AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 La France, la chaleur et les moustiques [Emma et James]

James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 259

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par James Carter le Jeu 23 Aoû 2012 - 10:30, édité 1 fois
26 août

James soupira en traînant des pieds. Merlin ce qu’il s’ennuyait ! Il ne restait que quelques jours avant la rentrée et il était pressé d’être de retour à Poudlard ! On était fin août et ses parents avaient eu la bonne idée de partir une semaine en camping en France. En France oui. Pour que sa mère « récupère quelques notions françaises ». Il leva les yeux au ciel, n’importe quoi ! Le garçon ne parlait pas un mot de français et de ce fait ne comprenait absolument rien à ce qu’on pouvait lui dire. Il avait finalement décidé de rester enfermé dans sa tente. Alors qu’il était entrain de rédiger une énième lettre à Amely, sa meilleure amie, sa mère avait fait interruption dans sa tente et lui avait ordonné d’aller se promener.

« Mais maman ! » Avait-il protesté « Je ne comprends rien au français ! »

« Et alors ? Les Français sont charmants, alors tu vas sortir de cette tente ! D’ailleurs, laisse-la donc ouverte, il fait une chaleur à en crever ici. »

A contre cœur James était donc sortit, vêtu de son maillot de bain. A peine avait-il mit un pied dehors qu’il était directement partit à la recherche de l’ombre. En vain. Merlin, il n’y avait donc pas d’ombre dans ce camping ? Visiblement pas, ou peu. Surtout des moustiques, à vrai dire. Plus les jours passaient plus le Poufsouffle aimait l’Angleterre et ses pluies.

Il finit par se laisser tomber par terre. Il en avait marre de la chaleur ! Il voulait retourner à Poudlard, avec ses amis, dans ce pays où la température n’atteignait pas les 40 degrés à l’ombre.

Il soupira. C’est définitif, il déteste la France. James ferma les yeux, malheureusement, il était impossible de dormir par ce temps. Si on ne peut même plus piquer un petit somme où on veut ! Mais où va le monde ! Bien décidé à ne pas se prendre la tête – ce serait un comble pour lui – James se releva et commença à marcha dans la camping, scrutant les alentours à la recherche d’un petit coin d’ombre. Rien. A part des filles en maillot de bain deux pièces qui courraient en se lançant des phrases en français. James secoua la tête, il en avait marre. Il ne comprenait absolument le Français, il s’ennuyait à mourir et ses deux parents s’étaient mit en tête qu’il devait se faire des amis français. « Voir une petite amie » avait rajouté son père. Ils étaient insupportables. Et insortables.

Il changea brusquement de direction, bien décidé à regagner sa tente. Ses parents pourraient bien dire ce qu’ils voudront ! Alors qu’il accélérait le pas, il bouscula sans faire attention quelqu’un. Il s’arrêta vivement et se retourna vers la personne tout en cherchant vainement quoi dire. Comment dit-on « Je suis désolé de t’avoir bousculé » en français ? Alors qu’il allait bredouiller quelque chose d’incompréhensible, son visage s’éclaira. Non ! C’était impossible ! Et pourtant… Il demanda, en anglais :

« On se connait non ? »

Puis, détaillant le visage de la fille, il se reprit :

« Non mais c’est pas une technique de drague hein, on se connait vraiment non ? Tu t’appelles Emma et tu es… »

Il jeta un coup d’œil derrière lui et termina :

« Enfin tu vois, tu es une tu-sais-quoi. Tu comprends ? »

C’est limpide ce que tu dis James, limpide.
Emma BlackbonnesPréfète en Chefavatar
Messages : 443

Voir le profil de l'utilisateur
Les joies de la France, Emma les connaissait depuis ses deux ans mais les joies du Sud de la France, elle les connaissait depuis le début de la semaine. Ses parents avaient décidés de migrer au Sud cette année pour avoir plus de soleil et de chaleur, et ben, ils étaient servis.

Sauf que la jeune fille s'en serait bien passée, le soleil l'avait tout simplement cramé. De blanche, elle était devenue rouge tomate sans espoir de bronzage. Sa mère lui avait pourtant appliqué une potion mais les effets semblaient limités au vu du résultat.

Mais le pire c'était les moustiques, elle avait recensé pas moins de vingt-trois piqûres qui la rendaient folle tellement ça grattait.

D'habitude, ils partaient en Normandie où le soleil était moins virulent et où les moustiques semblaient moins voraces. Et ses voyages en Normandie, lui avait permis d'apprendre quelques mots de français.

Elle arrivait donc à se faire des copines mais ici, les gens avaient un accent bizarre qui rendait le français, déjà assez complexe à comprendre, complètement indéchiffrable.

Alors qu'habituellement, elle serait partie jouer avec des petites françaises. Cette année, elle était condamnée à jouer, en maillot de bain deux pièces et paréo, au ballon avec son frère.

Sa mère sortit alors la tête de la tente et lui demanda d'aller chercher de l'eau. Elle abandonna le ballon à Lucas en soupirant et alla chercher le jerricane vide pour aller le remplir aux sanitaires. Les joies du camping Moldu ! En plus de la chaleur et des moustiques, la magie était interdite donc il fallait ramener le truc remplit et archi lourd jusqu'à la tente sans aide magique. Une partie de plaisir en perspective.

Elle grommela pour la forme et partit. Perdue dans ses pensées, elle ne vit pas le garçon qui fonçait dans sa direction et se fit percuter.

Son premier réflexe aurait était de dire "Et mais tu peux pas faire attention ?". Mais comment dire ça en français ? Elle n'eut cependant pas le temps de réfléchir car le jeune homme qui l'avait bousculé s'exclama en anglais.

« On se connait non ? Non mais c’est pas une technique de drague hein, on se connait vraiment non ? Tu t’appelles Emma et tu es… »

Emma releva donc vivement la tête et examina le gars qui se tenait devant elle. Mais oui, elle le connaissait, il était à Poudlard et si sa mémoire était bonne, il s'appelait James Carten ou Garden ou un truc du genre. Il jeta alors un coup d’œil derrière lui et termina :

« Enfin tu vois, tu es une tu-sais-quoi. Tu comprends ? »


Emma sourit à James et répondit,

"Oui je vois parfaitement ce que tu veux dire. Nous fréquentons la même école, il me semble. Tu t'appelles James, non ? Moi c'est bien Emma, en effet !"


Au début, elle voulait taquiner le jeune homme en faisant comme si elle ne comprenait pas ce qu'il disait mais si ça se trouvait, il vivait un véritable enfer ici et il aurait été méchant de le faire souffrir un peu plus.

Heureuse de trouver un camarade ici, elle ne comptait pas le lâcher de si tôt.

"Tes vacances se passent bien ? Tu entres en cinquième année à la rentrée, il me semble, non ? Tu aimes la France ? Moi j'aime bien mais le Sud c'est bizarre !"

Le pauvre Poufsouffle, il allait être harcelé par une Emma en manque de compagnie.


Emma Blackbonnes


Sur une idée originale de Vigounet pour la signa et ava de Daisy ♥
James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 259

Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir bousculé la fille, James s’était exprimé en anglais, se disant que si la fille n’était pas une sorcière venant de Poudlard, elle ne comprendrait absolument rien à ce qu’il lui raconterait. Mais heureusement pour lui, pour sa santé mentale, pour ses pauvres petites oreilles qui en avaient marre du français et pour ses cordes vocales qui ne vibraient que très peu dans la journée, la fille s’appelait Emma, c’était une sorcière, et une anglaise. Le jeune homme se retint de justesse de sauter de joie en l’apprenant.

« Oui, je m’appelle Carter, James Carter » Fit-il en imitant l’accent horripilant des Français « Non, sérieusement, moi c’est James, tu dois être Emma Blackbonnes non ? »

Il écouta avec bonheur Emma s’adresser à lui en anglais en lui posant pleins de questions. C’était définitif, l’anglais était sa langue préférée. De très loin.

[color=yellow] « Mes vacances se passent… Hum… Aussi bien que possible sachant que je ne pige pas un mot de français. Enfin, je fais comme je peux ! Et toi ? » [color=yellow]

Il leva les yeux vers le ciel et contempla ce dernier. Aucun nuage ne venait cacher le soleil qui brillait depuis bien trop tôt ce matin. Brusquement, il leva sa main droite la claqua sur son bras gauche, écrasant un moustique qui venait de se poser.

« J’aime bien la France… Lorsqu’il fait moins chaud ! Le soleil et les moustiques, ce n’est pas vraiment ce que je préfère dans le pays ! Mais oui, je trouve que c’est hyper bizarre par ici ! Les gens sont spéciaux d’ailleurs. Bon, je ne comprends absolument rien lorsqu’ils me parlent mais… Enfin, je préfère l’Angleterre. Mais c’est sympa de découvrir un autre pays ! »

Il remarqua alors le jerricane remplie d’eau que la jeune fille tentait de porter. Il lui sourit et lui demanda, en lui désignant le récipient :

« Je t’aide ? »

Il lui prit des mains en riant. Héhé, c’est un gentleman James, voyons ! Puis il lui proposa :

« Hé, tu sais où on peu trouver un coin à l’ombre ? Parce que si on peut, pour parler, c’est encore mieux à l’ombre que sous ce soleil ! »

Il attendit la réponse de la jeune fille, le jerricane à la main et le sourire aux lèvres, heureux d’avoir enfin trouvé quelqu’un avec qui parler.
Emma BlackbonnesPréfète en Chefavatar
Messages : 443

Voir le profil de l'utilisateur
Le jeune homme confirma qu'il s'appelait bien James en prenant l'accent français. Ce qui fit rire la jeune fille, elle assura alors au Poufsouffle qu'elle s'appelait bien Emma.

James avoua alors que ces vacances se passaient moyennement bien étant donné qu'il ne comprenait pas un mot de français. Il demanda alors à Emma comment ce passaient ses vacances.

"Et bien, j'ai connu mieux. Entre les coups de soleil et les moustiques, je n'ai plus un seul morceau de peau encore intacte. Et d'habitude je m'en sors avec le français mais ici ils ont un accent bizarre."

James écrasa un moustique et affirma qu'il aimait bien la France mais qu'il préférait l'Angleterre quand même.

Emma n'avait pas vraiment de préférence, bien sûr elle aimait son pays d'ailleurs elle avait tendance à être un peu chauvine, mais elle aimait voyager même si elle avait tendance à râler, elle aimait découvrir de nouvelles choses. Elle adorait visiter les petits villages rustiques loin de la foule des plages. Flâner dans les petites rues étroites du Sud de la France, entendre les cigales chanter. Même si la chaleur et les moustiques restaient quand même très problématique.

Le jeune homme remarqua alors son jerricane plein et lui demanda en
souriant :

« Je t’aide ? »


Emma n'eut pas le temps de répondre que déjà, James lui prit le récipient des mains en riant.

"Merci, James, dit alors Emma en rougissant. C'est vrai qu'il est un peu lourd."

Ce garçon était vraiment très gentil ! Il lui demanda alors si elle savait où on pouvait trouver un coin d'ombre.

La Serpentard réfléchit un instant et repensa au petit bosquet qui se trouvait au fond du camping derrière le terrain de Pétanque.

"Il y bien le bosquet derrière le terrain de Pétanque mais c'est à l'autre bout du camping. Si tu veux, on peut passer par ma tente pour poser le jerricane et après on va squatter le bosquet." proposa Emma en souriant.

Elle avait bien conscience que même si James voulait jouer les gros bras, il ne traverserait pas le camping avec le bidon rempli d'eau. Et puis, elle avait très envie de discuter avec lui, elle se sentait si seule ici.


Emma Blackbonnes


Sur une idée originale de Vigounet pour la signa et ava de Daisy ♥
James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 259

Voir le profil de l'utilisateur
Tandis que la jeune fille lui racontait qu’elle passait des vacances pas spécialement géniales, James ne pu s’empêcher de sourire. Ils devaient faire un joli tableau, deux Anglais couvert de boutons de moustiques et ne comprenant pas un mot de français. Emma lui déclara que les gens d’ici avait un accent bizarre et James haussa les épaules et demanda, espiègle :

« Ah parce qu’en France ils n’ont pas tous le même accent ? Bon, c’est décidé, je ne reviens plus jamais dans ce pays, c’est bien trop compliqué pour moi. »

Se rendant compte qu’il pouvait sembler grognon à se plaindre depuis plusieurs minutes, il se reprit :

« Bon, je me plains beaucoup, mais j’ai passé de bons moments. Et puis j’adore découvrir de nouveaux endroits ! C’est un peu comme une aventure après tout. Et j’adore les aventures, parce que c’est tellement cool ! »

Après qu'il ait prit le jerricane en retenant une petite grimace, Emma le remercia en rougissant. En prenant une pose virile absolument ridicule le jeune clama :

« Moi homme, moi porter choses lourdes

Redevenant sérieux il demanda à Emma si elle connaissait un coin à l’ombre où il pourrait se poser. Après quelques secondes, elle lui répondit qu’il y avait un bosquet à côté du terrain de pétanque, à l’autre bout du camping. Elle lui proposa de passer par sa tente pour déposer le jerricane et partir ensuite squatter le bosquet. James hocha la tête en souriant :

Très bonne idée. Je te suis !

Il se mit en marche sous le soleil en secouant la tête pour chasser les éventuels moustiques qui étaient posés dessus. Car depuis son arrivée au camping le jeune homme avait établi plusieurs techniques dans le but de tuer ou de faire fuir le plus de moustiques possible. Il avait aussi prit l’habitude de se taper à chaque fois qu’il sentait quelque chose se poser sur une partie de son corps. Bien que la plupart du temps ce n’était qu’une impression.

« Alors sinon, comment s’est passée ton année ?
Emma BlackbonnesPréfète en Chefavatar
Messages : 443

Voir le profil de l'utilisateur
Alors qu'Emma racontait ses malheurs de vacances, James s'étonna que les français n'aient pas tous le même accent et ajouta qu'il ne retournerait plus en France. La jeune fille rigola devant l'air du Poufsouffle.

« Bon, je me plains beaucoup, mais j’ai passé de
bons moments. Et puis j’adore découvrir de nouveaux endroits ! C’est un
peu comme une aventure après tout. Et j’adore les aventures, parce que
c’est tellement cool ! »



Emma songea qu'elle n'aimait pas vraiment les désagrément qui pouvaient survenir pendant un aventure mais se reprit en se disant que même un peu pénible une aventure c'est distrayant.

"Oui les aventures c'est bien. Ça met un peu de piquant à la monotonie du quotidien qui peut très vite devenir routinier. Et puis un petit pic d'adrénaline de temps en temps ça fait beaucoup de bien !"
ajouta la jeune fille espiègle.

Après qu'Emma est remercié James de porter le jerricane à sa place, ce dernier fit une chose bien étrange. Il prit une pose ridicule et ce mit à proférer une phrase étrange.

" Moi homme, moi porter choses lourdes"

Devant le ridicule de la scène, la jeune fille ouvrit grand les yeux d'ahurissement et éclata de rire.

Après avoir repris son sérieux, elle proposa au jeune homme de passer par sa tente pour y déposer le jerricane plein et ensuite d'aller près du bosquet à l'autre bout du camping.

L'idée sembla plaire à James car il affirma qu'il la suivait, elle les mena donc jusqu'à sa tente apparemment déserte. Ses parents étaient surement partis se baigner à la mer.

Une fois le bidon déposé, elle fit signe au jeune homme de la suivre. Alors qu'ils marchaient, il lui demanda comment c'était passé son année.

Emma se demanda un instant si elle devait parlé de l'accident de son frère après tout elle ne connaissait pas James depuis longtemps.

"Et bien mon année a été assez mouvementée. Surtout vers la fin. Le début a été calme en comparaison, sans vague comme d'habitude. Mais après les vacances de Pâques, je me suis battue avec Cassandre Harper , Emma regarda le jeune homme en rougissant. Elle m'avait énervé, se justifia-t-elle. Mais bon, je pense que tu en as entendu parler. Et puis mon petit frère est tombé dans le coma alors j'ai été un peu perturbé. Voilà pour mon année, et la tienne c'est bien passée ?"

Alors qu'elle posait sa question, elle vit le bosquet providentiel. D'un mouvement de tête elle le montra à James et dit :

"Voilà c'est là, on a de la chance y a personne !"


Emma Blackbonnes


Sur une idée originale de Vigounet pour la signa et ava de Daisy ♥
James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 259

Voir le profil de l'utilisateur
Emma déclara que les aventures mettaient un peu de piquant dans le quotidien. Sur ce point, James ne pouvait pas la contredire. Il détestait la routine. Par Merlin, il ne comprenait pas les gens qui aimaient avoir leurs petites habitudes. Comme ses grands parents par exemple. 9 heure : Lever ; 9h30 : Petit déjeuner ; 10h00 : douche… Non, il ne pourrait jamais vivre comme ça ! Même lorsqu’il serait vieux d’ailleurs. Oui, lui, lorsqu’il serait vieux il ferait des courses de fauteuils roulants dans sa maison de retraite ! En voilà une bonne idée ! Et des concours de lancer de dentiers ! Enfin, s’il avait un dentier, évidemment. D’ailleurs il préférait ne pas en avoir, merci bien. Enfin bref, revenons à nos moutons. Ou plutôt à nos deux jeunes sorciers.

James hocha la tête et répondit, faisant part de ses réflexions ô combien réfléchies à Emma :

« Je ne pourrais pas vivre sans aventure. Ce serait horrible. Genre avoir des petites habitudes, comme mes grands parents, je ne pourrais pas. »

Il garda cependant pour lui ses idées de courses et de concours, il lui en parlerait peut être par la suite, si le sujet revenait.

Après son petit numéro, disons le, absolument ridicule mais c’est pas grave on t’aime bien quand même James, les deux adolescents se mirent en route. Ils passèrent par la tente de la jeune fille afin de poser le jerricane. Il n’y avait personne. Ils avaient sans doute fait comme les parents du jeune homme et avaient filé à la plage. Une fois que le pot d’eau fut déposé à l’ombre, les deux jeunes repartirent en direction du bosquet. Sur le chemin le jeune homme demanda à Emma comment c’était passé son année. C’était une question anodine en soit. On la pose régulièrement pendant les vacances. C’était comme lorsqu’on demandait à quelqu’un si ça allait et que même si ça allait mal on répondait un « Oui, ça va, et toi ? ». D’ailleurs le Poufsouffle trouvait ça dommage. Autant répondre la vérité non ? C’est pour cela qu’il fut heureux d’entendre la Serpentard lui raconter son année.

Il fut surprit d’apprendre qu’elle s’était battue avec Cassandre Harper. Il n’était pas proche avec cette dernière mais connaissait sa réputation. En tout cas il n’imaginait pas Emma se battre. Comme quoi, les apparences sont souvent trompeuses. Il fut triste d’apprendre que son petit frère était tombé dans le coma. Il sourit tristement à la jeune fille. Il n’avait jamais été doué pour réconforter. Pour redonner le sourire oui, mais pour trouver les mots qu’il fallait non. Un jour, il y arriverait. Mais pas aujourd’hui. Ni demain d’ailleurs. Elle lui retourna sa question lorsqu’ils arrivèrent au bosquet. James détailla les lieux et ferma les yeux en sentant une petite brise fraiche. Bonheur complet. Il s’assit bien à l’ombre au pied d’un arbre, étendit les jambes et commença :

« Mon année s’est bien passée oui. Elle a été un peu calme d’ailleurs. Un peu trop calme même ! Mais cette année je vais tout faire pour passer une année bien plus mouvementée ! » Après quelques secondes d’hésitation, il ajouta : « Ton frère va mieux ?
Emma BlackbonnesPréfète en Chefavatar
Messages : 443

Voir le profil de l'utilisateur
James avoua qu'il ne pourrait pas vivre comme ses grands parents en ayant des petites habitudes. Emma de son côté aimait l'aventure mais voulait quand même vivre avec quelques petites habitudes sinon elle serait trop perturbée. Mais elle garda tous ça pour elle.

Ils déposèrent le jerricane et après avoir répondu à la question de James sur son année, elle alla s'assoir sous un arbre à côté de James qui avait eu la même idée qu'elle.

Il entreprit alors de lui raconter son année qui avait été trop calme à son goût et promis de changer ça à la rentrée.

Emma sourit, elle ne doutait pas que le jeune homme allait tout faire pour rendre son année plus excitante. Il lui demanda alors si son petit frère allait mieux.

Touchée par la question de James, elle le regarda et sourit.

"Oui, il va beaucoup mieux, merci. Il est sorti de l'hôpital début mai. J'ai eu vraiment peur pour lui. Il est pénible parfois mais c'est mon ptit frère. Et toi tu as des frères et sœurs ?"


Elle se sentait bien, ici sous ces arbres, à discuter avec James. Elle voulait que ça dure le plus longtemps possible.


Emma Blackbonnes


Sur une idée originale de Vigounet pour la signa et ava de Daisy ♥
James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 259

Voir le profil de l'utilisateur
James se détendit, oubliant momentanément tout ce qui pouvait lui poser problème. Il était à l’ombre, en compagnie d’une anglaise, sorcière en plus. Pour l’instant, il ne demandait rien de mieux. Il posa sa tête contre le tronc et ferma les yeux se concentrant sur ce qui lui disait la Serpentard. Son petit frère allait mieux. Le jeune homme se demanda comment aurait-il réagit si jamais sa sœur était tombée dans le coma. Mal probablement. Mais il n’arrivait pas à s’imaginer sa réaction exacte. Il aurait sur les nerfs, sans doute. Il chassa ses mauvaises pensées et se reprit. Sa sœur n’était pas dans le coma aux dernières nouvelles. Alors hors de questions de se prendre la tête avec des questions comme ça. Il sourit à la jeune fille et répondit :

« S’il va bien, alors c’est génial ! Moi j’ai une grande sœur. Eleanor. Elle est souvent pénible avec moi, et je lui rends bien ! Mais on s’adore. Comme tous les frères et sœurs je pense.

Il songea à la jeune femme. Bientôt elle quitterait la maison familiale pour s’installer ailleurs. Il redoutait déjà son départ. Eleanor était un des rares éléments stables dans sa vie : il savait qu’il pourrait toujours compter sur elle, et ce quoiqu’il arrive. Même si elle aimait le taquiner, elle n’hésitait pas à l’écouter lorsqu’il avait quelque chose sur le cœur. Oui, la vie sans sa présence n’allait pas être facile. Déjà qu’ils ne se voyaient pas beaucoup parce qu’il était à Poudlard ! Enfin, il lui enverrait des lettres…

Il reporta son attention sur Emma, il venait visiblement de se faire une nouvelle amie ! Il lui sourit et reprit :

« Tu es pressée de retourner à Poudlard toi ? »

Parce que lui, oui. Et même plus que ça.
Emma BlackbonnesPréfète en Chefavatar
Messages : 443

Voir le profil de l'utilisateur
Emma était tellement bien à l'ombre avec James.

« S’il va bien, alors c’est génial ! Moi j’ai une
grande sœur. Eleanor. Elle est souvent pénible avec moi, et je lui rends
bien ! Mais on s’adore. Comme tous les frères et sœurs je pense."

Elle tourna la tête vers lui et lui sourit.

"Oui c'est génial. La relation frère sœur est souvent compliquée. Toujours en train de se chamailler mais toujours là l'un pour l'autre. On s'aime sans avoir besoin de se le dire. Enfin c'est comme ça que je le ressens avec Lucas. En même temps, il a que cinq ans alors s'il m'aimait pas je pense que je le saurais."


Emma repensa à la chute de Lucas et au temps qu'elle avait passé à Ste Mangouste pendant les vacances. Emma n'était pas croyante mais pour la première fois de sa vie, elle avait prié pour que son frère s'en sorte. Parce que quand tout va mal, on a besoin de quelque chose à quoi se raccrocher. Ses amis étaient trop occupées à se disputer pour voir qu'elle n'allait pas vraiment bien donc il fallait bien trouver du réconfort ailleurs.

James lui sourit et lui demanda :

« Tu es pressée de retourner à Poudlard toi ? »

Emma réfléchit quelques instants à la question du jeune homme.

"Oui et non. Non parce que je ne veux pas avoir de devoirs à faire et oui, parce que je vais pouvoir revoir mes amis. Et parce que j'aime Poudlard, c'est comme une deuxième maison. Enfin je suppose que c'est comme ça pour presque tous les élèves."

Emma sourit alors à James, elle était heureuse de l'avoir rencontré ici, à Poudlard, ils ne se seraient sûrement jamais parlé. Elle était vraiment heureuse d'avoir un nouvel ami à qui parler. Elle espérait vraiment qu'ils continueraient à se fréquenter à l'école.

Mais l'heure n'était pas aux projets, pour l'instant, elle profitait de l'instant présent. Elle aurait bien le temps de se préoccuper de tout ça en Septembre.



[Fin du Rp]


Emma Blackbonnes


Sur une idée originale de Vigounet pour la signa et ava de Daisy ♥
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

La France, la chaleur et les moustiques [Emma et James]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» vendredi 7 août 2009 SALAIRE MINIMUM, CHALEUR MAXIMUM
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Soleil, Chaleur & Cocotier 8D
» Retirer les cadavres de moustiques sur le capot .
» Emma Pillsbury ✿ Wanna go halfsies on a pb&j ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-