AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 L'espoir fait vivre... [Thelma, Nelly & Virgil]

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1175

Voir le profil de l'utilisateur

Virgil Forbes

28 février 2010

"Atteeeends, on en refait une ! Essaye le filtre dragoncelle !" s'exclama Kasya en tentant d'attraper le Pear One des mains de Damon.
Les sixième année Gryffondor avaient pris possession du canapé situé devant la cheminée de leur salle commune. Ils étaient toute une ribambelle, comme à leur habitude, entassés sur le sofa, les fauteuils et quelques coussins posés au sol.
-Laisse moi faire ! rétorqua Drop  en écrasant mollement son énorme paume sur le visage de la jeune femme pour la maintenir à bonne distance. Awouh ! Tu m'as mordu ! s'offusqua-t-il en retirant vivement sa main, Espèce de harpie !"
Kasya, littéralement échevelée à force de chahuter avec Damon ponctua sa phrase d'un petit rire machiavélique et vint se blottir tout contre Philip de l'autre côté du canapé.

"Virgiiil ? Tu le récupères quant ton Pear ? Damon veut pas me laisser jouer avec Snapechat." grommela-t-elle en croisant ses bras sur sa poitrine dans une attitude boudeuse.

Avachi dans un fauteuil élimé par des générations d'élève,  Virgil tuait le temps en attendant l'heure de son rendez-vous.

"Demande à mon père, répondit-il sans relever le nez de son magazine de quidditch.

La véritable réponse à la question de Kasya était "Jamais.". Jamais Virgil ne récupérerait son Pear One tout simplement parce que Jonah l'avait réduit en cendres le soir de la St-Valentin en envoyant valser l'artefact magique contre le mur. En effet, si Virgil avait réussi à convaincre quelques personnes en affirmant qu'il avait cherché à lutter contre le harcèlement sexuel en diffusant la vidéo holographique du Ministre et de Magpie, nombreux -parmi ceux qui le connaissaient vraiment-  ne s'étaient pas laissés duper. Jonah faisait partie de ceux là et il avait parfaitement deviné les véritables intentions cachées derrière cette fuite d'informations racoleuses. Virgil n'avait rien admis mais son père était entré dans une colère monstre face à son fils, puis face à Agathe qui s'était interposée dans leur dispute. Le couple avait fini par se disputer devant -et à cause de- Virgil, pour son plus grand malaise. S'il était habitué à se faire copieusement sermonné par ses parents (il ne comptait plus les remontrances et le nombre de beuglantes qu'il avait reçu à Poudlard et cela ne le touchait plus vraiment) il vivait nettement moins bien le fait d'avoir déclenché un conflit entre ses parents.

Bref, Virgil était d'humeur maussade: Il n'avait plus de Pear One, ses frères lui en voulaient d'avoir réveillé l'ire entre ses parents et il était plus que jamais sur la corde raide depuis l'affaire Magpie. Son interdiction de sortie à Pré Au Lard s'était prolongée jusqu'en avril et il devait passer toutes les heures de trou de son emploi du temps à la bibliothèque pour faire des devoirs supplémentaires donnés par son directeur de Maison. Sûr que Jonah était derrière tout ça ! Virgil n'avait même plus eu l'occasion de retrouver Nelly à la volière pour échanger sur leurs lectures respectives tant il était fliqué depuis son incartade. Il avait à peine eu le temps de lui expliquer, entre deux couloirs, la procédure pour demander un stage à Skye.

Soucieux de postuler au plus vite, Virgil avait profité du cours commun de potions le matin même pour lui transmettre discrètement un mot  et lui donner rendez-vous, sans toutefois trop en dire sur le parchemin.


Il ne manquerait plus qu'un camarade intercepte cette missive et ne la lise: "Allons voir Corrigan ce soir pour lui demander une lettre de recommandation en vue de décrocher notre stage au Ministère de la Magie. 18h30 devant son bureau ?" Horrocks était déjà une redoutable candidate -que Virgil regrettait presque d'avoir pistonné- alors il ne voulait pas que d'autres élèves postulent !

Impatient, le Gryffondor jeta un coup d'œil à sa montre -qui indiquait 18h05- et fit mine de reporter son attention sur le classement des 10 meilleurs gardiens de ce début de saison...


"Hé Kass !'"
Tenant son Pear à bout de bras, Damon avait visiblement trouvé le filtre "dragoncelle". Il se pencha pour avoir le visage de Kasya et le sien dans le cadre et leurs deux hologrammes se retrouvèrent couverts de pustules purulentes ce qui leurs arracha un franc éclat de rire.
"On est malaaade on peut pas aller en cours demaaain ! cria la jeune femme à destination de l'enregistrement.

Damon  balaya la salle commune avec son objectif, enregistrant tour à tour Philip en train de tirer la langue, Virgil la tête plongée dans  son magazine sportif et les joueurs de cartes  assis autour de la table basse concentrés dans leur partie de bataille explosive.

"Les gryffys sont dans la place, yo ! commenta l'armoire à glace sans quitter les petits hologrammes des yeux, Hé les gars faites du bruiiit pour Chloe !"

Chloe, une sixième année Serpentard que Damon draguait éhontément depuis quelques semaines sous les yeux de Kasya.

-Tu vas quand même pas lui envoyer nos hologrammes ?! s'offusqua la jeune fille, parfaitement consciente de ce qui se jouait sous ses yeux depuis plusieurs jours.
-J'vais m'gêner ! ricana Damon en tournant le Pear pour filmer son visage déformé par les pustules,Chloe, je rêve que tu sois une bulle torride de mon jacuzzi qui viendrait frôler mon intimité... " récita-t-il, déclenchant l'hilarité générale.

La désormais célèbre phrase de Mildred Magpie était sur toutes les lèvres depuis deux semaines... Il faut dire que la vidéo avait rencontré un franc succès auprès d'une partie des élèves et, au fond, Virgil n'était pas mécontent d'être à l'origine de cette nouvelle mode. Il avait acquis un peu de notoriété grâce à cet enregistrement et il devait avouer que ce n'était pas pour lui déplaire ! Non seulement il s'était vengé de cette vieille pie mais il avait participé à redorer sa réputation sulfureuse... Cela lui donnait un peu de baume au cœur quand, les samedis après-midi, il était le seul élève de sixième année à rester cloué au château.  

-Espèce de cognard ! tempêta Kasya en se levant.

Damon ne perdit pas une miette de la crise de jalousie de sa petite amie puisqu'il la filma alors qu'elle rejoignait  d'un pas rageur les escaliers de son dortoir, le majeur pointé dans la direction de Drop.

-Hééé, pète un coup Kass ! ajouta Damon avec finesse. Son rire gras ponctua sa phrase et il plongea le nez dans son Pear pour envoyer la vidéo à la Serpentard, Et voila ! Je suis sûr que Chloe est folle de mon corps."
-L'espoir fait vivre... souffla Virgil en relevant ses yeux bleus en direction de son ami.
-Je me trompe rarement sur ces choses là Virgil... reprit Damon d'un ton étonnamment calme, Regarde Kasya, elle est dingue de moi." ajouta-t-il en insistant bien sur le dernier mot. Les deux garçons s'observèrent un instant sous le regard de Philip qui était le seul à avoir perçu une petite tension dans cet échange.

Ce fut une carte explosive qui rompit ce bref moment dans un grand *BANG* qui fit sursauter toute la salle commune. Les joueurs de la bataille s'esclaffèrent mais quelques élèves présents dans la salle commune pestèrent dans leur coin - les sixième années étaient vraiment le niveau le plus bruyant- . Virgil profita de ce moment pour se lever et s'étirer, l'heure de son rendez-vous approchant.
-Tu vas où ? s'enquit Damon en le voyant remettre son pull.
-Collé.
-Encore ?
-Hum.
-Putain, ton père c'est pire que la Milice.

Virgil haussa les épaules avant de tirer sur le bas de son sweat puis il attrapa son magazine qu'il proposa tour à tour à Philip et à Damon.

-Vas y, file-le ! J'ai vu qu'il y avait un article sur le retour potentiel de Juliet Baker. Elle est trop bonne cette meuf !

Virgil lui jeta le journal et prit la direction de son dortoir pour aller récupérer sa lettre de motivation. Lorsqu'il redescendit dans la salle commune au bout de quelques minutes, Kasya n'était toujours pas réapparue et Damon avait remisé le magazine de quidditch dans un coin (Virgil était sûr qu'il n'avait fait que regarder les photos.). Le visage éclairé par les hologrammes de son Pear One, il souriait bêtement  à intervalles réguliers. C'était quand même un sacré beauf, Damon, mais il plaisait à certaines filles, c'était indéniable.

Le Gryffondor quitta la pièce sans rien dire et prit la direction du bureau du professeur Corrigan, avec, entre ses mains, un long parchemin roulé sur lui même. Le brouillon de sa lettre. Conscient qu'il ne pouvait assurément pas compter sur son dossier scolaire et moyennement sur les recommandations de ses professeurs, il avait rédigé une longue lettre, particulièrement détaillée pour expliquer ses motivations. Même s'il avait passé sous silence certaines choses - comme dire qu'il avait fait sa première incursion dans l'esprit de quelqu'un sans son consentement par exemple- il s'était montré étonnamment sincère sur d'autres points. Il avait parlé de ses lectures des derniers mois, de son intérêt grandissant pour les manipulations mentales, des questions pertinentes qu'il aimerait poser aux chercheurs de Skye. Il avait lui-même pointé du doigt ses failles -notamment son dossier scolaire- afin de montrer qu'il était parfaitement conscient de ses lacunes mais il terminait sa lettre en assurant qu'il s'engageait à rectifier le tir sur cette fin d'année scolaire. Il fallait lui laisser sa chance et personne ne serait déçu...

Il avait déjà commencé d'ailleurs. Depuis quinze jours, il rendait ses devoirs en temps et en heure, devoirs qu'il soignait tout particulièrement et il s'efforçait de participer davantage en classe...Il n'allait pas jusqu'à fayotter - il avait une réputation à tenir- mais il s'efforçait d'être le plus sérieux possible. Il avait même réduit sa consommation de cigarette (en même temps, c'était compliqué de s'éclipser de ses séances de punition.). Plutôt fier de lui, Virgil  arriva un peu avant l'heure à  l'extrémité du couloir qui desservait le bureau de Corrigan. Il s'assit sur le socle d'une statue de chimère et attendit que Nelly pointe son nez ce qu'elle ne tarda pas à faire.

"Salut." souffla-t-il lorsqu'elle fut à sa hauteur. Il se leva et l'observa quelques secondes.

A vrai dire, il était plutôt content de la voir même si cela ne se lisait pas particulièrement sur son visage. Leurs discussions sur la légilimancie lui avaient un peu manquées ces dernière semaines, il devait l'avouer. Disons que les sujets de conversation n'étaient pas tout à fait les mêmes avec sa bande de Gryffondor...

"Tu as pu demander ta lettre de recommandation au prof de divination ?" lui demanda-t-il de but en blanc.

Contrairement à lui, Nelly suivait cette option ce qui lui apportait un sérieux avantage sur lui. Il était aussi curieux de savoir si elle avait parlé de ses projets de stage à Jonah, son directeur de maison. Toutefois, il ne lui posa pas la question. Corrigan allait surement le leur demander de toute façon, songea-t-il en rejoignant la porte d'entrée du bureau, il serait vite fixé.

Les deux adolescents s'arrêtèrent sur le pas de la porte et Virgil jeta un dernier regard à Nelly. C'était l'instant de vérité. Sa professeur de DCFM allait-elle lui rédiger un courrier de recommandation ? Rien n'était moins sûr...

"Je me suis occupée de Kane, je te laisse gérer Corrigan." chuchota-t-il puis il toqua trois fois sur le battant de la porte.
Nelly HorrocksPréfèteavatar
Messages : 608

Voir le profil de l'utilisateur
Assise en tailleur sur un des canapés en cuir de la salle commune des Serpentards, Nelly révisait ses fiches de Métamorphose en compagnie de Chloe qui lui prêtait un des écouteurs de son Pear One pour travailler en musique. La préfète enroulait distraitement une mèche de cheveux autour de son index en relisant ses notes sur lesquelles elle n’arrivait plus vraiment à se concentrer. Les deux Serpentards s’étaient décidées à réviser pour se donner bonne conscience mais depuis une bonne dizaine de minutes, leur attention se dispersait : Chloe lorgnait de plus en plus sur l’écran de son Pear et Nelly laissait son regard se perdre dans les flammes dansantes de la cheminée… Alors qu’elle s’endormait presque, bercée par les bruits aquatiques du lac et le rythme lent de la musique dans son oreille, le slow se coupa net pour laisser place à une voix stridente qui la fit sursauter.
« On est malaaades, on peut pas venir en cours demaaain ! » Nelly appuya son épaule contre celle de sa camarade pour découvrir la vidéo d’où provenait cette voix hérissante : Chloe venait de recevoir un Snape de Damon Drop qui se filmait avec Kasya, sa petite amie, leurs visages couverts de pustules par un filtre.

La préfète coula un regard blasé à son amie comme pour lui dire : « Encore ? Sérieusement?! »
Depuis plusieurs jours, Chloe se faisait draguer par ce lourdaud de Drop qui lui envoyait de nombreux Snapes où il posait ou beuglait dans des vidéos comme celle-ci… « Les Gryffys sont dans la place ! » Les hologrammes changèrent et affichèrent tour à tour les camarades de Damon, dont Virgil, le nez plongé dans une revue. « … faites du bruiiit pour Chloe ! » cria le Gryffondor avant que son visage apparaisse à nouveau sur l’écran accompagné des protestations de Kasya en fond. Un petit sourire amusé se dessina sur les lèvres de Chloe, en parfaite contradiction avec l’expression désabusée de Nelly, lorsque le sixième année récita la désormais célèbre réplique de Mildred Magpie que Virgil avait filmé lors de la soirée de commémoration. La préfète entendait tellement parler de cette « bulle venant frôler l’intimité » partout dans l’école et dans les téléphones que cela devenait agaçant voire dérangeant… La vidéo d’origine avec Magpie et le Ministre était, en elle-même, déjà dérangeante, alors les parodies de ses camarades… n’en parlons pas. Nelly n’avait aucune envie d’imaginer Chloe enfermée dans une bulle venant chatouiller l’intimité de Drop… Qu’ils gardent ça pour eux, merci bien !

C’était impressionnant à quel point la vidéo s’était répandue dans Poudlard, au point de devenir virale et d’être reçue par un bon nombre d’élèves ayant un Pear One… Malgré les punitions qui lui étaient tombées dessus, Virgil pouvait au moins être fier d’être l’auteur du buzz du moment sur les réeaux sociaux magiques, songea la jeune femme en consultant sa montre – pendant leur cours de potions commun du matin même, le Gryffondor, via un mot, lui avait donné rendez-vous à 18h30 pour aller voir le professeur Corrigan et elle ne comptait pas être en retard – avant de reporter son attention sur le Snape qui se termina par un zoom sur Kasya visiblement véxée et en colère contre Damon.

« - La pauvre, souffla Nelly. Elle qui d’habitude ne plaignait pas la Gryffondor, elle ressentait soudainement une pointe d’empathie pour l’adolescente. Son mec te drague sous ses yeux…
- Ouais, c’est pas cool, approuva Chloe en hochant la tête, fataliste.
- Dit-elle, rétorqua la préfète. Excuse moi mais, tu participes un peu à son malheur. »

Pendant la soirée de la St Valentin, Chloe avait été accrochée à Kasya et, par la force des choses, avait passé la soirée en compagnie de Drop et ses potes. Damon, ravi d’avoir à ses côtés deux belles filles, en avait profité pour envoyer, devant Kasya, des signaux à Chloe qui, de son côté, ne les avait pas non plus ignorés… Depuis la Serpentard et le Gryffondor se draguaient sans le moindre sentiment apparent pour Kasya.
Un véritable roman-photo !

« - C’est pas de ma faute si je plais à Damon ! se défendit la belle (fausse) blonde.
- Oh je t’en prie, c’est juste parce que tu es bien foutue. La jeune femme en profitait un peu d’ailleurs : Drop devait recevoir de nombreux clichés de ses différentes tenues.
- Je sais bien. Mais c’est pareil pour moi : il est juste beau et drôle.
Nelly fit mine de réfléchir avant de reprendre.
- Mmmh, beau si tu veux mais son sens de l’humour se discute quand même… Mais pourquoi vous vous tournez autour s’il ne te plaît pas tant que ça ? C’est un gros beauf, laisse le tomber !
- C’est pour le fun, on se fait espérer mutuellement… Enfin… Je le fais espérer, admit-elle. Oh et puis j’aime bien me faire draguer, c’est toujours sympa… Et je ne perds pas le Nord, je me dis que ça peut toujours servir de l’avoir dans la poche.
- Mouais, articula Nelly, peu convaincue mais amusée.
- Bon, allez, on lui envoie un snape !
- On ??
- Oui allez ! » insista Chloe en levant son Pear One devant elles, collée à Nelly.

N’ayant pas vraiment le choix, la préfète se prêta au jeu et les deux filles glissèrent chacune une mèche de cheveux entre leurs narines et leur lèvre supérieure retroussée en louchant sur leur nez. Elles partirent dans un petit rire devant la photo sur laquelle Chloe apposa un « Current mood » pour l’envoyer à Drop.

« - Une autre !
- Encore ? soupira Nelly. Avec le filtre licorne alors. »

Après avoir pris au final plusieurs snapes, Chloe regagna la salle de bain pour se doucher et Nelly en profita pour s’éclipser après avoir récupéré ses affaires dans le dortoir dont un brouillon de sa lettre de motivation.

Comme promis, Virgil s’était renseigné auprès de Meredith Kane sur les formalités à réunir pour espérer décrocher un stage à Skye – comme ils le voulaient tous les deux – et elles étaient nombreuses ! La Serpentard avait l’impression de postuler pour un poste haut gradé au Ministère tant il y avait d’impératifs à remplir… Le stage avait intérêt à valoir la peine, se dit-elle en se dirigeant d’un bon pas vers les étages du château.

Même si l’enjeu ne la mettait pas spécialement en joie, – pour être tout à fait honnête, elle stressait un peu à l’idée de devoir demander une lettre de recommandation à sa professeur de DCFM – la jeune femme était plutôt contente de revoir Virgil. Les punitions de ce dernier lui prenant tout son temps, elle n’avait plus eu l’occasion de le voir pour parler de leurs lectures et découvertes sur la Legilimancie et l’Occlumancie et les jeudis après-midi de Nelly lui semblaient bien moins passionnants : elle s’était habituée à leurs échanges et ne pouvait définitivement pas parler de la même chose avec les Serpentards, même Chloe ne prendrait pas le sujet autant à cœur. Bien que son amie la surprenait parfois par ses intérêts inattendus, pensa la préfète en arrivant dans le couloir du bureau de Thelma Corrigan.

Virgil était là, assis aux pieds d’une statue, dans la pénombre. Nelly lui rendit sa salutations et se retint au dernier moment de lui claquer la bise, comme elle avait l’habitude de le faire avec ses autres camarades, quand il se releva. Ils n’étaient pas amis, se rappela-t-elle. Encore plus aujourd’hui où ils étaient presque rivaux dans leur recherche de stage… La préfète était un poil dérangée par cette idée : elle n’aimait pas spécialement la compétition et culpabilisait presque de savoir qu’elle avait plus de chances que son camarade car oui, son professeur de Divination allait lui rédiger une lettre de recommandation et donc, lui donner une longueur d’avance.

« Oui, acquiesça -t-elle. Mais ça a pas été facile et vu que mes résultats ont baissé cette année, il a dit que la lettre ne compensera pas forcément ses appréciations... » crut-elle bon d’ajouter, soucieuse de ne pas trop mettre en exergue son avance sur le jeune homme.

Ils s’avancèrent ensuite d’un même pas vers la porte du bureau du professeur Corrigan contre laquelle Virgil frappa trois coups après lui avoir murmuré que c’était à elle de prendre la parole. La Serpentard inspira profondément en songeant qu’elle n’avait certainement pas le choix et pénétra dans le bureau avec le Gryffondor une fois l’autorisation donnée.

« Bonsoir professeur. On ne vous dérange pas ? Question affreusement classique mais d’usage… Bien sûr qu’ils la dérangeaient, quel prof appréciait de voir débarquer dans son bureau deux sixième année à 18h30 après une dure journée ? Nelly s’approcha du bureau avec un petit sourire, visiblement hésitante sur la façon de présenter la raison de leur venue.
Pouvons-nous vous demander quelque chose ?… En fait, avec Virgil nous souhaitons réaliser un stage à Skye et, en plus d’une lettre de motivation, il nous faut des lettres de recommandation écrites par nos professeurs, expliqua la préfète sans passer par quatre chemins. Donc nous voilà. Elle ponctua sa phrase d’un second sourire en coulant un regard en direction de Virgil. On espère que vous pourrez nous aider à réaliser ce projet et on est prêts à vous présenter nos motivations si vous le souhaitez. »

La Serpentard chercha l’approbation de Virgil du regard et reporta son attention sur sa professeur, un sourire poli aux lèvres.



Kit par Irving Choupi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

L'espoir fait vivre... [Thelma, Nelly & Virgil]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'espoir fait vivre - William [mai 2025]
» L'espoir fait vivre [Borick/Dark]
» l'espoir fait vivre [done]
» [NOUVELLE] L'espoir fait vivre.
» La colère, ça fait vivre. Quand t’es plus en colère, t’es foutu ▬ Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Salles de cours,-