AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Les mauvaies habitudes [William-Eliott]

Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 386

Voir le profil de l'utilisateur
29 Janvier 2007

Son dernier client déposé à la gare de King Cross -qui lui évoqua immanquablement ses rentrées à Poudlard- Eliott reprenait le chemin de chez lui en pianotant sur son volant. Il adorait conduire mais devait bien reconnaitre que pour une fois qu'il aurait bien aimé transplané. Il devait être dans les environs de 19h, et le centre de Londres n'était pas vraiment un endroit à recommander un soir de semaine, en début de soirée. Il avait du faire cent mètres en cinq minutes. Mais il était condamné à prendre son mal en patience car si lui pouvait transplaner, il fallait bien ramener la voiture. Comment faisaient donc les moldus quand ils étaient pressés ? Ces gens là étaient d'une patience extraordinaire !

Occupé à essayer de calculer combien de temps perdait un moldu à se déplacer par rapport à un sorcier, à l'échelle d'une vie, il ne vit même pas le feu passer au vert et ne démarra qu'après plusieurs coups de klaxons des voitures derrière lui. Il s'excusa maladroitement d'un geste de la main et demarra. A peine avait-il fait quelques mètres que son téléphone se mit à sonner. Or son téléphone ne sonnait jamais, sauf quand il était en pleine crise avec son père. Il devait être le jeune homme de 23 ans avec le moins de contact téléphoniques de toute l'Angleterre. Il fallait dire que ce n'était pas vraiment le moyen de communication préféré de ses amis d'enfance ou de sa famille. Ça ne pouvait être qu'un gars de son équipe de hockey, ou Dylan, aussi fut-il surpris d'entendre une voix d'homme lui demander gravement "Monsieur Warlock ?". Après qu'il eut répondu par un vague "euh....oui...", l'homme à l'autre bout du fil se présenta comme un agent de la Metropolitan Police.

Eliott se raidit en se demandant ce qu'il avait bien pu faire de mal. Aux dernières nouvelles on n'arrêtait pas les gens parce qu'ils n'avaient pas démarré au feu vert, ça pouvait arriver à tout le monde ! Il s’apprêtait à poser plus de questions mais l'agent le devança en lui demandant s'il connaissait une Eleonor Cordellson. Le nom de famille lui disait vaguement quelque chose mais il ne se rappelait pas connaitre une Eleonor. Il répondit donc par la négative et entendit une voix de femme qui semblait crié quelque chose à l'agent de police. Ce dernier reposa alors sa question en remplaçant Eleonor Cordellson par Dylan Cordellson. C'était tout de suite plus parlant. "Oui, ce...c'est ma colocataire".

Complément absorbé par cette conversation un peu déroutante, Eliott ne prêtait plus la moindre attention à la route et coupa la route d'un bus à double étage qui manifesta son mécontentement d'un violent coup de klaxon. "Vous téléphonez au volant ?" Oups. Si jusque là il était persuadé de n'avoir aucune raison d'avoir des ennuis avec la police, il venait d'en trouver une. "Non". Il mentait vraiment mal. "Hum. Soit. Mademoiselle Cordellson vous attend au poste de police de Wood Street". Qu'est ce que Dylan fabriquait au poste de police et pourquoi elle l'attendait ? Perturbé, il conclut la conversation d'un vague "d'accord", et l'agent raccrocha. Etrange. Il avait presque envie de croire à une blague. Mais l'homme au bout du fil lui avait parut plutôt sérieux. Et puis, il n'était pas bien loin de Wood Street, autant vérifier.

Vingt minutes plus tard, il passa les portes du commissariat, un peu hésitant. Avisant un bureau d'accueil derrière lequel se trouvait une dame à l'air pas du tout aimable, et voyant que plusieurs personnes attendait pour lui parler, il en déduit qu'il devait s'agir d'une hôtesse d’accueil et se plaça derrière un jeune homme qui avait l'air au moins aussi perdu que lui. Jeune homme qui lui disait vaguement quelque chose d'ailleurs. Après avoir fouiller dans sa mémoire plusieurs minutes, cela lui apparut comme une évidence : ce type ressemblait à William Silvester, un Serdaigle avec qui il avait partagé pas mal de retenues pendant ses années à Poudlard et qui, d'après Alicia, était devenu le nouveau concierge des lieux. Sauf qu'il ne voyait pas vraiment ce que William Silvester ferait dans un commissariat de police. D'un autre coté, il ne savait pas trop ce qu'il y faisait lui non plus...

Réalisant qu'il fixait le sosie de William depuis un peu trop longtemps, il lui adressa un vague sourire quand celui-ci se retourna -sans doute devait-il se sentir observé- et s'appliqua à regarder ailleurs.


William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
William s'apprêtait à sortir de son bureau pour rejoindre l'infirmerie afin de faire un petit coucou à Rachelle, les repas étaient toujours les meilleurs moment pour un peu de tranquillité. Et ils avaient retenus la leçon, le jeune homme verrouillait la porte à chaque fois désormais. Il allait donc saluer son amante lorsqu'une forme argentée apparut devant lui. Dans un premier temps intrigué, Will reconnut bien vite un patronus en forme de belette. Il n'eut cependant pas le temps de s'interroger sur sa provenance puisque ce dernier se mit à parler d'une voix précipitée.

"Will, c'est Josh. J'ai eu un problème ! Tu peux v'nir me chercher au poste de police Moldu de Wood Street s'te plait ? Grouille toi, ça urge !"

Bordel, mais qu'est-ce que son frère pouvait bien faire à Wood Street ? Au poste de police en plus ! Qu'est-ce qu'il avait encore fait ? Et pourquoi c'était à lui d'aller chercher ? Anna pouvait pas se déplacer non ? Pendant un instant, William pensa à envoyer une lettre à sa sœur pour qu'elle aille chercher Josh, juste pour pouvoir passer une soirée avec Rachelle. Mais ça n'aurait pas été correct, son frère l'avait accueilli après la mort de leur mère, c'était à son tour de l'aider maintenant qu'il avait des ennuis.

Poussant un profond soupir, William se rendit dans le bureau de la directrice afin de demander l'autorisation de quitter le château pour quelques heures. Il lui expliqua succinctement qu'une personne de sa famille avait besoin de lui et qu'il serait rentré pour sa ronde du soir. Minerva ne fit pas de difficulté et lui accorda sa soirée. Le jeune homme remercia chaleureusement la vieille femme, c'était décidément bien dommage qu'elle prenne sa retraite, puis quitta l'école.

Il transplana dans une ruelle étroite non loin du poste de Wood Street et pour la énième fois de la soirée, se demanda pourquoi donc Josh se trouvait dans cet endroit. Pour ce que Will savait, les policiers moldus étaient des sortent d'Aurors en fait. Il ne voyait donc pas pourquoi son frère s'était fait arrêter et ce qui justifiait sa présence à lui dans ce lieu.

C'est donc légèrement inquiet et complètement perdu qu'il poussa la porte du poste de police. Il regarda tout autour de lui pour essayer de se repérer, lorsqu'il aperçut une file de gens attendre devant d'une femme à l'air aigrie. William poussa un nouveau soupire et se mit au bout de la queue, peut-être que cette dame aurait l'amabilité de lui expliquer la présence de son frère ici.

Dans un premier temps, son regard vagabonda un peu partout dans la pièce, dans le coin là-bas, il y avait une drôle de bonbonne à l'envers qui semblait donner de l'eau, à côté, une espèce de plante tentait de survivre au vu du peu de feuilles qu'elle possédait encore. Le long du mur, à l'opposé de la bonbonne se trouvait une rangée de chaise en plastique bleue, un homme à l'air patibulaire était d'ailleurs assis sur l'une d'entre elles. Au regard peu amène que lui lança l'homme, Will se dépêcha de détourner le regard pour le fixer sur ses pieds. Ce que c'était long ! Pourquoi ça n'avançait donc pas ? Il devait bien y avoir un quart d'heure qu'il était là et il n'avait pas bougé d'un pouce.

Il se retourna alors pour voir si d'autres personnes étaient arrivées depuis qu'il était là. Il remarqua que la file d'attente ne s'était allongé que d'une seule personne depuis son arrivé, un jeune homme d'environ son âge dont le visage ne lui était pas inconnu et qui lui avait fait un léger sourire lorsqu'il s'était tourné. Will reporta alors son attention sur son voisin de devant lorsqu'il se rappela soudain où il avait vu le visage de son voisin de derrière. A Poudlard, lui souffla une petite voix dans sa tête. Le jeune homme se retourna alors vivement vers le jeune homme, un léger sourire aux lèvres.

"Eliott ? Excusez moi, mais votre nom c'est bien Eliott Warlock ?"

Maintenant qu'il lui faisait face, Will était presque certain qu'il s'agissait de son vieux camarade de retenues.



Team Ornithorynques
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 386

Voir le profil de l'utilisateur
Visiblement Eliott s'était trompé puisque le jeune homme devant lui ne parut pas le reconnaitre en se retournant. Un peu mal à l'aise d'avoir épié un pauvre inconnu pendant plusieurs minutes, l'ex-Gryffondor passa une main dans ses cheveux en bataille et s'appliqua à regarder ailleurs. Il aurait d'ailleurs pu se coiffer correctement parce qu'avec son jean délavé et son sweat à capuche il n'avait pas l'air très sérieux. Non pas qu'il ait l'air plus sérieux d'habitude, mais sans doute valait-il mieux faire bonne impression dans un commissariat, tant pis.

Occupé à se demander s'il était plus facile de viser avec une baguette ou avec un pistolet - question tout à fait existentielle- Eliott sursauta en entendant son prénom. Le sosie de William Silvester lui demanda alors s'il s'appelait bien Eliott Warlock et un immense sourire se dessina sur le visage du jeune homme. Il s'agissait finalement bel et bien de son ancien camarade, le monde était décidément bien petit.

"William ? vérifia-t-il tout de même, bien que cela soit parfaitement inutile. Ça alors ! La dernière fois que je t'ai vu tu m'as fait promettre de récupérer le frisbee à dent de serpent que Rusard t'avais confisqué ! Poursuivit-il avec nostalgie en se souvenant du nombre de fois où ils s'étaient retrouvé dans le bureau du concierge. D'ailleurs je dois t'avouer que j'ai lamentablement échoué...."

Eliott ponctua sa phrase d'un éclat de rire qui lui valut un regard noir de la part de plusieurs personnes. Il leur adressa une grimace d'excuse avant de reporter son attention sur William. C'était complètement surréaliste, il n'avait pas vu son ancien partenaire de retenues depuis des années, ayant quitté Poudlard un an après lui, et le recroisait
finalement dans un commissariat moldu. D'ailleurs, que pouvait-il bien faire dans un commissariat moldu ? D'après Alicia il travaillait à Poudlard, et il aurait sans doute du y être à cette heure-ci.

"Qu'est ce que tu fais là ?" ne put-il s'empêcher de demander.

Ce ne fut qu'une fois qu'il eu poser sa question que l'hypothèse que William ne veuille pas y répondre lui effleura l'esprit. S'ils avaient été proches quelques années auparavant, ils n'étaient plus que de vagues connaissances aujourd'hui et son ancien camarade n'avait peut-être pas envie de justifier sa présence ici. Néanmoins, Eliott lui même ne sachant pas vraiment ce qu'il faisait là, mis-à part le fait que Dylan devait l'attendre quelque part, se dit que cela lui donnerait peut-être une piste. Son attention fut alors attiré par un agent de police habillé en civil -mais trahi par l'arme à sa ceinture- qui traversa le hall ou ils attendaient en parlant à toute vitesse dans un téléphone portable.

"Tu dis deux acheteurs, mais les deux ont payé ? Non ? Et le deuxième en avait pas sur lui ? Bon, tu l'interroges et tu laisses filer. C'est un mineur ? Bon bah tu mets en gardes à vue et t'appelle les parents. S'ils répondent pas tu le laisses au poste. Et le vendeur est mineur aussi ? Ok, et il avait combien ? Cent-vingt ou cent quatre-vingts ? Ah ouai quand même..."

Eliott échangea un regard perplexe avec William. Ils avaient tout l'air de se trouver au service du commissariat qui gérait les trafics illégaux. Le jeune homme soupira en se demandant dans quels ennuis Dylan avait bien pu se fourrer et pourquoi on avait pas appelé ses parents ou quelqu'un de sa famille.


William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
Un immense sourire apparut sur les lèvres du jeune homme qui lui faisait face, confirmant à William que son vis-à-vis était bien Eliott Warlock. Le jeune concierge rendit son sourire à son ancien camarade d'école, sourire qui s'agrandit lorsqu'il confirma s'appeler William. Il était vraiment heureux de le revoir même si l'endroit était plutôt insolite. Il se rappelait bien du Gryffondor qu'il avait été et des heures de retenues qu'ils avaient passé ensemble.

"Ça alors ! La dernière fois que je t'ai vu tu m'as
fait promettre de récupérer le frisbee à dent de serpent que Rusard
t'avais confisqué !
D'ailleurs je dois t'avouer que j'ai lamentablement échoué...."

William éclata de rire à ce souvenir. Il se rappelait parfaitement de ce jour où il s'était fait confisquer son frisbee par Rusard alors qu'il était certain d'avoir regardé partout autour de lui avant de la sortir de son sac. Il se souvenait également parfaitement bien de son dernier jour à Poudlard où légèrement triste, il avait fait ses adieux à tous ses amis et où, légèrement déçu que son frisbee reste dans un tiroir, il avait fait promettre à Eliott de récupérer son frisbee pour lui.

Malheureusement le rire des deux jeunes hommes sembla déranger les personnes alentour puisqu'ils eurent droit à une quantité impressionnante de regards noirs. Ce qui arrêta net le rire du jeune homme, il racla la gorge légèrement gêné avant de lancer un sourire malicieux à Eliott.

"C'est pas bien grave va ! Je crois que je peux le récupérer maintenant. Il se passa une main dans les cheveux ne sachant pas trop quoi dire, il avait beaucoup de questions en tête. Alors qu'est-ce que tu deviens ? Ça faisait longtemps, n'empêche. Enfin ça me fait plaisir de te revoir."

Un nouveau sourire éclaira son visage, Eliott n'avait pas beaucoup changé, enfin si, il avait perdu ses rondeurs de l'enfance que l'adolescence laissait encore apercevoir. Aujourd'hui c'était un homme, Will espérait juste qu'il n'avait pas perdu son esprit malicieux, gardant un peu d'enfance. Qu'il n'était pas devenu l'un de ces adultes trop sérieux et austère.

"Qu'est ce que tu fais là ?"

Bonne question ! Lui aussi se la posait, qu'est-ce qu'il faisait là ? Poussant un profond soupir, il posa un instant un regard songeur sur le type qu'il avait remarqué un peu plus tôt avant de reporter son attention sur Eliott.

"Je ne sais pas trop moi même ce que je fais là. Mon frère m'a demandé de venir le chercher ici mais j'ignore pourquoi. Et toi, qu'est-ce qui t'amène ici ?"

Il se rendit alors compte qu'Eliott n'avait peut-être pas envie d'en parler et qu'il n'avait peut-être pas envie de savoir ses problèmes familiaux. Josh était à peine sorti d'Azkaban qu'il se faisait déjà remarquer. Un policier moldu apparut alors dans la pièce et William ne put s'empêcher de penser que peut-être il en apprendrait un peu plus et qu'il saurait où était son frère. Cependant il eut beau tendre l'oreille, il ne comprit rien aux mots utilisés par le policier. Cent vingt ou cent quatre vingt quoi ? Il lança un regard d'incompréhension à Eliott et demanda,

"Tu comprends quelque chose toi ? En tout cas, j'espère que ça ne va plus être très long."

N'empêche, des fois, il se demandait ce que son frère avait dans la tête. Sûrement pas grand chose, pendant un instant, il aurait été tenté de laisser son frère se débrouiller tout seul pour lui mettre un peu de plomb dans la cervelle. Mais ce n'était pas très fraternel de sa part, Josh devait certainement beaucoup souffrir de la situation lui aussi.



Team Ornithorynques
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 386

Voir le profil de l'utilisateur
Alors qu'il s'excusait de ne pas avoir rempli la mission que son ancien camarade lui avait confié -à savoir récupérer un frisbee à dent de serpents dans le bureau de Rusard- ce dernier lui répondit que de toute façon il avait pu le retrouver désormais.

"Ouai, Alicia m'a dit que tu avais pris la suite de Rusard ! s'exclama-t-il un peu trop fort, s'attirant de nouveau regards de reproches. Alicia Jones, précisa-t-il. Elle était dans mon année. Les gamins courent aussi vite que nous à leur âge ? demanda-t-il en riant. Son sourire s'évanouit quand Willim lui demanda ce qu'il devenait. Il détestait avoir cette conversation et détestait son père de le faire mentir. Oh, je bosses à droits à gauches, euh..."

Heureusement, leur conversation fut interrompue par un officier de police qui traversa le hall en hurlant presque dans son téléphone. Visiblement, William ne comprenait pas plus ce qu'il disait qu'Eliott et semblait tout aussi perdu que lui. Il était visiblement question d'un trafic, sans doute illégal puisqu'il se trouvait dans un commissariat. Il espérait quand même qu'il ne vivait pas avec une trafiquante d'armes depuis dans ans. Espérant, sans trop y croire, que William avait plus d'informations que lui, il lui demanda s'il savait ce qu'il faisait ici mais ce dernier lui répondit que son frère lui avait demandé de venir le chercher ici.

"J'viens chercher quelqu'un aussi, ma colloc', répondit-il en cherchant vainement Dylan des yeux. Non je comprends rien non plus", ajouta-t-il avec une grimace d'excuses.

Alors qu'il jetait un œil à la file d'attente pour voir s'ils auraient encore longtemps à attendre, il fut ravi de voir qu'il n'y avait plus qu'une seule personne devant eux. A peine un instant plus tard, la dame blonde qui tenait l’accueil hurla un tonitruant "Suivant !" et Eliott laissa William s'avancer. La dame lui fit cependant signe de se présenter aussi, pensant visiblement qu'ils étaient arrivés ensembles puisqu'ils gênaient tout le monde en parlant trop fort depuis plusieurs minutes.

"Vos noms ?" On avait connu plus aimable. Eliott laissa William se présenter avant de faire de même. La blonde baissa les yeux sur un écran d'ordinateur en mâchant bruyamment un chewing-gum et ne les releva que quelques secondes plus tard. Eliott en profita pour échanger un regard intrigué avec son ancien camarade. Ce n'était sans doute pas une bonne chose d'être enregistré dans l'ordinateur d'un commissariat de police, non ?

"C'est bon, attendez sur le coté, lança-t-elle finalement en leur désignant un couloir sur la gauche. Roger, va me chercher les deux de la transac' de 17h40 ! hurla-t-elle à un homme en tenue qui semblait ne pas avoir bougé depuis qu'ils étaient arrivé, droit comme un piquet. Doivent-être au sous-sol, cherche du coté de la garde-à-vue."

Eliott suivit les directives de la blonde et se plaça donc sur le coté en compagnie de William. Visiblement son frère et Dylan étaient mêler à la même affaire. Or aussi loin qu'Eliott se souvienne, le frère de William était un sorcier, qu'est-ce qu'il pouvait bien avoir à faire avec une moldue de dix-neuf ans ? Et qu'est-ce que Dylan avait fabriqué pour se retrouver dans un commissariat d'ailleurs ? Assemblant tant bien que mal les informations qu'il avait à sa dispositions : une histoire de transaction, qui se comptait en grammes, la fumée épaisse et odorante qui se dégageait régulièrement des cigarettes de sa colocataire, et la facilité de cette dernière à trouver de l'argent alors qu'elle n'était qu'étudiante, il finit par arriver à une conclusion qui était peut-être la bonne : ils s'étaient fait arrêté pour trafic de drogue. La meilleure façon de le vérifier aurait été de se tourner vers son ancien camarade pour lancer "Hey, est-ce que ton frère se drogue, par hasard ?" mais c'était peut-être un peu maladroit.

"Je crois qu'je sais pourquoi ma colloc' est là, je pense que...qu'elle doit vendre de la drogue..." avoua-t-il, peu fier.

Comment n'y avait-il pas pensé plus tôt ? Dylan ne semblait plus parler à ses parents, elle ne travaillait pas, et elle ne semblait pas avoir de problème d'argent. Elle descendait toujours téléphoner au bas de leur immeuble alors qu'on captait très bien depuis l'appartement. Elle fréquentait des gens beaucoup plus vieux qu'elle qui n'avaient pas des têtes à faire des études de japonais...Ça semblait parfaitement évident maintenant. C'était une fille un peu étrange, mais pas méchante, comment est-ce qu'elle avait pu tomber là dedans ? Bon, comme beaucoup d'adolescents il avait déjà tenté l’expérience, que ce soit aux soirée de fin d'année à Poudlard ou avec des potes de son université, mais de là à en faire commerce.

Il posa un regard interrogateur sur William, n'osant pas formuler sa question sa voix haute. Son frère aurait-il acheter de la drogue moldue ? La plupart des sorciers se contentaient de la mandragore ou de pousses de Filet du Diable, mais pourquoi pas. Cela éclaircirait leur situation en tout cas.


William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
William fut légèrement surpris d'apprendre qu'Eliott sache qu'il était concierge à Poudlard mais s'il avait revu Alicia au final ça paraissait logique. Will rigola légèrement quand le jeune homme lui demanda si les élèves couraient plus vite qu'eux à leur âge.

"Et bien figure toi que j'arrive encore à les rattraper, répondit-il avec un sourire amusé. Il faut croire que les enfants deviennent plus mous avec les années."

D'un autre côté, il n'avait couru qu'après Donald McWilde donc il ne savait pas vraiment si les autres couraient plus ou moins vite. Et puis c'était la classe de dire qu'il arrivait encore à les rattraper. Ça laissait sous entendre qu'il avait encore la forme et qu'il s'était pas encore transformé en petit vieux. Il hocha la tête lorsque Eliott annonça qu'il bossait à droite et à gauche. Laissant sous entendre qu'il n'avait pas vraiment de situation stable. C'était plutôt étonnant d'ailleurs, car s'il avait bonne mémoire, il était le fils de Warlock, celui qui s'était présenté aux élections pour devenir ministre. Étonnant donc que son père le laisse vadrouiller ainsi sans lui avoir trouvé une place stable au Ministère ou ailleurs. Cependant, William ne fit aucun commentaire, se contentant de garder ses remarques pour lui, cette histoire était sûrement plus compliquée que ne le laissait sous entendre son ancien camarade.

Ils furent coupés par un policier visiblement pressé qui parlait à un boitier bizarre, d'ailleurs les paroles qu'il proférait n'avaient aucun sens pour William et elles n'en avaient pas non plus pour Eliott puisqu'il lui affirma ne pas comprendre non plus de quoi parlait l'officier de police.

Il entendit alors la secrétaire s'écrier "Suivant !", ce qui fit se retourner Will qui remarqua que c'était à son tour, il s'avança donc vers la blonde à l'air aigri, un sourire aux lèvres espérant ainsi la rendre un peu plus aimable. Malheureusement sa tactique ne fonctionna pas puisqu'elle fit signe à Eliott de s'approcher également en demandant à ce qu'ils déclinent leurs identités d'un ton peu aimable. William donna alors son nom et laissa ensuite Eliott en faire de même.

La pas aimable regarda un écran relié à un bidule bizarre en mâchouillant un chewing-gum ne leur accordant aucune attention. Eliott lui lança alors un regard intrigué, regard qu'il lui rendit puisqu'il n'en savait pas plus que le jeune homme. Il se demanda un instant si la blonde allait restait encore longtemps en admiration devant son écran lorsqu'elle releva la tête, leur demanda d'attendre sur le côté et s'adressa à un policier qui semblait faire le pied de grue depuis un moment.

"Roger, va me chercher les deux de la transac' de 17h40 ! Doivent-être au sous-sol, cherche du coté de la garde-à-vue."

William ne comprenait pas grand chose, si ce n'est le fait que Roger était sûrement parti chercher son frère et la colocataire d'Eliott. Il se mit donc sur le côté comme indiqué par la secrétaire lorsque son ancien camarade sembla comprendre quelque chose.

"Je crois qu'je sais pourquoi ma colloc' est là, je pense que...qu'elle doit vendre de la drogue..."

Will fronça les sourcils un instant, qu'est-ce que son frère pouvait bien faire avec une vendeuse de drogue ? A moins de vouloir replonger dedans. A cet instant, le jeune homme compris que son frère n'avait pas retenu la leçon. Il continuait ses bêtises, alors peut-être qu'aujourd'hui, il ne faisait qu'en acheter mais d'ici quelques mois, il aurait certainement repris tout un trafic. William n'était vraiment pas du tout satisfait de ce constat, Josh lui avait promis qu'il ne recommencerait pas, qu'il avait compris la leçon et qu'il ne voulait plus retourné en prison. Mais il fallait croire que sa volonté n'était pas assez forte et Will était vraiment déçu.

"Je crois que je sais aussi pourquoi mon frère et là, souffla William amère. Et dire que je pensais qu'il allait changer. Il faut croire que je me suis trompé."

Le jeune homme se tourna alors vers Eliott un léger sourire désolé aux lèvres.

"Excuse moi, mais ce n'est pas la première fois qu'il se fait arrêter. Malheureusement !"

Il poussa un profond soupir, tendis que le dénommé Roger revenait vers eux mais cette fois, il n'était pas tout seul. Son frère et une jeune fille l'accompagnait. William jeta un regard dur à son frère, alors que la colère s'emparait lentement de lui. Si Josh pensait qu'il allait s'en tirer comme ça, il était bien loin de la vérité.



Team Ornithorynques
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 386

Voir le profil de l'utilisateur
William ne parut pas étonné de savoir son frère mêlé à une affaire de drogues et il souffla avec une certaine amertume qu'il pensait qu'il avait changé. Eliott grimaça, ne sachant pas vraiment quoi dire. Il s'agissait visiblement de problèmes familiaux récurrents et il ne voulait pas s'immiscer dans la vie privée de William. Ce dernier lui adressa un léger sourire avant de lui dire que ce n'était pas la première fois que son frère se faisait arrêter. Eliott hocha la tête en cherchant une réponse appropriée à ce genre de révélation.

"Ah..."

L'ancien Gryffondor enfonça ses mains dans ses poches, un peu mal à l'aise. Ce n'était pas vraiment une réponse mais il ne voyait pas quoi dire d'autres. Il ne savait pas si William voulait en parler ou pas, si lui et son frère étaient resté proche malgré tout ou s'ils se détestaient. Il ne voulait surtout pas risquer de dire une bêtise sur un sujet si délicat.

"Ça doit pas être facile..."

Pathétique, vraiment, mais c'était tout de même mieux qu'un long silence gêné. Il se demanda un instant comment lui vivrait le fait que son frère soit un habitué des services de police. A vrai dire il lui était impossible de l'imaginer. Ce n'était vraiment pas le genre d'Andrew. Son ainé avait toujours été réfléchi, mature, et très respectueux des règles. Si un jour lui et Andrew devaient vivre une telle situation, il était à peu près certain que ce ne serait pas lui qui serait à la place de William. Il s'étonnait d'ailleurs de n'avoir jamais eu d'ennuis avec la police moldue. Si aujourd'hui sa situation était à peu près régulière, il lui avait fallu falsifier deux ou trois documents pour pouvoir exister dans le monde moldu. Le ministère prévoyait des aides pour les sorciers dans son cas, mais ça ne suffisait pas, il restait difficile de passer complètement d'un monde à l'autre quand on avait pas eu la chance de naitre dans une famille mixte.

Eliott fut arraché à ses interrogations par des cris de protestation qui s'élevait du couloir en face d'eux. En levant les yeux il aperçut le dénommé Roger qui revenait en tenant Dylan par le bras de la main gauche, et un jeune homme qui ressemblait un peu à William de la main droite.

"C'est bon, j'peux marcher toute seule !" râla la jeune fille en se dégageant de l'emprise de l'agent.

Eliott capta le regard dur que William lança à son frère et se demanda comment lui même devait agir vis-à-vis de Dylan. Elle n'était pas sa sœur après tout, ce n'était pas vraiment à lui de lui faire la morale, toutefois il ne pouvait pas non plus l’accueillir avec un grand sourire. Il afficha donc une expression plutôt neutre qui ne parut pas plaire au dénommé Roger qui lui jeta un regard noir.

"Vous êtes qui vous ? Des clients c'est ça ? lança-t-il en arrivant à la hauteur des deux anciens camarades. Je peux voir vos papiers ?"

Eliott échangea un regard un peu inquiet avec William en se demandant si celui-ci avait des papiers d'identité. Les sorciers se faisaient identifier par leur baguette, il était donc probable que non. Ils allaient avoir des ennuis...Histoire de gagner un peu de temps pour réfléchir à une solution, Eliott tendit sa propre pièce d'identité à l'agent qui l'examina et la lui rendit. Le dénommé Roger se tourna ensuite vers William et tendit la main dans sa direction. Soit le jeune homme avait des papiers moldus et tout se passait bien. Soit ils arrivaient à négocier. Soit....Soit ils avaient intérêt à courir vite.


William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que l'agent de police revenait avec son frère et la colocataire d'Eliott, il put remarquer que cette dernière ne semblait pas particulièrement apprécier l'autorité. Josh au contraire ne semblait pas vouloir faire d’esclandre, ce qui était plutôt à son avantage. Il manquerait plus qu'il se fasse remarquer par les Moldus.

William regardait durement son frère pour lui faire bien comprendre qu'ils allaient avoir une longue discussion après et pour lui faire comprendre également que la situation ne lui plaisait pas, mais alors pas du tout. Roger dut les trouver étrange puisqu'il leur demanda leurs papiers, le concierge regarda Eliott un peu perdu, pourquoi il voulait des papiers ? Il était fou ?

Le jeune compris lorsque Eliott présenta une petite carte à l'agent, Will se passa une main dans les cheveux légèrement paniqué. Chez les sorciers, on contrôlait l'identité grâce aux baguettes et lui, n'avait donc pas de carte avec son nom. Il fouilla ses poches à la recherche d'une feuille volante qu'il pourrait peut-être réussir à Métamorphoser rapidement mais il n'avait rien sous la main. Il allait devoir y aller au bluff désormais. Alors que Roger se tournait dans sa direction, il fit semblant de fouiller ses poches. Il écarquilla alors les yeux de surprise.

"Oh, je suis vraiment désolé. J'ai oublié mes papiers chez moi. Roh, je suis vraiment un boulet des fois. Mais je suis le frère du jeune homme que vous tenez. Demandez lui, il confirmera. Je suis William Silverster."

Le jeune homme esquissa un sourire gêné, il espérait que ça suffirait à ce policier et qu'il voudrait bien lui rendre son frère. Même si cette volonté paraissait vraiment utopique. Il fixa son regard sur l'homme en face de lui et attendit son verdict. Il examina un instant Williaml avant de reporter son regard sur Josh, ce qu'il vit sembla le satisfaire puisqu'il répondit d'un air bourru.

"Bon c'est bon pour cette fois. Mais la prochaine fois, je veux vos papiers, compris ?"

William hocha la tête, soulagé. Il doutait sincèrement qu'il y ait une prochaine fois mais soit. Lorsque l'agent de police s'éloigna. Will se tourna vers Eliott un léger sourire aux lèvres.

"Et bien, j'ai eu chaud. J'ai cru que j'allais devoir..., il s'arrêta légèrement lorsqu'il remarqua qu'ils n'étaient pas seul et que peut-être la colocataire d'Eliott n'était pas sorcière. On aurait peut-être du rester ici, si ça se trouve."

Oui, il avait eu énormément de chance et tout ça à cause de don stupide frère. Il lui jeta un regard noir en se tournant vers lui.

"T'es vraiment un crétin Josh !"

Ce dernier haussa les épaules indifférents ce qui énerva un peu plus le jeune homme. Il n'allait pas laver ses torchons en public mais son frère pouvait être certain que la conversation n'allait pas s'arrêter là entre eux. Il se tourna alors à nouveau vers Eliott qui allait sûrement lui aussi devoir parler à sa colocataire. Décidément rien n'était facile. Il esquissa un léger sourire à son ancien camarade.



Team Ornithorynques
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 386

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott observa avec une certaine anxiété William fouiller dans ses poches et pendant un instant il se demanda s'il cherchait vraiment quelque chose ou s'il essayait de gagner du temps. Il ne pensait tout de même pas à se servir de sa baguette ? Peut-être qu'à deux il aurait réussit à stupéfixier tout le monde et à partir en courant, mais tout seul William n'y parviendrait certainement pas, et de toute façon ils auraient de gros ennuis avec le service des oubliators après. Il fut donc soulagé de voir son ancien camarade répondre qu'il avait oublié ses papiers mais qu'il était le frère du jeune homme que l'officier tenait. Ce dernier observa William, puis son frère, et jugea visiblement la ressemblance assez convaincante puisqu'il leur assura que c'était bon pour cette fois, mais qu'il ne serait pas si clément la prochaine fois. Eliott lui répondit par un sourire auquel l'officier ne répondit pas, en espérant qu'il n'y aurait pas de prochaine fois.

"Et bien, j'ai eu chaud. J'ai cru que j'allais devoir..."

Eliott essaya de faire comprendre plus ou moins discrètement à William qu'il ne fallait surtout pas qu'il dise de bêtises devant Dylan, c'est à dire en faisant de grands gestes de bras et en secouant négativement la tête. Pas très subtil, mais il préférait encore passer à un fou plutôt que de devoir expliquer à sa colocataire pourquoi ses amis parlaient de baguette magique et de sortilèges. Heureusement William se rattrapa et Dylan ne sembla rien remarqué.

"Ouai, on a eu de la chance..."

La situation lui semblait toujours un peu surréaliste d'ailleurs. Sa colocataire vendait de la drogue, bien. C'était déjà un sacré truc à digérer. Et elle en vendait au frère de William, son ancien camarade de Poudlard. C'était trop gros pour être vrai, et pourtant ça l'était. Alors que les quatre jeunes gens sortait du commissariat, Eliott entendit William traiter son frère de crétin et tourna la tête vers Dylan, ne sachant trop ce qu'il devait lui dire. Elle ne lui devait rien et ce n'était certainement pas à lui de la recadrer, elle devait bien avoir des parents, des frères et sœur, ou des amis pour ça, non ?

"Merci, finit-elle par marmonner. Et désolée, t'entendras plus parler d'ça..."

Eliott haussa les épaules, sans savoir si la situation lui convenait vraiment. C'était leur deal depuis le début : elle ne posait pas de questions, et il n'en posait pas non plus. D'un autre coté c'était avant de savoir qu'elle vendait de la drogues. Mais il devait bien reconnaitre qu'il avait ses secrets aussi. Il ne pouvait pas vraiment lui reprocher de ne pas l'avoir tenu informer. Il reporta alors son attention sur les frères Silvester sans savoir quoi dire. Il aurait adoré passer un moment avec William, cela faisait des années, mais à vrai dire il se voyait assez mal lancer un "Si on allait boire une bière tous ensemble que vous nous racontiez cette histoire de trafic illégal ?". Non, décidement ça ne sonnait pas très bien. Lui aurait bien laissé Dylan rentrer toute seule, quitte à lui laisser sa voiture et à rentrer en transplanant -ou en métro pour la version officielle. Néanmoins, il se doutait que William allait vouloir rester avec son frère, avec qui il avait surement à s'expliquer.

"Ça m'a fait plaisir de te revoir en tout cas, lança-t-il avec un sourire. Il faudra qu'on aille boire un verre, à l'occasion", ajouta-t-il *genre maintenant*. Il avait toujours été très patient comme garçon.


William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott affirma qu'ils avaient eu de la chance. William d'ailleurs n'en revenait toujours pas. Alors qu'il sortait du commissariat en rouspétant légèrement après Josh, il ne prêta pas vraiment attention à Eliott et sa colocataire. Ils devaient sûrement discuter de tout ça. N'empêche le choc que le jeune homme avait dû avoir en devant aller chercher sa colocataire dans un établissement de police. Lui, il était déjà un peu plus habitué avec Josh vu que ce n'était pas la première fois qu'il se faisait prendre.

"Ça m'a fait plaisir de te revoir en tout cas, lança Eliott avec un sourire. Il faudra qu'on aille boire un verre, à l'occasion", ajouta-t-il.

William rendit son sourire au jeune homme, lui aussi avait bien envie de revoir Eliott. En fait, il avait bien envie de discuter encore un peu avec lui maintenant. Il lança un regard de côté à son frère, il pouvait bien reporter sa discussion à plus tard non ?

"J'ai été content de te revoir aussi, le jeune homme marqua un temps d'hésitation. Ça te dirait de prendre un verre avec moi maintenant ? Enfin si tu n'as rien d'autres de prévu évidemment."

Will se tourna alors vers Josh pour lui annoncer la suite du programme.

"Je te laisse rentrer tout seul, t'es assez grand pour retrouver la maison sans te perdre ?"

Son frère leva les yeux au ciel en lâchant un "Ouep c'est bon je me débrouille. Je t'attends chez Anna.". Le jeune homme fut satisfait que son aîné ne cherche pas à éviter la discussion, ce serait déjà plus simple si tout le monde mettait du sien. Il se tourna alors vers Eliott et un léger sourire aux lèvres, il demanda,

"Alors, on va où ? Je vous suis Monsieur Warlock."

Maintenant qu'il n'avait plus son frère dans les pattes, il pouvait bien se permettre de retrouver sa bonne humeur non ?



Team Ornithorynques
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 386

Voir le profil de l'utilisateur
"Avec plaisir !"

Eliott était ravi de pouvoir passer un moment avec son ancien camarade maintenant, même s'il se demandait si son frère les accompagnerait. Il n'avait absolument rien contre lui, à dire vrai il ne le connaissait pas du tout et n'avait même pas le souvenir de l'avoir croisé à Poudlard, mais l'ambiance serait sans doute tendue entre les deux frères. Il imaginait mal William se comporter avec son ainé comme si rien ne s'était passé, surtout s'ils étaient assez proches. S'il cela avec été lui et Andrew, Eliott aurait eu droit à une longue conversation houleuse, c'était certain. Toutefois William se tourna vers son frère pour lui demander de rentrer seul, et Eliott se tourna machinalement vers Dylan.

Il n'avait toujours aucune idée de la façon dont il était censé se comporter avec cette dernière. Ils se connaissaient plutôt bien, après presque deux ans à partager le même appartement, mais il ne savait même pas s'ils étaient vraiment amis. Quoiqu'il en soit il s'imaginait mal lui faire la morale comme s'il s'agissait d'un membre de sa famille, mais faire comme si rien ne c'était passé n'était peut-être pas une solution non plus. Eliott commençait à trouver qu'il se posait beaucoup trop de question et décida d'agir comme il le sentait, sans chercher à savoir si c'était conventionnel.

"Tu fais quoi toi ?"

L'adolescente, qui avait sortit un briquet et un paquet de cigarette de sa poche, souffla une volute de fumée avant de répondre qu'elle allait rentrer en métro. Elle lui demanda d'ailleurs de quoi payer un ticket, une arrestation par jour lui suffisait, et promit de le rembourser plus tard, ce qu'elle ne ferait sans doute pas. La jeune femme fourra les pièces dans la poche de sa veste en jean et s'approcha du frère de William. Eliott s'attendait à ce qu'elle lui file un coup de poing dans le bras ou lui serre la main, sa façon habituelle de saluer quelqu'un, au lieu de quoi elle l'embrassa langoureusement, sous le regard incrédule d'Eliott. Bon, sa colocataire vendait de la drogue, et fréquentait visiblement le frère d'un de ses anciens camarades, sorcier, d'au moins dix ans de plus qu'elle. Cette journée était de plus en plus étrange. Dylan s'éloigna finalement après un signe de la main pour William.

Eliott mis un instant à se remettre du choc et réalisa que le jour où il verrait Paige avec un garçon il ferait très probablement une attaque cardiaque, mais finit par se tourner vers William et haussa les épaules. C'était trop bizarre pour qu'il trouve quelque chose à dire, un verre lui ferait décidément du bien. Son ancien camarade semblait avoir retrouvé sa bonne humeur et Eliott répondit à son sourire, réprimant son envie de grimacer à l'entente de son nom de famille. Certes, c'était son nom, mais il lui pesait de s'appeler ainsi depuis quelques temps. Parce que "Monsieur Warlock", c'était son père. Et il n'avait plus rien en commun avec lui, il ne partageait plus rien que ce patronyme commun désormais.

"Tu veux aller sur le chemin de Traverse ou tenter un bar moldu ? J'ai cru voir un pub au coin de la rue en venant."

Il commençait à être bon dans le rôle du type qui découvrait le monde moldu, à force. Pourtant il n'avait jamais été un bon menteur, il était même carrément mauvais. Il s'embrouillait et d'après son frère ses expressions le trahissaient. Et puis il détestait mentir, mais il n'avait pas trop le choix, s'il se mettait à dire la vérité à tous ses anciens camarades l'information se diffuserait trop vite. Et même si le coup du fils du leader du SPAM qui brise sa baguette magique ferait une histoire sympathique, il savait que ça nuirait probablement à toute sa famille. Il se fichait que son père perdre en soutient ou en crédibilité, mais cela affecterait également sa mère, et Andrew, dont certains amis étaient un peu trop conservateurs au goût de son cadet.

Après que William ait répondu qu'il le laissait choisir, Eliott prit le chemin du pub moldu situé au coin de la rue. Il s'empressa de poser des questions à son ancien camarade, pour éviter d'être celui qu'on questionnerait.

"Comment vas-tu, depuis le temps ? Tu te plais à Poudlard ?" demanda-t-il en commençant à marcher.






William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
C'est avec joie qu'il entendit la réponse positive d'Eliott à sa proposition. Après son échange avec Josh, il s'attendait à ce que ce dernier parte sans demander son reste cependant, il resta près de lui, attendant certainement de savoir ce que la colocataire de son ancien camarade allait faire. William eut à peine le temps de s'interroger sur le comportement de son frère que la jeune fille se dirigeait vers Josh et l'embrassait à pleine bouche. Le jeune concierge resta sous le choc, pas vraiment sûr de ce qu'il voyait et se demandant comment son frère qui venait de sortir de prison avait pu rencontrer la colocataire d'Eliott qui semblait moldue, aussi rapidement.

Il lança un regard vers Eliott qui semblait aussi surpris que lui, décidément c'était la journée des surprises aujourd'hui. Le jeune homme lui demanda alors ce qu'il préférait, un bar moldu ou sorcier. Pour Will peu importait, il laissa donc le choix à son ancien camarade. Ce dernier prit donc la direction du bar moldu.

"Comment vas-tu, depuis le temps ? Tu te plais à Poudlard ?" demanda-t-il en commençant à marcher.

"Ca va bien, je mène ma petite vie tranquillement, commença le jeune homme avec un sourire. Et Poudlard est toujours aussi magique, ça m'avait manqué. Bon certains élèves sont un peu dur mais dans l'ensemble, je suis heureux d'y être retourné. Et toi, alors ? "

William était curieux de découvrir le devenir d'un de ses anciens camarades, il avait perdu le contact avec tout le monde sauf avec Gladys et encore, juste parce qu'il l'avait croisé au Chaudron Baveur. Donc on ne pouvait pas dire qu'il avait eu beaucoup de nouvelles des autres. Les deux jeunes hommes arrivèrent enfin dans le bar, s’installèrent à une table et prirent commande.

Will resta un instant subjugué par la liste de consommation, ne sachant pas vraiment quoi prendre, Whisky devait sûrement être un équivalent du Whisky pur feu non ? Bon au pire, il tentait, il verrait bien. Le serveur repartit avec les commandes et William reporta son attention sur Eliott.

"Et bien, cette journée est plus que bizarre. C'est amusant quand même, j'imaginais pas un instant que mon frère ait pu trouver une copine aussi rapidement. Et combien de chance on avait pour que ce soit ta coloc ?"

Le jeune homme laissa un léger rire lui échapper, c'était vraiment trop fort quand même. Lui qui voulait renier des liens avec ses anciens camarades, voilà qu'il tombait sur Eliott. C'était vraiment un bon coup du destin.



Team Ornithorynques
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 386

Voir le profil de l'utilisateur
Les deux jeunes hommes prirent la direction du bar et Eliott s'empressa de questionner William sur ce qu'il était devenu, préférant éviter que son camarade ne lui pose les même question. William lui répondit que Poudlard était aussi magique et Eliott hocha la tête avec un sourire un peu nostalgique. Il était vrai qu'il aurait bien aimé retourner à Poudlard, ne serait-ce qu'une journée pour voir comment les choses avaient changé. Niveau changement ils avaient été largement servis pendant leurs années à l'école puisqu'ils avaient connu la grande bataille, et la reconstruction du château. Mais il se demandait comment les choses évoluaient maintenant qu'il n'y avait plus de mage noir pour détruire la moitié de la grande salle. William continua en assurant que certains élèves étaient un peu durs, ce à quoi Eliott répondit par un éclat de rire, tous les deux étaient bien placés pour savoir qu'il y avait toujours eu des élèves un peu turbulents.

Néanmoins, l'ancien Gryffondor estimait n'avoir jamais fait partie des cas les plus difficiles, ceux qui se permettaient d'être insolents ou qui prenaient tout le monde de haut, y compris les professeurs. Il était plutôt de ceux qu'on réprimandait parce qu'ils se balançaient sur leurs chaise -et qui finissaient souvent par tomber-, qui s'endormaient en histoire de la magie ou trainaient dans le parc après le couvre-feu. Rien de bien méchant, en somme, juste de quoi passer de trop nombreuse heures en retenue. Et même s'il n'avait sans doute jamais fait partie des élèves préférés des enseignants, il espérait n'avoir jamais été détesté par ces derniers, sauf peut-être par Dérébusor mais le vieillard détestait tout le monde, donc il ne comptait pas.

"Tu passeras le bonjour au Professeur Mason de ma part !"

Il était fort probable que son ancienne enseignante ne se souvienne même pas de lui, mais même si elle l'ignorait elle lui avait sauvé la vie, ou presque. Elle était peut-être l'une des premières à qui il avait confié vouloir poursuivre l'étude des moldus après Poudlard, et elle l'avait vivement encouragé dans cette voie. Au cours de sa septième année elle lui avait conseillé de lire "Sorciers contre Moldus : de l'ingéniosité des moldus et de l'imagination des sorciers" et cet ouvrage était devenu un véritable manuel de survie. Il lui avait évité de nombreuses gaffes, même s'il en avait fait un nombre conséquent malgré tout. Parfois il s'étonnait de ne pas encore être enfermé dans un asile. Vivre dans le monde moldu après avoir vécu vingt ans dans un univers complètement sorcier lui avait demandé un certain temps d'adaptation, mais il s'y était fait.

Justement, William lui retournait sa question en lui demandant ce qu'il devenait. Eliott hésita entre prétendre qu'il était étudiant en dernière année de médicomagie, le mensonge officiel, ou lui répondre qu'il enchainait les petits boulots, mensonge officieux qui lui paraissait bien plus crédible. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il avait dit tout à l'heure ? Il n'en avait plus la moindre idée, et il n'avait plus qu'à espérer que William ne s'en souvenait pas non plus. C'était une des raisons pour lesquels il avait toujours été un pitoyable menteur, il avait tendance à s'emmêler dans ses histoires, il était d'ailleurs une menace pour le secret magique à lui tout seul. Si cela n'avait tenu qu'à lui il aurait simplement dit la vérité, mais s'il racontait à tous ses anciens camarades qu'il avait quitté le monde magique, cela finirait par se savoir. Son père ne le lui pardonnerait jamais, mais à vrai dire cela ne changerait rien puisqu'ils ne s'adressaient plus la parole, mais sa mère et son frère lui en voudrait aussi. Il retint difficilement un soupir avant d'opter pour le mensonge officieux, qui lui semblait décidément bien plus crédible.

"Oh bah rien de spécial je...Je bosse à droite à gauche, rien de sérieux."

Heureusement ils n'eurent pas le temps de se questionner plus longtemps sur leurs occupations respectives car ils arrivèrent dans le bar où ils s'installèrent à une table libre. Voyant que William avait l'air un peu perdu devant la carte, et se rappelant qu'il était censé l'être aussi, Eliott adopta la même attitude et commanda la même chose que son ancien camarade. Ce dernier lança que cette journée était vraiment bizarre, ce que le jeune homme approuva d'un vif hochement de tête. Sa colocataire sortait avec un sorcier, qui visiblement vendait de la drogue, ou en achetait, ou les deux, et qui était le frère de William, ça faisait beaucoup d'informations d'un coup. D'ailleurs il ne savait pas du tout s'il devait parler de son frère à William, celui-ci plaisantait à propos de la relation entre ce dernier et Dylan mais perdrait sans doute bien vite son sourire s'ils en venait à parler de leur...activité commune.

"Tu parles d'une coïncidence ! Elle va finir par découvrir le secret magique à force d'être entourée de sorciers !"

Il était même étonnant qu'elle ne suspecte rien. Elle vivait quand même avec quelqu'un qui ne savait pas allumer un ordinateur il y a tout juste un an et demi. Elle était même tombée sur une photo de Paige un jour, et s'était écrié, complètement paniquée, qu'elle avait cru voir la photo bouger, ce à quoi Eliott lui avait répondu qu'elle était complètement tarée. Dylan finirait forcément par se douter de quelque chose, ou par être internée. Eliott avait encore un peu de mal à réaliser que Dylan était liée d'une façon ou d'une autre à un trafic de drogue, et il avait plein de questions en tête. Toutefois il hésitait à les poser, craignant de froisser son ancien camarade ou de le lancer sur un sujet qui risquerait de le mettre mal à l'aise.

"J'étais bien loin de me douter qu'elle touchait à ce genre de truc..." lança-t-il simplement, histoire de voir si William allait rebondir en parlant de son frère ou s'il chercherait à changer de sujet, choix qu'il comprendrait parfaitement.

Le serveur leur apporta leur boisson et Eliott trinqua avec son ancien camarade avant de boire une gorgée du liquide ambré, qui lui était devenu tellement familier qu'il en oubliait presque le goût du whisly pur feu, comme si même ses goûts s'adaptaient au monde moldu.


William SilversterAncien personnageavatar
Messages : 261

Voir le profil de l'utilisateur
Après que le serveur soit parti avec leur commande, Eliott confirma que c'était une drôle de coïncidence et ajouta que sa colocataire allait sans doute bientôt découvrir le secret magique. Will esquissa un léger sourire, oui c'était bizarre que le jeune homme vive comme ça avec une moldue. Il ne pensait pas que John Warlock laisserait son fils vivre ainsi, surtout lorsqu'on savait qu'il était chef du parti conservateur sorcier. Enfin, ce n'était pas ses affaires. Eliott était certainement assez grand pour savoir ce qu'il faisait.

"J'étais bien loin de me douter qu'elle touchait à ce genre de truc..."

William hocha la tête songeur. Il fut tiré de ses pensées par l'arrivé du barman qui leur apportait leurs consommations. Il le remercia distraitement, trinqua avec Eliott et avala une gorgée d'alcool. C'était légèrement différent du Whisky-pur-feu mais c'était bon quand même. Enfin, il préférait le whisky sorcier quand même. Il se demanda alors s'il pouvait était prêt à confier les déboires de son frère. Après tout, il était peut-être plus prudent que son ancien camarade sache avec qui traînait Dylan. Il pourrait ainsi garder un œil sur elle et s'assurer qu'elle ne ferait pas de bêtises sous l'influence de son frère.

"J'aimerais pouvoir affirmer la même chose sur mon frère. Il sort tout juste de prison pour trafic. Il faut croire qu'il n'a pas compris la leçon. Tant pis pour lui, j'ai voulu l'aider mais il s'en fiche. Alors qu'il continue comme ça, c'est parfait. Bon sang, si ma mère était encore là..."

Les mains du jeune homme se serrèrent sur son verre mais il desserra la pression de peur de casser l'objet. Mieux valait éviter de se faire remarquer ici, parce que là, il ne pourrait pas sortir sa baguette pour le réparer. Il poussa un soupir et observa Eliott un instant.

"Enfin, ce n'est pas très important. Je suis sûr que tu t'en sors mieux que moi au final. Même avec des petits boulots à droite et à gauche."

Il lança un clin d'oeil à son ami, pas vraiment dupe quand au fait qu'Eliott ne lui disait pas tout. Mais chacun avait ses secrets, c'était son droit s'il n'avait pas envie d'en parler.

"Et sinon, les amours ça marche ? Je suis sûr que tu as dû te trouver une petite femme très convenable."

Dans la cas contraire le père du jeune homme avait dû faire un syncope. Mais ce n'était pas vraiment pour déplaire à William. Un sourire étira ses lèvres alors qu'il portait son verre à ses lèvres.



Team Ornithorynques
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 386

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott regretta assez vite d'avoir relancer la conversation à propos des activités un peu louches qui avaient visiblement réuni Dylan et le frère de William. Lui était sous le coup de l'incompréhension et de la surprise mais son ancien camarade semblait plus en proie à la colère. Il comprit rapidement pourquoi quand le jeune homme lui expliqua que son frère sortait tout juste de prison. L'amertume dans la voix de son ancien camarade fit regretter à Eliott d'avoir abordé le sujet. Il ne savait pas quoi répondre, il se demandait comment William vivait ça, c'était quelque chose qu'il avait du mal à imaginer. Andrew ne lui imposait pas ce genre de problème, il n'était généralement pas celui des deux qui réparait les bêtises de l'autre.

Un instant il se demanda s'il imposait à son frère les mêmes troubles que William semblait traverser. Andrew ressentait-il à son égard cette même amertume, cette même colère ? Le blâmait-il pour des erreurs qu'il aurait commises ? Lui en vouait-il pour les choix qu'il avait fait ? Il détesta cette idée à la minute où elle s'installa dans son esprit. Non, Andrew et lui avaient toujours été francs l'un envers l'autre, si son frère avait eu quelque chose à le lui reprocher il le lui aurait dit. Il n'aurait pas laissé la rancoeur s'installer entre eux et menacer de les éloigner. Pourtant, Eliott connaissait suffisamment son frère pour savoir que celui-ci n'aurait pas voulu infliger un conflit supplémentaire à sa famille. Il avait toujours chercher à apaiser les tensions, c'était une responsabilité qu'il s'était infligé depuis des années. Peut-être Andrew cherchait-il tellement à préserver ce qui restait de leur famille qu'il gardait tout ça pour lui, et qu'il lui en voulait secrètement. Décidé à chasser cette idée affreusement dérangeant de son esprit, Eliott porta une nouvelle fois son verre à ses lèvres pour en boire une longue gorgée.

"Ça doit pas être facile..." lança-t-il simplement en reposant son verre.

Il répondit par un sourire au clin d’œil de William, qui visiblement n'était pas dupe. Il faisait vraiment un pitoyable menteur. Il se demandait souvent comment aucune personne de son entourage, Dylan la première, n'avait jamais découvert la vérité, ou au moins ne s'était douté qu'il mentait sur toute la ligne. Sur sa famille, sur ses études, sa jeunesse. Il enchainait les mensonges, se contredisait souvent, et personne ne remarquait rien. Il était un jour tombé sur un ouvrage de Mordicus Leufcock, La Philosophie du matérialiste : pourquoi les Moldus préfèrent ne pas savoir, qui disait que les moldus ignoraient toutes ces incohérences parce que l'idée du surnaturel les dérangeait. Pourtant, certains moldus avaient bien des enfants sorciers et réussissaient parfaitement à s'adapter. Mais il était vrai que certains moldus semblaient très..rationnels, et aurait sans doute du mal à accepter l'existence de la magie. C'était une des raisons qui le poussait à croire qu'un rapprochement trop rapide entre les deux mondes n'apporterait rien de bon. Ça et le fait que certains sorcier, son père notamment, n'accepterait jamais de remettre en cause leur mode de vie.

Eliott rit doucement quand William lui demanda s'il s'était trouvé une femme "convenable". Qu'est ce qu'ils avaient, tous, à vouloir le caser avec une héritière respectable ? Ces dernières petites amies avaient toutes été des moldues, et il n'était resté avec aucune d'elles plus de quelque semaines, ce n'étaient surement pas des relations que son père aurait considéré "convenables" mais ça lui allait pour le moment, même s'il n'aurait pas dit non à une histoire un peu plus sérieuse. Il finit par hausser les épaules.

"Pas vraiment non, mais ça n'a jamais été moins point fort, les convenances, répondit-il finalement avec un sourire espiègle. Et toi alors ?"

Eliott fut ravi d'apprendre que William fréquentait la nouvelle infirmière de l'école, en espérant qu'elle soit un peu plus jeune que Mrs. Pomfresh. Ils restèrent encore un moment à discuter de tout et de rien, et finirent par se séparer en promettant de se revoir, à l'occasion. Eliott avaient progressivement perdu contact avec tous ses anciens camarades et avait apprécié de retrouver William, il espérait donc qu'ils tiendraient paroles et se retrouveraient de temps en temps.

RP Terminé


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Les mauvaies habitudes [William-Eliott]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders
» Nouvelle Garde [William]
» William Saule [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-