AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Les mauvais souvenirs [Sean & Alicia]

Alicia L. JonesMédicomageavatar
Messages : 146

Voir le profil de l'utilisateur
1 décembre 2006

Alicia se dirigea vers les bureaux de St Mangoust d’un pas assuré. Elle avait prit la décision d’interroger enfin Sean Fitcher sur le « cas Fernoys » et avait envoyé un courrier quelques semaines plus tôt aux parents du garçon, à lui-même, ainsi qu’à son directeur de maison, pour leur demander l’autorisation, comme le voulait le règlement, même si le Serdaigle était majeur, elle avait pensé que les parents de ce dernier voudraient être tenus au courant. Une fois tout cela fait, elle s’était préparée à cet entretient. Après tout, elle se doutait que cette discussion serait… laborieuse. Premièrement, parce qu’elle risquait de raviver de mauvais souvenirs dans l’esprit du jeune homme. Elle allait donc mettre en pratique ses quelques connaissances en psychomagie – elle qui avait toujours pensé que ses cours sur la psychomagie ne lui serviraient jamais ! Deuxièmement parce que malgré tout, elle n’était pas certaine que le garçon accepte de se confier. Pourtant, c’était primordial pour l’enquête que la jeune femme devait mener. Elle avait besoin de savoir si le comportement d’Harmonie avait semblé changer brusquement lors des jours précédant l’attaque, elle avait besoin de savoir si le Serdaigle savait si son ex-petite amie avait eu des troubles mentaux, des maux de tête, bref, des symptômes qui auraient pu être apparentés aux effets secondaires de la prise d’une potion.

Arrivant devant une porte blanche, toute simple, l’étudiante sortit une clef de sa poche et l’enfonça dans la serrure. Elle avait demandé un petit bureau au docteur Johnson quelques jours plus tôt, afin de pouvoir questionner le jeune homme dans un autre lieu que les couloirs bien trop fréquentés de Poudlard. Celui-ci lui avait attribué un petit bureau isolé, lumineux et assez sympathique. « Pour mettre les patients en confiance, » lui avait-il dit, « il ne vaut mieux pas les recevoir dans des bureaux sombres, tu comprends ? ». Alicia avait hoché la tête. Elle comprenait.

Déposant son sac sur le bureau, elle ouvrit grand la fenêtre pour aérer la pièce et entreprit ensuite de déposer plusieurs papiers sur le bureau. Les papiers médicaux d’Harmonie, et plusieurs parchemins vierges. Sortant ensuite de l’encre et une plume, elle rangea son sac son le bureau, referma la fenêtre, et attendit.

Elle était peut-être un petit peu nerveuse, certes. Se forçant à se détendre, elle prit quelques longues inspirations et revêtit un masque assez froid, tout en tâchant de paraître légèrement chaleureuse. Chose pas spécialement facile pour la jeune femme.

Après avoir jeté un coup d’œil à la pendule, elle s’assit sur la chaise du bureau et feuilleta distraitement les brochures qui se trouvaient dessus. Cinq minutes passèrent avec qu’on ne frappe à la porte.

« Entrez ! » s’exclama-t-elle en se levant pour accueillir Sean qui venait d’entrer dans la pièce.

« Asseyez-vous donc, monsieur Fitcher, je peux vous offrir quelque chose à boire ? » demanda-t-elle en désignant la chaise qui se trouvait devant le bureau tout en reprenant place sur sa propre chaise.

Elle jeta un regard à la cafetière et la théière qui se trouvaient là avant de reporter son attention sur le Serdaigle.

« C’est aimable à vous d’être venu, monsieur Fitcher. » commença-t-elle en esquissant un sourire. « Je suppose qu’il est inutile de vous ré-expliquez pourquoi je vous ais demandé de venir ? » questionna-t-elle doucement en prenant soin de prendre sa voix la plus douce.

Savoir manier ses sentiments et ses expressions peut de révéler bien utile, tout de même.



Kit par Daisy ♥
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
"Je...j'ai rendez-vous avec...euh...Miss Jones..."

La secrétaire lui adressa un sourire avant de lui tendre un badge "en consultation" que le jeune homme accrocha à contrecœur sur ses vêtements.

"Deuxième étage, premier couloir sur votre gauche, porte n°12"

Le Serdaigle remercia la sorcière d'un hochement de tête avant de se diriger vers les ascenseur d'un pas trainant. Il n'avait aucune envie d'y aller. Il avait pensé à prétendre qu'il avait oublié le rendez-vous mais il avait croisé son directeur de maison ce matin qui s'était chargé de le lui rappelé. Il aurait pu faire croire qu'il était malade mais Miss Bloomwood se serait vite rendu compte qu'il allait parfaitement bien, physiquement du moins. Alors il était là. Il aurait préféré être n'importe où ailleurs. Il n'avait mis les pieds ici qu'une seule fois, pour rendre visite à Harmonie, et cette dernière avait essayé de l'étrangler. Il n'avait aucun besoin qu'on lui rappelle cet évènement, et encore moins qu'on le force à en parler.

Il essayait d'oublier. Il faisait vraiment des efforts pour essayer de tirer un traits sur ses...mésaventures, de l'année dernière. Ce n'était déjà pas facile, étant donné qu'il croisait Harmonie tous les jours, et il n'avait aucune envie qu'on lui complique la tâche d'avantage. C'est avec un profond soupir de lassitude que le jeune homme se glissa dans l’ascenseur. Il n'eut aucun mal à trouver le bureau qu'on lui avait indiqué mais hésita avant de frapper. Il était toujours temps de faire demi-tour, de retourner à Poudlard pour s'enfermer à la bibliothèque ou dans la salle des arts. Mais ce rendez-vous ne serait sans doute que reporté, alors puisqu'il était là, autant s'en débarrasser. Sean frappa donc trois coups à la porte, puis l'ouvrit quand une voix de femme l'invita à entrer. Il salua la médicomage d'un signe de tête et d'un maigre sourire.

Alicia Jones, qu'il avait déjà eu l'occasion de croiser à Poudlard, l'invita à s'asseoir et lui proposa quelque chose à boire. Tout en s'asseyant sur la chaise qu'elle lui avait désigné, le Serdaigle lui répondit par la négative d'un signe de tête.

« C’est aimable à vous d’être venu, monsieur Fitcher. » commença-t-elle en esquissant un sourire. « Je suppose qu’il est inutile de vous ré-expliquez pourquoi je vous ais demandé de venir ? »

Le Serdaigle répondit de nouveau d'un signe de tête. Inutile de le lui rappeler, il savait bien pourquoi il était là. Parce que sa petite amie avait essayé de le tuer, deux fois. Parce qu'on ne savait pas si elle était folle ou si on l'avait manipulé. Et parce qu'on imaginait qu'il savait quelque chose sur la question. Sauf qu'il n'en savait rien, c'était bien là le problème, il ne comprenait pas comment ni pourquoi s'était arrivé. Et il s'était torturé trop longtemps avec ça, il ne voulait plus se poser ces questions là. Mais Merlin devait avoir quelque chose contre lui car visiblement le destin était décidé à aller à l'encontre de ce qu'il désirait.

L'entretient n'avait pas encore commencé qu'il avait déjà envie qu'il se termine. Il se doutait bien que ce serait long, et laborieux. Premièrement parce qu'il lui fallait cinq minutes pour formuler une phrase et deuxièmement parce qu'il était sûre qu'il ne saurait pas ou ne voudrait pas, répondre aux questions de Miss Jones. Sauf qu'il n'avait pas vraiment le choix. Le Serdaigle posa donc un regard résigné sur la jeune médicomage, attendant le début du calvaire. Plus vite elle commencerait, plus vite ils auraient terminé.
Alicia L. JonesMédicomageavatar
Messages : 146

Voir le profil de l'utilisateur
Elle le savait depuis longtemps : cette discussion allait être laborieuse. Et cette pensée se fit encore plus véridique à partir du moment même où le garçon était entré dans la pièce. Il n’avait pas prononcé un mot, et s’était juste contenté d’hocher la tête pour lui signifier qu’il refusait sa proposition de lui servir une boisson. Soit. S’accoudant sur la table, Alicia fixa le garçon, qui restait enfermé dans son mutisme. Elle ne pouvait que le comprendre, d’un côté. Elle préférait tellement le silence aux longues conversations ! Elle ne parlait pas de ce qui lui faisait mal, ce qui la faisait souffrir. Elle gardait le silence, elle gardait la tête haute, le visage hautain, et elle avançait, envers et contre tout. Cependant, c’était elle qui avait choisi ce mode de vie. Elle avait choisi seule, de ne se lier qu’avec quelques rares personnes. Alors que Sean n’avait en rien décidé de se retrouver là, devant elle, alors qu’elle souhaitait lui demander des informations sur son ex-petite amie, qui avait failli le tuer. Par deux fois. Et alors que le Serdaigle posait un regard résigné sur elle, la jeune femme comprit ce que le docteur Johnson avait voulu dire par « ce ne sera pas facile ». Il ne songeait pas au fait de faire parler le jeune homme lorsqu’il avait prononcé ces paroles, mais au fait d’assumer de raviver des souvenirs qu’il avait sans doute voulu enfouir tout au fond de son esprit. De prendre la responsabilité de lui faire dire des choses qui probablement le terrorisaient.

Adoptant un visage bien plus doux, Alicia resta silencieuse, à contempler le garçon. Elle ne souhaitait pas le brusquer, ni à lui faire peur. C’était ça qui était étonnant, lorsqu’elle travaillait. Elle se comportait complètement différemment avec ses patients qu’avec ceux qu’elle croisait dans la rue. C’était voulu, certes. Elle faisait toujours attention à ne pas se montrer trop froide, ou trop hautaine. Cependant, il y avait tout de fois quelque chose qu’elle ne maîtrisait pas. Son travail semblait l’adoucir. Merlin, quelle horreur. Hors de question qu’elle devienne une adulte niaise.
Se concentrant à nouveau sur le jeune homme, l’étudiante hésita un instant, revoyant rapidement les cours de psychomagie qu’elle avait eut. Puis, elle se résigna à utiliser la méthode qu’elle pensait la plus efficace : être franche. Embobiner un patient avec des phrases toutes préparées n’était franchement pas sa méthode préférée.

« Sean, » commença-t-elle en décidant de laisser tomber l’utilisation du « monsieur » et le vouvoiement, chose qu’elle faisait assez rarement, « je tiens tout d’abord à m’excuser. Ce n’est pas la partie de mon métier que je préfère. Et pourtant j’y suis obligée. Si j’avais une méthode plus simple, et moins douloureuse pour toi, pour avoir des réponses, tu penses bien que je l’utiliserais. »

Elle laissa passer quelques secondes, avant de reprendre :

« Mais je pense que tu te fiches complètement de mes excuses, et je suis complètement d’accord pour dire qu’en soit, elles ne servent pas spécialement à quelque chose, car au fond mon but reste le même. Mais je tenais à ce que tu le saches. »

Posons directement les bases, elle ne pouvait pas abandonner cet interrogatoire.

« Bien, j’imagine que cela ne sert à rien de s’étendre sur le sujet, n’est-ce pas… ? Si tu n’arrives pas à répondre à une ou plusieurs questions, n’hésite pas à l’écrire » déclara-t-elle en faisant glisser un parchemin, une plume, et de l’encre. « Tout d’abord, j’aimerais savoir si tu as remarqué quelque chose d’anormal dans le comportement d’Harmonie avant l’attaque ? Pas forcément quelque chose de très voyant, mais qui t’aurais surprit ? »

Remerciant intérieurement son professeur de psychomagie qu’elle n’avait jamais vraiment aimé, Alicia posa son regard sur Sean, attendant de voir s’il allait répondre à la question.



Kit par Daisy ♥
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Sean attendait les premières questions de la jeune femme mais un silence s'installa. La plupart des gens n'aimaient pas le silence, et cherchaient toujours à le combler, quitte à dire des choses inintéressantes voire complètement stupides. Il n'avait jamais compris ça, en quoi le silence serait-il plus gênant ? Il le trouvait de loin préférable à des discours sans fin et dénué de sens. C'était même plutôt apaisant, le silence. Le Serdaigle en profita pour observer la médicomage. Elle était plutôt jolie, une peau très pâle, de grands yeux. S'il avait eu un crayon sous la main, et s'ils n'avaient pas été au beau milieu d'un entretient il aurait probablement esquissé son portrait. Elle dégageait à la fois quelque chose d'enfantin et d'un peu mélancolique. Un peu comme Harmonie, au début...

Le jeune homme chassa cette pensée, comme à chaque fois que la Serpentard lui venait à l'esprit. Il devait oublier, tourner la page, même Swann le lui disait. Et il faisait des efforts pour ça, mais aujourd'hui on lui demandait justement l'inverse, de revenir en arrière. La médicomage le tira de ses constatations en pronoçant son prénom. Cela le surprit un peu mais finalement il préférait largement ça au vouvoiement. Alors qu'il se préparait à une première question, la jeune femme lui présenta ses excuses. Elle lui expliqua que ce n'était pas la partie de son travail qu'elle préférait mais que c'était le seul moyen de faire avancer l'enquête.

"Je...je comprends"

Elle enchaina en ajoutant qu'il se fichait peut-être de ses excuses, ce qu'il démentit d'un signe de tête négatif, mais qu'elle tenait à ce qu'il le sache.

"Me...merci"

Il esquissa un faible sourire à l'intention de la jeune femme, qui jugea qu'il n'était pas utile de s'étendre sur le sujet et qu'ils allaient pouvoir commencer. Sean se raidit alors qu'elle faisait glisser vers lui quelques parchemins et de l'encre. Elle lui expliqua que s'il n'arrivait pas à répondre il pouvait toujours écrire. Le jeune homme rougit violemment en se demandant si elle proposait la même chose à tous ses patients ou si on l'avait mis au courant du fait qu'il avait...quelques défauts de prononciation. De toute façon, même si elle n'était pas au courant avant le début de leur entretien il s'était forcément trahi depuis.

Gêné, il entreprit de regarder ailleurs, alors qu'elle commençait par lui demander s'il avait remarqué quelque chose d'anormal dans le comportement d'Harmonie, avant l'attaque. Il haussa les épaules. Il ne se souvenait pas, ou plutôt il ne voulait pas se souvenir. Depuis des mois il essayait d'oublier ces évènements, mais il savait bien qu'il n'avait pas réussi. C'était là, dans un coin de sa tête, ce serait sans doute toujours là d'ailleurs. Il se concentra un moment, essayant de revivre ce début de soirée du mois de Février. Il avait rejoint Harmonie dans le parc, et il avait tout de suite compris que quelque chose n'allait pas, mais il ne se rappelait plus comment il était arrivé à cette conclusion. Il l'avait juste trouvé...différente. Hargneuse, déterminée, alors qu'il avait plus l'habitude de la voir fragile et nostalgique.

"Elle...Elle avait l'air en...en colère, un peu. Contre m...moi, j'imagine, ajouta-t-il non sans une certaine ironie. Mais je ne sais p...pas pourquoi. Il avait cherché, longtemps, des heures durant, peut-être même des jours, mais il n'avait toujours pas compris ce qu'il avait pu faire pour mériter ça. Il se souvenait qu'elle avait eu l'air de vraiment lui en vouloir, comme si il l'avait trahi. Elle l'avait même accuser de jouer avec ses sentiments, ce qui n'avait jamais été le cas. Elle...elle divaguait un p...peu, elle p...parlait de chose qui ne...n'étaient pas arrivé. Ou alors était-ce lui qui ne s'était pas rendu compte d'une faute qu'il aurait commise. Il avait forcément fait une erreur quelque part, mais il s'en serait souvenu. Or il avait cherché en vain, il n'avait pu qu'arriver à al conclusion qu'Harmonie délirait un peu mais c'était peut-être lui après tout. Enfin je...je crois."
Alicia L. JonesMédicomageavatar
Messages : 146

Voir le profil de l'utilisateur
Alicia avait écouté le jeune homme en faisant preuve de toute la patience dont elle était capable. Une plume à la main, prête à noter rapidement quelques détails important du récit du Serdaigle, la jeune femme avait attendu que Sean soit décidé à lui répondre. C’était le problème des interrogatoires, lui avait expliqué son enseignant, tu te dois te respecter toujours - tu m'entends Alicia, toujours - ton interlocuteur. Patience est le maître mot.

Mais le jeune homme avait finalement finit par répondre. Ne prêtant pas attention à son bégaiement, la jeune femme trempa sa plume dans l’encre pour noter rapidement « divague, confusion ».

Bien. Soit. Harmonie avait semblé confuse avant l’attaque selon son ex-petit ami. Mais encore ? Que pouvait-on donc en déduire ? Elle nota à côté des derniers mots qu’elle avait écrit : « parlait de choses qui n’étaient pas arrivées ». Rapidement, son cerveau enclencha le mode recherche et se mit en passer en revue tous les effets secondaires des différentes potions. Malheureusement, beaucoup trop possédaient ce caractéristique. Il lui fallait quelque chose de plus précis, un détail, quelque chose d’inhabituelle que la Serpentard aurait fait, les paroles qu’elle avait prononcées. Quelque chose.

Cependant, elle avait peur que pousser le jeune homme à se remémorer des détails trop précis de la scène d’attaque ne le renferme encore plus sur lui-même, et qu’il refuse toute communication.
Fronçant les sourcils, l’ex-Serdaigle réfléchit à une question à poser. Quelque chose qui serait à la fois bénéfique pour elle, pour son enquête, et pas trop déstabilisante pour le garçon – même si elle se doutait que le simple fait d’être dans un hôpital où il avait faillit perdre la vie l’année précédente à cause de son ex-petite amie qui l’avait déjà attaqué par le passé, était déstabilisant.

« Est-ce qu’Harmonie a fait quelque chose qu’elle ne faisait jamais ? A-t-elle vu des personnes qu’elle ne côtoyait pas avant ? »

Elle laissa passer quelques secondes, avant de plonger son regard dans celui du Serdaigle et de demander :

« Est-ce que tu te rappelles de ce qu’elle t’as dit ? »

Probablement. On n’oubliait rarement ces choses là.



Kit par Daisy ♥
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Une fois que Sean eut répondu à ses questions du mieux qu'il le pouvait, la médicomage griffonna quelques mots sur un papier et le silence s'abattit sur la pièce, seulement troublé par le bruit de la plume sur le papier et celui de leur respirations. En observant la jeune femme écrire, le Serdaigle se demanda si elle avait déjà des éléments de réponse à son enquête. Il avait lu dans la gazette que les médicomages songeaient à une potion avec des effets semblables à ceux de l'imperium. Et à vrai dire il ne savait pas si il avait envie de savoir. Peut-être que cela le soulagerait d'apprendre qu'Harmonie n'avait pas agit intentionnellement, même si cela impliquait que quelqu'un lui en veuille, à elle ou à lui d'ailleurs. Mais il valait mieux ne pas s'accrocher à cet espoir, il préférait s'éviter une future déception.

La jeune femme prit de nouveau la parole en lui demandant si Harmonie avait fait des choses qu'elle ne faisait pas, ou côtoyé de nouvelles personnes. L'adolescent haussa les épaules. A vrai dire il n'en savait trop rien. Harmonie était rentrée chez elle pour les vacances de noël, puis s'était écoulé un peu plus d'un mois pendant laquelle ils ne s'étaient pas vraiment vus. Ils avaient été pris par leurs emplois du temps chargé, lui était tombé malade et avait passé quelque jours à l'infirmerie, et ils n'avaient pu se retrouver qu'au mois de Février.

"Je...je sais p...pas. Elle était rentrée che...chez elle pour les vacances de...de noël. Elle a de...du voir ses frères et euh...ses sœurs, j'imagine."

Cependant il ne voyait pas en quoi la famille d'Harmonie pouvait être liée à cette histoire. Il savait que son frère ainé avait des idées assez arrêtées sur la pureté du sang, mais il n'avait jamais été au courant de la relation entre Sean et Harmonie, théoriquement, et puis il était Askaban. De toute façon, on ne faisait pas de mal à sa propre sœur pour si peu, même quand on était un mangemort. Normalement.

"Et en re...revenant de...des vacances on...on ne s'est p...pas beaucoup vu." termina-t-il alors que lui même voyait désormais cette informations sou un nouveau jours.

Il avait toujours pensé que cet éloignement qui avait précédé l'attaque était le fruit de coïncidences. Elle était occupée quand il était libre, et inversement, il avait attrapé la grippe, elle avait eu beaucoup de travail...Mais finalement Harmonie avait peut-être été volontairement absente. Mais pourquoi ? Est-ce qu'elle aurait tout orchestré ? Planifier ça sur le long terme ? Ce ne serait pas lié à un accès de folie alors ? Elle aurait vraiment eut l'intention de faire ce qu'elle avait fait...Le jeune homme soupira et passa une main sur son visage. Il ne devait pas se poser ces questions là. C'était fini. Il s'était assez torturé comme ça. S'interroger ne servirait à rien parce qu'il n'obtiendrait pas de réponses. Il avait arrêté de semer des "Pourquoi", ça faisait trop mal, et il ne récoltait rien.

La médicomage interrompit le fil de ses pensées en lui demandant s'il se souvenait de ce qu'Harmonie avait dit. Évidement. Ce n'était pas le genre de choses qu'on oubliait. Oh, on pouvait essayer, aussi fort qu'on voulait, mais ça ne disparaissait pas. C'était le genre d’expériences qui était gravées en vous, que vous le vouliez ou non. Il se souvenait des mots d'Harmonie aussi précisément qu'il se souvenait de la haine dans son regard, de la douleur de l'endoloris. Visiblement c'était normal. D'après Miss Bloomwood c'était même plutôt bon signe. Certains sorcier, ne supportant plus la douleur ou son souvenir, perdait complètement la raison. Triste sort, mais Sean s'était parfois surpris à se demander s'il n'aurait pas préféré oublier, lui aussi. S'enfermer dans un monde où tout ça n'était jamais arrivé.

Mais il n'avait pas oublié, il hocha donc lentement la tête avant de déglutir difficilement.

"Elle euh...Elle a dit que je...je jouais avec ses se...sentiments, que je fe...faisais semblant, ne le l'aimait p...pas, et que...que je l'avais trahi. Elle était f...folle de rage."

Il se souvenait parfaitement des éclats meurtriers dans les yeux azurs de la jeune femme. Éclat qui n'avaient disparu que lorsqu'elle avait posé le regard sur le portrait de sa famille qu'il lui avait peint. Information qui pouvait sans doute intéresser la médicomage.

"Elle se...s'est calmé d'un seul coup en...en voyant un t...tableau que je voulais lui...lui offrir."
Alicia L. JonesMédicomageavatar
Messages : 146

Voir le profil de l'utilisateur
Alicia n’aimait pas faire du surplace dans cette enquête. C’était extrêmement frustrant. Pourtant, le surplace, elle le pratiquait régulièrement dans la vie courante. Dans sa vie personnelle, surtout. Elle était une femme qui n’aimait pas beaucoup le changement. Elle souhaitait toujours comprendre, et depuis qu’elle était en Médicomagie, analyser, les situations. C’était peut-être pour cela qu’elle détestait à ce point sa grande sœur, toujours à bouger en souriant avec hypocrisie, toujours à vouloir avancer plus loin égoïstement, toujours à grimper le maximum d’échelons, au détriment des autres. Au détriment d’Alicia et d’Adrian, qui restaient finalement dans l’ombre, silencieux, méprisants, froids. Et infiniment liés. Oui, dans sa vie personnelle, Alicia faisait du surplace. Plus particulièrement dans les relations. Par contre, elle haïssait l’idée de ne pas avancer dans son enquête, et par la même occasion de décevoir son enseignant et d’échouer dans sa mission.

Reportant son attention sur Sean qui venait de prendre la parole, la jeune femme reprit sa plume et griffonna l’information qu’il venait de lui donner à propos de sa famille. Elle fouilla dans sa mémoire afin de se rappeler ce qu’elle savait sur la famille de la Serpentard. Elle était fille de Mangemorts qui avait prit le parti de Voldemort et avait également participé à la grande bataille, comme son frère et sa sœur aînés. Le garçon était enfermé à Azkaban, tandis que la fille était décédée durant la bataille de Poudlard. Alicia avait également vaguement entendu parler d’une petite sœur, et savait que depuis la mort de ses parents, Harmonie vivait chez son oncle et sa tante.

Elle releva les yeux vers le Serdaigle et hocha la tête, avant de lui demander s’il se souvenait ce que la jeune fille lui avait dit avant l’attaque. Ce n’était pas une question facile, car cela impliquait qu’il revive intérieurement une nouvelle fois la scène tragique. Et si elle était désolée de devoir la poser, elle n’en avait pas le choix.

"Elle euh...Elle a dit que je...je jouais avec ses se...sentiments, que je fe...faisais semblant, ne le l'aimait p...pas, et que...que je l'avais trahi. Elle était f...folle de rage."

Fronçant les sourcils, elle nota ces détails, et commença à réfléchir sérieusement, intriguée. Elle se doutait que des filles pouvaient être violentes lorsqu’elles se rendaient compte que leur petit ami ne les aimait plus, mais pas au point de l’attaquer aussi violemment, si ? Elle entoura ce qu’elle venait de noter tout en mettant un point d’interrogation à côté. Merlin, les relations humaines la dépassaient complètement.

Lorsque le Serdaigle mentionna un tableau, l’intérêt de la sorcière fut piqué au vif et elle se redressa avant de demander :

« Un tableau ? Et que représentait-il ? Et... Je sais que Darren O'Connor était avec elle à ce moment là... Tu penses qu'il aurait pu avoir une influence néfaste sur elle ? »

Lâchant un imperceptible soupir, la jeune femme baissa les yeux sur son parchemin, une moue concentrée apparue sur son visage. Quelle était la potion qu’Harmonie avait-elle bien pu ingérer – en supposant qu’elle en ait ingéré une ?



Kit par Daisy ♥
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Au fur et à mesure qu'il répondait à ses questions, la médicomage griffonnait sur un parchemin. Sean était conscient qu'il valait mieux qu'il ignore ce qu'elle y inscrivait mais la curiosité était bien plus forte que la raison et il ne pouvait s'empêcher d'y jeter des coups d'oeils réguliers, essayant de déchiffrer quelque chose. Néanmoins, lire à l'envers n'était pas chose facile, même si la jeune femme écrivait plutôt bien pour un médicomage, et il ne put reconnaitre qu'un point d'interrogation. Voilà qui ne l'avançait pas beaucoup, sa vie entière se résumait en un gigantesque point d'interrogation. Il était l'incarnation du doute et de l'hésitation.

Le tableau dont la vue avait mit fin au délire d'Harmonie, s'il s'agissait bien d'un délire, sembla susciter l'intérêt de la jeune femme qui l'interrogea sur son contenu. Sean s'en souvenait plutôt bien, pour l'avoir peint lui-même, ce qu'il se garda bien de préciser. Il avait passé des heures, presque des journées entières à peaufiner ce tableau et il se souvenait du moindre détail. L'idée générale restait néanmoins assez difficile à expliquer.

"Ce...c'était un p...portrait de famille, enfin de...de ce que...aurait été sa famille si...hum...sans la guerre. Réalisant que ça pouvait paraitre étrange comme idée, voire un peu glauque, il ajouta précipitamment. Ce...c'était une idée d'Harmonie."

Nouveau griffonnage. Sean se demandait bien ce que la jeune femme pouvait écrire. Quelle conclusion tirait-elle de tout ça ? Pour lui toutes ces informations soulevaient plus de questions qu'elles n'apportaient de réponses. Il essaya de nouveau de lire discrètement ce que la médicomage inscrivait sur son parchemin mais il était trop loin de lui pour qu'il ne parvienne à déchiffrer quoi que ce soit. La jeune femme changea alors complètement de sujet en évoquant la présence de Darren O'Connor, cherchant à savoir si elle avait pu avoir une influence néfaste sur Harmonie.

Une nouvelle fois, Sean se retrouva projeté dans ses souvenirs. Il revoyait clairement O'Connor tenter de raisonner son amie qui enchainait sortilège sur sortilège comme une démente. S'il n'était finalement pas parvenu à arrêter Harmonie, il avait offert au Serdaigle un repos salutaire. Miss Bloomwood lui avait expliqué que certains sorciers perdaient la raison après avoir reçu plusieurs endoloris, quelques-uns en mourraient même. Et Sean se demandait ce qu'il serait advenu de lui si Darren n'avait pas été là. Peut-être que le Serpentard avait aidé Harmonie à monté son piège, mais il l'avait aussi sauvé d'un sort pire que celui qui avait été le sien. Aussi le jeune homme secoua-t-il négativement la tête.

"Non, au contraire il...il essayait de le...l'arrêter. Elle ne...n'en revenait pas, elle croyait même que ce...ce n'était p...pas lui, qu'il était ensorcelé ou que...que c'était quelqu'un d...d'autre qui aurait pris son..son apparence."
Alicia L. JonesMédicomageavatar
Messages : 146

Voir le profil de l'utilisateur
L’idée était étrange. Peindre un tableau de la famille d’Harmonie si la guerre n’avait pas eu lieu. De plus, Alicia supposait que Sean devait être l’auteur de la toile, si cette idée venait d’Harmonie.
Gawain et Mary Jones ne s’étaient jamais ouvertement déclarés pro-Voldemort, se contentant de soutenir le ministère dans quelques uns de leurs actes. Jade avait passé l’année cachée chez ses parents… Gryffondor hein. Alicia et Adrian étaient retournés à Poudlard, protégés par leur statut de sang. L’année avait été insupportable pour les deux. Mais si Alicia, du haut de ses quinze ans s’était réfugiée à Pré-au-Lard durant la bataille finale, Adrian lui, âgé de dix-sept avait décidé de se battre. Fier Serpentard, qui avait voulu clamer qu’il était contre les idées de Voldemort. Oh, il l’avait payé cher, très cher. La guerre, lui avait-t-il confié, un soir, alors qu’il était ivre la guerre, ça te change le plus fier Gryffondor en loque humaine, Ali. Ça te tue, ça te prend tout. Tout.. C’était la vérité, en soit. Dans les deux camps des pertes étaient à déplorer. Dans les deux camps, il y avait des parents qui ne verraient plus leurs enfants grandir, vieillir.

Il n’était pas les habitudes d'Alicia de s’apitoyer sur son sort, ou sur celui des autres. Elle jugeait la compassion inutile. Compatir ne soulage pas la peine. Pas qu’elle n’en fasse jamais preuve. Reportant son attention sur le Serdaigle, elle griffonna une nouvelle fois sur son parchemin le contenu du tableau, et posant un regard songeur sur Sean, une moue concentrée et sérieuse sur le visage, se mit à réfléchir.

Le fait qu’Harmonie se soit calmée à la vue d’un tableau pouvait être significatif, comme il pouvait être dû au hasard. Elle le nota toute fois – sait-on jamais – avant d’écouter la suite de la tirade de Sean.

"Non, au contraire il...il essayait de le...l'arrêter. Elle ne...n'en revenait pas, elle croyait même que ce...ce n'était p...pas lui, qu'il était ensorcelé ou que...que c'était quelqu'un d...d'autre qui aurait pris son..son apparence."

Très bien. Notant une nouvelle fois cette information, Alicia se mordit la lèvre inférieure, la tête baissée sur son parchemin. Le problème de cette mission, de cette recherche, était qu’elle ne savait même pas si Harmonie avait véritablement ingérée une potion ou si elle avait agit ainsi en pleine conscience de ses actes. Se gardant cependant bien de partager ce doute avec le jeune homme, elle médita quelques instants sur une question à lui poser, avant de lui demander :

« Est-ce que c’était la première fois qu’Harmonie se comportait de la sorte ? Avait-elle des sautes d’humeurs, parfois ? »

Elle le fixa quelques instants, avant de rependre :

« Agissait-elle impulsivement, d’habitude ? »

Posant sa plume sur la table, l’étudiante laissa ses yeux errer dans la petite pièce lumineuse avant de revenir les poser sur Sean, attendant sa réponse.



Kit par Daisy ♥
Sean FitcherAncien personnageavatar
Messages : 273

Voir le profil de l'utilisateur
Comme toutes les autres auparavant, sa réponse fut suivis d'un nouveau griffonnage sur le parchemin de la jeune médicomage. Sean la vit alors se mordre la lèvre et se demanda s'il y avait quelque chose qu'elle hésitait à lui dire, s'il y avait des choses qu'on lui cachait. Sans doute que oui. Il avait pourtant l'impression d'être l'un des principaux intéressés dans cette affaire, mais il n'était tenu au courant de rien. Il avait du attendre un article de la gazette pour apprendre, en même temps que tout le monde, qu'Harmonie revenait à Poudlard. Il s'imaginait bien que les médicomages avaient autre chose à faire que d'informer un adolescent de leur avancés, de leurs hypothèses, mais il aurait aimé savoir. Sauf que dans cette recherche il n'était qu'une expérience ratée, un témoin parmi d'autre. Il était bon pour répondre aux questions, mais n'avait pas à en poser.

Après un court silence la jeune femme lui demanda si c'était la première fois qu'Harmonie agissait de la sorte et Sean haussa les sourcils. La première fois qu'elle lui jetait un impardonnable ? Euh oui, sinon il se serait alarmé, tout de même. La médicomage précisa sa question en lui demandant si Harmonie avait parfois des saute d'humeur et le Serdaigle réfléchit un moment. Il n'avait pas le souvenir d'une Harmonie très lunatique. Elle semblait toujours plongée dans une douce mélancolie, un peu nostalgique.

"Non elle euh....elle était p...plutôt calme, en...en général."

Visiblement peu satisfaite de sa réponse, assez vague il le reconnaissait, la jeune femme lui demanda si Harmonie agissait parfois impulsivement. Il s'apprêtait à répondre une nouvelle fois par la négative quand un souvenir lui revint. Un de ces moments qu'il avait volontairement rayé de sa mémoire pour ne pas se rappeler qu'il avait aussi passé de bon moment avec Harmonie. Parce que quand on est bien avec quelqu'un on n'essaye pas de le tuer, ces faux moments n'avait été que des mensonges finalement, alors il les avait oublié. Il revoyait Harmonie, debout au milieu d'un couloir, hurler à Anton Smith qu'elle allait le tuer, alors que ce dernier avait....cherché des noises à Sean au détours d'un couloir. Il l'entendait encore crier si fort que les murs en tremblaient "je vais te tuer !". A l'époque ça l'avait fait sourire, il n'aurait jamais imaginé qu'elle puisse être capable de réellement tuer quelqu'un. Cependant, à part cet éclat de colère, il n'avait jamais vu Harmonie s'emporter pour rien ou agir sur un coup de tête.

"Non, elle ne...n'était pas p...particulièrement impulsive. Elle ne...ne s'emportait jamais, p...pas sans raisons."

Oui, c'était généralement ce que faisaient les gens pas impulsif, ils ne s'emportaient pas sans raison. Il avait vraiment le chic pour parler pour ne rien dire, c'était peut-être pour ça qu'il préférait se taire en général. Les interrogatoires n'étaient vraiment pas faits pour lui, et il espérait d'ailleurs que celui-ci était bientôt terminé.
Alicia L. JonesMédicomageavatar
Messages : 146

Voir le profil de l'utilisateur
Elle était calme, en général. Elle ne s’emportait pas sans raison.

Les deux phrases que Sean venait de prononcer tournaient en boucle dans l’esprit d’Alicia, la plongeant dans une grande réflexion. Si Harmonie était calme généralement, qu’est-ce qui avait pu la pousser à commettre cet acte de folie ? Une potion, comme on en avait émit l’hypothèse ? Ou, au contraire, la jeune femme avait été pleinement consciente de ce qu’elle faisait ? Le mystère restait malheureusement toujours entier, chose qui agaçait prodigieusement la jeune femme d’ailleurs. Elle était chargée de trouver le pourquoi du comment. Et sans succès apparent pour l’instant. Oh, bien évidement, elle avait pu recueillir des informations, émettre des théories. Son enseignant lui avait dit d’être patiente, qu’elle ne pourrait pas tout résoudre en quelques semaines, mais qu’il lui faudrait bien des mois pour réussir à affirmer quelque chose sur cette situation. En ce moment, elle pouvait se permettre uniquement d’émettre des hypothèses, de tâtonner, d’essayer.

Alors pourquoi ? Se demandait-elle souvent. Qu’est-ce qui aurait pu – en ne prenant pas en compte la théorie de la potion – pousser la Serpentard à user d’un Impardonnable sur son petit-ami ? Il lui fallait procéder par élimination, au début. Et puis analyser, décortiquer, étudier. Pour à la fin réussir à trouver sa réponse. Elle savait qu’elle ne s’arrêterait pas avant de l’avoir. Parce qu’elle ne le pouvait pas, et parce qu’elle n’était pas du genre à rester sur des suggestions, sur des non-dits, sur des hypothèses. Il avait toujours fallu qu’elle trouve la réponse à tout.

Reportant son attention sur le Serdaigle qui devait attendre une réponse de sa part, Alicia attrapa distraitement une de ses mèches de cheveux, et tout en réfléchissant à une nouvelle question qu’elle pourrait bien lui poser, observa attentivement le visage de l’élève. Elle ne savait pas si c’était la lassitude, la fatigue, l’inquiétude, la peur, peut-être un mélange des trois, qui lui donnaient ce teint blanc, presque maladif. Les souvenirs également. Se replonger durant le temps d’un interrogatoire dans une sombre période, sans doute.

S’agitant légèrement, l’étudiante posa la plume, rangea son parchemin, et adressa un sourire à Sean.

« J’ai terminé. Merci d’être venu Sean. »

Elle se leva, et se dirigea vers la porte pour l’ouvrir, invitant le jeune homme à sortir. Puis, le retenant elle esquissa un dernier sourire – Merlin, elle n’aimait pas vraiment ça – avant de terminer :

« Et bonne continuation. Je te tiendrais au courant de l’avancement de cette enquête. »

Refermant la porte derrière le Serdaigle, Alicia reprit sa place sur sa chaise, ressortit son parchemin couvert de son écriture, prit sa tête entre ses mains et commença à relire ses notes, tentant de leur donner un sens. Elle soupira, se leva, attrapa une tasse et entreprit de se faire un café. Fixant le point d'interrogation qu'elle avait annoté, elle fronça les sourcils. Merlin, Merlin, Merlin. La journée allait être longue.

RP terminé



Kit par Daisy ♥
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Les mauvais souvenirs [Sean & Alicia]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « but these stories don't mean anything when you've got no one to tell them to. » ♔ NOLAN ♡.
» Revenir ici, que de mauvais souvenirs. [=> Pillage]
» De mauvais souvenirs qui me font tourner en bourique
» Dabury | Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs.
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Sainte-Mangouste,-