AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 With you, I'm born again [Azénor & Logan]

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 
Logan Vargas, 32 ans, PDG de Pear to Pear

26 décembre 2009, Londres

Logan tira les rênes de sa main gantée et le traîneau s'arrêta pile à la hauteur de l'immeuble d'Azénor. La licorne immaculée qui le tirait renâcla et donna un petit coup de sabot qui raisonna sur le pavé londonien. Logan descendit du traîneau, accrocha les rennes à un pilier sur le trottoir, puis arrangea sa tenue de cocher de Noël : queue-de-pie et chapeau rouges, si avec cela il ne la faisait pas sourire !

Oui, Logan avait sorti le grand jeu cette fois, tant pour s'occuper l'esprit que pour impressionner son invitée. Il avait loué un traîneau qu'il avait fait venir spécialement de Laponie. Des gravures magnifiques de rennes qui gambadaient entre les pins et de flocons de neige ornaient son bois, et des coussins moelleux étaient prêts à accueillir le fessier délicat d'Azénor. Pour finir, il avait disposé une jolie guirlande lumineuse pour compléter le romantisme - et le kitsch assumé - de la scène.

Avec une certaine impatience, Logan pénétra dans l'immeuble et grimpa quatre à quatre les escaliers. Il n'eut pas à attendre longtemps pour que la porte de l'appartement s'ouvre sur son occupante, visiblement prête à partir.

"Bonjour", lança-t-il d'une voix chantante à la vue de la jeune femme. "Comment vas-tu ? Prête pour le grand départ ?"

Sans attendre d'avantage, il se pencha pour attraper la valise d'Azénor, et lui tendit son autre bras. Une fois qu'elle eut fermé son appartement, il l'entraîna en bas, avant de la laisser sortir dans la nuit pour découvrir sa surprise.

"Le carrosse de mademoiselle est avancé...", dit-il avec une révérence, un sourire de contentement aux lèvres.

Azénor ReynoldsEmployée aux Transportsavatar
Messages : 407

Voir le profil de l'utilisateur
Azénor tournait en rond dans son appartement. Logan devait passer d’un instant à l’autre et elle était plus qu’impatiente. Si elle en croyait sa famille, elle les avait largement épuisés à force de parler de ce voyage magique en Suisse. Rosalyn s’était moquée d’elle plus d’une fois mais elle l’avait ignoré, elle était jalouse voilà tout. Azénor avait passé les fêtes dans le manoir familial avec tous ses frères et sœurs, elle avait toujours adoré ces moments de retrouvailles. Cette année elle avait eu la surprise de découvrir toute une partie du manoir rénové. Maintenant qu’ils n’avaient plus d’enfants à la maison, leurs parents prenaient encore plus au sérieux la remise en état du vieux manoir.

Ce matin pourtant, elle s’était levée à l’aube pour préparer ses bagages et profiter de sa dernière journée avec sa famille. Lorsque l’heure avait approché, elle avait transplané jusqu’à son petit appartement londonien. Arielle était restée au manoir avec le reste de la famille si bien qu’Azénor était seule dans l’appartement, sans aucune distraction pour passer le temps. La jeune femme faisait les cent pas lorsqu’enfin on frappa à la porte.

Elle ouvrit le battant à la volée et eut un bref mouvement de recul face à l’accoutrement de Logan. Elle n’était pas contre les vêtements festifs, ni même les paillettes ou les déguisements, elle avait bien organisé la soirée de fin d’année à Poudlard, mais là tout de même…

« Alors vous les Américains, vous faites vraiment les choses en grand ! »

Elle se pencha vers Logan en riant et le serra dans ses bras.

« Bonjour ! De bonne humeur comme tu vois, je suis plus que prête à découvrir ce chalet que tu m’as si bien vendu… »

Elle alla récupérer son manteau, enfila une écharpe et un bonnet avant de suivre Logan qui avait pris sa valise comme un vrai gentleman. La main posé sur son bras, elle le suivit jusqu’au bas de son immeuble. Azénor eut un temps d’arrêt lorsqu’elle découvrit leur véhicule. Elle pensait qu’ils allaient prendre un Portoloin mais c’était sans compter sur l’extravagance de Logan… Au fond d’Azénor, la petite fille qu’elle avait été trépignait d’impatience et rêvait d’aller caresser la licorne et monter dans ce beau traineau. Elle avait presque envie d’ensorceler ses vêtements pour les transformer en une magnifique robe de bal. Pourtant, Azénor n’était plus une enfant, des années durant on lui avait inculqué le Secret Magique, aussi elle lança un petit regard prudent vers les fenêtres de ses voisins.

« J’espère que cette licorne est ensorcelée parce que mes voisins sont tout ce qu’il y a de plus moldu. »

Ce n’est que lorsqu’elle fut rassurée qu’elle laissa éclater sa joie.

« Tu as eu une excellente idée ! Je ne sais pas comment tu as fait pour obtenir un tel traineau mais il est magnifique. Et cette licorne, quelle pureté ! Tu es parfaitement dans l’esprit de Noël. Merci ! »

Elle se pencha vers lui et lui claqua une bise sur la joue avant de s’approcher du traineau.



©️Vivi-le-seul-l'unique
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Mer 17 Mai 2017 - 22:09, édité 1 fois

Logan Vargas

Logan resta interdit quelques secondes suite à la bise qu'Azenor avait déposé sur sa joue. La jeune femme avait généralement le contact facile et cela avait toujours tendance à emplir son cerveau d'une agréable brume de confusion. Son temps de réaction fut donc un peu trop long pour être normal, et il se racla la gorge pour s'éclaircir les idées, en espérant qu'elle n'ait rien remarqué.

"Mais de rien, et ce n'est encore que le début !", fanfaronna-t-il en suivant Azénor vers le traîneau. Pendant qu'elle l'examinait plus en détail, il installa la valise d'Azénor avec la sienne en continuant de lui parler.

"Ne t'en fais pas, je me suis rappelé que tu habitais en terre moldue, il y a un sortilège de dissimulation sur la corne. Ils ne peuvent voir que son beau pelage blanc ! Je lèverai le sortilège lorsque nous serons dans les airs !"

Car oui, l'attelage et l'animal avaient été enchantés pour pouvoir voler, tel le traîneau du père Noël. Comment diable étaient-ils censés arriver en Suisse en temps et en heure, sinon ? D'un geste, il invita Azénor à prendre place, et il s'empara des rênes avant de faire de même.

"Bien installée ?", s'enquit-il en souriant à la jeune femme. Elle était si jolie, emmitouflée dans sa cape, qu'il prit le temps de l'observer avant de se tourner vers la route. "Alors c'est parti !"

Logan salua une petite mamie qui les observait sur le trottoir, puis agita les rênes et laissa la licorne s'élancer d'un pas tranquille sur le pavé. Ils devaient attendre de s'éloigner de la ville pour prendre les airs.

"Alors, comment s'est déroulé ton Réveillon ?", s'enquit-il, sans quitter la route des yeux.
Azénor ReynoldsEmployée aux Transportsavatar
Messages : 407

Voir le profil de l'utilisateur
Ce n’était que le début ? Azénor était vraiment impressionné par ce que Logan lui montrait et avait plus que hâte d’en découvrir plus.

« Heureusement que tu es prévoyant, il aurait été dommage de passer nos vacances bloqué en Angleterre à se justifier auprès du Ministère… »

Depuis les attentats Mardoliens, toute manifestation de magie face à des moldu était prise très au sérieux et il était difficile de se sortir de ces procédures. Azénor vivait avec un salaire de petit fonctionnaire, elle n’avait clairement pas les moyens de payer l’amende qu’elle aurait risqué.

« Alors comme ça c’est un traineau volant ! J’espère que tu as placé un sort de réchauffement parce qu’il ne doit pas faire bien chaud là-haut et avec la vitesse, je ne voudrais pas finir congelée comme un glaçon. Cela dit, les belles couvertures que je vois là, devraient être parfaite pour notre confort. »

Sur ces mots, Azénor s’installa, elle rassura Logan sur son confort et tira une épaisse couverture blanche et duveteuse qu’elle étendit sur ses jambes.

« Tu veux un bout de la couverture ? »

Elle n’était pas contre l’idée de leur créer un petit cocon chaud et intime. Passer le voyage blottie sous une couverture avec Logan dans un traineau ensorcelé n’était pas loin du voyage idéal pour Azénor. Logan lança alors l’attelage.

« Combien de temps dure notre voyage ? »

Alors qu’il quittait sa rue, Azénor aperçut Miss Doggy, sa vieille voisine, qui rentrait de sa promenade du soir en trainant Peluche, son chat, au bout d’une laisse. Azénor n’avait jamais compris pourquoi cette femme s’obstinait à faire sortir son chat comme s’il était un chien mais après avoir eu une discussion interminable sur les bienfaits du « grand air » sur les animaux, elle avait laissé tomber. En tout cas, Miss Doggy semblait très impressionné par l’attelage et répondit au salut de Logan avec enthousiasme. Azénor s’enorgueillit.

L’attelage prenait de la vitesse et la conversation s’installa entre eux.

« Mon réveillon s’est très bien passé. J’ai une grande famille, c’est toujours agréable de tous se retrouver. D’autant plus que j’ai des frères et sœurs à Poudlard, on ne peut pas les voir souvent. On a passé la soirée du Réveillon ensemble et le lendemain, j’ai eu le droit à un repas de haut standing avec les Highlands… »

Elle savait que le sujet de la famille et de Noël étaient sensibles pour Logan mais il avait lancé le thème, elle ne pouvait pas ignorer sa question. Elle prit cependant des pincettes pour la lui retourner.

« Tu as pu passer du temps avec tes amis ? »



©️Vivi-le-seul-l'unique
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur

Logan Vargas

"Le voyage va durer deux heures, il y a un sortilège de propulsion qui s'activera quand nous serons en hauteur. J'ai pensé qu'on voudrait tout de même arriver à une heure décente pour profiter de la fin de soirée."

Logan esquissa un petit sourire au contact de la couverture duveteuse qu'Azénor disposait sur ses genoux. Voilà qui rendait tout de suite leur voyage plus intime, car il pouvait presque sentir le contact de ses jambes qui effleuraient les siennes. Cela suffit à atténuer la pointe de jalousie qui naquit en lui en entendant Azénor mentionner sa grande famille avec ses frères et soeurs. S'il lui avait posé la question, c'était qu'il était prêt à entendre la réponse, mais malgré tout il restait un peu envieux. Les grands repas de fête en famille, il n'avait jamais vraiment connu cela, et c'était sans doute ce qui avait construit sa personnalité individualiste.

Quand elle lui retourna la question, il détourna la tête de la route pour lui lancer un sourire rassurant. Logan ne tenait pas à ce que le sujet de la mort de sa mère devienne un tabou ou un sujet de gène entre Azénor et lui. Il ne s'était guère ouvert sur ses sentiments auprès de ses amis, mais c'était différent avec elle, sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi : se confier lui semblait plus naturel.

"Oui j'ai passé le réveillon avec quelques amis new-yorkais, nous avons fait un bon repas et nous avons refait le monde, comme à notre habitude", raconta-t-il, le regard pétillant. Logan appréciait les soirées ainsi : une bonne compagnie, un champagne de standing et une conversation soutenue.

"J'ai passé pas mal de temps au bureau, de toute façon, donc ces derniers jours sont vite passés. J'avais hâte que ces quelques jours avec toi arrivent", avoua-t-il en glissant un regard en direction d'Azénor. Il dut se perdre un peu trop longtemps dans sa contemplation, puisque la licorne faillit rentrer dans un lampadaire.

"Who", cria-t-il en tirant sur les rênes pour rectifier le tir. Une fois l'attelage remit sur le droit chemin, Logan éclata de rire et commenta avec dérision : "N'est pas Père Noël qui veut, on dirait ! En tout cas, je suis content pour toi que tu aies passé de beaux moments en famille. C'est important de profiter des gens qu'on aime, surtout par les temps qui courent. Ma... ma mère me manque énormément, il ne se passe pas une heure sans que je ne pense à elle, alors qu'il pouvait se passer des semaines entières sans qu'on se voit quand j'étais à New York... Merci d'avoir accepté ce voyage, ça va me faire du bien d'être entouré."
Azénor ReynoldsEmployée aux Transportsavatar
Messages : 407

Voir le profil de l'utilisateur
Si elle en croyait les indications de Logan, ils avaient un petit moment à passer dans les airs. Elle espérait que leur moyen de transport serait stable et qu’elle ne se sentirait pas nauséeuse. Ainsi, elle pourrait profiter de la proximité de Logan. Pour l’instant en tout cas, la soirée commençait bien. Elle était confortablement installée et la conversation semblait bien engagée comme souvent lorsqu’ils étaient tous les deux.

« C’est le propre des repas entre amis que de refaire le monde ! Qu’avez-vous imaginé cette fois ? De futurs objets révolutionnant notre quotidien ou un moyen d’harmoniser les pratiques magiques pour une meilleure coopération entre les pays ? »

A l’instar du monde moldu, le monde sorcier s’ouvrait de plus en plus à la mondialisation ces dernières années, leurs moyens de communication rapides les y aidant grandement. Néanmoins les systèmes politiques et administratifs étaient parfois si éloignés que les contacts étaient souvent complexes. Azénor avait un collègue dont la femme travaillait dans une société d’import-export et il lui arrivait souvent de rapporter ses propos à l’heure de la pause.

« Ca se passe bien au bureau ? Vous êtes satisfaits du lancement du Pear ? »

Azénor en avait pas mal entendu parler autour d’elle et elle avait vu des affiches magiques un peu partout dans Londres, elle avait cependant du mal à juger des ventes. Elle entendait souvent dire que l’objet était trop cher et beaucoup rechignaient ou n’avait pas les moyens pour l’acheter.

Lorsque Logan lui annonça qu’il avait hâte de passer du temps avec elle, Azénor rosit de plaisir et détourna le regard un instant. Elle sourit doucement :

« J’étais moi aussi impatiente. »

Azénor sentait le regard de Logan peser sur elle, elle finit par relever la tête et leurs yeux se croisèrent. L’instant sembla un peu suspendu. Un instant, Azénor se demanda si Logan n’allait pas se rapprocher d’elle. L’embrasser ? Malheureusement, l’attelage faillit percuter un lampadaire, ruinant le moment.

« On pourra bientôt lever le charme je pense et ensuite s’envoler, plus de risque de croiser un lampadaire. Par contre, il faudra faire attention aux oiseaux, je n’ai pas envie de manger du pigeon ce soir ! »

La conversation avait repris son cours, cependant le ton de Logan était chargé de nostalgie.

« C’est normal qu’elle te manque et surtout il ne faut pas t’en vouloir. Tu as fait ta vie, c’est ainsi que ça devait se passer. Lorsqu’on a des enfants c’est pour les voir grandir, devenir des adultes, quitter le nid et s’épanouir. Je pense que tu as plutôt bien réussi dans la vie et tu ne me sembles pas être dépressif. Ta mère devait être fier de l’homme que tu es devenu, je l’aurais été à sa place ! »

Alors qu’il la remerciait de sa présence, Azénor lui retourna un grand sourire.

« Merci de me l’avoir proposé. »




©️Vivi-le-seul-l'unique
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur

Logan Vargas

Les paroles réconfortantes d'Azénor étaient comme un baume pour le coeur de Logan. Pourtant, elle n'était pas la première à les avoir prononcées au cours des dernières semaines, mais cela ne lui faisait curieusement pas le même effet lorsque cela venait de ses amis de New York. Quelque part, Logan avait envie que la jeune femme soit fière de lui, qu'elle admire et respecte l'homme qu'il était, c'était devenu important pour lui.

Ils venaient à peine de se retrouver que déjà, Logan se sentait mieux, apaisé par la simple présence d'Azénor. Heureusement, il allait avoir le temps d'en profiter, alors autant savourer plutôt que de chercher à précipiter quoi que ce soit...

D'un geste, il fit pivoter la licorne dans une impasse sombre et reculée, puis leva le sort de dissimulation.

"Prête ?", s'enquit-il en tournant un visage espiègle vers Azénor. Lorsqu'elle lui eut répondu, il apposa sa baguette magique sur le bois du traîneau, donna un coup sur les rênes, et ils commencèrent à s'élever. Les sabots de la licorne battaient dans le vide et leur véhicule s'envolait dans le ciel d'un noir d'encre. L'air frais de la nuit vint leur ébouriffer les cheveux et leur caresser les joues, et il se félicita d'avoir pensé à emporter la couverture. La traversée serait fraîche. Logan resta silencieux et concentré le temps de prendre de la hauteur et de s'éloigner de Londres, puis la licorne trouva son rythme de croisière. Il se laissa aller contre le traîneau et reprit la conversation.

"Le lancement du Pear One est un succès, oui. On a touché notre coeur de cible, les classes les plus aisées, les businessman, les entreprises, la haute société, les nouveaux habitants de Leopoldgrad... Et les retours sont plutôt bons. Maintenant, l'objectif du Pear Two va être de le démocratiser d'avantage et de montrer que c'est l'avenir, qu'on ne peut plus s'en passer. Bientôt, il sera indispensable d'en avoir un dès que ses amis en auront un aussi, et tous les ados en réclameront un à leurs parents."

C'était en tout cas ce qu'il espérait. Sortant son propre Pear One de sa poche, il consulta rapidement ses messages et constata qu'Isobel lui souhaitait un bon week-end. Décidant de lui répondre plus tard, il rangea l'objet puis ajouta avec optimisme :

"Les profs de Poudlard vont être obligés de les interdire, tu vas voir !"

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

With you, I'm born again [Azénor & Logan]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Born to kill all lives...
» 02. You and I, we were born to die
» You and I, we were born to die - AZAZOU
» 05. Born to be bad
» « born in the darkness. » Ϟ WILLOW&OZ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-