AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 A little party never killed nobody [RP presque commun]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 283

Voir le profil de l'utilisateur
26 février 2010

James vida un paquet de chips dans un bol - en piquant une au passage - avant d'aller le déposer sur la table basse du salon. Sur cette dernière, on pouvait apercevoir de la charcuterie, divers types de chips, des toasts de rillettes, des petits feuilletés, ainsi que des crudités - une idée de Marlene, bien entendu.

James et Grady avaient convié ce soir plusieurs de leurs amis pour une petite soirée qui, il en était sûre, ne ferait de mal à personne. Tous les meubles du salon avaient été poussés ou rapetissés pour l'occasion, et les canapés et fauteuils avaient été installés de sorte à former un rond. Ils avaient suspendu des guirlandes lumineuses aux murs - pour créer une ambiance "tamisée", comme ils l'avaient appris dans leur émission de décoration préférée - et avaient été faire les courses pour être certains de ne manquer ni de nourriture, ni de boissons.

Les choses étaient à présents en place, et James lissa le polo qu'il portait pour l'occasion. C'était une soirée pour rassembler leurs amis de Poudlard, prendre des nouvelles de tout le monde, renouer les liens qui s'étaient distendus depuis leur sortie de l'école... Et également une occasion parfaite pour faire la fête !

Le jeune homme s'approcha de Marlene et lui déposa un baiser dans le cou. "Tu sens bon." souffla-t-il à son oreille.

La sonnette retentit, l'arrachant à son étreinte avec la jeune femme. Que la fête commence !
HRP:
 
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 2012

Voir le profil de l'utilisateur
Nora avait longuement hésité à répondre à l'invitation de James et Grady, qu'elle avait reçue quelques semaines plus tôt. Irving et elle s'étaient déjà absentés le soir de la Saint-Valentin pour se rendre à la soirée de commémoration -qu'ils auraient finalement mieux fait d'éviter, de l'avis de la jeune femme- et elle s'en voulait un peu de laisser de nouveau Sybille et Finn à Tara. Elle était partagée entre la volonté de continuer à vivre normalement, plus ou moins comme une adolescente de dix-huit ans normale, et la culpabilité de ne pas assez s'investir auprès des deux enfants.

C'était finalement l'insistance de Jane, qui lui avait reproché d'avoir complètement disparu de la surface du monde magique depuis des mois, qui avait eu raison d'elle. Nora avait donc accepté l'invitation et proposé à Irving de l'accompagner, estimant qu'une soirée où ils ne risquaient pas de se retrouver attachés à des étrangers pourrait leur faire du bien. Le jeune couple se tenait donc en bas de l'immeuble de James et Grady, une tarte à la mélasse et un pack de Gobières dans les bras.

"Ca va me faire bizarre, de revoir tout le monde... avoua-t-elle en soufflant alors qu'ils grimpaient les escaliers menant à l'appartement des deux anciens Poufsouffle. Jane m'a dit que presque toute notre promotion était invitée !"

Ils arrivèrent finalement à l'adresse indiquée et Nora frappa trois coups à la porte après avoir déposé un bref baiser sur les lèvres d'Irving. Il se passa quelques secondes pendant lesquelles des cris et éclats de rire venant de l'appartement résonnèrent dans la cage d'escalier, avant que James ne leur ouvre finalement la porte.

"Salut ! lança-t-elle avec enthousiasme. Comment ça va ? Merci pour l'invitation ! assura-t-elle avec un sourire. Euh...par contre tu as un...Tu as un curly dans les cheveux, je crois."

Ils étaient pourtant arrivés relativement tôt mais il fallait croire que la soirée était bien entamée, ou que James et Grady se livraient à des batailles de chips en toute sobriété, ce qui était parfaitement possible.

"On a ramené des Gobières et une tarte à la mélasse, annonça-t-elle avec un nouveau sourire. Tu veux que je pose ça quelque part ?"

Elle était soulagée de voir que, même après des mois sans voir ses anciens camarades ou sans donner de nouvelles, il n'y avait aucune gêne ou tension entre eux. Elle avait presque le sentiment de reprendre les choses là où ils les avaient laissé, à la soirée de fin d'année en juin dernier, et se félicita d'avoir accepté l'invitation, persuadée que cette soirée lui ferait le plus grand bien.


Marlene BarclaySage-femmeavatar
Messages : 402

Voir le profil de l'utilisateur
Il y avait des petits bols de carottes coupées, de concombres, des choux-fleurs et Marlene arrangeait le tout comme une petite œuvre d'art. Elle avait vu cet arrangement sur le Snapechat de Kalamity Chambers et avait trouvé cela super beau alors elle avait tout acheté pour reproduire la même chose, dans les bols à céréales de James et Grady. Elle avait mis une robe qu'elle trouvait un peu courte et qui remontait souvent mais elle voulait être jolie pour cette soirée : cela la stressait un peu de retrouver leur promo' après quelques mois. Elle avait l'impression d'avoir beaucoup changé en entrant dans la vie professionnelle, elle se sentait un peu plus confiante, un peu plus adulte et elle avait envie que ça se voit. Elle était la nouvelle Marlene, détendue, cool, plus mature, plus...

- Grady, vire tes chips de là !

Le colocataire de James venait de déposer deux grandes assiettes remplies de tuiles bacon-oignon près de ses bols #heathly et il lui renvoya un regard surpris, débraillé dans son t-shirt des Bizzar'Sisters.

- Bah quoi ?
- C'est le coin des légumes.
- On peut pas avoir de "coin légumes" en soirée, c'est pas un potager ! Les gens viennent pour manger mal et gras, répliqua-t-il en attrapant un curly qu'il trempa dans la petite sauce allégée qu'elle avait réalisée pour aller avec les crudités.
- Si, c'est à la mode !

Grady eut un regard circonspect et s'apprêtait à répliquer quelque chose quand James se glissa derrière elle pour lui déposer un baiser dans le cou, glissant qu'elle sentait bon. Elle adressa un sourire amoureux à son petit-ami et tira la langue à Grady qui lui fit une grimace en retour.

- Tu vas voir, personne va les manger tes légu...

Il ne termina pas sa phrase : quelques coups retentirent à la porte. James alla ouvrir, Marlene tira sur sa robe et la voix de Nora Weaver retentit, ce qui fit un peu pâlir Grady. Il fit un tour sur lui-même, glissa les mains dans ses poches, les ressortit, s'assit sur le canapé, se releva, nouveau tour, s'appuya négligemment contre le mur et puis finalement, attrapa un bâtonnet de carotte qu'il enfila tout entier dans sa bouche et avala de travers. Marlene était en train de lui taper dans le dos quand Nora et Irving entrèrent dans le salon.

- Salut Nora ! lança-t-elle avec un grand sourire - nouvelle Marlene - sans cesser de taper le dos de Grady qui s'étouffait toujours. Salut Irving ! Elle ne le connaissait que de nom.
- Sa... *coufcouf* 'ving et *crrrr* 'a.




Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3772

Voir le profil de l'utilisateur
Irving faisait figure de pièce rapportée dans cette soirée, il en avait bien conscience. Il avait été invité uniquement parce qu’il était en couple avec Nora et que sa petite amie était une camarade de promo de Grady et James. Il est vrai que durant sa scolarité, Irving ne s’était pas particulièrement lié d’amitié avec cette bande-ci à Poudlard , préférant la compagnie des Dark Boursouf, de Georgiana ou de Jeremy. Pourtant, il appréciait réellement les deux hôtes, surtout Grady qui s’avérait être vraiment un chic type. Il n’oubliait pas que, malgré leurs antécédents, le Poufsouffle avait fait le déplacement jusqu’à Mallowsweet pour l’inauguration de l’Auberge et il comptait bien lui rendre la pareille ce soir et se montrer enthousiaste et loquace même face à Jane Mason.

« J’uis sûr qu’ça va être une bonne soirée, assura-t-il à Nora qui semblait un peu inquiète à l’idée de retrouver ses anciens camarades de classe, Y a pas de raison. » ajouta-t-il en toquant à la porte.

Et puis, ils étaient rodés maintenant ! A force de passer des repas entiers avec des inconnus au sein de l’Auberge, Irving avait une multitude de sujets de conversation en stock ! Il était sûr d’être en mesure de parler fitness avec Kalamity Chambers ou encore Kessy Brooks même s’il préférait éviter la compagnie de cette dernière - #TeamCassie oblige.

« Salut ! » dit-il simplement lorsque James vint leur ouvrir. Il laissa le soin à Nora, devant elle, d’entamer la conversation avec son ami et se contenta de soulever  légèrement le pack de gobière lorsque sa petite-amie le mentionna. Il suivit ensuite l’hôte en direction de la pièce à vivre où…Grady s’étouffait littéralement.

« Ça va vieux ? s’enquit Irving après avoir posé son pack de Gobière en plein milieu d’un bel assortiment de légumes coupés en lamelle. Il s’approcha de Grady d’un air soucieux, lui tapota le dos et ajouta en souriant, attends au moins la fin d’soirée pour t’étouffer ! »

Il releva alors les yeux vers la jeune femme  située en face de lui, de l’autre côté de Grady et répondit tout aussi chaleureusement à ses salutations : « Salut …Marlène. C’est bien ça ? »

Avant de venir, Nora lui avait fait une petite séance de rappel : James était en couple avec Marlène Barclay depuis plus d’un an maintenant, ils s’étaient apparemment rapprochés après avoir été nommés préfets en chef, quant à Grady, aux dernières nouvelles (qui n’étaient pas très récentes) il sortait avec Kessy Brooks.

« C’est sympa chez vous !
dit-il en balayant la pièce du regard avec  ses guirlandes lumineuses et ses sièges cosy disposés en rond. Et il fait drôlement chaud… » ajouta-t-il en dé zippant son épaisse veste canadienne pour l’enlever. Rien à voir avec les températures de ces derniers jours à Mallowsweet. Irving ôta également son écharpe, ses gants, son bonnet et enfin, son pull, -il ne savait pas s’il s’était habitué aux fraiches températures de l’Auberge où si cet appartement était surchauffé- mais il était nettement mieux en tee-shirt ! Il passa rapidement sa main dans ses bouclettes pour réarranger sa chevelure malmenée, esquissa un sourire à l’intention de Nora et enchaina tout de go :

« Alors, quoi d'neuf ? »


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1183

Voir le profil de l'utilisateur

Dean Forbes
Étudiant en musicologie à l'Institut des Arts Magiques

Dean monta l’escalier quatre à quatre  et desserra son foulard sur le palier devant la porte d’entrée de l’appartement de Grady. Initialement, il n’avait pas prévu de participer à cette petite soirée de retrouvailles entre camarades de promotion – LiberAvon avait prévue une A.G clandestine qui avait été repoussée au dernier moment-et il avait donc profité de ce report pour demander aux deux anciens Poufsouffle s’il pouvait tout de même venir avec un ami fraichement installé en Angleterre. Il avait bien évidemment proposé à Nahuel de l’accompagner mais son bel argentin s’était montré quelque peu évasif. Il n’avait pas l’air enchanté à l’idée de passer sa soirée en compagnie de dizaines de sorciers tout juste sortis de l’adolescence même si Dean savait très bien qu’il y avait une autre raison à cette défection. Il faut dire que le pianiste n’était toujours pas prêt à assumer au grand jour son homosexualité. Nahuel savait très bien qu’il serait présenté,  aux yeux de tous, comme son ami et non pas comme son amant…
Le jeune homme sortit toutefois sa baguette et convoqua son patronus. Une mésange à tête noir se matérialisa dans les airs et Dean commença à dicter son message à l’attention de son compagnon :

« C’était juste pour te dire que, si tu changes d’avis, tu peux toujours me rejoindre. Il lui donna l’adresse exacte du lieu de la soirée et ajouta finalement après un bref silence, Je serai vraiment très heureux que tu viennes… »

Le patronus voleta autour de lui et Dean le suivit des yeux avant qu’il ne s’évanouisse dans les airs. Le regard du jeune prodige se focalisa subitement sur la montée d’escalier située quelques mètres derrières l’emplacement exact où venait de disparaitre la mésange : D’autres convives venaient visiblement d’arriver.

« Oh ! vous êtes là ? Je ne vous avais pas entendu …» dit-il un peu gêné d’avoir été surpris en pleine déclaration. Il cacha son malaise derrière un adorable sourire et ajouta « Content de vous revoir. » Il désigna la porte de l’appartement de Grady et James d’un geste de la main et finit par dire. " Je m’apprêtais tout juste à frapper. »
Samantha MillerAmbulancière magiqueavatar
Messages : 227

Voir le profil de l'utilisateur
"Je serais vraiment très heureux que tu viennes..."

Samantha et Laurent s'immobilisèrent au beau milieu de l'escalier et échangèrent un regard amusé. Quelqu'un était apparemment en plein message plutôt intime, et elles ne tenaient pas à l'interrompre... Dès que le silence revint, elles reprirent leur ascension et parvinrent à l'étage indiqué par Grady dans son invitation. Un jeune homme se trouvait déjà là, l'auteur du message très certainement.

"Salut, contente de te voir aussi", le salua Samantha avec un sourire affable, avant de lui faire la bise. Malicieuse, elle ajouta : "Oui, frapper me semble être une bonne idée..."

A moins qu'il ne tienne à rester sur le pas de la porte pour envoyer ses petits messages, bien sûr ! Sa main emprisonnait celle de Lauren quand la porte s'ouvrit pour les laisser entrer, et son coeur battait un peu trop vite. Sam avait hésité longuement avant d'accepter cette invitation - qui disait Grady, disait James, et qui disait James, disait Marlene... Mais elle avait très envie de renouer avec ses anciens camarades de promotion, et puis Lauren était là pour la soutenir en cas d'envie de meurtre inopinée. En l'occurrence, la présence de Lauren était essentiellement due à la capacité de persuasion que Sam avait déployé, mais c'était un détail !

Elle balaya la pièce d'un regard nerveux, et sourit en avisant Grady. Voilà quelqu'un qu'elle ne voyait vraiment plus assez souvent à son goût !

"Coucou tout le monde", lança-t-elle à la ronde. Lâchant enfin Lauren, elle s'employa à faire un tour de salutations - plus ou moins gênées, selon qu''il s'agissait de Marlene, ou d'Irving et Nora. Elle déposa ensuite sa bouteille de whisky pur feu sur le buffet et attrapa une gobière et une poignée de chips au passage.

"Votre appart' est cool", commenta-t-elle en se positionnant à côté de Grady. "Super idée cette petite soirée, ça fait bien trop longtemps ! Quoi de neuf ?"

Elle ponctua sa phrase en ébouriffant les cheveux du jeune homme en riant. Ah, voilà qui lui avait manqué ! Samantha avait toujours trouvé que Grady faisait partie des garçons les plus cool de l'école : drôle, gentil, et surtout drôle. Bon, il avait aussi de drôles de goûts quand il s'agissait des femmes - Kessy Brooks, et Nora Weaver, mais qu'est-ce que tout le monde lui trouvait -, mais personne n'était parfait...


   
Lauren McGowanAspirante Auroravatar
Messages : 134

Voir le profil de l'utilisateur
Lauren répondu au regard amusé de Samantha en entendant une voix masculine qui terminait visiblement d'envoyer un message plutôt personnel, au beau milieu de la cage d'escalier. Une sorte de moineau argenté vint voleter sous leurs yeux avant de disparaitre, et les jeunes filles reprirent leur ascension en se demandant quel élève de leur promotion pouvait bien avoir un moineau pour patronus. La réponse s'imposa d'elle-même quand Dean Forbes les accueillit avec un sourire, visiblement un peu gêné d'avoir été entendu.

Lauren salua l'ancien Serdaigle d'un signe de la main et d'un vague sourire et se raccrocha à la main de Samantha alors que le jeune homme frappait à la porte. Elle sentait sa petite-amie un peu nerveuse et se força à lui sourire, bien que cette soirée ne l'enchantait pas vraiment.

Elle était clairement invitée uniquement parce qu'elle sortait avec Samantha, et elle n'éprouvait aucun plaisir à retrouver ses soit-disant "camarades", avec lesquels elle n'avait créé aucun lien quand elle était à Poudlard. Elle n'avait accepté de venir que parce que Samantha avait affirmé qu'elle aurait besoin de son aide si jamais elle avait soudainement envie de tuer Marlène. Sa petite-amie semblait croire que Lauren pourrait la raisonner dans une telle situation, mais la batteuse avait plutôt l'intention de l'aider à cacher le corps, au besoin.

Elles arrivèrent beaucoup trop vite dans le salon, où quelques personnes étaient déjà présentes. Le seul visage qu'elle fut contente de reconnaitre était finalement celui de Whitaker -qui l'eut cru !- qu'elle gratifia d'un sourire avant d'adresser au petit groupe un vague "salut". Elle évita soigneusement de croiser le regard de Marlene pour s'épargner toute envie soudaine de meurtre, et se contenta de suivre Sam qui avait entamé une conversation avec Grady McNeil. Elle attrapa une Gobière sur la table basse, plus pour s'occuper les mains que par réelle envie, mais finit par la décapsuler en décidant que c'était le genre de soirée qu'elle aurait trop de mal à supporter sobre.


Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 2012

Voir le profil de l'utilisateur
Nora suivit James jusque dans le salon où se trouvaient déjà Marlène et Grady, qui était visiblement en train de s'étouffer. La jeune fille chercha des yeux un verre d'eau mais, bien que la table basse soit ensevelie sous une douzaine de bouteilles, aucune ne contenait d'eau. Evidement. Elle attrapa finalement une Gobière, qu'elle décapsula avant de la tendre à son ancien petit-ami.

"Tiens, bois un coup. Ce n'était pas de l'eau, mais ça devait fonctionner aussi. Ça va mieux ?"

Elle lui adressa un sourire timide, un peu mal à l'aise. Grady et elle étaient restés en assez bons termes malgré leur rupture à la fin de la sixième année, et ils s'étaient côtoyé sans trop de difficultés l'année dernière, mais c'était un peu étrange de se retrouver à la même soirée, particulièrement quand elle était accompagnée d'Irving et qu'ils étaient si peu nombreux. Elle espérait que les autres invités ne tarderaient pas.

Nora hocha vivement la tête quand Irving affirma qu'il faisait drôlement chaud, et s'empressa d'imiter son petit-ami et de se débarrasser de plusieurs couches de vêtements, qu'elle abandonna sur le dossier d'un fauteuil.

"Comment allez-vous ? s'enquit-elle avec un sourire avenant, son regard passant de Grady à Marlène. Ça fait un moment ! Elle avait l'impression qu'ils avaient quitté Poudlard depuis des années ! Vous voyez encore beaucoup de gens de notre année ?"

Elle ne connaissait pas très bien Marlène, mais savait qu'elle était amie avec Beth, la soeur de Jane, et certainement avec d'autres élèves de leur promotion. Quant à Grady, il était évident qu'il avait gardé contact avec James puisqu'ils vivaient en colocation, et forcément avec Kessy également.

"Kessy sera de la partie ?" demanda-t-elle à Grady avec un sourire, plus pour faire la conversation qu'autre chose. Il était évident qu'il avait invité sa petite-amie.

Avant qu'elle n'ait eu le temps d'écouter la réponse de Grady, ils furent rejoint par trois autres élèves de leur année. Dean Forbes, que Nora avait toujours beaucoup apprécié -et pour qui elle avait eu un petit faible en troisième année- et Samantha et Lauren. C'était étrange, de revoir tous ses anciens camarades. Elle ne les avait pas tous connu de façon personnelle, mais ils avaient partagé le quotidien pendant sept ans, et elle se sentait un peu bête de n'avoir donné de nouvelles à personne depuis sa sortie de Poudlard. Heureusement, il n'était pas trop tard pour se rattraper !


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3772

Voir le profil de l'utilisateur
Un sourire poli imprimé sur ses lèvres, Irving observait tout ce petit monde. Lauren, Samantha et Dean venaient d’arriver et son ex petite-amie s’était déjà rapprochée de Grady pour lui ébouriffer les cheveux affectueusement, comme l’aurait fait deux vieux amis. L’aubergiste n’irait pas jusqu’à dire qu’il se sentait de trop –il connaissait personnellement pas mal de monde à cette soirée- mais il pressentait que les anciens camarades de promotion brulaient d’envie de se raconter les dernières nouvelles de leurs vies respectives et qu’ils allaient immanquablement finir par évoquer des souvenirs communs auxquels Irving n’était pas rattaché.
Il savait comment c’était !
Quant Jeremy et Juliet venaient à l’Auberge, ils passaient des heures entières à raconter des anecdotes de Gryffondor  -l’action ou vérité où Irving s’était retrouvé blond par exemple- alors, cette fois, c’était à son tour d’écouter et d’être davantage spectateur.  Il attrapa une gobière sur la table et la décapsula avant de chercher son bonheur au milieu des amuses-bouches. Il hésita et jeta finalement  son dévolu sur une rondelle de saucisson qu’il mâchouilla longuement.

Voilà, voilà…

Nora s’était rapprochée du petit groupe et semblait véritablement désireuse de renouer avec ses anciens amis qu’elle n’avait pas  vu ces derniers temps. Il faut dire que l’Auberge les occupait beaucoup et ils étaient d’autant plus pris depuis l’arrivée de Sybille et Finn dans leurs vies. Irving ne comptait pas gâcher la soirée retrouvaille de sa petite-amie en restant coller à elle toute la nuit aussi préféra-t-il faire quelques pas en direction de Lauren  qui avait l’air de s’ennuyer ferme.
« Santé. » souffla Irving en tendant sa bouteille pour trinquer avec la jeune femme. Il lui accorda un léger sourire avant de demander:
« Alors, est-ce qu’on a quelque chose à fêter depuis notre dernière entrevue ? Aux dernières nouvelles, Lauren avait passé des essais pour intégrer la prestigieuse équipe de Flaquemare, J’lis toujours pas les pages Quidditch de la Gazette », confessa-t-il en grimaçant.


Lauren McGowanAspirante Auroravatar
Messages : 134

Voir le profil de l'utilisateur
Lauren ne le reconnaitrait probablement jamais, mais elle fut plutôt soulagée quand Whitaker fit quelques pas dans sa direction pour venir faire trinquer sa bouteille contre la sienne. Elle n'avait d'affinités avec aucun des convives, et elle en détestait même certains -Marlene Barclay et Jane Mason, pour ne pas les nommer. Elle n'avait aucunement l'intention de remédier à cela ce soir et s'était plus au moins préparée à passer la soirée seule au milieu de tout ce petit monde. Mais elle devait reconnaitre que la perspective de discuter un peu avec le Gryffondor était plus agréable que celle de rester seule dans son coin à maudire Barclay intérieurement.

"Santé, lui répondit-elle en lui rendant son sourire, avant de boire une nouvelle gorgée de bière. Tu devrais, lui assura-t-elle quand il avoua ne pas lire les pages Quidditch de la Gazette. Tu aurais pu lire les deux lignes entières tout en bas de la page neuf qui annonçait ma sélection dans l'équipe de Flaquemare. Je serai titulaire à la prochaine saison." Elle ponctua sa phrase d'un bref sourire.

Deux lignes en bas de page lui suffisaient amplement. Elle n'avait vraiment pas choisi cette voie pour la célébrité qui pouvait venir avec. Elle sentait déjà que la partie "gérer son image" ne serait pas sa partie préféré du métier. Elle laissait volontiers les interview et les groupies à Ethan, qui adorait ça.

"Tu fais office de +1 toi aussi ?" lança-t-elle en jetant un regard en direction de Weaver, qui discutait avec enthousiasme. Comment pouvait-elle être tout le temps enjouée comme ça ?

Elle réalisa trop tard que sa question était peut-être vexante. Peut-être qu'Irving était personnellement invité, après tout. Il avait peut-être de bons amis dans l'assemblée, même s'il n'était pas de leur promotion. Il n'était pas nécessairement aussi asociale qu'elle l'était. Mais il était quand même venu lui parler, ce qui était un assez bon signe qu'il ne devait pas avoir beaucoup d'autres choix.


Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3772

Voir le profil de l'utilisateur
« Cool ! Félicitations ! » commenta Irving  joyeusement. Il était  réellement heureux que Lauren ait pu intégrer l’équipe de son choix après ces précédents déboires professionnels au sein du département de la Justice Magique. Il fêta donc cette annonce avec une longue rasade de gobière et s’installa un peu plus confortablement sur l’accoudoir d’un fauteuil, face à elle, afin de poursuivre cette conversation. Il s’apprêtait à l’interroger sur la cohabitation avec son frère ainé au sein du club mais elle le prit de court en lui demandant de but en blanc si, lui aussi, il faisait figurer de +1 dans cette soirée.
Irving manqua d’avaler de travers sa deuxième rondelle de saucisson et toussota légèrement avant de répondre.

« Merde, ça se voit tant que ça… J’pensais faire illusion pourtant ! » lâcha-t-il en souriant.

Il n’était pas vexer pour deux sous. Au contraire, il trouvait même la remarque de Lauren amusante bien que cela ne soit certainement pas l’intention première de la jeune femme. Irving jeta un regard en biais en direction de la batteuse avant de reporter  son attention sur de Nora qui semblait si heureuse d’être là.

« Techniquement je connais du monde…dit-il sans quitter des yeux Nora,  J’ai grandi à Nimbus avec Grady et Samantha mais… l’un est l’ex de ma petite-amie et l’autre, mon ex, Il fronça légèrement le nez en tournant la tête en direction de Lauren, Pas sûr qu’ils aient envie qu'j’vienne leurs parler. »

Il haussa légèrement les épaules et poursuivit :

« En même temps je viens quand même d’engager la conversation avec toi, la copine actuelle de mon ex. dit-il pour lui-même. Il laissa planer un bref silence. J’uis pas à une contradiction près. »

Irving se pencha légèrement en avant pour attraper une nouvelle rondelle de saucisson (il était drôlement bon quand même) et reprit :

« Par contre, toi, t’as rien du +1 ! » Il fourra son délicieux mets dans sa bouche et poursuivit en mastiquant, Tu connais tout le monde ici. Vous étiez tous dans la même promo, la copine de James était dans ton dortoir…ça crée des liens ces choses là !... Enfin, normalement. » il tempéra.

Lauren McGowan n’était pas réputée pour se lier facilement d’amitié. A bien y réfléchir, elle avait passé l’essentielle de sa scolarité avec Samantha et Dave Marchebank et non pas avec les individus présents ce soir.


Lauren McGowanAspirante Auroravatar
Messages : 134

Voir le profil de l'utilisateur
Lauren esquissa un sourire quand Irving répondit avec humour à sa question un peu directe. Ils étaient au moins deux à être des pièces rapportées ! Elle hocha pensivement la tête alors qu'il énumérait ses quelques connaissances parmi les convives -à savoir son ex-petite-amie et l'ex de sa copine. Elle haussa les épaules quand il affirma que ces derniers ne seraient certainement pas ravis de bavarder avec lui. Après tout, ils discutaient bien ensembles alors qu'il était l'ex-petit-ami de Sam, ce qu'il ne tarda pas à réaliser à voix haute.

"Faut croire qu'on est désespérés..." commenta-t-elle en secouant la tête face à l'absurdité de la situation.

Elle grimaça quand Irving affirma que contrairement à lui, elle n'avait rien du +1 puisqu'elle était de la même promotion que la quasi-totalité des personnes présentes. Effectivement, elle connaissait tous les invités. Ce qui ne voulait pas dire qu’elle appréciait tout le monde, et encore moins que la réciproque était vraie. Elle était même étonnée que le Gryffondor puisse penser qu’elle avait des amis dans l’assemblée, en dehors de Samantha. Elle n’avait jamais entretenu de bonnes relations avec ses camarades et était persuadée que sa réputation de brute marginale n’était plus à faire. Il fallait croire qu’elle n’était même pas assez populaire pour que son impopularité soit de notoriété publique. Tant mieux !

Elle salua cette triste constatation en buvant une nouvelle gorgée de Gobière, avec laquelle elle manque de s’étouffer quand Irving évoqua Barclay, avec l’air de penser qu’elle devait être amies puisqu’elles avaient passé sept ans dans le même dortoir. On aurait pu penser que la cohabitation forcée les aurait forcé à trouver un terrain d'entente, et pourtant sa relation avec Marlène, qui n’avait jamais été amicale, s'était au contraire dégradée au fil des années.

"Peut-être oui...répondit-elle sans conviction alors qu'il affirmait que sept ans à partager un dortoir aidait à créer des liens, normalement. Ça doit être plus facile quand on partage pas son dortoir avec cette hypocrite de Barclay, ajouta-t-elle plus bas en jetant un regard noir en direction de son ancienne camarade. On s'entendait pas très bien, expliqua-t-elle au Gryffondor, bien que cela soit assez évident. C'est même étonnant qu'elles nous ait laissé franchir la porte avec Sam !"

Et s'il était assez fréquente que les gens ne l'apprécient pas -ce qu'elle leur rendait bien- c'était beaucoup plus rare pour Samantha. C'était bien la preuve que Barclay était complètement stupide.

"Désolée, c'est pas trop dans l'esprit "retrouvailles" de la soirée, s'excusa-t-elle avec une grimace. Quelle idée de la lancer sur Barclay aussi. J'ai l'impression de revivre les soirées de fin d'années..." soupira-t-elle en balayant la pièce du regard.




Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3772

Voir le profil de l'utilisateur
Irving suivit le regard de Lauren en direction de Barclay  et l’observa quelques instants. Pour avoir quitté Poudlard prématurément, il ne la connaissait pas plus que cela, tout juste savait-il qu’elle avait été promue préfète-en-chef lors de sa dernière année. Nora ne lui avait jamais parler en mal de la jeune femme mais il n’était pas sûr que ce soit un bon indicateur : Il fallait vraiment pousser sa petite amie dans ses retranchements pour qu’elle dise quelque chose de négatif sur ses semblables.

Irving reporta son attention sur Lauren lorsqu’elle verbalisa son étonnement d’avoir été invité à cette fête avec Sam alors que Marlène était présente.

« A ce point ? » s’enquit-il en haussant les sourcils. Pourtant Samantha avait l’air d’être de bonne humeur et de s’amuser… Peut-être faisait-elle semblant, pour sauver les apparences, ce que Lauren n’était visiblement pas prête à faire ce soir. Sa voisine s’excusa toutefois pour son humeur morose qui ne collait pas véritablement avec l’ambiance « retrouvailles » de la soirée.

« Bwah, t’excuses pas, répondit Irving en faisant un bref signe de la main comme pour éluder le sujet, Tu sais, moi j’attends rien d’particulier d’ce genre de fête, ajouta-t-il en haussant vaguement les épaules. Il était venu pour faire plaisir à Nora et pour sortir un peu de son quotidien à l’Auberge qui était très prenant. C’était surtout l’occasion pour lui de passer un moment sans trop de prise de tête. Il discutait de tout et de rien avec Lauren mais peut-être irait-il bavarder avec James dans un moment. Il était même prêt à parier que Jane Mason viendrait engager la conversation avec lui, en arborant le même air inquiet et concerné qu’elle lui réservait systématiquement depuis la mort de son père. Elle était vraiment bizarre cette fille, quand même.

Irving esquissa un bref sourire à cette idée avant de répondre à la remarque de Lauren qui avait l’impression de revivre les soirées de fin d’année de Poudlard.

« Ouai, j’vois ce que tu veux dire : l’obligation de passer un bon moment, l’heure du bilan, tout ça quoi… Irving balaya la pièce du regard, s’attarda sur les sourires des uns, les éclats de rires des autres et poursuivit,  J’imagine que ça fait du bien à tout le monde de ressasser les vieux souvenirs du temps où nos principales préoccupations étaient de savoir comment draguer les filles ou réussir le test d’Astronomie de Dérébusor. Il laissa échapper un bref rire emprunt de nostalgie. Même si je n’ai pas passé que des chouettes moments à Poudlard –loin de là même- j’avoue qu’des fois j’aime bien repenser à cette période… J’me dis qu’on s’rendait pas compte de la chance qu’on avait : L’époque ou « cette hypocrite de Barclay » était ton principal problème. Moi c’était Darren O’Connor le mien, confessa-t-il, tu peux pas savoir à quel point j’ai détesté ce type,… maintenant, nos histoires de vols de balais me semblent bien bêtes… dit-il avec un sourire, Peut-être que Barclay veut enterrer la baguette de sureau avec toi, qui sait. Elle s’est sans doute  rendu compte qu’elle t’avait mal jugé durant toutes ces années… J’uis sûr qu’le côté Poufsouffle de Carter lui a déteint dessus ! Tu crois pas ? » Irving observa James quelques instants avant de reprendre, A moins que Carter ne vous ait invitées sans le lui dire ce qui expliquerait pourquoi elle se tient exactement à l’autre bout du salon que toi. »
Hypothèse fortement envisageable, Irving devait l’admettre.


Lauren McGowanAspirante Auroravatar
Messages : 134

Voir le profil de l'utilisateur
Lauren décida ne pas relever l'étonnement d'Irving alors qu'elle laissait entendre à quel point la relation entre Barclay et elle était difficile. Elle n'avait pas tellement envie de passer cinq minutes à expliquer en quoi Marlene était une personne monstrueuse, dépourvue de cervelle et carrément méprisable. C'aurait été lui accorder beaucoup trop d'importance. Et elle n'aurait jamais assez de cinq minutes, de toute façon.

Elle ne put retenir un sourire amusé quand le Gryffondor évoqua ce qui était selon lui leurs plus grandes préoccupations à Poudlard, à savoir draguer des filles et réussir leurs examens d'Astronomie. Elle n'avait pas exactement les mêmes souvenirs d'école -elle aurait plutôt dit remporter les match de Quidditch et se moquer ses camarades avec Dave et Sam- mais elle saisissait l'idée. Et elle devait bien admettre que c'était agréable de se replonger dans cette époque qui paraissait déjà si lointaine. Jamais elle n'aurait cru qu'elle regretterait un jour ses années Poudlard, et pourtant...

"Oh Merlin O'Connor, je l'avais complètement oublié ! Ce type était horrible ! Le pire capitaine de Quidditch de l'histoire de Serpentard ! répondit-elle avec animation quand le Gryffondor évoqua son ancien ennemi. Je sais pas combien de fois j'ai voulu lui envoyer un cognard en pleine tête..."

Son sourire amusé disparut à la seconde où Irving revint à Barclay, en suggérant qu'elle voulait peut-être enterrer la baguette de sureau. Elle laissa échapper un éclat de rire amer. Même dans l'hypothèse absurde ou Marlène aurait effectivement voulu faire la paix, c'était hors de question.

"Désolée d'te décevoir, mais je pense que c'est toi qui as trop longtemps été sous influence Poufsouffle. Elle jeta un nouveau coup d'oeil en direction de Nora, toujours souriante. Weaver doit avoir sacrément déteint sur toi si tu penses que Barclay -ou moi- sommes prêtes à enterrer la baguette de sureau. On est plutôt du genre rancunier, chez les Serpentards... "

Les verts et argents n'étaient pas exactement réputés pour être magnanimes et indulgents. Et ni elle ni Marlène ne faisait exception à cette règle.

"C'est carrément un coup de James, conclut-elle en glissant un regard en direction de leur hôte. Ils bossent ensembles avec Sam, chez les ambulanciers, expliqua-t-elle avant de boire une nouvelle gorgée de Gobière. Je me demande ce que font les autres maintenant... réfléchit-elle à voix haute. Elle n'était pas assez proches de ses anciens camarades pour avoir eu des nouvelles de leur vie professionnelle. Je sais juste que Jane Mason bosse à la CAFM."

Elle avait essayé de dire ça en cachant son aversion pour la Poufsouffle, vraiment. Mais elle n'avait pas réussi.



Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3772

Voir le profil de l'utilisateur
Visiblement Lauren n’était pas prête à enterrer son ressentiment à l’égard de Marlène Barclay et Irving se garda de commenter de nouveau ce sujet. Il ne savait pas  quelle était la cause de l’inimité entre les deux femmes mais, d’après les dires de la batteuse, cette situation était irrévocable.


« Mouais… Bon. Peut-être. » admit-il lorsqu’elle affirma qu’il était resté trop longtemps sous influence Poufsouffle pour penser qu’une réconciliation était envisageable.

La conversation dériva donc naturellement vers un autre sujet et Irving laissa échapper un léger rire lorsqu'elle évoqua finalement Jane Mason. Ce n’était pas tant les propos de la batteuse qui étaient amusants mais plutôt la grimace d’aversion qu’elle afficha à la mention de la toute nouvelle employée de la CAFM.

« Y’a-t-il quelqu’un qui trouve grâce à tes yeux dans cette soirée ? demanda-t-il en riant. Il se leva de son accoudoir pour venir s’installer à côté d’elle, contre la table, et ainsi adopter le même champs de vision  sur les convives, Sam ne compte pas bien sûr ! » dit-il en observant les invités un à un. Il s’arrêta un instant sur Jane Mason et reprit :
« Pour tout t’avouer, j’aime pas trop Jane non plus. Il se tourna légèrement vers Lauren et poursuivit sur le ton de la confidence, tu sais qu’elle m’a giflé une fois ? Et maintenant elle est toute mielleuse quant elle me parle… Trop bizarre. » grimaça-t-il avant de poursuivre son inventaire visuel, mais après, j’ai rien contre les autres et pour ce qui est de leurs projets respectifs je sais que Grady bosse avec des licornes…et… C’est à peu près tout. »

Si Lauren souhaitait vraiment avoir des nouvelles de ses anciens camarades de promotion, elle s’était adressée à la mauvaise personne !

« Tu sais, j’uis qu’un +1 ! » lui rappela-t-il avec un clin d’œil.


James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 283

Voir le profil de l'utilisateur
James s'était éloigné de ses invités le temps d'attraper une bière, qu'il décapsula avant de la porter à ses lèvres. C'était étonnant, de rassembler tous les amis ici, dans un moment de pure insouciance, en dépit de tous les évènements qui se passaient à l'extérieur. A cette heure-ci, la milice devait déjà commencer ses rondes dans le Bristol sorcier. Quand il croisait des miliciens - souvent, quand il rentrait de garde, tard le soir ou tôt le matin -, que les rues étaient désertes, James ne pouvait s'empêcher de serrer sa baguette entre ses doigts, prêt à agir en cas de besoin.

Il reprit une gorgée de sa boisson et balaya la salle du regard, adressant un sourire à Samantha, non loin de lui. Il avait toujours apprécié la jeune femme, et cette affection ne faisait que s'accroître depuis qu'il travaillaient régulièrement ensemble à l'hôpital. Il était véritablement heureux qu'elle se soit débrouillée pour venir ce soir - surtout car il connaissait l'animosité qu'il y avait entre elle et Marlene. Jetant un coup d’œil à sa petite-amie, James eut un petit sourire. Oh, elle avait ses défauts, il en était bien conscient. Longtemps, il était resté abasourdi devant ses réactions, et s'était même parfois mis en colère contre elle, tant ses propos étaient éloignés des siens. Il lui en avait fallu du temps, avant de comprendre que la virulence dans les paroles de Marlene ne venait pas d'une haine à proprement dite, mais d'une peur ancrée de l'autre, qui ne la quittait pas. Cela n'excusait pas ses comportements, mais les rendait déjà plus compréhensibles.

Il attrapa une poignée du chips qu'il avala - et croqua dans une carotte pour faire plaisir à Marlene - avant de se diriger vers ses invités. Il s'arrêta à hauteur de Samantha et lui plaqua une bise sur la joue.

"Va falloir suivre, ce soir, Miller." la taquina James en faisant référence aux soirées entre ambulanciers qui étaient régulièrement organisées. L'alcool y coulait à flot et un vote était régulièrement mis en place pour désigner la personne qui tenait le mieux l'alcool, et celle qui la tenait le moins bien. C'était stupide, mais Merlin, cela faisait un bien fou, parfois, de se comporter comme des jeunes adultes lambda et d'oublier les horreurs qu'ils voyaient chaque jour. "Comment ça va ?" interrogea-t-il avec un sourire.
Grady McNeilEleveur de licornesavatar
Messages : 129

Voir le profil de l'utilisateur
Grady allait mourir là, dans cette soirée, chez lui, dans son canapé. Et tout était de la faute de Marlene, il lui avait dit de ne pas mettre de carottes ! Les carottes étaient des pièges, elles étaient là, toutes mignonnes avec leur couleur rigolote mais elles voulaient du mal aux humains ! C'était un complot, il ne s'était jamais étouffé sur un Dorito (alors que c'était orange aussi. Il y avait plein d'aliments oranges en fait. Il n'avait jamais remarqué. On voyait les choses différemment quand on mourait...) ! Les coups de Marlene dans son dos ne l'aidaient pas vraiment et il était rouge comme une tomate alors que Irving et Nora rentraient dans la pièce. Génial. En plus d'être l'ex-largué il serait également l'ex-décédé. Bravo, génial, fantastique ! Même Irving se mit à lui taper dans le dos mais rien n'y faisait, il toussait comme Ombrage à son procès. La délivrance vint justement de son ex, qui lui tendit une Gobière. Grady s'y accrocha comme un noyé à sa bouée et en but de grandes lampées pour faire passer la carotte rebelle.

- Pfioooou merci ! finit-il par s'exclamer.

Tout essoufflé, il s'efforça de respirer doucement entre deux gorgées de Gobière, alors que Marlene, à côté de lui, répondait avec enthousiasme à Irving. Et bah, elle avait bu avant de venir, elle, pour être si sociable...

- Marlene, oui, c'est ça ! Et toi c'est Irving ?

Grady aurait bien confirmé mais elle parlait trop vite, enchaînant pour répondre à la question de Nora. À force, il la connaissait bien : elle était visiblement un peu nerveuse.

- Bah écoute, ça va super et toi ? Vous avez une auberge, c'est ça ? Grady nous racontait ça l'autre jour...

Super, songea justement le susnommé. Il allait passer pour un psychopathe. Il laissa son amie enchaîner joyeusement alors qu'il prenait une grande poignée de chips - qui n'étaient pas traitres, elle, relevant les yeux vers Nora quand elle lui posa une question piège. Même Marlene se tut, sentant le sujet sensible. Des plaques rouges se dessinèrent sur le cou de Grady - chose rare mais signe d'alerte chez lui - et il eut le ton un peu froid.

- Je ne crois pas, non.

Kessy et lui s'étaient séparés avec pertes et fracas et pas en bons termes. Pourtant, il estimait qu'il était un peu une bonne poire, il n'avait pas été rancunier contre Nora après ce qui était arrivé avec Irving, ils avaient réussi à renouer des liens. Mais il y avait des choses qui ne passaient pas, des choses qu'on ne pouvait pas dire et il ne pardonnait pas à son ex ce qui était arrivé. Désireux de ne pas laisser penser qu'il était fâché contre elle, il reprit à l'égard de sa camarade :

- Il n'y a que des gens de bonne compagnie, ce soir !


   
outcast
Gobstone is the new Quidditch.@ ALASKA.


Avatar by Evie.
Kessy Brooks-MarchebankProf de Zumbaavatar
Messages : 113

Voir le profil de l'utilisateur
"Rapproche-toi un peu plus de moi, Erwan, tu n'es pas dans le cadre !"

Kessy redressa le bras pour élever son Pear, et mieux encadrer le fa-bu-leux couple qu'elle formait avec Erwan. Le jeune homme ne se fit pas prier pour glisser son bras autour de sa taille, et elle pencha légèrement la tête pour venir la reposer contre celle d'Erwan : l'image même de la complicité. Satisfaite, Kessy esquissa une moue espiègle et prit plusieurs clichés, qu'elle prit le temps de sélectionner, avec les avis éclairés - ou pas, les garçons n'y connaissaient vraiment rien - d'Erwan. Une fois satisfaite, elle ajouta un filtre "Bristol" et posta le tout sur Instamag. Enfin ! Elle n'avait rien posté depuis sa séance de zumba magique d'avant-hier, ses followers allaient finir par s'impatienter.

"On y va ?", s'enquit-elle à l'attention d'Erwan, tout en glissant impatiemment son bras sur le sien. Elle ne tenait pas à s'éterniser sur l'Avenue des Douze Chênes plus que nécessaire. De plus, ils étaient pile à l'heure pour arriver à la soirée : tout le monde serait arrivé et ils pourraient faire une entrée remarquée. Non pas qu'elle sache où ils allaient : Erwan avait choisi le lieu du before, et elle comptait bien ensuite l'emmener cluber dans cette nouvelle boîte branchée de Leopoldgrad.

Le nez dans son Pear, suivant ses likes, elle ne prêta guère attention à la route qu'ils empruntaient, jusqu'à ce qu'Erwan ne la conduise devant un bâtiment bien trop familier à son goût.

"Mais...", protesta-t-elle en s'immobilisant dans l'entrée. "Ces amis que tu m'emmènes voir, ce ne serait pas nos anciens camarades de classe, par hasard ? "

"Ben... Si. J't'avais rien dit ?", s'enquit Erwan d'un air inquiet. A la mine contrariée de Kessy, il comprit vite que non et se confondit en excuses. Réprimant un soupir, Kessy songea que c'était bien fait pour elle : ayant fréquenté Erwan pendant sept ans, elle savait parfaitement que la vivacité d'esprit n'était pas son atout premier. Et de toute façon, elle ne l'avait pas choisi pour cela. Ma foi, qu'à cela ne tienne, elle n'allait tout de même pas se désister maintenant, ni priver Erwan de sa soirée !

Raffermissant sa prise sur le bras du jeune homme, elle mit un loutoubin devant l'autre et gravit les escaliers, avant de le suivre à l'intérieur de l'appartement, le menton redressé avec dignité. Parvenue sur le pas du salon, elle balaya l'assemblée du regard et sentit son coeur rater deux battements : un premier pour Grady, et le second pour James. Elle avisa ensuite Lauren McGowan, puis Marlene Barclay et son déplaisir ne fit que s'agrandir. Qui avait donc organisé son pire cauchemar ?

S'accrochant à Erwan comme à une bouée, elle l'entraîna vers l'actuelle petite-amie de James et lui adressa un sourire gracieux :

"Bonjour, Marlene. C'est très gentil à James et toi d'organiser cette petite soirée."

Se penchant vers le buffet, elle saisit un bâtonnet de carotte dans lequel elle croqua d'un air appréciateur. Difficile d'ignorer le silence dans lequel son arrivée avait plongé le petit groupe, aussi elle ne put éviter de croiser le regard de Grady. Son sourire se pinça légèrement, avec un mépris qu'elle peinait à dissimuler. Les mots durs qu'ils avaient échangé lors de leur dernière conversation lui revinrent en tête, et elle sentit son rythme cardiaque s'affoler encore. Elle mourrait d'envie de s'échapper en direction de James, mais il était en pleine conversation avec Samantha Miller, et Erwan venait de lui glisser une gobière.

"Merci, chéri", minauda Kessy avant de tourner un sourire gracieux vers la personne la plus abordable de ce groupe infernal : "Quel plaisir de revoir tout le monde ! Quelles sont les nouvelles ? Nora, il paraît que ton auberge est a-do-rable, est-ce que vos vous vous y plaisez, avec Irving ?"


Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 2012

Voir le profil de l'utilisateur
En voyant l'expression de Grady se décomposer et son cou se couvrir de plaques rouges, Nora comprit qu'elle venait de faire une belle gaffe et adressa une grimace d'excuse à son ex-petit-ami alors qu'il lui répondait assez froidement que non, Kessy ne viendrait pas. Elle en déduisait qu'ils n'étaient plus ensembles. Le message était plutôt clair. Il fallait décidément qu'elle se tienne un peu plus au courant de la vie de ses anciens camarades !

Un peu gênée, et les joues rosies par l'embarras, elle attrapa un bâtonnet de concombre et reporta son attention sur Marlène, qui l'interrogeait au sujet de l'auberge. Elle s'empressa de répondre avec enthousiasme, ravie d'avoir trouvé un sujet de conversation neutre avec lequel elle ne risquait pas la moindre maladresse.

"C'est ça ! Dans le Dartmoor, c'est très joli comme coin, très vert ! ajouta-t-elle en riant. Et on commence à avoir pas mal de clients, on est contents. Et toi ? Tu as continué des études ?"

Elle était un peu honteuse de devoir admettre qu'elle ne savait absolument rien de la vie de Marlène, qui était pourtant bien informée de la sienne, et attendit donc avec curiosité la réponse de cette dernière. Mais leur petit groupe fut aussitôt rejoint par...Kessy Brooks. Nora ne parvint pas à dissimuler son expression de surprise, et ses yeux ronds passèrent de la jeune fille à Grady avec un air d'incompréhension. Elle se força toutefois à se recomposer rapidement un visage plus avenant tandis que la Gryffondor la questionnait à son tour au sujet de l'auberge.

"Salut Kessy ! Et salut Erwan, ajouta-t-elle à l'intention de celui qui était visiblement le nouveau petit-ami de la demoiselle. On s'y plait beaucoup oui, c'est ressourçant de s'éloigner un peu de la ville. Tu devrais passer un jour, je suis sûre que ça te plairait !" ajouta-t-elle par politesse, pas vraiment certaine que Mallowsweet soit la destination de vacances recherchée par les filles branchées comme Kessy Brooks. Quoique, la tendance était au bio et au vert, alors pourquoi pas !

Elle adressa un sourire chaleureux à la jeune femme avant de glisser discrètement un regard désolé du coté de Grady, se demandant comment il vivait l'arrivée de cette invitée surprise.


Lauren McGowanAspirante Auroravatar
Messages : 134

Voir le profil de l'utilisateur
Lauren se contenta de hausser les épaules quand Irving lui demanda si quelqu’un d’autre que Samantha trouvait grâce à ses yeux ce soir. Pas vraiment non. Elle ne détestait pas tout le monde, évidement. Disons qu’elle en détestait quelques-uns, quelques-unes plutôt, et qu’elle ne connaissait pas assez les autres pour avoir une opinion sur eux. Elle ne se souvenait pas avoir échangé un seul mot avec Dean Forbes de toute sa scolarité, par exemple. Elle trouvait James plutôt sympathique, à l’époque où il trouvait Marlène « méprisante » et « condescendante », mais il avait visiblement changé d’avis depuis, ce qui le faisait clairement baisser dans son estime.

La batteuse haussa un sourcil, intriguée, quand le Gryffondor lui avoua ne pas trop aimer Jane non plus. Il n’y avait rien de surprenant à ce que Jane ne soit pas particulièrement appréciée -cette fille était terriblement agaçante- mais elle ne pensait pas Irving du genre à dire du mal des gens, surtout que Mason était amie avec Weaver. Elle laissa échapper un éclat de rire amusé quand il lui raconta que Jane l’avait giflé et qu’elle agissait de façon étrangement mielleuse depuis. Carrément bizarre.

« Et qu’est-ce que tu avais bien pu faire pour mériter cette gifle ? » s’enquit-elle avec curiosité.

Elle trouvait des tas de défauts à Jane Mason, mais elle ne l’imaginait pas se montrer si violente sans raison. Elle était beaucoup trop droite pour ça. Rigide même. La parfaite employée de la CAFM en somme. La conversation dériva sur les orientations professionnelles de leurs anciens camarades, dont Lauren ignorait à peu près tout. La solution la plus simple de remédier à ce problème aurait été d'interroger lesdits camarades sur le sujet, mais cela impliquait de parler à beaucoup trop de personnes désagréables.

En parlant de personnes désagréables, Kessy Brook venait de faire irruption dans le salon en compagnie d'Erwan, un Gryffondor un peu idiot (quel Gryffondor ne l'était pas ?) de leur année. McNeil ressemblait à un strangulés hors de l'eau et même Weaver ne masqua pas sa surprise face à l'arrivée de la jeune femme. La batteuse ne retint pas un soupir et secoua la tête de gauche à droite.

"Je crois que Miss Monde Magique n'est qu'un +1 aussi ce soir... En s'entendant elle réalise qu'elle avait dit ça de façon un peu méprisante. Ce n'était presque pas fait exprès. Je crois même qu'on a trouvé quelqu'un qui est moins désiré que nous ici !"

Cela méritait bien une gorgée de Gobière.


Grady McNeilEleveur de licornesavatar
Messages : 129

Voir le profil de l'utilisateur
Comme à chaque fois qu'on lançait Marlene sur le sujet des études, Grady la vit rougir de contentement et cela le fit secouer la tête, rigolant doucement. Au début, il devait avouer, il n'était pas vraiment copain avec la petite-amie de James mais à force de la fréquenter... Disons qu'ils avaient appris à s'entendre et il leur arrivait de bavarder gaiement devant la télévision. Ils avaient de supers goûts télévisuels en commun, notamment les émissions vétérinaires. Et elle n'avait jamais répété qu'il pleurait virilement devant (surtout lors des naissances de petits chiots) alors il avait décidé qu'elle était plutôt cool.

- C'est chouette ! répondit-elle quand Nora parla de l'auberge. Moi j'ai été sage-femme cette année mais je me réoriente en Médicomagie, en cursus interne, je suis trop contente.

Grady s'apprêtait à demander plus d'informations sur l'auberge - il avait assisté à l'inauguration mais n'avait pas eu l'occasion de revenir - quand deux nouvelles personnes entrèrent dans le salon. Erwan, de leur année à Gryffondor. Et à son bras... Non mais comment elle osait se ramener ici ?! Il n'était pas un sanguin mais il sentit sa pression monter en flèche alors qu'il regardait son ex de haut en bas, outré. Surtout qu'elle agissait comme si les choses étaient parfaitement normales, comme si elle avait le droit de revenir dans son appartement après tout ce qui était arrivé entre eux, faisant la petite conversation à Marlene. Cette dernière avait rougi - et Grady espérait bien que c'était parce qu'elle savait que Kessy n'avait rien à faire aussi et pas parce qu'elle aimait tous ses posts sur Instamagic - et balbutia quelques mots.

- Ah euh en fait c'est pas...

James et lui étaient les organisateurs d'abord, c'était leur soirée, leur appartement et euh... Leur ex, aussi. Il se tourna pour adresser un regard éloquent vers son meilleur ami avant de reporter son attention vers Kessy qui continuait d'agir comme si tout allait bien. ELLE VENAIT DE MANGER UNE DE LEURS CAROTTES. C'ÉTAIENT LEURS CAROTTES. Toujours aussi choqué de cette impunité, Grady lui renvoya un regard digne de Victor Lloyd. Mais le pire, le pire du pire, la cerise sur la crème du pire, le coup de baguette de trop, fut quand elle minauda auprès d'Erwan pour l'appeler chéri. Donc non seulement elle se tapait l'incruste à leur soirée mais en plus, c'était pour ramener son copain et lui envoyer en pleine tête ? Décidément, elle allait trop loin. Dégoûté par le couple en face de lui et surtout par l'attitude sans-gêne de Kessy, et sans cacher son air féroce et énervé, il se leva. Il voulait bien être gentil mais il y avait des limites à ne pas dépasser, notamment celles du respect.

- Wo, wo, wo, on arrête tout là. Sa voix claqua pour empêcher la conversation de se poursuivre comme si de rien n'était. T'as rien à faire là Kessy, t'es pas invitée. Je veux pas de toi ici, tu dégages.


   
outcast
Gobstone is the new Quidditch.@ ALASKA.


Avatar by Evie.
Irving WhitakerAubergisteavatar
Messages : 3772

Voir le profil de l'utilisateur
« Rien ! s’offusqua Irving lorsque Lauren lui demanda ce qu’il avait fait pour mériter une claque de Jane Mason, enfin…presque. » Rectifia-t-il en se remémorant son bref coup d’œil dans le dortoir des filles à Valtivaraa.

Il s’apprêtait à expliquer l’anecdote à sa camarade mais l’ambiance de la soirée changea brusquement lorsque Kessy Brooks pénétra dans la pièce. Visiblement, personne ne semblait prêt à accueillir chaleureusement la petite amie Grady, et manifestement pas le principal concerné… Bien au contraire ! Il faut dire que Miss Monde Magique venait de faire son entrée au bras d’un beau brun dont elle semblait particulièrement… proche. Sa gobière en suspension à quelques centimètres de ses lèvres, Irving observa la scène sans mot dire. Apparemment le couple McNeil/Brooks n’était plus d’actualité. Lauren confirma son impression d’une remarque acerbe. Irving se contenta d' hocher la tête en guise de réponse sans quitter des yeux les principaux protagonistes .
La soirée festive que lui avait vendu Nora était plutôt mal partie et Grady fit monter la tension d’un cran en virant littéralement Kessy de chez lui.
Irving haussa les sourcils d’étonnement : Il avait beau fouiller sa mémoire, c’était la première fois qu’il voyait Grady véritablement énervé. Pas juste irrité, non, vraiment hors de lui. Il s’était levé brusquement toisant le petit groupe de toute sa (grande) hauteur. L’aubergiste chercha le regard de sa petite amie – qui était malgré elle au cœur du conflit- et grimaça quelque peu. Ils s’attendaient à passer une soirée conviviale mais le malaise était au moins aussi palpable que lors de la soirée de commémoration de l’attentat ! Et ce n’était pas peu dire !

L'aubergiste reporta alors son attention sur la fille du ministre pour guetter sa réaction...


James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 283

Voir le profil de l'utilisateur
La soirée commençait à avancer gentiment : les discussions se faisaient de plus en plus animées, et leurs invités avaient l'air de se sentir à l'aise. Tout aurait pu bien se passer - une soirée de retrouvailles parfaitement normale. La porte d'entrée s'ouvra une nouvelle fois sur le visage souriant d'Erwan, un Gryffondor de leur année, qui entra accompagné de... Kessy Brooks. Les yeux de James s'écarquillèrent sous la surprise : Kessy n'était pas invitée à cette soirée pour des raisons évidentes.

Le jeune homme échangea un regard paniqué avec Marlene, puis reporta son attention sur Grady, dont l'air qu'il affichait sur son visage donnait franchement l'impression qu'il venait de s'étouffer avec sa propre salive - ce qui pouvait être le cas, vu la situation. James resta figé sur place, attendant la tempête, qui, au vu de l'expression de son meilleur ami, n'allait pas tarder à venir.

James était au courant des raisons pour lesquelles Grady et Kessy avaient rompu. Il avait même lu les messages que l'ex Miss-Monde Magique avait envoyé au Poufsouffle - Grady les lui avait transféré. Il avait été outré par les propos tenus par Kessy sur la famille de son meilleur ami - surtout parce qu'il connaissait personnellement les McNeil depuis des années - son père était un chouette type, et Juliana, sa tante, était une belle personne, et ça James en était persuadé.

Pour autant, après avoir discuté avec Kessy lorsqu'il l'avait vu à Leopoldgrad, James pensait de plus en plus que ses propos, sur l'instant, n'avaient pas été rationnels et avaient été dictés par la peur incontrôlable qu'elle ressentait depuis l'attentat de la Marchebank. Il comprenait Kessy, il savait pourquoi elle avait été aussi effrayée. Mais il y avait des mots qu'on ne pouvait pas avoir - des mots qu'il ne pouvait pas soutenir.

L'éclat de colère de Grady retentit dans l'appartement, et James passa un bras derrière sa nuque - geste compulsif qu'il avait dès qu'il était gêné. Le silence tomba, lourd, sur la petite assemblée. L'ambulancier lança un regard à la fois paniqué et suppliant à Marlene - habitude qu'il avait prise dès qu'une situation tournait au vinaigre - et clairement, cette situation tournait à la vinaigrette.

"Wow, sympa l'ambiance." lança Erwan à la cantonade en glissant un bras autour des épaules de Kessy. James, en réponse, lui lança un regard noir.

Il fallait agir, et vite. James résista à son instinct de survie - qui consistait à lancer une blague "Ahaha, qu'est-ce qu'il y a comme exs à cette soirée" qui aurait sûrement causé un malaise plus grand que celui qu'ils vivaient déjà ; si c'était possible. Il s'apprêtait à se diriger vers son meilleur ami, mais Jane Mason le devança et s'interposa entre Kessy et Grady. La folle, songea James en fronçant les sourcils. Grady ne s'énervait que rarement - mais lorsque c'était le cas, il valait mieux ne pas se trouver sur son passage.

"Grady." lança-t-elle d'une voix sévère en posant sa main sur le torse du jeune homme qui se dégagea d'un mouvement brusque.

"Mêle-toi de tes affaires !" s'emporta Grady avant de se diriger à grands pas vers sa chambre, dont il fit claquer la porte. Le silence retomba.

Nouveau regard paniqué vers Marlene. Mais pourquoi personne ne se décidait à lui venir en aide, enfin ! Et où était les courageux Gryffondor quand on avait besoin d'eux ?

"Kessy !" s'exclama finalement Cassie, une Serdaigle, grande amie des soeurs Mason que James appréciait pour son optimisme à toute épreuve, "C'est parfait que tu sois là, je voulais justement te féliciter pour ton entreprise ! J'adore venir dans ta salle de sport, tout est super bien conçu, et, honnêtement..." poursuivit-elle en entraînant la jeune femme par le bras.

James fit un pas vers la direction qu'avait emprunté Grady, mais fut stoppé à nouveau par Jane Mason - avait-elle l'intention de se planter devant tout le monde pendant toute la soirée ?

"Non." fit-elle en empruntant le même ton sévère que celui qu'elle avait utilisé avec Grady quelques instants plus tôt. "N'y va pas."

"Quoi ? Jane, je fais ce que je veux..." protesta James.

"J'ai jamais vu Grady autant hors de lui qu'aujourd'hui. Laisse-le tranquille, James, il finira par se calmer et par revenir."

"Mais..."

"Fais ce que je te dis, Carter !"

Il leva les mains en signe de reddition mais ne pu s'empêcher de jeter un regard inquiet vers la porte de chambre de Grady. Etant l'hôte de cette soirée, il ne pouvait pas vraiment quitter ses invités, mais il aurait été prêt à amener son meilleur ami se saouler dans le premier bar.

"Bon." reprit-il en se raclant la gorge. "Tournée générale !" s'exclama-t-il en agitant sa baguette vers une bouteille de Whisky Pur Feu qui se mit alors à remplir des petits verres lévitant et s'entrechoquant dans les airs.

*****

La soirée battait désormais son plein. Après des débuts chaotiques, l'alcool s'était avéré être une solution plutôt efficace. Une fois les peines oubliées - ou du moins, laissées de côté - le sourire se trouvait sur tous les visages des jeunes diplômés de Poudlard. Une musique de fond s'élevait de deux enceintes, et les triplettes Mason improvisaient une chorégraphie sur un air moldu, sous le regard hilare de leurs camarades.

"Hééé ! On fait un jeu ?" proposa Erwan, qui dansait depuis quelques minutes un slow avec sa bouteille de Whisky.
HRP:
 
Kessy Brooks-MarchebankProf de Zumbaavatar
Messages : 113

Voir le profil de l'utilisateur
Le sourire de Kessy, destiné à Nora, tressaillit lorsque Grady interrompit brusquement leur conversation et ses yeux en amande, arrondis sous l'effet du choc, trahissaient sa surprise. Comme la plupart des convives ce soir, c'était la première fois qu'elle voyait le jeune homme réagir aussi violemment face à quelqu'un, et cette violence était toute entière dirigée contre sa simple présence ici. Ebranlée, Kessy replia ses bras contre sa poitrine en une attitude de défense et redressa légèrement le menton, sans lâcher Grady du regard. Non, elle ne se défilerait pas, pas face à lui. Grady avait fait son choix au cours de ce mois de novembre, terrible, qui avait fait basculer leurs vies et le pays tout entier. Il avait choisi de défendre cette tante terroriste plutôt que de soutenir sa petite-amie, qui avait failli perdre sa vie, son frère, son père, à peine retrouvés. Quant à Kessy, elle avait fait ce même choix, après des jours et des jours à Sainte Mangouste au chevet de Leopold et de Dave, elle avait choisi de sacrifier sa relation pour défendre sa famille. Cela ne faisait pas d'elle une criminelle pour autant.

Alors non, il n'avait pas le droit de la dégager, devant la quasi-totalité de leurs anciens camarades de classe, en se positionnant comme la victime d'un tort terrible. Juliana McNeil avait choisi de se lancer dans cette guerre, mais qu'avait-elle choisi, elle, Kessy ? Qu'avait donc choisi Dave ? Et toutes les autres victimes collatérales de cette rébellion contre le régime ? Rien du tout. Elle comprenait que Grady ne puisse pas voir ça, aveuglé par le deuil à l'époque, et elle savait que ses propres paroles avaient été dures, sous l'effet du traumatisme. Mais ce n'était pas une raison pour la traiter ainsi aujourd'hui.

Après quelques secondes de silence terriblement humiliantes, Erwan vint à son secours en encadrant ses épaules de son bras, et elle se reposa contre lui, envahie par la gratitude, tandis que Jane Mason s'interposait. Kessy resta figée tandis que tout le monde s'agitait autour d'elle, envahie par des émotions diverses, et sentit un certain soulagement l'envahir lorsque Grady quitta la pièce. Bien, elle ne resterait pas longtemps, mais elle ne pouvait pas partir maintenant - ce serait reconnaître sa défaite, et une culpabilité qu'elle refusait d'endosser. Moins loquace que d'ordinaire, elle se laissa entraîner par Cassie dans une discussion sportive un peu à l'écart de la pièce, non sans attraper une bouteille de Whisky Pur Feu au passage...

Quelques verres plus tard, l'alcool, la musique et les conversations joyeuses avaient permis à Kessy de remiser l'épisode dans un coin de son esprit. L'idée de partir pour se rendre dans un club élégant de Leopoldgrad avec Erwan et pour fuir Grady s'était envolée aussi, remplacée par le visionnage de la chorégraphie des soeurs Mason.

"Main sur les hanches, Jane !", s'écria Kessy avec enthousiasme, avant de mimer un déhanché en rythme avec la musique.

L'attention générale fut bientôt attirée par son petit-ami qui, serrant une bouteille vide contre lui, proposa un jeu. Comme l'idée était acclamée, Kessy se dirigea vers lui pour lui piquer la bouteille de Whisky. Il était temps de remettre un peu d'amour dans cette soirée - il aurait fallut être aveugle pour ne pas remarquer que Grady et elle n'étaient pas les seuls à ne pas être ravis de se revoir ce soir...

"Je propose un grand classique moldu... le jeu de la bouteille", lança-t-elle avec un clin d'oeil mutin.

"Oh oui ! Et tout le monde est obligé de participer !", s'enthousiasma Jane Mason, dont les pommettes rougies et le regard brillant trahissaient l'état. "Sinon je leur donne un gage. Allez, tout le monde en rond, oui, même toi Lauren !"

Elle arracha la bouteille des mains de Kessy, la posa au sol et la fit tournoyer, dans un grand éclat de rire.

Lancés de dés:
 


NarrateurNarrateuravatar
Messages : 325

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Kessy Brooks-Marchebank' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé à 10 faces' : 3

--------------------------------

#2 'Dé à 10 faces' : 7
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

A little party never killed nobody [RP presque commun]

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Bristol,-