AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 There's something holding me back [Madison]

Abel LaveauArchimage urbanisteavatar
Messages : 200

Voir le profil de l'utilisateur
16 décembre 2009, dans un hôtel près d’Oxford

Abel répondit au signe de tête de la réceptionniste, qui ne lui demanda rien sur les raisons de sa présence. Ce n’était pas la première fois qu’il venait ici, il trouva son chemin vers l’ascenseur sans avoir à y réfléchir, plongé dans de toutes autres pensées. Pour une fois, il eut besoin de rassembler un peu de courage avant de frapper à la porte. Il avait prévenu Madison de sa visite un peu à la dernière minute, pour la simple et bonne raison qu’il en avait pris la décision sur un coup de tête. Et il avait suivi son envie impulsive avant qu’elle ne s’évapore, elle et le courage que cela lui demandait…

La porte s’ouvrit sur la jolie rousse, qu’il salua d’un mince sourire.

« Bonsoir Madison. Je suis désolé de venir comme ça à l’improviste, j’espère que je ne te dérange pas… »

En lui emboîtant le pas à l’intérieur de sa chambre, un détail lui sauta assez vite aux yeux. Tout était propre et bien rangé, aucune affaire sur le fauteuil près de la fenêtre. Tous les signes qu’elle logeait ici depuis une dizaine de jours avaient disparu.

« Tu vas quitter l’hôtel ? » demanda t-il, perplexe.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur

Madison Montgomery, amante d'Abel

Madison était bordélique, c’était un fait et pourtant la chambre d’hôtel qu’elle louait était propre et rangée. Quelques vêtements trainaient encore mais la majorité avait été rangé dans les valises posées dans un coin de la pièce. Elle finissait de réduire un gros manteau pour le faire entrer dans son sac lorsqu’Abel frappa. Elle se leva souplement, se jeta un regard dans le miroir de la porte d’entrée puis souffla un bon coup avant de lui ouvrir avec le sourire.

« Abel ! Comment vas-tu ? »

Par habitude, elle se pencha pour déposer un baiser sur ses lèvres.

« Entre ! Bien sûr que non, tu ne me déranges pas ! Tu ne me déranges jamais… »

Elle ponctua sa phrase d’un clin d’œil. Si les premiers instants de cette rencontre étaient les mêmes que ceux dont ils avaient l’habitude, Madison avait un peu la boule au ventre. Les bagages sur le sol laissaient peu de place au mystère et Abel les nota rapidement.

« Je m’apprêtais à t’envoyer un Patronus justement… Il faut qu’on parle je crois. »

La pièce n’était pas bien grande aussi Madison se dirigea-t-elle vers le lit où elle s’installa en faisant signe à Abel de la rejoindre.
Abel LaveauArchimage urbanisteavatar
Messages : 200

Voir le profil de l'utilisateur
Abel répondit aux signes d’affection que lui donna Madison, avec un sentiment de culpabilité toutefois. C'était devenu étrange de l'embrasser comme si de rien n'était, signe que quelque chose était différent entre eux, au moins pour lui. L’archimage réfléchissait à comment bien dire les choses, quand la conversation prit d’elle-même une autre tournure. Interpellé par ce que laissait suggérer son amante, il prit place sur son lit, face à elle. Son regard attrapa alors la valise posé au pied du lit, ce qui confirma ses doutes. Madison comptait bien quitter l’hôtel… Voire le pays ? Cela n’aurait rien d’étonnant, elle n’était que de passage en Angleterre, et elle y avait déjà passé un temps assez long pour des vacances. Sans compter qu’elle était venue voir Isobel à la base, et grâce à lui, doué comme il était, les deux amies ne semblaient plus en très bon termes…

« En effet, on dirait qu’on a tous les deux des choses à se dire… Tu t’en vas ? »

Quelque part, si elle le faisait, cela faciliterait la discussion. Cela donnait un élément supplémentaire à l’argumentaire d’Abel. Prudemment, il attendit la réponse de la jeune femme avant d’avancer ses propres pions, pour décider en fonction.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Dim 16 Juil 2017 - 17:17, édité 1 fois

Madison Montgomery, amante d'Abel

Madison appréciait les petits gestes d’affection qui étaient revenus si facilement entre eux. Elle était heureuse d’avoir pu renouer avec Abel même si c'était loin d'être prévu dans son voyage en Angleterre. Elle n’était cependant pas très à l’aise face à ses questions. Elle avait repoussé cette conversation trop longtemps, préférant ne pas trop s’y attarder comme si cela allait effacer l’inéluctable. Son regard était fuyant lorsqu’elle répondit.

« Je voulais t’en parler plus tôt mais je ne savais pas trop comment aborder le sujet. Je suis en Angleterre depuis un long moment maintenant, ce n’est pas chez moi. Je ne peux pas fuir ma vie éternellement et surtout mon épargne n’est pas infinie… Il faut que je rentre en Californie et que je cherche du travail. Je crois que pendant un temps, j’ai pensé m’installer ici entre Isobel, Logan et toi, j’étais bien mais… Disons que les choses ont changé. »

Elle baissa les yeux. Elle avait bien sentie ces derniers jours qu'elle avait abusé de la patience d'Isobel et elle n'était pas certaine de leur relation actuellement. Elle avait un peu l'impression qu'elles étaient en froid sans trop savoir pourquoi. Elle avait bien compris qu'elle était restée trop longtemps chez elle mais depuis son départ pour l'hôtel, les choses ne s'étaient pas améliorées.

« J’ai réservé un Portoloin dans deux jours. »

Elle planta son regard dans le sien, attendant sa réaction avec inquiétude. La boule dans son ventre avait grossi.
Abel LaveauArchimage urbanisteavatar
Messages : 200

Voir le profil de l'utilisateur

Il comprit dès l’introduction de Madison où elle voulait en venir. Elle quittait le pays, elle retournait aux Etats-Unis et c’était délicat pour elle de le lui annoncer. Parce que cela signifiait certaines choses, à commencer par leur relation : qu’allaient t-ils en faire ? Abel avait déjà une réponse là-dessus, et que Madison parte ou pas n’y changeait pas grand-chose, car il avait pris sa décision avant de venir. Il avait énormément cogité ces derniers jours. Depuis quelques temps déjà, il se posait des questions, depuis qu’Isobel avait ouvert la porte de son appartement sur lui venant chercher Madison, à vrai dire. A ce moment-là, il avait compris que cette situation où il n’affrontait pas ce qui s’était passé entre lui et Isobel ne pouvait pas durer éternellement. Quand il avait tenté de lui en parler, à l’hôpital, c’était déjà trop tard : elle lui en voulait pour son silence, il n’avait pas su changer son regard sur leur situation, pire, il avait empiré les choses. Depuis, ils ne s’adressaient plus la parole, s’accordaient à peine un regard, et il ne savait plus comment arranger les choses. Le coup de grâce était arrivé quand il avait appris, quelques jours plus tôt, qu’elle et Isaac sortaient ensemble. Le coup de grâce et l’élément déclencheur de sa prise de conscience…

Il ne se sentait plus capable de continuer cette relation avec Madison, qu’il avait débutée parce qu’il cherchait à se prouver qu’il n’y avait rien entre Isobel et lui. Il ne s’en sentait plus capable, parce qu’il savait, maintenant. Isobel avait de l’importance, leur baiser avait de l’importance. Sinon il ne sentirait pas tout son être se fissurer dès qu’il surprenait un instant entre elle et Isaac. Il ne savait pas quoi faire de ce constat, mais il était là, et il n’avait plus envie de le fuir.

Mais cette adorable jeune femme face à lui et la relation qu’ils entretenaient était l’outil même de sa fuite, alors il devait y mettre fin. Il reprit la parole, doucement :

« Je comprends, je m’attendais à ce que ça finisse par arriver. Ca va être compliqué pour nous de se voir, alors… Comment tu envisages les choses, maintenant ? »

Il posait la question parce qu’il était quasi persuadé qu’elle lui répondrait qu’elle préférait mettre fin à leur relation, et il pourrait alors répondre qu’il en était de même pour lui. Elle l’avait déjà fait par le passé, dans les mêmes circonstances, après tout : elle qui retournait en Californie, reprendre sa vie en main, et lui qui cherchait à en faire de même. Elle avait suggéré qu’ils cessent de se voir, il avait accepté, parce qu’il devait en être ainsi : ils savaient ce qu’ils étaient l’un pour l’autre, un agréable baume au coeur à un moment où ils avaient besoin de tendresse sans conséquences, mais rien de plus. Il lui semblait que la situation était exactement la même cette fois.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur

Madison Montgomery, amante d'Abel

Les choses étaient dites et pourtant Madison ne se sentait pas soulagée. Depuis qu’elle avait pris la décision de rentrer, elle se sentait stressée. Elle était persuadée que la cause de ce malaise était la peur d’en parler à Abel or celui-ci aurait dû disparaître maintenant que les choses étaient dites et que son amant réagissait bien. Et pourtant, lorsqu’il l’interrogea sur la suite de leur relation, son ventre se tordit.

La réalisation fut aussi soudaine que brutale. Elle se revit des années plus tôt dans la même situation avec Abel, suggérant que leur relation se termine puisqu’ils s’éloignaient. La situation était exactement la même pourtant Madison se sentait mal rien qu’à l’idée de rompre les liens qui l’unissait à Abel. Elle s’était faite avoir. Elle qui pensait mener sa petite affaire, prendre du bon temps auprès de son ex sans s’engager le temps de sa présence en Angleterre, venait de prendre une claque. La situation avait fait qu’elle s’était attachée à Abel bien plus qu’elle ne l’avait prévu, plus qu’elle ne le voulait.

Elle se revit quelques semaines plus tôt alors qu’elle s’imaginait de plus en plus rester en Angleterre pour être proche de ses amis, parce qu’elle se sentait bien finalement dans ce nouveau pays. Elle avait apprécié le rythme plus lent que celui, effréné, de la Californie et c’était dit qu’elle pourrait peut-être percer dans l’industrie de la musique anglaise. Il y avait moins de concurrence. Et puis, rien ne la retenait en Californie. Certes, elle appréciait sa maison et la région mais elle n’avait aucune relation amoureuse et plus de travail. Alors elle s’était prise à imaginer une nouvelle vie en Angleterre, un nouveau départ.

C’était sans doute ce qui l’avait retenu chez Isobel bien plus longtemps que prévu, trainant dans les pattes de son amie. Un peu trop longtemps apparemment puisqu’elle avait fini par devenir gênante. Elle s’en voulait de s’être imposée chez Isobel sans comprendre qu’elle était de trop, elle se sentait idiote de ne pas avoir pris une location plus tôt et espérait qu’elle lui pardonnerait rapidement.

Mais là n’était pas la question, ce n’était pas Isobel qu’elle avait face à elle mais Abel qui attendait sa réponse. Madison n’était pas du genre à passer par quatre chemins aussi choisit-elle la franchise.

« J’aimerais garder le contact avec toi. J’ai vraiment apprécié passer du temps avec toi et même si c’est un peu compliqué, je souhaiterais qu’on continue à se voir régulièrement. L’Amérique n’est pas si loin avec un Portoloin et puis il y a d’autres moyens de communication. »

Malgré l’assurance de ses propos, Madison n’en menait pas large et son sourire était un peu tremblant.
Abel LaveauArchimage urbanisteavatar
Messages : 200

Voir le profil de l'utilisateur
L’espèce de sérénité avec laquelle Abel attendait la réponse de Madison éclata comme une bulle lorsqu’il se rendit compte qu’elle ne lui disait pas du tout ce qu’il avait prévu. Garder contact ? Régulièrement ? Portoloin ? Etait t-elle en train de lui proposer une relation à distance ? Les yeux écarquillés, Abel examinait l’expression de Madison qui non seulement était sérieuse, mais en plus semblait gênée. Non, il ne s’attendait pas vraiment à ça, elle n’était pas du tout en train de lui faciliter cette discussion, bien au contraire.

« Oh, euh… Je… balbutia t-il, avant de se reprendre. Je sais pas quoi te répondre, je pensais pas que tu voudrais… »

Il ne l’aurait jamais imaginé, il avait vécu cette relation comme quelque chose de similaire à leur première histoire. Que Madison ait brusquement envie de plus l’étonnait, et le mettait mal à l’aise, car il n’était pas du tout en mesure de lui donner ce qu’elle attendait. Pourtant, ce n’était pas si étonnant, il était rare de partager autant de temps avec une amante sans que des sentiments ne finissent par naître. Abel n’en avait pas, probablement parce que quelqu’un d’autre obsédait déjà toutes ses pensées… Il s’en rappela, et ce fut ce qui lui permit de retrouver ce qu’il était venu dire. Il se força à raccrocher son regard à celui de la jeune femme, et prit son ton le plus doux pour déclarer :

« Enfin, si, je sais. Je suis désolé, Madison, mais, si je suis venu te voir aujourd’hui, c’est parce que je pensais à… Eh bien, mettre un terme à notre relation. J’ai vraiment apprécié tout ce temps passé avec toi aussi, nuança t-il, comme une excuse, bien qu’il le pensa réellement, mais je… Pour être honnête avec toi, je suis dans une situation un peu incertaine avec une autre femme, et j’ai besoin d’éclaircir tout ça. Je ne peux pas continuer avec toi. »

Il n’avait pas prévu de briser un quelconque espoir en venant ici, et il se sentit vraiment bête de ne pas avoir vu tout seul que Madison voyait leur relation autrement. Décidément, il gérait sa vie sentimentale comme un balai, en ce moment…


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur

Madison Montgomery, amante d'Abel

La surprise d’Abel se lit aisément sur son visage ce qui n’était pas pour rassurer Madison. Elle eut un sourire désabusé face à sa réaction, elle se doutait bien qu’Abel n’avait pas la même perception de leur relation. A vrai dire jusqu’à quelques secondes plus tôt, elle était persuadée de ne pas avoir un attachement autre que passager pour Abel. Sans doute espérait-elle au fond d’elle qu’il ait une sorte de réalisation lui aussi à l’idée de la voir partir.

Malheureusement, Abel ne se contenta pas d’être surpris par sa réaction. Il ne prit même pas le temps de réfléchir à une suite possible à leur relation avouant même à Madison qu’il était venu aujourd’hui dans le but de rompre avec elle. La douleur provoquée par cette précision doublée de l’annonce de la présence d’une autre femme dans l’esprit d’Abel conforta la conclusion de Madison concernant ses sentiments. Elle s’était bel et bien éprise d’Abel…

Le sourire un peu crispé, Madison tenta de paraître détachée sans grande réussite.

« Je comprends… Je pense que je me doutais un peu de ta réponse même si elle n’est pas très agréable à entendre. »

Elle détourna le visage un instant et se mordilla la lèvre inférieure hésitant à poser la question qui la taraudait pour finalement se lancer, elle n’avait rien à perdre.

« C’est quoi cette histoire d’autre femme ? Tu vois quelqu’un d’autre ? »

Son ton n’aurait pas dû être aussi amer, à aucun moment ils ne s’étaient juré fidélité.

Abel LaveauArchimage urbanisteavatar
Messages : 200

Voir le profil de l'utilisateur
Abel vit la déception se glisser sur le visage de son amante, il sentit alors la culpabilité l’assaillir. Comment aurait t-il réagi quelques semaines plus tôt si elle lui avait dit la même chose, sans toute cette histoire autour d’Isobel, et cette prise de conscience progressive ? Abel prit le temps de faire un examen intérieur, pour se rendre compte que probablement, sa réponse aurait été la même. Il avait beaucoup d’affection pour Madison, mais il ne recherchait pas, ou plus, la même chose qu’elle dans leur relation. Accepter de construire une relation à distance demandait de nombreux efforts que malheureusement, il ne se voyait pas fournir pour elle, et c’était un constat cruel. Il n’était pas en mesure de répondre à ses sentiments, de faire ce qu’elle aurait espéré de lui. Evidemment que non, ce n’était pas agréable à entendre, et il en était réellement désolé.

Sans grande surprise, Madison se montra curieuse sur l’information qu’il avait échappé. Abel la sentit un peu accusatrice, mais il ne s’en formalisa pas. Il venait de provoquer chez elle une désillusion sentimentale, il n’y avait rien d’étonnant à ce qu’elle réagisse un peu abruptement.

« Non, je ne vois personne d’autre, dit-il sans mentir. Mais… Toutes mes pensées se tournent vers elle en ce moment, alors je ne me voyais plus continuer. »

Il hésita à lui dire complètement la vérité, à savoir qu’il s’agissait d’Isobel. Comment Madison accueillerait t-elle la nouvelle ? Il s’agissait de son amie après tout, alors elle finirait par l'apprendre un jour ou l'autre. Il avait déjà blessé Isobel quand elle avait appris qu’il fréquentait la rousse. Il ne manquerait plus qu’il blesse Madison en lui apprenant qu’il était finalement attiré par Isobel, et la boucle du mauvais karma en amour était bouclée.

« Je suis désolé. » souffla t-il.


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

There's something holding me back [Madison]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-