AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 La fin d'une histoire... [Pv Darren - Natasha]

Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur


Samedi 9 Décembre 2006,

Comme lors de son premier rendez-vous avec Natasha, Darren O'Connor avait prit grand soin de choisir sa tenue, et adressait comme auparavant un sourire satisfait et narcissique à son propre reflet que lui renvoyait son miroir. Le serpentard avait opté pour une tenue de chez T&T, avec une chemise rayée proche du corps et un pantalon cintré du plus bel effet. Il avait agrémenté le tout avec une fine cravate très classieuse, et des bretelles pour apporter une petite touche rétro à cet ensemble des plus actuels. Ces dernières apparaissaient d'ailleurs comme un signe avant coureur de sa soirée, tant Darren risquait de se faire sérieusement remonter les bretelles s'il venait à avouer la vérité à Natasha à propos de sa paternité avec la sulfureuse Kelsey Lorgan.
Mais voila depuis sa dernière rencontre avec la poufsouffle, il s'était juré d'en finir avec les mensonges et les non-dits et de cesser ce jeu de dupe auquel il se livrait depuis trop longtemps avec Natasha. C'est pourquoi, il avait décidé d'inviter cette dernière au restaurant l'hyppogriffe cendré afin de pouvoir lui parler en toute franchise. Le choix de la rencontre et des explications dans un lieu public était pour Darren une excellente initiative, car le jeune homme restait persuadé que Natasha n'oserait point se donner en spectacle devant tout le monde et qu'il pourrait ainsi s'exprimer comme il l'entendait.
Face au miroir, Darren s'entrainait à délivrer la terrible vérité qu'il devait asséner à la belle Natasha, afin de trouver le ton juste qui lui permetrait de sortir indemne de cette histoire. Car malgré ce qui venait de se produire, il ne pouvait point accepter l'idée de devoir quitter Natasha. Même s'il s'en cachait, Darren était réellement amoureux de la Serdaigle, et il ne voulait en aucun voir celle-ci lever les voiles après sa terrible révélation. Le jeune homme s'ébouriffait convulsivement la chevelure, tout en recherchant une solution à l'épineux problème de savoir comment dire à sa copine qu'il l'avait trompée avec son ancienne maitresse, et qu'en plus de cela, il allait être père...
Darren se tourna vers le miroir, s'éclaircit un instant la gorge, puis se lança dans une tentative de dire la vérité, rien que la vérité!

"Natasha! Sache que je t'aime! Mais l'amour est compliqué et parfois choisit de nombreux détours. L'été dernier j'ai rencontré par hasard Kelsey... J'ai craqué... et me voila père d'un enfant. Tu te rends compte?"

Darren pesta contre lui-même! Dire la vérité à l'état brut allait à l'encontre de sa nature profonde, et la chose s’avèrerait beaucoup plus ardue qu'il n'y paraissait de prime abord. Le serpentard tenta alors une nouvelle approche plus décontractée, défiant du regard son reflet.

"Salut Natasha! J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle... La bonne c'est que je vais être papa! La mauvaise, c'est que ce n'est pas toi la mère comme tu peux t'en douter!"

Darren frappa du plat de la main le miroir comme pour se maudire d'être aussi stupide. Tant pis, si cela se révélait impossible de révéler la vérité, il l'enjoliverait quelque peu. Juste quelque petite détails qui la rendrait plus supportable aux oreilles de Natasha, car il souhaitait avant tout la protéger. Alors qu'il réajustait son nœud de cravate, une question lui traversa soudainement l'esprit, étreignant son cœur violemment...

Et si après ce que tu vas lui dire, Natasha venait à te quitter?

Le serpentard chassa très vite cet affreux pressentiment de sa tête, en se disant que l'on ne pouvait quitter le grand Darren O'Connor. Natasha ne trouverait jamais mieux, lui qui était beau comme un dieu et comblait le moindre de ses désirs! Non! Natasha ne serait pas folle au point de se priver d'un homme comme lui. D'ailleurs comment se priver du bonheur de sa personne? Natasha était trop heureuse avec lui...

Alors pourquoi fuit-elle de plus en plus souvent ton regard?

La conscience de Darren ne cessait de l'assaillir, lui faisant perdre quelque peu ses moyens. Mais très vite sa vanité reprit ses droits, le jeune homme étant persuadé qu'un seul de ses sourires pourrait lui suffire à récupérer n'importe quelles situations, même la plus tendue d'entre toutes. De plus, il avait tout prévu à l'avance et après sa rencontre avec Kelsey, il s'était même rendue dans les plus beaux magasins du chemin de traverse et avait ramené de sublimes cadeaux à la belle serdaigle...
Rien de tel que le luxe pour faire oublier un petit désagrément à une femme. Pour cela, Darren avait dû jouer de sa réputation auprès de Sheba Twilfit, la gérante de T&T, qui connaissait très bien sa mère, afin de pouvoir s'offrir une robe somptueuse, après cela il était allé chez un joailler pour acheter un collier hors de prix pour épuiser ses dernière économies. Mais tant pis, il devait sauver sa relation avec Natasha, tout en lui faisant accepter son devoir de père auprès de Kelsey, ce qui n'était pas une mince affaire...
Darren finit par quitter son dortoir d'un pas pressé, dans moins d'une heure, il serait très vite fixé sur le sort que lui réservait Natasha.




*****
Darren franchit les portes de "l'Hyppogriffe Cendré" comme un prince habitué de ces lieux, pour en gravir l'escalier principal qui conduisait au salon de cristal ou il avait réservé une table pour deux personnes. En entrant dans la salle prestigieuse, il ne manqua point de reconnaitre les visages familiers de Aaron et Swann, qui étaient en train de déjeuner en amoureux. D’ordinaire très démonstratif, Darren se contenta en guise de salut d'un petit geste succinct de la main à l'attention du Serdaigle. Puis baissant la tête, il se concentra à nouveau sur ce qu'il avait à dire à Natasha qui le rejoindrait d'ici une minute ou deux.

*Tout d'abord, je la complimente... Ensuite, je lui offre ses cadeaux... puis je luis dis que je l'aime... et pour finir je lui révèle la vérité... enfin ma vérité...*

Darren s'assit à la table qu'il avait réservé, et demanda au serveur qui venait à sa rencontre de lui servir l'une de ses liqueur de châtaigne dont Natasha était friande, si sa mémoire était bonne...
A peine eut-il passé sa commande, que Natasha finit par faire son apparition. Par Merlin comme elle savait s'habiller avec élégance et féminité! Alors qu'elle traversait la salle bondée du restaurant sous les regards admiratifs des autres tablées, Darren s'enorgueillissait de savoir que cette sublime créature était la sienne! Sa femme!
Avec un sourire éclatant, il se leva pour embrasser tendrement Natasha, et lui offrit galamment une chaise afin qu'elle puisse s'asseoir.

"Tu es éblouissante Natasha! Tu ne peux pas savoir comme je mesure la chance d'être avec une fille comme toi. Je t'en prie, installes-toi..."

Darren s'assit à son tour, et désigna de son verre Aaron et Swann qui se tenaient de l'autre coté de la salle de Cristal. Puis avec emphase, il s'empressa d'ajouter une plaisanterie à leurs sujets.

"Tu as vu les deux tourtereaux de l'autre coté? Cette fois-ci c'est officiel, ce n'est plus une coincidence, je crois qu'ils nous poursuivent..."

Darren tentait de se montrer aimable et de détendre quelque peu l’atmosphère avant de pouvoir mettre sur la table son dossier paternité. Sans se soucier de la commande, Darren sortit de derrière sa chaise ses précieux cadeaux, pour les présenter à Natasha, avec un sourire enjôleur. Sans lui laisser le loisir de d'ouvrir elle même le contenu, il extirpa du premier paquet la merveilleuse robe de chez T&T...

"Je l'ai choisit de couleur bleu afin qu'elle puisse s'accorder à la beauté de ton regard, mais aussi à la couleur de ta maison. Ne te souci pas du prix, quand j'aime, je ne compte pas! Elle provient de la boutique de ton amie qui est train de nous scruter de l'autre coté du restaurant. Elle pourra te confirmer que c'est une robe digne d'une reine!"

Darren but une gorgée de liqueur de châtaigne, puis posa son verre délicatement avant de se lever. Contournant la table, il se plaça dans le dos de Natasha, pour lui glisser au tour du cou, un magnifique collier de pierres précieuses qu'il avait trouvé dans l'une des plus prestigieuses joaillerie du chemin de traverse...

"Et je te remets ceci en gage de mon amour éternel. Ne suis-je pas trop attentionné?"

Rien de tel qu'un collier de pierre précieuse pour tenir en laisse une femme dévouée à ses cotés. Darren alla se rasseoir tranquillement en face de Natasha, contemplant sa réaction.

"Ne t'en fais pas, rien n'est trop précieux pour toi..."

Nerveusement Darren faisait courir son doigt le long du rebord de son verre. Son sourire avait complètement disparu, alors qu'il s'apprêtait à lancer une bombe sur leur couple. Relevant les yeux sur la belle Serdaigle, il entrecroisa les mains dans une attitude de prière avant de se lancer dans la fosse au lion...

"Tu imagines bien que si je t'ai invité aujourd'hui, ce n'est pas seulement pour te remettre des cadeaux et t'envoyer des éloges..." Le serpentard hésita une seconde, puis finit par lâcher. "Je dois t'avouer quelque chose..."

Tout sembla s'arrêter autours d'eux, comme si le temps venait de suspendre son vol dans l'attente du récit de Darren O'Connor. Ce dernier s'exprima sur un ton monocorde qui ne dégageait aucune forme d'émotion.

"La dernière fois que l'on s'était retrouvé ici-même; on s'était juré de toujours se dire la vérité. C'était la règle tacite pour faire fonctionner notre couple. C'est pourquoi je me dois de te dire certaines choses, Natasha. Je suis dévoré par la culpabilité, et je me dois de te livrer la vérité..." Darren déglutit avant de poursuivre. "Je ne sais pas si tu te souviens mais l'été dernier, je devais passer une journée d'entretien au ministère pour postuler en vue d'une place de comptable magique. Étant quelque peu pistonné par mon oncle, je voulais lui ramener un cadeau, enfin quelque chose. Et il se trouve que je me suis arrêté en chemin à Pré-au-Lard pour acheter des confiseries dont il raffole chez Honeydukes. Jusqu'ici rien de grave, mais comme j'avais du temps, je suis allé aux trois balais, histoire de boire quelque chose, et tu devineras jamais sur qui je suis tombé. Ce jour-la c'était Kelsey Lorgan qui faisait le service..."

Darren s'empressa de lever les mains comme pour se protéger d'une éventuelle attaque, et calmer le tsunami de colère qui risquait de s’abattre sur lui. Darren se dit alors qu'il était plus simple de mentir que de dire la vérité.

"Mais laisses-moi m'expliquer! Ce n'est pas ce à quoi tu t'attends! Je te jure que je l'ai ignoré tout du long, jusqu'au moment ou elle m'a servit une boisson. Et la, je t'assure, je n'étais plus moi-même; comme si elle avait versé un philtre d'amour dans mon verre ou quelque chose du genre. J'étais irrésistiblement attiré par elle, sans que je ne puisse rien faire, comme drogué. Je t’assure, c'était terriblement maléfique! Kelsey en a profité pour m'entrainer dans une arrière salle... et la nous avons fais... enfin tu vois..."

Darren tenta alors de calmer sa tendre Serdaigle qui ne l'était plus, à en juger par son regard.

"Je voulais t'en parler, mais je me suis dis que cela allait tout briser entre nous, et que tu ne voudrais jamais me croire. La preuve, tu ne me crois pas! Je ne veux pas perdre ta confiance pour des broutilles. Tu sais que je t'aime alors pourquoi me regardes-tu ainsi? Je suis une malheureuse victime dans cette histoire! Elle a profité de moi à mon insu! Et encore dans l'histoire, ce n'est pas le pire..."

Darren voulait énoncer la suite, mais il était impossible de mentionner que ce rapport non protégé lui avait couté un enfant non désiré. Mais pourtant, le le devait. Il n'avait plus le choix. Ses mensonges étaient allés beaucoup trop loin, et il ne pourrai jamais faire machine arrière. Il lança alors de but en blanc :

"Kelsey attend un enfant... et je crois qu'il est de moi... j'en suis même certain... Elle me l'a dit..."

Le serpentard se trouvait à présent à la cime d'un volcan qui était sur le point d'exploser. Nul doute que pour Natasha ce n'était plus une goutte qui venait de faire déborder le vase, mais plutôt la pluie diluvienne de mensonges que venait de proférer le serpentard...


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Natasha L. DamianAncien personnageavatar
Messages : 286

Voir le profil de l'utilisateur
Soupirant longuement, Natasha observa son reflet dans le miroir qui lui faisait face. Elle avait une tête abominable ; des cernes énormes lui dévoraient le visage, ses paupières tombaient, ses cheveux étaient atrocement emmêlés malgré des heures passées sous la douche... Elle ne ressemblait à rien. Et, pourtant, elle avait rendez-vous avec Darren dans quelques heures. Retenant un énième soupir, Natasha saisit une lotion sur sa table de nuit et, pensive, se l'appliqua lentement. Le Serpentard l'avait invitée à l'Hippogriffe Cendré pour le déjeuner. Avec un léger sourire, elle songea que c'était là-bas que tout avait commencé. Prenant une autre crème, qu'elle appliqua tout aussi songeusement, Natasha se demanda ce qu'il pouvait bien avoir à lui dire d'important pour la convier là-bas. Certes, c'était un rendez-vous amoureux, mais ce restaurant était quand même hors de prix, et on n'y allait pas juste comme cela. Il y avait forcément une raison derrière tout ça...

Reposant sa dernière crème, et adressant un sourire rassuré à son reflet - elle était d'un coup vachement plus présentable ! - Natasha songea, d'humeur romantique, s'il tenait à s'excuser des légers laisser-aller dans leur couple ces derniers temps. Soupirant, mais cette fois-ci beaucoup plus heureuse, elle s'autorisa même un petit rire niais. Oui, c'était surement pour cela. Après tout, avec toutes les petites disputes, les oublis de venir aux rendez-vous, les pétages de plombs, il était normal qu'il veuille effacer tout cela, et renouer un lien profond avec elle. Ils allaient surement passer le déjeuner à parler, à se regarder dans le blanc des yeux, à retomber amoureux et, elle était persuadée, tout soucis seraient oubliés !

Rougissant devant ses pensées dignes d'un roman à l'eau de rose bien forte, Natasha se leva brusquement et saisit sa baguette magique. Lançant un sortilège sur ses cheveux, qu'elle avait elle-même inventé - qui n'était pas parfait - et dont elle était très fière, elle admira une fois de plus les jolies boucles bien ondulées que ses cheveux étaient devenus. Elle était à présent tout à fait présentable, prête à refaire chavirer le coeur de Darren ! Pas qu'elle ait cessé de le faire, mais Natasha tenait vraiment à raviver cette flamme entre eux, qu'elle sentait s'éteindre doucement. Et, si elle rêvait d'un déjeuner aussi romantique et parfait, c'était bien parce qu'elle sentait que cet amour romantique les quittait peu à peu.

Elle l'avouait pleinement, Darren était de plus en plus difficile à vivre, et cela la mettait elle-même sur les nerfs, ce qui faisait d'eux un duo plus explosif que jamais. Elle avait vraiment besoin d'un repas amoureux et calme pour se reposer tout à fait, oublier toutes les mauvaises ondes et profiter de cet homme qu'elle aimait plus que tout, malgré tout. Si elle ne l'avait pas, elle sentait qu'elle exploserait. Vraiment. Très fort. Mais, heureusement, ce n'était pas ce qui était prévu, pas vrai ?


Deux heures plus tard, maquillée, parfumée et, surtout, habillée d'une délicieuse robe bleue lui arrivant un peu au dessus des genoux, Natasha adressa un dernier sourire à son reflet. Chantonnant doucement, elle saisit un petit sac beige, enfila la veste qui allait avec - c'était bien beau de se faire belle, mais nous étions en Décembre, et le vent n'allait pas arrêter de souffler pour elle aujourd'hui. Puis, souriant une dernière fois, elle quitta le dortoir en vitesse, craignant d'arriver en retard. Il ne fallait pas faire attendre Darren !

XXX

Respirant profondément, Natasha adressa un sourire poli au serveur, venu la débarrasser de sa veste. Elle l'informa être attendue par Darren O'Connor et, aussitôt, le jeune homme la dirigea vers une table, légèrement plus au fond. Au passage, elle aperçu Swann et Aaron, en amoureux aussi. Elle leur adressa un petit clin d'oeil - un homme d'affaire, au regard strict, supposa que ce signe lui était adressé puisqu'il lui répondit, à la plus grande surprise de Natasha. Une légère rougeur colora ses joues, et elle détourna prestement le regard. Merlin, pour quoi venait-elle de passer auprès de cet homme ? Natasha n'eut pas le temps de plus s’appesantir sur cette question, puisque Darren se dirigeait vers elle en souriant. Elle répondit aussitôt à son sourire, son coeur battant un peu plus vite. Il l'embrassa doucement et, légèrement gênée de se laisser aller ainsi en public dans un si grand restaurant, elle n'allongea pas le baiser, se dégageant rapidement. Darren lui tira une chaise tout en la flattant et, toujours aussi touchée par ses compliments, Natasha ne s'autorisa pourtant qu'un petit sourire en coin, les yeux brillants néanmoins.

" Tu n'es pas en reste, comme toujours, Darren. Ces vêtements te vont parfaitement ! " ajouta-t-elle, peu désireuse de le laisser la flatter ainsi - bien qu'au fond, elle était plus qu'heureuse.

Elle sourit lorsque Darren cita leurs deux amis, qui profitaient pleinement de leur repas d'amoureux. Elle espérait qu'elle aurait le droit, elle aussi, d'avoir un repas pareil... Cependant, elle n'eut pas le temps de plus s'étendre, Darren lui tendait déjà un paquet. Surprise, elle haussa un sourcil. Elle ne s'attendait vraiment pas à ceci ! Tenait-il donc à se faire pardonner à ce point ? C'était plutôt inquiétant, en vrai. Peut-être que ce n'était pas juste pour leur récent éloignement. Peut-être qu'il y avait plus... Peut-être aussi qu'elle se prenait la tête pour rien. Natasha posa deux yeux ravis vers Darren, décidant d'arrêter de chercher un sens à tout ceci, et de profiter simplement d'être une petite amie aussi gâtée. Ce sentiment s'agrandit plus encore en découvrant le cadeau. Une robe d'un bleu magnifique, à la coupe incroyable... Cela venait indubitablement de T&T ! Effectivement, Darren confirma son hypothèse ; Natasha adressa un sourire sincère à Darren, vraiment enchantée.

" Elle est sublime, c'est incroyable. Merci beaucoup, mais... "

Elle n'eut cependant pas le temps d'ajouter autre chose, déjà Darren se levait pour glisser autour de son cou un collier des plus ravissant, qui lui coupa le souffle. Merlin ! Méritait-elle vraiment ceci ? Flattée au possible, ses yeux s'embuant, elle leva un regard enchanté vers son amant.

" C'est vraiment trop, Darren ! Pourquoi... Que me vaut tout ceci ? " demanda-t-elle, encore submergée par les émotions.

Tout se passait vraiment comme elle le rêvait. Darren, attentionné, aimant, comme avant, comme toujours, et elle, amoureuse aussi ; c'était leur couple qui se ravivait aujourd'hui, elle le sentait. Elle ne craignait plus qu'il y ait des soucis, que ces cadeaux soient pour cacher quelque chose, Natasha voulait simplement profiter et aimer passionnément Darren, comme il le ferait. Seulement, le comportement qui suivi fit lentement retomber Natasha sur Terre. Elle fronça les sourcils. Pourquoi cet air concerné, ses mains joueuses avec le verre ? Pourquoi cette réponse à sa question, qu'elle s'imaginait être ignorée, puisqu'elle n'aurait du en mériter aucune de sérieuse... Ou de ce genre de sérieux, en tout cas. Son regard se durcit, tandis que son sourire se faisait dans l'expectative, apeurée de ce qui suivrait.

Et, évidemment, la chute sur Terre fut immensément brutale.

Sonnée par l'intensité, l'immensité, l’incongruité même, de ce qu'elle venait d'entendre, Natasha demeura un instant silencieuse, son coeur battant trop fort, ses yeux s'humidifiant peu à peu. Elle avait mal entendu, n'est-ce pas ? Tout ce qui avait suivi ce "Je dois t'avouer quelque chose..." n'étaient que des pures inventions, des sottises, et Darren allait éclater de rire et venir l'embrasser comme si de rien n'était, pas vrai ? Ca ne pouvait pas être vrai, n'est-ce pas ? Ca ne le pouvait pas !

Les mots tournaient en boucle dans son esprit, dévastateurs, lui infligeant des coups de poignards plus horribles les uns que les autres. Kelsey Lorgan, philtre d'amour, attiré, drogué, arrière salle, pas le pire. Qu'est-ce qui pouvait être pire que cela !? Qu'est-ce qui pouvait être plus horrible que d'être un idiot, un imbécile qui se laissait aller aux caresses, à la luxure en compagnie d'idiotes, de putains alors qu'il avait une petite amie, une petite amie qui l'aimait plus que tout !

Se haïssant immédiatement pour cela, Natasha ne put malheureusement pas empêcher les larmes de gonfler ses yeux, et elle plaqua précipitamment une main sur sa bouche. Il ne pouvait pas l'avoir trompée ! Il ne pouvait pas ! Elle croyait en leur histoire. Elle pensait pourtant qu'aujourd'hui, ils allaient repartir sur de bonnes bases ! Comment pouvait-il lui dire cela ? Comment pouvait-il l'avoir trompée ?! Et toutes ces fois, où ils étaient supposés se voir et que ça ne s'était pas fait, avait-il été retrouver sa putain ?! Ne lui suffisait-elle donc pas ?! Il avait vraiment besoin de cette Lorgan ? De cette pouffiasse qui viendrait toujours tout gâcher, jusqu'à la toute fin ?

Non, vraiment, qu'est-ce qui pourrait être pire que cela ?

"Kelsey attend un enfant... et je crois qu'il est de moi... j'en suis même certain... Elle me l'a dit..."

Le souffle coupé, Natasha releva brusquement son regard vers Darren, qu'elle ne cessait d'ignorer jusque là. Ces derniers mots semblaient la traverser, ne pas vraiment s'accrocher en elle. Ou bien, autant le souhaitait-elle. Pourtant, ils la frôlaient, la coupaient, la torturaient, lui faisaient atrocement de mal. Elle n'arrivait plus à respirer. Elle n'arrivait plus à penser. Il y avait juste ces mots, qui résonnaient en elle. Douloureux. Atrocement douloureux. Un enfant de moi.

Cette fois-ci, elle ne put s'en empêcher. Elle ne parvint même pas à s'en vouloir, à se haïr de se laisser aller, de faire preuve de faiblesse alors qu'il aurait fallu rester digne et forte. Les larmes coulèrent sur ses joues tandis qu'elle se cachait brusquement le visage derrière les mains. Un sanglot lui monta dans la gorge, et d'autres suivirent brusquement.

Tout était détruit.

Sa relation, son rendez-vous, sa confiance, son amour. Il lui faisait tellement de mal. S'en rendait-il compte ? Réalisait-il ? Réalisait-il combien elle le haïssait de la faire pleurer ainsi, de piétiner sa dignité, de lui annoncer cela ? Elle aurait préféré, oh tellement !, qu'il rompe sans rien lui avouer. Mais il était là, devant elle, persuadé de faire bien. Elle le détestait.

"Espèce..."

Sa voix, affaiblie par les pleurs, se brisa aussitôt. Elle dégagea ses mains de son visage, la figure défigurée par son mascara qui coulait, et ses larmes qui striaient son visage.

" Espèce de goujat ! Espèce d'imbécile, espèce de crétin ! "

La trahison, ajoutée à la déception, et à tout ce qu'il venait de piétiner en elle se transformait peu à peu en colère. Elle redevenait la Natasha qu'elle était véritablement, celle qui ne se faisait pas avoir par son coeur et qui faisait marcher le monde selon ses lois. Tirant brusquement sur le collier tout juste offert, qui se cassa aussitôt, elle se releva et le balança sur Darren :

" Tu n'es qu'un pauvre idiot ! Comment as-tu pu ?! Comment peux-tu simplement m'annoncer cela ?! Comment peux-tu croire qu'avec ces simples bijoux et accessoires tu aurais pu m'acheter ? Tu me prends pour qui, O'Connor ! Pour une simple putain que l'on paie pour gagner un silence, ou tout autre service ?! Pour qui tu me prends ! Vas te faire voir, O'Connor, vas te faire voir ! Vas retrouver Lorgan ! Vas la prendre dans une arrière salle, va pouponner son gamin ! Son gamin ! "

Hystérique, un rire nerveux la parcourut alors qu'elle plantait un regard haineux sur Darren. Sa voix, telle un murmure, se glissa insidieusement vers Darren, l'assommant de sa colère, du moins l'espérait-elle.

" Tu vas être père, alors ? Et comment tu sais que c'est le tien, pas vrai ? Après tout, tu as couché avec une putain, tellement d'autres hommes pourraient être le père ! Mais tu es fier, n'est-ce pas ? Tu veux que ça soit ton gamin ! Parce que c'est Lorgan, hein, Lorgan aux grands seins, Lorgan aux longues jambes, Lorgan que tu préfères et aimes malgré tout, pas vrai ? Ah oui, tellement fier de ta putain, O'Connor ! Alors vas-y, rejoins-là, fais-toi plaisir ! Vas profiter de ton gamine et de ta petite conne qui te fera l'amour, puisqu'elle ne sait rien faire d'autre ! "

Haineuse, Natasha s'interrompit un instant, posant un regard humide sur Darren. Ca faisait tellement mal. Tellement mal qu'il soit allé vers elle, alors qu'il l'avait, elle, Natasha. Il avait préféré Lorgan à elle. Il reconnaissait même son gosse alors qu'il ne pouvait être sur que c'était le sien ! Ah, ça, quelle délicieuse vengeance pour Lorgan ! Tout ce qu'elle avait jamais souhaité, pas vrai ? Darren à elle, Natasha écrasée ? Voilà, c'était fait, Natasha était en bouille.

Trahie, trompée, haineuse et en colère. En larmes, le visage ruiné, le collier brisé, l'amour piétiné. Elle devait être tellement fière, Lorgan. Et elle avait tellement mal. Pourquoi, alors qu'elle voulait que tout s'arrange ?



Avatar & Signature : Kaya Scodelario  
Darren O'ConnorFugitif sous couvertureavatar
Messages : 839

Voir le profil de l'utilisateur
Au moins c'était dit...

Depuis ses aveux, Darren avait l'impression de marcher sur un fil suspendu au dessus d'un vide dont il ne voyait pas le fond. Rien ne pourrait sauver leur histoire d'amour si ce n'était l'empathie et la compréhension de Natasha. Mais n'était pas lui demander un effort impossible? Le jeune homme savait qu'il lui en demander beaucoup. Certainement trop. Dans cette histoire, Darren avait le mauvais rôle, celui de l'homme infidèle à qui l'on jette des pierres, alors que Natasha, quant à elle, n'était que la malheureuse victime de ses mensonges. Il avait beau enjoliver la réalité et la tourner à son avantage, cette fois-ci, rien n'y ferait. La belle serdaigle ne se laisserait plus duper par ses supercheries.
D'ailleurs, en voyant le regard de Natasha se durcir, Darren comprit très vite qu'une avalanche de reproches était sur le point d'ensevelir le peu d'amour propre qui subsistait malgré tout en lui. Une douloureuse évidence s'imposa en lui, celle qu'il était en train de perdre la fille qui avait le plus compté dans sa vie. Alors que des souvenirs de Dublin et de la chambre magique lui revenaient en mémoire, Darren comprit qu'il se devait de lutter pour faire survivre cet amour, et ne pas mettre fin à cette belle histoire. Car c'est malheureusement souvent quand celle-ci est sur le point de s'achever, que l'on prend conscience de sa réelle valeur. Comment pourrait-il survivre sans ce sourire, sans ses baisers?

"Espèce..."

Des larmes commençaient à inonder les beaux yeux de Natasha, faisant couler son masacara sur ses joues rosies pas l'émotion. Chacune de ses larmes noyait un peu plus Darren dans sa propre culpabilité, et le renvoyant à cette triste évidence, celle qu'il était incapable de rendre une femme heureuse.

"Je t'en supplie, ne pleure pas. Ne rend pas les choses encore plus difficiles qu'elles ne le sont déjà..."

Tentative aussi vaine que maladroite qui ne fit qu'attiser la colère de la jeune femme. Darren se prit alors une première volée d'insultes, qui n'était en réalité que les prémices d'une fureur encore plus grande à l'égard de sa personne.

" Espèce de goujat ! Espèce d'imbécile, espèce de crétin ! "

Bouclier dérisoire contre les attaques verbales de la belle Seerdaigle, Darren brandit les mains au devant de Natasha pour tenter de la calmer et mettre une certaine distance entre sa colère et lui. Le regard de Natasha avait changé, et une lueur ancienne et rebelle brillait à nouveau dans l'éclat de ses pupilles. Lors de leurs relation, Darren s'était évertué a vouloir faire disparaitre cette flamme de révolte qui habitait Natasha. Le jeune homme voulait une femme soumise qui se plie à chacun de ses désirs, chose qui allait à l'encontre de la nature profonde de Natasha. Son père lui avait toujours enseigné qu'une bonne épouse n'avait pour fonction que de de servir son homme, et Darren pensait, du moins jusqu'à ce jour, que Natasha finirait par se plier devant lui et agirait selon son bon vouloir. Mais Natasha n'était pas une femme docile, bien au contraire! Ce n'était pas de la souffrance ou une forme de victimisation qui se lisait dans son regard foudroyant, mais plutôt une farouche volonté d'en découdre avec celui qui l'avait trompé depuis bien trop longtemps.
La gorge de Darren se noua, lorsque celle-ci se releva, après lui avoir jeter sans ménagement le son collier en pierre précieuses qu'il venait de lui offrir. Dans un réflexe naturel, Darren voulut asseoir à nouveau sa suprématie sur la jeune femme, lui intimant l'ordre de s'asseoir d'un geste décidé de la main.

"Natasha! Assieds-toi et cesse de te donner en spectacle! Comment peux-tu arracher de la sorte, un collier aussi précieux! Sais-tu ce qu'il m'en a coûter?"

Ce collier n'avait sans doute pas suffisamment de valeurs pour acheter le silence de la Serdaigle, car celle-ci repartit de plus belle. Darren se rendit alors compte que l'on n’achetait pas si facilement le cœur d'une femme, et que les grandes leçons de morale que lui avait inculqué son père finissaient toutes par mordre la poussière.

" Tu n'es qu'un pauvre idiot ! Comment as-tu pu ?!
Comment peux-tu simplement m'annoncer cela ?! Comment peux-tu croire
qu'avec ces simples bijoux et accessoires tu aurais pu m'acheter ? Tu me
prends pour qui, O'Connor ! Pour une simple putain que l'on paie pour
gagner un silence, ou tout autre service ?! Pour qui tu me prends ! Vas
te faire voir, O'Connor, vas te faire voir ! Vas retrouver Lorgan ! Vas
la prendre dans une arrière salle, va pouponner son gamin ! Son gamin ! "

En effet, Darren avait été profondément stupide. Le serpentard avait osé imaginé que des cadeaux hors de prix, agrémenté de beaux discours, auraient suffit à consoler cette jeune femme qu'il voulait tant garder juste pour lui. Mais comment avouer l'amour sincère que l'on éprouve et exprimer ses regrets, quand votre nature vous pousse à faire le contraire. Car l'orgueil démesuré de Darren dictait sa conduite, et il était bien incapable de le contrôler. Alors que son cœur se fendait en deux à l'idée de voir son amour sur le point de le quitter, son égo lui interdisait de se laisser humilier par une simple femelle.
A fleur de peau et sur le point d'exploser à son tour, suite aux propos irrévérencieux de Natasha, il tenta une ultime tentative d'explication, afin d'éviter que les choses ne prennent une tournure irrévocable. Mais Darren avait en matière de diplomatie autant de talent qu'un troll.

"Ce n'est pas son gamin! C'est notre gamin! Et je me dois d'assumer mes erreurs, aussi bien envers toi que Kelsey! Car je ne peux me résoudre à abandonner le fruit de mes erreurs! Depuis le début, j'essaie de te protéger, mais oui les choses sont plus compliquées que tu ne le voudrais. Oui, j'ai couché avec Lorgan! Est-ce que cela enlève tout l'amour que je te porte? Certainement pas! Le mal est fait et je ne peux rien faire qu'en subir les conséquences. Du fond du cœur je m'excuse, et j'espère que tu me pardonneras ma conduite. Jamais plus j ne recommencerai! Mais tu dois comprendre aussi que je dois assumer mon statut de père!"

Au bord de l'hystérie, Natasha laissa alors échapper un rire nerveux, tout en transperçant du regard Darren et sa mauvaise foi. Les choses n'étaient plus aussi simple entre eux, elles ne le seraient d'ailleurs jamais plus. Les piques assassines atteignirent alors des niveaux jamais atteint, frappant de plein fouet l'amour propre de Darren.

" Tu vas être père, alors ? Et comment tu sais que
c'est le tien, pas vrai ? Après tout, tu as couché avec une putain,
tellement d'autres hommes pourraient être le père ! Mais tu es fier,
n'est-ce pas ? Tu veux que ça soit ton gamin ! Parce que c'est Lorgan,
hein, Lorgan aux grands seins, Lorgan aux longues jambes, Lorgan que tu
préfères et aimes malgré tout, pas vrai ? Ah oui, tellement fier de ta
putain, O'Connor ! Alors vas-y, rejoins-là, fais-toi plaisir ! Vas
profiter de ton gamine et de ta petite conne qui te fera l'amour,
puisqu'elle ne sait rien faire d'autre ! "

C'est alors que Darren commit l'irréparable, et se laissa envahir par cette colère folle qui l'avait si souvent desservie. Ne sachant plus quoi faire. Quoi dire. Il ne vit pas le regard humide et blessé de Natasha, sa souffrance, son amour blessé...
Darren ne voyait plus rien que sa propre faute, et son incapacité chronique à aimer quelqu'un. Natasha lui faisait en ce moment même éprouver une émotion nouvelle, un sentiment de répulsion à l'égard de sa propre personne. Lui qui n'était bon qu'à semer le mal autours de lui.
Tout tournait dans sa tête, les hurlements de Sean Fichter, le départ d'Harmonie, l'attitude triste de Kelsey quand il l'abandonnait, le visage de sa mère, et surtout ce regard emplie de larmes de Natasha...
Mais ce n'était plus Natasha qui se tenait devant lui, mais simplement le reflet de ses propres fautes. Il était incapable de la rendre heureuse. Avec lui, elle allait se faner et ne devenir que l'ombre de la femme qu'elle était. Et dans ce regard triste et embué de larme, Darren y descellait encore de l'amour, et une forme de désolation...

La main de Darren tremblait...

Comment avait-il pu lui faire ça? Trahir son amour, alors qu'elle s'était toujours comportée de manière exemplaire dans les bons et les mauvais moments de leur couple. Darren était horrifié par lui même, par sa lâcheté perpétuelle et ses mensonges. Il ne méritait pas une fille comme elle! Mais comment lui faire comprendre? Comment tuer leur amour à la source afin que plus jamais il ne les hante?

Sa main se leva dangereusement...

Rien ne réparerait ce qu'il était sur le point de commettre. Il s'agissait d'une forme de suicide. Le geste inexcusable et désespéré d'un jeune homme incapable d'aimer et totalement désemparé. Mais il n'avait pas le choix. Car il était un monstre! L'enfant d'un mangemort! Nul ne pourrait l'aimer, tel était sa malédiction.

Sa main fendant l'air brusquement, Darren assena alors une violente gifle à Natasha. Avant de la pointer d'un index accusateur!

"Tu vas te taire! Je t'interdis de parler de la mère de mon enfant comme tu viens de le faire! Tu n'as pas le droit... Je... Je n'avais pas le droit."

Ses paroles s'embrouillèrent et se nouèrent dans sa gorge, alors qu'il comprenait la portée tragique de son geste. Il venait de frapper une femme. La honte le submergea, à moins que ce ne soit que de la souffrance...
Son cœur le poussait à caresser la joue endolorie de la pauvre Natasha, mais ce ne sont que des mots rancuniers qui jaillirent de sa bouche. Son impulsivité reprenait le dessus, lui indiquant d'affirmer son autorité et de garder à lui la belle Natasha!

"Tu peux être fière! Tu as gagné! Tu as réussis à me prouver que j'étais un monstre, incapable d'aimer, et qui jamais ne te rendra heureuse! Et pourtant, il faudra t'y faire! Car je t'ai choisis entre toutes pour devenir un jour ma femme! La mère de mes enfants! On ne quitte pas le grand Darren o'Connor! Tu m'entends?"

Il s'approcha alors d'elle pour lui ravir un baiser, ultime tentative de rapprochement voué très certainement à l'échec après son geste inqualifiable. Darren venait définitivement de toucher le fond...


❝ Darren O'Connor ❞
×××××× est Michelle Middleton ×××××××
Natasha L. DamianAncien personnageavatar
Messages : 286

Voir le profil de l'utilisateur
It's a heartache
Nothing but a heartache
Hits you when it's too late
Hits you when you're down


Natasha n'entendait plus rien. Plus rien si ce n'était son coeur qui se brisaient, encore et encore, en milliers de morceaux, et plus encore, comme s'il n'allait jamais cesser de se rompre, de se tordre et de lui faire mal, si mal... Elle ne savait même plus quoi penser. Toute sa colère s'était évaporée d'un coup, elle n'était que vide, vide et abattue, désespérée. Perdue, surtout. Pourquoi l'avoir trompée ? Qu'avait-elle fait de mal ? En quoi ne lui avait-elle pas suffi ? Comment avait-il pu préférer Lorgan, ne serait-ce qu'une soirée ?

Et, à peine se remettait-elle à se questionner qu'une bouffée de colère la reprenait, qu'une nouvelle crise de larmes l'envahissait et, Merlin, qu'est-ce qu'elle s'en voulait ! Elle était une femme forte, que diable, une femme qui ne pleurait pas aussi facilement devant quiconque, qui ne se laissait pas atteindre ainsi. Une femme qui avait son caractère, qui ne s'écrasait pas. Une femme qui n'appréciait généralement pas les gens. Elle n'avait pas le droit de se laisser aller comme cela ! C'était contre sa nature, contre son véritable caractère.

It's a fool's game
Nothing but a fool's game
Standing in the cold rain
Feeling like a clown


Pourtant, en même temps, qu'y pouvait-elle si elle l'aimait vraiment ? Qu'y pouvait-elle si elle avait tant espéré d'eux ? Qu'y pouvait-elle si elle lui avait offert son coeur, sa confiance, son corps même, persuadée qu'il était le bon, le seul peut-être ? Ah, comme elle se haïssait ! Elle le savait, pourtant, l'amour ce n'était rien, c'était utopique et illusoire, que des stupidités, ses parents le lui avaient maintes fois prouvé ! Et elle s'y était entêtée, pourtant, comme une idiote.

Elle avait aimé. Merlin, on ne l'y reprendrait plus.

Alors, essuyant rageusement les larmes qui avaient détruit son maquillage effectué avec tant d'applications dans l'espoir de plaire à son aimé, Natasha vrilla son regard dans le sien, s'apprêtant à lui demander des excuses ou, du moins, des explications, quoique ce soit, juste pour comprendre pourquoi elle ne lui avait pas suffit. Pourquoi Lorgan avait été nécessaire ? Seulement, elle n'eut rien le temps de faire. Rien le temps de penser, même.

Elle eut simplement le temps de voir la main de Darren se lever.

Se lever.

Et, brusquement, la gifler.

Sa tête se tourna sous la violence de la claque. Sa bouche s'entrouvrit sous la surprise alors que sa joue la lançait violemment. Lentement, elle porta une main à son visage, la plaquant sur sa joue qu'elle estimait rouge. Il l'avait giflé. Il l'avait frappé. Il avait porté la main sur elle. Il. L'avait. Giflé.

Merlin.

It's a heartache
Nothing but a heartache
Love him till your arms break
Then he let's you down
It ain't right with love to share
When you find he doesn't care, for you
It ain't wise to need someone
As much as I depended on, you


Autant, elle devait l'avouer, la tromperie, elle se doutait au tout départ que cela finirait par se passer. Mais cela ? La frapper ? La violenter ? Merlin. Merlin. Merlin. Relevant lentement la tête vers lui, Natasha vrilla un regard des plus assassins sur celui qu'elle aimait. Et qu'elle ne pouvait s'empêcher d'aimer toujours. Pourtant, la gifle, la main, la sensation, tout était là. La colère et l'humiliation aussi. Et, par Merlin, elle l'aimait tellement, tellement, tellement !

Sans pouvoir s'en empêcher, Natasha sentit des larmes perler à ses yeux tandis que ses traits se crisper violemment et qu'elle se redressait le plus haut qu'elle puisse. Sa main se resserra sur son petit sac, tandis qu'elle observait, vide et dégoûtée, cet homme qu'elle ne pouvait s'empêcher d'aimer lui hurler dessus qu'elle devait se taire. Qu'elle n'avait pas le droit. Et ce fut la phrase de trop.

It's a heartache
Nothing but a heartache
Hits you when it's too late
Hits you when you're down


Toute sa rage refit surface d'un coup. Ses larmes se tarirent, son visage se décrispa, son corps se libéra et tout implosa. Elle en avait assez. Assez d'être la femmelette, l'idiote qui allait se faire écraser. Elle en avait assez de passer et devenir celle qu'elle n'était absolument pas. Et, d'une voix chargée de dégout et de mépris, d'une voix si basse et froide qu'elle en était plus douloureuse que n'importe quels cris ou coups de couteaux, Natasha fit un pas vers lui, dévastatrice :

" Me taire ? Tu me demandes de me taire ? Je n'avais pas le droit ? Moi !? Moi, je n'avais pas le droit ! Et toi, alors ? Tu es parfait, n'est-ce pas ? Qui de nous deux a trompé l'autre ? Qui est allé s'amuser dans les jupes d'une autre ! Qui lui a fait un enfant ! Qui a levé la main sur une femme ! Moi, peut-être ? "

Et, alors, Darren s'embrouilla dans ses paroles, comme frappé par quelque chose de divin, par du désespoir, par de la tristesse, un peu de tout cela à la fois peut-être, et Natasha sentit une partie d'elle vouloir l'embrasser, lui dire qu'ils allaient arranger cela, qu'elle l'aimait, nom de dieu, qu'elle l'aimait si fort, qu'il n'avait pas le droit de lui faire cela, que c'était injuste, si injuste. Elle voulait juste l'aimer, le serrer contre lui, l'embrasser si fort, pour lui montrer combien il comptait pour lui. Et, d'un autre côté, il y avait cette femme fière et blessée qu'il avait trahie, et qui n'avait qu'une seule envie : l'insulter, le bourrer de coups, le tuer, le torturer, l'envoyer se faire voir ailleurs. Le détester, si profondément.

Its a fool's game
Nothing but a fool's game
Standing in the cold rain
Feeling like a clown

It ain't right with love to share
When you find he doesn't care, for you
It ain't wise to need someone
As much as I depended on, you


Darren se reprit brusquement, lui renvoyant toute la faute, disant qu'elle était certainement fière de le faire passer pour un monstre. Quelqu'un d'incapable d'aimer. Un sourire ironique tordit les lèvres de la jeune femme. Sa rage était froide, implacable. Son amour pour lui était là, son coeur saignait, mais sa rage l'était aussi. Très forte. Et, évidemment, Darren s'enfonça davantage. Évidemment.

" Car je t'ai choisis entre toutes pour devenir un jour ma femme ! La mère de mes enfants ! On ne quitte pas le grand Darren O'Connor ! Tu m'entends ? "

Aussitôt, Natasha éclata de rire. D'un rire glacial, un peu fou et désespéré, qui s'interrompit brusquement lorsque Darren se pencha vers elle, dans l'espoir de lui ravir un baiser. Et, sans penser, Natasha fit voler sa main vers sa joue, en reculant prestement. Merlin, cela faisait tellement de bien.

" Je t'interdis de m'approcher ! Je t'interdis de me toucher, de m'embrasser, de me parler, et encore moins sur ce ton ! Pour qui te prends-tu, O'Connor ? Un grand homme, puissant, avec du pouvoir et de la force, devant qui les femmes s’aplatissent ? Mais va mourir dans tes rêves, dans tes utopies, dans ton monde de machistes ! Je ne serais jamais ta femme, O'Connor, je ne serais absolument plus rien pour toi, rien tu entends, à partir de cet instant ! Tu m'oublies, et tu oublies toutes les femmes, parce que tu sais quoi, O'Connor, tu n'en mérites aucune, même pas une putain comme Lorgan, tu entends ? Personne ! Tu n'es qu'un petit imbécile qui dépérira seul, O'Connor. Et, au pire, tu n'as pas besoin de moi pour être la femme de tes enfants, n'est-ce pas, puisque Lorgan s'en chargera avec passion ! " cracha-t-elle en s'éloignant une nouvelle fois.

Puis, lui adressant un regard noir, encore humide de ses larmes, Natasha soupira, d'un ton toujours aussi glacial :

" Et, tu sais quoi, cher O'Connor ? Tu es officiellement célibataire. "

Alors, sans plus attendre, elle se détourna et avisa Swann qui s'était relevée, tournée vers eux avec grande inquiétude, sa baguette sortie. D'un pas qu'elle essayait de garder contrôlé, Natasha s'avança vers elle, le coeur dans la gorge, la boule au ventre, les yeux humides et toute la pression retombant d'un coup. Merlin, merlin, merlin. Qu'est-ce qu'elle l'aimait, cet idiot ! Qu'est-ce qu'elle avait envie de se retourner et de tout lui pardonner. Qu'est-ce qu'elle aimerait retourner dans le passé et efface toutes ses mauvaises actions.

Debout devant sa meilleure amie, le visage ravagé et le coeur en morceau, elle laissa tomber ses affaires sur la table et, alors qu'elle entendit Darren quitter le restaurant à grands pas furieux, Natasha vrilla son regard dans les prunelles de sa meilleure amie. Et, en quelques secondes, elle n'était plus que larmes.

Oh, Merlin, pourquoi était-elle tombée amoureuse de Darren O'Connor ?

It's a heartache
Nothing but a heartache
Love him till your arms break
Then he lets you down




Avatar & Signature : Kaya Scodelario  
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

La fin d'une histoire... [Pv Darren - Natasha]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Fugue Irlandaise [PV Darren - Natasha]
» L'amoûr brille sous les étoiles ! [Pv Aaron, Darren, Natasha & Swann)]
» La grande évasion [Pv Darren - Natasha]
» Tête-à-tête à l'Hypogriffe Cendré [RP Darren - Natasha - Kelsey]
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Pré-au-Lard,-