentir le froid glaçant qui commençait à gagner son membre. Il ne s'agissait que d'un léger avertissement. Les elfes pouvaient être si fragiles !
Lorsqu'il se redressa et lui ordonna de répondre à ses questions comme un sous-fifre, Riel garda son calme, laissant glisser le ton mesquin et autoritaire de son opposant.

- Penses-tu vraiment pouvoir me donner des ordres, Haut-elfe ? Tu ne peux pas me renvoyer en enfer. Tu n'en as pas le pouvoir, crois-moi.

A dire vrai, seul un pouvoir semblable au sien pouvait le tuer et aucun haut-elfe ne disposait de ce type de don.

- Aussi tu n'exigeras rien de moi. Et je te conseilles vivement et chaudement de retirer ta main de moi. Tu ne voudrais pas la perdre n'est-ce pas ? Un glaçon en guise de main ou un manchot pour prince guerrier, ça ne fonctionne pas des masses, l'ami. Bien que la glace a l'avantage de garder la viande fraiche plus longtemps j'en conviens.

A ses dernières paroles, Riel passa sa langue sur ses dents d'un blanc immaculé s'attardant sur ses crocs aussi tranchants et effilés que des poignards finement aiguisés.

- Je n'ai pas autant de préjugés que toi. Ca ne me dérange pas le moins du monde de manger de l'elfe. Et un petit prince sera un repas assez intéressant. N'aies crainte, je renverrai ta ferraille et tes atours à ton roi, petit prince.

La remarque de l'humain intervint alors. Resserrant ses fins doigts sur la main du haut elfe, il força celui-ci à le relâcher.

- Tu as entendu l'humain : on évite de s’écharper ou de jouer avec la nourriture, l'ami. Et je ne mange pas que les humains, demi-elfe, ajouta-t-il à l'attention de Lorandel, Les êtres de ta condition me vont aussi si tu veux tout savoir.

Riel afficha un sourire carnassier avant de retrouver son sérieux. Relâchant les doigts de Fiiriel, il s'avança près du groupe en maintenant une distance de sécurité. Inutile de commencer à les effrayer... du moins si ça n'était déjà pas fait.

- Je connais les sous-bois de Luël pour y avoir chasser. Ou plutôt traquer des êtres recherchés. Cela dit la forme sous laquelle je me déplaçais m'aidait grandement. Etant cloués au sol, à votre manière, je m'en remettrai donc à ceux qui s'y connaissent. En cas de besoin, je peux m'élever pour voir ce qui arriverait devant ou ... derrière nous.

Se raclant la gorge, le démon vit un vague salut de ma main avant de vriller ses yeux améthiste délavés sur le petit groupe.

- Au fait, je ne me nomme pas démon mais Riel. Je vous épargne mon nom complet fort long et compliqué.
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur

Narel, humaine, 24 ans, voyante
jouée par Azénor

Le soldat avait-il volontairement ignoré les interrogations concernant son identité ou n’avait-il pas compris que Brenna et elle cherchaient à connaître son nom ? Narel n’en fit pas grand cas et préféra se concentrer sur sa nouvelle compagne de voyage. Elle ignora le mouvement de recul de la brune et lui adressa un grand sourire rassurant, lui signalant ainsi qu’elle n’avait pas besoin de s’excuser.

Lorsque Brenna s’inquiéta de son manque d’armes, Narel ne fit rien pour la détromper. Elle semblait être une jeune femme agréable lui voulant du bien mais Narel ne faisait pas encore confiance aux différents membres de leur troupe. Si elle pouvait passer pour la petite humaine inoffensive et un peu stupide, elle n’allait pas s’en priver. Et puis, elle était vraiment jolie cette dague, elle était du plus bel effet avec sa longue cape de voyage.

« Oh ! Merci ! Elle est très belle ! Je te la rendrai à la fin de notre aventure, je ne voudrais pas que tu me prennes pour une voleuse. »

Elle l’observa durant un certain temps avec appréciation puis la glissa dans la ceinture de sa longue tunique avant de reprendre sa conversation.

« Je suis Narel, votre acolyte féminine ! »

Avec un regard un peu inquiet, elle observa l’échange entre l’elfe et le démon, à son grand soulagement, les deux créatures n’en vinrent pas aux mains.

« Ca risque d’être compliqué entre ces deux-là… Au moins, ils essayent de faire des efforts pour ne pas s’entretuer dès le premier jour. Deux personnes aussi puissantes risqueraient de faire des dégâts et on n’a vraiment pas besoin de ça ! »

Ils suivaient les indications de Lorandel à travers champs afin de rejoindre les bois de Lüel. Alors qu’ils empruntaient un embranchement au milieu des hautes herbes, Narel sentit un long frisson la parcourir.

« Attendez ! Je ne crois pas qu’on devrait prendre ce chemin. J’ai un mauvais pressentiment. »
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1067

Voir le profil de l'utilisateur
Brenna Aingeal, humaine, 25 ans, voleuse et don de guérison
Jouée par Steven

Quand Brenna tendit à Narel la dague qu’elle souhaitait lui donner, cette dernière la remercia en glissant le mot « voleuse » à la fin de sa phrase, ce qui inquiéta Brenna pendant une fraction de seconde. Savait-elle quelque chose sur sa vie ? Avait-elle eu une vision sur son cas ? La jeune femme ne voulait pas spécialement que ses compagnons d’aventure en sachent trop sur elle. Néanmoins, elle sourit à la voyante en lui proposant de garder la dague même après la fin de leur périple, comme souvenir. En avançant sur le chemin, elle se rassura en remarquant intérieurement que ses compagnons de route s’inquiéteraient sans doute plus du démon Riel que d’elle.

« - Je fais confiance à l’Elfe, répondit Brenna à la remarque de Narel sur Riel et le Haut Elfe. Après tout, ces êtres sont connus pour leur sagesse. Non ? On tente de se rassurer comme on peut. Au moins, leurs pouvoirs vont peut-être nous servir. » Ajouta-t-elle après avoir entendu Riel annoncer qu’il pouvait voler.

Alors qu’ils avançaient à un bon rythme au milieu des vertes étendues, Narel se figea à ses côtés. D’abord surprise, Brenna s’inquiéta ensuite de l’expression qu’affichait la voyante.

« - Comment ça, un mauvais pressentiment ? »

Elle releva les yeux vers les hommes du groupe avant de remarquer les hautes herbes bouger autour d’eux. Trop tard.

Brigand et sa bande de vils gueux
Joué par Steven

L’homme se glissait à pas feutrés entre les hautes herbes. Un de ses gars placé plus haut sur la chemin avait repéré au loin un « groupe de voyageurs », avait-il dit. Ils arrivaient droit sur eux. C’était leur chance. Depuis quelques temps, il n’y avait plus grand monde dans le coin, c’était donc l’occasion de se faire un bon pactole. Il avait aussitôt ordonné à sa bande de se camoufler dans les herbes le temps qu’ils passent sous leurs nez. Et à ce moment là, ils leur sauteraient dessus pour les dépouiller. Ça sera le coup du siècle, le brigand le sentait. Il sera respecté des autres bandes et son acte ne sera jamais oublié !

Ça y est, les voilà, songea-t-il, l’excitation lui montant à la gorge. Les silhouettes de ses victimes se dessinèrent derrière la végétation, ils n’étaient pas très nombreux, dommage, mais il s’en contentera. Il suffit d’un signal de sa part pour que ses sous-fifres jaillirent d’un coup des hautes herbes en poussant des cris de bêtes. Il se montra le dernier d’un pas triomphant alors que ses soldats encerclaient le groupe, le regard avide. Mais attendez ? Ce ne sont pas de simples voyageurs inconscients du danger ! Il repéra d’un coup d’œil un soldat, trois créatures non-humaines et ce qui ressemblait à des demoiselles de voyage. Son idiot de bras droit avait confondu des voyageurs avec un soldat et un démon flanqués de leurs petits copains ? Mais quelle bande de bras cassés ! Et ils osaient faire la grève de la faim pour qu’il les appelle « soldats » ? Un belle bande d’idiots.
Le brigand fit cependant comme si de rien n’était et s’avança devant le groupe d’inconnus. Ils allaient quand même les piller. Ils étaient tous à cran et déterminés à se battre pour n’importe quoi. Et puis, ils étaient en surnombre. Deux sur le soldat, au moins cinq sur le démon, idem pour les deux Elfes et le moins compétent sur les deux filles qu’ils pourraient garder comme esclaves. Oui, c’était bien, comme ça, il n’aurait presque rien à faire à part dérouler un beau discours et se satisfaire auprès des beaux morceaux de bonnes femmes qu’il y avait là.

« - Et bien mes amis, calmez vous, s’adressa-t-il à ses compagnons d’arme. Accueillons comme il se doit nos invités. Un sourire carnassier aux dents jaunis s’étira sur son visage. On fait une petite excursion sur mes terres ? Voyez-vous, ici, c’est mon royaume, et vous êtes tout droit venus dans la gueule du loup. Si vous voulez bien coopérer et nous donner tout ce que vous possédez, il n’y aura pas de blessés. Sinon… et bien, demandez à mes amis ce qu’ils en pensent. »

Nouveau rictus tandis que sa bande resserra l’étau autour du groupe en pointant leurs armes vers eux.
HRP:
 
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

La Cité Maudite [Quête - Ouvert à tous]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: L'Univers Alternatif,-