AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Faire des emplettes et plus ample connaissance [Olivia ♥ Théo]

Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Samedi 2 février 2007


Par cette belle et froide matinée de février, le grand Hall de Poudlard était quasiment vide. Le petit déjeuner venait de s'achever et la plupart des élèves étaient allés se réfugier auprès de la cheminée de leurs salles communes. Théo, lui, attendait au pied du grand escalier de marbre, engoncé dans une lourde cape de fourrure. Il avait prévu de passer la journée sur le Chemin de Traverse avec Olivia, et ce n'était pas le froid ni le gel qui allaient l'en empêcher ! Le Poufsouffle avait attendu ce moment avec impatience les jours précédents, imaginant et extrapolant ce qui allait se passer avec la jolie Gryffondor. Théo avait beau essayer de ne pas trop s'emballer au cas où ses espoirs seraient déçus, il ne pouvait s'empêcher d'être optimiste. Le courant était très bien passé entre Olivia et lui lors de leur passage aux Trois Balais, et elle avait été plutôt réceptive à ses tentatives d'approche...

Théo était donc impatient de passer cette journée en la compagnie de la jeune fille qu'il appréciait beaucoup. Un petit sourire aux lèvres, le Poufsouffle jeta un regard enthousiaste en direction de l'escalier, avant de se détourner. Olivia n'était pas en avance, mais cela n'avait guère d'importance. Ils avaient toute la journée devant eux... Avisant les sabliers qui décomptaient les points des quatre maisons, Théo constata avec agacement que Poufsouffle était bonne dernière. Etonnant, pour une maison de travailleurs comme la leur ! Enfin, il leur restait plusieurs mois pour rattraper le retard. Le jeune homme aurait bien aimé achever sa scolarité sur une victoire de sa maison, dont il était fier même si elle n'était pas la plus prestigieuse.

Perdu dans ses pensées, Théo n'entendit pas tout de suite Olivia arriver. Se détournant des sabliers, il l'avisa alors qu'elle descendait les escaliers, resplendissante comme à l'accoutumée. Un petit sourire aux lèvres, il songea à quel point ce tableau était cliché : la jeune fille descendant les escaliers de marbre pour retrouver son prétendant, avant leur premier rendez-vous... Car il s'agissait bien d'une sorte de rendez-vous qui ne disait pas son nom. Lorsque la jeune fille parvint à sa hauteur, Théo l'accueillit par une bise sur la joue.

"Bonjour ! Comment vas-tu ? Prête à affronter le froid ?"

Une fois les salutations échangées, Théo donna son bras à la jeune fille et ils quittèrent le château tout en discutant. Après avoir traversé le parc et quitté l'enceinte de l'école, ils transplanèrent à Londres. C'était agréable de voir la ville, songea Théo en observant l'agitation autour d'eux. Cette effervescence était stimulante après le calme tranquille des collines d'Ecosse... Une fois parvenus sur le Chemin de Traverse, ils se frayèrent un chemin parmi les sorciers venus faire leurs emplettes, léchant les vitrines au passage. Ils parvinrent alors devant la prestigieuse vitrine de T&T. Théo ouvrit la porte pour laisser passer Olivia et lui fit une parfaite révérence dans la plus pure tradition sang-pur sorcière.

"Après vous, gente demoiselle...", s'exclama-t-il en riant.

Puis il entra à sa suite dans l'antre de la famille Twilfit, prêt à dévaliser la boutique...


Olivia E. FowlerAncien personnageavatar
Messages : 207

Voir le profil de l'utilisateur
Olivia s'inspectait sous toutes les coutures. Si un cheveu avait le malheur de dépasser ou de ne pas être à se place, il pouvait dire adieu à ses collègues cheveux. Si un seul de ses habits avaient un mauvais pli, il pouvait dire bonjour à la poubelle. Olivia était en situation de stress extrême, elle voulait que tout soit parfait. Elle voulait que tout aille bien, sans imprévu. La jeune femme avait bien eu le temps de considérer cette journée, et de la planifier. Déjà, elle ne devait pas être en retard. C'était peine perdue puisqu'elle l'était déjà. Cependant, elle ne se démonta pas, elle trouverait bien une excuse pour justfier son retard. Elle ressortirait la même qu'elle avait dit à Samael le jour de la soirée Mousse. C'était comique, vrai et efficace, bref, Théo ne pouvait pas lui en vouloir.

En jetant un dernier regard à son regard, Olivia fit un petit sourire à son miroir, histoire de voir si elle était bien désirable. Selon elle, elle l'était, tout était donc parfait. Dès qu'elle sortit de la salle commune, Olivia sentit le froid lui piquer le visage. Elle frissonna donc à l'idée de ce qui l'attendait dehors. Elle se rassura cependant en se disant qu'elle serait avec Théo. Olivia aurait bien aimé qu'il neige, ce jour-là. Au moins, elle aurait pu embrasser son Théo sous la neige. Oui, parce qu'elle avait mis un titre de propriété sur le jeune homme. Nul doute qu'ils seraient ensemble d'ici la fin de la journée. Enfin, Olivia l'espérait et, même si ça ne se faisait pas rapidement, elle mettrait tout en oeuvre pour que cela se produise.

C'est donc toute souriante que la Gryffondor arriva en bas des escaliers. Elle vit Théo regarder les sabliers et sourit. Lorsqu'elle arriva à sa hauteur, la jeune femme n'eût pas le temps de le saluer qu'il l'avait déjà fait. Elle répondit donc avec un grand sourire :

" Coucou ! Hé bien j'espère que tu m'aideras à oublier ce froid !"

Olivia suivit Théo dans le hall, et lui sourit lorsqu'il lui dit de passer. En marchant à ses côtés dans le parc, Olivia ressentait une féroce envie de parler. Elle ne supportait pas trop le silence installé entre eux. Le stress ressenti plus tôt lorsqu'elle se préparait venait de ressurgir et elle devenait nerveuse. Elle leva un instant les yeux vers Théo et finit par déclarer avec un petit rire nerveux :

" Héhé, tu avais raison ... Il fait drôlement froid..."

Lorsqu'ils transplanèrent, Olivia ressentit cette étrange sensation qu'elle ne s'était toujours pas habituée à ressentir. Une fois arrivés à Londre, Olivia se razccrocha au bras de Théo, soudain surprise par la foule autour d'eux. Olivia rit lorsque Théo lui fit une révérence avant d'entrer dans la boutique. Avec un grand sourire elle lui répondit :

" Je vous en prie mon cher Monsieur !"

Une fois entrée dans la boutique de Swann, Olivia se sentit soudainement à l'aise. Une boutique, et Théo à ses cotés, que demander de mieux ? Alors, sans réfléchir, Olivia attrappa la main du Poufsouffle et le traîna dans son rayon préféré; celui des robes. Elle s'emerveilla devant certains modèles, piocha trois robes et lança à Théo :

" Aloooors moment crucial mon cher ami! Sache que ta réponse pourra t'être fatale. Alors, quelle robe me va le mieux, d'après toi ?"

Elle lui fait un petit sourire malicieux, en lui présentant les trois robes. S'il était le garçon parfait pour Olivia, il devrait savoir que cette robe rose lui ferait un gros ventre, la bleue foncée des grosses fesses mais que la rose pâle lui irait à merveille. Olivia le savait parce qu'elle les avait déjà, ce n'était qu'un petit test sans défense, rien du plus.


Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Théo pénétra dans la boutique et poussa un soupir de contentement quand la douce chaleur des lieux l'enveloppa. T&T était une boutique chic et agréable, contrairement à d'autres magasins de vêtements dans lesquels il fallait se battre pour accéder aux rayons ou pour obtenir l'attention d'un vendeur. Le lieu était tenu par la charmante mère de Swann, qui salua poliment leur arrivée avant de reporter son attention sur sa cliente du moment, une femme brune et élégante. Reportant son attention sur Olivia, Théo vit que la jeune fille semblait s'être plongée dans son milieu naturel. Avant qu'il n'ait eu le temps de faire trois pas, elle l'avait déjà attrapé par la main pour l'emmener dans un rayon bien précis, celui des robes. Théo posa un regard doux et affectueux sur la jeune fille, dont l'attention était absorbée par les différents modèles, tentant d'imaginer ce que cela ferait, de la prendre dans ses bras, de l'embrasser... Il espérait le savoir avant la fin de la journée. Son ventre se noua d'anticipation à cette idée et il se détourna, son sourire trahissant ses pensées coupables.

Olivia l'en sortit en attirant son attention sur trois robes différentes, qu'elle agita en lui lançant un défi. Théo hocha la tête, faussement sérieux, et prit l'air concentré du connaisseur - ce qu'il n'était pas vraiment, mais il allait essayer... Le jeune homme s'approcha d'Olivia et se mit à tâtonner les trois vêtements, examinant leur forme, leur tissu, leurs couleurs à la recherche de la bonne réponse. Hochant la tête à nouveau, il fit une moue hésitante et ôta la rose des mains d'Olivia, avant de la remettre en rayon.

"J'élimine celle-là, je préfère la rose pâle et la bleue nuit..."

Plissant des yeux, il examina les deux restantes, son regard voletant des deux vêtements à Olivia dont il examinait la silhouette. Il était tenté de choisir la bleue, persuadée que la couleur irait parfaitement à la jolie brune, mais il trouvait aussi que la rose avait une forme plus élégante, mieux coupée. Après quelques instants de réflexion, Théo réalisa qu'il ne parviendrait pas à se décider.

"Ce serait dommage que cette réponse me soit fatale, tu ne crois pas ?", dit-il sur un ton amusé. "Il faut que je te vois dedans pour choisir. Me ferais-tu l'honneur de me faire un petit défilé privé ?"

Puis il attira Olivia jusqu'aux cabines d'essayage, qu'il fut ravi de trouver vides. Ils auraient ainsi toute l'intimité nécessaire pour...essayer des robes, ils allaient simplement essayer des robes. Du moins, si Théo parvenait à résister à la vue d'Olivia mise en valeur par une des somptueuses créations de T&T ! Tandis que la poursuiveuse disparaissait derrière des rideaux, Théo s'appuya contre le mur face à la cabine en tentant de ne pas penser au fait qu'Olivia se déshabillait à trois mètres de là. Lorsque la jeune fille sortit enfin de la cabine, revêtue de la robe rose, Théo se redressa et s'avança pour l'observer, une expression admirative sur le visage. S'approchant d'Olivia, il saisit sa main pour la faire tournoyer lentement, tandis qu'il l'examinait sous toutes les coutures. La robe la mettait remarquablement bien en valeur, épousant ses formes à la perfection, tout en lui conférant charme et élégance. Elle aurait pu faire mannequin pour T&T, songeant Théo avec fierté.

Un sourire appréciateur aux lèvres, Théo se pencha vers la jeune fille et repoussa avec douceur une mèche de cheveux qui lui obstruait le visage.

"Après réflexion, nul besoin d'essayer l'autre, celle-ci est tout simplement faite pour toi. Je ne vois pas comment tu pourrais être encore plus belle..."

Riant un peu suite à ses paroles outrageusement charmeuses, Théo s'écarta un peu d'Olivia et ajouta :

"Enfin, on peut toujours vérifier !"

Il y avait plus désagréable occupation que d'observer une jeune fille aussi belle qu'Olivia essayer de jolies robes, après tout ! Et il n'était pas pressé de retourner dehors, avec le froid qu'il faisait ! Quoi que cela lui aurait donné une bonne raison de se coller à la Gryffondor...


HRP : je me suis permis de faire essayer la robe à Olivia, si ça ne convient pas dit le moi et je changerai!


Olivia E. FowlerAncien personnageavatar
Messages : 207

Voir le profil de l'utilisateur
Bien évidemment que ceci n'était pas une épreuve éliminatoire, mais c'était drôle de lui faire croire cela, bien qu'Olivia était persuadée qu'il ne le pensait pas vraiment. La Gryffondor observait son (futur petit) ami examiner les robes, trouvant que cela lui conférait un certain charme. En plus de celui qu'il possédait déjà. En fait, c'était un peu comme un bonus. Théo était un gentleman, avec une certaine éducation, une certaine élégance, et il avait cette petite chose qui donnait à Olivia des envies qu'on n'exprimera pas ici car non appropriées à la situation. Reprenant donc ses esprits et sortant de la contemplation de Théo, la Gryffondor fut ravie de voir que la robe rose était éliminée. Un peu trop vulgaire à son goût. Elle lui fit un grand sourire approbateur, et attendit son avis sur les autres robes.


Alors que le Poufsouffle observait Olivia, la jeune femme sentit quelque chose d'étrange. Sous le regard de Théo, elle se sentait à la fois en confiance et vulnérable. En confiance parce qu'il la regardait, il n'avait d'yeux que pour elle. Vulnérable parce qu'Olivia était persuadée que le moindre petit défaut pour faire changer Théo d'avis et pouvait lui faire passer l'envie de rester avec elle. De plus, la Gryffondor ne savait mettre un mot sur ce qu'elle ressentait. Elle se sentait brûler sous le regard du jeune homme, elle se sentait être quelqu'un d'autre. Quelqu'un de plus important. A cet instant, elle pouvait dire qu'elle était capable de faire n'importe quoi, de parler à n'importe qui, juste parce que ce simpe regard lui donnait confiance en elle. C'était certes excessif, mais après tout, la jeune femme n'avait jamais été modérée.


Olivia répondit à Théo qui lui suggérait gentiment de faire un défilé privé :


"Mais bien sur que tu auras droit à un petit défilé ...


Elle n'eût pas le temps de finir sa phrase qu'elle fut attirée dans les cabines. Soit. Le point positif dans cette histoire était que Théo était comment dire? Très ... Réceptif. La jeune femme prit donc les deux robes qui lui restaient et enfila la rose pâle en premier. Pendant qu'elle se changeait, Olivia réfléchit à toute vitesse. Comment pouvait-elle se mettre avec lui? Elle ne lui demanderait jamais explicitement de sortir avec elle, elle avait passé l'âge. Elle ne se voyait pas se jeter sur lui et l'embrasser aussi, même si cela la tentait de plus en plus. Olivia devait improviser. Seulement, elle n'aimait pas l'improvisation, elle n'aimait pas ne pas contrôler la situation, mais c'était un risque à prendre pour obtenir ce qu'elle voulait. Et là, ce qu'elle voulait vraiment, c'était Théo. En mettant sa robe en place, Olivia sortit et fit un grand sourire à Théo. En voyant le jeune homme, son envie de l'embrasser se fit un peu plus forte que tout à l'heure.


Par réflexe, Olivia referma sa main sur celle de Théo lorsqu'il la saisit pour la faire tourner.La jeune femme rougit au compliment du jeune homme, et joignit son rire au sien. Elle ne parlait pas beaucoup, cela l'étonnait. Mais ça devait surement être parce qu'elle réfléchissait. N'oubliant pas sa politesse, elle ajouta avec un grand sourire charmeur :


"Je te remercie bien ! Mais oui, essayons l'autre, on ne sait jamais ! "


Elle lui fit un petit clin d'oeil, esquissant un sourire. Olivia était fière d'elle même; elle venait de trouver un moyen d'attirer Théo vers elle. Elle repartit donc dans la cabine, et quelques secondes plus tard, elle lança :


" Théo ! La fermeture de ma robe est coincée ... Tu peux m'aider s'il te plaaaait?"


La jeune femme avait bien pris soin d'avoir l'air plaintive. Un peu comme si ce n'était pas du tout prémédité. Lorsque Théo s'approcha d'elle pour "l'aider", la jeune femme se trouva dans la situation qu'elle avait espéré. Elle avait envie de faire un remake de ces films d'amour un peu gnagnan, dans lesquels chaque histoire commence par un regard suivi d'un baiser passionné. Elle n'avait rien à perdre, après tout. La jeune homme était tout près d'elle, dans une cabine d'essayage et avait la main sur la fermeture éclair de sa robe. Elle se retourna donc vers lui et dit d'une voix faussement innocente :


"Regarde, c'est bloqué là .."


Elle avait déjà remarqué puisqu'il avait la main dessus mais ce n'était qu'un prétexte pour se retrouver en face de lui. Sa figure à exactement à deux centimères de celle de Théo, Olivia prit une inspiration, en attendant la suite impatiemment. Son coeur battait la chamade, ses mains tremblaient, mais elle avait réussi à faire avancer la situation.


Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Théo répondit au sourire charmeur de la jeune fille, qui la remercia avant de retourner vers les cabines avec un clin d'oeil. Se retrouvant à nouveau seul, Théo s'appuya contre son mur en laissant échapper un soupir de contentement. Il avisa la vendeuse qui observait en sa direction et se hâta de faire disparaître le sourire niais de son visage - un Nott ne souriait pas niaisement ! Et cela même s'il flirtait avec une fille magnifique qui semblait être sur le point de devenir sa petite-amie... Cela faisait longtemps que Théo n'avait pas trouvé une jeune fille qui lui plaisait vraiment, mais c'était bel et bien le cas avec Olivia. Il aimait son attitude un peu audacieuse, franche et subtile à la fois, et la façon qu'elle avait de toujours pétiller de bonne humeur. C'était contagieux et cela ne pouvait pas faire de mal à Théo, lui si renfermé !

Le jeune homme n'eut pas à attendre longtemps puisqu'il entendit Olivia l'appeler pour l'aider à débloquer sa robe dont la fermeture était coincée. Un sourire amusé s'étira sur les lèvres de Théo, alors qu'il se demandait s'il s'agissait là d'une ruse pour l'attirer dans la cabine. C'était une possibilité, mais il fallait avouer que le ton de la jeune fille suggérait bien un véritable problème. Théo s'avança vers la cabine et vérifia que madame Twilfit était retournée à ses occupations avant d'ouvrir le rideau et de se glisser dans le petit espace. Il referma le rideau derrière lui et, avisant Olivia, posa la main sur la fermeture de sa robe. Bon, il n'y avait plus qu'à espérer maintenant qu'il arriverait à la fermer facilement, histoire de ne pas se ridiculiser ! Mais sa première intuition se révéla la bonne, Olivia avait bien tout autre chose en tête que sa robe qui refusait de se fermer en l'appelant auprès d'elle...

Théo sentit un mélange d'excitation et d'appréhension monter en lui quand la jeune fille se retourna pour se retrouver à quelques petits centimètres de lui. Il savait très bien où tout cela allait les mener, il n'y avait plus le moindre doute désormais, et si cette perspective le réjouissait, il ne pouvait s'empêcher d'être un peu anxieux. Il n'était pas très doué pour ce genre de choses, la séduction, les relations amoureuses... La dernière fois, il avait tout gâché et il était fort possible qu'il recommence à nouveau. De toute façon, d'une manière générale, il était assez nul quand il s'agissait de prendre en considération quelqu'un d'autre que lui. Artémis le lui avait bien fait comprendre... Mais était-ce une raison pour rester dans son coin ? Non, il allait essayer, parce qu'il avait bien besoin d'une fille comme Olivia dans sa vie, et qu'il mourait d'envie de l'embrasser, envie visiblement partagée. Alors pourquoi se priver ?

Mettant de côté ses infimes hésitations, Théo plongea son regard dans les yeux bruns d'Olivia et resta silencieux un long instant.

"Je vois ça", finit-il par murmurer en guise de réponse.

Lentement, il fit glisser la fermeture de la robe d'Olivia jusqu'à ce qu'elle soit complètement fermée, puis son bras s'enroula autour de la taille de la jeune fille. Son autre main vint se glisser dans sa chevelure sombre pour venir caresser sa nuque, tandis qu'il franchissait l'infime distance qui séparait leurs deux visages pour poser ses lèvres sur les siennes.


Olivia E. FowlerAncien personnageavatar
Messages : 207

Voir le profil de l'utilisateur
Olivia croyait rêver. Pour deux choses. La première, qui était positive était que Théo l'avait rejoint, qu'il était tout près d'elle. La deuxième, qui était un peu moins positive était ... Mais qu'est-ce qu'il attend Merlin? Olivia lui avait tendu la perche, elle l'avait emmené dans une cabine, ils étaient tout proches alors pourquoi est-ce qu'il ne l'embrassait pas ? Les secondes qui s'étaient écoulées entre le moment où il était entré dans la cabine et le moment où il passa sa main derrière sa taille semblaient durer des heures. Olivia n'aimait pas ce sentiment qui s'insinuait en elle. Ce sentiment qui venait d'apparaître dès le moment où il sa main était passée derrière sa taille, ce sentiment qui s'accentuait un peu plus lorsqu'il passa sa main dans ses cheveux. Ce mélange d'excitation et d'appréhension, d'impatience et de frustration.

Quasiment plus rien ne séparait Théo et Olivia désormais, et pourtant, il ne se passait rien. Tout semblait durer des heures. Le coeur battant un peu plus fort au fur et à mesure que le temps passait, Olivia passa sa main derrière le cou de Théo, se rapprochant un peu plus de lui. Théo sépara le dernier petit espace qu'il y avait entre eux. Ca y est. C'était fait, elle l'embrassait. Une explosion de sensations venait de se faire en elle, elle n'entendait plus le brouhaha du magasin. Il n'y avait plus que Théo et elle, rien de plus. Olivia se colla un peu plus à Théo, l'embrassant avec encore plus de passion. Elle se sentait bien, là. Elle voulait rester avec lui dans cette cabine encore longtemps.

Lorsqu'elle rompit leur baiser, Olivia ne se décolla pas de Théo pour autant. Elle avait son regard plongé dans le sien. Elle voulait encore l'embrasser, elle voulait recommencer encore une fois. Ou deux fois. Son coeur battait à tout rompre. Il fallait qu'elle dise quelque chose, elle en avait l'obligation. Elle lança alors la première chose qui lui passa par la tête :

"Oh bah ... La fermeture n'était pas si bloquée que ça ... Finalement."

La jeune femme entendait encore résonner dans ses oreilles sa piteuse phrase. Qui était un peu inutile. Dans les moments comme ça, elle aurait du dire à Théo tout ce qu'elle pensait de lui, combien il l'attirait. Mais non, elle parlait d'une fermeture éclair. Olivia contempla le jeune homme encore un instant et lui fit un petit sourire d'excuse. La Gryffondor ne savait vraiment pas quoi dire.

Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus ressenti cela en embrassant un garçon. Le dernier était Samaël. Olivia et Théo étaient tellement différents, et pourtant, elle avait de plus en plus de l'affection pour ce jeune homme assez réservé. Elle appréciait un peu tout chez lui. Lorsque ses lèvres étaient entrées en contact avec les siennes, Olivia s'était sentie capable de voler, son sang bouillonnait dans ses veines, son coeur battait à tout rompre. Elle ne se sentait plus elle-même. Elle avait l'impression d'être une autre personne, plus forte, plus puissante, capable de réaliser tant de choses. Et même après qu'ils aient rompu leur baiser, elle pouvait encore sentir Théo l'embrasser, elle ressentait encore cette sensation de son corps contre celui de Théo.

Olivia ne savait pas quoi dire, elle ne voulait plus parler. Sa gêne de tout à l'heure était passée. Elle attendait juste que Théo dise quelque chose. Lui au moins, il saura quoi dire. Il ne sortira pas une phrase débile comme Olivia. Enfin, elle l'espérait. De toute manière, la seule chose qu'elle était capable de faire pour l'instant était de sourire niaisement.


Théo NottAncien personnageavatar
Messages : 964

Voir le profil de l'utilisateur
Olivia répondit à son baiser avec passion, et Théo sentit son coeur chavirer. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas éprouvé ça, cette sensation de chaleur qui se répandait en lui, cette impression de bonheur euphorique qui l'envahissait... Bon sang, cela faisait du bien. Il se sentait aimé, apprécié et désiré et c'était exactement ce dont il avait besoin. Théo oubliait tout ce qui n'allait pas dans sa vie, tout ce qui le préoccupait d'ordinaire, pour se concentrer uniquement sur cette jeune femme dans ses bras. Avec elle, il se sentait plus fort, plus sûr de lui, et plus heureux. Avec regret, il sentit Olivia rompre leur baiser, sans pour autant s'éloigner, et il la garda tout contre lui, plongeant ses yeux dans les siens.

Merlin, ce qu'elle était belle.

Il laissa échapper un petit rire à sa phrase. Olivia était vraiment mignonne, songea-t-il en la couvant d'un regard affectueux. Cela changeait agréablement des les filles au caractère bien trempé dont il s'entourait d'ordinaire. Comme pour prouver sa phrase, il lâcha la taille de la jeune femme pour saisir à nouveau la fermeture, mais cette fois en l'ouvrant avec délicatesse. Du bout des doigts, il caressa doucement la peau dénudée d'Olivia, sans la lâcher du regard.

"En effet", souffla-t-il avec malice.

Avisant ses lèvres tentatrices, Théo ne put s'empêcher de l'embrasser une seconde fois, passionément. Cette fois, ce fut lui qui rompit le baiser, conscient qu'il était en train d'avoir des idées un peu trop osées et qu'il risquait de se montrer un peu trop entreprenant. S'il était fort tentant de succomber à ses désirs qui lui dictaient d'explorer plus en détail le corps de sa nouvelle petite-amie, Théo savait que ce n'était pas l'idée du siècle. Déjà, il y avait de fortes chances pour que madame Twilfit vienne fouiller dans le coin s'il ne ressortait pas de là bientôt, et puis il ne voulait pas prendre le risque de brusquer la jeune fille. Par un miracle qu'il ne parvenait pas à s'expliquer, elle semblait aussi intéressée par lui qu'il ne l'était par elle. Jusque là, il n'avait pas fait de faux pas et il comptait bien continuer dans cette lignée...

Théo finit donc par abandonner les lèvres d'Olivia et par décoller un peu son corps du sien pour restaurer un peu de distance entre eux. Il attrapa sa main et entrelaça ses doigts aux siens, puis observa d'un air appréciateur la robe qu'elle avait enfilé - et honteusement utilisé comme un appât à Théo.

"Tu es sublime. Mais je préfère quand même celle d'avant."

Un large sourire illuminant son visage, Théo attira à nouveau Olivia contre lui. Il n'avait plus envie de la lâcher. Un léger silence suivit ses paroles, durant lequel Théo chercha désespérément quelque chose à dire. Il savait qu'il devait dire quelque chose, mais il n'avait pas la moindre inspiration. Tout ce à quoi il pouvait penser, c'était à quel point il était bien en cet instant, et tout un tas de choses niaises emplissaient son esprit. Par Salazar, depuis quand lui, Théo Nott, fils de Théophane, avait-il des pensées niaises plein la tête ? Enfin, c'était si rare qu'il pouvait bien en profiter un peu...de toute façon, du moment qu'ils restaient dans cette cabine, il n'y avait qu'Olivia pour le voir. Ce n'était pas comme s'il allait se mettre à sourire comme un bienheureux dans les couloirs de Poudlard, il avait tout de même une réputation à faire respecter. Une réputation de ronchon, certes, mais qui lui évitait bien des désagréments. Pour vivre heureux, vivons cachés !

"Olivia...", murmura-t-il finalement, "en cet instant je suis le plus heureux des Poufsouffle, et crois-moi, dans cette maison de niais ce n'est pas peu dire ! Je...je suis encore étonné de te plaire, à vrai dire. Mais ça me fait vraiment très plaisir. Je sais qu'on ne se connait pas très bien encore, mais je suis sûr qu'on va être très heureux ensemble."


Olivia E. FowlerAncien personnageavatar
Messages : 207

Voir le profil de l'utilisateur
Olivia se sntait tellement bien avec Théo, dans cette cabine. Elle aurait été capable de rester là des heures. Elle fut d'ailleurs vraiment soulagée lorsqu'il rit à sa phrase. Ce garçon devait être doté d'une politesse incroyable pour rire à une telle bêtise. Pourtant, Olivia lui répondit avec un petit sourire. La jeune femme ne fut pas au bout de ses surprises lorsqu'elle vit que Théo refit glisser sa fermeture éclair. Au contact de ses doigts sur sa peau, Olivia ne put s'empêcher de frissonner jusqu'au plus profond d'elle. Ce fut un peu à regret qu'elle constata que Théo avait levé sa main. Ce n'était peut-être pas l'endroit approprié pour aller plus loin, certes, mais personne n'était censé savoir qu'ils étaient là, non ?


La frustration d'Olivia prit vite fin lorsque Théo la rembrassa. Comme la première fois, elle se sentit être une autre fille, quelqu''un capable de tout. Le baiser passionné de Théo lui donnait l'impression que des millions de petits papillons volaient en elle, que plus rien n'existait dans le monde, que tous ses soucis n'étaient que des choses futiles. Elle se sentait invincible au contact de Théo, surement parce qu'elle se sentait en sécurité, parce qu'elle avait confiance en lui, même si elle ne le connaissait pas réellement.


Lorsque ce dernier se retira, Olivia le regarda et lui fit un tout petit sourire. Jamais elle n'oserait lui dire qu'elle voulait un autre baiser, ils auraient tout le temps pour s'en faire d'autres, de toute manière. Quand la main de Théo attrappa celle d'Olivia, la Gryffondor ne put s'empêcher de s'agripper à Théo, elle ne voulait plus le lacher. A partir de ce moment, elle avait posé un titre de propriété, et celle (ou celui, n'est-ce pas Samaël ?) qui essayait d'approcher de Théo un peu trop près aurait affaire à Olivia. Lorsque Théo lui répondit qu'elle était sublime, Olivia lui dit avec un petit sourire malicieux :


"Merci beaucoup ... Mais je sais bien que la robe d'avant était mieux .."


Olivia contempla le garçon qui était désormais son nouveau petit copain. Elle se dit qu'elle avait de la chance. Elle aurait pu tomber sur des personnes bien pires que lui. Mais non, elle avait fait le bon choix et en était ravie. Sa bonne impression sur Théo fut renforcée lorsqu'il lui dit ce qu'il pensait d'elle. Olivia ne put s'empêcher de sourire niaisement, les yeux pétillant de joie. Elle l'écoutait parler, sans le couper. A la fin de sa phrase, et sans prévenir, Olivia se jeta dans ses bras, mue par une soudaine spontanéité. Elle s'excusa auprès de Théo, elle ne voulait pas lui faire mal, puis elle commença à son tour :


"Je suis tellement contente de t'entendre dire ça et ... Oui, c'est vrai qu'on ne se connaît pas beaucoup, mais tu me plais beaucoup, et n'en sois pas étonné. C'est vrai, t'es mignon comme tout! Mais je suis tellement mais tellement contente d'être avec toi, j'avais plus ressenti ça depuis super longtemps, depuis Samael, à vrai dire. Enfin bref, c'est pas ça le plus important. Mais moi je suis plus que persuadée qu'on va être bien ensemble ! On pourra sortir le week end et tout, et puis si tu veux, tu pourras venir chez moi. Je suis sure que mon père t'adorera ! Mais bref, on en est pas encore là ... Je viens encore de beaucoup parler pour rien dire ...Ca fait presque peur ... Bref, tout ça pour te dire que je suis tellement contente d'être avec toi que ... Tu vois ce sourire complètement débile qui doit surement être apparu sur ma figure ? Bah il va y rester pendant encore un très grand moment !"


Olivia s'apprêtait à embrasser Théo une nouvelle fois, comme pour appuyer ses propos lorsqu'elle entendit des pas juste à côté. Elle passa rapidement sa tête derrière le rideau pour voir ce qu'il se passait et vit Miss Twilfit. Lorsqu'elle eût le dos tourné, Olivia chuchota vite à Théo :


"Vite vite sors, elle est là !"


 

[RP Terminé]


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Faire des emplettes et plus ample connaissance [Olivia ♥ Théo]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On peut même plus faire ses emplettes tranquille ! ✩ Gary
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» [Tutoriel] Une gourde sympa à faire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres, :: Chemin de Traverse,-