AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Quand la raison nous abandonne [Josh & Gwen]

Gwen FrostAncien personnageavatar
Messages : 156

Voir le profil de l'utilisateur
29 janvier 2007

Gwen laissa le vent caresser son visage, elle aimait voler. Elle aimait la sensation de plénitude qu'elle ressentait lorsqu'elle était sur un balai et l'état grisant dans lequel elle était après avoir marqué un but. Sur un balai, tous ses soucis disparaissaient. Elle n'était plus Gwen la rebelle torturée, elle était juste la Gwen qu'elle aurait été si sa mère n'avait pas été une pourriture, si Josh ne l'avait pas abandonné alors qu'elle avait encore besoin de sa présence à ses côtés. Heureusement qu'elle avait eu Gabriel et son père qui dans l'ombre faisaient en sorte qu'elle ne manque de rien. Mais l'amour maternelle ne se remplaçait pas et la trahison d'un ami ne se pardonnait pas. Elle avait donc fermé son cœur.

Du moins, c'était ce qu'elle croyait, jusqu'à ce qu'elle s'aperçoive qu'elle attendait avec un peu trop d'impatience les cours de Sortilèges, sauf quand Harris s'en prenait aux Gryffondors. Elle se surprenait même à fixer son voisin plus longtemps que ne l'exigeait la bienséance. Elle lui souriait quand elle le croisait dans les couloirs, elle lui avait même sourit plus d'une fois pendant le match Serdaigle/Gryffondor alors qu'elle lui mettait des buts. Elle qui ne souriait jamais, le pire étant surement qu'elle ne supportait plus qu'on se moque de lui et de son arrogance pourtant plus que visible. Mais elle voulait avoir l'exclusivité, la seule à pouvoir se moquer de lui mais pas méchamment, gentiment et devant lui, c'était tellement mieux. Surtout quand il lui souriait en grimaçant parce qu'elle avait fait sa furie.

Elle ferma un instant les yeux en soupirant, pourquoi ne pouvait-elle pas se comporter normalement en sa présence ? Elle avait l'impression de lui accorder un traitement de faveur, alors qu'elle n'avait pas abandonné son comportement virulent avec les autres, elle avait l'impression d'être beaucoup plus douce dans ses propos avec lui. Bien sûr, elle avait un peu baissé ses barrières avec Jayden mais c'était différent, elle se sentait à l'aise avec Jayden. Alors qu'avec Josh, c'était autre chose, d'un côté, elle aimait parler avec lui, elle aimait le voir sourire et l'entendre rire. Elle avait cette petite boule au ventre quand il la regardait, cette chose qu'elle n'arrivait pas à expliquer. Et elle le détestait pour ça. Parce qu'il s'appelait Josh, comme l'autre, parce qu'avec lui, elle ne pouvait pas être celle qu'elle voulait être et celle qu'elle voulait montrer.

Alors oui, le vol, lui faisait du bien et lui vidait la tête, lui faisant oublier pour un instant son étrange comportement. Au début, elle avait mis ça sur le dos, du blondin, décrétant qu'en l'ayant accepté dans l'équipe, il lui avait ramolli le cerveau. Mais au final, il n'y avait qu'elle à blâmer. C'était elle qui n'était pas capable de contrôler ce qu'elle faisait et disait en sa présence. Elle haïssait cette Gwen là. Celle qui semblait faible et vulnérable, qui paraissait cruche à sourire comme une idiote devant un sportif m'as-tu-vu qui ne devait lui parler que parce qu'elle était sa binôme et que fallait bien tuer l'heure de Sortilèges. Et puis aussi, peut-être qu'elle était une sorte de challenge, un trophée, un pari, à celui qui arriverait à amadouer l'indomptable, l'infréquentable Gwen.

Pourtant après que Georgiana soit tombée dans les bras du blondin, en voyant avec quelle niaiserie, elle souriait quand elle parlait de lui, elle s'était jurée de ne jamais devenir comme elle, de ne jamais tomber amoureuse. Tout comme, elle s'était promis de ne jamais avoir d'amis. Et pourtant, Jayden semblait avoir pris une importance qui se rapprochait à de l'amitié dans son cœur. Du moins, elle l'estimait plus que les autres et, d'un côté, ça l'énervait plus que tout, alors que d'un autre, elle était plutôt heureuse de pouvoir parler de choses personnelles avec quelqu'un d'autre que Gabriel.

Poussant un soupir, la jeune fille décida qu'il était temps de rentrer lorsqu'elle sentit que ses doigts commençaient à geler sur le manche de son balai, elle inclina donc légèrement ce dernier vers le sol et se posa en douceur vers le sol. Elle se dirigea ensuite vers les vestiaires pour se changer, lorsqu'elle aperçut une ombre s'avancer dans sa direction. Ombre qu'elle reconnut comme Josh Bennet, lorsqu'elle fut suffisamment proche d'elle pour qu'elle puisse l'identifier. Elle sentit son cœur se serrer légèrement tandis qu'elle s'obligeait à garder son calme.

"Salut Bennet", lâcha-t-elle d'un ton froid.

Pour le coup, elle avait agit avec un peu trop froideur. Elle ne l'appelait plus Bennet depuis la fin de l'année dernière, elle ne lui parlait plus non plus avec le ton froid qu'elle réservait aux autres. D'un certain côté, c'était bien, ça vexerait peut-être le jeune homme et il fuirait loin d'elle, emportant avec lui tout ces sentiments contradictoires. Mais, elle ressentit un petit pincement, en pensant que ne plus parler au Serdaigle la ferait énormément souffrir, même si ça éviterait un drame ou toute autre chose approchant. Cependant, elle s'en voulait énormément, c'est donc légèrement gênée et en se mordillant la lèvre inférieure qu'elle demanda d'un ton le plus détaché possible.

"Et... euh... sinon... Tu fais quoi là en pleine nuit ?"

Pour l'assurance, la pertinence et l'audibilité de sa question, on repasserait. Elle n'était donc vraiment capable d'aucun juste milieu en sa présence ou quoi ? C'était vraiment désespérant et elle n'avait plus qu'à prier que Josh ne la prenne pas pour une crétine.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1085

Voir le profil de l'utilisateur

Josh Bennet, 6e année, Serdaigle
Capitaine de l'équipe de Quidditch

Son Nimbus sur l'épaule, Josh traversait le parc de Poudlard en sifflotant entre ses dents. Une bonne petite séance de vol, voilà qui allait peut-être l'aider à trouver le sommeil ! Il ne savait pas vraiment ce qui le tenait éveillé, un mélange de choses certainement. Il y avait notamment le match contre Gryffondor qui tournait dans sa tête ainsi que le prochain qui arrivait, alors qu'il revivait le jeu, analysant les qualités et les défauts de son équipe. Préparer les entraînements était peut-être l'une des activités favorites de Josh. Il aimait être capitaine, il aimait coacher une équipe pour tenter de la mener vers la victoire... Bien sûr, dans deux ans il serait obligé d'abandonner ce rôle pour n'être à nouveau que le simple membre d'une équipe, mais il se savait capable de tracer son petit bonhomme de chemin dans l'univers du Quidditch professionnel. A Poudlard, personne ne lui arrivait à la cheville, même si certains joueurs (et surtout joueuses) étaient très talentueux. Ce n'était pas de l'arrogance, c'était un fait, tout le monde le reconnaissait, il n'allait pas le nier... Même si certains - jaloux - le trouvaient arrogant. Le Quidditch, c'était sa passion et il voulait y dédier sa vie. Josh était heureux d'avoir ce talent et cette envie, car il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il pourrait bien faire s'il échouait dans ce domaine. Le Serdaigle ne se voyait pas faire de longues études, il avait généralement des notes passables et rien ne l'enthousiasmait vraiment.

A vrai dire, le seul cours auquel il était toujours heureux d'assister était celui de sortilèges. Ce n'était pas seulement parce que le professeur était un ressortissant de sa maison, le professeur Harris, et qu'il avait l'agréable manie de désavantager les Gryffondor. C'était également parce qu'il faisait binôme avec Gwen, qui réussissait à rendre les cours des moments agréables. Son caractère rentre-dedans, presque agressif, avait de quoi surprendre au premier abord mais Josh n'était pas susceptible et il savait répondre à ses piques avec bonne humeur. Avec le temps, il avait donc appris à apprécier cette jeune fille au caractère bien trempé, même s'il ne savait pas vraiment s'il pouvait la considérer comme une amie. C'était difficile de savoir, avec Gwen...

Josh secoua la tête alors qu'il parvenait à proximité du vestiaire. Il ne savait pas pourquoi ses pensées s'attardaient sur Gwen, peut-être parce qu'ils avaient cours de sortilège le lendemain, ou parce qu'ils avaient été adversaires pour la première fois au cours du dernier match. Il espérait que la jeune fille soit nommée titulaire car il était plus agréable de jouer contre elle. Cela l'avait mis de bonne humeur d'avoir un visage amical dans l'équipe adverse, même s'ils ne s'étaient pas privés pour être aussi féroces que nécessaire.

Entrant dans le vestiaire plongé dans l'obscurité, Josh fit quelques pas lorsqu'il entendit des bruits. Visiblement, quelqu'un d'autre avait décidé de s'entraîner au beau milieu de la nuit ! Il retint un soupir agacé, n'ayant pas vraiment envie de faire la conversation ni de partager le terrain. S'il avait pris le risque de sortir malgré le couvre-feu, c'était parce qu'il avait envie d'être tranquille ! Josh décida néanmoins d'aller vérifier l'identité du gêneur, des fois qu'il s'agisse d'un collègue capitaine. Si c'était Baker, il pourrait peut-être lui dire un mot en faveur de la titularisation de Gwen, au cas où son avis pèserait dans la balance - qui était peu probable, mais savait-on jamais... Et si c'était Nora ou Joy, eh bien, il n'était jamais désagréable de passer du temps en compagnie d'une jolie fille.

Ce fut bien une jolie fille qu'il rencontra, mais pas celle à laquelle il s'attendait. Quelles étaient les chances pour qu'il tombe sur Gwen en pleine nuit, pile au moment où il pensait à elle ? Presque nulles, songea Josh en esquissant un sourire. Néanmoins, il ne garda pas le sourire longtemps, puisque Gwen ne semblait pas vraiment heureuse de le trouver là, à en juger par son ton froid. Il tiqua un peu à l'emploi de son nom de famille, et s'efforça de ne pas laisser paraître sa déception. Il pensait pourtant qu'ils avaient dépassé ce cap... Enfin, elle était probablement de mauvais poil, ce n'était pas bien grave, ça irait mieux le lendemain.

"Euh, salut Gwen", répondit-il en lui lançant un regard circonspect.

La jeune fille sembla se radoucir un peu, puisqu'elle lui demanda ce qu'il faisait là sur un ton presque hésitant. Josh hocha les épaules et désigna le balai qu'il tenait à la main. C'était plutôt évident, ce qu'il faisait là... Mais Gwen avait un comportement un peu étrange ce soir, et il ne tenait pas à lui imposer sa présence. Le terrain était bien assez grand pour eux deux !

"J'avais juste envie de voler un peu, je n'arrivais pas à dormir. Je te laisse tranquille si tu préfères."
Gwen FrostAncien personnageavatar
Messages : 156

Voir le profil de l'utilisateur
Gwen vit le sourire de Josh s'effacer avec tristesse. Pourquoi était-elle triste qu'il ne sourit plus ? Ce n'était pas normal, ce n'était pas logique. Ce n'était qu'un sourire après tout. Et tant pis pour lui s'il n'aimait pas qu'on lui dise bonjour un peu sèchement. Oui mais seulement voilà maintenant elle s'en voulait, culpabilité renforcée lorsque Josh la salua. Elle essaya donc de rattraper son erreur avec une question des plus stupides et sur un ton qui ne lui ressemblait pas.

A cet instant précis, elle aurait aimé être ailleurs, ne pas avoir le regard de Josh posé sur elle, ne pas sentir son cœur s'emballer, ne pas poser des questions stupides qui trouvaient leurs réponses toutes seules. C'était évident que le Serdaigle souhaitait voler puisqu'il avait son balai avec lui. En général, si on l'avait avec soi c'était pour voler pas pour le promener.

Elle poussa un profond soupir qui fut certainement mal interprété par le jeune homme puisqu'il lui proposa de la laisser tranquille si elle le désirait. Gwen écarquilla alors les yeux de surprise.

"Oh mais non t'en vas pas !, s'écria-t-elle précipitamment. Enfin, j'veux dire... Tu peux rester si tu veux. Ça ne me dérange pas."

Comme si, il allait lui demander son avis pour aller voler. Et puis, pourquoi elle avait dit ça ? Elle partait, elle avait fini, il ne lui restait plus qu'à se changer et à rentrer au château. Alors pourquoi lui avait-elle dit qu'il pouvait rester voler avec elle ? Maintenant, elle ne pouvait plus partir, elle allait devoir rester avec lui.

L'idée d'un tête à tête avec Josh l'effrayait mais, en même temps, elle l'enchantait. Sans vraiment comprendre pourquoi alors qu'elle souhaitait éviter tout lien avec quiconque. Elle ne comprenait pas les émotions contraires qui l’assaillaient. Tout ça, à cause de lui. Elle lui en voulait tellement pour ça. Elle aurait tellement voulu lui dire de partir, qu'elle ne voulait pas le voir, qu'elle ne voulait pas qu'il soit là à la regarder. Elle voulait lui dire qu'elle le détestait, qu'il n'était qu'un sportif arrogant et m'as-tu-vu, qu'elle détestait chacune des heures passées en sa présence, que les cours de Sortilèges étaient une vraie torture.

Mais les mots restèrent coincés dans sa gorge, d'une part parce que ce n'était pas la réalité et d'autre part parce qu'elle ne voulait pas blesser le jeune homme. Elle ne voulait pas voir ses yeux s'assombrir à cause d'elle. Elle ne voulait pas qu'il la déteste. Elle ne savait pas ce qu'elle voulait en fait. Elle ne voulait pas passer pour une idiote incapable de parler après son coup d'éclat. Elle était juste affreusement gênée, ne sachant que faire. Elle baissa la tête et examina ses pieds un instant. Du moins, elle essaya de fixer ses pieds puisque dans la pénombre c'était presque impossible.

"Enfin c'est comme tu veux. Si tu ne veux pas voler avec moi c'est pas grave hein. De toute façon, j'allais rentrer alors..."

Elle posa son regard sur Josh, se demandant ce qu'il allait décider. Ses yeux se posèrent alors sur ses lèvres et une envie bizarre la parcourut. Pourquoi ressentait-elle le besoin de poser ses lèvres sur celles du jeune homme ? Elle ne contrôlait plus rien, elle ne comprenait plus rien, elle avait peur et d'un autre côté, elle avait envie de se laisser aller. Elle s'approcha légèrement du Serdaigle puis prenant conscience de ce qu'elle allait faire, se recula brusquement en détournant vivement le regard.

"Il fait un peu froid ce soir, tu ne trouves pas ?"

Le sujet de conversation lancé n'était pas des plus passionnant mais au moins, elle avait évité le pire. Elle n'était pas passée loin de la catastrophe, elle n'avait plus qu'à prier pour que ça ne se reproduise plus.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1085

Voir le profil de l'utilisateur

Josh Bennet, 6e année, Serdaigle
Capitaine de l'équipe de Quidditch


Josh avait déjà amorcé un mouvement de recul lorsque son interlocutrice lui ordonna presque de rester, avant de se reprendre. De plus en plus étonné par le comportement curieux de Gwen, Josh haussa les sourcils et tenta d'apercevoir l'expression de son visage. Mais vu qu'aucun des deux n'avait eu la glorieuse idée d'allumer de la lumière, il ne pouvait que discerner des ombres. Il devina plus qu'il ne vit le mouvement qu'elle fit pour baisser la tête, tandis qu'un silence un peu gêné s'instaurait entre eux. Que se passait-il donc dans sa tête ? Josh était content qu'elle accepte sa présence, mais il était clair que la Gryffondor n'était pas dans son état normal. Il la connaissait plus sûre d'elle, plus déterminée, moins hésitante... Pourtant, ce soir, Gwen avait du mal à se faire comprendre et le Serdaigle était confus face à son comportement.

Voulait-elle rentrer au château ou voler avec lui ? Il ne pouvait pas faire ce choix pour elle, même s'il préférait qu'elle décide de rester avec lui. Étrange, lui qui recherchait la solitude quelques instants plus tôt n'était pas contre l'idée d'étendre le partenariat avec Gwen des cours de sortilège au vol...et ce même si elle était désormais membre d'une équipe adverse. Ne sachant que répondre, Josh passa une main nerveuse dans ses cheveux cours et marmonna :

"Comme tu préfères !"

Il resta immobile, un peu gêné, attendant que Gwen se décide enfin. Alors qu'il allait rompre le silence, Josh entendit un léger froissement de tissu et discerna dans la pénombre le corps de Gwen qui se rapprochait de lui. Déglutissant nerveusement, il se demanda ce qu'elle allait faire, son cerveau formulant plusieurs hypothèses peu crédibles. On parlait là de Gwen Frost, probablement pas la fille la plus tactile ni chaleureuse qui soit, alors pourquoi l'imaginait-il en train de l'embrasser ? Il se faisait des idées. D'ailleurs, Gwen venait de reprendre sa place initiale, laissant le pauvre capitaine perplexe et nerveux...

Il n'y avait jamais pensé. Gwen et lui, ensemble, en couple, ce n'était pas une possibilité qu'il ait déjà réellement envisagé. Bien sûr, ce serait mentir que de dire que son esprit ne s'était jamais légèrement égaré en cours de sortilèges, mais...comme il aurait pu le faire avec une autre fille. Josh ne s'était jamais dis que Gwen pourrait s'intéresser à elle. Josh l'imaginait avec un garçon plus...moins...différent. De toute façon, contrairement à ce que l'on aurait pu penser, Josh ne passait pas son temps à courir après les filles et n'était pas un séducteur dans l'âme. Mais là, dans ce vestiaire sombre, par cette heure tardive, l'idée venait de poindre en lui et il savait qu'il serait difficile de s'en débarrasser...

"Il fait un peu froid ce soir, tu ne trouves pas ?"

Sursautant presque au son de la voix de la jeune fille, Josh mit quelques instants à retrouver ses esprits.

"Euh, oui...C'est janvier qui fait ça", acheva-t-il sur un ton plus normal, moins ahuri. Il ne fallait pas que Gwen détecte son coup de folie passager ! Il avait sûrement mal compris ce qui venait de se passer, il y avait très peu de chance qu'elle ait soudainement eu envie de l'embrasser, comme ça, sans raison...

Se maudissant de ne pas avoir emporté de veste, qu'il aurait pu prêter à la jeune fille en parfait gentleman, Josh s'approcha à son tour de Gwen. Il posa les mains sur ses épaules et la frictionna doucement pour la réchauffer, essayant de ne pas laisser son cerveau extrapoler ce contact. En tant qu'homme, c'était son rôle de faire office de radiateur quand une jeune femme le requérait, rien de plus. Néanmoins, il ne pouvait s'ôter de la tête l'impression que sa camarade agissait étrangement, et il voulait en avoir le coeur net. De toute façon, ce n'était pas vraiment normal de venir voler au plein coeur de la nuit... Josh décida donc de lui poser directement la question, quitte à ce qu'elle l'envoie balader si elle le trouvait trop indiscret.

"Tout vas bien, Gwen ? Tu as l'air un peu ailleurs ce soir. Enfin, cette nuit."
Gwen FrostAncien personnageavatar
Messages : 156

Voir le profil de l'utilisateur
Gwen remarqua avec soulagement que sa tentative de diversion de conversation avait plutôt bien marché. La réponse de Josh n'était pas des plus perspicaces mais au moins, il n'y avait pas de silence entre eux. La jeune fille esquissa même un sourire face à la réponse que trouva sa question. Tout s'expliquait, il faisait froid parce qu'on était au mois de janvier. Elle allait d'ailleurs lui en faire la remarque, un sourire moqueur aux lèvres, plutôt heureuse d'avoir retrouvé son comportement normal lorsque Josh s'avança vers elle.

Le cœur de la jeune fille s'arrêta, elle était incapable d'esquisser le moindre geste, complètement tétanisée alors que le jeune homme posait ses mains sur ses épaules et qu'il commençait lentement à la réchauffer. Elle leva un regard troublé vers lui, pourquoi faisait-il ça ? Elle n'avait pas vraiment froid avant, en fait, elle avait juste dit ça, comme ça. Pas pour qu'il la réchauffe. Maintenant, elle était brulante, elle entendait son cœur tambouriner contre sa poitrine. Elle était d'ailleurs plus que certaine que Josh devait l'entendre.

Mais elle s'en fichait, pendant un instant, elle voulait croire que peut-être le Serdaigle pouvait ressentir quelque chose pour elle. Elle ne voulait pas qu'il arrête sa pression sur ses épaules mais en même temps, elle le voulait. Elle ne savait plus quoi penser, plus quoi ressentir. Elle n'était plus elle même, c'était la première fois que ça lui arrivait. Pourquoi ne ressentait-elle pas tout ça en sortilèges ? Pourquoi seulement maintenant alors qu'il n'était que tous les deux ? Elle passait pour une cruche. D'ailleurs, Josh avait sans doute remarqué son comportement bizarre. Ses hésitations, puis sa brusquerie, puis sa culpabilité. Son incapacité totale à être normale.

"Tout vas bien, Gwen ? Tu as l'air un peu ailleurs ce soir. Enfin, cette nuit."

Il avait tout remarqué, elle se traita mentalement d'idiote. Un peu ailleurs, cette phrase, la fit vite redescendre sur terre. Il fallait qu'elle paraisse naturelle, comme d'habitude. Mais les mots ne voulaient pas sortir, restaient coincés dans sa gorge. Elle était impuissante, emprisonnée par cet engourdissement du cerveau causé par le contact de Josh sur ses épaules.

"Euh, je... Oui, tout va bien. Enfin c'est juste que... Non rien en fait, laisse tomber."

Mais quelle idiote elle faisait. Elle avait l'air d'aller bien, c'était certain. Josh allait être complètement rassuré par sa réponse. Ou alors, il n'en avait rien à faire en fait. Il était juste gentil comme ça, pour le plaisir. Il ne ressentait peut-être rien de spéciale pour elle. Elle était vraiment minable. Elle le savait qu'elle n'aurait pas dû laisser tomber ses barrières, voilà où ça menait. Elle était incapable de contrôler ses paroles, ses mouvements.

Elle avait froid et chaud en même temps, elle n'arrivait plus à regarder Josh en face et elle sentait ses yeux la picoter légèrement. Elle ne comprenait pas pourquoi, elle avait envie de pleurer, peut-être parce qu'elle avait envie qu'il l'embrasse mais qu'il ne le faisait pas. Parce qu'elle n'était pas aussi jolie, ni aussi gentille, ni aussi populaire que Wilson ou Fowler. Parce qu'elle ne faisait pas le poids et qu'il n'y avait aucune raison pour que le capitaine des Serdaigles s'intéresse à elle.

Elle se haïssait, elle n'avait pas compris la leçon. Il ne fallait pas se laisser attendrir par les sportifs populaires, ça faisait forcément mal un jour ou l'autre. Elle voulait qu'il la lâche mais en même temps, elle voulait croire encore un peu que peut-être, tout ne se passait pas que dans sa tête, que peut-être.

Mais ce soir, elle n'arrivait pas à lui donner la Gwen qu'il connaissait et que peut-être il appréciait, elle n'arrivait qu'à être l'ombre d'elle même, une loque incapable de parole. Elle sentit une larme, traitresse glisser le long de sa joue. Avant qu'elle ne puisse l'essuyer, cette dernière s'écrasa sur la main du jeune homme qui n'avait pas quitté son épaule.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1085

Voir le profil de l'utilisateur

Josh Bennet, 6e année, Serdaigle
Capitaine de l'équipe de Quidditch


A nouveau, Gwen mit quelques instants à lui répondre, comme si elle cherchait ses mots. Sa réponse confirma cette impression, puisque la jeune fille faillit se confier à lui, avant de se rétracter. Ainsi, il avait vu juste, il y avait bien quelque chose qui turlupinait la Gryffondor... Mais pourquoi refusait-elle de se confier à lui ? Etait-ce un problème personnel, intime, quelque chose dont elle ait honte, quelque chose d'important ? Peut-être n'avait-elle tout simplement pas assez confiance en lui pour s'épancher sur ses soucis... Quoi qu'il en soit, Josh n'avait pas dit son dernier mot. Bien sûr, il était curieux de savoir ce qui tenait Gwen éveillée la nuit, mais il avait surtout envie de l'aider. Il préférait amplement la Gwen enjouée et sure d'elle à celle qui semblait triste et désemparée... Là, il avait l'impression de tout faire de travers. Il était là avec elle alors qu'elle voulait être seule, il essayait de la réchauffer alors qu'elle n'avait probablement voulu que meubler le silence... Josh se sentait inutile et encombrant, mais ne pouvait pas se résoudre à la laisser seule.

"Si, dis moi, Gwen, je peux peut-être t'aider...", murmura-t-il en pressant doucement ses épaules.

Il y avait peu de chances que cela arrive, à vrai dire, puisqu'il ne connaissait guère son entourage et les différents problèmes qu'elle pouvait avoir. Mais parfois il suffisait de se confier pour alléger un peu sa peine ! Malheureusement, Gwen s'était murée dans le silence, et Josh resta là, hésitant, à tenter de d'apercevoir l'expression de son visage. Malheureusement, la jeune fille avait baissé la tête, se soustrayant au regard inquisiteur du capitaine. Ils étaient dans une impasse, et Josh s'apprêtait à lâcher Gwen à contre-coeur lorsqu'il sentit quelque chose d'humide rouler sur sa main. Paniqué, Josh lâcha brusquement les épaules de la jeune fille et attrapa doucement son menton pour l'obliger à redresser la tête. S'approchant un peu plus de la jeune fille, il put discerner distinctement son regard brillant de larmes.

Oh, non, non, non ! Surtout pas ! Josh ne savait pas du tout quoi faire lorsqu'il était avec une fille en pleurs. A vrai dire, il faisait tout pour éviter de se retrouver dans cette situation. La dernière fois que cela lui était arrivé, c'était au mariage de sa tante avec son second mari. Sa cousine Rosie avait passé deux heures blottie dans les bras d'un Josh impuissant, à verser toutes les larmes de son petit corps. Et lui, tout ce qu'il pouvait lui dire, c'était que ce n'était pas si grave puisqu'elle pourrait quand même voir son papa pendant les vacances... Maigre consolation. Voilà pourquoi il se sentit complètement dépassé par la situation, lorsque Gwen se mit à pleurer et qu'il n'y avait aucun moyen d'échapper à ces larmes. Ils étaient seuls, en pleine nuit, c'était à lui de gérer ça...

"Non, Gwen, ne pleure pas", murmura-t-il d'un ton pressant. "Dis moi ce qui ne va pas, je suis sur que ce n'est pas si grave !"

Les larmes de Gwen lui portèrent un coup au coeur, l'emplissant lui-même de tristesse, ce qui était stupide puisqu'il ne savait pas quel était le problème. Ce n'était peut-être rien de grave, peut-être qu'elle avait eu une mauvaise note, ou alors au contraire quelque chose d'horrible était arrivé à un membre de sa famille...A moins que son petit-ami l'ait éconduit, mais Gwen n'avait pas de petit-ami, aux dernières nouvelles.

Pour être honnête, de toutes les filles de Poudlard, ce n'était pas celle-là qu'il s'attendait à voir pleurer un jour. Gwen était forte, solide, indépendante... Mais ce soir, il réalisait qu'il avait eu le tort de la voir uniquement sous cet angle. Elle aussi pouvait être vulnérable et avoir besoin de réconfort, de tendresse. C'était normal, il n'aurait pas du être si surpris... Quoi qu'il en soit, il ne pouvait la laisser pleurer sans rien faire. Josh devait trouver le moyen de la réconforter, il devait faire disparaître ces larmes dans son regard. Mais comment ?

Lâchant le menton de Gwen, Josh l'attira d'autorité contre lui et referma ses bras dans son dos. La berçant doucement, il enfouit sa main dans la chevelure de la jeune fille, jouant distraitement avec les mèches brunes.

"Ne pleure pas...", répéta-t-il d'un ton qui trahissait son sentiment d'impuissance et d'incompréhension. "Ça va aller, je te le promets !"

Comment pouvait-il faire une telle promesse, sans même savoir de quoi il retournait ? Sa promesse n'était pas vide de sens pour autant, puisque Josh comprit qu'il était près à tout faire pour que Gwen retrouve le sourire. Il était si joli, son sourire, et communicatif ! A cette pensée, il resserra encore son étreinte sur Gwen, comme pour lui intimer de retrouver sa joie de vivre. Les yeux clos, Josh se laissa aller à la douceur de cet échange, savourant plus qu'il ne l'aurait dû ce qui n'aurait dû être qu'un câlin de réconfort... Bientôt, malgré lui, il sentit son souffle s'accélérer, ses joues devenir brûlantes, son esprit s'égarer. A regrets, il décida de s'extirper de cette étreinte, conscient qu'il risquait de perdre le contrôle et faire quelque chose de stupide...

Se dégageant, il capta alors le regard brillant de la jeune fille et son coeur fit un bond dans sa poitrine. Que lui arrivait-il, par Merlin ? Depuis quand éprouvait-il de pareils émois pour sa binôme de sortilèges ? Elle était désemparée, ce n'était pas le bon moment pour lui faire des avances, et pourtant...Par Merlin, il en avait envie. Fiévreux, gêné, confus, Josh chercha désespérément quelque chose pour débloquer la situation.

"Gwen...", commença-t-il d'une voix éraillée, sans avoir la moindre idée de la façon dont il allait poursuivre.

Mais rien ne lui vint, car désormais son esprit ne pouvait penser qu'à une seule chose. Le jeune homme encadra le visage de Gwen de ses mains et plongea dans son regard, la dévorant du regard, effleurant ses lèvres par l'esprit. Puis il abandonna toute réserve, prenant le risque de se faire jeter dans les formes. Sans réfléchir plus avant, Josh pencha son visage vers celui de Gwenn et captura ses lèvres avec fougue, tout en l'attirant à nouveau contre lui.
Gwen FrostAncien personnageavatar
Messages : 156

Voir le profil de l'utilisateur
Tandis que la première larme tombait sur la main de Josh, ce dernier retira vivement ses mains de ses épaules alors que d'autres larmes venaient inonder ses joues. Pendant un instant, elle crut qu'il avait été dégouté par son comportement, qu'il ne voulait pas avoir à la regarder pleurer et qu'il allait la laisser là, toute seule. Et cela la blessa profondément, même si d'un autre côté, ça réglait son problème. S'il partait, elle serait vite fixée sur ce qu'il ressentait pour elle, elle n'aurait plus de question à se poser et pourrait reprendre sa petite vie tranquillement en faisant comme s'il n'existait pas. Elle pourrait remettre ses barrières en se traitant d'idiote et en se disant, je te l'avais bien dit. Les sentiments n'entrainent que tristesse et préoccupations.

Mais Josh ne tourna pas les talons, il ne la laissa pas seule, au contraire, il lui souleva le menton et l'obligea à le regarder. Et les questions continuaient de tourner en boucle dans son esprit et les larmes continuaient de couler. Stupides larmes, stupide fille qui ne savait même pas pourquoi elle pleurait.

"Non, Gwen, ne pleure pas", murmura-t-il d'un ton pressant. "Dis moi ce qui ne va pas, je suis sur que ce n'est pas si grave !"

Comment lui dire ce qui n'allait pas quand elle ne le savait pas elle même ? Ses yeux avaient décidé tout seul de couler, trahissant ainsi toutes les questions troublantes qui l'assaillaient, révélant toute son incompréhension de ses sentiments et révélant la Gwen fragile. Elle ne voulait pas qu'il voit ça, c'était pitoyable. Et puis pourquoi pleurer ? Elle n'avait plus pleuré depuis des années, pourquoi maintenant ? Alors qu'elle voulait se montrer forte, alors qu'elle ne voulait pas d'une relation pour ne pas souffrir. Alors qu'elle était presque sûr que Josh ne lui parlait que pour passer le temps en cours et non parce qu'il avait réellement envie d'être son ami.

Mais toutes ses certitudes volaient en éclat, il restait là avec elle, lui demandant ce qu'il n'allait pas, la faisant douter encore plus sur ce qu'elle ressentait elle même et sur ce qu'elle devait faire. Soudain, le jeune homme lui lâcha le menton et l'attira contre lui. Elle sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine alors qu'il l'entourait de ses bras. Elle se laissa alors aller, elle se laissa bercer et sourit légèrement lorsqu'elle sentit l'une de ses mains jouer avec ses cheveux.

Elle passa, elle aussi, ses bras autour du Serdaigle pour lui rendre son étreinte et, la tête sur son torse, écouta les battements de son cœur. Elle était bien comme ça, elle ne voulait plus bouger et, surtout, elle ne voulait pas que cet instant s'arrête, elle aurait voulu arrêter le temps et rester ainsi pour l'éternité.

"Ne pleure pas...", répéta-t-il "Ça va aller, je te le promets !"

Gwen soupira légèrement, elle le croyait. Tout était bien et tout irait bien tant qu'il la tenait dans ses bras. Elle n'avait plus à se poser de question, elle se sentait à sa place. Et personne ne pourrait lui faire croire le contraire. Sauf peut-être Josh lui même qui se dégagea de leur étreinte, faisant resurgir tous ses doutes et toutes ses appréhensions. Il plongea alors son regard dans celui encore légèrement humide de la jeune fille. Elle même ne savait pas quoi, pas quoi faire, elle se contenta donc de le regarder en silence alors qu'il prononçait son prénom d'une voix éraillée comme pour amorcer une conversation. Elle resta immobile et silencieuse attendant la suite.

Mais la suite ne vint pas, à la place, Josh plaça ses mains de chaque côté de son visage sans rompre un seul instant leur échange visuel. Elle sentit son estomac se nouer quand il approcha son visage du sien et qu'il posa ses lèvres sur les siennes. Elle sentit une pression dans son dos qu'il l'obligea à se coller contre le jeune homme. L'un de ses premiers réflexes aurait été de repousser violemment le Serdaigle mais son corps en décida autrement. Elle se colla un peu plus contre Josh et lui rendit son fougueux baiser. Elle savait désormais ce qu'elle ressentait, tout lui paraissait clair et net. Tout ses doutes, son comportement bizarre n'était dû qu'à une seule chose. La chose qu'elle voulait éviter par dessus tout mais qui lui était tombé dessus sans qu'elle s'en aperçoive. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Gwen Frost était bel et bien amoureuse de Josh Bennet.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1085

Voir le profil de l'utilisateur

Josh Bennet, 6e année, Serdaigle
Capitaine de l'équipe de Quidditch

Josh sentit son coeur fait un bond dans sa poitrine lorsqu'il sentit Gwen se coller contre lui, tout en répondant à son baiser avec passion. Une vague de bonheur l'envahit lorsqu'il prit conscience de ce qui était en train de se produire. Il était en train d'embrasser Gwen, la jolie Gwen, sa fougueuse partenaire de sortilège... Elle serait plus que cela désormais, beaucoup plus, et cette perspective le plongeait dans un état proche de l'euphorie. Embrasser Gwen était la meilleure idée qu'il avait eu depuis longtemps, et il se demandait bien pourquoi il ne l'avait pas fait plus tôt. Bénissant les dieux qui les avaient poussé à venir en même temps dans ce vestiaire sombre en pleine nuit, Josh laissa ses mains courir dans le dos et dans les cheveux de la jeune fille, tandis que leur étreinte se prolongeait. Enfin, il finit par mettre fin au baiser et s'écarta un peu, sans la lâcher cependant. Le souffle court, Josh posa son front sur celui-ci de Gwen et plongea un regard pétillant de malice dans les pupilles de la poursuiveuse.

"Tu vois, faut pas pleurer, ça me donne de drôles d'idées après..."

Riant un peu pour rompre toute gêne qui aurait pu se trouver entre eux, Josh se redressa et attrapa la main de sa camarade. Il l'entraîna jusqu'au banc qui se trouvait là et il s'assit là, avant de prendre Gwen dans ses bras. Il n'avait plus envie de la lâcher, plus jamais, pensa-t-il avec un élan de tendresse pour sa camarade. Josh n'était pas très doué pour analyser ses propres sentiments, mais pourtant cette fois ci il avait bien l'impression qu'il était en train de tomber amoureux...

Alors que cette idée se frayait dans son esprit, le sourire de Josh s'accentuait et il allait faire une autre blague lorsqu'il se rappela des larmes de Gwen. Elle avait peut-être répondu à son baiser, d'une façon qu'il n'était pas prêt d'oublier, mais...Josh n'avait pas oublié ses joues baignées de larmes, son comportement étrange ni son refus de lui expliquer ce qui se passait. Légèrement inquiet, Josh caressa doucement la joue de sa camarade, avant de la questionner une dernière fois.

"Tu veux me dire ce qui n'allait pas ? Si tu ne veux pas ce n'est pas grave mais..."

Il hésita un peu, cherchant ses mots. Comme expliquer à Gwen qu'elle était importante pour lui, que ce n'était pas un simple baiser en l'air, insignifiant ? Après tout, peut-être que ce n'était pas partagé et que Josh s'était simplement retrouvé au bon endroit au bon moment, lorsqu'elle avait eu besoin d'affection... Il ne voulait pas s'emballer inutilement. Josh savait pertinemment que Gwen n'avait rien d'une fille docile et prête à tomber dans les bras du premier bellâtre venu. Et puis il n'avait rien fait de spécial pour obtenir son amour... Pas encore.

Hésitant sur la conduite à tenir, Josh décida de garder ses pensées sur lui, jusqu'à ce que la jeune fille s'ouvre un peu plus à lui.

"Enfin, j'espère réussir à te redonner le sourire !"

Taquin, il captura à nouveau les lèvres de la jeune fille en un rapide baiser, avant d'embrasser son front, ses tempes, ses joues, la courbe de son cou... Alors que ses mains devenaient un peu trop baladeuses, Josh se força à reprendre un peu ses distances. Ce n'était pas en brusquant la jeune fille qu'il risquait d'obtenir son affection, sans même parler de ses confidences.0

"En tout cas j'ai plus très envie de faire du Quidditch...", murmura-t-il en captant le regard de Gwen, un petit sourire aux lèvres.

Et Josh Bennet qui n'avait pas envie de jouer au Quidditch, ça en disait long.
Gwen FrostAncien personnageavatar
Messages : 156

Voir le profil de l'utilisateur
Le cerveau de Gwen était en mode pause, il ne pensait à rien. Plus rien ne comptait à présent, rien sauf les lèvres de Josh sur les siennes, la main de Josh dans ses cheveux, son autre main qui lui caressait le dos. Tout ce qui n'était pas Josh n'apparaissait pas dans l'esprit de la jeune fille.

Elle retint un grognement de mécontentement lorsque le jeune homme mit fin à leur étreinte et pendant un instant, elle eut peur qu'il prenne conscience de son geste et qu'il ne parte horrifié à l'idée de l'avoir embrassé. Elle, ne regrettait rien, elle avait eu tout ce qu'elle désirait mais peut-être que le sentiment qu'elle entretenait à l'égard du Serdaigle n'était pas partagé, peut-être l'avait-il juste embrassé comme ça, juste pour qu'elle arrête de pleurer, parce qu'il ne savait pas quoi faire d'autre.

Elle fut donc soulagée de constater que ce baiser ne l'avait pas répugné puisqu'il posa son front contre le sien et plongea son regard dans le sien. La Gryffondor se sentit rougir légèrement alors que Josh lançait malicieusement,

"Tu vois, faut pas pleurer, ça me donne de drôles d'idées après..."

Gwen se dit alors qu'au contraire, elle avait bien fait de pleurer, si c'était la seule de façon de donner ce genre d'idée au jeune homme, elle était prête à se transformer en fontaine rien que pour ressentir la douceur de ses lèvres contre les siennes. Elle esquissa alors un léger sourire, alors que Josh riait comme pour rompre une quelconque gêne qui aurait pu s'installer entre eux.

Mais Gwen n'était pas gênée, elle était juste bien. Elle aurait pu rester ainsi encore des heures si Josh ne lui avait pas attraper la main et l'entraînait vers un des bancs du vestiaire. Il la prit ensuite dans ses bras et la jeune fille se laissa faire. Toutes traces de larmes oubliées, d'ailleurs, elle ne savait même pas pourquoi elle avait pleuré sans doute à cause du froid, sans doute à cause de ses hormones, sans doute un trop plein d'émotions contradictoires. Oui ça devait être ça. Peut-être. Sûrement. Gwen se laissa aller lorsque Josh lui caressa tendrement la joue, elle se surprenait à sourire niaisement à chaque fois qu'il la touchait, si son esprit n'avait pas autant été accaparé par Josh, elle se serait certainement traité d'idiote mais pour l'heure son cerveau était aux abonnés absents.

"Tu veux me dire ce qui n'allait pas ? Si tu ne veux pas ce n'est pas grave mais..."

La jeune fille sentait bien qu'il s'inquiétait pour elle mais il risquait surtout de la prendre pour une idiote si elle lui disait pourquoi des larmes avaient coulé de ses yeux. Elle baissa donc la tête légèrement, cherchant comment le rassurer sans passer pour une idiote tout en faisant en sorte qu'il ne la prenne pas en pitié non plus. Bref, c'était plutôt compliqué pour elle. Elle releva les yeux vers son (petit ami ? futur petit ami ? truc ? machin qu'on embrasse ?) ami avant de prendre une légère inspiration.

"Tu sais, tu n'as pas besoin de t'inquiéter comme ça. Si j'ai... hum... si j'ai tu sais quoi, ce n'était pas vraiment important en fait. Je... j'ai juste eu un moment d'égarement mais ce n'était rien. Je vais bien je t'assure."

Elle était plutôt fière d'elle, mis à part le fait qu'elle n'avait pas pu dire pleurer, elle pensait avoir plutôt bien dédramatisé la situation, d'ailleurs, elle arborait un petit sourire comme pour montrer que tout allait bien dans le meilleur des mondes.

"Enfin, j'espère réussir à te redonner le sourire !"

Le jeune homme posa ses lèvres sur les siennes, s'il avait décidé de lui redonner le sourire comme ça, il pouvait être sûr que ça allait marcher. Elle se sentit frissonner alors qu'il posait ses lèvres dans son cou et que ses mains parcourait son corps. Il murmura alors qu'il n'avait plus vraiment envie de jouer au Quidditch.

"Le grand Josh Bennet ce serait donc laisser distraire, souffla la jeune fille avec un immense sourire. Ce n'est pas très sérieux tout ça."

Elle passa alors ses bras autour de la nuque du jeune homme alors qu'elle l'embrassait fougueusement, l'une de ses mains jouant paresseusement avec ses cheveux courts.


MétamorphomageMolduavatar
Messages : 1085

Voir le profil de l'utilisateur

Josh Bennet, 6e année, Serdaigle
Capitaine de l'équipe de Quidditch

Pas très sérieux, non, ce n'était vraiment pas très sérieux, ce qu'ils étaient en train de faire. Mais Josh s'en fichait, parce qu'il ne s'était pas senti aussi bien depuis longtemps. Un petit rire lui échappa aux paroles de Gwen, puis la jeune fille l'embrassa avec fougue et son cerveau se débrancha. Il ne pensait plus à rien, si ce n'est aux sensations que lui procuraient la jolie poursuiveuse par ses caresses et ses baisers. Quand ils se séparèrent à nouveau, Josh laissa échapper un soupir de contentement et posa sur sa nouvelle conquête un regard tendre.

"Je ne me sens pas très sérieux, en effet", répondit-il avec un sourire espiègle, tandis que ses doigts jouaient avec une mèche de cheveux bruns. "Un moment d'égarement..."

Il lui adressa un petit clin d'oeil et s'appuya contre le banc, son regard se perdant dans l'obscurité du vestiaire. Non, ce n'était pas qu'un simple moment d'égarement, pas pour lui. Sans aller jusqu'à dire qu'il était éperdument amoureux de Gwen - ils ne se connaissaient peut-être pas assez pour cela, il tenait déjà beaucoup à elle et il avait adoré ces instants auprès d'elle. Il avait envie de prolonger l'expérience, d'en faire sa petite-amie officielle, de la voir tous les jours, d'apprendre à mieux la connaître, de montrer à tout Poudlard que lui, Josh Bennet, avait réussi à séduire une fille intelligente, belle et avec du caractère comme Gwen... Mais qu'en était-il de son côté ? Etait-ce seulement un moment de bon temps pris dans un vestiaire obscur, ou bien souhaitait-elle aussi quelque chose de plus durable, de plus sérieux ? Josh aurait bien aimé pouvoir lire ses pensées. Il ne voulait pas briser leur moment en posant la question. Le jeune homme chercha donc un moyen de faire comprendre ses intentions, de façon à ce que la jeune fille puisse l'envoyer balader s'il s'était un peu trop emballé...

"J'aimerais m'égarer comme ça plus souvent. Ça ne peut pas faire de mal, un peu de distractions, tu ne crois pas ?"

Mais Gwen avait visiblement les mêmes intentions que lui, comme il le découvrit avec joie. Encadrant son visage de ses mains, il l'embrassa une nouvelle fois, avec tendresse et douceur. S'écartant à nouveau, il se permit une blague taquine.

"Mais ne compte pas sur moi pour être plus gentil au Quidditch, je serai impitoyable même si je sors avec toi !"

Enfin, du moment que les cognards ne s'approchaient pas trop de sa chérie tout de même. Assurément, avoir Gwen dans l'équipe adverse pouvait représenter une distraction, c'était certain. Mais il devrait réussir à gérer ça - enfin, du moment que Baker ou un autre sportif arrogant ne s'approchaient pas trop près d'elle tout de même.

Les deux nouveaux amoureux restèrent un long moment ensemble, à profiter de leur complicité nouvelle, parlant un peu, s'embrassant beaucoup. Puis ils rentrèrent au château silencieusement, en prenant garde à ne pas se faire attraper par le concierge, et se quittèrent sur un dernier baiser. Ce fut avec un immense sourire que Josh rejoignit son dortoir, sourire qui ne le quitta pas jusqu'à ce qu'il sombre enfin dans le sommeil. Pas de Quidditch, ce soir, mais une belle surprise...

RP Terminé
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Quand la raison nous abandonne [Josh & Gwen]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Quand la vie nous fatigue, à quoi bon s'accrocher ? Certains diront que je suis une lâche mais non, c'est faux.
» "Le destin ne nous lâche pas"
» Quand la mort nous appelle doit-on la suivre ? [Pv : Chouchou]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Parc, :: Terrain de Quidditch,-