AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Le prix de la meilleure commère est décerné à...[Swann, Olivia, Cassandre]

Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 173

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Abigail Scavo le Mer 5 Sep 2012 - 16:29, édité 1 fois
19 juillet 2006

Ce soir, Abigail était aux anges. Quoi de plus excitant qu'une soirée mondaine ? Elle pourrait se faufiler partout, observer les invités prestigieux et dénicher des histoires croustillantes. En plus, cette soirée aurait une saveur particulière pour sa famille puisque son père se verrait recevoir le prix du meilleur journaliste économique... Cela n'avait rien d'officiel, bien sûr, mais Abigail en était persuadée. Son père, c'était le meilleur !

Toute excitée à la perspective de cet évènement, Abigail avait revêtu sa belle robe achetée pour l'occasion chez T&T, son magasin préféré. Elle avait passé une heure dans la salle de bain à observer sa mère avec envie et fascination. Amanda Scavo était renversante, dans sa robe de cocktail, avec son maquillage qui soulignait son regard ravageur... Elle n'avait rien à envier aux sorcières qui bénéficiaient d'artifices magiques pour dissimuler leurs petits défauts physiques. Abigail était un peu triste de ressembler autant à son père, et si peu à sa mère. Non pas que son père soit laid, mais enfin, avec ses lunettes, son air sérieux et ses tempes grisonnantes, il manquait un peu de charisme. Son atout, c'était plutôt son cerveau apte à comprendre et à dénouer les nœuds de la finance et de l'économie. C'était d'ailleurs grâce à ce brillant cerveau qu'il allait gagner un prix.

Car ce soir, c'était la remise des Rita d'or ! En l'honneur de l'ancienne journaliste de la Gazette du Sorcier, Rita Skeeter, ces prix récompensaient les meilleurs journalistes dans un certain nombre de catégorie : presse people, information généraliste, journalisme sportif, économique, politique... Une merveilleuse cérémonie aurait ainsi lieu. Très vite, Abigail quitta ses parents, après avoir serré son père contre elle pour lui souhaiter bonne chance, et embrassé sa mère pour lui donner du courage. Amanda Scavo avait beau être habituée à ce genre d'ambiance à base de champagne, de petits fours et de cancans, elle n'en était pas moins une moldue au milieu d'une meute de sorciers. C'était facile de savoir quand sa mère était inquiète, elle fronçait ses sourcils et elle avait cette unique ride au milieu du front... Enfin, elle se débrouillerait bien toute seule. Abigail, elle, avait plus important à faire que de gérer sa famille.

Comme, par exemple, se faire des relations. Elle se glissa dans la foule avec dextérité, captant quelques bribes de conversation au passage. Bon, elle ne reconnaissait personne...Soudain, elle sautilla d'excitation en voyant deux jeunes filles qui discutaient, une coupe de champagne à la main. C'était la vendeuse de chez T&T ! Discrètement, elle s'approcha des deux jeunes filles et entendit la fin de leur conversation :

"...mais ce n'est qu'une rumeur."

Aussitôt, son attention se mit en éveil. Elle allait apprendre des histoires intéressantes en pareille compagnie, c'était sure ! Après tout, T&T était un des magasins les plus en vue du moment, et la jeune vendeuse devait voir passer toute la société sorcière entre ses rayons... Ni une ni deux, Abigail se racla la gorge pour se faire remarquer des deux demoiselles et les salua avec aplomb :

"Bonsoir ! Vous êtes la vendeuse de T&T, c'est ça ? J'aime beaucoup votre travail !"

Puis elle se tourna vers l'autre jeune fille, qui était remarquablement jolie, et ajouta :

"Je ne crois pas qu'on se connaisse, je suis Abigail Scavo, la fille de William Scavo !"

Si ces filles étaient là ce soir, elles devaient forcément s'y connaitre un peu en journalisme. Pleine d'enthousiasme et ne se rendant pas compte qu'elles n'avaient pas forcément envie d'être dérangées en pleine discussion, elle leur adressa un grand sourire.

"Alors, de qui parliez-vous ? J'ai cru entendre le mot rumeur..."



Olivia E. FowlerAncien personnageavatar
Messages : 207

Voir le profil de l'utilisateur
Ce soir était la soirée des journalistes. Une soirée mondaine comme Olivia les appréciait. Il y avait du monde, et puis surtout, comme c’était une soirée de journalistes, il y a avait bien évidemment, tout plein de potins qui circulaient entre les membres de cette soirée. Et, à vrai dire, c’était ce qui intéressait le plus Olivia. Elle serait au courant de toutes les petites rumeurs les plus croustillantes du monde sorcier et cela la ravissait au plus haut point. Elle adorait tout savoir. Mais pas savoir ce qu’il s’était passé dans le monde sorcier en 1206, non, ça elle s’en foutait sévère. Elle voulait savoir qui sortait avec qui, et qui avait rompu avec qui. Qui avait dit quoi et qui s’était disputé avec qui. Là était la véritable motivation d’Olivia. Faire la grosse commère.

La jeune femme se prépara avec minutie, soigna le moindre petit détail. Elle coiffa impeccablement ses cheveux en un chignon et mit une jolie robe blanche qui s’arrêtait au dessus de ses genoux. Olivia voulait être parfaite pour la soirée, et elle comptait tout faire pour y arriver. Une fois qu’elle fut prête, elle attendit sa mère qui mettait toujours beaucoup de temps à se préparer ... Même si le résultat n’était jamais fort concluant. La classe, on l’a ou on l’a pas. En l’occurence, sa mère ne l’avait pas toujours. Olivia et sa mère se mirent alors en route pour la cérémonie. Enfin, en route ... Elles transplanèrent quoi.

Une fois arrivées, Olivia fut émerveillée par la salle, les décors. Tout cela lui semblait si beau, que jamais elle n’aurait pensé pouvoir aller dans une soirée comme ça. Elle scruta chaque personne présente, et elle n’en connaissait aucune. Ah si ! Elle vit Swann Twilfit, une fille de Serpentard. C’était la seule personne qu’elle connaissait et elle ne voulait pas rester avec les vieux. Elle se dirigea donc vers Swann et lu lança d’un ton enjoué :

« Heeey Swann ! Ca va ? Tu te souviens de moi quand même ? Olivia Fowler ! »

Oui, Olivia était sans concession lorsqu’elle parlait. Elle aimait parler de toute manière.

« J’ai entendu dire, que tu aimais bien les ragots, je me trompe ? »

Olivia fit le tri dans sa tête, elle ne savait quel ragot sortir, puis elle en trouva un bon !

« J’ai entendu dire que Juliet et Jeremy voulait se mettre ensemble !! Siii jte promets !Enfin, ce n'est pas encore avoué et tout, mais i ly a des bruits qui circulent comme quoi Jeremy commencerait a bien apprécier Juliet. Mais bon, ce n’est qu’une rumeur ! »

Olivia allait continuer quand une petite fille s’approcha d’elles. Elle se prénommait Abigaïl apparemment. Enfin non, pas apparemment. Elle s’appelait Abigail. Puis cette nouvelle venue dit à Ollie qu’elle était la fille de William Scavo. Olivia n’avait aucune idée de qui était son père, mais dit :

« Ah oui ! Je connais ton père, j’ai lu ses articles. Ils sont très intéressants ! »

N’allez pas croire qu’Olivia était toujours comme ça. C’était juste de circonstances, et elle ajouta :

« Et moi c’est Olivia Fowler, fille d’Alyson Fowler »

Et puis, la jeune fille demanda de qui elles parlaient. Olivia répondit :

« Hé bien nous parlions de gens que tu ne connais pas, à vrai dire. Je veux pas te vexer, mais à quoi pourraient servir des potins sur des personnes que tu ne connais pas ? »

Ollie dit ça avec un grand sourire. C’était pas méchante hein ! C’était juste qu’elle n’en voyait pas l’utilité quoi.


Swann TwilfitPersonnage décédéavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Moulée dans une superbe robe bleue électrique, Swann savourait pleinement sa première soirée mondaine en temps qu’unique ambassadrice de T&T. En effet, Sheba se rendait à un autre gala au ministère et elle avait chargé sa fille de porter dignement les couleurs du magasin pour cette cérémonie des Rita d’Or.
Swann était parfaitement à son aise au milieu de ce parterre d’invités prestigieux: Comme les bureaux de la Gazette et du Gringotts Times donnaient sur le Chemin de Traverse, elle avait la chance de connaitre plusieurs des journalistes primés. Afin de saluer ces quelques connaissances, elle passait donc de groupes en groupes et profitait généralement de ce moment pour lier de nouvelles relations :

« Bien que ce domaine m’intéresse particulièrement, je ne travaille malheureusement pas dans le journalisme, monsieur. Je suis encore étudiante et je souhaite m’orienter vers le commerce en ouvrant une filiale du magasin familiale : Twilfit and Tattings… Vous connaissez ? »

Et voila. C’était la formule magique qu’elle utilisait dès qu’elle le pouvait pour lancer la conversation sur T&T. Le tout emballé dans un sourire charmant, cela passait comme un hibou voyageur !
Elle était justement en train de parler tissus avec Fleur Delacour-Weasley lorsqu’elle reconnut une de ses camarades de Poudlard un peu plus loin : Olivia E. Fowler.

Pour Swann, Olivia, c’était un peu elle, avec l’uniforme de Gryffondor. En effet la rouge et or, d’un an son ainé, était à la fois une grande férue de mode et une redoutable commère. Bien que l’on puisse penser que ces points communs les rapprocheraient, Swann était plutôt méfiante à l’égard de sa camarade… Bien sûr, elles se saluaient lorsqu’elles se rencontraient-ce qui arrivait assez régulièrement puisqu’Olivia était une excellente cliente du magasin- mais cela n’allait généralement pas plus loin.

Hors ce soir, la Gryffondor semblait d’humeur joviale puisqu’elle fonça droit sur la préfète.

« Heeey Swann ! Ca va ? Tu te souviens de moi quand même ? Olivia Fowler ! J’ai entendu dire, que tu aimais bien les ragots, je me trompe ? »

Swann afficha un sourire gêné à destination de Fleur Delacour avant de prendre congé en s’excusant. La préfète entraina alors la gryffondor à l’écart tout en lui chuchotant :

« Par Merlin Olivia ! Sois un peu plus discrète veux-tu ! Nous ne sommes pas à Poudlard ici !»

L’exubérante Juliet Wilson commençait sérieusement à déteindre sur sa meilleure amie ! Pourtant , d’après ce que Swann savait, Olivia avait été élevée dans une riche famille bourgeoise d’Angleterre, elle devait donc avoir un minimum d’éducation ! De plus sa mère n’était autre qu’Alyson Fowler, la rédactrice de la cultissime rubrique mode de la Gazette…Comment pouvait-elle se conduire de manière aussi familière lors de mondanité !
Les deux jeunes femmes traversèrent la pièce pour échapper au regard sceptique de Fleur Delacour et s’arrêtèrent devant un serveur. Swann attrapa deux coupes de champagne, en glissa une dans la main d’Olivia et but une petite gorgée du liquide pétillant avant de prendre de nouveau la parole :

« Oui, j’aime me tenir au courant de… « l’actualité »…. mais je n’ai pas forcément envie que tous les sorciers de Grande-Bretagne le sachent ! » lança-t-elle en cherchant parmi la foule de nouvelles personnes à accoster.
Mais, tandis qu’elle passait en revue tous les convives, une question germa dans son esprit…Pourquoi Olivia lui avait-elle demandé si elle aimait les ragots ? Peut-être que la gryffondor avait une information croustillante à lui transmettre… Oui… C’était surement cela. Observant toujours la foule d’un œil distrait, Swann se racla la gorge et finit par lancer innocemment:

« Quoi de neuf chez les Gryffons ? »


Contre toute attente, Olivia répondit :

« J’ai entendu dire que Juliet et Jeremy voulait se mettre ensemble !! Siii jte promets !Enfin, ce n'est pas encore avoué et tout, mais il y a des bruits qui circulent comme quoi Jeremy commencerait a bien apprécier Juliet. Mais bon, ce n’est qu’une rumeur ! »

Swann reporta vivement son attention sur la septième année en fronçant les sourcils. Juliet et Jeremy ? La préfète avait forcément raté quelque chose puisqu’elle en était resté à Juliet & Killian qui s’échauffaient dans le parc et Jeremy& Georgiana qui s’échangeaient des balbutiement à la soirée mousse .

Elle s’apprêtait d’ailleurs à faire cette remarque à sa camarade lorsqu’une petite voix l’interrompit :

"Bonsoir ! Vous êtes la vendeuse de T&T, c'est ça ? J'aime beaucoup votre travail !"

Swann observa quelques secondes la petite fille qui lui faisait face avant de la remercier chaleureusement avec un large sourire.

« Merci, c’est très gentil de ta part ma grande. »

Oui, qu’elle ait dix ans ou cinquante ans, une cliente reste une cliente !
Cependant, après avoir témoigné de sa gratitude, Swann s’attendait à ce que la fillette les laisse tranquille entre adulte. La préfète s’apprêtait justement à demander un complément d’information à Olivia sur la rumeur concernant les deux membres de l’équipe de Gryffondor, lorsque la petite fille reprit une nouvelle fois la parole s’adressant cette fois à Olivia:

"Je ne crois pas qu'on se connaisse, je suis Abigail Scavo, la fille de William Scavo !"


Mais oui ! William Scavo ! Le journaliste le plus sexy du Gringotts Times était venu acheter une robe avec sa fille, fin juin. Maintenant qu’elle s’était présentée, Swann remettait parfaitement la gamine joviale et souriante qui avait passé un long moment avec son papa dans le magasin…
Cependant, à ce moment même, cette petite frimousse ne tombait pas à point nommé car Swann voulait en savoir plus sur cette rumeur entre Jérémy & Olivia…
Bien sûr, elle aurait pu demander à Aaron , qui était un ami proche du gardien, mais son petit doigt lui disait qu’elle ferait mieux d’éviter le sujet Potin&Ragot-en-tout-genre avec son cher et tendre…Simple mesure de précaution !

Tandis qu’Olivia se présentait à son tour, la fillette demanda sans détour quel était leur sujet de conversation avant qu’elle ne les interrompe.
Ne lui avait-on jamais appris que la curiosité est un vilain défaut ?
Heureusement, Olivia tenta de remettre poliment la fillette à sa juste place, à savoir, auprès de ses parents et loin des deux commères :

« Hé bien nous parlions de gens que tu ne connais pas, à vrai dire. Je veux pas te vexer, mais à quoi pourraient servir des potins sur des personnes que tu ne connais pas ? »

« C’est vrai, Olivia a raison, approuva Swann avec un air bienveillant, Mais on te souhaite tout de même de passer une bonne soirée ! D’ailleurs, tu féliciteras ton papa pour son prix de la part de Swann & Sheba Twilfit. » ajouta-t-elle avec un grand sourire avant de reporter son attention sur Olivia en s’exclamant :

« Jeremy & Juliet ? Arrêtes, tu me fais marcher ! »


Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 173

Voir le profil de l'utilisateur
La jolie vendeuse de chez T&T lui répondit avec gentillesse, tandis que son amie se présenta avant de lui faire comprendre qu'elle n'était pas la bienvenue dans la conversation. Ha ! Mais il en fallait bien plus pour décourager Abigail. Elle savait qu'elle était encore trop petite pour être acceptée parmi les grands, mais rien ne l'empêcherait de fouiner si elle en avait envie. Sait-on jamais, peut-être qu'elle parviendrait à glaner des histoires croustillantes ou des informations qui pourraient être utiles à ses journalistes de parents. D'ailleurs, elle était très fière de voir que ses deux nouvelles amies avaient entendu parler de son père...

"Je veux pas te vexer, mais à quoi pourraient servir des potins sur des personnes que tu ne connais pas ?"

Abigail éclata de rire à ces propos ridicules. Mais enfin, cette Olivia n'avait jamais lu de presse people ou quoi ? Les potins portaient toujours sur des personnes qu'on ne connait pas, ou peu. Et grâce aux potins, ces personnes qu'on ne connaissait pas devenaient des personnes dont on savait tout... Cela dit, Olivia soulignait un point important : les deux demoiselles ne parlaient visiblement pas de quelqu'un de connu dans la société magique mais d'amis à elles.

"Jeremy et Juliet ? Arrête, tu me fais marcher !"

Abigail pencha la tête sur le côté et dévisagea Olivia et Swann pour tenter d'évaluer leur âge. Elles semblaient grandes, mais peut-être pas au point d'avoir déjà quitté l'école... Avec un peu de chance, elles parlaient de personnes qu'Abigail rencontrerait dès la rentrée ! Avec un sourire ravi, elle ouvrit son sac et en sortit un carnet et un stylo moldu. Après avoir tourné les premières pages couvertes de son écriture ronde, elle débouchonna le stylo et écrit lisiblement :

"Jeremy et Juliet. Source : Olivia Fowler (19 juillet)."

Juliet, quel joli prénom ! Cela lui évoquait cette magnifique histoire d'amour de Shakespeare, très connue des moldus. Cette Juliet devait être une fille très romantique, une blonde peut-être, et elle avait rencontré son âme soeur, Jeremy... Mais tout les séparait, car Juliet était à Gryffondor et Jeremy à Serpentard, les deux maisons ennemies. En plus, Juliet était convoitée par le garçon le plus populaire de Poudlard, qui détestait Jeremy, ce garçon sensible et vulnérable ! Excellente histoire. Bref, elle creuserait cette piste plus tard, pour l'instant, elle devait justifier le fait qu'elle soit encore là à traîner dans les pattes des deux grandes.

"J'entre à Poudlard l'an prochain", commenta-t-elle en haussant les épaules. "Ca peut toujours servir. Donc, Jeremy et Juliet ?"

Puis elle leva un regard pétillant vers Olivia et Swann, impatiente d'entendre la suite.
Olivia E. FowlerAncien personnageavatar
Messages : 207

Voir le profil de l'utilisateur
Olivia se fit sermonner par Swann, et se promit intérieurement d’être plus discrète. Hé, mais cette petite fille ne voulait pas partir ! Bon, de toute manière, elle allait être larguée dans la conversation, elle finira bien par partir. Enfin, Olivia l’espérait ... Ah, on ne pouvait plus commérer tranquille de nos jours ! Mais bon, Swann n’était pas larguée, elle au moins, c’était l’essentiel.

« "Jeremy et Juliet ? Arrête, tu me fais marcher !" »

Mais pourquoi est-ce qu’elle la ferait marcher de toute manière ? Olivia prépara ses meilleurs arguments, lorsque la petite fille se mit entre elles et dit :

"J'entre à Poudlard l'an prochain Ca peut toujours servir. Donc, Jeremy et Juliet ?"

Quelle était tenance cette petite ! Bon, comme Olivia était une gentille fille, elle dit à Aby :

« Bon, ça va pour cette fois. Mais, si tu veux vraiment commérer avec nous, tu nous promets de tenir ta langue hein ? Enfin, tu la tiens, sauf avec nous bien sur ! »

Et là, Olivia décocha un merveilleux clin d’oeil à la petite Aby. Et, elle continua :

« Mais non ! Je ne te fais pas marcher du tout ! Je t’assure ! Parce que, écoute bien ! Tu te souviens, lorsque Juliet s’était quelque peu affichée avec Kilian dans le parc ? Enfin, quelle question, tout le monde se souvient de ça ! Eh beh, j’avais vu que Jeremy était devenu comment dire ... Un peu distant avec Juliet et Killian, comme s’il était devenu jaloux ! Mais c’est pas tout ... Si tu voyais avec quelle intensité ils se regardent ! »

Olivia était fière d’elle. Juliet était sa meilleure amie, mais rien ne valait des infos si croustillantes ! Puis de toute manière, Juliet ne le saura jamais. Enfin, Olivia espérait, parce que bon, des informations capitales sur Juliet venaient d’être dévoilées là ! Olivia ajouta :

« Il y a des signes qui ne trompent pas quand même ! Il y a Harry sous cicatrice là hein ! Ils seraient mignons ensemble je trouve. Ils feraient un joli couple non ? Puis, dès que je suis arrivée à Poudlard, j’ai toujours su qu’ils finiraient ensemble. Ce n’est plus qu’une question de temps à mon avis. »

Maintenant, Olivia attendait la réponse de Swann. De toute manière, qui n’avaiT pas remarqué la complicité des deux Gryffondor ? Olivia se sentait bien à cette soirée. Elle se sentait comme une commère au beau milieu d’une soirée mousse, une soirée où elle récoltait tout plein d’infos croustillantes !


Swann TwilfitPersonnage décédéavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
La fille de William Scavo précisa qu’elle rentrait à Poudlard l’année prochaine et que l’information sur Juliet et Jeremy pourrait toujours lui servir. Soit. Si la gamine voulait rester, qu’elle reste ! Olivia sembla elle aussi se résigner puisqu’elle autorisa la fillette à écouter leur conversation. Swann se tourna donc une nouvelle fois vers la Gryffondor et la pressa du regard afin d’en savoir plus au sujet des deux gryffondor.

Olivia lui expliqua alors que Jérémy s’était montré un tantinet jaloux lorsque Juliet et Killian Gray s’étaient rapprochés en fin d’année. Elle lui assura également que les deux membres de l’équipe de Gryffondor se regardaient avec intensité et que c’était le genre de signe qui ne trompait pas. Swann essaya de se remémorer les fois où elle avait vu Juliet en compagnie de Jeremy. Effectivement, ils avaient l’air de particulièrement bien s’entendre mais elle n’avait jamais remarqué de gestes affectueux qui puissent trahir un quelconque attachement réciproque. Mais pour le coup, Olivia était surement la mieux informée des deux : Elle partageait leurs salle commune et était connue pour être la meilleure amie de Wilson. C’était donc, à priori, une source fiable. Swann se promit intérieurement de questionner Aaron discrètement sur le sujet, histoire de voir s’il partageait le même point de vue que la Gryffondor…

« Jeremy serait donc bientôt casé ? Cette nouvelle rumeur va faire des malheureuses !
commenta Swann distraitement, D’ailleurs il n’y a pas que lui qui n’est plus célibataire… ajouta-t-elle d’un air espiègle, je vous ai vu Smith et toi il y a dix jours au magasin… »

Swann laissa échappé un petit rire en se remémorant la visite d’Olivia et Samaël chez T&T début Juillet. Elle avait suivi l’échange entre les deux protagonistes de loin puisqu’elle avait laissé sa mère s’occuper des Smith. En effet, depuis qu’il l’avait enchainé à la soirée Mousse, Swann ne portait pas le Poufsouffle dans son cœur ! De plus, elle avait été scandalisée devant le manque de retenue de celui-ci lorsqu’il avait osé embrasser Olivia au milieu de son magasin ! Bon, certes, Swann s’était conduite de la même manière quelques jours plus tôt avec Aaron mais elle était chez elle d’abord et T&T était vide ce jour là…

La préfète attendit donc les commentaires d’Olivia au sujet de sa réconciliation d’avec le Poufsouffle tout en buvant une nouvelle gorgée de champagne et son regard se posa de nouveau sur la fillette qui était restée près d’elles. D’ailleurs, Swann ne l’avait pas remarqué tout à l’heure mais Abigail Scavo tenait un petit livret dans les mains sur lequel elle avait inscrit quelque chose. La préfète fronça les sourcils et déchiffra l’inscription à l’envers.

"Jeremy et Juliet. Source : Olivia Fowler (19 juillet)."

Instantanément Swann s’accroupit pour être à la hauteur de la jeune fille puis elle lui demanda avec un petit sourire :

« Tu notes tout ce que tu entends ? »

Sans même attendre la réponse de la fillette, Swann éclata d’un rire cristallin et s’exclama à l’intention d’Olivia :

« Cette petite a un carnet à ragots ! Fais attention Olivia, tu es fichée !»

La préfète reporta son attention sur le petit carnet qui n’était pas sans lui rappeler son propre pense-bête qu’elle avait toujours sur elle. Manifestement, Abigail n’en était pas à son premier commérage puisque les premières pages de son livret semblaient déjà recouvertes de son écriture ronde. Curieuse de savoir ce que la petite fille avait réussi à glaner comme information pendant cette soirée, Swann la questionna alors :

« Dis moi Abigail, mise à part la création du couple Juliet/Jeremy, quelles sont les autres choses que tu entendu ce soir ? »

Toujours accroupie, Swann releva la tête en direction d’Olivia et lui adressa un sourire malicieux.


Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 173

Voir le profil de l'utilisateur
Très heureuse que les deux grandes acceptent à contre-coeur de la laisser rester, Abigail décida de se faire toute petite, ce qui n'était pas bien dur. Quant à tenir sa langue... Elle ne promettait rien. Après tout, l'intérêt de connaître des histoires, c'était de pouvoir les partager ensuite... Alors elle se contenta d'afficher son sourire le plus adorable en signe d'assentiment et attendit qu'Olivia reprenne ses racontars.

La petite fille, qui écoutait avec attention, nota assidument le nom de Killian à côté de ceux que Jeremy et de Juliet. C'était le troisième acteur de la pièce, celui qui était à la source de cette idylle naissante... Jalousie, œillades énamourées, oui, c'était bel et bien une torride romance qui attendait les deux protagonistes ! Mais Killian viendrait-il y mettre son grain de sel ? Abigail eut à peine le temps de se demander en quoi Killian et Juliet "s'étaient quelque peu affichés" dans le parc que Swann lança un nouveau sujet de conversation... Visiblement, Olivia aussi avait une vie sentimentale bien remplie. En dessous du trio précédent, Abigail nota "Olivia et Smith chez T&T".

Les deux commères arrêtèrent cependant leur discussion lorsque Swann aperçut le petit carnet de la fillette, qu'elle appela "un carnet à ragots". Oui, pourquoi pas, ça sonnait bien... Sauf qu'il n'y avait pas que des ragots sur des histoires de couples dans ce carnet, mais cela ne regardait en rien les deux grandes. Fière d'avoir ainsi attirée l'attention de la jeune femme, qui s'était accroupie pour être à sa hauteur, Abigail lui répondit avec empressement :

"Je viens tout juste d'arriver, alors je n'ai rien d'appris d'autre ce soir. Mais..."

La fillette effectua une petite pause dramatique, puis reprit d'un ton de conspiratrice :

"J'ai entendu dire, par un collègue de mon père, que le candidat Warlock ne serait pas aussi exemplaire qu'il veut bien le faire croire. Il serait trempé dans une sombre affaire de blanchiment d'argent qui pourrait bien lui couter non seulement l'élection mais aussi son poste à la tête de la Justice Magique..."

Baissant les yeux sur son petit carnet, elle en tourna quelques pages pour y trouver quelques informations croustillantes susceptibles d'intéresser les deux demoiselles :

"Oh, d'ailleurs son rival n'est pas mieux ! Fiennes, il trompe sa femme avec Narcissa Malefoy, vous avez certainement entendu parler d'elle... Une vraie conservatrice au sang-pur...Pas terrible pour un candidat du MIM."

Abigail récitait consciencieusement ce qu'elle avait appris de la bouche de son père... Elle n'avait aucun doute de remettre en cause ce qu'il lui disait puisque comme chacun sait, le père d'Abigail, c'est le meilleur ! Ce fidèle sympathisant de l'APPEL était un homme de parole.

"Pour finir j'ai entendu une autre rumeur, vous pourrez me dire si c'est vrai, vous qui êtes à Poudlard ! Il parait que la directrice a une liaison avec le professeur d'astronomie ! Alors qu'ils ont au moins cinquante ans d'écart !"

Affichant un air scandalisé, Abigail observa avec attention la réaction de ses deux interlocutrices. Bon, cette dernière information était loin d'être fiable, mais c'était justement l'occasion de la vérifier.
Olivia E. FowlerAncien personnageavatar
Messages : 207

Voir le profil de l'utilisateur
« Fais attention Olivia, tu es fichée ! »

Olivia se demandait pourquoi Swann demandait ça ... Hum ... A méditer ! Au pire, tout le monde se rendrait compte qu’Olivia aimait passionnément raconter quelques ragots par ci par là, mais rien de bien méchant. Olivia s’accroupit à son tour et vie qu’elle était notée dans les sources des rumeurs ! Elle protesta :

« Ah nan petite Aby ! On ne marque jamais sa source ! on ne la dévoile jamais, voyons ! Règle numéro une de la parfaite petite commère ! »

Oui, puis bon, cette règle n’existait pas, mais Ollie ne voulait pas être à découvert. Le petite Aby commençait à énoncer tout ce dont elle était au courant en chuchotant. Olivia trouvait ça tellement mignon ! Cette petite avait de l’avenir, c’était indéniable.

Enfin, après, Olivia ne s’intéressait pas trop à la politique. Ce qui l’interessait, c’était les histoires de couples. On ne se refait pas ! Elle entendit cependant quelque chose qui lui mit la puce à l’oreille, Olivia s’empressa de dire :

« Comment ça ? Un membre du MIM avec une conservatrice sang pur ancienne Mangemort ? C’est pas possible ... »

Puis, avec des grands yeux ronds, Olivia ajouta :

« Noooon ... T’es sure de tes sources ? »

Puis alors là, Olivia entendit quelque chose d’autre. La goutte d’eau qui fait déborder le vase en quelque sorte.

« Hein ? La directrice ... Avec le prof d’astronomie ? D’où tu sors ça ? »

Bon, Olivia connaissait les petites filles comme Aby. Elle devait surement prêcher le faux pour savoir le vrai. Et elle ne comptait pas tout dévoiler à Abigail comme ça ! Non non, la petite devait nous donner ses sources, pour qu’on en soit sures !

Puis bon, Olivia se rendit compte de quelque chose, et dit :

« Enfin, quand je t’ai dit de ne pas dévoiler tes sources tout à l’heure, c’est aux inconnus bien sur. Nous, tu peux nous dire ... On sera un peu ton journal intime, tu peux nous dire touuuut ce que tu sais ! »

Olivia se rendit compte qu’elle avait un peu une voix de gourou de secte, mais ce n’est pas grave. Puis, elle ne voulait pas que Swann tombe dans le panneau de la petite. Elle lança un regard à sa condisciple de Serpentard, en espérant que cette dernière ait compris ce qu’Olivia avait voulu lui dire. Nan mais oh, on n’apprend pas à la commère à commérer hein !


Swann TwilfitPersonnage décédéavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Avide d’en savoir davantage, Swann accueillit les rumeurs politiques d’Abigail avec un petit sourire encourageant. Les ragots sur Warlock n’étaient malheureusement pas nouveaux : Cette histoire de blanchiment d’argent avait fait le tour du Chemin de Traverse en quelques jours mais les détracteurs du candidat du SPAM n’avaient pas encore réussi à étayer leur propos de preuves tangibles. Cependant, on ne pouvait pas nier que ce commérage, réel ou pas, avait nui considérablement à l’image de Warlock.
La petite Abigail poursuivit sa diatribe en s’en prenant cette fois à Fiennes, le candidat du MIM. D’après la fillette, Le séduisant représentant de l’ouverture entretenait une relation extra-conjugale avec Narcissa Malefoy, la femme d’un ex-Mangemort !

Olivia sembla aussi étonnée que Swann puisqu’elle s’exclama :

« Comment ça ? Un membre du MIM avec une conservatrice sang pur ancienne Mangemort ? C’est pas possible ... »


« On dit que les opposés s’attirent, mais là, c’est quand même fort ! » surenchérit la préfète à l’attention de la Gryffondor tout en se relevant pour concevoir mentalement ce couple improbable.

Fiennes et Malefoy étaient tous deux des clients de T&T et leurs manières d’être semblaient en tous points diamétralement opposés : Lorsqu’il venait au magasin, le candidat à l’élection était de nature affable et charmeuse alors que Narcissa Malefoy était froide et inaccessible. De plus, leur potentielle idylle semblait bien douteuse lorsque l’on connaissait les opinions politiques des deux protagonistes !
Néanmoins, même si elle doutait de la véracité de cette information, Swann se promit de transmettre cette rumeur à sa mère et à Aaron. Sheba serait heureuse d’avoir un nouveau ragot à colporter tandis qu’Aaron fustigerait surement les sympathisants de l’APPEL et du SPAM en dénonçant une cabale visé à décrédibiliser son candidat. La préfète esquissa d’ailleurs un petit sourire en songeant à son bougon préféré, sourire qui se transforma en éclat de rire lorsqu’elle entendit le dernier potin d’Abigail :

« McGonagall et Dérébusor ! Alors là on aura tout vu !»
commenta t-elle avant de terminer sa coupe de champagne. Olivia était manifestement aussi sceptique qu’elle puisque la septième année demanda ses sources à la fillette tout en jetant à Swann un regard appuyé. La préfète afficha un sourire amusé en songeant que la principale source d’information d’Abigail devait logiquement être M. et Mme Scavo ! En effet, on imaginait mal une fillette de 10 ans parler politique avec ses copines de classe. Comme la plupart des gamines de son âge, Aby devait simplement répéter les conversations et transmettre les idées de ses parents ! Du coup, ce n’était pas très difficile de deviner les opinions politiques de William Scavo… Le journaliste devrait d’ailleurs surveiller sa fille s’il ne voulait pas que tout le monde sorcier sache qu’il voterait Weasley le 31 juillet prochain ! Swann se promit de révéler cette déduction à Sheba en espérant que sa mère faisait également le plein de potin à la soirée du Ministère à laquelle elle assistait à ce moment même.

Bien décidée à en apprendre davantage que sa mère grâce à ses deux camarades, Swann arrêta un serveur afin de commander une nouvelle boisson. Elle interrogea Olivia et Abigail du regard afin de les inviter à prendre un rafraichissement avec elle puis elle s’humecta les lèvres avant de prendre la parole en arborant un air faussement détaché:

« Pour la directrice et le professeur d’Astronomie, je doute que cela soit véridique car j’ai eu la chance de les voir en privé lors du mariage de Neville Londubat et Hannah Abbott… »

La préfète marqua une pause théâtrale en faisant mine de réfléchir à l’attitude des deux doyens de Poudlard lors de la célébration. Bien sûr, en vérité elle voulait juste s’enorgueillir d’avoir été convié au mariage du héros de guerre même si elle n’avait pas réellement été invité personnellement. Mais ça, les deux autres n’étaient pas obligés de le savoir.

« Bien sûr ils semblaient relativement proches, mais le simple fait que Dérébusor puisse aimer quelqu’un est inconcevable ! conclut-elle avec un haussement d’épaules, par contre … poursuivit-elle avec un sourire malicieux, je peux vous dire que Virtanen cherche à se marier. Il a fait danser toutes les femmes de sa table : Mason, McGonagall, Bloomwood, Hellsoft, Adamson ! J’espère d’ailleurs que c’est elle qu’il choisira ! » ajouta-t-elle avec un clin d’œil à l’intention d’Olivia.

Les Gryffondor et les Serpentard se vouaient un combat acharné pour savoir quelle directrice de maison réussirait à conquérir le cœur du séduisant professeur de Runes.

« Virtanen est le directeur de Serdaigle, précisa Swann à l’attention de la petite Abigail, et Mme Adamson est à la fois directrice adjointe et directrice de Serpentard. Je suis moi-même préfète de cette maison, ajouta-t-elle avec fierté, peut-être que nous aurons la chance de partager la même salle commune l’année prochaine ! Si c’est le cas, tu verras, il ne fait pas se fier à la mauvaise réputation des Serpentards, nous sommes très sympathiques et vraiment accueillants…

Elle pensa alors aux propos discriminatoires que tenaient régulièrement O’Connor et Richardson, à Ullrich en train d’étrangler Darren ou encore à Harmonie envoyé à St-Mangouste pour avoir tenter de tuer Sean… Swann arbora alors son plus large sourire comme si elle pouvait, avec ce simple geste, effacer toutes les ignominies commises par les Serpentards !

« Sinon tu seras peut-être avec Olivia chez les Gryffondor !
Ajouta t-elle en désignant sa camarade de septième année, Les rouge et jaune sont plutôt …. »

Elle songea à Baker et sa déclaration pathétique, à Wright rampant aux pieds de Darren, à Juliet batifolant avec Killian…

« …enthousiastes et spontanés ! » qualifia-t-elle avant de tourner un regard coquin en direction d’Olivia.




HORS JEU: Si Peter ne veut pas faire danser toutes les femmes de Poudlard, Nora dis le moi et j'éditerai !
Si l'une des femmes de Poudlard ne souhaite pas s'afficher au bras de Peter-le-tueur, dites le moi aussi et j'éditerai également!



Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 173

Voir le profil de l'utilisateur
Hormis l'histoire de blanchiment d'argent touchant John Warlock, qui avait déjà fait le tour de la société sorcière, les autres rumeurs d'Abigail ne semblèrent guère impressionner ses interlocutrices. Celles-ci semblaient plus que septiques et lui demandèrent ses sources. Mais, comme l'avait justement fait remarquer Olivia, une bonne investigatrice ne révèle jamais ses sources ! Abigail se contenta de refermer son petit carnet en haussant les épaules, un sourire malicieux accroché aux lèvres. Elle attrapa un jus de citrouille lorsqu'un serveur s'approcha d'eux, et s'en mordit aussitôt les doigts. Difficile d'écrire dans son carnet avec un verre à la main ! Pourtant, Swann leur livrait là des informations fort intéressantes.

Abigail posa sur la jeune femme un regard admiratif et envieux lorsqu'elle leur confia s'être rendu à l'évènement mondain de l'année : le mariage de Neville et Hannah Londubat ! Swann commença par démentir la prétendue liaison entre les professeur McGonagall et Dérébusor, et Abigail nota intérieurement que le professeur d'astronomie semblait avoir très mauvais caractère. Dommage, cette matière serait probablement intéressante... Abigail se contenterait de regarder les étoiles sans se préoccuper du vieux ronchon.

Swann leur raconta alors que le professeur Virtanen semblait chercher l'âme soeur, puisqu'il faisait danser toutes les femmes ! Abigail avala une gorgée de jus de citrouille et se remémora les deux noms, Virtanen et Adamson. Oui, ça sonnait bien, pour un couple. Une amourette secrète dans les couloirs obscurs de Poudlard... Voilà qui était mystérieux et excitant. Elle interrogerait sa mère à ce sujet, peut-être aurait-elle entendu quelque chose au cours de la soirée ! La discussion dériva alors sur les différentes maisons de Poudlard, et Abigail comprit qu'elle se trouvait face à une Serpentard et une Gryffondor.

"Enthousiastes et spontanés", répéta-t-elle en réfléchissant. "Je suis plutôt enthousiaste et spontanée... Mais on m'a aussi dit que les Gryffondor étaient téméraires et parfois un peu stupides. Sans vouloir t'offenser."

Elle adressa un petit sourire d'excuse à Olivia, puis ajouta :

"J'aimerais être à Serdaigle, comme mon père ! Ou à Serpentard, j'ai entendu dire que c'était une très bonne maison malgré sa mauvaise réputation. La maison des rusés..."

Oui, voilà qui sonnait bien aux oreilles de la petite fouineuse. Celle-ci regarda autour d'elle pour voir si la cérémonie allait bientôt commencer, anxieuse de savoir si son père allait recevoir ce fameux prix. Cela lui tenait à coeur, et il avait un concurrent plutôt sérieux... Mais il leur restait visiblement un peu de temps. Peu décidée à aller voir ailleurs pour laisser les grandes en paix, elle ajouta :

"Et concernant les élèves de Poudlard, il y a des histoires intéressantes ?"
Cassandre HarperSeptième annéeavatar
Messages : 339

Voir le profil de l'utilisateur
"... évidemment, je n'ai pas laissé passer ça ! Je me suis levée et me suis dirigée vers lui avec la ferme intention de mettre les choses au clair. Edmund, je lui ai dit, tu as sur les épaules le poids de la famille Harris. Tu dois te marier désormais, il est encore temps si tu prends une épouse un peu plus jeune. Mais tu le connais, Lizzie ! Impossible à convaincre. Alors, pleine de bonne volonté, je..."

Cassandre décrocha bien vite de la conversation. Sa mère devait faire partie de la famille de Binns pour arriver à rendre des sujets passionnants complétement endormants. En l’occurrence, la situation maritale de son cousin Edmund, qui était le professeur de sortilèges à Poudlard. En arrivant à l'école, elle avait espérer bénéficier d'un régime de faveur - après tout, elle était sa petite-cousine ! - mais le professeur Harris avait été intraitable. Surtout qu'elle avait été répartie à Gryffondor et qu'il ne supportait pas les Gryffondor.
Elle avait dû accompagner ses parents à cette remise de prix, un évènement mondain très important dans le monde sorcier. En cette période électorale, il était très important que son père se montre sous son meilleur jour. Si Weasley ou Warlock passait, il n'aurait pas de problèmes pour conserver son poste mais c'était une autre histoire avec Fiennes. Alors Cornélius Harper entretenait consciencieusement chacune de ses relations importantes ce soir. Et avait pour conséquence laissé Cassandre avec sa mère, qui bavardait avec sa cousine. De temps en temps, il revenait accompagné d'un collègue et présentait sa charmante épouse et son adorable petite fille, pour parfaire le tableau du bon père de famille qui travaille dur. Ce n'est pas qu'elle n'aimait pas ce genre de soirées, mais elle commençait à s'ennuyer sérieusement toute seule dans son coin, emmitouflée dans sa plus jolie robe verte. Sa cousine Susan et son cousin Owen avait bien passé un peu de temps avec elle en début de soirée, cela ne compensait pas l'ennui qu'elle ressentait maintenant. Elle avait hâte de rentrer.

- Maman ? appela-t-elle en relevant le visage vers sa mère.

Cette dernière tourna la tête en fronçant les sourcils, agacée d'avoir été dérangée dans son passionnant récit du dernier repas de famille où elle avait sermonné Edmund sur son célibat.

- Oui, Cassandre ?
- Je vais aller faire un tour, trouver Susan ou Owen, peut-être.

Sa mère acquiesça rapidement et reprit sa conversation comme si de rien n'était. Ravie de cette nouvelle liberté, Cassandre entreprit de se frayer un chemin parmi la foule. Elle croisa Ernie McMillan, le meilleur ami de Susan et lui adressa un grand sourire. Mais pas de traces de sa cousine ! Peut-être au buffet. S'excusant auprès des personnes qu'elle bousculait, elle s'apprêtait à demander un rafraichissement au serveur quand son regard fut attiré par un groupe de jeunes filles qui détonnait parmi les adultes présents. Elle identifia rapidement Swann Twilfit, Olivia Fowler de sa maison et une demoiselle inconnue, qui semblait beaucoup plus jeune qu'elles même plus jeune que Cassandre elle-même.
Tiraillée entre l'envie d'aller les voir et la peur de se faire rejeter, elles n'étaient pas amies après tout et les deux jeunes filles étaient plus âgées qu'elle, Cassie opta pour l'approche discrète afin d'entendre leur conversation et peut-être glaner un prétexte d'approche. Discrètement, elle passa derrière Swann et tendit l'oreille. "Et concernant les élèves de Poudlard, il y a des histoires intéressantes ?" Ravie de la perche qui lui était tendue, Cassandre s'approcha du petit groupe le sourire aux lèvres.

- Poudlard fourmille d'histoires intéressantes, plus que nous pouvons en conter en une soirée !

Elle releva le menton et détailla les jeunes filles. Swann, pareille à son habitude devait être là pour montrer l'image de marque de T&T. Elle n'avait pas la moindre idée de la présence d'Olivia et la petite fille lui était inconnue.

- Certains nient les histoires les concernant mais j'ai pour devise qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Tout a un fond de vérité.

Elle tendit la main vers la benjamine du groupe, qui portait une très jolie robe rose.

- Cassandre Harper, quatrième année, fille unique de Cornélius Harper, le Directeur du Département de la Coopération Magique Internationale.

Elle se tourna ensuite vers Swann et Olivia.

- Swann, tu es absolument superbe ce soir, quel goût ! Quant à toi Olivia, tu as une mine superbe ! Toujours aussi ravissante !

Malgré leur appartenance à la même maison, elle connaissait peu Olivia mais elle avait intérêt à faire attention à elle. Si elle était invitée à ce genre de soirée, elle devait connaitre quelqu'un d'important. Cassandre passa rapidement dans son esprit les différentes rumeurs qu'elle connaissait et fit le choix de passer sur celle concernant Samaël Smith et son bord. C'était de mauvais goût à évoquer devant sa petite amie.

- Pour tout vous dire, j'ai assisté récemment à une scène très intéressante à la descente du Poudlard Express l'autre jour. Ulrich Keller m'a vraiment surprise. Vous le connaissez bien, ajouta-t-elle pour Swann et Olivia. Toujours élégant, posé et distingué. Et bien, là, pour une banale dispute entre son petit frère et lui, il m'a presque fait frissonner. Il a été violent avec ce dernier, le saisissant par le col de sa veste. Un gamin pas plus haut que toi, lança-t-elle à la petite fille. Il l'a ensuite jeté par terre et menacé de sa baguette !

Cassandre hocha la tête d'un air désapprobateur et croisa les bras sur sa poitrine.

- Mais outre ce brusque changement de comportement et le fait d'être violent comme cela alors qu'il est d'habitude d'un remarquable sang-froid, il a laissé échapper des mots pour le moins... troublants.

Satisfaite de son information, elle se pencha en avant et baissa la voix.

- Il a dit mot pour mot - c'est encore gravé dans ma mémoire - "Ne le sais-tu donc pas, frangin ? Je ne me laisserai jamais capturer vivant ! Celui que tu adules tant n'a pas la moindre once de fierté ou d'honneur, ce n'est pas mon cas." Je me demande ce que cela peut bien signifier... A mon humble avis, il y a dragon sous brasier !

Fière de son petit effet, Cassandre se releva un sourire triomphant sur les lèvres. Heureusement que ses parents étaient en retard, ce jour là à la gare.


   
Olivia E. FowlerAncien personnageavatar
Messages : 207

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque Swann précisa que les rouge et or étaient plutôt sympathiques et spontanés avec un air spécial, Olivia voulut lui dire que les Serpentard n’étaient pas non plus un exemple de gentillesse, de calme et de politesse. Mais elle se retint histoire de ne pas faire d’histoires, d’autant plus qu’elle aimait bien sa nouvelle collègue de commérages.

« ... Mais on m’a aussi dit que les Gryffondor étaient téméraires et un peu stupides, sans vouloir t’offenser »

Olivia tiqua et dit :

« Tu ne m’offenses pas, mais d’un autre côté, disons qu’il faut être téméraire pour être un Gryffondor. Puis pour la stupidité, tout le monde est stupide à sa manière, tu sais ? »

Enfin, c’était juste une excuse. Histoire de défendre les couleurs de sa maison. Quand la petite commère leur dit que Serpentard était la maison des rusés, Olivia rit intérieurement. Elle pensa à Killian et sa ruse bien à lui, et se dit que finalement, toutes ces réputations n’étaient plus trop d’actualité.

Olivia s’apprêtait à répondre à la question posée par Aby quand elle vit la petite Harper, une quatrième année de Gryffondor s’approcher d’eux. Cette dernière se présenta et leur raconta une histoire assez peu commode. Comment est-ce qu’Ulrich Keller, avait pu réagir comme ça ? C’était un garçon classe en général. Olivia ne put s’empêcher de dire :

« Mais ce n’est pas possible ? Enfin je l’imagine mal réagir comme ça. Et puis ces paroles ... Tu es sure d’avoir bien entendu ? C’est vraiment bizarre. Et pour être honnête, je pense qu’il y a beaucoup plus que dragon sous brasier ! »

Olivia cogita un instant sur ce que venait de dire Cassandre, et elle repensa à la question qu’Aby avait posée juste avant que le Gryffondor arrive.

« Au fait Abigail, pour répondre à ta question, j’ai relevé des histoires assez intéressantes ces derniers temps. »

Elle fit le tri dans sa tête et en retira trois histoires croustillantes. Elle prit un ton de conspiratrices, se rapprocha de ses camarades et dit :

« J’ai entendu dire que Jeremy Baker et Kelsey Lorgan avaient été vus un soir à Pré Au Lard. Je sais pas si vous vous rendez compte, c’est assez étonnant. Pas pour Kelsey étant donné qu’on la voit en compagnie d’un nouveau garçon chaque soir, non pour Jeremy. Je pensais qu’il allait se mettre avec Georgia. J’espérais qu’il se mette avec Juliet, mais bon, il a semblé préférer Georgia. C’est étonnant ? »

Olivia ne laissa pas le temps à ses camarades d’en placer une et enchaîna :

« Sinon, il parait que le nouveau concierge de Poudlard est un barman alcoolique. Je ne trouve ça pas normal ! Le personnel se doit d’être irréprochable non ? »

Et elle continua :

« Et enfin, il semblerait que le professeur Virtanen et Hellsoft aient été aperçus ensemble dans le monde moldu ! Ca veut tout dire ! Ce serait tellement mignon qu’ils aient des bébés ! Vous trouvez pas ? »

Olivia s’arrêta là, laissant la parole à ses camarades. Elle était assez fière de son petit effet, même si elle était sure que Swann devait déjà savoir tout ça. On est une commère ou on ne l’est pas. Quand elle tourna la tête, Olivia aperçut sa mère qui lui faisait de discrets signes de main. Elle dit :

« Je dois y aller, ma mère m’appelle, ça veut dire que la cérémonie ne va pas tarder à commencer ! Je suis très contente de vous avoir vue en tout cas ! Au revoir ! »

Elle se dirigea vers sa mère, attrapa quelque chose à boire et se mit à écouter les discussions de sa mère.

[RP TEMINE POUR OLIVIA]


Swann TwilfitPersonnage décédéavatar
Messages : 1122

Voir le profil de l'utilisateur
Après sa brève présentation des qualités requises pour intégrer Gryffondor ou Serpentard, Swann écouta avec attention la vision d’Aby sur les différentes maisons. La fillette n’était pas contre l’idée d’intégrer la maison « des rusés » mais elle préférait visiblement être envoyée chez les Serdaigle. Swann comprenait parfaitement la fillette puisqu’elle avait également nourrit ce souhait avant de rentrer à Poudlard. Cependant, le Choixpeau en avait décidé autrement !
Abigail poursuivit ensuite sa tirade en qualifiant les Rouges et Or de stupides et la préfète se mordilla la lèvre inférieure pour ne pas éclater de rire devant Olivia. Cette dernière s’empressa de trouver une parade en prétextant que tout le monde était stupide, mais Swann ne partageait vraiment pas du tout cette vision des choses.

*Parle pour toi !*

Abigail enchaina innocemment et s’enquit ensuite sur les derniers potins de Poudlard… Certes, la fillette était jeunette mais elle était diablement efficace pour soutirer des informations à ses interlocuteurs! Sa petite bouille d’ange attirait les confessions et Swann se promit d’être trèèèès gentille avec cette petite fille ! Il valait mieux l’avoir dans son camp que contre elle.
Elle s’apprêtait d’ailleurs à lui fournir un ragot de haute qualité - le baiser échangé entre Sneals et Lorgan à la soirée mousse- lorsqu’une quatrième jeune fille entra dans la conversation :

- Poudlard fourmille d'histoires intéressantes, plus que nous pouvons en conter en une soirée !

« Cassandre ! Quel plaisir de te voir ! » Mentit Swann de manière extrêmement convaincante.

Harper était une vraie teigne mais elle était aussi l’une des meilleures clientes de T&T… Cela valait bien un petit sourire hypocrite !
La quatrième année se présenta auprès d’Abigail en précisant, comme à son habitude, qu’elle était la fille du directeur de la coopération magique internationale. La préfète s’abstint de toute remarque mais pensa en son for intérieur que Cassandre ne se présenterait surement plus de la sorte à la rentrée : Les sondages donnaient le MiM gagnant et si Fiennes était effectivement élu, Cornélius Harper perdrait à coup sûr son poste : Ses idées très arrêtées sur le statut du sang ne passeraient surement pas auprès du Ministre de l’ouverture.

Après ses présentations, Cassandre complimenta Swann pour son élégance, ce a quoi la préfète répondit :

« Merci mais je dois avouer que ma mise est sublimée par quelques gouttes de Fanel n°5 ! »

Elle adressa un clin d’œil complice à la fillette, histoire de lui montrer qu’elle n’avait pas oublié le superbe cadeau qu’elle lui avait offert à son anniversaire.

« En tout cas tu es particulièrement élégante toi aussi ce soir ! »

Une seconde couche de compliment n’avait jamais tué personne.

Cependant, Cassandre était déjà lancé dans ses confidences puisqu’elle leur narra une altercation entre Ulrich et Baker. Apparemment Keller s’était montré particulièrement violent envers son petit frère puisqu’il l’avait jeté sur le quai de la gare. Swann porta une main à sa bouche et laissa échapper un « Oh » offusqué.

- Mais outre ce brusque changement de comportement et le fait d'être violent comme cela alors qu'il est d'habitude d'un remarquable sang-froid, il a laissé échapper des mots pour le moins... troublants.


Cassandre marqua une pause et poursuivit son histoire en baissant la voix, ce qui contraint Swann à se pencher vers la jeune fille afin de mieux entendre :

- Il a dit mot pour mot - c'est encore gravé dans ma mémoire - "Ne le sais-tu donc pas, frangin ? Je ne me laisserai jamais capturer vivant ! Celui que tu adules tant n'a pas la moindre once de fierté ou d'honneur, ce n'est pas mon cas." Je me demande ce que cela peut bien signifier... A mon humble avis, il y a dragon sous brasier !

Tandis qu’Olivia commentait les paroles de sa camarade de maison, Swann se redressa particulièrement troublée. Elle but une gorgée de champagne tout en songeant à la dispute qui avait éclatée entre Darren, Ulrich et elle lors de son anniversaire. Pendant d’interminables secondes, Ulrich s’était montré affreusement menaçant et dangereux puisqu’il avait faillit étrangler Darren sous ses yeux. Swann l’avait désarmé à temps mais elle n’osait pas pensé à ce qui aurait pu arriver si elle n’avait pas été là. Après cette abomination, Ulrich était finalement tombé à genoux, pleurant toutes les larmes de son corps, et avait affirmé qu’il avait trop abusé de l’alcool pendant la soirée. Swann lui avait laissé le bénéfice du doute et n’avait parlé de cette violente dispute qu’à Natasha…mais là, c’était différent ! Ulrich s’était montré menaçant sans avoir bu une seule goutte d’alcool…
Ce type n’était pas clair, et c’était dans son devoir de commère de rependre la rumeur ! Elle regarda tour à tour Olivia et Cassandre, oubliant presque la petite Abigail qui était toujours là.

« Cassandre, ce que tu dis ne m’étonnes qu’à moitié. Depuis avril, Ulrich est devenu particulièrement extrême dans ses propos et dans ses actes. Il est vraiment louche ! D’ailleurs vous n’êtes pas sans savoir qu’O’Connor l’a viré de l’équipe de Quidditch?...Et bien je sais pourquoi : Ulrich, qui était pourtant un ami proche de Darren à la base, a essayé de l’étrangler à l’aide d’un sortilège. Je sais que ça peut paraitre énorme mais j’étais présente au moment des faits et je vous jure qu’il faisait froid dans le dos… Il ressemblait en tout point au Ulrich que tu décris Cassandre. »
Ajouta-t-elle à l’attention de la Gryffondor.

« Un conseil Abigail : Méfie-toi de ce type ! Tu peux le noter dans ton carnet,
ajouta-t-elle en désignant du menton le carnet de la fillette, Ulrich Keller : K-E-deux L -E-R »

Cependant Olivia ne paraissait pas plus troublée que cela par leur révélation ! En effet la jeune femme enchaina sur un nouveau ragot portant sur Jeremy & Lorgan et enfin sur Jeremy & Georgiana. Swann fronça les sourcils, tant elle ne comprenait plus rien ! Cinq minutes plus tôt Ollie avait dit que Jeremy en pinçait secrètement pour Juliet et maintenant elle disait le contraire ! Visiblement Olivia était atteinte du « Complexe du Ragot » qui est un trait de la personnalité très courant des commères :
Lorsqu’ une commère se rend compte que ses propres potins sont moins croustillants que les rumeurs qu’on lui raconte, la commère en question s’empresse d’inventer des histoires folles et improbables pour attirer l’attention sur ses propres ragots !
Swann connait très bien ce complexe puisqu’elle y est parfois sujette elle-même, mais elle devait avouer qu’Olivia avait particulièrement manqué de finesse en se contredisant elle-même ! L’ Epic-Fail de la commère ! Ollie venait de perdre en quelques secondes toute sa crédibilité!

D’ailleurs Fowler poursuivit dans ses histoires fantasques, prétextant que le nouveau concierge de Poudlard était un ancien barman alcoolique et Swann s’empressa de rétablir la vérité :

« C’est vrai que le concierge est un ancien barman mais il n’a vraiment pas le profil d’un alcoolique ! Il s’appelle William Silverster, il est assez sympa et très sociable, je l’ai rencontré aux réunions des commerçants du Chemin de Traverse puisqu’il travaillait au Chaudron Baveur. Mais bon, il ne sera peut être plus aussi sympa à l’école car il va surement s’endurcir un peu avec ses nouvelles fonctions.»


Swann passa ensuite en revue ce que lui avait dit sa mère à propos du, je cite « jeune serveur très charmant du Chaudron Baveur ».

« A ce qui se raconte, il a connu un destin assez tragique en perdant ses parents très jeunes, mais malheureusement je n’en sais pas plus sur lui. » avoua-t-elle.

Olivia apporta enfin un ultime ragot au sujet des directeurs de Serdaigle et Gryffondor avant de rejoindre sa mère. Swann la regarda s’éloigner avant de commenter :

« Personnellement, je préfèrerai que Virtanen fasse des bébés avec Adamson, mais bon… »

La jeune femme posa son verre sur le buffet et observa l’assistance. Echanger des ragots, c’était bien, mais sa mère l’avait envoyé ici afin qu’elle porte haut les couleurs de T&T, elle devait donc trouver de nouvelles personnes à accoster. Au bout de quelques secondes, elle reconnut Seamus Finnigan, l’oncle d’Aaron, qui semblait en grande conversation avec un tas de gens prestigieux ! La préfète vit là une belle occasion d’aller se rappeler au bon souvenir du parent de son petit-ami.

« Mesdemoiselles, je suis ravie d’avoir bavardé avec vous ! J’espère que l’on croisera de nouveau nos informations à Poudlard ! Je trouve que l’on forme une équipe assez complémentaire ! » plaisanta-t-elle, mais pour l’heure je dois vous laisser. Bonne fin de soirée ! » lança-t-elle en s’éloignant des deux jeunes filles avant d’aller rejoindre le fameux Seamus :

« Bonsoir M. Finnigan. Je suis Swann, l’amie d’Aaron que vous avez aidé lors de la commémoration du deux mai ! Je venais juste vous saluer, je ne voudrais pas vous déranger avec vos amis… »

« Oh mais vous ne me dérangez pas mademoiselle, venez donc, je vais vous présenter… »




[Fin du RP pour Swany]



Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 173

Voir le profil de l'utilisateur
Les propos d'Abigail sur la maison des courageux ne parurent guère plaire à Olivia, qui s'empressa de défendre Gryffondor. C'était normal après tout, Abigail aussi aurait défendu sa maison ! Mais elles n'eurent pas l'occasion de poursuivre la discussion puisque une quatrième jeune fille fit son apparition. La petite semblait bien connaître Swann et Olivia, et se présenta avec assurance, en précisant le métier de son père. Abigail afficha un visage surpris et se demanda si c'était là une coutume du monde magique, ou bien si c'était uniquement une façon pour Cassandre de se mettre en avant. Elle ne s'appesantit pas sur la question, cependant, car Cassandre semblait avoir un tas d'informations à partager !

Abigail ne connaissait pas toutes ces personnes, aussi elle resta silencieuse, mais elle ne manqua pas une miette de la conversation. Suivant le conseil de Swann, elle marqua le nom d'Ulrich Keller en gros sur une page vierge et le souligna plusieurs fois. Ce garçon semblait plein de mystères... Il fallait qu'elle creuse la question. En revanche, la piste "Jeremy Baker" semblait un peu trop dur à suivre. Combien ce bourreau des coeurs avait-il de victimes à son actif ? Juliet, Kelsey, Georgiana ? Olivia n'était peut-être pas une source très fiable... Comme ni Swann ni Cassandre ne rebondirent sur le sujet, lui préférant le cas du concierge, elle n'en sut pas plus. Mais elle poserait la question à Poudlard, elle était sure de pouvoir trouver des informations en fouillant un peu. Ce garçon devait être populaire pour que tout le monde s'interroge sur sa vie sentimentale...

Enfin, les trois jeunes filles discutèrent le cas du nouveau concierge et de son soit-disant alcoolisme. Abigail doutait qu'une école aussi réputée que Poudlard engage un alcoolique notoire... Néanmoins il n'y a pas de fumée sans feu, et elle se promit de faire la connaissance de ce concierge assez rapidement. De toute manière, elle trouverait bien quelques camarades de classe avec qui faire les quatre cent coups pour le faire tourner en bourrique !

Bientôt, Olivia puis Swann les quittèrent et Abigail se trouva seule avec Cassandre. Elle lui adressa un large sourire et décida de se présenter à son tour :

"Au fait, je ne me suis pas présentée. Abigail Scavo, fille de William Scavo, journaliste économique."

De l'agitation sembla s'opérer autour d'elles et Abigail réalisa que la cérémonie était sur le point de commencer. Elle sautilla d'excitation et tourna un visage réjoui vers sa nouvelle camarade de classe :

"D'ailleurs, il s'apprête à recevoir un prix, ce soir ! Donc je file le retrouver ! A bientôt à Poudlard, heureuse d'avoir fait ta connaissance..."

Abigail fila parmi la foule des invités pour rejoindre ses parents, tout en croisant les doigts pour que son père ait la fameuse récompense. Dans tous les cas, la soirée avait été fort instructive et elle était plus impatiente que jamais de faire ses premiers pas à Poudlard !

Fin du RP pour Abigail
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Le prix de la meilleure commère est décerné à...[Swann, Olivia, Cassandre]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Remise des Prix à la VBM
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Réflexions Pour Une Haïti Meilleure
» Appel a une meilleure distribution des richesses naturelles
» Un Prix Nobel Controversé, mais pas Embarrassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-