AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 La Chasseuse de Têtes... [PV Ana - Sasha]

Ana SordenPersonnage décédéavatar
Messages : 229

Voir le profil de l'utilisateur
Nuit du Vendredi 28 Octobre au Samedi 29 Octobre 2006,



Le visage baigné de sueur froide, Ana Sorden se réveilla en sursaut au beau milieu de la nuit!
S'extirpant de justesse des griffes d'un rêve atroce, l'arithmancienne tentait de redonner un cours normal à sa respiration et de se remettre lentement de ses émotions. Redressée sur son lit, les yeux hagards, Ana cherchait désespérément un repère familier dans l'obscurité de sa chambre. Si d’ordinaire c'était la sorcière de Salem qui infligeait aux autres d'affreux cauchemars, cette fois-ci elle en avait rejoint le rang des victimes. Il faut bien avouer que la journée de la veille, marquée par la date fatidique de son anniversaire, fut un moment de sa vie particulièrement éprouvant à traverser pour une femme qui se refusait ardemment de vieillir. Franchir le cap symbolique de la quarantaine avait causé chez Ana un véritable traumatisme, rédimant sa confiance et ses certitudes comme une peau de chagrin. Arithmancienne dans l'âme, elle accordait aux chiffres une importance prépondérante car il reflétait toujours la réalité dans sa forme la plus simple. "Les chiffres ne mentent jamais!" se plaisait-elle même à répéter fréquemment, afin de se rassurer et conforter ses choix. Mais cette fois-ci, le nombre des années ne plaidait pas en faveur de sa jeunesse perdue, laissant lentement mais surement peser sur elle le spectre terrifiant de la vieillesse...
Suite logique de cette journée traumatisante, l'espoir d'un repos mérité et salvateur pouvait d'ores et déjà être mit en quarantaine. Sans surprise, son sommeil ne lui offrant que le reflet nocturne de ses angoisses journalières.
L'arithmancienne se leva pour boire un grand verre d'eau, avant de se reconstituer mentalement ce rêve abominable. Peu à peu les pièces de ce puzzle terrifiant s'assemblèrent dans son esprit...

- Ce rêve avait pourtant débuté comme l'une de ses journée ordinaires ou Ana passait des heures à contempler son propre reflet. Mais très rapidement, la douce quiétude de son subconscient laissa sa place à des pensées beaucoup plus obscures. En effet, les choses prirent une mauvaise tournure, lorsqu'elle ressentie une affreuse sensation de picotement le long du bras, qui poussa l'arithmancienne à l'examiner de plus près. Son avant-bras entier était devenu affreusement fripé, comme infecté par un mal inconnu qui commençait à se propager sur l'ensemble de son corps. La sorcière avait beau se débattre dans son sommeil, et tenter de trouver une forme d’échappatoire, aucune porte de sortie ne s'offrit à elle. Inexorablement, Ana s'orientait vers sa plus grande phobie : celle de vieillir! Tel une rose dont les pétales s’asséchaient et tombaient avec le temps, l'arithmancienne vit les rides lui creuser le visage dans d'affreux sillons. Instinctivement, elle tenta de retenir ses cheveux qui tombaient inexorablement par mèche entière à ses pieds. Horrifiée, elle finit par relever son regard sur son reflet et constater qu'elle ne s'y trouvait plus, quelqu'un de bien connu venait de prendre sa place...
En effet, de l'autre coté du miroir, sa rivale Margot Adamson la fixait avec une intensité incroyable. D'une beauté incandescente et éternelle, cette dernière paraissait la narguer, lui adressant au passage un petit signe d'adieu ironique de la main. Ana préféra alors fermer les yeux pour ne point avoir à subir une seconde de plus ce spectacle affligeant...
Et c'est à ce moment précis de son rêve, que la sorcière sentit une petite main fraiche se poser sur la sienne, et une petite voix juvénile la rassurer doucement : "Tout ira bien, mère...". Elle qui ne pourrait jamais le devenir, se voyait affubler de ce rang familial par une fillette qui prit très vite les traits et l'apparence de la douce et mystérieuse Sasha Benson. A son contact, Ana Sorden se sentit rajeunir aussi vite quelle s'était vue vieillir quelques instants auparavant. Sa longue chevelure blonde retomba à nouveau sur ses épaules comme une cascade dorée, Ana retrouvant son sourire enchanteur. L'arithmancienne pointa son index pour désigner celle qui lui avait rendue sa beauté légendaire, avant de s'approcher d'elle doucement. Ana voulait caresser le joue pâle de cette fille tant espérée qu'elle n'avait jamais eu...
Mais tout à coup la dalle sur laquelle se trouvait Sasha se transforma en étendue liquide, et la malheureuse jeune fille se vit précipitée au fond de l'eau. N'écoutant que son courage, Ana se laissa glisser dans le trou d'eau obscur, pour tenter à son tour de venir en aide à la petite Sasha. Mais au lieu de se retrouver entourée par l'élément liquide, son plongeon l'expédia directement dans un décor étrangement familier, ou une petite maison de bois jouxtait un petit lac aux eaux ténébreuses. Des profondeurs de l'étang jaillir alors le chant mélodieux et triste d'une petite fille. Comme ce lieu, les paroles de cette comptine lui était terriblement familière. Pensant que Sasha devait se trouver immergée au fond du lac obscur, Ana s'avança à pas de louve sur une petite jetée fragile dont le bois pourri semblait pouvoir céder à n'importe quel moment. L'arithmancienne avait beau hurler inutilement le nom de "Sasha", mais l'obscurité du lac ne lui renvoya aucune réponse. Des gouttes de pluie commencèrent à tomber, et Ana finit par distinguer enfin une tache claire et indistincte qui remontait des ténèbres aquatiques. Des bulles d'air remontèrent lentement, avant qu'une main cadavérique ne crève tout à coup la surface lisse de l'étang. Profondément secouée, par cette vision, Ana recula d'un pas alors que le corps d'une jeune fillette noyée la fixait d'un regard aussi sombre que les eaux qui venaient de l'ensevelir. Comble de l'horreur, une voix enfantine et énigmatique résonna brutalement dans le cerveau d'Ana, lui posant cette question mystérieuse : "Pourquoi grande sœur...?"
Ana Sorden qui n'avait ni sœur, ni de réponse à cette question, voulut se sauver en direction de la terre ferme, mais la jetée instable s'effondra finallement sous son poids, la chute l'extirpant de ce cauchemar. -

Désormais réveillée, l'arithmancienne ne cessait de s'interroger sur les origines de ce rêve étrange. Qui était cette jeune noyée? Était-ce Sasha ou quelqu'un d'autre? Pourquoi cette dernière revenait sans cesse dans ses rêves? Quel secret se cachait derrière tout ça...
Ana Sorden se dirigea vers son miroir, et fut quelque peu rassurée d'y retrouver le reflet souverain de la reine de beauté automnale. L'arithmancienne proféra alors des pensées muettes qui allaient à l'encontre de celle qui avait osé s'afficher en face d'elle dans son rêve.

* Je suis bien plus belle que cette vieille bigote de Margot Adamson! D'une manière ou d'une autre, cette pauvre inconsciente finira par comprendre qu'elle ne fait pas le poids face à moi...*

Mais avant de trouver un moyen détourné de s'attaquer à sa plus grande rivale, Ana Sorden voulait tirer certaines choses aux clair et en savoir un peu plus sur cette mystérieuse petite Sasha Benson.
Dans la semaine, au détour d'un couloir, elle lui avait subrepticement glissé un petit mot, sans lui adresser la moindre parole qui puissent trahir leurs échanges de bon procédés...
Ana avait clairement un plan avec la jeune serpentard, et elle se doutait dans son for intérieur que celle-ci avait déjà dû mettre la main sur la fleur de sisymbre. L'arithmancienne avait passé des journées à étudier sa personnalité, laissant la numérologie lui délivrer une seule et même certitude... Cette jeune fille était vouée à un grand avenir, à elle d'en profiter!

Samedi 29 octobre, aux alentours de Midi...




L'arithmancienne s'était confortablement installée dans un champ d'herbes rases, resplendissante de beauté sous les rayons léger du soleil automnale. Prévoyante et méticuleuse, elle avait emmené avec elle tout un assortiment de petits plats léger allant de la simple tourte aux légumes à un sandwich pommes-noisettes, le tout agrémenté comme boisson d'une bouteille de jus de citrouille. Ana détestait les plats trop caloriques, mais elle s'était relativement lâchée en offrant pour dessert une magnifique tarte aux fruits rouges.
La sorcière de Salem commençait à garnir les jolies assiettes en porcelaine, afin d'offrir à Sasha Benson, un pique-nique digne d'un véritable restaurant. Étrangement, elle se faisait une joie immense de retrouver la petite fille, comme si la simple présence de celle-ci suffisait à son bonheur. Lors de leur premier échange, Ana s'était complètement retrouvée dans cette petite fille ambitieuse et en avance sur son âge. Secrètement, l'arithmancienne s'était même murmurée que si elle avait eu l'opportunité d'avoir un enfant, elle aurait aimé que celui-ci prennent les traits et le caractère de la petite Sasha Benson...
Cela expliquait pourquoi la simple joie de la revoir dépassait pour une fois le cheminement de ses pensées les plus machiavélique. L'arithmancienne décida toutefois de se reprendre et ne point se laisser envahir par un quelquonque sentiment qui la fragiliserait dans sa mission.

Depuis toujours, Ana Sorden était incapable d'aimer, ni de s'attacher à une personne. Et c'est peut être en cela que résidait sa plus grande force, celle de ne dépendre de personne! Car pour l'arithmancienne, l'amour était une arme à double tranchant, qui donne parfois l'impression illusoire de pouvoir déplacer des montagnes, mais qui, d'un autre coté, fragilise et rend beaucoup trop vulnérable. Au fur et à mesure de sa vie, Ana s'était donc sculptée un cœur de pierre qui ne battait dans sa poitrine que pour elle, et lui conférait une indépendance et une liberté destructrice pour quiquonque oserait se dresser en travers de sa route...
En la choisissant pour mener à bien cette mission, les Mardoliens ne s'était guère trompés à son sujet. Jamais elle ne faillirai, tant sa détermination était grande, et ne se laisserai pas envahir par des états d'âme pouvant la détourner de son but initial...

Depuis plusieurs minutes, Ana se questionnait sur le fait de savoir sur quel projet son maître Alcyd Mardol devait s'affairer en ce moment-même, lorsqu'une silhouette se détacha à l'horizon. La sorcière de Salem dissimula sous une cape sombre une petit cage, dans laquelle se tenait recroquevillé un hibou messager porteur d'une récompense qui suffirai sans doute à combler de bonheur la jeune serpentard...
Mais le temps de récompenser n'était pas encore venue, Ana avait toute une série de questions à poser à Sasha et qui déterminerait sans doutes ses choix.

Aussi belle que majestueuse, Ana Sorden se redressa pour accueillir la jeune fille. Elle la suivit du regard, alors qu'un sourire sincère baignait son visage.






Lorsque Sasha fut enfin à sa hauteur, Ana Sorden lui adressa des salutations enjouées.

"Bonjour petite colombe...
Je n'ai pas besoin de te demander si tu as trouvé ma fleur. C'est une évidence.
Je savais depuis le début que tu réussirais, la ou bon nombre d'autres échoueraient. Je t'en prie, viens t'asseoir et me narrer tes exploits. Je suis curieuse de nature..."


Alors que le vent balayait ses boucles blondes, Ana s'empressa de désigner de la main une petite couverture sur l'herbe afin d'inviter la serpentard à s'y asseoir. Elle éprouva l'espace d'un battement de coeur un bref remord à l'idée de devoir manipuler cette jeune fille admirable, mais la froideur de son âme reprit très vite le dessus...
Elle lui versa alors un grand verre de jus de citrouille.

"J'espère que tu aimes? Ne connaissant guère tes goûts, je me suis permise d'improviser. J'ai tellement de choses à apprendre sur toi..."

Ana avait l'art et la manière de faire rimer un pique-nique bucolique avec ses sombres plans machiavéliques.



Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 274

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha ne tenait plus en place et tournait en rond dans son dortoir depuis une bonne dizaines de minutes. Elle allait à Pré-au-lard ! Et encore mieux : elle y allait alors qu'elle n'était qu'en première année et que tous ses camarades allaient devoir rester au château ! Ana lui avait accordé une autorisation spéciale qui rendait la demoiselle plus fière qu'un hippogriffe ! La jeune Serpentard s'était préparer avec un soin tout particulier pour cette sortie. Elle avait enfilé une de ses robes préférées, celle en velours d'un vert émeraude qui rappelait les couleurs de sa maison, un chemisier d'un blanc impeccable et des chaussures vernies plus brillantes qu'un miroir. Pour la dixième fois de la matinée elle repositionna son serre-tête argenté sur ses cheveux impeccablement coiffés avant de jeter un coup d’œil vers le réveil en forme de nounours posé sur la table de chevet de Cindy.

"Tu as encore vingt minutes" lui lança Chouchou rose qui était assise sur son lit, dépitée.

Sasha se retint de sourire face à la jalousie évidente de sa camarade de classe, ça n'aurait pas été très gentil. Mais elle adorait tellement ça, se sentit enviée, qu'elle avait du mal à ne pas se réjouir de la déception de la pauvre Cindy.

"Je sais, mais je voudrais pas être en retard, et comme je ne sais pas où c'est, il faut que je parte en avance, au cas où je me perde, lui répondit Sasha en enfilant un manteau en laine gris. Je te raconterai !"

La demoiselle n'avait pas, et n'aurait jamais, l'intention de révéler quoi que ce soit à propos de l’entrevue future à Chouchou rose. C'était quelque chose entre elle et Ana ! Et si le professeur Sorden avait jugé que Cindy pouvait faire partie de la confidence, elle l'aurait invité, or ce n'était pas le cas. Sasha tenait vraiment à son traitement de faveur et n'était pas prête à le partager avec quelqu'un. Néanmoins elle trouverait bien quelque chose à raconter à sa camarade à propos du village. Après s'être examinée une dernière fois dans le miroir, Sasha adressa un sourire et un signe de la main à Cindy et descendit les escaliers menant à la salle commune au pas de course.

Alors qu'elle prenait le chemin du hall pour rejoindre les grands qui sortaient à Pré-au-lard, Sasha vérifia qu'elle avait bien le petit mot que lui avait glissé Ana, ainsi que l'autorisation de sortit qui allait avec. Enfin, elle vérifia que la fleur de sisymbre se trouvait bien à l’abri dans la poche intérieure de son manteau. Ana allait être fière d'elle ! Il fallait dire que ça n'avait pas été facile, Sasha avait plusieurs fois sérieusement douté de sa réussite. Depuis elle fuyait d'ailleurs Linnet Sneals comme la peste, la Serdaigle lui jetait des regards inquiétants à chaque fois qu'elles se croisaient. Frissonnant à cette pensée, Sasha se joignit à un groupe de troisième année qui présentait leur autorisation à Mr.Silvester. Ce dernier sembla s'étonner de tomber sur une première année mais reconnut vite la signature d'Ana Sorden et laissa passer Sasha sans rien dire.

La jeune fille réfréna une envie de sautiller de joie lorsqu'elle passa les grilles de l'école. Comme elle se sentait grande ! Elle regarda partout autours d'elle avec émerveillement, suivant les élèves qui se dirigeaient vers le village. Alors qu'elle arrivait à la hauteur des premiers bâtiments de Pré-au-lard, la fillette se souvint qu'Ana ne l'attendait pas ici, mais dans une prairie qui jouxtait le chemin entre Poudlard et le village. Revenant sur ses pas, la fillette aperçut enfin une étendue d'herbe rase qui correspondait à peu près à la direction faite par Ana.

La jeune Serpentard bifurqua en cette direction et, à peine avait-elle quitté le chemin principal qu'Ana entrait dans son champs de vision. Un large sourire se dessina sur les lèvres de la fillette quand elle aperçut son professeur et elle se retint de courir. Elle avait tellement hâte de lui montrer qu'elle avait réussi !

"Bonjour petite colombe...
Je n'ai pas besoin de te demander si tu as trouvé ma fleur. C'est une évidence.
Je savais depuis le début que tu réussirais, la ou bon nombre d'autres échoueraient. Je t'en prie, viens t'asseoir et me narrer tes exploits. Je suis curieuse de nature..."

Sasha répondit aux paroles de l'arithmancienne par un large sourire, les joues roses de plaisir sous l'effet du compliment.

"C'est très joli ici !" lança-t-elle.

Ana lui désigna alors d'un geste gracieux une petite couverture étalée sur l'herbe, sur laquelle la fillette s'installa sans quitter son professeur des yeux. Elle était impressionnée par l'élégance qui se dégageait d'elle et qui n'était pas sans lui rappeler celle de sa professeur de danse Miss Duncan. Sauf qu'Ana était bien plus gentille que Miss Duncan qui répétait tout le temps que Sasha avait les genoux trop vers l'intérieur et le dos pas assez cambré. Méchante ou pas, Miss Duncan avait quand même été là pour Sasha à l'époque où ses parents se disputaient tout le temps, elle avait souvent attendu sur les marches du conservatoire avec elle quand sa maman oubliait de venir la chercher et l'avait aidé à faire son chignon quand son père avait renoncé à essayer de s'en charger. Il y avait eu chez Miss Duncan une sorte de douceur que Sasha avait l'impression de retrouver chez la professeur d'arithmancie.

Souriant à son professeur, Sasha s'empressa d'ouvrir son manteau pour fouiller dans sa poche intérieure à la recherche de la petite fleur qui lui avait couté tant d'efforts.

"Mince, les pétales sont un petit peu écrasés, pardon...s'excusa-t-elle en tendant le bras pour offrir la fleur à Ana. Mais c'est parce que j'ai du courir dès que je l'ai cueilli, je l'ai peut-être écrasée un peu en serrant le poing, je suis désolée. Je suis partie en courant parce que Linnet Sneals voulait que je tue un crapaud ! se justifia-t-elle en ouvrant de grand yeux. Et puis c'était déjà la nuit, alors Mr. Silvester allait fermer le château, heureusement il m'a quand même laissé entrer..."

Ana la coupa dans son récit en lui servant un verre de jus de citrouille, lui demandant si elle aimait ça. L'arithmancienne expliqua qu'elle avait du improviser car elle ne connaissait pas ses gouts, et ajouta qu'elle avait beaucoup de choses à apprendre sur Sasha.

"J'adore ça ! la rassura la fillette. J'aimerais bien que mon père en achète mais il ne veut pas en entendre parler, il dit que c'est un "truc bizarre" de sorcier, soupira-t-elle avant de repenser aux dernières paroles d'Ana. Qu'est-ce que vous voulez savoir ? demanda-t-elle avec curiosité, les yeux brillants et un sourire malicieux sur le visage.



Ana SordenPersonnage décédéavatar
Messages : 229

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque Sasha lui tendit la petit fleur jaune de Sisymbre, Ana Sorden ne put contenir sa joie de se voir remettre en main propre l'une des pièces maitresse du puzzle macabre qu'elle tentait de mettre au point à l'encontre de Margot Adamson. Jusqu'à présent tout fonctionnait réellement à merveille, et nul doute que dans une futur plus ou moins proche rien ne l'empêcherait de gravir l'ultime marche qui la conduirait sur le trône de directrice de Poudlard.
La petite serpentard entama alors de bien étrange explication qui ressemblait à une sorte de conte de fée, avec dans les rôles principaux une princesse Sasha échappant à une méchante sorcière Linnet, un crapaud, et William Sylvester en troll gardant la porte...

"Mince, les pétales sont un petit peu écrasés, pardon... Mais
c'est parce que j'ai du courir dès que je l'ai cueilli, je l'ai
peut-être écrasée un peu en serrant le poing, je suis désolée. Je suis
partie en courant parce que Linnet Sneals voulait que je tue un crapaud !
Et puis c'était déjà la nuit, alors Mr. Silvester allait fermer le château, heureusement il m'a quand même laissé entrer..."

La courageuse petite Sasha Benson avait donc eu l'audace d'affronter la famille Sneals...
Rien que cette pensée suffit à convaincre l'arithmancienne de la détermination et de la loyeuté de la fillette. Car si l'arithmancienne ne connaissait Linnet que pour son coup d'éclat hystérique lors de son passage sous le chapeau, elle venait de faire la triste rencontre, en ce début de mois d'Octobre, avec l'ainé de la famille Sneals. Un vulgaire poufsouffle presque aussi hideux que le crapaud qui lui servait d'animal de compagnie! Alors qu'elle gravissait les marches d'escalier la conduisant à sa salle de classe, l'arithmancienne était tombée sur l'immonde bestiole et son Poufsouffle de maître, qui s'amusait à le dresser pour lui faire sauter les marches une à une. Obstruant son passage par son jeu puéril, Ana Sorden l'avait sévèrement réprimandé, en lui disant sur ce n'était pas un lieu pour un animal aussi ragoûtant, et c'est alors que l'inqualifiable se produisit...
D'un bon précis et dévastateur, le crapaud finit son envol sur l'un des escarpins de luxe de l'arithmancienne. La rencontre de l'affreux batracien avec la chaussure Loutoubin plaquée or d'Ana Sorden fit poussée un glapissement hrrifiée à cette dernière. D'un mouvement réflexe du bout de pied, elle le délogea rapidement de son trône d'or, avant de sortir a baguette dans un geste de colère. Sous les yeux horrifiés de Danny, son crapaud lévita alors dans les airs. Ana Sorden réprima la pulsion meurtrière qui la poussait à projeter et faire s'écraser le crapaud contre un mur de Poudlard, propulsant seulement ce dernier dans les bras du Poufsouffle terrifié. Sans desserrer la mâchoire, la sorcière de Salem lui lâcha alors de terrible paroles à son encontre, lui disant notamment qu'il ne valait pas mieux que son crapaud pestilentiel!
Cela ne faisait aucun doute que Sasha Benson parlait du même crapaud, celui qui avait osé ruiner ses escarpins de luxe! Secrètement, l'arithmancienne aurait préféré voir Sasha tué cette horreur! Car dégoutée de devoir porter des chaussures ayant été en contact avec la bave immonde du batracien, Ana s'en était débarrassée. Au moins, elle pouvait se consoler en se disant que ce sacrifice n'était point inutile, puisque Sasha lui rapportait à présent la fleur de Sisymbre tant convoitée...
Et cela n'avait pas de prix!
Sasha Benson exprima alors toute l'étendue de sa satisfaction de pouvoir enfin boire du jus de citrouille dont elle était friande, alors que son père semblait lui déconseillait vivement cette boisson de sorcier...

"J'adore ça ! J'aimerais bien que mon père en achète mais il ne veut pas en entendre parler, il dit que c'est un "truc bizarre" de sorcier, Qu'est-ce que vous voulez savoir ? "

Tout en saisissant avec grâce son assiette contenant sa tourte de légumes, Ana nota l'information que le père de Sasha ne semblait pas être en odeur de sainteté avec les choses "bizarre" du monde sorcier. Ce détail lui parut suffisamment essentiel pour être souligné.

L'arithmancienne lui délivra alors un sourire complice comme si elle partageait le sentiment de frustration que devait éprouver la jeune serpentard. C'est d'une voix enjouée qu'elle tenta de la réconcilier avec son père.

"Aussi dur que cela puisse paraitre, vous devriez écouter le sage conseil de votre père. Cela vous évitera ainsi d'abuser des bonnes choses trop sucrée qui pourraient détruire votre ligne parfaite. Jeune fille, comment croyez-vous que j'arrive à conserver une silhouette aussi superbe malgré mon âge? C'est au prix de nombreux efforts que l'on devient une reine de beauté..." Ana détailla du regard alors la jolie tenue verdoyante et le visage angélique de la petite fille, pour ajouter : "... et à ce que je vois, vous avez tout pour devenir une très belle jeune femme. Je vous félicite d'ailleurs pour votre choix de robe. Elle vous va à ravir..."

D'un geste élégant et raffiné, Ana gouta alors l'une de ses tourtes aux légumes, pour en savourer la délicatesse et la précision de sa recette. Elle laissa planer quelques secondes avant de demander à la jeune fille.

"A vous entendre, on dirait que votre père ne semble pas enclin à la sorcellerie et a ses bizarreries... Je me trompe? Auriez-vous grandit dans un famille pro-moldue, Sasha? Je vous en prie, parler moi un peu de vous..."


Alors que visiblement Sasha était sur le point de délivrer des informations vitales sur se sa famille. Ana Sorden examina avec minutie la fleur de Sisymbre que la petite serpentard lui avait récolter. Bien que malmenée durant son voyage, les pétales demeuraient suffisamment intacts pour lui permettre de créer au minimum deux fioles de Polynectar. L'arithmancienne poussa un soupir de soulagement, car elle avait remuer ciel et terre pour trouver cette maudite fleur, et ce sans succès jusqu'à ce jour. Nul doute que malgré son jeune âge, cette petite fille n'était point dépourvue de ruse et de talent, ce qui faisait d'elle une précieux alliée à sa cause. Grâce à elle, il ne lui manquait désormais plus qu'un seul ingrédient pour élaborer cette potion, et celui-ci n'était autre que l'élément d'une personne en laquelle Ana souhaitait se transformer...
Toute son attention revint alors au récit de Sasha Benson. Ana Sorden, telle une araignée, attendait auprès de sa toile que la petite libellule se précipite et s'emprisonne en son centre. Le récit de sa prime enfance et de certains évènements pouvait l'aider à mieux cerner cette fillette, qui de par ses rêves avait un rôle important à jouer dans l'avenir. Ana en était persuadée... Mais lequel?


Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 274

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que Sasha savourait son verre de jus de citrouille, tout en se plaignant que son père refuse d'en acheter, Ana lui fit une mise en garde qui la fit reposer son verre immédiatement. L'arithmancienne lui expliqua qu'il ne fallait pas abuser des choses sucrées si elle ne voulait pas risquer de détruire sa ligne, qu'elle qualifia de parfaite. La fillette hocha vivement la tête pour montrer qu'elle avait compris alors qu'Ana ajoutait qu'il fallait faire de nombreux efforts pour devenir une reine de beauté. Le petite Serpentard détailla alors la taille fine de son professeur et ses bras tout aussi délicats, Ana Sorden avait vraiment mérité son titre de reine de beauté. Sasha voudrait être aussi mince et aussi jolie qu'elle quand elle serait plus grande !

Aussi la fillette se promit-elle de faire attention à ne plus manger trop de choses sucrées. Elle n'avait jamais pensé à surveiller son alimentation jusqu'à aujourd'hui. Il fallait dire que, jusqu'à l'année dernière, elle faisait suffisamment d'exercice pour se permettre de manger comme elle le voulait, mais Ana avait raison : il fallait faire attention désormais. Sasha se contenta donc de prendre une petite part de tourte aux légumes.

"C'est délicieux !" s'exclama-t-elle en souriant dès qu'elle eut avalé sa premier bouchée.

Son sourire s'agrandit quand Ana la complimenta sur sa robe. C'était une de ses robes préférées ! Sa maman la lui avait acheté à noël dernier chez Twilfitt&Tatting, un magasin que Sasha aimait beaucoup mais que sa mère jugeait souvent trop chère. Néanmoins, Susan acceptait toujours de faire des folies pour les cadeaux de noël de sa fille.

"Merci beaucoup ! répondit-elle en rosissant de plaisir. Votre robe est très jolie aussi, ajouta-t-elle avec sincérités en admirant l'élégance de la tenue d'Ana. J'aime beaucoup vos chaussures !"

A l'instar de beaucoup de petites filles de son âge, Sasha rêvait de pouvoir mettre des chaussures à talons, chose que sa mère lui interdisait, évidement. Elle avait vu plusieurs filles plus âgées en porter et les regardait toujours passé avec envie. Elle rêvait de chaussures aussi belles que les Loutoubins de Swann, avec des talons aussi haut que ceux de cette Poufsouffle qui se promenait toujours perchée à au moins une bonne dizaine de centimètres. Mais elle se demandait si elle arrivait à marcher avec, il fallait qu'elle s'entraine !

"A vous entendre, on dirait que votre père ne semble pas enclin à la sorcellerie et a ses bizarreries... Je me trompe? Auriez-vous grandit dans un famille pro-moldue, Sasha? Je vous en prie, parler moi un peu de vous..."

Le sourire de Sasha disparut quand l'arithmancienne évoqua les rapports de son père avec la magie. Se trouvant face à un professeur, la fillette ne souhaitait pas trop se dévoiler, mais le cadre bien moins formel que celui de l'école et le sourire d'Ana eurent raison de sa réserve et la petite fille se lança dans un récit un peu décousu.

"Non, pas vraiment pro-moldus, enfin si un peu...commença-t-elle, hésitante. En fait mon père est moldu, et ma maman lui avait pas dit qu'elle était une sorcière. Il l'a découvert quand j'ai commencé à faire de la magie...continua-t-elle en baissant tristement la tête. J'ai figé mon gateau d'anniversaire juste avant qu'il ne tombe par terre. Et ils se sont séparés. Du coup, je crois qu'il est resté sur une mauvaise impression. En tout cas il aime pas vraiment tout ce qui est magique, et du coup ma mère s'est mise à détester tout ce qui était moldu...C'est un peu compliqué..." termina-t-elle, bredouille.

Comme à chaque fois qu'elle parlait du divorce de ses parents, elle se sentait affreusement mal et terriblement bien à la fois. Mal parce qu'elle revivait les heures passer à observer ses parents se disputer, tapie dans les escaliers. Et bien parce que ça la soulageait d'en parler, de s'entendre dire que ce n'était pas grave, que c'était des choses qui arrivait et que ce n'était pas de sa faute. Même si elle n'accepterait jamais l'idée qu'elle n'était pas responsable, c'était rassurant de voir que les autres ne la tenait pas coupable.

Relevant la tête vers son professeur, Sasha lui adressa un petite sourire désolé, ne sachant pas si Ana avait voulut en savoir autant. La fillette craignait de s'être présenté sous un mauvais jours. Elle n'aurait peut-être pas du parler à Ana de la façon dont elle avait causé la séparation de ses parents. Elle aurait du lui parler de ce jour où elle avait gagné une compétition de danse, de ses copains de l'école primaire, de ses bonnes notes en dictée et de ses représentations de théâtre. Elle aurait sans doute donné une bien meilleure image d'elle même de cette façon. Qu'allait penser l'arithmancienne d'elle à présent ?



Ana SordenPersonnage décédéavatar
Messages : 229

Voir le profil de l'utilisateur
Le sourire angélique de la jeune serpentard s’évanouit subitement de son visage, alors qu'elle entama le récit de l'un des épisodes les plus tristes de sa courte de sa vie. Avec ses propres mots de petite fille, elle se confia sans détours à l'arithmancienne, expliquant en quoi la découverte de son potentiel magique avait coïncidé avec la séparation de ses parents. Sasha Benson, bien malgré elle, avait révélé au grand jour les nombreux non-dits qui pesait sur sa famille, et elle devait sans doute en porter maintenant tout le poids de la culpabilité. Ce récit touchant conforta Ana dans ses convictions personnelle qui louaient le fait que les mondes moldus et magiques ne pourraient pas éternellement s'ignorer et faire semblant de ne point se voir. Un jour ou l'autre, il faudrait lever ce voile d'intolérance entre les deux mondes pour n'en faire qu'un seul, solide et unis. La cause des mardoliens était noble et juste en cela, et finirait tôt ou tard par imposer ses dogmes à une société magique encore trop tournée vers la passé. Ana Sorden n'acceptait plus l'idée que d'autres jeunes enfants, à l'image de Sasha, puissent encore être les victimes innocentes, sacrifiées sur l'autel de cet infâme secret magique.
Profondément émue par ce récit qui lui rappelait au combien elle-même avait buté sur cette maudite frontière entre les mondes magiques et moldus, Ana posa son assiette et fixa quelques instants la petite Sasha de son regard triste. La jeune serpentard esquissa alors un sourire désolé comme pour s'excuser d'avoir refroidit l'ambiance. Ana la réconforta d'une voix toute maternelle.



"Ma douce colombe, comme je vous plains...
Car j'ai l'intime conviction que vous devez vous blâmer et porter seule le lourd fardeau d'une déchirure familiale qui ne vous incombe en rien. Ne me regardez point avec ce regard désolé, car vous n'avez point à l'être. Vous êtes simplement une malheureuse victime. Et je peux même vous certifier que dans cette triste histoire, même vos parents ne sont pas les principaux responsables. Votre mère en cachant sa véritable nature magique, n'a fait que répondre inconsciemment aux règles intransigeantes qui régissent notre triste monde de sorciers. Quant à votre père, c'est de plonger subitement dans l'inconnu qui l'a chamboulé. Vous savez, jeune fille, il est dans la nature de l'homme d'être effrayé par ce qu'il ne connait pas. Il suffirait simplement d'expliquer les choses et de dévoiler certain secret pour que le choses redeviennent comme avant...
"

Le souvenir de leur première rencontre finit par traverser l'esprit d'Ana Sorden. Ce jour-la au détours d'un couloir, Sasha avait soutenu des convictions des plus engagées en défaveur du secret magique auprès d'une autre fillette bien plus immature qui ne faisait que répéter la pensée de ses parents. Alors que Sasha, malgré son jeune âge, pensait par elle-même et dessinait déjà les contours d'une idéologie politique que Ana situait dans la branche la plus extrême du MIM.
L'arithmancienne se félicitait alors intérieurement de la petite surprise qu'elle lui réservait, et qui allait sans doute décider de la destinée de la jeune Sasha. Mais avant de prendre un risque, Ana voulait gonfler ses certitudes et se persuader que Sasha serait dans un futur plus ou moins la proche, l'une des plus précieuses alliées de la cause mardolienne...
Ana en était persuadée! Les nombreuses prédictions que lui avait conté Christabelle Morrow finiraient un jour par se vérifier. Ana Sorden se souvint alors de cet instant magique ou bien plus jeune, elle avait demandé à sa mère adoptive de lui réciter une énième fois cette merveilleuse prophétie qui berçait son existence. La voix rauque de Christabella résonna alors dans la tête d'Ana * Naufragée des marées et promise à une grande
destinée... je suis l'offrande qui vient sans qu'on la mande... Apprends
moi à devenir celle que je suis... et tu en récolteras les fruits...*.
Mais Ana se souvenait également que directrice de Salem lui avait alors confié qu'elle avait rêvé d'elle et de son visage bien des années avant de la rencontrer. Un peu comme elle venait de le faire avec la jeune Sasha Benson...

Et si au final, la jeune Serpentard était la fille dont parlait cette prophétie? L'arithmancienne n'étant qu'une sorte de relais entre Cristabella et celle qui vivrait une si grande destinée. Son orgueil balaya bien vite cette hypothèse, car Ana était persuadée qu'un jour elle règnerait d'une certaine manière sur le monde. Une femme comme elle méritait une grande destinée! Mais un léger doute subsistait tout de même, la poussant à voir d'un œil nouveau cette jeune fille au visage angélique...

Ana reprit alors son assiette, et s'adressa à nouveau à la jeune Sasha sur un ton beaucoup plus grave. Sans s'en appercevoir, elle commençait même à la tutoyer...



"Puisque nous en sommes venues au stade des confidences, jeune fille, sache que je reste intimement convaincue que sans le secret magique et les non-dits qu'il véhiculent dans les deux mondes, les choses seraient bien différentes. La magie n'étant plus un tabou, tes parents ne se seraient sans doute jamais séparés. Pourquoi devoir persister à se cacher les uns des autres? C'est incompréhensible...
Lors de mes pérégrinations dans le monde moldu, je me souviens avoir visité des peuplades moldue isolée, souffrant de faim et de soif. J'ai vu des enfants mourir de déshydratation dans mes bras, alors qu'il m'aurait suffit d'un sortilège pour leur offrir cette eau tant espérée. Mais voila, cet innommable secret magique veille à ce que chacun meurt et souffre dans le petit monde qui lui est assigné, sans venir polluer et déranger les consciences de nos ministères magiques. Mais une chose est certaine, le monde moldu a besoin de nous...
"

Ana soupira comme s'il lui était difficile de parler de ce genre de choses, puis ses yeux revinrent sur la petite Sasha. L'arithmancienne la dévisagea non comme une victime des ses manipulation, mais comme la fille qu'elle aurait toujours rêvée d'avoir. Se tenant toujours bien droite et attentive à son discours, ne l'interrompant jamais, et faisant preuve d'une politesse irréprochable.
D'une certaine manière, Ana se retrouvait en cette petite fille ambitieuse, et bien plus que d'en faire une alliée... Elle voulait simplement être avec elle, et entendre sa petite voix fluette lui raconter ses journées et ses projets.
Elle culpabilisa l'espace d'une seconde d'entrainer la jeune fille dans son monde, qui n'était peuplé que de dangers.
L'arithmancienne leva alors les yeux au ciel, avant de jouer entre ses doigts avec une de ses jolies mèches dorées. Le visage radieux et un sourire éclatant firent leur apparition, cette attitude contrastant de manière radicale avec sa sombre description du monde...



"Pardonne-moi Sasha...
Je te parle de choses d'adultes alors que je devrai te laisser profiter pleinement de ton enfance. Tu as grandement le temps de découvrir les tristes réalités de notre monde, et je ne devrai pas bruler les étapes!
Je me demande si la surprise que je te réservais n'est pas au final une bien mauvaise idée..
." Ana poussa alors dans son dos l'objet recouvert d'une cape comme pour mieux le dissimuler aux yeux de Sasha et passer à autre chose. "Pour te remercier de m'avoir trouver cette jolie fleur de sisymbre, je t’emmènerai refaire ta garde-robe dans les plus belles boutiques du chemin de traverse! Qu'est-ce que tu en penses ma douce colombe?"

L'âme d'Ana semblait se déchirer littéralement en deux...

Une part d'humanité presque maternelle sommeillant en elle espérait ardemment que la jeune fille accepte cette proposition inoffensive de shopping. Alors qu'une autre facette de sa personnalité beaucoup plus sombre voulait entrainer la petite Sasha dans les dédales obscure de ses plans machiavéliques...

Mais désormais ce choix n'était plus entre ses mains, mais dans celles de la petite Sasha...


Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 274

Voir le profil de l'utilisateur
Sasha se mit à tordre nerveusement ses mains, mal à l'aise. Elle avait le sentiment d'être allée trop loin dans les confidences et avait peur d'avoir refroidi un peu l'ambiance. Elle craignit d'avoir ainsi offert une bien mauvaise image d'elle même à son enseignante. Il fallait à tout prix qu'elle se reprenne ! La jeune fille ne voulait certainement pas passer pour une pleurnicheuse, elle était une battante ! La Serpentard se redressa un peu et cessa immédiatement de jouer avec ses mains, c'était tout sauf élégant et ne faisait que traduire sa gêne. Elle n'aimait pas montrer ses faiblesses. Elle voulait avoir l'air forte, et sûre d'elle.

Les paroles d'Ana la renvoyèrent cependant aussitôt à son statut de petite fille. L'enseignante se montra particulièrement douce et réconfortante avec elle. Elle lui témoigna toute sa compassion en assurant que Sasha n'était qu'une malheureuse victime dans cette histoire et que même ses parents n'étaient pas directement responsables. La fillette hocha lentement la tête. Elle n'avait jamais réussi à en vouloir à ses parents. Parce qu'ils s'en voulaient suffisamment entre eux. Parce qu'en vouloir à sa mère aurait été se ranger du coté de son père et qu'accuser son père aurait été choisir le camp de sa mère. Elle n'avait pas voulu faire un choix, elle aimait autant ses deux parents, même s'ils se détestaient, alors elle était restée au milieu. C'était une position inconfortable, elle était déchirée entre les deux, on se l'arrachait chacun de son coté, mais c'était mieux que de devoir choisir. Elle ne voulait pas savoir lequel de ses parent avait fauté, parce qu'elle avait peur de moins l'aimer après.

Mais si ce n'était ni elle ni ses parents les coupables ? Alors qui était le coupable ? L'arithmancienne lui offrit alors une réponse à laquelle la jeune fillette avait déjà beaucoup réfléchit. Tout ça ne serait jamais arrivé si le secret magique avait été brisé. Sasha porta ses mains à sa bouche dans un geste d'effroi quand Ana lui confia avoir vu des bébés mourir de déshydratation alors qu'elle aurait pu leur apporter de l'eau à l'aide d'un simple sortilège.

"C'est affreux..." souffla-t-elle avec un regard horrifié.

Ana conclut en disant que le monde moldu avait besoin d'eux et la fillette hocha vivement la tête. Ces paroles n'avaient fait que renforcer des convictions en lesquelles elle croyait déjà. Cela lui apportait une motivation supplémentaire. Maintenant elle savait qu'elle n'était pas la seule à avoir souffert du secret magique, il y avait bien d'autres victimes. Et c'était pour toutes ces victimes qu'elle irait au bout de son projet. Du haut de ses onze ans et demi, Sasha se fit la promesse qu'un jour elle briserait le secret magique. Tant pis si elle n'arrivait pas à être ministre, elle trouverait un autre moyen. Peut-être même qu'elle enfreindrait les règles. Mais elle y arriverait.

"Vous avez raison, répondit-elle finalement d'une voix posée qui contrastait avec son jeune âge. Le secret magique aurait du être brisé il y a longtemps, mais il n'est peut-être pas trop tard, non ?"

Sasha savait qu'elle y arriverait, elle en était même persuadée, mais ce serait tout de même plus facile avec une allié à ses cotés. Surtout une sorcière aussi gentille et aussi talentueuse qu'Ana. Alors qu'elle observait l'arithmancienne avec admiration, la petite Serpentard vit l'attitude de cette dernier changer tout à coup. Sa mine grave laissa place à un visage et radieux et, tout un jouant avec une mèche de ses cheveux, elle adressa un grand sourire à Sasha. Elle préférait Ana comme ça ! La fillette lui rendit un large sourire, les yeux pétillants de malice. Elle aimait vraiment beaucoup l'enseignante, c'était tout ce qu'elle voulait être plus tard ! Quand elle aurait dix-sept ans elle voudrait être comme Swann, et ensuite comme Ana ! Ce serait parfait !

Là où beaucoup de petites filles érigeaient leur mère en modèle, Sasha avait du faire autrement. Pendant un moment elle n'avait connue sa mère que fatiguée, souvent les yeux rouges, toujours énervée, qui oubliait à chaque fois ses spectacles de danse, ne venait la chercher au conservatoire qu'avec des heures de retard, se battait pour sa garde et se mettait à pleurer sur les lettres du tribunal. Elle ne voulait pas devenir comme ça. Alors elle était aller chercher ses modèle ailleurs, un peu chez sa maitresse, puis avec Miss Duncan, sa professeur de danse, et maintenant avec Ana.

L'enseignante s'excusa alors de lui parler de choses d'adulte alors qu'elle n'était qu'un enfant et Sasha la pardonna d'un sourire. Elle aimait bien qu'on la traite comme une grande, elle avait hâte d'être plus vieille, de pouvoir faire des choses d'adultes. Et puis on écoutait les grands, on éclatait pas de rire quand les grands commentaient l'actualité alors qu'elle n'avait droit qu'à de grands sourires attendris quand elle évoquait un sujet un peu sérieux. Et on lui disait toujours "Mais où tu as entendu ça toi ?" comme si elle n'était capable que de répéter ce que disait les grands.

Je me demande si la surprise que je te réservais n'est pas au final une bien mauvaise idée..."Ana poussa alors dans son dos l'objet recouvert d'une cape comme pour mieux le dissimuler aux yeux de Sasha et passer à autre chose. "Pour te remercier de m'avoir trouver cette jolie fleur de sisymbre, je t’emmènerai refaire ta garde-robe dans les plus belles boutiques du chemin de traverse! Qu'est-ce que tu en penses ma douce colombe?"

Sasha hésita un instant. Elle adorerait faire du shopping avec Ana ! Elle était plutôt coquette comme petite fille et l'idée d'une nouvelle garde robe lui donnait envie de sautiller partout. Mais la mention de la surprise avait piquée sa curiosité. Elle ne cesserait jamais de se demander ce que ça aurait pu être, et elle n'aimait pas être dans le doute. Elle aimait savoir, tout connaitre et tout contrôler.

"Qu'est ce que c'était la surprise ?" tenta-t-elle, les yeux brillants.

Déjà son imagination s'emballait. Elle avait du affronter Linnet Sneals pour récupérer cette fleur alors la récompense devait être quelque chose de spéciale. Peut-être un petit chaton ! Non, Ana ne l'aurait pas laissé étouffer sous une cape. Un retourneur de temps ? Sasha avait toujours rêve d'en avoir un, pour pouvoir faire deux fois plus de chose que les autres ! Ou alors un rappeltout, c'était tellement pratique ! Même si elle n'oubliait presque jamais rien...La curiosité de la fillette était définitivement éveillée et elle mourait d'envie de savoir ce qu'était cette fameuse surprise !



Ana SordenPersonnage décédéavatar
Messages : 229

Voir le profil de l'utilisateur

Ana émit l'un de ses plus beau sourire, lorsque la jeune fille se décida d'elle-même à découvrir la surprise qu'elle dissimulait derrière son dos. L'arithmancienne se disait qu'elle lui avait laissée le choix, sans doute pour se déculpabiliser d'entrainer la jeune fille d'en les méandres dangereux d'une destinée qui la conduirait au sein des plus hautes arcanes du pouvoir politique...
Elle fixa alors les yeux brillants de la fillette, et ne tarda point à lui exprimer toute l'étendue de sa satisfaction.

"Je me doutais bien que ma petite hirondelle était de nature curieuse, et je m'en félicite! Car après tout, pourquoi diable se priver d'une surprise qui pourrait considérablement transformer une existence si morne en une autre beaucoup plus attrayante..."

Ana continua alors à scruter de manière bienveillante la petite serpentard, tout en poursuivant ses explications qui la rapprochait de plus en plus vers cette fameuse surprise...

"Tu es une petite fille extrêmement intelligente, Sasha, et je suis persuadée que tu te doutes bien qu'un professeur ne s’intéresse pas une élève sans une raison bien particulière. Et il se trouve en effet que tu es la jeune fille que je recherche depuis si longtemps...
Bien que tu l'ignores encore, tu es vouée à vivre un destin extraordinaire, et je suis celle qui doit te montrer la voie à suivre. Tu dois savoir que je ne suis pas un professeur comme les autres. Si je suis à Poudlard, en partie pour mes qualités de professeur d'Arithmancie, j'occupe également une autre fonction beaucoup plus secrète. Sache que ce que je m'apprête à te dire doit rester entre toi et moi car tu risquerai de t'exposer à de graves ennuis s'il te venait l'idée de le répéter. Me suis-je bien faite comprendre?
"



Ana arbora alors un air beaucoup plus grave et menaçant pour bien faire comprendre qu'elle n'était pas du genre à plaisanter. Voyant que ses recommandations semblaient bien assimilées, elle poursuivit ses explications.

"Je suis ce que l'on appelle communément une chasseuse de..." S'interrompant, Ana Sorden joua alors quelques instant avec l'une des mèches ondulées de sa chevelure, avant de laisser retomber le dernier mot de sa phrase comme le couperet d'une guillotine. "...têtes"
Le regard de l'arithmancienne sonda alors la jeune serpentard, devinant que les émotions devaient se bousculer dans son esprit.

"Je suis actuellement mandatée par le ministère de la magie afin de dénicher les futurs talents et ceux qui écriront un jour les plus belles pages de l'histoire de notre monde magique. Bien que je connaisse Alan Fiennes personellement, je travaille plus précisément pour une branche plus radicale du MIM, dont le but avoué est de faire accepter l'idée que le secret magique est une aberration et qu'il doit être levé. Ainsi le monde magique et le monde moldu ne feraient plus qu'un. N'est-ce pas se dont tu as toujours rêvé? Toi qui souffres personnellement de cette frontière odieuse qui déchire ta famille en deux... "

Ana reprit son assiette à nouveau et afficha un air souverain, alors qu'elle révélait en quoi Sasha Benson était liée à un destin extraordinaire.



" Petite hirondelle, ne soit point effrayée! Vivre une grande destinée n'a rien d'inquiétant. Bien au contraire, ton nom figurera bientôt aux cotés des plus grands, comme celui de monsieur Potter par exemple. N'est ce point la reconnaissance à laquelle tu aspires? Les signes sont trop nombreux et ne font qu'exprimer une certitude, tu es la jeune fille que je recherchais depuis si longtemps, celle qui brisera un jour le secret magique!" Ana s'empressa de poursuivre ses explications pour lever la stupeur qui devait envahir les pensées de la jeune serpentard. "Il n'y a point de doute la dessus. Tout corrobore : mes visions, ton portrait arithmantique et même les pensées que tu viens de me dévoiler. Dès le premier regard, je savais que c'était toi celle que l'on désignera plus tard comme la grande réconciliatrice des deux mondes..."

Ana reposa son assiette, préférant abandonner ce repas qui ne revêtait à présent plus aucune forme d'importance, tant elle était persuadée d'avoir trouvée celle que les Mardoliens nommait en secret "l'élue". Sa mère adoptive lui avait tant renâclé le fait que son plus grand fait de gloire serait de trouver celle qui finirait par unir les deux mondes, que Ana en oubliait presque sa mission de conquête de Poudlard. Elle prenait des risques assumés, car elle savait d'ores et déjà qu'elle venait de mettre la main sur un joyeux des plus précieux pour servir la cause des Mardoliens.
"L'homme sans visage" la récompensera dignement pour avoir mit la main sur l'enfant qui rendrait ses rêves de grandeur de l'ordre du possible. Ana se dit qu'elle devait envoyer rapidement une missive secrète à son maître, et lui dire que sa mission s'avérait en réalité beaucoup plus fructueuse qu'il n'y paraissait au préalable. L'arithmancienne était sur le point de frapper un grand coup sur le monde magique, et bientôt le secret tant gardé n'en serait plus un...
Mais il lui manquait encore une chose cruciale, celle d'obtenir l'accord de la jeune Sasha Benson. Après tout, cette dernière n'aurait peut être pas les épaules suffisamment larges pour accepter l'idée de s'engager vers un destin aussi exceptionnel. Auquel cas, Ana serait contrainte de jouer les oubliators, et de supprimer la parcelle de vérité qu'elle venait de lui transmettre...
Mais l'arithmancienne ne pensait aucunement en arriver jusqu'à cette extrémité, car elle savait pertinemment qu'elle ne pouvait pas se tromper.

La sorcière de Salem retira alors de derrière son dos la mystérieuse surprise toujours enveloppée d'une cape sombre. Tournant un regard amusé vers Sasha, elle finit par lui dire ce que la petite fille attendait depuis bien trop longtemps.

"Je pense qu'il est grand temps que je lève le voile sur ta surprise. J'espère que tu sauras l'apprécier à sa juste valeur..."

D'un geste décidé, elle tira sur un pan de la cape, qui laissa apparaitre une cage d'oiseau résolument vide. Du moins jusqu'à ce que l'arithmancienne n'en soulève la petit porte de la cage, délivrant ainsi un bruissement d'ailes invisibles. C'est alors que se dessina la silhouette d'un volatile désillusionné, posée tranquillement dans l'herbe de la petite prairie. Peu à peu les contours d'une magnifique petite chouette blanche apparurent sous les yeux de Sasha Benson.



Prenant son air le plus radieux, Ana désigna de sa main délicate le petit oiseau nocturne.

"Sasha... Je te présente ta nouvelle amie.
Elle s'appelle Blanchelune, mais tu peux la rebaptiser autrement, si ce nom ne te convient pas. Cette cage magique t'appartient également, car elle a pour don de camoufler ta petite chouette et de la rendre invisible aux yeux des autres. Cette précaution en vaut la peine du fait que Blanchelune est extrêmement précieuse, et possède un don très spécial...
"

Ana adressa un sourire énigmatique à Sasha, avant de lui demander.

"Tu veux savoir lequel?"

Discrètement la mains d'Ana se posa sur sa baguette, se préparant dans le cas ou elle serait contrainte de prononcer un sortilège d'oubliette à la jeune serpentard. Car même une adorable petite chouette blanche pouvait caché de bien noirs secrets...


Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 274

Voir le profil de l'utilisateur
En voyant Ana sourire en réponse à sa question Sasha sut qu'elle avait fait le bon choix, et sa curiosité ne fit qu'augmenter. Elle devinait dans le regard de l'enseignante que la surprise avait quelque chose de spéciale et elle avait du mal à tenir en place. Elle était à deux doigts de se mettre à sautiller partout mais sut faire preuve de retenu et se contenta de regarder le professeur avec des yeux brillants d'excitation. Ana se lança alors dans des explications aussi séduisantes que déroutantes pour la jeune Serpentard. L’enseignante lui avoua n'être pas à Poudlard seulement grâce à ses talents d'arithmancienne mais également pour accomplir une mission secrète. Les yeux de la fillette s'arrondirent d'admiration et elle hocha vigoureusement la tête quand Ana lui demanda de garder leur conversation secrète.

Une mission secrète ! C'était sans doute quelque chose de super important, dont seuls un petit nombre de personnes triées sur le volet devait être au courant, et maintenant Sasha allait en faire partie. Particulièrement fière d'elle, la petite fille ne put retenir un sourire satisfait. Elle n'avait presque rien eu à faire, si ce n'était affronter l'effroyable Linnet Sneal, et elle se distinguait déjà des autres élèves aux yeux de son enseignante. Les choses étaient bien plus faciles qu'elle ne les avait imaginé ! Ana arbora alors un air grave et Sasha fit disparaitre toute trace de sourire sur ses lèvres pour laisser place à une mine concentrée. Elle plongea son regard clair dans celui de l'arithmancienne dont elle buvait les paroles. Celle-ci lui avoua alors être une chausseuse de tête et Sasha frémit, en se demandant en quoi consistait un tel rôle exactement.

Ana apporta une réponse à toutes ses questions muettes en lui expliquant qu'elle était mandaté par le ministère pour dénicher de futurs talents. Sasha eut le souffle coupé par cette révélation. Elle se trouvait en face d'une personne bien plus importante qu'elle ne l'aurait pensé et elle lissa nerveusement les plis de sa jupe. Si elle l'avait su plus tôt elle aurait préparer quelque chose d'intelligent à dire plutôt que de parler de jus de citrouille ! Elle espérait tout de même ne pas avoir gâché toutes ses chances. Ana continua en ajoutant qu'elle travaillait pour la branche la plus radicale du MIM et Sasha hocha lentement la tête. Elle connaissait très bien ce mouvement, elle s'imprégnait des discours de ses représentants, dont elle suivait les moindres faits et gestes, et connaissait toutes les étapes historiques de sa construction. La fillette avait bien évidement supporté le MIM lors de la campagne, aussi lourdement qu'une enfant de dix ans pouvait le faire, et elle vénérait Fiennes comme s'il était Merlin en personne, mais pour elle il restait une passerelle vers un gouvernement plus extrémiste. Fiennes avait été l'étincelle d'une révolution qui ne tarderait pas à s'embraser. Et elle avait toujours voulut en faire partie, de cette révolution, mais jamais elle n'avait osé rêver d'un rôle aussi grand que celui que lui prédisait son enseignante.

L'avenir que lui faisait miroiter l'arithmancienne était des plus alléchants. Révéler le secret magique était son rêve le plus cher et elle ne renoncerait à rien pour le réaliser. Elle avait rêvé d'être un jour celle grâce à qui ce secret serait enfin brisé mais elle n'avait jamais songé à le révéler elle-même. Finalement c'était une perspective encore plus attrayante. Elle s’imagina un instant ce qu'elle pourrait ressentir en sachant que désormais plus rien ne séparait les deux monde, que c'était fini. De la fierté, évidement, sans doute un certain soulagement aussi. Elle serait heureuse. Mais pour le moment elle était un peu angoissée, elle n'était pas du genre à douter d'elle-même mais elle se sentait minuscule face à tout le chemin qui lui restait à parcourir. Elle ne devait pas avoir peur, même Ana le disait, elle grandirait et elle deviendrait assez forte pour mener ce projet à bien, elle s'en faisait la promesse. Elle allait y arriver.

"Je n'ai pas peur. Je ferai tout pour y arriver, je le jure." répondit-elle finalement avec une détermination infaillible. Sa mère disait que c'était mal de jurer, mais cette fois c'était nécessaire.

Comme si sa réponse avait été décisive, l'arithmancienne dévoila aussitôt ce qu'elle cachait sous son dos et la fillette eut du mal à ne pas trépigner d'impatience. Sasha essaya de se fier à la forme de l'objet, toujours dissimulé sous une cape, mais n'arriva à rien de concluant. Ana ôta alors la cape pour révéler...une cage vide. La déception s'inscrivit momentanément sur les traits de la fillette mais elle se reprit rapidement et se força à adresser un sourire ravi à son enseignante. Ce même sourire qu'elle adressait à sa grand-mère moldue qui lui tricotait des gilets horribles pour noël. La cage était très jolie, là n'était pas le problème, mais qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire avec ? Elle n'avait même pas de hiboux ! L'enseignante ouvrit alors la porte de la cage et un bruit léger, comme un bruissement d'ailes, se fit entendre. Sasha fronça les sourcils, intriguée, pour finalement afficher une mine stupéfaite en voyant une superbe petite chouette blanche se matérialiser sous ses yeux.

"Oh merci ! Elle est magnifique !"

Sasha aurait voulut se jeter au cou d'Ana, mais elle se souvint qu'elle restait un professeur et elle une élève et retint son geste. Après le divorce de ses parents la fillette avait eu tellement peur qu'ils ne l'aiment plus et la tiennent pour responsable qu'elle était toujours à la recherche de marques d'affections. A bientôt douze ans elle demandait toujours à son père de venir la border le soir, comme quand elle était petite, et elle réclamait sans cesse des câlins. Elle cherchait à sentir qu'on l'aimait toujours. Elle avait développé un besoin presque pathologique d'être aimée, et maintenant qu'elle était à Poudlard ces gestes d'affections lui manquaient un peu. Mais elle ne devait pas oublier son statut de simple élève pour autant, aussi se contenta-t-elle d'adresser un grand sourire, honnête cette fois, à son professeur.

"Sasha... Je te présente ta nouvelle amie.
Elle s'appelle Blanchelune, mais tu peux la rebaptiser autrement, si ce nom ne te convient pas.
"

La fillette caressa doucement la tête de l'oiseau qui parut apprécier. Elle avait toujours rêvé d'un animal de compagnie, mais ni son père si sa mère n'en voulait, c'était bien le seul point sur lequel il était d'accord.

"J'aime bien Blanchelune, ça lui va bien."

Ana ajouta que la cage était aussi pour elle, et qu'elle était ensorcelée pour désillusionner Blanchelune. Sasha n'avait aucune idée de ce que signifier "désillusionner" mais d'après ce qu'elle avait pu voir quelque instants plus tôt cela avait à voir avec l'invisibilité. En tout cas il était hors de questions qu'elle demande des explications à Ana, elle voulait avoir l'air d'une fille intelligente. Et elle l'était, intelligente, seulement il lui manquait encore un peu de culture magique. Elle se promit d'aller faire des recherches à la bibliothèque dès qu'elle serait rentrée à Poudlard. L'enseignante ajouta qu'il était nécessaire de protéger sa chouette du regard des autres car cette dernière possédait un don spécial.

"Tu veux savoir lequel?"

La fillette répondit au sourire énigmatique de l'arithmancienne par un vif hochement de tête.

"Oh oui bien sûr !"

Sasha avait du mal à restée calme tant elle était excitée par toutes les découvertes qu'elle avait fait aujourd'hui. Elle sentait que sa vie prenait une tournure extraordinaire, et elle adorait ça.



Ana SordenPersonnage décédéavatar
Messages : 229

Voir le profil de l'utilisateur
La jeune Sasha Benson semblait avoir déjà adopté sa chouette Blanchelune, lui caressant déjà tendrement le dessus de la tête. Le volatile nocturne émit alors un petit hululement satisfait, tout en plissant ses yeux de bonheur. Devant ce spectacle attendrissant, Ana se laissa aller quelque secondes à un sourire enchanté, avant de retrouver rapidement son masque glacial lorsque la jeune fille lui répondit qu'elle était désireuse de connaitre quel secret dissimulait cette petite chouette.
Le soleil de l'après-midi commença à retomber vers le sommet des plus hautes collines, Ana se redressa alors sur ses jambes pour dominer la petite fille de toute sa taille, la fixant d'un regard grave. L'arithmancienne espérait ainsi l'impressionnée et lui faire comprendre qu'elle n'avait point intérêt à trahir les secrets qu'elle était sur le point de lui délivrer.
Ana Sorden ponctua avec autorité ses recommandations afin que celle-ci s'incruste bien dans l'esprit de la jeune fille.

"Que les choses soient bien claires, douce colombe...
Ce que je m'apprête à vous dire ne doit par sortir de notre cercle de confiance, car dans le cas contraire vous risqueriez de me mettre dans une colère sans nom. Je suis persuadée qu'une aussi adorable et intelligente jeune fille que vous comprendra aisément qu'il vaut mieux garder ses secrets pour soi. Vous ne voulez pas provoquer la colère d'une sorcière de Salem, n'est-ce pas...?
"

Tout à coup un nuage imposant recouvrit le ciel et les rayons du soleil, tirant son voile de pénombre sur la lande désolée qui encerclait Pré-au-Lard. La petite chouette blanche se mit alors à battre des ailes avec véhémence, comme si elle pressentait un quelquonque danger. La main aux ongles effilées d'Ana Sorden se raidit alors sur sa baguette, au moment ou elle prononça un sortilège informulé. Tout à coup, pendant une fraction de seconde, le visage admirable de la reine de beauté automnale se contracta pour se figer dans un masque terrifiant.
Puis comme par enchantement, Ana Sorden recouvrit ses traits angéliques, tandis que le soleil transperçait à nouveau la masse nuageuse de ses rayons. Bien qu'elle détestait terriblement modifier son apparence si parfaite, l'arithmancienne savait pertinemment qu'un simple sortilège de déformation faciale valait mieux que toutes les recommandations du monde.




Comme si rien ne s'était passé, Ana haussa simplement les sourcils avant de calmer la jeune fille apeurée.

"Voyons ne soyez pas effrayée, petite mésange. Même la mère la plus aimante et douce peut entrer parfois dans des colères folles pour sauvegarder le bien être de sa fille. Je suis convaincue que nous n'en arriverons jamais à de telles extrémités." Ana leva alors son regard vers le ciel, avant de s'empresser de rajouter. "J'ai l'impression que le temps se couvre, je vais donc me hâter de vous divulguer quel secret recèle cette adorable petite chouette..."

Ana s'approcha du petit rapace nocturne, et lui caressa à son tour délicatement les ailes. Reportant son regard sur Sasha Benson, elle lui expliqua alors en détail ce que dissimulait son futur animal de compagnie.

"Blanchelune est une petite chouette très spéciale, jeune fille. Bien qu'elle s'apparente aux hiboux messager que vous avez l'habitude de côtoyer à l'heure du courrier dans la grande salle, cette chouette connait sans doute des endroits parmi les plus secrets de notre monde magique. Dans ma communauté de sympathisant extrémiste du MIM, on affuble Blanchelune du titre redondant de Porteuse de Clefs ou de messager invisible. Cette chouette n'est en réalité rien d'autre qu'un laisser passer vers un monde encore inconnu pour vous, celui des arcanes de la politique. En effet, quand vous vous sentirez l’âme de le faire, vous pourrez rejoindre un club privé, que l'on surnomme le Portail, ou se réunissent bon nombre de politiciens ou autres hommes influents de ce monde qui partagent vos idées. Croyez-moi, ils se feront un plaisir de vous guider dans ce monde et de répondre à toutes vos questions. De plus j'ai parlé de vous, et ils seront eux-aussi très curieux de vous rencontrer et d'en savoir davantage sur vous. J'ai prévenu certains de mes amis, et parmi eux une certaine Huluna Dargate pourrait vous aiguiller dans les coulisses de la politique."

D'un geste fluide le main, Ana Sorden épousseta quelque peu sa robe, avant de désigner à nouveau la petite chouette. Cette dernière se tenait toute droite et bien sage à coté de sa cage, faisant tourner sa tête autour de son axe au rythme des bruits divers et variés qui secouaient ses tympans.

"Pour s'offrir les services de Blanchelune en tant que Porteuse de Clef, croyez-moi il n'y rien de plus simple. Vous n'aurez alors qu'à lui caresser sept fois la tête, puis une fois ce rituel accomplit, vous lui murmurerez cette formule bien précise..." Ana Sorden s'éclaircit la gorge avant de se pencher en direction de la petite serpentard pour lui chuchoter la formule secrète à l'oreille. "La nuit n'est que la paupière du jour..." Puis se relevant, elle poursuivit ses explications. "Blanchelune s'envolera et reviendra très vite avec un objet des plus précieux que l'on désignera sous le terme de clef, car je me doute que vous n'avez pas le nombre d'années d'études nécessaire pour connaitre le terme de Portoloin. Cela viendra avec le temps. Mais sachez qu'une fois que Blanchelune vous délivrera cette clef, qui peut prendre l'apparence d'un objet quelquonque, vous n'aurez qu'à poser un doigt dessus pour vous envoler en direction de notre club. Notre communauté se réunit chaque Dimanche soir, si vous ne m'y trouvez pas, vous n'aurez qu'à demander Huluna Dargate, c'est la présidente du club. Vous ne pouvez pas la manquer. Me suis-je bien faite comprendre, ma petite colombe?"

Une rafale de vent balaya la lande, signe que la pluie était toute proche, et qu'il était peut temps de mettre fin à ce pique nique improvisé. Activant sa baguette, Ana rangea toutes les affaires déballée sur l'herbe, puis indiqua la direction à suivre à la jeune fille pour rejoindre Poudlard. Tout à coup quelques gouttes se mirent tomber du ciel gris, et Ana Sorden exorta la petite Sasha à venir auprès d'elle d'un geste de la main, tout en lui indiquant de récupérer sa cage et la chouette Blanchelune. L'arithmancienne venait d'ériger une petite bulle magique protectrice autours de sa personne, sur laquelle les gouttes d'eaux venaient ricocher et ruisseler, la protégeant contre les caprices du ciel.

"Venez vous-abriter auprès de moi, mon ange! Il serait dommage de mouiller une aussi jolie chevelure que la votre." En disant cela Ana caressa doucement les cheveux de la jeune fille, avant d'ajouter. "J'en serai presque jalouse! Vous avez la parure pour devenir un jour une reine de beauté! Vous voyez, miss Benson, l'avenir est à vous!"

Puis Ana Sorden lâcha l'un de ses rires éclatant qui prenait toutefois une dimension inquiétante au vue de la destinée dangereuse sur laquelle s'orientait la petite serpentard, qui serait peut être celle par qui le secret magique se briserait...

[Fin de Rp pour moi, tu peux conclure! A moins que tu ais des questions]


Sasha BensonQuatrième annéeavatar
Messages : 274

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que Sasha attendait avec une impatience à peine contenue des explications concernant le don extraordinaire de Blanchelune, Ana se leva et la fillette dut lever la tête pour pouvoir la regarder. La jeune Serpentard n'avait pas réalisé que son enseignante était si grande et elle la trouvait soudainement très impressionnante. L'arithmancienne posa sur elle un regard grave et la fillette frémit. La sorcière de Salem exigea alors que leur conversation reste privé et lui assura que dans le cas contraire elle se mettrait dans une colère sans nom. Un peu effrayée, Sasha ne parvint qu'à hocher vivement la tête. Un épais nuage vint alors obscurcir la petite clairière, la petite chouette blanche se mit à battre frénétiquement des ailes alors qu'un vent inquiétant se levait, faisant frissonner la petite Serpentard. Tout à coup, sous ses yeux, le visage gracieux d'Ana se changea en un masque terrifiant. La fillette laissa échapper un cri aigu et ferma les yeux.

Elle ne les rouvrit qu'en entendant la voix de son enseignante, qui tentait de la rassurer en lui promettant qu'elles n'en arriveraient à de telles extrémités, et elle fut ravie de retrouver les traits délicats de son professeurs.

"Je dirai rien, je le jure !" promit la fillette qui n'était pas prête d'oublier la vision terrifiante qui occupait encore son esprit.

Après avoir lever les yeux vers le ciel, Ana se hâta de lui révéler le don de Blanchelune, craignant qu'il ne se mette à pleuvoir. Remise de ses émotions, Sasha se concentra et accorda toute son attention à Ana. Celle lui lui expliqua que la petite chouette était un laisser passer pour un monde qui fascinait la fillette : les arcanes de la politique. Blanchelune pouvait lui apporter un clé lui permettant de se rendre dans un club privé, "le Portail" qui réunissait de grands politicien partageant ses idées. Les yeux de Sasha se mirent à briller comme ceux d'un enfant déballant ses cadeaux de noël. C'était merveilleux, elle osait à peine y croire ! Mais c'était également un peu effrayant. Elle n'était peut-être pas encore prête pour ce monde, ils ne la verraient que comme une petite fille....Ce qu'elle était.

Ana lui expliqua alors comment elle pouvait obtenir la clé en question et Sasha se concentra pour retenir les informations les plus importantes. Caresser sept fois la tête. La nuit est la paupière du jour. Chercher dans un livre ce qu'était un portoloin, elle n'aimait pas être dans l'ignorance. Réunion tous les dimanche. Huluna Dargate. Tout ça était à la fois terriblement excitant et un peu trop gros. Elle se sentait minuscule, toute petite face à cette énorme pouvoir qui était désormais le sien. Elle pouvait dès aujourd'hui fréquenter les plus hautes sphères de la politique, côtoyer ceux qui déciderait de son succès ou de son échec, mais elle avait conscience qu'on laissait peu de seconde chance dans ce domaine et que, malgré son jeune âge, elle n'aurait droit à aucun faux pas.

"Me suis-je bien faite comprendre, ma petite colombe?"

"Parfaitement oui, répondit la petite fille d'une voix qu'elle espérait assurée. Merci beaucoup !" ajouta-t-elle d'un ton plus enjoué en adressant un immense sourire à son interlocutrice.

Une rafale de vent balaya la lande, et Ana rangea tout ce qui était installé sur l'herbe tandis que Sasha l'observait, admirative. Elle écouta attentivement les directives de son enseignante qui lui indiquait comment rejoindre le château et s'apprêtait à prendre le chemin de Poudlard, après avoir fait entrer Blanchelune dans sa cage, quand de grosses goutes de pluie se mirent à tomber. Ana l'invita alors à se réfugier près d'elle et forma une petite bulle protectrice pour les protéger de la pluie. L'arithmancienne assura qu'il serait dommage de mouiller sa chevelure et qu'elle avait tout pour devenir une reine de beauté et Sasha rosit sous le compliment.

"J'espère que je serai aussi belle que vous !" répondit-elle en levant des yeux brillants et un sourire sincère vers son professeur.


RP Terminé



Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

La Chasseuse de Têtes... [PV Ana - Sasha]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Chasseuse de Têtes... [PV Ana - Sasha]
» Dirty Little Sasha. [Done.]
» Sacha Louise Ryan une nouvelle riche Feat Sasha Pivovarova
» Candice "Douce-lame" [chasseuse de primes][En cours de mise à jour]
» Langley K. Jewel ♣ Sasha Pieterse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Pré-au-Lard,-