AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [Encyclo] La résistance

Daisy MasonDirectrice de Poudlardavatar
Messages : 3448

Voir le profil de l'utilisateur
La résistance

De la création de la Salamandre à la réunification de la résistance.


La salamandre


Plusieurs réseaux de résistance se sont mis en place peu de temps après l’élection de Leopold Marchebank en tant que ministre de la Magie. Le plus ancien est la Salamandre. Il s’agit d’un ancien mouvement de résistance qui avait été actif lors de la guerre contre Voldemort. De deux ses membres – Clarissa Nimbus de Pompadour et Chloé Hellsoft – ont décidé de relancer officiellement la Salamandre en décembre 2008 et d’en prendre la tête, après avoir constaté plusieurs abus de pouvoir de la part du gouvernement – obtention des pleins pouvoir par le Ministre, bouclage de Bristol, arrestations illégales dans la Cité Cosmos et envoi des prisonniers à Skye. Le fonctionnement de la Salamandre est basé sur l’anonymat des membres, qui ont tous un nom de code et ne se rencontrent jamais sous leur véritable apparence lors des réunions. En effet, la Salamandre utilise le système de projection psychique pour organiser leurs réunions, dans un lieu nommé « Brocéliande », qui n’a pas d’existence réel. Ce procédé permet également aux résistants de changer d’apparence, afin de converser leur anonymat. La priorité de la Salamandre est de protéger les personnes traquées par le régime et d’organiser leurs fuites vers l’étranger, ainsi que de dénoncer les actions du gouvernement à la population par le biais d’un journal nommé le Cognard Déchainé.


Le Kraken

Cependant, rapidement après sa mise en place, la Salamande a connu plusieurs tensions internes, notamment car plusieurs membres souhaitaient mettre en place des actions fortes contre le régime, et notamment des attaques envers la mafia et la milice. Deux résistantes – Juliana McNeil et Lilly Callaghan – ont décidé de fonder leur propre mouvement de résistance, appelé le Kraken. Il s’agit d’un petit groupe composé essentiellement d’anciens membres de la Salamandre. Leur QG est situé dans les caves de Bristol, aménagées à l’occasion pour organiser des réunions. Les résistants qui entrent au Kraken doivent faire le Serment Inviolable afin de garantir le secret du mouvement – aucun membre ne peut donner d’informations sans périr. Il s’agit là d’une méthode radicale qui permet de garantir les secrets et les décisions prises au sein du groupe. Le Kraken propose des actions plus radicales que la Salamandre, mais aussi des missions de protections des opposants connus du régime. Quelques temps après sa création, une dispute éclate entre Juliana McNeil et Lilly Callaghan, et la première décide de quitter le Kraken. Depuis, seule chef du mouvement, Lilly essaie de recentrer les actions du Kraken sur la protection des sorciers mais également sur la surveillance et l’espionnage car plusieurs résistants possèdent des postes intéressants au ministère.


Dark Panther Pride

Après avoir quitté le Kraken, Juliana McNeil et Joël Husdon partent pour Manchester. Leur identité est connue par la milice qui les recherche activement. Grâce à deux talismans imprégnés de magie vaudou, ils parviennent à changer d’apparence et en adoptent tous les deux une permanente afin de pouvoir continuer à vivre sans se cacher de la milice. A Manchester, un nouveau groupe de résistant a vu le jour, sous l’impulsion d’Alyssa et Anya Walker – les nouvelles identités de Juliana McNeil et Joël Hudson – nommé les Dark Panther Pride – dont le QG est situé dans le restaurant La Tortue Repue. Il compte une quinzaine de membres, dont les missions principales sont de venir en aide aux SDF et aux personnes persécutée par le régime, ainsi que l’espionnage et l’échange d’information.

Plusieurs petits groupes voient le jour ainsi. Parmi eux, on peut compter le Mouvement de Libération, dirigée par Janet Skinner.



Réunification de la résistance et création du Lexit.

Le 30 octobre, un attentat détruit la Marchebank – bâtiment emblématique de Leopoldgrad – et fait plusieurs blessés ainsi que de nombreux morts. Ceux qui ont causé cette explosion sont d’anciens membres du Kraken qui, révoltés de ne pas avoir la permission de lancer des attaques fortes, ont décidé de s’en prendre à un bâtiment phare du régime et de le détruire. Cette attaque cause beaucoup de tort à la résistance, qui est peinte dans les journaux comme une organisation terroriste.

La situation devenant intenable, Lilly Callaghan réunit Clarissa Nimbus de Pompadour et Janet Skinner pour une réunion de crise. Ensemble, elles décident de proposer à leurs membres une réunification de la résistance, afin de proposer un groupe uni et fort à opposer au régime de Marchebank. Cette réunification n’est pas vue d’un très bon œil par tout le monde, notamment car le Kraken est vu comme un mouvement instable après l’attentat qui a secoué Leopolgrad. Finalement, la majorité des résistants acceptent cette réunification. Le groupe reconstitué est nommé le Lexit. Ses actions sont diverses : protection, exfiltration vers l’étranger, espionnage, actions contre la milice, subtilisation de documents, information de la population… Les décisions sont prises avec les membres, même si la tête du mouvement se compose des trois femmes à l’origine de la réunification : Janet, Lilly et Clarissa. Le Lexit a pris la décision, récemment, de former les résistants qui le désirent. Ils proposent deux formations : en combat, ou en médicomagie. Les cours pratiques et théoriques ont lieu au QG et sont donnés par des résistants plus expérimentés.
Le QG du Lexit se trouve dans les Cornouailles, dans un manoir de famille appartenant à Janet et soumis au sortilège de Fidélitas.


Les autres outils de la résistance


La résistance se sert également de presse clandestine pour transmettre ses idées et convaincre de nouveaux membres tout en dénonçant les agissements du gouvernement. On retrouve par exemple LiberAvon à Bristol ou London Calling à Londres. Ces journaux passent sous le manteau entre sorciers avertis.


Valtersen.

   
« You might belong in Hufflepuff, where they are just and loyal. Those patient Hufflepuffs are true and unafraid of toil.»
(c)crackintime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[Encyclo] La résistance

Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Administration :: Panneau d'affichage, :: Contexte,-