AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Dans l'antre de la folie... [Rp Linnet - Sasha]

MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1186

Voir le profil de l'utilisateur

Linnet Sneals
- Petite sœur psychotique de Danny -


Samedi 30 Septembre 2006, au crépuscule...


Comme bien souvent à la veille du couvre-feu qui la contraindrait à se rendre directement dans son maudit dortoir, Linnet Sneals aimait par dessus tout passer quelques instants au sein de la salle allouée au club des arts. La petite fille s'y adonnait tout particulièrement à la peinture, du fait que le lieu ne disposait point de piano lui permettant de jouer la danse macabre de Saint-Saëns ou d'autre requiem encore plus jubilatoire...
Linnet ne sentait jamais aussi vivante que lorsqu'elle accomplissait une activité artistique, seule endroit ou elle pouvait libérer ses pulsions les plus malsaines. Ses pinceaux était devenus comme le prolongement de ses doigts, tant elle passait son temps libre à peindre des toiles toutes aussi effrayantes les unes que les autres.
Depuis que Linnet était arrivée à Poudlard, elle se sentait profondément seule et abandonnée, comme si quelque chose clochait avec elle. Pourtant, elle ne ménageait par les efforts pour s’intégrer, tentant de se montrer aussi affable et souriante avec toutes les autres petites filles de son âges, mais c'était peine perdue, car on continuait de la dévisager comme si elle était le diable en personne...
Pourtant depuis son arrivée, Linnet suivait avec minutie les préceptes que lui avait dicté son psychiatre, en tentant toujours de calmer et de se détourner de son "moi-déchainé". C'est pourquoi la petite Serdaigle se contraignait à faire une halte par le club des arts avant de rejoindre son dortoir. Car c'est souvent la nuit, qu'elle entendait une voix qui résonnait dans sa tête et lui dictait de faire de vilaines choses...
C'est d'ailleurs au cours de l'une de ses nuits de démence, que Linnet manqua de peu d'accomplir l'impardonnable, lorsqu'elle se dirigea à l'endroit ou sommeillait l'une de ses camarades de chambrée, dont elle ne se souvenait plus du nom...



Elle l'avait observée toute la nuit, sans rien dire, parfaitement immobile alors que son esprit lui hurlait d'agir et de l’étouffer avec son oreiller. Linnet n'avait encore tué personne, mais elle fantasmait de pouvoir le faire. Elle se disait intérieurement que cela devait conférer un sentiment de toute puissance que de décider par sa seule volonté si un individu était digne ou non de vivre...
Elle avait voulu le faire avec la petite fille endormie. Juste pour voir si elle se débattrait comme ces petits chatons qu'elle se plaisait à étrangler entre ses doigts...
Mais elle ne fit rien, ne retournant même pas se coucher après une nuit blanche à l'observer.

Heureusement pour son avenir scolaire et celui de ses camarades de dortoir, cela allait mieux depuis qu'elle fréquentait le club d'art. Linnet s'extériorisait et peignait des toiles sympathiques dans lesquelles elle massacrait allègrement toutes les personnes qu'elle détestait le plus. A commencer par le trio du K-Club, trois pouffiasses plus âgées elle qui l'avait bousculée dans la grande salle et qu'elle se plaisait à éviscérer d'un coup de pinceau. Puis ce fut au tour de ce grand benêt arrogant de Darren O'Connor, qui faisait pleurer les filles, et dont l'une de ses peinture le plaçait en fâcheuse posture, les entrailles à l'air et empaler sur son propre balai suite à une chute en Quidditch. Pilli en prenait pour son grade également, Linnet la mettant en scène dans l'une de ses peinture, la gorge ouverte alors qu'elle même était située à ses cotés, le sourire ensanglanté...
Que c'était bon de pouvoir tuer le temps en tuant des gens, et ce même pour de faux...
En réalité, Linnet n'avait jamais été aussi misanthrope que depuis son arrivée dans cette école de magie. La jeune fille était ulcérée par le nombre indéfinissable de déchets humains qui envahissait son espace, et heurtait sa bulle protectrice. Mais au milieu de cet amas de haine, Linnet avait éprouvé un sentiment nouveau. Depuis peu, un garçon bien plus âgé qu'elle fréquentait le club d'art et provoquait en elle un frisson jusqu'alors méconnu. Linnet aurait pu passer des années entières à contempler ses mains habiles, qui peignait comme jamais elle n'aurait pu le faire. Ce garçon mystérieux, dont elle ignorait le nom, avait beau être la risée des autres qui se moquait de ses bégaiements, mais pour elle... C'était véritablement un ange...

Ce soir-la, le jeune homme n'était pas la et Linnet se retrouvait seule dans la salle des arts. La petite Serdaigle était particulièrement concentrée sur sa nouvelle œuvre, qui pour elle était l'une des plus abouties depuis bien longtemps. En artiste confirmée, elle décida de prendre un peu de recul afin de mieux pouvoir mieux la juger. Linnet avait usé d'une peinture magique spéciale qui faisait luire dans l'obscurité son dessin, en lui conférant une autre dimension. Linnet s'amusa alors à éteindre et rallumer une petite loupiote magique qu'elle avait volé à son stupide frangin. Une fois la lumière allumée, le dessin représentait un Poudlard rayonnant, une fois éteint... Poudlard devenait un lieu envahit par le meurtre et les flammes.



Linnet resta un instant silencieuse, analysant le moindre détail de son œuvre, jusqu'à ce que la porte du club des arts s'entrouvre sur le visage d'une petite fille, qui lui disait vaguement quelque chose...
Irritée d'être troubler au beau milieu de sa contemplation artistique, Linnet lui adressa un regard encore plus obscure que les ténèbres elle-même! Elle lança alors à l'intruse une recommandation qui s'apparentait plus à une menace.

"Le club des arts est fermé! Tu peux entrer mais à tes propres risques..."


Linnet ne cessait d'allumer et éteindre sa petite lampe magique, avec une frénésie sans doute un peu déstabilisante pour la nouvelle venue...
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Sasha Benson le Dim 28 Oct 2012 - 11:44, édité 1 fois
Sasha tournait en rond dans son dortoir en marmonnant des paroles qu'elle avait appris par cœur. La petite fille s'était préparé comme pour un rôle de théâtre. Elle n'aurait pas eu la moindre chance face à Linnet en y allant sans avoir préparer de plan. La Serpentard avait passé la soirée à élaborer un stratagème qui pourrait tromper cette pyscopathe, et elle espérait que ça fonctionnerait. Elle jeta un regard à la pendule, elle n'aurait que quelques minutes avant le couvre-feu, elle allait devoir être efficace. Elle serait efficace. Décidée à tout mettre en œuvre pour parvenir à ses fins, elle serra les points et inspira un grand coup. Fermant les yeux une seconde pour se mettre dans la peau d'une psychopathe tortionnaire d'animaux -ce qui n'était pas facile- elle les rouvrit pour attraper sa robe de sorcière qu'elle enfila par dessus sa tenue de ballerine avant de sortir du dortoir.

La fillette fut devant la salle des arts en un rien de temps, et vérifia qu'elle avait tout ce dont elle avait besoin : elle s'était souvenu de ce que Maxime Parker, un camarade de son ancienne classe, lui avait raconté à propos des grenouilles et du fait qu'elles exploseraient quand on leur mettait une cigarette dans la bouche. La fillette n'était pas sûre que ce soit vrai, Maxime racontait souvent n'importe quoi, mais le tout était que Linnet y croit. Le plus difficile avait été de se procurer une cigarette, sa maman en fumait parfois quand une amie à elle venait à la maison et il y en avait toujours dans une petite boite en métal dans le tiroir de l'entrée, mais elle ne savait pas du tout où en trouver à Poudlard, alors elle en avait fabriquer une avec du papier. Il lui avait fallut un peu de temps et l'aide de Chouchou rose, qui avait demandé des informations sans rien obtenir, mais elle était arrivée à un résultat plutôt convaincant.

Après avoir vérifié que sa création était toujours dans sa poche, Sasha colla un sourire sur ses lèvres, et poussa la porte de la salle allouée au club des arts. Le spectacle qui s'y déroulait la figea sur place et elle perdit bien vite son sourire en voyant le regard noir et assassin de Linnet qui contemplait une bien macabre création. La Serdaigle s'amusait à éteindre et allumée une petite lampe, transformant sa peinture du château en un véritable tableau d'épouvante. La raison de Sasha lui hurlait de faire demi-tour mais elle ne pouvait pas abandonner sa mission maintenant. La Serpentard fit donc un pas de la pièce en essayant de reprendre contenance, mais ses efforts furent réduits à néant par les paroles de Linnet.

"Le club des arts est fermé! Tu peux entrer mais à tes propres risques..."

Sasha essaya de soutenir le regard sombre de Linnet et fut soulagée de voir la Serdaigle reporter son attention sur sa toile en continuant d'actionner à un rythme perturbant sa petite lumière. Visiblement elle n'avait pas décidée de la tuer tout de suite, c'était une bonne chose non ?

"Désolée de te déranger, je viens juste faire quelques étirements" lança-t-elle avec une voix presque posée.

La fillette se débarrassa de sa robe de sorcière et de ses chaussures, enfila une paire de demi-pointes et commença à faire quelques pliés. Sa main était délicatement posée sur le bord d'un bureau -à défaut d'avoir une barre- et son dos était parfaitement droit, son professeur serait fière d'elle ! Il faudrait qu'elle travaille un peu son ouverture, qui n'était pas parfaite, mais c'était sans doute du au manque d'entrainement. En plus de lui donner une raison d'être ici, ses échauffements de danse la détendait un peu et Sasha reprit doucement son calme. Enchainant avec des dégagés, elle décida d'entrer dès maintenant dans le vif du sujet.

"Je t'ai entendu parler du crapaud de ton frère à la bibliothèque cet après-midi, commença-t-elle avant d'adopter le sourire diabolique qu'elle avait travaillé toute la soirée. Ça te dirait de faire une expérience ?"



MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1186

Voir le profil de l'utilisateur
Linnet n'en revenait pas de voir l'intruse oser s'installer en sa présence!
Depuis le début de l'année, elle avait réussit à marquer son territoire et faire de la salle des arts le refuge de sa douce folie. Et personne n'osait en franchir le seuil. C'était facile pour elle d'expédier les visiteurs malencontreux, il lui suffisait simplement de les fixer avec intensité de son regard noir et exorbité et il finissais toujours par détaler comme des lapins. Sa folie avait cela de bon, personne n'osait l'approcher, ni la déranger...
La benjamine des Sneals scruta alors cette inconnue qui avait les traits d'une fillette toute coquette, les cheveux soigneusement coiffés et un regard bleuté pétillant.
Sans la moindre gêne, elle finit par exposer ce qui l'amenait à troubler de la sorte l'inspiration artistique de Linnet.

"Désolée de te déranger, je viens juste faire quelques étirements"

Linnet se leva pour s’avancer droit sur elle, et planter son regard d'acier dans ceux de la perturbatrice.



La voix de Linnet se fit aussi tranchante qu'un rasoir.

"Ce n'est pas une salle de sport. On ne parle pas d'étirements, mais plutôt d’écartèlement..."


Mais la jeune fille ignora totalement sa menace déguisée, ôtant sa robe de sorcière, et revêtant une tenue de sport grotesque avec des chaussures en forme de pointe. C'est avec stupeur qu'elle regarda la petite fille faire quelque mouvement gracieux. Vue son physique, elle s'apparentait plus à une danseuse qu'à une sportive. Linnet se demandait réellement comment elle faisait pour ne point être effrayée par sa présence, et décida de contempler la jeune fille faire ses exercices. Linnet aimait sa façon de se mouvoir avec grâce et agilité.
Soudain la jeune fille lui adressa la parole, ce qui fit reculer d'un pas Linnet, un brin surprise par cette tentative de communication.

"Je t'ai entendu parler du crapaud de ton frère à la bibliothèque cet après-midi, Ça te dirait de faire une expérience ?"

Linnet pencha la tête, ignorant totalement la question qui lui était posée.
Dans une promiscuité troublante, elle s'approcha à quelques centimètres seulement de la petite serpentard, et commença à la renifler comme s'il s'agissait d'une petite fleur parfumée.
Elle finit par se reculer, et parler d'une voix monocorde d’où n'exaltait aucune forme d'émotion.

"Tu sens très bon. Comme les fleurs vers chez moi. Je me demande si ton cadavre sentirai aussi bon."

Après d'aussi affreux propos, Linnet tourna le dos à son intruse pour rejoindre un coin obscure de la pièce. La serdaigle ne semblait pas tenir en place comme si elle essayait désespérément de se contenir d'une quelquonque pulsion meurtrière. Se tapissant dans l'obscurité, elle lui posa la question qui s'imposait.

"C'est mon puceau de frère qui t'envoie? Il est trop trouillard pour récupérer sa petite grenouille, et il envoie une danseuse vers une mort certaine... C'est triste... Moi je voulais juste jouer avec mon frère..."

Sans prévenir, Linnet prit alors un pot de peinture avec une violence inouïe sur le mur opposé de la salle d'art. Se contenant à peine, elle commença à se tirer les cheveux comme pour se punir de son geste de mauvaise humeur, et tapa brusquement du pied son chevalet, faisant tomber son œuvre au sol...
Elle hurla alors de démentes paroles, crachant ainsi sa colère.

"Pourquoi personne ne veut jouer avec moi??? Pourquoi personne ne veut jouer avec moi???Pourquoi personne ne veux jouer avec moi???"

Il fallut une longue minute qui sembla perdurer des heures avant que Linnet décide enfin de se calmer. Sa rage cessa aussi brusquement qu'elle était arrivée. Linnet essuya alors son visage mouiller de larmes de colère, puis s'approcha à nouveau vers la petite fille.
Esquissant un petit sourire crispé en guise d'excuse pour sa réaction, elle finit par lui parler d'une voix un peu plus douce.

"Je veux bien faire ta petite expérience et te mener à la prison du crapaud, mais seulement si Dolly est d'accord..."


Le regard de Linnet se perdit sur un point qui flottait au plafond et qui se déplaçait... sans doute une araignée. Puis ses pupilles se baissèrent à nouveau sur la jeune fille et son expérience.

"Dolly c'est ma fille... Depuis mon accouchement, elle ne fait que pleurer... Je crois qu'elle n'aime pas la vie...Elle veut qu'on lui chante des berceuses... mais moi j'en connais aucune..."Linnet se frappa les mains de joie lorsque une idée lumineuse lui traversa l'esprit."Tu pourrais peut-être lui en chanter une! Oh Oui! Dis-moi que tu va le faire!!! Je vais chercher Dolly!!!"

Linnet se précipita alors vers un panier d'osier qui gisait dans un angle de la salle d'art. Dolly était en vérité une poupée magique en porcelaine abandonnée que Linnet avait découverte dans le parc. La jeune fille perturbée l'avait alors adoptée et décidée de l'élever, mais celle-ci ne faisait que pleurer à cause des mauvais traitements de sa tortionnaire de mère. Cette dernière l'agrippa par un pied pour la sortir de son berceau improvisé en osier, et commença alors à la secouer brusquement, manquant de décrocher sa tête.
Linnet furieuse, braqua alors un index accusateur dans sa direction.

"Tu vois elle fais que chialer cette saleté! Pourtant je ne l'ai même pas brulée!!!"



Linnet tendit alors la poupée en direction de la petite serpentard, et lui donna un ordre des plus menaçant!

"Chante lui une berceuse! Et si elle arrête de pleurer, je te montrerai la cache au crapaud! Mais dans le cas contraire ou elle continue de verser des larmes, je te jure que tu le regretteras..."

Linnet lâcha la poupée et observa attentivement la suite des évènements. L'avenir de Sasha Benson semblait se jouait sur une berceuse...
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha eut un mouvement de recul quand la psychopathe se mit à la renifler à la manière d'un chien. Cette fille était com-plè-te-ment ta-rée ! Néanmoins, la fillette se laissa faire. Elle avait besoin de Linnet et ne voulait rien dire ou rien faire qui puisse la vexer de quelques façon que ce soit. La serdaigle lui fit alors une remarque des plus étrange, lui assurant qu'elle sentait très bon et se demandant si son cadavre aurait la même odeur. La petite Serpentard blêmit et jeta un regard horrifié à sa camarade, ne sachant trop quoi dire. Jugeant que le silence était la meilleure des réponses à une phrase pareille, elle ne dit rien et s'efforça de rester dans son rôle de jeune tortionnaire d'animaux. Les tortionnaires d'animaux ça n'avait pas peur des petites psychopathes !

Alors qu'elle s'éloignait, Linnet fit preuve d'une perspicacité qui déstabilisa la petite ballerine en devinant qu'elle était envoyée par son frère. Sasha lui offrit en guise de réponse un silence qui en disait lourd. La situation tournait très mal. Ce n'était pas du tout censé se passer comme ça ! Elle était censé garder le contrôle ! Qu'en était-il de son numéro de tortionnaire maintenant ? Elle était fichue ! Peut-être devrait-elle faire demi-tour et rentrer tout de suite dans son dortoir. Mais c'était dire adieu à la sysimbre, ce soir était la dernière pleine lune avant la sortie à Pré-au-lard, si elle ne réussissait pas aujourd'hui, c'était fini.

Alors que Sasha pesait le pour et le contre, un bruit métallique assourdissant la fit sursauter et elle leva un regard terrifié vers une Linnet Sneals occupée à s'arracher les cheveux.

"Pourquoi personne ne veut jouer avec moi??? Pourquoi personne ne veut jouer avec moi???Pourquoi personne ne veux jouer avec moi???"

Ces mêmes mots, hurlé avec démence pendant un instant qui sembla durer une éternité, glacèrent le sang de la Serpentard. Elle n'avait qu'une envie : partir en courant, et ne s'arrêter que quand elle serait à l’abri dans son dortoir. Mais elle ne pouvait pas fuir alors qu'elle venait enfin de trouver une brèche dans laquelle s'engouffrer.

" Je veux bien jouer avec toi moi..." répondit-elle en se forçant à sourire, consciente qu'elle venait de signer son propre arrêt de mort.

La psychopathe lui répondit avec un sourire crispé qu'elle acceptait de tenter son expérience si Dolly était d'accord. Sasha se demanda qui pouvait bien être Dolly, en priant pour que ce ne soit pas cette araignée au plafond. Peut-être était-ce une des autres personnalité de Linnet, ou bien une amie à elle, mais Sasha ne se souvenait d'aucune Dolly dans leur année.

La Serdaigle lui expliqua alors que Dolly était sa fille, arrachant un froncement de sourcils à Sasha. On ne pouvait pas avoir de fille quand on était un enfant, il fallait être une maman pour ça ! Linnet continua dans son délire, en racontant que depuis son accouchement Dolly ne faisait que pleurer et qu'il fallait lui chanter une berceuse. Sasha allait lui suggéré de chanter une berceuse, puisque c'était visiblement ce que sa "fille" voulait, quand la Serpentard lui avoua qu'elle n'en connaissait aucune. Elle se mit alors à frapper vivement dans ses mains en s'écriant que Sasha pouvait le faire à sa place.

Sans laisser le temps à Sasha de répondre, Linnet partit à la recherche d'une poupée -le mystère de la fille était résolu- qui avait l'air d'avoir subi quelques mauvais traitement. Les yeux de la poupée magique était en effet baigné de larmes, ce qui était largement compréhensible au vu de la propriétaire dont elle avait hérité. Elle fourra la poupée dans les bras de la Serpentard en lui proposant un marché :

"Chante lui une berceuse! Et si elle
arrête de pleurer, je te montrerai la cache au crapaud! Mais dans le cas
contraire ou elle continue de verser des larmes, je te jure que tu le
regretteras..."


Le regard de Sasha passa de la poupée au visage de Linnet qui ne reflétait que sa folie. Elle pouvait le faire. Elle devait le faire. Adoptant la même attitude maternelle qu'elle avait avec sa petite sœur Penny, la fillette cala la poupée dans ses bras et commença à la bercer doucement, comme cette Julie le lui avait appris, tout en cherchant une berceuse. Une comptine pour enfant qu'elle avait appris en maternelle ferait très bien l'affaire !

"Les petits poissons dans l'eau
nagent nagent nagent nagent nagent
Les petits poissons dans l'eau
nagent aussi bien que les gros
" commença-t-elle d'une voix légèrement hésitante.

Sasha paniqua un peu en voyant que cette fichue poupée continuait de pleurer, mais elle ne s'arrêta pas pour autant et poursuivit sa chanson, en s'efforçant de mieux maitriser sa voix. Sa maman avait toujours une voix calme et douce quand elle chantait, et la fillette entreprit de l'imiter.

"Les petits les gros
nagent comme il faut
Les gros les petits
nagent bien aussi...
"

Un sourire se dessina sur le visage de Sasha quand elle vit les yeux de la poupée s'assécher enfin. Délicatement, elle tendit Dolly à sa propriétaire.

"Et voilà, déclara-t-elle avec fierté. Maintenant je vais pouvoir te montrer comment on fait exploser un crapaud..."

Sasha, qui avait eut tout loisir de prendre exemple sur Linnet, arbora un sourire sadique. Les mots qu'elle venait de prononcer la dégoutait, mais c'était le prix à payer. Et puis de toute façon, elle n'aurait pas à mener cette expérience à bien. Dès qu'elle aurait découvert la cachette, elle détalerait avec la sysimbre, et éventuellement avec le crapaud.

"On y va ? "



MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1186

Voir le profil de l'utilisateur
Comme par enchantement, les larmes de Dolly disparurent à peine la berceuse achevée. Linnet resta quelques instant incrédule, surprise de voir à quel point une simple chanson débile à propos de poiscaille pouvait se montrer efficace avec un nourrisson. La petite fille semblait être fière d'elle alors qu'elle lui tendait à nouveau Dolly.
Linnet s'empressa de la récupérer presque avec jalousie.

"Et voilà"

Le regard de la serdaigle passa de Dolly à Sasha, puis elle finit par lâcher la poupée de porcelaine dont la tête explosa sur le sol en plusieurs morceaux. Linnet fit une petite moue dubitative avant de déclarer...

"C'est qu'une poupée alors on va pas en faire toute une histoire, hein? Tu as un autre tour de magie en réserve?"

La fillette ne semblait pas se déstabiliser et Linnet aimait cela. Elle commençait même à voir en elle une sorte de copine qui partageait les mêmes idées et la même conception de la vie. C'est avec un franc sourire que Linnet accueillit sa proposition.

"Maintenant je vais pouvoir te montrer comment on fait exploser un crapaud..."

Linnet sautillait sur place comme une petite grenouille, tant la proposition de la jeune serpentard l'enchantait. Elle s’octroya même le privilège de la serrer dans ses bras comme une amie.
Elle s'empressa de la questionner :

"Tu vas lui mettre de l'essence dans la bouche et y mettre le feu? Souffler dans sa gueule jusqu'à qu'il pète? Ou alors avec un pétard magique? Je veux trop voir ça! A ton avis, ça se lave le sang de crapaud qui gicle sur les habits? Trop bien!"

Mais dans son excitation, Linnet oubliait que sa nouvelle copine n'avait pas la moindre idée ou se trouvait le petit crapaud de son stupide frangin. La serpentard d'ailleurs ne tarda point à lui rappeler.

"On y va ? "

Linnet lui fit alors un signe de la main pour lui indiquer de la suivre.

"Faut que l'on se dépêche, le concierge va pas tarder à tout boucler et la nuit est toute proche... Grouille toi la cachette du crapaud est dans le parc..."

Linnet se précipita au dehors de la salles des arts, pour descendre l'escalier mobile qui la conduisait au rez de chaussée. Lorsque les deux petites filles s'y retrouvèrent, elle passèrent devant les sabliers du grand hall et se glissèrent dans l’entrebâillement de la porte extérieure de Poudlard. La cour intérieure du parc franchie, les deux fillettes se trouvèrent alors dans le parc. L'odeur de l'herbe fraiche envahirent leurs poumons mais aussi le froid de la nuit qui commençait à s'abattre sur les lieux...
Alors qu'elle marchait en direction de la zone boisée du parc, Linnet s'arreta tout à coup pour adresser un sourire malsain à la petite Sasha...



"Viens c'est plus très loin! Je peux déjà sentir l'odeur de sa mort... "


Linnet attrapa alors la petite serpentard par la main, pour l'aider à se frayer un chemin entre un bosquet touffu. Puis s’arrêta devant un petit amas de pierre grise...
Elle retira une planche, et tout à coup apparut le crapaud de Danny ... et aussi la petite fleur jaune de Sisymbre tant recherchée par Sasha.
Alors que les deux petite filles contemplaient le hideux batracien vivre ses derniers instants sur terre. Quelque chose tomba d'un arbre et frappa le dos de la petite Sasha Benson.
Linnet ne sursauta point malgré l'obscurité qui envahissait les lieux. Elle approcha d'un pas pour voir ce qui venait de heurter le dos sa nouvelle copine, et sauta presque de joie en voyant un pigeon maladif se débattre au sol.
Linnet poussa un petit gloussement sadique de satisfaction à l'idée d'avoir deux victimes à martyriser. Elle se tourna vers Sasha pour s'exclamer:

"Un pigeon! C'est un cadeau tomber du ciel! Regarde..."

Linnet saisit alors une grosse pierre lourde qui trainait à ses pieds, et se dirigea d'un pas silencieux vers le pauvre volatile maladif. Le regard de la petite fille n'avait plus rien d'humain quand elle leva sa pierre, pour la laisser finalement retomber sur le malheureux pigeon...
La serdaigle poussa un cri de satisfaction en voyant la pierre ensanglantée et l'amas de plume et de chair qui gisait au sol.
Elle releva alors sur Sasha Benson, un regard ou folie s'entremêlait avec le plaisir sadique...



Avec un petit sourire cruel, elle l'incita alors à en faire de même...

"A ton tour, copine! Fais moi exploser ce méchant crapaud! Boum! Je veux l'entendre éclater! Qu'attends-tu! Vas-y! Poudlard va bientôt fermé! il doit faire boum!"


En réalité les portes de Poudlard était déjà fermées, car déjà la pleine lune venait de faire son apparition faisant scintiller la petite fleur de Sysymbre dans la pénombre. Duke, le crapaud de Danny, fixait de ses petit yeux froid la petite Sasha Benson comme pour la supplier de ne pas commettre un acte horrible sur sa petite personne.
Sa vie de crapaud défila dans sa tête, alors que la petite fille s'avançait sur lui.





[Tu peux conclure le topic et lui donner la fin qu'il mérite]
Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 317

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que Sasha s'impatientait un peu, Linnet lui fit signe de la suivre, arrachant un large sourire victorieux à la petite Serpentarde, fière comme un gobelin. Son plan se déroulait exactement comme elle l'avait prévu. La Serdaigle la pressa, prétextant que le concierge n'allait pas tarder à tout fermer et que la cachette du crapaud était dans le parc. Les deux fillettes dévalèrent un grand escalier et traversèrent rapidement le hall avant de se glisser à l'extérieur. Sasha frissonna alors que le froid mordant s’engouffrait dans son gilet. Alors qu'elles s'approchaient de la zone boisée, Linnett s'arrêta subitement et se retourna pour adresser un sourire tordu à Sasha qui fit des efforts pour cacher son malaise et lui sourire en retour.

"Viens c'est plus très loin! Je peux déjà sentir l'odeur de sa mort... "

Les joues rosies par le froid de la petite Serpentard devinrent soudainement blafardes mais elle laissa sa camarade l’attraper par la mainpour l'entrainer dans un bosquet touffu. Sasha pesta mentalement contre la Serdaigle pour avoir choisi une cachette dans un tel endroit. Ses collants étaient tout neufs, et d'un blanc impeccables, et voilà qu'ils allaient être tout abimés. Les fillettes s'arrêtèrent devant un petit amas de pierre grise et Sasha observa Linnet soulever une planche de bois avec un mélange d'excitation et d'appréhension. Elle retint un cri de victoire en découvrant la petite fleur jaune qui scintillait. En levant les yeux Sasha vit que la pleine lune n'allait pas tarder à faire son apparition, dès que cet épais nuage la laisserait briller.

Alors que les yeux de la petite fille fixait à présent le pauvre batracien prisonnier quelque chose lui tomba soudainement sur le dos. Elle poussa un cri suraigu et fit un bond d'un mètre. Linnet ne sembla pas perturbée le moins du monde et fixa avec un regard lubrique ce qui n'était en fait qu'un pigeon blessé. Sasha se calma un peu et se pencha sur le pauvre animal.

"Je crois qu'il est blessé, on devrait l'emmener au professeur Weasley pour...commença-t-elle avant de se stopper nette en voyant sa camarade attraper une pierre et lever le bras. Mais qu'est-ce que tu fais ? "

En guise de réponse, la Serdaigle abattit froidement sa pierre sur le pauvre volatile qui se transforma en un amas de plumes et de sang. Cet acte de barbarie arracha un hurlement d'effroi à la petite Serpentard qui préféra fermer les yeux, ce qui ne l'empêcha pas d'entendre les cris de satisfaction de sa camarade. Lorsqu'elle rouvrit finalement les yeux elle se retrouva en face d'un regard où l'on ne voyait plus que la folie. Linnett était complètement ta-rée. On ne pouvait pas laisser cette folle dans l'école ! Elle menaçait la vie des élèves ! Enfin, surtout celle des pigeons, mais qui tue un pigeon tue un homme, c'était bien connu.

"A ton tour, copine! Fais moi exploser ce méchant crapaud! Boum! Je veux l'entendre éclater! Qu'attends-tu! Vas-y! Poudlard va bientôt fermé! il doit faire boum!"

Alors que Sasha reportait son attention sur le pauvre batracien, qu'elle avait d'abord pensé abandonner dès qu'elle aurait sa fleur, elle se dit qu'elle ne pouvait pas l'abandonner à un sort aussi funeste que celui du pigeon. Le crapaud semblait d'ailleurs l'implorer avec ses yeux globuleux touts humides. Elle allait devoir ruser. Prenant sur elle pour ne rien laisse transparaitre de sa peur, la petite Serpentard se tourna vers la Serdaigle en essayant d’imiter un de ses sourires sadiques.

"Pour le faire exploser, j'ai besoin de faire du feu. Il faut allumer la cigarette, la lui mettre dans la bouche et BOUM ! La fillette promena son regard autours d'elle avant de s'écrier. Tiens, là, on devrait pouvoir mettre les pierres en rond pour allumer un petit feu, tu t'en occupe ? Je m'occupe de ramener le crapaud."

Elle trouvait qu'elle se débrouillait très bien. Son interprétation de tortionnaire d'animaux valait au moins un Oscar de la meilleur interprétation féminine, mais étant donné son jeune âge elle saurait se contenter prix du meilleur espoir. Dommage que personne n'ait assisté à ça. Alors que Linnet s'appliquait à installer les pierres en cercle un peu plus loin, Sasha leva les yeux vers le ciel. La pleine lune brillait d'une pâle lueur argenté, faisant scintiller la sysimbre. C'était le moment. Sans réfléchir une seconde de plus, la jeune fille cueillit la fleur de sysimbre qu'elle fourra dans sa poche, attrapa le crapaud, et détala en courant.

Elle n'avait jamais couru aussi vite. Elle aurait gagné toutes les parties de chat perché si elle avait eu une psychopathe comme Linnet à ses trousses pendant les récréations. La fillette atteignit le château au moment ou le concierge fermait les portes.

"Je suis désolée je suis en retard mais...mais j'avais perdu mon crapaud et...et j'ai du lui courir après. Je vous demande pardon ça ne...se reproduira plus, je vous le promet Monsieur Silvester !" assura-t-elle, à bout de souffle en adoptant les grands yeux larmoyants qui faisait craquer son père quand elle voulait se coucher plus tard.

Par chance, le concierge la laissa retourner à sa salle commune avec une simple mise en garde, assurant qu'il ne serait pas aussi clément les prochaines fois. Sasha remonta dans son dortoir, laissant le crapaud aux soins de Cindy qui voulait voir s'il se transformait en prince charmant. Triste sort pour le batracien, mais tout de même plus agréable que celui que Linnet lui aurait réserve. La fillette se laissa tomber sur son lit et respira profondément pour s'apaiser. Un sourire victorieux se dessina alors sur ses lèvres alors qu'elle fixait le plafond, elle avait réussit.


RP Terminé



Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Dans l'antre de la folie... [Rp Linnet - Sasha]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans l'antre de la folie... [Rp Linnet - Sasha]
» Evenement de Raid - Dans l'antre d'Ifrit - du 17/03 au 31/03
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?
» (-18)( Mission de classe D ) Dans l'antre du diable...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Salle des arts,-