AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Alliance des si dissemblables frères Keller

Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 736

Voir le profil de l'utilisateur

Samedi 18 novembre 2012


La missive lui était parvenue ce matin. Le cachet, reconnaissable entre mille, l'avait directement renseigné sur la provenance de la lettre ainsi que son auteur : son "frère" aîné, cette pourriture d'Alexander. C'était assez étrange de sa part. Depuis qu'il vieillissait à l'ombre d'Azkaban, le plus vieux de la fratrie Keller ne lui avait destiné qu'une lettre. Celle-ci était la deuxième et elle ne présageait rien de bon. Pourquoi lui aurait-il écrit à lui, son plus jeune frère qui le torturait avec excès à chacune de ses visites lui arrachant notamment le nom de certains de ses partisans qui s'allongeaient, il le savait, sur la liste d'assassinat planifiée par Ulrich ? Ahren n'était-il pas une sorte de disciple à ses yeux ? Si au départ, le jeune homme s'était contenté de déposer sur le côté l'enveloppe soigneusement cachetée par le seau de la prison des sorciers, il s'était, au final, repris. Après tout, si Alexander lui écrivait c'est qu'il devait y avoir une raison particulière.

S'enfermant à l'abri des regards derrière les rideaux de son lit à baldaquin, Ulrich avait décacheté la lettre sans délicatesse. Une fois ouverte, un parchemin accompagné d'une seconde enveloppe. Les deux écritures étaient différentes. Cependant peut habituer à recevoir du courrier d'une telle provenance, il n'y avait pas prêté plus attention. Le premier parchemin s'avéra être un mot explicatif du responsable qu'il avait soudoyé. Légèrement interloqué, le Serpentard jeta donc un coup d'oeil à la seconde missive qui contenait à peine quelques mots d'une écriture qu'il reconnaissait désormais comme celle de son détestable frère.

Suite à sa lecture, le premier geste du jeune homme fut de froisser le minuscule bout de papier entre ses doigts, furieux. Comme cette pourriture pouvait-elle ne serait-ce que tenter de s'attaquer à sa cadette ? Tuer Susan ne lui avait pas suffi, il tentait désormais de lui arracher Kathrina à dessein ! Alexander était parfaitement au courant grâce sans doute à Ahren, que la jumelle de ce dernier s'était employée à le soutenir en s'acharnant à ressembler à sa soeur aînée décédée et grande favorite du Serpentard. L'idée même que de sa cellule putride, l'homme puisse encore tenter de l'attendre le mit dans une colère noire. Lors de sa prochaine visite, Alexander regretterait amèrement ce qu'il venait de faire à un tel point qu'il n'oserait plus jamais s'essayer à fomenter le moindre méfait.

Réfléchissant à toute vitesse, Ulrich tenta de trouver une personne capable de servir de larbin à son aîné. Bien sûr, il y avait tous les enfants de mangemorts qui pouvaient accomplir une telle tâche mais au vu de la situation de certains, il était plus qu'improbable qu'ils se risquent à pareille tentative. Après plusieurs minutes de réflexion, le jeune homme se remit sur son séant, prit sa cape qu'il enfila en hâte avant de descendre de son dortoir pour filer à toute allure dans les couloirs à la recherche du pion que son aîné avait placé dans l'école. Marchant à toute allure dans les couloirs, un rapide coup d'oeil à l'heure lui rappela que la plupart de ces condisciples devaient être en train de dîner, la pièce d'échec d'Alexander également d'ailleurs. Aussi, tentant de se raisonner, parvint-il finalement à se contraindre de gagner la volière pour envoyer une nouvelle lettre à la prison précisant de vérifier chaque lettre sans exception et de le tenir au courant s'il venait à en avoir d'autres.

Alors qu'il venait de grimper à la volée les marches menant au repère des hiboux du château, un mouvement attira son regard à vers le coin opposé à celui de l'entrée. Un élève se trouvait déjà là, un première année au vu de sa taille, étudiant de la maison Serdaigle que le Serpentard reconnut sans peine : Ahren. Ce sale gosse se cachait donc par ici, c'était trop facile. Vérifiant qu'ils étaient seuls - ce qui était le cas - , il avisa les mains de son jeune frère : aucune lettre. Sans doute celle-ci était-elle déjà partie en direction d'Azkaban. Ainsi il avait vu juste. La colère noire que le jeune homme ressentait eu tôt fait de reprendre le dessus.
Sans faire le moindre effort pour se contenir, Ulrich attrapa brusquement son cadet qu'il plaqua sans ménagement et brutalement contre le mur, le bloquant sans douceur, la baguette appuyée contre la gorge du gamin. Le visage du jeune homme était tordu par la rage qu'il ressentait et il ne faisait clairement plus aucun effort pour la cacher, le masque complètement tombé.

- " Je te savais idiot mais pas au point d'ouvertement me défier de la sorte ! Est-ce donc ta jalousie qui te pousse à servir de larbin à Alexander ? Est-ce donc si glorifiant ?"

Se redressant, il relâcha la pression et se recula quelque peu. Après avoir violemment poussé Ahren contre le mur à nouveau, il se détourna faisant dos à son jeune frère. Un rire froid et cruellement, particulièrement effrayant s'éleva dans les airs. Vif comme l'éclair, Ulrich fit à nouveau face à Ahren la baguette levée, une expression mauvaise sur le visage.

- " As-tu donc cru que parce que nous étions tout deux à Poudlard, tu te trouvais complètement en sécurité ? Que je ne tenterais rien ? Pire que tu n'encourais ni blessures ni mort ? Quelle stupidité affligeante voilà là! Tu sais pertinemment que Kathrina ne pourra jamais te faire autant de mal que toi. Pire qu'elle ne te lancera certainement jamais d'avada.... Ce n'est pas mon cas, Ahren."

Effectuant un mouvement du poignet, un sort jaillit de sa baguette en bois de cerisier. Le jumeau de Kathrina se tordit de douleur tandis que l'arme restait braquée sur lui. Cela ne dura que l'espace de quelques secondes en guise d'avertissement et Ulrich releva sa baguette bien qu'il la garda pointée en direction du Serdaigle.

- " Qu'as-tu exactement prévu pour la tuer ? A ta place je répondrai rapidement. Tu me sais très impatient mais tu es loin du compte si tu penses que dans ce cas de figures, je ferai preuve d'autant de clémence que d'ordinaire."




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Une lettre entre les mains, Ahren fixait les hiboux afin d'en trouver un pas trop maigrichon qui supporterait sans peine le voyage jusqu'à Azkaban. Lorsqu'il en aperçut un qui pourrait convenir, il lui attacha la lettre à l'une de ses pattes et le porta jusqu'à le fenêtre de la volière. Il regarda ensuite le hibou disparaître peu à peu dans le ciel obscur de la nuit.

Ahren n'aimait pas particulièrement cet endroit, il y faisait froid et l'odeur acide des fientes des hiboux n'était pas très agréable. Mais c'était un endroit calme et parfais pour réfléchir. Il avait eu besoin de d'être seul un moment, il avait donc choisi l'heure du repas pour envoyer sa lettre, il était ainsi quasi certain d'être seul. Il ne voulait montrer à personne l'inquiétude qui le rongeait et à cet instant, il ne pouvait pas cacher sa peur.

C'était la troisième lettre qu'il envoyait en deux semaines à Alexander, les deux premières n'ayant pas eu de réponse, Ahren s'inquiétait pour son frère. Il lui était peut-être arrivé quelque chose. En aucun cas, il n'aurait pu envisager que son modèle se fiche des états d'âmes de son frangin. Le jeune garçon avait raconté la façon honteuse dont Daisy Mason l'avait privé de sa baguette mais qu'il l'avait finalement récupéré. Il savait parfaitement qu'Alexander ne lui aurait jamais écrit des paroles de réconfort mais il aurait quand même aimé avoir un peu de soutien, il aurait voulu qu'il lui dise qu'il agissait de la bonne façon, qu'il fallait qu'il continue, qu'il était fier de lui, mais rien n'était venu.

Toujours accoudé à la fenêtre, il entendit plus qu'il ne vit quelqu'un entrer dans la volière, il s'empressa de faire disparaitre toute trace d'inquiétude sur son visage et reprit son masque d'indifférence habituel. Il tourna la tête vers la porte et avisa Ulrich, Ahren eut à peine le temps de lui faire l'un de ses sourire narquois, que son frère se jetait déjà sur lui et le plaquait violemment contre le mur, sa baguette dangereusement plaquée contre sa gorge.

Ulrich semblait complètement hors de lui, il avait laisser son masque et le jeune Serdaigle n'avait que rarement vu son ainé dans un tel accès de rage. Ahren fut un instant décontenancé, pour une fois, il n'avait rien fait qui justifiait une telle colère.

" Je te savais idiot mais pas au point d'ouvertement
me défier de la sorte ! Est-ce donc ta jalousie qui te pousse à servir
de larbin à Alexander ?
Est-ce donc si glorifiant ?"

Ahren planta son regard dans celui de son frère, il n'avait pas vraiment envie de se battre aujourd'hui mais si c'était ce qu'il voulait alors soit, il allait sortir les griffes.

"Que veux-tu que je te dise, Ulrich ? Alexander a une prestance que tu n'aura jamais. Sa visions des choses est juste, tu es tellement aveuglé par ta haine que tu ne t'en rends pas compte. Et juste explique moi, de quoi devrais-je être jaloux ? De toi ? Laisse moi rire !"

Ulrich le lâcha et le poussa à nouveau brutalement avant de lui tourner le dos, il laissa alors échapper un rire complètement dément, il se retourna alors vivement vers lui et pointa sa baguette sur lui, menaçant.

" As-tu donc cru que parce que nous étions tout deux
à Poudlard, tu te trouvais complètement en sécurité ? Que je ne
tenterais rien ? Pire que tu n'encourais ni blessures ni mort ? Quelle
stupidité affligeante voilà là! Tu sais pertinemment que Kathrina ne
pourra jamais te faire autant de mal que toi. Pire qu'elle ne te lancera
certainement jamais d'avada.... Ce n'est pas mon cas, Ahren.
"

Le jeune garçon ne comprenait pas vraiment ce que venait faire Kathrina là-dedans, il ne voulait pas faire de mal à sa jumelle, qu'est-ce qu'Ulrich avait encore était inventer ? Mais il n'eut pas le temps de se poser d'autres questions qu'une douleur vive lui parcourut tout le corps, il hurla de douleur et se laissa tomber au sol pour faire disparaitre cette souffrance intenable. C'était comme si des millions de poignard le transperçait de part et d'autre tous en même temps. Soudain le supplice cessa, il resta un instant au sol afin de reprendre son souffle et de se remettre de la douleur qui l'avait transpercé. Lorsqu'il fut à peu près remis, il se releva péniblement encore parcouru par quelques spasmes de douleur.

" Qu'as-tu exactement prévu pour la tuer ? A ta
place je répondrai rapidement. Tu me sais très impatient mais tu es loin
du compte si tu penses que dans ce cas de figures, je ferai preuve
d'autant de clémence que d'ordinaire.
"

Ahren ne comprenait vraiment rien, il fronça les sourcils. Ulrich lui faisait peur, il ne savait pas ce qu'il lui voulait mais ça lui faisait peur.

"Mais de quoi tu parles ? Je n'ai prévu de tuer personne moi, je ne suis pas comme toi sombre crétin."

Bon insulter Ulrich de crétin n'était peut-être pas la meilleure idée mais c'était sorti tout seul, il ferma alors les yeux, attendant la prochaine vague de douleur.


It's a small crime
And I've got no excuse
Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 736

Voir le profil de l'utilisateur
Malgré tout la haine et le dégout que pouvait lui inspirer son cadet, le Serpentard n'avait jamais encore envisagé de lui lancer le moindre impardonnable. Bien sûr, il n'avait jamais été tendre avec son jeune frère mais de là à utiliser un sort qu'il réservait aux mangemorts et à toutes les progénitures, il n'y avait toute une différence. Différence qu'il venait de franchir sans le moindre remord au fond. N'avait-il pas ouvertement prévenu Ahren que le "gentil" Ulrich était de l'histoire ancienne ?

- " Je pensais pourtant t'avoir averti que le vrai jeu commençait désormais. Comment as-tu être si bête ?", lui fit-il doucereux.

Le sort avait arraché un sort au Serdaigle et s'en était allé en le laissant au sort comme une loque. Quelques instants s'écoulèrent avant qu'il ne se redresse, le corps parcourus par quelques spasmes. Sans doute était-ce du à la douleur... La belle affaire ! Fixant Ahren, il put voir une sorte de peur s'éveiller chez le gamin. C'était fort bien ... Les choses allaient enfin devenir intéressante. Cependant le sentiment paraissait ne pas encore avoir fait assez de chemin en lui puisqu'il trouve le courage de lui rétorquer.

- "Mais de quoi tu parles ? Je n'ai prévu de tuer personne moi, je ne suis pas comme toi sombre crétin."

Le gamin avait froncé les sourcils, pensant le duper en jouant la comédie de celui qui est innocent et ne comprend pas la raison de ce qui lui arrive. Mais c'était inutile. Ca faisait longtemps que ce genre de jeu ne marchait plus avec lui. Dut-il faire face à une gamine de 5 ans ayant eu pour malheur de naitre dans une famille de mangemort qu'il n'aurait éprouvé aucun remords, aucun doute à accomplir tout de même son devoir.
Tel un éclair, le même sortilège que précédemment frappa à nouveau le plus jeune Keller. Cette fois, le Serpentard le laissa durer un peu plus longtemps, observant avec méchanceté son parent hurler de douleur.

Une fois la baguette de cerisier relevée, un rire sarcastique s'échappa des lèvres de son propriétaire. Après avoir passé brièvement une main dans ses cheveux, Ulrich fit rouler son arme entre ses doigts.

- " Sombre crétin ?", ricana-t-il tel un dément avant d'arborer une moue cruelle, " Qui est le sombre crétin actuellement ?"

Regardant autour d'eux, le jeune homme soupira, visiblement agacé.

- " Je pense t'avoir averti que ma patience déjà très limitée n'était pas à prendre à la légère cette fois. Qu'as-tu prévu pour tuer Kathrina et qui t'as aidé ? Alexander t'a conseillé quelques uns de ses sorts de tortures favoris comme ceux qu'il a utilisé sur Susan histoire de réitérer le même acte une seconde fois ? ALORS, AHREN ? "

Devant le manque de réaction de son cadet, il repointa à nouveau sa baguette sur le gamin lui signifiant bien que s'il n'accédait pas à sa demande, il allait subir à nouveau sa colère.




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Une nouvelle vague de douleur s'empara de tout son corps, c'était pire que la dernière fois, Ahren se laissa tomber au sol en hurlant à s'en déchirer les cordes vocales. Il avait tellement mal, et Ulrich semblait prendre un certain plaisir à le torturer de la sorte, puisqu'il laissa agir le sortilège plus longtemps que la première fois. Il aurait mieux fait de tenir sa langue, actuellement, il ne serait sûrement pas en train de se rouler au sol. La douleur s'intensifia encore un peu plus si c'était possible, ce qui arracha une longue plainte d'agonie au Serdaigle, puis soudainement la torture cessa, laissant Ahren au sol une nouvelle fois, la respiration sifflante, la gorge en feu d'avoir autant hurlé, le corps parcourut de tremblements.

Il n'avait plus la force de se remettre debout, il décida donc de rester sur les genoux, au moins il tomberait de moins haut si son frère avait l'intention de lui faire subir à nouveau le doloris. Ahren releva alors la tête vers Ulrich qui ricanait comme un dément en lui demandait qui était le sombre crétin. Le jeune garçon ne répondit pas à la question de toute façon, il ne pouvait pas vraiment parler, ça gorge était encore trop douloureuse.

" Je pense t'avoir averti que ma patience déjà très
limitée n'était pas à prendre à la légère cette fois. Qu'as-tu prévu
pour tuer Kathrina et qui t'as aidé ? Alexander t'a conseillé quelques
uns de ses sorts de tortures favoris comme ceux qu'il a utilisé sur
Susan histoire de réitérer le même acte une seconde fois ? ALORS, AHREN ?
"

Son ainé le menaça alors de sa baguette, il semblait sérieusement énervé mais Ahren ne comprenait vraiment pas de quoi il voulait parler. Il le regarda alors avec terreur, les yeux légèrement écarquillés et un air de profonde hébétude sur le visage. La rage d'Ulrich n'était pas justifié, il n'avait rien fait et il n'aimait pas être accusé à tord. Il prit sur lui et empêcha toutes émotions de transparaître sur son visage. Lorsqu'il prit la parole, ce fut d'une voix dure, rendu légèrement rauque à cause de ses hurlements.

"En quelle langue vais-je devoir te le dire ? Je ne sais absolument pas de quoi tu parles. Je n'ai aucunement l'intention de tuer Kathrina. Et Alexander ne m'a rien conseillé du tout. De toute façon, il ne m'a rien envoyé depuis plus de trois semaines", une légère amertume vint légèrement troubler le ton sec du Serdaigle.

Il planta alors son regard polaire dans celui de son ainé et il reprit un ton plus bas, presque dans un murmure.

"Mais de toute façon, tu ne vas pas me croire. Tu ne m'aimes pas et tu serais trop heureux de ma mort pour ressentir la moindre culpabilité quand tu t’apercevras que tu avais tort. Alors vas-y Ulrich, débarrasse toi une bonne fois pour toute de moi. Mais vois-tu, je serais incapable de faire vraiment mal à Kathrina. Mais tu ne comprends pas ces choses là, hein grand frère."

Il esquissa un sourire légèrement narquois pour prouver, plus à lui qu'à Ulrich, qu'il n'avait pas peur. Il était prêt à souffrir pour comprendre pourquoi son frère s'était mis dans le crâne qu'il voulait tuer sa jumelle.


It's a small crime
And I've got no excuse
Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 736

Voir le profil de l'utilisateur
Son cadet s'était laissé tomber au sol en hurlant face au sortilège. C'était somme toute assez jouissif même si c'était imprévu. Quelque part, par égard pour la jumelle du Serdaigle, Ulrich n'avait jamais été trop loin dans l'élaboration et la cruauté des traitements qu'il infligeait au gamin. Il n'avait, certes, jamais exclu cette possibilité ni celle de le tuer et en avait, par ailleurs, informé Kathrina mais il ne s'était pas vraiment attendu à passer de quelques menaces et coups divers à un impardonnable. Pas que cela le dérangea... Au fond, c'était mieux de la sorte : il n'aurait plus à se retenir !
Lorsque le sort cessa, Ahren resta sur les genoux,la respiration sifflante et le corps parcouru de tremblements. Il ne tenta même pas de se relever et l'espace d'un instant, le Serpentard put voir qu'une profonde terreur s'était emparée de son cadet. Mais, bien vite, par vanité sans doute, ce dernier sembla prendre sur lui pour cacher les sentiments qui l'habitaient. Prenant la parole, sa voix se fit dure, fait accentuer davantage par l'accent rauque dû au doloris. Cela dit, il n'impressionna pas le moins du monde ni ne fit regretter à Ulrich ses actions.

- "En quelle langue vais-je devoir te le dire ? Je ne sais absolument pas de quoi tu parles. Je n'ai aucunement l'intention de tuer Kathrina. Et Alexander ne m'a rien conseillé du tout. De toute façon, il ne m'a rien envoyé depuis plus de trois semaines"

Une certaine amertume était palpable dans ses mots. Pas la moindre lettre depuis plus de trois semaines ? Ahren était-il donc suicidaire pour tenter de lui sortir pareil mensonge éhonté ?

- "Mais de toute façon, tu ne vas pas me croire. Tu ne m'aimes pas et tu serais trop heureux de ma mort pour ressentir la moindre culpabilité quand tu t’apercevras que tu avais tort. Alors vas-y Ulrich, débarrasse toi une bonne fois pour toute de moi. Mais vois-tu, je serais incapable de faire vraiment mal à Kathrina. Mais tu ne comprends pas ces choses là, hein grand frère."

Voyez-vous ça : le Serdaigle s'improvisait donneur de leçon. Au lieu de tenter de parlementer, il aurait tout aussi bien fait de cracher le morceau.

- " Ne pas t'aimer ? C'est un faible mot. Tu me répugnes carrément. Si tu avais été moins prompt à vouloir aduler un crétin, tu aurais occupé la même place que Kathrina. Mais soit ... J'ai un pion que je n'ai nulle crainte de sacrifier à la place. Ce n'est pas si mal... Tu es donc assez stupide pour le couvrir hein ? Sais-tu donc, cher "frère", qu'un pion mort est un pion inutile ? Crois-tu donc stupidement que ton précieux Alexander pleurera ta mort comme j'ai pleuré Susan? Es-tu assez naïf pour espérer qu'il te prendra les armes pour te venger ?", lui lança-t-il menaçant tout en ricanant ouvertement d'une telle bétise et en relançant comme pour appuyer ses dires, un doloris après chacune de ses questions.

S'arrêtant brusquement, Ulrich jeta un regard de degoût au corps à ses pieds dont il partageait, bien contre son gré, le sang. Ahren serait sans doute le suivant après la mort d'Alexander. Sauf s'il venait à changer du tout au tout mais même dans pareil cas, il était quasi impossible qu'il fut épargné.

- " Je comprends bien plus de choses que tu n'en comprendras jamais, Ahren. Et je connais bien plus de choses auquel tu n'aurais sans doute jamais accès."

Lançant un accio,le Serpentard attendit avec une impatience marquée que vienne à lui l'objet convoité. Celui-ci, fort heureusement, ne se fit pas trop attendre et reposa bientôt au creux de la main de son propriétaire.

- " Pour que tu en sois averti : tu viens, avec tes bêtises, de gâcher l'unique chance que j'avais prévu de te laisser au nom de Kathrina, petit frère. Désormais prépare-toi au pire parce que je serai moins indulgent que je ne l'ai été jusqu'ici. Tu n'as eu droit qu'à un avant-goût de l'enfer que je peux te faire vivre et crois-moi, je m'y connais au rayon "enfer sur terre", j'y vis en permanence depuis plusieurs années attendant d'avoir emporté assez d'âmes avec moi pour mon aller simple vers le vrai enfer."

S'agenouillant aux cotés du Serdaigle, Ulrich décapuchonna le flacon de potion tout en maintenant sa baguette sur la gorge de son cadet.

-" Bois ça sans discuter ! N'essaie même pas de tenter quoique ce soit ou tu es mort. Ai-je été clair ?"




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Le regard remplit de haine, le corps endolorie, Ahren fixa Ulrich dans l'attente d'une réponse. Mais son ainé ne semblait pas disposé à l'éclairer, il restait sur son idée de base à savoir que le Serdaigle allait, d'un moyen ou d'un autre, tuer sa jumelle.

" Ne pas t'aimer ? C'est un faible mot. Tu me répugnes carrément. Si tu avais été moins prompt à vouloir aduler un crétin, tu aurais occupé la même place que Kathrina. Mais soit ... J'ai un pion que je n'ai nulle crainte de sacrifier à la place. Ce n'est pas si mal... Tu es donc assez stupide pour le couvrir hein ? Sais-tu donc, cher "frère", qu'un pion mort est un pion inutile ? Crois-tu donc stupidement que ton précieux Alexander pleurera ta mort comme j'ai pleuré Susan? Es-tu assez naïf pour espérer qu'il te prendra les armes pour te venger ?"


Chaque question était accompagnée d'une nouvelle vague de douleur mais cette fois ci, il se serra les lèvres afin de pas crier. Il ne voulait plus montrer sa douleur à ce taré, il se mordit la lèvre afin de ne pas céder, alors que les tortures à répétitions cessaient, il sentit le goût du sang lui emplir la bouche. Il eut néanmoins la force de répondre d'un ton provocateur.

"Parce que tu crois que la place de Kathrina est enviable ? Un pion au service du timbré de la famille ? Je n'appelle pas ça, une sage décision si tu veux mon avis. Et contrairement à ce que tu penses, je n'ai pas la prétention de croire qu'Alexander me pleurera ni qu'il me vengera, de toute façon de là où il est, il ne peut pas faire grand-chose."


Ulrich lui jeta un regard dégoûté qui ne lui fit ni chaud ni froid, le jeune garçon commençait à avoir l'habitude, son frère n'était désormais plus le seul à lui dédier ce regard remplit de dégoût et de haine mêlé. Son ainé encore une fois glorifia son savoir en affirmant qu'il ne serait jamais qu'un ignare mais lui aussi avait une tête, lui aussi savait s'en servir, s'il avait été envoyé à Serdaigle c'est qu'il y avait une raison autre que d'embêter le professeur Virtanen.

Ahren vit alors son frère agiter sa baguette et murmurer un sort, une fiole apparut alors dans sa main et reportant son attention sur son cadet, il parla d'une voix dénuée d'émotions,

" Pour que tu en sois averti : tu viens, avec tes bêtises, de gâcher l'unique chance que j'avais prévu de te laisser au nom de Kathrina, petit frère. Désormais prépare-toi au pire parce que je serai moins indulgent que je ne l'ai été jusqu'ici. Tu n'as eu droit qu'à un avant-goût de l'enfer que je peux te faire vivre et crois-moi, je m'y connais au rayon "enfer sur terre", j'y vis en permanence depuis plusieurs années attendant d'avoir emporté assez d'âmes avec moi pour mon aller simple vers le vrai enfer."


Le jeune garçon croyait Ulrich sur parole quand il affirmait qu'il allait finir en enfer, Ahren lui même avait certainement peu de chance de connaitre le paradis s'il existait. Mais, il n'en avait clairement rien à faire, d'une part, il ne croyait pas vraiment qu'il puisse exister une vie après la mort et d'autre part, l'enfer lui aussi le vivait au quotidien, lui non plus n'avait pas de famille normale. Il se complaisait à faire le mal autour de lui mais d'une certaine manière, c'était aussi sa façon à lui d'extérioriser le mal-être évident qui régnait dans la famille Keller. Son adulation pour Alexander était surtout dû au fait qu'il prônait un monde sans impurs, un monde où les sorciers seraient à leur place et non pas envahis par des pseudos sorciers. Ulrich ne partageait pas ce point de vu, il ne savait d'ailleurs pas vraiment ce qu'Ulrich croyait, peut-être qu'il n'avait pas d'idée arrêtée sur le sujet, sûrement dû à son obsessionnel soif de vengeance. Ahren l'ignorait mais pour l'instant ce n'était pas son principal sujet de préoccupation.

Le Serdaigle toujours à terre vit son ainé se pencher vers lui, plaquer sa baguette contre sa gorge et ouvrir la fiole qu'il avait fait venir à lui. Dans un premier temps, il essaya de se débattre mais cessa alors qu'Ulrich pressait sa baguette un peu plus contre sa gorge.

" Bois ça sans discuter ! N'essaie même pas de tenter quoique ce soit ou tu es mort. Ai-je été clair ?"

Ahren hocha la tête, résigné, de toute manière, il fallait bien qu'il meurt un jour. Il approcha ses lèvres de la petite fiole et but sans rien dire, il sentit le liquide froid descendre son œsophage, le glaçant des pieds à la tête. Il ne se sentait pas vraiment différent mais peut-être était-il déjà mort et qu'il n'en avait pas conscience.


It's a small crime
And I've got no excuse
Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 736

Voir le profil de l'utilisateur
Le gamin avait quelque peu résisté lorsqu'il lui avait présenté la fiole de potion mais bien vite sa menace avait fait son effet et il avait avalé d'une traite la substance. A la tête qu'il fit, Ulrich put en déduire que la texture n'était guère agréable à ingurgiter. Ahren resta ainsi silencieux. Visiblement, il semblait même se demander s'il était encore vivant et si son aîné ne venait pas de lui faire absorber un poison. S'éloignant de son cadet, un sourire cruel naquit sur les lèvres du Serpentard.

- " N'aies crainte, comme je te l'ai dit, tu viens de gâcher l'unique chance que Kathrina était parvenue à t'offrir de ma part. Ce n'est donc pas un poison que tu viens d'ingurgiter mais du véritaserum. Je ne suis pas aussi magnanime avec les crapules. Si je voulais te tuer, je t'aurais détruit à petit feu avant de te voir agoniser à me pieds pour finalement te terminer d'une manière fort peu plaisante pour ton esprit d'enfant, petit frère. J'ai rarement l'envie de recourir à l'usage d'un poison si doux avec des monstres."

Passant une main dans ses cheveux, son regard se perdit l'espace d'un instant dans le vide.

- " Bref ! Ce que tu as bu, va me permettre de te cuisiner allègrement sans que tu n'aies la moindre chance de me mentir."

Patientant quelques minutes, le jeune homme finit par se décider à commencer l'interrogatoire et il avait une question particulièrement juste pour tester l'effet de la potion.

- " Depuis quand es-tu en contact avec Alexander ?"

Le Serdaigle n'avait jamais appris que depuis le début de leurs échanges, son aîné avait été au courant de leur correspondance. Ce n'était qu'une année plus tard qu'il avait laissé éclaté la nouvelle "publiquement". C'était donc là le piège parfait pour voir l'efficacité de la fiole.




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren n'était pas mort, pas encore. Ulrich ne semblait pas encore prêt à le tuer, ce qui l'arrangeait un peu, il voulait encore vivre, mourir avant ses onze ans n'étaient pas forcément un bon plan. Il voulait encore faire et voir beaucoup de choses. Il voulait essayer de se construire un avenir qu'il espérait meilleur que son enfance.

" N'aies crainte, comme je te l'ai dit, tu viens de gâcher l'unique chance que Kathrina était parvenue à t'offrir de ma part. Ce n'est donc pas un poison que tu viens d'ingurgiter mais du véritaserum. Je ne suis pas aussi magnanime avec les crapules. Si je voulais te tuer, je t'aurais détruit à petit feu avant de te voir agoniser à me pieds pour finalement te terminer d'une manière fort peu plaisante pour ton esprit d'enfant, petit frère. J'ai rarement l'envie de recourir à l'usage d'un poison si doux avec des monstres."

Du véritaserum, il lui avait fait boire du véritaserum, Ahren souffla de soulagement. Il ne craignait plus rien, il n'avait rien fait, rien tenté et Ulrich serait obligé de le croire.

" Bref ! Ce que tu as bu, va me permettre de te cuisiner allègrement sans que tu n'aies la moindre chance de me mentir."

Ulrich pensait sérieusement que ça allait lui coûter de dire la vérité mais la seule chose que son ainé ne semblait pas comprendre, c'était qu'il lui disait la vérité depuis le début.

" Depuis quand es-tu en contact avec Alexander ?"

Un petit sourire narquois vint fleurir sur les lèvres d'Ahren, Ulrich avait bien évidemment découvert que le jeune garçon entretenait une correspondance avec leur ainé mais le Serpentard ne l'avait découvert qu'un an après l'envoie de la première lettre. Il avait réussi, il ne savait trop comment, à cacher cette correspondance aux yeux de tous, même à leur elfe, pourtant tout se savait au manoir. Il était difficile et très facile en même temps vu la grandeur du manoir d'y cacher quelque chose. Difficile puisque qu'Ulrich connaissait l'endroit comme sa poche, il avait dû passer son temps à l'explorer de long en large. Peut-être pour s'assurer de son héritage, Ahren l'ignorait mais cela réduisait ses chances de pouvoir cacher quoique ce soit à son frère.

"Ma correspondance avec Alexander a commencé un an avant que tu ne l'as découvre, j'ai d'ailleurs été plutôt fier d'avoir réussi à te cacher quelque chose pendant douze mois."

Il planta alors son regard dans celui d'Ulrich et continua d'un ton légèrement provoquant,

"Ah et au fait, je ne veux pas tuer Kathrina, je ne sais pas ce qui te pousse à croire le contraire mais tu as tout faux mon cher grand frère !"


Ulrich ne pouvait pas le traiter de menteur, Ahren avait enfin marqué un point depuis le début de leur "discussion". Et il saurait enfin pourquoi son frère s'obstinait à l'accuser de tentative de meurtre sur sa jumelle. Une idée traversa alors l'esprit du jeune garçon, et si Kathrina c'était faite agressée ? Les points d'Ahren se serrèrent de rage, personne sauf lui n'avait le droit de toucher à sa sœur. Si jamais il lui était arrivé quelque chose, il mettrait tout en œuvre pour la venger, quitte à s'allier avec Ulrich.


It's a small crime
And I've got no excuse
Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 736

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren parut assez fier de lui subitement quand il le questionna sur le début de sa correspondance avec leur aîné. Bien évidemment, le Serdaigle devait jubiler en pensant qu'il l'avait duper durant plus d'une année avant que Krato ne tombe sur une des missives et ne vienne la lui rapporter les traits pour le moins tiré et anxieux. Un sourire narquois s'esquissa lentement sur les lèvres du Serpentard. La fierté de son cadet n'avait aucune raison d'être. Dès la première lettre, il avait été au courant.

- "Ma correspondance avec Alexander a commencé un an avant que tu ne l'as découvre, j'ai d'ailleurs été plutôt fier d'avoir
réussi à te cacher quelque chose pendant douze mois. "


Ne pouvant se retenir d'avantage, Ulrich éclata de rire face aux paroles du gamin à ses pieds.

- " Parvenir à me cacher quelque chose? Le jour où tu parviendras à me cacher quelque chose, tu seras mort et enterré, petit frère. Comme c'est triste pour toi... Tu paraissais si fier à l'instant effectivement d'avoir pensé que tu étais parvenu à me dissimuler quoique ce soit dans ma propre demeure. Tu as été bien sot de le croire. Dois-je te rappeler qu'Alexander est sous surveillance ? Je ne me suis pas contraint à partager la couche d'une écervelée pour laisser passer un tel détail. Lorsque le premier parchemin est arrivé, j'ai moi aussi reçu un courrier m'en avertissant en provenance d'Azkaban. Je n'ai donc rien loupé du début de vos liens. "

Haussant les épaules d'un air contrit, le jeune homme aborda ensuite l'air froid qu'il conservait généralement.

- "Ah et au fait, je ne veux pas tuer Kathrina, je ne sais pas ce qui te pousse à croire le contraire mais tu as tout faux mon cher grand frère !"

A nouveau, il lui apparut que le Serdaigle était fort content de sa réplique. Il ne pouvait lui donner tort pour une fois. Le véritasérum l'empêchait de mentir. Cela dit, il ne lui avait pas posé de questions et ne supportait pas que ce gamin se permette ce genre de comportement.

- "T'ai-je demandé quoique ce soit d'autre que la réponse à ma question, Ahren ?", lui fit-il menaçant en braquant sa baguette sur son cadet, " As-tu d'une quelconque manière participé ou entendu quoique ce soit au sujet du meurtre de Kathrina?"

Se tournant vers la fenêtre de la volière, Ulrich resta pensif. Si ce n'était pas le stupide cadet de Kathrina, qui cela pouvait-il être ? S'il voulait débusquer le pion d'Alexander, sa présence aux côtés de sa soeur devrait s'effacer. En effet,dans le cas contraire, le meurtrier ne se montrerait pas ou n'effectuerait pas le moindre faux pas. User des potions particulières peu adaptées aux yeux de leurs professeurs ne ferait que le confondre auprès d'eux... Se passant une main dans les cheveux, une moue agacée et visiblement furieuse apparut sur son visage jusqu'à ce qu'une idée lumineuse comme toujours ne lui vienne. Quoiqu'il arrive, son esprit stratégique continuerait de l'aider. Il ne pourrait donc pas perdre.

Après tout, rien ne l'empêchait d'utiliser les pions de son frère, n'est-ce pas ? Il l'avait déjà fait par le passé au nez et à la barbe de ce dernier, ce qui avait clairement rendu Alexander fou de rage quand il l'avait découvert. Et quoi de mieux qu'un de ses propres pions fidèles et tant opposé au Serpentard pour remplir cet office ? Au final, c'était une bonne chose qu'il ait laissé la vie sauve à Ahren. Il allait enfin lui être utile.

- " Bien...", commença-t-il en se retournant, " La faveur que j'avais promise à Kathrina ayant été utilisée, je vais désormais te proposer un pacte si tu veux rester en vie. Mais n'espère pas me trahir, petit frère. Le pacte que nous passerons est un pacte de sang. Ni l'un ni l'autre nous ne pourrons nous trahir tant qu'il durera. Les conséquences seraient pour le moins ... tragiques. A toi de voir ce que tu préfères... Vivre en t'associant à moi ou mourir ici au milieu des fientes d'hibou. Rallonger ton insignifiante vie ou l'abréger directement. Les deux me conviennent. J'ai d'autres pions à disposition."




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
" Parvenir à me cacher quelque chose? Le jour où tu parviendras à me cacher quelque chose, tu seras mort et enterré, petit frère. Comme c'est triste pour toi... Tu paraissais si fier à l'instant effectivement d'avoir pensé que tu étais parvenu à me dissimuler quoique ce soit dans ma propre demeure. Tu as été bien sot de le croire. Dois-je te rappeler qu'Alexander est sous surveillance ? Je ne me suis pas contraint à partager la couche d'une écervelée pour laisser passer un tel détail. Lorsque le premier parchemin est arrivé, j'ai moi aussi reçu un courrier m'en avertissant en provenance d'Azkaban. Je n'ai donc rien loupé du début de vos liens. "

Mais pourquoi, chaque fois qu'il faisait quelque chose, Ulrich était au courant ? Pourquoi, lui ne pouvait-il pas être comme les autres et avoir des secrets rien qu'à lui ? Pourquoi était-il né dans une famille compliquée ? Ahren se promit alors de ne plus jamais se réjouir d'un secret, avec Ulrich tout se savait. Mais alors pourquoi tout ce cirque ? Il devait bien avoir vu les lettres qu'Ahren avait envoyé à Alexander, il devait donc savoir qu'il n'avait rien fait. Il se permit alors de souligner son innocence, ce qui au plus grand plaisir du Serdaigle ne plut pas à son ainé.

"T'ai-je demandé quoique ce soit d'autre que la réponse à ma question, Ahren ?", lui fit-il menaçant en braquant sa baguette sur lui, " As-tu d'une quelconque manière participé ou entendu quoique ce soit au sujet du meurtre de Kathrina?"

Ahren commença alors à s'énerver, c'est quand plus d'être stupide, il était sourd, ça faisait plus d'une demi-heure qu'il essayait de lui faire comprendre qu'il n'avait rien à voir dans un complot contre sa jumelle.

"En quelle langue, il faut que je te le dise, je n'ai rien à voir avec un possible meurtre de Kathrina. D'ailleurs, je ne savais même pas qu'elle était en danger avant que tu ne m'agresses sauvagement."

Ulrich se détourna de lui et sembla réfléchir, Ahren se permit un soupir de douleur et de soulagement mêlé. Au moins maintenant, il était sûr que son frère ne le torturerait plus mais la douleur était toujours présente, chaque mouvement lui arrachait une grimace, heureusement que ça avait cessé, il serait certainement devenu fou s'il avait dû à nouveau subir le sortilège. Complètement taré celui là, enfin il fallait dire qu'Ulrich ne l'appréciait pas particulièrement non plus, inimitié partagé d'ailleurs.

" Bien...", reprit Ulrich en se retournant, "
La faveur que j'avais promise à Kathrina ayant été utilisée, je vais
désormais te proposer un pacte si tu veux rester en vie. Mais n'espère
pas me trahir, petit frère. Le pacte que nous passerons est un pacte de
sang. Ni l'un ni l'autre nous ne pourrons nous trahir tant qu'il durera.
Les conséquences seraient pour le moins ... tragiques. A toi de voir
ce que tu préfères... Vivre en t'associant à moi ou mourir ici au milieu
des fientes d'hibou. Rallonger ton insignifiante vie ou l'abréger
directement. Les deux me conviennent. J'ai d'autres pions à disposition.
"

Une association ? Avec Ulrich ? Il y a deux heures, il aurait dit hors de question mais il n'était pas encore prêt à mourir, il voulait vivre, avoir plein de petit lui. Il devait donc accepter une alliance avec son frère détesté pour vivre. Alors soit, mais il ne fallait pas que son frère croit qu'Ahren changerait ses idées, il serait toujours Ahren Keller et il n'aimerait toujours pas les Moldus, il se croirait toujours supérieur et il détesterait quand même son ainé.

"C'est d'accord, mais je veux d'abord savoir ce que tu attends de moi avant que tu ne me touches."

Ahren plongea son regard dans celui de son frère, il essaya de déchiffrer les intentions de son ainé mais c'était peine perdue. Personne ne pourrait jamais déchiffrer ce regard noir de haine.


It's a small crime
And I've got no excuse
Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 736

Voir le profil de l'utilisateur
Face à sa seconde question, Ahren parut s'énerver. Ainsi donc c'est qu'il avait encore assez de force pour le faire. S'ils s'alliaient provisoirement, peut-être pourrait-il correctement servir de bouclier à Kathrina en cas d'attaque surprise. Cela pourrait s'avérer très pratique.

-"En quelle langue, il faut que je te le dise, je n'ai rien à voir avec un possible meurtre de Kathrina. D'ailleurs, je ne
savais même pas qu'elle était en danger avant que tu ne m'agresses sauvagement."


Ainsi donc il n'avait pas menti, c'était étonnant mais pas tellement plutôt logique. Même si le gamin pouvait facilement atteindre sa jumelle, il n'avait pas la moindre connaissance lui permettant de réellement la blesser. Tout du moins, il n'avait certainement aucune connaissance suffisante qu'elle ne puisse contrer.
Lorsque le Serpentard s'était retourné, il avait entendu son cadet soupirer. La partie s'annonçait clairement gagnée mais il préfèrerait tout de même se méfier. Ahren ressemblait de plus en plus à Alexander. Aussi prit-il un soin particulier lors de l'énonciation de sa proposition.

- "C'est d'accord, mais je veux d'abord savoir ce que tu attends de moi avant que tu ne me touches."

Suite à son accord, le Serdaigle plongea son regard sans le sien. Qu'espérait-il y voir ? Pensait-il pouvoir trouver une faille ou bien anticiper ses actes ? C'était un espoir futile que celui-là. Il ne laisserait jamais personne l'approcher d'assez prêt pour le comprendre ou connaitre ses desseins. Personne !

- " Tu es stupide, petit frère. Ne viens-tu pas de donner ton accord pour pactiser avec moi et devenir mon pion? Car c'est ce que tu vas devenir. Comme c'est stupide... Cela dit n'ait crainte, rien ne changera énormément pour toi, cela fait longtemps que j'ai fait main basse sur les pions de notre aîné. Mais soit... je vais t'expliquer de quoi il retourne. "

Un sourire cruel s'afficha sur les lèvres d'Ulrich. Les choses promettaient d'être amusantes et il n'avait qu'une hâte, celle de rencontrer à nouveau Alexander avec lequel il aurait une petite discussion.

- " Ton rôle sera de rester aux côtés de l'unique soeur qu'il me reste et de la protéger en cas de besoin. Oh, je ne m'attends à rien d'étonnant de ta part. C'est pourquoi dès l'instant où nous passerons ce pacte, tu viendras me voir tous les deux jours en soirée pour un entrainement au protego ainsi qu'à un autre sort que notre père a créé, il y a fort longtemps, et qui te permettra de me prévenir qu'elle est en danger."

S'agenouillant au côté d'Ahren, le Serpentard présenta sa main gauche, paume vers le haut. Appliquant sa baguette sur cette dernière, une large entaille s'y dessina sans faire sourciller ou grimacer le moins du monde le jeune homme.

- " Ceci est un pacte de sang. Même si ça me répugne, nous sommes frères et c'est donc le meilleur moyen de faire. Si tu t'allies à moi, ni l'un ni l'autre nous ne pourrons nous trahir tant que le pacte n'aura pas été résilié. Le premier qui trahit l'autre mourra. Ce n'est pas un jeu, Ahren. Je ne plaisante clairement pas. A toi de voir ce que tu choisis comme mort car je n'hésiterai pas un seul instant à t'achever. Je pense que si jusqu'à présent tu doutais de mes capacités, tu viens à présent de comprendre doucement que je ne mentais pas quand je t'ai dit que Kathrina était bien plus au courant du monstre qui lui faisait face. "




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
" Tu es stupide, petit frère. Ne viens-tu pas de donner ton accord pour pactiser avec moi et devenir mon pion? Car c'est ce que tu vas devenir. Comme c'est stupide... Cela dit n'ait crainte, rien ne changera énormément pour toi, cela fait longtemps que j'ai fait main basse sur les pions de notre aîné. Mais soit... je vais t'expliquer de quoi il retourne. "

Ahren doutait sincèrement du fait que rien ne changerait. Tout serait différent, le jeu était mis entre parenthèse, sa vision d'Alexander allait être bouleversée, il serait plus proche de Kathrina. Donc non rien ne serait comme avant, ils ne pouvaient pas faire ce pacte sans qu'il y n'est pas de répercutions derrière. Il y aurait forcément des changements. Bien sûr, la haine qu'éprouvait le Serdaigle pour son frère ne changerait pas mais peut-être seraient-ils plus courtois l'un envers l'autre. Enfin, il ne fallait pas rêver, on parlait d'Ulrich et ce dernier le voyait déjà comme un pion. Mais Ahren ne se laisserait pas faire.

"Ne rêve pas trop Ulrich, je ne serais pas ton pion, nous somme partenaires, juste le temps que tout danger soit écarté de Kathrina. Ne crie donc pas victoire trop vite tu veux !"


Ulrich commençait sérieusement à énervé le jeune garçon, il se croyait vraiment le plus fort, le chef, il se prenait vraiment trop au sérieux, s'en était presque comique. Mais la douleur qu'il ressentit dans la poitrine lui rappela qu'Ulrich n'était pas vraiment à prendre à la rigolade.

" Ton rôle sera de rester aux côtés de l'unique soeur qu'il me reste et de la protéger en cas de besoin. Oh, je ne m'attends à rien d'étonnant de ta part. C'est pourquoi dès l'instant où nous passerons ce pacte, tu viendras me voir tous les deux jours en soirée pour un entrainement au protego ainsi qu'à un autre sort que notre père a créé, il y a fort longtemps, et qui te permettra de me prévenir qu'elle est en danger."

Le jeune garçon fut légèrement surpris, il ne s'attendait pas à ce qu'Ulrich aille jusqu'à lui donner des cours particulier et dans cette histoire Ahren n'y voyait que son intérêt, il pourrait profiter du savoir de son frère pour s'améliorer tout en faisant croire qu'il voulait sincèrement apprendre pour protéger leur sœur.

"Au cas où tu l'aurais oublié, c'est aussi ma sœur. Et qu'est-ce qui te fait croire que j'ai envie que tu me donnes des cours ? Enfin soit, j'imagine que pour Kathrina, je peux faire un effort."

Ahren tendit sa main droite vers Ulrich alors que ce dernier s'agenouillait à ses côtés, la main gauche paume vers le haut. Son frère appliqua sa baguette sur sa paume, une légère coupure apparue, n'arrachant aucune grimace de douleur à son ainé.

" Ceci est un pacte de sang. Même si ça me répugne, nous sommes frères et c'est donc le meilleur moyen de faire. Si tu t'allies à moi, ni l'un ni l'autre nous ne pourrons nous trahir tant que le pacte n'aura pas été résilié. Le premier qui trahit l'autre mourra. Ce n'est pas un jeu, Ahren. Je ne plaisante clairement pas. A toi de
voir ce que tu choisis comme mort car je n'hésiterai pas un seul instant à t'achever. Je pense que si jusqu'à présent tu doutais de mes capacités, tu viens à présent de comprendre doucement que je ne mentais pas quand je t'ai dit que Kathrina était bien plus au courant du monstre qui lui faisait face.
"

Ahren haussa les yeux au ciel avant de tendre sa main vers son frère une nouvelle fois.

"Je sais que ce n'est pas un jeu, alors s'il te plait arrête de parler et fait ce fichu sort que je puisse aller me coucher."

Le jeune garçon plaça d'autorité sa main dans celle de son frère et attendit stoïquement la douleur qui n'allait pas tarder à envahir sa main.


It's a small crime
And I've got no excuse
Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 736

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren, par défi sans doute, lui affirma ne pas être son pion. Pourtant c'est ce qu'il était et serait pour toujours. Il n'avait pas le choix et aucune chance de changer de statut. Alexander, même s'il l'aurait sacrifié sans ciller, éprouvait une certaine vanité à l'idée d'être parvenu à pourrir un autre membre de leur famille. Même si Ulrich avait rapidement bravé sa résolution de laisser une chance au bébé qu'était Ahren, toute la haine qui existait au sein de la famille Keller encore vivante n'avait été alimentée que par l'aîné de la fratrie. Ca avait commencé avec l'assassinat de leur père et de sa précieuse Susan. Puis il avait avec brio reçu l'adoration de leur cadet. C'était brillant mais le Serpentard n'avait eu d'autres choix que de tous les considérer comme des pions à sacrifier au besoin. Après s'être accaparé la fortune familiale, Ulrich avait pris un malin plaisir à brûler celui qui croupissait à Azkaban de la tapisserie familiale. De la sorte, il ne viendrait jamais souillé la crypte non plus. La place aux côtés de Susan lui était réservée depuis longtemps, son futur tombeau marqué de son nom étant d'ailleurs déjà placé à côté du cercueil d'un blanc nacré de la jeune Gryffondor.

- "Je sais que ce n'est pas un jeu, alors s'il te plait arrête de parler et fait ce fichu sort que je puisse aller me coucher.", lui fit-il en lui présentant sa paume.

La saisissant, Ulrich appliqua sa baguette sur celle-ci. Pitié ou pas vu ce qu'il avait enduré le soir même, le jeune homme n'appuya pas autant que pour lui-même pour pratiquer l'entaille. Appliquant sa propre blessure sur celle de son cadet en lui prenant la main, le Serpentard marmonna quelques paroles incompréhensibles produisant des picotements et une lumière diffuse au niveau de leurs deux mains liées.
Une fois les incantations prononcées, il lâcha Ahren et se releva. Jetant un coup d'oeil à sa paume, une fine cicatrice argentée la marquait désormais.

- " Bien. Nous voici lié, petit frère. N'oublie pas tes cours particuliers."

Se détournant, le jeune homme s'apprêtait à laisser là son parent lorsqu'il se souvint des effets qu'avaient certainement eus ses endoloris. La pitié ne menait jamais à rien, il le savait mieux que quiconque mais c'était provisoirement un pion plus précieux que d'ordinaire et il lui fallait donc y prêter attention. Lançant un accio, il attendit patiemment qu'arrive une tablette de chocolat.
S'agenouillant devant son frère, il la lui donna avant de lancer un sort minime qui l'aiderait à se sentir un peu moins courbaturé. Il avait vu l'infirmière le pratiquer sur Butler il y a deux ans lorsqu'il s'était étalé dans les escaliers grâce à son jumeau.

- " Mange ça avant de te relever. Ca devrait atténuer les effets des endoloris. Le sort devrait t'aider à te sentir moins courbaturé également. N'aie crainte, ce n'est pas empoisonné. Je tue généralement mes adversaires à visage découvert et avec une baguette pas sournoisement de la sorte. "

Se relevant, le Serpentard quitta sans un regard en arrière la volière. Alexander n'avait qu'à bien se tenir.




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich se saisit de sa main et traça une petite ligne sur sa paume à l'aide de sa baguette. Contrairement à ce qu'il pensait la douleur fut supportable et beaucoup moins vive que ce qu'il avait dû subir plus tôt dans la soirée. Lorsque l'opération fut terminé son ainé le lâcha en se relevant.

" Bien. Nous voici lié, petit frère. N'oublie pas tes cours particuliers."

Ahren soupira et hocha la tête pour signifier qu'il n'oublierait pas leur rendez-vous, il sentit alors son corps devenir moins douloureux, il lança un regard surpris à son frère et avant qu'il ne puisse se relever, Ulrich était à nouveau agenouillé devant lui et lui tendait une tablette de chocolat.

" Mange ça avant de te relever. Ca devrait atténuer
les effets des endoloris. Le sort devrait t'aider à te sentir moins
courbaturé également. N'aie crainte, ce n'est pas empoisonné. Je tue
généralement mes adversaires à visage découvert et avec une baguette pas
sournoisement de la sorte
. "

Ahren prit le chocolat mais ne l'entama pas, il voulait bien croire qu'il n'était pas empoisonné mais par fierté, il ne mangerait pas un truc qui venait d'Ulrich. Il remercia platoniquement son frère et le regarda partir avant de se lever à son tour et de rejoindre son dortoir, la tablette de chocolat toujours dans la main. Il la donnerait à Marianne demain matin.


[Fin du Rp]


It's a small crime
And I've got no excuse
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Alliance des si dissemblables frères Keller

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les frères Scott
» 2-Cassie Keller vs Erica
» Les contes du Baragouineur : Thiekar et Tarkh, frères de sang
» Pourquoi Chavez et les frères Castro pensent-ils etre des indispensables
» Jennifer Keller... Vivre pour soigner, tel est mon métier même si c'est dur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Tours, :: Volière,-