AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 La Dictature Verte et Argent [Les Sélections de l'équipe Serpentard]

Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur
Samedi 16 septembre 2006,

Le grand Darren O'Connor finit enfin par arriver sur l'estrade dominant le terrain de Quidditch, ou ses coéquipiers s'étaient amassés dans l'attente de leur capitaine. Aussi arrogant que mégalomane, il ne manquait plus que le tapis rouge pour saluer cette arrivée aussi prétentieuse que démesurée. Bien qu'il ne s'agisse que des sélections, Darren aimait faire les choses en grand, et il aimait cette sensation de pouvoir que lui conférait son statut de décideur.
Alors qu'une partie de l'équipe, qui avait brillamment remportée la coupe de Quidditch, se trouvait sur le terrain, Darren lui les dominait du haut de son petit balcon improvisé. Le capitaine vert et argent était pour l'occasion, accompagné de deux mystérieux élèves, qui tel des gardes du corps l'encadrait de part et d'autre.
Darren O'Connor se tourna vers l'un deux qui était un jeune homme blond, dont le sourire crispé traduisait un certain malaise et un tempérament des plus docile. La voix tonitruante du capitaine finit par résonner...

"Toi! Au lieu de rester planter comme un idiot, va me chercher une chaise que je puisse m'asseoir!"


Le jeune homme s’exécuta alors, courant maladroitement en direction des gradins pour saisir une chaise à la volée. Tel un brave chienchien à son maîmaître, il finit par revenir vers le grand Darren o'Connor, et déposa la chaise derrière celui-ci. Une fois assis, l'autoritaire capitaine se retourna alors vers la jeune fille inconnue qui se tenait sur sa gauche. Il la dévisagea un instant avant de la bousculer à son tour par un ordre aussi vindicatif que machiste.

"Et toi femelle! Tu vas me masser les épaules pendant que je m'adresse au reste de l'équipe! J'ai une légère contracture musculaire qui ne veut point passer, alors tâche d'être attentionnée!"


Darren O'Connor ne faisait pas les choses à moitié pour cette nouvelle rentrée sportive, et il finit par toiser le restant de son équipe, dont les regards traduisaient pour certain une vive incompréhension. Le capitaine prit un grand soin à éviter le regard noir d'Ulrich Keller, le snobant comme s'il n'existait point...
Croisant les doigts dans une attitude de grand sage Darren finit s'adresser à la petite foule de coéquipiers.

"Comme je vois que vous êtes tous réunis, je vais pouvoir commencer les sélections! Beaucoup de changements vont être opérer cette année afin de conserver la coupe qui nous revient de droit! Pour atteindre ce but, j'ai sélectionné deux nouveaux joueurs qui vont compléter notre effectif! Je vous présente..." Darren tourna alors le bras en direction du jeune homme qui lui avait docilement amené sa chaise.

"Gillian Davies. C'est un élève de sixième année, que je supervise depuis pas mal de temps déjà. Son vol est très fluide et sa motivation de nous rejoindre m'a convaincu de lui faire confiance. J'espère qu'il ne me décevra pas, et que vous ferez tout pour l'intégrer au mieux..."

Puis Darren leva son pouce en direction de la jeune fille située derrirèe son dos et qui était en train de lui masser les épaules.

"Quant à elle, son nom est Kelly Murdoch. Elle est plutôt à l'aise sur un balai, et elle souhaite plus tard travailler au sein de la Gazette du Sorcier. Vous l'avez sans doute déjà vue trainer dans mon fan-club personnel tenue par Bethany Braxwell. Plus mignonne que cette dernière, je l'ai engagé au sein de notre équipe pour écrire mes mémoire et relater mes exploits..."

Darren bomba alors le torse et prit une mine hautaine...

"Car vous devez savoir que votre glorieux capitaine peut entrer dans l'histoire! Si je remporte la coupe de Quidditch cette année, je serai le premier capitaine d'équipe à réalisé le triplé dans l'histoire de Poudlard! Cela mérite bien un peit livre saluant mon parcours légendaire..."

Darren avait en effet intégrer la jeune fille pour prendre des notes sur ce qui se passait aussi bien sur le terrain que dans les coulisses, mais il l'avait également fin car cette jeune fille massait divinement bien.

"Bon, on va pas y passer la nuit! On va très rapidement passer à l'entrainement! Voici qu'elle sera la sélection officielle de cette année. Je ne veux aucune objection, je suis le seul aux commandes de notre équipe!" darren se tourna à nouveau vers Gillian Davies "Déplies moi cette banderole crétin, on a perdu suffisamment de temps!"

Gillian se précipita alors au devant de l'estrade et tira sur un petit nœud de corde, ce qui eu pour résultat de faire tomber une grande banderole aux couleurs des serpentards...



"Pas d'objection? alors on va passer à l'entrainement!"

darren se leva alors pour se diriger vers le terrain...


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Swann TwilfitPersonnage décédéavatar
Messages : 1124

Voir le profil de l'utilisateur
Honteux. C’était le seul mot qui venait à l’esprit de Swann lorsqu’elle jetait un œil en direction de l’équipe de Serpentard qui s’était réunie dans le gradin d’en face. Dire qu’elle devait supporter cette équipe, enfin plutôt, ce capitaine ! Dans ces moments là, elle avait presque envie de passer le flambeau de la présidence du club à Bethany Braxwell ! En effet, depuis les sélections de la veille, la salle commune verte et argent ne décolérait pas :

Tout d’abord, il y avait le cas Highlands. Joy, la seule personne de l’équipe capable de rivaliser avec des poids-plume du genre de Weaver ou de Wright comme attrapeuse ! Swann n’arrivait pas à comprendre pourquoi Darren s’obstinait à conserver ce poste alors qu’il n’avait pas attrapé un seul Vif d’Or lors des matchs de l’année précédente ! Joy était agile et elle avait le gabarit idéal alors que Darren était devenu bien trop lourd !

Ensuite, il y avait le recrutement de Kelly Murdoch. Lors des essais, tous les Serpentards présents avaient pu voir que la jeune fille n’était probablement jamais remontée sur un balai depuis les cours de vols de première année. Seulement, Darren avait finit par la choisir en mettant de côté des élèves nettement plus talentueux. Pour qui connaissait le jeune homme, il ne faisait aucun doute : O’Connor avait choisi Kelly pour sa plastique et il ne s’en cachait même pas ! Comment pouvait-il faire ça à Natasha ? Déjà qu’il y avait eu des rumeurs début septembre sur une éventuelle liaison entre lui et Fowler, mais voila que maintenant il enfonçait le clou en recrutant les filles de son fan-club personnel dans l’équipe ! La préfète secoua la tête doucement devant ce spectacle affligeant : Kelly venait de se lever pour lui masser les épaules tandis qu’il se prélassait comme un pacha ! Darren pouvait parfois être charmant, mais là, il était juste horriblement dégoutant ! Swann avait même honte d’appartenir à la même maison que lui !

Soupirant de désarroi, elle balaya du regard les autres membres de l’équipe : Gray, Smith, McGowan, Highlands et même le petit nouveau Davies : Pourquoi ne se rebellaient-ils pas ? En temps que présidente du club de supporter, elle avait bien essayé de faire entendre raison à Darren, mais ce dernier l’avait prodigieusement ignoré en lui disant qu’il n’avait pas de leçon à recevoir d’une fille qui ne savait pas faire la différence entre la Feinte de Porskoff et la Pince de Parkin ! Bon, il n’avait pas complètement tord, mais quand même ! Si l’équipe ne se rebellait pas d’elle même, la préfète envisageait d’ailleurs d’abattre sa dernière carte : Le P.Adamson ! A coup sûr, leur directrice de maison ne céderait pas face aux caprices de Darren : il serait sans doute obligé de recruter les meilleurs éléments, et s’il n’était pas content, Swann était persuadée que Joy ferait une excellente capitaine…


Joy HighlandsSans emploiavatar
Messages : 623

Voir le profil de l'utilisateur
Résignation. Rien que de la résignation, c'est ce que Joy éprouvait en cet instant. Les choses étaient comme elles étaient, et elle était persuadée de ne rien pouvoir y faire ; sentiment qui fut renforcé lorsque Darren O'Connor s'avança sur l'estrade, les surplombant, elle et les autres. Il y avait là les anciens membres de l'équipe, deux nouveaux qu'elle ne connaissait pas, quelques groupies et Swann Twilfit. Présence qui offrait à la sixième année un éventail de ressentis divers et variés : un peu d'assurance de ne pas être seule au monde, beaucoup de gêne et surtout, surtout des regrets.

La brune observa, blasée, le petit manège de son capitaine, si semblable aux années précédentes. Un blond que Joy croyait n'avoir jamais vu de sa vie apporta une chaise au prétentieux jeune homme, qui une fois assis appela Kelly, une potiche qui partageait le dortoir de Joy, et dont les principaux centres d'intérêts étaient l'apparence et les garçons. Les deux nouveaux furent présentés par la suite : Gillian Davies et Kelly Murdoch. Le visage du garçon lui revint soudain : Joy se rappelait l'avoir vu voler une seule fois, et bien qu'il soit effacé et gauche les pieds au sol, il était réellement bon sur un balai. Grâce à ce choix, la brune sentit son estime pour O'Connor remonter très légèrement mais ce progrès s'effaça bien vite quand elle se remémora ses cours de vol de première année, avec Kelly Murdoch : la blondasse était lamentable.

Si Joy adhérait totalement à l'idée de travailler avec son nouveau partenaire Davies, elle repoussait hardiment l'idée d'avoir à collaborer avec celle qui monopolisait leur salle de bain. Un trio de poursuiveurs doit jouer en parfaite coordination et la nullité de Kelly briserait cette équation. Elle s'imagina volant aux côtés de Kelly, sachant à peine monter sur un balai. Soit elle et Davies tenteraient de lui faire des passes et ils seraient la risée de toute l'école - ce que Joy ne pourrait supporter -, soit ils joueraient à deux - ce qui serait bien plus efficace - mais on les accuserait de laisser la "pauvre" Kelly à part. Joy lui lança un regard de mépris intense.

Écoutant le capitaine afficher publiquement sa suprématie, la main de Joy se crispa sur le manche de son balai. Elle avait choisi le Quidditch pour fuir, comme elle l'avait toujours fait. Fuir la réalité, fuir ce bas-monde, fuir ses problèmes, refusant encore et toujours de les affronter. Mais Darren semblait plus exécrable chaque seconde passée à l'écouter. Si autrefois la sixième année admirait le jeune homme, désormais elle tentait de toutes ses forces d'ignorer le "mes exploits", puis le "glorieux capitaine", puis le "parcours légendaire"... Contrairement à ce qu'elle croyait, Darren ne pensait-il qu'à sa gloire éternelle ? A son triplé ? Est-ce que l'équipe comptait pour lui ? Avaient-ils plus d'importance à ses yeux que celle de vulgaires pions qui lui assureraient sa réussite personnelle ? Qui était réellement Darren O'Connor, un prétentieux au bond fond comme Joy le pensait ces années passées ou juste un véritable salaud ? Et si Swann Twilfit avait raison ?

Joy sentit grandir le malaise en elle quand la banderole fut dépliée par le "crétin". Elle était, bien entendue, poursuiveuse. Même si elle était déjà au courant, la vue de ce mot la plongea dans un immense soulagement et dans une immense déception. Soulagement, parce qu'obtenir le poste d'attrapeuse et ses enjeux la terrorisait et déception, parce que... parce qu'elle en était capable ? Parce que Swann comptait sur elle ? Joy chercha cette dernière du regard. La jeune femme semblait observer cette équipe de Serpentard avec... dégoût. Répulsion. Honte ? Joy croisa son regard et un sentiment de culpabilité lui mordit le coeur. Le regard fuyant, elle se sentit piquer un fard. Une pensée l'obsédait : c'était à cause d'elle. C'était à cause d'elle que Swann était la présidente du club supportant une équipe qui lui faisait honte. C'était à cause d'elle que l'image de Serpentard restait celle de Darren O'Connor. C'était à cause d'elle, parce qu'elle ne s'était pas montrée digne des espérances de Swann, parce qu'elle n'était pas à la hauteur, parce qu'elle n'agissait pas, parce qu'elle était faible.

Passive. Comme toujours. Mais de toute façon, qu'aurait-elle bien pu faire ? Se rebeller ? Contre qui ? Contre quoi ? Ici, O'Connor était "le seul aux commandes", donc "pas d'objection" ! Et puis si jamais elle osait mener une révolte, qui la suivrait ? Davies ne semblait pas avoir assez de volonté, et puis en tant que nouveau dans l'équipe, il ne risquerait pas son poste. Murdoch, la semoule qu'elle avait en guise de cervelle ne l'aiderait surement pas à comprendre la situation. Gray avait la même opinion que Darren des "femelles", et puis ils semblaient plutôt copains, bien que Killian ne refuserait pas la place de capitaine si on la lui offrait. McGowan... haha ! Et puis Smith, même pas la peine d'y songer.

De plus, jamais Joy n'oserait souffler le vent de la révolte parmi ses coéquipiers. Elle était trop timide : si elle tentait, elle se mettrait à rougir et balbutier ; et encore, Joy savait qu'elle n'essaierait même pas. Elle était trop lâche pour cela : la Serpentard avait toujours choisi la voie de la facilité, fermant les yeux et contournant les problèmes. Mais fuir n'était pas toujours la bonne solution, cependant, la Serpentard la choisissait encore. Elle n'avait pas assez de courage pour endosser le rôle d'une meneuse, et si quelqu'un devait prendre cette place, peut-être qu'elle le suivrait. Mais Joy Highlands se taisait, encore...
Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 739

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque l'année précédente il avait été relevé de son poste, Ulrich s'était quelque peu réjoui. Perdre son rôle de batteur lui permettait d'avoir plus de temps à consacrer à ses machinations.
La veille pourtant, il avait été surpris lorsqu'un membre de l'équipe lui avait clairement signifié que sa présence était requise à l'entrainement. Si dans un premier temps, le jeune homme avait pensé qu'il ne s'y présenterait pas, sa curiosité ainsi que la possibilité qu'une éventuelle opportunité se présente le poussèrent à s'y rendre.

En ce jour, le préfet en chef s'était donc joint à ses anciens coéquipiers ainsi qu'aux nouveaux arrivants pour se réunir sur le terrain de Quidditch. Un certain temps s'écoula avant qu'O'Connor ne fasse son apparition : enfin !
L'allure faussement princière du capitaine fit doucement ricaner Ulrich. Pour qui se prenait-il avec ses grands airs ? Pensait-il donc vraiment que la coupe de Quidditch n'avait été obtenue que grâce à ses médiocres prouesses ? Se croyait-il vraiment à l'abri ?
A dessein, Ulrich arbora la mine de ceux qui s'ennuyaient prodigieusement et avaient sans doute été contraint de se trouver là, le tout, en continuant d'observer les réactions de l'une de ses cibles. Brièvement O'Connor faillit croiser son regard mais il lui apparut bien vite qu'il semblait plutôt l'éviter.

* Pauvre serpent couard que voilà... *

Les deux nouveaux joueurs choisis étaient plus que discutables surtout en ce qui concernait Murdoch qui était une véritable potiche incapable de tenir correctement sur un balai. Tous les serpentards le savaient : Kelly ne savait pas voler et ne faisait aucun effort dans ce sens. O'Connor comptait-il vraiment gagner à nouveau la coupe en ayant pareille recrue dans ces rangs ? La jeune fille ne ferait que gêner ses coéquipiers dans le meilleur des cas.

- "Bon, on va pas y passer la nuit! On va très rapidement passer à l'entrainement! Voici qu'elle sera la sélection
officielle de cette année. Je ne veux aucune objection, je suis le seul aux commandes de notre équipe!"
darren se tourna à nouveau vers Gillian Davies "Déplies moi cette banderole crétin, on a perdu suffisamment de temps!"

Le préfet-en-chef prit soin d'examiner soigneusement la composition de l'équipe. Comme toujours l'arrogant capitaine gardait sa place d'attrapeur alors qu'il était clair que Highland aurait eu plus d'aptitude à ce poste que lui. Murdoch finissait comme poursuiveuse ce qui allait réellement poser problème pour marquer des points. Son regard se posa enfin sur la raison de sa présence sur le terrain alors qu'il avait cru ne plus devoir s'y présenter : cet imbécile l'avait mis comme réserviste. Comme s'il y avait eu besoin de réserviste...

* Pitoyable... Crois-tu prendre une quelconque ascendance sur moi de la sorte ? Si tu savais comme cela m'amuse, je suis sûr que tu rirais bien moins. *

- "Pas d'objection? alors on va passer à l'entrainement!"

O'Connor venait de se lever pour commencer l'entrainement. Evidemment, il ne s'attendait à aucune objection de quiconque et sa question servait pour la forme. Mais il devrait pourtant faire avec ses objections à lui. Cet été, Ulrich avait longuement réfléchi à l'influence qu'il pourrait avoir sur ses condisciples notamment. O'Connor lui permettait, encore une fois, d'effectuer une sorte de sondage global.

- " J'ai des objections, Capitaine. Objections que je vais énoncer. "

S'avançant au devant du reste de l'équipe, le jeune homme vint se placer face à O'Connor. Ce vaniteux serpentard ne souhaitait pas le regarder ou l'affronter et bien Ulrich le forcerait à le faire.

- " Pour commencer, tu n'es pas le seul aux commandes de cette équipe. Bien sûr, tu es notre capitaine et je ne reviens absolument pas sur ce fait. Mais nous sommes une équipe et les décisions nous les prenons ensemble même si la décision finale t'appartient. Tes coéquipiers ne sont pas des pions dont tu te sers pour assouvir ta vanité personnelle. Si on gagne la coupe... ", fit-il en montrant brièvement le reste des personnes présentes, " c'est pour notre maison mais également pour l'équipe, pas pour que tu puisses t'en enorgueillir. "

Se détournant comme il se serait détourné d'une personne sans grande importance, Ulrich s'arrêta net quelques secondes avant de pencher légèrement sa tête sur le côté.

- " Quant à ce poste de réserviste, je le refuse. L'année dernière, tu m'as clairement fait savoir que tu me renvoyais de l'équipe. Sache que moi, je ne suis pas ton jouet, O'Connor. J'ai pas mal d'occupations à côté et ce renvoi m'a permis de récupérer plus de temps à leur consacrer. Ca aurait été éventuellement avec plaisir de rejouer pour mes coéquipiers mais je refuse de faire partie d'une masquerade prétendant s'appeler équipe à la tête duquel tu dictes nos faits et gestes. Une équipe ce n'est pas cela. Les autres maisons nous sont bien supérieurs à ce niveau grâce à ta vanité sans bornes. "

Posant son regard sur chaque membre présent, il leur lança un sourire chaleureux.

- " Camarades, bonne chance pour cette saison."

Faisant face une dernière fois à l'arrogant capitaine, son sourire fit place à un rictus.

- " Bonne chance à toi. Sur ce, je regagne le château."

Après s'être courbé légèrement comme on le lui avait si bien appris lorsqu'il était jeune, Ulrich se retourna en direction de la sortie du terrain ...




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1186

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Métamorphomage le Ven 19 Oct 2012 - 17:01, édité 1 fois
Lauren McGowan
6ème année
Serpentard





Lauren était folle de rage. La batteuse était toujours en colère, sans que personne ne sache vraiment pourquoi d'ailleurs, mais aujourd'hui sa fureur atteignait des sommets. Et la raison de ce courroux n'était autre que ce crétin arrogant qui se pavanait comme un paon sur son estrade pitoyable ! Elle se demandait si ce balcon improvisé résisterait à un coup de batte ou si il s’effondrerait, noyant avec un peu de chance le capitaine des verts et argent sous un tas de débris. Ce n'était pas l'envie de frapper qui manquait, et Lauren avait la batte qui la démangeait, mais se laisser aller à la violence ne pouvait que la desservir. Même si laisser parler son courroux lui ferait un bien fou sur le moment, cela risquait de lui couter sa place dans l'équipe.

L'adolescente avait bien évidement remarqué qu'ils étaient trois batteurs, réunis sur le terrain aujourd'hui. Elle-même, ce macho à deux noises de Gray et môsieur le préfet-en-chef. Or il n'y avait que deux batteurs dans une équipe, donc l'un d'entre eux étaient forcément remplaçant. Et il était hors de question que ce soit elle, sinon plus rien ne l’empêcherait d'envoyer sa batte dans les dents de son capitaine. Lauren jeta un regard féroce à Ulrich et à Killian, avant de reporté son attention sur O'Connard qui venait d'ouvrir la bouche, sans doute pour déverser un flot d'absurdités, comme d'habitude.

Le Serpentard commença par présenter les deux imbéciles qui lui servaient de garde du corps, et de masseuse visiblement, mais qui étaient en réalité les nouveaux joueurs de l'équipe. Lauren ouvrit des yeux ronds comme des cognards et lâcha un juron qui aurait fait pâlir McGonagall. Son irritation décuplée, elle fit craquer ses doigts en jetant un regard mauvais à Darren. Comment il avait pu recruter une poupée comme Murdoch ? Cette princesse savait à peine tenir sur un balais ! C'était pathétique ! Tout ça pour se la faire à tout les coups. Lauren cracha par terre pour marquer son exaspération.

Furieuse, elle croisa les bras et posa de nouveau un regard blasé sur le capitaine des Serpent qui continuait de faire son propre éloge. A force de grossir, sa tête allait finir par exploser...D'un autre coté sa rendrait service à tout le monde. Lassé d'avoir cet idiot dans son champ de vision, Lauren posa un regard tout aussi dégouté sur cette nunuche de Kelly. C'était le genre de fille que la mère de Lauren adorait, le genre de fille qu'elle aurait voulut avoir en fait.

Combien d'après-midi Lauren avait-elle passé à regarder avec envie ses deux frères sauter dans les flaques d'eau dehors, pendant que sa mère lui accrochait de stupides rubans dans les cheveux tout en lui répétant qu'une fille bien élevée ne sautait pas dans les flaques ? C'était stupide ! Pourquoi les filles devraient-elle jouer sagement à la poupée et se contenter d'être jolie ? Lauren n'en avait rien à faire d'être belle, jurait comme un charretier, elle ne craignait ni le froid ni la pluie, maniait la batte comme personne et résistait mieux à la douleur que la moitié des types de sa maison. Et ce n'était pas normal que, parce qu'elle n'était pas un garçon, on puisse le lui reprocher. Tout ceux à qui ça ne plaisaient pas n'avaient qu'à aller se faire voir !

"Si je remporte la coupe de Quidditch cette année, je serai le premier capitaine d'équipe à réalisé le triplé dans l'histoire de Poudlard! Cela mérite bien un petit livre saluant mon parcours légendaire..."

Lauren laissa échapper un soupir de mécontentement et se permit un éclat de rire acide.

"Si ON remporte la coupe, étant donné que t'es incapable d’attraper un vif, crétin..." marmonna-t-elle avec hargne, se fichant bien d'être entendu.

Davies, en bon petit niffleur à son maitre, déplia une grande banderole sur ordre de Darren. Un sourire carnassier s'étira sur les lèvres de Lauren quand elle constata qu'elle avait le poste de batteuse. Bon, elle aurait préféré faire équipe avec Keller qu'avec Gray, qui avait le don de l'agacer au plus au point. Son énervement un peu calmé par cette nomination, Lauren ne réagit pas quand O'Connor demanda si il y avait des objections. de plus, elle n'était pas sûre que Darren retienne un objection du genre : "Ouai, tu nous exacerbe avec ton attitude de prétentieux alors que tu es le pire attrapeur que Poudlard ai jamais connu"

Persuadée qu'aucun de ses coéquipiers n'allaient protester : Gray parce que O'Connor devait être une idole pour lui, ils étaient aussi con l'un que l'autre, Highland parce c'était une gentille file sage et les deux nouveaux parce qu'ils avaient l'air aussi lèche-botte l'un que l'autre, Lauren attrapa son balais et sa batte et commença à avancer vers le centre du terrain.

" J'ai des objections, Capitaine. Objections que je vais énoncer. "

Oh, mais c'est qu'il était fâché le petit Keller ! Elle avait beau cherché dans sa mémoire, Lauren ne se souvenait pas avoir déjà vu Ulrich s'emporter. D'un autre coté, il devait mal digérer son poste de réserviste le pauvre chou ! Par pur esprit de vengeance, la batteuse adressa un large sourire moqueur au jeune homme. Elle même avait très mal vécu le fait d'être mise de coté l'an passé au profit de lui et de Gray et elle était encore pleine de ressentiment lié à cette histoire. Si elle avait joué les derniers matchs c'était uniquement parce que Keller avait été viré pour quelque obscure raison et cela avait nourrit sa rancœur à l'égard de son capitaine.

Visiblement irrité, Ulrich n'hésita pas à dire ses quatre vérités à son capitaine et Lauren du reconnaitre qu'il avait du cran. Il fallait bien que quelqu'un dise tout haut ce que tout le monde pensait. Il continua en refusant son poste (Haha ! C'était désagréable d'être le cinquième roue du carrosse hein ?) sous prétexte qu'il avait trop de travail et d'occupations variés (mon oeil !). Lauren ne portait pas Keller dans son cœur, d'ailleurs elle n'y portait pas grand monde, mais elle était bien contente qu'il ai semé le vent de la révolte. Néanmoins, le préfet-en-chef souhaita bonne chance à toute l'équipe, et commença à se diriger vers la sortie du terrain.

Lauren resta interdite, les bras ballants, et laissa même tomber sa batte qui lui écrasa le pied, lui faisant lâcher un nouveau juron. Il n'allait pas en rester là quand même ? Pas de bagarre ? Pas de lynchage Même pas quelques insultes bien trouvées ? Pathétique !

"Dégonflé ! lui cria-t-elle alors qu'il s'éloignait avant de se tourner vers ses camarades. Bah quoi, il a raison, vous êtes pas d'accord ? O'Connor t'es pas foutu d'attraper un vif et tu te pavanes comme un prince, franchement tu crains. Lauren dévisagea un instant son capitaine dégout avant d'ajouter avec son élégance habituelle. T'es vraiment un capitaine de merde ! J'me d'mande pourquoi on t'a pas encore remplacé !"

Remplacé par elle, de préférence.

[HRP : Défi champs lexical avec la colère]
Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur
En cette rentrée scolaire de trop, Darren O'Connor nourrissait en lui une rancœur sans nom, qui peu à peu le conduisait dans une impasse ou la confrontation prenait le pas sur la diplomatie!
Ne laissant parler que sa rage, le jeune homme voulait tout envoyer en l'air et n'en faire plus qu'à sa tête, ne se laissant dicter sa conduite par personne! Car il en avait marre de tout! Marre de s’être fait mettre à la porte par sa tante au pif de truie, marre de revenir dans cette école et de revoir se braquer sur lui les œillades assassines, marre de cette équipe de malheur qui n'avait aucune reconnaissance pour leur capitaine, marre des incertitudes et des remarques de Natasha, marre de devoir cacher sa relation avec Kelsey, marre du Quidditch et surtout... Il en avait plus que marre de ce maudit Ulrich Keller!

Un torrent de colère envahie les veines de Darren lorsqu'il entendit la voix de son ennemi alimenter un vent de controverse : " J'ai des objections, Capitaine. Objections que je vais énoncer. "

Comment pouvait-il oser émettre la moindre contestation? N'était-il pas heureux de figurer sur cette foutue banderole après sa saison merdique de batteur tordu? Darren O'Connor, en bon capitaine et n'écoutant que les conseils de son pote Killian Gray, avait déjà consentit à l'immense effort de devoir conserver ce traître de batteur dans son équipe. Et voila que celui-ci s'insurgeait et propageait ses objections concernant son poste de réserviste! Mais il ne se foutait pas un peu de la gueule du monde celui-la?
Darren O'Connor balaya sans ménagement, de son épaule, la main blanche de l'ingénue Kelly Murdoch, et se leva de son trône de capitaine, l'air courroucé. L’orgueilleux serpentard foudroya alors celui qui osait se dresser contre ses ordres. Rouge de colère, il l'écouta lui faire une leçon de morale hypocrite sur l'unité et l'osmose qui devait régenter une équipe. Au pays des bisounours, Ulrich serait roi!

" Pour commencer, tu n'es pas le seul aux commandes
de cette équipe. Bien sûr, tu es notre capitaine et je ne reviens
absolument pas sur ce fait. Mais nous sommes une équipe et les décisions
nous les prenons ensemble même si la décision finale t'appartient. Tes
coéquipiers ne sont pas des pions dont tu te sers pour assouvir ta
vanité personnelle. Si on gagne la coupe...
c'est pour notre maison mais également pour l'équipe, pas pour que tu puisses t'en enorgueillir. "

Darren croisa les bras et toisa avec mépris le petit donneur de leçon.

"Toute l'équipe a pu constater de ton brillant état esprit , lorsque dans un match capital contre Gryffondor, tu ne t'es point privé d'expédier un cognard sur ton propre attrapeur, en l’occurrence moi. Pour les leçons de morale à deux noises, tu repasseras Keller! Tu devrais déjà t'estimer heureux de rester dans l'équipe alors qu'un nain manchot ferait meilleur figure que toi comme batteur!"

Darren leva alors son index vers le ciel et déclama d'une voix presque théâtrale :

"Comme toute montagne dispose d'un sommet, toute équipe a besoin d'un capitaine à la cime des décisions! Un chef qui puisse donnez les ordres aux petite fourmis besogneuses que vous êtes..."


Ne comprenant pas la métaphore de Darren, Kelly Murdoch plaqua son index sur ses lèvres pulpeuses. Ses yeux tournèrent quelque peu dans ses orbites, puis son visage étincela d'une expression aussi béate qu'impressionnée...

"Waaaou...! Je viens de comprendre les petites fourmis c'est nous... C'est vachement trop philosophique comme tu parles... On dirait des phrases d'un poète ou d'un truc du genre... Je suis méga impressionnée, mon Capitaine!"

Savoir que Kelly Murdoch n'avait pas inventé l'eau chaude était une chose, mais qu'elle se permette de lui couper la parole en était une autre! Darren plaqua brusquement son index sur les lèvres de sa stupide poursuiveuse, pour lui signifier de se taire. Kelly loucha un instant en direction du doigt qui lui barrait la bouche, avant de relever un regard plein d'incompréhension sur son capitaine. Ce dernier lui fit alors un bref rappel à l'ordre.

"Toi! Tu parles quand je t'en donne le droit!"

Le regard verdoyant du capitaine finit par revenir sur Ulrich Keller, celui-ci étant bien décidé à lui pourrir ses sélections jusqu'au bout!

" Quant à ce poste de réserviste, je le refuse.
L'année dernière, tu m'as clairement fait savoir que tu me renvoyais de
l'équipe. Sache que moi, je ne suis pas ton
jouet, O'Connor. J'ai pas mal d'occupations à côté et ce renvoi m'a
permis de récupérer plus de temps à leur consacrer. Ca aurait été
éventuellement avec plaisir de rejouer pour mes coéquipiers mais je
refuse de faire partie d'une masquerade prétendant s'appeler équipe à la
tête duquel tu dictes nos faits et gestes. Une équipe ce n'est pas
cela. Les autres maisons nous sont bien supérieurs à ce niveau grâce à
ta vanité sans bornes.
"

Darren n'en croyait pas ses oreilles! En deux ans de règne, aucun de ses disciples n'avait osé contredire ses ordres. La stupeur s'installa quelque peu sur son visage, avant de laisser place à une réelle fureur!

"Ici la loi c'est moi! Il en a toujours été ainsi! Tu te prends pour qui à vouloir décider à ma place! Tu veux déguerpir la queue entre les jambes? Et bien soit, dégage de mon champ de vision! L'équipe n'a pas besoin de bras cassé comme toi! Tu resteras dans l'histoire de notre sport comme "Ulrich le Tordu", un perdant, un moins que rien!"

Ulrich ne semblait pas disposer à répondre à ses brimades, préférant saluer et encourager ses coéquipiers, avant de se tourner de nouveau vers O'Connor. Lui adressant une courbette moqueuse, il lui lâcha :

" Bonne chance à toi. Sur ce, je regagne le château."

Darren balaya l'air de sa main dans un geste de mépris!

"Les hommes de ma trempe n'ont pas besoin de chance! Je suis suffisamment doué pour me créer ma propre destinée!"


Pourquoi Ulrich lui envoyait ses pseudos encouragement en guise d'adieu?
Darren comprit très vites les raisons de cet ultime affront de la part de son ex-batteur, lorsqu'il croisa les regards de ses coéquipiers.
Joy Highlands avait les sourcils froncés et braquait sur lui un regard ampli de reproches, et ce malgré son silence élogieux. Lauren McGowan,quant à elle donnait l'impression d'être un volcan sur le point d'exploser! Détournant le regard de ce champ de contestation encore muette, Darren aperçut au loin de Swann Twilfit, habitée, elle aussi, par la même expression révoltée. Darren se rassura en se disant que son courroux à elle, ne devait exclusivement venir que du fait qu'il ne lui avait pas confié la confection de la dernière banderole...
Mais Darren le savait très bien. Ulrich venait de déclencher la petite étincelle qui allait embraser l'intégralité de l'équipe verte et argent! Enfin Darren se rassura en se disant qu'il avait à sa botte ses deux fidèles toutous fraichement débarqués!

"Oh la la! Ils ont l'air drôlement pas content les gens!"


Darren n'eut même pas le temps de réprimer cette stupide constatation de Kelly la cruche, que la voix puissante de Lauren finit par ébranler la terre du terrain de Quidditch! Le volcan venait d'entrer en éruption!
Après avoir traité Ulrich de dégonflé, elle conspua directement son capitaine!

"Bah quoi, il a raison, vous êtes pas d'accord ?
O'Connor t'es pas foutu d'attraper un vif et tu te pavanes comme un
prince, franchement tu crains.
T'es vraiment un capitaine de merde ! J'me d'mande pourquoi on t'a pas encore remplacé !"

Le feu venait de dévorer la plaine boisé de ses certitudes! Darren comprit que son statut de capitaine était menacé, car il ne tenait plus en respect son équipe. Il s'avérait vital de réagir, ce que Darren ne manqua pas à faire dans la seconde suivante en braquant sa baguette sur la vulgaire batteuse!

"Ce n'est pas parce que tu ressembles plus à un troll à barbe qu'à une femme que tu m'impressionnes McGowan! J'en ai ma claque de tes vulgarités! Manque moi encore une seule fois de respect et je te jure que je te contraindrai à brouter l'intégralité de cette maudite pelouse! De batteuse, tu deviendras alors une moissonneuse-batteuse!"

Gillian Davies crut alors opportun de s'avancer d'un pas, les mains jointes, un petit rictus crispé au coin des lèvres.
Le néo-poursuiveur tendit alors les mains comme pour faire cesser le chaos ambiant!

"Et si nous reprenions tous notre calme? Le Quidditch n'est-il pas à la base un loisir, un moment de détente qui se partage à plusieurs dans un esprit de communion ou seule règne la bonne humeur? Je pense que notre capitaine ne cherche qu'à maintenir l'ordre et une discipline bien convenue. Si chacun y met un peu du sien, je pense que nous pourrons retrouver cette franche concorde qui nous anime tous..."


Darren secoua la tête, les paroles trop mielleuse à son gout du poursuiveur, n'allait qu'enflammer un peu plus cette révolution qui était sur le point de bruler son capitanat! Darren fit alors crépiter d'énergie sa baguette en guise d'avertissement, ce qui lui accorda le crédit nécessaire pour se faire entendre!

"Maintenant vous allez obéir à mes ordres! Nous avons une rencontre cruciale à préparer, et ni le temps ni les moyens pour ces gamineries! Voici les consignes pour l'entrainement de ce jour!" Il scruta alors Joy Highlands :

"Joy! Je vais t'aider à travailler sur ta pointe de vitesse, j'ai remarqué que si ton vol était fluide et gracieux, il manquait quelque peu d'accélération sur certaine phase de jeu!"

Puis se tournant vers Killian Gray, il lui adressa un ordre succinct:

"Killian! Toi tu ne manques pas de puissance, mais il va falloir ajuster ta précision. Si tu arrives à glisser trois cognards dans l'anneau que tu peux voir la-bas, je considérerai ton entrainement clos!"

Darren pour récupérer un semblant d'ordre s'était adressé volontairement aux équipiers restés jusqu'alors les plus sages et discipliné. Mais il faudrait bien s'occuper des autres cas problématique...

Ulrich Keller traçant sa route, il devait régler l'épineux problème Lauren McGowan! C'est alors qu'il entendit Kelly la Cruche pouffer de rire derrière lui. Cette dernière semblait s'être entichée du physique avantageux de Killian Gray, et était à des années lumières de l’atmosphère de tension qui régnait sur ses sélections!

"Kelly, cesse de glousser comme une dinde! Aujourd'hui, tu vas apprendre à voler sur un balai! Et celle qui t'enseignera cet art sera..."

Ses yeux se tournèrent alors vers la batteuse enragée!

"Lauren mcGowan! Tu vas me faire le plaisir d'enseigner à Kelly, les rudiments et l'art de manier un balai. Elle maitrise quelque peu le vol mais je te confis l'immense privilège de la former. J'espère que tu prendras cela comme une forme de reconnaissance de ma part pour tes capacités et que tu feras preuve d'esprit d'équipe!"

Kelly Murdoch sautilla sur place pour témoigner tout son bonheur que de pouvoir apprendre à voler et s'empressa de descendre de l'estrade en direction de la terrifiante Lauren McGowan!
La jeune fille était complètement à coté de la plaque, et elle se faisait une joie exubérante de pouvoir monter sur un balai!
Derrière les coulures outrancière d'un maquillage trop grossier, Kelly Murdoch laissa déborder une joie insupportable au commun des mortels!

"Alors c'est vrai??? On va aller tout la haut la haut!!! C'est trop fun!!! J'arrive pas à le croire!!! Toute petite déjà, je me prenais pour un oiseau!!! Trop méga top comme moment, je vais voler!!! Waouh, c'est pas croyable comme j'hallucine grave la!!!! Dis-moi que je vais apprendre rapidement!!! Tu m'excuses Lauren, mais au début je croyais que t'étais un mec!!! Faut m'excuser mais t'es hyper musclée pour une nana!!! Comme t'es cool et que tu vas m'apprendre à voler, je te donnerai des conseils beauté!!! c'est horrible ta couleur de cheveux, et puis tes sourcils ... ils sont pas assez travaillé à mon gout!!! on dirait que t'as une moustache au dessus des yeux!!!!..."

Dix minutes plus tard...

"Ce qui doit être méga impressionnant c'est de voir les gens tout petits vu d'en haut!!! Comme des petites fourmis! hihihihiihhi! J'vais trop impressionné mes keupines de dortoir, trop bien! Tu sais si ton pote batteur est célibataire??? Waaaaah, elle est trop puissante ta batte, ça doit cogner hyper fort ce machin?????"

Tout a coup le sourire de Kelly Murdoch se figea...

"Hé Keupine!!! Pourquoi tu me regardes avec cet air bizarre???"

Darren secoua la tête, il venait de comprendre qu'il n'arriverait plus à reprendre les rênes du commandement de son équipe. Il fallait juste prier pour qu'il n'y ai point de mort dans les prochaines minutes tant la situation partait de travers...


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Killian GrayAncien personnageavatar
Messages : 155

Voir le profil de l'utilisateur
Killian n'en revenait pas. C'était horrible. Inhumain. Impossible. Il devait se tirer de là. Il allait rendre son insigne, son équipement et sa tenue. Hors de question qu'il joue dans cette équipe. C'était mort. Totalement mort. Quand le jeune homme avait vu la banderole, annonçant les sélectionnés, l'équipe de cette année, Killian avait senti une masse d'une bonne centaine de kilos lui tomber sur le dos. La bouche entrouverte, il avait observé l'horreur qui s'affichait devant lui, complètement déphasé. Choqué. Horrifié. Il n'avait pourtant rien dit. Incapable d'effectuer le moindre son. Il avait simplement pointé les noms du doigt, puis repointer Darren, puis les noms, puis lui, puis les noms, avant de tomber au sol en se prenant la tête dans les mains. Non. Jamais. Il ne jouerait PAS dans cette équipe. C'était hors de question. Il y avait des limites.

Tout déprimé, choqué et distrait, il n'avait qu'à peine écouter le scandale de Keller, suivit de celui de McGowan. Enfin, si, quand même. Là, il avait relevé la tête, le choc encore plus prononcé. Waw. Respect éternel à cette... Euh ouais, oubliez-ça. N'empêche, elle n'avait pas tord. O'Connor, c'était son pote, pas de doutes pour ça. Mais là, sérieusement, il abusait. Il se releva brusquement, s'apprêtant à répliquer et à beugler son mécontentement, mais le nouveau poursuiveur sortit des phrases chiantes et longues qui lui firent perdre le fil, aussi se contenta-t-il de froncer les sourcils, perdu. Da fuck ? Qu'est-ce qu'il chiait, ce type ? Et pourquoi il parlait comme un bourge coincé du postérieur ? Cette équipe était de la merde. De la daube. Bordel, il pouvait pas jouer avec eux. Merde quoi, il était Killian Gray quand même !

Alors que Darren tentait de rattraper le coup, en lançant des ordres à droite et à gauche pour l'entrainement, Killian leva les yeux au ciel. Pathétique. Stupide. Ca ne marcherait pas. Pas pour lui, en tout cas. Joy allait peut-être abdiquer, mais pas lui. Hors de question. D'un pas déterminé, alors qu'il confiait la raison de sa crise à McGowan, Killian se précipita vers Darren. Aussitôt, le regard furieux, il se planta devant lui et, dans un murmure furieux pour ne pas exciter l'équipe, il cracha :

" Tu peux m'expliquer ce que c'est que ce bordel ?! Kelly Murdoch ?! T'avais bu quoi, le jour où tu l'as sélectionné, putain Darren ?! J'ai accepté de jouer avec McGowan, j'ai reconnu son talent et ses capacités, malgré son sexe. Mais là... Bordel d'un phoque enrhumé ! HORS DE QUESTION que je joue dans cette équipe ! Que je partage ma banderole avec cette conne ! ELLE NE SAIT PAS VOLER DARREN ! C'est une HONTE. T'as aucune dignité ou quoi mec ? Faut pas déconner, merde mec, t'abuses carrément ! Murdoch ! Putain, un mot de ma part et tu l'avais dans ton lit le soir-même, quel putain de besoin de la foutre dans notre équipe, sérieux ? Je te préviens, mec, je déteste faire le con comme ça ; mais c'est hors de question que je joue avec elle. Bordel, je sais même pas si on peut appeler ça jouer ! Tu rêves de gagner mais, bordel, je te jure que ça se fera pas avec elle ! Tu croyais quoi ?! Sérieux, je te jure, ou elle se casse, ou c'est moi qui me casse. "

Et l'équipe de Serpentard sans God, ça craindrait du boudin.



Hello, I'm Awesome !
Joy HighlandsSans emploiavatar
Messages : 623

Voir le profil de l'utilisateur
" J'ai des objections, Capitaine. Objections que je vais énoncer. "

A partir de cette phrase, tout se déroula très vite. Joy écouta la tirade d'Ulrich Keller, avec qui elle était totalement d'accord. C'était la personne idéale pour incarner l'élément déclencheur, comme le jeu des dominos où lorsque l'on pousse le premier, cela entraîne la chute de toute la file. Malgré les vaines protestations du capitaine qui manquait clairement d'arguments, ce fut le tour de Lauren McGowan de déverser son venin.

"... T'es vraiment un capitaine de merde ! J'me d'mande pourquoi on t'a pas encore remplacé !"

Jusqu'ici, Joy ne lui avait jamais manifesté grande sympathie, mais à ces mots, elle fut prise d'un élan d'affection pour la batteuse (mais se retint de le manifester par crainte de recevoir un coup de poing). Darren se défendit tant bien que mal, mais la brune voyait bien que si toute l'équipe se joignait aux révoltés, il n'avait aucun échappatoire. Malheureusement, Gillian Davies qui connaissait manifestement mal les méthodes peu orthodoxes de son capitaine tenta de calmer le jeu :

"... Si chacun y met un peu du sien, je pense que nous pourrons retrouver cette franche concorde qui nous anime tous..."

*Franche concorde ? C'est ça, rêve mon vieux... Tu es sûr d'avoir passé six ans chez les Serpentard ? Ici, on ne fait pas de cadeau. Il y a hiérarchie, fourberie, ruses et machinations dans l'ombre mais pas de concorde... C'est d'ailleurs tout ce qui manque à cette maison...*

Si O'Connor n'était plus capitaine, est-ce que l'équipe aurait des stratégies plus collectives ? C'était l'élément assurant la victoire, mais il y avait trop d'individualisme dans l'équipe, ce qui empêchait de savoir avec certitude que la Coupe était à eux. Or la Coupe devait être à eux : l'ambition n'était-elle pas la qualité principale de la maison ? L'ambition entraînait-elle l'individualisme ? Est-ce que chacun des membres de cette désastreuse équipe rêvait d'être capitaine ? Est-ce que cette ambition était un frein à leur victoire ?

"Lauren mcGowan! Tu vas me faire le plaisir d'enseigner à Kelly, les rudiments et l'art de manier un balai. Elle maitrise quelque peu le vol mais je te confis l'immense privilège de la former. J'espère que tu prendras cela comme une forme de reconnaissance de ma part pour tes capacités et que tu feras preuve d'esprit d'équipe!"

Lauren n'accepterait jamais cela, Joy en était persuadée. C'était contraire à son caractère. Il était probable qu'elle voulait devenir capitaine : ça se lisait dans ses yeux. Or, si son esprit obtus ne percevrait pas l'hypocrisie des compliments que lui faisaient Darren, il refuserait tout autant de s'abaisser à user de ses capacités auprès de la blondasse ; la batteuse devait se juger bien au dessus de cela. Ce fut le tour de Gray, qui exprima tout haut ce qu'ils pensaient tous tout bas : le cas Kelly Murdoch.

" Tu peux m'expliquer ce que c'est que ce bordel ?! Kelly Murdoch ?! T'avais bu quoi, le jour où tu l'as sélectionné, putain Darren ?! J'ai accepté de jouer avec McGowan, j'ai reconnu son talent et ses capacités, malgré son sexe. Mais là... Bordel d'un phoque enrhumé ! HORS DE QUESTION que je joue dans cette équipe ! Que je partage ma banderole avec cette conne ! ELLE NE SAIT PAS VOLER DARREN ! C'est une HONTE. T'as aucune dignité ou quoi mec ? Faut pas déconner, merde mec, t'abuses carrément ! Murdoch ! Putain, un mot de ma part et tu l'avais dans ton lit le soir-même, quel putain de besoin de la foutre dans notre équipe, sérieux ? Je te préviens, mec, je déteste faire le con comme ça ; mais c'est hors de question que je joue avec elle. Bordel, je sais même pas si on peut appeler ça jouer ! Tu rêves de gagner mais, bordel, je te jure que ça se fera pas avec elle ! Tu croyais quoi ?! Sérieux, je te jure, ou elle se casse, ou c'est moi qui me casse. "

Joy fit son possible pour ignorer le vocabulaire fleuri du batteur, car elle était du même avis que lui : elle ne volerait pas aux côtés de cette fille. Encore fallait-il qu'elle ose le dire. Cette dernière commença un discours d'une débilité si affligeante que la brune n'essaya même pas de cerner le caractère de Kelly Murdoch qui était clairement une idiote née. Trois Serpentard s'étaient déjà rebellés. Ce n'était pas assez. Devait-elle les suivre ? Si elle les imitait, elle aurait Darren O'Connor en rogne contre elle, et ce n'était pas une bonne chose, car c'était quelqu'un d'assez influent. Si elle ne bougeait pas, elle aurait Keller, McGowan et Gray contre elle, et étant donné ce dont ils étaient capable, ce n'était pas une bonne chose non plus. Si elle défendait son capitaine, elle serait dans ses bonnes grâces... mais son année serait un enfer.

Au fond d'elle, une voix lui soufflait : "Oui, ce serait bien plus simple de ne pas bouger, mais arrête donc de choisir la voie de la facilité ! Ton jugement vaut quelque chose, alors assume-le ! Défends tes convictions et cesse de jouer à la lâche ! Le courage n'est pas réservé aux Gryffondor...". Joy pensa à Juliet Wilson, la personne la plus courageuse qu'elle eut déjà rencontrée. Elle se souvint de la fois où elle lui avait serré la main, et se dit que cette main, elle la resserrerait après le match Gryffondor/Serpentard... Serait-elle fière de la serrer ? Deux parties d'elle combattaient : la peur et la fierté.

La brune se dit que ce combat, à eux, l'équipe de Serpentard, c'était plus une histoire de morale que de Quidditch. Joy fut certaine d'une chose : il fallait qu'au moins une fois, elle ne soit pas lâche. Elle devait prouver que les Serpentard ne sont pas forcément des fuyards, même si au final, O'Connor reprendrait le contrôle de son équipe. Assemblant toutes ses forces psychologiques possibles, elle dompta sa timidité et recula d'un pas en signe de dénis. Les mots se bloquaient dans sa gorge, dans laquelle était coincée une grosse boule d'appréhension... Elle allait donc se rendre ridicule, encore une fois. Unissant tout son courage inexistant, Joy dit d'une voix diplomate :

"O'Connor, tu crois vraiment que tu peux gagner éternellement ? Tu es réellement naïf au point de penser que McGowan s'abaissera à user de ses talents auprès de la cruche que tu as choisie pour affirmer ta suprématie ? Chacun des membres de cette équipe *excepté moi* rêve d'être capitaine à ta place ! En réalité, Darren O'Connor, sans nous à tes pieds, tu n'es rien !"

Joy fit une très légère pause, puis empêchant sa voix de trembler, elle s'adressa au nouveau poursuiveur :

"Davies, tu vas vite regretter tes paroles de modérateur. Si tu ne nous rejoins pas, tu useras ton talent pour quelqu'un qui se sert de toi. Es-tu assez naïf pour croire et suivre aveuglément comme un petit chien le vaniteux Darren O'Connor ou seras-tu assez mûr pour comprendre ce que tentent de t'avertir ceux qui le côtoient depuis des années ? A toi de choisir !"

La brune prit sur elle pour ne pas flancher, et usant de son hypocrisie manipulatrice naturelle, se tourna vers Murdoch en couinant :

"Kelly, si tu viens avec moi, je te donnerai des petits papillons ! Ça fait six ans qu'on est dans le même dortoir, on est super keupines hein ?"

Joy se retint de vomir après avoir prononcé cette phrase. Elle reprit, ignorant la baguette pointée sur eux, levant fièrement le menton et plongeant ses yeux dans ceux de son capitaine avec insolence :

"Es-tu vraiment le salaud que tu prétends être, Darren O'Connor ? Tu es seul contre tous. Je crois que tu as perdu cette manche."

Elle n'avait pas bégayé ! Elle n'avait pas rougi ! Seul son estomac manifestait les supplices de la timidité. Sans croire à cette audace qui ne lui ressemblait pas, Joy espérait qu'elle avait bien agi et qu'elle avait fait ce que Swann attendait d'elle. Et si ils échouaient, elle se jurait que ce serait la dernière fois qu'elle ferait preuve d'un tant soit peu de courage.
Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 739

Voir le profil de l'utilisateur
Contrairement à ce qu'il avait affirmé, Ulrich ne s'était pas tellement éloigné du terrain de Quidditch. Lors de son départ, Lauren avait ardemment propagé le feu qu'il avait personnellement allumé en l'honneur d'O'Connor. Gray avait étonnamment suivi ainsi que le trois quart de l'équipe de l'année précédente. C'était un spectacle auquel le jeune homme ne pouvait pas ne pas assister. Voir le vaniteux capitaine tomber des nues face à son équipe en colère, voir le poste dont il était si fier et qu'il croyait ne jamais pouvoir perdre être remis en question était exceptionnellement jouissif. Et ce n'était que le début d'une longue série de déceptions et de malheurs qu'il allait s'atteler à éparpiller jusqu'à la mort de son condisciple.

Même Twilfit pour une fois paraissait partager la même opinion que la majorité. Elle qui était l'un des piliers d'O'Connor, semblait désapprouver grandement l'attitude qu'il avait eue. Ce n'était pas chose courante...

Aussi le jeune homme s'était-il appuyé négligemment à l'entrée du stade pour observer la suite des événements. Il n'aurait raté ça pour rien au monde. Le pseudo capitaine de sa maison tentait vainement de retrouver un semblant d'autorité sur l'équipe en lançant des ordres par ci par là tout en s'essayant à flatter tantôt l'un tantôt l'autre. Un rictus apparut sur les lèvres d'Ulrich. Darren devait sans doute se sentir bien seul en cet instant et sa technique pour rattraper le coup était tellement pitoyable et prévisible. C'était tellement stupide de sa part de se comporter de la sorte. O'Connor avait pourtant eu un avant-goût de ce dont il était capable lors de l'anniversaire de Swann. N'avait-il donc rien appris ? Le prenait-il toujours pour un adorable gentleman incapable de se défendre ou de s'opposer à lui ? Pourtant ce n'était pas la peur qui avait manqué lors de cet événement marquant. Les yeux de l'attrapeur avaient été empli de terreur au plus grand plaisir de son bourreau d'un soir. Ca en avait été tellement grisant que sans l'intervention de la commère des Serpentards, un acte irréversible aurait pu être commis. Or s'il y avait une chose qu'il ne souhaitait pas c'était de voir l'un de ses ennemis tomber rapidement. Il n'y avait rien de mieux que de les voir souffrir petit à petit, tenter de s'échapper pour finalement retomber dans la toile tissée dont ils ne pourraient jamais s'échapper.

Se détournant finalement du terrain, Ulrich, d'humeur fort gaie, se dirigea définitivement et pour de bon vers le château. Il avait assisté aux parties qu'il souhaitait le plus voir. Il n'était pas nécessaire d'assister davantage à tout ceci. Après tout, il aurait tant d'occasions cette année de s'en prendre à son condisciple. Autant dosé pertinemment ce genre de satisfaction.

[ HRP : Défi "mise en retrait" :~ Fin de RP pour Ulrich]




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur
Tout partait de travers et Darren se rendit vite compte qu'il devait mettre fin à cette parodie de sélection. Même Killian ne semblait pas approuver ses réformes, et critiquant vivement l'intégration de Kelly Murdoch dans l'équipe. Mais avait-il le choix? Il était clair que non! Ana Sorden dans son petit exercice de manipulation ne lui donnait que peu de chance de pouvoir récupérer le testament et la lettre posthume de son père, et de ce fait il devait lui obéir et mener son équipe à sa perte...
Au moins dans sa déstabilisation de l'équipe verte et argent, il avait réussit l'exploit de créer un esprit de mutinerie, ce qui n'était jamais de bonne augure avant un match aussi capital que celui contre Gryffondor...
De plus Ulrich lui donnait une occasion rêvée de faire retomber la faute sur lui, avec ses petits commentaires faussement rebelles. Le jours J, quand la défaite viendrait, il devrait s'en souvenir, et reporter toute la faute sur le préfet, ce qui lui épargnerait de devoir se justifier de ses choix. Il ne resterait alors plus qu'à compter sur le fait que cette arithmancienne soit digne de confiance...


Elle devra tenir sa parole où sinon elle regrettera amèrement le jour où elle venue au monde! Car Darren ne pouvait se résoudre à faire perdre son équipe sans obtenir le précieux sésame qu'elle retenait entre ses griffes manucurés...

Relevant le menton, il vit d'autre motif d'inquiétudes : D'un coté du terrain, Kelly Murdoch était sur le point de se faire décapiter par une Lauren McGowan au bord de l'explosion, de l'autre Joy Highlands le mettait face au triste constat réaliste qui le plaçait tout seul face au déluge de critiques qui s’abattait sur lui...


"Es-tu vraiment le salaud que tu prétends être, Darren O'Connor ? Tu es seul contre tous. Je crois que tu as perdu cette manche."

Le serpentard secoua la tête de dépit lentement à l’attention de Joy Highlands, cela lui pinçait quelque peu le cœur qu'un aussi jolie brin de fille qu'elle puisse le contredire, lui le grand Darren o'Connor!
D'une voix tonitruante, il ajouta précisa sa propre conception du rôle de capitaine d'équipe.

"Désolé de te le dire Joy, mais si je dois être seul face à la tourmente, et bien cela ne me dérange pas. C'est la que se découvre les vrais leaders, les chefs! Et il est de mon devoir d'être le berger qui guidera le troupeau que vous êtes pour vous aider à franchir les embuches! Ici, la loi c'est moi!"

En disant cela, Darren avait plaqué son pouce sur sa poitrine dans un geste autoritaire. D'une voix toujours assuré il reprit :

"Ses sélections sont terminées! Vous pouvez rentrez dans vos dortoirs sur votre manque de discipline. Car c'est des réactions comme vous venez d'avoir qui nous feront perdre la coupe de Quidditch! Sur ces dernière paroles je vous laisse..."

Il siffla alors en direction de Kelly Murdoch, comme s'il s'agissait de son petit chien de compagnie.

"Viens la Poulette! Tu ferai mieux de venir me rejoindre, car j'ai les muscles du dos encore endolori de mon dernier entrainement. Tu vas pas rester ici quand même?"

Darren fixa la jeune fille médusée, qui ne réalisait point encore du danger qu'il y avait de se tenir à moins d'un mètre d'une Lauren McGowan enragée. Ses yeux hagards prouvait qu'elle essayait de faire le tri des informations dans son cerveau de truite...



"Bah Darren... le truc c'est que j'ai bien envie de te faire plaisir... mais d'un autre coté ma copine Joy veut me donner des z'olies papillons. Et ils se trouve que moi j'aimerai me réincarner en papillon dans une autre vie. Parske tu vois, un papillon, et ben, ça passe son temps à butiner des jolies fleurs. Y'a pire comme life! Par contre le truc un peu relou, c'est qu'au départ, ils sont roulé en boule comme des nems chinois dans une sorte de Chrysavalide'machin'chose qui finit par les vomir sous forme de chenille. ça c'est pas terrible par contre! je crois que je supporterai pas. Finalement je préfère me réincarner en licorne!!! C'est trop beau les licornes!"

La jeune fille se détourna alors de Darren pour rejoindre Joy, et sans lui demander sa permission lui administra une vibrante accolade amicale.

"C'est trop méga cool ma Keupine, tu me montre tes papillons? Et en échange, je t'apprendrai à te maquiller et te fringuer avec classe!!! Parce que excuse moi, mais t'es un peu en retard sur la fashion comme fille!!! Mais ta new keupine va t'aider!"

C'était totalement déprimant. Darren secoua la tête tout en fuyant Killian du regard. Par Merlin comme il avait honte de faire subir cela à ses verts et argent. Mais bon. Juste un match à perdre et les choses redeviendraient normales...
Le grand Darren o'Connor abandonna alors ses coéquipiers sans l'ombre d'un mot...

[Fin de Rp, à clôturer!]


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

La Dictature Verte et Argent [Les Sélections de l'équipe Serpentard]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Dictature Verte et Argent [Les Sélections de l'équipe Serpentard]
» Haiti en Marche: L'argent de la drogue et les élections!
» Enjeux et défis des prochaines élections indirectes
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Parc, :: Terrain de Quidditch,-