AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Attaquons l'exercice [Jeremy & Lilly]

Lilly CallaghanChef du Krakenavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
19 mai 2010

D’un mouvement de baguette, Lilly plaça un mannequin au centre de la pièce. Elle se mit à sa hauteur, puis fit dix grands pas vers le fond de la cave, avant de se retourner, faisant face à son adversaire du jour.

« Tu vois ce mannequin ? » elle le lui indiqua du doigt. « C’est une personne que tu dois protéger. Un ennemi du gouvernement qu’on est train d’exfiltrer du pays. » Elle protégea la pièce d’un sortilège informulé, avant de l’insonoriser. « Je jouerai un milicien. Le but est de protéger la victime, et de me mettre hors d’état de nuire. » lui expliqua-t-elle, son visage se fermant au fur et à mesure qu’elle se concentrait sur le combat qui allait arrivait.

Elle détailla le jeune homme en face d’elle du regard. Elle le connaissait vaguement de Poudlard, mais il était bien plus jeune qu’elle et ils n’avaient partagé les bancs de leur maison que très peu de temps. Elle savait qu’il avait rejoint la Salamandre quelques mois plus tôt, mais que sa présence avait été restreinte jusqu’ici. Lorsqu’elle l’avait trouvé au QG, à tourner comme un lion en cage, Lilly lui avait immédiatement proposé de le former à quelques techniques de combat. « On dirait que tu pourrais trouver utile de te défouler sur quelque chose. » avait-elle commenté.

Depuis la réunification de la résistance, Lilly avait mis un point d’honneur à former leurs jeunes recrues. Hors de question des les envoyer au combat sans un minimum de base. Les jeunes qui sortaient de Poudlard ne savaient pas se battre, et elle ne pouvait pas leur donner des missions sur le terrain sans être certaine qu’ils avaient des chances de s’en sortir vivants. Certains préféraient être formés aux soins d’urgences – dans ce cas, c’était Dan qui se chargeait de leur inculquer quelques bases.

« Tu es prêt ? » demanda-t-elle en levant le bras. « N’aie pas peur de me blesser. » conclut-elle avec un rictus amusé, avant de froncer les sourcils, pleine de concentration, et de lancer la première attaque.


Au nom de tous nos camarades

Martyrisés et massacrés

Pour n’ avoir pas accepté l’ombre

Il nous faut drainer la colère

Et faire se lever le fer

Pour préserver l’image haute

Des innocents partout traqués

Et qui partout vont triompher.
- Eluard

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1060

Voir le profil de l'utilisateur
Sa baguette en bois de noisetier fourmillait entre ses doigts. Depuis quelques temps, elle s'échauffait très vite dès qu'il l'avait en main, émettant de petites étincelles rouges et or comme s'il se préparait au combat. On aurait dit que cela la démangeait, autant que son porteur, d'ailleurs. Ce n'était pas gênant lorsque c'était réellement un duel qui s'annonçait, un peu plus lorsqu'il voulait simplement utiliser sa baguette pour lancer un sort aux courgettes et aux aubergines pour préparer le repas du soir.

La mine concentrée, il hocha la tête en dardant sur le mannequin un regard sévère. Il retint sa respiration lorsque les traits familiers d'une jeune fille blonde se superposaient à ceux, anonymes, du mannequin dans son imagination. Voilà la personne qu'il devait sauver, et Lilly était son ennemie.

"Compris !", lança-t-il en faisant quelques pas pour s'éloigner d'elle et se mettre en position. Jeremy sentit l'adrénaline l'envahir et se surprit à attendre le duel à venir avec une impatience certaine. Oui, il fallait croire que cela le démangeait réellement, que ses gènes de Gryffondor avaient été trop longtemps brimés et qu'il était largement temps que ça change. Alors il était reconnaissant à son ancienne camarade de Poudlard de bien vouloir le coacher.

Il sourit avec amusement à la dernière recommandation de Lilly.

"Promis, pas de quartier !", lâcha-t-il avant d'agiter sa baguette pour contrer de justesse le premier sortilège de son opposante : "Protego ! Stupefix !"

Lancé dans la foulée, avec une visée pour le moins approximative, ce second sortilège n'atteint évidemment pas sa cible et il se pencha souplement pour éviter la contre-attaque de Lilly. Tout en enchaînant avec un "Expelliarmus !", il esquissa quelques pas de côté, tel un crabe, pour se déplacer à travers la cave. Il lui fallait se rapprocher de la victime s'il souhaitait être en mesure de la protéger, mais il devait pour cela parvenir à contrer la salve de sortilèges très rapides de Lilly...

"Protego ! Rictusempra !"
Lancer de dés:
 
NarrateurNarrateuravatar
Messages : 342

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Jeremy Baker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' : 2
Lilly CallaghanChef du Krakenavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Lilly Callaghan le Ven 24 Aoû 2018 - 0:26, édité 1 fois
Lilly esquissa un bref sourire lorsqu’elle perçu l’excitation de Jeremy. Puis, immédiatement, son sourire laissa place à la concentration et elle lança la première attaque.

Depuis le début du Kraken, Lilly était maintenant rompue à l’exercice du combat. Elle devait une grande partie de ses connaissances théoriques à Charlotte, qui l’avait formé avec patiente et rigueur pendant plusieurs semaines. Son expérience était venue au fur et à mesure des combats. A présent, elle avait l’impression que ses attaques étaient instinctives ; elle savait ce qu’elle devait faire, et à quel moment. Pour autant il était agréable, pour une fois, de mener un duel sans que sa vie ne soit en jeu.  

Et Lilly devait l’avouer, Jeremy se débrouillait bien. Son talent pour la métamorphose devait aider, car elle trouvait imaginatif dans ses attaques – or, plus d’un sorcier pouvait se laisser déstabiliser par un peu de créativité. Tout en répondant aux attaques, l’Oubliator notait mentalement les postures prises par le jeune homme ; les points forts qu’il semblait afficher d’emblée, comme les défauts qu’il fallait impérativement corriger.

Ses attaques étaient puissantes, remarqua-t-elle en parant un Stupefix particulièrement coriace. Brouillonnes, certes, parfois un peu approximatives, mais puissantes. Elle riposta d’un experlliarmus qui fut absorbé par le bouclier du jeune homme, avant de se déplacer rapidement sur sa gauche, tout en gardant les yeux fixés sur son adversaire. Le sortilège qu’elle lança ensuite – informulé – toucha Jeremy en même temps que celui du jeune homme la touchait. Elle grimaça sous l’impact, secouant son épaule gauche endolorie.

Puis, une pluie de sortilège s’abattit sur l’apprenti professeur ; Lilly les enchaînait à toute vitesse, dans l’espoir de le submerger.

« Experlliarmus ! » lança-t-elle une nouvelle fois, avant d’enchaîner, sans même savoir si son premier sortilège avait atteint son but, « Stupéfix ! » fit-elle en bougeant sa baguette de quelques centimètres, prenant cette fois pour cible le mannequin inanimé.
Spoiler:
 


Au nom de tous nos camarades

Martyrisés et massacrés

Pour n’ avoir pas accepté l’ombre

Il nous faut drainer la colère

Et faire se lever le fer

Pour préserver l’image haute

Des innocents partout traqués

Et qui partout vont triompher.
- Eluard

NarrateurNarrateuravatar
Messages : 342

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Lilly Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé à 6 faces' : 2

--------------------------------

#2 'Dé à 6 faces' : 3
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1060

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy n'eut pas le temps de constater que son sortilège avait atteint son adversaire, car il sentit le choc d'un sortilège informulé se propager sur son ventre. Aussitôt, un frisson le parcourut, non causé par la douleur mais plutôt par le souvenir d'un autre sortilège, quelques semaines plus tôt, qui avait atteint le ventre de sa chérie... Cette piqûre de rappel secoua le jeune homme qui sentit son adrénaline augmenter d'un cran et l'envie de gagner ce combat l'envahir. Lilly était plus forte que lui, il le savait bien, mais il continuait d'agir comme s'il s'agissait d'un combat réel : après tout, les occasions de s'entraîner n'étaient pas légion.

Peut-être parce qu'il avait réussi à la toucher, Lilly se mit à augmenter l'intensité de ses sorts et Jeremy ne put que les parer, enchaînant les sortilèges du bouclier sans pouvoir contre-attaquer. A grand peine, il évita un dernier sort et aperçut le mouvement que faisait son adversaire pour attaquer sa victime. Il lança de justesse un Protego, qui ralentit le maléfice de Lilly mais toucha quand même la jambe du mannequin.

"Crottes de Doxy", lâcha Jeremy entre ses dents, furieux que sa victime ait été touchée. Ce fut instinctif ; avant que Lilly ne puisse reprendre sa salve sans merci, il fléchit les jambes et bondit vers le plafond, avant d'atterrir sur ses quatre pattes de chien. Le grand animal traversa la cave en courant, de ses foulées souples et rapides, et rejoignit en trois secondes le mannequin. Jeremy se posta entre la victime et Lilly et reprit forme humaine, avant d'agiter prestement sa baguette.

"Protego ! Stupefix ! Métagallina !", lâcha-t-il, le souffle court en enchaînant les sorts.

Lancer de dés:
 
NarrateurNarrateuravatar
Messages : 342

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Jeremy Baker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' : 2
Lilly CallaghanChef du Krakenavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
Lilly esquissa un sourire, satisfaite d’avoir touché sa cible. Elle baissa sa garde un instant, avant de se figer sur place lorsque son adversaire se transforma en un gros chien aux poils blonds. Ses yeux s’écarquillèrent sous la surprise.

« Oh, merlin. » souffla-t-elle.

Un animagus ! L’animal bondit vers le mannequin et le rejoint en quelques foulées amples. Il se retransforma sous les yeux d’une Lilly toujours aussi stupéfaite qui se réveilla trop tard pour parer l’attaque de son adversaire. Elle jura intérieurement alors qu’elle sentait son corps se métamorphoser. Ses bras rétrécirent, son nez s’allongea en quelque chose de pointu… La jeune femme baissa les yeux vers ses pieds et observa ses pattes avec incompréhension. Ce ne fut que lorsqu’elle avisa ses ailes que la lumière se fit dans son esprit… Et elle partit d’un grand éclat de rire, qui ressemblait bien plus à un caquètement. La situation était cocasse, l’Oubliator pouvait bien le reconnaître. Remise de son hilarité, la poule parada quelques instants, faisant mine d’attaquer son assaillant à coup de bec. « Cot, cot, cooot. » lançait-elle par intermittence, intriguée de cette nouvelle condition.

La métamorphose qui s’opéra par la suite pour la faire redevenir humaine fut bien plus agréable, et Lilly retrouva son corps avec plaisir. Elle fit alors face à un Jeremy rougissant, qui se confondait en excuse. Pourquoi s’excuser ? C’était tout simplement brillant ! D’ailleurs, elle considérait que c’était plutôt à elle de s’excuser – dans un véritable combat, elle se serait sans doute mise en danger inutilement. Mais la métamorphose du chien l’avait tant surprise que cela l’avait laissé bouche-bée. Lilly balaya ses excuses d’un revers de main et d’un sourire, avant de reprendre sa position de combat, plus concentrée que jamais. Elle ne lui en tenait pas rigueur, mais son ego en avait tout de même pris un coup, et elle était déterminée à remporter la victoire.

Les Gryffondor ayant souvent un esprit de compétition bien ancré, la lutte reprit de plus belle. Les sorts volèrent dans la salle d’entraînement, se fracassant à plusieurs reprises sur les murs qui tremblèrent mais ne cédèrent pas, renforcés par de nombreux sortilèges. Son bras droit avait été touché par un maléfice quelques minutes plus tôt et elle sentait comme des décharges électriques lui parcourir l’épaule.  Lilly fut bien obligée de reconnaître que Jeremy avait un potentiel assez important – sa connaissance de la magie était, sans douter, un atout essentiel. La résistante sentit une goutte de sueur perler sur son front et couler le long de sa joue – son tee-shirt lui collait au dos depuis déjà un long moment. Elle fit apparaître un bouclier pour parer un maléfice, avant de bondir brusquement à sa gauche, baguette tendue.

« Pretificus totalus ! » lança-t-elle enfin avec un mouvement sec. Son sort fusa en direction de Jeremy. Le trait atteignit sa cible et le jeune homme tomba en arrière.

Lilly s’immobilisa, le souffle court et le cœur battant à la chamade. D’un informulé, elle ligota également le mannequin, avant de s’approcher de son adversaire. Le surplombant de sa hauteur, elle dirigea sa baguette vers lui… Pour le libérer de son sortilège.

« Animagus, hein ? » lança-t-elle alors que son visage fatigué s’éclairait d’un sourire. Elle lui tendit la main pour l’aider à se redresser. « Félicitations, monsieur Baker, vous avez été brillant. » commenta-t-elle d’un ton savant en lui lançant un clin d’œil, l’épisode de sa transformation en poule toujours bien ancré dans sa mémoire.

HRP:
 


Au nom de tous nos camarades

Martyrisés et massacrés

Pour n’ avoir pas accepté l’ombre

Il nous faut drainer la colère

Et faire se lever le fer

Pour préserver l’image haute

Des innocents partout traqués

Et qui partout vont triompher.
- Eluard

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1060

Voir le profil de l'utilisateur
Effaré, Jeremy observa le corps de son opposante qui rapetissait et se transformait en poule. Le sortilège lui était venu naturellement, dans le feu de l'action, car la métamorphose humaine-animale était son domaine de spécialité. Et, en combat réel, cela lui aurait été particulièrement utile car quel dommage pouvait bien faire une poule ? A part caqueter et donner des coups de bec, comme Lilly fit mine de le faire. Confus, Jeremy songea que Lilly n'aurait peut-être plus très envie de l'aider à s'entraîner s'il utilisait ce genre de sortilège sur elle. Le jeune homme se souvenait parfaitement de son cours de psychométamagie de première année, dans lequel il avait appris que la transformation forcée en animale pouvait être vécue comme une humiliation par la personne qui la subissait et pouvait s'avérer traumatisante.

Alors il s'empressa d'agiter sa baguette pour rendre sa forme humaine à Lilly qui, heureusement, ne paraissait pas trop choquée par l'expérience.

"Je... je suis désolé, vraiment !", s'exclama-t-il aussitôt, avant d'être rassuré par le sourire de la jeune femme. Cette dernière se remit aussitôt en position de combat, et Jeremy reporta son attention sur le duel en redoublant d'effort pour résister aux attaques de Lilly. Bien vite, il se trouva à bout de souffle, le coeur battant à toute allure, sur le point d'être dépassé par le niveau technique de l'Oubliator. Finalement, il ne parvint pas à parer un simple sortilège de paralysie qui l'envoya au sol, immobilisé et secoué.

Sacré duel, c'était d'un autre niveau que les échanges de sorts avec ses copains à l'époque de Poudlard ! Heureusement que Lilly lui avait proposé cet entrainement, songea-t-il en attendant qu'elle vienne le libérer. S'il était de nouveau confronté à une situation ou il devait se défendre, ou défendre sa famille, face à des agents aussi expérimentés qu'elle, comme des miliciens, au moins il aurait une idée de ce à quoi s'attendre - et y réfléchirait donc à deux fois.

Un soupir de soulagement s'échappa de ses lèvres quand il sentit la raideur de ses membres se détendre. Il saisit la main que Lilly lui tendait avec gratitude, et se redressa, un sourire penaud sur le visage. Les félicitations qu'elle lui adressa lui tirèrent des marmonnements confus et il haussa les épaules avec embarras :

"Merci, mais j'ai quand même raté ma mission !", dit-il en désignant le mannequin ligoté. "Et j'suis désolé pour le coup de la poule, c'est venu tout seul..."

Il étira ses membres endoloris par la chute et passa une main sur son front pour en écarter quelques gouttes de sueur.

"Je suis animagus oui, ça m'a bien aidé à entrer à Lycaon pour être honnête. Je me suis transformé par réflexe, ça m'a semblé bien sur le moment mais dans la vraie vie il vaut mieux éviter, je suis assez reconnaissable."

Il y avait plus discret qu'un gros golden retriever. De plus, la liste des animagus anglais déclarés était très courte, et conservée bien au chaud au sein département de régulation et de contrôle des créatures magiques du Ministère.

"Tu es impressionnante, en tout cas ! Sur quoi est-ce qu'il faut que je travaille le plus, à ton avis ?", s'enquit-il en observant la chef du Kraken.
Lilly CallaghanChef du Krakenavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
Une nouvelle fois, Lilly balaya les excuses de Jeremy de la main.

« Ne t’excuse pas, c’est moi qui me suis faite avoir comme une bleue. » affirma-t-elle – et cela ne pouvait pas se reproduire, surtout pas en situation réelle.

Elle l’écouta parler de sa transformation en animagus avec un intérêt non-feint peint sur le visage. Elle hocha toutefois la tête avec gravité lorsqu’il mentionna ne pas devoir réitérer l’expérience.

« Je pense que c’est mieux de ne pas révéler ce talent à nos adversaires. » confirma-t-elle d’une voix douce. « Mais, si jamais un jour tu te retrouves dans une situation où tu te sens réellement en désavantage… N’hésite pas à utiliser cet atout. » insista-t-elle en le dévisageant.

Evidemment, personne n’aimait penser qu’une telle éventualité arriverait un jour et Lilly était la première à espérer secrètement qu’aucun membre du LEXIT ne serait découvert par le gouvernement. Malheureusement, elle était aussi bien placé pour savoir que cet espoir n’était pas rationnel et que le danger était partout… Elle aurait aimé pouvoir tous les protéger, pourtant. Les rangs de la résistance grandissaient, ce qui était d’apparence une bonne nouvelle. Mais en voyant tous ces visages si jeunes, parfois à peine sortis de l’adolescence, Lilly ne pouvait s’empêcher de ressentir une pointe de culpabilité à les envoyer en mission en sachant pertinemment que le pire pouvait arriver. Mais, se raisonnait-elle, tous avaient choisi d’être là, et tous pouvaient partir à n’importe quel moment.

« Merci ! » répondit-elle avec un sourire lorsque Jeremy qualifia sa prestation d’impressionnante. « Ca faisait longtemps que je n’avais pas vu un jeune avec un tel potentiel. » le félicita-t-elle à son tour.

Jeremy avait de quoi devenir un grand mage, Lilly en était persuadée. Il manquait encore de précision et de rigueur, mais il avait une puissance magique indéniable. On sentait cependant qu’il était encore à l’école et que les duels n’étaient pas sa tasse de thé. Avec un peu d’entraînement, Lilly était persuadée qu’il pouvait devenir redoutable.

« Hm… » fit-elle en réfléchissant lorsque Jeremy lui demanda des axes d’amélioration. « Il faut que tu fasses attention à ta défense. A un contre un, c’est moins dérangeant, mais si tu es amené à affronter plusieurs adversaires… Essaie de garder les bras plus proches de ton corps lorsque tu jettes des sorts – de cette façon, tu laisses moins de parties vitales de ton corps exposées. » fit-elle en lui désignant ses côtes. « Tes attaques sont puissantes, mais brouillonnes. C’est normal, ça s’améliora avec l’expérience, au bout d’un moment, tes sortilèges te viendront plus instinctivement, et tu les dirigeras avec plus de précision. » lui expliqua-t-elle. « Ce qui m’a aidé, moi, c’était d’imaginer le trajet de mon sort – depuis ma baguette magique, jusqu’à ma cible. Visualiser permet de se concentrer et de se recentrer sur sa magie. » fit-elle. L’Oubliator balaya la salle du regard et grimaça devant les dégâts causés par leur duel. Elle agita sa baguette magique, et d’un informulé, remis un peu d’ordre dans la salle d’entraînement. Puis, elle se tourna vers Jeremy : « Je t’offre une Gobière, pour te remettre de ce premier duel ? » proposa-t-elle avant de monter les marches qui la séparaient du rez-de-chaussée.

Ils gagnèrent ensemble la cuisine. Lilly ouvrit le réfrigérateur et s’emparer de deux Gobières qu’elle décapsula avant d’en tendre une à Jeremy. Elle la sirota quelques instants en silence, avant de le rompre en prenant la parole.

« Tu as rejoint la Salamandre à ses débuts, c’est cela ? » interrogea-t-elle en posant un regard curieux sur Jeremy. Elle aussi avait fait partie de la Salamandre mais avec leurs identités secrètes, il avait été impossible de connaître le nom des membres. « Tu y avais un rôle particulier ? » Elle savait que beaucoup de membres de la Salamandre avaient aidé à exfiltrer des familles en dehors du Royaume-Unis – souvent en les cachant un temps chez eux.  


Au nom de tous nos camarades

Martyrisés et massacrés

Pour n’ avoir pas accepté l’ombre

Il nous faut drainer la colère

Et faire se lever le fer

Pour préserver l’image haute

Des innocents partout traqués

Et qui partout vont triompher.
- Eluard

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1060

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy se sentit rougir quand son interlocutrice évoqua son "grand potentiel". Sans doute en rajoutait-elle un peu pour l'encourager, mais cela fonctionnait puisqu'il avait hâte de recommencer l'exercice pour développer ce fameux potentiel. Il écouta avec attention les conseils avisés de Lilly, conscient que ce type de détail pouvait constituer la différence entre la vie et la mort. C'était une chance que de pouvoir recevoir des conseils d'une telle sorcière : oubliator et fondatrice du Kraken, Lilly Callaghan s'était battue de nombreuses fois, sans jamais se faire démasquer malgré son double-jeu. Il avait tout à apprendre d'elle.

"Ok, visualiser", répéta-t-il d'un air concentré, tendant la baguette devant lui et mimant un sort. Il s'entraîna le temps que Lilly remette un peu d'ordre dans la pièce, puis accepta sa proposition avec enthousiasme :

"Avec plaisir, toujours partant pour une gobière ! Voyons si les caves du QG sont bien remplies", plaisanta-t-il en se dirigeant vers les escaliers. Il était heureux que la résistance ait désormais cet endroit dans lequel se retrouver. Selon lui, cela donnait une nouvelle force au mouvement, qui pouvait s'allier physiquement et pas seulement en paroles, là où il était auparavant éparpillé, désorganisé. En plus, ce manoir avait une cuisine emplie de gobières fraiches, ce qui ne gâchait rien.

Jeremy s'installa contre un plan de travail face à Lilly et prit le temps de savourer une gorgée de sa bouteille avant de lui répondre.

"C'est ça, j'ai rejoins la Salamandre avec mon épouse alors que nous venions de nous installer dans les logements sociaux de Cosmos. A l'époque, je commençais des études prenantes, Gabrielle était bébé, alors nous n'étions que peu investis."

Il ébouriffa ses cheveux de la main, tout en se replongeant dans ses souvenirs : "Pourtant, j'ai vite été convaincu de la nécessité de résister. Quand on passe le check-point de Bristol, on comprend vite certaines choses et puis il est arrivé des tas de trucs à des copains, des amis..."

Le visage doux de Samantha s'imposa à lui et il esquissa un sourire triste, tandis que son cœur se resserrait. La semaine écoulée avait été éprouvante. Sans les derniers événements, Jeremy ne se serait probablement pas trouvé à errer dans le QG, en colère et désœuvré. Il n'aurait pas rencontré Lilly et ils ne seraient pas en train d'avoir cette conversation.

"Alors on faisait ce qu'on pouvait, on assistait à quelques réunions, on a aidé à héberger et évacuer quelques personnes recherchées par la milice, à stocker ou faire transiter des colis, et surtout, à surveiller. Avec Gabrielle en guise d'alibi aux aires de jeu de Cosmos, ou sous ma forme de chien dans toutes les ruelles de Bristol, j'ai laissé traîner mes oreilles et rapporté tout ce que je pouvais. J'ai moins le temps depuis que j'ai commencé à travailler à Poudlard, cela dit."

Car il n'y avait pas grand chose à espionner à Poudlard, si ce n'est des adolescents en train de sécher des cours ou de préparer des mauvais coups.

"Donc voilà ce que j'ai fait, mais ce n'est pas assez. Je veux passer à la vitesse supérieure. Trop de choses horribles..."

Il s'interrompit en baissant les yeux avec pudeur sur la bouteille en verre qu'il serrait entre ses doigts. L'attaque de Juliet et tout ce qui était arrivé à Sam et Lauren, c'était trop, beaucoup trop en l'espace de quelques semaines. Jeremy ne pouvait plus continuer ainsi, à prétendre que son implication était suffisante, qu'il avait la conscience tranquille parce qu'il échangeait deux-trois infos. Le Lexit devait faire plus, de telles horreurs ne pouvaient plus arriver sans qu'il n'y ait de réaction. C'était impossible.

"Je veux m'impliquer plus, mais je ne sais juste pas comment."

Il haussa les épaules d'un air dégagé, mais son regard inquisiteur ne lâchait pas son aînée. Il mourrait d'envie de la couvrir de questions, de lui demander si le Lexit avait un plan, et qu'est-ce que prévoyaient donc les têtes pensantes du mouvement qui semblait parfois apathique. Sa dernière conversation avec Irving tournoyait régulièrement dans sa tête, mais il s'efforçait de se maîtriser. Ce n'était pas lui, tout seul avec sa colère et sa baguette, qui allait mettre un terme à la dictature. Lauren avait essayé, et si Marchebank avait pu échapper à sa fureur, alors lui n'avait pas la moindre chance.
Lilly CallaghanChef du Krakenavatar
Messages : 249

Voir le profil de l'utilisateur
Lilly porta sa boisson à ses lèvres, appréciant sa fraicheur, tandis qu’elle écoutait avec attention Jeremy faire le récit de son engagement dans la résistance. Elle hocha doucement la tête en réponse lorsqu’il évoqua ses amis avec un sourire triste. La génération de Jeremy avait été particulièrement touchée par les derniers évènements et cela lui fendait le cœur de voir d’aussi jeunes sorciers être plongés dans une réalité terrible, dans l’horreur d’une guerre civile. La mort de Samantha Miller, quelques jours plus tôt, avait secoué le LEXIT comme jamais aucun évènement auparavant ne l’avait fait. Jeremy n’avait pas été le seul à venir errer au QG de la Résistance, l’air perdu, le cœur lourd de tristesse et de rage.

« Il y a toujours des façons de s’impliquer. » finit-elle par lâcher d’une voix douce en avisant son visage crispé et ses doigts serrés sur sa bouteille en verre.

L’Oubliator poussa un petit soupir et fit machinalement tourner le liquide à l’intérieur du récipient. Elle sentait le regard inquisiteur de Jeremy et finit par relever les yeux pour le soutenir. Elle savait. Elle savait ce qu’il voulait plus ; qu’il exigeait de la part du LEXIT des actions concrètes, frontales, qui faisaient une réelle différence. Elle ne désirait que cela ; si cela ne tenait qu’à elle, elle transplanerait immédiatement au ministère, baguette à la main, pour leur faire payer pour toutes les atrocités, tous les crimes qu’ils commettaient depuis des mois et des mois.

« Les choses sont compliquées, depuis quelques mois. » avoua-t-elle finalement, parce qu’elle préférait être complètement transparente avec les membres du LEXIT. « Nous sommes peu nombreux, Jeremy. Bien trop peu nombreux par rapport aux miliciens. Nous faisons face à un manque de moyen humain et matériel assez conséquent. Mais j’imagine que je ne t’apprends rien. » Elle haussa les épaules d’un air dégagé. «  La réunification des mouvements de résistance a été la meilleure chose que nous pouvions envisager mais… Mais nous avons été confrontés à des soucis considérables. » Elle se mordilla la lèvre inférieure, le regard dans le vague.

Le majeur problème de la réunification de la résistance ? C’était elle. C’était le Kraken. Elle but une gorgée de bière pour se donner contenance. La majorité des résistants avaient fini par conclure qu’elle n’y était pour rien dans l’attentat de Leopoldgrad, mais elle sentait encore leurs regards accusateurs dans son dos. Cela lui donnait parfois envie d’hurler, de crier qu’elle n’avait rien pu voir venir, qu’elle ne pouvait pas lire dans l’esprit des personnes qu’elle avait considéré comme ses amis, qu’elle ne pouvait pas violer leur intimité pour anticiper leurs actions – que c’était le gouvernement qui faisait ça, et qu’elle refusait de se plier à une telle atrocité. Elle ne disait rien, évidemment, et supportait, tête basse, les murmures accusateurs. Son investissement dans le LEXIT, sa présence quasi permanente au QG avait fini par faire taire les plus revendicateurs d’entre eux – du moins l’espérait-elle.

« Pour autant, cela fait quelques mois que les choses se stabilisent pour nous. Nous avons trouvé des financements à l’étranger… » Elle avait passé deux jours en France avec Janet et Merlin merci, leur acharnement avait payé. « Et nous sommes prêt à lancer une action d’envergure. » La jeune femme but une longue gorgée de Gobière. « Si tu veux vraiment t’impliquer… Peut-être que tu pourrais m’aider à la monter ? » proposa-t-elle après un moment de silence, en levant la tête pour vriller son regard dans le sien.


Au nom de tous nos camarades

Martyrisés et massacrés

Pour n’ avoir pas accepté l’ombre

Il nous faut drainer la colère

Et faire se lever le fer

Pour préserver l’image haute

Des innocents partout traqués

Et qui partout vont triompher.
- Eluard

Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1060

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy croisa le regard de Lilly quand elle lui répondit. Oui, il y avait toujours des façons de s'impliquer, et pourtant le pas était tellement difficile à franchir, pour lui et pour tellement d'autres. Il fallait passer le cap de se dire que l'on était prêt à sacrifier un peu de son confort, un peu de ses acquis et de sa vie, pour son combat. Et plus l'on avait de choses à perdre, plus ce cap était difficile à franchir... Mais la situation était devenue irrespirable, impossible à supporter, et c'était là que l'engagement s'imposait réellement. Chaque fois qu'il fermait les yeux et que le sang de Juliet lui revenait en mémoire, chaque fois qu'il tombait sur un article de journal évoquant "l'affaire Miller-McGowan".

L'entourage de Jeremy n'avait pas été épargné ce dernières années, et pourtant, le massacre continuait. Juliana, en novembre, son ancienne camarade de Quidditch - il n'avait pas encore trouvé le courage d'aborder cette question avec Lilly. Samantha, encore une joueuse de Quidditch, à croire que c'était un handicap pour survivre...

Les paroles de Lilly le tirèrent de son inventaire morbide. Tout en buvant sa gobière avec sa descente habituelle, il l'écouta attentivement lui expliquer les difficultés rencontrées par le Lexit. C'était passionnant, de se trouver ainsi à parler avec l'une des fondatrices du sulfureux groupuscule du Kraken. Lilly était déjà une légende au sein du Lexit, figure de la résistance dans tout ce qu'elle avait de bon et de mauvais, espionne au plein coeur du Ministère et combattante de renom. Comme tant d'autres, il avait besoin de comprendre ce qui se passait, l'inertie ressentie, les plans envisagés, les obstacles rencontrés. Parler à l'une des têtes du régime était grisant et il songea intérieurement que c'était peut-être cela, leur problème. Personne ne leur parlait, personne n'était là pour communiquer, galvaniser les troupes, motiver d'autres personnes à les rejoindre. Irving et lui avaient déjà fait ce constat quelques semaines en arrière, et les paroles de son ami résonnèrent en lui, faisant écho à la proposition finale de Lilly.

Son coeur s'accéléra dans sa poitrine, et il se tendit inconsciemment, sous l'effet de l'adrénaline.

"Une action d'envergure ?", répéta-t-il en fouillant son regard avec insistance, se décollant du plan de travail pour faire les cent pas dans la cuisine. "De quel genre d'action est-ce que nous parlons ?"

Tout, dans son attitude, témoignait de son énergie folle et de son impatience. Oui, il brûlait d'aider Lilly à monter une action, de se sentir enfin utile et proactif. Mais une part de lui retenait encore cette volonté, comme un barrage qui refusait de sauter. Avant de s'engager, il devait être certain que ses valeurs étaient bien partagées. Car la dernière action d'envergure issue du Kraken avait bien failli tuer la résistance, même s'il faisait partie de ceux qui la croyaient innocente. Quoi qu'il en soit, Jeremy avait besoin de garanties. Leopoldgrad ne devait jamais se reproduire.



Merci à Juliet Ship
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Attaquons l'exercice [Jeremy & Lilly]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu]
» Exercice pratique [PV]
» Merci A Lilly,Peluche,CC, et Clémennnnnt!!!!!
» jeremy bougot [Gryffy]
» L’essentiel, c’est de retomber sur ses pattes, comme les chats. [Jeremy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-