AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 L'art de toujours s'en prendre à plus fort que soi [Jeremy & Ahren]

Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
29 janvier 2007

Ahren parcourait les couloirs plutôt distraitement, il avait dans l'idée d'aller à la bibliothèque pour travailler mais les crétins de Gryffondor y seraient surement déjà et il n'avait pas franchement envie de voir leurs têtes. Il n'avait d'ailleurs pas non plus envie de voir Marianne et puis cette dernière devait certainement être avec l'une de ses nombreuses nouvelles amies. Ou alors, elle avait encore un devoir à rendre avec Dubois et était donc, comme toutes les autres filles de première année, actuellement en train de baver devant ce petit freluquet arrogant. Il n'était pas jaloux, en fait, il s'en fichait. Marianne pouvait bien être amoureuse de qui elle voulait mais elle savait parfaitement qu'il détestait Dubois et si comme elle le disait, elle était son amie, elle ne parlerait pas à ce parasite de Gryffondor.

Il poussa un profond soupir, il avait bien conscience qu'il n'avait pas ou peu d'amis à part Marianne. Lors de leur altercation de la grande salle Sasha avait eu raison. Mais il n'avait pas envie de changer son comportement pour une bande d'hypocrite alors si Marianne était capable de l'apprécier tel qu'il était, d'autres en seraient également capable. Même s'il n'avait pas vraiment reparlé à Katherina depuis l'épisode Ulrich. Elle s'était donc doutée de quelque chose après coup, puisqu'il était arrivé un temps où il ne la quittait presque plus alors que désormais, il tentait de l'éviter plus que tout. Il ne voulait pas devenir comme Ulrich et à trop s'attacher à sa sœur, il avait peur d'être aussi cinglé que lui un jour.

Malgré cela, il gardait ses idées de domination des sangs-purs, il n'était pas devenu sentimentaliste et Perséphone avait beau dire ce qu'elle voulait pour l'instant, il n'était pas plus écouté pour ses idées qu'avant alors que pourtant, il avait des efforts. Il était moins provoquant, il ne faisait pas trop parler de lui et au final tout ce qu'il récoltait c'était de tomber dans l'oubli. Mais ça c'était hors de question. Il voulait qu'on parle de lui et si pour cela, il fallait être méchant et bien il continuerait à agir comme avant. Et d'ailleurs, le avant lui manquait. Être un peu cruel avec les inférieurs avait quelque chose de très amusant.

Alors qu'il était légèrement perdu dans ses pensées et ne vit pas la personne qui avançait dans sa direction et lui rentra dedans. Étonné par le choc, Ahren releva la tête et avisa un Gryffondor, certainement de septième ou sixième année. D'ailleurs, il ressemblait étrangement au capitaine des rouges et ors. Enfin bref, cela n'avait que peu d'importance ce qu'il retenait c'est que ce grand imbécile lui bouchait le passage et ce n'était pas franchement le moment.

"Nan mais tu pouvais pas faire attention espèce d'imbécile ?, demanda-t-il hargneusement. Enfin vu ta tête de crétin congénital, doublé du fait que tu sois un Gryffondor, j'imagine que ta tête ne doit pas te servir souvent. C'est d'ailleurs peut-être pour ça que tu affiches cet air ahuri. C'est pathétique vraiment."

Ahren laissa un léger sourire narquois étirer ses lèvres, bon sang ce que ça pouvait faire du bien parfois d'être agressif. Il était sûr que l'abruti de Gryffondor n'allait pas vraiment apprécier son petit discours mais au moins, il allait mettre un peu d'animation dans son morne quotidien.


It's a small crime
And I've got no excuse
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1028

Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir lissé distraitement les plumes de son hibou grand duc, Jeremy attacha une enveloppe rouge criarde à la patte de l'animal. Merlin hulula doucement, pinça les doigts de son compagnon humain puis prit son envol. Jeremy l'observa un moment s'éloigner jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'une petite tache dans le ciel brumeux. Il savait qu'il avait fait une bêtise. Il savait que les enfants n'envoyaient pas de Beuglante à leurs parents, à moins d'être suicidaires... D'ailleurs, mettre la main sur une de ces fameuses lettres explosives n'avait pas été aisé, mais le jeu en valait la chandelle. C'était le seul moyen par lequel il pourrait exprimer à sa chère mère l'étendue de ses sentiments, dans toute leur...intensité.

Fouillant dans ses poches, Jeremy en sortit la lettre qu'il avait reçu ce matin et dans laquelle son père lui expliquait avoir mis sa mère à la porte. Il ne pouvait pas l'en blâmer, à vrai dire Jeremy ne voyait pas son père rester auprès d'une femme qui l'avait trompé et humilié sans vergogne... Néanmoins, il ne pouvait s'empêcher de penser que son père avait dû provoquer cette situation, que sa mère n'en serait jamais arrivé là s'il ne l'avait poussé à bout d'une façon ou d'une autre. Bref, ses deux parents étaient fautifs, ils avaient provoqués l'explosion de leur famille et cela, Jeremy n'était pas prêt de le leur pardonner... Au moment où Taylor commençait à s'adapter à son monde moldu, il avait pensé que tout allait rentrer dans l'ordre, mais apparemment le mal qui rongeait le couple Baker avait une cause plus profonde et plus sérieuse qu'un fils cracmol. Qu'était-ce, alors ? Ses parents ne pouvaient-ils pas réaliser qu'ils avaient tout pour être heureux ? Une belle maison, un bon travail, deux enfants bien partis pour réussir dans la vie, la santé et l'argent... Alors quoi, que leur fallait-il de plus ? Jeremy savait bien que son père n'était pas parfait mais enfin, sa mère l'avait épousé en toute connaissance de cause, et il n'avait guère changé. Alors pourquoi du jour au lendemain ne l'aimerait-elle plus ?

*Peut-être qu'elle est tombée amoureuse de L'Autre*, murmurait une petite voix dans sa tête. L'Autre, cet homme sans nom et sans visage qui tentait de détruire leur famille, de lui voler sa mère... L'Autre, qu'il aurait voulu éclater contre un mur, l'Autre envers lequel il cultivait une haine tenace qui le rendait un peu plus colérique chaque jour qui passe. Il avait déjà explosé quelques semaines plus tôt contre O'Connor, et ce matin là il se sentait prêt à exploser à nouveau. Enregistrer puis envoyer la Beuglante lui avait fait un bien fou. Visiblement, garder toutes ces pensées moribondes pour lui n'était pas l'idée du siècle...

Tout en descendant les marches de la volière, Jeremy décida donc de partir à la recherche d'un ami auprès de qui s'épancher. Juliet, il voulait parler à Juliet, il était toujours détendu après une conversation avec sa meilleure amie, qui savait toujours trouver les mots qu'il fallait. En plus elle savait déjà le plus gros de l'histoire, ce récent évènement n'en étant que la conclusion logique. D'un autre côté, il pourrait aussi essayer d'en parler avec Aaron, c'était toujours plus facile de parler d'histoires de couple, d'amour et de romance avec un copain qui aurait une vision plus masculine... Mais il y avait aussi la possibilité d'en parler à Georgiana. C'était sa petite-amie, c'était à elle qu'il devait parler si cela n'allait pas, pas à Aaron ou Juliet, décida-t-il finalement. S'il ne se trompait pas, la jeune fille devait être à la bibliothèque en train de se pencher sur un devoir.

Jeremy prit donc le chemin de la bibliothèque, préoccupé et un peu anxieux quant à la discussion à venir. Et si Georgiana ne le comprenait pas ? Si elle lui disait que sa réaction était exagérée, que les parents qui se séparent, c'était la vie et qu'il n'y avait pas mort d'homme ? D'un côté, elle aurait raison... Mais au fond, Jeremy avait juste besoin de se plaindre un bon coup auprès d'une oreille attentive et de se reposer sur une épaule compatissante. Le jeune homme devenait de plus en plus câlin et affectueux ces derniers temps, comme s'il cherchait à remplacer l'affection d'une famille qu'il rejetait en se rapprochant de ses amis. Il devenait également plus colérique, comme un certain jeune Serdaigle allait bientôt le découvrir...

Pensif, le capitaine débarqua dans un couloir non loin de la bibliothèque. Sans faire attention, il entra dans un petit garçon qui devait faire la moitié de sa taille. Toujours dans ses pensées, Jeremy allait s'excuser lorsque la demi-portion commença à s'énerver contre lui en allant jusqu'aux injures. Médusé, Jeremy eut les yeux ronds un moment avant qu'il ne réussisse à assimiler ce qui venait de se passer. Oui, il venait bien de se faire agresser sans raison valable par Ahren Keller... Le gosse cherchait la bagarre ? Parfait, il allait l'avoir !, songea Jeremy en fronçant les sourcils. Attrapant le petit Serdaigle par le devant de son uniforme, il le souleva du sol jusqu'à ce qu'il soit à sa hauteur et planta son regard sombre dans les yeux d'un froid polaire de son ennemi du moment. Ignorant résolument l'air indigné de Nick-Quasi-Sans-Tête qui flottait par là, Jeremy se mit à vociférer contre le petit Serdaigle.

"C'est quoi ton problème, Keller, bordel de troll ?! Ca t'aurais tué de t'excuser et de passer ton chemin comme une personne normale ? Non mais c'est quoi le problème dans ta famille de dégénérés !"

Il avait sa dose des Keller, le grand psychopathe mystérieux comme le petit excité agressif.Il se demandait aussi pourquoi il passait si souvent pour quelqu'un de stupide alors qu'il avait un relevé de notes à faire pâlir un Serdaigle de jalousie, du moins depuis cette année. C'était l'effet joueur de Quidditch blond de Gryffondor, probablement, mais cela commençait à lui casser les pieds. Les gens s'arrêtaient-ils donc toujours aux apparences ? Non, Georgiana n'était pas qu'une harpie, non Juliet n'était pas une pouf qui couchait avec tout le monde dans le parc, non Horace n'était pas qu'un commentateur glouton. Mini-Keller, en revanche, était bel et bien un horrible petit personnage qu'il fallait remettre à sa place, et vite, avant qu'il ne devienne grand...

Sans douceur, Jeremy plaqua Ahren contre le mur de pierres puis relâcha sa prise, le surplombant de toute sa hauteur.

"Et puis c'est quoi cette idée stupide que tous les Gryffondor n'ont rien dans le crâne ? Parce que t'es à Serdaigle tu te crois plus intelligent c'est ça ? Mais dis-moi, en quoi c'est intelligent de s'attaquer à quelqu'un de deux fois plus grand et plus fort que toi, hein, moustique ?"

L'envie de coller une raclée au gamin était forte mais Jeremy devait se contrôler. Ce n'était pas Darren, un homme de sa taille et de sa force - bien qu'à l'intelligence amoindrie - mais bel et bien un enfant, ou presque. De plus, Jeremy n'avait vraiment pas besoin de tâcher son dossier de sanctions disciplinaires à quelques mois de son concours d'entrée à Bristol... Il s'écarta donc un peu, ses pupilles marrons lançant des Avada Kedavra à Ahren.


Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren était plutôt satisfait de sa tirade, il avait juste envie d'être désagréable et de reprendre son chemin comme si de rien était. De la méchanceté gratuite juste pour s'amuser, il n'avait pas vraiment la volonté de s'attarder avec le Gryffondor, juste pouvoir se détendre un peu. Malheureusement pour lui, sa diatribe n'avait pas eu l'air de plaire. Alors que le jeune homme l'attrapait par l'encolure de sa robe et le soulevait du sol, son cerveau consentit à se rappeler du nom du Gryffondor. Baker.

Il se rappelait de lui, il avait bousculé son frère sur le quai de la gare l'été dernier. Cela avait d'ailleurs entrainait une querelle avec Ulrich et ce dernier avait fini par le menacer pour qu'il s'excuse. Ce qu'il avait fini par faire bien malgré lui, ce jour là, il avait eu l'une des plus grande honte de sa vie. Cependant, il avait vu Baker prendre sa défense, ce qui était plutôt étonnant puisque c'était lui qui était en tort. Mais au final, ça l'avait plutôt bien arrangé, même s'il avait dû subir la fureur de son ainé lorsqu'il était rentré.

Le jeune homme, les pieds ne touchant plus le sol, ne put s'empêcher de penser ironiquement, qu'aujourd'hui, le blond n'avait pas envie de jouer aux preux chevaliers mais qu'il semblait plutôt énervé.

"C'est quoi ton problème, Keller, bordel de troll ?! Ca t'aurais tué de t'excuser et de passer ton chemin comme une personne normale ? Non mais c'est quoi le problème dans ta famille de dégénérés !"

Ne se lassant pas intimider, il fixa son regard polaire dans celui de Baker, un léger sourire narquois aux lèvres et c'est d'un ton légèrement provoquant qu'il répondit à la question du jeune homme.

"Et bien vois-tu, là mon problème c'est toi. Et je te l'accorde, mon frère est un vrai dégénéré, pour ma sœur, je n'irais pas jusque là, du moins, il est certain qu'elle est mentalement diminuée pour apprécier un temps soit peu mon frère. Quant à ma mère, hélas, je ne sais pas vraiment quoi dire d'elle, si ce n'est qu'elle ressemble plus à un légume qu'autre chose. Le sourire du jeune garçon s'élargit lorsqu'il reprit sur un ton badin. C'est donc légèrement cruel de ta part de traiter ma famille de dégénéré."

Il était plutôt fier de son petit effet, mais il eu à peine le temps d'en profiter puisqu'il se retrouva bientôt collé contre un mur puis subitement relâché, il eu juste le temps de se retenir légèrement contre le mur pour ne pas tomber. Il lança alors un regard noir à Baker. Alors que ce dernier le surplombait de toute sa hauteur.

"Et puis c'est quoi cette idée stupide que tous les
Gryffondor n'ont rien dans le crâne ? Parce que t'es à Serdaigle tu te
crois plus intelligent c'est ça ? Mais dis-moi, en quoi c'est
intelligent de s'attaquer à quelqu'un de deux fois plus grand et plus
fort que toi, hein, moustique ?"


Ahren ne put s'empêcher de sourire amusé, qu'il était mignon ce petit Gryffondor. Il se croyait effrayant, il n'était rien comparé à Ulrich et à sa cruauté. Baker n'était qu'un bébé Boursouf en comparaison, un bébé qui voulait jouer dans la cour des grands. Le Serdaigle pouffa légèrement avant de défier du regard le Gryffondor.

"Parce que tu te crois fort Baker ? Laisse moi rire ! Tu te crois impressionnant ? Tu fais aussi peur qu'un bébé niffleur. Tu n'es clairement pas taillé pour ça donc laisse tomber. Va donc faire mumuse avec ton cracmol de frère."

Un nouveau sourire narquois apparut sur ses lèvres. Lorsqu'il était entré en première année, il avait vainement cherché du regard Baker junior mais il avait dû vite se rendre à l'évidence que le gamin qui devait pourtant avoir son âge, même peut-être un an de plus que lui, n'était pas à Poudlard. Une seule conclusion s'était imposée à son esprit, le gamin était un cracmol. Une erreur de la nature, la honte des sorciers. Et, il était certain que le blond en était conscient. Quoi de mieux que d'appuyer la où ça faisait mal ?

"D'ailleurs comment va-t-il ?, demanda Ahren, un air faussement innocent sur le visage. La dernière fois que je l'ai vu, il semblait bien triste de te voir partir. Il devait certainement réfléchir à sa condition. Pas facile d'être une erreur de la nature hein ? Le pauvre, je le plains sincèrement, comme se doit être dur de se dire qu'on ira jamais à Poudlard alors que toute sa famille y a été. Mais bon, ce n'est pas de sa faute si il a une tare n'est-ce pas ?"

Ahren lança un air faussement compatissant à Baker, avant de lui envoyer un regard narquois et de sourire ironiquement. Oui, vraiment, le pauvre Baker Junior.


It's a small crime
And I've got no excuse
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1028

Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy leva les yeux au ciel avec exaspération quand Ahren commença à lui parler de sa famille, en évoquant chacun des membres. Il s'en fichait très légèrement, de la famille Keller ! Tout ce qu'il voulait, c'était de pouvoir marcher dans un couloir sans être agressé sans raison. Mais c'était visiblement trop demander au petit Serdaigle, qui semblait prendre un malin plaisir à déclencher des confrontations. C'était tellement évident que s'en était presque pathétique, songea Jeremy quand Ahren l'attaqua sur Taylor. Il se demanda un moment comment Ahren connaissait son frère, avant de se rappeler l'épisode de la gare, l'année précédente. Bien sûr, songea-t-il, c'était évident que Taylor était son point faible, c'était si facile de l'attaquer là-dessus...

Ahren cherchait visiblement à l'énerver, et évidemment il y parvint. En revanche, il ne réussit pas complètement à lui faire perdre son calme. Si quelqu'un de sa taille avait osé lui dire une chose pareille, Jeremy lui aurait mis la raclée de sa vie. Cependant il ne se voyait tout simplement pas s'en prendre à un moucheron comme le petit Keller... Et puis quel bien cela lui aurait-il apporté ? Il gardait un souvenir cuisant de sa bagarre avec O'Connor, qui avait failli lui coûter l'amitié d'Aaron. S'il devait bien tirer un enseignement de cet affrontement, c'était celui-ci. Il avait trop à perdre en s'en prenant à quelqu'un comme Ahren, même s'il méritait amplement de se faire remettre à sa place... Il avait à perdre son bon dossier, pour lequel il travaillait comme un acharné, s'efforçant même d'ignorer le favoritisme outrageux du professeur de sortilège à l'encontre des trois autres maisons. Ahren ne méritait pas qu'il gâche ses efforts, ce n'était rien d'autre qu'un petit garçon frustré qui brassait de l'air en espérant provoquer une tempête...

Une fois ce raisonnement effectué, Jeremy s'écarta un peu d'Ahren et croisa les bras, un sourire ironique aux lèvres. Il avait beau être un Gryffondor fonceur et tête de mule, même lui n'était pas si stupide. Il ne laisserait pas avoir par les provocations à deux noises de Keller. Le bon sens lui dictait de continuer sa route, mais Jeremy avait quand même envie de trouver un moyen de le remettre à sa place... Mais lequel ? Pour l'heure, il avait compris que le meilleur moyen d'embêter Ahren était encore de ne pas rentrer dans le jeu, de ne pas s'énerver. Ce serait lui accorder trop d'importance.

"Si mon frère était là, il saurait te donner la raclée que tu mérites. J'aimerais bien qu'il ait besoin de moi pour le défendre mais en réalité il est assez grand pour mener ses propres batailles..."

Il s'interrompit le temps d'accorder une pensée émue à son frangin qui grandissait bien trop vite, puis reprit :

"La vérité c'est que t'es tellement seul au monde que t'as pas trouvé d'autre moyen que d'agresser les gens pour avoir une conversation avec quelqu'un. C'est pitoyable, tu sais...Je crois que c'est toi qui as une tare. Toi qui méprises tant les cracmols et les moldus, saurais-tu te débrouiller sans magie, par exemple ? Je crois que non."

Alors que les mots mouraient encore sur ses lèvres, Jeremy tira à toute vitesse sa baguette de sa poche, la tendit vers Ahren et s'écria :

"Expelliarmus !"

La baguette en bois de noisetier d'Ahren atterrit dans sa main, et il leva le bras pour la mettre hors de portée du petit Serdaigle.

"Alors, tu vas faire comment maintenant, hein ?"

Un petit sourire presque cruel aux lèvres, Jeremy provoqua son opposant du regard. Parfois, pas souvent mais parfois, cela faisait du bien de se laisser aller à ses pulsions sadiques... Fort de ce sentiment de pouvoir qui s'insinuait en lui, il décida de pousser un peu plus loin l'humiliation du Serdaigle :

"Ça tombe bien, j'avais besoin de m'entraîner."

Puis il pointa sa propre baguette vers l'arrière-train du Serdaigle et, s'inspirant d'une anecdote qu'il avait lue dans une biographie de Harry Potter, prononça une formule. Un rayon de lumière jaillit de sa baguette et se dirigea vers le postérieur d'Ahren. Avec satisfaction et une once de remords, le Gryffondor vit son maléfice opérer. Jeremy, l'homme qui faisait pousser des queues de cochon plus vite que son ombre...


Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ce n'était même pas drôle, il n'avait pas réussi à faire son petit effet. Baker ne laissa rien paraître, pourtant, il était sûr qu'en ayant attaqué son frère, le Gryffondor avait été blessé mais il ne montra pas sa colère. Ahren était légèrement déçu, cependant il ne le montra pas et écouta les gentilles petites paroles du blond à propos de son frère, un sourire ironique au lèvres. Sourire qui s'agrandit lorsque Baker laissa sous entendre que son frère aurait été capable de lui régler son compte.

"Laisse moi rire Baker ! Ton cracmol de frère serait bien incapable de me faire le moindre mal. Nous ne jouons pas dans la même cour lui et moi."

Prétention de sa part, avec une certaine pointe de vérité. Il était peut-être un sorcier cela ne l'empêchait pas de savoir se battre à la moldu, c'était d'ailleurs plutôt instinctif ce genre de chose. La dernière défense possible, bien sûr, il n'avait pas énormément de force mais il était relativement petit et rapide ce qui lui prodiguait un avantage certain. Mais ce cas de figure ne se produirait certainement jamais.

Quelle était la probabilité que ce genre de situation se produise ? Quasi nul voire même inexistante. Donc pas la peine de se prendre la tête avec ce genre d'absurdité. Ahren leva alors les yeux au ciel lorsque Baker monologua sur le fait qu'il était pitoyable et sans amis et pour ne pas changer du discours habituel, qu'il serait incapable de survivre sans baguette. Soit, comme plus de la moitié de la communauté sorcière en fait. Ô quelle découverte dites-moi, il était vraiment intelligent ce garçon. Il avait trouvé ça tout seul ou bien ?

Alors qu'il ouvrait la bouche pour déverser son venin une nouvelle fois, le jeune homme le devança et le désarma d'un expelliarmus. Ce dernier s'empressa alors de le narguer en plaçant sa baguette hors de son atteinte.

"Alors, tu vas faire comment maintenant, hein ?"

Ahren maudit un instant sa petitesse avant de croiser les bras sur la poitrine, lorsque ce grand dadais fatiguerait, il lui rendrait sa baguette. Cependant, il n'avait pas prévu que le Gryffondor s'attaque à lui. Il sentit donc plus qu'il ne vit, la queue de cochon qui se matérialisa sur son postérieur.

La colère, la honte et l'indignation s'emparèrent du jeune Serdaigle alors qu'il réalisait l'ampleur du sortilège. L'humiliation, il avait été humilié par cet affreux appendice rose et tire-bouchonné. Heureusement que personne n'était au courant de ça.

"C'est vraiment digne des Gryffondors, bravo. C'est pathétique, cracha le Serdaigle, les traits déformés par la rage. Mais je pense que le professeur Nolan sera ravi de m'aider."

Ahren voulait se débarrasser de ce truc au plus vite et le professeur Nolan en sa qualité de professeur de Métamorphose lui paraissait le plus qualifié pour cela. Et puis, aller se plaindre à son directeur de maison ne lui vaudrait à tout les coups qu'un "Vous n'aviez pas à chercher les ennuis Monsieur Keller, tant pis pour vous." Et lui ne voulait pas de ça, il voulait une punition à la hauteur de son humiliation pour le Gryffondor. Et le professeur Nolan lui semblait tout à fait impartial.


It's a small crime
And I've got no excuse
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1028

Voir le profil de l'utilisateur
Avec un intense sentiment de satisfaction, Jeremy vit le visage d'Ahren se tordre sous le coup de la rage et de l'humiliation. Le petit Serdaigle le menaça alors d'aller demander l'aide du professeur Nolan, provoquant un petit rire chez le septième année. C'était agréable de voir quelqu'un d'aussi insupportable et hargneux qu'Ahren être réduit à l'impuissance, obligé de se réfugier dans les robes d'un enseignant... Pour quelqu'un qui ne faisait pas plus peur qu'un bébé niffleur, le gardien avait tout de même réussi à atteindre Ahren d'une façon à laquelle il ne s'attendait probablement pas. Voilà ce qui arrivait lorsque l'on s'attaquait à plus fort que soi...

"Ce que je viens de faire n'est pas vraiment digne d'un Gryffondor, c'est vrai", reconnut le capitaine avec franchise, "mais tes paroles n'étaient pas plus dignes d'un Serdaigle. Tu veux vraiment mêler un professeur à notre petit différend ? Très bien, je suis sûr que le professeur Nolan sera vraiment ravi d'apprendre ce que tu m'as dis au sujet de mon frère."

On appelait cela du bluff, songea Jeremy en adoptant un air détendu. En son for intérieur, cependant, une légère pointe d'inquiétude venait de naître. Le professeur Nolan était un enseignant impartial et il n'y avait aucune chance pour qu'il prenne son parti... Cours particuliers ou pas, Jeremy ne s'attendait à aucun favoritisme de sa part et il y avait des chances pour que les sabliers de Gryffondor en pâtissent. Et puis il avait franchement autre chose à faire que de passer du temps en retenue... c'était du temps en moins avec ses amis ou avec Georgiana. Enfin, une retenue lui permettrait peut-être de penser à toute cette histoire de séparation parentale à tête reposée. Il fallait voir le côté positif à chaque situation, et Jeremy trouvait que la queue en tire-bouchon d'Ahren était un sacré côté positif !

De toute façon, il était trop tard pour revenir en arrière. Et, à part le fait qu'il n'avait pas envie d'être puni, Jeremy n'éprouvait pas de remords quant à sa conduite peu reluisante, ce qui en disait long... Ahren l'avait poussé à bout, à un moment où Jeremy n'avait pas la moindre patience. C'était une chose de voir que des jeunes hommes de son âge se baladaient en répandant leur idéologie nauséabonde et leur haine raciste, c'en était une autre de constater que des gamins de onze ans agissaient encore de la sorte. Ahren se croyait tout permis et il était temps que quelqu'un le remette à sa place.

Alors même s'il devait payer pour cela, Jeremy aurait au moins la satisfaction de voir Ahren traverser la moitié de Poudlard avec une queue de cochon pour parvenir au bureau d'un professeur, et ce en pleine journée. Peut-être que cette humiliation serait suffisante pour que le Serdaigle évite de s'en prendre à lui la prochaine fois qu'ils se croiseraient. Quoi qu'il en soit, cette image lui donnerait matière à sourire pour un mois ! Un sourire moqueur aux lèvres, Jeremy décida de pousser le bluff un peu plus loin.

"Mais vas-y, vas le voir, d'ailleurs tu sais quoi, je vais même venir avec toi. Oh, tiens, je te rends ta baguette, on ne sait jamais, des fois que tu arrives à t'enlever ça tout seul..."

Jeremy s'approcha d'Ahren et lui jeta sa baguette, tout en gardant la sienne pointée sur le jeune homme pour s'assurer qu'il n'y aurait pas de représailles. Son sourire disparut alors, et il posa sur le petit Keller un regard brûlant de colère.

"La prochaine fois que tu parles ainsi de mon frère, t'auras pas que la queue du cochon... Mais j'attendrai que tu sois seul dans un coin sombre, pas de témoin !"

Jeremy jeta un regard agacé au fantôme de Gryffondor qui les observait avec un air profondément désapprobateur. Difficile de dénier son acte avec un témoin en la personne de Nick Quasi-Sans-Tête... La prochaine fois, il n'y aurai pas de témoins, et pas de traces. La magie avait cet avantage !

"On y va ?", s'enquit-il avec un sourire faussement amical. "Sauf si tu préfères que je t'enlève ça maintenant, avec des excuses je crois que ça pourrait se faire."


Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren fixait Baker, le visage déformé par la rage. Il avait bien conscience que le Gryffondor devait jubiler de la situation. C'était plus qu'humiliant, c'était dégradant. Et malgré la honte qu'il aurait certainement à montrer ce... cette chose qui lui était apparu à un professeur, il aurait au moins la satisfaction de savoir que cet imbécile serait puni au moins un peu.

"Ce que je viens de faire n'est pas vraiment digne d'un Gryffondor, c'est vrai mais
tes paroles n'étaient pas plus dignes d'un Serdaigle. Tu veux vraiment
mêler un professeur à notre petit différend ? Très bien, je suis sûr que
le professeur Nolan sera vraiment ravi d'apprendre ce que tu m'as dis
au sujet de mon frère."


Ahren leva un sourcil narquois vers Baker avant de répliquer d'un ton ironique.

"Mais je n'ai fait qu'énoncer une vérité mon cher. Et crois moi, c'est toi le plus âgé des deux, c'est triste que la vérité te touche à ce point. Il va falloir apprendre à gérer son irritabilité, mon petit Baker."

Le jeune Serdaigle laissa un sourire narquois étirer ses lèvres. Rien que pour voir, la tête penaude de Baker, il était prêt à traverser tout Poudlard avec le truc en tire-bouchon qui lui était soudainement apparu. Mentalement, il était incapable d'aligner queue de cochon, il ne pouvait pas concevoir cela. Rien que l'idée le répugnait alors matérialiser ce truc sur son postérieur était au dessus de ses moyens. Il était donc beaucoup plus rassurant de ne pas nommer la chose.

"Mais vas-y, vas le voir, d'ailleurs tu sais quoi,
je vais même venir avec toi. Oh, tiens, je te rends ta baguette, on ne
sait jamais, des fois que tu arrives à t'enlever ça tout seul..."


Ahren récupéra sa baguette avec soulagement avant de jeter un regard meurtrier au Gryffondor qui le menaçait de sa baguette. L'idée de lui lancer un sort de désarmement le tentait grandement mais il n'aurait plus le loisir, de le voir se tortiller comme un ver devant le professeur Nolan. Il n'aurait pas le plaisir de la voir perdre toute sa confiance en lui et de le voir se ratatiner sur lui même à cause de la honte que lui ferait assurément éprouver le professeur. Donc, il n'allait sûrement pas utiliser sa baguette et voir tous ses espoirs de vengeance s'envoler.

"La prochaine fois que tu parles ainsi de mon
frère, t'auras pas que la queue du cochon... Mais j'attendrai que tu
sois seul dans un coin sombre, pas de témoin !"


Le jeune garçon leva les yeux au ciel avant de répliquer sur un ton narquois, un léger sourire amusé sur les lèvres,

"Parce que tu crois que tu me fais peur ? Tu penses sérieusement que la menace va faire que je ne vais pas considérer ton frère comme une erreur de la nature ? Mais mon cher, tu es bien naïf. Je ne savais pas que le fait d'être à Gryffondor enlevait les neurones de ceux qui y étaient envoyés. Mon pauvre comme je te plains."

Il planta son regard amusé dans celui de Baker alors qu'un fantôme regardait ce dernier d'un air désapprobateur. Au moins maintenant, Ahren pouvait prouver ce qu'il avançait. Le fantôme allait certainement être de son côté, c'était d'ailleurs très difficile de ne pas l'être au vu de la situation.

"On y va ?", s'enquit-il avec un sourire faussement amical. "Sauf si tu préfères que je t'enlève ça maintenant, avec des excuses je crois que ça pourrait se faire."

Ahren eut une moue narquoise en entendant le mot excuse. Il était sérieux ? Il croyait sérieusement qu'il allait s'excuser d'avoir prôné la vérité ? Il était vraiment stupide, pas étonnant qu'Ulrich ne soit pas effrayé par la perspective que Baker sache qu'il n'était pas le gentil Serpentard qu'il était supposé être à Poudlard.

"Oui, on y va. Parce que soit certain qu'aucunes excuses ne sortira de ma bouche. Je n'ai d'ailleurs aucune raison de le faire puisque à aucun moment, je n'ai proféré de mensonges."

Ahren dissimula son appendice tire-bouchonné sous sa cape et se dirigea vers le bureau du professeur Nolan d'un pas sûre. Lorsqu'il furent devant l'antre professorale, il frapper quelques coups secs contre le battant de la porte et attendit l'autorisation d'entrée. A peine était-il entré dans le bureau qu'il commençait déjà à se plaindre, un air horrifié sur le visage et la voix rendu faussement tremblotante pour montrer son état de choc.

"Professeur Nolan, au secours. Baker est devenu complètement fou ! Il m'a agressé, il a profité de sa supériorité de grand sur moi pour me métamorphosé cette horreur. Regardez, c'est affreux. S'il vous plait, il ne veut pas me l'enlever, aidez moi !"

Ahren se tourna alors pour monter la queue de cochon que lui avait fait apparaitre le Gryffondor. Le Professeur Nolan n'avait plus qu'à faire son travail maintenant.


It's a small crime
And I've got no excuse
Samuel NolanAncien personnageavatar
Messages : 163

Voir le profil de l'utilisateur
«Personnellement, j’aurais bien aimé être métamorphomage, car ça m’aurait évité d’attendre mes 17 ans pour faire une augmentation mammaire. »

Samuel relut trois fois cette phrase de la copie qu’il était en train de corriger avant de lever les yeux en haut du parchemin afin de voir qui était l’auteure de ce document. Kelly Murdoch. Prévisible, songea-t-il en saisissant son front entre son pouce et son index. Il avait déjà eu droit à « La métamorphomagie est l’art de devenir Amorphe, je pense donc que Danny Sneals l’est. » de Bryan Thompson et « Les métamorfromages ont la capacité de se changer en morceau de brie. » de Cindy Hamilton. Ca avait au moins eut le mérite de faire rire Samuel, mais il devait avouer qu’au bout de deux heures à lire de pareilles âneries, il commençait sérieusement à saturer. Le jeune enseignant s’étira donc avant de se lever pour se dégourdir les jambes. Il se dirigea vers la fenêtre qui donnait sur le parc et observa quelques minutes le va-et-vient des élèves qui assistaient au cours de Créatures Magiques de Charlie. Cependant, il fut interrompu dans sa contemplation par des coups secs portés sur la porte de son bureau.

« Entrez ! » lança le professeur en se retournant pour faire face à son visiteur.

Il vit alors un drôle de binôme pénétrer dans la pièce : Arhen Keller et Jeremy Baker. Le plus jeune des deux semblait d’ailleurs en état de choc puisqu’il s’exclama avec une voix légèrement tremblotante :

"Professeur Nolan, au secours. Baker est devenu complètement fou ! Il m'a agressé, il a profité de sa supériorité de grand sur moi pour me métamorphosé cette horreur. Regardez, c'est affreux. S'il vous plait, il ne veut pas me l'enlever, aidez moi !"

Le jeune garçon dévoila alors l’appendice tire-bouchonné qui sortait de son derrière. Samuel fronça légèrement les sourcils avant de reporter son attention sur Jeremy. Etait-ce réellement lui qui avait fait cela ? A en juger par ses compétences magiques, il en était plus que capable mais Samuel n’imaginait pas son meilleur élève usé de la magie sur un gamin de six ans son cadet. Jeremy était quand même plus intelligent que Gray, il n’avait pas pu répondre aux basses provocations du petit Serdaigle, si ?
En effet, avant même que les deux protagonistes n’expliquent leur version des faits, Samuel avait déjà une hypothèse sur ce qui avait bien pu se passer. Jeremy Baker n’était pas connu pour être un élève perturbateur contrairement au jeune Serdaigle avait déjà énormément fait parler de lui. Dans tous les rapports d’incidents qui concernaient Arhen Keller, c’était systématiquement le même schéma qui se dessinait. Le gamin était passé maître dans l’art de mener les gens à bout, élèves comme professeurs d’ailleurs. Il s’était illustré auprès de Léah Wilson déclenchant les foudres de sa Gryffondor de grande sœur, il s’était également fait un ennemi juré en la personne d’Andrew Dubois-Cavill (il n’y avait qu’à voir les regard noirs qu’ils se jetaient en cours de Métamorphose pour être persuadé de leur inimitié ), et plus récemment, il avait réussi à faire sortir Killian Gray de ses gonds en provoquant la petite Benson. Ses méthodes étaient maintenant connues comme le sinistros blanc et Samuel espérait sincèrement que son élève favori (Chuuuuut, il ne faut pas le dire !) n’avait pas foncé, tête baissée, dans le piège tendu par le petit Serdaigle.

D’un coup de baguette, Samuel retira donc prestement la queue de cochon du gamin avant de se tourner vers Jeremy, le visage fermé :

« M. Baker, avez-vous réellement fait cela ? »


Samuel Nolan
Fall Away
Jeremy BakerElève de l'Académie Lycaonavatar
Messages : 1028

Voir le profil de l'utilisateur
Les mains dans les poches et la démarche traînante, Jeremy suivit Ahren d'un air morose à travers les couloirs de Poudlard. Bien sûr, il aurait pu s'épargner cette visite chez son professeur préféré, mais hélas rien n'empêcherait au petit Serdaigle d'aller pleurnicher dans les robes de l'enseignant s'il le décidait. En l'accompagnant, Jeremy allait s'assurer que d'énormes mensonges ne parviennent pas jusqu'aux oreilles d'un adulte. Une fois parvenus à destination, le Gryffondor retira les mains de ses poches et redressa les épaules, tout en adoptant un air le plus neutre possible. Malheureusement, sa colère était encore nettement visible dans son regard.

De façon si prévisible, Ahren ne put s'empêcher de déformer la vérité de façon outrageuse, provoquant l'exaspération de son aîné qui leva les yeux au ciel. Il avait une façon de présenter les choses ! Mais le Gryffondor ne s'inquiétait pas outre mesure, le professeur Nolan le connaissait suffisamment pour savoir qu'il ne devenait pas subitement fou en attaquant les premières années sans raison. D'ailleurs, la réputation de cet abominable petit bonhomme avait probablement déjà atteint les oreilles de son enseignant, au moins avec l'épisode dans la Grande Salle qui avait attiré de sacrés ennuis - à raison - à Killian. Oh, Jeremy se doutait bien qu'il allait se faire punir, et il sentit une certaine appréhension monter en lui devant le visage fermé de son professeur. Parmi tous les enseignants de l'école, pourquoi Keller avait-il choisi celui qu'il ne voulait pas décevoir ? Parce que c'était le plus à même de lui retirer cette queue de cochon, certes, mais Jeremy aurait très bien pu le faire s'il lui avait présenté des excuses. Etait-ce si dur d'abaisser son ego trois secondes pour s'épargner une situation humiliante ? Visiblement oui, pour Ahren Keller... Ce gamin lui faisait vraiment pitié. En temps normal, il ne se serait pas abaissé à lui répondre, mais ce n'était clairement pas la bonne journée pour s'en prendre à lui, et encore moins à sa famille.

Soit, il allait assumer sa bêtise. Les heures de retenue lui étaient égales, bien que réduisant son temps libre déjà trop court, et ce n'était pas comme si ses parents pouvaient se permettre de le disputer s'ils étaient mis au courant. Quant aux points que pourraient lui faire perdre le professeur Nolan, ils passeraient relativement inaperçus après que les Dark Boursouf aient quasiment ruinés leurs chances de gagner la Coupe, trois jours plus tôt. La seule chose que le professeur Nolan puisse faire qui l'atteigne réellement, c'était remettre en cause sa participation au concours de Bristol. S'il faisait ça... Bien que rancunier, Jeremy n'était pas du genre à se venger de ses ennemis. Mais il y avait un début à tout.

« M. Baker, avez-vous réellement fait cela ? »

Jeremy s'obligea à supporter le regard de son professeur, malgré l'envie de baisser les yeux, et répondit :

"Oui pour la queue de cochon. Mais je ne suis pas devenu fou, je ne l'ai pas agressé et je n'ai pas, hum...profité de ma supériorité de grand... Il joue la comédie."

Jeremy coula un regard furieux vers son cadet, avant de reprendre sur un ton plus ou moins maîtrisé :

"Il m'a agressé sans raison valable, a insulté mon frère, ma maison et moi. Je sais que je n'aurais pas du perdre mon sang-froid mais Ahren prend un malin plaisir à s'attaquer à plus grand que soit et se promène partout en proférant des propos odieux, plusieurs de mes amis en ont déjà fais l'expérience, et j'en ai eu assez. Je lui aurais retiré cette chose à l'instant où il aurait présenté ses excuses mais c'était visiblement trop demander..."

Buté, bien que mal à l'aise, Jeremy croisa les bras sur sa poitrine et reporta son attention sur son professeur en attendant que la sanction tombe.


Samuel NolanAncien personnageavatar
Messages : 163

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que l’enseignant venait d’interroger Jeremy pour savoir si c’était réellement lui qui avait fait pousser une queue de cochon à Arhen, le capitaine reconnut instantanément les faits. Sans surprise, tout s’était passé exactement comme Samuel l’avait pressenti : Les provocations du petit Serdaigle et le traditionnel Gryffondor impulsif qui fonce dans le tas, tête baissée. C’était tellement prévisible que cela en était risible… Evidemment, le professeur comprenait que Jeremy ait pu se sentir blessé par les propos d’Arhen, c’était tout à fait justifié. Si le gamin avait réellement insulté toute sa famille, Jeremy était en droit de vouloir une sanction exemplaire pour le Serdaigle. Seulement, le Gryffondor devait avant tout apprendre à ne pas se faire justice lui-même, ou en tout cas, à ne pas se faire prendre si c’était le cas ! En cela, les Serpentard étaient plutôt doués d’ailleurs. Les rouge et or avaient toujours cette tendance à l’héroïsme, louable certes, mais toutefois un peu suicidaire.

« M.Baker, je comprends votre agacement si de tels propos ont effectivement été tenus à l’encontre de votre famille. Cependant, je ne tolère pas qu’un élève utilise ses capacités en Magie pour humilier ou punir l’un de ses camarades, précisa-t-il en dardant un regard sévère sur son apprenti, J’enlève donc 25 points à Gryffondor et vous serez collé tous les soirs de la semaine prochaine. Avec moi, et non avec M. Silverster, ajouta-t-il toutefois.

Au moins, ils pourraient profiter de cette semaine de retenue pour travailler sur le concours de Bristol. Lors des derniers entrainements, Jeremy avait presque réussi sa transformation ! Il avait prit momentanément la forme d’un animal à quatre pattes, pas clairement identifiable pour le moment, mais il maitrisait d’hors et déjà les bases de la transformation. Les avancées étaient encourageantes et nul doute qu’une semaine intensive de Métamorphose serait une sanction particulièrement bénéfique pour le jeune homme.

Samuel tourna alors un visage impassible en direction d’Arhen qui se tenait toujours là.

« M. Keller avez-vous, oui ou non, provoqué votre camarade ? »

Il se doutait que le gamin allait larmoyer sur son sort et dire que Jeremy l’avait attaqué sans raison, bref, il allait faire son petit numéro habituel. Néanmoins, on pouvait toujours espérer un petit sursaut de sincérité… Avec toute l’équipe pédagogique, ils avaient prit « le cas Arhen » à bras le corps, chacun testant des méthodes différentes : Peter avait tenté l’intimidation, Daisy l’avait privé de sa baguette, et Samuel ne savait pas encore quoi faire, mais il finirait bien par trouver. De toute manière, il était tout de même tenu d’écouter la version des faits du Serdaigle avant de prendre une décision à son encontre, aussi il posa les coudes sur son bureau et croisa les mains devant son menton en attendant la réponse du gamin.


Samuel Nolan
Fall Away
Ahren KellerTroisième annéeavatar
Messages : 389

Voir le profil de l'utilisateur
Ahren vit avec satisfaction sa queue lui être retirée puis le professeur Nolan se tourna vers Baker pour lui demander si oui ou non, il lui avait greffé cette horreur tir-bouchonnée. Le Gryffondor assuma son acte et avoua pour la queue, cependant, il continua sa petite histoire en oubliant quelques détails.

"Il m'a agressé sans raison valable, a insulté mon frère, ma maison et moi. Je sais que je n'aurais pas du perdre mon sang-froid mais Ahren prend un malin plaisir à s'attaquer à plus grand que soit et se promène partout en proférant des propos odieux, plusieurs de mes amis en ont déjà fais l'expérience, et j'en ai eu assez. Je lui aurais retiré cette chose à l'instant où il aurait présenté ses excuses mais c'était visiblement trop demander..."

Le jeune Serdaigle prit un air outré devant de telles accusations, il allait protester lorsque que l'enseignant repris la parole afin de retirer des points à Gryffondor et de mettre une retenue à Baker. Le jeune garçon retint un léger sourire narquois alors que le professeur se tournait vers lui le visage impassible.

« M. Keller avez-vous, oui ou non, provoqué votre camarade ? »

Ahren leva alors un regard rempli d'innocence en direction de son enseignant pour lui expliquer tout ce qui s'était réellement passé.

"Oui mais ça c'est pas du tout passé comme il l'a dit. D'abord, il m'a bousculé, alors j'avoue ça m'a un peu énervé et je me suis un peu emporté, je l'ai donc peut-être un peu insulté d'idiot. Mais après, lui, il s'est énervé et il m'a attrapé par le col de ma robe et il a insulté ma famille de dégénérés, le jeune garçon fit alors trembler ses lèvres comme s'il allait se mettre à pleurer. Sasha Benson était vraiment un bon exemple pour jouer la comédie n'empêche. Alors moi après, ben, ça m'a un peu énervé aussi, ma famille est pas dégénérée. C'est pas de ma faute si mon père est mort et que mon frère est en prison et puis ma mère... alors j'ai peut-être était un peu méchant en disant des choses sur son petit frère. Et après lui, il m'a métamorphosé la queue."

Le jeune garçon planta son regard dans celui de l'enseignant. Il espérait sincèrement qu'il le croirait pour une fois où il avait été plus ou moins sincère. On ne pouvait pas le traiter de menteur puisque certains éléments étaient exacts. Il restait plus à savoir si le professeur Nolan prendrait les bonnes décisions en tant qu'adulte responsable.


It's a small crime
And I've got no excuse
Samuel NolanAncien personnageavatar
Messages : 163

Voir le profil de l'utilisateur
Samuel écouta la version du jeune Serdaigle avec attention : Arhen admettait s’être emporté après que Baker l’ai bousculé dans le couloir et la tension était montée crescendo entre eux jusqu’à ce que Jeremy utilise la Magie. Le jeune professeur poussa un imperceptible soupir avant de s’appuyer sur le dossier de son siège pour observer tour à tour ses deux élèves. Merlin, la gestion des conflits était vraiment la partie de son métier qu’il appréciait le moins… Samuel aimait transmettre sa passion, aider ses élèves à progresser mais il détestait plus que tout avoir à arbitrer des enfantillages.

« Messieurs, essayez donc de prendre un peu de recul par rapport à ce que vous avez fait, commença l’enseignant en les détaillant du regard, Objectivement, pensez-vous qu’une simple petite bousculade nécessite d’en arriver à de telles extrémités ? »

Il laissa planer un bref silence afin de les laisser réfléchir avant de poursuivre :

« N’auriez-vous pas pu régler ce conflit comme deux jeunes gens responsables ? M. Keller, était-ce utile de vous emporter et d’insulter la famille de votre camarade ? … Bien sûr que non, ajouta-t-il sans même laisser le temps à Arhen d’emmètre un avis (cette petite teigne étant capable de répondre par l’affirmative !), je vous enlève cinq points pour avoir injurié le frère de M. Baker. Visiblement, vous n’appréciez pas que l’on s’en prenne à votre famille, ajouta-t-il en vrillant son regard dans les yeux larmoyants du Serdaigle, alors ne faites pas aux autres ce que vous n’aimez pas que l’on vous fasse. » conclut-il en croisant les bras sur son torse.

Il les dévisagea encore quelques secondes en silence avant de les regarder tour à tour, en s’exclamant :

« Plus d’insultes. Plus de queue de cochon. »

Puis d’un signe de la tête, il leur indiqua la sortie afin de leur faire comprendre que l’entretien était terminé. Dès que les deux gamins furent sortit de son bureau, Samuel esquissa un imperceptible sourire en se rendant compte d’une chose :
Jeremy semblait fin prêt pour le concours !



[RP Terminé]


Samuel Nolan
Fall Away
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

L'art de toujours s'en prendre à plus fort que soi [Jeremy & Ahren]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A toujours chercher la petite bête on fini toujours par se brûler les ailes [PV Anshu]
» J’aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours mais l’éternité m’aurait paru trop courte. ▬ Caëlyn
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Etages et couloirs, :: Couloirs,-