AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 The place to be [Esteban & Lilly]

Lilly CallaghanChef du Krakenavatar
Messages : 236

Voir le profil de l'utilisateur
15 janvier 2010

Un « crac » sonore retentit et une jeune femme blonde apparut de nulle part. Elle jeta un coup d’œil autour d’elle et, rassurée de se savoir seule, fit quelques pas pour s’adosser à un petit muret. Elle remonta le col de son manteau et croisa  les bras contre sa poitrine, tentant d’échapper à la morsure du froid.

Lilly consulta sa montre, pressée que la personne qu’elle attendait arrive, afin de pouvoir rentrer se mettre au chaud. Le mois de janvier était de loin un des plus froids qu’elle ait eu connu – même si elle avait l’impression de dire ça chaque année. D’autant plus, songea-t-elle, les Cornouailles n’étaient pas vraiment l’endroit idéal où se réchauffer. Le vent qui venait de la mer ne contribuait pas à faire augmenter la température, bien au contraire.

C’était en effet ici, proche de la ville de St Agnès, que la résistance avait décidé d’installer son nouveau quartier général. Le lieu semblait idéal, notamment parce qu’il était suffisamment éloigné de Londres et de Bristol. A vrai dire, il était assez éloigné de tout, puisque le paysage se résumait plutôt à des falaises vertigineuses au bas desquelles les vagues venaient s’échouer.

Lilly ferma les yeux pour écouter le bruit de la mer, apaisée par ce son tranquille. Les derniers mois n’avaient pas été évidents. Après l’attentat de la banque, il avait fallu reconstruire la résistance, pierre par pierre, imaginer son avenir et bien entendu, regagner la confiance des membres. Clarissa, Janet et elle-même avaient travaillé d’arrache-pied, souvent jusqu’à tard dans la nuit, pour définir les rôles, les objectifs, les moyens… Aujourd’hui, leur travail semblait commencer à porter ses fruits, et elles finissaient par en voir le bout.

Evidemment, au cours de leur réunion, la question du QG s’était posée. Les caves du Kraken étaient trop petites et situées en plein cœur de Bristol, ce qui n’était pas l’idéal. Le fonctionnement de la Salamandre était, quant à lui, bien trop compliqué. Finalement, c’était Janet qui avait suggéré d’utiliser son manoir de famille, situé dans les Cornouailles. Le bâtiment était suffisamment grand pour accueillir les membres de la résistance, et était éloigné des grands lieux du gouvernement. Il avait été sécurisé par le sortilège de Fidelitas, dont Janet était la gardienne du secret.

Cela faisait déjà quelques jours que Lilly venait à St Agnès afin d’aménager le manoir pour qu’il réponde aux besoins de la résistance. A présent, le rez-de-chaussé était composé notamment d’une cuisine, d’une grande salle de réunion, de quelques bureaux, et d’un salon. Au premier, on trouvait plusieurs chambres, assez impersonnelles, mais qui avaient le mérite d’offrir un lit à celui qui le désirait. Le sous-sol, lui, était consacré aux formations en tout genre. Pendant ces quelques jours, il avait fallu repenser les pièces, les meubler correctement, et surtout jeter tous les sortilèges nécessaires à la protection du manoir.

Un « crac » fit sursauter Lilly et eut le mérite de la tirer hors de ses pensées. Instinctivement, elle porta une main à sa baguette, avant de se détendre en découvrant le visage du nouvel arrivant. Il s’agissait justement de la personne qu’elle attendait.

« Salut, Esteban ! » le salua-t-elle avec un sourire. « Tu vas bien ? »

Elle lui laissa le temps de répondre avant de lui indiquer : « Viens, suis-moi, c’est par là. »

Elle se mit à marcher face au vent froid de Cornouailles. Les deux résistants firent quelques mètres ainsi, avant que Lilly ne s’arrête face au manoir, qu’Esteban ne pouvait pas encore voir.

« Tiens, lis ça.

Elle lui tendit un petit bout de papier, sur lequel était marqué : « 28 Trevaunance Road. »


Au nom de tous nos camarades

Martyrisés et massacrés

Pour n’ avoir pas accepté l’ombre

Il nous faut drainer la colère

Et faire se lever le fer

Pour préserver l’image haute

Des innocents partout traqués

Et qui partout vont triompher.
- Eluard

Esteban CortázarRévolutionnaireavatar
Messages : 238

Voir le profil de l'utilisateur
L’hiver était bien installé en Angleterre, les températures avaient été particulièrement basses récemment et le pays était sous la neige d’après les informations. Bristol de par la proximité de la mer était épargné mais Esteban ne sortait jamais sans un manteau épais. Ce jour-là ne faisait pas exception à la règle. L’Argentin enfilait gants et écharpes dans l’entrée de son nouvel appartement.

« Nahuel ! Me voy ! J’ai rendez-vous avec Lilly. Je rentrerai tard, ne compte pas sur moi pour te faire à manger. »

Il répondit en riant au grognement mécontent de Nahuel et referma rapidement la porte pour que le froid de la cage d’escalier ne pénètre pas leur lieu d’habitation. La cohabitation avec Nahuel s’était faite beaucoup plus naturelle depuis qu’ils avaient chacun leur espace. Ils avaient pris leurs petites habitudes et manger ensemble avant que Nahuel parte pour son service du soir en faisait partie. Ce soir néanmoins, il mangerait seul.

Esteban traversa la ville d’un pas pressé, son col remonté pour se protéger du froid et des regards. Lorsqu’il parvint dans les caves du Kraken, il trouva facilement la note que Lilly lui avait laissée avec le point de rendez-vous. C’est avec un « crac » caractéristique qu’il la rejoignit.

Face à Esteban s’étendaient de grandes plaines de Cornouailles battues par le vent maritime. Les herbes moitié gelées tentaient de résister aux assauts de la météo. L’endroit était désertique et apaisant, Esteban était un habitué des grands espaces et depuis que Bristol était sous blocus, il n’avait plus vraiment d’occasion d’en voir. Les seules sorties qu’il faisait, et elles étaient déjà nombreuses pour un Bristolien, étaient pour des actions de résistance et donc bien souvent en ville. Néanmoins, il n’était pas dupe, si Lilly l’avait fait venir, ce n’était pas pour faire du tourisme mais bien pour lui montrer le nouveau QG de la Résistance qui devait être sous un sort de protection.

« Bonjour Lilly ! Très bien, j’avoue avoir un peu hâte de découvrir ce nouveau lieu. Je commençais à me sentir à l’étroit dans les caves. »

Sans compter qu’elles étaient beaucoup trop chargées émotionnellement. A chaque réunion, Esteban avait l’impression de faire une plongée dans le passé et il y avait forcément un moment où il cherchait Klem du regard. Sans oublier qu’il devait fréquemment passer devant la cave qui avait été son appartement et où ils avaient passé tous leurs moments ensembles.

Il emboita le pas de Lilly comme elle lui demandait puis il s’empara du papier.

« 28 Trevaunance Road. »

Devant ses yeux un manoir se révélait. S’il était de taille moyenne pour un manoir anglais, il n’en restait pas moins imposant. Un jardin qui avait connu des jours meilleurs entourait le bâtiment qui se dressait. Les longues fenêtres devaient apporter une lumière bienvenue en ce temps hivernal. Le bâtiment était en forme de u, à sa droite une aile revenait alors qu’à gauche, une serre magnifique était installée. Elle ne semblait plus utilisée mais Esteban était certain qu’ils pourraient lui redonner une utilité.

« Et bien ! Ca c’est du quartier général ! Je suis impressionné. On va pouvoir s’installer confortablement ici et même accueillir des résistants en résidence. »

C’était ce qui avait manqué dans les caves du Kraken, ils avaient beau avoir tenté de les aménagées, elles étaient restées froides et personne n’avait envie de s’y attarder.



Si tu me cherches...
... tu me trouves.
Lilly CallaghanChef du Krakenavatar
Messages : 236

Voir le profil de l'utilisateur
Lilly eut un sourire sincère devant l’enthousiasme dont Esteban faisait preuve. Elle avait eu une réaction similaire, lorsque Janet l’avait emmené pour la première fois à St Agnès.

« Et tu n’as pas encore vu l’intérieur… » lança-t-elle. « Allez viens, je vais te faire visiter ! »

Elle s’élança vers le perron et ouvrit la porte d’entrée. La maison était silencieuse et le parquet crissa sous les pieds de la jeune femme. Elle fit quelques pas pour se retrouver dans le salon. Elle pointa sa baguette vers la cheminée et d’un sortilège informulé fit apparaître un feu qui réchauffa la pièce. Un gros canapé et quelques fauteuils occupaient principalement la salle, ainsi qu’une bibliothèque remplit de livres en tout genre, qui semblaient être là depuis une éternité. Un grand miroir était accroché à l’un des murs, et renvoya à Lilly son reflet fatigué.

« Plutôt sympa, n’est-ce pas ? Derrière, tu as la salle de réunion. » ajouta-t-elle en désignant du doigt une porte. Et là, la porte qui donne sur la cuisine. Le couloir qui part par-là mène à des bureaux ; et celui-ci aux escaliers qui mènent à l’étage ou au sous-sol. »[/color]

Après avoir passé, ces derniers mois, la majorité de son temps dans les caves étriquées du Kraken, il était agréable de pouvoir aménager un espace comme celui-ci. Durant les derniers jours, Lilly s’était presque amusée à agencer le nouveau QG, ayant l’impression, pendant quelques instants, de retrouver un semblant de vie normale.

« A l’étage, on a aménagé plusieurs chambres. » expliqua Lilly en montant les marches de l’escalier. « Ca permettra aux résistants de se reposer, voire de s’y établir. Notamment les résistants dont le gouvernement connaît déjà le nom. » ajouta-t-elle en songeant qu’il pourrait bien s’agir d’elle dans quelques temps. « Voilà. »

En prononçant ce dernier mot, elle avait ouvert la porte de la première chambre. Celle-ci était composé d’un lit une place ainsi que d’une petite table de chevet sur laquelle trônait une lampe. Une commode avait été poussée contre un mur et un tapis avait été déroulé sur le sol.

« Ce n’est pas le grand luxe. » admit Lilly. « Mais on a fait avec les moyens qu’on avait. Et puis, rien n’empêche une personne qui veut s’approprier cette chambre de ramener des objets personnels. » commenta-t-elle en refermant doucement la porte. « Il y a aussi deux salles de bain, de part et d’autre du couloir. » expliqua la jeune femme en lui désignant deux portes du menton. « Bon. Maintenant, je vais te montrer mon endroit préféré… Suis-moi ! »

Lilly dévala les escaliers, un sourire aux lèvres. Une fois au sous-sol, elle s’effaça pour laisser Esteban découvrir l’endroit.

Durant ces derniers jours, elle avait débarrassé l’intégralité des objets qui se trouvaient ici. Certains lui avaient permis de meubler les chambres, les bureaux, d’autres s’étaient avérés parfaitement inutiles, et elle les avait rendus à Janet. Elle avait ensuite divisé le sous-sol en deux parties : une pour la pratique, et l’autre pour la théorie. La partie « théorie » consistait, à vrai dire, en une pièce de taille moyenne dans laquelle Lilly avait disposé tables, sièges, et surtout deux grosses bibliothèques qui contenaient tous les manuels utiles qu’elle avait pu rassembler et acheter, qui traitaient donc des sortilèges d’attaque et de défense, mais également des techniques de soins et de la médicomagie. La partie « pratique », elle, était bien plus grande, et était composée de l’immense dans laquelle ils se trouvaient actuellement, ainsi que deux autres pièces, plus petites, qui permettaient d’accueillir des effectifs réduits, et donc de faire des entraînements particuliers. Des mannequins à taille humaine se trouvaient pour le moment entassés dans un coin. Au fond de la grande pièce d’entraînement, une porte donnait sur ce que Lilly avait surnommé l’infirmerie. Il s’agissait, en réalité, de l’endroit où les résistants qui se formaient à la médicomagie et aux soins de premiers secours pouvaient réaliser les potions ainsi que soigner les blessés.

« Voici donc la salle d’entraînement ! » s’exclama-t-elle avec enthousiasme.


Au nom de tous nos camarades

Martyrisés et massacrés

Pour n’ avoir pas accepté l’ombre

Il nous faut drainer la colère

Et faire se lever le fer

Pour préserver l’image haute

Des innocents partout traqués

Et qui partout vont triompher.
- Eluard

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

The place to be [Esteban & Lilly]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» Merci A Lilly,Peluche,CC, et Clémennnnnt!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-