AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Gryffondor à la rescousse [Ahren / Andrew]

Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
Mercredi 1er Novembre 2006

Sa cravate de travers et sa robe ouverte, Andrew était complétement débraillé. Après une journée entière de cours, il était fatigué et n'avait qu'une envie : se laisser tomber dans l’un des moelleux canapés de la Salle Commune de Gryffondor pour ne rien faire jusqu'au dîner. Mais avant de pouvoir passer une bonne heure à se prélasser, il avait quelque chose de primordial à faire. Récupérer des Chocogrenouilles.
Il avait parié avec Sasha Benson sur l'issue du match et Gryffondor l'avait bien évidemment emporté grâce à sa formidable équipe, sa formidable attrapeuse Georgiana Wright et son non-moins formidable capitaine, Jeremy Baker. Une équipe de gagnants en somme. Serpentard n'avait pu que s'incliner. Et Sasha lui devait donc un paquet de Chocogrenouilles. Bon joueur, il lui amenait quand même quelques plumes en sucres reçues ce matin de la part de sa belle-mère. Un délice.

C'est donc les mains dans les poches qu'il prenait la direction des cachots, souriant à tous les Gryffondor qu'il rencontrait. Il s'était vraiment acclimaté à sa maison. Il l'adorait, y était bien et surtout, son père était très fier de lui. Il lui avait envoyé une lettre plus qu'enthousiaste après sa Répartition, affirmant qu'il l'avait toujours su et que les Dubois étaient fait pour cette maison. Il n'était pas encore très renseigné sur le dernier point mais avait en effet l'impression que Gryffondor était fait pour lui. Puis y'avait tout plein de gens cools là-bas et les soirées dans la Salle Commune étaient toujours pleines d'ambiance. Et ne parlons pas de la fête de la Victoire après le match ! Il avait déjà des souvenirs du tonnerre à Poudlard et on n'était qu'en novembre. Il lui restait sept années entières ici ! Le rêve.
Il descendait les marches pour rejoindre le rez-de-chaussé quand du bruit attira son attention. Sa mère lui avait toujours répété de se mêler uniquement de ce qu'il le regardait afin d'éviter les ennuis "comme son père" mais ce n'était pas toujours une chose facile à faire. Hésitant quelques instants sur la conduite à suivre, il finit par remonter dans le couloir afin de voir ce qui se passait.

Un peu plus loin, Cindy Hamilton, une Serpentard de son année qu'il aimait bien semblait être en difficulté face à Ahren Keller, un Serdaigle de leur année. En tendant l'oreille, Andrew cru même distinguer le mot "empotée". Fronçant les sourcils, Andrew fit quelques pas dans leur direction. Il était vrai que Cindy n'était pas la plus dégourdie des filles, et les filles n'étaient pas vraiment dégourdies en général, mais elle était gentille et souriante. Elle voulait faire un métier bizarre, dresseuse de licornes, mais elle était toujours partante pour l'aider dans ses devoirs. Tandis que Keller n'était qu'un petit prétentieux. Les deux garçons ne s'étaient jamais parlés depuis le début de l'année mais Andrew avait bien remarqué son comportement à deux noises et trois mornilles. Vaniteux comme un hippogriffe et agressif comme un dragon, il ne le portait pas vraiment dans son cœur. Même Henry Hallchurch passait pour un Boursouflet à coté de lui. Il ne supportait pas ses airs hautains et ses piques narquoises.
Déterminé à tirer les choses au clair, Andrew se dirigea d'un pas ferme vers ses deux camarades. Une petite voix dans sa tête qui ressemblait à celle de sa mère lui signala qu'il cherchait les ennuis mais il s'en fichait. Il n'allait pas laisser Keller chercher des noises à quelqu'un qu'il appréciait. Et tant pis s'il fonçait dans le tas tel le plus idiot des... Gryffondor. Enfin, maintenant qu'il était réparti, il avait le droit après tout. Sa cravate rouge et or lui donnait le droit d'être impulsif, n'est-ce pas beau ?

Quant il arriva à leur hauteur, Cindy - qui portait aujourd'hui un élastique encore plus rose que d'habitude - était au bord des larmes et avait les poings serrés. Toutes ses affaires étaient étalées par terre et sa bouteille d'encre avait explosé sur le sol.

- Salut Cindy, la salua-t-il en souriant. Un problème ? interrogea-t-il gentiment.

Il jeta un regard significatif au bazar autour d'eux et se pencha pour ramasser son manuel couvert d'encre.

- Keller te cherche des noises ? interrogea-t-il plus sèchement en jetant un regard noir à Ahren en face de lui.

Ca serait à peine surprenant. Il ne se serait sûrement pas arrêté uniquement pour le plaisir de la discussion. Constatant avec satisfaction qu'il dépassait son camarade de quelques centimètres, il le toisa du regard.




Avatar par Merenwen.
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren parcourait les couloirs bondés de monde afin de rejoindre le calme de son dortoir. Ces dernières semaines avaient été un enfer pour lui, il avait pu constater à quel point sa baguette lui était vitale, il avait dû regarder les autres pratiquer les nouveaux sorts appris en cours et à chaque fois, une vague de haine à l'égard du professeur "j'aime les Moldus" l'envahissait. Après une journée sans baguette, il s'était vite aperçu qu'il n'allait pas tenir longtemps dans ces conditions, il avait donc ravalé sa fierté et était demandé à Abigail Scavo de lui faire ses punitions. Il n'allait certainement pas se rabaisser à faire un devoir d’Étude des Moldus, ça aurait été contraire à ses principes. Mais il n'avait pas prévu que la petite Scavo voudrait quelque chose en échange.

Il dut donc lui fournir une rumeur quelconque à se mettre sous la dent. Il laissa donc supposer que le Gryffondor, Henry Hallchurch, était amoureux de la Préfète-en-chef, Swann Twilfit, il était sûr que ce genre de chose plairait à la petite fouineuse. Et puis, comme ça, il s'assurait son aide. Ils faisaient un échange de bons procédés. Il avait donc eu deux beaux devoir d’Études des Moldus tout frais et il avait pu récupérer sa baguette. Et il s'était promis de ne plus jamais la lâcher. Elle lui avait trop manqué.

Perdu dans ses pensées, il ne vit pas Cindy Hamilton lui foncer dessus, sous le choc, la gamine lâcha son sac et tous ses livres, parchemins et encres s'écrasèrent au sol. Ahren regarda alors durement la gamine au chouchou rose.

"Non mais tu ne peux pas faire attention ? Tu es vraiment empotée ma pauvre."

Il n'était pas d'humeur patiente et cette petite gamine venait de l'énerver encore un peu plus avec son manque d'attention. Il avait déjà remarqué cette Serpentard qui avait tremblé de peur lors de la répartition et qui n'était franchement pas douée en cours. Elle faisait franchement pitié avec son ridicule chouchou rose, les paroles du jeune Serdaigle avait du la touché puisqu'elle avait à présent les larmes aux yeux. Ahren allait lui dire d'arrêter de pleurnicher quand un Gryffondor vint se planter à côté d'eux.

Ahren le reconnu comme Andrew Dubois-Cavill, c'était un Gryffondor du même âge que lui, un peu plus grand que lui de quelque centimètre et constament de bonne humeur. Il ne lui avait jamais parlé, l'énergie que dégageait ce gamin était beaucoup trop fatigante pour lui.

Le Gryffondor demanda alors à Cindy si elle avait un problème, puis il lança un regard noir à Ahren quand il demanda,

"Keller te cherche des noises ?"

Andrew le toisa du regard et Ahren fixa son regard dans celui du Gryffondor, s'il croyait qu'il faisait peur avec ses yeux de labrador en colère.

"Je ne cherche aucune noise à Hamilton, elle m'a bousculé et je lui ai juste dit de faire attention. Maintenant si tu veux continuer à jouer les princes charmants, je t'en pris vas-y, elle est toute à toi. Les petites gamines pleurnicheuses me fatiguent."

Il adressa un sourire narquois au Gryffondor et un regard froid à Cindy qui serrait les dents pour retenir les larmes qui allaient bientôt couler sur ses joues.


It's a small crime
And I've got no excuse
Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren semblait visiblement être de bonne humeur. Il avait prononcé une phrase sans faire allusion à la supériorité des sorciers et sur son Sang-Pur. N'était-ce pas beau ? En revanche, il était toujours aussi condescendant, mais ça, c'était normal. Et il semblait vouloir chercher la bagarre, avec son petit sourire en coin. Andrew avait toujours détesté ce petit sourire, celui qui provoquait sans vraiment le faire. Ça l'avait toujours énervé. Après il était peut-être trop impulsif comme le disait sa maitresse, mais ça l'agaçait toujours. De toute manière, tout était agaçant chez ce moustique de Keller. Son air arrogant, ses manières de fillette et sa volonté de chercher des noises à tout le monde. Surtout aux plus faibles. Parce qu'Andrew était persuadé que Keller n'irait jamais embêter Jeremy Baker ou Darren O'Connor de son plein gré. Ou même la batteuse violente de Serpentard, Lauren McGowan. Ou la fille qui se baladait avec une dent autour du cou, Pilli. Il ne préférait pas savoir d'où venait la dent.

- Mens pas, Keller, tu ne lui as pas dit de faire attention, tu l'as traitée d'empotée. Je t'ai entendu. C'est une insulte, tu sais.

Andrew croisa les bras sur sa poitrine.

- Pourquoi tu le dis pas clairement ? T'as peur ?

C'était de la pure provocation, il en avait parfaitement conscience. Il était en train de foncer droit dans le mur. Mais si pour une fois, juste pour une fois, quelqu'un pouvait remettre Keller à sa place, ce serait génial. Juste pour qu'il arrête de se pavaner dans les couloirs en prenant tout le monde de haut.

- Parce que tu sais ce qui me fatigue, moi ? C'est les petits arrogants qui prennent tout le monde de haut. Dans ton genre tiens. Et le prince charmant que je suis t'envoie bouffer une bouse de dragon, gamin.

Ça lui avait échappé. Sa mère avait toujours été très à cheval sur la politesse mais c'était sorti tout seul. A ses cotés, Cindy semblait gênée et ne cessait de se tortiller. "C'est pas la peine..." murmura-t-elle. "C'est ma faute de toute manière. Laisse tomber, Dubois..." Elle se pencha en toute hâte pour ramasser ses affaires, essayant désespérément de les sauver de l’encre qui glougloutait encore par terre. Le concierge serait sûrement furieux.

- Ta faute ou pas, il n'avait pas à t'insulter. Il peut rester poli. Regarde, moi, je ne l'insulte pas de petit moucheron insignifiant au sang aussi pur que celui de mon hibou. Parce que je suis bien élevé.

Adressant un sourire en coin à Keller, il haussa un sourcil.

- N'est ce pas ?

Tant pis pour la bonne éducation, il était d'humeur belliqueuse ce soir.



Avatar par Merenwen.
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Andrew avait dû décider qu'il jouerait au preux chevalier devant cette gourde de Hamilton puisqu'il fit le coq en assurant qu'Ahren mentait parce qu'il avait insulté Cindy d'empotée. Le jeune Serdaigle ne voyait pas vraiment en quoi ça le regardait, ce n'était pas après lui qu'il en avait, fichu Gryffondor qui voulait certainement montrer encore une fois que les rouges et ors étaient les meilleurs et les plus courageux mais surtout les plus stupides.

"Et alors Dubois, je ne vois pas en quoi le fait que je dise à Hamilton que c'est une empotée te regarde. D'ailleurs, je ne fais qu'énoncer la vérité."

Le Gryffondor croisa les bras comme pour se rendre plus impressionnant et toisa Ahren de toute sa hauteur avant de la provoquer en affirmant qu'en réalité, il avait peur et que les petits arrogants dans son genre le fatiguait, il alla même jusqu'à le menacer de lui faire bouffer une bouse de dragon en le rabaissant au stade de gamin. Le jeune Serdaigle leva alors un sourcil et planta son regard arrogant dans celui du Gryffondor.

"Tu crois sincèrement que j'ai peur de toi ? Tu me fais bien rire Dubois, lâcha sarcastiquement Ahren. Je crois que le plus gamin de nous deux c'est toi, surtout si tu as le fol espoir de pouvoir me faire le moindre mal. Tu es un pathétique bouffon."

Il lui jeta un regard polaire avant de reporter son attention sur Cindy qui eut la stupide idée d'intervenir en faveur du rouge et or.

"Écoute donc ta copine, Dubois. Il semblerait qu'elle soit capable d'utiliser un minimum son cerveau."

Alors que la Serpentard se baissait pour ramasser ses affaires imbibées d'encre, Andrew se montra quelque peu... agaçant.

"Ta faute ou pas, il n'avait pas à t'insulter. Il peut
rester poli. Regarde, moi, je ne l'insulte pas de petit moucheron
insignifiant au sang aussi pur que celui de mon hibou. Parce que je suis
bien élevé.
N'est ce pas ?"

Ahren sentit la colère l'envahir et il se retint pour ne pas sauter à la gorge de ce sale petit gamin qui se croyait drôle avec ses blagues à deux mornilles. D'ailleurs cette niaise au chouchou rose, qui était toujours au sol, se mit à glousser comme une dinde. Ahren lui lança un regard si noir qu'elle arrêta aussitôt son ricanement de gourdasse et pour faire bonne mesure, il mit un coup de pied dans un de ses rouleaux de parchemins qui atterri à l'autre bout du couloir.

"Oups, je n'ai pas fait exprès, il lança un sourire narquois à la pauvre Cindy et reporta son attention sur Andrew. Tu as certainement une définition bien différente de la mienne du mot insulter. Mais soit, ton hibou doit sûrement descendre d'une grande lignée de hibou pour que son sang soit aussi pur que le mien. J'espère qu'il vole avec grâce sinon je me ferais un plaisir de lui apprendre les bonnes manières."

Il fit un sourire suffisant au Gryffondor. Il n'aimait pas beaucoup qu'on se moque de lui et proférer des menaces étaient vraiment l'une de ses activités favorites.


It's a small crime
And I've got no excuse
Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
- En quoi ça me regarde ? Pour une raison tout simple Keller - mais que tu ne comprendras pas, vu qu'ici personne ne peut te voir en peinture - Cindy, c'est mon amie. Alors je la défend contre les petits boursoufs de ton genre. Evidemment, tu connais pas ça toi. Les gens préféreraient se jeter du haut de la tour d'Astronomie plutôt que de t'aider !

Ce n'était que la vérité. Ahren n'avait pas d'amis, il était trop désagréable. On parlait de lui partout, et pas en bien. Il y avait bien une fille sympa de Serdaigle, Aby, qui lui parlait de temps en temps et une petite blonde, à Poufsouffle qui traînait avec lui, mais Ahren Keller n'attirait pas les foules. Son ami Gowan faisait d'ailleurs une excellente imitation de Keller, avec la voix nasillarde et les manières ampoulées. Il ne supportait rien chez lui et visiblement, son camarade non plus. Il ne semblait pas décidé à lâcher le morceau et à s'excuser ou au moins déguerpir comme l'aurait fait n'importe quel élève normal. Mais quel fils de botruc, celui-là.
Surtout qu'il non content d'être aussi poli que Peeves, il continuait de chercher les ennuis en envoyant rouler un rouleau de parchemin appartenant à Cindy plus loin. Cette dernière, légèrement raigaillardie lança un regard noir à Keller et se précipita à la poursuite de son parchemin, abandonnant temporairement ses affaires. L'encre faisait une flaque de plus en plus grande dans le couloir. On aurait dit un marais. Pour régurgiter autant de litres, c'était sûrement un encrier magique. Qui devait encore avoir pas mal de réserve. A ce train-là, ils allaient inonder le château !

- Ouais, mon hibou est un grand hibou, dans le genre noble. Grande fortune et tout ce qui va avec. Puis vu ta tronche, vous êtes sûrement cousins ou quelque chose comme ça. Parce que la ressemblance est frappante. Sauf que toi, t'es plus dans le genre pigeon, tu vois ?

Écartant du bout du pied le sac de Cindy, Andrew fit un pas vers Keller.

- Et toi, tu sais voler, Keller ? Parce que je peux t'apprendre tu sais. Chez les Dubois, on a ça dans le sang !

Il attrapa soudainement Ahren au col avant de le rejeter brusquement au sol, le laissant s'écraser dans l'immense flaque d'encre, éclaboussant ses propres chaussures au passage. Par terre, Keller perdait vraiment de sa superbe, ses vêtements maculés d'encre et sa baguette devenue soudainement bleue. Elle avait dû rouler quand Andrew l'avait poussé.

- Oups, je n'ai pas fait exprès, lança-t-il d'une voix maniérée, censée caricaturer Keller.

Cindy se tenait à quelques mètres d'eux et semblait ne plus vouloir avancer, pétrifiée.



Avatar par Merenwen.
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren fut vraiment agacé quand le Gryffondor trouva encore une fois, une réplique abaissante, il commençait sérieusement à perdre patiente et il n'aimait pas du tout qu'on se moque de lui.

"Ouais, mon hibou est un grand hibou, dans le genre
noble. Grande fortune et tout ce qui va avec. Puis vu ta tronche, vous
êtes sûrement cousins ou quelque chose comme ça. Parce que la
ressemblance est frappante. Sauf que toi, t'es plus dans le genre
pigeon, tu vois ?"


Le Serdaigle serra les poings et se retint de ne pas le balancer dans la face de rat de ce sale gamin. Son sang-froid était mis à rude épreuve, il savait les Gryffondors stupides mais celui là semblait suicidaire. Il prit sur lui et d'un sourire sans joie, répondit à la provocation de Dubois.

"Tu es un petit comique. Alors comme ça, je suis plus du genre pigeon. Mais que dire de toi alors ? Tu baves des paroles que tu crois intelligentes et drôles mais qui sont en réalité, à ton image, rien de plus que de pathétiques insultes proférées par un sale petit crapaud visqueux."


Dubois avança alors vers lui.

"Et toi, tu sais voler, Keller ? Parce que je peux t'apprendre tu sais. Chez les Dubois, on a ça dans le sang !"

Il attrapa alors Ahren par le col de sa robe et le repoussa dans la flaque d'encre qui s'était formée après la chute des affaires de cette cruche de Hamilton. Le Serdaigle perdit l'équilibre et tomba, enfin s'écrasa, dans l'encre. Sa baguette était tombée de sa poche et était, à présent, bleu, le jeune garçon récupéra sa baguette et l'essuya rapidement avant que l'encre ne sèche et ne la colore de façon perpétuelle. Il lança un regard meurtrier au Gryffondor qui le toisait de toute sa hauteur.

"Oups, je n'ai pas fait exprès"

Ahren leva sa baguette et hésita à peine un instant avant de lancer un perfide "Petrificus Totalus". Il avait découvert ce sort dans un des nombreux livres qu'il avait rencontré lors de ses recherches et l'avait trouvé très utile. Il s'était alors entrainé à le lancer sur Oedomia, les débuts avaient été très difficiles puisque le rat n'arrêtait pas de bouger mais il avait quand même réussi à maitriser ce sortilège après de nombreux essais. Jusqu'ici, il ne l'avait jamais lancer sur personne, Dubois était sa première victime. Il vit avec ravissement, ce dernier s'immobiliser, incapable de faire le moindre mouvement.

Ahren savait que le sortilège n'allait pas durer bien longtemps, il n'était pas encore suffisamment puissant pour réaliser un sort qui durerait des heures. Il se releva donc rapidement et s'approcha du jeune garçon. Il lui susurra alors à l'oreille.

"Je n'aime pas beaucoup qu'on se moque de moi."

Il serra alors son poing libre et l'envoya frapper la joue du Gryffondor. Le poing légèrement endolorie, Ahren était néanmoins plus que fier de lui. Il lança un sourire jubilatoire à son nouvel ennemi.


It's a small crime
And I've got no excuse
Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
Fier de lui, Andrew jeta un coup d’œil à Cindy qui s'était mise à sourire en voyant Ahren rouler dans l'encre. Bonne âme, elle avait sortie sa baguette pour nettoyer la flaque quand Andrew sentit un sortilège le frapper en plein ventre. Incapable de faire le moindre mouvement, il se sentit tomber en arrière, sa tête heurtant fortement le sol. Un peu sonné, il lança néanmoins un regard noir à Ahren qui se penchait vers lui... avant de lui mettre un coup de poing.
Furieux, Andrew essaya au maximum de se libérer mais ses muscles ne lui répondaient plus. C'était vraiment lâche de frapper quelqu'un à terre. Il aurait très bien donner un coup de pied à Keller, en plein dans l'estomac, quand il avait poussé mais il avait un minimum de sens de l'honneur, lui. Ce petit vers allait payer. Peu importe le temps que ça prendrait, il le rattraperait et lui apprendrait comment on se battait. Parce qu'il avait certes un peu mal à la mâchoire, mais il était loin d'être traumatisé. Il s'était battu plusieurs fois mais Keller frappait vraiment comme une fille. Pitoyable.

Alors qu'il ressassait ses pensées et pensait à tout ce qu'il pourrait faire à Keller une fois libéré, il se sentit soudain beaucoup moins oppressé. Il pouvait de nouveau bouger. Un peu plus loin, Cindy avait sa baguette pointée sur lui. Bénis soient ceux qui écoutaient en classe. Il n'avait pas la moindre idée du sort qu'avait utilisé sa camarde pour le libérer mais il s'en fichait. Pour l'instant, il ne connaissait aucun moyen de se servir de sa baguette en duel. Mais il se servait très bien de ses poings. Adressant à Cindy un merci silencieux, il se releva d'un bond et se jeta sur Keller brusquement. Son premier réflexe fut de lui mettre un coup de poing à la mâchoire et de lui tordre le poignet pour récupérer sa baguette. Parce que sinon, ce n'était vraiment pas loyal.
Une fois en possession de la baguette, il la balança de toutes ses forces par Cindy qui l'attrapa de justesse en manquant de se la prendre dans l'oeil.

- Tu fais moins le malin, là, Keller hein ?

Faisant fi de la réponse, il se précipita de nouveau de son camarade pour le pousser, s'entrainant lui-même dans la chute. Son coude heurta violemment le sol, répandant une douleur dans tous ses doigts. Mais de l'autre main, il frappa Keller au plexus. Il allait se prendre des coups aussi, mais il s'en fichait. Il s'était déjà battu plusieurs fois, il avait l'habitude et surtout, il savait où frapper. Et maintenant que le combat était à armes égales, il était sûr de gagner.

- Parce que moi, j'aime pas...

Un nouveau coup.

- Les petits abrutis...

Nouveau coup.

- Qui frappent les gens à terre !

Un coup d'oeil à Cindy lui permit de voir qu'elle s'était enfuie avec la baguette de Keller, sûrement chercher un professeur. Tant pis. Il lui restait un peu de temps pour lui mettre une raclée.



Avatar par Merenwen.
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren vit alors Dubois retrouver sa capacité de mouvement bien plus vite qu'il ne l'avait prévu. Un petit coup d’œil derrière lui, lui montra Hamilton, baguette en main. Cette gourde connaissait le contre sort, il n'avait pas été malin sur ce coup là, il aurait du prévoir la réaction de la Serpentard.

Le Gryffondor se jeta alors sur Ahren et lui décrocha une droite dans la machoire avant de lui tordre le poignet et de lui arracher sa baguette pour la lancer à Hamilton. Le Serdaigle était désormais désarmé, il allait devoir se battre comme un Moldu, il n'aimait pas trop ça mais là, il n'avait pas le choix. Il n'allait sûrement pas se laisser taper dessus sans rien dire, surtout pas par un Gryffondor.

"Tu fais moins le malin, là, Keller hein ?"

Ahren se dégagea brutalement de l'emprise du rouge et or et cracha,

"Tu ne me fais pas peur, Dubois ! Je vais réduire ta misérable face de Gryffondor en pâté pour Sombral."


Andrew se jeta alors sur lui et les deux gamins tombèrent tous les deux au sol, alors que le Gryffondor frappait le Serdaigle en plein plexus. Ahren eut un instant le souffle coupé par le coup, il eut à peine le temps de se remettre que déjà, Dubois le criblait de coup de poing. Le Serdaigle était écrasé par le poids de son camarade, il réussit néanmoins à dégager ses bras. Maintenant, le combat était à arme égale. Son adversaire regarda alors ailleurs quelques instants, Ahren en profita pour décocher une droite au Gryffondor et le faire basculer sur le dos.

Le Serdaigle avait une plus grande marge de mouvement, il envoya donc son poing affliger un magnifique cocard à Dubois. Il lui avait dit qu'il allait le défigurer, les bleus étaient un début.


It's a small crime
And I've got no excuse
Peter VirtanenProfesseur d'Etudes des Runesavatar
Messages : 804

Voir le profil de l'utilisateur
Peter était d'humeur massacrante quand il sortit de la salle des professeurs. Crispin ne cessait de lui tomber dessus à propos du voyage en Laponie à chaque fois qu'il le croisait, ce qui, malheureusement, arrivait souvent en ce moment. Le professeur de runes s'efforçait de paraitre enthousiaste, de se montrer investi, mais il se demandait combien de temps encore il allait réussir à faire semblant. En vérité, ce voyage ne le réjouissait absolument pas, au contraire. Il s'était toujours promis qu'il ne remettrait jamais les pieds en Finlande.

Il avait beau se dire qu'on l'avait surement oublié, il continuait de redouter le départ. Il y avait eu des procès par dizaines au lendemain de la guerre, même en dehors de l'Angleterre, et puis il s'était passé presque dix ans. Objectivement, il n'avait pas grand chose à craindre. Ils se rendaient dans un académie isolée, presque coupée du monde, personne ne le connaitrait là-bas. Pourtant, il avait un mauvais pressentiment. Il se sentait vulnérable et n'aimait pas du tout ça. Dans d'autres circonstances il se serait résigné en se disant que son secret n'aurait pas tenu éternellement, mais il ne pouvait pas accepter de perdre tout ce qu'il avait actuellement. Lui était habitué aux mauvaises réputations, aux regards noirs, aux remarques acerbes, mais il ne pouvait pas infligé ça. Si on venait à apprendre que le père de son enfant était un assassin, que penserait-on d'elle. "Le père de son enfant", ces quelques mots tournèrent dans son esprit comme une rengaine infernale. Cela semblait rendre Chloé heureuse, donc il était heureux aussi d'une certaine façon, d'un autre coté il avait conscience que c'était peut-être la plus belle erreur de sa vie. A la réflexion, peut-être la seconde au classement des erreurs.

Essayant de chasser ses sombres pensées, il étouffa un bâillement et décida qu'il avait grand besoin de café. La salle des professeurs étant plus proche que ses appartements, il fit demi-tour, son besoin urgent de caféine étant bien plus important que son envie d'éviter Crispin. Il était prêt à affronter une nouvelle fois les questions diverses du vieux professeur d'Astronomie s'il pouvait le faire avec une tasse de café noir entre les mains.

Peter arrivait à hauteur de la salle des professeur quand il vit une petite fille portant les couleurs des verts et argent arriver en courant dans l'autre sens. Priant Merlin pour qu'elle continue sa course et qu'elle ne soit pas là pour parler à un enseignant, il réalisa que les Dieux n'étaient vraiment pas avec lui lorsque la gamine s'arrêta à sa hauteur, toute essoufflée. Visiblement, elle n'était pas ravie d'être tombé sur lui, elle pâlit même en le reconnaissant. Peter n'eut pas à se demander pourquoi : il terrifiait une petite partie des premières années avec sa réputation de vampire. A cet instant d'ailleurs il aurait bien montré les dents avec un éclat de rire terrifiant pour effrayer la blondinette au chouchou rose, histoire qu'elle détale et le laisse boire son café, mais cela n'aurait pas été très professionnel. Il se contenta donc d'adresser un semblant de sourire à la fillette tout en l'encourageant à parler :

"Oui ?"

La gamine prit une grande inspiration avant de délivrer son message d'un traite, à un débit presque inhumain.

"Il y a Ahren et Andrew qui se battent dans un couloir,mais c'est pas ma faute moi j'ai rien fait. Il faut les séparer ils vont se faire mal."

*Laissez-les se battre, avec de la chance Keller pourrait y rester* fut la première réponse qui lui vint à l'esprit, mais ce n'était certainement pas ce que la petite blonde attendait. Réprimant difficilement un soupir, il commença à marcher dans la direction d'où était venue la gamine, tout en lui demandant de lui montrer le chemin. La fillette le mena jusqu'à un couloir au bout duquel il aperçut Ahren Keller qui se roulaient par terre avec un Gryffondor qu'il ne connaissait pas mais qui devait être "Andrew". Pressant le pas, il franchit la distance qui le séparait de ce combat de coq en quelques grandes enjambées, abandonnant la petite Serpentard derrière lui. Sa lassitude avait laissé place à une colère sans bornes, comme une explosion de toute la pression qu'il contenait depuis des semaines.

Sans même s'annoncer, il saisit brutalement Ahren par le col de sa robe de sorcier. Il l'arracha à sa bagarre pour le reposer brutalement sur ses pieds avant de faire pareil avec le petit Gryffondor. Se tenant au milieu des deux premières années, Peter laissa son regard passer de l'un à l'autre. Ils avaient fière allure, tous les deux complètement débraillés, Keller avec la lèvre en sang et le Rouge et or avec son début de coquard.

"Je peux savoir ce qui vous prend ? rugit-il dans une parfaite imitation de Crispin, faisant sursauter la petite blonde qui les avait rejoint depuis. Vous vous croyez où ? Vous être dans une école ici, pas sur un ring ! Rien, absolument rien, ne justifie qui vous vous battiez comme des malpropres dans un couloir, c'est clair ?!"

Néanmoins, il lui fallait tout de même connaitre l'histoire depuis le début avant de décider d'une sanction à l'égard des deux garçons. Se calmant quelque peu, Peter fit une courte pose avant de reprendre.

"Votre nom jeune homme, demanda-t-il froidement au Gryffondor. Racontez-moi ce qui s'est passé. Anticipant la réaction d'Ahren face à cette injustice, il ajouta: Keller, votre tour viendra. Réjouissez-vous, cela vous laisse plus de temps pour inventer vos bobards."


Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
Andrew s'apprêtait à carrément mordre Ahren afin de se venger du futur œil au beurre noir qu'il était sûr d'avoir à cause du coup de cet abruti quand sa cible lui fut dérobée. Désappointé, il s'apprêtait à laisser exclamer ses protestations quand on l'attrapa par le col de sa robe pour le remettre debout. Qui osait se mêler de leur bagarre ? Ça ne les concernait qu'eux ! Et il avait une raclée à mettre à ce fichu pigeon de Keller ! Agacé, Andrew se dégagea de la poigne... Du professeur Virtanen, visiblement furieux.
Pendant la tirade de son professeur, Andrew ne cessa de balancer des regards à Ahren, tantôt noirs, tantôt moqueurs. Avec sa lèvre en sang, il faisait vraiment pitoyable. Évidemment, il n'imaginait pas son propre état, mais peu importe. Au moins, ce n'était pas à lui qu'était destinée la pique du professeur, à laquelle il laissa échapper un ricanement. Même les professeurs avaient une dent contre Le Pigeon ! Ça montrait bien que ce type avait un sérieux problème !

- Andrew Dubois-Cavill, monsieur, annonça-t-il clairement. Gryffondor. Première année.

Il était hors de question qu'il se sente en tord. Cette bagarre était parfaitement justifiée.

- Et Keller n'aura pas besoin de dire des bobards. J'vais dire la vérité, j'assume ce qui s'est passé, moi.

Il releva les épaules, massa son coude douloureux tout en lançant un regard noir à Keller. Cindy se tenait en face d'eux, le regard baissé, comme si elle avait honte d'être allée chercher un professeur. Bon, elle avait eu raison mais elle aurait pu choisir un autre prof' que le Vampire. Quelqu'un de sympa, comme le professeur Mason ou le professeur Bibine. Quelqu'un qui ne faisait pas peur quoi. Ou le professeur Hellsoft ! C'était sa directrice de maison, elle prendrait forcément sa défense, non ? Comme le professeur Virtanen risquait de prendre celle d'Ahren. Oh non. Il était fichu, le Vampire se rangerait forcément à son élève. C'était trop pourri. Un peu penaud sur les bords maintenant qu'il prenait en compte le fait que Virtanen soit le directeur d'Ahren, il entreprit de tout raconter.

- J'allais voir une copine de Serpentard, une amie de Cindy tiens ! lança-t-il en la prenant à parti. J'avais pas l'intention de me battre aujourd'hui, j'aurais appris des sorts sinon, croyez-moi ! Parce que lui, il en connait, fit-il avec rancœur en faisant un signe de la tête vers Keller. Bref, j'étais en train de descendre quand j'ai entendu Keller insulter Cindy uniquement parce qu'ils s'étaient percutés. Il insulte tout le temps tout le monde ! s'écria-t-il soudain, furieux. Il se permet tout avec nous, tous les premières année lui en veulent et même les gens des autres années ! Ce garçon, c'est pire qu'un hippogriffe, il est insupportable avec ses grands airs et ses manières de crétin !

Serrant les poings pour se calmer, il fusilla le Serdaigle du regard.

- Alors, j'suis allé les voir, pour lui dire de rester poli. Parce qu'en plus, il en rajoutait ! Alors je l'ai traité de moucheron. Insignifiant. Au sang aussi pur que celui de mon hibou - qui je suis sûr est un hibou de haute lignée, hein -, bref, je lui ai rendu la monnaie de sa pièce. Parce qu'avec son courage à revendre, Keller ne s'en prend qu'à ceux qui ne lui répondent pas ! Alors quand il a menacé mon hibou - oui, bon dit comme ça, ça paraît un peu débile, mais c'était dans le feu de l'action - je l'ai poussé. Dans l'encre.

Relevant la tête, il se tourna vers le professeur.

- Je vais pas vous mentir, Professeur, c'est moi qui ait commencé. Je l'ai saisi au col et je l'ai poussé. C'est un petit gabarit, Keller, c'était facile à faire.

A coté de Virtanen, Cindy hochait la tête avec ferveur pour appuyer ses propos.

- Ça aurait pu en rester là. Mais Keller a attrapé sa baguette et m'a lancé un sort, je pouvais plus bouger. On peut dire que c'était un juste retour de bâton. Sauf que, cet espèce de lâche, m'a frappé une fois que je pouvais plus me défendre ! Parce que t'as autant de courage qu'une moule écrasée, Keller ! ajouta-t-il en se tournant vers Keller. J'aurais pu te rouer de coups une fois que t'étais à terre mais contrairement à toi, je m'en prends pas aux gens en position de faiblesse !

Dégoûté, il secoua la tête. Si Keller avait un peu d'honneur, il aurait fini à Gryffondor. Ce n'était qu'un lâche, un abruti et une mauviette.

- C'est ça qui m'a énervé, Professeur. Parce que la lâcheté et ce genre de trucs, c'est ce qui m'énerve le plus. Alors, quand Cindy m'a libéré - parce que je sais pas encore bien mes sorts - je me suis jeté sur Keller pour le désarmer. Histoire qu'on soit au moins à armes égales, quoi ! Et on a commencé à échanger des coups. Je crois que ç’a été donnant-donnant, cette fois-ci.

Il n'avait pas l'intention de mentir à Virtanen et avait tout fait pour que son récit soit le plus honnête possible. De toute manière, à quoi cela servait de mentir ? Quelqu'un dirait bien la vérité, que ce soit Cindy ou Keller. Et sa mère lui avait toujours dit qu'avouer ses fautes était mieux que de nier bêtement. Alors il le faisait. De toute manière, il avait déclenché cette bagarre. Il en assumerait les conséquences. Il n'avait pas besoin de se cacher derrière des excuses bidons et puis de toute manière, il n'en n'avait pas envie.

- Maintenant qu'on en parle, ça me paraît un peu... disproportionné ? Mais vous savez Professeur, Keller avait pas à être aussi infect avec tout le monde. Il peut dire des choses vraiment horribles, vous ne vous en rendez pas compte. Et ses principes idiots, sur la pureté du Sang, sur les moldus ! C'est les choses les plus abruties que j'ai jamais entendues ! C'est à cause de types comme lui qu'il y a eu une guerre. Alors ouais, moi je l'ai frappé, vous pouvez me punir, je reconnais ce que j'ai fait. Mais je le regrette même pas. Parce qu'avec tout ce qu'il a dit depuis le début de l'année, à tout le monde, pas qu'à moi ou à Cindy, bah je trouve qu'il l'a mérité. Et oui, je le referai s'il le fallait.

Croisant les bras sur sa poitrine, Andrew défia Keller du regard.



Avatar par Merenwen.
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren s’apprêtait à frapper une nouvelle fois Dubois quand il se sentit quitter le sol, il essaya de se débattre pour qu'on le lâche. Il ne savait pas qui venait de les interrompre mais cette bagarre ne le concernait pas et il n'avait pas à les séparer. Il allait protester quand il fut brutalement remis sur ses pieds et vit le professeur Virtanen. Il se dégagea de la poigne de son directeur de maison alors que celui-ci commençait à vociférer.

En face de lui, Dubois, lui lançait des regards noirs et moqueurs. Le Serdaigle quand à lui, jetait des regards narquois, il était vraiment pitoyable avec sa cravate de travers, ses cheveux décoiffés et son début de cocard. Virtanen demanda alors ce qui s'était passé au Gryffondor, Ahren allait protester, pourquoi à ce sale Gryffondor et pas à lui ? Mais avant qu'il n'est ouvert la bouche, l'enseignant lui que son tour viendrait et qu'il devait s'estimer heureux parce qu'il aurait plus de temps pour inventer des bobards. Dubois ricana et Ahren serra les poings en lançant un regard noir au gamin en face de lui et à Virtanen. Qu'il le rabaisse quand ils n'étaient que tous les deux passait encore mais qu'il le rabaisse devant les autres c'était intolérable.

Le Gryffondor commença alors à raconter ce qui s'était passé, lorsqu'il commença à raconter qu'il avait insulter Hamilton et qu'il en rajoutait, Ahren fronça les sourcils et coupa son camarade.

"Excuse moi de t'arrêter dans ton élan Gryffondoresque mais je n'ai pas insulté Cindy, empotée n'est pas une insulte comparé à ce que tu m'a dit, Dubois."

Contre toute attente, le rouge et or raconta toute la vérité. Ahren n'aurait jamais avoué de son plein gré être l'investigateur d'une bataille, ce gamin représentait vraiment bien la stupidité des Gryffondors. Son camarade recommença alors à l'insulter de lâche. Ahren esquissa un sourire ironique et laissa Dubois terminer son histoire et le défier du regard.

"Oui, je suis un lâche et ça ne me pose aucun problème. Parce que vois-tu avec mon petit gabarie comme tu dis, je n'ai pas vraiment d'autre choix, je ne fais pas vraiment le poids contre les crétins dans ton genre. Mais là ou tu vois de la lâcheté moi je vois de la ruse, enfin ce n'est qu'une question de point de vue,
il esquissa un sourire narquois à Dubois et se tourna vers son directeur de maison. Je n'ai rien à ajouter, il a tout dit. C'est lui qui a commencé, je n'ai fait que me défendre."

Logiquement, Virtanen devrait punir Dubois et pas lui, mais comme le professeur de Runes ne le portait pas vraiment dans son cœur, il serait étonnant qu'il le laisse partir sans punition.


It's a small crime
And I've got no excuse
Peter VirtanenProfesseur d'Etudes des Runesavatar
Messages : 804

Voir le profil de l'utilisateur
Peter écouta avec attention le récit bien trop détaillé et un peu décousu du jeune Gryffondor qui s'était présenté comme Andrew Dubois-Quelque chose. Ce dernier reconnu avoir lancé la bagarre, ce qui était courageux de sa part, mais expliqua que c'était parce qu'il avait entendu Ahren insulté la petite blonde qui était venu chercher Peter. La simple bagarre s'était apparemment transformé en duel puisque le jeune Keller avait riposté en utilisant la magie, ce qui était formellement interdit. Finalement, les deux jeunes garçons avaient leurs torts dans cette histoire, une heure de retenue ensemble les aiderait peut-être à s'entendre, bien que Peter doute que l'on puisse s'entendre avec Ahren.

Le professeur hocha lentement la tête, dardant un regard mauvais sur l'élève de sa maison, qui visiblement n'avait pas beaucoup d'amis. C'était un peu triste, mais c'était une bonne chose. Il n'y avait qu'en étant confronté à des personnes qui pensaient différemment de lui qu'il évoluerait. Viendrait bien un jour où il se rendrait compte que personne ne partageait son idéologie archaïque, et il finirait par la laisser tomber, à moins d'être complètements stupide, ce qui n'était pas une hypothèse à exclure.

- Maintenant qu'on en parle, ça me paraît un peu... disproportionné ? Mais vous savez Professeur, Keller avait pas à être aussi infect avec tout le monde. Il peut dire des choses vraiment horribles, vous ne vous en rendez pas compte. Et ses principes idiots, sur la pureté du Sang, sur les moldus ! C'est les choses les plus abruties que j'ai jamais entendues ! C'est à cause de types comme lui qu'il y a eu une guerre. Alors ouais, moi je l'ai frappé, vous pouvez me punir, je reconnais ce que j'ai fait. Mais je le regrette même pas. Parce qu'avec tout ce qu'il a dit depuis le début de l'année, à tout le monde, pas qu'à moi ou à Cindy, bah je trouve qu'il l'a mérité. Et oui, je le referai s'il le fallait.

Si Peter pouvait comprendre qu'on ai envie de frapper Ahren -lui même y aurait volontiers céder- il savait que ce n'était certainement pas un comportement à encourager chez les élèves et que si le jeune Dubois ne regrettait pas son geste, il fallait lui faire comprendre qu'il avait mal agi. La discussion tourna vite au règlement de compte et à une dispute visant à savoir si oui ou non Keller était un lâche, tout était question de point de vue, le jeune Serdaigle préférait d'ailleurs parler de ruse.

"Je n'ai rien à ajouter, il a tout dit. C'est lui qui a commencé, je n'ai fait que me défendre."

Donc, en résumé Ahren avait provoqué la blonde au chouchou grotesque, Andrew avait lancé la bagarre et le Serdaigle s'était défendu avec sa baguette. Alors qu'il réfléchissait, le professeur considéra la flaque d'encre par terre et ajouta "dégradation de l'état des couloirs" à la listes des entorses au règlement. Considérant que prendre partie serait la pire des choses à faire, il décida de punir les deux élèves à hauteur égale.

"Merci Monsieur Dubois pour ce récit très *trop* précis. Puisque vous semblez être d'accord sur cette version nous ne resterons là. Miss euh... ?"

"Hamilton, monsieur."

"Miss Hamilton, rien à rajouter ?"

La petite blonde fit non de la tête, tout en continuant de le fixer avec un regard horrifié. Cette réputation de vampire était parfaite, une bonne partie de l'école le redoutait et ce n'était pas plus mal comme ça. Il n'avait pas besoin de se mettre à hurler comme Crispin pour avoir de l'autorité, ce qui n'avait jamais été le cas d'ailleurs, sans trop savoir pourquoi il avait toujours fait un peu peur à ses élèves. Tant mieux.

"Parfait. Vous deux, vous serez en retenue demain soir avec Mr. Silvester, peut-être apprendrez vous à discuter sans vous battre, voire à vous entendre. Mr.Dubois, je vous enlève 15 points vous n'aviez pas à déclencher cette bagarre et si le langage de Monsieur Keller vous apparaissait déplacé il fallait aller chercher un professeur *Et pas moi de préférence*. Peter posa un instant un regard grave sur le Gryffondor pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas intérêt à recommencer avant de se tourner vers son élève. Quant à vous Monsieur Keller, vous n'êtes pas sans savoir que l'usage de la magie dans les couloirs est formellement interdit, je vous retire 15 points également."


Andrew O. Dubois-CavillQuatrième annéeavatar
Messages : 289

Voir le profil de l'utilisateur
Andrew serra les poings. Quel petit botruc, ce Keller ! Il regrettait sérieusement de ne pas avoir pu l'amocher. Heureusement, le professeur Virtanen semblait être un adepte de l'équité. En effet, s'il avait grimacé à l'évocation des quinze points et de l'heure de retenue, il savait que ce n'était rien par rapport à ce qu'il aurait pu avoir avec un professeur plus sévère. Puis Virtanen aurait pu lui sucer le sang ou autre chose sympathique, vu qu'on disait qu'il était un vampire. Enfin, l'idée de passer une heure entière avec Keller ne le réjouissait pas, mais tant pis. Et puis c'était les premiers points qu'il faisait perdre à sa maison et sûrement pas les derniers, il en était certain. Et le pire, c'est qu'il était sûr que son père allait être ravi quand il apprendrait la nouvelle et le pourquoi du comment. Bon, sa mère, beaucoup moins, mais elle n'était pas obligée de la savoir.
Mais ce qui ravissait le plus Andrew, c'était la punition de Keller. La même que la sienne, certes, mais Keller avait raison. Il s'était juste défendu. De manière pas très équitable, certes, mais c'était de la défense. Et il se retrouvait puni pareil ! Dans les dents, Keller ! Il avait bien vu, à son petit air arrogant, que cet abruti espérait échapper à toute réprimande, en passant tous les torts sur Andrew. Et bien il s'était trompé ! Ressentant un élan d'affection soudain pour son professeur, il lui adressa un sourire rayonnant.

- Merci, m'sieur !

Virtanen allait sûrement croire qu'il le remerciait pour sa propre punition, mais il s'en fichait. Il était juste ravi de la punition de Keller. Virtanen était un vraiment un vampire cool.
Adressant un sourire narquois à Keller, il ramassa son sac qu'il avait laissé tomber à terre tandis que Cindy rassemblait ces dernières affaires.

- Silverster fait faire des travaux sans baguette, pas la peine d'amener la tienne, Keller ! On va voir ce que tu vaux, avec de l'huile de coude !

Ricanant, il adressa un dernier sourire reconnaissant à son professeur avant de saisir Cindy par le bras pour l'entrainer. Cette dernière rougit fortement avant de laisser échapper un gloussement. Un peu amusé, Andrew se dirigea vers les escaliers.

- Je vais voir Sasha, tu viens ? Laissons Keller tout seul, il a l'habitude.

Et, dans le dos du professeur, il lui adressa un signe vulgaire de la main. On se mettait au niveau de ces adversaires. Il était certes un Gryffondor, mais pas idiot.

FIN POUR ANDREW



Avatar par Merenwen.
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Le professeur Virtanen le fixait d'un regard mauvais alors que Dubois racontait ses exploits, Ahren fit un sourire insolent à son directeur de maison alors qu'il remerciait le Gryffondor pour son explication des faits. Il congédia alors Hamilton et se tourna vers eux.

"Parfait. Vous deux, vous serez en retenue demain
soir avec Mr. Silvester, peut-être apprendrez vous à discuter sans vous
battre, voire à vous entendre. Mr.Dubois, je vous enlève 15 points vous
n'aviez pas à déclencher cette bagarre et si le langage de Monsieur
Keller vous apparaissait déplacé il fallait aller chercher un professeur
. Quant à vous Monsieur Keller, vous
n'êtes pas sans savoir que l'usage de la magie dans les couloirs est
formellement interdit, je vous retire 15 points également
."

Ahren prit un air outré alors que cet imbécile de Dubois remerciait Virtanen, à croire qu'il aimait se faire punir, complètement dérangé ce gamin. Déjà, le fait de se faire punir ne l'enchantait que moyennement, qu'il soit punit pour usage de magie illégal passait encore mais que sa punition soit la même que cette fiente d'hibou de Dubois, ça n'allait pas du tout. C'était lui qui avait commencé, c'était lui qui l'avait provoqué et en plus, il était fier de ce qu'il avait fait. Le seul punit dans cette affaire c'était lui au final et ce n'était vraiment pas juste.

Il lança un regard noir à son directeur de maison, attrapa son sac de cours et commença à s'en aller.

- Silverster fait faire des travaux sans baguette,
pas la peine d'amener la tienne, Keller ! On va voir ce que tu vaux,
avec de l'huile de coude !


Ahren se tourna vers le Gryffondor et lui lança acide,

"Et bien, je suis avantagé sur toi alors, vivre une semaine sans baguette me sera bénéfique pour mes heures de retenues."

Dubois entraina alors cette empotée de chouchou rose derrière lui et lui fit un signe de la main, Ahren leva un sourcil haineux mais ne dit rien, lança un dernier regard noir à son directeur de maison et partit en direction de sa salle commune.


[Fin pour Ahren]


It's a small crime
And I've got no excuse
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Gryffondor à la rescousse [Ahren / Andrew]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Andrew Kirke (Gryffondor)
» MATCH #4 - SERPENTARD vs GRYFFONDOR
» Harry Potter [Gryffondor, 5ème année]
» Kaji Tateishi (Gryffondor)
» Match ¤2¤ Poufsouffle <VS> Gryffondor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-