AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 La Fugue Irlandaise [PV Darren - Natasha]

Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur


Le Gogartys Club était un endroit ou Darren, et bien avant lui son père, adorait passé des soirées endiablées. Situé dans le quartier magique de Dublin, ce pub faisant office également d’hôtel, recelant derrière sa façade décrépie bien des mystères et devenant un lieu incontournable des nuits irlandaises. Si de prime abord, ce lieu ressemblait à une sombre gargote, voir à un hôtel de passe, il fallait dépasser ce stade de pensée pour découvrir un lieu tout à fait saisissant.
Darren venait tout juste de transplaner devant la porte d'entrée du Gogartys, entrainant la belle Natasha dans son voyage qui le ramenait en terre familière.
Le serpentard espérait que sa jeune conquête aurait l'esprit suffisamment ouvert pour dépasser la première impression glauque qui se dégageait de cet établissement singulier, car il y avait, en ces murs crasseux, un véritable trésor de magie auquel Darren voulait associer sa dulcinée...
Darren soupira de nostalgie en contemplant la devanture. C'est ici-même qu'il avait bu sa première pinte de bièreraubeurre, en compagnie de son défunt père. Ce dernier lui disant que pour devenir un homme, il fallait boire comme un homme! Que de bons souvenirs!

Les rues de Dublin bourdonnaient de vie, les charriots magique circulant de toute part, une multitude de sorciers enivrés brayant à tue-tête. Darren se rendit compte que Natasha devait être quelque peu désarçonnée par le tumulte ambiant et par ce brusque changement décors.
Le jeune homme se retourna vers elle, enserrant son visage entre ses mains.

"Ne sois pas effrayée, Natasha! Je veux absolument te montrer un endroit et nous n'avons guère de temps avant les premières lueurs de l'aurore...
Je tiens à te rassurer avant d'entrer dans cet endroit, car celui-ci risque de te sembler assez glauque de prime abord, mais il faut que tu dépasses cela et me fasse confiance! Car je t'emmène dans un endroit absolument magique!"


Darren déposa un baiser des plus tendre sur les douces lèvres de sa Natasha. Avant de déclarer.

"Laisse moi parler! Ma famille est connue ici, et si tout se passe bien je vais te dénicher un endroit superbe pour roucouler de bonheur entre mes bras..."

Le jeune homme la saisit par le bras et poussa la porte du Gogartys, et les deux tourtereaux se retrouvèrent alors dans une sorte de vestibule obscure ou une matrone aussi vulgaire que nonchalante les accueillit d'une voix rauque :

"Voyez donc moi ça! Je te reconnais gamin! Le fils à Devlin en personne qui veut lever son pucelage! On dirait que t'es en âge de pouvoir tâter ma marchandise maintenant! Mais peut-être que tu veux juste picoler et finir ta soirée à barboter dans ton vomi?"

Darren connaissait bien cette femme aux mœurs légères. Elle s'appelait Grelda Lardon...
Alors qu'il n'avait que six ou sept ans, son père l'amenait régulièrement en cet endroit. Darren se rappelait que son paternel lui offrait toujours une partie de flèches magiques, alors qu'il montait à l'étage en compagnie de cette femme. Cela pouvait durer une heure tout au plus, avant que son père ne redescende, tapotant le crane de son fils avant de donner un conseil avisé : "Un homme qui ne profite pas des cadeaux de la nature, n'est pas un homme! Mais ne répète rien à ta mère et je t'offrirai des chocogrenouilles!". Voila comment son père monnayait son silence...
Darren fit semblant de s'offusquer, car il sentit, du moins eu l'impression, que Natasha se raidissait de stupeur derrière lui.

"Sacrée poissarde! Je désire juste passé la nuit ici avec quelqu'un! Tu vois bien que je viens accompagner et que je ne suis nullement le genre de personne qui loue tes services! Laisse moi entrer, je connais bien Arthurus O'Greeny et j'ai quelque chose à lui demander..."

Darren imprima une légère pression sur la main de Natasha pour la calmer. Cette Grelda Lardon jouait le rôle du cerbère de service, et sa vulgarité était le prix à payer pour franchir les portes du bonheur! La matrone tourna son regard vide en direction de Natasha pour mieux la détailler...

"Pas mal ta gamine, un beau brin de fille. Le regard un peu farouche à mon gout, mais elle pourrait gagner très vite dans les mille galions. D'accord! J'arrête! Entre petit! Tu trouveras Arthurus au bar en train de cracher dans les choppes des sorciers qui n'ont toujours pas réglés leurs ardoises! A un de ces jours mon mignon!"

Grelda finit par s'écarter de la porte, et Darren entraina Natasha dans le bar d'apparence si lugubre. Un torrent de décibels submergea alors le couple, lorsqu'il pénétrèrent dans le Gogartys Club. Il y a avait foule!
Les sorciers éméchés dansaient sur les tables alors qu'un groupe de musique magique mettait le feu au son d'une musique traditionnelle irlandaise. Un sortilège pour insonoriser la pièce devait être en état de marche, car aucunes notes ne filtraient à l'extérieur!



Une jigue endiablée s'en suivit, et Darren eut toutes les peines du monde à traverser la marée humaine qui lui faisait front. Le serpentard se retourna alors vers Natasha, lui adressa un franc sourire, et improvisa quelques pas de danse avant de se pencher vers son oreille pour lui parler.

"Oublie cette maudite Grelda! Et écoutes la vraie musique de mon pays! Cela donne envie de danser, Non? Il faut rejoindre le bar, je veux vraiment te conduire dans un lieu, digne de ta beauté..."

Darren se fraya alors un chemin vers le bar, il espérait que Natasha n'était point trop effrayé par l'endroit, et il maudissait les ivrognes qui jetait sur elle des regards pervers. Le jeune homme finit par rejoindre la surface du bar, et tapota sur celle-ci pour attirer l'attention du non moins sinistre Arthurus O'Greeny...
Celui-ci avait un faux air avec le professeur Crispin Dérébusor, mais en plus inquiétant. Contrairement au vieux fou de la tour d'astronomie, il ne hurlait pas, il susurrait de manière lubrique...

"Le jeune Darren! Quelle étrange surprise. A l'heure actuelle, tu ne devrais pas être en train de roupiller dans un dortoir de Poudlard! Je me trompe?"


Darren balaya l'air de sa main, comme pour mieux chasser cette idée.

"J'ai mieux à faire Arthurus! Confis moi la clef de la chambre imaginaire, je veux passer un moment avec la belle jeune fille que voici!"


Darren désigna alors la jolie Serdaigle qui l'accompagnait, et le barman en profita alors pour la déshabiller du regard. L'hideux vieillard se pourlécha les babines de manière lubrique avant de déclamer :

"T'es bien le fils de ton défunt père! Tu sors jamais avec les plus moches! Voila la clef de la suite nuptiale! Faites vous bien plaisir, jeunesse décadente!"

Darren s'empara de la grosse clef d'un geste vif, et comme souvent sans lui demander son avis, saisit Natasha par la main pour la conduire à l'étage. Il du sentir une certaine réticence de sa part, car il tenta alors de calmer le jeu...

"Ne crois pas ce vieux pervers, Natasha! Ce que je veux te montrer dépasse ce que tu peux imaginer! Je veux juste passer une nuit en ta compagnie et tu seras libre de choisir le moment venu...ce que tu désires faire."

Ce sous-entendu témoignait d'un constat simple. Darren souffrait de ne point pouvoir passer une nuit en compagnie de sa belle Natasha. Cette dernière dormant dans le dortoir des Serdaigles, et lui chez les serpentards...
Les deux amoureux ne cessaient de maudire cet éloignement, et Darren voulait offrir à Natasha une nuit à la hauteur de leur espérance. Le jeune homme n'en pouvait plus d'attendre, et il voulais combler la belle Natasha de tendresse. La jeune femme était la plus belle choses qui lui avait été donné de contempler, et il en crevait de ne pas pouvoir en profiter. Le Gogartys, bien que sinistre d'apparence, allait leur offrir cette nuit tant espérée. Darren espérait seulement que Natasha le suivrait dans ce beau projet...
Darren O'Connor longea alors un long corridor dont la tapisserie jaunie laisser penser que le lieu était à l'abandon. Il fit face à une lourde porte en bois, avant d’insérer sa clef dans la serrure pour délivrer l'entrée d'un déclic. Il poussa alors la porte sur...



... une chambre miteuse. Sale et répugnante, indigne du plus affreux et insalubre bordel de bas étage. Pourtant c'est avec le sourire que Darren en franchit le seuil, avançant d'un pas. Il jeta alors un regard émerveillé sur l'endroit alors que Natasha se tenait encore à l'extérieur!

"C'est magnifique cet espace! Encore plus beau que dans mes souvenirs!"

Darren se retourna vers sa belle, faisant un petit geste de la main pour lui intimer l'ordre de le rejoindre à l'intérieur de cette chambre toute pourrie.

"Rejoins-moi ma belle! Tu vas comprendre pourquoi on la surnomme la chambre de l'imaginaire! Pense à un lieu très beau et franchis le seuil d'un pas décidé! Tu comprendras alors toute l'étendue magique de ce lieu!
Tu veux vivre une belle aventure? Non? Alors ne t'arrête pas avant la fin de l'histoire! Je sais que tu n'es pas le genre fille à reculer au dernier moment..."


Il lui adressa un sourire sensuel pour mieux la convaincre, lui tendant la main pour l'aider à franchir ce dernier palier...

"Natasha! Juste un pas dans ma direction... et je te promets que tu seras émerveillée! Tu me pardonneras toutes les épreuves que que tu viens de subir pour moi..."

La question était maintenant de savoir, si oui ou non, la belle Natasha franchirait le seuil de cette chambre. Un simple pas qui pourrait bel et bien être le tournant de leurs histoire commune...


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Natasha L. DamianAncien personnageavatar
Messages : 286

Voir le profil de l'utilisateur
C'était une mauvaise idée. Telle était la première impression de Natasha lorsqu'elle rouvrit les yeux, son regard se posant sur l'univers débauché qui l'entourait. Elle n'avait aucune idée de l'endroit où elle se trouvait et, à l'allure de sa population, elle aurait souhaité ne jamais le découvrir. Ses yeux se posèrent ensuite sur l'établissement qui lui faisait face et sa gorge se noua. Il ne l'emmena pas ici, quand même ? Un bordel ? Ce n'était peut-être pas ainsi que se qualifiait le bâtiment mais, vu de l'extérieur, Natasha n'avait que ce mot là à la bouche. Il l'emmenait dans un bordel. Au fond d'elle, Natasha était atrocement vexée ; ne méritait-elle, à l'image de Lorgan, qu'un établissement pareil ? Elle adressa un sourire forcé à Darren, qui semblait profondément heureux, ne souhaitant pas gâcher son bonheur. Elle espérait du moins qu'il l'amènerait rapidement ailleurs, dans un endroit plus respectable et plus... Plus romantique.

Néanmoins, malgré son sourire et son apparente stupéfaction, Darren dut percer son hésitation et ses doutes quand a l'endroit où il se trouvait, puisqu'il la conforta de paroles rassurantes avant de l'embrasser doucement. Il lui promettait un endroit magique, comme cette soirée était censée l'être, comme leur couple était censé l'être. Oui, magique. Qui sait, peut-être la magie imploserait d'un coup, ce soir. Elle adressa alors un petit sourire à Darren, lui indiquant qu'elle allait mieux et qu'elle le suivrait, lui faisant confiance. C'était le cas, vraiment, même si elle doutait un peu sur le romantisme ou le degré du mot "magique" de son petit-ami. Enfin, qui vivra verra.

Tout en l'enjoignant à le laisser parler - ce que Natasha avait de toute façon l'attention de faire -, Darren lui prit la main et la fit pénétrer dans l'odieux bâtiment ; la jeune femme sentit presque son corps frémir de dégoût lorsqu'elle passa la porte. Elle ferma brièvement les yeux et, lorsqu'elle les rouvrit, Natasha s'était reprise, maudissant sa stupidité. Et alors, s'il l'emmenait dans un endroit pareil ? Le cadre ne comptait pas, seuls l'instant présent, leur amour et la soirée qu'ils allaient passer avaient de l'importance. Néanmoins, quand Natasha vit la femme se tenant au comptoir d'accueil, elle se raidit légèrement. Cette femme ne lui inspirait que dégoût et mépris ; le genre à montrer son corps, sa vulgarité et ce qu'elle avait entres les cuisses pour se faire remarquer. Elle se rapprocha inconsciemment de Darren et noua sa main à la sienne, rassurée, du moins un peu, à son contact. Lorsque la femme se mit à parler, Natasha posa aussitôt un regard noir sur elle, execrant sa manière de communiquer, son ton vulgaire et... Argh, si elle le pouvait, elle lui ferait manger le bout de tissu qui la couvrait ! Cette femme lui rappelait Kelsey Lorgan, à une moindre mesure, et savoir que le bâtiment en était peuplé la plongeait dans une colère froide. Qui sait, peut-être que la soirée magique de Darren était un plan à trois avec une belle blonde plantureuse. Dégoutée, elle détourna brièvement le regard et inspira profondément. Elle était mauvaise, encore une fois ; c'était honteux de sa part. Darren avait fait tous ces efforts pour qu'ils puissent faire une échappée amoureuse et voilà qu'elle ternissait tout cela. Natasha sentit alors un regard se poser sur elle, aussi tourna-t-elle ses prunelles sur la femme du comptoir. Cette dernière l'observait comme si elle n'était qu'un bout de viande à lancer dans une meute d'hommes en chaleur. Offusquée, Natasha se redressa imperceptiblement, ses yeux lançant des éclairs. Sa colère fut à son comble lorsque la femme lança qu'elle ferait une bonne fille de joie, avec presque mille gallions à la clé. Scandalisée, sa bouche s'entrouvra brusquement et elle lâcha la main de Darren, répugnée qu'il ne rétorque rien. Elle... Oh nom de Merlin, qu'ils aillent tous bruler en enfer ! Les lèvres pincées, le teint pâle et les mains tremblantes, Natasha demeura immobile, droite comme un piquet, refusant de croiser le regard de Darren. Elle, une simple p*te ! la pilule avait du mal à passer, atrocement de mal. Le regard qu'elle lança à la femme la fit néanmoins cesser et elle consentit à leur indiquer l'endroit où se trouvait l'homme que cherchait Darren. Soulagée d'en finir avec elle, Natasha suivit rapidement Darren, oubliant d'un coup sa fureur à son égard.

Cependant, lorsqu'arrivée dans la pièce, bruyante comme jamais, emplie d'une musique irlandaise, et que Darren se tourna vers elle en souriant largement, lui disant simplement d'oublier la dénommée Grelda, Natasha sentit sa fureur revenir et c'est d'un ton glacial qu'elle susurra :

« Je viens de me faire traiter de putain, Darren. Navrée, mais ca ne s'oubliera pas si facilement, » ajouta-t-elle avec un sourire sans humour.

Elle finit néanmoins par le suivre, apeurée à l'idée de rester seule avec cette bande d'ivrognes qui la deshabillait du regard. La tension s'accumulant, Natasha se sentait sur le point de craquer et d'hurler sa colère ou, au pire, d'exploser en sanglots. Pourquoi avait-elle accepté, elle, déjà ? Son esprit Serdaigle, logique et raisonné, n'aurait pas pu se manifester des lors et lui hurler "Mauvaise idée ! " ? Respirant profondément, Natasha s'immobilisa lorsque Darren s'arrêta face à un homme à l'aspect lugubre. Avec mépris, Natasha songea que le jeune homme avait vraiment des fréquentations déplorables. Son mépris s'accentua lorsqu'elle remarqua le regard qu'il posa sur lui et les sous-entendus gros comme un sombral qu'il faisait dans ses propos. Se tendant, elle s'apprêtait à répliquer quelque chose - elle ne savait pas trop quoi, mais simplement montrer qu'elle n'était pas le simple jouet sexuel de Darren ! Ce dernier ne lui laissa néanmoins pas le temps de répliquer quoique ce soit, lui reprenant le bras pour fuir à l'étage.

Ici, la musique était moins forte, ils pouvaient parler plus calmement mais cela n'empêcha pas Natasha de s'y diriger avec une certaine réticence. Ils allaient dans une pièce où avaient certainement forniqués des milliers de couples et de putains avant elle. Darren s'immobilisa et lui prit les mains, la rassurant. Il ne la forcerait à rien, tout dépendrait d'elle et de ses envies. Natasha sentit brusquement ses joues la brûler en réalisant ce qu'il disait. Elle ne pouvait dénier en avoir très envie, mais elle n'était pas certaine de vouloir le faire ici.

Darren finit par se détourner et la guida le long d'un couloir avant de s'immobiliser devant une porte, qu'il ouvrit lentement. Puis, d'un pas, il rentra à l'intérieur et s'exstasia de la beauté de l'endroit. La gorge nouée, Natasha observa l'horrible pièce, décrépie et misérable. C'était ca, son endroit magique ? La pièce qui était digne de sa beauté ? C'était ca, la promesse d'une soirée magique ? Un rire déraisonné échappa alors à Natasha, témoignant de sa tension, de son malaise et de sa gêne. Le sourire glacial, elle reposa son regard sur Darren et, alors qu'il tentait de la convaincre d'entrer, lui promettant que c'était réellement magique, lui tendant la main pour l'inviter à entrer, elle demeura au pas de la porte. Sa voix était glaciale lorsqu'elle répliqua :

« J'espère que c'est une mauvaise blague, Darren, que tu vas m'emmener ailleurs immédiatement et que ta prétendue soirée de rêve et de magie ne se déroulera pas ici. Je refuse, tu entends, de rester quelques minutes supplémentaires dans ce lieu ignoble ! Qu'est-ce que tu croyais, que j'étais une Kelsey Lorgan, à qui une table et une chaise minables suffiraient pour passer le cap ? Tu me decois lamentablement, Darren, je pensais valoir plus pour toi, sérieusement. »

Alors, jetant un enième regard dégouté à la pièce, elle s'exclama :

« Et puis, sérieusement, tu me pense assez sotte pour croire aux idioties que tu sors depuis tout à l'heure ? Comme si ca allait marcher ! Quoi, cette pièce serait une espèce de Salle sur Demande ? Tu vas me faire croire qu'un endroit aussi déplorable que celui-ci posséderait une pièce pareille ? »

Se sachant dure, Natasha soupira et passa une main lasse sur son visage.

« Soit, je vais essayer. Mais je te préviens, Darren, si rien ne change, si la situation empire, tu me ramènes immédiatement à Pré-au-Lard, »conclut-elle en lui adressant un petit regard autoritaire.

Elle consentait à essayer, on ne savait jamais ce qui pouvait se passer et puis, bon, elle n'avait pas supporté tout cela pour se détourner alors que l'affaire était presque terminée. Fermant les yeux, Natasha se concentra et imagina, comme dans ses rêves, un endroit fleuri, tout parsemé de vert, qui rappelait l'été et le bonheur. Lentement, les yeux toujours clos, la Serdaigle fit un pas dans la pièce et... Ne sentit affreusement rien. Un petit sourire fatigué prit place sur ses lèvres tandis qu'elle haussait les épaules et, rouvrant lentement les yeux, elle s'exclama :

« Tu vois, rien n'a changé, c'est tou... » Sa bouche s'entrouvrit de surprise, tandis que ses yeux s'écarquillait brusquement : « Merlin ! »

Stupéfaite, elle porta une main à ses lèvres et tourna son regard vers Darren, les joues rougissantes de honte.

« Je... C'est.... C'est incroyable ! »

Se rapprochant de son amoureux, les yeux brillants d'excitation, elle murmura :

« Je suis désolée Darren, je n'aurais jamais imaginé que... »

Ébahie, elle se contenta de faire un geste de la main pour montrer la scène qui les entourait. L'endroit qu'elle avait imaginé était reproduit ici, dans les détails, avec beauté et réalité ! C'était tout simplement magique. Riant doucement, la surprise laissant place à un sentiment de bonheur, Natasha prit les mains de Darren et posa un long baiser sur ses lèvres.

« Alors, qu'as-tu d'autres comme secret à me révéler ? » ajouta-t-elle, mutine.

[Hors-RP] Je ne sais pas si tu voyais la pièce fonctionner ainsi, dis-moi si ca ne va pas, j'éditerai ^^]



Avatar & Signature : Kaya Scodelario  
Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que Darren s'attendait à voir Natasha le suivre et jouer le jeu de la pièce enchantée, celle-ci ne décolérait pas et semblait plus décidée à tourner les talons plutôt que l'accompagner. Darren lui lança alors un regard appuyé afin qu'elle s'exprime et lui assène ses quatre vérités.
Natasha en femme de caractère ne s'en priva pas :

« J'espère que c'est une mauvaise blague, Darren,
que tu vas m'emmener ailleurs immédiatement et que ta prétendue soirée
de rêve et de magie ne se déroulera pas ici. Je refuse, tu entends, de
rester quelques minutes supplémentaires dans ce lieu ignoble ! Qu'est-ce
que tu croyais, que j'étais une Kelsey Lorgan, à qui une table et une
chaise minables suffiraient pour passer le cap ? Tu me decois
lamentablement, Darren, je pensais valoir plus pour toi, sérieusement. »

Darren secoua la tête pour bien bien montrer à quel point il était profondément choqué par les propos de sa dulcinée. C'est avec un regard de reproche qu'il s'adressa alors à elle...

"Cela me déçoit considérablement que tu penses cela de moi, Natasha! Depuis que je t'ai rencontré, tu es la seule femme qui peuple mon cœur, mes pensées, et toi... il faut toujours que tu me déballes tes vieilles rancœurs! Ta jalousie est en train de te bouffer Nat' et t'empêche simplement d'être heureuse! C'est un comble, ce n'est tout de même pas de ma faute si les femmes s’intéressent à moi! Si tu voulais sortir avec un mec qui n'attire sur lui aucun regard féminin, il fallait sortir avec ce crétin de Sneals! Natasha, sois sérieuse cinq minutes! C'est toi et uniquement toi que j'aime, et je te respecte au delà de ce qu tu peux imaginer! Comment faudra-t-il que je te le dise? Je sais ce qui est bon pour toi et cet endroit est le lieu idéal pour consommer notre amour...Fais moi confiance! "

Mais Natasha ne cessait de tourner un regard dégouté en direction de la pièce, comme ci la chambre magique ne lui inspirait qu'un sentiment de révulsion. Alors qu'lle prit de nouveau la parole, Darren se demanda sérieusement comment la raisonner...

« Et puis, sérieusement, tu me pense assez sotte pour
croire aux idioties que tu sors depuis tout à l'heure ? Comme si ca
allait marcher ! Quoi, cette pièce serait une espèce de Salle sur
Demande ? Tu vas me faire croire qu'un endroit aussi déplorable que
celui-ci posséderait une pièce pareille ? »

Darren fut sérieusement ulcéré de voir SA Natasha douter du bien fondé de ses projets. Comme si un homme comme lui pouvait commettre une erreur de jugement! Darren n'aimait pas se voir contredire, et il ne tarda pas à le faire savoir à Natasha. sa mauvaise foi naturelle dépassant les limites.

"Moi!? Raconter des idioties!? Je crois que tu te trompes de mec, chérie! Tu devrais d'ailleurs un peu plus m'écouter, au lieu de croire tout seulement ce que tu vois. Ma parole, tu veux vraiment gâcher notre moment! Tu veux savoir ton problème? Je vais te le dire. Tu ne me fais pas confiance! Alors je t'en supplie trésor, je te demande juste un petit effort... Celui de me croire!"

Darren répondait aux invectives par des invectives, et cela sembla marcher. Car si Natasha conserva son air autoritaire, elle accepta de laisser au serpentard une dernière chance de prouver la véracité de son projet, et donc de jouer le jeu de la chambre magique...

« Soit, je vais essayer. Mais je te préviens, Darren,
si rien ne change, si la situation empire, tu me ramènes immédiatement à
Pré-au-Lard, »

Darren secoua la tête, il ne pouvait imaginer un tel scénario. Natasha allait en prendre plein les yeux et implorer son pardon. Leur couple ne se résumait qu'à une longue succession d’engueulades et de réconciliation...
Le jeune homme décida de lui prodiguer quelques conseils.

"Si tu veux que cela fonctionne... Tu dois fermer les yeux... Oublier cette chambre minable... Faire le vide... Et visualiser l'endroit le plus beau auquel tu puisses rêver..."

Darren sentit alors le vent caresser doucement son visage, et le soleil réchauffer sa peau. il savait d'avance qu'il avait gagner la partie.
Laissant éclater un sourire radieux, il s'adressa alors à Natasha :

"A trois, on ouvre les yeux... Un... deux... Trois!"

Les paupières de Darren se soulevèrent doucement, et s'habituant lentement à la lumière, il finit par entendre la voix douce de Natasha se plaindre dans un premier temps... avant de s'émerveiller!

« Tu vois, rien n'a changé, c'est tou... Merlin ! Je... C'est.... C'est incroyable ! »



Darren fut heureux de voir sa tendre et belle Natasha s'extasier de ce spectacle. Et enfin sourire pour la première fois depuis qu'elle était rentrée dans ce lieu au demeurant sordide, mais qui cachait en son sein un bien beau mystère. Cette chambre imaginaire venait de prendre la forme d'une prairie verdoyante fleurie de mille pétales et humant le doux parfum de l'été.
Darren siffla d'admiration devant ce magnifique paysage naturel et se retourna vers Natasha dont l'éclat émerveillé des yeux brillait d'une lueur presque enfantine.
Elle finit par s'approcher de son amoureux, pour lui exprimer toute son émotion de se retrouver en pareil paradis.

« Je suis désolée Darren, je n'aurais jamais imaginé que... »

Darren lui barra ses douces lèvres de son index l'empêchant d'en dire plus. Puis il plongea son doux regard dans ceux de Natasha. Elle était tout simplement magnifique, la plus belle fille qui lui ai été donné de croiser. Darren lui murmura alors..

"Malgré toutes les épreuves, je suis heureux que tu aies décidé de me suivre et me fasse confiance jusqu'au bout. Je me devais d'offrir un lieu unique, à une fille aussi unique... que toi."

En guise de réponse Natasha prit les mains de Darren pour lui déposer un tendre et long baiser. Darren se laissa aller et prolongea cet instant de plaisir, passant sa main dans la chevelure de Natasha pour chasser un papillon imaginaire venu s'y déposer.
Les pensées de Darren se bousculèrent dans sa tête, alors que Darren vivait sans doute l'un des plus beaux instants de sa vie. Se libérant un instant de ses lèvres, il lui murmura alors au coin de l'oreille...

"Je t'aime..."

Le baiser se prolongea encore quelques secondes, et Natasha laissa comprendre au jeune homme qu'elle ne voulait pas être au bout de ses surprises.

« Alors, qu'as-tu d'autres comme secret à me révéler ? »

Darren sentit une vague de désir l'envahir et ses baiser devinrent plus audacieux. Le serpentard ferma les yeux semblant libérer son imagination, et finit par prononcer une sensuelle supplique.

"C'est finit les secrets... Je ne veux plus en avoir pour toi... Je veux le faire avec toi..."

Darren poussa alors délicatement la belle Natasha sur un lit fleurit que son imaginaire venait de créer. La nuit allait être courte, mais les souvenirs de cet instant demeureraient éternels...




[fin de RP pour moi]


[Natasha, c'est exactement comment je voyais la chambre Imaginaire, un lieu capable de reproduire nos plus belles pensées. Pardon pour ce RP totalement gumauvesque, mais je me suis dis qu'il fallait quand même renforcer notre histoire. Pour moi le RP est clos, mais tu peux donner ton point de vue, ou faire une discussion post-amour sur l'oreiller fleurit...
N'empêche qu'un lit de pétunia, je sais pas si c'est confortable! ]


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

La Fugue Irlandaise [PV Darren - Natasha]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Fugue Irlandaise [PV Darren - Natasha]
» L'amoûr brille sous les étoiles ! [Pv Aaron, Darren, Natasha & Swann)]
» La grande évasion [Pv Darren - Natasha]
» Tête-à-tête à l'Hypogriffe Cendré [RP Darren - Natasha - Kelsey]
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Ailleurs,-