AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 L'amoûr brille sous les étoiles ! [Pv Aaron, Darren, Natasha & Swann)]

Swann TwilfitPersonnage décédéavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Dimanche 6 aout 2006

Main dans la main, Swann et Aaron arpentaient la lande désertique de la péninsule du Gower. Les deux tourtereaux avaient passé leur journée dans le quartier sorcier dans la petite station balnéaire de Swansea. En effet, pour fêter leur premier mois en temps que couple, Swann avait invité Aaron dans l’appartement que Sheba avait hérité au décès de ses parents. La préfète avait décidé de lui faire visiter la ville touristique qui lui avait donné son prénom. Ils avaient donc flânés sur le port sorcier de la cité côtière en mangeant une glace puis ils avaient acheté une carte postale kitch avec un boursouflet dessus pour l’envoyer à Jeremy par hibou.

Baker était d’ailleurs le seul élève de Poudlard au courant de leur liaison et Swann ne s’en plaignait pas. Depuis un mois elle vivait dans une petite bulle de bonheur et elle était heureuse que sa relation avec le Serdaigle se soit concrétisée loin des rumeurs et des cancans. Cependant, Il y avait une personne qu’elle aurait voulu prévenir : Natasha.
Un mois plus tôt, lorsqu’Aaron avait quitté T&T avec son costume en poche (et avec une carte de fidélité au magasin en prime) Swann avait voulu immédiatement avertir son ancienne amie mais elle s’était ravisée au dernier moment. Même si les deux jeunes filles se saluaient poliment dans les couloirs, Swann avait peur que Natasha la trouve un peu culotter de revenir vers elle après les propos qu’elle avait tenu le trois mai. La jeune fille avait donc gardé cette information pour elle jusqu’à aujourd’hui.

« On est bientôt arrivé ! souffla -t-elle en scrutant le paysage, tu vas voir, c’est la plus jolie plage que je connaisse ! »

Pour clôturer dignement cette journée, Swann avait prévu un pique-nique sur la plage sauvage de Rhossili . Elle avait emmené dans son cabas quelques bièreubeurres et une couverture chaude dans laquelle se lover à la tombée de la nuit. Oui, cette soirée d’anniversaire allait-être juste parfaite : Son chéri dans le lieu qu’elle préférait le plus au monde !

« Je venais souvent les étés ici avec ma mère et Natasha. On passait la journée à faire bronzette et le soir on allumait un feu sur la plage… C’était bien… » ajouta-t-elle avec une moue nostalgique qu’elle masqua bien vite avec un sourire radieux pour son homme. Ce n’était pas le moment d’être mélancolique mais plutôt de profiter dignement de ce moment en tête à tête. La préfète déposa d’ailleurs un baiser dans le cou de l’élu de son cœur. Sa peau était doucement salée par les embruns de la mer et Swann ne résista pas à l’idée de se blottir un peu plus près de lui, lâchant sa main pour l’attraper par la taille. Le bonheur parfait.

Les deux jeunes gens débouchèrent enfin sur le promontoire qui surplombait la plage ou une vue totalement culcul magique s’offrit à eux.


« Viens ! On descend ! » lança Swann en entrainant son amoureux sur le petit chemin qui menait à la plage.

« Je connais un coin parfait pour pique-niquer, à l’abris du vent un peu plus loin. » précisa-t-elle lorsqu’ils débouchèrent sur le sable chaud. Cependant, la satisfaction de la préfète fut de courte durée puisqu’elle se rendit compte bien vite qu’un couple avait déjà pris possession de son petit coin de paradis. Swann fronça les sourcils et s’approcha des deux silhouettes à contre-jour. Elle ne laisserait personne gâcher sa soirée en lui prenant sa place. Mais lorsqu’elle arriva assez près de l’autre couple, sa main se crispa légèrement sur la taille d’Aaron. Apparemment Natasha et Darren avait eut la même idée qu’eux.


Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur
Darren ne s'était rarement sentit aussi libre et heureux qu'en cette journée radieuse...
Quoi de plus merveilleux que de passer une journée de vacances sur une plage aux allures de paradis perdu, en compagnie de la plus belle jeune femme du monde? Non, rien ne paraissait meilleur au serpentard qui savourait chaque seconde de ce rendez-vous intime, évacuant la pression d'une année scolaire ne lui ayant épargné aucun répit. C'était vraiment une idée fabuleuse de Natasha que de lui faire connaitre ce petit coin de paradis, et Darren savourait déjà l'idée que de passer une nuit romantique à la belle étoile en compagnie de sa belle.
Alors que le soleil déclinait dans le ciel, Darren décida de faire quelques brasses dans la merveilleuse baie du Gower, c'est ainsi qu'il s'éloigna quelque peu de la plage ou Natasha profitait, étendue, des derniers rayons de soleil. Le serpentard brisait la surface de l'eau de ses deux bras puissant, soufflant au rythme de ses efforts. Darren était seul face l'élément liquide, seul face à lui même et ses pensées...
Le serpentard eu alors une pensée émue pour Harmonie Fernoys, sa seule et véritable amie qui devait se morfondre dans une petite chambre d’hôpital, alors qu'à la même date de l'année dernière, Darren passait ses vacances en sa compagnie. Le jeune homme culpabilisait quelque peu de passer du bon temps alors qu'elle était en souffrance. Il chassa cette idée en pensant à nouveau à Natasha, sa plus belle réussite mais aussi sa plus grande faiblesse. La jeune femme était devenue son équilibre et sans elle, il plongerait à nouveau dans les recoins les plus sombres de son âme...
Natasha était l'arbre qui cachait la forêt de solitude dans laquelle il se trouvait. En effet, depuis le départ d'Harmonie, Darren n'avait plus de véritables amis et cela lui manquait cruellement, même si par fierté il se cachait derrière son masque d'orgueil...
Qu'est-ce qui n'allait pas chez lui? Pourquoi certains le fuyaient comme la peste sans même apprendre à le connaitre?
Darren n'avait aucun moyen de le savoir et de lever ses interrogations.
Machinalement il se retourna en direction de la plage et de Natasha. Cette dernière n'était plus qu'un minuscule point sur l'étendue sableuse, signe qu'il avait parcouru une distance importante à la nage. Le serpentard décida de revenir de peur d'inquiéter cette dernière de le voir partir si loin. Se laissant porter par les vagues, le retour fut beaucoup moins physique et il arriva enfin dans la zone ou il avait pied...
Darren fit alors une sortie de l'eau... toute Darrenesque... mettant en avant son corps sculpté par les dieux. Darren n'était pas peu fier de son physique qu'il surveillait avec attention, un brin narcissique.
D'une démarche aussi virile que charismatique, il s'approcha de Natasha. Le serpentard savait qu'il était beau et il en jouait à merveille.



Une foie arrivé à hauteur de sa Serdaigle adorée, il souleva ses lunettes pour lui adresser un regard charmeur.

"Alors heureuse ma beauté? N'est-ce pas le paradis que de se retrouver en un lieu aussi magnifique? Rien que toi et moi... Cette plage n'a rien à envier de celles de mon Irlande natale! C'est un excellent choix pour nos première vacances..."


Darren prit une serviette pour s'essuyer le torse, jouant de sa musculature pour impressionner sa jeune conquête. Le serpentard finit par s'allonger à ses cotés, lui déposant au passage un baiser délicat sur les lèvres. Étendu sur le dos, les bras derrière la tête, Darren savourait cet instant de quiétude amoureuse. Il était venu le temps du repos du guerrier...
Darren prit alors la parole d'une voix étonnamment douce.

"Alors pour ce soir... C'est simple! Je couvrirai ton corps de caresses plus délicates les unes que les autres, et on finira par sombrer dans le royaume de Morphée, bercés par le rythme apaisant et régulier des vagues s'échouant sur le sable fin...
Chouette programme, non?"


Darren passa sa main dans la chevelure soyeuse de Natasha, la dévorant des yeux. Mais ce geste de pure tendresse fut interrompu par le son lointain de voix se rapprochant d'eux. Mécaniquement Darren se retourna pour voir qui pouvaient osé troubler un instant aussi magique...
Darren vit alors deux silhouettes, celles d'un homme et d'une femme, qui se confondaient dans le paysage de lande solitaire et semblaient se diriger droit sur eux. Darren soupira d'exaspération avant de râler auprès de Natasha...

"C'est quand même effarant la bêtise humaine! Cette plage n'est-elle pas suffisamment immense? Il faut que ces deux débiles viennent jusqu'ici pour polluer notre air et notre tranquillité! C'est impossible d'avoir un peu d'intimité avec ces satanés moldus! Je te jure que je vais les forcer à dégager!"

Darren était profondément égoïste, surtout lorsqu'il s'agissait de pouvoir passer une nuit délicieuse avec sa bien aimée. Il se redressa sur son séant pour observer de plus près les deux intrus, et son regard finit par se figer en voyant apparaitre des visages familier

* Mais c'est... C'est Swann Twilfit... et ce crétin de Finnigan!!!!! C'est quoi ce traquenard de merde????*

Darren se retourna automatiquement vers Natasha pour lui demander une explication. Le serpentard enrageait à l'idée de s'être fait berner, et que Natasha ne lui ai point révéler ses intentions de passer à plusieurs cette journée! Il passait pour quoi? Natasha allait durement regretter de lui avoir masquer la réalité! Darren pensait déjà se casser et transplanner vers d'autres horizons.
Car si la présence de Swann Twilfit pouvait passer, celle d'Aaron était tout bonnement inacceptable!
Le regard sombre, les propos du serpentard furent aussi tranchant que des lames de rasoirs.

"Natasha! C'est quoi ce bordel? J'espère que tu vas me donner une raison valable, si cela est encore possible! J'ai horreur que l'on me masque des choses! Que viennent foutre Swann et Aaron dans NOTRE journée à nous! On ne devait être que tout les deux! Pourquoi vouloir m'imposer ton pseudo ami de Finnigan? Je ne peux pas encadrer ce type! Tu le sais bien pourtant! Alors pourquoi me tendre un piège???"


Darren était furieux de s'être fait fourvoyé par sa dulcinée, et il était surtout cruellement déçu. Swann et Arron n'étaient plus qu'à quelques encablures et le serpentard attendait d'urgence les explications de Natasha. Si elle ne se montrait point convaincante, il quitterait les lieux sur le champs!
Mais Darren allait faire en cette journée une douloureuse expérience : celle qu'un couple n'est qu'un vaste champs de compromis...


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
"Salut Baker, une petite carte postale pour te montrer la magnifique baie de Swansea... et te prouver qu'il n'y a pas besoin d'organiser des Soirées Mousses et d'être capitaine de l'équipe de quiditch pour réussir dans la vie! Amuse-toi quand même! Bisous - Swann & Aaron"

C'était peu ou prou ce qu'avait écrit Aaron sur la carte qu'ils avaient envoyé à Jeremy. Aaron avait prit sa revanche sur son ami, qui lui avait fait la morale toute l'année au sujet de son comportement stupide avec Swann et ne s'était pas privé de moqueries. Le Serdaigle craignait que Jeremy ne prenne quelque peu la grosse tête après l'énorme réussite qu'avait été la soirée mousse, et se chargeait donc sans ménagement de le ramener sur terre. Déjà que sa petite amie connaissait tout Poudlard, si même le Gryffondor s'y mettait, Aaron allait finir noyé sous des tonnes de ragots.

Mais là maintenant tout de suite, Jeremy était fort loin des pensées d'Aaron. Ce dernier n'en avait que pour Swann, attendrit par le romantisme de sa petite amie. En effet, il avait vite découvert que Swann aimait faire les choses comme il faut. Au début cela l'avait quelque peu effrayé, mais la Serpentard vivait leur relation comme tout ce qu'elle faisait: avec classe. Et telle une fille, elle l'avait invité dans un endroit romantique avec une plage pour contempler un coucher de soleil lovée dans ses bras. Il n'allait pas s'en plaindre. Un mois qu'ils étaient ensemble, un mois qu'ils ne s'étaient pas disputés, un mois qu'ils filaient le parfait amour.

Le mariage du professeur Londubat avait été mémorable, même s'il aurait préféré que Swann soit un peu moins portée à aller saluer toutes les personnes qu'elle connaissait et même celles qu'elle ne connaissait pas. Cela dit, Aaron s'en était douté et n'avait donc rien dit. Ces quelques jours à Swansea étaient encore mieux. Personne pour les déranger! Que demander de mieux?

"Hm... Toi qui fait bronzette, j'ai hâte de voir ça" répondit-il à Swann qui lui parlait de ses vieilles vacances.

Comme elle souhaitait marcher plus près de lui, il l'enlaça par les épaules sans rien changer à leur rythme. Il s'exclama un "woah" admiratif lorsqu'ils débouchèrent sur le promontoire. "Comme d'habitude, tu ne fais pas les choses à moitié!". Il lui vola un baiser avant qu'ils ne redescendent.

Mais le conte de fée pris fin lorsqu'ils découvrirent qu'un autre couple était déjà présent sur la plage. Aaron ne s'en serait pas formalisé si la une voix hélas trop connue ne venait pas d'énoncer des bêtises aussi grosses que la tête de son propriétaire.

"...Pourquoi vouloir m'imposer ton pseudo ami de Finnigan? Je ne peux pas encadrer ce type! Tu le sais bien pourtant! Alors pourquoi me tendre un piège???"

Aaron se renfrogna automatiquement en découvrant cet abruti d'O'Connor qui engueulait copieusement Natasha. Il n'avait rien contre elle, excepté ses goûts déplorables en matière de garçon. Il se sépara légèrement de Swann, récupérant sa main et la pressa doucement pour la réconforter. Il savait qu'elle ne s'entendait plus avec Natasha, même s'il en ignorait les raisons. Cette rencontre risquait bien de ruiner leur soirée. D'ailleurs, rien qu'O'Connor le mettait de mauvaise humeur. De quelle manière parlait-il à sa petite amie? Lui ne se permettrait jamais d'être aussi grossier avec Swann, et elle ne se laisserait certainement pas faire. Il songea à lui mettre son poing dans la figure, mais nulle doute que Miss Twilfit n'apprécierait pas. Elle n'avait déjà pas été très heureuse de devoir le réparer lui à sa soirée d'anniversaire. Aussi se contenta-t-il de grogner.

"Oh pitié, O'Connor, dégonfle le pneu qui te sert de tête. Personne n'a envie de te voir non plus, et je suis sûr que Natasha est assez intelligente pour le savoir, contrairement à ce que tu sembles penser." Il jeta un oeil à la jeune fille et ajouta: "Tu devrais trouver un gars qui a un peu plus d'estime pour toi..."


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Natasha L. DamianAncien personnageavatar
Messages : 286

Voir le profil de l'utilisateur
Allongée sur une serviette bleue, posée sur un sable chaud et fin, Natasha se prélassait avec délice sur une plage chargée de souvenirs. Elle avait passé de nombreux étés, de nombreuses journées, ici, avec Swann et Sheba, son ancienne amie étant originaire de l’endroit. Grâce aux nombreux souvenirs qui chargeaient cet endroit, il était rapidement devenu son préféré et Natasha n’avait pas envisagé une autre place où sortir avec Darren, lorsque l’occasion s’était présentée. Il faisait beau, chaud, l’endroit était magnifique et ils pourraient profiter en amoureux, loin de tous, de la plage et d’un moment rien qu’à eux.

Natasha s’étira doucement, retint un bâillement puis releva légèrement la tête, recherchant Darren, allé nager. En le voyant revenir, d’une démarche des plus canons, charismatiques et viriles que possible, Natasha sourit largement, profitant allègrement du spectacle. Il arriva finalement près d’elle et lui dit adorer cet endroit, le disant parfait pour leurs premières vacances. Son sourire s’agrandit et elle répondit :

« Je t’avais dit, cette plage est des plus agréables. Ce n’est pas pour rien qu’il s’agisse de mon endroit préféré ! »

Il s’essuya alors le torse, jouant des abdos afin de charmer la jeune demoiselle qu’est Natasha et, évidemment, cette dernière succomba, arborant un petit sourire en coin, très appréciateur. Son sourire s’agrandit lorsqu’il se pencha vers elle, lui volant un baiser, puis s’allongea à ses côtés. Il lui dit alors, d’une voix qui fit frémir Natasha, le programme de la soirée, qui lui plaisait plus qu’amplement :

« Chouette programme ? Je ne l’aurais pas qualifié ainsi, personnellement… »

Elle suspendit sa phrase, avec un petit sourire en coin, qui s’agrandit lorsqu’il passa la main dans ses cheveux, l’observant avec attention et une tension qui fit frissonner Natasha. Elle s’approcha légèrement et s’apprêtait à embrasser généreusement Darren lorsqu’il se retourna, entendant des voix. Natasha fronça les sourcils, irritée. Évidement, ils auraient du se douter que des énergumènes divers viendraient sur la plage, mais la jeune femme avait espéré qu’ils seraient tranquilles. Aussi, quand Darren se mit à râler, disant qu’il allait les faire dégager, elle ne répliqua rien, se contentant d’approuver silencieusement. Ce ne fut qu’en voyant les deux intrus que Natasha daigna ouvrir la bouche :

« Swann ? Aaron ?! »

Elle se figea instantanément, la bouche entrouverte. Mais que faisaient-ils là !? Ensemble ? Comme un couple ? A la surprise s’ajouta aussitôt la douleur. Elle n’en revenait pas ! D’accord, Swann et elle s’étaient disputées, mais…mais ! Comment avait-elle pu ne rien lui dire ? Natasha ne put néanmoins pas plus s’interroger là-dessus, Darren se retournant brusquement vers elle et l’injuriant aussitôt, lui demandant ce qu’il se passait, révolté par le pseudo-mensonge. Natasha se releva brusquement, outrée par son comportement et s’apprêtait à répliquer vertement quand elle entendit Aaron répondre, la devançant. Il descendit Darren et lui dit qu’elle devrait trouver un mec ayant plus d’estime pour elle. Toujours révoltée par le comportement de Darren – lui faisait-il si peu confiance que cela !?- elle répliqua :

« Je pense que je devrais faire cela, oui. »

Elle se détourna brièvement de Darren, le foudroyant du regard, et dit à l’encontre de Darren et Swann :

« Excusez ses propos, Monsieur oublie parfois qu’il n’est pas le seul sur Terre et que le respect et la politesse sont la moindre des choses. »

Natasha posa alors son regard sur Darren et, glaciale, murmura :

« Je ne veux pas faire de scènes devant nos amis, Darren, mais la prochaine fois que tu me parles ainsi, sois assuré que tu te retrouveras célibataire dans la minute, tu comprends ? Je suis ta petite-amie, pas une chienne, ou n’importe quoi d’autres. Et, pour répondre à tes interrogations, je n’ai aucune idée de ce qu’ils font ici, mais je t’avais prévenu : Swann est originaire d’ici. »

Le visage toujours fermé, elle daigna alors reposer son attention vers le couple intrus et tenta un sourire :

« Eh bien…. Sinon, que faites-vous ici ? Ensemble, je veux dire. »



Avatar & Signature : Kaya Scodelario  
Swann TwilfitPersonnage décédéavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque Swann identifia avec certitude Darren et Natasha, elle songea une fraction de seconde à faire demi-tour et à partir loin d’ici. Cependant Darren les avait déjà repéré puisqu’il pestait contre Natasha, prétextant être tombé dans un guet-apens. Swann leva les yeux au ciel en se disant que le capitaine de Serpentard ne faisait pas dans la demi-mesure. Comme pour la réconforter, Aaron saisit sa main et la pressa doucement. Swann répondit à cette étreinte par un sourire désolé : Elle lui avait promis une soirée inoubliable en tête à tête et ils se retrouvaient en compagnie de Natasha, qui semblait véritablement stupéfaite de les voir ensemble, et de Darren, qui lui, était d’une humeur exécrable !

Visiblement, l’énervement d’O’Connor était contagieux puisqu’Aaron se renfrogna quasi instantanément avant de déballer ses quatre vérités au Serpentard.

"Oh pitié, O'Connor, dégonfle le pneu qui te sert de tête. Personne n'a envie de te voir non plus, et je suis sûr que Natasha est assez intelligente pour le savoir, contrairement à ce que tu sembles penser.
Lança-t-il avant d’ajouter à l’intention de la jeune fille: Tu devrais trouver un gars qui a un peu plus d'estime pour toi... »

Swann pressa la main de son compagnon pour l’inviter à se calmer. Bien sûr, elle partageait son point de vue sur la question mais elle savait que Nat’ ne se laisserait pas trainer dans la boue de la sorte. Du moins, elle l’espérait. De plus, la préfète n’avait pas envie que les deux garçons en viennent aux mains comme le jour de son anniversaire : Darren avait un sale caractère, ce n’était pas nouveau et Aaron pouvait parfois se montrer colérique, mais ne pouvaient-ils pas faire un effort pour une fois ?

Tandis que Natasha approuvait la tirade d’Aaron, la Serdaigle se tourna vers eux après avoir foudroyé Darren du regard.

« Excusez ses propos, Monsieur oublie parfois qu’il n’est pas le seul sur Terre et que le respect et la politesse sont la moindre des choses. »

« Ce n'est pas grave Nat’… Souffla Swann en songeant tout de même que ce n’était pas à Natasha de s’excuser pour son petit-ami, vous étiez là avant, on va y aller. » ajouta-t-elle soucieuse de ne pas déclencher la troisième guerre sorcière ! Swann fit mine de partir en entrainant Aaron avec elle mais elle se stoppa net en entendant les premiers mots de la tirade cinglante de la Serdaigle à l’encontre du Capitaine.

« Je ne veux pas faire de scènes devant nos amis,… »

La préfète se retourna et observa Natasha en proie à une colère aussi froide que redoutable. Même dans cet état là, la Serdaigle considérait toujours Swann comme son amie. Même après les méchancetés qu’elle lui avait dites. Bien sûr, toutes ses paroles échangées avaient été légitimes mais Swann se sentait légèrement honteuse depuis qu’elle avait appris que son amie avait intercédée en sa faveur auprès d’Aaron. Elle ne savait pas grand-chose sur la nature de cet échange entre les deux Serdaigle mais elle savait juste qu’elle ne tiendrait probablement pas la main d’Aaron ce soir, si Natasha n’avait pas mi son grain de sel dans cette histoire… La préfète hésita donc quelques secondes entre laisser Nat’ se débrouiller toute seule avec Darren où lui apporter son soutien. C’était peut-être le temps d’enterrer la baguette de sureau entre elles, non ?

Swann soupira légèrement avant de lâcher la main d’Aaron pour retourner vers l’autre couple.

« … Et, pour répondre à tes interrogations, je n’ai aucune idée de ce qu’ils font ici, mais je t’avais prévenu : Swann est originaire d’ici. »

La préfète vint se poster tout près de Nat’ et arbora son plus grand sourire à l’intention d’O’Connor :

« Darren, je t’assure que personne n’a cherché à te piéger ! Natasha et moi venions sur cette plage lorsque nous étions plus petites. C’est un pur hasard si nous nous retrouvons tous les quatre ici ce soir. Je te le garantis ! Mais il faut croire que le destin fait bien les choses : Vous allez enfin pouvoir vous entretuer tranquillement Aaron et toi !» Plaisanta-t-elle avec un petit clin d’œil pour dédramatiser la situation. Bon, c’était quitte ou double. Swann espérait secrètement que chacun mettrait de l’eau dans son hydromel afin que cette rencontre fortuite se déroule au mieux. Natasha sembla vouloir aller dans son sens puisqu’elle alimenta la conversation en questionnant la Serpentard :

« Eh bien…. Sinon, que faites-vous ici ? Ensemble, je veux dire. »


Swann regarda tour à tour Aaron et Natasha avant de répondre avec un petit sourire à l’attention de la Serdaigle :

« Et bien, cela fait un mois aujourd’hui que nous sommes ensemble Aaron et moi alors nous venions fêter ça ici…
commença-t-elle avant d’ajouter, je t’aurais bien prévenu avant mais je ne voulais pas t’embêter avec ça. »

Elle scruta son amie dans les yeux et haussa les épaules avec fatalité avant de reprendre avec plus d’entrain :

« Mais….Vous allez bien fêter ça avec nous ! J’ai amené quelques bièraubeurres !»
lança-t-elle en plongeant les mains dans son grand panier en osier pour en ressortir deux bouteilles qu’elle tendit respectivement à Natasha et Darren :

« Trinquons ensemble et après chacun vaque à ses occupations ! » s’exclama-t-elle avec un sourire espiègle avant de poser son caba sur le sable à côté des affaires de Nat’.

La préfète s’approcha alors de son amoureux, se hissa sur la pointe des pieds pour l’enlacer et lui murmura :

« Allez, juste un verre… »



Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur
Darren était hors de lui et s'agitait comme un loup enragé encerclé par une horde de chasseurs! La douce quiétude amoureuse de cette journée semblait appartenir au passé, laissant place à une colère des plus fougueuses. Le serpentard était réellement persuadé que SA Natasha avait tout planifié depuis le début, et que ce coup de théâtre ne surprenait au final que lui. Mais pour rien au monde, il ne voulait participer à ces joyeuses retrouvailles et ce concert d'hypocrisie! Et Aaron Finnigan, qui avait entendu une partie de la tirade colérique de Darren O'Connor, se permit de glisser son opinion au milieu de sa dispute avec Natasha, ce qui risquait d'embraser définitivement le serpentard...

"Oh pitié, O'Connor, dégonfle le pneu qui te sert
de tête. Personne n'a envie de te voir non plus, et je suis sûr que
Natasha est assez intelligente pour le savoir, contrairement à ce que tu
sembles penser.
"

Darren se retourna alors vers lui, lui jetant son regard le plus ténébreux, alors qu'Aaron, s'adressant à Natasha, lui lança une nouvelle pique des plus cruelles.

"Tu devrais trouver un gars qui a un peu plus d'estime pour toi..."

Imperceptiblement Darren leva le poing, dans le but évidant de briser à nouveau ce qui servait de nez à cette saleté de fouine aux petite phrases assassines. Mais cette violence instinctive fut anéantie par une réplique de Natasha, corroborant aux propos du serdaigle...

« Je pense que je devrais faire cela, oui. Excusez ses propos, Monsieur oublie parfois qu’il
n’est pas le seul sur Terre et que le respect et la politesse sont la
moindre des choses. »
»

Le poing de Darren tomba le long de son corps, comme inanimé. Le serpentard se retourna alors vers Natasha, le visage incrédule, une pointe de déception dans le regard de ne point voir sa belle le soutenir. Comme si ce vulgaire Serdaigle reflétait une quelconque forme d'importance aux yeux de sa chérie.
Pour la première fois depuis leur union, Darren ne reconnaissait plus la jeune femme qui lui faisait front. Natasha voulait s'imposer et ne point suivre ses ordres, et elle allait le marteler dans l'esprit archaïque et macho de Darren O'Connor.
Dans un élan de rébellion féminine, Natasha s'enflamma :

« Je ne veux pas faire de scènes devant nos amis,
Darren, mais la prochaine fois que tu me parles ainsi, sois assuré que
tu te retrouveras célibataire dans la minute, tu comprends ? Je suis ta
petite-amie, pas une chienne, ou n’importe quoi d’autres. Et, pour
répondre à tes interrogations, je n’ai aucune idée de ce qu’ils font
ici, mais je t’avais prévenu : Swann est originaire d’ici. »


Darren voulut protester mais il resta bouche bée et désemparée devant la révolte de Natasha. L'idée de la perdre le terrorisait plus que tout au monde. C'était sa femme, sa moitié, celle qui dans l'avenir portera son nom et lui donnera une descendance. Darren l'avait choisit entre toutes et Natasha crachait sur l'immense honneur dont il lui faisait don. Les mots de Natasha furent d'une violence inouïe et frappèrent Darren en plein cœur. Ce dernier secoua la tête comme pour mieux nier cette triste vérité. Une colère intérieur l'envahissant!

*Saches Natasha que l'on ne me quitte pas... moi! Ce n'est pas à toi de décider de ce genre de choses!*

Mais cette pensée d'auto-persuasion n'était point de taille face au regard déterminé de Natasha. La serdaigle était capable de mettre ses dires à exécution, et mieux valait ne point la provoquer. De plus, une image subliminale s'inséra dans l’enchevêtrement colériques des pensées de Darren. Le jeune homme vit le visage de sa mère, ou plutôt le regard embué de larmes de cette dernière...
Des souvenirs douloureux rejaillir alors à la surface. Notamment celui de cette triste soirée et de la violente dispute parentale qui avait marqué pour l'éternité l'enfant qu'il était. Cette nuit ou son père, Devlin O'Connor, rentrant tard de son travail, avait violemment reproché à sa mère de ne point lui avoir réchauffer un plat à manger...
Darren se rappelle encore aujourd'hui de la violence du coup, et revoit le corps de sa mère chuter au sol. Cette dernière restant étendue, sans un mot, sans un sanglot, comme morte. Et son père lui hurler de filer dans sa chambre tout en continuant de traiter sa mère de "chienne". Dans sa famille, dans son éducation, la femme n'avait que très peu de droit et surtout des obligations. Darren ne pouvait ôté de sa mémoire le visage de sa mère, au bord des pleurs mais qui avait l'art et la manière de ne verser aucune larme devant son fils afin de le préserver. Cette faculté innée qu'elle avait de dissimuler ses bleus derrière les mèches de sa chevelure, et de mettre ses souffrances au second plan. Oui, Natasha avait bel et bien soulevé une couche de souvenirs qu'il aurait mieux valu laissé ensevelis dans les tréfonds de son âme. Une vérité sur son père que Darren refusait toujours d'admettre...
Mais cela eut pour mérite de tempérer le caractère de feu de Darren, qui s'éloigna de quelques mètres de Natasha pour retrouver son calme, frappant rageusement du pied dans le sable fin de la plage. Puis soufflant lentement, il finit par revenir auprès de sa belle, dévisagant de son regard vide les deux nouveaux arrivants.
Comme à son habitude, Swann Twilfit mit en avant ses talents de diplomates, tentant de réprimer à la source cette dispute conjugale.

« Darren, je t’assure que personne n’a cherché à te
piéger ! Natasha et moi venions sur cette plage lorsque nous étions plus
petites. C’est un pur hasard si nous nous retrouvons tous les quatre
ici ce soir. Je te le garantis ! Mais il faut croire que le destin fait
bien les choses : Vous allez enfin pouvoir vous entretuer tranquillement
Aaron et toi !»


Dans sa colère, Darren avait omit une chose essentielle qui pouvait expliquer clairement les raisons d'une telle coincidence : Swann était tout simplement originaires des environs de Swansea, d’où son nom...
Darren se maudit intérieurement d'avoir mit en doute l’honnêteté de Natasha, et adressa un regard désolé à sa la belle serdaigle.
Le serpentard bredouilla même de timides excuses.

"Je suis sincèrement désolé, Nat..."


Les pensées de Darren étaient bien loin, et il n'écouta que d'une oreille discrète la préfète des serpentard détailler à Natasha son scoop. Apparemment Aaron et Swann vivait une petite idylle...
Darren trouvait ce couple mal assortit. Aaron n'ayant pas un dixième de la classe de Swann Twilfit. Mais nul doute que celle-ci allait le transformer et l'utiliser comme un vulgaire mannequin humain, lui permettant de visualiser concrètement ses propres création artistiques. Darren voyait Swann comme une carriériste, ce genre de femmes qui se perdent dans leurs travail, bien incapable de mener en parallèle une vie sentimentale digne de ce nom.
Mais ça... C'était le problème d'Aaron...

« Mais….Vous allez bien fêter ça avec nous ! J’ai amené quelques bièraubeurres ! Trinquons ensemble et après chacun vaque à ses occupations ! »

Darren finit par saisir machinalement la bièraubeurre, signe qu'il n'était pas opposé à une trêve de circonstance. Le serpenatrd cherchait même à se racheter aux yeux de Natasha, et pour cela il allait devoir mettre sa fierté un peu de coté...
Swann tentait de son coté de convaincre Aaron, qui comme lui, ne devait avoir aucunement envie de rester.
Darren O'Connor fit alors une chose inimaginable quelques secondes auparavant. Il s'approcha du serdaigle hésitant, pour tendre sa main dans sa direction...
Sans déseerer les dents, Darren se lança alors, d'une voix monocorde, dans une impensable tentative de réconciliation.

"Salut Aaron... Je vais tout faire pour être... disons supportable.
Je pense que pour Natasha et Swann, nous devrions faire un effort juste le temps de cette rencontre. C'est pourquoi je vais essayer de me montrer... le plus sociable possible."

Bref Darren voulait enterrer la hache de guerre le temps d'une soirée, uniquement par respect pour Natasha. Rien ne les obligeraient par la suite, à se détester comme avant...
Darren resta une seconde qui parut interminable, la main levée en direction de son ennemi, en attendant que celui-ci l'empoigne, signe qu'il acceptait cette trêve salutaire...


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Allons bon, voilà qu'O'Connor s'y remettait. Ce gars était d'une non-originalité navrante, songea Aaron en se mettant instinctivement en position de défense pour bloquer le poing menaçant que le Serpentard leva à son encontre. Il voulait encore lui casser le nez? Soit, qu'il essaie. Aaron était parfaitement sobre cette fois-ci et il se ferait un plaisir de lui rendre la pareille - tout en ayant pour sa Swann trop civilisée l'excuse imparable du "c'est lui qu'a commencé!".

Malheureusement, le bras du Serpentard retomba mollement sans le toucher, pendant que son propriétaire fixait sa petite amie qui le remettait vertement à sa place. Aaron retint un éclat de rire devant la mine dépitée d'O'Connor. Bien fait pour lui! Il fut cependant surpris que le garçon ne lui réponde pas tout aussi vertement, refusant d'admettre son tort. Car c'était bien connu, Darren était plus têtu que le plus borné des Gryffondor, ce qui n'était pas peu dire. Pourtant, Natasha semblait le mener si bien à la baguette qu'il s'excuse même. Aaron n'en croyait pas ses oreilles. O'Connor s'excusait? Le monde ne tournait plus rond!

Puis Swann intervint avec son bagou habituel.
« ... il faut croire que le destin fait bien les choses : Vous allez enfin pouvoir vous entretuer tranquillement Aaron et toi !»
La réponse d'Aaron très éloquente à cette pique fut un "Eh!" vexé. Lui, il ne cherchait à tuer personne, il était un minimum civilisé, merci. C'était O'Connor le fou furieux de service qui frappait tout le monde! Lui, s'il répondait, c'était de la légitime défense - voir un service rendu à la nation: lui mettre une pâté ferait certainement dégonfler sa tête et les Serpentards pourraient probablement mieux respirer le soir dans leur salle commune.

Swann eut alors la pire idée idée du siècle, pire même que de lancer une rumeur l'incluant lui, Sophie Kirte, Jeremy et la salle de bain des préfets. Fêter leur un mois ensemble, il trouvait déjà cela un peu exagéré. Un mois, ça passait vite. Enfin, il pouvait toujours faire plaisir à Swann. Mais fêter leur un mois avec Natasha et Darren O'Connor?! Swann avait bu ou fumé de la mandragore, ce n'était pas possible.
"Hein?! Mais... Swann!" Sauf que son exclamation n'interrompit pas sa petite amie qui avait déjà sorti deux bierraubeurres d'un geste décidé. Roh, cette fille était vraiment trop têtue.

Aussi, quand Swann s'approcha de lui, il se préparait à lui dire un ferme "non, on se tire, non mais O'Connor, quoi, ça va pas la tête! Et depuis quand tu veux passer la soirée en compagnie de Natasha, aux dernières nouvelles elle n'était pas en état de grâce! Soit un peu cohérente, pitié!". Sauf que cette fille était une manipulatrice en puissance et joua la carte dite "du chat potté". Elle s'approcha de lui, l'enlaça, et fit sa meilleure bouille suppliante à son intention. Aaron pesta intérieurement contre lui-même, incapable de résister. Enfin, ça n'était pas très grave, O'Connor allait probablement refuser net et il aurait une bonne excuse pour dire "tu vois, je n'avais rien contre mais bon, on va repartir tous les deux."

Le jeune homme enlaça donc sa petite amie en retour, lui murmurant un "tu la joues déloyale, Swany."

Puis le monde s'arrêta de tourner.

Car, comme Aaron relâchait quelque peu Swann, O'Connor s'approchait et, la main tendue, lui proposait presque de fumer le calumet de la paix. Aaron ne put s'empêcher d'ouvrir la bouche, incapable de répondre immédiatement, totalement sonné par la réaction du Serpentard. Il devait être tombé sur la tête. Ou en train de rêver. Ou dans un univers parallèle. Trop de choses clochaient: cette ballade sur une plage féérique en amoureux, la rencontre fortuite de l'autre couple, Swann souhaitant rester avec son ex-meilleure amie qu'elle-ne-pouvait-plus-sacquer et enfin O'Connor qui se montrait sociable. C'était mathématiquement impossible que ce soit vrai. Certes, il avait arrêté les maths en quittant l'école moldue, donc il était totalement nul dans cette matière, mais quand même. C'était im-po-ssible.

En plus, il se sentait frustré. S'il refusait, il était sûr que Swann comme Natasha le lui reprochait jusqu'à la fin de ses jours (et les deux filles étaient particulièrement tenace), et O'Connor s'en sortait avec le beau rôle. Ce qui était absolument hors de question. Aussi, lorsqu'il eut réalisé qu'il se trouvait malheureusement dans la réalité, Aaron saisit-il lentement la main de son ennemi, tout en ne réussissant toujours pas à effacer l'expression de stupéfaction de son visage.

"Euh... Si tu veux..."

Pas que lui ait un effort de sociabilité à faire, qu'il sache. L'autre main, toujours posée sur la taille de Swann, se crispa un moment avant de se détendre. Mettant ensuite fin à la poignée de la paix, il sorti sa baguette et lança un "accio bouteille" en direction du cabas. Les attrapant à l'arrivée, il en lança une à Natasha et leva celle qu'il lui restait.

"Eh bien..." A nos un mois? Euh non, lui ne trinquerait certainement pas à cela avec O'Connor. Quand même. Même avec Jeremy, il ne l'aurait pas fait! "à une soirée... mémorable!"

Parce qu'il fallait bien reconnaître ça à O'Connor: il était toujours plein de surprises. Pas forcément du meilleur goût, mais c'est bien ce qui faisait qu'on se souvenait de lui.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Natasha L. DamianAncien personnageavatar
Messages : 286

Voir le profil de l'utilisateur
Toujours fulminante, Natasha ignorait totalement Darren, parti se calmer un peu plus loin. Elle n’osait pas le croire, comment avait-il pu lui parler ainsi devant leurs camarades ? Le souvenir de la soirée mousse et la manière dont il lui avait parlé à la fin était immédiatement revenu dans son esprit et, s’accumulant aux faits récents, l’avait fait exploser. Cependant, elle ne le regrettait pas. Hors de question qu’elle s’écrase encore une fois juste pour ses beaux yeux.

Evidemment, diplomate, Swann lança aussitôt une phrase histoire d’apaiser un peu l’atmosphère et Natasha s’empressa de lui adresser un petit sourire remerciant. A cet instant, Darren revint silencieusement vers elle, l’air désolé, et lui murmura une excuse. Stupéfaite, Natasha l’observa en silence avant de soupirer et de glisser sa main dans la sienne. S’il s’était excusé, cela voulait dire qu’il avait un minimum compris qu’elle était réellement vexée… Alors elle pouvait bien faire l’effort de passer l’éponge pour le moment. Puis, intriguée, elle lui demanda ce qu’il faisait là et ne put s’empêcher de se figer lorsque la réponse lui fut donnée. Ainsi, ils sortaient ensemble ? Eh bien, ce n’était pas trop tôt, pensa-t-elle, légèrement ironique avant qu’une partie plus amère de son esprit ne lui souffle que leur couple avait valu leur amitié. Puis, elle mit ses pensées négatives au placard et adressa un grand sourire sincère à Swann.

« Je suis enchantée pour vous, toutes mes félicitations ! Puissiez-vous être heureux, » ajouta-t-elle avec un petit clin d’œil.

Alors, Swann fit une proposition qui laissa Natasha fortement surprise. Fêter leur un mois avec eux ? Lançant un discret coup d’œil à Darren, qui semblait fort peu enchanté, Natasha s’exclama :

« Je ne pense pas que ce soit nécessaire, on va vous laisser profiter de ce moment ensemble, n’est-ce pas… » commença-t-elle avant de recevoir de manière presque autoritaire une boisson entre les mains. « Bon eh bien, tant pis, nous resterons, » fit-elle en riant doucement, légèrement gênée.

Elle resserra sa prise sur la main de Darren, l’enjoignant à rester calme et agréable au moins le temps de boire leur bouteille. Seulement, surprise, elle vit celui s’avancer vers Aaron et lui tendre la main dans une tentative de paix. Les sourcils haussés, ses lèvres s’étirant petit à petit en un sourire discret, elle observa d’un air fier et flatté son amoureux faire un grand pas en avant, rien que pour elle. Puis, lorsqu’ils se furent serrés les mains, elle lui saisit le bras et le ramena à elle, murmurant au creux de son oreille un petit « Tu es génial, mon amour ». Puis, elle leva sa bière en trinquant à leur soirée. Elle pointa ensuite leur serviette sur le sable et s’exclama :

« Allez, installez-vous donc, ce sera plus agréable que de rester assis ! »

Elle s’assit elle-même sur sa serviette, d’un joli bleu clair, et, la main toujours dans celle de Darren, caressant du pouce la peau de son chéri, elle se tourna vers Swann avec un grand sourire.

« Alors, raconte-moi tout, comment avez-vous fini ensemble ? De là où j’en suis restée, c’était plutôt mal parti ! » ajouta-t-elle avec un petit rire.

Sa main quitta celle de Darren et se faufila vers son dos, traçant des espèces de cercles dessus. Elle se blottit contre lui, la tête posée sur son épaule, observant avec attention Swann. Peut-être que cette dernière n’avait pas voulu la déranger pour l’informer de sa relation avec Aaron, ce qui lui laissait un très mauvais sentiment sur le cœur, mais à présent qu’elle se trouvait en face d’elle, Swann n’allait pas échapper à un interrogatoire en règles et ce, même si elles n’étaient plus amies. Ou, du moins, plus autant qu’avant. Natasha osait espérer que cette soirée les rapprocherait. Après tout, leurs amoureux respectifs n’avaient pas fait la paix dans cette optique ?




Avatar & Signature : Kaya Scodelario  
Swann TwilfitPersonnage décédéavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Bon Ok, cela pouvait paraitre très bizarre de fêter leur premier mois avec Darren et Natasha mais Swann n’entendait pas passer TOUTE la soirée en leur compagnie. Afin de faire honneur aux règles élémentaires de politesse, ils allaient boire tranquillement une bière tous ensemble et chacun s’en irait de son côté ! Pourtant Aaron semblait particulièrement horrifié à l’idée de partager un moment avec l’attrapeur et sa dulcinée. Swann pouvait largement comprendre sa réticence mais elle voyait là l’occasion de renouer un peu avec Natasha, aussi, lorsqu’elle se pressa contre son chéri, elle arbora une mine mi-enjôleuse mi-suppliante afin de faire plier son compagnon. Elle comprit qu’elle avait gagné lorsque ce dernier déclara, fataliste :

"Tu la joues déloyale, Swany."


Un petit sourire victorieux éclaira instantanément son visage tandis que les bras d’Aaron enlaçaient sa taille. Elle lui déposa un baiser sur les lèvres en guise de remerciement et s’apprêtait à insister auprès de Darren qui serait, à coup sûr, mains facile à convaincre. Mais quelle ne fut sa surprise lorsqu’elle vit le capitaine de Serpentard tendre une main amicale en direction d’Aaron ! Estomaquée, la préfète darda un regard en direction de Natasha pour voir si cette dernière n’avait pas jeté un Impéro à son amoureux! Aaron, toujours à côté d’elle, semblait lui aussi particulièrement abasourdi. Il hésita de nombreuses secondes avant d’empoigner la main du Serpentard. Sa deuxième main, toujours posée sur la taille de Swann, se crispa légèrement et la jeune fille la tapota doucement pour apaiser son chéri. Afin de se remettre de ses émotions, Aaron aurait surement préféré un grand verre de Whisky Pur-feu plutôt qu’une simple bièreaubeurre !

« Allez, installez-vous donc, ce sera plus agréable que de rester debout ! »
déclara alors Natasha en s’asseyant sur sa serviette. Swann se dégagea doucement de l’étreinte d’Aaron et rejoignit son ex-amie en s’installant en face d’elle. Tout en enfouissant ses pieds dans le sable, elle adressa un sourire à Nat’. La jeune femme ne pouvait pas nier qu’elle était particulièrement émue de retrouver la Serdaigle, surtout sur cette plage où elles avaient partagées tant de choses ensembles. Même si leur relation avait changé depuis, elle avait l’impression de faire un bond d’un an en arrière, lorsqu’elles passaient leur soirée à échanger des potins sur la plage. D’ailleurs Natasha se pencha légèrement vers elle, arbora son sourire de parfaite commère et demanda finalement :

« Alors, raconte-moi tout, comment avez-vous fini ensemble ? De là où j’en suis restée, c’était plutôt mal parti ! »

Retrouvant instantanément leurs vieilles habitudes, Swann éclata d’un rire cristallin avant de plaisanter :

« Et bien, Aaron est venu chez T&T pour acheter une robe de sorcier et tu n’es pas sans savoir que je suis une vendeuse particulièrement persuasive. Il est donc ressortit du magasin avec une robe, une carte de fidélité et une petite copine ! »
lâcha-t-elle en riant avant d’admettre « Pour dire vrai, c’est plutôt Aaron qui a su se montrer persuasif ! »
Elle décrocha un clin d’œil mutin au jeune homme qui était véritablement celui qui avait fait le premier pas dans cette histoire!

« Et vous, alors ? demanda-t-elle en observant tour à tour Darren et Natasha, je suis contente de voir que vous avez l’air bien tous les deux… »

Si l’on omettait bien sûr le fait que le Serpentard traitait la jeune fille comme de la merde! Bon, Natasha n’était heureusement pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, mais tout de même, le comportement de Darren était parfois plus que limite. Cependant Swann arbora un sourire angélique pour inviter à la confidence même si elle se doutait bien que ses deux interlocuteurs n’allaient pas évoquer leur problème de couple l’un devant l’autre. Si cette soirée se passait bien, Swann se promit de voir Natasha seule à seule pour avoir son avis sur la question. En plus, cela leur donnerait l’occasion d’échanger sur les dernières rumeurs de Poudlard ! Les deux jeunes filles ne s’étaient pas reparlées depuis la soirée mousse et Swann avait d’ailleurs appris plein d’info croustillantes à cette occasion. La préfète attrapa alors le poignet de Natasha et prit sa mine de conspiratrice :

« Tu as raté un truc à la soirée Mousse ! Devine qui a embrassé cette pouffe de Lorgan… »

Elle marqua une pause avant d’arborer un air dégouté : « Sneals ! Par Merlin, cette fille ne sait plus quoi faire pour se faire remarquer ! » ajouta-t-elle en levant les yeux au ciel avant de se tourner vers Darren :

« D’ailleurs en parlant de la soirée Mousse, c’est la petite Weaver qui a pris en pitié Smith et qui lui a rendu son apparence normale… personnellement je le préférais en canard ! »

La jeune femme réfléchit un moment en passant en revue les événements que sa camarade aurait pu rater :

« Baker semblait subjugué par Wright mais j’ai appris, il n’y a pas plus tard que la semaine dernière, qu’il échangerait des regards langoureux avec Wilson ! Je tiens l’info d’Olivia Fowler donc je pense que c’est plutôt fondé vu sa proximité avec Juliet… »

Ca y est, Swann était lancée ! Elle allait enfin pouvoir reprendre son activité favorite ! Elle arborait d’ailleurs un sourire rayonnant lorsqu’elle croisa le regard d’Aaron. Elle savait qu’il détestait les ragots et qu’il lui en avait beaucoup voulu d’avoir inventé une stupide rumeur sur lui ! La dispute qu’ils avaient eue à ce sujet était encore gravée dans un coin de son cerveau, même si, depuis qu’ils étaient ensemble, Swann essayait d’oublier les horribles choses qu’ils s’étaient dites ce jour là… De peur que ses déclarations ne ravivent cette houleuse dispute, Swann s’empressa de se défendre :

« Je n’ai rien inventé *cette fois*, toi aussi tu as vu tout ça à la soirée Mousse !! »


Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur
Darren resta quelques instants la main suspendu dans les airs, le serpentard se demandant combien de temps il devrait endurer cet odieux supplice...
Mais Aaron finit par s’exécuter et lui serra enfin la pogne.

"Euh... Si tu veux..."

Darren se dit intérieurement qu'il avait au moins éviter l'humiliation de se recevoir un gros vent de la part du serdaigle. Mais l'orgueilleux vert et argent voulut lui faire bien comprendre que cette poignée de main n'était pas de gaieté de cœur, lorsqu'il imprégna une pression un brin énergique sur les phalanges du petit ami de Swann. L'une des mains de Aaron sembla se crisper autour de la taille de Swann, mais il ne fit rien pouvant aller à l'encontre de cette trêve diplomatique. Darren n'arrivait pas à se faire une idée au sujet de ce jeune homme, depuis l'incident et le duel dans la salle des trophées, il le voyait comme le vulgaire "chienchien" de Baker. Mais Darren savait également autre chose : Swann n'était pas le genre de fille à sortir avec un mec influençable et sans personnalité. Ce gringalet devait bien avoir quelques maigres qualités. Autant trouver un oursin à plumes, mais Darren se jura d'être conciliant, uniquement pour plaire à sa bien aimée...
En revenant vers cette dernière, Darren fut agréablement réconforté de voir que le regard de Natasha emplit quelques instants auparavant par la colère, était désormais habité par la fierté et la complicité retrouvée. Cela le rassura quelque peu de sentir un vent de la
réconciliation souffler enfin à nouveau sur son couple. Chose totalement établie lorsqu'elle lui murmura de sa voix suave à l'oreille :

« Tu es génial, mon amour »

Darren se demanda un instant si cela était ironique car il savait déjà au fond de lui qu'il était une personne exceptionnelle. Alors qu'il voulait faire une remontrance à Natasha pour s'être emportée, il fut coupé dans son élan par le serdaigle. En effet, Aaron enterra définitivement les velléités en levant son verre pour trinquer avec le quatuor de vacanciers.

"à une soirée... mémorable!"

Darren se contenta de lancer un petit signe d'approbation du regard, restant silencieux, avant de boire une gorgée de bière. Natasha enjoignit alors tout le monde à s'asseoir sur un carré de serviette, ce que fit sans broncher Darren. Il sentit alors la douce main de Natasha se lover contre la sienne. Une chose était certaine, la jeune fille savait comment lui faire ravaler sa colère. Sa chérie finit par se lancer dans une discussion dont Darren se fichait éperdument du contenu.

« Alors, raconte-moi tout, comment avez-vous fini ensemble ? De là où j’en suis restée, c’était plutôt mal parti ! »

Savoir comment Swann et Aaron s'étaient rencontrés et d'une futilité dépassant les limites de l'ennui. Mais derrière cette attitude typiquement masculine, il écouta tout de même d'une oreille distraite le pourquoi du comment.

« Et bien, Aaron est venu chez T&T pour
acheter une robe de sorcier et tu n’es pas sans savoir que je suis une
vendeuse particulièrement persuasive. Il est donc ressortit du magasin
avec une robe, une carte de fidélité et une petite copine !
Pour dire vrai, c’est plutôt Aaron qui a su se montrer persuasif ! »

Darren regarda alors de manière incrédule Swann, alors que la traduction masculine de l'explication de Swann se mettait en place dans son cerveau. Le serpentard esquissa alors un petit sourire taquin à l'attention de la reine des potins.

* Traduction de l'histoire : Aaron est venu dans le magasin. il était chaud la braise, craquant depuis trop longtemps sur le petit fessier rebondi de Miss Twilfit ! Sans hésiter, il lui a sauté dessus comme un crevard dans la cabine d'essayage! Et ce qui n'est qu'une vulgaire histoire de cul s'est transformé rapidement en romance à l'eau de rose dans la bouche de Swann. Fin de l'histoire!*


Mais darren ne dit rien de ses pensées et fit semblant de s’enthousiasmer pour le récit de cette rencontre, mais en contrepartie il reçu comme un boomerang la question suivante.

« Et vous, alors ? je suis contente de voir que vous avez l’air bien tous les deux… »

Comme par réflexe, Darren sentit la main de Natasha lui caresser tendrement le dos. Le jeune homme se mit alors à réfléchir posément sur son couple.

Ou en était-il exactement avec Natasha?

Certes, ils s'engueulaient souvent. Mais entre eux un lien fusionnel s'était créé. Darren savait qu'il aimait plus que tout Natasha et il se voyait mal vivre sans elle. Possessif, Darren tenait à la conserver jalousement pour lui. C'était sa femme et il n'accepterai aucune trahison. Et pourtant, lui, il l'avait déjà trahi et trompé. Ses galipettes avec Kelsey sur la table de la réserve des Trois-Balais étaient gravées à tout jamais dans son esprit. Pourquoi avait-il fait cela au juste? Même si son père lui avait souvent dit qu'un homme avait de gros besoins et qu'il valait mieux toujours les contenter pour ne point devenir fou, Darren culpabilisait parfois lorsqu'il se retrouvait en compagnie de la belle Natasha. Cette dernière avait tout ce qu'un homme puisse rêver d'obtenir. La jeune femme était belle, bien faite, intelligente et pleine de surprise. Alors pourquoi?
La caresse dans son dos lui apporta la réponse. Cette caresse était douce et sensuelle, alors que Kelsey l'aurait griffé avec dextérité pour lui procurité du plaisir. Darren se rassura en se disant qu'il n'y avait au final point de mal à vouloir vivre deux relations. L'homme est d'un naturel polygame, c'est une certitude!
Darren plongea son regard vert sombre dans les yeux de Swann la commère de service...

"Et nous...?"

Darren savait qu'il ne fallait jamais divulguer trop d'informations à une fille amatrice de potins comme elle. Cela finissait souvent par se retourner contre vous. Pourtant sans hésiter, il saisit de sa large main le menton de Natasha pour attirer sa bouche pulpeuse contre ses lèvres. Darren l'embrassa alors avidement, la serdaigle étant prise par surprise par ce geste spontané.
Dans un bruit de sussions, Darren se retira des lèvres pulpeuse de sa tendre et belle. Swann et Aaron ont voulu s’insérer dans leurs vie privée, il faut en payer le prix maintenant. Darren répondit alors d'une voix hautaine...

"Alors Swann? Cela te donne une vague idée de ce qui se passe entre nous? Ou il faut que je me montre plus explicite?"

Le sourire arrogant, le serpentard finit par lui adresser un clin d'oeil pour montrer qu'il plaisantait et qu'elle ne devait pas prendre cela pour une provocation. Même si en réalité, cela en était une. En faisant ce geste, darren pensait protéger son couple, marquer son territoire et ne point donner de l'eau au moulin à ragots de Swann Twilfit. Sous ses apparences prétentieuses, Darren était très pudique concernant sa vie privée, et il détestait se sentir obligé de dévoiler tout ce qui découlait de l'ordre de l'intime...
En guise de diversion, Swann se lança en compagnie de Natasha dans son exercice favori : le ragot bien fumant!
Darren se hérissa quelque peu lorsqu'il entendit la serpentard prononcée le nom de sa maitresse, la sufureuse kelsey. L'avait-elle fait exprès? Voulait-elle se venger de sa petite brimade? Savait-elle quelque chose? Darren préféra contempler ses pieds enfoncés dans le sable.

« Tu as raté un truc à la soirée Mousse ! Devine qui a embrassé cette pouffe de Lorgan… Sneals ! Par Merlin, cette fille ne sait plus quoi faire pour se faire remarquer ! »

Ce scoop était comme une décharge pour Darren, il venait de se rendre compte avec horreur que ce répugnant Sneals avait embrassé la même bouche que lui à moins d'un mois d'intervalle! Machinalement, dans un réflexe d'auto-défense Darren s'essuya la bouche du revers de la main. Même si Kelsey en terme d'hygiène buccale était irréprochable, Darren se dit que les germes salivaires de Danny devaient être des plus tenaces! Cette commère de Swann enchaina alors sur Baker, et Darren observa alors Aaron...

* Et si cela le gonflait lui aussi? Peut être que ce n'est pas son truc les commérages... *

De manière inexplicable, Darren se leva, ne supportant plus toutes ces discussions de filles en mal de potins. Le serpentard sentit les regards se braquer sur lui, alors d'une voix calme, il s'empressa de prendre la parole.

"Le soir tombe, et nous n'avons pas de bois sec pour démarrer un feu. Je propose d'aller chercher des herbes séchées, un peu plus loin la-bas..."

Darren se tourna alors vers Aaron, son regard n'avait rien de haineux. Au contraire, le serpentard lui adressa le regard implorant du mec qui veut fuir une soirée fille.

"ça te branche Aaron de venir m'aider? Cela laisserait les filles rattraper le temps perdu..."

Darren resta un instant immobile, et finit par tourner les talons en direction de l'intérieur des terres...


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Ils n'étaient pas assis que déjà la méfiance entre les deux filles s'évanouissait. Sans gêne, Natasha voulu tout savoir sur le pourquoi du comment de leur couple. Aaron ouvrit la bouche pour répondre une banalité qui éviterait le compte rendu détaillé et fort gênant de leur premier baiser. Non qu'il y ait quelque chose de honteux, mais il n'avait pas spécialement envie que tout Poudlard soit au courant. Malheureusement, il avait oublié que sa copine s'appelait Swann Twilfit, commère en chef de Poudlard... Il n'eut pas le temps de proférer un son qu'elle avait déjà donné sa version des faits.

Vexé qu'elle étale leur vie privée sans lui demander son avis, il se dit finalement qu'elle avait sû rester soft. Fort heureusement, il n'imaginait pas l'interprétation graveleuse d'O'Connor, sans quoi il se serait fait une joie de lui mettre son poing dans la figure! Laissant les autres réagir à la nouvelle, il joua l'indifférent en avalant une gorgée de bierraubeurre.

Puis Swann, en bonne commère qu'elle était, s'empressa de s'enquérir du couple d'en face. La réponse fut... tout aussi machiste que les premiers mots qu'Aaron avait entendu. Darren attrapa Natasha comme un vulgaire objet pour lui planter un baiser obscène sur la bouche. Aaron comprenait qu'il cherchait à prouver sa virilité tel un coq - il l'avait déjà fait aussi, quoique de manière plus (ou moins) subtile. Darren faisait visiblement partie de ces garçons complexés qui ne vivent que pour dire qu'ils font la chose. Bref, de ceux qui parlent beaucoup mais qui n'en font pas tant. Darren devait donc être puceau et, frustré, tenait à faire croire que lui et Natasha passaient des heures de folie dans le lit du manoir O'Connor. Pas très crédible vu qu'il était connu pour fréquenter Lorgan. Enfin, peu importait... Dégoûté par la manière dont le serpentard traitait sa copine, Aaron se pencha vers la sienne et murmura:

"J'espère que je suis plus romantique quand je t'embrasse, quand même..."

Parce que bon, il n'avait peut-être pas visité le lit de Kelsey ou d'aucune autre fille, mais il ne voyait certainement pas Swann comme un vulgaire bout de viande - d'ailleurs, elle ne le laisserait certainement pas faire!

Tandis qu'il réfléchissait à tout cela, Swann s'était lancée dans son activité favorite, au grand damn d'Aaron. Il ne comprendrait jamais comment elle pouvait aimer à ce point faire siffler les oreilles de ses camarades. Qu'elle parle de Sneals et Lorgan l'indifférait, même si sur le coup il en avait bien rit, puisque Kelsey venait tout juste de lâcher Jeremy... Ah mais là ça n'allait pas, voilà que Swann embrayait justement sur ce dernier! Il fronça les sourcils et la préfète dû s'en apercevoir car elle s'empressa de se justifier.

"Oui, j'ai vu", répondit-il, grognon, "mais si tu pouvais éviter de médire sur mes amis devant moi, ce serait sympa!"

Et, encore une fois, l'échappatoire vint de Darren qui lui proposa d'aller chercher du bois... Aaron ne chercha pas à comprendre et sauta sur ses pieds.

"Ouais bien sûr, j'arrive!"

Il lâcha la main de Swann et s'en alla à la suite d'O'Connor, la tête pleine de questions. S'il avait réagit aussi vite malgré la surprise, c'était pour prouver aux filles qu'il était moins gougeat que le Serpentard et que lui aussi savait faire des efforts. Parce que certes, les ragots l'énervaient, mais moins que la perspective de passer cinq minutes seul en compagnie de monsieur-je-vis-un-siècle-en-retard. D'ailleurs, la volte face de Darren le laissait pantois. Pourquoi était-il presque sociable tout d'un coup?

Il se remmémora alors tout ce qu'il savait de lui. Soit pas grand-chose. Il était connu pour son ego démesuré et son agressivité compulsive, qui faisaient de lui quelqu'un de redouté ou de pitoyable, selon le point de vue. D'après Swann, il fréquentait Lorgan avant de jeter son dévolu sur la jolie Natasha, qui n'avait rien, mais alors rien, en commun avec la sulfureuse Poufsouffle et encore moins avec lui! Ah, mais ne venait-il pas d'essayer de prouver qu'il couchait avec Natasha de manière tellement peu subtile que tout indiquait le contraire? Ca y était! Aaron avait enfin pigé le truc: Darren tentait d'apparaître sous son meilleur jour à Natasha pour la faire céder à ses avances... Classique! Décidé à le titiller un peu sur le sujet, il finit par rompre le silence et dit d'un ton neutre, presqu'enjoué:

"Eh bien, on dit que l'amour rend aveugle, je dirai plutôt que ça te rend clairvoyant! Pourquoi caches-tu donc tant de sociabilité derrière des insultes permanentes?"

Il dit cela tout en se baissant pour arracher de l'herbe, gardant O'Connor dans son champ de vision et sa main près de sa baguette. Même s'il avait lancé la phrase d'un ton badin, comme un compliment, la paranoïa du Serpentard pouvait reprendre le dessus à tout moment et, loin des oreilles de Nat bien qu'encore à sa vue, il pouvait perdre le contrôle à tout moment.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur
"Ouais bien sûr, j'arrive!"

Darren venait à peine de s'éloigner de quelques encablures, qu'il entendit derrière lui la voix d'Aaron lui signifier son envie de s'éclipser en sa compagnie. Le serpentard se retourna alors vers lui et hocha de la tête pour marquer sa satisfaction de voir le serdaigle le rejoindre. Après tout, Aaron partageait peut être son opinion, celle qu'il valait sans doute mieux laisser leurs femmes rattraper le temps perdu et déverser leur torrent de potins en retards. Pendant ce temps, ils pourraient accomplir une vraie fonction d'homme; Ramasser du bois pour le feu paraissait une tâche suffisamment virile et leurs permettraient de meubler les silences de cette soirée qui s'annonçaient longue !
Alors que tout laissait penser que les deux jeune hommes allaient se murer chacun dans un mutisme de circonstance, Aaron Finnigan fut le premier à briser la glace, lâchant une constatation qui pouvait être à double tranchant...

"Eh bien, on dit que l'amour rend aveugle, je
dirai plutôt que ça te rend clairvoyant! Pourquoi caches-tu donc tant de
sociabilité derrière des insultes permanentes?
"

Darren fut quelque peut décontenancé par cette tentative d'accroche, mais ne laissa rien paraitre, continuant à marcher dans le sable, tout en regardant ses pieds. Il balaya l'air de sa main avant d'ajouter...

"Que les choses soient claires Finnigan. Je ne cherche pas à faire copain-copain avec toi. Prends cette sociabilité comme une forme de trêve entre nous deux. La coincidence veut que nous fréquentions des filles qui sont liées par une très forte amitié, et j'imagine que nous serons donc amener à nous côtoyer très souvent en dehors des cours. Soit! Faisons en sorte que les choses se passent au mieux, du moins que l'on s’étripe pas à chaque rencontre. Comme moi, je suppose que tu tiens à préserver ton couple?"

Tout en écoutant la réponse d'Aaron, Darren se baissa pour ramasser un petit coquillage, qu'il ne tarda à jeter au loin. Partout ou ses yeux se posait, il n'y avait pas de trace de bois, nul doutes que les deux alliés de circonstance allaient devoir marcher assez longtemps sur cette plage immense.
Peut être dans le but de meubler, ou pour se confier avec sincérité sur ses doutes intérieurs, Darren lui posa une question assez désarmante venant de sa part.

"J'aimerai savoir une chose Finnigan...
Est-ce que tu sais ce que c'est que de ne se sentir à sa place nulle part?"


Darren le scuta mais ne lui laissa guère le temps de répondre puisqu'il enchaina sur un long monologue. Nul doute que le serpentard aimait s'entendre parler, mais cette fois-ci, il le faisait avec sincérité. Sa manière à lui de se dévoiler un peu et de faire disparaitre certaines barrières qui les séparaient l'un de l'autre.

"Je sais très bien ce que tu penses de moi! Je ne suis point stupide. Tu ne fréquentes pas un mec comme Baker pour rien!
Tu me perçois sans doute comme un égocentrique à l'égo surdimensionné et qui ne jure que par les sang-purs! J'avoue que tu n'as pas totalement tort la dessus. Je ne peux pas fréquenter des individus dans ton genre, car il en a été toujours ainsi, toute ma vie a été rythmé avec ce précepte...
Pour toi cela n'a peut être pas de sens, mais pour moi c'est le seul équilibre qui me reste. Et j'en suis désolé pour toi..."


Sa dernière phrase trahit un semblant d'émotion, sa voix quelque peu vibrante laissant transparaitre qu'il souhaitait jouer carte sur table avec Aaron. Darren était sur le point de se lancer dans un exercice qui lui était totalement étranger. Celui de la franchise. Aaron n'avait rien d'un ami, et pourtant...
Darren sentit le besoin de lui dire certaines vérités.

"Tu dis que je me cache derrière des insultes permanentes,... et bien tu as raison : Ma colère est une sorte de rempart contre le monde extérieur. Tu comprendrai ma colère si tu avais vécu un dixième de ma vie! Tu deviendrai alors toi aussi rancunier et tu cracherai sur le moindre moldus ou semi-moldus qui croiseraient ta route...
Tu ne me crois pas?
Laisse moi te raconter une histoire, un détail de ce que fut ma vie :
Alors que j'étais en troisième année à Poudlard, j'ai bien faillit prendre un virage qui aurait pût faire de moi quelqu'un de totalement différent. A treize ans, j'étais en pleine révolte adolescente, et tout ce que je désirais au monde, c'était de faire chier le monde comme pas possible. Je sais que tu vas me dire que je n'ai pas beaucoup changé, mais à cette époque, je voulais réellement me soulever contre la doctrine familiale que l'on m'imposait! Il faut te dire que lorsque j'étais enfant, j'ai toujours respecté à la lettre chacune des consignes sang-pur que l'on m'a inculqué : A savoir, me comporter en digne fils d'une longue lignée de sang-purs, et ne point me pervertir avec tous ce qui étaient d'origines différentes. Bref, être un O'Connor digne de ce nom. Et pourtant, j'ai bafoué l'une des règles fondamentales qui régissait notre famille. Je passais mes vacances estivales chez ma tante et mon oncle, et c'est la que j'ai fréquenté une sang-mêlée dont la demeure jouxtait notre manoir. Une fillette bien sous tout rapport et qui me faisait penser à Harmonie sur bien des points, même si elle était beaucoup plus naïve. En tout cas, cette fille m'a fait découvrir des tas de trucs moldus dont j'ignorais totalement l'existence. Peut être le plaisir de découvrir un monde inconnu mais je me suis laisser embarquer et pervertir. J'ai appris à notamment à fumer des cigarettes, et porter des fringues moldus. Inimaginable aujourd'hui et pourtant je l'ai fait. On s'amusait bien ensemble ...
Tant que je faisais cela en cachette, cela pouvait aller. Mais un jour ma tante a découvert le pot aux roses, et je ne te parle pas de sa fureur. Elle m'a accusé de salir le nom de notre famille et a forcer mon oncle à nous punir. Ce dernier à user de sa baguette pour frapper violemment ma sang-mêlée de copine, je la revois encore heurter le sol. Sur le coup, je pensais qu'elle était morte...
Je me suis relevé, la colère dans les yeux. Mais mon oncle m'a vite fait rabaisser le regard. Il m'a cogné comme un
moldu, me disant que je ne méritais pas mieux et qu'il n'allait pas s'abaisser à user de sa baguette pour une vermine dans mon genre. Ma tante m'a ensuite contraint à bruler mes fringues moldues et pour accentuer l'humiliation, je suis rentré au manoir, nu comme un ver...
Voila comment cela se passe chez moi. Chez les O'Connor...
Bien qu’exagéré, ce châtiment était mérité. Je suis l'unique héritier mâle, et c'est moi qui garantirait à notre famille millénaire de poursuivre sa lignée. Je n'avais pas le droit de sombrer dans pareil travers. Toi, Finnigan, tu peux pas comprendre ces traditions ancestrales..."


Darren, tout en continuant de marcher, se gratta la tête comme s'il tentait d'en extirper un souvenir de sa mémoire...

"Comment elle s'appelait déjà cette sang-mêlée...? Je ne me souviens plus et qu'importe...
Je suis obligé d'aller à l'encontre de certain principes moraux pour respecter la mémoire de mon père. Ma base, mon équilibre, c'est mon père qui me l'a transmit. Je dois respecter cela. Mais dès fois, j'ai la sensation d'être un étranger partout, à Poudlard, dans ma propre famille, avec Natasha, partout...
Je suis bien nulle part, et tu voudrais que je ne sois pas en colère? Désolé mais cela n'est pas aussi simple que tu le penses..."


Conscient d'en avoir trop dit, Darren se sentit fragiliser comme jamais. Il venait de raconter un épisode des plus intimes de sa vie au meilleur pote de Jeremy Baker. Il espérait que celui-ci aurait la décence de ne point révéler ses secrets à un mec aussi puant que le gardien des Gryffondor. Nora Weaver avait eu ce mérite avant lui. La poufsouffle l'avait même vu pleurnicher comme une fille. Quelle honte pour le grand Darren O'Connor!
Darren décida de changer complètement de conversation pour éviter d'épiloguer sur cette faille dans sa carapace d'orgueil. Il désigna du doigt une grosse branche qui reposait sur le sable.



"Tu te sens d'attaque à porter ce gros bout de bois? Je suis persuadé que si nous faisons étalage de nos muscles, nos femmes vont être tellement impressionnées, qu'elles vont se battre cette nuit pour nous faire l'amour! Enfin chacun la sienne, je veux bien que l'on respecte une trêve amicale, mais on fait pas des plans à quatre...'

Darren éclata de rire à sa propre blague, puis levant un sourcil inquisiteur en direction d'Aaron, il lui posa à son tour une question de l'ordre de l'intime.

"Et avec Swann? Cela se passe comment?"

Question bien personnelle et dont la réponse était de l'ordre du privé. Mais au moins, Darren montrait qu'il avait envie d'écouter autre chose que le son de sa propre voix. Il était prêt à écouter Aaron...
Un petit pas pour l'ensemble des mortels, mais un grand pas pour un monomaniaque comme Darren...


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Tiens, Darren ne cherchait pas à faire copain-copain avec lui? Non, pas possible, Aaron ne l'aurait jamais deviné. Lui non plus n'avait aucune envie de devenir son ami, merci bien, il était bien trop agressif. Aussi répondit-il à l'évidence d'un ton parfaitement détaché et absolument pas énervé.

"Oui, bien sûr, je suppose qu'on a eu tous les deux suffisamment de mal à les attraper..."

Et les deux garçons reprirent leur marche, à la recherche des morceaux de bois plus prometteur. Habituellement, Aaron était quelqu'un que le silence ne gênait pas. Il ne se sentait pas obligé de combler les trous dans les conversations. Mais le silence entre lui et O'Connor était lourd et dérangeant. Il restait tendu, attendant la prochaine raillerie du Serpentard avec suspicion, prêt à y répondre. Pourtant, après un moment, les mots qui sortirent de la bouche de Darren n'était en rien méchants.

"J'aimerai savoir une chose Finnigan... Est-ce que tu sais ce que c'est que de ne se sentir à sa place nulle part?"

Aaron fut tellement déconcerté qu'il resta bouche bée, ne sachant quoi répondre. Bien sûr qu'il savait ce que c'était, de ne pas se sentir à sa place. Il lui avait fallu presque six ans pour accepter d'être un sorcier, alors... Mais déjà O'Connor enchaînait sur, une fois n'était pas coutume, un paragraphe très réaliste. En effet, Aaron voyait exactement Darren de cette manière. D'ailleurs, il était mondialement vu de cette manière. Le Serdaigle (qui tiqua à la phrase de Jeremy) fut surpris que son vis à vis en soit conscient. Il savait que tout le monde le détestait et n'avait pas envie de changer ça? Etrange...

Darren continua alors en parlant, parlant, parlant... Aaron ne l'avait jamais entendu s'épancher autant. Il s'étonna lui-même de l'écouter avec intérêt. Le Serpentard lui raconta une sombre histoire de crise d'ado passée avec une fille de moldus et qui avait eu pour conséquence une punition complètement humiliante. Plus Darren avançait dans son récit, plus Aaron était effaré. S'il avait été élevé à ce régime, il aurait probablement quitté la maison parentale pour ne plus jamais y remettre les pieds, au lieu de plier. Ou pas, murmura une petite voix qui ressemblait à celle de Swann. Impossible de savoir comment il aurait réagi dans une situation pareille. Ses parents l'avaient toujours laissé faire ses propres choix, dans une certaine mesure. Le truc le plus lourd qui pesait sur ses épaules, c'était d'avoir la moyenne chaque année. Il n'était héritier de rien, et quand il voyait la famille royale, ça lui allait très bien.

Aaron n'était pas d'une nature méchante, mais méfiante. Pourtant, pas une minute il ne lui serait venu à l'idée de douter de ce que Darren, ce personnage haut en couleur, arrogant, brutal et même affabulateur venait de dire. Il y avait quelque chose qui manquait à son emphase habituelle, peut-être parlait-il moins fort, ou parce que son regard habituellement si assuré était quelque peu fuyant.

"Je suis l'unique héritier mâle, et c'est moi qui garantirait à notre famille millénaire de poursuivre sa lignée. Je n'avais pas le droit de sombrer dans pareil travers. Toi, Finnigan, tu peux pas comprendre ces traditions ancestrales..."

"Il n'y a pas que chez les sorciers que de telles tradition existent", répliqua-t-il tout de même, par esprit de contradiction. "Il y a une cinquantaine d'année, nous avons un roi qui a abdiqué pour se marier avec une femme qui ne pouvait pas devenir reine..."

Comme quoi, on n'était pas obligé de suivre la tradition familiale. Bon, le roi en question était un néo-nazi et son abdication avait probablement sauvé le Royaume-Uni, mais c'était le geste qui comptait. Seulement, O'Connor tenait peut-être trop à la sécurité que son nom lui procurait pour faire de même. Ou qu'il croyait que son nom lui procurait. Le MIM au pouvoir, être fils de Mangemort allait être encore plus difficile à vivre qu'auparavant, et c'a n'avait déjà pas été une partie de plaisir.

Maintenant qu'il avait commencé à parler, plus rien ne semblait arrêter Darren. Il ajouta qu'il devait respecter la mémoire de son père et que cela le mettait en perpétuel décalage avec la société. Qu'il était en colère, et que ce n'était pas simple. Ca, Aaron l'avait bien compris. Darren venait de parler comme jamais. Un peu de son ancienne agressivité subsistait, mais c'était plus compréhensible. Intérieurement, il se demanda quoi faire. Aaron n'avait pas l'esprit d'un bon samaritain. Il ne deviendrait pas le psychologue attitré de Darren, ou même son ami, juste parce que celui-ci s'était confié à lui. Mais il ne lui ferait pas non plus de croche-pied en allant répéter ses confidences. S'il ne se sentait pas particulièrement plus proche du Serpentard, il avait le sentiment d'être moins agressé par lui. Bon, il était en colère, d'accord. De se défouler sur tout le monde était stupide, mais la psychologie humaine était nébuleuse. Même s'il ne voulait pas jouer les moralisateurs, il ne put s'empêcher d'émettre un petit avis:

"Ce n'est pas parce qu'on est différent de son père qu'on le trahit... Je crois que la famille, c'est ce qu'on en fait. Mais en effet, ce n'est pas simple. Du tout."

Il aurait bien ajouté que la grandeur aujourd'hui ne passait plus par la pureté du sang, que c'était plutôt le contraire, mais il n'était ni une fille, ni une commère (quoique cela relevait du pléonasme), et Darren était apparemment conscient de cet état de fait (pas qu'il ne soit pas une fille, mais le truc sur le prestige; enfin, plutôt les deux). D'ailleurs, il semblait faire revenir sa carapace, ne souhaitant pas qu'Aaron réagisse plus. Comprenant, le Serdaigle ne se permit qu'une chose: il mima une fermeture éclair sur sa bouche... avant de réaliser que les sorciers ne connaissaient pas la fermeture éclair. Bah, peut-être comprendrait-il le geste.

"Tu te sens d'attaque à porter ce gros bout de bois? Je suis persuadé que si nous faisons étalage de nos muscles, nos femmes vont être tellement impressionnées, qu'elles vont se battre cette nuit pour nous faire l'amour! Enfin chacun la sienne, je veux bien que l'on respecte une trêve amicale, mais on fait pas des plans à quatre..."

Ca y était, le Darren habituel était revenu et Aaron et lui n'étaient pas sur la même planète. non, il n'allait probablement pas coucher avec Swann cette nuit. Ils n'étaient ensembles que depuis un mois et, si l'envie tiraillait quelque peu Aaron, il veillait à ne pas la brusquer. Pour être honnête, lui aussi préférait attendre. Avec une commère comme Swann, mieux valait être prudent, il n'avait pas envie que tout Poudlard connaisse sa vie sexuelle, merci bien. Aussi se contenta-t-il d'un sourire un peu forcé.

"En effet, on s'en passera. Bon, à trois, on soulève?"

Comme ils se penchaient pour prendre la branche, Darren se permit de questionner Aaron sur son couple. Habituellement, il se serait contenté d'un lapidaire "ça se passe", mais il sentait bien qu'il fallait cette fois en dire plus. C'était visiblement l'heure trimestrielle de cancannage masculin. Bon, que raconter?

"Oh, comme ça peut se passer quand on sort avec Swann... Elle tente désespérément de me vendre la totalité de la boutique de sa mère. J'ai beau lui expliquer que je n'ai pas signé pour ça, elle n'en démord pas. Enfin, elle fait un énorme effort côté ragots, donc je m'estime heureux. C'est quand même bien de ne pas être dans sa salle commune, si elle parle comme ça toute l'année, vos soirées d'hiver doivent être un peu longues! Je me trompe?"

Ca n'était pas très gentil de cracher sur sa chérie de cette manière, mais Aaron pensait que c'était le meilleur moyen de détendre l'ambiance avec Darren. Celui-ci restait quelque peu machiste, ne semblait pas très attaché à Natasha et, malgré ses confidences, Aaron ne pouvait croire qu'il soit du genre niaiseux. Comme il n'allait pas lui raconter sa non-vie au lit, l'humour lui avait semblé la meilleure solution.

"Bon, on porte ce truc? Un... deux... trois!"

Et, chargés comme des mulets, le né-moldu et le Sang-Pur retournèrent vers leurs petites amies respectives. Partis en se détestant, ils revenaient... non, pas amis, mais disons, avec un peu d'estime pour l'autre. C'était un début.

[RP Terminé]

(défi du dictionnaire: régime - trimestriel - croche-pied - mondialement - raillerie)


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

L'amoûr brille sous les étoiles ! [Pv Aaron, Darren, Natasha & Swann)]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amoûr brille sous les étoiles ! [Pv Aaron, Darren, Natasha & Swann)]
» L'amour brille sous les étoiles ~ [ Neiry ]
» L'amour brille sous les étoiles [Soirée de fin d'année]
» L'amour ne brille jamais sous les étoiles... ... [Fe]
» L'amour brille presque sous les étoiles... Ou pas [EVEN] [EN COURS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-