AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Poufsouffle en détresse cherche preux Gryffondor [Jeremy & Kelsey]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
4 août 2006

Les Trois Balais se vidait peu à peu. Il commençait à se faire tard et la plupart des clients reprenaient le chemin de chez eux. Kelsey adressa un clin d'oeil aguicheur à un homme barbu qui fouillait dans sa poche pour payer sa note et ce dernier déposa plusieurs pièces sur le comptoir en lui disant de garder la monnaie. La jeune femme récoltait deux fois plus de pourboires que n'importe quelle serveuse que Mrs Rosmerta aurait pu avoir. C'était sans doute du au fait qu'elle n'hésitait pas à mettre en valeurs ses atouts et à séduire un peu la clientèle. Des filles comme Katy auraient trouver ça dégradant, mais elle ne voyait pas ce qu'il y avait de mal à vouloir remplir son coffre fort un peu plus vite. Et puis, elle n'allait jamais trop loin. Ce n'était pas comme si un décolleté plongeant et quelques sourires charmeurs allaient pas lui attirer des ennuis.

Elle jeta un coup d’œil à la vielle horloge qui prenait la poussière dans un coin et constata qu'il était un peu plus de onze heures. Elle avait terminé son service, Mrs Rosmerta prenait la relève jusqu'à ce que le dernier client soit parti. Kelsey dénoua son tablier qu'elle rangea sous le comptoir et attrapa son sac avant de crier à la patronne du lieu.

"Je m'en vais !

-Fais attention à toi ma grande, et soit à l'heure demain ! "

Kelsey hocha la tête, se dirigea vers la sortie et poussa la porte de l'établissement. On avait beau être en plein été, une brise fraiche la fit frissonner. Il fallait choisir entre ne pas avoir froid et récolter des pourboires avec une jupe courte, et elle avait vite fait son choix. Elle fit quelques pas pour pouvoir se placer au centre de la rue avant de transplanner, elle avait passé son permis il y a seulement quelques mois et avait toujours du mal quand il y avait des murs à proximité. Alors qu'elle fermait les yeux pour se concentrer, une voix derrière elle la fit sursauter.

"Tu t'en vas déjà ma belle ?"

Kelsey se retourna et reconnut le barbu qui lui avait laissé un pourboire généreux un instant plus tôt. Elle pouvait sentir son haleine alcoolisée de loin, et se dit qu'elle n'aurait pas du insister pour qu'il prenne un deuxième verre d’absinthe. Elle lui adressa un sourire poli, bien moins chaleureux que ceux qu'elle lui avait lancé au cours de la soirée, et se concentra à nouveau sur sa destination. La jeune fille devait bien admettre qu'elle serait rassurée de quitter les lieux rapidement. Le gars n'avait pas l'air méchant, mais il était bien éméché et ils étaient seuls. Plus vite elle s'en éloignerait et mieux ce serait. Elle visualisa sa chambre, ferma les yeux, et sentit une main se refermer sur son poignet. Elle rouvrit subitement les yeux et voulut crier en voyant le visage du barbu si près du sien mais il posa un doigts sur ses lèvres.

"Chuuut, j'te veux pas d'mal ma jolie, faut pas avoir peur voyons."

Elle hocha la tête, et tenta de libérer son poignet de l'emprise de l'homme, qui refusait de la lâcher. Elle voulut glisser son autre main dans son sac mais il le lui arracha. Kelsey se força à inspirer pour ne pas céder à la panique. La rue était bordée de commerces et d’habitations, il ne pouvait rien lui arriver. Quelqu'un l'entendrait forcément si elle criait. De toute façon plus elle aurait peur, plus il trouverait ça drôle de l’embêter, alors autant avoir l'air sure de soi, mais c'était plus facile à dire qu'à faire.

"Rendez-moi mon sac, ordonna-t-elle d'une voix qu'elle aurait aimé plus ferme.
-Pour qu'tu prennes ta baguette et qu'tu t'en ailles ? Certainement pas, on est bien là, à discuter toi et moi, hein ? C'est pas vrai c'que j'dis ? "

Le barbu resserra son emprise sur le poignet de la Poufsouffle qui laissa échapper un gémissement et il la tira vers lui sans ménagement. Elle tenta de calmer son cœur qui battait trop fort et lutta pour ne pas s'imaginer le pire. Mais elle ne pouvait rien y faire, elle était morte de peur. Elle sentait le souffle de l'inconnu sur son front et se raidit alors qu'il passait une main dans ses cheveux. Kelsey jeta autours d'elle un regard paniqué, espérant de tout cœur voir une silhouette surgir de la pénombre. Quel ne fut pas son soulagement de distinguer un homme, qui arrivait vers eux. Elle n'avait plus qu'à prier pour qu'il s'arrête.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
"Crève, sale véracrasse puant !!! Retourne en enfer, démon ! AH J'T'AI EU ! PREND-ÇA BAKER !"

Secoué par un fou-rire incontrôlable, Jeremy avait abandonné la bataille depuis plusieurs minutes. Le spectacle d'Horace, assis sur son canapé et jouant à une console moldue était tout simplement irrésistible. Les yeux exorbités, le commentateur de Quidditch semblait habité par la rage de vaincre et appuyait de toutes ses forces sur tous les boutons qui lui passaient sous la main, en criant des insultes fleuries. Ce n'était pas nouveau, Horace était joueur, mais Jeremy ne l'avait jamais vu dans un tel état d'excitation. Le gardien se félicita d'avoir emprunté les consoles de son petit frère pour la soirée... Après avoir englouti une pizza en commentant avec animation la Coupe Européenne de Quidditch qui se tenait cet été, les deux camarades avaient passé deux heures à jouer.

Une fois que Horace eut terminé de se vanter de sa victoire, les deux amis s'affalèrent dans le sofa et sirotèrent une bière. C'était agréable de découvrir et de faire partager les meilleurs aspects du monde moldu, songea Jeremy. La soirée avait été particulièrement amusante... Peu à peu, la conversation s'amenuisa et ils se mirent à somnoler.

"Tu restes dormir, cette nuit ?", finit par demander son hôte.

"Non merci mais je vais rentrer, j'ai envie de prendre l'air ! Et puis comme ça je ne dérange pas ta famille."

Horace protesta pour la forme, puis le raccompagna jusqu'à la porte. Les deux amis se promirent de se revoir une fois avant la rentrée, puis Jeremy s'en alla dans la nuit. L'air frais lui fit du bien, et il prit plaisir à marcher dans les rues désertes de Pré-au-Lard. Ce petit village lui rappelait les bons moments passés pendant l'année scolaire, et il était content de retrouver ses boutiques et sa cabane hurlante. Jeremy prit donc tout son temps pour rentrer, peu pressé de transplaner.

Il avait passé son permis de transplanage il y a peu et évitait de le faire autant que possible. Il avait déjà vu quelqu'un se faire désartibuler, et n'avait aucune envie de connaître cette souffrance... Jeremy trouvait l'exercice difficile. Son moyen de transport à lui, c'était le balai volant. Malheureusement, le trajet entre Pré-au-Lard et Londres était bien trop long et il n'avait pas envie de payer pour le magicobus, alors il allait devoir se résoudre à transplaner...

Il était justement en train de visualiser sa rue dans le but de s'y rendre lorsqu'il entendit des éclats de voix un peu plus loin. Jeremy hésita quelques instants, peu rassuré, mais finit par se décider. L'une des voix semblait être féminine, alors il ne risquait pas grand chose... Autant vérifier que tout allait bien. Dans le doute, il tira tout de même sa baguette de sa poche avant de se diriger vers les inconnus. Bientôt, il aperçut deux silhouettes et put distinguer ce que disait une voix masculine :

"...on est bien là, à discuter toi et moi, hein ? C'est pas vrai c'que j'dis ?"

Ces quelques mots furent suivis par un gémissement féminin. Le coeur de Jeremy manqua un battement. Il resserra sa poigne sur sa baguette et hâta le pas jusqu'à se trouver à quelques mètres des deux sorciers. La femme, dont il ne pouvait guère distinguer le visage dans la pénombre, semblait plutôt jeune avec sa jupe courte. L'homme, au contraire, était un barbu à l'air glauque et saoul. Il avait une main resserrée autour du poignet de la jeune femme, et l'autre plongée dans ses cheveux dorés.

"Lâchez-là", commanda Jeremy d'une voix tremblante.

Il croisa alors le regard de la jeune femme qu'il reconnut avec stupeur. Sa frayeur augmenta encore d'un cran et il s'immobilisa, en proie à une panique aussi soudaine que totale.

"Kelsey", murmura-t-il, les yeux écarquillés par la surprise et la frayeur. Bon sang, et s'il n'était pas arrivé ? Et si cet immonde porc... Les pensées se bousculaient dans son crâne, au point qu'il en oublia la baguette magique qu'il tenait à la main. L'homme était plutôt impressionnant, d'autant plus parce qu'il détenait Kelsey en son emprise. Jeremy n'osa pas faire le moindre mouvement.

Le barbu, pour sa part, semblait peu ravi d'être interrompu, et ne relâcha pas sa poigne.

"Dégage de là, le blondinet", ordonna-t-il d'un ton menaçant.

"Lâchez-là", répéta Jeremy d'une voix un peu plus assurée.

Il fallait qu'il aide Kelsey... Lentement, il leva sa baguette et la pointa vers l'homme mais celui-ci avait été plus rapide. Rejetant Kelsey loin de lui, il se précipita vers Jeremy et lui décrocha un coup de poing en plein visage.

"J'ai dis, dégage de là, gamin !"

Abasourdi et à moitié assommé, Jeremy tituba quelques instants avant de reprendre ses esprits et de se jeter sur l'homme. S'il voulait se battre à la moldue, il serait servi ! La baguette de Jeremy tomba à terre, abandonnée, tandis que les deux sorciers roulaient sur le sol en se rouant de coups. L'homme était plus puissant que Jeremy mais il était aussi complètement saoul. La peur de Jeremy fut bientôt remplacée par une colère et une indignation qui décuplèrent ses forces. Il finit par prendre le dessus et bloqua le barbu au sol en s'appuyant sur lui de tout son poids.

Jeremy tendit le bras et tâta le sol pour attraper sa baguette, qu'il finit par attraper du bout des doigts... Trop tard.

"Expulso !", lança le barbu, et Jeremy partit en arrière avant de s'écraser au sol. Bon sang, d'où avait-il tiré cette baguette ?! Aveuglé par la rage, Jeremy se releva aussitôt pour faire face à son adversaire. L'un comme l'autre se faisaient face, à bout de souffle et le visage ensanglanté, se tenant à distance grâce à leur baguette magique. Après la vulgarité, la sueur et le sang du combat moldu, un duel magique semblait sur le point de s'engager... Duel qui ne verrait probablement pas la victoire du petit Gryffondor de sixième année... A moins que le barbu aviné ne soit trop imbibé par l'alcool pour tenir tête au jeune et vigoureux Jeremy ! Ni l'un ni l'autre ne semblait pressé de donner le top départ de ce duel à l'issue incertaine, et la situation paraissait bloquée !

Mais c'était compter sans Kelsey, que les deux mâles semblaient avoir oublié...


Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Kelsey tentait toujours vainement de se défaire de l'étreinte du barbu, mais ses forces l'abandonnaient à mesure que la peur la gagnait. Son cœur martelait violemment ses cotes et son cerveau s'échauffait, imaginant les pires scénarios possibles. Complètement paniquée, elle sentit les larmes lui monter aux yeux alors que l'homme la serrait un peu plus contre lui. Elle vit un véritable espoir en la personne qui approchait, et fut un peu rassurée en entendant une voix masculine ordonner à l'inconnu de la lâcher. Ce dernier n'avait pas l'air ravi d'avoir été dérangé et il resserra sa poigne sur les cheveux de Kelsey, faisant grimacer la jeune femme. Ce n'est que lorsqu'elle entendit le nouvel arrivant murmuré son prénom qu'elle le reconnut.

"Jeremy ?" gémit-elle faiblement alors que la barbu ordonnait au Gryffondor de déguerpir. Kelsey jeta un regard implorant à son camarade de classe, qui ordonna de nouveau à l'homme de la lâcher. Jamais elle n'avait été aussi heureuse de voir Jeremy, et ce n'était pas peu dire. Mais rien n'était joué et son ventre était toujours noué d'angoisse. Le capitaine leva lentement sa baguette vers le barbu et la jeune fille retint sa respiration. Mais elle n'eut le temps de voir aucun sortilège fuser car le barbu la rejeta violemment loin de lui.

Kelsey se cogna la tête contre le mur et s'effondra au pied de celui-ci, un peu sonnée. Elle se releva avec des gestes confus, la respiration haletante, juste à temps pour voir Jeremy se jeter sur son agresseur. Elle regarda avec horreur les deux hommes rouler au sol. Il fallait absolument qu'elle vienne en aide à Jeremy, elle s'en voudrait terriblement s'il lui arrivait quelque chose alors qu'il avait voulut la sauver. Seulement pour pouvoir l'aider il lui fallait une baguette. Elle avisa son sac, que le barbu avait laissé tomber, mais il était trop loin. Elle avait envie de crier et de hurler à l'aide, mais savait au fond d'elle que personne ne l'entendrait, ou ne l'écouterait.

Heureusement Jeremy ne semblait plus avoir besoin d'aide. Elle ne savait pas si c'était du à la force et à la vigueur du jeune homme ou à l'état d'ébriété de son opposant mais le Gryffondor venait de bloquer le barbu au sol et semblait maitriser la situation. C'est alors que l'homme plongea une main dans sa poche pour en sortir une baguette, alors que Jeremy se penchait sur le coté pour attraper la sienne.

"Jeremy attention !" hurla-t-elle à l'intention de son camarade.

Mais c'était déjà trop tard, ce dernier venait de recevoir le sortilège d'expulsion et s'écrasa sur le sol, plusieurs mètres plus loin. Il se releva aussitôt et pointa sa baguette sur son adversaire, qui faisait de même. Kelsey n'avait aucune idée de celui qui avait le plus de chance de remporter ce duel sorcier. le barbu était plus vieux, et devait avoir de l’expérience, mais Jeremy avait l'avantage d'être sobre. Quoiqu'il en soit, aucun des deux ne semblait pressé d'engager le combat, ce qui laissa le temps à la Poufsouffle de réfléchir à toute vitesse.

Son agresseur lui tournait le dos, elle avait la position idéale pour le frapper par derrière, à ceci près qu'elle n'avait rien pour le frapper. Elle jaugea rapidement l'homme du regard, il était bien plus grand qu'elle, mais elle était presque sûre de pouvoir lever sa jambe jusqu'à sa tête. Presque, c'était là le problème. Elle aurait pu tenter avec un coup de poing, seulement elle n'était pas sûre d'avoir la force de l’assommer. Mais elle avait déjà perdu trop de temps à hésiter, une minutes de plus et l'un des deux adversaires aurait sans doute engager le duel. Si elle voulait agir, c'était maintenant. Elle s'avança, planta solidement son pied gauche dans le sol et expédia de toutes ses forces sa jambe droite vers la tête de l'homme barbu. Son pieds heurta violemment sa tempe et il fut envoyé au sol où il se cogna durement la tête, lâchant sa baguette au passage.

Sans se soucier de savoir si il était conscient ou non, elle s'empressa de ramasser sa baguette et la pointa sur lui, la main tremblante. Elle voulait se calmer mais n'y arrivait pas. Elle était encore terrifiée par ce qui c'était passé, ou pire : par ce qui aurait pu se passer si Jeremy n'était pas arrivé. Quittant son agresseur du regard, Kelsey releva la tête vers son camarade et blêmit face à son visage ensanglanté.

"Merci..."souffla-t-elle d'une voix faible, les yeux encore larmoyants.

Elle avait beaucoup d'autres choses à dire, elle aurait voulut le remercier encore, lui demander si il allait bien, mais rien ne voulait sortir de sa gorge nouée. Elle avait honte de le voir dans cet état en sachant que c'était de sa faute. Jamais elle ne le remercierait assez.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy ne quitta pas son adversaire du regard, mais il aperçut du coin du regard Kelsey qui s'approchait dans son dos. Par un mouvement d'une souplesse et d'une force impressionnante, Kelsey envoya valser son pied droit dans le crâne du barbu qui s'effondra au sol, inanimé. Complètement abasourdi, Jeremy regarda sa camarade de classe récupérer sa baguette puis tourner vers lui un visage bouleversé, avant de lui souffler un mot de remerciement. La gorge sèche, Jeremy se contenta d'un hochement de tête en guise de réponse et lança plusieurs sorts sur leur agresseur :

"Impedimenta ! Stupefix ! Petrificus Totalus !"

C'était trop pour simplement mettre un homme hors d'état de nuire. D'ailleurs, superposer ainsi les sortilèges n'était pas conseillé car cela pouvait avoir des effets secondaires indésirables... Mais Jeremy n'était pas vraiment en état d'être rationnel. Tout ce qu'il voulait, c'était sortir de cette situation épouvantable.

"On...on va prendre sa baguette avec nous.", dit-il d'une voix blanche.

La baguette magique était la carte d'identité des sorciers. Ils l'emmèneraient auprès des aurors, qui parviendraient à identifier son propriétaire et à le punir. Oui, c'était la meilleure chose à faire... Demain, lorsqu'ils auraient pris un peu de recul sur l'accident. Une fois assuré que l'homme ne les attaquerait plus, Jeremy reporta son attention sur Kelsey et se précipita vers elle. Il la prit par les épaules et l'examina sous toutes les coutures en parlant à toute vitesse, encore sous le choc.

"Ca va ?! T'es pas blessée ? Merlin, Kelsey, qu'est-ce que j'ai eu peur ! Mais qu'est-ce que tu fais là toute seule en pleine nuit !! Et c'est qui ce type !"

Puis il la serra contre lui avec force, sentant qu'elle avait autant besoin de son réconfort que lui du sien. Pour la première fois, il fut frappé par la minceur et la fragilité de la jeune femme. Il avait l'impression qu'elle aurait pu se briser entre ses bras. Jusqu'à ce soir, il avait toujours perçu Kelsey comme une croqueuse d'homme, déterminée et inébranlable, impressionnante de confiance en elle. Pour lui, Kelsey avait toujours représenté le danger plus que la personne à protéger... Il avait désormais l'impression d'avoir fait fausse route, ou du moins d'avoir manqué une partie de sa personnalité. En tout cas, ce soir Jeremy avait eu peur, pas tant pour lui mais surtout pour elle. Heureusement qu'il était arrivé...

Il finit enfin par la relâcher et par jeter un regard inquiet autour de lui. Jeremy avait beau se sentir soulagé et essayer de ne pas penser à ce qui aurait pu se passer, il se sentait horriblement mal à l'aise dans cette rue sombre, avec cet homme inanimé à leurs pieds. Le petit village, qui était quelques instants plus tôt synonyme de nostalgie et de moments heureux, venait de se révéler menaçant et inquiétant. Il n'avait qu'une envie : mettre le plus de distance entre Pré-au-Lard et eux.

"Viens, on s'en va de là. Je t'accompagne chez toi. Ou alors, tu viens chez moi, cette nuit. Je..."

Il avait envie de rester avec elle, parce que sinon il allait passer la nuit à s'inquiéter.

"Je t'emmène où tu préfères aller", finit-il par dire.

Une fois qu'elle lui eu répondu, il prit ses mains dans les siennes et ferma les yeux pour se concentrer. Puis ils disparurent, abandonnant le barbu et la rue déserte.

HRP : j'ai pris la liberté de les faire s'en aller parce que je me suis dis qu'ils ne voudraient pas s'éterniser là, mais si tu veux je peux modifier!


Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Kelsey gardait la baguette de son agresseur dirigée contre lui, la main tremblante, craignant de le voir se relever. Elle ne l'abaissa qu'en voyant Jeremy jeter à l'homme barbu plusieurs sortilèges de suite qui l'avaient sans aucun doute mis hors d'état de nuire. Elle aurait du se calmer, c'était fini maintenant, mais sa main continuait de trembler et elle n'arrivait pas à respirer normalement. Le Gryffondor, qui ne semblait pas beaucoup plus rassuré qu'elle, proposa de garder la baguette de l'homme avec eux et Kelsey acquiesça sans réfléchir. Elle était encore sous le choc et incapable de penser à quoi que ce soit, si ce n'était à ce qui venait de se passer. Jeremy s'approcha précipitamment d'elle et l'attrappa par les épaules avant de la noyer sous un flot de questions dont elle comprit à peine la moitié.

"Ca va, assura-t-elle en hochant la tête. Et toi ? Tu...tu as du sang partout. Je suis désolée..."

Le jeune homme la serra contre lui avec force et elle accueillit l'étreinte salvatrice avec soulagement. Elle se laissa aller contre le torse du Gryffondor et ferma les yeux. Elle commençait enfin à se calmer et à retrouver une respiration paisible. Kelsey n'était pas pas le genre de fille qui aimait se faire consoler, Samaël Smith en avait fait les frais, mais cette fois elle en avait besoin. Elle se fichait d'avoir l'air fragile ou de passer pour une trouillarde, elle avait eu trop peur pour pouvoir le cacher. Et elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce qui aurait pu se passer si Jeremy n'était pas arrivé, et elle croyait connaitre la réponse. Cette simple pensée la fit frémir et elle la rejeta loin d'elle.

Il finit par la relâcher et, alors qu'il regardait autours d'eux avec un air inquiet, Kelsey fit quelques pas et ramassa son sac, tout en évitant de poser les yeux sur leur agresseur. Dès que ce fut fait, elle retourna rapidement auprès de son camarade. Cette ruelle qui autrefois avait abrité de nombreuses sorties scolaires paraissait bien plus glauque, plongée dans la pénombre, avec cet homme inanimé sur le sol. La jeune femme avait le ventre encore noué d'angoisse et préférait ne pas s'éloigner du Gryffondor.

"Viens, on s'en va de là. Kelsey approuva d'un hochement de tête. Je t'accompagne chez toi. Ou alors, tu viens chez moi, cette nuit."

Kelsey réfléchit un moment. Elle voulait quitter cet endroit au plus vite, mais n'était pas sure de vouloir rentrer chez elle. Elle ne parviendrait pas à cacher son trouble à ses parents et elle ne voulait pas qu'ils s'inquiètent. Et puis elle n'avait pas envie d'être seule, et pas pour les mêmes raisons que d'habitude. La présence de Jeremy était rassurante, et elle n'avait aucune envie de le quitter tout de suite. Il assura qu'il l'emmenait ou elle préférait aller et elle hésita. Elle ne voulait pas non plus s'imposer, et les parents du jeune homme allaient se poser des questions. Déjà que leur fils allait leur revenir couvert de sang...

"Tu es sure qu'on peut aller chez toi ?" demanda-t-elle finalement avec une timidité qui ne lui était vraiment pas familière.

En guise de réponse, Jeremy lui attrapa les mains et ferma les yeux.

"Merci" souffla-t-elle à nouveau en fermant les yeux à son tour.

Les deux adolescent disparurent, laissant définitivement derrière eux le décor macabre et le barbu inconscient. Un court instant plus tard, ils apparurent dans une rue paisible et faiblement éclairée. Encore peu habituée au transplannage, Kelsey retint un haut le cœur et se félicita de n'avoir rien mangé. Une fois certaine qu'elle tiendrait debout sans problèmes, elle lâcha les mains de Jeremy et regarda autours d'elle avec attention. Elle n'avait pas la moindre idée de l'endroit où elle se trouvait, géographiquement parlant, mais la rue pavillonnaire semblait tranquille, c'était plutôt rassurant.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Les deux adolescents apparurent dans la rue sorcière pavillonnaire dans laquelle vivait Jeremy, qui était déserte à cette heure là. L'espace d'un instant, Kelsey sembla sur le point de vaciller. Elle non plus ne semblait guère apprécier le transplanage ! Pourtant, pour une fois, Jeremy n'avait eu aucun mal à revenir à bon port. Quand on dit que la peur donne des ailes...

Pressé de rentrer à l'intérieur, Jeremy se dirigea vers la maison du numéro 16, Allée du Vivet Doré. Sur le perron, il ôta son sac à dos de ses épaules pour y trouver les clefs et grimaça. Dans le feu de l'action, il avait complètement oublié qu'il avait ce sac avec lui. A l'intérieur, les consoles de jeu de son frère risquaient fortement d'avoir souffert pendant la bataille... Tant pis, il lui en offrirait de nouvelles. Jeremy saisit son trousseau de clefs, déverrouilla la porte et posa la main sur la poignée. Les paroles de Kelsey lui revinrent alors en tête...

"Tu es sur qu'on peut aller chez toi ?"

Dans les rues sombres de Pré-au-Lard, il n'avait pas pris le temps de réfléchir et avait acquiescé. Cela lui avait paru naturel d'ouvrir sa porte à une amie qui avait besoin de lui... Maintenant, les implications de son geste lui revinrent en tête. Ses parents n'apprécieraient certainement pas qu'il ramène une jeune fille en pleine nuit, sans les prévenir. Surtout une jeune fille avec l'apparence de Kelsey... Enfin, peu importe. Jeremy n'en était pas à sa première réprimande et puis il espérait que ses parents comprendraient. Après tout, il avait quand même le visage couvert de sang... Tant que ses parents le laissaient s'expliquer, tout irait bien. De toute façon, ils devaient dormir à cette heure là.

Jeremy ouvrit donc la porte d'entrée et laissa Kelsey entrer dans le salon. Il verrouilla la porte derrière lui, posa son sac à terre et retira ses chaussures. Puis il reporta son attention vers Kelsey, vaguement mal à l'aise. Il se demandait ce qu'elle penserait de sa maison, qui n'avait rien de très impressionnant. Ils avaient un grand jardin, mais la maison en elle-même était assez petite. Jeremy et Taylor avaient chacun leur propre chambre, ce qui était fortement appréciable aux yeux des deux garçons, même s'ils s'adoraient. Le salon, quant à lui, était petit et douillet, et doté depuis deux mois d'une télévision moldue. C'était le coeur de la maison, qui donnait sur la cuisine et la chambre de ses parents, ainsi que sur un escalier. A l'étage se trouvaient les deux chambres des enfants et l'unique salle de bain.

Jeremy réalisa alors qu'il ne savait pas grand chose de la situation familiale de Kelsey. Etait-elle née dans une famille uniquement sorcière ? Venait-elle d'un milieu plutôt aisé ? Avait-elle des frères et soeurs ? Mais ce n'était certainement pas le moment de poser toutes ces questions. Pour l'instant, il fallait qu'ils se remettent de leurs émotions, qu'ils soignent leurs blessures et leurs peurs. Jeremy laissa son regard errer sur la jeune femme, depuis ses cheveux emmêlés, d'ordinaire si soignés, jusqu'à sa jupette courte qui faisait tourner la tête de tous les garçons, y compris la sienne... avant de s'arrêter sur son bras nu. Elle aurait probablement un bleu au poignet, vu la façon dont l'autre brute l'avait agrippée. Maintenant que l'adrénaline était partie, Jeremy se sentait submergé par une vague de tristesse et de lassitude, comme si toute son énergie s'était vidée d'un coup. Soudain, il réalisa qu'il devait mettre Kelsey mal à l'aise à la regarder en silence. C'était vraiment la dernière chose qu'il avait envie de faire. Il se força à accrocher un sourire à ses lèvres et lui fit signe de se mettre à l'aise.

"Fais comme chez toi, d'accord ? Les toilettes, la salle de bain et ma chambre sont à l'étage. Evite simplement de réveiller mon frère, tu ne peux pas te tromper, il y a un poster de footballeur sur sa porte. La cuisine est là..."

Il désigna la porte au fond du salon, et ajouta :

"Tu veux quelque chose à boire, à manger ? ...Je peux faire quelque chose ?

Toujours cette phrase, la même qu'il avait dite à Georgiana après sa noyade à la soirée mousse... "Je peux faire quelque chose ?". Sous-entendu : je suis perdu, dis-moi quoi faire !


Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy se dirigea vers la maison portant le numéro 16 et Kelsey lui emboita le pas. De ce qu'elle pouvait discerner dans la pénombre, c'était une belle maison, pas très grande mais jolie. La jeune femme commençait à se sentir un peu mal à l'aise et regrettait presque d'être venue ici. Et si ils tombaient sur ses parents ? Elle n'avait jamais rencontré aucun des parents de ses camarades de classe, à l'exception du père de Killian. Et sa rencontre avec ce dernier avait plus tenu de l'entretient d'embauche puisque à peine était-elle arrivée qu'il l'avait jaugée de haut en bas avant de la faire monter sur le bar. Et elle doutait fort que les parents de Jeremy soient du genre à la faire grimper sur un comptoir.

Après avoir sortit ses clefs de son sac, le jeune homme ouvrit la porte et les deux adolescents se retrouvèrent dans un petit salon extraordinairement normal. Kelsey ne s'était jamais intéressé à la famille de Jeremy ou à son statut de sang. En tout cas il devait avoir au moins un parent moldu, puisqu'elle apercevait une télévision dans un coin de la pièce. Elle avait toujours trouvé que c'était une des meilleures inventions moldues, avec le téléphone. Petite elle passait des après-midi entières à danser dans son salon en regardant les derniers clips vidéos de ses chanteuses préférées. Kelsey repéra une porte de chaque coté de la pièce, et un escalier dans le fond. Après avoir rapidement balayé la pièce du regard, la jeune fille reporta son attention sur Jeremy et, voyant qu'il la regardait, elle croisa les bras, mal à l'aise.

Pourtant Kelsey aimait qu'on la regarde, elle adorait ça même. Et en générale elle était plutôt du genre à vouloir attirer l'attention des gens sur elle. Mais elle aimait qu'on la regarde quand ses cheveux blonds renvoyaient la lumière, quand elle était joliment maquillée, et à son avantage. Là elle savait ses cheveux emmelés, elle devait avoir une mine affreuse, et ses vêtements froissés lui donnaient un air débraillé. Juste pour cette fois, elle aurait voulut que Jeremy regarde ailleurs. Kelsey s'appliqua donc à fixer le sol avec attention et remarqua par la même occasion que le Gryffondor avait enlevé ses chaussures. Peut-être devrait-elle faire pareil ? Ou peut-être pas ! En fait elle n'en savait rien, elle n'osait même pas bouger.

Elle ne releva la tête vers son camarade que lorsqu'il lui dit de faire comme chez elle, un sourire aux lèvres. Il lui indiqua rapidement l'emplacement des différentes pièces, tout en la priant de ne pas réveiller son frère dont elle pourrait reconnaitre la chambre grâce à un poster de footballeur accroché à la porte. Kelsey hocha la tête en s'efforçant de lui rendre son sourire. Elle ignorait que Jeremy avait un frère, et se demandait quand il entrerait à Poudlard, à moins qu'il n'en soit déjà parti. Mais ce n'était pas vraiment le moment de poser ce genre de questions, ils pourraient toujours en parler une autre fois. Il désigna la porte de la cuisine en lui proposant quelque chose à boire ou à manger, avant de lui demander si il pouvait faire quelque chose.

"Tu en as déjà bien assez fait, lui répondit-elle, à voix basse pour être sure de ne réveiller personne. Merci, vraiment, ajouta-t-elle avant de s'apercevoir qu'elle avait vraiment la gorge sèche. Je pourrais avoir un peu d'eau, s'il-te-plait ? Et tu devrais te nettoyer le visage, tu fais un peu peur..."

Elle avait ajouté cette dernière phrase en espérant détendre un peu l'atmosphère, ou plutôt pour essayer de se détendre elle-même, car elle se sentait toujours un peu mal à l'aise. Les situations tendues et pesante ce n'étaient vraiment pas son truc. Elle esquissa un sourire à l'intention de son camarade, qui se dirigeait déjà vers la cuisine. N'osant toujours pas se déplacer, elle resta plantée au milieu du salon, un peu gênée, à regarder autours d'elle. C'est alors qu'une porte s'ouvrit, la faisant sursauter.

"Jeremy ?" demanda une voix masculine, et Kelsey se figea sur place.

Soudainement, la lumière s'alluma, obligeant Kelsey à plisser les yeux et la révélant à celui qui devait être Mr.Baker. Ce dernier la regarda un instant avec des yeux ronds, avant de lancer.

"Mais enfin qui êtes-vous ?"

"Je suis une camarade de votre fils, il m'est venu en aide alors qu'un sale type me cherchait des noises à Pré-au-lard et m'a proposé de passer la nuit ici." Pas très crédible, même si c'était vrai. On avait fait mieux comme présentation, il vaudrait peut-être mieux qu'elle trouve autre chose.

"Bonsoir, je..."

Kelsey se contenta de jeter un regard embrassé en direction de la cuisine, espérant que Jeremy viendrait à sa rescousse une seconde fois.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy haussa les épaules avec embarras lorsque Kelsey le remercia une nouvelle fois. Il n'allait quand même pas s'enfuir pendant qu'elle se faisait agresser...

"Je pourrais avoir un peu d'eau, s'il-te-plait ? Et tu devrais te nettoyer le visage, tu fais un peu peur..."

"Oui, il ne m'a pas raté", répondit-il avec un petit rire nerveux, portant une main à son visage. Il avait une coupure à l'arcade sourcilière, la lèvre gonflée et du sang partout. "Je vais te chercher ça."

Jeremy se dirigea vers la cuisine, y entra et laissa la porte entrouverte. Après avoir allumé un peu de lumière, il s'appuya quelques instants contre le mur carrelé d'où s'émanait une fraicheur bienvenue. Il détailla la pièce propre et rassurante du regard. Peu à peu, son rythme cardiaque revenait à la normale et il retrouvait son calme. Cet instant de solitude ne pouvait cependant pas s'éterniser, puisque Kelsey l'attendait. Le jeune homme ouvrit un placard pour en sortir un verre, qu'il remplit d'eau, puis passa son visage sous l'eau fraîche. Il étouffa un grognement de douleur et se redressa, puis il s'immobilisa. Par Merlin, était-ce son père qu'il venait d'entendre dans la pièce d'à-côté ?

"Mais enfin qui êtes-vous ?"

Ni une ni deux, Jeremy saisit le verre d'eau et se précipita dans le salon pour expliquer la situation à son père. Gregory Baker était un homme grand et blond comme son fils aîné, qui avait un visage très expressif et qui pouvait être assez intimidant au premier abord. Le père de Jeremy venait de sortir de la chambre parentale, heureusement sans sa mère, et dardait sur Kelsey un regard méfiant. Jeremy grimaça en songeant qu'il s'était vraiment mis dans une drôle de situation. Son père était un homme plutôt colérique et peu compréhensif. C'était également un séducteur patenté, même s'il s'était calmé avec l'âge, donc Jeremy espérait vraiment qu'il éviterait de sortir une vanne lourdingue dont il avait le secret... Quant à sa mère... mieux valait qu'elle ne se réveille pas ! C'était la plus sévère des deux. Gregory avait fait plein de bétises dans sa jeunesse, donc il avait tendance à être plus laxiste.

Jeremy rejoignit Kelsey, qui semblait mal à l'aise, en courant à moitié et lui donna son verre. Puis il tourna un sourire forcé vers son père.

"Hé, papa ! Je te présente Kelsey, c'est une camarade de classe, et euh..."

"Mais qu'est-ce que t'as au visage, mon fils !", le coupa son père en fronçant des sourcils. "Tu t'es battu, c'est ça ? Et tu nous ramènes en douce une jolie fille en pleine nuit ? Je dois te rappeler ton âge, peut-être ? Quand ta mère sauras ça, tu peux être sur que..."

"Papa", le coupa Jeremy à son tour, chuchotant d'une voix pressante. "C'est pas ce que tu crois, mais parle doucement s'il-te-plait. J'expliquerai tout à maman demain..."

"Demain ?", grogna Gregory. "Parce que t'as l'intention de faire dormir ta copine blonde à la maison ?"

"Papa soit poli ! Tu ne sais pas du tout ce qui s'est passé !"

Monsieur Baker se détendit un peu, et se dirigea vers son fils. Il lui attrapa le menton pour examiner son visage, et prit la baguette que Jeremy tenait encore à la main.

"T'es bien amoché, Jerem'. J'espère que l'autre en face en a eu pour son argent. Enfin, heureusement pour toi, je maîtrise ce sort à la perfection. Ton vieux père en a connu, des bagarres pour gagner les faveurs d'une jolie fille..."

Jeremy leva les yeux au ciel mais ne dit rien, car son père venait de lui jeter un sort sur le visage, qui guérissait doucement ses blessures.

"Alors jeune fille, que s'est-il passé ?", interrogea Greg tout en soignant Jeremy.


Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Kelsey trouvait Mr.Baker très intimidant et le regard méfiant qu'il posa sur elle lui fit immédiatement baisser les yeux. Par Merlin, il aurait pu avoir un lien de parenté avec Hellsoft ! Affreusement mal à l'aise, la jeune fille bredouilla un vague bonsoir mais le reste de sa phrase s'étrangla dans sa gorge. Elle qui était d'habitude si sûre d'elle devenait plus bégayante que Doigt-de-fée. Jamais elle n'aurait du accepter la proposition de Jeremy de venir chez lui, c'était évident qu'elle n'allait lui attirer que des ennuis. Mais il était un peu trop tard pour partir maintenant...Après quelques courtes secondes qui lui avaient pourtant paru durer une éternité, elle fut rejointe par un Jeremy un peu embarrassé qui entreprit de la présenter à son père.

Ce dernier le coupa pour lui demander ce qu'il avait au visage avant de le sermonner pour avoir ramener une fille en douce. Il était évident que Mr.Baker n'était pas ravie de la présence de Kelsey (quel parent raisonnable l'aurait été ?) et la jeune fille aurait voulut pouvoir disparaitre six pieds sous terre. Elle assista à l'échange qui suivit en évitant de regarder le père de Jeremy dans les yeux, et en se faisant la plus discrète possible, n'osant même pas boire une gorgée du verre d'eau que son camarade lui avait apporté. Elle riva son regard sur le parquet, qu'elle eut tout loisir de détailler, et ne releva la tête qu'en entendant Mr.Baker demander si la "copine blonde" était censée passer la nuit là. Kelsey, qui s'était évidement reconnut, s'empressa d'intervenir pour éviter d'autres problèmes à Jeremy.

"Non, je...Je vais rentrer chez moi," répondit-elle d'une petite voix

Jeremy avait répondu en même temps qu'elle en assurant à son père qu'il ne savait pas ce qui c'était passé. Mr.Baker sembla se détendre un peu et s'approcha de son fils pour examiner son visage blessé. Il attrapa la baguette que le Gryffondor avait à la main et lui lança un sort de guérisons qu'il maitrisait apparemment très bien suites aux nombreuses bagarres auxquelles il avait pris part dans sa jeunesse. Kelsey profita de ce moment ou le père et le fils étaient occupés pour vider son verre d'eau et elle entreprit de lisser sa jupe, avant de s'arrêter en se rendant compte à quel point son geste était ridicule. Il était clairement trop tard pour essayer de faire bonne impression.

"Alors jeune fille, que s'est-il passé ?"

Surprise qu'on s'adresse à elle, Kelsey ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit. Elle déglutit difficilement et attrapa machinalement le bout d'une mêche de cheveux emmêle qu'elle se mit à triturer. Mais elle se força aussitôt à la lâcher en se rappelant que sa mère détestait qu'elle fasse ça. Ne sachant absolument pas quoi faire de ses mains, elle les joignit dans son dos, où elle pouvait nerveusement entremêler ses doigts sans que personne ne s'en aperçoive.

"C'est de ma faute, commença-t-elle d'une voix hésitante. Je sortais des Trois-Balais et un des client m'a attrapé par le bras, je...je ne sais pas ce qu'il voulait exactement..."

Bien sur que si elle le savait, mais ce n'était pas vraiment le genre de chose qu'on disait à voix haute devant le père d'un camarade de classe. Elle blêmit à cette simple pensée, mais continua néanmoins son récit.

"...mais il ne voulait pas me lâcher. Jeremy passait par là et..."

D'ailleurs, que pouvait bien faire Jeremy à Pré-au-lard après onze heures du soir ? Elle n'avait pas pensé à lui poser la question, aussi jeta-t-elle un regard interrogateur au Gryffondor avant de reprendre.

"...Il lui a demandé de me laisser tranquille, l'autre a refusé et ils se sont battu. On était un peu *beaucoup* perturbés, alors il m'a proposer de passer, mais je...Je devrais vous laisser."

La jeune fille termina son explication plus blanche que son débardeur. Résumer de la sorte leur aventure nocturne lui avait à nouveau fait réaliser à quel point ça aurait pu mal finir. Ils avaient vraiment eut de la chance. Il aurait suffit d'un mauvais coup et Jeremy aurait pu terminer bien plus amoché qu'il ne l'avait été, et il aurait suffit qu'il passe dans cette rue dix minutes plus tard pour qu'elle soit...Bref, ils avaient risqué gros.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Tandis que le sort de son père diffusait une douce fraîcheur sur son visage et guérissait ses blessures, Jeremy écoutait Kelsey raconter leur mésaventure. Il nota qu'elle éludait un certain nombre de détails, probablement embarrassée devant son père, et fut une nouvelle fois surpris de la voir si hésitante. Kelsey n'était pas le genre de personne qui n'osait pas parler aux inconnus, d'ordinaire. Jeremy se rappelait parfaitement bien de la première fois où elle lui avait adressé la parole, tellement elle lui avait fait forte impression, à l'époque.

Captant son regard interrogateur lorsqu'elle mentionna qu'il passait par là, et il réalisa que lui non plus ne savait toujours pas ce qu'elle faisait là en pleine nuit. Connaissant Kelsey, elle revenait probablement d'une soirée aux Trois Balais avec une de ses nombreuses conquêtes... Mais alors pourquoi s'était-elle retrouvée seule ? Mais il n'eut pas le temps de lui poser la question puisqu'elle acheva son récit par un timide "Je devrais vous laisser".

"Non, reste !"

Les mots sortirent de la bouche de Jeremy avant qu'il ait eu le temps de les retenir. Son père darda sur lui un regard perçant, haussant les sourcils en signe d'étonnement, mais Jeremy ne se laissa pas démonter. Il savait qu'il avait eu raison de ne pas laisser Kelsey seule, et il n'allait pas la laisser repartir, à moitié traumatisée. Car à en juger par sa timidité et la façon dont elle scrutait le sol depuis leur arrivée, elle n'avait pas encore retrouvé son comportement habituel. Ignorant royalement son bourru de père, Jeremy adressa un sourire rassurant à la jeune fille et lui dit :

"Je ne vais pas arrêter de m'inquiéter pour toi si tu t'en vas", se justifia-t-il. "Et puis tu ne déranges pas du tout. Pas vrai, papa ?"

Jeremy tourna un visage à l'expression déterminée vers son père, comme pour le défier de le contredire. Un duel de regards s'engagea entre le père et le fils, que Jeremy finit par remporter lorsque Gregory éclata d'un rire bourru.

"Chuuuut tu vas réveiller maman."

"Bof, tu la connais, elle ne se réveillerait pas si Voldemort en personne venait attaquer la maison..."

Radouci, Gregory reporta son attention sur Kelsey.

"Bon...Kelsey, c'est ça ? Mon fils a raison, vous êtes la bienvenue ici, comme tous les amis de Jeremy. Excusez-moi pour mon accueil, jeune fille, j'ai cru...j'ai cru que Jeremy avait hérité des talents de séducteur de son vieux père, mais non ! Il a hérité du courage de sa mère ! Bah, on peut pas tout avoir...Heureusement qu'il y a Taylor pour compenser."

"Hé !", protesta Jeremy sans conviction, trop content d'avoir rallié son père à sa cause.

"Et tu vas la faire dormir où, ton invitée, petit génie ?"

Jeremy écarta le problème d'un haussement d'épaules nonchalant.

"Dans mon lit, et pis je transformerai ma chaise de bureau en matelas pour moi."

Gregory se mit à nouveau à rire et ébouriffa les cheveux de son fils.

"Ce gamin passe son temps à métamorphoser tout ce qui lui tombe sous la main. Du coup je ne retrouve jamais mes affaires, c'est horrible. Bon j'vais retourner dormir, moi. Soyez sages, les jeunes. Et miss Kelsey, si ça ne va pas, si vous avez besoin de quelque chose... Ma femme et moi, on est là, d'accord ?"

Gregory adressa un clin d'oeil à la jeune fille, sous le regard agacé de son fils. Celui-ci adressa alors son plus beau sourire à Kelsey :

"Alors, qu'est-ce que t'en dis ? Tu restes ?"


Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Quand elle avait suggéré de rentrer chez elle, Kelsey s'était attendu à ce que Jeremy proteste pour la forme mais la rapidité et la conviction avec lesquelles il refusa cette idée surprirent un peu la jeune fille, et le père du Gryffondor aussi visiblement. Ce dernier darda sur son fils un regard étonné en haussant les sourcils. L'adolescent se justifia en assurant qu'il ne cesserait pas de s'inquiéter si il la laissait partir et il ajouta qu'elle ne dérangeait pas en défiant son père du regard. Les deux hommes se fixèrent un instant alors que les yeux de Kelsey passaient de l'un à l'autre sans parvenir à déterminer qui allait l'emporter. Mr.Baker finit par éclater de rire, ce qui inquiéta Jeremy qui avait peur que cela ne réveille sa mère.

La complicité entre le Gryffondor et son père était touchante, et renvoya Kelsey à sa propre relation avec ses parents. Sa mère avait abandonné l'idée de toute forme de dialogue avec sa fille, et les rares fois où elle lui adressait la parole c'était pour la forcer à finir son assiette ou à s'habiller autrement. Elle ne se souvenait pas de la dernière conversation qu'elle avait eu avec sa mère qui n'avait pas terminé par des larmes ou des portes qui claquent. Petit à petit Mrs Lorgan avait baissé les bras et cesser de croire qu'elle parviendrait à changer sa fille, ou à l'aider. Elle lui trouvait des excuses, disait que c'était "les jeunes d'aujourd'hui" et ne se mêlait plus de ses affaires. Quant à son père, il fermait les yeux et vivait dans un monde ou sa fille chérie avait encore douze ans. Il préférait croire ses mensonges que chercher à connaitre la vérité, et ça convenait à tout le monde.

Mr.Baker se tourna vers elle et lui assura qu'elle était la bienvenue, comme tous les amis de Jeremy, ce dont elle le remercia avec un sourire un peu plus assuré. Il s'excusa pour son accueil en précisant qu'il avait cru que son fils avait hérité de ses talents de séducteur. Ce qui visiblement était le cas de son frère.

"Ce n'est rien. Merci Beaucoup." assura-t-elle.

Mr.Baker demanda alors à Jeremy où Kelsey allait dormir et elle préféra se taire. Elle aurait bien répondu que partager un lit avec son camarade ne la dérangeait pas du tout, mais ce n'était peut-être pas la peine de formuler cette pensée à voix haute, certainement pas même. Elle tourna alors elle aussi un regard interrogateur vers Jeremy qui répondit, comme s'il s'agissait d'une évidence, qu'il lui laisserait son lit et transformait sa chaise de bureau en matelas. Son père éclata à nouveau de rire en assurant que son fils passait son temps à métamorphoser tout ce qui lui tombait sous la main. Kelsey n'avait aucun mal à le croire, le Gryffondor était un des élèves les plus doués en métamorphose, il s'en sortait bien mieux qu'elle, qui à vrai dire n'était pas douée dans grand chose.

Le père de ce dernier leur demanda d'être sage et assura à Kelsey que si elle avait besoin de quelque chose, elle savait où les trouver lui et sa femme. La jeune fille hocha la tête et le remercia à nouveau alors qu'il s'éloignait en lui adressant un clin d’œil sous le regard agacé de Jeremy.

"Alors, qu'est-ce que t'en dis ? Tu restes ?" lui demanda-t-il avec un sourire.

Kelsey attendit d'entendre la porte de la chambre parentale se refermer avant de répondre, un peu ragaillardie par la tournure que prenait les évènements.

"Je ne peux pas résister à une demande de ce séducteur de Mr.Baker Senior, répondit-elle avec un petit sourire blagueur. C'est gentil de m'accueillir, ajouta-t-elle plus sérieusement."

Toutes les questions qu'elle avait voulut lui poser pendant la soirée lui revinrent tout à coup en tête et elle dut se forcer à ne pas l'interroger à la fois sur son frère, sur où il avait appris à se battre comme ça ou sur ce qu'il faisait dehors si tard. Mais sa curiosité était trop forte pour qu'elle garde le silence plus longtemps. Retrouvant un peu de son assurance, elle regarda Jeremy en fronçant les sourcils.

"Qu'est ce que tu faisais à Pré-au-lard si tard au fait ?"



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Une fois que le père de Jeremy eut quitté la pièce, Kelsey répondit en blaguant. Jeremy fut heureux de retrouver son sourire et son humour, signe que la jeune fille commençait à se remettre doucement de leur attaque.

"C'est gentil de m'accueillir."

"C'est normal", murmura-t-il.

La jeune fille l'observa alors en fronçant les sourcils puis lui demanda ce qu'il faisait à Pré-au-Lard en pleine nuit.

"J'ai passé la soirée chez Horace, il habite à Pré-au-Lard. On voulait tester les jeux vidéos moldus de mon petit frère... Il a onze ans, il va dans un collège moldu, du coup on découvre pas mal leur technologie en ce moment."

Il désigna la télévision flambant neuve, et ajouta avec une grimace :

"D'ailleurs j'espère ne pas avoir cassé sa console pendant la bagarre... Enfin bref, en partant de chez Horace, j'ai eu envie de marcher un peu dans le village. Pour profiter de l'air frais, pour me changer les idées... "

Jeremy s'interrompit en se rappelant le sentiment d'insouciance et de quiétude qu'il ressentait à ce moment là, lorsqu'il se remémorait les bons moments passés à Pré-au-Lard. Ce qu'il pouvait être naïf parfois, vivant dans une petite bulle confortable, persuadé que tout irait toujours bien. Ce soir, ils avaient évité le drame mais ce ne serait peut-être pas toujours le cas, et Jeremy avait vraiment eu peur, même s'il essayait de ne pas trop le montrer. Plongeant son regard dans celui de Kelsey, il acheva sa phrase :

"J'allais transplaner quand je t'ai entendu."

Un léger silence suivit ses paroles, durant lequel Jeremy se remémora la scène. Tout était allé si vite ! Il revoyait l'homme avec sa barbe et ses petits yeux vicieux, sa voix rauque et menaçante... Jeremy réprima un frisson et s'efforça de ne pas avoir l'air trop sombre.

"En tout cas, très impressionnant, ton coup de pied !", reprit-il en souriant pour détendre l'atmosphère. "Viens, on monte, on pourra parler plus tranquillement."

Et, accessoirement, ils laisseraient "ce séducteur de Mr.Baker Senior" dormir. Par cette formule, Kelsey montrait qu'elle avait très vite cerné la personnalité de son père, qui aimait se donner de faux airs de bourreau des coeurs ! Cela dit, même si ce trait de caractère de son père avait tendance à agacer Jeremy, le jeune homme l'adorait. Et puis il devait admettre que Gregory Baker avait été plutôt compréhensif...

Jeremy précéda Kelsey dans les escaliers, qu'il monta sur la pointe des pieds, et ouvrit la porte de sa chambre. D'un coup de baguette, il alluma quelques bougies et s'avança dans la pièce pour laisser Kelsey entrer. La chambre de Jeremy était une grande pièce lumineuse, aux murs couverts d'un papier peint représentant son élément naturel : le ciel ! Bleu clair, il était traversé par quelques nuages blancs et par des oiseaux bigarrés. Sur un pan du mur au-dessus du lit de Jeremy était représenté un grand chêne qui étendait ses branches feuillues. A l'opposée de la pièce, un bureau était recouvert d'un amoncellement de choses diverses et variées, depuis des manuels scolaires jusqu'à un souaffle écarlate. Enfin, une grande armoire contenait ses vêtements et son précieux balai.

Il jeta un coup d'oeil en biais à Kelsey, un peu nerveux à l'idée de la faire pénétrer dans son antre. C'était dans cette pièce qu'il avait passé toute son enfance et c'était un peu étrange de voir sa camarade de classe ici. Faisant abstraction de cette impression, Jeremy dit à Kelsey de faire comme chez elle puis alla s'affaler sur son lit. Bon sang, qu'il était mieux là, sur son matelas moelleux chez ses parents, plutôt que dans une rue sombre à se battre ! Toutes les pensées du jeune homme étaient encore tournées vers l'affrontement. Se redressant, il se tourna vers Kelsey et la questionna :

"Et toi, que faisais-tu toute seule à la sortie des Trois Balais ?"



Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que la jeune fille l'interrogeait sur sa présence si tardive à Pré-au-lard, Jeremy lui répondit qu'il avait passé la soirée chez Horace Gullivern, qui habitait le village. Les deux adolescents avaient visiblement essayer les jeux vidéos du frère de Jeremy, dont Kelsey apprit qu'il avait onze ans et allait dans un collège moldu. Cette information confirma ce que la Poufsouffle avait pensé en entrant, la famille de son camarade ne devait être qu'à moitié sorcière, comme la sienne. Et comme elle venait de voir son père lancer un sortilège de guérison, très réussit d'ailleurs car toutes les blessures du jeune homme semblaient effacées, sa mère devait être moldue. Cependant, Jeremy ajouta qu'en ce moment, sa famille découvrait pas mal de technologie, en désignant la télévision. Kelsey fronça les sourcils. Si sa mère avait été moldue, ils auraient découvert ce genre d'inventions beaucoup plus tôt, ça ne faisait aucun doute. Mais si ses parents étaient tous les deux sorciers, pourquoi son frère étudiait dans un collège moldu ? Elle songea que c'était peut-être un Cracmol mais n'osa pas poser la question pour le moment.

Jeremy continua en racontant qu'il avait eu envie de marcher un peu en sortant de chez Horace, pour prendre l'air, et qu'il allait transplaner quand il l'avait entendu. Un silence suivit les dernières paroles du Gryffondor durant lequel Kelsey pensa à ce qui aurait pu se passer si son camarade avait décidé de transplaner ne serait-ce que quelques instants plus tôt. Elle frémit des pieds à la tête. Le visage de son agresseur lui revint, avec sa barbe sale et son regard vicieux. Elle sentait encore son souffle alcoolisé sur son visage et sa main poisseuse dans ses cheveux. Elle avait l'impression de toujours porter son odeur sur elle, comme si elle ne parvenait pas à s'en débarrasser, et se sentait sale. Et même si elle essayait de ne pas trop y réfléchir, elle ne pouvait empêcher son imagination et ses craintes de la faire s'interroger sur l'état dans lequel elle serait à l'heure actuelle si Jeremy n'était pas arrivé.

Ce dernier, sans doute pour détendre l'atmosphère, la félicita pour son coup de pied. Un sourire s'étira sur les lèvres de la Poufsouffle, qui était assez fière d'elle à vrai dire. Pour une fois que sa souplesse lui servait à autre chose qu'à satisfaire les demandes souvent farfelues d'un certain Henry Butler, qui ne manquait d'imagination dans certains domaines. Quoiqu'il en soit, elle se sentait parfaitement incapable de refaire la même chose dans une situation plus calmes. Elle se demandait toujours d'où elle avait tiré la force suffisante pour assommer son adversaire.

"Merci, répondit-elle en souriant. Mais je crois que l'adrénaline y est pour beaucoup."

Jeremy suggéra alors de monter à l'étage, où ils pourraient parler plus tranquillement et elle approuva d'un hochement de tête. Suivant son camarade vers les escaliers, elle remarqua qu'il les montait sur la pointe des pieds. Elle s'arrêta au bas des marches et enleva ses chaussures pour éviter de réveiller tout le monde avec le claquement des talons, puis grimpa les escaliers à son tour. Le Gryffondor poussa la porte de sa chambre, qu'il éclaira avec quelques bougies d'un coup de baguette, puis la laissa entrer.

Kelsey regarda autours d'elle avec attention. La chambre était plutôt à l'image de son propriétaire et se sa passion pour le Quidditch. Le papier peint bleu clair, parsemé de nuages et d'oiseaux, donnait l'impression d'être en plein ciel, sentiment renforcé si besoin par la présence d'un souaffle qui trônait sur le bureau. La jeune fille se demanda si sa chambre lui ressemblait aussi, mais elle en doutait fort car elle n'avait pas refait la décoration depuis ses douze ans. Et elle avait bien changé depuis. C'était étrange d'être ici, dans une chambre qui ressemblait encore un peu à celle d'un enfant, après la nuit qu'ils avaient passé.

Le jeune homme l'invita à faire comme chez elle et s'affala sur son lit. Kelsey déposa ses chaussures par terre et s'assit sur la chaise de bureau de son camarade en repliant ses jambes sur elle. Ce dernier se redressa alors et lui demanda à son tour ce qu'elle faisait toute seule à la sortie des Trois Balais.

"Je travaille là-bas comme serveuse, pour l'été, répondit-elle en attrapant machinalement le souaffle pour jouer avec, avant de se rappeler qu'il n'était pas à elle. Oh pardon, je peux ?" demanda-t-elle en désignant la balle écarlate.

Ses interrogations concernant le frère de Jeremy lui revinrent en tête, et elle se demanda comment aborder le sujet délicatement. Il fallait dire que Kelsey Lorgan n'était pas réellement réputée pour sa délicatesse, mais elle ne voulait pas prendre le risque de blesser le jeune homme après ce qu'il avait fait pour elle. Elle décida de le faire parler de sa famille, l'air de rien, pour voir si il aborderait le sujet. De toute façon elle n'avait pas vraiment hâte d'aller se coucher, persuadée qu'elle n'allait faire que de mauvais rêves après les évènement de la soirée, alors autant bavarder.

"Tes deux parents sont sorciers ?" demanda-t-elle innocemment.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Tandis que Jeremy s'était affalé peu élégamment sur son lit, Kelsey s'était installée sur la fameuse chaise de bureau. Il sourit intérieurement en pensant à toutes les formes que cette chaise avait adopté - il s'en servait pour s'entraîner à la métamorphose. La jeune fille lui expliqua qu'elle travaillait aux Trois Balais pendant l'été en tant que serveuse. Il approuva d'un signe de tête lorsqu'elle lui demanda si elle pouvait utiliser son Souaffle et réfléchit à l'information. Il aurait plutôt imaginé Kelsey passant ses vacances à bronzer sur une plage de sable fin et était surpris de découvrir qu'elle avait un job d'été. En même temps, cela lui correspondait sûrement bien puisqu'elle avait une bonne présentation et devait se faire des pourboires plutôt rondelets. Lui, pour sa part, n'avait jamais travaillé pendant l'été et n'était pas vraiment pressé de s'y mettre... Même si ça l'aurait occupé un peu ces deux derniers mois. Kelsey avait probablement besoin d'argent.

La jeune fille le questionna alors sur sa famille, lui demandant si ses deux parents étaient sorciers.

"Oui les deux sont sorciers ! Mon père est photographe sportif et ma mère travaille dans une maison d'édition, elle est spécialisée en culture moldue. C'est pour ça que je connais des trucs comme... Shakespeare..."

Il grimaça au souvenir de sa ridicule déclaration envers Swann, pendant la soirée M&M, se sentant encore un peu honteux à cet égard. Jeremy se rallongea et s'amusa à faire tourner sa baguette magique entre ses doigts.

"Mon petit frère, par contre, n'a pas de pouvoirs magiques. C'est un...cracmol."

Le mot avait encore du mal à sortir de sa bouche, même si Jeremy se sentait bien plus à l'aise avec cette idée qu'il y a quelques mois. Depuis cette fameuse conversation avec Juliet et Irving dans le hangar à balais, il avait évolué sur la question. Non seulement il avait réalisé qu'il n'était pas le seul dans cette situation, mais en plus il avait compris que beaucoup de ses camarades de classe se ficheraient bien de savoir s'il avait un petit frère cracmol. Jeremy commençait doucement à sortir de la période ingrate de l'adolescence, et c'était plutôt agréable.

Quelques mois plus tôt, il n'aurait jamais envisagé de révéler cela à Kelsey, mais aujourd'hui, c'était différent. Déjà parce qu'il avait compris que parler de ce qui le tourmentait était plus intelligent que de le garder au fond de lui, ensuite parce que Taylor se faisait très bien à sa situation, et enfin à cause de ce qu'ils venaient de vivre. Jeremy était encore secoué et il se sentait tellement soulagé d'être en sécurité dans sa chambre qu'il sentait sa langue se délier.

"Et toi, ta famille ?", se hâta-t-il de demander. Il n'avait pas envie que Kelsey se sente obligée de lui dire une banalité ou de le prendre en pitié à cause de Taylor, comme le faisaient parfois certaines personnes. Et puis il était réellement curieux au sujet de la famille de sa camarade de classe.





Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Tout en questionnant Jeremy sur sa famille, Kelsey faisait tourner le souaffle entre ses mains. Le Quidditch ne l'avait jamais attiré plus que ça, sauf les capitaines d'équipe, mais ça c'était une autre histoire. C'était dommage, ça ne lui aurait pas fait de mal de pratiquer un sport, c'était bon pour la ligne. Petite elle avait fait de la danse, et elle adorait ça, mais elle avait évidement été forcée d'arrêter à son entrée à Poudlard. Elle se souvenait même qu'à dix ans elle jurait à qui voulait l'entendre, et à qui ne le voulait pas aussi, qu'elle deviendrait danseuse. Maintenant le seul endroit où elle pouvait espérer faire quelque chose qui s'en rapproche, c'était le bar du père de Killian.

Jeremy lui répondit que ses deux parents étaient sorciers. Son père était reporter sportif, ce qui expliquait sans doute la passion de son fils pour le Quidditch. Et sa mère travaillait dans l'édition et était apparemment spécialisée dans la culture moldue, ce qui faisait que le jeune homme avait des références comme Shakespeare. Kelsey sourit en voyant son camarade grimacer à l'évocation de l'auteur classique, qui visiblement ne figurait pas parmi ses préférés. Kelsey n'avait jamais lu une seule phrase d'aucune des pièces de Shakespeare et ne le connaissait que comme l'auteur des livres qui prenait la poussière sur l'étagère de son salon. Son père avait du les lire quand il était au lycée sans doute.

Tout en faisant tourner sa baguette magique entre ses doigts, Jeremy expliqua que son petit frère en revanche n'avait pas de pouvoirs magique, il ajouta avec un peu de difficultés que c'était un cracmol. Kelsey s'en était douté, mais l'entendre dire de la bouche de son camarade la surprenait. Elle deveinait que ce n'était pas le genre de sujet qu'on abordait facilement, et ils n'étaient pas si proches que ça finalement, pas avant ce soir. Ils ne s'étaient même jamais vraiment parlé, elle se contentait en général de lui lancer quelques œillades appuyées à travers les salles de classe. La jeune fille ne savait pas du tout ce qu'elle devait répondre à ça, mais ne pouvait pas garder le silence éternellement. Elle opta pour la spontanéité et lança ce qui lui passait par la tête.

"Oh, je savais pas. Il s'appelle comment ?"

Au même moment Jeremy l'interrogea sur sa propre famille. Kelsey arrêta de jouer avec le souaffle qu'elle posa sur ses genoux et haussa les épaules. La jeune fille se serait bien contenté de lui dire que sa famille n'avait rien d'intéressant et qu'elle attendait avec impatience le jour où elle quitterait le domicile familiale, mais le Gryffondor avait répondu à ses questions, la moindre des choses était donc d'en faire autant.

"Il y a pas grand chose à en dire...Ma mère a une échoppe sur le Chemin de Traverse, elle est spécialisée dans la botanique. Et mon père est moldu, il tient un restaurant."

La plupart des gens trouvaient ça cool d'être la fille d'un grand restaurateur londonien. Mais aux yeux de Kelsey c'était tout sauf cool. Son père adorait cuisiner pour elle, qui détestait manger mais se retrouvait contrainte à se forcer pour n'éveiller aucun soupçon. C'était comme si il cherchait à l'engraisser ! Il ne se rendait pas compte des centaines de calories que chacun de ses plats représentait, aussi bons soient-ils.

"Et je n'ai pas de frères et sœur," ajouta-t-elle en étouffant un bâillement derrière sa main.

Elle était physiquement fatiguée, et elle s'en rendait compte maintenant que la pression retombait. Après dix heures passées debout derrière un comptoir et une mauvaise rencontre, elle était à bout de nerfs et complètement épuisée. Pourtant elle redoutait le moment où elle allait s'endormir, et essayait de le retarder. Elle savait qu'elle passerait une mauvaise nuit. Ses rêves seraient peuplés d'affreux barbus empestant l'alcool, et elle ne pourrait rien faire contre ça. Cependant, Jeremy avait peur être envie de dormir lui, elle ne voulait pas le forcer à rester éveillé pour lui tenir compagnie.

"Tu veux peut-être dormir ?" l'interrogea-t-elle en recommençant à jouer avec le souaffle.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
"Il s'appelle Taylor", répondit Jeremy distraitement. Il écouta avec intérêt la jeune fille lui parler de sa famille, même si le sujet n'avait pas l'air de la passionner. Sa mère tenait une échoppe de botanique et son père un restaurant moldu, c'étaient deux domaines intéressants qui pourraient donner des idées d'avenir à Kelsey. Bon, Jeremy ne la voyait pas vraiment derrière les fourneaux et elle n'avait pas l'air d'être une grosse mangeuse, vu sa taille de guêpe. Mais la botanique l'intéressait peut-être. Lui avait arrêté cette matière dès qu'il en avait eu l'occasion, peu passionné par les plantes et leurs propriétés.

Il n'eut pas le loisir de l'interroger à ce sujet puisque Kelsey ajouta qu'elle n'avait pas de frères et soeurs. Ça devait être triste d'être fils unique, songea Jeremy. Lui était bien content d'avoir un frère et n'aurait pas dit non à une famille plus nombreuse... Il avait même sous-entendus à ses parents il y a quelques années qu'une petite soeur serait la bienvenue mais l'idée ne les avait pas séduits. Soit-disant que de s'occuper de deux garçons comme eux, c'était déjà bien assez fatiguant...

En parlant de fatigue, Kelsey venait justement d'étouffer un bâillement et Jeremy remarqua qu'elle avait une petite mine. Elle lui demanda s'il voulait dormir, et Jeremy réalisa qu'il n'avait absolument pas sommeil. Au contraire, lui qui s'endormait sur le canapé d'Horace il y a quelques temps se sentait plein d'énergie, capable de faire un match de Quidditch ou de courir un marathon. Ses yeux étaient grands ouverts et son esprit fonctionnait à plein régime... Il nota intérieurement de se battre contre un barbu la prochaine fois qu'il aurait besoin de rester réveillé, cela fonctionnait plutôt bien !

Néanmoins, Jeremy était un hôte prévenant et il n'allait pas forcer son invitée à lui faire la conversation si elle était fatiguée.

"Je ne suis pas prêt de m'endormir", avoua-t-il avec une moue d'excuse, "mais je vais te laisser dormir tranquillement. Tu dois être fatiguée après une telle journée ! J'imagine que supporter les clients des Trois Balais ne doit pas toujours être facile."

Il se remit sur ses pieds et fit signe à Kelsey de se lever.

"Décale-toi, que je puisse transformer la chaise ! Prend mon lit, et ne t'en fais pas, les draps sont propres."

C'était l'avantage d'avoir un elfe de maison... Karry était une elfe rémunérée qui travaillait pour leur famille depuis la naissance de Taylor. A l'époque, Julia Baker avait ressenti le besoin d'avoir une aide à la maison. Quelques temps après la fin de la guerre, Karry avait été libérée mais la petite elfe avait tenu à rester au service des Baker. Elle s'occupait du ménage, du linge et de la cuisine... au grand plaisir de Jeremy qui dévorait ses fameux muffins avec gourmandise.

Jeremy pointa sa baguette sur la chaise de bureau et ferma les yeux pour mieux se concentrer. Il marmonna une formule et un halo de lumière rouge entoura l'objet, qui se mit à changer. Bientôt, un matelas plutôt confortable était étendu sur le sol. Jeremy transforma également un vieux pull en oreiller et attrapa des draps dans son armoire. Puis il tourna un regard satisfait vers Kelsey et se vanta un peu de ses prouesses magiques :

"Le professeur Nolan n'a qu'à bien se tenir ! Un jour je lui piquerai son poste !"


Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsqu'elle lui demanda si il voulait dormir, craignant qu'il ne soit fatigué et ne s'oblige à rester éveillé que pour lui tenir compagnie, Jeremy lui répondit qu'il n'était pas prêt de s'endormir. Il ajouta qu'il allait la laisser se coucher, qu'elle devait être fatiguée après avoir supporté les clients des Trois Balais toute la journée. Cette remarque fit sourire la jeune fille, il était vrai que certains client étaient un peu bizarres parfois, voir carrément étranges. La semaine dernière, deux gobelins s'étaient presque battu pour avoir les dernières gouttes d'une bouteille d'hydromel. Et puis, il y avait énormément de touristes, Kelsey n'avait jamais autant appris de mots dans des langues étrangères. Néanmoins, certains client étaient très agréable à recevoir. Le professeur Virtanen était passé une ou deux fois pendant l'été, elle avait vu le professeur Weasley aussi, accompagné d'un de ses frères, et puis Darren...ça devait faire environ une mois, mais ça lui paraissait être une éternité. Elle n'avait pas eut de nouvelles depuis, pas un signe, rien. Elle aurait du s'en douter en même temps...

Jeremy se leva et lui demanda de se décaler pour qu'il puisse transformer la chaise. Kelsey se leva et se recula un peu pour observer son camarade lancer le sortilège. Il marmonna une formule qu'elle ne connaissait pas, les yeux fermés, et l'objet se retrouva enveloppé d'un halo de lumière rouge. Petit à petit, il se mit à changer et se transforma bientôt en un matelas à l'air plutôt confortable. Jeremy répéta l'opération sur un pull qu'il changea en oreiller, sous le regard impressionné de Kelsey. Le Gryffondor se tourna vers elle avec un air satisfait et lança que le Professeur Nolan n'avait qu'à bien se tenir, et qu'un jour il lui volerait son poste.

"Il devrait se méfier, tu es assez doué pour lui voler sa place ! assura-t-elle avec un sourire. J'aurais été incapable de faire ça..." soupira-t-elle en posant les yeux sur l'ancienne chaise de bureau.

Elle n'avait jamais été une sorcière très douée, généralement quand elle tentait un sortilège plus compliqué que l'Experlliamus, ça tournait au désastre. Certaines personnes n'avait aucun talent pour le Quidditch, pour la musique, ou le dessin. Elle n'avait aucun talent pour la magie, ce qui était plutôt dommage pour une sorcière. Elle ne savait pas ce qui clochait : la pronnociation, la concentration, le geste...peut-être que c'était juste elle qui n'était pas faite pour ça.

Kelsey s'assit sur le lit de Jeremy, avec l'intention de s'y installer, mais se rappela qu'elle portait sa tenue de travail. Elle n'aurait sans doute pas le temps, ni l'envie, de repasser chez elle demain avant de prendre son service, aussi devrait-elle se rhabiller comme ça. Et sa jupe était suffisamment froissée ainsi, inutile d'en rajouter en dormant avec. Mrs.Rosmerta allait râler si sa serveuse arrivait avec des vêtements complètement chiffonnés. Bah, elle n'avait qu'à l'enlever, elle pouvait très bien dormir en sous-vêtements.

La jeune fille se leva mais hésita un instant. Est-ce que ça se faisait, de se déshabiller comme ça chez les gens ? Elle l'avait toujours fait, bien sur, mais quand elle était invitée quelque part ce n'était jamais juste pour dormir. A ses yeux c'était complètement normal, mais peut-être que son manque de pudeur n'était pas commun à la moyenne des gens. Elle n'avait aucune notion de là ou se situait les limites dans une telle situation. Oh et puis zut, elle ne voulait pas froisser sa jupe, tant pis pour la décence !

Alors que Jeremy était occupé à mettre les draps sur son matelas, elle défit la fermeture éclair de sa jupe et la laissa glisser au sol, révélant une culotte en dentelle d'un violet sombre. Elle ramassa sa jupe qu'elle plia et déposa au pied du lit, avant de s'allonger sur ce dernier, le plus naturellement du monde, comme si elle ne réalisait pas qu'elle ne portait que ses sous-vêtements et un débardeur blanc.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Kelsey lui répondit que le professeur Nolan ferait bien de se méfier. Jeremy laissa son imagination dériver quelques instants. Professeur de métamorphose à Poudlard...ça laissait rêveur ! Mais en réalité il appréciait trop le jeune professeur pour essayer un jour de lui piquer son boulot. D'ailleurs, il espérait bien que la vieille chouette qu'il remplaçait ne reviendrait pas. Kelsey, elle, semblait regretter de ne pas être capable d'effectuer ce genre de sort.

"Tu as d'autres talents", répondit-il avec un sourire. Personne ne pouvait être bon dans tous les domaines, il n'y avait pas de complexe à avoir. Kelsey n'était peut-être pas la meilleure élève de Poudlard mais cela n'enlevait pas ses autres qualités. De quelles qualités s'agissait-il, il ne la connaissait pas assez pour savoir, mais elles devaient bien exister. Dans le domaine sportif, par exemple, Kelsey pourrait bien s'essayer à un sport de combat moldu, nul doute qu'elle transformerait ses adversaires en chair à pâté !

Tournant le dos à la jeune femme, Jeremy se mit à installer ses draps sur son lit improvisé. Puisque c'était toujours Karry qui s'occupait de son lit à la maison, et les elfes de Poudlard à Poudlard, Jeremy n'était pas très doué et il batailla pendant quelques minutes. Quand il eut fini, il se redressa et un jeta un coup d'oeil à Kelsey... avant de se figer à la vue de sa camarade de classe. Son cerveau resta bloqué quelques instants le temps que son regard parcoure ses longues jambes et sa culotte en dentelle avant de remonter sur son débardeur blanc, puis de terminer sa course sur son visage. Hum. Il avait comme un problème, là.

*Kelsey Lorgan est dans ton lit en sous-vêtements, je ne vois pas où est le problème...*, murmura une petite voix ironique dans sa tête.

Quelques secondes s'écoulèrent avant que Jeremy ne parvienne à retrouver le contrôle de ses neurones et qu'il ne détourne le regard, passablement gêné. Kelsey n'avait probablement pas envie d'être regardée de la sorte alors qu'elle venait de se faire agresser. Dans d'autres circonstances, il...eh bien, dans d'autres circonstances, Kelsey n'aurait pas été dans sa chambre, alors inutile d'y songer. Pourtant, les images de la soirée d'anniversaire de Swann lui revinrent en mémoire. Leur danse, et ce baiser qu'ils avaient échangé... Jeremy se gratta l'arrière du crane, comme pour chasser les idées inappropriées qui s'y glissaient, et décida de tenter de communiquer. Cruelle erreur.

"B...bonne... bonne nuit, K...Kelsey. Fais de...euh...dors bien."

Bon sang, qu'est-ce qu'il lui prenait, à bégayer comme un Serdaigle ! Les oreilles rougies par l'embarras, il se laissa tomber sur son lit de fortune. Tout en se sermonnant intérieurement, il se déshabilla à son tour et se glissa sous les draps. Puis il réalisa qu'il avait oublié d'éteindre la lumière, se releva pour attraper sa baguette posée sur le bureau, et éteignit les bougies d'un geste. Jeremy se rallongea et laissa son regard errer sur le plafond. C'était un peu ridicule, à son âge, de ne pas pouvoir regarder une fille en sous-vêtements sans se mettre dans tous ses états... Oui, mais voilà, il n'avait pas affaire à ce genre de situation très souvent. Cela ne lui arrivait même jamais. Oh, il y avait bien eu la soirée mousse et mandragore, mais le contexte était différent...et puis d'ailleurs, il avait été tout aussi pitoyablement gêné à la vue de Georgiana, ce soir là...

Encore embarrassé, Jeremy décida de briser le silence :

"Ca va ? Tu...tu es bien installée, tu as besoin d'autre chose ?"



Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Bon, d'après la tête de Jeremy, ce n'était pas ordinaire de se mettre en sous-vêtements quand on dormait chez quelqu'un. Elle le saurait maintenant. Le jeune homme avait l'air sacrément étonné, mais ça n'avait pas l'air de lui déplaire si on se fiait à son regard que Kelsey sentait glisser sur son corps. Ce n'était pas désagréable, contempler de la sorte. Un sourire se dessina doucement sur les lèvres de la jeune fille alors que le Gryffondor détournait soudainement les yeux, visiblement gêné. Comme si elle allait se vexer pour un regard un peu indiscret ! Au contraire, elle était plutôt flattée. Un silence un peu tendu s'installa avant que Jeremy ne prenne la parole.

Kelsey ouvrit la bouche, et le referma comme un poisson en entendant le jeune homme se mettre à bégayer comme Fitcher. Elle hésitait cruellement entre trouver ça ridicule ou attendrissant. Il fallait dire que la Poufsouffle n'était pas habituée à ce genre de réaction, les bafouillages n'étaient généralement pas ce qu'elle récoltait quand elle se déshabillait. Les oreilles rougissantes de son camarade la firent pencher pour une compassion qui s'approchait presque de la tendresse. Elle lui sourit avant et répondit :

"Merci, fais de beaux rêves toi aussi."

Kelsey se tourna sur le coté pour regarder Jeremy se déshabiller, elle n'allait pas manquer ça quand même ! Elle eut à peine le temps se laisser son regard se promener sur son torse musclé que le jeune homme se glissait déjà sous ses draps. Heureusement il dut se relever pour prendre sa baguette et éteindre les lumière, permettant à la jeune fille de se régaler quelques instants de plus.

Une fois dans le noir, elle se rallongea sur le dos en se glissant elle aussi sous les draps. Elle était fatiguée, elle le savait, mais elle luttait contre le sommeil et s'efforçait de garder les yeux grand ouverts. Dans l'obscurité, la boule d'angoisse qu'elle avait cru disparue lui nouait à nouveau le ventre et elle se sentait oppressée par la peur. Elle craignait de faire un affreux cauchemar, ce qui avec la soirée qu'elle avait passé ne manquerait pas d'arriver. Elle avait de nouveau du mal à respirer, et elle avait chaud. Kelsey enleva son débardeur, qu'elle envoya rejoindre sa jupe au pied du lit. Heureusement qu'il faisait noir et que Jeremy fixait le plafond, il serait sans doute devenu aussi rouge que son souaffle sinon.

Ce dernier prit d'ailleurs la parole pour lui demander si elle était bien installée et si elle avait besoin de quelque chose. Kelsey ne répondit pas tout de suite. Elle hésitait à lui dire la vérité -à savoir qu'elle était affreusement angoissée- il allait la trouver idiote à avoir peur de faire des mauvais rêves. C'était bon pour les enfants ça, ce qu'elle n'était plus. Mais elle savait qu'elle n'arriverait pas à fermer l’œil de la nuit dans cet état là, alors autant être honnête.

"Je...J'ai un peu peur, commença-t-elle avant d'ajouter avec un soupir : C'est bête je sais."

Kelsey se redressa sur un coude et jeta un regard du coté de Jeremy, hésitant à poser une question qui lui brûlait les lèvres. Elle pouvait toujours essayé, il n'aurait qu'à lui dire non.

"Je peux dormir avec toi ?"

Finalement, elle n'attendit pas la réponse de son camarade, craignant trop qu'il refuse. Elle s'assit d'abord au bord du lit, puis du matelas, et enfin elle s'y allongea. La jeune fille, qui ne portait désormais plus que ses sous-vêtements, se glissa sous les draps et se rapprocha du Gryffondor, pour se rassurer. Elle devait bien reconnaitre que si au début se rassurer un peu était son seul objectif, elle avait désormais toutes sortes d'idées plus au moins correctes qui lui traversaient l'esprit. Le souvenir de leur baiser échangé à l'anniversaire de Swann lui revint en mémoire et ses mains devinrent un peu moites. Il faisait décidément très chaud, et ce n'était pas seulement du à la température estivale.

"Merci," murmura-t-elle, son souffle balayant la nuque de Jeremy.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
"Je...J'ai un peu peur. C'est bête je sais."

Jeremy fut un peu surpris de cet aveu, car il n'était pas habitué à ce que Kelsey laisse apparaître sa vulnérabilité. En revanche, il comprenait parfaitement sa frayeur, et ne voyait pas en quoi c'était bête. Au contraire, c'était une preuve de bon sens... Et puis la peur n'était pas mauvaise, si elle conduisait à adopter un comportement plus prudent. Lui aussi avait du mal à chasser sa peur, mais il préférait garder ce sentiment pour lui.

"C'est normal", répondit-il, "on le serait à moins..."

La demande qui suivit, en revanche, ne provoqua chez lui que le plus grand silence. Elle voulait dormir avec lui ? En soi, l'idée n'avait rien de désagréable, mais elle était plutôt déroutante. Par dormir, entendait-elle dormir, ou...? Une fois de plus, Jeremy avait des idées plutôt déplacées en tête. Mais ce n'était qu'à moitié sa faute, après tout Kelsey avait d'ordinaire un comportement aguicheur et avait à plusieurs reprises tenté d'attraper le gardien dans ses filets... Sa réputation la précédait. Il avait beau se dire qu'elle voulait simplement se sentir en sécurité, le doute s'était installé en lui. Jeremy souffrait de son manque d'expérience en matière de lits partagés avec des filles à demi-nues, et ne savait pas comment réagir... Le temps qu'il lui réponde un timide "d'accord", la jeune fille s'était déjà glissée dans ses draps.

Jeremy se figea complètement, n'osant pas faire le moindre mouvement. Il sentit Kelsey se rapprocher de lui, et réalisa soudain qu'il faisait très chaud dans sa petite chambre. Le mois d'août, quelle plaie...

"Merci", murmura Kelsey. Il sentit alors son souffle sur sa nuque et frissonna. Elle était près, trop près pour qu'il se sente à l'aise. Ne réalisait-elle pas qu'elle jouait un jeu dangereux en s'approchant de lui de la sorte ? Bien sûr que si, elle devait bien le réaliser... C'était Kelsey, après tout ! Son imagination s'emballait, alors que sa mémoire lui rappelait la longueur de ses jambes fines et la douceur de ses lèvres. Il fallait absolument qu'il pense à autre chose.

*Crispin en tutu rose. Rusard et McGonagall dans le placard du troisième étage. Un barbu dans une allée sombre.*

Bon sang, ce dernier était aussi efficace qu'une douche froide. Jeremy retrouva sa faculté à se mouvoir, et se tourna pour faire face à la jeune fille.

"De rien", répondit-il. "Je ne voudrais pas que tu fasses de cauchemars."

Il croisa le regard de Kelsey, et se rendit compte qu'il avait vraiment très chaud. Jeremy abaissa un peu les draps et réalisa alors que la jeune fille s'était débarrassé de son tee-shirt. Ah... Certes. Crispin, Rusard, McGonagall et le barbu s'étaient enfuis très loin de son esprit. D'ailleurs, ce dernier s'était enfuit également. Elle pouvait toujours lui mettre une gifle et le traiter de goujat, si elle le voulait, Jeremy abandonnait. Il ne pouvait pas ignorer plus longtemps le désir qu'il éprouvait pour elle. Péniblement, il détourna le regard pour capter à nouveau celui de la jeune fille.

"Kelsey...", murmura-t-il sans avoir la moindre idée de la façon dont il voulait terminer sa phrase. "Tu..."

Pour une fois, Jeremy décida d'écouter sa petite voix intérieure, qui lui disait de la boucler. Sa main se glissa dans la chevelure de la jeune fille, alors qu'il se penchait sur elle pour l'embrasser.



Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy se retourna vers elle et elle croisa son regard. Il assura qu'il ne voulait pas qu'elle fasse de cauchemars et elle hocha la tête. Comme si elle était là uniquement pour fuir les mauvais rêves...Ça avait peut-être été le cas, mais maintenant elle attendait tout autre chose. Et visiblement elle n'était pas la seule puisque le jeune homme en face d'elle abaissa les draps, comme s'il avait trop chaud. Il posa aussitôt les yeux sur sa poitrine et elle se sentit rosir d’orgueil. Le désir qui montait entre eux devenait presque palpable et elle se colla un peu plus contre lui. Un instant plus tôt, c'était une angoisse oppressante qui l'empêchait de respirer pleinement. Maintenant sa respiration se faisait plus profonde, un peu irrégulière, et ça n'avait rien à voir avec l'angoisse.

Leurs yeux se rencontrèrent à nouveau, il murmura son nom, et passa une main dans ses cheveux. Alors qu'elle croyait qu'il n'allait jamais le faire, il se pencha sur elle et l'embrassa. Kelsey s'abandonna complètement à ce baiser qu'elle avait tant désiré, et l'approfondit alors que ses mains expertes caressaient le torse du Gryffondor. Les lèvres de la jeune fille quittèrent celle de son camarade pour se promener dans son cou et le long de sa mâchoire. La respiration de plus en plus haletante, et un désir brulant s'installant au creux de son ventre, elle le repoussa sur le coté pour venir se placer au dessus de lui. Reprenant leur baiser là où elle l'avait laissé, elle recommença à effleurer le corps de Jeremy du bout des doigts, commençant par son torse, descendant vers son ventre, et plus loin...



..........
Kelsey ouvrit un œil, puis deux, avant de les refermer, agressée par la lumière du soleil. Une fois accoutumée à la luminosité, elle regarda rapidement autours d'elle alors que les évènements de la veille lui revenaient petit à petit en mémoire. Elle était dans la chambre de Jeremy, et complètement nue, ça ne pouvait signifier qu'une chose...Elle l'avait fait avec Jeremy Baker ! Un sourire fleurit sur ses lèvres à cette simple pensée. Elle ferma les yeux pour essayer de revivre un moment les délicieux instants qu'ils avaient partagé, ce qui lui arracha un soupir de contentement. Elle adorait ça, se réveiller après une nuit...satisfaisante. Elle se sentait bien, et plus vivante qu'à n'importe quel autre moment. Certains cherchaient la plénitude en faisait du sport, en méditant, elle la trouvait dans les relations physiques. C'était moins sain, et un peu plus dangereux, mais à vrai dire elle s'en fichait complètement.

C'était agréable de se réveiller accompagnée, et malheureusement ça ne lui arrivait pas assez souvent. A Poudlard son partenaire s’éclipsait toujours avant d'être découvert par Rusard, ou par peur de manquer sa prochaine heure de cours. Même Darren ne s'éternisait jamais, malgré les efforts qu'elle faisait pour essayer de le retenir toujours un peu plus. Kelsey secoua la tête, elle était ridicule à penser au Serpentard dans un moment pareil, elle était avec Jeremy Baker par la barbe de Merlin !

Se retournant sur le coté, elle observa un moment Jeremy encore endormi. Un sourire taquin aux lèvres, elle fit courir ses doigts le long de son torse pour le réveiller. Au même moment son regard se posa sur la fenêtre et elle s'alarma en constatant que le soleil avait l'air levé depuis un bout de temps. Elle aurait voulut pouvoir déterminer l'heure qu'il était rien qu'en regardant le soleil, et était sûre d'avoir entendu Dérébusor hurler quelque chose à ce sujet un jour, mais elle n'avait jamais écouté en cours d'Astronomie. Elle jeta machinalement un regard à son poignet, alors qu'évidement aucune montre ne s'y trouvait, elle n'en portait jamais.

En fouillant la pièce du regard à la recherche d'une horloge, elle remarqua que Jeremy avait ouvert les yeux.

"Quelle heure il est ?" demanda-t-elle précipitamment.

Kelsey espérait pouvoir être à l'heure aux Trois Balais. Mrs.Rosmerta ralait déjà suffisamment parce qu'elle avait toujours cinq à dix minutes de retard. Elle prenait son service à onze heures, elle doutait qu'il soit déjà si tard, mais on ne savait jamais. Elle n'avaient aucun idée du temps qu'ils avaient passé à dormir, ou à faire autre chose d'ailleurs.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Quelque chose était en train de courir sur sa peau. Une araignée ? L'idée qu'une bestiole à huit pattes était en train de gambader sur son torse réveilla instantanément Jeremy, qui ouvrit grand les yeux...avant de les refermer, agressé par la lumière du jour. Il sentit quelqu'un bouger près de lui et esquissa un petit sourire alors que les évènements de la veille lui revenaient en tête. La chose qu'il avait senti n'avait rien de velue ni de répugnant, il s'agissait très probablement de Kelsey qui essayait de le réveiller. Doucement, il rouvrit les yeux et promena son regard sur la jeune fille. Elle semblait chercher quelque chose, impression qui se confirma lorsqu'elle vit qu'il était réveillé.

"Quelle heure il est ?", lui demanda-t-elle sans préambule.

Agressif, comme bonjour ! Jeremy réalisa alors qu'elle devait probablement travailler et se força à se redresser pour attraper sa montre, posée sur son bureau.

"Dix heures moins cinq", répondit-il d'une voix encore ensommeillée. "Tu commences à quelle heure ?"

Jeremy espérait avoir le temps de profiter encore un peu de la présence de la jeune femme. Il savait qu'une fois partie, il ne la reverrait probablement pas avant un moment, peut-être à leur retour à Poudlard. Kelsey n'était pas le genre de fille à se laisser enfermer dans une relation unique, il l'avait bien compris, et d'ailleurs cette situation lui convenait. Une relation de couple avec la jeune fille n'était pas envisageable et il n'en avait pas envie... Néanmoins, il avait quand même besoin de quelques instants supplémentaires de tendresse. Se redressant légèrement, il enlaça Kelsey et déposa quelques baisers dans son cou.

"Tu as le temps pour un petit déjeuner ?", s'enquit-il avec un sourire mutin, avant de capturer ses lèvres en un baiser exigent.

Par Merlin, il se sentait de particulièrement bonne humeur, ce matin. Il y avait de quoi, il fallait bien l'avouer... La nuit dernière avait été déroutante, dans le sens positif du terme. Jamais il n'aurait imaginé ça en partant de chez Horace, et il ne regrettait pas du tout d'avoir tenté l'expérience... Il n'était pas prêt d'oublier cette nuit, c'était certain. D'ailleurs, on n'oublie jamais sa première fois. Jeremy n'avait pas révélé à Kelsey que c'était sa première fois, mais la jeune fille l'avait peut-être deviné. Si la moitié des rumeurs qui couraient sur elles étaient vraies, elle avait largement assez d'expérience pour deviner que lui n'en avait pas. Du coup, le jeune homme était un peu anxieux de savoir si elle avait apprécié ces moments d'intimité avec lui, et il aurait bien voulu connaître ses pensées, ce matin. Cela étant dit, il se sentait parfaitement détendu. Sa gène et sa pudeur de la veille avaient disparu, ce qui n'était pas plus mal...

Attendant la réponse de Kelsey, il reposa la tête sur l'oreiller et étouffa un bâillement. Il aurait bien dormi un peu plus longtemps, mais il fallait qu'ils se lèvent. Non seulement parce que Kelsey devait travailler, mais également parce que son père allait finir par trouver ça louche...





Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Kelsey se détendit en entendant Jeremy lui répondre qu'il était dix heures moins cinq. Elle avait encore un peu plus d'une heure devant elle, soit une éternité. Le transplanage était vraiment pratique, vous pouviez aller où vous voulez, sans avoir à prévoir un temps de trajet. La jeune fille avait bien faillit louper son permis, puisqu'elle avait atterrit non pas dans le cerceau qui lui avait été désigné, mais à cheval sur le bord de celui-ci. Cependant, une moue désolée et un petit sourire à l'examinateur, et le tour était joué. Soulagée, elle se laissa retombée aux cotés du Gryffondors et lui sourit alors qu'il lui demandait à quelle heure elle commençait.

"A onze heures, on a encore un peu de temps."

Le jeune homme se redressa un peu et l'enlaça en déposant quelques baiser au creux de son cou. Kelsey n'était vraiment pas habituée à une telle tendresse, mais c'était loin d'être désagréable. Elle n'avait jamais eu droit au lendemain tout en douceur à vrai dire. Darren se hâtait de filer dès qu'ils avaient terminé, Henry cherchait bien souvent à recommencer, et Killian chantait ses propres louange en commentant sa prestation.D'ailleurs Jeremy s'était réellement bien débrouillé pour une première fois, même si son manque d’expérience avait été assez facile à deviner pour Kelsey. Elle commençait à devenir douée dans ce domaine en même temps...En tout cas le Gryffondor s'avérait prometteur, elle espérait pouvoir suivre ses progrès, elle aimait bien la compagnie de son camarade.

Avec un sourire mutin, il lui demanda si elle avait le temps pour un petit déjeuner, mais ne lui laissa pas le temps de répondre et captura ses lèvres en un baiser qu'elle lui rendit avec passion. Ou était-donc passer le Jeremy Baker rougissant et bégayant de la vieille ? Il y avait vraiment du bon à devenir un homme. Mettant fin à leur baiser, Jeremy reposa sa tête sur l'oreiller en baillant et la regarda, sans doute en attente de sa réponse.

Kelsey n'avait absolument pas envie d'un petit-déjeuner. Premièrement parce qu'elle n'en prenait jamais, et deuxièmement parce qu'elle craignait un peu de se retrouver face aux parents de Jeremy. Son père lui avait paru plutôt sympa, mais à en croire la conversation qu'il avait eu avec son fils, sa mère devait être plus stricte. De toute façon Kelsey ne rencontrait jamais la famille de ses partenaires, ça faisait beaucoup trop...officiel, pour elle. Cependant, c'était peut-être plus poli d'accepter. Elle se tourna vers son camarade et lança :

"Va pour un petit-déjeuner ! Il faut dire que ça creuse, une nuit pareille..."ajouta-t-elle avec un clin d’œil.

Puis elle déposa un dernier baiser sur les lèvres du jeune homme, avant de se lever et de chercher ses sous-vêtements, sans chercher à se cacher du regard de Jeremy. Si Kelsey avait été de nature pudique, ça se serait su. Elle avisa ensuite sa jupe et son débardeur, toujours au pied du lit à peine défait, et les enfila aussi. Une fois prête, elle se tourna vers son camarade pour voir où il en était et lui adressa un petit sourire. Elle qui n'avait aucun problème à se promener complètement dévêtue et qui était toujours sûr d'elle perdait vite de sa belle assurance quand elle faisait face à des parents. Elle n'avait jamais été douée avec les parents, pas mêmes avec les siens, et elle était presque anxieuse à l'idée de descendre au rez-de-chaussée.



Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1004

Voir le profil de l'utilisateur
Kelsey lui répondit qu'elle commençait à onze heures, à la satisfaction de Jeremy, ravi de ne pas voir la demoiselle s'éclipser dès le réveil. Puis elle accepta sa proposition de petit déjeuner, car "une nuit pareille, ça creuse"... Amusé par cette remarque, Jeremy répondit par un sourire au clin d'oeil qu'elle lui adressa. Il songea que ces fameux clins d'oeil de Kelsey, il ne les verrait plus de la même façon, désormais... Ça allait être étrange de la croiser en cours ou dans les couloirs de Poudlard, à présent. La jeune fille était sûrement accoutumée à être dans la même classe que certains de ses anciens partenaires, mais ce n'était pas son cas... Enfin, il s'habituerait !

Peu pressé de se lever, il laissa son regard courir sur le corps nu de Kelsey alors qu'elle cherchait ses vêtements. A cette vision, un petit sourire fleurit à nouveau sur son visage, et il commença lui aussi à s'habiller. Puis il quitta la pièce, ouvrant le chemin, et descendit les escaliers en essayant de réfréner la légère anxiété qui commençait à monter en lui. Heureusement, sa mère serait déjà partie au travail, ce qui leur éviterait une situation gênante. En revanche son père serait probablement là pour les accueillir avec une remarque de son cru... Sans parler du regard inquisiteur de son petit frère. La perspective d'une rencontre entre Kelsey et sa famille était encore moins engageante que la veille, étant donné la façon dont s'était déroulée leur nuit.

Jeremy prit donc son courage à deux mains et conduisit la jeune fille dans la cuisine, d'où leur parvenaient des voix. Ils pouvaient entendre distinctement le père de Jeremy qui débattait avec Karry d'un sujet qui, pour changer, était en lien avec le Quidditch.

"Sauf votre respect, monsieur Baker, même l'équipe nationale n'aurait aucune chance face à une équipe d'elfes de maison", argumentait la créature de sa petite voix pointue.

"En trichant, peut-être, mais à la loyale..."

Gregory Baker s'interrompit lorsque Jeremy et Kelsey entrèrent dans la cuisine. Trois paires d'yeux se braquèrent sur eux, et un léger silence tomba dans la pièce. Jeremy constata que son frère, qui était occupé à avaler un bol de céréale, et l'elfe de maison détaillaient la jeune fille sans cacher leur curiosité. Quant à Gregory, il avait posé sur son fils un regard insondable que Jeremy préféra ignorer. Désireux de ne pas mettre Kelsey plus mal à l'aise que nécessaire, il se hâta de faire les présentations.

"Bonjour tout le monde, voici Kelsey. Je te présente mon frère Taylor, et voici Karry. Tu veux boire quelque chose ? Café, thé, jus de fruit...?"

Jeremy s'agita dans la pièce pour sortir divers aliments susceptibles de plaire à la jeune fille. Il posa sur la table de quoi faire des tartines mais aussi des fruits et les affreux biscuits de régime de sa mère. Après tout, ce n'était probablement pas en avalant des céréales sucrées comme celles que Taylor et Jeremy affectionnaient que Kelsey gardait sa taille de guêpe...

Pendant qu'il s'affairait, son père sembla décider à briser la glace et s'adressa directement à leur invitée.

"Vous vous êtes remis de vos émotions d'hier soir, jeune fille ? J'espère que mon fils vous a bien accueillie..."

Puis Gregory lança un nouveau regard vers son fils, que ce dernier ne sut comment interpréter. Il était parfois difficile de savoir s'il y avait des sous-entendus dans les phrases de son père, et ce matin Jeremy était un peu paranoïaque. Il avait l'impression que ce qu'il avait fait avec Kelsey cette nuit était écrit en gros sur son front... Le regard plein d'admiration que son imbécile de frère avait posé sur la jolie blonde n'arrangeait rien. Préférant rester silencieux, Jeremy s'assit à côté de Kelsey et attrapa une pêche. Il croqua dans le fruit juteux et décida de laisser Kelsey se dépatouiller avec son père, qui avait adopté son horripilant petit sourire en coin. L'homme semblait bien décidé à faire la conversation... Mais Jeremy ne se faisait pas de soucis pour Kelsey, la Poufsouffle était plus douée que lui en relations humaines !

"Je suis ravi de rencontrer une camarade de classe de mon fils. Vous êtes à Gryffondor, vous aussi ? Que voulez-vous faire plus tard ?"


Kelsey LorganPersonnage décédéavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Kelsey suivit Jeremy dans l'escalier avec une certaine appréhension, se demandant ce qu'elle pourrait bien dire face aux parents du Gryffondor. Elle ne savait pas ce qu'elle craignait le plus, qu'ils lui posent plein de questions ou qu'ils se taisent et attendent d'elle qu'elle lance la conversation. La jeune fille lissa inutilement le devant de sa jupe et passa une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Bon, c'étaient des parents, pas des dragons, ils n'allaient pas la manger non plus ! C'étaient des êtres humains comme les autres, enfin plus ou moins, les parents étaient dans une catégorie à part aux yeux de Kelsey. Une fois en bas des escaliers, Jeremy la conduisit dans la cuisine d’où leur parvenait des voix. Elle remarqua notamment que la mère du jeune homme avait la voix particulièrement aiguë.

Au moment où les deux adolescents apparurent dans l'ouverture de la porte, un silence s'abattit et trois paires d'yeux se posèrent simultanément sur eux. Il y avait Mr.Baker, qu'elle avait déjà vu la veille, un petit garçon qui devait être Taylor...et un elfe de maison ! Kelsey n'en avait jamais vu et rendit à la créature magique le regard curieux avec lequel elle la détaillait. Puis elle se dit que si elle se sentait mal à l'aise à être ainsi observée, c'était sans doute le cas de l'elfe aussi, et elle détourna le regard. Jeremy fit rapidement les présentations, lui apprenant que l'elfe s’appelait Karry, avant de proposer à Kelsey diverses boissons.

"Bonjour, lança-t-elle à l'intention des trois personnes présente. Je prendrais bien un thé s'il-te-plait," ajouta-t-elle à l'intention de Jeremy.

Le Gryffondor s'affairait à sortir toutes sortes d'aliments qu'il étalait sur la table. Kelsey ne déjeunait jamais le matin, mais actuellement elle se sentait un peu angoissée, et la nourriture avait toujours été une solution pour elle dans ce genre de situation. Quand elle se sentait mal, que ce soit triste ou simplement agacée ou stressée, elle était capable d'avaler tout ce qui lui passait sous la main. Le soir du jour où elle avait reçut la lettre de Darren elle avait dû vider le quart des plats servis à la table des Poufsouffles. Nourriture dont elle s'était débarrasser une demi-heure plus tard dans les toilettes du deuxième étage. C'était sa façon à elle de se calmer, et c'était diablement efficace.

La jeune fille s'assit donc en face du petit frère de Jeremy, qui ne la quittait pas des yeux, et lui demanda gentiment :

"Je peux t'emprunter tes céréales ?"

Le petit garçon acquiesça en souriant et elle attrapa la boite de céréales avant d'en verser dans un des bols que Jeremy avait sorti. Elles avaient l'air pleines de sucre et hyper caloriques, c'était le genre de choses qu'elle ne mangeait jamais, mais le genre de choses dont elle avait besoin maintenant. Kelsey avait tout juste eu le temps d'avaler une cuillère des céréales en question -qui se révélaient aussi sucrées qu'elle se l'était imaginé- quand Mr.Baker s'adressa directement à elle.

"Vous vous êtes remis de vos émotions d'hier soir, jeune fille ? J'espère que mon fils vous a bien accueillie..."

Était-ce son imagination où le père de Jeremy faisait-il le type de sous-entendus dont elle était habituellement spécialiste ? Kelsey se demanda un instant si il avait pu entendre quoi que ce soit de suspect, mais sa chambre était assez éloigné de cette de son fils, qu'il regardait d'ailleurs d'une drôle de façon. La jeune fille se souvint alors de la brève discussion de la veille entre les deux Baker et, à l'en croire, le père avait été un grand séducteur dans sa jeunesse, il devait simplement chercher à savoir si son fils avait hérité de ça. Elle se sentit soudainement assez mal à l'aise mais tâcha de ne pas le montrer.

"Ça va beaucoup mieux, merci." dit-elle en souriant.

Elle choisit de répondre à sa seconde question d'une façon aussi mystérieuse que celle dont il l'avait posé.

"Et Jeremy m'a accueillit très chaleureusement..." Ce qui était on ne peut plus vrai après-tout...

Mr.Baker semblait décider à faire le conversation puisqu'il laissa tout juste le temps à Kelsey d'avaler trois cuillères de céréales, qu'elle enchainait pourtant rapidement, avant de la questionner sur sa maison à Poudlard, et sur ce qu'elle comptait faire plus tard. C'était peut-être la question qu'elle détestait le plus, mais elle se força à sourire. Si beaucoup d'élèves redoutaient cette question parce qu'ils n'y avaient pas de réponse, elle l'appréhendait justement parce qu'elle connaissait cette réponse. Elle n'obtiendrait sans doute aucun ASPIC, elle avait déjà eu énormément de mal à valider six BUSE, et n'avait obtenu qu'un Acceptable à la plupart d'entre elles.

De toute façon elle ne voulait pas faire d'études, l'idée de rester chez ses parents encore un an l'ennuyait déjà suffisamment. Elle voulait travailler dès sa sortie de l'école, et savait déjà que le père de Killian l’accueillerait à bras ouverts, au moins aussi chaleureusement que l'avait fait Jeremy cette nuit. C'était un sort enviable finalement, elle n'aurait aucun soucis à se faire pour trouver un travail, et finalement c'était ce qui se rapprochait le plus de son rêve de devenir danseuse. Quoiqu'il en soit, ce n'était pas le genre de plan de carrière que l'on présentait au père d'un élève plutôt doué chez qui on avait passé la nuit.

"Je suis à Poufsouffle, et je ne sais pas encore ce que je veux faire plus tard, mais je travaillerai peut-être avec ma mère. Vous la connaissez peut-être, elle tient une boutique de plante sur le Chemin de Traverse, Clara Lorgan."

Particulièrement fière d'elle pour ce beau mensonge, elle adressa un sourire rayonnant à Monsieur Baker avant d'enfourner trois nouvelles cuillères de céréales. Jamais elle ne travaillerait avec sa mère, moins elle la voyait et mieux elle se portait. Elle détestait la voir lever les yeux au ciel et l'entendre pousser de profonds soupir chaque fois qu'elle ouvrait la bouche. Elle comprenait pourtant que sa mère désapprouve certains de ces agissements, mais depuis quelque temps tout ce qu'elle faisait ne provoquait chez elle que la déception. C'était comme si Mrs.Lorgan était incapable d'éprouver autre chose que la honte en regardant sa fille. Mais Kelsey s'en fichait, elle n'avait besoin de l'appui de personne de toute façon !

Rejetant cette pensée loin d'elle, elle avala encore une cuillère de céréales et une gorgée de thé. Elle cherchait à orienter la conversation sur autre chose que son propre avenir et tourna alors la tête vers Jeremy.

"Et toi, qu'est-ce que tu veux faire plus tard ?"



Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Poufsouffle en détresse cherche preux Gryffondor [Jeremy & Kelsey]

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Poufsouffle en détresse cherche preux Gryffondor [Jeremy & Kelsey]
» Demi-dieu en détresse cherche invocateur
» Jeune Maîtresse du Savoir cherche .....
» Match ¤2¤ Poufsouffle <VS> Gryffondor
» Match Gryffondor - Poufsouffle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Pré-au-Lard,-