AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Attention, l'oiseau pince ! [Artémis - William]

William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
Jeudi 2 août 2006

William sifflotait gaiement sur le chemin qui le ramenait au Chaudron Baveur. Cocaïne était sagement posée sur son épaule et il venait de déposer sa paye sur son compte à Gringotts. De plus dans un mois, il commencerait son nouveau travail, concierge à Poudlard. L'idée de retourner à Poudlard le remplissait de joie. Revoir les fantômes, les couloirs, la Grande Salle, tous ces endroits où il avait fait le pitre avec ses camarades de Serdaigle. Il sourit en repensant aux sprints qu'il avait effectué dans sa jeunesse pour échapper à Rusard. Son sourire se fana un peu en pensant que maintenant ce serait lui qui allait courser les élèves.

Si les élèves de Poudlard avaient les mêmes idées tordues que lui à leur âge, il sentait qu'il n'allait pas beaucoup dormir la nuit mais qu'importe, il veillerait et Cocaïne allait l'aider. La chouette se ferait un malin plaisir d'effrayer les élèves indisciplinés. Cependant Will s'était promis de ne jamais devenir comme Rusard, donc il ne grommellerait pas à longueur de journée qu'il voulait le rétablissement des châtiments corporels.

De plus, il était heureux de retourner à Poudlard pour revoir ses anciens professeurs et était enthousiaste à l'idée de rencontrer les nouveaux. En six ans, il avait du y avoir du changement. Lui même avait beaucoup changé en six ans, il avait muri, ses traits s'étaient légèrement tirés. Il n'avait plus son air innocent de l'époque, aujourd'hui avec ses yeux cernés et la barbe naissante qu'il laissait parfois apparaître, il faisait un peu peur.

Son apparence l'avait cependant servi plus d'une fois avec des clients récalcitrants qui avaient un peu trop bu. Il avait, grâce à un regard et des paroles un peu sèches, toujours réussi à imposer le respect. Ce qui avait évité plus d'une bagarre au Chaudron Baveur. D'ailleurs son employeur était très triste qu'il parte mais William trouvait qu'il avait fait son temps dans le pub et qu'il était temps pour lui de partir pour faire de nouvelles expériences.

Perdu dans ses pensées, le jeune homme ne sentit qu'au dernier moment que Cocaïne quittait son épaule. Il n'eut donc pas le temps de la retenir et vit avec effarement cette dernière se jeter sur une jeune fille qui se promenait.

Alors que Cocaïne s'accrochait dans les cheveux de sa malheureuse victime, William fronça les sourcils et lança durement :

"Cocaïne vient ici ! Tout de suite !"

La chouette se tourna vers son maître et devant son air mécontent, lâcha sa proie avant de se reposer sur l'épaule de Will en poussant un hululement d'excuse.

William se tourna alors vers la victime de la psychopathe Cocaïne. La jeune fille devait être à Poudlard et ne devait pas être âgée de plus de 15 ans. Elle avait de grands cheveux bruns derrière lesquels elle cachait un visage rond et pâle et deux magnifiques yeux bleus. S'avançant vers la petite, il lui dit en souriant.

"Excuse le comportement de ma chouette, elle est un peu folle parfois. Elle ne t'as pas fait mal au moins ?"

Il jeta un regard inquiet à la jeune fille et reprit,

"Au fait, je m'appelle William Silverster et toi, comment t'appelles-tu ?"


Il lança un sourire éblouissant à l'adolescente en attendant sa réponse.



Team Ornithorynques
Artémis NottAncien personnageavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
Artémis était venue faire un tour avec sa mère sur le chemin de traverse. Elle avait grandit cette année et avait besoin, entre autres, de nouvelles robes. Elle sortait donc tout juste de chez Mrs Guipure, seule, sa mère ayant encore quelques essayages à faire. La jeune fille se dirigeait donc vers Fleury & Botts, la librairie magique, où elle espérait trouver le dernier roman de Mrs Wodds, une bonne auteur de polars sorciers. Elle pensait être en paix, loin de Poudlard et des abrutis qui s'y trouvaient, mais ce ne fut pas le cas.

Elle ne comprit que trop tard ce qui lui arrivait. Un huhulement sinistre résonna avant qu'une masse de plumes ne s'abatte sur sa tête et ne commence à la griffer et à lui arracher les cheveux à coups de bec.

"Aaah! Arrête, sale serpillère, lâche moi! Non mais ça va pas!"

Elle aurait bien sorti la baguette magique mais elle avait les bras trop occupés à se protéger le visage. Heureusement, le propriétaire de l'affreuse chose psychopathe la rappela-t-il et elle obéit. Artémis tenta tant bien que mal de démêler ses cheveux afin d'apercevoir à qui elle avait affaire. C'était apparemment un jeune homme bien élevé, puisqu'il vint vers elle s'excuser et s'assurer qu'elle n'avait rien.

"Que je n'ai rien?" explosa celle-ci. "Mais elle a carrément failli me défigurer, quand on a une chouette qui a un grain, on la promène en cage, ou mieux, on ne la promène pas!"

Comprenez la fureur d'Artémis: c'était certes une jeune fille douce et calme, habituée à ne rien dire car elle se faisait tout le temps moquer et marcher sur les pieds. Mais elle venait d'avoir une belle frayeur et la masse de colère qu'elle accumulait tous les jours sans rien dire explosa quelque peu sous le coup de l'adrénaline (oui, il en fallait peu). Malheureusement pour Artémis, elle manquait un tantinet d'assurance... non, elle manquait complètement d'assurance, et sa frayeur évacuée, elle se mordit la lèvre de confusion. Non mais elle n'avait pas idée d'agresser les gens de cette manière! Certes, il était en tort, mais si elle continuait sur cette voie, l'inconnu aurait beau faire de clamer qu'elle était fautive.

La jeune fille rentra donc un peu la tête dans les épaules lorsque "William Silverster" se présenta et lui demanda son nom. Qu'elle n'avait vraiment pas envie de lui donner. D'abord parce que ce nom était une sacrée plaie, ensuite parce qu'elle n'allait pas donner son nom à un inconnu, sa mère lui avait toujours dit de ne jamais le faire. En plus, sous sourire Dentimagique lui donnait un air louche. Sans compter qu'il avait une chouette d'attaque nommée Cocaïne! Ce devait être un gars de l'allée des embrumes, un dealer, un trafiquant, pire, un mercenaire qui enlevait les enfants pour exiger une rançon!

Mais si c'était un enleveur, elle n'avait aucune chance de s'en sortir si elle partait en courant. Et si ce n'en était pas un, elle passerait pour une belle idiote. Elle décida qu'elle ne risquait rien pour le moment, dans cette rue pleine de monde. Aussi, après un instant de flottement, finit-elle par répondre d'une voix pleine de méfiance:

"Je m'appelle Artémis."

Sa mère aurait pu lui donner un prénom plus passe-partout. Elle devait être la seule Artémis d'Angleterre. Si le type la cherchait, elle n'avait même pas besoin de donner son nom de famille pour être identifiée.


100e HUNGER GAMES


4

District
William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
"Que je n'ai rien?" explosa celle-ci. "Mais elle a carrément failli me défigurer, quand on a une chouette qui a un grain, on la promène en cage, ou mieux, on ne la promène pas!"

Le sourire de William se fana légèrement et penaud prit la défense de sa chouette.

"Je suis sincèrement désolé. Cocaïne n'est pas réellement méchante mais elle est parfois prise de délire paranoïaque. Je sais que j'aurais du mieux la surveiller. D'habitude j'arrive à la maintenir. Quand à l'enfermer dans une cage, ce n'est pas envisageable. Elle se mettrait à pousser des hululements de déments."

Il lança un sourire d'excuse à la jeune fille dont il ignorait encore le nom. Apparemment cette dernière semblait indécise quand à la façon de se comporter avec le jeune homme. Il allait la rassurer sur ses intentions quand l'adolescente prit la parole.

"Je m'appelle Artémis."

"Enchanté, Artémis. Tu as un très beau prénom. Ce n'est vraiment pas commun."


Puis ne voulant pas mettre Artémis mal à l'aise, il changea de sujet même si ça concernait encore la jeune fille.

"Tu étudies à Poudlard n'est-ce pas ? Dans quelle maison es-tu ? En quelle année, si ce n'est pas trop indiscret ? Moi j'ai été à Serdaigle, les années Poudlard ont vraiment été mes meilleures années. Excuse moi, je suis bien curieux. Si tu ne veux pas répondre ce n'est pas grave, je comprendrais."


William était vraiment curieux et voulait connaître cette jeune Artémis qu'il reverrait à la rentrée de Septembre. Il voulait savoir tout ce qui se passait à Poudlard. Il n'allait donc pas arrêter là ses questions mais ne voulant pas paraître trop indiscret et trop avide de connaissance. Il attendit que la jeune fille réponde. Il était certain qu'il allait apprendre beaucoup de choses intéressantes sur Poudlard grâce à cette petite. Il allait faire un rapide repérage des élèves à surveiller grâce à cette conversation prometteuse. Enfin si Artémis se décidait à lui répondre.



Team Ornithorynques
Artémis NottAncien personnageavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
Voilà que le propriétaire de la dénommée Cocaïne se mettait à la défendre, arguant qu'il ne pouvait pas l'enfermer sinon elle se mettrait à hurler. C'était peut-être un Cracmol, songea la jeune fille, sinon il aurait pensé depuis longtemps à lui jeter un Silencio. William enchaîna ensuite sur le prénom d'Artémis, la complimentant. Cela ne fit qu'amplifier son malaise. Pourquoi disait-il exactement ce qu'elle pensait? Etait-il Legilimens? Instinctivement, elle recula d'un pas. Malgré cette marque de défiance, l'homme continua à la harceler de questions.

Il cherchait visiblement à obtenir le plus d'informations possibles sur elle et elle ne comprenait pas pourquoi. Il voulait peut-être s'assurer de son identité. Dans ce cas, elle devrait mentir. Prétendre être dans une autre maison et dans une autre année. Mais pourquoi voudrait-on la kidnapper ou l'espionner? Sa mère et son frère n'avaient rien fait, et son père était déjà puni pour ses crimes. Elle savait bien qu'avec les élections, les fanas de moldus allaient devenir plus véhéments que d'habitude. Mais ils ne pouvaient pas s'en prendre à quelqu'un d'autre, de vraiment coupable, comme les Malefoy? Artémis n'avait rien demandé, elle!

"Je suis à Serdaigle et j'entre en 4e année" prétendit-il d'une toute petite voix, se cachant à nouveau derrière ses cheveux.

Mais elle ne pouvait pas continuer ce jeu de questions-réponses longtemps. Il fallait qu'elle se décide vite: partir rejoindre sa mère ou aborder le premier passant venu pour qu'il la protège. Cela dit, elle n'avait pas intérêt à tomber sur un monstre sans coeur, ou sur quelqu'un de naïf qui tomberait dans le piège de ce beau parleur, sinon elle était fichue. Alors, avant de paniquer, elle se força à poser la question cruciale:

"Mais pourquoi cela vous intéresse?"

Voilà, c'était dit. Il n'y avait plus qu'à espérer une réponse moins inquiétante que ses suppositions...


100e HUNGER GAMES


4

District
William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
"Je suis à Serdaigle et j'entre en 4e année"

La jeune Artémis se cacha derrière ses cheveux. William supposa que c'était de la timidité alors il repartit dans un monologue.

"Cool ! Serdaigle est la meilleur maison de toute façon ! Tu n'es pas d'accord ? La statue de Rowena est-elle encore dans la salle commune ? Je me rappelle qu'avec des copains on l'avait tagué. Je revois encore la tête des autres le lendemain au réveil. C'était trop drôle !"

Will ne prit conscience de son erreur que trop tard. Mais quel boulet, s'il commençait à raconter ses bêtises d'adolescence, les élèves n'allaient jamais le prendre au sérieux à la rentrée. Quel crétin il faisait. Il se reprit et partit sur un autre sujet.

"Ouai, bref ! La quatrième année c'est cool aussi. Enfin, j'ai largement préféré la cinquième mais bon faut dire que pendant ma quatrième année, les mangemorts avaient envahi Poudlard alors ça calme un peu."

Il fut alors coupé par la voix d'Artémis.

"Mais pourquoi cela vous intéresse?"

La jeune fille semblait paniquée et William réalisa alors que la petite le prenait pour un détraqué. Il se dit que la timidité d'Artémis était en réalité de la peur. Mortifié à l'idée de faire peur à une élève, il se passa la main dans les cheveux tout gêné. Ce geste ébouriffa encore un peu plus ses cheveux qui étaient déjà pas mal en pagaille.

"Oh, euh... Tu as peur de moi ? Si c'est le cas, excuse moi ! Je ne voulais pas t'effrayer. En fait je suis simplement très curieux et comme je suis le nouveau concierge de Poudlard à la rentrée de Septembre, je voulais savoir si l'école avait beaucoup changé depuis que je l'ai quittée. Et puis comme tu es une élève, je voulais faire ta connaissance avant la rentrée. Comme ça j'aurais connu au moins quelqu'un."


Il lança un clin d’œil à la jeune fille et repartit sur un flot de questions.

"Et sinon, tu peux peut-être m'informer sur les élèves à surveiller. Ceux qui se font le plus remarquer. Je suppose qu'il doit y avoir pas mal de Gryffondor dans le lot, non ? En tout cas à mon époque, c'était souvent eux qui se faisait le plus remarquer. Et j'ai d'ailleurs jamais compris comment ils faisaient pour gagner la coupe des quatre maisons alors qu'ils faisaient perdre un nombre astronomique de point à leur maison."

Il reprit son souffle et laissa le temps à la pauvre Artémis de répondre à ses questions. Il fit un sourire encourageant à la jeune fille et attendit.



Team Ornithorynques
Artémis NottAncien personnageavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
Boulette. Artémis avait choisi, pour son mensonge, pile la maison à laquel l'inconnu avait appartenu. Elle n'aurait pas pu faire pire. Qu'est-ce qu'elle en savait, elle, de la statue de Rowena dans la salle commune? Probablement qu'elle y était encore... De toute façon, ce monsieur Silverster n'avait aucun moyen d'y vérifier, elle pouvait donc mentir allègrement sur le sujet. Ou pas. Parce qu'elle était la pire menteuse de l'école. Excepté Nora.

Par un heureux hasard, William éloignait la conversation de ce sujet délicat tout seul comme un grand. C'était l'avantage de sa façon de parler tout seul, au moins Artémis n'avait pas à répondre grand-chose... Elle fut d'ailleurs surprise, pour ne pas dire choquée, de la légèreté avec laquelle il parla de l'année des Ténèbres. C'était un sujet sensible chez elle, et même à Poudlard on n'en parlait pas comme de la pluie et du beau temps. Mais l'étrange oiseau qu'était son interlocuteur ne semblait pas en avoir conscience. Etrange, vraiment. Le malaise d'Artémis ne fit qu'augmenter. Cela dû se voir, d'ailleurs, puisque le futur concierge de Poudlard lui en fit la réflexion.

Le futur concierge de Poudlard...

"Vous êtes le futur concierge de Poudlard?!"

Ah. Mais ça expliquait beaucoup de choses... Tout d'un coup, Artémis fut submergée par une foule de sentiments et de pensées contradictoires. Déjà, elle se sentait bien moins en danger. La curiosité n'était plus inquiétante, quoiqu'encore un brin stressante. Mais elle s'expliquait, elle avait juste le malheur d'avoir la tête d'une étudiante de Poudlard. Ensuite, elle était dans la mouise. S'il débarquait l'année prochaine et qu'il la voyait porter l'uniforme de Poufsouffle, il la prendrait pour une menteuse patentée et en déduirait probablement qu'elle était du genre à ne pas respecter le couvre-feu. Bref, elle l'aurait sur le dos toute l'année! Mais dans quelle situation s'était-elle fourrée?

Refoulant le problème au fond de son cerveau - après tout, il aurait probablement oublié cette conversation d'ici la retrnée, s'il parlait comme ça à chaque élève qu'il croisait..., elle laissa parler sa curiosité, maintenant qu'elle n'avait plus peur:

"Mais ça veut dire que vous allez remplacer Rusard! J'en connais qui vont être contents, il est vraiment trop grincheux..."

... mais tellement inefficace! Kelsey aurait bien plus de mal à sortir la nuit pour rejoindre ses conquêtes. A moins, bien sûr, que le futur concierge en fasse partie. Pour être dans la même maison que Lorgan, Artémis savait que les hommes âgés ne lui faisaient pas peur. Elle se demandait même si la rumeur prétendant qu'elle astiquait le professeur Dérébusor était vraie.

"... mais vous n'allez pas emmener votre chouette avec vous, hein? Elle est pire que Miss Teigne! En plus, elle frappe les élèves, et les sévices corporels sont interdits dans l'école!"

Autant informer tout de suite que remplacer un sadique par un autre, c'était perdu d'avance. Qui sait, peut-être William serait-il découragé par cette information? Quant aux têtes à claque, Artémis n'était pas une balance, aussi choisit-elle de biaiser:

"Les Gryffondor ont gagné la coupe cette année. Mais c'est parce que leur directrice de maison est partiale, vous savez! En plus, elle est voyante, alors ils ont toutes leurs chances! Pourquoi voulez-vous venir travailler à Poudlard, au fait?"


100e HUNGER GAMES


4

District
William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
La jeune Artémis parut surprise d'apprendre qu'il était le futur concierge. Il sembla à William qu'elle se décrispait légèrement après son annonce.

"Mais ça veut dire que vous allez remplacer Rusard! J'en connais qui vont être contents, il est vraiment trop grincheux..."

William esquissa un sourire, apparemment Rusard était toujours aussi grincheux. Son arrivé à Poudlard allait faire du bien aux élèves, ils n'auraient plus à supporter ce vieux bougon insatisfait et le paillasson qui lui servait de chat et qui était aussi hargneuse que son maître.

"... mais vous n'allez pas emmener votre chouette avec vous, hein? Elle est pire que Miss Teigne! En plus, elle frappe les élèves, et les sévices corporels sont interdits dans l'école!"

Comment ça ? Cocaïne était pire que Miss Teigne ? Elle délirait grave la petite ! Elle avait de la bouse de dragon dans les yeux ou quoi ? Cocaïne n'était pas vraiment méchante, elle était juste un peu siphonnée de la plume. Mais jamais Cocaïne n'irait pousser un hululement de contentement après qu'un élève se soit fait tirer l'oreille. Miss Teigne, elle, avait ronronné plus d'une fois après que Rusard l'ait conduit chez le Professeur Flitwick en lui arrachant à moitié l'oreille. D'ailleurs Will sentait encore son oreille bourdonner parfois.

Non vraiment Cocaïne ne pouvait pas être pire que Miss Teigne et si la gamine considérait la pseudo attaque de sa chouette comme un chatiment corporel, il n'aurait pas fallut qu'elle soit à Poudlard pendant l'année d'occupation de Poudlard. Enfin, il était vrai qu'il devrait surveiller la psychopathe qui lui servait de chouette. Il ne fallait pas qu'elle agresse d'élèves, la directrice risquerait de ne pas apprécier. Il rassura donc Artémis en souriant.

"Ne t'inquiètes pas, Cocaïne ne fera rien à Poudlard. Je vais la surveiller et puis en général, j'attache sa patte à mon poignet avec un lien comme ça, elle n'embête personne. Mais de là à dire que ma chouette est pire que Miss Teigne, je pense que tu exagères un peu. Elle n'est pas vraiment méchante tu sais."


Il adressa un nouveau sourire à la jeune fille et l'entendit, avec étonnement, dire que la directrice des Gryffondors était très partiale avec sa maison. Il fronça légèrement les sourcils, c'est quoi cette prof ? Si les professeurs se mettaient à couvrir les frasques de leurs élèves comment avoir de l'ordre au château ? Will soupira de désespoir, il allait sûrement avoir beaucoup de mal avec les Gryffondors s'il y avait une Rogue bis à Poudlard.

"Qui est la directrice des Gryffondors ? Peut-être que je la connais ! Tu as dit qu'elle était voyante ? Ce serait donc la professeur de Divination ?"


Puis prenant conscience qu'Artémis lui avait posé une question, il entreprit d'y répondre du mieux qu'il pouvait.

"Euh... comment dire, William se passa la main dans les cheveux en signe de réflexion. Disons que, je pense qu'il est temps pour moi de passer à autre chose. J'ai beaucoup aimé travaillé au Chaudron Baveur mais je veux faire quelque chose qui me correspond d'avantage. J'ai vraiment aimé mes années à Poudlard, j'avais l'impression d'y avoir ma place. J'ai le sentiment que je si je retourne là bas, je retrouverais un peu de celui que j'étais avant et puis, j'aime bien que tout soit propre et comme je suis très curieux, le poste de concierge me va comme un gant. Tu ne trouves pas ?"

William rigola légèrement, il espérait sincèrement qu'Artémis n'avait plus peur de lui.

"Au fait, je te fait encore peur ?"


Le jeune homme sourit un peu plus à la jeune fille. Il était comme ça, il souriait tout le temps. Et des fois ça le faisait vraiment passer pour un crétin. Mais bon au moins, ça avait le don de rendre son regard un peu moins menaçant.



Team Ornithorynques
Artémis NottAncien personnageavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
Apparemment, William était vexé qu'Artémis pense sa chouette pire que Miss Teigne et défendit son animal ardemment. C'était une réaction prévisible, les gens ne voyaient jamais les défauts de leurs propres animaux. Décidant qu'elle en avait suffisamment fait contre le futur concierge, Artémis décida d'arrondir les angles.

"Vous avez raison, elle n'a pas l'air aussi sournoise que Miss Teigne. Elle veut peut-être juste vous protéger, après tout."

Il fallait bien considérer la chose: cette Cocaïne était peut-être frappadingue, mais au moins elle n'avait pas l'air de chercher constamment un coupable à on ne savait trop quoi. Elle serait peut-être plus un poids qu'une aide à Mr Silverster, alors que Miss Teigne était bien le seul atout de Rusard contre les élèves. Après tout, il y avait peut-être une justice dans ce remplaçement: puisque le nouveau avait une baguette, on lui donnait en échange un handicap! Le professeur McGonagall pensait plus au bien-être de ses élèves qu'il n'y paraissait.

Artémis chassa ces pensées de son cerveau. Voilà qu'elle se mettait à penser comme si elle faisait partie des fauteurs de troubles qui avaient besoin d'un concierge incompétent! Mais que lui arrivait-il? Assurément, c'était l'influence d'Irving sur Nora qui se répercutait sur elle. Ou le ras-le-bol des remontrances de Jane qui lui donnaient envie de faire tout ce qu'elle désapprouvait. Quelque chose dans ce goût-là, sûrement.

"La directrice des Gryffondor est Mme Hellsoft. Je crois qu'elle n'est là que depuis cinq ou six ans, comme beaucoup de profs... Et oui, c'est la professeur de divination. Vous l'avez eu comme camarade?" répondit-elle à William qui ne semblait pas approuver la partialité.

Enfin, il répondit à sa question. C'était encore une réponse longue, complexe et bizarre dont une partie échappa à la jeune fille. Evidemment, travailler au Chaudron Baveur ne faisait pas partie de ses objectifs professionnels, et comme elle était encore à Poudlard, l'école était loin de lui manquer. A vrai dire, elle n'était pas pressée d'y retourner. Là-bas, il y avait ceux qui se moquaient d'elle, les cours difficiles, et Cécylia, la protégée de Théo. Certes, il y avait bien Nora, Jane et le beau Jeremy Baker, mais ça ne valait pas les longues journées tranquilles à la maison qu'elle passait avec sa mère et son frère, où tout était si simple. Aussi, confuse par la réponse, elle se contenta d'acquiescer poliment et ne répondit qu'à la dernière question de William.

Elle aurait aimé être du genre malicieux et pouvoir lui répondre quelque chose comme "ça dépend, vous serez gentils avec moi l'année prochaine?", mais elle n'osa pas car elle ne l'était pas. Elle se contenta donc de quelque chose de plus banal.

"Moins, votre curiosité s'explique... Mais je ne vous connais pas encore, vous savez, je ne sais pas quel concierge vous serez, alors ce ne serait pas honnête de vous dire tout de suite ce que je pense de vous, vous comprenez?"

Au loin, elle aperçu sa mère qui remontait l'allée en la cherchant du regard et pria pour qu'elle arrive vite, avant qu'elle n'ait encore un autre mensonge à proférer qui lui retomberait sur les épaules à la rentrée. Hélas, il y avait du monde en ce beau jour d'été...


100e HUNGER GAMES


4

District
William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir vaillamment défendu sa psychopathe de chouette, William entendit Artémis avouer que Cocaïne semblait en effet moins sournoise que Miss Teigne et qu'elle voulait peut-être le protéger tout simplement.

Le jeune homme médita un instant sur ses paroles et hocha la tête en signe d'assentiment. Le comportement de la chouette pouvait donc trouver une explication, elle était juste trop protectrice avec son maitre.

La jeune fille entreprit alors de lui présenter la directrice des Gryffondors. Cette dernière s'appelait Mme Hellsoft et était à Poudlard depuis cinq ou six ans. Elle affirma que c'était le prof de divination et posa à William une question que le laissa assez pantois.

"Vous l'avez eu comme camarade?"

Il ne faisait quand même pas si vieux, si ?

"Et bien comme j'ai quitté l'école il y a cinq ans, il est peu probable que je l'ai eu comme camarade. Elle doit être légèrement plus âgée que moi. Ensuite son nom ne m'évoque aucuns souvenirs et comme je n'ai pas fait de divination, il me semble que je ne l'ai pas eu comme professeur."

Après son explication sur le pourquoi voulez vous être concierge, Artémis se contenta de hocher la tête poliment et répondit à sa dernière question.

Si le jeune homme ne s'attendait pas à une réponse du style "Bien sûr que non, on est pote maintenant !", il ne s'attendait pas non plus à la réponse que lui fournit la jeune Artémis.

"Moins, votre curiosité s'explique... Mais je ne
vous connais pas encore, vous savez, je ne sais pas quel concierge vous
serez, alors ce ne serait pas honnête de vous dire tout de suite ce que
je pense de vous, vous comprenez?
"

William la regarda alors fixement et laissa apparaître un sourire compréhensif.

"Oui, ne t'inquiètes pas je comprends. Mais honnêtement, je ne pense pas être pire que Rusard."

Il lança un clin d’œil complice à la jeune fille. Il baissa alors son regard sur sa montre et avisant l'heure redressa vivement la tête.

"Artémis, j'ai été très heureux de faire ta rencontre. Je m'excuse encore une fois pour le comportement impardonnable de ma chouette mais je vais devoir te laisser sinon je vais être en retard. Si tu reviens sur le Chemin de Traverse fait un petit détour par le Chaudron Baveur, je serais ravi de t'offrir un jus de citrouille bien frais. Et puis, si je ne te revois pas, et bien, à la rentrée. Au revoir Miss Artémis."

Il fit un clin d’œil à la jeune fille et partit en direction du Chaudron Baveur où l'attendait une soirée bien remplie.


[HRP~Si tu as encore des questions à poser à William, je peux éditer]




[Fin de Rp pour William]



Team Ornithorynques
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Attention, l'oiseau pince ! [Artémis - William]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un oiseau qui chante....
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» L'oiseau messager
» Artémius Minéos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Chemin de Traverse,-