AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Teenage dream [PV Andrew]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
Samedi 18 décembre 2009

Sasha s'était préparée avec un soin tout particulier. Elle faisait toujours attention à son apparence et consacrait chaque matin de longues minutes à coiffer ses cheveux, et parfois même à se maquiller un peu. Elle faisait bien sûr attention à ne pas se transformer en panda comme certaines filles de son année, Merlin merci ! Elle avait bénéficié des conseils de maquilleurs professionnels lors de son shooting photo pour Swann, et elle veillait à toujours les mettre en application. Ils lui avaient expliquer comment se maquiller pour ne pas avoir l'air maquillé, un concept qui lui avait paru saugrenu à l'époque mais qui lui était bien utile les matins de mauvaise mine. La jeune fille termina donc d'appliquer un peu d'anti-cernes supplémentaire sous ses yeux clairs et se recula d'un pas pour jauger l'ensemble de son reflet avant de s'adresser un sourire satisfait.

Elle avait prévu de passer la fin d'après-midi avec Andrew. C'était une idée du Gryffondor. Il l'avait attrapée la veille alors qu'ils descendaient du Poudlard express et lui avait proposé une sortie au Winter Wonderland, la fête foraine éphémère qui se tenait en plein cœur de Londres, se plaignant de ne pas l'avoir vue du trimestre. Il y avait une raison à cela, qui était que Sasha l'avait évité tout le trimestre pour s'épargner la peine de le croiser avec Abigail. Le perspective de se retrouver seule avec son ami pour plusieurs heures, en dehors de l'école, ne lui déplaisait pas, aussi s'était-elle empressé d'accepter. Ils avaient du temps perdu à rattraper.

Sasha posa un bonnet beige, assorti à son écharpe, sur ses cheveux bruns, mit quelques goutes du parfum que sa mère lui avait offert pour son anniversaire, aux sous-notes de jasmin, attrapa son sac et sortit de sa chambre.

"J'y vais ! cria-t-elle en passant devant la cuisine, à plus tard ! Elle ne fut pas assez rapide puisque sa mère apparut avant qu'elle n'ait fini d'enfiler sa deuxième bottine.
- Fais attention à toi, répéta-t-elle pour ce qui devait être la onzième fois aujourd'hui. Et n'oublie pas tes gants. Sasha attrapa les gants gris que sa mère lui tendait. Gris ! Ça n'allait pas du tout avec son écharpe et son manteau, hors de question qu'elle les porte. Et je t'attends à vingt-heures, maximum, c'est compris ?"
- Oui, répondit Sasha sans masquer son agacement. Je peux y aller ?
- Vas-y, amuse toi bien..."

Sasha claqua la porte sans attendre que sa mère ait terminé de parler et descendit avec empressement les quelques marches jusqu'au trottoir. Elle se dirigea vers la station de métro la plus proche d'un bon pas, bien qu'elle soit partie en avance sur l'horaire prévu. Elle ne voulait surtout pas être en retard. En attendant le métro elle consulta le plan à la recherche de la station où elle devait retrouver Isobel Lavespère le lendemain midi. La chargée de communication lui avait proposé un brunch pour discuter de son stage. Elle avait terriblement hâte d'y être.

Elle se demandait s'il était normal qu'elle soit plus stressée par cet après-midi avec son meilleur ami que par son rendez-vous avec Miss Lavespère. Sans doute que non. Mais elle savait ce dont il serait question demain, elle savait qu'elles parleraient de son stage, peut-être de ses études, et qu'elle devrait faire bonne impression. C'était simple, finalement. Avec Andrew tout était beaucoup plus compliqué. Elle aurait voulu pouvoir faire comme avant, ne pas se poser de question et simplement profiter, mais elle n'y parvenait plus. Elle n'osait plus être aussi proche d'Andrew qu'elle avait pu l'être. Il n'y avait pas si longtemps elle aurait pu lui prendre la main sans la moindre gène, maintenant ce geste lui paraitrait déplacé. Et elle ne savait pas si c'était dû au fait qu'Andrew avait maintenant une petite-amie, ou au fait que ses sentiments à l'égard du Gryffondor avaient changé. Peut-être un peu des deux.

Sasha arriva au point de rendez-vous, à l'entrée du Winter Wonderland, avec plus d'un quart d'heure d'avance. Elle observa les gens aller et venir, entre amis, en famille, en couple, et se demanda si elle ne devrait pas acheter leurs tickets maintenant. Cela leur éviterait de faire la queue plus tard. Et elle ne voulait pas qu'Andrew l'invite. Il était suffisamment chevaleresque dans son genre pour insister et elle n'y tenait vraiment pas. Les choses étaient suffisamment compliquée comme ça sans donner à ces retrouvailles des allures de rendez-vous galant.

La jeune fille s'approcha donc du guichet et acheta deux entrées "moins de dix-huit ans", ce qui lui valut un sourire attendri du caissier. Ses tickets en main, elle recommença à guetter l'arrivée du Gryffondor et sentit son cœur faire un bon dans sa poitrine quand elle l'aperçut enfin. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il approchait et elle sentit tout son stress s'envoler pour laisser place à la joie de retrouver Andrew. Elle savait qu'elle était trop contente de le voir, sans doute plus que lui ne l'était, mais tant pis, elle essaierait de profiter de ce moment sans penser à ce qu'elle ressentait, sans penser à Abigail, sans penser à rien.

"Salut, l'accueillit-elle avec un grand sourire. J'ai nos tickets, ajouta-t-elle en agitant les deux coupons roses sous le nez de l'intéressé. Tu me dois une barbapapa ! On y va ?"

Les deux adolescents entrèrent dans l'immense fête foraine et Sasha promena son regard autours d'elle, émerveillée. La nuit commençait à tomber et tous les manèges et les stands étaient couverts de guirlandes lumineuse, donnant au lieu une atmosphère féérique et festive.

"Alors, quoi de neuf ? s'enquit-elle alors qu'ils se dirigeaient machinalement vers le labyrinthe de glace. Quelles sont les dernières nouvelles dans la vie d'Andrew Dubois ?"



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
Andrew était heureux d'être un peu à Londres, chez les parents de sa mère. Il n'avait rien contre ses parents, qu'il rejoindrait plus tard - chez sa mère pour Noël, son père pour le Nouvel An - mais ils vivaient en Cornouailles tous les deux, sa mère dans une petite ville, son père dans le village sorcier de Flaquemare. On faisait vite le tour des deux et même s'il pouvait retrouver ses copains d'enfance chez sa mère, il était bien content d'être à Londres pour quelques jours, avec ses grands-parents qui le laissaient sortir - couvre-feu à vingt-heures quand même - et il comptait en profiter un peu. Il allait voir Gowan, qui vivait à l'extérieur de la capitale mais avait un train de banlieue qui l'amenerait. C'était vraiment cool et ils se sentaient un peu adultes, comme ça. C'était bien plus drôle que l'ambiance pesante de Poudlard ces derniers temps, avec la suite des attentats... Bref, il préférait ne pas y penser. Il préférait largement concentrer son attention sur des choses bien plus positives, comme ses copains par exemple... ou ses copines. Il avait attrapé Sasha hier à la sortie du train parce qu'ils ne s'étaient presque pas vus du trimestre.

C'était presque incompréhensible : Poudlard n'était pas si grand ! Mais les choses avaient été compliquées, avec l'affaire Ana Sorden du côté de Sasha et puis de son côté à lui, il avait pris la tête de l'équipe de Quidditch de Gryffondor, ce qui lui demandait du temps et de l'énergie (il devait s'occuper des entraînements, les planifier, gérer les stratégies, gérer ses joueurs, les matches...) et puis la quatrième année était montée en niveau sur le plan scolaire, sans parler de sa relation avec Abigail qui lui mobilisait une partie de son temps (et de son cerveau). Bref, les mois étaient passés à toute vitesse, avec tout ce qui se passait dehors en plus... Décembre était arrivé et il avait réalisé qu'il n'avait pas eu de temps pour sa meilleure amie, alors que son anniversaire arrivait. Ses grands-parents lui avaient parlé de cette fête foraine cet été et il avait sauté sur l'occasion de se rattraper. Il se sentait un peu coupable, pour être tout à fait honnête. Il avait l'impression de ne pas avoir été un très bon ami ces derniers temps. Alors aujourd'hui, bien décidé à se rattraper, il était sorti dans Londres pour lui acheter un cadeau d'anniversaire. Il admettait qu'il avait eu du mal à trouver - ce n'était pas facile dis donc, de trouver des cadeaux à des filles - mais il était plutôt content du résultat et sa grand-mère avait validé donc cela devrait aller. Il avait songé à demander son avis à Aby puis s'était dit que c'était peut être un peu délicat, même s'il offrait ce cadeau sans arrière-pensée.

Il avait pris le métro jusqu'à Hyde Park pour rejoindre la fête foraine et était sorti dans la foule, guettant Sasha. Il aperçu cette dernière, sous un bonnet beige et lui adressa un grand sourire et un signe de la main alors qu'il s'approchait d'elle. Il était vraiment content de la voir, elle lui avait manqué ce trimestre. Il secoua la tête avec un sourire quand elle annonça qu'il lui devait une barbapapa et il leva la main comme pour jurer.

- Et une boisson avec pour mademoiselle ! Tu vas bien ? lança-t-il alors qu'ils commençaient à marcher pour rentrer dans la fête foraine.

L'endroit était beau, éclairé par les lumières vives des manèges et par des guirlandes, donnant une atmosphère très particulière à l'endroit. Un mélange de cris et de rires résonnait dans l'endroit et Andrew se sentit immédiatement d'excellente humeur. Il adorait les fêtes foraines, surtout les manèges à sensation (c'est bien pour cela qu'il prenait des risques énormes sur son balai, ce qui faisait hurler sa mère). Il suivit Sasha dans l'endroit, elle avait l'air de connaître un peu plus que lui.

- Je prépare à fond le prochain match contre Serdaigle, annonça-t-il avec beaucoup de sérieux. Ils sont excellents cette année, Hawk, leur nouvel attrapeur, il a un sacré talent. Je veux absolument les battre et remporter la Coupe cette année ! Tu vois, fit-il en se grattant la nuque, comme j'ai été nommé alors que je ne suis qu'en quatrième année, j'ai l'impression que je dois faire mes preuves encore plus. Je me mets la pression, j'aimerais bien un palmarès comme celui de Jeremy Baker, continuer à dorer le blason de Gryffondor en Quidditch. On a une bonne équipe, je sais qu'on peut le faire mais... 'fin, ça suffit pas forcément. Tu sais, mon père ne l'a gagnée qu'une fois, je crois que c'est un regret. Il a gagné deux fois la Coupe d'Europe, une fois la Coupe du Monde, mais non, il regrette encore de n'avoir pas fait de doublé à Poudlard, fit-il en riant.

Il en parlait encore. Même sa mère en parlait encore, c'était l'époque où ils étaient ensemble.

- Enfin, je vais pas t'embêter avec ça ! Tout le monde me dit que je suis pénible. Et puis, c'est ton jour à toi, aujourd'hui, ajouta-t-il en lui donnant un léger coup d'épaule alors qu'ils marchaient. Joyeux anniversaire, mémé, conclut-il avec un immense sourire. J'ai même un cadeau !



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha ne fut pas vraiment surprise d'entendre Andrew lui répondre en commençant par lui parler de Quidditch. Quelque part, c'était rassurant. Cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas parlé, juste tous les deux. Ils se croisaient rapidement dans les couloirs mais elle trouvait toujours un prétexte pour ne pas s'attarder -et elle avait rarement besoin de mentir, elle s'infligeait un emploi du temps assez rigoureux. Ils avaient aussi quelques cours en commun, mais Andrew n'était pas vraiment du genre à se mettre au premier rang, et il restait avec ses amis. Sasha était souvent assise toute seule, elle aimait dire que c'était parce qu'elle se concentrait mieux ainsi. Ce n'était pas tout à fait la seule raison. Leur dernière véritable conversation remontait surement à quelques semaines, voire mois, pourtant elle était certaine qu'elle avait démarré de la même façon, par du Quidditch. Cela l'agaçait, parfois, avant, mais aujourd'hui elle était contente de retrouver cette vieille routine.

"Vois les choses du bon côté, tu seras capitaine pendant quatre ans, répondit-elle avec un sourire encourageant. Vu comme tu te débrouilles pour le moment, je pense que tu auras largement de quoi faire un doublé, peut-être même deux ! Si tu pouvais laisser une victoire à Serpentard de temps en temps par contre...reprit-elle avec une moue suppliante. Nos bannières me demandent des heures de travail, elles méritent d'être exposées le temps d'une soirée pour célébrer notre victoire !"

Elle s'investissait beaucoup dans le club des supporters de sa maison, dont elle était co-présidente. Elle hésitait à sacrifier cette activité l'année prochaine, au profit du club des arts et du club de duels. Elle avait peur de se disperser mais n'arrivait pas à déterminer quelle activité lui apportait le plus. Ni laquelle serait la plus appréciée par de futurs recruteurs à sa sortie de Poudlard. Elle allait clairement devoir se renseigner là-dessus.

"Les gens osent dire ça ? s'indigna-t-elle quand Andrew lui avoua qu'il était parfois jugé pénible à toujours parler de Quidditch. Tu sais bien que je ne me le permettrais jamais ! assura-t-elle en riant. Elle était certainement celle qui le charriait le plus à ce sujet, n'étant vraiment pas une fan de Quidditch. Elle abandonna son rire moqueur et fronça les sourcils, intriguée, quand son ami poursuivit en expliquant que c'était son jour à elle, aujourd'hui. Elle ne pensait pas qu'il s'en serait souvenu. Merci, répondit-elle avec un sourire sincère quand il lui souhaita un joyeux anniversaire. Jeunot !" ajouta-t-elle pour la forme.

Toute la journée elle s'était demandée s'il allait lui souhaiter ou non, en essayant de ne pas se faire de faux espoirs. Elle aurait compris qu'il oublie, après tout ils n'étaient plus aussi proches qu'avant. Elle lui en aurait probablement voulu un peu, mais elle aurait compris. Le fait qu'il s'en souvienne la touchait réellement et elle se sentait déjà d'humeur bien plus légère. Elle n'aurait pas dû y accorder tant d'importance. Parce que ça ne changeait rien. Andrew se souvenait de son anniversaire parce qu'ils étaient amis. C'était tout. Mais c'était plus fort qu'elle, cela la rendait vraiment heureuse.

"Oh merci beaucoup ! s'exclama-t-elle avec un immense sourire quand il ajouta qu'il avait même prévu un cadeau. Ça y est, son cœur venait d'exploser de joie. Et ses yeux brillaient au moins autant que le stand de pommes d’amour qu'ils venaient de dépasser. Tu n'étais pas obligée, c'est gentil."

Elle avait envie de le serrer dans ses bras. Juste une étreinte, purement amicale, pour le remercier. Elle appréciait réellement qu'il ait pensé à elle alors qu'elle avait été si distante récemment. Un an plus tôt elle l'aurait fait, elle l'aurait pris dans ses bras comme elle l'avait déjà fait maintes fois. Pourtant elle n'en fit rien. Les choses avaient changé maintenant.

"Tu vas avoir du mal à faire mieux que ma mère : "Théorie des stratégies de défense magique" et "Les Grands Sorciers du XXe siècle, Tome II", lança-t-elle en riant. Bon, j'avoue, je les avais demandés, confessa-t-elle. Je te les prêterai, si tu insistes tant ! ajouta-t-elle en riant, anticipant les commentaires de son ami sur ses choix de cadeaux d'anniversaire.



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
- C’est vrai, tu as raison ! acquiesça Andrew avec enthousiasme lorsque Sasha lui fit remarquer qu’il serait capitaine durant quatre ans. Enfin, si on ne me reprend pas le badge !

Ce genre de choses arrivait rarement mais savait-on jamais ! Cela serait sûrement la plus grande humiliation de sa vie, il n’aurait plus qu’à quitter Poudlard pour aller travailler chez Buck’s Fried Chicken. Puis il se ferait virer parce que dépressif et il finirait sous le London Bridge à manger des rats. Puis il mourrait seul, malheureux et racontant à ses camarades de galère la belle époque où il était Capitaine de Quidditch de l’Équipe de Gryffondor. Tout ça pour un badge retiré, oui, tout à fait. En tout cas, il comptait bien le conserver, quitte à être sage, à faire ses devoirs même, de temps en temps et à ne pas répondre aux professeurs. Sa mère disait tout le temps que son père avait su le conserver, donc, normalement, il ne devrait pas y avoir trop de risques. Andrew était très fier de de ce badge, très fier de cette nomination si jeune et il comptait bien l’honorer. Il était fier d’être un Gryffondor et c’était important pour lui de mener son équipe à la victoire pour faire briller l’écusson de sa maison. Son père avait un trophée à son nom dans la salle des Trophées et bien Andrew en voulait un aussi. Voire deux. Sasha lui assurait d’ailleurs qu’il était capable de faire un doublé et il lui retourna un grand sourire.

- C’est gentil, j’espère bien ! Il faut que notre Attrapeur se renforce un peu mais… je pense qu’il a les capacités. Je t’ai déjà dit que mon père a découvert Harry Potter sur le plan du Quidditch ? Oui, il lui avait dit. Au moins quatre ou cinq fois. Bon, je ne pense pas que Chuck soit le prochain Harry Potter mais sait-on jamais, je ne prends pas de risques. Il avait plein d’idées pour l’entraînement. Plein. Trop même. Héhéhé, si vous voulez votre victoire, mes petits serpents, il va falloir venir la prendre vous-même ! Il avait eu un air victorieux presque insupportable en disant cela. Le départ de McGowan est une grosse perte sur le plan technique, c’est bien dommage… Mais bon, pour toi, je veux bien faire un effort. On vous laissera gagner un match. Un seul, hein !

Il n’allait quand même pas saboter la Coupe, pas le Noble Art du Quidditch ! Cela serait véritablement criminel.

- Oui, les gens osent dire ça ! reprit-il avec ferveur, quand bien même il avait perçu le sarcasme derrière les mots de son amie. Je sais bien, ma Sasha, toi, tu es une amie fidèle ! Quand je gagnerai la Coupe du Monde de Quidditch, je te mettrais dans mon discours de remerciement si tu veux tout savoir !

Les rumeurs disaient qu’il était monomaniaque, Andrew disait simplement qu’il était passionné. Heureusement, il avait trouvé des amis aussi férus que lui, enfin certains, et pour les autres… Et bien ils étaient habitués depuis le temps et il essayait même de faire des efforts à certains moments ! Bon, pas une veille de match, une avant-veille de match, un lendemain de match ou, évidement, un jour de match mais il voulait bien le reste du temps ! Il ne pensait pas qu’au Quidditch. Tiens, il avait même pensé à l’anniversaire de Sasha !

- De rien, c’est normal ! assura-t-il. On ne va pas oublier l’anniversaire de notre grand-mère nationale !

Elle avait un an de plus que la plupart d’entre eux, puisqu’elle était née en décembre de l’année précédent la leur et Andrew ne se lassait jamais de la taquiner à ce sujet. Il fallait bien, après tout ! En plus, elle était tellement sérieuse et ce, depuis toujours, que cela ne faisait que renforcer son image d’adulte. Lorsqu’elle lui annonça ses cadeaux, il roula d’ailleurs des yeux, dans une expression se rapprochant de « Qu’est-ce que je disais ! ». Se faire offrir des livres pour son anniversaire, quelle drôle d’idée ! Pire, des livres sérieux ! Pas des romans cool d’aventures, non non ! Décidément, il ne comprendrait jamais son amie sur ce point. Comment pouvait-on prendre plaisir à lire de tels pavés ? Pour les cours c’était utile, certes, et encore… Pour son anniversaire à lui, il comptait bien demander un nouveau balai, et pas n’importe lequel : le dernier de chez Cosmos (même si son père détestait Cosmos maintenant. Il volait désormais en Rigby.)

- Le suspens est insoutenable ! lança-t-il avec emphase quand Sasha proposa de lui prêter ses livres. Ne me dis surtout pas, je n’ai toujours pas commencé le tome I des grands sorciers du XXe siècle, fit-il mine de confesser. Et il n’était pas prêt de le faire. Il devait déjà finir la saison radio de Game of Brooms et c’était prenant ! Bon du coup, le mien n’est pas un bouquin, désolé, c’est sûrement moins bien ! Il lui tira la langue.

Un peu maladroitement, il sortit une petite boite de la poche de son caban, un peu mal emballée. Il avait eu du mal à trouver, notamment parce que cela faisait longtemps qu’il n’avait pas parlé longuement avec son ami, aussi ne s’agissait-il pas d’un cadeau « d’actualité », dont l’idée aurait pu surgir de l’une de leurs récentes conversations. Il était resté dans un terrain plus classique mais c’était difficile de trouver un cadeau pour une fille, il trouvait - qu’on ne lui parle pas de sa recherche de cadeau pour Aby, c’était une catastrophe - aussi avait-il demandé un peu son avis à sa grand-mère. Il était un peu nerveux lorsqu’il lui tendit, cela se vit dans la manière qu’il eut de se gratter légèrement la nuque.

- J’espère que ça te plaira, quand même, au piiire, on courra jusqu’à Fleury&Botts pour trouver le dernier exemplaire de « Théories magiques super compliquées affectionnées par Sasha » !

Dans la boite petite boite se trouvait un bracelet tressé assez simple, de quatre couleurs : vert émeraude, doré (pour Serpentard, évidemment), argent et un violet aubergine assez foncé. Il l’avait trouvé joli, pas trop froufroutant - c’est-à-dire que Cindy pourrait porter - alors il espérait que c’était le genre de Sasha. Pour le fermoir, c’était une toute petite boule dorée, que l’on glissait dans une encoche en forme de nuage : c’était le détail subtil, attention.



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
"J'espère que tu me dédieras au moins un paragraphe en entier ! rétorqua l'adolescente, amusée, quand son ami assura qu'il la mentionnerait dans son discours de remerciement quand il gagnerait la coupe du monde de Quidditch. D'ailleurs tu devrais me laisser l'écrire, ce discours. Je te promets de faire quelque chose de grandiose ! Elle relisait déjà ses devoirs d'histoire de la magie, alors elle pourrait bien revoir ses discours de remerciement. Tu m'embaucheras comme agent si le Ministère de la Magie ne veut pas de moi ?"

Il aurait bien besoin de quelqu'un pour planifier ses interviews et gérer la partie relations publiques quand il serait un célèbre joueur de Quidditch ! Non pas qu'elle doutait des capacités d'organisation de son ami -elle ne se permettrait pas- mais Andrew n'avait jamais été le meilleur quand il s'agissait de rendre les devoirs dans le temps ou de se tenir à un planning de révision. Elle lui en avait préparé un, à la fin de la première année, et il avait pris du retard après seulement une demi-journée ! Sasha fut d'ailleurs impressionnée, et réellement touchée, de voir qu'il s'était souvenu de son anniversaire. Cette année, contrairement aux précédentes, elle ne le lui avait pas rappelé chaque matin pendant pendant les trois dernières semaines, et pourtant il s'en était souvenu.

Cet effort était déjà une preuve d'amitié bien suffisante pour la jeune fille, mais Andrew l'impressionna encore davantage en lui annonçant qu'il avait un cadeau pour elle. Sans qu'elle ne comprenne exactement pourquoi, elle se sentait un peu gênée. Sa gêne était visiblement partagée, à voir la nervosité de son ami qui tenta de détendre un peu l'atmosphère en se moquant gentiment de ses autres cadeaux d'anniversaires.

"Je ne dis plus rien, je ne voudrais surtout pas gâcher ta lecture ! assura-t-elle avec un sourire. Mais traite-moi encore de grand-mère et je te raconte tout le passage sur Carlotta Pinkstone, un de mes chapitres préférés ! poursuivit-elle, menaçante. Et je suis sûre que c'est encore mieux qu'un livre !" répondit-elle à ses doutes quant à son cadeau.  

Son coeur se mit à battre un peu plus vite quand elle attrapa le cadeau que le Gryffondor lui tendait. Elle sourit en voyant l'emballage un peu brouillon, qui avait du lui demander beaucoup de temps. Le seul fait de l'imaginer râler en se battant avec le papier cadeau, juste pour elle, lui faisait chaud au coeur. Elle déballa précautionneusement la petite boite, les mains légèrement tremblantes d'excitation, et l'ouvrit doucement pour révéler un magnifique bracelet, très délicat, dans ses couleurs préférées.

"Il est magnifique..." souffla-t-elle avec admiration en caressant le bracelet du bout des doigts.

Il n'aurait pas pu trouver mieux, c'était un bijou fait pour elle. Sobre mais élégant, dans des couleurs sombres, scintillant mais pas trop clinquant. Et la petite boucle en forme de nuage amenait juste assez de fantaisie. C'était un des plus beaux cadeaux qu'on lui ait jamais offert, réalisa-t-elle en admirant le bracelet. C'était le genre de cadeau que toutes les filles rêvaient de recevoir, surtout de la part de leur petit-ami. Elle aurait dû être très heureuse de se le faire offrir par son meilleur-ami, mais sans pouvoir se l'expliquer elle se sentait un peu triste, et ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce qu'il allait offrir à Aby pour noël. Chassant ses pensées loin de son esprit, Sasha releva la tête pour adresser un sourire sincère à son ami.

"Merci beaucoup, je l'adore ! Il est trop beau !" assura-t-elle avec chaleur. Tu me l'attaches ?"

Elle sortit délicatement le bijou de son écrin et le posa sur son poignet, tendant le bras en direction du Gryffondor pour qu'il l'aide avec le fermoir. Une fois le bracelet refermé sur son poignet, elle l'admira encore avec un immense sourire refléter la lumière des attractions et des stands autours d'eux, des étoiles pleins les yeux.

"Il est vraiment parfait, merci !"

Dans un élan de joie, elle oublia sa gêne et ses doutes, elle oublia Abigail et tout le reste et se jeta dans les bras du Gryffondor pour l'étreindre comme elle l'avait déjà fait tant de fois. Pendant une seconde, elle profita de cette délicieuse sensation, de son odeur et de ses bras autours d'elle. Son coeur battait à mille à l'heure et ses joues étaient plus rouges que toutes les pommes d'amour qu'ils vendaient ici, c'était agréable. Mais le charme ne dura qu'un instant et elle fut vite rattrapée par un sentiment de malaise. Andrew avait une petite-amie, ça ne se faisait pas de serrer dans ses bras le copain d'une autre. Pas en éprouvant ce qu'elle avait ressenti en tout cas. Cette étreinte l'avait trop chamboulé pour qu'elle puisse se réfugier derrière l'argument de l'amitié. Andrew n'était plus seulement un ami pour elle, elle ne pouvait pas le nier. Elle n'avait pas le droit d'être proche de lui comme ça, pas alors que ses sentiments avaient évolué.

Rapidement mal à l'aise, elle voulut mettre fin à cette étreinte aussi vite qu'elle l'avait commencé mais alors qu'elle s'éloignait du Gryffondor, le boucle de son bracelet s'accrocha dans son écharpe, la forçant à maintenir leur proximité.

"Merlin ! pesta-t-elle. C'est accroché... expliqua-t-elle, inutilement, en agitant vainement le bras, pas trop fort de crainte de déchirer l'écharpe du Gryffondor. Euh...est-ce que tu peux hum...enlever ton écharpe ?" suggéra-t-elle, gênée.

Leurs visages étaient beaucoup trop proches, elle pouvait sentir la respiration d'Andrew sur sa joue, et toute sorte de sensations étranges se succédaient en elle. D'un certain côté, ce n'était pas désagréable, mais de l'autre c'était extrêmement inconfortable. Une chose était certaine, elle était bien plus perturbée qu'elle n'aurait dû l'être.



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
- Deux même ! Je graverai mes remerciements sur ma tombe ! promit-il avec emphase, en riant. Je retiens ton offre, je suis sur que tu peux écrire le meilleur des discours de Quidditch ! Ça sera forcément mieux que moi, en tout cas ! Ce n'était pas bien difficile, d'ailleurs. Il secoua légèrement la tête en signe de dénégation quand elle se proposa pour être son agent en plan B. Mais le Ministère voudra forcément de toi ! T'es l'élève la plus brillante de notre promo. Cindy m'a même dit que tu allais faire un stage au Ministère, c'est vrai ?

Alors qu'ils n'étaient qu'en quatrième année ! Elle était vraiment brillante, Andrew n'avait aucun doute sur l'avenir qui attendait son amie. Elle sera Ministre de la Magie, lui, célèbre joueur de Quidditch international, Aby sera une journaliste talentueuse et renommée, Gowan entrera au Département des Sports Magiques, Henry sera sûrement le futur bibliothécaire de Poudlard et Ahren Keller, en prison ! Et évidemment, ils seront encore amis (sauf Ahren Keller mais Andrew ne l'aimait déjà pas) et avec de belles maisons comme celle de son père, une piscine en plus (Olivier refusait d'y mettre une piscine creusée car il ne voulait pas introduire un autre sport dans sa propriété). Certes, Sasha et lui s'étaient éloignés cette année et, pour être tout à fait honnête, il s'en voulait un peu. Il s'était promis de faire des efforts pour se rapprocher d'elle et ne pas la laisser dans son coin. Il s'était laissé dépasser par tout ce qui se passait dans sa vie, Aby, les cours, le Quidditch, ses copains. C'était beaucoup à penser, à quatorze ans, même si sa mère se moquait gentiment de lui sur le sujet. Mais il allait se reprendre et reprendre son amitié avec Sasha comme elle était avant, il avait décidé et il était têtu comme un Gryffondor. Marquer le coup pour son anniversaire était déjà un bon début, c'est pour cela qu'il avait soigneusement cherché son cadeau et il espérait avec anxiété que cela lui plairait. Elle parut sincère quand elle le découvrit et cela fit naître un large sourire sur la figure d'Andrew.

- C'est super cool qu'il te plaise ! s'enthousiasma-t-il. Je suis vraiment content, j'ai eu du mal à trouver mais quand je l'ai vu, ça m'a fait penser à toi !

Il était soulagé de voir qu'elle l'adorait : peut-être qu'il allait passer expert dans le fait de faire des cadeaux aux êtres les plus compliquées sur terre, les filles. Enfin, certaines filles, ça allait. Genre Gillian, un truc sur le Quidditch et elle était contente. Mais il avait réfléchi des semaines au cadeau d'Aby - le cadeau de leur premier Noël en plus, c'était important (il allait lui offrir un collier avec un petit cœur doré et un album photo d'eux, qu'il avait fait lui même, comme on pouvait le voir avec les traces de colle à des endroits incongrus) - et il avait beaucoup tourné pour trouver celui de Sasha. C'était plus simple d'offrir des cadeaux à ses amis garçons, franchement ! Heureusement que sa mère et sa grand-mère l'aidait, il serait tout perdu sinon. Il répondit avec une vive sincérité au sourire de son amie, le cœur réchauffé de voir que cela lui plaisait vraiment vraiment. Il était content ! Il avait pris un petit risque, elle qui aimait les choses si sérieuses mais il ne le regrettait pas. Cela avait l'air de lui faire vraiment plaisir et il avait très envie de se rapprocher de nouveau d'elle. Qu'il ait pu viser si juste était le signe que leur amitié pouvait être encore vivace, même après ces mois plus distants.

- Bien sûr, répondit-il quand elle lui demanda de l'attacher. Il galéra un peu avec ses gants et finit par les enlever pour manier le délicat fermoir. Parfait, tu dis ? répéta-t-il avec un sourire malicieux. Je peux encore l'échanger avec un bouquin ennuyeux, si tu préfères... la nargua-t-il.

Ses plaisanteries furent interrompues quand elle lui sauta le cou, ce qui le surprit un instant avant qu'il ne referme ses bras dans son dos. Cela faisait longtemps que ce n'était pas arrivé et Andrew réalisa que cela lui avait un peu manqué. Que sa meilleure amie lui avait un peu manqué. Il la serra donc en retour jusqu'au moment où elle s'éloigna, tout en l'attirant contre elle. Surpris, il ne comprit que lorsqu'elle secoua le poignet pour désigner son bracelet accroché. Cela lui tira un rire amusé et il baissa les yeux sur elle.

- Tu veux déjà casser mon cadeau ? Je suis vexé !

Il leva une main pour dénouer son écharpe Gryffondor, défaisant les tours autour de son coup. Un bout du fermoir s'était coincé dans la laine rouge, tirant un fil. Il retira ses gants pour pouvoir la retirer et s'échina quelques secondes. Il n'avait pas très envie d'abîmer son écharpe d'école...

- Haha ! s'exclama-t-il quand il y parvint, récupérant son bien. Il la renfila autour de son cou pour se tenir chaud. Le bracelet ne voulait pas me quitter, je suis trop irrésistible !

Il donna un léger coup d'épaule à Sasha, avec son fameux sourire en coin.

- Alors, miss Sasha, parée pour les manèges les plus effrayants ? Je veux absolument faire les montagnes russes, j'espère que tu n'étais pas venue pour la patinoire ! Il désigna du doigt le manège le plus haut, une sorte de grande tour où les gens étaient lâchés dans le vide. Je veux faire ça, ça doit être encore mieux qu'une descente piquée au Quidditch ! Si tu as l'estomac bien accroché !



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha laissa échapper un rire mi-amusé mi-nerveux quand Andrew lui reprocha en riant de vouloir se débarrasser de son cadeau. Son coeur battait trop vite et le rose sur ses joues ne devait plus rien au froid hivernal. Elle avait un peu chaud, tout à coup, et ne savait plus quoi dire. Elle avait de la répartie pourtant, elle était une adolescente intelligente, mais ses neurones l'avaient visiblement abandonnée. Ils étaient partis loin, très loin. Elle se trouvait ridicule, et priait simplement pour que le Gryffindor ne perçoive rien de son trouble. Heureusement, en tant que digne représentant du sexe masculin il n'était pas très observateur et ne parut rien remarquer. Elle rit doucement en accompagnant du poignet les mouvements de son écharpe, qu'il déroulait lentement. C'était comme s'il la faisait danser. Ce n'était pas désagréable.

Elle l'observa manipuler minutieusement le bijoux en argent pour le décrocher du fil de laine auquel il s'était attaché, et laissa un grand sourire de satisfaction se dessiner sur son visage quand elle se trouva enfin libérée.

"Merci ! souffla-t-elle avec chaleur. Heureusement que tu es là pour secourir les demoiselles en détresse !" ajouta-t-elle avec un sourire mutin.

Ses neurones étaient finalement de retour, maintenant que le visage du Gryffindor se trouvait à une distance plus respectable du sien, et ses joues n'étaient plus brûlantes. Elle avait, visiblement, réussi à sauver les apparences. Cet incident serait rapidement oublié et il n'y aurait qu'elle pour se souvenir de cet étrange mélange de sensations.

- Le bracelet ne voulait pas me quitter, je suis trop irrésistible !

Un sourire en coin, et ses neurones étaient repartis. Disparus. En grève. Elle ne réussit même pas à le chambrer sur son manque de modestie et se contenta de lui rendre son sourire en levant les yeux vers lui. Elle se perdit un instant dans son regard où se reflétaient toutes les lumières de la fête foraine. Avait-il seulement conscience qu'il l'était vraiment, irrésistible ? Parfois elle se demandait comment il faisait pour ne pas voir comme les choses avaient changé.

Comment pouvait-il ne pas voir comme elle le bouffait des yeux ? Comment n'avait-il pas senti qu'elle était mal à l'aise quand il évoquait Aby ? Elle avait si souvent l'impression que c'était écrit sur son front en lettres rouges qu'elle se demandait comment il pouvait passer à côté. Elle aurait voulu être plus discrète, réussir à rester la même, à entretenir leur amitié comme si rien n'avait changé, mais ce n'était pas le cas. Elle le regardait avec des yeux qui en disaient trop long, l'évitait dans les couloirs de peur de devoir le voir avec Abigail et ne se permettait plus d'être aussi proche de lui qu'avant. Mais il ne voyait rien. Et elle ne savait pas si elle devait s'en réjouir ou pas. Avait-elle envie qu'il se rende compte que ses sentiments pour lui avaient changé ? Dans d'autres circonstances oui, elle l'aurait voulu. Mais il avait une petite-amie maintenant, et le fait qu'elle puisse être amoureuse de lui n'y changerait certainement rien, alors c'était peut-être mieux ainsi.

Perdue dans ses pensées, Sasha fut ramenée à la réalité par un léger coup d'épaule du Gryffindor. Elle dû prendre sur elle pour conserver un sourire serein tandis qu'il lui parlait des manèges les plus effrayants de la fête foraine. Elle n'était pas venue pour la patinoire non -elle ne savait pas patiner et n'avait pas l'intention de se ridiculiser- mais le labyrinthe de glaces avait l'air sympa...Plus sympa en tout cas qu'une chute dans le vide.

"Je ne suis peut-être pas une Gryffondor, mais je suis coriace ! répondit-elle avec un sourire fier. Les manèges effrayants ça me plait bien ! Qui ne serait pas ravi d'être précipité à toute vitesse vers une mort certaine, après tout ? Mais je serais d'avis de commencer par quelque chose d'un peu plus soft, pour s'échauffer, suggéra-t-elle, l'air de rien. Il faut bien garder le meilleur pour la fin ! ajouta-t-elle en désignant la tour infernale d'un geste de la main. Que dirais-tu d'un petite tour dans le palais des glaces ? Histoire de travailler notre logique de Serdaigle avant de tester notre bravoure de Gryffondor !"

Avec un peu de chance ils allaient se perdre, ne jamais sortir du labyrinthe, et ils ne pourraient pas faire les manèges à sensation.



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
- Nous sommes recrutés pour ça, affirma Andrew avec tout le sérieux du monde lorsque Sasha lui lança qu'il secourait les demoiselles en détresse. C'est la première chose que le Choixpeau examine !

Bon, il n'imaginait pas forcément son camarade Henry sauver des gens mais dans le principe, les Gryffondor étaient là pour cela, c'était bien connu. Après tout, il suffisait e voir les grands sorciers braves et courageux qui étaient issus de cette maison pour s'en convaincre. Harry Potter, Hermione Granger, Ronald Weasley, pour citer les grands héros de la dernière guerre mais aussi Minerva McGonagall, Neville Londubat qui avait détruit un Horcruxe et puis tous les autres résistants contre Voldemort, comme son père ou ses amis. Il aurait été déçu de finir ailleurs que dans cette grande maison, comme beaucoup de gens de sa famille (même si sa mère était une ancienne Poufsouffle). De toute manière, le Choixpeau n'avait pas beaucoup hésité lors de sa répartition... Tout comme il n'avait pas dû beaucoup hésiter avec celle de Sasha, quand on connaissait son amie ! Elle illustra sa fourberie en déviant subtilement leur choix de manège, même si Andrew ne s'y laissa pas vraiment prendre.

- Mouais mouais mouais, lança-t-il en agitant son index devant le nez de Sasha. Ne crois pas que tu vas t'en sortir comme ça ma petite !

Il la trainerait dans ce manège, de gré ou de force ! Cela semblait tout à fait sympathique de faire une simili chute libre, aussi marrant que des figures sur un balai magique, le grand plaisir d'Andrew. Mais, tout gentleman qu'il était, il voulait bien commencer doucement, histoire de laisser Sasha se mettre en jambes. Il lui emboita donc le pas en direction du palais des glaces, jolie structure illuminée, où il n'y avait pas beaucoup de queue (normal, ce n'était pas le manège le plus drôle, évidemment). Les deux amis y pénètrent, Andrew se laissant quand même gagner par l'amusement devant les miroirs déformants. Il y en avait un qui semblait les grandir de manière exponentielle et il eut un sourire tout fier.

- Ça, affirma-t-il, c'est la taille que je ferai plus tard !

Il espérait bien dépasser son père ! Il était encore un petit gabarit pour un batteur, même s'il prenait en carrure au fil des ans. Évidemment, c'était actuellement assez pratique pour éviter les Cognards, ceux de la redoutable Lauren McGowan l'année dernière, par exemple, mais il aimerait bien en imposer un peu plus. Cela serait plus crédible avec son insigne de capitaine de Quidditch de Gryffondor ! En soi, les batteurs n'étaient pas forcément censés être grands, tant qu'ils étaient forts, mais Andrew ne disait pas non à cumuler les deux, un peu comme un gardien !

- Je propose qu'on aille... à gauche ! lança-t-il à Sasha alors qu'ils cherchaient leur route. Enfin, si ça passe. Il tendit la main précautionneusement, histoire de ne pas se prendre une vitre dans la tête. Ah non, ça passe pas. À droite, du coup ?

Alors qu'ils serpentaient dans le palais des glaces, Andrew glissa ses mains dans ses poches pour lancer, l'air de rien :

- Alors, Cindy m'a dit que tu allais faire un super stage au Ministère ?



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
Sa stratégie pour échapper aux manèges à sensations fortes n'avait que moyennement fonctionné, et Andrew semblait plus déterminé que jamais à la trainer jusqu'à cette tour infernale qui précipitaient les gens vers le sol à une vitesse indécente. Elle allait visiblement devoir passer par une chute dans le vide à un moment ou à un autre de la soirée, ce qui ne l'enchantait pas vraiment. Non seulement l'idée de tomber de si haut à pleine vitesse l'effrayait un peu -juste un peu- mais en plus elle n'avait que moyennement confiance dans la solidité de ces manèges de fête foraine. Elle n'allait toutefois pas partager ses craintes avec Andrew, hors de question de passer pour une trouillarde !

Sa seule chance restait de perdre Andrew dans le palais des glaces, ce qui ne devrait pas être trop compliqué. Il n'y avait pratiquement pas de file d'attente et les deux amis se retrouvèrent rapidement à l'entrée du labyrinthe où ils s'arrêtèrent devant les miroirs déformants. Ils rirent bêtement face à leurs reflets difformes en se moquant gentiment de celui d'entre eux qui avait l'air le plus ridicule.

"J'espère pour toi que tu as prévu de grossir un peu alors, parce que là on dirait un botruc, lança-t-elle en riant quand ils s'arrêtèrent devant un miroir qui les faisait grandir. Moi j'espère que je ne ferai jamais cette taille là !"

Elle ne grandirait surement plus beaucoup et cela lui allait bien. Elle était juste un tout petit plus grande que la plupart de ses camarades et celui lui convenait parfaitement. Elle était contente de ne pas être minuscule, mais avait envie de pouvoir porter des talons hauts sans être trop grande.

Les deux amis abandonnèrent le hall et ses miroirs déformants pour s'engager dans le labyrinthe, les mains tendues devant eux pour éviter de foncer dans une vitre. Ils avaient à peine fait quelques mètres qu'ils se retrouvèrent encerclés de miroirs et de vitres qui rendait leur progression presque impossible.

"On vient de la droite, répondit-elle en riant quand ils se retrouvèrent coincés. Je crois qu'on tourne en rond..."

Ils revinrent sur leurs pas dans l'espoir  de trouver un autre chemin vers la sortie, avançant précautionneusement pour éviter les obstacles. Les dizaines de miroirs autours d'eux reflétaient leurs images et Sasha avait l'impression de parler à tout un groupe d'Andrew à la fois. Un sourire fier passa sur la visage de la Serpentard quand le jeune homme l'interrogea sur son stage au Ministère.

"Oui, tout le mois de juillet. Au niveau 1, à la communication, expliqua-t-elle. Ca va être super intéressant ! J'ai hâte ! Elle qui n'avait jamais attendu les vacances d'été avec impatience se retrouvait à compter les jours qui la séparaient du début de son stage. Et j'ai postulé pour un programme d'été à l'université de Salem au mois d'août. C'est ultra sélectif, avoua-t-elle avec une grimace. Je n'ai pas encore eu de réponse, mais je croise les doigts... Ils ont des cours tellement intéressant ! De l'économie, et  même du droit magique ! Il y a aussi des visites dans la région, et..."

Son enthousiasme lui avait fait oublier toute prudence et elle se cogna dans une vitre qui se trouvait sur leur chemin. Elle se massa le front avec son gant et se tourna vers Andrew avec un sourire gêné.

"Outch ! Désolée, je m'emporte, je dois être pire que toi quand tu parles de Quidditch !"



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
Devant le miroir qui les faisait grandir tous les deux, Andrew ressemblait effectivement à une sorte de Botruc comme le fit judicieusement remarquer Sasha. Il était immense, ses bras disproportionnés pendaient le long de son corps, son visage semblait écrasé et ses jambes interminables. C'est sûr que lorsqu'il disait qu'il voulait être aussi grand, cela impliquait aussi de ressembler à un humain : quelques centimètres de plus que son père et ça serait parfait. Dix centimètres, peut-être. Ou vingt. Il n'était pas difficile.

- Je ne vais prendre que du muscle ! promit-il en bombant le torse. C'est ce qu'il essayait de faire du moins, c'est ce qui faisait un bon batteur. Tu verras ! Par contre, sa meilleure amie espérait visiblement ne pas atteindre cette taille et il la comprenait : les filles, c'était mieux petit, glissa-t-il en songeant à Abigail avec un peu de tendresse. Envoyant un sourire goguenard à Sasha, il lui tapota la tête. T'es très mignonne avec cette taille-là t'inquiètes !

Lui aussi avait le droit de l'enquiquiner un peu après tout, surtout qu'ils semblaient coincés là pour longtemps ! Ils tournaient en rond et Andrew marchait comme un zombie les bras tendus devant lui pour éviter de se prendre une vitre : c'était dangereux ce genre d'endroits, bien plus dangereux que les tours infernales à son humble avis !

- Avoue Sasha, tu essayes de nous perdre pour qu'on ne fasse pas les montagnes russes, avoue ! lança-t-il en riant, tout en tâtonnant un miroir creux.

Cela serait bien son genre de vile Serpentard bien trop maligne ! Mais Andrew ne se laisserait pas faire : ils sortiraient de ce labyrinthe, parole de Gryffondor, puis iraient faire les manèges les plus effrayants de cette foire ! Sinon il allait avoir l'impression d'être passé à côté des trucs les plus amusants. Les manèges de ce genre lui rappelaient toujours les sensations qu'il avait sur son balai, mais attaché. La plongée dans le vide, le vent sur son visage et sifflant à ses oreilles, la vitesse et l'adrénaline : tout ça lui rappelait ces sensations qu'il aimait tant (mais qui faisaient toujours hurler sa mère quand elle le voyait faire, alors que son père applaudissait). Mais au moins cette attraction-là leur donnait l'occasion de parler, ce qu'ils n'avaient pas vraiment eu l'occasion de faire ces derniers temps. D'ailleurs, il avait lancé l'information sur le Ministère comme cela, pour vérifier ce que lui avait dit Cindy l'autre jour. Il n'y avait bien que Sasha pour se réjouir d'aller passer tout un mois au Ministère de la Magie !

- Niveau 1, impressionnant ! C'est fou que tu aies eu un stage alors qu'on est qu'en quatrième année, bravo, lança-t-il avec un sourire admiratif. Tu te présentes aux élections de Ministre en septième année, c'est ça ? Elle en aurait presque était capable en plus... Elle était brillante. Un sifflement d'admiration lui échappa en revanche par la suite lorsqu'elle mentionna l'Université de Salem. Et bah ! S'ils ne te prennent pas, ce sont des idiots, affirma-t-il, je suis sûr que t'as les meilleures notes de toute la promo. Puis franchement, y'en a beaucoup des gens qui veulent passer tout leur mois de juillet en cours ? Même si partir aux USA, c'est quand même beaucoup trop classe !

Il s'apprêtait à lui dire qu'il aimerait trop y aller pour assister à un match de Wizball - c'était moins bien que le Quidditch mais quand même - par exemple des Wendigos de Waukesha ou des Faucheurs de Minneapolis, quand un "boum" retentit. Sasha venait de s'écraser contre une vitre. Andrew ne put s'empêcher de rire, en mauvais ami qu'il était, avant de poser un doigt - doucement quand même - sur son front.

- Pile au milieu du front, tu vas ressembler à une licorne ! Il se gondolait de rire. Cindy va adorer ! Tu aurais dû accepter les manèges à sensations fortes !

Il calma son hilarité, surtout qu'il venait de trouver un nouveau passage dissimulé entre deux miroirs, de manière discrète. Ils finiraient peut-être par s'en sortir finalement ! Reprenant un peu son sérieux, il glissa ses mains dans les poches de son jean.

- Du coup on ne se verra pas de l'été ? Dommage...



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
"Absolument pas ! s'offusqua Sasha quand Andrew devina qu'elle ne leur avait fait emprunter le labyrinthe de glaces que pour retarder le moment où ils devraient affronter les manèges à sensations fortes. Je n'en reviens pas que tu doutes de mon honnêteté !"

Elle adressa un sourire faussement angélique à son ami, parfaitement consciente qu'elle ne l'avait pas dupé, et fut ravie du changement de sujet quand il l'interrogea à propos de son stage d'été au Ministère. Elle sentit un agréable sentiment de fierté s'emparer d'elle face au sourire admiratif du Gryffondor. Elle évitait de trop se vanter au sujet de son stage -ses camarades la trouvaient suffisamment bizarre et prétentieuse comme ça- c'était agréable de se faire mousser un peu ! Elle éclata de rire quand Andrew lui demanda si elle avait l'intention de se présenter aux prochaines élections, pendant leur septième année, mais retrouva vite son sérieux.

"Impossible, il faut avoir vingt-et-un an pour se présenter à l'élection de Ministre de la magie, récita-t-elle. Elle s'était renseignée.  Merci, souffla-t-elle, le rose aux joues, quand il assura que les gens de Salem seraient idiots ne pas l'accepter. J'espère vraiment que je serai prise !"

Elle avait essayé de ne pas se faire de faux espoirs, elle savait combien ce programme était sélectif, mais c'était plus fort qu'elle. Depuis son rendez-vous avec Miss Lavespère elle avait relu la brochure de présentation une dizaine de fois, et s'était longuement renseignée sur l'université de Salem à la bibliothèque. Elle s'y voyait déjà ! Elle avait rarement autant désiré quelque chose dans sa vie et elle avait terriblement peur d'être déçue. Elle regrettait presque d'en avoir parlé à Andrew, imaginant sa déception et sa honte si elle devait un jour lui apprendre qu'elle n'avait pas été admise.

Elle était perdue dans ses doutes et ses inquiétudes et ne vit pas la vitre qui lui faisait face et contre laquelle elle se cogna le front avec un "boum" qui résonna contre tous les miroirs autour d'eux.

"Aie ! protesta-t-elle quand Andrew posa un doigt au milieu de son front, affirmant qu'elle allait ressembler à une licorne. Oh non ! gémit-elle en se retournant pour s'examiner dans le miroir le plus proche. Tu penses que ça va enfler ?" Elle n'avait aucune envie de devoir se promener avec une bosse au milieu du front !

Elle abandonna son reflet avec un haussement d'épaules fataliste et suivit Andrew dans un petit passage qu'il venait de découvrir entre deux miroirs. Elle sentit ses joues rosir de plaisir quand il se plaignit du fait qu'il ne se verrait pas de tout l'été. Elle savait que c'était parfaitement normal, et qu'il aurait dit la même chose à n'importe lequel de ses amis mais, contrairement à lui, elle avait peu de gens pour regretter de ne pas la voir pendant deux mois et elle était touchée par son attitude.

"Mon stage se termine le vendredi 28 juillet et -si je suis acceptée à Salem- je ne partirais que le mercredi 02 août, ça nous laisse...quatre jours pour nous voir ! répondit-elle avec un sourire enthousiaste. Enfin, si tu es là...ajouta-t-elle en jetant un regard interrogateur à son ami. Qu'est-ce que tu fais cet été ? Il doit bien y avoir un championnat de Quidditch quelque part, non ?" s'enquit-elle avec un sourire amusé.



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
- Je doute de l'honnêteté de tous les Serpentard, répondit Andrew avec malice quand Sasha l'accusa de douter de sa probité.

C'était sa mentalité de Gryffondor, héritée de son père et de sa famille : les Serpentard étaient des roublards, c'était bien connu, même le Choixpeau magique le disait. Et Sasha était parfaitement représentative de sa maison : elle était bien capable d'avoir orchestré ce tour dans le labyrinthe pour qu'ils n'accèdent jamais aux manèges les plus effrayants et donc, selon lui, les plus intéressants. Si on n'avait pas peur de mourir alors ça ne servait à rien de payer pour un manège ! Aussi, il ne se laissa pas avoir par le sourire angélique de Sasha et lui renvoya un regard goguenard. Il allait la traîner dans les montagnes russes, qu'elle le veuille ou non !

- Plus que quelques années à attendre, alors, la vanna-t-il alors qu'elle déclarait qu'il fallait avoir vingt-et-un ans. Il était certain que son amie allait faire une super carrière dans des trucs importants, comme la politique. Des fois, il l'enviait un peu d'avoir une idée si précise de son avenir et des moyens pour y parvenir. Son stage à Salem était un exemple supplémentaire de sa détermination. Mais oui, tu seras prise ! Il en était sûr. C'est fou quand même de pouvoir aller suivre des cours à l'université alors que vous n'êtes pas diplômés ! Puis bon les États-Unis... Ça, c'est du voyage ! Tu logerais où ?

C'est un voyage qu'il aurait bien aimé faire lui-même mais son père et sa belle-mère n'étaient pas particulièrement attirés par cette destination pour leurs congés annuels, ils préféraient les îles. Et comme il n'était pas fou au point d'aller s'enfermer tout un mois pour assister à des cours, même si c'était à Salem et que c'était cool... Il allait devoir attendre avant de visiter New-York. En tout cas, Sasha avait déjà la tête ailleurs vu le choc qu'elle prit contre une vitre, en plein milieu du front. Les sourcils froncés, Andrew se posta un peu au dessus d'elle pour l'examiner à la lumière, comme s'il allait pouvoir distinguer la bosse qui poussait.

- Peut-être un peu, prophétisa-t-il, mais pas des masses, rassure-toi. Au pire, porte ton bonnet plus bas !

De toute manière, personne n'irait faire attention au front de Sasha et lui ne se moquerait pas - trop - d'elle. De toute manière, ils n'étaient pas sortis de l'auberge et lui-même n'était pas à l'abri d'un fâcheux accident de ce genre. Andrew marchait donc avec les bras tendus devant lui, un peu comme un zombie, alors qu'ils repartaient sur le sujet de leur été à venir.

- Quatre jours, mais c'est large ! commenta-t-il avec enthousiasme. On peut se caser plusieurs sorties, histoire de rentabiliser ! C'aurait été trop triste de ne pas se voir de l'été, je suis content que tu puisses me caser dans ton emploi du temps de futur Ministre ! Enfin, pour cela, il fallait effectivement qu'il soit présent sur ces quatre jours, donc que les vacances avec ses deux parents correspondent. Il ne savait plus chez qui il était, en juillet... Haha, non, pas de championnat pour moi cette année ! Ça sera classique : partir quelque part avec mon père, ma belle-mère, Susie et Grace, dans les îles... Son père leur offrait toujours des vacances de rêve. Puis chez ma mère, on ira peut-être en camping. Et évidemment, mon anniversaire, lança-t-il avec un grand sourire en mentionnant sa célèbre fête annuelle. Et cette année, mon père va nous laisser la maison... T'imagines ? La maison, la piscine, tout pour nous pendant tout un week-end !

Andrew comptait en faire la fête de l'année ! La fête de leur entrée en cinquième année.

- Ton stage au Ministère n'est pas une excuse pour ne pas venir !



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
Un large sourire se dessina sur le visage de la Serpentard quand son ami se réjouit de pouvoir la voir cet été. Elle-même était ravie de savoir qu'ils auraient surement l'occasion de passer du temps ensembles pendant les vacances et hocha vivement la tête quand il suggéra de prévoir plusieurs sorties, pour rentabiliser. Plus que la perspective de ces agréables moments à venir, c'était la réaction d'Andrew qui la faisait sourire. Elle n'aurait pas dût être aussi touchée, mais elle était émue de voir qu'il semblait sincèrement content de pouvoir la voir pendant les vacances. Elle avait beau se dire que ça ne voulait rien dire, que c'était normal pour des amis de se comporter ainsi, elle sentait son coeur se gonfler d'espoir.

"Je trouverai toujours un moyen de te caser dans mon emploi du temps de futur ministre ! promit-elle sans se départir de son sourire. Mais il faudra prendre rendez-vous avec mon assistant à partir de maintenant !"

Le jour où elle aurait un assistant personnel n'était pas encore arrivé, mais elle espérait être quelqu'un d'assez important un jour pour que ce soit le cas. Elle s'imaginait très bien avoir quelqu'un à son service -un homme tiens, pour renverser les clichés- en charge de son emploi du temps et de son courrier.

"Sacré programme !" commenta-t-elle quand lui Gryffondor lui exposa ses projets pour l'été.

Ils avaient repris progressivement leur progression dans le labyrinthe et Sasha avançait prudemment, les bras bien tendus devant elle pour éviter de se cogner à nouveau dans une vitre. Ils avaient l'air un peu ridicule, à se déplacer comme des zombies, et l'adolescente pouffa de rire en croisant leur reflet dans un miroir. Ses bras retombèrent toutefois le long de son corps sous l'effet de la surprise et elle se tourna vers le Gryffondor avec des yeux ronds quand il évoqua sa soirée d'anniversaire. Ou plutôt son week-end d'anniversaire.

"C'est vrai ? s'étonna-t-elle quand il affirma que son père lui laisserait sa maison -piscine incluse- pour tout le week-end. C'est génial ! Ton père est trop cool !"

Cela promettait d'être la soirée de l'année, et une bonne occasion de fêter leur entrée en cinquième année. A la rentrée prochaine ils feraient enfin partis des "grands" et Sasha espérait que ses camarades de promotion en profiteraient pour murir un peu et passeraient plus de temps à étudier et moins à se moquer des autres. Ils passaient quand même leur BUSE l'été prochain et elle comptait bien se mettre à réviser dès la rentrée.

"Je ne manquerai ça pour rien au monde ! répondit-elle avec sincérité quand Andrew affirma que son stage au Ministère n'était pas une excuse pour louper son anniversaire. Tu veux faire ça quand ? Que je te case dans mon emploi du temps de Ministre !"

La fête aurait surement lieu un week-end, et il était hors de question qu'elle n'y soit pas présente. D'ailleurs elle se promit de noter la date dans son agenda dès qu'elle rentrerait chez elle.

"Tu sais déjà qui tu vas inviter ? s'enquit-elle tandis qu'ils continuaient de progresser dans le labyrinthe, lentement mais surement. Je crois qu'on approche de la sortie !"

Ils pouvaient de nouveau entendre la musique de la fête foraine, les cris et les éclats de rire, signe que l'issue du labyrinthe ne devait plus être très loin.

"J'ai l'impression que le bruit vient de par-là..."



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
Andrew éclata d'un rire franc lorsque Sasha lui promit de le caser dans son emploi du temps de Ministre, à condition qu'il voit ça avec son assistant. Il l'imaginait bien, elle qui aimait bien tout régenter, avoir un assistant qu'elle commandait à la baguette, qui n'irait jamais assez vite pour elle et ne ferait jamais les choses aussi bien que dans sa tête. C'est qu'elle avait un sacré caractère, sa meilleure amie !

- Engage Henry, conseilla-t-il, il a la tête de l'emploi !

Tout le monde se moquait un peu de leur camarade de classe, qui avait été étrangement réparti à Gryffondor, lui qui était sérieux et droit comme la justice. Andrew l'aimait bien, c'était un copain, mais souvent, il l'agaçait avec ses manières un peu moralisatrices. Disons que le vanner était un juste retour des choses ! D'ailleurs, Gowan aimait bien dire que Henry et Sasha ferait un beau couple mais Andrew n'était pas d'accord : elle méritait quelqu'un de plus drôle et de plus cool, quand même. On ne pouvait pas dire qu'Henry soit très marrant. Par exemple, quand il avait entendu parler de la super fête d'anniversaire qui se profilait, il avait remonté ses lunettes sur son nez et dit "Ça n'est pas un peu dangereux, la présence d'alcool, d'adolescents et d'une piscine ?". Alors que c'était justement ce qui était super drôle ! Sasha, elle, semblait le voir puisqu'elle s'enthousiasma vite à l'idée de son anniversaire. Fier comme un paon, Andrew se redressa un peu, toujours les bras en avant.

- Je sais, confirma-t-il avec fierté. Son père était vachement cool et puis la maison n'était pas mal non plus. Ma mère le trouve inconscient et est complètement contre du coup je crois que ça renforce mon père dans l'idée de nous laisser la maison !

Ses parents avaient beau être des divorcés en bon terme, ils restaient tout de même des divorcés. Ils aimaient bien s'embêter et se prendre la tête pour des broutilles, des fois. Quand il était petit, cela l'angoissait beaucoup mais maintenant... Ils étaient déjà séparés de toute manière, ils n'allaient pas faire grand-chose de plus ! Surtout qu'il y avait toujours un point sur lequel ils étaient d'accord : lui faire la leçon huit fois par jour ! Quoiqu'il en soit, son père, sa belle-mère et ses petites soeurs partaient en vacances début Juillet, pour fêter la retraite toute neuve de son père - ce qui désespérait Olivier - et Andrew avait demandé à profiter de la maison, puisqu'en juillet, il était chez sa mère (il partirait avec eux en Août, ils refaisaient un second voyage). Olivier, sûrement un peu coupable de ne pas emmener son fils aîné en vacances en juillet, avait sauté sur l'occasion pour lui faire plaisir. Résultat : Andrew allait pouvoir donner la meilleure fête de tous les temps pour préparer leur entrée en cinquième année !

- Je voulais faire ça le 13, le jour de mon anniv', expliqua-t-il en grattant son bras gauche qui s'engourdissait à force d'être tendu, mais c'est un mardi. Si ça t'arrange plus, soit je fais ça le samedi d'avant, soit le samedi d'après, mon père part deux semaines de toute manière !

Il aurait bien aimé le fêter le jour-même mais Sasha faisait partie des invités qu'il tenait à avoir alors il était prêt à faire quelques concessions. Puis sûrement que les voisins de son père préféreraient que le bruit ait lieu un samedi soir... C'est qu'ils étaient susceptibles, ces riches joueurs de Quidditch dans leurs belles villas !

- Je vais inviter tout le monde ! s'exclama-t-il avec fierté. Il avait une popularité de Capitaine de l'équipe de Quidditch de Gryffondor à asseoir... Déjà, quasiment tout le monde de notre promo, moins ceux à qui on parle jamais, comme cette fille de Serdaigle, tu sais ? La blonde. Et les gens pénibles comme Ahren Keller. Qui ne mettrait jamais un pied chez lui, foi de Dubois. Puis peut-être d'autres gens cool d'autres années... Il n'avait pas encore trop décidé ce qu'il mettait sous l'étiquette "cool" mais il allait trouver. Enfin, déjà la promo ça fait beaucoup de monde. Je pense que je vais "oublier" de préciser à mon père qu'on sera cinquante, quoi...

Sa belle-mère Annabel avait l'air de penser qu'il faisait un goûter d'anniversaire comme les années précédentes et Andrew n'avait pas vraiment l'intention de la détromper. C'était un goûter, juste... à plus grande échelle. Il tendit l'oreille lorsque Sasha sembla trouver la sortie, au fur et à mesure que le bruit de la fête se rapprochait. Les bras tendus comme un inferi en manque de chair humaine, Andrew finit par distinguer un petit passage entre deux miroirs, comme repéré par son ami. Triomphant, il le passa pour rejoindre l'air frais d'hiver et la foule bruyante et lumineuse.

- Haha ! s'exclama-t-il. Nos deux cerveaux brillants ont marché ! Tope-là !

Un high five bruyant plus tard, Andrew posa ses mains sur les épaules de Sasha pour la tourner vers la droite, vers une inquiétante silhouette de manège qui allait très vite et très haut.

- Tu as choisi la première attraction... À moi la deuxième ! Tu es prête à avoir la peur de ta vie ?

Il accompagna sa boutade d'un "mwahahaha" maléfique.



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
"Il faut que tu fasse ça un samedi ! répondit-elle quand Andrew évoqua l'idée d'organiser la fête de son anniversaire le jour exact, soit un mardi soir. S'il-te-plaaaait, ajouta-t-elle avec un regard suppliant de petit chaton malmené. Je ne pourrai pas rester tard si c'est un mardi, à cause du stage. Mais pas le samedi d'avant ! ajouta-t-elle précipitemment. Ça porte malheur !"

Sasha n'était pas particulièrement superstitieuse, mais on lui avait toujours dit de ne jamais souhaiter un anniversaire en avance. Elle ne voulait surtout pas qu'il arrive le moindre malheur à son ami simplement parce qu'il avait déplacé la date de sa fête, surtout s'il le faisait pour elle. Elle espérait qu'il accepterait de changer la date parce qu'elle avait vraiment très envie de pouvoir venir à son anniversaire et profiter de la soirée jusqu'au bout. Et même dans l'hypothèse -peu probable- où sa mère la laisserait sortir en milieu de semaine pendant son stage, elle se savait trop sérieuse pour rester tard alors qu'elle devait être au Ministère le lendemain matin. Que penserait Isobel si elle la surprenait en train de tomber de sommeil en peine journée ?

"Elizabeth ? s'étonna-t-elle quand le Gryffondor mentionna une blonde de Serdaigle parmi la liste des personnes qui n'étaient pas invitées à son anniversaire. Elle aurait aimé qu'il soit question d'Abigail mais elle doutait qu'Andrew ne fasse référence à sa petite-amie comme "ceux à qui on parle jamais", malheureusement. Elle est timide mais je ne pense pas qu'elle soit méchante ! Elle est moins pire que Linnet !" Et qu'Abigail.

Elle ne releva pas quand Andrew mentionna Ahren. Elle n'était évidement pas surprise que le Serdaigle ne soit pas invité, l'animosité entre les deux adolescents n'était un secret pour personne, mais elle ne savait pas si elle en était heureuse ou non. Elle avait du mal à qualifier sa relation avec Ahren. Elle ne pouvait pas dire qu'ils étaient amis, mais ils n'étaient pas ennemis non plus, rivaux peut-être. Il y avait des moments où la compétition entre eux était devenu presque un jeu, un jeu plutôt malsain d'ailleurs, et où elle avait eu le sentiment qu'ils se rapprochaient, mais ils avaient doucement repris leurs distances et elle se retrouvait un peu perdue.

Perdus, Andrew et elle ne l'étaient pas autant qu'elle l'aurait imaginé, puisqu'ils trouvèrent rapidement la sortie -pourtant dissimulée entre deux miroirs- en se laissant guider par le bruit de la fête foraine.

"Deux cerveau brillants ? Il y avait quelqu'un d'autre avec nous ?" lança-t-elle avec un sourire moqueur.

Elle fit claquer sa paume dans celle de son ami avec un sourire victorieux qui disparut bien vite quand il la fit pivoter vers la droite pour la forcer à regarder en direction d'un manège qui ressemblait plus ou moins à une machine de torture. Elle ne comprenait pas exactement comment il fonctionnait -il y avait des bras articulés partout- mais cela consistait visiblement à secouer les gens dans tous les sens, à pleine vitesse. Elle se sentit pâlir et eut toute la peine du monde à garder un air détaché quand Andrew lui demanda avec un rire diabolique si elle était prête à avoir la peur de sa vie.

"Je n'ai pas peur, rétorqua-t-elle. Son teint blême et son regard inquiet contredisaient clairement ses propos. Mais tu me dois toujours une barbapapa ! Et il y a un stand juste là...On n'a qu'à s'y arrêter maintenant !"

Quelles étaient ses chances que le manège terrifiant tombe en panne dans les dix prochaines minutes ? Probablement minimes. Et que risquait-elle exactement si elle utilisait un tout petit sortilège pour provoquer cette panne ? Elle secoua la tête, c'était ridicule ! Elle n'allait pas verser dans l'illégalité à cause d'une stupide attraction de fête foraine ! Ça ne pouvait pas être si terrible que ça ! Les gens avaient l'air d'apprécier ! Ils hurlaient parce qu'ils s'amusaient beaucoup. Ou parce qu'ils avaient peur de mourir.

"Tu es sûr que tu veux faire celle-ci ? Tu ne veux pas faire un tour pour voir les autres avant ?"

Il n'y avait surement pas d'attractions pire que celle-ci et elle avait un faible espoir qu'il opte pour un manège un peu moins brutal. Au moins pour un manège dont elle avait une chance de sortir en vie.




Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
- Pas la peine de me regarder comme ça ! protesta Andrew en riant lorsque Sasha lui fit de grands yeux suppliants au sujet de la date de sa fête d'anniversaire. Je veux bien le décaler au samedi, pour que tu sois là ! D'ailleurs, ajouta-t-il après sa mention de la malédiction. Pourquoi ça porterait malheur ?

Y'avait-il une vieille sorcière aigrie qui condamnait les gens qui fêtaient leurs anniversaires trop tôt ? De toute manière, il préférait aussi le fêter après, histoire d'avoir effectivement quinze ans lorsqu'il soufflerait ses bougies. C'était plus classe que quatorze, quand même ! La présence de Sasha était également un très bon argument pour ce léger décalage de quelques jours. Après tout, à chaque fête, on a toujours des amis que l'on préfère avoir ! Sa meilleure amie faisait partie du lot. Et puis pour les voisins, c'était sûrement mieux. Une fête était plus facile à justifier un samedi soir. Surtout que eux, braves étudiants de Poudlard, ils seraient en vacances mais ce n'était pas le cas de tout le monde, notamment des voisins. C'était donc mieux pour tout le monde que cette fête ait lieu le 17 Juillet !

- Euh... Peut-être, concéda-t-il en haussant les épaules à la mention d'une certaine Elizabeth. Il ne retenait que les noms des gens à qui il parlait, et ça faisait déjà beaucoup de son avis, donc bon. Puisqu'elle était timide, comme le soulignait Sasha, il y avait donc de fortes chances pour qu'ils n'aient jamais vraiment échangé ou du moins, que cela ne l'ait pas marqué. Ouais mais je vais pas l'inviter si c'est pour qu'elle ne parle à personne, tu vois... Puis Linnet est carrément pas invitée, ajouta-t-il sur un ton d'évidence.

Parce qu'elle allait sûrement noyer quelqu'un dans la piscine et balancer le cadavre du haut des falaises de Cornouailles et ce n'était pas vraiment ce qu'Andrew voulait pour son anniversaire : son père ne lui laisserait plus jamais la maison après un épisode comme celui-ci. Non, cette soirée était censée être cool, avec plein de gens cools et des trucs cools à faire. Leur première "vraie" soirée en soi, puisque ses précédentes invitations consistaient plutôt en une après-midi d'anniversaire, ce qui rassurait mère et belle-mère. Mais cette fois-ci, ils avaient quinze ans : ils étaient grands. Franchement, l'année prochaine ils allaient passer leurs BUSES, un examen déterminant pour leur avenir, ils avaient bien le droit de s'amuser un peu... Sasha, elle, s'amusait bien à ses dépends et il lui retourna un regard outré face à son insinuation.

- Ouais, grogna-t-il, une gentille amie à moi !

Non mais. Ce n'est pas parce que Sasha était la future Ministre de la Magie et qu'elle faisait des trucs de cerveau brillant comme aller à l'université de Salem entre sa quatrième et sa cinquième année ou bien des stages au Ministère qu'il était moins capable qu'elle de se sortir d'un palais des glaces ! D'ailleurs, quand ils avaient poursuivi Linnet Sneals dans la Forêt Interdite (plutôt, quand Sasha avait poursuivi et qu'il avait couru après Sasha), c'est lui qui avait retrouvé leur chemin vers la sortie. Il avait d'ailleurs été un courageux Gryffondor, comme aujourd'hui ! Il avait bien l'intention de faire le manège le plus effrayant de toute la foire et d'y traîner Sasha (ça serait la partie la plus drôle).

- Tu n'as pas peur, non, tu es absolument terrifiée ! corrigea-t-il avec une joie non dissimulée.

Ce n'était pas souvent qu'elle perdait ses moyens ! Mais elle ne perdait pas le nord en tout cas et un rire échappa à Andrew lorsque Sasha s'empressa de lui rappeler qu'il lui devait une barbapapa et que, oh, comme par hasard, il y avait un stand juste là. Comme c'était pratique !

- Tu es prête à tout pour y échapper, hein, commenta-t-il en secouant la tête. Mais tu ne fais que retarder l'échéance, jeune fille !

Mais il était bon joueur et une promesse était une promesse aussi Andrew plongea la main dans la poche de son blouson pour en ressortir un porte-monnaie vert et bleu. Il commença à compter sa monnaie, alors que Sasha, en bonne Serpentard, tentait de nouveau d'échapper à l'attraction de la mort, qui avait pourtant l'air très marrante : c'était juste une sorte de mixer à taille humaine...

- Oui, je suis sûr, affirma Andrew avec un sourire goguenard. Mais, dans ma grande mansuétude de preux Gryffondor, je veux bien qu'on fasse quelque chose d'autre avant, le temps que ton estomac digère cette splendide barbapapa ! Rose ou bleue ?

Les deux personnes devant eux venaient de repartir avec des pommes d'amour aussi Andrew se retrouva vite avec deux barbapapas dans la main, et un porte-monnaie plus léger. Sasha et lui firent quelques pas dans la foire, passant devant des manèges pour enfant, jusqu'à ce que leurs yeux soient attirés par une forme imposante...

- Un petit tour de maison hantée, ça te dit ? proposa-t-il avec son sourire le plus innocent.



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
"Je ne veux pas que tu aies de dettes envers moi c'est tout, se justifia-t-elle quand Andrew l'accusa de vouloir retarder l'échéance de leur mort certaine dans un robot broyeur d'humains. Les bons comptes font les bons amis !"

Elle n'avait pas encore trouvé de solution pour échapper aux horribles manèges à sensations fortes mais elle ne s'avouait pas vaincue. Elle avait de l'imagination, elle trouverait bien ! Elle pouvait bien s'inventer un problème de santé qui la dispenserait de cette torture, non ? Quelque chose de pas trop grave. Si elle avait su elle aurait simulé un torticolis dès le début de la soirée !

Un sourire victorieux éclaira le visage de la jeune fille, qui retrouva même quelque couleurs, quand son ami accepta de faire quelque chose de plus calme, le temps qu'ils digèrent leurs barbapapas.

"Je reconnais bien là l'attitude chevaleresque des Gryffondors ! Mon estomac te remercie !"

Sous prétexte de digestion, elle aurait un peu de temps supplémentaire pour trouver un moyen d'échapper aux attractions à sensations fortes sans passer pour une trouillarde. Elle aurait pu reconnaitre qu'elle était morte de trouille et refuser de monter à bord d'un de ces manèges de fous, mais elle refusait d'entendre Andrew répéter que les Gryffondors étaient bien plus courageux que les Serpentards pendant les dix prochaines années. Même si c'était vrai, et même si le Choixpeau en personne le disait tous les ans dans sa chanson de début d'année. Elle allait prouver que les Serpentard pouvaient être braves eux aussi -ou du moins assez malins pour faire croire qu'ils pouvaient l'être.

"Rose !" répondit-elle alors qu'ils accédaient au stand de barbapapas.

L'adolescente suivit du regard les deux personnes devant eux qui s'éloignaient avec des pommes d'amour. Le garçon venait de glisser son bras dans le dos de sa copine et se moquait visiblement de ses lèvres couvertes de sucre, qu'il se dépêcha d'embrasser pour se faire pardonner. Sasha reporta son attention sur Andrew qui lui tendait une énorme barbapapa rose et ne put s'empêcher de songer à combien il lui aurait été agréable de faire la même chose.

"Merci..." se contenta-t-elle de répondre avec un sourire presque timide.

Il ne leur aurait pas manqué pas grand chose, pour être comme ce couple. Ils étaient là tous les deux, seuls, à discuter et à plaisanter, cela aurait pu se faire si facilement...Mais cela n'arriverait pas. Il y avait une bonne vingtaine de centimètres entre eux, Andrew avait le regard rivé sur sa barbapapa tandis que Sasha le dévorait des yeux, et puis il y avait Abigail. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander, encore et encore, si les choses auraient été différentes, sans Aby. Cette soirée à la fête foraine aurait-elle pu donner lieu à un rapprochement ? Andrew l'aurait-il vue comme autre chose qu'une amie ?

Le Gryffondor la tira de ses réflexions en suggérant une visite de la maison hantée. N'avait-il que des mauvaises idées ? Son sourire innocent ne trompait personne, Sasha savait pertinemment qu'il choisissait volontairement des manèges effrayants ! Mais à choisir elle préférait de loin la maison hantée au grand-huit. Ils étaient des sorciers après tout, ils n'allaient pas être effrayés par quelques vampires et des fantômes !

"Va pour la maison hantée ! répondit-elle en essayant de paraitre la plus détendue possible. Mais tu sais, en général elles ne sont pas très réussies dans ce genre de fêtes foraines..."

Elle espérait que ce serait le cas, moins les décors et les effets spéciaux seraient de bonne qualité et moins ce serait effrayant. Plus ils approchaient de la maison hantée et plus les espoirs de la jeune fille s'amenuisaient. Ils avaient à peine atteint le début de la file d'attente et déjà des zombies très convaincants jaillissaient du sol, à seulement quelques mètres d'eux.

"On dirait des inferis...souffla-t-elle à voix basse en grimaçant, et en faisant un écart de plus d'un mètre pour éviter de s'approcher de trop près du mort vivant qui grattait la terre à leur pied. Il n'y a pas beaucoup de monde, constata-t-elle en évaluant la file d'attente du regard. Elle ne doit pas faire très peur." Elle essayait de s'en convaincre en tout cas.



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha pouvait utiliser toutes les excuses qu'elle voulait, Andrew était persuadé qu'elle essayait juste d'échapper au manège de la mort qui, disons-le, n'était pas si effrayant que cela. Elle était peut-être retors comme une Serpentard - et avait d'ailleurs gagné cette manche puisqu'il lui offrait sa barbapapa - mais il était buté comme un Gryffondor et surtout, bien décidé à profiter des manèges à sensations. Arès tout, c'était l'intérêt principal de ce genre de fêtes, non ? Bon, c'est vrai que les sucreries c'était sympa aussi mais il avait un argent de poche limité. Les auto-tamponneuses aussi c'était drôle, et puis les tirs à la carabine (mais sa mère ne voulait jamais qu'il en fasse) et puis la maison hantée, comme il venait de le proposer... Si elle ne voulait pas avoir peur dans les airs, elle aurait peur sur terre, Andrew se le promettait !

- De rien ! répondit-il avec un grand sourire quand elle le remercia gentiment pour la barbapapa.

Il était tout requinqué à l'idée d'embêter Sasha, surtout qu'elle se décomposait alors qu'ils approchaient de la Maison d'où émanait une musique effrayante. Andrew était occupé à manger tranquillement sa sucrerie, arrachant des grands filaments de sucre et il renvoya un regard goguenard à son amie qui commençait à affirmer qu'elle n'était sûrement pas bien réussie.

- Tant mieux alors, répondit-il avec innocence, comme ça tu n'auras pas peur...

C'était mal parti, songea-t-il alors qu'ils approchaient. Des zombies sortaient du sol et grattaient de leurs ongles décharnés une fausse terre, ce qu'il trouva fascinant. Les yeux ronds comme des billes, Andrew s'accroupit et tendit le doigt comme si le zombie allait pouvoir le saisir, ce qui le fit rire. Ce qui le fit encore plus rire d'ailleurs, c'est l'écart que fit Sasha pour ne pas passer devant.

- Arrête, c'est sympa des Inferis, ça veut juste manger les cerveaux !

Du moins, c'est ce que les zombies voulaient faire. Les inferis devaient poursuivre un but à peu près similaires, ils étaient un peu les cousins canadiens des zombies. Il avait hâte de voir ça en Défense contre les Forces du Mal en tout cas ! Il savait que le célèbre Harry Potter en avait déjà affronté et rien que pour cela, c'était super cool. Pour autant, malgré les zombies animés, il n'y avait pas grand-monde à faire la queue, comme le fit remarquer Sasha. Haussant les épaules, Andrew fit tourner le bâton de sa barbapapa entre ses dents : il avait déjà presque tout mangé.

- Au pire, ça nous fera une promenade digestive avant... Il saisit son amie par les épaules pour la retourner vers la figure du manège que l'on distinguait au loin. Le truc le plus fun du jour !

C'était bien trop drôle de l'embêter ! Il avait d'abord cru que c'était un train fantôme mais en fait, c'était une balade à travers les étages de la Maison... Parfait, il pourrait encore plus effrayer Sasha ! Armé de sa bouille de garçon maléfique, il lui emboita le pas, les mains dans les poches. L'entrée n'était pas très effrayante, remplie de toiles d'araignées et de tableaux qui clignaient des yeux (rien de bien différent de Poudlard en somme). Néanmoins, la luminosité baissait au fur et à mesure qu'ils avançaient et, lorsqu'ils passèrent la première porte grinçante, un rire machiavélique retentit alors que des formes s'agitaient sur les murs. Amusé, Andrew tendit discrètement la main pour aller brusquement pincer la taille de Sasha.

- Bouuuuh ! s'exclama-t-il.



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel quand Andrew affirma que les Inferis étaient sympa malgré le fait qu'ils cherchent à dévorer le cerveau des gens. premièrement les Inferis étaient loin d'être sympathiques, et deuxièmement ils n'étaient pas réputés pour dévorer les gens. N'y avait-elle donc qu'elle qui s'était intéressée au programme de DCFM de cinquième année ?

"Les inferis ne mangent pas de cerveaux, corrigea-t-elle. Les zombies inventés par les moldus peut-être, reprit-elle plus bas. Mais les inferis font simplement ce que la personne qui les a ensorcelé leur ordonne de faire, ça peut-être n'importe quoi, ils n'ont aucune capacité de réflexion, un peu comme des marionnettes."

Elle avait beau en savoir assez sur le sujet pour savoir que les morts-vivants qui peuplaient la file d'attente n'étaient pas des inferis, ils n'étaient pas moins effrayants pour autant. Elle se répétait constamment que ce n'étaient que des acteurs, ou des automates, que c'était du faux sang et du maquillage, elle les trouvait impressionnants malgré tout. L'adolescente s'efforça toutefois de conserver un visage le plus neutre possible alors qu'ils s'approchaient de l'entrée de la maison hantée.

Elle réussit à gagner quelques minutes supplémentaire quand la jeune femme déguisée en vampire qui faisaient entrer les visiteurs lui demanda de terminer sa barbapapa avant de passer la porte. Elle ne se pressa pas et prit son temp pour déguster la fin de sa sucrerie sous le regard impatient d'Andrew qui avait terminé la sienne depuis longtemps. Malheureusement, elle ne parvint pas à faire durer son petit manège plus de quelques minutes et ils se retrouvèrent rapidement à avancer dans le hall d'entrée d'une maison abandonnée, plein de toiles d'araignées et de poussière.

"On dirait le tableau du quatrième étage, près de la salle des profs, souffla-t-elle à son camarade en pointant du droit un tableau représentant une vieille sorcière visiblement endormie, qui se réveillait brusquement pour faire peur aux visiteurs. Et celui-ci ressemble un peu à la Grosse Dame, non ?"

Elle n'avait jamais compris pourquoi les Gryffondors avaient choisi ce tableau pour garder l'entrée de leur salle commune. Pour ce qu'elle en savait la Grosse Dame avait un sacré caractère, était une horrible bavarde et avait tendance à s'absenter quand bon lui semblait. On avait fait mieux comme système d'entrée ! Enfin, c'était toujours plus pratique que les Serdaigles et leurs énigmes !

Ils traversèrent l'entrée sans rencontrer trop de choses terrifiantes et Sasha commença même à se détendre un peu. Ils s'engagèrent dans un couloir sombre et empruntèrent au hasard une porte sur leur droite, qui claqua derrière eux avec un bruit sec, suivi d'un éclat de rire machiavélique. Haha. Très drôle. Même pas peur. Sasha laissa échapper un cri suraigu et bondit sur le côté en sentant quelque chose lui pincer les tailles, avant de comprendre qu'il ne s'agissait que d'Andrew, qui trouvait visiblement ça très drôle.

"Arrête ! s'écria-t-elle. C'est pas drôle ! Tu m'as fais peur !"

Elle voulut jeter un regard désapprobateur au Gryffondor mais ne parvint pas à retenir un sourire amusé. Elle était contente qu'il fasse sombre et qu'il ne puisse pas voir comme ses joues avaient rougi. L'idée de sa main au niveau de sa taille -même si c'était pour lui faire peur de façon puérile- était loin d'être désagréable, et même un peu troublante. Il ne se rendait même pas compte de ce qu'il provoquait en agissant comme ça, il ne le faisait surement pas exprès.

Ils continuèrent d'avancer dans la maison et se retrouvèrent à emprunter un couloir bordé par ce qui ressemblait à des cellules de prison. On entendait des bruits de chaines et des râles inquiétant s'élever de la pénombre. Une main surgit brusquement entre deux barreaux, juste devant leurs yeux et Sasha se jeta sur Andrew avec un cri aigu avant de s'agripper à son bras.

"Ok, celui-ci est bien fait..." commenta-t-elle en rasant le mur d'en face pour éviter la main tendue qui continuait d'agiter les doigts comme si elle voulait attraper quelque chose -leurs cheveux, ou leurs yeux, par exemple.

Ils traversèrent la fin du couloir sans encombre mais Sasha resta fermement accroché à Andrew, prête à lui enfoncer ses ongles dans le bras à sa prochaine frayeur -il allait regretter de l'avoir trainée dans une maison hantée.

"Je ne comprends pas ce que tu trouve de drôle dans ce genre d'attractions... soupira-t-elle en jetant un regard dubitative en direction d'une momie qui venait de sortir d'une vieille horloge à côté d'eux. Qu'est-ce qu'il y a d'agréable à se faire effrayer par des zombies ?"




Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
- Alors je retire ce que j'ai dis, lança Andrew, déçu. Les inferis ne sont pas drôles !

La partie la plus amusante, c'était quand même de manger les gens. Pour le coup, les zombies inventés par les moldus - et qui peuplaient les bandes-dessinées qu'il lisait - étaient bien plus drôles. Il espérait qu'il y en aurait dans la maison hantée, pour que Sasha ait bien peur. Il voyait bien dans son petit manège qu'elle n'avait pas envie d'y aller, elle mangeait sa barbapapa avec toute la lenteur du monde mais lui, il était impatient. Il adorait tout ce qui était film d'horreurs et maisons hantées, il en regardait tous les étés avec ses copains moldus et puis c'était toujours plus drôle que les manèges qui ne faisaient aucune sensation. Sasha était une peureuse mais, foi de Dubois, il allait régler ça !

Ils finirent enfin par entrer dans l'attraction, Andrew regardant autour de lui avec délectation, à la recherche de tous les petits détails un peu inquiétants. Les araignées qui couraient faussement sur le mur, un crâne sous un bocal de verre, des tableaux qui bougeaient... Rien qui ne changeait du cachot des potions, quoi. Poudlard était une maison hantée, c'était bon à savoir. D'ailleurs, comme le soulignait Sasha, il y avait des points communs entre les peintures du collège et celles-ci.

- Peut-être qu'ils se fournissent au même endroit, ricana-t-il.

Les entrepôts "tableaux moches et vieux" devaient tourner à plein régime, visiblement. Heureusement, le reste de la maison était plus inquiétant. De longs couloirs très sombres, d'étranges bruits angoissants... S'il se délectait de tous ces détails, son amie, elle, était crispée, il le sentait rien qu'en marchant à côté d'elle. Ne résistant pas à la tentation de l'embêter un peu, Andrew lui pinça la taille à un moment où elle ne s'y attendait pas. Le cri perçant qu'elle poussa et le bond qu'elle fit eurent raison de son sérieux : plié en deux, pris d'un fou rire, Andrew peinait à reprendre sa respiration malgré le ton désapprobateur de Sasha. Il se repassait en boucle le hurlement dans son esprit, comme un boomerang snapechat. Il aurait dû l'enregistrer !

- C'est très drôle, au contraire, répliqua-t-il avec bonne humeur, toujours rieur. Si tu voyais ta tête !

En soi, il ne voyait pas vraiment son visage mais rien que ce cri et ce bond... Un vrai lutin de Cornouailles ! Pas rancunière, Sasha accepta de continuer à avancer dans le couloir obscur, jusqu'à déboucher sur une espèce de prison. Dans les geôles, des sortes de robot bougeaient dans la pénombre, poussant des râles effrayants. Soudain, à ses côtés, son amie cria de nouveau et saisit son bras, ce qui le fit sursauter lui aussi. Devant eux, un bras était apparu, des lambeaux de chair semblaient s'en détacher et il bougeait les doigts dans le vide comme pour les attraper. D'accord, celui-là était un peu flippant. Mais comme Andrew avait une réputation à tenir, il haussa juste les épaules.

- Pfff c'est toi qui m'a fait le plus peur ! Et mal.

Elle était suspendue à son bras comme un Botruc à son arbre et il lui lança un regard un peu goguenard. Ce n'était pas si effrayant que ça quand même ! C'était drôle, même si Miss Benson ne semblait pas capter l'art subtil de l'épouvante. Dans une presque imitation du professeur Forbes, Andrew prit un air très sérieux pour expliquer.

- Parce que c'est comme le Quidditch ! La peur déclenche de l'adrénaline et de l'endorphine et le cerveau aime l'adrénaline et l'endorphine ! Tu verras, en sortant, tu seras contente de l'avoir faite cette maison hantée ! Et le manège de la mort, aussi !

Oui, il avait les idées fixes. Ils passèrent une nouvelle porte et se retrouvèrent dans un corridor particulièrement obscur. Un vieux et long tapis effilé recouvrait le sol. Il faisait tellement sombre qu'ils ne pouvaient même pas distinguer les murs mais deux portes se trouvaient sur les côtés : des rais de lumière passaient en dessous.

- On prend... à droite ?



Avatar par Merenwen.
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
- Oh, pauvre bichette ! se moqua-t-elle quand Andrew affirma qu'elle lui avait fait peur -et mal- en sursautant brusquement, un instant plus tôt.

Elle n'était pas vraiment en position de le charrier, puisqu'elle était elle-même terrifiée et accrochée au bras de son ami comme si sa vie en dépendait, mais elle aimait se dire que tant qu'elle arrivait encore à plaisanter, elle n'avait pas encore complètement perdu le contrôle. La jeune fille commençait sérieusement à craindre pour sa dignité, elle qui soignait tant son image détestait le fait de ne pas être maitresse de ses réactions. Elle s'agaçait de ne pas réussir à garder son calme. Elle n'était pas idiote pourtant, elle savait très bien que toutes ces créatures effrayantes n'étaient que des automates ou des acteurs, elle aurait même pu prédire de quel placard allait surgir le prochain vampire assoiffé de sang. Tout était faux, et terriblement prévisible, pourtant elle savait qu'elle ne manquerait pas de bondir à deux mètres du sol à la prochaine surprise.

Elle en voulait un peu à Andrew de la pousser à se ridiculiser de la sorte mais continuait paradoxalement de vouloir l'impressionner -sans quoi elle serait restée sur le pas de la porte. Elle ne comprenait même pas comment il pouvait considérer qu'ils passaient un bon moment. Ils auraient été beaucoup mieux à se balader dans les boutiques ou à tenter leur chance au stand de carabine. Ils s'entendaient à peine discuter entre la musique sinistre et les cris des autres visiteurs !

L'adolescente se pencha vers le Gryffondor pour écouter sa réponse et haussa les sourcils, surprise, en l'entendant utiliser deux termes scientifiques dans la même phrase. Depuis quand savait-il ce qu'était l'endorphine ?

- Le rire libère de l'endorphine aussi, rétorqua-t-elle. Et c'est quand même un peu plus agréable ! Ou manger du chocolat !

C'était bien le chocolat. Ça ne vous sautait pas dessus en hurlant, couvert de bandelettes de momies sanguinolentes.

Par un heureux concours de circonstances, ils arrivèrent à l'autre bout du hall en vie, et poussèrent une porte qui donnait sur un long couloir plongé dans la pénombre. Le corridor était si sombre qu'ils en distinguaient à peine l'extrémité, mais ils pouvaient deviner deux portes sous lesquelles filtraient une faible lumière. Andrew suggéra d'emprunter la porte de droite et Sasha se contenta de hocher la tête en faisant un pas dans la direction indiquée. Plusieurs cris d'horreur s'élevèrent alors de la pièce de droite et elle recula d'un pas. Les personnes qui étaient à l'intérieur n'avaient pas l'air de passer un très bon moment, même si elle avait entendu des éclats de rire ensuite -surement un sadique.

- Et si on prenait à gauche ? Il y a déjà du monde ici...

Du monde en train de se faire découper à la tronçonneuse, visiblement.

Mobilisant le peu de courage qui lui restait, Sasha posa la main sur la poignée de la porte de gauche et la fit lentement tourner. L'intérieur de la pièce était une reproduction d'une ruelle londonienne, assez fidèle. Le sol était humide, un vieux réverbère éclairait la scène d'une lumière faiblarde et on entendait même la pluie tomber. Le cadre aurait presque été romantique si le cadavre d'une pauvre jeune femme éventrée n'avait pas été en train de pourrir au milieu de la chaussée. Charmant. Sasha laissa échapper un gémissement dégoûtée quand ses yeux se posèrent sur les entrailles de la victime et elle détourna le regard. Une porte se trouvait de l'autre côté de la petite ruelle, qui leur permettrait certainement ce quitter cette scène de crime morbide.

La Serpentard levait le bras pour désigner la sortie à Andrew mais interrompit soudainement son geste et tendit l'oreille. Elle percevait un bruit désagréable qui semblait se rapprocher d'eux, comme une fourchette raclant contre une assiette. Elle se retourna lentement et eut un mouvement de recul en découvrant un homme en haut-de-forme et moustache, occupé à aiguiser un long couteau couvert de sang. Elle dut se faire violence pour ne pas saisir sa baguette et le neutraliser d'un stupéfix.

- Bon, on a vu, on s'en va maintenant... suggéra-t-elle en tirant Andrew vers la porte sans quitter des yeux le moustachu qui aguichait toujours sa lame, sans bouger.

Ils avaient presque atteint la porte de l'autre côté de la ruelle quand la réplique de Jack l'éventreur fit un bond dans leur direction en éclatant d'un rire mauvais.

- Pas si vite, mes petits...




Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
- C'est très cool de se faire peur, répliqua Andrew alors que Sasha lui citait le chocolat. Les humains le font depuis longtemps ! Décidé à prouver son point, il commença à énumérer en comptant sur ses doigts. Il y a les films d'horreur, les manèges à sensations, les maisons hantées, les gens qui sautent d'un pont... Enfin, les gens attachés, hein, qui font de la chute libre.

Il ne pensait pas vraiment que les gens qui faisaient une DBD cherchaient à se faire peur. Ou alors, c'était un peu trop extrême. Quoi qu'il en soit, on se fait peur, le corps pense qu'il va mourir et en fait, quand il découvre que non, il est content. Tout bénef quoi ! C'était bien pour cela qu'il tentait souvent des figures périlleuses en balai, ce qui faisait hurler sa mère et rendait son père très fier. Mais en attendant, ils étaient tous les deux seuls à se débrouiller dans cette maison de l'horreur, qui était encore plus cool qu'elle ne le paraissait du dehors. Il y avait même des gens qui étaient poursuivis par des tronçonneuses ! Il aurait bien pris vers le fou furieux qui découpait les gens, mais Sasha ne semblait pas ravie-ravie. Désireux de ne pas l'effrayer plus que cela, il la suivit bien sagement à gauche, manquant de marcher dans une flaque de faux-sang. Enfin. Il espérait que c'était du faux-sang et que personne n'avait glissé en fuyant quelque chose, s'ouvrant le crâne au passage. Même si c'était un cool retournement de situation.

Le couloir de gauche ressemblait aux rues glauques du Chemin de Traverse, avec un cadavre éventré en plus. Il était presque certain d'avoir vu la même scène dans l'une de ses bandes-dessinées sur les zombies... Mais bon, c'était quand même dégoûtant. Andrew poussa une viscère du bout de sa basket et eut le même son dégoûté que Sasha en constatant que c'était mou. Lui qui avait pensé que c'était du plastique...

- Ouais, confirma-t-il en fixant le cadavre, bougeons d'ici.

Même pour lui, c'était un poil trop réaliste. Mais il n'avait pas encore vu ce qui poussait Sasha à se sauver : il se retourna lentement en percevant ce qu'il avait pensé être un bruit du décor. Il se retourna lentement pour faire face à une sorte de Edmund Harris meurtrier qui aiguisait son couteau sous leurs yeux. Reculant à toute vitesse, entraîné par Sasha, sa main glissa à sa poche - et sa baguette magique - quand le moustachu leur bondit dessus avec un rire mauvais. Il n'avait pas dégainé, devant un moldu, c'était mal mais il avait failli. Un peu mal à l'aise, Andrew désigna d'un geste du menton l'objet tranchant.

- Chouette euh... moustache.

Et après cette diversion un peu nulle, Andrew attrapa la main de Sasha et se précipita vers la porte pour essayer de fuir.

Spoiler:
 



Avatar par Merenwen.
NarrateurNarrateuravatar
Messages : 326

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Andrew O. Dubois-Cavill' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' : 3
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha fut soulagée de constater qu'Andrew était d'accord avec son plan, qui consistait à quitter cet endroit sinistre au plus vite, et elle l'attira à sa suite vers la porte de sortie. Malheureusement, le moustachu au couteau semblait avoir d'autres plans pour eux et bondit en direction du Gryffondor qu'il attrapa de sa main libre et attira contre lui. L'adolescente marqua un temps d'hésitation mais poursuivit sa course et atteint rapidement la porte. Elle l'ouvrit à la volée et la claqua derrière elle, s'adossant au panneau de bois pour reprendre son souffle.

Elle entendit le rire diabolique de Jack l'éventreur à travers la porte et fut prise de doutes. Devait-elle y retourner ? Ce n'était pas comme si Andrew était vraiment en danger. Elle ne connaissait pas très bien la réglementation en matière de maisons hantées, mais elle était à peu près certaine que les employés n'avaient pas le droit de tuer les visiteurs. Ils pouvaient juste leur faire croire qu'ils allaient les tuer. Andrew ne risquait rien. Il se débrouillerait très bien tout seul ! Et puis il aimait avoir peur, il l'avait dit lui-même ! Elle n'avait vraiment aucune raison d'aller l'aider.

Sasha avait d'abord cru que l'obscurité environnante était due au fait que ses yeux ne soient pas habitués à la pénombre, mais elle se trouvait dans la pièce depuis presque une minute et elle ne voyait toujours absolument rien. Elle était dans le noir complet. Et, maintenant qu'elle tendait l'oreille, elle percevait des bruissements de tissus sur le sol. Comme si quelqu'un ou quelque chose glissait sur le sol. Elle n'hésita pas une seconde et se retourna pour quitter cette pièce obscure. Finalement elle avait une raison de retourner aider Andrew : elle avait besoin de lui pour sortir d'ici.

Elle se retrouva de nouveau au beau milieu de la fausse scène de crime londonienne et avisa rapidement Andrew et son agresseur, qui maintenait le garçon prisonnier, la lame de son couteau sous sa gorge.

"Hum, excusez-moi...commença-t-elle d'une petite voix en s'avançant vers eux. Est-ce que je peux le récupérer ? C'est mon ami et euh...J'en ai besoin pour sortir d'ici...S'ilvous-plait ? L'agresseur à moustaches -qui était vraiment un excellent acteur !- tourna lentement la tête vers elle et redressa ses lèvres en rictus diabolique. S'il-vous-plait...C'est mon anniversaire aujourd'hui..."

L'homme éclata d'un rire mauvais mais finit par relâcher Andrew et reporta son attention sur un groupe de trois adolescentes qui venaient d'arriver dans la pièce et qui poussèrent un cri suraigu en découvrant le cadavre. Sasha profita de cette distraction pour attraper son ami par la manche de son manteau et l'entrainer jusqu'à la porte de sortie.

"Ne me remercie pas, lança-t-elle avec un sourire satisfait. Les valeureux Serpentard sont là pour secourir les Gryffondor en danger, c'est bien connu ! Elle perdit un peu de son assurance alors qu'ils se retrouvaient devant la porte en bois. Je te préviens, il fait complètement noir là-dedans..."

Elle posa à contre-coeur la main sur la poignée et pénétra pour la seconde fois dans la pièce obscure.



Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
Andrew s'était élancé comme un beau diable vers la porte, bien décidé à s'enfuir d'ici avec Sasha. C'était sans compter les véritables réflexes d'Attrapeur du pseudo-Jack-l'Éventreur qui l'attrapa par la capuche de son blouson. Ramené en arrière, il sentit la lame du meurtrier se poser sous son menton et surtout, surtout, il constata que Sasha s'était sauvée sans remords. Ah d'accord ! Elle l'avait vu pourtant, elle avait marqué un temps d'arrêt, mais non, Madame l'abandonnait à son triste sort. Ah bah belle mentalité ! Bravo !

- Non mais genre ! Genre elle est partie. Vous avez vu ? lança-t-il à son ravisseur, qui éclata d'un rire machiavélique. Aucun respect quoi ! Le problème, ce n'était pas cet homme inconnu qui semblait le tenir captif, non non. Ça c'était secondaire. C'était que Sasha se barre comme ça. Non mais vous avez vu ? pesta Andrew en croisant ses bras sur son torse, toujours maintenu sous la gorge. L'autre, elle se barre !

Il était proprement scandalisé. C'était bon à savoir que Sasha n'hésiterait pas à l'abandonner aux griffes du danger si jamais ils étaient poursuivis au dix-neuvième siècle dans une ruelle londonienne par un dangereux tueur en série. Bonjour les amis ! La porte ne tarda néanmoins pas à se rouvrir pour laisser apparaître la vile fuyarde, visiblement toute contrite. Ah bah maintenant elle voulait le récupérer, très bien. Peut-être qu'il n'avait pas envie d'être récupéré ! Peut-être que lui et monsieur Moustache étaient très bien ici ! Mais Monsieur Moustache avait du monde à persécuter et il lâcha Andrew avec un rire mauvais avant d'aller terrifier des adolescentes qui venaient d'entrer. Vexé comme un doxy, Andrew réajusta son blouson avant de hausser un sourcil circonspect au petit discours de son amie.

- Dis plutôt que tu te barrais sans remords en espérant que ce soit la sortie ! C'est juste que tu as réalisé que tu devrais faire la suite toute seule et ça, ça te fout les chocottes ! balança Andrew en dardant un doigt accusateur vers Sasha. Tss. Peureuse, va.

Mais, bon joueur, il la suivit quand même dans la pièce complètement sombre. Il avait sa baguette magique dans son sac à dos et avait très envie de lancer un Lumos mais c'était stupide de se faire virer de Poudlard pour un Lumos. Dans l'ombre, ils entendaient une sorte de glissement, des frictions, comme si quelque chose rôdait autour d'eux... Privé de ses sens, même lui n'était pas rassuré. À tâtons, sa main chercha le bras de Sasha pour ne pas la perdre au milieu de la pièce. Si elle restait toute seule alors, elle allait finir par balancer un sort à tout ce qui pouvait bouger.

- C'est peut-être une pièce remplit de serpents, murmura Andrew sans savoir pourquoi il avait baissé la voix. Ça te parle ça...

Oui, bon, il était peut-être encore un peu vexé.

- On sort par où ?

Mais il n'eut pas le temps de faire le moindre pas que...

Dés:
 



Avatar par Merenwen.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Teenage dream [PV Andrew]

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Signature de contrat - Andrew Brunette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-