AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Entre bro' [Ashley & James]

James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
3 novembre 2006

James tourna à l’angle d’un couloir et continua à marcher, sans vraiment de but de précis. Il espérait bien trouver quelqu’un à qui parler et hésitait fortement à aller trouver Amely pour la forcer à lâcher un livre et la supplier d’aller faire un tour avec lui. Ou bien Clara. Ou bien les deux, sinon. Bref, le Poufsouffle avait envie de parler à quelqu’un.

Alors qu’il formulait intérieurement cette pensée, il releva la tête et aperçu une silhouette qu’il pourrait reconnaître entres milles : celle d’Ashley. Un immense sourire s’étira sur ses lèvres. Ash. Son bro, son meilleur pote, son frère quoi. Ils s’étaient rencontrés en première année, et malgré le fait qu’ils n’étaient pas dans le même dortoir, ils avaient tout de suite sympathisés. Pour une raison très simple d’ailleurs. Ils avaient le même humour. Un humour nul, même complètement pourri et vaseux. Et croyez-en James, il n’avait jamais été aussi heureux de trouver quelqu’un qui comprenait que Ashley à Poudlard.

S’avançant vers le jeune homme, un sourire complètement cool et détendu plaqué sur les lèvres. Avec Ash, pas besoin de se prendre la tête. Et comme les prises de têtes étaient les bêtes noires de James, il appréciait encore plus le Gryffondor.

« Yo bro ! » lança-t-il, alors qu’il était encore à quelques mètres du rouge et or.

Rejoignant son ami en deux trois enjambées, il lui donna une grande tape dans le dos. Puis il ajouta, blagueur :

« Ah, t’as retrouvé tes fringues ? Je pensais que c’était ta passion de te promener à poil dans Poudlard mec ! »

James ne pouvait pas s’empêcher de vanner son meilleur pote sur l’action qu’il avait récolté lors de l’action ou vérité organisé par une Gryffondor dans la salle commune des rouges et ors. Se promener nu dans les couloirs du château. Jusqu’aux aux cachots, en plus ! D’ailleurs, s’il ne serait pas allé si loin, le Poufsouffle ne l’aurait probablement pas croisé. Malheureusement pour Ashley, le jeune homme avait dû se rendre en retenu et sur chemin du retour pour gagner son dortoir, il était tombé sur son bro. Complètement nu. Depuis il ne loupait jamais une occasion de taquiner le garçon sur ça.

« Bref mec, elle va comment ta vie ? »
Ashley ReynoldsSixième annéeavatar
Messages : 298

Voir le profil de l'utilisateur
Ashley était content. Ses parents avaient passé l’été à le faire stresser parce que la cinquième année était l’année des BUSES, mais cela ne l’avait pas empêché de reprendre son rythme de croisière, comme l’année précédente et l’année d’avant encore, passant la moitié de son temps à rêvasser, séchant les cours qu’il jugeait inutile dès qu’il avait besoin de faire les devoirs qu’il n’avait pas fait puisqu’il passait ses week-end à ne rien faire. C’était tellement chouette de ne rien faire. Cela lui apportait une immense paix intérieure, la sensation de maitriser les choses, de maitriser son temps, sa vie. Alors qu’en vérité, il ne maitrisait rien du tout, ou presque. Mais bon, ça l’amusait de le croire. Ça le rassurait aussi, mais ça, jamais il n’aurait voulu l’admettre. Par Merlin, un Gryffondor n’avait pas besoin de rassurer ! Le jeune haussa les épaules. Depuis quand avait-il des réflexions aussi profondes ? Il fallait vraiment qu’il se change les idées. Tiens d’ailleurs, en parlant de se changer les idées, n’était-ce pas James, là-bas ? Oui, c’était bien lui. Le Poufsouffle le salua de son « Yo bro ! » habituel, ce qui fit immédiatement sourire Ashley. Ce mec avait le don de le mettre d’excellente humeur. D’une humeur meilleure encore que d’habitude. Ce qui n’était pas peu dire.

« Yo James ! »

« Ah, t’as retrouvé tes fringues ? Je pensais que c’était ta passion de te promener à poil dans Poudlard mec ! »

Ashley éclata de rire.

« Tu devrais essayer ! On entrerait tous les deux dans la légende de Poudlard, bro ! Dans cent ans, on parlerait encore de nous comme "les mecs trop cools qui se sont baladés à poil dans le chateau" ! Si c'est pas la classe, ça ! »

Au moment où il avait accepté de faire cette stupide et géniale action, il avait su que si jamais cela parvenait aux oreilles de James, il le taquinerait avec ça jusqu’à la fin de ses jours. Sauf qu’à défaut de parvenir aux oreilles du Poufsouffle, il l’avait croisé en personne dans les couloirs. Ce qui était presque pire. Presque, parce qu’au fond, le résultat était le même : il allait se faire vanner par James 365 jours par an durant toutes les années à venir.

« Bref mec, elle va comment ta vie ? »

« Oh, ça va, la forme, c’est cool ! Et toi ? »

Comme à son habitude, il avait répondu dans un élan d’enthousiasme, avec un grand sourire. Mais au fond, il y avait un petit truc, un minuscule truc qui le perturbait. Oh, pas grand-chose, hein. Un truc sans importance aucune…

« Hey mec…tu crois que ce serait possible que sois gay ? »

A la réflexion, il avait peut-être dit ça de manière un peu trop brutale.

« Nan, mais, je dis ça parce qu’en fait, la dernière fois, quand y’a Killian qui est venu me voir…je t’avais raconté, non ? Ouais, bah, il s’est mis à me parler de nanas et tout, là, mais…euh…et je me suis senti tellement en décalage avec tout ce qu’il disait...J’ai même galéré à trouver le nom d’une fille qui pourrait éventuellement me plaire ! C’est dingue, quand même ! Et encore, j’ai fini par en trouver un, mais c’est tout juste si je n’ai pas dit le nom de Clara au hasard. Alors je sais pas, moi, je me disais que peut-être…Ouais, nan, laisse tomber, bro, je raconte n’importe quoi, je me fais sûrement des idées ! Le surmenage, tu comprends ! »

Il finit sa phrase en riant. Le surmenage…s’il y avait bien quelqu’un dans tout Poudlard qui n’était pas surmené, c’était pourtant bien lui.

« Bref, assez parlé de ma vie ! Et toi, quoi de neuf ? Amely a-t-elle déjà réussi à te trainer jusqu’à la bibliothèque pour réviser les BUSES ? »

Le Gryffondor avait lancé la dernière phrase sur un ton « plein de suspens », comme dans les stupides émissions moldues que regardait sa cousine Diana.


 SAMEO FOREVER  

Citation :
 @ Daisy Mason : Ashley c'est... Indescriptible


James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Si James avait bien une qualité c’était celle d’être généralement de bonne humeur. Souriant, et blagueur, le jeune homme respirait la joie de vivre. Evidemment, comme tout le monde, il avait des moments où son moral était au plus bas. Mais heureusement pour lui, la vie l’avait pour l’instant épargné et il abordait son immense sourire habituel sans grande difficulté.
Et s’il y avait bien une chose qui boostait encore plus la bonne humeur du Poufsouffle, c’était ses conversations avec Ashley. Ce mec était définitivement trop cool.

Après avoir vanné son pote sur son habitude à se balader nu dans les couloirs, ce dernier lui répondit qu’il devrait essayer, et que comme ça, on se souviendrait d’eux dans cent ans. Après un bref éclat de rire, le Poufsouffle reprit son sérieux, du moins façon de parler, et répliqua :

« Mec tu vas entrer dans les mémoires de Poudlard quoi. C’est la classe, j’peux rien dire. Et on a encore deux ans pour faire parler de nous, on a carrément le temps ! »

Ils avaient encore deux ans a passer au château, et c’était très bien comme ça, en soit. James ne s’imaginait pas adulte, et se plaisait dans sa position d’adolescent. D’ailleurs, il ne comprenait pas sa sœur, qui à son âge ne rêvait que d’une seule chose : atteindre la majorité. Il fallait profiter de la vie, tout de même ! Et ça, c’était bien une chose que James savait faire, profiter de la vie, des petits moments futiles, aussi.

Après avoir répondu à la question du Poufsouffle, à savoir s’il allait bien, le rouge et or lui retourna la question. Sans vraiment réfléchir, il s’apprêtait à s’exclamer avec son entrain habituel qu’il se portait super bien, lorsque son ami le devança pour lui poser une question qui le surprit :

« Hey mec…tu crois que ce serait possible que sois gay ? »

Dévisageant le jeune homme, James resta silencieux, prit de court par la question. Comment pouvait-il le savoir, si son pote était gay ? Certes, il n’avait pas eu de petite amie, mais pourtant lui non plus, et il ne se posait pas des questions comme ça. Et puis que devait-on dire, dans ce genre de situation ? Heureusement pour le Poufsouffle, son ami se lança dans une grande explication.

« Nan, mais, je dis ça parce qu’en fait, la dernière fois, quand y’a Killian qui est venu me voir…je t’avais raconté, non ? Ouais, bah, il s’est mis à me parler de nanas et tout, là, mais…euh…et je me suis senti tellement en décalage avec tout ce qu’il disait...J’ai même galéré à trouver le nom d’une fille qui pourrait éventuellement me plaire ! C’est dingue, quand même ! Et encore, j’ai fini par en trouver un, mais c’est tout juste si je n’ai pas dit le nom de Clara au hasard. Alors je sais pas, moi, je me disais que peut-être…Ouais, nan, laisse tomber, bro, je raconte n’importe quoi, je me fais sûrement des idées ! Le surmenage, tu comprends ! »

Haussant un sourcil, James lança un regard interrogateur à son pote. Le surmenage ? Sérieusement ? En quête d’une réponse à lui donner, le jeune homme se mit à réfléchir. Sur ce coup là, il n’avait pas intérêt à déconner. Puis, pensant qu’il valait mieux improviser et que rester silencieux trop longtemps, il commença :

« Ben bro, tu t’en poses des questions… Euh attend, j’sais pas moi… Tu arrives à t’imaginer en couple avec des filles ou pas ? Et avec des mecs ? »

Plutôt content de la question qu’il venait de lui poser – digne d’un psychomage, assurément ! – il laissa passer quelques secondes avant de poursuivre :

« Après j’sais pas si tu peux savoir que t’es gay maintenant… T’es jamais sortit avec un mec ou une fille après tout… Faudrait peut-être que tu fasses j’sais pas moi une sorte de test ? Ouais enfin, oubli, c’est con comme idée, je crois. »

« Bref, assez parlé de ma vie ! Et toi, quoi de neuf ? Amely a-t-elle déjà réussi à te trainer jusqu’à la bibliothèque pour réviser les BUSES ? »

« Moi ça va ! Bon, y a les cours quoi, m’enfin… Non, Amy ne m’a pas encore trainé à la bibliothèque. Tant mieux hein, moins de temps je passe dans ce lieu, mieux je me porte ! Enfin, je sens bien que je ne vais pas tardé à être entrainé là bas… J’te jure bro, t’as intérêt à venir moi dans ce cas ! »
Ashley ReynoldsSixième annéeavatar
Messages : 298

Voir le profil de l'utilisateur
Entendre James lui confirmer qu’il allait entrer dans les mémoires de Poudlard le fit sourire. C’était génialissime, non ? Quoique, il espérait tout de même que cette génialissime histoire ne parviendrait pas jusqu’aux oreilles de sa mère, qui risquait fort de ne pas apprécier cela autant que son fils. Elle préfèrerait sûrement qu’Ashley entre dans les annales de Poudlard en devenant Préfet-en-Chef. A la pensée de cette idée ridicule dont sa mère lui avait fait part pendant les vacances, Ashley sourit, amusé.

*Et dire que Maman y croit encore…*

James ajouta ensuite qu’ils avaient encore largement le temps de faire parler d’eux : il leur restait deux ans à passer à Poudlard.

« T’as raison, bro. Encore deux années complètes à passer avec toi, si c’est pas génial, ça ! »

Oui, il était bien content d’avoir encore du temps devant lui. Ses parents l’avaient enquiquiné tout l’été à propos des BUSES, lui parlant de son avenir. Et décidemment, l’avenir selon les parents, ça avait toujours l’air diablement effrayant et plein de prises de tête. Bref, ça ne donnait absolument pas envie de grandir ! Sa mère lui avait conseillé de prendre de bonnes résolutions dès cette année…c’était bel et bien ce que le Gryffondor avait fait. Il s’était promis une chose : profiter un maximum de ces dernières années à Poudlard !
Mais étrangement, il lui semblait que ce n’était pas exactement ce que sa mère entendait par « bonnes résolutions ».

*Bah, tant pis… C’est une très bonne résolution, je trouve !*

Alors qu’il demandait à son pote comment il allait, Ashley repensa à cette question fatidique qui le turlupinait depuis quelques temps. A peine avait-il prononcé ladite question qu’il regretta. James était quelqu’un de génial, certes, et il pensait bien le connaitre. Très bien le connaitre même. Mais devant son silence, Ashley se mit à douter. Même les gens géniaux, même le meilleur pote de toute une vie pouvait avoir des défauts ou une réaction imprévue. James pouvait bien prendre ça très mal. Et s’il y avait bien quelque chose que Ash ne voulait pas, c’était perdre James. Que deviendrait-il sans son bro ?
Alors il tenta de se justifier. Mais il avait le sentiment que toutes ses excuses et ses prétextes sonnaient faux. Il avait beau trouver tout les prétextes du monde, cela revenait au même. La question était toujours là, et le silence de James aussi.
Lorsqu’enfin le Poufsouffle se mit à parler, Ashley se rendit compte qu’il avait retenu sa respiration pendant ce court laps de temps silencieux, qui lui avait semblé une éternité.

« Ben bro, tu t’en poses des questions… Euh attend, j’sais pas moi… Tu arrives à t’imaginer en couple avec des filles ou pas ? »

Ashley sourit. Il s’était angoissé pour rien. James était toujours son bro, et il n’avait pas l’air plus gêné que ça par sa question. Juste pris au dépourvu. Normal, quoi.

« Bah, nan, justement, pas trop. »

*Pas du tout même. Sinon, la question ne se poserait même pas…*

« Et avec des mecs ? »

Ashley resta pensif un instant. Il devait reconnaitre qu’il y avait déjà pensé.

« Comment dire…ça me semble plus…réalisable. Plus probable. Les filles sont tellement compliquées, tellement…loin de moi. Je veux dire, j’ai de bonnes amies, mais…»

Mais quoi ? Mais il était incapable de les voir autrement que comme de bonnes amies, incapable de s’intéresser autrement à elles. Incapable d’être comme les autres, quoi.

« Je m’embrouille dans ce que je dis, ça m’énerve ! »

Il avait dit cela en riant, mais au fond, il n’aimait vraiment pas ça.

« Ce que je veux dire, c’est que pour l’instant…pour l’instant, hein…les filles ne m’intéressent pas vraiment. Voire même pas du tout. Alors que les mecs…bah… »

L’analyse semblait simple à réaliser. Lorsqu’il croisait un mec qu’il trouvait mignon, il le remarquait immédiatement. Et il avait souvent des pensées que sa mère aurait jugées déplacées lorsqu’il repensait à ces garçons-là.
Et à côté de ça…il mettait de longues minutes à trouver le nom d’une fille jolie, et lorsqu’il en croisait une, il la remarquait à peine. Oui, tout semblait clair et simple…mais encore fallait-il vouloir voir les choses en face… Et se complaire dans l’ignorance paraissait pour l’instant bien plus simple aux yeux d’Ashley.

« Après j’sais pas si tu peux savoir que t’es gay maintenant… T’es jamais sortit avec un mec ou une fille après tout… Faudrait peut-être que tu fasses j’sais pas moi une sorte de test ? Ouais enfin, oubli, c’est con comme idée, je crois. »

« Nan, c’est ma question qui est débile, laisse tomber ! »

*Pourquoi je pose des questions comme ça ? C’est complètement stupide… La seule et unique personne qui pourrait répondre à c’te question, c’est moi…et j’en sais rien. C’est con, la vie. *

« Moi ça va ! Bon, y a les cours quoi, m’enfin… Non, Amy ne m’a pas encore trainé à la bibliothèque. Tant mieux hein, moins de temps je passe dans ce lieu, mieux je me porte ! Enfin, je sens bien que je ne vais pas tardé à être entrainé là bas… J’te jure bro, t’as intérêt à venir avec moi dans ce cas ! »

« Bien sûr, mec ! Voyons, tu me prends pour qui ? On ne laisse pas ses amis dans une situation difficile ! Comment on appelle ça, déjà ? Ah, ouais, « non assistance à personne en danger », c’est ça ! Je ne laisserais pas Amely s’attaquer à toi d’une manière aussi violente, voyons, t’inquiète pas, bro ! »

Riant à son propre humour, le Gryffondor donna une grande tape affectueuse dans le dos de son ami, avant d’ajouter plus sérieusement :

« Bah, de toute manière, on trouvera bien un truc pour lui échapper ! »

Il l’aimait bien, Amely…mais de là à rester coincé avec elle à la bibliothèque pour réviser, il y avait une marge. Et il n’était pas question d’en arriver là. Il y avait des limites à ne pas dépasser, tout de même. Et la séance de révision se trouvait bien au-delà des limites d’Ashley.


 SAMEO FOREVER  

Citation :
 @ Daisy Mason : Ashley c'est... Indescriptible


James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
James adorait sincèrement son pote. Mais il se posait tout de même des questions étranges. Et des questions qui à coup sur devaient lui prendre la tête. Parce que franchement, si lui-même se posait ce genre de question, il en deviendrait certainement fou. Fort heureusement pour lui, jamais une interrogation telle que celle là ne s’était imposée dans son esprit. A vrai dire, il ne pensait pas vraiment à avoir une petite amie. Bien évidemment, il trouvait quelques filles jolies, mais n’avait jamais ressenti le besoin de se trouver une copine. Peut-être parce qu’il avait pour meilleures amies deux filles exceptionnelles et que c’était bien suffisant comme compagnie féminine ? Peut-être. Il n’en savait rien.

Reportant son attention sur son meilleur ami, il l’écouta lui dire qu’il ne s’imaginait pas en couple avec une fille, mais que cela lui semblait plus probable avec un garçon. Hochant la tête, il nota qu’Ashley s’embrouillait beaucoup dans ses paroles. Il attendit que ce dernier finisse de parler pour à son tour prendre la parole. Cependant, il ouvrit la bouche, pour la refermer juste après. Etrangement, il ne savait pas quoi dire. En même temps que pouvait-il bien dire à son bro ? Plusieurs réponses se présentaient à lui et le jeune homme n’en avait pas l’habitude. Généralement, il parlait sans réfléchir et pourtant sentait que sur ce sujet, pas question de plaisanter. Il revit sa mère lui dire qu’il fallait qu’il fasse preuve de sérieux, lorsqu’il avait osé plaisanter sur la politique moldue – d’ailleurs, il s’était promit de ne plus jamais aborder ce sujet avec ses parents, c’était bien trop dangereux. Définitivement, sa mère pouvait être fière de lui.

« Bro, les filles sont pas toutes compliquées… Bon ok, certaines le sont, mais pas toutes. Amy et Clara ne sont pas compliquées… Pilli non plus, d’ailleurs. Mais ouais, j’vois ce que tu veux dire. C’est clair que les mecs se prennent moins la tête que les filles. Je crois. Bref, je m’éloigne du sujet. »

Bon, certes, ce n’était une grande phrase comme sa sœur pouvait lui sortir parfois, elle qui était complètement fan de philosophie, mais au moins elle était à peu près claire. Oui parce que c’est bien joli les grandes phrases avec les mots longs et compliqués, mais elles étaient quasiment incompréhensibles. D’ailleurs, il ne s’était jamais attardé trop longtemps sur ce genre de phrase – trop de prise de tête pour lui.

« Ben mec, tu devrais peut-être sortir avec une fille pour voir hein, mon idée était peut-être pas aussi conne que ça… Comme ça tu fais un test quoi. Ouais bon, t’éviteras de lui dire que c’est pour un test, j’suis pas certain qu’elle appréciera quoi. »

Ils abordèrent ensuite le sujet de la bibliothèque – mais si, vous savez, ce lieu avec pleins de livres, où on vient travailler lorsqu’on ne veut pas avoir ses bro qui déconnent à côté. Un lieu inutile donc.

« Bien sûr, mec ! Voyons, tu me prends pour qui ? On ne laisse pas ses amis dans une situation difficile ! Comment on appelle ça, déjà ? Ah, ouais, « non assistance à personne en danger », c’est ça ! Je ne laisserais pas Amely s’attaquer à toi d’une manière aussi violente, voyons, t’inquiète pas, bro ! Bah, de toute manière, on trouvera bien un truc pour lui échapper ! »

« Mais mec, hors de question qu’on trouve un moyen de s’échapper. Déjà, ce serait pas possible, elle me connaît trop bien pour trouver en deux minutes le lieu dans lequel j’me cache, j’suis sûr. Et ensuite bro, j’l’aime bien, Amy, j’vais pas me barrer comme ça, ça se ferait pas. Bah H, tu vas pas me dire que la bibliothèque te fais [i]peur[i] quand même… » termina-t-il en blaguant, avant d’ajouter : « Ouais, en fait ça fait même complètement flipper. »
Ashley ReynoldsSixième annéeavatar
Messages : 298

Voir le profil de l'utilisateur
Ashley détestait les grandes explications, les discussions sérieuses et les trucs ennuyeux dans ce genre-là. Cela lui donnait l’impression que les choses étaient graves, alors qu’en fait, la plupart du temps, c’était juste une taupinière dont on faisait une montagne. Si on parlait de tout avec légèreté et humour, les choses semblaient toujours plus légères, joyeuses et…bref, c’était mieux, quoi.
Alors comme à son habitude, il éclata de rire en entendant la réponse de James.

« Bro, les filles sont pas toutes compliquées… Bon ok, certaines le sont, mais pas toutes. Amy et Clara ne sont pas compliquées… »

Amy, pas compliquée ? D’accord, cette fille était adorable, marrante, gentille et tout et tout, mais…pas compliquée ? Elle n’était pas bien dans sa tête cette fille. Une maniaque des microbes. Alors, elle avait beau être géniale, elle restait vachement compliquée.

« Pilli non plus, d’ailleurs. »

Là, Ashley en pleura presque de rire. Il fixa James un instant, afin de voir s’il blaguait ou non.

« Ok, Pilli n’est pas compliquée, mais elle est complètement barge, cette fille ! Elle fait peur ! »

*Je m’enfonce, là…entre le « les filles c’est compliqué » et « j’ai peur de Pilli »…je viens de toucher le fond de ma propre estime de moi-même…*

« Mais ouais, j’vois ce que tu veux dire. C’est clair que les mecs se prennent moins la tête que les filles. Je crois. Bref, je m’éloigne du sujet. »

Oui, il s’éloignait du sujet, mais cela ne déplaisait pas du tout à Ashley qui commençait à se demander pourquoi il avait lancé ce foutu sujet de conversation. C’était totalement inutile d’embêter James avec des histoires pareilles. Aucun intérêt, vraiment. Juste un risque stupide et inutile.

« Ben mec, tu devrais peut-être sortir avec une fille pour voir hein, mon idée était peut-être pas aussi conne que ça… »

« Ouais, c’est sûr que c’est pas con comme idée, mais bon…c’est pas très honnête, non ? »

«Comme ça tu fais un test quoi. Ouais bon, t’éviteras de lui dire que c’est pour un test, j’suis pas certain qu’elle appréciera quoi. »

A cette idée, le Gryffondor éclata de rire.

« Mec, tu me prends pour qui ? J’suis pas débile à ce point quand même ! »

Son fou rire passé, le Gryffondor ajouta, amusé :

« N’empêche, t’imagine la situation trop drôle…m’enfin, ce serait un peu gênant, tout de même ! T’imagine ? « Eeeeuh, excuse-moi, on se connait pas tellement, mais bon, j’voudrais faire un test ! » Oh, nan, ce serait trop la honte quand même ! »

Il recommença à rire, mais s’arrêta bien vite lorsqu’ils abordèrent le sujet des révisions et de la bibliothèque avec Amy. Le cauchemar, quoi. (Pas Amy, le cauchemar, hein, les révisions et la bibliothèque !)

« Mais mec, hors de question qu’on trouve un moyen de s’échapper. Déjà, ce serait pas possible, elle me connaît trop bien pour trouver en deux minutes le lieu dans lequel j’me cache, j’suis sûr. Et ensuite bro, j’l’aime bien, Amy, j’vais pas me barrer comme ça, ça se ferait pas. »

« Ouais, c’est sûr, se barrer en courant dès qu’elle parle de bibliothèque, ça se ferait pas…mais…faut faire un truc plus subtil, mec ! »

Quoique, il fallait se rendre à l’évidence : ils ne parviendraient sûrement jamais à faire quoique ce soit de subtil. Mais après tout, il ne coûtait rien d’essayer. L’espoir fait vivre…

« Bah H, tu vas pas me dire que la bibliothèque te fais peur quand même… »

« Nan ! J’ai pas peur, bro ! J’suis un Gryffondor, moi, j’ai pas peur ! » répondit-il en riant.

Comme disait sa mère, un homme, ça n’a pas peur, et un Gryffondor, encore moins.

« Ouais, en fait ça fait même complètement flipper. »

« Ouais, j’avoue… »

En vérité, ce n’était pas tant la bibliothèque en elle-même qui était si effrayante. C’était ce silence tellement pesant. Et Mrs Pince…Mrs Pince qui pouvait à elle seule vous dégoûter du genre féminin pour toute une vie en quelques secondes à peine.

« Enfin, j’imagine que même en étant super-méga-subtils, bah, on pourra pas y échapper éternellement. Et puis bon, si on révise une fois ou deux…Amy voudra bien nous laisser respirer loin de cet endroit effrayant, non ? Elle cool, Amy. Elle voudra bien, non ? »

Il fallait espérer. Parce que cette année s’annonçait particulièrement intéressante et mouvementée pour Ashley, et il n’avait vraiment pas de temps à perdre dans cette bibliothèque poussiéreuse. Surtout s’il suivait l’idée de son meilleur ami et décidait de trouver un fille-test.


 SAMEO FOREVER  

Citation :
 @ Daisy Mason : Ashley c'est... Indescriptible


James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
James fut heureux de voir qu’Ashley éclata de rire devant sa réponse des « filles ce n’est pas si compliqué ». En réalité, c’était sûrement bien plus compliqué qu’il ne le pensait. Mais justement, le Poufsouffle ne pensait pas spécialement, et sûrement pas à ce qu’il se passait dans les têtes de ces chères demoiselles. Parce que ça, c’était quelque chose à vous refiler une migraine, à coup sûr ! Alors il ne cherchait pas à comprendre. Peut-être plus tard, se disait-il. Ou alors, il poserait quelques questions à Eleanor – c’était tout de même bien pratique, une grande sœur.

« Ok, Pilli n’est pas compliquée, mais elle est complètement barge, cette fille ! Elle fait peur ! »

Eclatant de rire à son tour, James ne pu qu’hocher la tête. Certes, Pilli avait le don de faire peur aux gens, enfin, surtout aux première année - et à sa meilleure amie, Amely, soit dit en passant – mais elle avait vraiment de bons côtés. En plus, elle inventait des trucs vraiment trop géniaux. Par exemple, une plume qui pouvait restituer tout un cours ! C’était un objet franchement merveilleux, tout de même.

Lui conseillant ensuite de tenter de sortir avec une fille, James lui mentionna en blaguant de ne pas dire la future fille qu’elle était un test. Conseil de survie, au cas où. Cependant, le jeune homme ne voyait pas vraiment d’autre moyen pour qu’Ashley soit certain de ce qu’il avançait.

« Mec, tu me prends pour qui ? J’suis pas débile à ce point quand même ! »

« Faut l’dire vite ça hein… » blagua le Poufsouffle.

Son meilleur ami tenta alors de s’imaginer la scène s’il annonçait que c’était une sorte de « test » à la fille. Riant également, James secoua la tête de gauche à droite.

« J’crois qu’il vaut mieux que tu ne fasses jamais ça… Et euh… Ouais t’as raison, c’est pas vraiment honnête. Pas du tout même. Mais t’es pas obligé de considérer ça comme un test mais comme euh un… Une expérience ? Bon mon idée est sacrement pourrie, je l’avoue. »

Venant ensuite à parler de la bibliothèque – l’endroit poussiéreux qui fait complètement flipper où il avait demandé à sa meilleure amie de le traîner de force pour réviser. Malgré ce que pouvait en dire Ashley, il irait à la bibliothèque cette année, si Amely arrivait – et faisons lui donc confiance, elle y arriverait – à le traîner là bas. Pas par pur plaisir, loin de là, mais tout simplement parce qu’il n’avait aucune envie de rater ses BUSEs et que, à part trois matières dans lesquelles il se débrouillait bien, son niveau était assez bas.

« Enfin, j’imagine que même en étant super-méga-subtils, bah, on pourra pas y échapper éternellement. Et puis bon, si on révise une fois ou deux…Amy voudra bien nous laisser respirer loin de cet endroit effrayant, non ? Elle cool, Amy. Elle voudra bien, non ? »

« Evidemment, bro’, qu’elle est cool Amy… Et t’sais quoi ? J’suis certain que tu vas te trouver une passion pour la bibliothèque. Ouais, tu vas finir par passer ton temps là bas, même. »
Essayant d’imaginer la scène, il lâcha un ricanement avant de reprendre :

« Ouais ou pas, Ahsounette, d’ailleurs. Clairement pas même. »
Ashley ReynoldsSixième annéeavatar
Messages : 298

Voir le profil de l'utilisateur
Les fous-rires avec James, c’était l’une des meilleures choses au monde. Surtout que son pote avait un rire particulièrement communicatif. Dès qu’il entendait James rire, Ashley ne pouvait plus s’arrêter. Et puis les gens faisaient toujours de drôles de têtes en rigolant ! C’était amusant ! Et James faisait manifestement partie de ces gens qui faisaient une tête marrant en riant, ce qui fit redoubler le fou-rire d’Ashley. C’était cool, d’avoir un pote comme James. Toujours là pour faire le con. Mais aussi toujours là quand il avait besoin lui ou lorsqu’il avait des questions existentielles à deux noises.
Revenant donc à la question existentielle d’Ashley après leur fou-rire, James déclara :

« J’crois qu’il vaut mieux que tu ne fasses jamais ça… Et euh… Ouais t’as raison, c’est pas vraiment honnête. Pas du tout même. Mais t’es pas obligé de considérer ça comme un test mais comme euh un… Une expérience ? Bon mon idée est sacrement pourrie, je l’avoue. »

« Mais non, elle est cool, ton idée ! Carrément malhonnête, mais intelligente ! Le Choixpeau a dû se planter, mec, t’aurais dû aller à Serpentard ! »

Imaginant son pote au milieu de Killian Gray et autres sex symbol-autoproclamés, le Gryffondor éclata de rire à nouveau. Non, décidemment, James valait mieux que ça ! Attention, hein, il ne remettait absolument pas en cause la coolittude de Killian et O’Connor, mais simplement, James n’était pas comme eux. Il était plus simple, plus naturel, plus modeste aussi sûrement. James était plus cool qu’eux tous réunis. C’était son pote, quoi. Et le meilleur pote d’Ashley Reynolds ne pouvait qu’être le mec le plus cool de l’univers.

D’ailleurs, en parlant de coolittude, ils en revinrent à un sujet bien moins cool, aussi effrayant que le placard de Barbe Bleue…la bibliothèque. Rien que le nom donnait la chair de poule, et Ashley imaginait aussitôt un endroit sombre et poussiéreux, remplis de livres dangereux, gardés par une atroce vieille femme édentée…bref, l’horreur, quoi.
Inquiet de s’y retrouver enfermé, emprisonné par l’amie de son pote, Ashley chercha à se rassurer. Il suffirait de souffrir en silence une fois ou deux, et après, il serait débarrassé.

« Evidemment, bro’, qu’elle est cool Amy… Et t’sais quoi ? J’suis certain que tu vas te trouver une passion pour la bibliothèque. Ouais, tu vas finir par passer ton temps là bas, même. »

Ashley éclata de rire, grimaçant à cette idée (oui, lui aussi, il faisait des têtes bizarres en rigolant).

« Ouais, en fait, la bibliothèque, c’est un peu comme le QG d’une secte, une fois que t’es entré, tu peux plus sortir, on t’a vampirisé l’esprit ! »

Avouez qu’il était drôle tout de même.

« Nan, sérieusement, James, enfin…moi, passer mon temps à la bibliothèque ? »

Il repartit dans son fou-rire. C’était totalement saugrenu, comme idée !
James ricana lui aussi.

« Ouais ou pas, Ahsounette, d’ailleurs. Clairement pas même. »

« Mais, euh, pas Ashounette ! »

Eclatant de rire, le Gryffondor fit semblant de bouder, tirant la langue à son ami dans élan de gaminerie.

« M’enfin t’as raison, ma Jamesinounette-d’amour-adorée, moi dans une bibliothèque, ça le ferait clairement pas ! »


 SAMEO FOREVER  

Citation :
 @ Daisy Mason : Ashley c'est... Indescriptible


James CarterAmbulancier magiqueavatar
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque Ashley le contredit en lui affirma que son idée était cool, complètement malhonnête mais intelligente et que le Choixpeau aurait dû l’envoyer à Serpentard, James lâcha un petit rire avant de secouer la tête. Il ne se voyait pas ailleurs qu’à Poufsouffle. Et certainement pas à Serpentard. Lorsqu’il avait expliqué le principe des maisons à Eleanor, cette dernière avait confirmé en souriant que son petit frère avait sa place au milieu des Poufsouffle. Mais bon, comme ça sœur était une Moldue, elle ne s’y connaissait pas vraiment en magie. Pourtant, le garçon avait été ravi de constater que son aînée était d’accord avec lui. D’ailleurs, il était bien content que les rivalités entre les maisons soient presque disparues, car on considérait régulièrement Poufsouffle comme la maison on l’on mettait ceux dont on ne savait pas quoi faire. Les gentils à Gryffondor, les méchants à Serpentard, les intelligents à Serdaigle, le reste à Poufsouffle. Vraiment n’importe quoi. Sortant brusquement de ses pensées, il adressa un énième sourire à son ami avant de répondre :

« Ouais exactement, j’aurais dû aller à Serpentard ! Et toi à Serdaigle c’est ça ? » blagua-t-il en faisant référence à l’acharnement d’Ashley à travailler complètement inexistant.

En parlant de Serdaigle, le sujet revint sur Amely et sur la bibliothèque.

« Ouais, en fait, la bibliothèque, c’est un peu comme le QG d’une secte, une fois que t’es entré, tu peux plus sortir, on t’a vampirisé l’esprit ! »

Eclatant de rire, James prit quelques secondes à se calmer avant de poursuivre, hilare :

« Carrément ! Et genre là-bas il y a des sorciers complètement flippant habillés en noir avec une capuche pointue qui te vampirise dès que tu mets un pied dans la bibliothèque. J’me disais bien aussi que Pince était vieille depuis trop longtemps pour que ce soit crédible… »

Hochant la tête avec l’air de celui qui vient de comprendre quelque chose, le Poufsouffle rit de sa propre blague avant d’hausser les épaules avec fatalités lorsque son meilleur ami lui déclara que lui, dans une bibliothèque, ça ne le faisait absolument pas, tout en utilisant le surnom complètement ridicule de « ma Jamesinounette-d’amour-adorée ». Grimaçant à l’entente de ce sobriquet, le jeune répliqua :

« Hé, c’est quoi ce surnom ? Oh par pitié, ne le répète jamais aux filles, sinon je suis fiché pour le reste de mes années à Poudlard. »

Souriant malicieusement, il attrapa le bras de son ami et déclara d’un ton solennel :

« Ashérie d’amour, allons donc manger ! »

Tirant son ami vers la Grande Salle, le Poufsouffle songea qu’il était très chanceux, d’être entouré de gens aussi formidables.

RP terminé
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Entre bro' [Ashley & James]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dîner entre amis? (Paige & James)
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-