AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Visite de courtoisie [Euriell - Libre]

Nathanaël YaxleyMédicomage sur Skyeavatar
Messages : 338

Voir le profil de l'utilisateur
11 décembre 2009, Skye

Une pile de dossiers s'accumulait désespérément et irrémédiablement sur le bureau du jeune homme. Entre les interrogatoires, les pseudos réhabilitations et les différents tests qu'il lui arrivait parfois de pratiquer couplés de surcroît aux différentes arrestations, Nathanaël avait le choix dans ses lectures chaque nouvelle journée qu'il passait sur l'île.
Et dire que certains moldus trouvaient l'endroit agréable et mignon. Que n'aurait-il pas donné parfois pour pouvoir garder la même optique au sujet de l'îlot.

Fatigué, l'ancien Serdaigle était de jour en jour rongé par les regrets et les remords de ce qu'il faisait parfois subir à ceux qui passaient entre ses mains. Les félicitations dont on le gratifiait ajoutées aux compliments que nombre de ses collègues pensaient l'honorer étaient en fait autant de poignards acérés qui perturbaient de plus en plus son esprit.

La fuite aurait été tellement facile. Avant la mort de William, il avait longuement réfléchi à cette possibilité. Déraciner sa fratrie l'avait longtemps retenu. Pourquoi les aurait-il arraché à leur paisible vie uniquement pour un oncle qui visiblement n'avait de rancoeur qu'à son égard ? Et leur imposer son décès lui avait semblé tout aussi cruel. Il n'était visiblement pas assez courageux pour ça non plus d'ailleurs. N'était-il pas devenu médicomage parce qu'il craignait la mort non seulement pour les siens mais également pour lui même ? Cette crainte ne s'était-elle pas accentuée avec le décès de William ?

Toutefois, malgré la peur des représailles, suite aux remarques répétées et acérées de Jeremiah et aux demandes de ses soeurs qui ignoraient tout de la véritable raison du décès de leurs parents, Nathanaël avait-il entamé une procédure visant à rétablir leur propre nom et non plus celui de leur oncle qui n'ayant, à l'évidence, pas pu mettre la main sur la fortune de leur père, n'avait plus vraiment de raison de vouloir voir le garçon qu'il détestait porté son nom. En cas de chute, les Morgenstern serait clairement impacté et Nathanaël attendait avec impatience la lettre lui restituant sa véritable identité. Oh, bien sûr, elle n'avait rien à envier à celle de son oncle. Les Yaxley n'avaient pas vraiment eu un beau rôle dans la guerre contre Voldemort...

Regardant l'horloge, Nathanaël soupira. Il était l'heure pour lui de délaisser sa paperasse pour accueillir Euriell Flatrez. Magistrate, elle avait soumis l'idée de venir voir de ses yeux l'île si réputée. En guise d'accueil, Nathanaël avait été tout désigné comme s'il n'avait pas déjà assez de travail comme ça sans avoir besoin de jouer le guide touristique au musée des horreurs !

Se levant, il gagna rapidement les niveaux supérieurs. Une fois arrivé au rez-de-chaussée où se trouvait l'accueil officiel de l'établissement qui voulait entretenir sa parfaite devanture, il s'adressa brièvement au réceptionniste pour s'enquérir de ce que leur invitée ne soit pas déjà arrivée. Ce dernier venait de lui répondre par la négative lorsqu'une femme dans la quarantaine fit son apparition, se dirigeant vers lui.

- Madame Flatrez ?, questionna-t-il d'un ton égal mais froid qu'il utilisait habituellement au dehors des murs du manoir, Bonjour, je suis Nathanaël Morgenstern. C'est moi qui vous accompagnerait dans votre ... visite.

Le dernier terme lui semblait fort mal approprié mais il ne s'y attarda guère et esquissa un sourire poli envers la magistrate.


Nathanaël Lysander Yaxley
To be Loved is to be the one destroyed
Euriell FlatrezMagistrateavatar
Messages : 17

Voir le profil de l'utilisateur
Euriell avait déjà entendu plusieurs fois parlé du projet Mémo-rise, mené par la célèbre psychomage Meredith Kane.
Cela faisait maintenant plusieurs semaines que la magistrate s'était penchée dessus afin d'en savoir plus, et il était certain qu'il la laissait plus que dubitative...
Elle ne pouvait qu'admettre que les intentions de la psychomage étaient, dans le fond, parfaitement honorables. Qui ne rêverait pas d'un monde où tout le monde cesserait enfin de s'entre-tuer pour un rien, où chacun n'aurait qu'à se focaliser sur les faits et événements positifs de son existence afin d'en évincer toute la noirceur ? Qui ne rêverait pas, tout simplement, d'un monde de paix ?
Le projet Mémo-rise rendait cette éventualité possible, et Euriell ne demandait que cela... un monde dans lequel son fils pourrait grandir et s'épanouir sans aucune appréhension, sans aucune crainte.

Et pourtant, comme tout ce qui concernait le programme du FREE et de ses partisans, le doute persistait dans l'esprit d'Euriell face aux méthodes employées... Trop brutales, trop radicales, trop intrusives...
Elle ne comprenait pas non plus qu'une communauté puisse à ce point vouloir voir s'effondrer les projets pourtant tout à fait louables de Leopold Marchbank, au point que ce dernier soit contraint de mettre en place des mesures aussi drastiques et autoritaires. Leurs actions ne faisaient-elles pas qu'empirer les choses, comme ce terrible attentat survenu il y a à peine plus d'un mois ? Espéraient-il réellement se faire entendre de cette manière ? Pensaient-ils se montrer plus dignes de confiance que le Premier Ministre auprès des personnes qui doutaient de lui ?

Non, définitivement, Euriell ne savait plus que penser... Tout ce qu'elle voyait, c'est que cet attentat n'avait fait que rendre son travail plus pénible encore, lui avait imposé d'appliquer des sanctions toujours plus lourdes que les précédentes, au point qu'elle peinait à en dormir la nuit.

C'est pour cette raison que la blonde avait sollicité le Ministère afin d'obtenir l'autorisation de visiter le mystérieux laboratoire de Skye. Elle voulait en savoir plus sur le projet Mémo-rise,ainsi que sur les recherches et tout autres travaux qui s'opéraient sur l'île.
Elle avait besoin de continuer à croire en Leopold Marchbank, à avoir confiance en ceux pour qui elle travaillait et apportait son soutien.

C'est donc de sa démarche toujours aussi gracieuse qu'Euriell s'avança vers l'accueil du laboratoire dans son tailleur blanc impeccable, sa toilette raffinée comme à son habitude.
Un jeune homme l'interpella, apparemment chargé de lui faire faire le tour des lieux.

- "Monsieur Morgenstern...", le salua-t-elle d'un sourire sobre mais courtois en lui tendant une main délicate. "Je vous remercie de m'accueillir en ces lieux, je suis particulièrement curieuse de découvrir ce qui se passe entre ses murs...", poursuivit-elle de sa voix douce et posée. "Soyez rassuré, je tâcherai de ne pas prendre trop de votre temps."


Nathanaël YaxleyMédicomage sur Skyeavatar
Messages : 338

Voir le profil de l'utilisateur
La femme qui lui faisait face avait dans la quarantaine. Elégante et distinguée, elle lui sourit sobrement et poliment tout en le saluant à son tour.
Son envie de satisfaire sa curiosité quant à ce qui se passait dans ses murs l'intrigua et le mit légèrement sur ses gardes. Skye recelait nombres d'horreurs. Il y avait des choses que la société sorcière pouvait savoir et puis tout ce qui lui était interdit d'accès.

Euriell Flatrez avait beau être magistrate pour le ministère, elle n'avait visiblement pas toute la confiance du gouvernement pour avoir accès au revers de l'édifice. Après tout ses supérieurs lui avaient bien dit de la laisser avoir accès aux infrastructures tout en se montrant particulièrement évasif et en dissimulant les endroits les plus discutables.

D'un signe ample de la main, Nathanaël l'invita à passer devant lui.

- Je vous en pries., lui fit-il avec la froideur et la politesse calculées qu'il affectait toujours, C'est un plaisir de vous servir de guide. Aussi prenez tout le temps que vous jugerez nécessaire pour découvrir notre modeste établissement.

En vérité, le jeune homme était loin de se sentir d'âme aussi généreuse en ce qui concernait son temps. Il passait déjà un nombre conséquent d'heures sur l'île sans avoir besoin d'y voir son temps rallongé parce qu'il avait du jouer les baby-sitters avec une femme du ministère. Lui-même avait des dossiers à traiter et il ne comprenait vraiment pas pourquoi sa hiérarchie n'avait pas cru bon d'envoyer l'un des chargés de communication du lieu. Edouard Humfrey aurait clairement pu faire l'affaire. L'homme était plus proche en âge de leur visiteuse et il savait se montrer beaucoup plus empathique et charmeur que lui-même ces derniers temps. Bien sûr, Humfrey était aussi un vrai moulin à paroles imbu de sa personne de surcroît.

- Par où souhaitez-vous commencer, madame Flatrez ? Je penses qu'il serait opportun que vous ayez une vision des prisonniers à leur arrivée ici peut-être. Cela vous permettra de voir davantage en quoi le programme mémo-rise est une bonne chose.

La manoeuvre visait également à l'occuper le plus de temps possible avant qu'elle ne vienne à se poser des questions notamment sur le fameux niveau -3 qui n'était décidément que le sommet de l'icerberg en ce qui concernait les maltraitances et monstruosités qui étaient pratiquées dans ce lieu.


Nathanaël Lysander Yaxley
To be Loved is to be the one destroyed
Euriell FlatrezMagistrateavatar
Messages : 17

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque le jeune médicomage l'invita gentiment à avancer, Euriell le remercia d'un hochement de tête avant d'ouvrir la marche.

- "Merci infiniment", glissa-t-elle doucement avant de s'élancer dans les couloirs du laboratoire en prenant grand soin d'examiner les lieux en détails. "Je serais en effet ravie d'en apprendre plus sur ce projet qui a piqué mon intérêt... C'est un programme particulièrement audacieux, il faut bien le dire...!"

Et "audacieux" était un piètre mot pour qualifier les recherches de Meredith Kane...!
Cependant, la blonde prit grand soin de ne laisser transparaître aucun signe d'hésitation ou de doute dans sa voix afin que le jeune homme ne se mette pas sur la défensive.
Non pas qu'elle s'attendait à repartir d'ici en connaissant sur le bout des doigts tout ce qui se passait entre ces murs.. Après tout, si cet endroit faisait si peu parler de lui, et si elle avait eu tant de mal à obtenir cette autorisation, c'était probablement pour une bonne raison...! Pour autant, elle comptait bien rentrer chez elle avec un maximum d'informations, car ce n'était probablement pas demain la veille qu'elle aurait l'occasion de remettre les pieds dans la mystérieuse prison...!

- "Vous parliez donc de l'arrivée des prisonniers ? Je présume que ces personnes ont rapidement droit à un suivi psychologique afin qu'ils prennent conscience de leurs actes et de pouvoir les guider sur le droit chemin ? Comment cela se passe-t-il jusqu'à présent ?"

Euriell essayait de modérer le flux de questions qui ne demandait qu'à s'extirper de ses lèvres carmin, mais ce n'était pas tâche facile... Pourtant, elle ne devait pas se montrer trop curieuse ni trop impatiente, et c'est pourquoi elle s'efforçait de parler de son ton calme et posé habituel.
Pour une raison qu'elle ignorait, cet endroit la mettait mal à l'aise... Comme trop parfait et bien à tout point de vue pour que ce soit réel...

Mais ce qui était certain, c'est qu'Euriell n'était pas le genre de femme à baser son jugement sur un simple ressenti ou quelques rumeurs lancées très certainement par quelques opposants du FREE qui souhaitaient comme toujours nuire à l'image du parti.

C'est donc suite à ses propres observations et investigations que la magistrate comptait se forger un avis sur l'île de Skye, et sur le traitement qui était administré à ces prisonniers dont une partie se trouvait peut-être ici de son fait...


Nathanaël YaxleyMédicomage sur Skyeavatar
Messages : 338

Voir le profil de l'utilisateur
La magistrate qu'il était chargé d'accompagner le remercia poliment avant de le suivre.
Il n'avait guère reçu d'ordre trop détailler. C'était un peu propre à Skye. Si vous ne posiez pas de questions, vos consignes restaient floues et vous pouviez aussi bien effectuer le bon choix qu'une malencontreuse décision que vous payeriez cher. Toutefois, il en allait de sa propre survie de ne point lui montrer l'étage où se trouvait les plus mal en point de leurs pensionnaires.

Alors qu'ils avançaient, il la vit brièvement jeter des regards dans toutes les directions, prenant visiblement note mentalement de tout ce qu'elle voyait. Face à cette attitude, Nathanaël se félicita de ne pas s'être montré trop confiant. Nombreux étaient ceux travaillant avec le ministre mais soutenant une toute autre cause ou cherchant tout simplement à arracher des informations compromettantes qui viseraient à les faire se hisser dans la hiérarchie qui gravitait autour du dictateur.

- Serions-nous sous le coup d'accusation, madame la magistrate ?, la questionna-t-il avec un léger sourire qui se voulait amusé.

Une parade et beaucoup d'hypocrisie, voilà tout ce qu'il lui servait.

Lorsqu'elle embraya sur plusieurs questions qu'elle semblait parvenir à contenir à grande peine de sortir toute à la suite de sa bouche, le médicomage se fit d'autant plus méfiant même s'il n'en laissa rien paraitre.
Restant professionnel et ne souhaitant clairement pas éveiller le doute chez leur invitée, il reprit son chemin calmement.

- Effectivement, les prisonniers sont suivi dès leur arrivée par des médicomages. L'idée est de pouvoir sonder leur état d'esprit et ainsi adapter sa réinsertion selon sa psychologie. Certains patients ne regrettent pas les actes qui les ont menés ici et n'ont pas encore travaillé sur eux à ce sujet.

Passant devant une salle où on apercevait par la fenêtre sans teint l'un de leur psychomage face à un détenu, il s'arrêta une minute en l'invitant poliment à jeter un coup d'oeil. Comble de la chance - où ce qui avait été arrangé pour que ça le soit -, les patients présents à l'étage aujourd'hui faisaient partie des plus calmes de l'établissement.

- Cet homme que vous voyez est ici depuis un gros mois. Nous le suivons depuis tout ce temps. A chaque étape de sa réinsertion, la psychomage qui l'a accueilli poursuit sa tâche à ses côtés.

Lui faisant face, Nathanaël attendit quelques minutes, le temps à la femme d'analyser et d'assimiler ce qu'il venait de lui expliquer.

- Des questions ?


Nathanaël Lysander Yaxley
To be Loved is to be the one destroyed
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Visite de courtoisie [Euriell - Libre]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Une Petite Visite de Courtoisie" [Libre]
» Une simple visite de courtoisie ? [Jia Li]
» Une visite mouvementée [Trystan - Libre]
» - Event IV - Visite de Courtoisie
» WAB: visite de courtoisie chez nos voisins strasbourgeois en août

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs, :: Iles d'Ecosse-