AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Esquisse & Suspicion [Ahren - Artémis]

Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 739

Voir le profil de l'utilisateur
8 décembre 2006 ~ 22h30


Le sang collant sur les mains l'avait toujours répugné. Pas qu'il fut précieux ou douillet. Non, le jeune homme s'en moquait pas mal ! Ce qui le dérangeait en revanche, c'était l'attention particulière qu'il devait apporter afin de ne laisser aucune trace menant jusqu'à lui. Il faut avouer également que l'idée que le sang impur de ses monstres le touche le dégoutait également mais il fallait bien quelqu'un s'en charge et personne ne le ferait à sa place. Aussi cela faisait-il longtemps qu'il était passé outre.

Alors qu'il avait entrainé Ahren durant de nombreuses semaines dans le but d'assurer la protection de Kathrina lors de la sortie à Pré-au-Lard, Ulrich avait fini par décider de son propre chef et sans aucun indice le confortant dans ce dernier, d'aller se promener dans Pré-au-Lard la veille au soir de la sortie. Depuis de nombreuses années, le jeune homme avait étudié attentivement les techniques, stratégies et manières de faire de son aîné. Aussi était-il persuadé qu'il avait envoyé un sbire sans doute pas très futé qui se posterait dès la veille sur le lieu de son futur méfait. Lors des dernières heures de cours de la journée, il avait cherché après Ahren. Ce dernier comme convenu, restait aussi souvent que possible aux côtés de sa jumelle. Cette fois n'y échappait pas.
Lorsqu'Ulrich avait demandé à parler seul à seul avec le Serdaigle, il avait pu voir une certaine suspicion apparaitre sur ses traits. A l'évidence, la Poufsouffle était inquiète du soudain rapprochement de ses deux frères.

- "Va-y. Tout va bien. Nous ne faisons que discuter. Son directeur de maison m'a demandé de lui remettre un message. Je ne risque rien, tu le sais, n'est-ce pas ?" , l'encouragea-t-il avec un sourire chaleureux accompagné d'un clin d'oeil.

Confiante, l'enfant avait fini par s'éloigner accédant à sa demande de solitude. Se tournant vers Ahren, son sourire s'effaça quelque peu.

- " Sois sûr d'être ce soir devant Gunhilda de Gorsemoore. Et sois certain d'avoir ta baguette. Tu t'assureras de garder la statue."

Le Serpentard avait failli dire qu'il lui confierait ses arrières mais il avait finalement préféré s'en abstenir. Outre l'idée qu'Ahren puisse se sentir important, la chose était complètement fausse : il ne confierait jamais ses arrières à quiconque. Ca faisait bien longtemps qu'il se défendait parfaitement tout seul, n'ayant quand bien même confiance en personne.

Le soir même, le Préfet en chef avait retrouvé vers 20h30 son cadet au lieu dit.

-"Je pars sur Pré-au-Lard pour ce que tu sais. Je reviens rapidement. Attends-moi ici d'accord ? Si Silverster ou un prof venait à se promener dans les environs, utilise le sort de désillusion que je t'ai appris AVANT qu'on te voit. "

Et sans un mot supplémentaire, Ulrich avait emprunté le chemin menant jusqu'au petit village. Le passage secret était connu du concierge aussi se fit-il prudent. Même si à la vue des toiles d'araignées et autres poussières accumulées, la conclusion s'imposa d'elle même : plusieurs mois s'étaient écoulés depuis sa dernière utilisation.
Avant de sortir de l'autre côté, le jeune homme prit le soin de se désillusionner. Certes, il souhaitait que le sbire d'Alexander puisse voir son visage comme celui qui allait le capturer mais il n'aurait guère été prudent de se montrer à visage découvert dans tout le lieu. Après tout, il ne pouvait pas être sûr que personne ne se baladerait à pareille heure. Une fois sorti de la boutique, Ulrich s'aperçut alors qu'il lui serait difficile de masquer ses pas dans la neige. Même désillusionner, ses empreintes se dessineraient dans la poudreuse. S'abritant dans la ruelle la plus proche, il leva le sort qu'il s'était jeté et opta pour s’emmitoufler dans l'écharpe qu'il avait avec lui. Etant donné qu'il ne portait pas son uniforme de Poudlard mais un vêtement sobre et sans aucune particularité reconnaissable, passer inaperçu était tout à fait possible. Après avoir effacé les traces qu'il avait laissée en étant désillusionné, le Serpentard quitta la ruelle et se promena dans les alentours. Alors que le jeune homme passait devant le sentier menant à la cabane hurlante, une brève lueur attira son regard. C'était infime mais une lumière vacillante avait brièvement attiré son regard. Descendant à pas de loup jusqu'à sa provenance, il découvrit un homme trapu vêtu modestement à la barbe broussailleuse poivre et sel comme les quelques filaments de chevelure lui restant. Ulrich se souvenait de cet homme lorsqu'il avait parcouru certaines bribes de mémoire d'Alexander... Lawrence McGraph. De la noblesse et de la vanité qui avaient autrefois marqué ses traits il ne restait rien. Les années de fuite pour échapper à la justice magique l'avaient profondément marqués mais cela arrangeait bien Ulrich. Qui viendrait à chercher, pleurer ou constater la disparition d'un homme dans sa situation? C'était la raison pour laquelle son aîné l'avait choisi et c'était également celle pour laquelle le Serpentard courrait beaucoup moins de risques...

D'un expelliarimus informulé, le préfet-en-chef désarma son opposant qui surprit se retourna, terrorisé.

- "Mais que vois-je donc là ?", ricana-t-il , " Lawrence McGraph en personne. Laissez-moi deviner, c'est Alexander qui vous as envoyé pour sa plus jeune soeur, n'est-ce pas ?"

Légèrement ragaillardi après avoir entendu son identité, l'homme continua de le scruter, l'oeil mauvais et méfiant.

- " Qui t'es, toi ? C'est Alexander qui t'a demandé de v'nir ici pour vérifier qu'je faisais bien le boulot ? Si c'est ça, tu peux dégager, gamin."

Qui il était ? Gamin ? Où donc avait-il vécu celui-là ? Son frère ne l'avait-il donc pas averti qu'un serpent particulièrement venimeux se dresserait sans doute sur son chemin jusqu'à Kathrina ? C'était d'un pitoyable et d'un pathétique.
S'avançant d'un pas, Ulrich se découvrit le visage qu'il avait jusqu'à présent garder cacher.

- " Mon visage ne vous dit rien ? En êtes-vous sûr ? Alexander ne vous a donc pas prévenu ? Il est vrai que la dernière fois que vous m'avez vu, je devais être un enfant... "

Dubitatif, le jeune homme put voir à l'air pensif de Lawrence qu'il cogitait sérieusement pour replacer un nom sur son visage. Rapide comme l'éclair, le Serpentard ne le laissa pas mener sa déduction jusqu'au bout : après un incarcerem, il se jeta sur l'homme au cou duquel il passa une breloque.

- " Pour vous empêchez de me fausser compagnie en cours de route.", lui murmura-t-il avec un clin d'oeil qui dans d'autres circonstances aurait pu paraitre amical mais qui dans cette situation le faisait passer pour un détraqué.

Se redressant, Ulrich tendit poliment la main à la loque qui était étalée à ses pieds.

- " Au fait, je me présente. Keller, Ulrich Keller, le cadet d'Alexander. Celui qui le torture allègrement en prison et pour lequel Susan était tout. Le même pour lequel vous avez été engagé afin de tuer la seconde et dernière soeur précieuse qui lui reste... Oh mais suis-je bête vous ne pouvez pas bouger n'est-ce pas.", lança-t-il en souriant froidement.

Tapant du pied dans le corps de Lawrence McGraph, le Serpentard finit par le saisir le bras pour transplaner jusqu'à une petite cabane retirée au milieu des bois. C'était un chalet moldu qui n'avait plus vu l'ombre d'un habitant depuis une dizaine d'années. Ulrich était tombé dessus tout à fait par hasard lors d'une transplanage raté. Comme quoi la chance était avec lui ...
Lawrence McGraph était tombé du ciel. Cela faisait plusieurs semaines qu'il réfléchissait à comment déguiser l'assassinat qu'il s'apprêtait à perpétrer. Avant de quitter Poudlard, le soir même, il avait renoncé à utiliser le sbire d'Alexander comme coupable de ce qu'il s'apprêtait à faire mais lorsqu'il avait vu qu'il s'agissait d'un homme en cavale, son utilisation s'était définitivement imposée dans son esprit. Ahren n'en saurait rien. Il lui suffisait de lui dire qu'il était mort ... Après tout, ce n'était qu'une question de temps avant que ce ne soit réellement le cas. Comment irait-il vérifier ? Que pourrait-il lui reprocher ? La mort postposée d'une crapule de la pire espèce ? Il tenait son engagement envers son cadet comme il l'avait toujours fait. C'était juste l'heure de la mort qui changeait et McGraph n'aurait jamais plus le loisir d'essayer d'attaquer Kathrina ni de voir d'ailleurs le moindre humain jusqu'à ce qu'il découvre les corps sans vie des O'Connor dont il sera reconnu comme seul coupable.

Dressant les protections nécessaires à la séquestration de l'homme, Ulrich continua de le scruter avec arrogance. Il n'était et ne serait plus rien !
Une fois les sorts lancés, le jeune homme enleva la breloque l'empêchant de transplaner. Cette dernière était désormais inutile puisqu'un sortilège anti-transplanage venait d'être lancé sur le lieu.
S'abaissant au niveau de McGraph qui déversait un flot d'insultes en tout genre, un rire clair et moqueur s'éleva de sa gorge.

- " Tu t'es laissé berné par mon frère, pauvre chose. Il ne t'a certainement pas dit qu'il avait un frère entrainé prêt à t'attendre bien plus sournois et cruel que lui. La vengeance et la rancoeur sont les meilleures armes pour changer une personne... Tu dois te demander ce qu'il va t'arriver, n'est-ce pas ? Et bien, nous avons un second frère Alexander et moi. Le jumeau justement de celle que tu t'apprêtais à tuer. Il s'est allié à moi le temps que je te mette hors d'état de nuire. Pour le rassurer, je vais donc prélever ce tatouage que tu étais, il fut un temps, si fier de porter. Après tu resteras ici pour une semaine ou deux. On te nourrira bien sûr. Je ne suis pas un monstre. Puis tu mourras. D'une belle mort et auprès d'amis de surcroit. Enfin ... je suis d'avis que ceux qui te survivront ne te considèreront plus comme tel mais soit ... Quelle importance hein ?"

Prenant le bras de sa victime, le jeune homme posa sa baguette pour dessiner de vagues contours autour de l'emblème de ralliement de Voldemort. La réaction de son porteur ne se fit pas attendre : il se mit à hurler de douleur.

- " Oups... J'ai oublié les analgésiques. Il va te falloir faire preuve de courage ... Certes, cela n'existe pas chez les pourritures de ton genre mais hurle tout ton saoul. Ce genre de musique ne m'arrêtera pas et il n'y a personne pour t'entendre."

Une fois le tatouage en sa possession, Ulrich avait vaguement lancé un sort de régénération sur le bras de l'homme. Il aurait été dommage que la gangrène ne le lui vole son bouc émissaire. Après un vague salut, Ulrich qui s'était à nouveau emmitouflé dans son écharpe pour dissimuler ses traits, avait quitté l'habitation qu'il avait verrouillée avant de transplaner à Pré-au-Lard devant la boutique par laquelle il était arrivée.
Reprenant le chemin inverse à celui qu'il avait pris un peu plus tôt, il finit par arriver à Poudlard où Ahren l'attendait toujours.

Sortant du passage qui se referma derrière lui, le Serpentard se passa une main dans les cheveux.

- " Rien à signaler durant mon absence ? Quelle heure est-il ?"

Jetant des coups d'oeil à la ronde, le jeune homme entraine son cadet un peu plus loin dans un coin un peu plus isolé. Du moins, c'est ce qu'il pensait ...

- " L'histoire est réglée. Kathrina est hors de danger. Je suppose que tu n'as pas besoin de preuve, si ? Je ne suis pas certain que tes jeunes yeux soient aptes à voir la seule preuve que j'ai pu te ramener avant de m'en débarrasser définitivement."




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren accompagnait Kathrina depuis plusieurs semaines maintenant. Au début cette dernière avait été surprise de l'attention qu'il lui portait, elle l'avait même soupçonné de faire ça pour l'éloigner d'Ulrich mais il avait tant bien que mal essayé de la convaincre de sa bonne foi en lui assurant qu'il s'en voulait de l'embêter tout le temps et qu'il voulait vraiment passer du temps avec elle parce que ce serait dommage qu'ils ne se parlent plus quand ils seraient grand. Elle n'avait rien répondu et avait laissé Ahren l'accompagner partout où elle allait enfin pas tout le temps non plus, sinon il aurait trop eu l'impression d'être devenu un chien de compagnie. Non, il entrainait souvent Kathrina avec lui, c'était d'ailleurs souvent ça, Ahren décidait et sa jumelle suivait, il utilisait d'ailleurs souvent l'argument *Mais Marianne sera là* Et hop, Kathrina cédait, c'était même presque trop facile d'ailleurs.

Ce jour là, ils se rendaient à la bibliothèque quand Ulrich les rejoint, il demanda à leur sœur de les laisser seul en la rassurant avec des paroles inutiles mais encore une fois, la petite fille céda. Elle était vraiment trop facilement influençable, c'était d'une tristesse. Vraiment aucun caractère cette gamine et dire que c'était sa jumelle. Ahren poussa un soupir et porta un regard à son frère qui effaçait le sourire qu'il réservait à Kathrina pour lui dire d'un ton autoritaire.

" Sois sûr d'être ce soir devant Gunhilda de Gorsemoore. Et sois certain d'avoir ta baguette. Tu t'assureras de garder la statue."

Ahren lâcha "J'y serais" avant de reprendre son chemin vers la bibliothèque pour rejoindre sa sœur et Marianne qui devait certainement déjà les attendre. Il n'avait pas envie de s'étendre plus avant avec Ulrich, ils savaient parfaitement tout les deux ce qu'Ulrich avait prévu de faire ce soir là et son rôle à lui serait de surveiller la statut du passage secret. Enfin, il savait bien qu'il ne serait pas d'une grande aide mais il voulait surtout avoir la preuve que son frère ferait bien ce qu'il avait promis de faire.

C'est donc le cœur battant qu'Ahren retrouva Ulrich à 20h30 devant la statut de la sorcière borgne.

-"Je pars sur Pré-au-Lard pour ce que tu sais. Je
reviens rapidement. Attends-moi ici d'accord ? Si Silverster ou un prof
venait à se promener dans les environs, utilise le sort de désillusion
que je t'ai appris AVANT qu'on te voit.
"

Le Serdaigle leva les yeux au ciel, nan mais sérieusement, il le prenait pour un crétin ou quoi ? Il était pas bête au point de réaliser son sort de désillusion après s'être fait repéré non plus hein. Il avait quand même un minimum d'intelligence.

"Oui ben c'est bon hein. Je suis pas complètement stupide non plus. Je sais bien qu'il faut le faire avant. Nan mais franchement tu me prends pour qui ?"

Ahren renifla dédaigneusement et regarda Ulrich disparaitre dans le passage secret en silence. Et l'attente commença, apparemment aucun prof n'avait envie de lui donner un peu d'action dans cette longue attente puisque personne ne passa dans le couloir silencieux. Silence seulement troublé par sa respiration, pendant un moment, il fut tenté de rompre l'obscurité avec un lumos, sort qu'il avait appris seul grâce à un livre emprunté à la bibliothèque. Mais l'idée n'était pas si bonne que ça puisqu'elle attirerait à coup sûr un professeur ou cette grande courge de Silverster.

Il se résolut donc à attendre dans le noir le retour de son frère, à un moment, il crut même s'être endormi lorsque la statut bougea. Ahren se leva d'un bond et pointa sa baguette sur l'entrée du passage secret qui laissait apparaître la tête d'Ulrich. Le jeune garçon baissa alors sa baguette et se décala légèrement pour laisser sortir son frère.

"Rien à signaler durant mon absence ? Quelle heure est-il ?"

Ahren secoua la tête pour montrer que tout avait été calme quand il se rendit compte que dans le noir, Ulrich n'avait pas du voir grand chose.

"Non rien à signaler. Personne n'est passé par là ce soir. Et il est... Ahren essaya de déchiffrer sa montre dans la pénombre. 22h30 je dirais mais pas sûr du tout. J'arrive pas vraiment à voir dans le noir en fait."

Ulrich l'entraina alors dans un coin encore plus sombre, déjà qu'avant les torches du couloir principal avaient du mal à éclairer ce couloir là, maintenant, ils étaient dans le noir complet. Ulrich et ses idées des fois.

" L'histoire est réglée. Kathrina est hors de
danger. Je suppose que tu n'as pas besoin de preuve, si ? Je ne suis pas
certain que tes jeunes yeux soient aptes à voir la seule preuve que
j'ai pu te ramener avant de m'en débarrasser définitivement.
"

Ahren poussa un soupir de soulagement, au moins, il pourrait reprendre sa petite vie comme avant, il ne devait plus rien à Ulrich.

"Je veux voir la preuve. Ce n'est pas que je n'ai pas confiance en toi mais je veux en être sûr. Je veux avoir vu cette preuve de mes propres yeux. Et ensuite si tu pouvais annuler le sortilège qui nous lie ça m'arrangerait."

Le jeune garçon prit un air sûr de lui pour montrer qu'il était prêt à tout même s'il était légèrement inquiet sur la nature de le preuve qu'Ulrich avait ramené.


It's a small crime
And I've got no excuse
Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 739

Voir le profil de l'utilisateur
- "Non rien à signaler. Personne n'est passé par là ce soir. Et il est... Ahren essaya de déchiffrer sa montre dans la pénombre. 22h30 je dirais mais pas sûr du tout. J'arrive pas vraiment à voir dans le noir en fait."

Le Serpentard fronça légèrement les sourcils lorsqu'il vit l'objet au bras de son cadet. Une montre ? Depuis quand portait-il des objets de conception moldue ? Pas qu'il en soit le moins du monde dérangé mais c'était tellement peu habituellement dans les manières du gamin. Lui qui ne jurait que par ces principes désuets de pureté du sang... Peut-être quelque chose était-il enfin rentré dans sa caboche mais Ulrich en doutait fortement. Ahren était et resterait une copie aussi agaçante et répugnante de leur aîné même s'il avouait qu'il préférait largement s'allier au plus jeune des deux.
Après l'avoir attiré dans un coin plus sombre, il lui annonça que la preuve risquait d'être difficile à voir. Après tout ce n'était que la plus stricte des vérités. Pour une fois qu'il prenait des gants avec son petit frère, c'est qu'il y avait bien des raisons valables derrière tout ça.

- "Je veux voir la preuve. Ce n'est pas que je n'ai pas confiance en toi mais je veux en être sûr. Je veux avoir vu cette preuve de mes propres yeux. Et ensuite si tu pouvais annuler le sortilège qui nous lie ça m'arrangerait."

Qu'il n'avait pas confiance en lui ? Pourquoi aurait-il donc besoin de preuve le cas échéant ? N'était-il pas le plus concerné par la sécurité de Kathrina ? Sortant de l'intérieur de sa poche le tatouage qu'il avait placé dans une pochette transparente, le jeune homme la tendit sous le nez du Serdaigle.

- " Voilà. Cela te suffit-il ou tu souhaites perturber tes nuits d'horribles cauchemars infernaux ? Je te le déconseille fortement... Ca nuit gravement à la santé mentale comme physique, petit frère."

Devait-il lui dire que Lawrence n'était pas mort mais simplement captif ? Après tout, Ahren n'avait pas à en savoir davantage si ? Bien sûr, il était lié par le pacte de sang qui prendrait fin ce soir et le sbire d'Alexander ne s'échapperait jamais vivant du chalet où il l'avait enfermé... Soupirant le Serpentard opta pour une option intermédiaire.

- " Le sbire mangemort de notre frère n'est pas mort mais ça ne saurait tardé. Considère donc que c'est le cas. Il n'entrera plus jamais dans nos vies. JAMAIS."

Sortant sa baguette en bois de cerisier il appliqua un sort sur le bout de chair qui disparut. Aucune preuve, aucun témoin, tout était pour le mieux. Prenant la main de son cadet, le jeune homme appliqua le bout de bois sur la cicatrice argentée, signe de leur alliance, sans appuyer de trop prêt. Il était inutile de l'entailler. Après tout si un professeur venait à passer par là, une blessure sanguinolente serait difficile à expliquer. Réitérant la même opération sur sa propre paume, leurs deux mains se joignirent alors tandis qu'Ulrich récitait quelques incantations pour résilier leur pacte.
Une fois la chose faite, le sort de guérison qu'il lança se chargea de refermer les plaies. Une fine marque resterait peut-être légèrement visible mais tout serait vite oublié. Cependant rien n'assurait au vert et argent qu'Ahren tiendrait pour toujours sa langue aussi après l'avoir jauger, jugea-t-il bon de le mettre en garde.

- " Plus rien ne t'empêche de me trahir désormais, petit frère. Néanmoins ... Néanmoins, je te déconseille fortement d'essayer seulement d'aller dans ce sens. Si JE tombe, je t'entrainerai allègrement dans ma chute, je peux te le jurer. As-tu bien compris ?"




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Alors qu'il signifiait vouloir une preuve de ce que son frère avançait. Ahren vit Ulrich sortir un sachet contenant un bout de chair sur lequel était gravé la Marque des Ténèbres. Le jeune garçon ne put retenir une grimace de dégoût.

" Voilà. Cela te suffit-il ou tu souhaites perturber tes nuits d'horribles cauchemars infernaux ? Je te le déconseille fortement... Ca nuit gravement à la santé mentale comme physique, petit frère."

C'était vraiment dégoutant, son frère pouvait vraiment se révéler monstrueux des fois. Il se morigéna alors mentalement, il ne fallait pas qu'il soit aussi sensible, après tout ce n'était qu'un bout de peau et il devait montrer à Ulrich qu'il n'avait peur de rien et qu'il pouvait tout supporter.

"Oui c'est bon ça me suffit. C'était juste pour être sûr."

Il avait parlé sur un ton détaché et avec une assurance qu'il était loin d'éprouver. Il trouvait que tout ça allait un peu trop loin. Il n'avait que onze ans quand même. Alors oui, il était insupportablement arrogant, oui il s'amusait à rabaisser les élèves de son année et ceux qu'il trouvait particulièrement idiot. Mais les Doloris et les bouts de chair humaine ça commençait à faire beaucoup pour lui et il avait hâte que tout ceci prenne fin. Qu'il ne soit plus obligé de coller Kathrina tout les jours, qu'il puisse enfin reprendre ses activités de petits crétin insupportable pro Sang-pur. C'est tout ce qu'il voulait et c'est tout ce qu'il demandait.

" Le sbire mangemort de notre frère n'est pas mort mais ça ne saurait tardé. Considère donc que c'est le cas. Il n'entrera plus jamais dans nos vies. JAMAIS."

Ahren leva les yeux sur son frère, il n'aimait pas trop cet aveux mais il faisait confiance à Ulrich lorsqu'il disait qu'il allait bientôt lui régler son compte. Il hocha donc à nouveau la tête et murmura,

"Tant mieux. Il faut que tout ceci s'arrête !"

Il regarda ensuite en silence son ainé défaire le lien qui les unissait. Il allait enfin être à nouveau libre de dire ce qu'il voulait. Enfin, il doutait sincèrement que quelqu'un le croit s'il s'amusait à allait raconter tout ça mais l'idée de ne plus être lier à Ulrich de cette façon était tout de même grandement satisfaisante.

" Plus rien ne t'empêche de me trahir désormais, petit frère. Néanmoins ... Néanmoins, je te déconseille fortement d'essayer seulement d'aller dans ce sens. Si JE tombe, je t'entrainerai allègrement dans ma chute, je peux te le jurer. As-tu bien compris ?"

Ahren haussa les épaules comme pour montrer que ça ne lui donnerait rien de le trahir, cependant il ne put s'empêcher de retrouver un peu de sa verve et de demander innocemment,

"Loin de moi l'idée de te trahir Ulrich, du moins pas sur ce sujet. Mais explique moi un peu comment tu pourrais m'entrainer dans ta chute. Parce qu'aux dernières nouvelles, je n'ai rien fait. J'ai juste était témoin et victime dans cette affaire. Victime de Doloris injustement affligés et témoin d'un crime. Alors oui c'est pour protéger notre soeur et oui je te suis reconnaissant de l'avoir fait pour elle mais je ne vois pas en quoi je suis blâmable dans toute cette histoire. Donc si par malheur tu tombais, et crois moi, ce ne serait pas ma faute, je ne vois pas du tout comment, moi je pourrais tomber également."

Ahren planta son regard dans celui de son frère, réellement curieux. Il attendait sans vraiment de défi dans le regard, une réponse à son questionnement.


It's a small crime
And I've got no excuse
Ulrich KellerPersonnage décédéavatar
Messages : 739

Voir le profil de l'utilisateur
- "Oui c'est bon ça me suffit. C'était juste pour être sûr."

Le ton de son cadet était assuré et détaché mais le jeune homme savait pertinemment bien que ce n'était qu'une manière pour lui de tenter de s'affirmer face à lui. De la vanité, ce n'était que cela. Lorsqu'il lui affirma que même si Lawrence n'était pas mort ce n'était qu'une question de temps, Ahren acquiesça lentement ajoutant que tout pourrait enfin s'arrêter. S'arrêter ? Le Serdaigle était bien bête. Rien ne s'arrêterait jamais tant qu'Ulrich et son aîné serait en vie et il ne comptait définitivement pas mourir prochainement.
Alors qu'il lui rappelait que le trahir ne serait pas une bonne idée, le gamin haussa négligemment les épaules.

"Loin de moi l'idée de te trahir Ulrich, du moins pas sur ce sujet. Mais explique moi un peu comment tu pourrais m'entrainer dans ta chute. Parce qu'aux dernières nouvelles, je n'ai rien fait. J'ai juste était témoin et victime dans cette affaire. Victime de Doloris injustement affligés et témoin d'un crime. Alors oui c'est pour protéger notre soeur et oui je te suis reconnaissant de l'avoir fait pour elle mais je ne vois pas en quoi je suis blâmable dans toute cette histoire. Donc si par malheur tu tombais, et crois moi, ce ne serait pas ma faute, je ne vois pas du tout comment, moi je pourrais tomber également."

Reconnaissant ? Avait-il bien entendu ? Ahren connaissait donc le sens de ce mot et pouvait éprouver ce genre de sentiments. Il était plus que risible de savoir qu'il avait fallu ce genre d'événements pour qu'il l'apprenne. Au fond, c'était rassurant derrière la façade de crétin vaniteux, pâle copie d'Alexander, l'enfant pouvait encore éprouvé une palette d'émotions diverses dont Ulrich était complètement dépourvu. Depuis plusieurs années, il ne connaissait que la fureur sourde qui grondait au fond de sa poitrine, la rancoeur qui l'accompagnait et cette soif inassouvissable de vengeance. La vengeance ... C'était encore la seule chose qui le maintenait en vie, le faisait avancer et donnait un semblant d'humanité à la carcasse de chair qu'il était.
Ecartant brièvement les bras, un rictus apparut sur les traits du Serpentard.

- " Tout ceci terminé ? Voyons, petit frère, tu n'es pas aussi naïf pour le croire n'est-ce pas ? Tant qu'Alexander et moi nous serons vivants, tout ceci ne sera JAMAIS terminé, tu m'entends. Et malheureusement, je ne compte pas mourir tout de suite. J'ai de nombreuses familles de mangemorts à torturer, décimer, déposséder et faire ployer avant de les achever comme les déchets qu'ils sont. "

Se passant une main dans les cheveux, le jeune homme jaugea froidement son cadet. Que risque-t-il à le trahir ? Il était tellement naïf. C'était étonnant qu'il ne l'ait pas remarqué plus tôt au fond.

- " Ne te penses pas tant à l'abri de tomber si je tombes petit frère. Penses-tu qu'ils ne se poseront pas des questions sur le reste de la famille Keller ? Crois-tu donc pathétiquement que je couvrirai tes arrières ? Tu sais, je n'ai pas fait que m'entrainer à me battre durant ces longues années où je m'enfermais dans cette pièce que tu as tant de fois voulu pénétrer. Etre un bon orateur a également fait partie de mes exercices. Charmer mon auditoire et leur faire croire une foule de choses, c'est tellement simple vu les esprits stupides qu'ont ces gens-là. Malgré ma déchéance, je suis certain que je n'aurai aucun mal à les convaincre ne t'inquiète pas. Ne suis-je pas passé maître dans l'art de manipuler les familles de mangemorts ? Regarde donc O'Connor ou Nott. Je serais d'autant plus inquiet puisque je ne compte les laisser me cuisiner à leur convenance. Cette fiole autour de mon cou, tu l'as peut-être prise à la rigolade mais je suis parfaitement sérieux. Je n'ai aucun attachement, aucune peur ou aucune appréhension à sacrifier l'apparence et l'âme qui est la mienne. En l'absence de nouvel interrogatoire, leurs yeux se tourneront définitivement vers toi, petit frère. "




Avatar/Signature : Ben Barnes.
Propriétaire de : Ulrich ♥️ Jayden ♥️ Nathanaël ♥️ Uriel ♥️ Georgiana ♥️ Dorian ♥️ Cecilya
Elu le personnage le plus vile d'Aresto
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren comprit aussitôt que pour Ulrich rien n'était terminé. Au contraire, c'était le commencement de sa vengeance. Ce pourquoi il s’entraînait depuis autant d'années. Ce meurtre allait être le début de beaucoup d'autres. Ahren n'allait donc pas être surpris si dans les années à venir les noms d'anciens mangemorts et de leur famille s'étaleront dans les journaux, il saurait inévitablement qui était le meurtrier. Tout comme un jour, il ne serait pas si surpris s'il voyait le nom d'Alexander et plus tard celui d'Ulrich. Les membres de sa famille semblait condamner à ne pas vivre vieux. Lui comptait bien faire changer ça, pour lui et pour Katherina.

Ulrich se passa une main dans les cheveux avant de lui jeter un regard froid. Il ne semblait pas avoir tellement apprécié que le jeune Serdaigle lui demande ce qui pourrait bien le faire tomber lorsque le Serpendard aurait été découvert. Il paraissait si sûr de lui, tout ceci ne pourrait que mal tourner, à être trop certain de ses capacités, on faisait immanquablement des erreurs.

" Ne te penses pas tant à l'abri de tomber si je tombes petit frère. Penses-tu qu'ils ne se poseront pas des questions sur le reste de la famille Keller ? Crois-tu donc pathétiquement que je couvrirai tes arrières ? Tu sais, je n'ai pas fait que m'entrainer à me battre durant ces longues années où je m'enfermais dans cette pièce que tu as tant de fois voulu pénétrer. Etre un bon orateur a également fait partie de mes exercices. Charmer mon auditoire et leur faire croire une foule de choses, c'est tellement simple vu les esprits stupides qu'ont ces gens-là. Malgré ma déchéance, je suis certain que je n'aurai aucun mal à les convaincre ne t'inquiète pas. Ne suis-je pas passé maître dans l'art de manipuler les familles de mangemorts ? Regarde donc O'Connor ou Nott. Je serais d'autant plus inquiet puisque je ne compte les laisser me cuisiner à leur convenance. Cette fiole autour de mon cou, tu l'as peut-être prise à la rigolade mais je suis parfaitement sérieux. Je n'ai aucun attachement, aucune peur ou aucune appréhension à sacrifier l'apparence et l'âme qui est la mienne. En l'absence de nouvel interrogatoire, leurs yeux se tourneront définitivement vers toi, petit frère. "

Ahren posa son regard clair sur son frère aîné, il était légèrement perplexe tout de même mais ne lui en fit pas part, ça ne servait à rien de toute manière. Ulrich était convaincu parce qu'il avançait.

"Contrairement à ce que tu penses, je ne me sens pas protégé. Je pense juste que même si tu meurs, ils n'ont rien contre moi puisque je n'ai rien fait. Alors oui je serais sûrement interrogé, tout comme Katherina d'ailleurs. Mais je ne vois pas en quoi cela me rend coupable de quoique ce soit si ce n'est de complicité. Et encore, il faudrait que cela soit prouvé. Ne me prend pas pour plus naïf que je le suis, je te prie."

Le jeune garçon fixa un instant son aîné. Il était tellement différent de lui et d'un autre côté, il lui ressemblait légèrement. Ils avaient les même cheveux ébènes. Mais la ressemblance s'arrêtait là. Peut-être que dans quelques années, il serait une parfaite réplique d'Ulrich si ce n'est la couleur des yeux. Il ne voulait pas vraiment y penser en fait. Il voulait seulement voir la différence qui les unissait, c'était plus simple pour le haïr.

Ahren jeta un regard à sa montre en étouffant un bâillement. Il était tard et il était assez fatigué, demain une nouvelle journée de cours l'attendait. Il releva donc la tête vers Ulrich.

"Bien, je crois que nous n'avons plus rien à nous dire. Si ça ne te dérange pas, je vais aller me coucher."

Le Serdaigle se détourna alors de son frère et commença à arpenter le couloir pour rejoindre son dortoir. Soudain, il se retourna pour faire à nouveau face à son aîné.

"Bonne nuit Ulrich ! Et fais attention."

Le jeune garçon se retourna une dernière fois et disparut en silence dans la pénombre du château. Il regagna la chaleur de son lit et trouva rapidement le sommeil.

Fin du Rp pour Ahren


It's a small crime
And I've got no excuse
Artémis NottAncien personnageavatar
Messages : 161

Voir le profil de l'utilisateur
Artémis rentrait particulièrement tard de la bibliothèque ce soir là. Elle avait pris un détour pour être sûre de ne croiser aucun professeur et ne pas avoir d'ennui. Elle n'aurait pas du rester si tard, mais elle avait voulu être sûre de ne voir personne. Elle n'avait envie de voir personne, parce qu'elle n'allait pas fort en ce moment et moins elle voyait de monde, mieux elle se portait. Elle marchait, perdue dans ses pensées, lorsque des bruits de voix surgirent. Peu désireuse de faire une mauvaise rencontre dans un endroit aussi isolé, elle se glissa discrètement derrière une armure en attendant que les auteurs de la conversation partent. Mais ils ne semblaient pas bouger. Elle reconnaissaient ces voix. L'une était celle du Préfet en Chef. Discrètement, Artémis jeta un oeil à travers le bras de l'armure. Les deux Keller se toisaient, parlant à des hauteurs fluctuantes.

"...avoir vu cette preuve de mes propres..."

Ulrich montra alors quelque chose qu'Artémis ne vit pas très bien mais qui fit frémir le jeune homme d'horreur. Ca n'avait pas l'air épais, et cela ressemblait à un parchemin avec un étrange symbole dessus.

"Le sbire mangemort de notre frère n'est pas mort mais ça ne saurait tarder. Considère donc que c'est le cas. Il n'entrera plus jamais dans nos vies. JAMAIS."

"Loin de moi l'idée de te trahir... m'entrainer dans ta chute... victime de Doloris injustement affligés et témoin d'un crime. Alors... pas en quoi je suis blâmable... par malheur tu tombais..."

"...ne sera JAMAIS terminé... torturer, décimer, déposséder et faire ployer avant de les achever comme les déchets qu'ils sont... le reste de la famille Keller ? Etre un bon orateur a également... leur faire croire une foule de choses, c'est tellement simple vu les esprits stupides... manipuler les... O'Connor ou... je suis parfaitement sérieux. Je n'ai aucun attachement..."

La conversation se termina alors. La jeune fille, effrayée par ce qu'elle venait de voir, se plaqua contre le mur et retint sa respiration jusqu'à ce que les deux Keller se soient éloignés. Elle resta un long moment sans bouger, se demandant le sens de ce à quoi elle venait d'assister. Elle comprenait que ce n'était pas dans les limites de la légalité, mais jusqu'à quel point? Son coeur battait la chamade et son cerveau n'arrivait pas à analyser rationnellement la scène. Les phrases surprises tournaient en boucle dans sa tête sans qu'elle n'en saisisse le sens. Lorsqu'elle trouva enfin le courage de sortir de sa cachette, elle couru jusqu'à son dortoir et, adressant à peine un mot à ses camarades, s'enfoui sous ses couvertures. Artémis mis de longues minutes à trouver le sommeil, et lorsqu'elle sombra enfin, les énigmes de la famille Keller l'emportèrent dans leurs cauchemars. Elle ne savait pas encore qu'elle en saurait bientôt plus... pour le meilleur ou pour le pire?

[RP Terminé]


100e HUNGER GAMES


4

District
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Esquisse & Suspicion [Ahren - Artémis]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Artémius Minéos
» Questions,interrogations et suggestions autour de la Soule artésienne (ouvert à tous les souleurs)
» Monochrome | Artémis (PM)
» Artémis Rose Hellsing {OK}
» Artémis Nott

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-