AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Coktail frappé [Nora Weaver]

Cécilya RichardsonPersonnage décédéavatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Cécilya Richardson le Sam 4 Aoû 2012 - 2:18, édité 1 fois
31 juillet 2006 ~ début d'après-midi
La fontaine du ministère n'avait jamais eu de significations aux yeux de Maximilien Richardson et il avait fait en sorte de transmettre cela à Cécilya. Aussi quand n'accorda-t-elle qu'un mince regard à la statue qui trônait au milieu du lieu.
Les elfes et autres créatures égales aux sorciers ? C'est complètement grotesque ! Duncan et sa mère avaient beau pensé le contraire, Cécilya n'arrivait pas à laisser la moindre chance à leur théorie. Il faut dire que son père ne lui laissait pas non plus le loisir de le faire. Persuadé d'avoir été trompé par son épouse concernant l'éducation de son frère aîné, son terrifiant père avait divorcé, comme on se débarrasse d'un objet encombrant, de sa mère. Depuis, la jeune fille n'avait pas qu'échanger quelques lettres avec Evangéline O'Hara et la revoir une fois sur le chemin de Traverse.
Sa remplaçante, Catherine Dickins, était une sorte de pimbêche que Cécilya ne parvenait qu'à grande peine à tolérer. C'était une femme fausse et apprêtée qui, elle en était sûre, l'espionnait pour la discréditer auprès de son père.
La robe qu'elle portait cet après-midi avait été sujet de discorde avec son paternel à cause de sa belle-mère justement et il avait fallu à la jeune fille beaucoup de ruse chère à sa maison pour parvenir à porter la robe verte plutôt que la bleue affriolante et vulgaire que Catherine voulait lui voir porter.
Aujourd'hui était organisé un coktail en l'honneur de l'anniversaire du survivant. Bien qu'il ait fait partie de l'autre camp dont il soutenait toujours les idées, Maximilien avait jugé bon de s'y montrer accompagné de sa charmante famille. Un de ses amis et "sauveurs", Warlock s'y trouverait peut-être et l'homme avait donc cru pouvoir montrer son soutien au candidat.

Cécilya n'en avait que faire de tout cela et après avoir obtenu l'autorisation parentale, se mit à déambuler au sein des petits groupes présents. La plupart était des employés du ministère accompagné de leur conjoint. En somme il s'agissait de personnes bien trop blasées par la vie pour être d'une compagnie agréable aux yeux de la Serpentard. Celle-ci s'apprêtait d'ailleurs à faire demi-tour pour retourner aux côtés de son père lorsqu'elle bouscula malencontreusement une jeune fille. Son visage lui disait vaguement quelque chose et il ne lui fallut que quatre secondes pour retrouver sa maison : une Poufsouffle. Pire, l'attrapeuse des Poufsouffles qui avait fait mordre la poussière à sa maison.
Peu amène de dire quoique ce soit à une simple Poufsouffle qui à n'en pas douter devait être une née moldue, elle lui jeta un regard hautain avant de reprendre sa route la tête haute. Et puis quoi encore ? S'attendait-elle qu'une personne de sa lignée et de son rang s'abaisse à s'enquérir de son épaule touchée ou pire, de s'excuser ?



Avatar/Signature : Taylor Swift
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 2061

Voir le profil de l'utilisateur
Nora était assise sur une balançoire, au fond de son jardin. Le soleil de Juillet frappait fort ces temps-ci, en témoignait sa peau dorée et ses cheveux éclaircis. L'été lui paraissait bien trop long. Comme souvent, le service des Transports Magiques était débordé en cette période de vacances et ses parents travaillaient beaucoup. Et la jeune fille devait bien reconnaitre qu'elle s'ennuyait à mourir. Elle lança un regard morne à la balançoire à coté de la sienne, vide. Amely avait beau prétendre qu'elle était trop grande pour s'amuser à ça, elle se laissait toujours entrainer par sa cadette dans un concours de "celle qui se balancerait le plus haut". A sept ans Nora avait fait faire un tour complet à sa balançoire avant de raterir doucement sur ses pieds, son premier acte de magie. Un sourire se dessina sur les lèvres de la blondinette à ce souvenir, le temps avait bien passé depuis.

Le grincement caractéristique de la porte gauche de la clôture la fit se redresser et, en se penchant sur le coté pour apercevoir l'allée menant à la maison, elle aperçut ses deux parents qui la remontaient en bavardant. Nora fronça les sourcils en se demandant ce qu'ils fabriquaient ici, ils ne rentraient jamais si tôt, on n'était qu'en tout début d'après-midi. Sautant au pied de la balançoire, elle s'élança dans leur direction.

"Vous avez fini tôt !" s'exclama-t-elle en arrivant à leur hauteur.

"Bonjour mes parents adorés, je suis ravie de vous voir de si bonne heure" la reprit son père en riant.

"Tu le sais que je suis contente de vous voir, affirma-t-elle. Vous vous êtes échappés du bureau ou il y a le feu au ministère ?"

Ses parents eurent du mal à réprimer un sourire et Mr. Weaver leva les yeux au ciel. La petite famille, incomplète malheureusement, entra dans la maison ou régnait une fraicheur agréable.

"Il y a un cocktail cette après-midi, pour l'anniversaire du Survivant, tu ne te souviens pas ? Tu nous avais dit que tu viendrais," lui répondit sa mère en avisant un hiboux qui trônait sur la table de la cuisine, une envellope au bec.

"Ah oui, c'est vrai," répondit Nora avec un haussement d'épaules. Elle n'avait pas vraiment envie de participer à l'évènement, mais ça la ferait sortir un peu.

Mrs Weaver s'approcha de l'oiseau et attrapa la lettre qu'il avait emmené. Sans demander son reste, le volatile s'échappa par la porte restée ouverte. Le sourire qui se dessina sur le visage de Juliet au moment ou elle regarda qui était l’expéditeur ne pouvait qu'une chose.

"C'est Amely ?" s'écria Nora en se précipitant au coté de sa mère pour essayer de lire par dessus son épaule en se mettant sur la pointe des pieds.

Sa mère ne prit même pas la peine de répondre, elle se doutait bien que sa cadette aurait reconnut l'écriture de sa grande sœur. Sous le regard curieux de cette dernière, elle ouvrit enveloppe et en sortit plusieurs feuilles de papiers. En les dépliant, Juliet se rendit compte qu'il ne s'agissait pas d'une lettre, mais des formulaires nécessaires pour que son ainée puisse voter par procuration depuis la France. Au milieu des papiers se trouvait un morceau de parchemin sur lequel on pouvait lire. "Je pense à vous et vous embrasse fort. Papa, tu sais quoi faire, inutile de te le rAPPELer. Merci ! Amely." Et c'était tout. Nora ne retint pas un soupir déçu.

"Je suis désolée Nora, la prochaine lettre sera sans doute plus longue," la consola sa mère en lui caressant les cheveux.

La blondinette haussa les épaules, peu convaincue. Amely n'avait envoyé qu'une seule lettre depuis le début de l'été, alors qu'elle avait promis de le faire souvent. Et Nora ne pouvait même pas lui écrire car sa sœur bougeait beaucoup, visitant toute la France. Tous les matins, elle guettait un hiboux et avait même effrayé l'oiseau venu apporter des nouvelles de son oncle en se jetant sur lui, la semaine passée. Elle devait visiblement se résoudre à passer le reste des vacances sans lettres de sa sœur. Vivement le mois d'aout, qu'elle puisse passer un peu d etemps avec Irving, qui avait travaillé tout le mois de Juillet comme livreur de journaux.

"Et si vous montiez vous changer toutes les deux ? suggéra Mr.Weaver à sa femme et sa fille. Telles que je vous connais, il va vous falloir des heures !"

Contrairement aux prédictions de Donovan Weaver, toute la famille se retrouva au ministère de la magie seulement une demi-heure après. Nora avait enfilé une robe blanche, achetée l'été précédent, et sa mère lui avait fait une longue tresse. Il y avait plus de monde que ce qu'elle aurait imaginé, et à première vue, il n'y avait presque que des adultes. Elle avait espéré croiser quelques camarades de Poudlard, il devait bien y en avoir dont les parents travaillaient au ministère, non ? Les parents de la jeune fille se trouvèrent bientôt entourés de leurs collègues, qui se mirent à parler Portoloins et accidents de transplannage d'escorte, oubliant complètement la présence de Nora.

"Oh pardon, je ne me suis même pas présenté ! s’exclama soudainement un sorcier bedonnant en tendant une main à la Poufsouffle. Cooper Damon, et vous devez être Amely je suppose ? Votre père parle très souvent de vous !"

Nora s'obligea à serrer la main de ce Cooper avec un sourire et lui répondit poliment :

"En fait non, je m'appelle Nora."

"Mais bien sur ! tenta de se rattraper le monsieur bedonnant. Sa fille cadette, il parle beaucoup de vous aussi !"

Pressé de changer de sujet, Mr.Damon relança la conversation sur le Magicobus, qui avait du mal à prendre tous les voyageurs en ce moment. Nora décrocha en quelques instants et regretta bien vite sa balançoire au fond du jardin, elle n'aurait pas du accepter de venir. Voyant que la discussion ennuyait sa fille, Juliet se pencha vers elle pour lui proposer en chuchotant.

"Va faire un tour si tu veux."

Nora ne se le fit par dire de fois et partit déambuler parmi les invités présents en regardant un peu partout autours d'elle. Distraite qu'elle était, elle ne vit pas la jeune Serpentard faire demi-tour devant elle et se fit percuter de plein fouet. Massant son épaule endolorie, elle releva la tête pour voir si la jeune fille n'avait rien mais celle-ci s'éloignait déjà. Nora mit un moment à se rappeler son prénom : Cécylia. Elle espérait qu'elle ne s'était pas fait mal en la bousculant.

"Désolée !" lança-t-elle à son attention sans savoir si elle l'avait entendu.

Tenant vraiment à s'excuser de ne pas avoir fait plus attention et de ne pas s'être écartée, Nora fendit la foule et posa sa main sur l'épaule de Cécylia pour l'arrêter. Peut-être la Serpentard s'était-elle fait mal et lui en voulait-elle, ce qui expliquerait qu'elle se soit éloigné si vite. Mieux valait mettre les choses au clair.

"Excuse moi, tu ne t'es pas fait mal ?" s'enquit Nora avec un sourire d'excuses.

[Désolée pour la longueur, ça faisait longtemps que j'avais pas sorti Poussin ]


Cécilya RichardsonPersonnage décédéavatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir bousculé la Poufsouffle, Cécilya lui avait jeté un regard hautain avant de se détourner et de s'en aller. De manière générale, ce type d'attitude était clairement compris par ses condisciples qui évitaient de venir l'ennuyer ou de s'opposer à elle. C'était d'ailleurs généralement ennuyeux puisque cela lui empêchait de se moquer ouvertement de la dite personne qui avait eu le bonheur de croiser son chemin. Après tout, son père ne lui avait-il pas dit et redit qu'être humilier par une jeune fille de son statut et de sa classe n'était-il pas un grand honneur ? Ne s'était-elle d'ailleurs pas fait enguirlander de nombreuses fois parce qu'elle avait eu tendance à être trop clémente ?
Toujours est-il que lorsqu'elle entendit son aînée d'un an murmuré un "Désolée", cela ne l'étonna guère. Ca aussi, c'était devenu une habitude. Désormais même ceux qu'elle agressait ouvertement, venait, tels des chiots la queue entre les jambes, implorés son pardon et s'excuser d'avoir eu le malheur de s'être trouvé là et d'avoir déclenché l'humiliation qu'elle leur avait fait subir. Au fils du temps, ça en était devenu lassant et Cécilya avait d'ailleurs du élaboré une multitude de variantes et de jeux divers pour continuer de s'amuser de la situation. Il lui arrivait ainsi parfois de tourner à nouveau en ridicule un élève en refusant de lui accorder son pardon s'il n'effectuait pas telle tâche réprimée par le règlement ou s'il ne lui servait pas de bonniche pendant tout un mois. Très vite son imagination avait du combler son ennui. Aussi, la jeune fille ne connaissait guère de limite en ce qui concerne la cruauté de ses actes ou l'âge des personnes auxquels elle s'en prenait !

Alors qu'elle s'était replacée aux côtés de son père, la Serpentard sentit une main se poser sur son épaule. Se retournant pour foudroyer l'importun qui osait la toucher, elle se retrouva nez à nez avec la Poufsouffle qu'elle avait bousculée. Qu'était-elle donc venue faire là ? S'attendait-elle naïvement à des excuses ? C'était une plaisanterie ! Ne la reconnaissait-elle donc pas ? A moins qu'elle ne profite de sa situation pour à son tour se venger d'un mauvais tour que Cécilya aurait joué à l'une de ses amies ? Après tout, elles étaient au ministère et la jeune fille n'était pas entourée de l'habituelle cour avec laquelle elle se pavanait d'habitude dans tout Poudlard. Cécilya ne pouvait donc pas se permettre de lancer un regard noir à la Poufsouffle avant de se moquer d'elle ici. En parlant de coup d’œil peu amène, ce fut son père qui le lui lança visiblement peu enchanté du type de relation ou du comportement de sa condisciple de classe.

- "Excuse moi, tu ne t'es pas fait mal ?" s'enquit-elle avec un sourire d'excuses.

Un froncement de sourcils s'afficha sur les traits de Cécilya. Elle était en train de rêver,non? Cette fille ne pouvait tout de même pas être aussi stupide et donner ouvertement le bâton avec lequel la battre, si ? Comment pouvait-elle se présenter à elle et s'enquérir d'une éventuelle blessure alors que c'était la Serpentard qui l'avait bousculée ?

- " Père, veuillez m'excuser quelques instants s'il vous plait !", fit-elle à Maximilien en s'inclinant.

Une fois l'accord paternel obtenu, la jeune fille repoussa la main de la Poufsouffle de son épaule et lui saisit le bras avant de l'entrainer aussi gracieusement que possible à l'écart loin des autres convives et de son père. Une fois la chose faite, elle relâcha la jeune fille et s'essuya la main comme si celle-ci avait été contagieuse.

- " Tu en as du culot miss Sainte Nitouche pour venir m'adresser la parole en premier ! De plus, tu es stupide ! Croyais-tu pouvoir te donner en spectacle en faisant mine de t’inquiéter pour moi ? Mon corps délicat n'aurait pas eu à rencontrer le tien, ma foi, fort mal dégrossi si tu t'étais trouvée à ta place ! Sais-tu seulement qui je suis ? Cécilya Richardson, Serpentard et sang pur ! "

Faisant mine de regarder ailleurs comme si la conversation l'ennuyait profondément et était d'un niveau inférieur pour ses délicates oreilles, Cécilya finit cependant, les bras croisés et l'une de ses mains tapotant sur son autre bras, par reposer son regard bleu sur la jaune.

- " Et bien quoi ? Es-tu complètement idiote ? Sais-tu l'honneur que tu as que je te t'adresse la parole et perde mon temps avec toi ? Qu'attends-tu pour décliner ton identité ? Je dois juger si l'honneur est partagé."



[ J'aime tes posts longs Poussin ^^ Euh... Par contre, je pense avoir forcé le trait avec Cécy mais c'est juste le temps de prendre mes marques. Je la manipule encore assez mal. Ca ira mieux quand elle retournera au château. Enfin... J'espère ! Puis bon tu sais elle a aussi un côté a-do-ra-ble et elle est plus fréquentable que Chouchou (si, si! Comment ça je tire dans les pattes de mon autre personnage ? ]



Avatar/Signature : Taylor Swift
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 2061

Voir le profil de l'utilisateur
Nora fut un peu déstabilisée par le froncement de sourcils dédaigneux que lui jeta la Serpentard. Elle s'était attendu à une simple réponse, voire à un sourire, mais avait visiblement été trop optimiste. Ou peut-être Cecylia lui en voulait-elle pour leur bousculade de tout à l'heure. Cette dernière prit congé auprès de son père, à qui Nora adressa un signe de tête en guise de salutation, et repoussa la main que la blondinette avait posé sur son épaule comme si elle avait été porteuse d'une quelconque maladie. Un peu perturbée par ce geste, Nora laissa la Serpentard la prendre par le bras et la trainer à l'écart.

Une fois qu'elle se furent éloignée, Cecylia lâcha le bras de la Poufsouffle et s'essuya la main. Cette fois ce fut au tour de Nora de froncer les sourcils. C'était la deuxième fois que la Serpenard se comportait avec elle comme si elle était contagieuse. En réfléchissant un instant, Nora se dit que ça avait forcément à voir avec son statut de sang. Elle s'efforça de se rappeler tout ce qu'elle avait pu entendre concernant sa camarade. C'était une sang-pur, qui n'accordait d'importance qu'à très peu de monde, et Nora n'en faisait visiblement pas partie. Tout s'expliquait.

Cécylia confirma cette théorie en s'adressant à elle sur un ton impérieux. Elle lui reprocha d'abord d'être venue lui adresser la parole, puis de ne pas s'être trouvé à sa place au moment de leur bousculade. Nora baissa les yeux. C'était la Serpentard qui l'avait heurté, mais il était vrai qu'elle n'aurait pas du se trouver au milieu du passage.

"Désolée, souffla-t-elle avec un petit sourire d'excuses. La voix d'Amely résonna dans sa tête, lui ordonnant de ne pas se laisser marcher sur les pieds, encore une fois. Mais c'est toi qui m'as bousculé...ajouta-t-elle avec hésitation avant de se reprendre : mais c'était ma faute, je...j'étais dans le passage. Je ferai plus attention."

Cécylia se présenta en déclinant son nom, sa maison, et également son statut de sang. Nora trouvait cette façon de faire complètement dépassée, voire archaïque, mais elle n'était pas sans lui rappeler d'autres élèves de l'école. La blondinette pensait notament à Darren O'Connor, qu'elle avait appris à voir différemment depuis la nuit qu'ils avaient passé ensemble à l'infirmerie. Désormais elle savait qu'on ne pouvait pas blâmer ceux qui avaient été élevés au milieu de principes tels que le culte du sang-pur, c'était leurs parents les responsables.

Plongée dans ses réflexions, Nora avait presque oublier Cécylia, qui semblait attendre quelque chose. La Serpentard lui demande -ou lui ordonna- de se présenter pour savoir si "l'honneur qu'elle lui adresse la parole" était partagé. La Poufsouffle fut un peu vexée de constater que sa camarade ne connaissait même pas son prénom. Elles étaient dans la même école depuis quatre ans maintenant !

"Je m'appelle Nora Weaver, se présenta-t-elle. Je suis à Poufsouffle."

Elle avait volontairement omis d'ajouter son statut de sang, se demandant si Cécylia aurait le culot de lui demander. A vrai dire, Nora était persuadée qu'elles pouvaient être amies toutes les deux. Elle tenait vraiment à prouver à la Serpentard que même les "impurs" étaient des gens fréquentables. La Poufsouffle était sûre que, à l'image de son camarade Darren, Cécylia cachait une jeune fille fragile et bien plus sympathique qu'elle ne voulait le montrer.

"Tes parents travaillent au ministère ?" s'enquit-elle avec un large sourire.

Nora espérait que ce soit le cas, ainsi cela leur ferait déjà un point commun. Mais les Richardson avait l'air d'être une famille assez riche, peut-être trop pour être de simples employés du ministère. En tout cas si son père travaillait ici, il devait être très haut placé.


Cécilya RichardsonPersonnage décédéavatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur
Durant sa présentation, la Poufsouffle avait paru ailleurs ce qui avait profondément agacé Cécilya. Lorsqu'elle lui avait demandé de se présenter pour s'informer si oui ou non, elle perdait son temps avec elle, son interlocutrice avait enfin paru sortir de ses réflexions.

- "Je m'appelle Nora Weaver, se présenta-t-elle. Je suis à Poufsouffle."

A en juger par son ton, la dénommée Weaver paraissait vexée qu'elle ne la connaisse pas. A dire vrai, cela l'amusait. Généralement, la jeune fille jouait à ne pas connaitre l'identité de ses condisciples auxquels elle n'avait jamais parlé lorsque ceux-ci venaient à lui adresser la parole. C'était une manière qu'elle avait pour montrer sa supériorité face à eux. Cependant, cette fois, elle ne connaissait réellement pas la Poufsouffle qui lui faisait face. C'était à peine si elle s'était souvenue de sa maison... Peut-être l'avait-elle vue avec Artémis ou Théo ? Décidément, elle ne se souvenait vraiment pas d'elle !

* Elle est sans doute insignifiante voilà tout ! *

Fixant impérieusement Nora, Cécilya commença à s'impatienter : ne comptait-elle vraiment pas lui donner son statut de sang ?

- "Tes parents travaillent au ministère ?" lui fit alors son opposante avec un large sourire.

Crispant sa main droite mais n'en laissant rien paraitre, la jeune fille resta quelques secondes silencieuse. Cette peste, à quoi pensait-elle jouer et avec qui exactement ? Furieuse, la main droite de la Serpentard se leva avec comme destination le visage de sa condisciple. Ses ongles parfaitement manucurés - l'oeuvre de sa belle-mère qui tenait absolument à ce que tout soit parfait dans leur apparence - s'arrêtèrent finalement à quelques centimètres de leur but premier, Cécilya se souvenant du lieu où elle se trouvait.
Si un tel comportement était passable à Poudlard où son père ne pouvait l'atteindre, la réalité était tout autre ici avec qu'elle se trouvait au ministère. Un mois de vacances la séparait encore de son retour au château, c'était bien trop long à supporter même si Duncan serait présent d'ici peu.

- " Ne m'as-tu donc pas entendue ? Es-tu donc d'ascendance moldue pour avoir aussi honte de me donner ton statut de sang ? Quoiqu'il en soit, je ne m'abaisse pas à adresser la parole à qui que ce soit si je n'ai pas cette donnée. Souviens-t-en ! Quant à mon père, tu me parais bien ignorante. C'est un mécène, il ne travaille donc pas à proprement parlé au ministère. A l'évidence, tu ferais mieux de rendre ta baguette. Tu n'es pas faite pour ce monde. "

Sortant un petit miroir du minuscule sac à main qu'encore une fois Catherine l'avait forcée à prendre, elle jeta un oeil à son visage. Il était inutile de reparaitre en face de son père rouge de colère ou peu soignée. A son grand soulagement, ses joues avaient quelque peu rosi mais cela restait tout à fait naturel. Replaçant l'objet à sa place, Cécilya replaça sa longue et blonde chevelure en arrière avant de faire mine de partir.
En passant à côté de Nora, elle la bouscula ouvertement comme précédemment.

- " Oh vraiment ! Apprends à connaitre ta place, Weaver !", lui fit-elle avant de tourner les talons.


[ Le post n'est pas obligé de se terminer là. Tu peux lancer n'importe quoi à Cécy (objet ou paroles comme tu veux tant que tu me la blesse pas trop ) ce qui la fera revenir vers toi vu la sale langue qu'elle a. ]



Avatar/Signature : Taylor Swift
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 2061

Voir le profil de l'utilisateur
Voyant que Cecylia ne réagissait pas à sa présentation, Nora décida de lui demander si ses parents travaillaient au ministère. Trop heureuse d'avoir trouvé une fille de son âge pour faire passer les prochaines heures, il fallait bien qu'elle fasse un peu la conversation. Jamais la blondinette n'aurait pu prévoir la réaction de la Serpentarde. Cette dernière leva la main comme si elle s’apprêtait à la gifler et Nora n'eut le temps que d'esquisser un geste de défense en levant les mains à la hauteur de son visage. Cecylia arrêta finalement sa main avant qu'elle ne vienne claquer contre la joue de la jeune fille, qui la regarda avec des yeux horrifiés. Elle ne comprenait pas pourquoi la Serpentard semblait si en colère, elle n'avait rien fait de mal ! Quel genre de personne giflait les autres simplement pour avoir posé une question ?

D'un ton peu aimable, Cecylia lui demanda si elle était d'ascendance moldue pour avoir si honte de son statut de sang et ajouta qu'elle n'adressait la parole à personne tant qu'elle n'avait pas cette information. Quant à son père, il s'agissait visiblement d'un mécène, ce que Nora aurait apparemment du savoir. La Serpentard termina en assurant qu'elle ferait mieux de rendre sa baguette, qu'elle n'était visiblement pas faite pour son monde. Blessée, et un peu humiliée aussi, Nora avala difficilement sa salive avant de répondre.

"Non, je ne suis pas d'ascendance moldue mais même si c'était le cas je n'en aurais pas honte. Et tu dois vraiment manquer de belles rencontre si tu ignores tout ceux qui ne viennent pas de famille de sorcier."

Sa voix était restée calme, bien qu'un peu endurcie. Nora n'était vraiment pas du genre à s'énerver de toute façon. Elle aurait eut bien plus à dire, comme quoi son père, si grand mécène soit-il, était vraiment un homme ignoble si il élevait ses enfants avec de tels principes, mais elle garda ça pour elle et observa Cecylia vérifier son reflet dans un miroir de poche. Elle se demanda ce qu'elle pouvait bien reprocher à son apparence, elle était parfaite. Néanmoins, ça aussi elle le garda pour elle, elle n'était généralement pas avare en compliments, mais la jeune fille avait faillit la gifler !

Cecylia fit alors mine de partir et bouscula violemment, et volontairement, Nora au passage. Elle lui lança ensuite qu'elle devrait apprendre à connaitre sa place. *Toi apprend à savoir que ta place n'est pas plus haute que celle des autres* pesta intérieurement la Poufsouffle en se massant l'épaule. Elle regarda la jolie blonde s'éloigner d'une démarche gracieuse, hésitant une seconde à la rappeler pour la remettre à sa place, ce dont elle ne fit rien. Elle ne voulait pas s'attirer d'ennuis inutilement et détestait déclencher des conflits.

Elle retourna donc vers ses parents, n'apercevant personne d'autre de son âge. Finalement, elle aurait mieux fait de rester s'ennuyer sur sa balançoire au fond du jardin, au moins là-bas personne ne l'agressait.

"Déjà revenue ? lui demanda sa mère en la voyant arriver. Tu n'as pas rencontré de camarade de classe ?" s'enquit-elle en scrutant la foule.

Nora fit non de la tête et se glissa entre ses deux parents pour écouter les conversations Ô combien fascinante de leurs collègues de travail. Plus jamais elle n’assisterait à un cocktail au ministère, se promit-elle.


RP Terminé
[Sasha t'aurait rattrapé, et Kelsey t'aurait lancé sa chaussure, mais Poussin laisse Cecylia tranquille ^^]


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Coktail frappé [Nora Weaver]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nora Weaver
» Azénora
» [Présentation] Logane Nora Waldorf ~
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» [PNJ] On recherche miss Tetsu Nora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Ministère de la Magie,-