AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 runtime-error.r00 [Kristen & Virgil]

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1169

Voir le profil de l'utilisateur

Virgil Forbes


2 mars 2010

Littéralement avachi sur une table de la bibliothèque, dans un petit espace un peu éloigné de l’entrée et du bureau de la documentaliste, Virgil observait distraitement  l’intitulé de son devoir de DCFM :
"Pourquoi les impardonnables sont-ils impardonnables ?"
Bonne question… Cela aurait été tellement plus simple de jeter un petit impérium sur Gaby pour qu’il range sa chambre à sa place ! songea-t-il en tapotant la pointe de sa plume sur son manuel scolaire.
Son livre de classe était justement ouvert au chapitre du célèbre sortilège de contrôle mais Virgil devait attendre sa binôme pour commencer la rédaction de son devoir. Corrigan l’avait collé avec Kristen White –surement la fille la plus nunuche de son année et de sa maison- et les deux Gryffondor devaient justement profiter de cette pause dans leur emploi du temps pour se distribuer (plus ou moins) équitablement le travail. Virgil soupçonnait sa professeure d’avoir fait exprès de le répartir avec Kristen, juste pour tester –et surtout mettre en péril- ses nouvelles bonnes résolutions …

Pourtant, à la vue des résultats en classe de sa camarade, White devait être plutôt intelligente mais Virgil la trouvait  incroyablement niaise. Elle était presque un sujet d’étude à elle toute seule : Comment pouvait-on obtenir des Optimal dans tant de matières et avoir l’air aussi bête en même temps ?

La complexité de la nature humaine !

Si Virgil n’était pas tendre avec la jeune femme, c’était peut-être, aussi, parce que Kristen vouait un culte à cette vieille peau de Mildred Magpie. Depuis la Saint Valentin, les relations entre les deux Gryffondor étaient passées de l’indifférence à la défiance tant Kristen avait pris le partie de Magpie. C’était tout juste si elle n’avait pas monté un comité de soutien de la romancière ! Pathétique. Depuis, elle ne perdait pas une occasion pour témoigner de son dédain envers ceux qui avaient contribué à faire fuiter la vidéo : Les  regards courroucés qu’elle jetait à Virgil et ses amis dans la salle commune quant ils étaient trop bruyants ne trompaient personne…

« T’as tiré l’jackpot mon pote ! White ! Fais gaffe elle va vouloir parfumer votre devoir et coller des cœurs sur la copie. »

Damon cherchait quelques manuels sur les étagères de l’espace où Virgil végétait. L’armoire à glace était en binôme avec Chloe et ne boudait pas son plaisir de se retrouver avec elle.  La Serpentard était justement occupée à plancher sur leur devoir commun dans le box adjacent.

« T’es au courant que tu es dans la section des Sortilèges liés à la Mémoire ? » souffla Virgil les yeux mi-clos et le regard éteint.
« Ah. C’est pour ça que je trouve rien depuis tout à l’heure. » répondit Damon en se retournant, l’air pas vraiment concerné. «  D’ailleurs, c’est pas toi qui à emprunter sur mon compte Manipulations magiques mentales- ou un truc du genre ? O’Brien m’a dit que j’avais oublié de le rendre ? »
-Nope.
-T’es sûr ? La dernière fois j’ai pris plein de livres pour toi, tu m’as tout rendu ?
- Jamais entendu parler de ce bouquin.
-…Mouais. » répondit Damon avec un regard suspicieux après un bref silence -Il connaissait assez Virgil pour savoir qu’il ne fallait pas se fier à ses dires, ni à son aplomb apparent- mais il décida de laisser couler et parcourut de nouveau les étagères du regard. Il était clair qu’il comptait sur Chloe pour obtenir une bonne note.  Il jeta d’ailleurs un coup d’œil dans sa direction et la pointa discrètement de la pointe de son pouce.

« Elle est bonne hein ? » articula-t-il silencieusement à l’intention de Virgil.

Ce dernier s’étira légèrement au dessus de son bureau pour observer la jeune fille derrière les rayonnages.

« Mouai… admit-il. Tout le monde savait que Chloe était la plus jolie sorcière de la promo, pas mal. »
« Pas mal ? » répéta Damon en secouant la tête comme si son ami n’y connaissait rien en matière de fille. Il pointa du doigt Virgil avant de désigner de son index et de son majeur ses propres pupilles comme pour lui dire « Regarde et prends en de la graine ! » puis il retourna auprès de sa binôme pour s’asseoir tout près d’elle, un bras posé sur le dossier du siège de Chloe. L’air faussement concerné de Damon tira un sourire moqueur à Virgil –son pote n’avait jamais l’air aussi nigaud que lorsqu’il cherchait à jouer les premiers de la classe-, sourire qui se fana bien vite toutefois, lorsque Kristen pénétra dans la bibliothèque.

Il l’avait presque oubliée celle-là.

Virgil posa son front sur la table et ferma les yeux quelques secondes pour se donner du courage. Quant il releva la tête, Kristen était déjà à son niveau.

« Je propose qu’on bosse chacun de notre côté,
dit-il en lissant d’une main les profondes cernes qui marquaient son visage. Il ne s’encombrait pas des politesses d’usage tant ils savaient parfaitement, l’un et l’autre, qu’ils avaient dépassé le stade de  l’hypocrisie, je prends l’impérium et la conclusion et tu te charges du reste ? » Le sortilège de contrôle était de loin le plus intéressant à traiter contrairement à l’Avada et au Doloris. Torturer et tuer, c’est mal. Merci bien ! Tout le monde savait ça alors qu’il était possible de contrôler quelqu’un avec de "bonnes" intentions ou pour le propre bien de la personne concernée- du moins aux yeux de Virgil- et il comptait bien aborder ce point dans sa rédaction et ne pas laisser le choix à Kristen…
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1169

Voir le profil de l'utilisateur

Kristen White

Serrant bien fort son livre "Bocahontas" contre sa poitrine pour réfréner les pulsations galopantes de son petit cœur effarouché, Kristen prit une longue inspiration avant de pousser les portes massives de la bibliothèque. Si d’ordinaire, la jeune Gryffondor adorait se perdre dans les travées de ce temple de la lecture, la situation était malheureusement bien différente aujourd'hui ; En effet, par un horrible coup du sort, Kristen était contrainte de devoir partager de son temps précieux avec l'ignoble crapule de Virgil, en vue de l'élaboration d'un fastidieux devoir de DCFM sur les sortilèges impardonnables. Outrée à l'idée de se retrouver en compagnie de celui qui incarnait tout ce qu'elle détestait le plus dans le Monde Magique et quitte à devoir se retrouver seule sur ce travail imposé, la jeune fille avait tenté de négocier directement la destruction de ce binôme de l'impossible avec la professeure Thelma Corrigan. Mais cette dernière n'avait rien voulu savoir, arguant l'odieux prétexte que les élèves les plus doués devaient aider ceux supposés plus faibles. C'était le comble de l'injustice pour la sérieuse et travailleuse Gryffondor! Virgil était sans doute le pire cancre à avoir franchi les portes de Poudlard, et voilà que c'était à elle de devoir sortir ce boulet du marécages boueux d'ignorance dans lequel il se complaisait délibérément à s'enliser!? Pourquoi lui infliger un tel fardeau? Pourquoi devait-elle risquer sa scolarité au détriment d'une telle ordure qui ne ferait jamais rien de bien de sa vie? Une perte de temps abominable!

Surtout quand l'on savait secrètement que l'insolent Gryffondor vivait probablement ses dernières heures sur les bancs de l'école. En effet, pas plus tard que la veille au soir, Kristen White avait répondu à l'appel lancé par sa divine inspiratrice Mildred Magpie, et glisser en toute discrétion une terrible lettre anonyme sous l’interstice de la porte de la Directrice de Poudlard. Nul doute que la consciencieuse Daisy Mason ne laisserait jamais se développer un aussi abject trafic entre les murs de son école, et qu'elle ne tarderait pas à vérifier au plus vite la véracité d'une telle accusation. Certes, Kristen White avait éprouvé une certaine réticence à l'idée de devoir se retrouver entremêlée dans cette sombre affaire de dénonciation, mais comme le disait si bien sa romancière préférée : Elle devait le faire dans le but salvateur de préserver la santé de ses camarades! L'avenir de tous au détriment de celui de l'incorrigible Virgil! Vue sous cet angle, cette délation qui ne reposait que sur les dires de sa star préférée, lui apparaissait comme un acte de bienveillance.

Après tout, Mildred Magpie n'avait point tergiversé au moment fatidique de sauver une multitude d'innocentes victimes piégées sous les décombres encore fumants de la Marchebank! Au mépris de sa vie, elle avait fait le choix d'affronter le danger plutôt que de le fuir. Alors pourquoi devrait-elle reculer et trembler devant une aussi misérable action que celle de glisser une lettre anonyme et salvatrice sous la porte du bureau de sa Directrice. Cela n'avait pas de sens! Dans un désir de mimétisme avec son idole, Kristen se devait de se faire violence si elle voulait ne serait-ce qu'un instant effleurer ses rêves de grandeur et côtoyer sa star préférée... Était-ce vraiment un mal que de s'accomplir au travers d'une noble mission de secours? Après tout, Virgil ne pouvait que s'en prendre à lui même ; Qui pouvait honnêtement penser pouvoir s'assurer un avenir clément en osant refourguer de la dangereuse et mortelle Volubilis dans les artères d'une école aussi respectable que Poudlard!? La place de Virgil était en prison, et non dans sa maison de Gryffondor...

Après avoir poliment salué Abigail O'Brien, Kristen slaloma entre les tables alignées de la Bibliothèque pour se diriger vers son affligeant binôme de travail forcé. Tel un caramel mou, Virgil était d'ores et déjà avachi sur sa table dans une posture qui ne présageait en rien une volonté de se mettre au travail. Kristen soupira entre ses dents serrées par le dégout de devoir fréquenter l'infréquentable. Paresseux dans l'âme, Virgil comptait sans doute lui refiler tout le travail pendant qu'il irait fumer sa drogue avec sa bande de crétins écervelés ; Et Kristen, plutôt que de mettre en péril ses résultats en DCFM, allait docilement s’exécuter et endosser pour elle seule la charge de travail. Mais rira bien qui rira le dernier ! Dans son for intérieur, Kristen savourait déjà l'instant où elle verrait s'éteindre le petit air de défi qui scintillait dans les prunelles acérées du dealer Virgil, pour ne laisser place qu'à la violente panique de se faire enfin démasquer ! Rassurée par le caractère éphémère de son affreux binôme de travail, Kristen s'avança d'un pas plus léger en direction de la chaise libre qui faisait face à l'ignoble crapule. Mais alors qu'elle n'était qu'à une coudée de rejoindre sa table, une voix surgissant de nulle part, la fit bêtement sursauter sur place et s'agripper furieusement à la couverture de son livre dédicacé de Mildred Magpie.

"Attention ma cocotte, ils vont tomber!!! " Un rire gras et reconnaissable entre tous ponctua la soudaine et virulente alerte. Damon! Si un crétin devait se poser sur le trône de la goujaterie bête et méchante s'était bien lui ! L'insupportable macho arrogant et vulgaire ne mit d'ailleurs guère de temps pour faire étalage de sa plus cinglante bêtise, alors que Kristen restait agrippée à ses livres. "Non, mais je parlais de tes gros nibards, pas de tes livres de merde! Quelle est conne celle-là! " Nouveau rire gras de l'infâme énergumène, qui s’accompagna cette fois-ci des petits gloussements de pétasse de Chloé qui devait sans doute se laisser gentiment peloter par son porc préféré. "T'es trop con, laisse-la tranquille, c'est pas sa faute si elle croit encore aux contes de fée à son âge... " Le ragoutant Damon ne tarda pas à la faire taire en tentant d' enfourner sa langue baveuse dans la bouche de celle qui n'était rien d'autre qu'un vulgaire bouche-trou. Face à cette méchanceté gratuite et stupide, Kristen leva les yeux au plafond en signe de dédain. La bave de l'affreux crapaud n'atteint pas le vol gracieux de la blanche colombe ! Rejetant sa chevelure en arrière, elle ne fit pas cas de l'insulte, et avança d'un pas altier en direction de Virgil. Pourquoi perdre son temps avec de tels idiots ? Il valait mieux feindre l'ignorance que d'entrer leur jeu, et Kristen n'avait nullement envie de les instruire en leur adressant la parole !

Enfin installée à sa table de travail, Kristen extirpa un petit miroir portatif de sa trousse magique pour voir si sa récente stupeur n'avait pas craquelé l'éclat de son fond teint. Signe de sa défiance à l'égard de Virgil, elle n'adressa aucun regard à son binôme, et n'écouta celui-ci que d'une oreille distraite alors qu'il pensait être en mesure de pouvoir répartir équitablement le travail. Sans surprise, Monsieur voulait n'en faire qu'à sa tête et surtout le minimum... Kristen releva alors sur lui un regard vide de toute émotion.

"Sérieusement? Tu penses vraiment que je suis assez stupide pour te confier quoi que ce soit de sérieux ? On sait tous les deux comment ce travail va finir... " Elle rejeta une dernière fois sa chevelure en cascade sur ses épaules, avant de plonger dans la lecture délicieuse de son livre Bocahontas. Dans une dernière tirade, elle voulut conclure une discussion qui n'avait désormais plus lieu d'être. "Rassures-toi, je ferai tous le travail, pendant que tu pourras faire mu-muse avec ta bande de ramollis du bulbe. Maintenant laisses-moi lire en paix. "      

Non, elle ne prendrait plus de pincettes avec ces goujats du style de Virgil, c'était décidé ! Elle se devait de s'affirmer face à la bêtise. Comme une barrière de précaution, Kristen mit tout de même son livre entre elle et l'insolence du Gryffondor...
Virgil ForbesSixième annéeavatar
Messages : 13

Voir le profil de l'utilisateur
Damon ne manqua pas de commenter l’arrivée de Kristen, avec son style bien à lui, mais la jeune femme ne se donna pas la peine de lui répondre. Bien au contraire, elle l’ignora littéralement pour venir se placer face à Virgil qui proposait déjà une répartition plus ou moins équitable du travail… Plus vite ils seraient d’accord sur le découpage des tâches à effectuer, plus vite ils pourraient se séparer ! Kristen contemplait  son reflet dans son petit miroir portatif  -elle devait surement vérifier si son épaisse couche de fond de teint n’avait pas craquelé par endroit, songea Virgil- lorsqu’elle daigna enfin lui répondre, non sans se montrer plutôt énigmatique.
« On sait tous les deux comment ce travail va finir... "
Euh…Non.
Honnêtement, Virgil ne voyait pas où sa camarade voulait en venir.

« Ah bon ? Et comment ? » demanda-t-il en haussant vaguement les sourcils.

Kristen ne tarda pas à clarifier sa pensée, s’opposant littéralement à l’éventualité d’un travail en commun. Virgil l’observa sans mot dire, se donna quelques secondes de réflexion et finit par lâcher un bref « Ok. » pour approuver la  proposition de la jeune femme.

Il referma son livre de DCFM qu’il avait déjà ouvert au chapitre de l’Impérium et le fourra au fond de son sac de classe. Certes, il s’était engagé à augmenter ses résultats et à se montrer plus sérieux mais il savait aussi que Kristen était bien trop studieuse pour rendre une composition médiocre : Non seulement il allait obtenir un Optimal mais, en plus, il allait l’avoir sans rien faire ! Virgil n’était pas masochiste au point d’insister pour rédiger sa partie, au contraire. Cela lui laissait effectivement plus de temps pour zoner avec sa bande de ramollis du bulbe, comme le soulignait très justement sa camarade de classe. La remarque de la jeune femme lui tira d’ailleurs un léger sourire en coin teinté de moquerie -qui employait encore cette expression datée aujourd’hui ?- puis il secoua la tête avant de bailler à s’en décrocher la mâchoire. Il s’étira longuement, en prenant grand soin de positionner son bras gauche entre le nez de Kristen et son livre dont elle venait de reprendre la lecture puis il s’accouda sur le bureau et posa sa tête dans le creux de sa main, à moitié avachi sur ses manuels scolaires et son sac posé sur la table.

« Par contre, notes bien dans un coin de ton esprit que c’est toi qui refuse de bosser avec moi et non pas l’inverse. » ajouta-t-il toutefois, les yeux mi-clos. Il  n’avait pas envie que Kristen aille pleurnicher auprès de Corrigan. Il était sûr qu’elle était le type de fille à dire « Maaadame, il m’a laissé faire le devoir toute seule ! » et c’était typiquement le genre de situation que Virgil voulait éviter.  Leur professeur de DCFM était son sésame pour son stage à Skye et il ne perdait pas de vue cet ultime but. Il devait être irréprochable dans son cours. De sa main libre, il attrapa donc un parchemin vierge, trempa sa plume dans son encrier et nota de son écriture en pate de mouche l’intitulé du devoir en en-tête ainsi que son nom et prénom dans un coin de la copie.

« Tiens. Je suis sympa j’ai écrit le titre, Il posa volontairement la feuille sous les yeux de Kristen par-dessus son livre pour l’empêcher de lire, Il te reste plus qu’à marquer ton nom sous le mien, dit-il en montrant de la pointe de sa plume l’espace libre sous le « Virgil Forbes » à peine lisible, comme si Kristen était particulièrement stupide, et à rédiger l’ensemble, bien sûr. Ajouta-t-il en la gratifiant d’un sourire volontairement benêt, On dira que c’est toi qui a tout recopier parce que tu écris mieux. »

Voila qui était parfait ! Il pouvait dorénavant vaquer à ses occupations ! Finalement il s’en tirait même mieux que Damon qui était obligé de faire semblant de s’intéresser à la copie de Chloé… Quoique ce n’était visiblement pas le devoir de DCFM qui semblait subjuguer son ami actuellement, constata Virgil en reportant lentement son attention en direction du box voisin. Il ne voyait pas très bien derrière les livres mais il entendait très nettement les gloussements de Chloé et les « chuchotements » graves de Damon. Virgil esquissa un bref sourire –il comptait bien demander à Damon si il avait réussi à conclure avec la Serpentard-  avant de reporter son attention sur Kristen.

« Hé. White. Tu comptes rester ici encore longtemps ? s’enquit-il en arquant un sourcil presque étonné de la voir encore là. Ils s’étaient mis d’accord  pourtant : elle faisait le devoir et il - Comment disait-elle déjà ?- il laissait son bulbe ramollir. Ils n’avaient pas besoin de rester à la même table, tous les deux, et Virgil ne comprenait pas pourquoi Kristen était toujours assise en face de lui. Ils ne s’appréciaient pas, ne s’adressaient la parole que s’ils y étaient contraints…cela ne rimait à rien. il y a plein d’autres espaces de travail de libre dans la bibliothèque, poursuivit-il en se redressant, c’est pas que tu me déranges mais… Il fit mine de réfléchir un instant, en levant les yeux au ciel et en se mordillant la lèvre inférieure, avant de braquer son regard bleu sur Kristen,… en fait, si, tu me déranges. »

Elle avait peut-être envie d’entendre d’autres commentaires scabreux de Damon concernant sa plastique. Peut-être qu’elle aimait se faire enquiquiner par ses camardes de classes, après tout ? songea Virgil. En tout cas, si elle comptait rester assise à sa table, elle ne lirait pas une ligne supplémentaire de son roman à l’eau de rose. Débarrassé de son devoir de DCFM, Virgil n’avait pas grand-chose à faire, si ce n’est embêter sa camarade. Il  se pencha donc légèrement au dessus de la table pour tenter de lire le titre du livre de Kristen, imprimé en haut de page.

« Bocahontas ? C’est quoi cette daube ?  Pocahontas qui a choppé un rhume ? » dit-il d’un ton moqueur.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1169

Voir le profil de l'utilisateur

Kristen White

Kristen avait sans doute imaginé pouvoir blesser son binôme dans sa fierté masculine, mais forcée de constater qu'il en était rien. Car Virgil n'avait décidément aucune forme d'amour propre et acceptait sans l'ombre d'un scrupule l'idée de n'être qu'un vulgaire assisté. Lamentable ! Avec une désinvolture désarmante, il se contenta d'un bref "Ok" pour clore le débat, avant de replier ses affaires sans même prendre le temps de se soucier des efforts que devrait forcément consentir sa camarade pour rattraper son manque d'investissement. La bouche mi close, Kristen demeura un instant interdite face à l'incroyable culot flegmatique du Gryffondor qui baillait à s'en décrocher la mâchoire. Plutôt que de subir encore davantage le sourire narquois de ce roi de la provoque, Kristen se réfugia dans la douce lecture de Bocahontas. Même si elle en connaissait déjà chaque ligne par cœur, elle arrivait à son passage préféré : Celui des préliminaires sensuel et romantique, ou Jesse Butterfly caressait le corps brulant de désir de son indienne préférée à l'aide d'une pointe d'une plume d'Aigle Royal...  

"Mais arrêtes!!! Laisses-moi lire en paix, ou je dis à madame O'Brien que tu m'embêtes! " couina la pauvre Kristen alors que Virgil faisait exprès de passer sa main devant son visage pour l'empêcher de dévorer sa passionnante lecture.

L'infâme Gryffondor venait de gâcher l'instant féérique où les lèvres de Bocahontas venaient se déposer sur celles du beau et sexy Unicornboy. Quel gâchis ! Kristen venait de sortir malgré elle de sa lecture, et elle accompagna sa frustration d'un soupir appuyé.

"T'es vraiment trop chiant... " dit-elle en secouant la tête de désespoir.

Mais plutôt que de s'excuser, Virgil œuvrait dans la surenchère, comme s'il cherchait à faire sortir de ses gonds l'innocente jeune fille. Avec une méprise à la limite de la paranoïa, il griffonna son nom et le titre de l'exposé comme pour se prémunir d'une éventuelle dénonciation de la Gryffondor. L’idiot ! Il ignorait encore qu'il s'agissait de sa dernière signature, et qu'il n'était déjà plus qu'un fantôme errant dans les couloirs de Poudlard. Kristen se félicita intérieurement d'avoir délivré sa maison d'un élément aussi subversif et malfaisant. Loin de se démonter face aux provocations du Gryffondor, la jeune fille lui adressa un sourire moqueur.

"Oh le gros froussard! Tu as peur que je dénonce ton ignorance et ta paresse à madame Corrigan? Ne t'inquiètes pas, je n'en ferai rien... " La bouche de Kristen afficha une petite moue condescendante avant qu'elle n'ajoute une dernière formule cinglante : "Tout le monde sait déjà que tu n'es qu'un bon à rien. Un rebelle en mousse et le chouchou à son papa ! Sans l'aile protectrice de ton tendre papounet, il y a bien longtemps que tu ne ferais déjà plus parti du décor de cette école... "

Peut-être avait-elle réussi à le vexer ? Le heurter dans sa fierté de mauvais garçon ? Dans tous les cas, sans l'ombre d'un respect pour sa personne, l'insondable garnement lui intima l'ordre de dégager de la bibliothèque. Il osait même inverser les rôles en prétextant être dérangé par la présence de la studieuse jeune fan de Mildred Magpie.

"Tu plaisantes? C'est toi qui n'a absolument rien à faire ici ! Si tu penses m'impressionner, tu te trompes ! Je ne bougerai pas d'un pouce... "

Kristen n'eut pas le temps de terminer sa phrase que l'infâme garnement l'attaquait déjà sur sa merveilleuse lecture adorée. Dans un geste protecteur, elle serra son précieux roman dédicacé contre sa poitrine, avant de rouler des yeux.

"Tsssssss! Idiot! N'essaie pas de comprendre ce que tu es incapable de lire ! Bocahontas, c'est le genre de jeune femme élégante et distinguée que toi et ta bande de ramollis du bulbe vous ne pourriez même pas fréquenter en rêve! " Elle toisa avec dédain le corps en asperge de Virgil avant de gonfler sa poitrine avec dédain. "D'ailleurs je me demande bien quel genre de fille pourrait s’intéresser à un garçon comme toi...? "

Blessée dans sa passion, Kristen était bien décidée à ne pas se laisser faire, même face au roi de la provocation.
Virgil ForbesSixième annéeavatar
Messages : 13

Voir le profil de l'utilisateur
Virgil ne voyait que peu  d’intérêt à taquiner les gens peu sûrs d’eux. Ils perdaient rapidement leurs moyens, avaient peu de répondant et finissaient invariablement par fuir –ou pleurer- si on avait le malheur de les pousser dans leurs retranchements… Bref, il n’y avait rien d’agréable, ni d’amusant, à les embêter. Son frère Casey en était la plus belle illustration. Virgil se contentait de le laisser tranquille, attendant sagement le jour où son frère aurait assez confiance en lui pour répliquer à ses vacheries… Virgil avait longtemps pensé que Kristen appartenait à cette catégorie de personne. Durant leurs premières années à Poudlard, elle rougissait comme une tomate dès qu’il s’agissait de prendre la parole et elle passait le plus clair de son temps le nez dans ses livres, isolée des autres.  Cette dernière caractéristique n’avait pas beaucoup évoluée depuis mais Kristen semblait plus prompte à se défendre maintenant. Il suffisait de la voir souffler comme un dragon dans la salle commune quant les sixième année étaient trop bruyants ou de l’écouter défendre avec ardeur Mildred Magpie pour en être persuadé : Elle était une bonne cliente !
Virgil ne tarda pas à l’hameçonner d’ailleurs. Orgueilleuse, elle semblait mettre un point d’honneur à ne pas changer de place, ce qui faisait les affaires du Gryffondor. Vu qu’il n’avait pas son devoir de DCFM à rédiger, il n’était pas contre l’idée d’avoir un peu de distraction jusqu’au couvre feu. Kristen de son côté s’évertuait à tenter de le vexer en le qualifiant de  « froussard » ou encore de « chouchou à son papa ».

Si seulement elle savait ! Virgil était loin d’être le préféré de la fratrie Forbes et il était sûr que si son paternel avait eu l’opportunité de l’exclure de Poudlard, il l’aurait fait depuis longtemps. Virgil ternissait l’image de père parfait, d’homme bienveillant et protecteur de Jonah. Il était la tache sur les photos de famille. Celui qui gâchait le cliché avec son air morne, celui qui remettait sans cesse en cause l’autorité parentale.

Il était clair pour Virgil qu’il ne bénéficiait d’aucun traitement de faveur mais  Kristen pensait le contraire. Elle avait, sans le savoir, abordé  un point sensible du jeune homme  tant sa relation était compliquée en ce moment  avec Jonah mais le Gryffondor ne comptait pas se dévoiler. Il n’offrirait pas de prise à son adversaire et la remarque désobligeante de Kristen coula sur lui :

« Si tu dis vrai, ça veut dire que je peux faire des tas de conneries en toute impunité… » Il chatouilla le bout du nez de Kristen avec l’extrémité de sa plume et ajouta un bref : « Cool... »

Merlin, que c’était agréable de la taquiner ! Kristen démarrait au quart de tour ! Elle lui faisait penser à Gaby, son petit frère, quant il essayait de répliquer avec des remarques cinglantes mais qu’il avait juste l’air complètement ridicule à s’emporter de la sorte… Il était temps de passer à la vitesse supérieure, songea le Gryffondor en tentant d’en savoir plus sur le livre de lecture de la jeune femme. En signe de protection, Kristen colla l’ouvrage contre sa poitrine, signe que Virgil venait de s’attaquer à quelque chose qui lui tenait particulièrement à cœur. Bien. Cette piste était donc à creuser.

« J’aime quant tu me parles mal. »
souffla-t-il lorsqu’elle le qualifia d’idiot. Il l’observa quelques instants d’un regard troublant – juste pour la mettre mal à l’aise- avant d’esquisser un sourire moqueur en entendant la description de Bocahontas : une femme élégante et distinguée que Virgil ne pourrait même pas fréquenter en rêve !
Encore faudrait-il qu’il en ait l’envie, se dit-il en ricanant.  Il préférait, et de loin, les filles avec un petit grain de folie, l’élégance et la distinction n’arrivant qu’en dernières positions dans la liste des qualités requises pour plaire à Virgil. Il suffisait de regarder Kasya pour en être persuadé…Mais quel genre de fille pouvait s’intéresser à lui en retour ? demanda Kristen, visiblement convaincue  que personne ne puisse  être tenté par l’idée de le fréquenter un peu plus intimement.

« Le genre de fille qui ne lit pas des romans à l’eau de rose… » répliqua-t-il du tac au tac.

Il est vrai que Virgil n’avait rien du prince charmant : Il n’était ni gentil, ni serviable, ni protecteur,… Bref, si les filles attendaient ça de lui, elles pouvaient passer leur chemin. Il ne comptait pas se travestir pour plaire à quiconque. Il fallait le prendre comme il était : Avec ses défauts…et ses défauts ! se plaisait-il à penser, bien que cela ne soit pas tout à fait vrai. Le jeune homme décida d’ailleurs de franchir un nouveau pallier dans la provocation. D’un geste rapide, il attrapa sa baguette, posée au milieu de ses plumes et parchemins et la pointa en direction du livre de Kristen toujours collé contre sa poitrine.

« Accio ! » murmura-t-il.

Le bouquin sauta littéralement des bras de la jeune femme pour atterrir dans la main libre de Virgil. Le regard bleu du Gryffondor passa du livre au visage de Kristen qu’il gratifia d’un sourire mauvais puis il se leva prestement de son siège et se tourna pour lire la quatrième de couverture du livre.
« Quoi ? C’est du Magpie ? dit-il en faisant de nouveau face à Kristen. Il afficha une moue dégoutée et commença à lire à voix haute d’un air habité :

« L’innocente et virginale Bocahontas va devoir multiplier les efforts pour éviter le spectre de la potence. Virgil mettait toute l’intonation dramatique dont il était capable,  Une course effrénée contre la mort qui, par la grâce du destin, va la conduire directement dans les bras du tireur le plus rapide et sexy du Midwest –On ne se demande pas ce qu’il va tirer, bien sûr, on le sait déjà en lisant le résumé- commenta-t-il, tout en finesse. Il fit quelques pas dans le box, jeta un coup d’œil en direction d’O’ Brien qui semblait occupée à conseiller un élève à l’autre bout de la bibliothèque et reprit, « Cet engagement ne sera pas de taille à lutter contre les battements frénétiques de son cœur amoureux… »
« Qu’est-ce que vous faites ? » Damon, appuyé sur un coin d’étagère, les bras croisés, observait la scène d’un air amusé et semblait avoir abandonné Chloé à son devoir.

« Je lis de la grande littérature !
répondit Virgil en lui jetant le livre qui vola au dessus de Kristen. En bon joueur de quidditch, Damon attrapa le bouquin au vol d’une main, l’ouvrit au milieu et commença, lui aussi, sa lecture à voix haute. Voila pourquoi Virgil appréciait tant son ami : Ils pouvaient être aussi malfaisant l’un que l’autre.

« Oh ma chère Bocahontas ! déclama Damon d’un air théâtral, Bocahontas ? tiqua-t-il. Damon était né moldu et il afficha une drôle d’expression en découvrant le nom de l’héroïne. Virgil laissa échapper un léger rire en répondant à son regard interrogateur par un bref haussement d’épaule.

« Oh ma chère Bocahontas ! Reprit Damon, J’en fais le sermon : jamais au grand jamais je ne vous livrerai à cet infâme shérif. Que l’on me torture, que l’on m’écartèle, que l’on me mutile, je ne lâcherai point ! Gilvir Sebrof ne vous aura pas, vous, ma belle et splendide dulcinée ! »
-Gilvir Sebrof ? l’interrompit Virgil comme frappé par la foudre, le méchant de l’histoire s’appelle Gilvir Sebrof ?demanda-t-il en se tournant vers Kristen, elle a pas osé faire ça quand même ! pensa-t-il à voix haute.

Pourtant, il tenait déjà sa réponse, Mildred Magpie était tout à fait capable de ce genre de mesquinerie.

« Ce bouquin est sorti récemment je parie, reprit-il en rejoignant Damon de l’autre côté du box.
-Pourquoi tu dis ça ? s’enquit son ami. Damon était véloce sur un balai  mais pas très rapide du cerveau…
- Gilvir Sebrof, Virgil Forbes, t’as pas l’impression que ça se ressemble ? » souffla-t-il en oubliant presque la présence de Kristen à leur côté.


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

runtime-error.r00 [Kristen & Virgil]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Fatal error system.
» Send Error Chapel
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Kristen Jaymes Stewart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Bibliothèque,-