AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [JR] Cherche Appartement [Esteban & Nahuel]

Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
20 décembre 2009


Ses liens avec Esteban étaient meilleurs que jamais. Après leur discussion autour des empanadas, ils avaient enfin une vraie relation fraternelle. Ils discutaient de tout et avaient même décidé de déménager. L'appartement d'Esteban était décidément trop petit pour deux. Nahuel commençait sérieusement à avoir mal au dos à force de dormir sur le canapé. Il avait donc hâte d'avoir sa propre chambre avec un vrai lit. Ils avaient donc demandé à quelques membres du Lexit s'ils avaient quelques adresses à leur fournir. Des endroits à louer où les propriétaires ne seraient pas trop regardant sur l'origine de leurs locataires.  

"Alors t'en penses quoi ?"

Le jeune homme se tourna vers son ami en l'interrogeant du regard. Ils étaient au beau milieu du salon d'un appartement relativement propre. Il semblait convenir à leur budget et il était plutôt bien situé. Et il était bien plus grand que celui qu'ils avaient actuellement. Tout ce qu'ils recherchaient en somme.



Nahuel Muñoz
Esteban CortázarRévolutionnaireavatar
Messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur
Puisque Nahuel ne le menaçait plus de quitter l’appartement et que l’un comme l’autre ils souhaitaient vivre ensemble, changer de lieu de vie était vite devenu une priorité. Voilà deux mois que Nahuel dormait sur le canapé et même s’il ne s’en était pas trop plain, cette situation ne pouvait plus durer. Avec deux salaires, ils pouvaient se permettre un petit appartement plutôt qu’un studio mais il restait le problème de leur situation légale.

C’est le Kraken – ou plutôt le Lexit, devrait-il dire – qui les avait aidé. Esteban avait parlé de son souci à plusieurs de ses frères d’armes et l’un d’entre eux les avait mis en contact avec un de ses amis. Celui-ci possédait plusieurs appartements non loin de celui qu’Esteban louait actuellement.

Ils venaient tout juste d’entrer et l’appartement lui faisait plutôt bonne impression. C’était propre, plus que son appartement actuel et il était bien situé. Il n’était pas en plein milieu des quartiers les plus démunis, il était plus éloigné du pont de l’Avon que leur appartement, presque dans les lotissements.

La porte s’ouvrait sur une pièce à vivre et une cuisine plutôt lumineuse. Esteban s’approcha de la fenêtre, suivi par Nahuel qui lui demanda discrètement ce qu’il en pensait.

« Ca me semble pas mal pour l’instant. Bien situé, la vue est plutôt agréable et ça semble propre. Mais je m’emballe pas, je voudrais voir le reste. »

Il s’approcha de l’homme qui leur faisait la visite.

« Est-ce qu’on pourrait visiter le reste de l’appartement ? »



Si tu me cherches...
... tu me trouves.
Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Nahuel laissa Esteban prendre ses marques, observer la pièce et en tirer ses propres conclusions. Un léger sourire s'esquissa sur son visage en entendant ses premières paroles positives. Ils tenaient le bon bout. Il suivit l'homme qui les faisait visiter vers la première chambre après qu'Esteban ne lui ai demandé. Elle était claire et bien exposée. Parfaite en somme. Il se voyait déjà dedans. Il frémissait d'impatience de voir la suite.

"C'est génial, murmura-t-il à l'oreille d'Esteban. C'est pile ce qu'il nous faut, tu crois pas ?"

D'un autre côté, il en avait tellement assez du canapé qu'il était prêt à tout accepter du moment qu'il y ait deux chambres, une salle de bain et une cuisine.



Nahuel Muñoz
Esteban CortázarRévolutionnaireavatar
Messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur
Le propriétaire leur fit découvrir une première chambre. Exposé de la même façon que le salon, elle était lumineuse et attrayante. Jusqu’à présent cet appartement était un sans faute et Nahuel semblait partager son avis.

« C’est vrai qu’il a l’air de répondre à nos critères mais j’attends d’avoir fait le tour pour être fixé. La salle de bain notamment peut être un gros point faible. »

Non pas qu’Esteban s’attendait à une grande baignoire dans une pièce illuminée où il pourrait se prélasser dans des huiles de bain, ce n’était clairement pas son truc, mais il avait assez visité d’appartement avec des douches moisies ou des cafards se cachant derrière les rideaux pour être suspicieux.

La deuxième chambre donnait de l’autre côté de l’immeuble et semblait donc un peu plus froide mais elle ne paraissait pas humide en ce jour de décembre plutôt gris ce qui était un très bon point.

« Et voici la salle de bain ! »

Le moment de révélation… Esteban entra dans la petite pièce suivi par Nahuel.

« Correct ! Elle m’a l’air pas trop mal. »

La faïence était propre et pas ébréchée, après un regard au plafond, il ne semblait pas y avoir de moisissure… Après encore un peu de baratin, le propriétaire les laissa un peu seuls pour refaire le tour à leur rythme. C’était le moment de regarder les détails.



Si tu me cherches...
... tu me trouves.
Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Une fois l'homme parti pour les laisser discuter, Nahuel se tourna vers Esteban avec un immense sourire. L'appartement était parfait.

"Bon... On le prend ?"

Non parce que clairement, il n'avait pas franchement envie de passer trois heures à hésiter. C'était carrément ce qu'il leur fallait. Donc pas de temps à perdre avant qu'on leur pique sous le nez.

"Je pense qu'il faut pas trop qu'on hésite. L'appart peut nous passer sous le nez si on tarde trop. Et honnêtement, ton canapé est confortable mais j'aimerai bien dormir dans un vrai lit."

Et son rêve était à deux doigts de se réaliser. Enfin pouvoir se blottir contre un matelas moelleux et confortable. L'extase tout simplement.



Nahuel Muñoz
Esteban CortázarRévolutionnaireavatar
Messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur
L’enthousiasme de Nahuel commençait à l’agacer. Choisir un appartement n’était pas à prendre à la légère. S’ils avaient déjà fait une première sélection géographique, Esteban voulait être sûr de l’endroit où ils allaient vivre parce qu’au quotidien un mauvais appartement, ça pouvait être une véritable galère !

« Deux secondes Nahuel ! Je vérifie quelques trucs ! »

Esteban s’approcha du coin cuisine et ouvrit les placards, vérifiant qu’aucun n’était cassé puis il vérifia les différentes arrivées d’eau de l’appartement. Il s’approcha des fenêtres pour voir s’il n’y avait pas de courant d’air ou de moisissures. La salle de bain fut ensuite scrutée dans les détails. Nahuel commençait à s’énerver lui aussi mais Esteban l’ignora jusqu’à ce qu’enfin il ait pris sa décision.

« Ok ! Il m’a l’air bien, je suis partant. »



Si tu me cherches...
... tu me trouves.
Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Regarder Esteban ouvrir tous les placards et tout examiner sous les moindres détails commençaient à être pénible. Ce n'était pourtant pas compliqué de se décider. L'appartement lui plaisait : Oui ou non. Point. Pas de quoi en faire toute une affaire d'état. Sous l'impatience, Nahuel faisait les cents pas dans ce qui servirait plus tard de salon. Soupirant de plus en plus fort pour attirer l'attention de son ami et le faire accélérer un peu.

"Aaaaaah je le savais !"

Un immense sourire s'étira sur le visage du plus jeune.

"T'auras pris le temps pour te décider mais au moins, on est d'accord."

Il hocha la tête et commença à se diriger vers la porte d'entrée.

"On lui dit maintenant ou pas du coup ?"

Il n'avait aucune idée de comment s'y prendre. Il devait bien l'admettre.





Nahuel Muñoz
Esteban CortázarRévolutionnaireavatar
Messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur
Le sourire victorieux de Nahuel lui fit lever les yeux au ciel. Heureusement qu’il était là pour mettre un peu de plomb dans la cervelle de ce gamin ! Il se demandait comment il avait fait pour s’en sortir en Argentine…

« On lui dit maintenant ! On est tombé d’accord, il ne faudrait pas que l’appart nous passe sous le nez ! »

D’autant plus que c’était une chance un peu inespéré d’avoir un appartement de ce type à ce prix-là. Comme quoi faire marcher ses relations, ça avait du bon… Les détails administratifs furent rapidement réglés et il fut convenu d’une date pour signer le bail. Esteban et Nahuel allaient avoir un nouveau chez-eux !

*****

22 décembre 2009

L’appartement était disponible immédiatement et avec les fêtes qui approchaient, Nahuel comme Esteban avaient souhaité déménager au plus vite. Ils avaient mis fin à leur bail précédent, par chance, ils avaient pensé à prévenir leur propriétaire lorsqu’ils avaient commencé à chercher un nouvel endroit pour vivre ce qui avait accéléré les démarches.

En ce matin du 22 décembre, les deux hommes s’étaient levés à l’aube pour terminer les cartons et le ménage de l’appartement. Ils ne possédaient pas grand chose mais on pouvait quand même accumuler un tas de petit bazar. En parlant de cela, Esteban venait de retrouver une chaussette de Nahuel sous son lit.

« Nahuel !!! Une chaussette ! J’en fais quoi ? Je la jette ou je la mets dans un sac ? »




Si tu me cherches...
... tu me trouves.
Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Nahuel dansait presque de joie à l'idée d'emménager dans leur nouveau chez-eux. Il allait avoir un endroit potable pour inviter Dean et le présenter à Esteban. Pas qu'il avait honte de dormir sur le canapé mais c'était quand même mieux d'avoir de la place pour recevoir. Il en était à son dernier carton de vêtements quand la voix de son ami le tira de sa rêverie.

"Dans un sac... Sa soeur doit être dans un autre. Je ferais le tri plus tard !"

Pas question de jeter ses chaussettes ! Il n'en avait pas suffisamment pour se payer ce luxe. Il se dirigea dans la salle de bain et un sourire mutin se dessina sur ses lèvres alors qu'une idée germait dans sa tête. Il transforma une vieille bouteille de shampoing vide en un objet moins innocent qu'il fit mine de découvrir.

"Oooooh ! Canard en plastique rose bonbon caché derrière le radiateur ! J'en fais quoi ? Je le jette ou je le mets dans le sac ?"

Un sourire moqueur s'étirait sur les lèvres du plus jeune alors qu'il montrait l'objet à son aîné... Comme quoi, on pouvait s'amuser à tout âge.




Nahuel Muñoz
Esteban CortázarRévolutionnaireavatar
Messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur
L’organisation de Nahuel lui fit lever les yeux au ciel. Il rangerait plus tard… C’est cela… Esteban était presque certain que cette chaussette ne reverrait pas sa sœur avant des mois, si tant est qu’elle en ait encore une… Il fit cependant ce que lui avait dit Nahuel et se dirigea vers sa table de nuit pour en vider les tiroirs. Il en retira avec précautions les albums photos qui y étaient cachés. Il était en train de feuilleter un album de ses années à l’Académie Magique de Buenos Aires lorsque Nahuel l’interpella.

Il sortit de la salle de bain en tenant fièrement dans sa main un canard en plastique rose pas du tout innocent. Esteban éclata de rire.

« Je ne sais pas, c’est à toi, non ? Tu dois savoir quoi en faire… »

Un sourire plein de sous-entendu se dessina sur ses lèvres.



Si tu me cherches...
... tu me trouves.
Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
"Genre tout de suite c'est à moi..."

Nahuel haussa un sourcil amusé.

"Je l'ai trouvé derrière ton radiateur. C'est pas à moi ça. J'en ai pas besoin de toute façon..."

Un sourire narquois se dessina sur ses lèvres alors qu'il lançait le canard sur les genoux d'Esteban.

"Tu caches bien ton jeu abuelo."





Nahuel Muñoz
Esteban CortázarRévolutionnaireavatar
Messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur
Esteban leva les yeux au ciel face à la mise en scène de Nahuel.

« Abuelo, abuelo… Tú eres el niño! »

Il attrapa le jouet et l’observa un moment avant de déclarer.

« Je sais que tu mourrais d’envie d’avoir un appartement plus grand pour avoir ton intimité, je comprends mieux pourquoi maintenant… »

Avec un sourire railleur, il nargua Nahuel mais la sonnerie de son alarme le ramena à la réalité.

« Trêve de plaisanterie ! Faut qu’on y aille, il ne faudrait pas faire patienter notre futur propriétaire. Tu es prêt pour la première vague ? »

Tout en parlant, Esteban finissait de vider son tiroir. Ses vêtements étaient rangés, son coin lit également ; ils avaient mis le salon et la cuisine en boîte hier soir… Il ne restait plus que quelques bricoles à trainer et peut-être des choses dans la salle de bain dont Nahuel se chargeait.



Si tu me cherches...
... tu me trouves.
Nahuel MuñozExilé clandestinavatar
Messages : 282

Voir le profil de l'utilisateur
Nahuel leva les yeux au ciel en réponse à la provocation d'Esteban. Il n'allait certainement pas rentrer dans ce petit jeu puéril. Il l'avait certes lancé mais il n'allait pas le continuer plus. Il savait parfaitement comment ça pourrait se terminer. Il retourna donc dans la salle de bain avec un sourire narquois pour terminer de rassembler les quelques affaires qui y restait.

"Je suis prêt."

La baguette levée et suivi de toute une ribambelle de cartons, il se tenait devant son frère de coeur, un immense sourire aux lèvres. Il attendit le feu vert avant de transplaner dans leur nouveau chez eux. Il salua leur nouveau propriétaire et laissa Esteban gérer tout le côté administratif de l'emménagement. Il avait autre chose à faire... Commencer par choisir sa chambre par exemple.



Nahuel Muñoz
Esteban CortázarRévolutionnaireavatar
Messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur
Le transplanage avec les cartons n’était pas une mince affaire, heureusement que les sorts de rétrécissement leur permettait de mettre des cartons dans leurs poches. Lorsqu’ils arrivèrent au pied de leur futur chez-eux, ils durent patienter quelques minutes avant de voir arriver le propriétaire. Ils l’avaient déjà rencontré lors de la visite. C’était un homme à peine plus âgé qu’eux avec un fort accent de Bristol. Il les salua chaleureusement avant de les faire monter.

En entrant dans l’appartement, Esteban eut du mal à réaliser qu’il allait vivre là avec Nahuel. Ce n’était pas du grand luxe mais c’était mieux que ce qu’il avait eu depuis un long moment. Il avait été abonné aux studios et voilà qu’il avait le droit à un T3 avec une assez grande salle de bain de surcroit. Ils n’allaient pas avoir suffisamment d’affaires pour rendre l’endroit vivant…

« J’ai apporté le contrat de location avec moi, comme convenu. Si vous voulez bien le signer. »

Esteban sourit à l’homme avant de se pencher sur le formulaire. C’était dans ce genre de situation que l’Argentin se sentait démuni. Le document administratif lui semblait illisible, empli de mots dont la signification lui échappait. Il était frustré, connaissant l’importance de ce genre de détails. Méfiant de nature, il avait toujours peur de l’arnaque, la petite ligne qu’on ratait même lorsqu’on parlait bien la langue. Un peu désemparé, il finit par signer sans avoir compris tous les détails. Au moment de tendre le stylo à Nahuel, il s’aperçut que celui-ci avait disparu.

« Nahuel ! Il faut que tu signes le bail. »

C’est avec un agacement certain qu’il attendit quelques longues secondes que le plus jeune sorte d’une des chambres pour venir signer.

« Et bien, tout est en règle. Vous êtes chez vous maintenant. »

L’homme récupéra ses papiers, leur tendit le double puis les clés avant de s’éclipser. Enfin seuls dans l’appartement, Esteban lança un regard désabusé à Nahuel.

« Mais qu’est-ce que tu fichais dans les chambres ? Tu pouvais pas attendre qu’il soit parti ? »



Si tu me cherches...
... tu me trouves.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[JR] Cherche Appartement [Esteban & Nahuel]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les amis de mes amis... [Irving, Esteban & Nahuel]
» cherche skinneur
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» Grosse bébête poilue cherche...
» GYPSIE BICHONNE DE 10 ANS (95) URGENT CHERCHE ADOPTANT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol,-