AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 La menteuse et la fouineuse [Clara & Abigail]

Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
21 août 2006

C'était une journée folle à la boutique de Mrs Guipure. La rentrée scolaire approchait et tous les élèves semblaient s'être réveillés et venaient faire leurs courses en même temps. La mère et la grand-mère de Clara y avaient vu une occasion en or de la former à la vente. En effet, les été précédents elle ne s'occupait que de mettre de l'ordre dans le magasin, mais il paraissait qu'elle était désormais assez grande et compétente pour s'occuper des demandes les plus simples. Voilà pourquoi, depuis environ une semaine, Clara était chargée de faire les retouches sur les robes des élèves les plus jeunes - et dont les parents n'avaient rien contre le fait qu'une jeune fille s'occupe de leur précieuse progéniture.

Elle terminait d'ailleurs la robe d'une certaine Linnet, qui lui avait donné bien du fil à retordre. La gamine faisait froid dans le dos, car sa conversation était des plus macabres: elle avait passé l'essayage à lui raconter en riant comment elle avait tué l'animal de compagnie de son frère avec un marteau. Clara était restée étrangement silencieuse, incapable d'imaginer un mensonge pouvant la sortir de cette scabreuse situation; elle avait donc travaillé exceptionnellement vite et renvoyé la fillette à sa mère en un temps record.

Après cette horrible expérience, Clara ne souhaitait qu'une chose: prendre une pause. Elle s'ennuyait à mourir dans cette boutique où tout tournait autour du tissu, et elle n'était même pas payée pour son travail! Si elle écoutait sa mère, elle devait être heureuse d'aider l'entreprise familiale, c'était un honneur. Un honneur dont elle se serait bien passée. Se dirigeant discrètement vers l'arrière-boutique, elle remis quelques mèches folles en place et tenta de ne pas se faire remarquer. Peine perdue: elle manqua de renverser une petite fille qui se baladait dans le magasin.

"Oh, excusez-moi, mademoiselle, je suis vraiment désolée! Vous désirez quelque chose?"



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 175

Voir le profil de l'utilisateur
Un grand sourire sur le visage, Abigail poussa la porte de la boutique de madame Guipure, précédant son père qui avait les bras chargés de paquets. Amanda Scavo, elle, ne portait qu'une cage dans laquelle un hibou moyen duc dormait, la tête sous l'aile. C'était grâce à Tolkien le hibou qu'Abigail pourrait communiquer avec sa petite famille pendant l'année qui s'annonçait. C'était d'ailleurs justement pour préparer sa rentrée à Poudlard que les Scavo étaient ici, comme tant de familles aujourd'hui. Abigail était peu ravie de devoir acquérir l'uniforme réglementaire, elle qui aimait ses vêtements colorés et à la mode... Avec un peu de chance, elle porterait les couleurs d'une maison prestigieuse comme Serpentard ou Serdaigle.

La boutique de Mrs Guipure était remplie à craquer de jeunes gens, ce qui ravissait Abigail. Au grand malheur de ses parents qui semblaient pressés de quitter le Chemin de Traverse, la fillette était ravie d'être plongée au milieu de ses futurs camarades. Elle scrutait tous les visages en espérant y reconnaître une des grandes qu'elle avait rencontré à la cérémonie de remises de prix, ou une des personnes dont elles lui avaient parlé : Juliet, Jeremy, Samaël... Mais pour l'heure, c'était une petite crevette comme elle qui essayait ses vêtements. Probablement une future première année... Abigail tendit l'oreille pour entendre ce qu'elle racontait à la jolie et jeune vendeuse, et bien lui en pris. Elle qui voulait entendre des histoires extraordinaire, elle était servie...

Abigail passa donc dix minutes à errer dans le magasin en attendant qu'une des vendeuses se libère. Trop occupée à fouiner partout pour regarder où elle allait, elle fut percutée par la blondinette qu'elle avait vu plus tôt. Celle-ci se confondit immédiatement en excuses.

"C'est pas grave", répondit-elle aussitôt, "Oui j'ai besoin d'un uniforme pour Poudlard !"
Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
La petite désirait bien évidemment quelque chose, et ce quelque chose était, oh surprise...un uniforme pour Poudlard! Clara se retint de lever les yeux au ciel devant tant d'originalité et, plaquant un sourire commercial sur ses lèvres, invita la fillette à la suivre à travers le magasin.

"Un uniforme pour Poudlard, bien sûr! Suivez-moi, jeune fille! Comment t'appelles-tu? oh, je m'excuse, je ne devrais pas te tutoyer mais... m'y autorises-tu?"

Il fallait bien qu'elle l'y autorise, de toute façon. Clara n'avait pas le droit de tutoyer les clients, sa mère le lui avait bien dit, mais elle se refusait à vouvoyer une gamine qui faisait la moitié de sa taille. Elle était bientôt une quatrième année, elle n'allait pas donner du "vous madame" à ceux qui s'extasieraient comme des bébés devant le plafond et le Choixpeau magiques en septembre.

"Pour les uniformes de Poudlard, la boutique Guipure est le meilleur choix, nous en faisons depuis plus de 300 ans, et nos coupes sont toujours faites sur mesure... Tiens, monte sur ce tabouret."

Elle lui tendit ensuite une robe pour que la petite l'enfile et eu un sourire indulgent devant les manches bien trop grandes et le pied qui trainait par terre. En vérité, le magasin Guipure ne tournait que depuis 150 ans, mais c'était un détail... Et puis, qui comptait encore les années à ce stade?

"Il va falloir modifier tout ça! Surtout ne bouge pas." Commençant son ouvrage par les manches, Clara entreprit de les replier et de placer à l'aide de sa baguette les épingles dans le tissu. "Comment t'appelles-tu, miss? Tu sais déjà ce qui t'attend l'année prochaine?"

Contrairement à Linnet, la nouvelle venue semblait sympathique, aussi Clara tenta-t-elle de faire la conversation.



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 175

Voir le profil de l'utilisateur
Abigail jeta un coup d'oeil à ses parents qui attendaient un peu plus loin, et les vit en pleine discussion. Aussi, elle se contenta de suivre la vendeuse en espérant être entre de bonnes mains. A en juger par son sourire lumineux, elle maîtrisait déjà l'aspect "contact avec le client" du métier.

"D'accord pour le tutoiement", répondit Abigail, "à condition que je puisse te tutoyer aussi."

Après tout, la jeune fille n'avait pas l'air beaucoup plus vieille qu'elle... Bon, d'accord, sans doute avait-elle quelques années de plus, mais la différence ne devait pas être énorme. Abigail détailla la jolie blondinette du regard songeant qu'elle voudrait bien lui ressembler, et ne prit pas garde à ce que la vendeuse lui racontait. De toute façon, son petit discours commercial ne l'intéressait pas. Mrs Guipure avait beau être la boutique de renom en matière d'uniformes scolaires, T&T gardait la préférence d'Abigail. Les vêtements y étaient plus variés, plus raffinés...et plus chers.

Abigail monta sur le tabouret et enfila une robe qui se révéla être trop grande. Elle ronchonna intérieurement contre sa petite taille, et s'immobilisa pendant que la vendeuse s'affairait autour d'elle. Visiblement, elle cherchait à faire la conversation. Abigail pouvait le comprendre, cela ne devait pas être très drôle de travailler ici tout l'été. En particulier les jours précédant la rentrée, qui voyaient affluer les nouveaux élèves.

"Je m'appelle Abigail Scavo", répondit-elle avec un grand sourire. "Mon père m'a souvent parlé de Poudlard, donc je sais un peu à quoi m'attendre, oui. J'ai aussi appris comment les élèves étaient répartis, et j'espère que le Choixpeau m'enverra à Serdaigle ou Serpentard !"

Le mode de répartition des première année était en règle général un secret aussi bien gardé que celui de l'inexistence du père Noël, mais il en fallait plus pour arrêter Abigail. Celle-ci voulait savoir où elle allait mettre les pieds, c'était normal, et elle préférait savoir que d'avoir la surprise... Au moins elle ne craindrait pas d'affronter un vampire comme tous les autres gamins. Heureuse de pouvoir parler avec une grande, elle ajouta :

"J'aime bien les attributs de ces maisons. Les Serdaigle sont intelligents, et les Serpentard sont rusés. D'ailleurs, mon père était à Serdaigle. Ma mère, elle, est une moldue. Mais je suis très contente d'être une sorcière, même si je ne vais plus voir mes amis pendant l'année..."

Elle haussa les épaules, puis se rappela qu'elle devait rester immobile et cessa de bouger.

"Et toi, tu es encore à Poudlard, non ? En quelle année, dans quelle maison ? Et comment tu t'appelles, au fait ?"
Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
"Evidemment que tu peux! Si nous nous croisons à l'école, tu me tutoieras bien, alors autant commencer tout de suite!"

Tandis qu'Abigaïl répondait obligeamment à ses questions, Clara continua son ouvrage. Elle place les premières épingles à la main pour plus de précision - elle n'était pas aussi douée que sa mère pour ce genre de sortilèges, et, si celle-ci prétendait que ça viendrait avec le temps, Clara savait qu'elle n'y mettait pas assez de conviction pour s'améliorer - et entreprit ensuite, à l'aide de sa baguette, de replacer correctement les plis du tissus. La petite en profita pour disserter sur ce qui l'attendait à Poudlard, ce qui ravit la jeune Guipure. Elle adorait entendre les premières années spéculer sur le mode de répartition et lancer quelques phrase énigmatiques qui les plongeaient encore plus dans la confusion!

Pourtant, la demoiselle savait déjà qu'on utilisait le Choixpeau, et déçue, Clara commenta:

"Tu sais comment se passe la répartition! Quel gâchis! Si tu dois avoir une bonne surprise de ta vie, ce sera celle-là, et on te l'a gâchée!"

En vérité, on lui avait surtout gâché son moment de gloire à elle, mais bon, elle aurait le temps d'en voir d'autres, des nouveaux. Cependant, elle ne pouvait se résoudre à ne pas mettre son grain de sel.

"Méfie-toi du Choixpeau, tu crois être bien informée parce que tu n'as pas à imaginer des choses horribles comme les autres, mais à être trop confiante, tu risques de ne pas aimer ce qu'il aura à te dire! Tiens, l'année dernière par exemple, une petite de Serdaigle est arrivée à sa table blanche comme un linge et elle a presque manqué de s'évanouir une fois assise!"

Encore une invention, bien entendu, et tout bonnement invérifiable. Peu d'élèves se souvenaient de la répartition des autres, à moins d'être un frère/cousin/admirateur. Elle avait choisi Serdaigle pour la maison afin d'effrayer un peu la petite qui souhaitait déjà y aller! Satisfaite de son ouvrage sur les manches, Clara s'écarta et releva le pied d'un coup de baguette habitué. Cette partie-là était déjà plus facile. Comme Abigail, enthousiaste, lui expliquait pourquoi elle voulait aller dans telle ou telle maison, elle se recula pour admirer son travail et faire des retouches plus générales, comme élargir la robe pour qu'elle aille mieux avec la silhouette de sa cliente.

"Il y a des Serdaigles stupides, tu sais, et l'attribut principal des Serpentards est plus leur ambition que leur ruse... Enfin, ces répartitions, ça ne veut pas dire grand-chose de toute façon, quand tu regardes les gens autour de toi, tu te demandes régulièrement comment ils ont fait pour être répartis dans leur maison! De toute façon, bavarde comme tu es, je te vois bien à Poufsouffle ou à Gryffondor..."

Clara donna un coup de baguette pour changer la silhouette de la robe, hésitant à agrandir la capuche. Sa mère disait que cela mettait plus en valeur la frêle tête des premières années, mais la dernière fois qu'elle l'avait fait, elle s'était faite enguirlander car le couvre-tête était "hors normes" pour l'école. Jamais contente, sa mère, de toute façon.

"Je m'appelle Clara, je rentre en quatrième année et je suis à Serpentard, puisque tu veux tout savoir."

Pour une fois que ce qu'elle disait était vrai...

"Tiens, puisqu'on en parle, qu'est-ce qui te fait croire que tu es digne de notre maison?"




Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 175

Voir le profil de l'utilisateur
Clara sembla particulièrement déçue que sa future camarade de classe connaisse déjà l'existence du Choixpeau Magique, mais Abigail se moquait bien de rater cette belle surprise. La connaissance, l'information, c'était le pouvoir. Elle afficha donc un air septique lorsque la vendeuse affirma qu'elle venait de gacher "la" bonne surprise de sa vie. Abigail espérait bien en avoir d'autres, des surprises, eh puis elle ne savait toujours pas dans quelle maison elle serait envoyée...

Tout en examinant et en peaufinant son travail, Clara commenta ses paroles en s'efforçant de rectifier les préjugés d'Abigail sur les différentes maisons. La fillette écouta avec attention ce que lui racontait son aînée, heureuse d'avoir un point de vue d'une actuelle élève sur la répartition. Elle se doutait bien que les gens ne correspondaient pas toujours aux idéaux de leurs maisons, la nature humaine était bien plus complexe que cela ! Malgré tout, contrairement à ce qu'affirma Clara, elle ne se voyait pas du tout à Poufsouffle ni à Gryffondor. Enfin, si cela lui arrivait, elle n'en ferait pas tout un plat. Au fond, la véritable aventure, c'était d'entrer à Poudlard et d'apprendre la magie... La maison importait peu.

"Je m'appelle Clara, je rentre en quatrième année et je suis à Serpentard, puisque tu veux tout savoir. Tiens, puisqu'on en parle, qu'est-ce qui te fait croire que tu es digne de notre maison?"

Abigail réfléchit à la question, tentant de se glisser dans la peau d'un Serpentard. Un écusson vert et argent figurerait son uniforme, et elle arpenterait les cachots sombres et humides avec ses camarades de dortoir en quête d'un mauvais coup ou d'une histoire à raconter. Abigail redressa les épaules, leva le menton et répondit sur un ton orgueilleux :

"Je le sais, c'est tout. Mais Serpentard n'est que mon choix numéro deux."

Puis elle se mit à pouffer devant sa propre arrogance, et questionna Clara. Autant saisir l'opportunité d'avoir une grande sous la main pour recueillir quelques informations.

"Qu'est-ce que je dois savoir, sur Poudlard ? As-tu des conseils pour moi ?"
Clara GuipureSeptième annéeavatar
Messages : 233

Voir le profil de l'utilisateur
La petite ne manquait pas d'air! Et cela froissa Clara. Comment cette demi-portion qui n'avait jamais mis un pied à l'école pouvait-elle montrer autant d'assurance? Franchement, ça ne se faisait pas, elle devait être intimidée par Clara, une élève plus vieille qui détenait le savoir. Aussi, comme Abigail lui demandait des conseils, Clara se contenta de hausser les épaules alors qu'elle achevait son oeuvre.

"Tu me sembles en savoir beaucoup trop pour ton propre bien, jeune fille. Je suis sûre que tu sauras te débrouiller toute seule à Poudlard sans mes conseils, et que tu trouveras bien quelqu'un d'autre pour t'en donner!"

Car sa cliente n'avait pas sa langue dans sa poche et "timidité" ne faisait clairement pas partie de son vocabulaire. Avec un peu de chance, elle croiserait les pires vieux de l'école le jour de la rentrée, comme O'Connor ou Lorgan. Ca ne lui ferait pas de mal d'être remise à sa place de première année et de comprendre qu'il y avait des gens qui en savaient plus qu'elle. Si Clara nourrissait des pensées aussi peu charitables envers Aby, c'était surtout parce qu'elle enviait son franc parler et son naturel. La gamine semblait courageuse comme une Gryffondor, maison ou elle aurait bien aimé être, finalement. Elle y aurait peut-être trouvé le courage d'envoyer balader sa mère et ses tenues de mode...

Clara tourna autour de la petite fille pour vérifier que tout était bien en place puis manqua d'appeler sa mère pour qu'elle vérifie son travail. Au dernier moment, elle s'y refusa. Elle ne pouvait pas passer pour une apprentie devant cette petite peste, aussi affirma-t-elle d'un ton péremptoire:

"Voilà, tout est terminé! Je te laisse retrouver tes parents pour payer, c'est ma mère qui tient la caisse, la dame en blanc, près de la porte. J'espère que j'aurai le plaisir de te retrouver à Poudlard, bonne rentrée à toi!"



Swing my heart across the line
In my face is flashing signs, seek it ouf and ye shall find
Oh, I feel so wrong, doing the right thing
Oh, I feel so right, doing the wrond thing
I could lie, couldn't I, couldn't I?
So no more counint dollars, we'll be counting stars
Abigail ScavoQuatrième annéeavatar
Messages : 175

Voir le profil de l'utilisateur
L'imitation d'Abigail de la parfaite petite Serpentard sembla vexer Clara, qui devint soudain un peu froide. Elle refusa ainsi de lui promulguer le moindre conseil ! Qu'à cela ne tienne, Abigail découvrirait tout par elle-même, comme d'habitude... Mais, quand même, la petite sorcière trouvait Clara bien arrogante, pour une vendeuse adolescente. Elle avait l'air du genre de fille à s'inquiéter de son apparence et à vouloir plaire aux garçons. Bref, pas le genre de fille aventureuse et drôle avec qui Aby aimait passer du temps. Enfin, quelle importance ! Elle trouverait bien d'autres amis à Poudlard, des gens aussi cool que Roger et Elise... En tout cas, elle l'espérait de tout coeur.

Clara annonça alors que la robe était prête et lui indiqua le chemin de la caisse. Aby fut un peu surprise que personne ne vienne vérifier son travail, mais la robe avait l'air à sa taille, aussi ne fit-elle aucun commentaire. Elle adressa un grand sourire à sa future camarade de Poudlard, et répondit :

"Merci, bonne journée ! A bientôt à Poudlard !"

Sans un regard en arrière, elle rejoignit sa famille en sautillant et se mit à jouer avec son nouveau hibou pendant que ses parents payaient. Elle était déjà amoureuse de l'animal... Rien que pour ça, elle était contente d'être une sorcière. Le hibou postal était, il fallait bien l'avouer, un animal bien plus cool que le facteur moldu !

"Que voulez-vous faire, maintenant ?", s'enquit William Scavo une fois qu'ils furent sortis de la boutique.

Aby haussa les épaules et regarda avidement autour d'elle, lisant les noms des boutiques autour d'elle et dévisageant les sorciers qui arpentaient le Chemin de Traverse. Tout semblait si passionnant qu'elle ne savait pas où donner de la tête ! Ce fut donc sa moldue de mère qui prit la décision, désireuse de faire un tour dans le magasin de quidditch, "ce sport tellement plus intéressant que le football"... Bras-dessus, bras-dessous, Les trois Scavo et Tolkien le hibou s'en allèrent donc vers d'autres aventures, savourant cette journée en famille avant la grande séparation de la rentrée.

RP terminé
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

La menteuse et la fouineuse [Clara & Abigail]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Clara Deprez [Serdy]
» [Clara] Maîtresse, disciple et amie
» Clara Wurtz
» Clara Wrigth [Serdy]
» [Clara / Wendy / Sylvette] Dans leur chambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Chemin de Traverse,-