AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Le temps des explications [Margot]

Edmund HarrisPersonnage décédéavatar
Messages : 92

Voir le profil de l'utilisateur
Mercredi 10 Janvier 2007, aile des professeurs.

Le Conseil d'Administration venant de se terminer, Edmund rassembla ses papiers, son comparatif Ana / Margot notamment, son encrier et sa plume et salua d'un signe de tête quelques parents. Après ce qui venait de se passer, il n'avait pas très envie de s'attarder. Au vu des regards qu'échangeaient ses collègues et des réactions, silencieuses mais explicites, qu'avait déclenché son soutien à Ana quelque chose allait lui retomber sur le coin du nez. Et il n'était pas très pressé de savoir quoi, à vrai dire. Il s'apprétait à quitter la salle furtivement quand sa cousine Elizabeth Harper se planta devant lui, un sourire sur les lèvres. Ce n'est qu'après cinq minutes d'un long monologue concernant la réception d'anniversaire d'une de leurs tantes qu'il put espérer repartir, après avoir bien sur promis sa présence. Soupirant, il releva les yeux pour faire face à Margot, qui n'avait pas vraiment l'air ravi. Pressentant ce qui allait suivre, Edmund reposa ses papiers sur un coin de la table. Il savait que cela ne se passerait pas vraiment facilement, mais l'idée de cette discussion était loin de l'emballer.

- Margot, salua-t-il. Très jolie performance. Que puis-je pour toi ?

Toujours se réfugier derrière un mur de politesse et de bien-séance, comme disait toujours sa mère lorsqu'il était jeune. Cela pouvait vous sauver la mise et vous éviter les crises. Du moins, en partie.



Kit par SwannyFilleChérie

 

On travaille en silence, jeunes gens.
Margot AdamsonAncien personnageavatar
Messages : 1956

Voir le profil de l'utilisateur
Enfin !, songea Margot quand Minerva annonça la fin du Conseil d'administration. Cela avait été interminable, et il lui avait été bien difficile de se concentrer sur les sujets qui avaient suivi son débat passionné avec sa rivale inattendue... Quand la directrice les libéra enfin de ce calvaire, Margot se mit sur ses jambes, rassembla ses papiers et échangea quelques mots avec une mère venue lui apporter son soutien. Tout en la remerciant, Margot glissa un regard en direction de son collègue de sortilège, en pleine discussion avec la mère de la petite Harper. Parfait, songea-t-elle avec satisfaction, elle tenait à avoir une conversation avec Edmund avant qu'il ne parvienne à s'éclipser.

L'enseignante s'excusa poliment auprès de son interlocutrice et se dirigea en direction de son collègue, s'arrêtant néanmoins auprès de Samuel au passage. Elle s'était sentie dépassée par les évènements ce soir, et aurait bien besoin d'une longue discussion avec son amant... Madame Harper libéra alors sa cible et Margot se dirigea vers lui tandis que la salle se vidait. Après avoir vérifié que personne ne pouvait les entendre et que sa rivale avait quitté la pièce, elle se planta devant lui et vrilla son regard glacé dans ses yeux, le visage fermé.

"Je voudrais savoir ce qui me déplaît tant dans ma candidature, et ne vient pas me parler d'ouverture envers les moldus ou de démocratie, je ne suis pas la dernière des imbéciles. A moins que tu ne tiennes à ce qu'Ana soit élue, mais alors j'aimerais bien comprendre pourquoi !"



Isabelle Adjani, kit par Juliet
Edmund HarrisPersonnage décédéavatar
Messages : 92

Voir le profil de l'utilisateur
C'était plus violent qu'il ne l'avait imaginé, Margot était réellement hors d'elle. Et venait de lui souffler les deux vagues - et pitoyables - excuses derrières lesquelles il avait vaguement pensé se réfugier. La vérité, c'est qu'il n'était pas fier de lui non plus et qu'il n'était pas assez bête ou naïf pour se leurrer. La situation était compliquée, tortueuse et pas assez rationnelle à son goût. Trop de ressentiments, d'espoirs déchus, d'ambitions jamais honorées. Il n'allait pas se mentir à lui-même en affirmant qu'il avait bien agi mais il savait néanmoins qu'il avait agi pour le mieux. Ana Sorden ne pourrait pas tout faire passer au CA et il comptait sur cela pour protéger l'école. Et s'il le fallait, il renversait lui-même Ana. Etait-il en paix avec sa décision, fier et rassuré quant à l'avenir ? Non, loin de là. Se questionnait-il ? Encore et toujours depuis quelque semaines. Il avait été égoïste, oui, sûrement. Mais après avoir donné de sa personne toute sa vie, on lui reprochait son seul acte individualiste alors que les autres ne s'en privait pas. Agacé, énervé, frustré et tourmenté, il posa un regard froid sur sa collègue. Il ne se laisserait pas culpabiliser encore plus parce que Madame était froissée dans son égo.

- Rien ne me dérange dans ta candidature, Margot. Tu es une collègue que j'estime, c'est un fait. Mais l'estime que je peux te porter ne m'a pas conjuré à te vouer une indéfectible loyauté, non ? Soutenir une collègue que j'estime tout autant dans ton travail d'enseignante n'est pas un crime, à ce que je sache !

Tout ce qu'il souhaitait, c'était qu'on le laisse en paix. Il se tourmentait bien assez tout seul sans avoir à subir les sautes d'humeurs de ses collègues.



Kit par SwannyFilleChérie

 

On travaille en silence, jeunes gens.
Margot AdamsonAncien personnageavatar
Messages : 1956

Voir le profil de l'utilisateur
"Je ne te demande pas une indéfectible loyauté mais un minimum de respect", répondit Margot du tac-au-tac. "Le respect que tu éprouves pour une collègue que tu estimes aurait dû te conduire à m'avertir de cette candidature surprise, et non à m'attaquer sur mon programme trop flou ou sur une maladresse que j'ai pu commettre ! Et ne prétend pas que tu n'étais pas au courant, la seule raison pour laquelle tu as pris son parti c'est parce qu'elle t'avais promis ce poste de sous-directeur avant même que le CA n'ait commencé... Je te savais ambitieux Edmund, mais je ne pensais pas que tu serais capable de placer ton bien-être personnel au détriment de cette école."

"Nous savons tous les deux que si tu devais faire un choix objectif, tu choisirais la candidate qui n'a pas placé un bulletin Fiennes dans l'urne aux élections, qui n'a pas l'intention de mener cette école au désastre mais au contraire de continuer dans la lignée de grands directeurs comme Minerva, et Dumbledore avant elle. Une directrice non affiliée à Gryffondor, qui plus est, voilà un changement positif ! Quand je pense que tu es probablement le plus conservateur de cette école... Tu ne me dois rien, c'est vrai, mais je te trouve malgré tout hypocrite et outrageusement ambitieux. Même si cela n'enlève rien à l'estime que je te porte."


Elle lui adressa un sourire ironique et, se sentant soudain vidée et lasse, prit appui sur l'une des chaises.



Isabelle Adjani, kit par Juliet
Edmund HarrisPersonnage décédéavatar
Messages : 92

Voir le profil de l'utilisateur
Edmund se redressa, offusqué par les paroles de sa collègue. Elle était vraiment hors d'elle. Mais cela ne lui permettait en rien de lui parler sur ce ton ! Il n'était pas l'un de ses élèves à qui elle faisait la leçon et n'avait pas ainsi à le remettre en cause et surtout pas de cette manière ! Glacial, il toisa Margot de toute sa hauteur.

- Professeur Adamson, quels que ce soient les reproches que vous ayez à me faire, je vous prierai de ne pas m'insulter de la sorte. Nous sommes des adultes civilisés capables de régler un différent sans pour autant en perdre le sens des convenances, non ?

Lui en tout, il l'était. Il ajusta son monocle sans cesser de froncer les sourcils, plus que contrarié. Contrarié par le ton de Margot, évidemment, mais aussi par les vérités qu'elle énonçait sans retenue. C'était une chose d'y penser et une autre d'y faire face, surtout lancées de cette manière. Et même s'il savait qu'elle avait raison, il était hors de question qu'il perde la face et toute crédibilité. Il avait fait un choix, qu'il n'arrivait pas encore à assumer en lui-même, mais il savait qu'il devrait camper sur ses positions. Que pouvait-il faire d'autre de toute manière ? Il ne pouvait pas revenir en arrière, c'était trop tard, c'était sceller. Il fallait avancer, quitte à fermer les yeux.

- Et je te signalerai qu'Ana ne m'a jamais promis le poste de sous-directeur avant qu'elle ne le lance ainsi en pleine réunion. Une surprise pour nous deux, très chère. C'était une surenchère d'arguments et il semblerait qu'elle ait vu là une opportunité. Je n'étais pas au courant de cela.

Elle lui avait promis le poste de Directeur de Serdaigle, c'était différent.

- Quant à cette candidature, ce n'était pas à moi de l'annoncer. Ne reporte pas la rancœur que tu ressens pour Ana Sorden sur moi, veux-tu ?



Kit par SwannyFilleChérie

 

On travaille en silence, jeunes gens.
Margot AdamsonAncien personnageavatar
Messages : 1956

Voir le profil de l'utilisateur
Par Merlin, qu'est-ce qu'il pouvait être coincé, songea Margot tandis qu'Edmund lui faisait la morale en lui rabâchant qu'il fallait respecter les convenances. Certes, les convenances étaient importantes, Margot en tant que directrice de Serpentard et fille de bonne famille n'avait pas besoin qu'on le lui répète. Elle n'en était pas moins une femme passionnée, au caractère parfois emporté. C'était la première fois qu'Edmund avait véritablement l'occasion de voir cet aspect de sa personnalité et il faudrait qu'elle fasse avec, car elle n'avait pas l'intention de changer simplement pour pouvoir être élue directrice.

Elle se redressa et toisa Edmund d'un regard tout aussi glacial que le sien. Il la prenait vraiment pour une idiote. Ainsi donc, Edmund prenait par hasard le parti d'une femme qui défendait des idées auxquelles il n'adhérait pas une seconde, et cela n'avait rien à voir avec le fait qu'elle le nomme sous-directeur. Ben voyons !

"Je n'en crois pas un mot", souffla-t-elle en le défiant de lui mentir à nouveau. "Soit, votez-donc en votre âme et conscience. Je suis simplement déçue de constater que vous n'êtes pas la moitié de l'homme que je pensais. Sinon, vous assumeriez au moins...Peu importe."

Sans lui accorder un regard de plus, elle tira l'une des chaises et s'assit en attendant qu'Edmund s'en aille, désirant profiter d'un moment de solitude pour se remettre de ses multiples émotions...



Isabelle Adjani, kit par Juliet
Edmund HarrisPersonnage décédéavatar
Messages : 92

Voir le profil de l'utilisateur
Edmund maintint le regard de sa collègue sans sourciller et sans se démonter. Quelle ironie, qu'elle ne le croit pas alors qu'il disait la vérité quant au poste de sous-directeur ! Mais peu importe ce qu'il pourrait invoquer, peu importe l'éloquence avec laquelle il se défendrait, elle ne le croirait pas, trop aveuglée par la colère qu'elle ressentait à son égard et à celui du professeur Sorden. Elle avait raison, sur certains points, et sa colère pouvait être justifiée. Mais son attitude ne l'était pas. Un peu de retenue et un peu de bienséance pourrait lui faire du bien, elle qui se targuait d'être la directrice d'une maison aussi noble qu'était celle de Salazar Serpentard.

- Ma chère Margot, j'ai toujours eut l'intention de voter comme bon me semblerait, peu importe vos petites sensibilités froissées.

Lui aussi, pouvait être insultant comme elle l'était. Il ne souffrirait pas du ton qu'elle employait plus longtemps. Tandis qu'elle se laissait tomber sur une chaise, il la toisa, méprisant et en colère.

- Si vous teniez tellement à mon soutien et à ma loyauté, très chère, il fallait aussi m'assurer le vôtre. Daisy, sous-directrice ! Il est vrai qu'elle a plus d'expérience que moi dans l'enseignement ! Crispin, j'aurai pu comprendre. Mais que vous choisissiez l'affect au profit de l'expérience, oui, cela m'a étonné. Mais après tout, Margot, vous avez choisi en votre âme et conscience.

Fulminant, il se dirigea à grandes enjambées en direction de la porte qu'il franchit sans un regard en arrière, claquant le battant derrière lui. Il avait besoin d'une bonne tasse de thé.

FIN DU RP



Kit par SwannyFilleChérie

 

On travaille en silence, jeunes gens.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Le temps des explications [Margot]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Aile Sud, :: Salle des profs,-