AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [Secret Santa 2018] L'esprit de noël [Pour Constantine]

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1317

Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 

Constantine n’avait jamais vraiment apprécié les fêtes de fin d’année. Il n’était pas particulièrement réceptif à « l’esprit de noël » qui semblait forcer tout le monde à être absolument heureux et à boire du chocolat chaud en portant des pulls moches.

Tous les ans, il se portait donc volontaire pour rester travailler au département le soir du réveillon, ainsi que le jour de noël, un sacrifice très apprécié de ses collègues, et qui lui permettait d’échapper à d’insupportables déjeuners de famille. Il n’y avait rien de magique ou d’exaltant dans le fait d’écouter Fabre parler de sa carrière pendant des heures ou Saul vanter l’intelligence de ses imbéciles d’enfants.

Cette année pourtant, il n’échapperait pas au dîner de noël. Il fallait reconnaitre que Camille avait été particulièrement insistant. Son frère l’avait invité dès le mois d’octobre et lui avait assuré qu’ils ne seraient que tous les deux, et leurs compagnes -c’était ses mots exacts, qu’il avait prononcés avec un sourire entendu. Constantine n’avait pas pu refuser. Il n’avait jamais su dire non à Camille. Et s’il y avait bien quelqu’un auprès de qui passer noël avait encore un sens, c’était bien lui. Il était la seule personne que le directeur des Mystère considérait vraiment comme sa famille.

En cette soirée de vingt-quatre décembre, Constantine interrompit donc son travail anormalement tôt, enfila son manteau et son écharpe, attrapa un grand sac plein de cadeaux achetés à la dernière minute, et quitta le département des Mystères. Il rejoignit le hall du Ministère, presque désert en ce soir de réveillon, et emprunta une des cheminées pour se rendre directement chez son frère. Camille passait la majorité de son temps à Poudlard, où il enseignait les Sortilèges, mais avait réussi à négocier quelques jours de repos pour pouvoir passez les fêtes chez lui.

Un instant plus tard, il se retrouva dans le petit salon de son frère, quelque part dans une lointaine banlieue de Londres. Il fut aussitôt agressé par les dizaines de guirlandes lumineuses accrochées un peu partout. Visiblement, l’esprit de noël avait fait des victimes ici. Camille apparut alors dans la pièce, un large sourire aux lèvres.

« Je me disais bien que j’avais entendu du bruit ! »

Cette simple vision suffit à réchauffer le cœur de Constantine, qui se dégagea de l’âtre de la cheminée en époussetant son manteau. Il s’approcha de son frère cadet, qui l’attira à lui dans une brève étreinte.

« Je suis content que tu sois venu.
- Moi aussi. »

Les années passaient et pourtant Constantine éprouvait toujours un bref soulagement quand il retrouvait Camille, comme si la menace n’avait pas complètement disparu. Comme si tout pouvait foutre le camp d’un moment à l’autre : Camille, son sourire, le bonheur qui irradiait littéralement de lui.

« Tonton’Tiiiine »

Un cri suraigu leur parvint depuis l’escalier, juste avant qu’une paire de bras minuscules ne viennent enlacer les genoux de Constantine, qui manqua de perdre l’équilibre.

« Emma, fait un peu attention ! » la sermonna son père.

Camille attrapa la fillette entre ses bras et la déposa sur le canapé, invitant Constantine à le suivre et à se débarrasser de son manteau.  A peine était-elle assise que la petite fille se mit debout sur le canapé, tendant les bras en direction de son oncle.

« Tonton’Tiiine ! »

Il avait bien essayé de lui apprendre à prononcer « Tonton Constantine » mais c’était visiblement trop compliqué pour un enfant de deux ans, et il avait arrêté de la reprendre à chaque fois. Son prénom était condamné à être massacré par la fille de Camille, et il n’arrivait même pas à lui en vouloir. Il était tout simplement impossible de rester fâché plus de trente secondes contre cette petite bouille de chipie. Emma ressemblait trait pour trait à Camille quand il était enfant, les cheveux roux en plus, et Constantine était incapable de lui résister. Il s’approcha du canapé et prit la fillette dans ses bras. Celle-ci lui colla un baiser sur la joue avant d’éclater de rire pour une raison connue d’elle seule. Les enfants était un mystère qu’il n’avait jamais essayé d’élucider.

« Bonsoir,»

Emma toujours dans les bras, Constantine se retourna pour accueillir sa belle-sœur, qui venait de les rejoindre dans le salon, précédée par son imposant ventre arrondi.

« Oh la vache, vous attendez des jumeaux ?
- Toujours aussi agréable, Constantine, lui répondit-elle avec un regard blasé.
- Toujours aussi susceptible, Joséphine, rétorqua-t-il du tac-au-tac.
- Arrêtez un peu de vous chamailler tous les deux, intervint Camille qui était occupé à installer l’apéritif sur la table du salon. C’est noël ! »

Sa relation avec Joséphine s’était un peu améliorée avec les années mais c’était plus fort qu’eux, ils étaient incapables de rester plus de quelques minutes dans la même pièce sans se lancer des piques. C’était un très net progrès si l’on repensait aux longues années de méfiance et de crainte qu’ils avaient partagés.

Depuis ce jour où elle était venue lui parler de son horrible vision, Joséphine avait toujours eu pour lui un regard plein de mépris et de peur. Comme si elle s’attendait à tout instant à ce qu’il commette l’irréparable. Et pourtant, ce n’était pas arrivé. Ils ne savaient pas exactement comment mais, à eux deux, en faisant attention aux signes, en gardant ce funeste présage à l’esprit, ils l’avaient empêché. Personne ne saurait jamais ce qui aurait pu arriver, dans un univers différent, dans un monde où Joséphine ne lui aurait jamais raconté son rêve. Mais eux savaient. Ils étaient conscients d’avoir évité le pire. Et cela rendait les moments comme celui-ci encore plus précieux.

« Je mets un quatrième verre ? s’enquit Camille en se tournant vers son frère ainé avec un regard curieux.
- Oui, Danielle avait du travail, mais elle nous rejoindra plus tard, répondit-il en évitant soigneusement de croiser le regard de Joséphine, qui ne manquerait surement pas une telle occasion de le cuisiner sur sa vie sentimentale.
- Oooh, qui est cette Danielle ? On la connait ? Ça n’avait pas loupé.
- C’est ton amoureuse ? »

L’intervint d’Emma eut le mérite de détendre l’atmosphère et les trois adultes éclatèrent de rire, ce qui vexa beaucoup la fillette. Camille profita de cette diversion pour coller une flute de champagne dans la main libre de Constantine, et un verre de jus de citrouille dans celle de sa femme.

« Joyeux noël à nous ! Il leva son propre verre. J’ai eu une merveilleuse année, et la suivante s’annonce encore meilleure. Son regard glissa sur le ventre arrondi de Joséphine. J’ai vraiment de la chance de vous avoir tous les trois ! A la nôtre ! »

Constantine trinqua avec son frère, avec qui il échangea un sourire sincère, avant de se tourner vers sa belle-sœur. Son verre vint tinter contre celui de Joséphine et ils échangèrent silencieusement un regard qui se passait de mot. Oui, Camille avait eu de la chance. Il ne savait pas à quel point. Et ils avaient de la chance, eux aussi, d’avoir réussi à échapper à leurs destins. Leurs vies auraient certainement été bien différentes et bien plus sombres, si c’était arrivé. Mais Constantine n’avait aucune envie d’y penser pour le moment. Après tout, c’était noël.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

[Secret Santa 2018] L'esprit de noël [Pour Constantine]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» * Secret Santa *
» [CADEAUX] Secret Santa.
» INTRIGUE DE NOËL ❊ (TG) Le Secret Santa
» Secret Santa ◘ Petit papa Noël...
» Secret Santa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-