AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Future recrue [Steven]

Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1953

Voir le profil de l'utilisateur
Mercredi 25 Avril 2007

"C'est bon pour aujourd'hui ! cria Nora en piquant vers le sol. Elle descendit de son balais et se tourna vers son équipe. Jouez comme ça samedi et Serpentard aura du soucis à se faire ! les félicita-t-elle chaleureusement. Non c'est bon Sam, laisse les balles, je les rangerai après, je vais rester un peu."

Elle passait tous les entrainements à observer le jeu de ses joueurs, à les encourager et à donner des directives, oubliant parfois son propre entrainement. Ils faisaient tous d'énorme progrès et elle était assez fière de son équipe. Même Danny commençait à bien se débrouiller, il était fou de joie à chaque fois qu'il arrêtait plusieurs tirs de suite, ça faisait plaisir à voir. Artémis semblait ailleurs, un peu absente, et pourtant elle jouait vraiment bien, elle avait gagné en précision et même en puissance, même si elle n'égalerait jamais la force de frappe de Samaël. Heureusement que le jeune homme était quelqu'un de vraiment gentil car elle ne souhaitait à personne de recevoir un de ses coups. McGowan n'avait qu'à bien se tenir, les batteurs de Poufsouffle étaient vraiment puissants eux aussi, et sans être des brutes épaisses. Les poursuiveurs semblaient très bien s'entendre et avaient développé une sorte de complicité qui leur serait utile en match, ils se comprenaient d'un seul regard et aux yeux de Nora c'était le plus important. Oui, elle était vraiment fière de chacun des membres de l'équipe.

Nora préférait travailler en dehors des entrainements, l'attrapeur n'était pas nécessaire au jeu de l'équipe et elle pouvait ainsi regarder ses joueurs voler. Mais elle avait parfois du mal à trouver le temps de le faire, les profs semblaient s'être passé le mot pour tous leur donner plein de devoirs en même temps. Elle savait que les BUSE approchaient mais ce n'était pas une raison pour les noyer sous les parchemins à rédiger. Toutefois, elle était à peu prêt à jours dans son travail à faire et pouvait donc se permettre de rester un peu plus tard pour travailler un peu sa technique. Elle enfourcha son balais et fit quelques figures aérienne avant de lâcher le vif d'or avec qui elle joua au chat et à la souris pendant une bonne heure, sauf que c'était toujours elle le chat. Elle le relâchait à chaque fois qu'elle l'attrapait, ce qui était bien plus facile quand vous étiez seul sur le terrain et qu'aucun cognard ne vous fonçait dessus.

Remarquant que la nuit commençait à tomber, Nora redescendit sur la terre ferme. Elle ferait mieux de rentrer tout de suite si elle voulait avoir le temps de prendre une douche avant le diner. Elle rangea le vif d'or dans la malle, avec les autres balles, et referma celle-ci en prenant soin de bien serrer les sangles. La jeune fille attrappa alors la malle par les poignets et tenta de la soulever, en vain. Elle pesait le poids d'un hyppogriffe ! C'était toujours Samaël ou Will, parfois les deux, qui se chargeaient d'amener la malle sur le terrain et ils ne s'étaient pourtant jamais plaint. D'un autre coté elle devait bien reconnaitre qu'elle était loin d'avoir les mêmes biceps que ses camarades. Elle aurait du faire comme d'habitude, laisser le reste de l'équipe ramener la malle et ne garder que le vif d'or, bien plus léger. Elle soupira, tentée par l'idée de laisser la malle ici et de rentrer au château. Mais Mrs. Bibine allait piquer une crise si elle apprenait qu'elle n'avait pas rangé le matériel. Un Wingardium Leviosa l'aurait sorti d'affaire d'un coup de baguette mais elle avait sagement posé sa baguette sur sa table de chevet avant de se rendre à l'entrainement. Elle n'aimait pas trop la laisser trainer dans les vestiaire et craignait toujours de la casser en la gardant sur elle. Elle était condamnée à ramener cette fichue malle au vestiaire à la seule force de ses bras.

Comment faisaient les moldus pour déplacer les choses lourdes ? Ils n'étaient pas tous taillés comme Samaël Smith quand même ? Il y avait forcément des moldus qui avaient des bras épais comme un botruc, comme elle. Elle les plaignait sincèrement, elle qui pouvait se servir de sa baguette dès que quelque chose dépassait les cinq kilos. Nora attrappa l'une des poignée de la malle à deux mains et entreprit de la trainer jusqu'au vestiaires en reculant. Elle avait à peine fait trois mètre que ses bras et ses doigts la faisaient déjà souffrir. Finalement, cela valait peut-être le coup de faire l'aller-retour jusque dans son dortoir...Non. Elle allait s'en sortir, elle n'allait pas se décourager face à une malle tout de même, même si cette dernière pesait au moins aussi lourd qu'elle. Elle inspira un grand coup avant de se remettre au travail, progressant mètre par mètre.

Absorbée par l'effort, Nora en oublia de regarder derrière et continua de reculer vers les vestiaires sans voir que quelqu'un se trouvait derrière elle. Elle laissa échapper un cri et lâcha la malle, qui lui retomba sur le pied, quand elle percuta la personne en question. Elle se mordit la lèvre pour ne pas injurier cette pauvre malle qui lui avait écrasé les orteils et se retourna vers la personne qui avait croisé sa route en sautillant sur un pied.

"Désolée, je regardais pas ou j'allais."

Elle ponctua sa phrase d'un sourire un peu gêné et reconnut Steven Harrisson, un garçon de sa maison, d'un an son cadet. Que pouvait-il bien faire sur le terrain alors que c'était bientôt l'heure du diner ? Peut-être attendait-il quelqu'un de l'équipe, même si celle-ci ne comptait aucun quatrième année.

"Salut Steven, tu cherches quelqu'un ? Ils sont tous déjà partis."


Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 544

Voir le profil de l'utilisateur
Un rayon de soleil filtrait au travers d'une fenêtre de la salle commune de Poufsouffle. Steven était assis sur un fauteuil confortable, savourant la chaleur qui traversait la vitre. Son cours d'Histoire de la Magie posé sur ses genoux l'inspirait comme un livre de Gilderoy Lockart. C'est-à-dire pas du tout. Ce parchemin sali d'encre allait finir par détruire sa journée et sa bonne humeur, puisque Steven avait retrouvé sa bonne-humeur habituelle et souriait à tout ce qui bougeait. Il souriait à ses camarades qu'il croisait dans les couloirs, même ceux qu'il ne connaissait pas, d'ailleurs ces-derniers le regardaient de haut en bas comme si le Poufsouffle arrivait tout droit de l'espace. Il souriait aux professeurs -bon ça, c'est toujours pareil- même à ce vieux croûton de Dérébusor, il souriait aux Elfes de maisons, aux fantômes -sauf Peeves- au concierge... A pratiquement tout le monde.

Finalement il décida d'arrêter ce travail qu'il plia et rangea dans sa poche. Il regarda la salle se remplir au fur et à mesure et s'aperçut que les joueurs de l'équipe de Quidditch n'était pas là. Sûrement en train de s'entraîner. Une idée soudaine lui traversa l'esprit. Pourquoi n'allait il pas les regarder jouer? Lui, grand passionné secret de Quidditch? En effet, depuis sa tendre enfance, Steven était passionné de Quidditch. Mais sa mère refusait qu'il en fasse et à chaque fois qu'il parlait de ce sport, elle partait en vrille. Il avait donc décidé à sa première rentrée à Poudlard de se taire et de ne pas montrer qu'il était fan de ce sport, par peur de la réaction de sa mère. Il se leva, attrapa sa cape de sorcier qu'il avait laissé sur le dossier du fauteuil et sortit de la salle commune.

Les couloirs regorgeait de foule et Steven eut du mal à avancer vers la sortie du château. En chemin, il croisa l'équipe de Quidditch de sa maison. Tout d'abord déçu d'avoir raté leur entraînement, il s’aperçut que Nora Weaver, la capitaine et attrapeuse de l'équipe n'était pas avec eux. Peut-être était elle encore sur le terrain. Il reprit sa marche, salua d'un signe de tête ses camarades transpirants, sans oublier de leur adresser un grand sourire et atteint enfin la grande porte du château. Une fois dans le parc, la fraîcheur du soir tombant le fit frissonner. Il pressa le pas et traversa l'herbe verte et grasse rapidement.

Le terrain de Quidditch se détachait telle une colline sur le ciel orangé par le coucher de soleil. Dans la lumière aveuglante, Steven crut apercevoir un éclat doré. Le Vif-d'Or? Ou un reflet de soleil? Une fois à l'ombre des gradins immenses, Steven attendit un peu que sa vue s'adapte à l'obscurité pour ne pas se retrouver à dévaler les escaliers qui menaient au gradin en ratant une marche rendu quasi invisible par le changement de lumière. Arrivé en haut, il s'appuya sur la rambarde des gradins et vit Nora Weaver tourbillonnait dans les airs le bras tendu pour attraper le Vif-d'Or. Un oiseau. Oui, elle ressemblait à un oiseau jaune dans sa cape. Virevoltant au vent. Il la regardait ébahit par son aisance et essaya de s'imaginer à sa place sur un balai. Il se surprit à sourire bêtement et soupira. Au bout d'un moment, la capitaine des Poufsouffles plongea vers le sol et atterrit en douceur. Steven la regarda ranger les balles dans une grande malle, la fermer solidement, et essayait de la porter. En vain. Elle recommença la manœuvre plusieurs fois. Toujours rien. La malle ne se levait d'un seul millimètre. Nora essaya une autre méthode, elle tira avec ses deux bras de toutes ses forces sur une poignée. Cette méthode marchait plutôt bien et la malle avançait doucement mais sûrement. Steven sourit d'amusement en regardant la Poufsouffle se démenait de cette façon. Mais il vit la souffrance sur le visage de Nora et son sourire disparut aussitôt. Je ne suis pas sadique à ce point!, se dit-il. Visiblement la malle était très lourde et il se maudit de n'être pas intervenu avant pour aider Nora. Il descendit les marches quatre à quatre, traversa les vestiaires et se retrouva sur le terrain. Sa raison de sa présence disparut aussitôt de sa tête lorsqu'il contempla l'aspect qu'avait le terrain vu d'en bas. Le Poufsouffle était émerveillé, figé sur place.

Soudain il sentit qu'on le percutait en plein ventre. Il baissa la tête et découvrit Nora qui se relevait péniblement en s'excusant d'un sourire. Elle le reconnut et le salua en sautant à cloche pied.

"Salut Steven, tu cherches quelqu'un ? Ils sont tous déjà partis."

Steven se demanda si elle allait le faire partir. Mais elle semblait accueillante avec son sourire. Il lui répondit après un long moment d'hésitation.

"Salut, non je cherche personne. Enfin si, toi. J'ai croisé les autres en sortant de la salle commune. Je voulais assister à votre entraînement. Mais j'ai tout raté. Ah... C'est moi et la gestion du temps! Mais je t'ai vu toi c'est super!"

Steven regarda les gradins qui surplombait le stade, de là haut, il avait regarder Nora voler comme un oiseau doré. Elle avait semblée faire plus qu'un avec son balai. Il reprit.

"Tu voles très bien, tu sais. Et tu es une très bonne capitaine, ton équipe est super. Les Serpentards vont mordre la poussière au prochain match. J'aimerai bien voler comme toi..." Il finit sa phrase en prononçant ces derniers mots les yeux levés vers le ciel, rêveur.

"Tu as un problème avec cette malle à ce que je vois. Dit-il d'une voix douce en regardant par dessus l'épaule de Nora. Bon j'avoue qu'avec ma force phénoménale, il ricana, on va pas aller loin! Mais... Il sortit sa baguette d'un revers de sa cape et la pointa sur la grosse malle. La dernière fois que j'ai utilisé ce sort, c'est parti en catastrophe. J'espère que ça va marcher. Wingardium Leviosa!

Il avait bien exécuter le geste typique à ce sort et avait bien prononcé le "gar". Aussitôt la malle se souleva dans les airs.

"Je la met où ?" Demande-t-il à Nora.


Kit par Vigounet  
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1953

Voir le profil de l'utilisateur
Steven sembla hésiter un instant avant de lui répondre que c'était elle qu'il cherchait. Nora haussa les sourcils, un peu surprise. Ils étaient dans la même maison mais ne se connaissaient que de vue. Ils n'étaient pas dans la même année, n'avaient pas d'amis en commun et n'avaient à vrai dire jamais eu de véritables conversations. Ils se saluaient quand ils se croisaient, rien de plus. Il lui expliqua alors qu'il avait voulu assister à l'entrainement mais qu'il était arrivée en retard, visiblement la gestion du temps n'était pas son point fort. La jeune fille se demanda ce qui pouvait bien intéresser Steven dans les entrainements de l'équipe. Autant il était facile de s'intéresser à un match de Quidditch, autant un entrainement devait être assez ennuyant à regarder. Elle aimait regarder ses joueurs, bien sûr, mais parce qu'elle adorait les voir progresser, s'essayer à de nouvelles techniques, c'était différent.

Elle se sentit rougir quand Steven assura qu'elle était une bonne joueuse, et un bon capitaine, allant jusqu'à leur assurer une victoire contre Serpentard. Elle lui adressa un sourire reconnaissant, un peu gênée. Elle n'avait pas l’habitude d'être complimentée sur la façon dont elle menait son équipe. Elle avait fait certains choix qui n'étaient pas aux goûts de tout le monde, Danny Sneals pour ne citer que lui. Beaucoup pensait qu'elle n'avait pas assez d'autorité pour le poste de capitaine, elle la première, mais elle s'était vite rendu compte que ce n'était pas le plus important pour diriger une équipe, surtout celle des Poufsouffles. Elle n'avait pas eu à faire preuve d'autorité pour se faire respecter de ses joueurs, elle ne s'était pas imposée. Elle écoutait toujours leurs propositions, entendait leurs questions, ils travaillaient tous ensembles. Et elle n'avait pas eu à les forcer, le travail d'équipe devait être quelque chose d'inné chez les jaunes, et tant mieux. Chacun d'entre eux avait toujours comme priorité la victoire de l'équipe et non sa propre performance et aucun n'avait chercher à jouer les chefs. Elle ne s'en serait probablement jamais sortie si elle avait du composer avec des individualistes comme cela devait être le cas de Joy.

"Merci, c'est gentil, répondit-elle avec un nouveau sourire. Mais j'ai surtout des joueurs géniaux."

Elle ne put s'empêcher de remarquer l'expression rêveuse de Steven qui leva les yeux vers le ciel en déclarant qu'il aimerait bien voler comme elle. Peut-être que c'était pour cela qu'il voulait assister aux entrainements, parce qu'il souhaitait faire partie de l'équipe. Pourtant elle ne se souvenait pas de l'avoir vu aux sélections cette année, et elle était à peu près certaine de se souvenir de tous les candidats.

"Je savais pas que t'aimais voler, tu joues un peu au Quidditch ?" demanda-t-elle finalement.

Steven sembla alors remarquer qu'elle avait un problème avec la malle et sortit sa baguette puisque visiblement sa "force phénoménale" ne leur serait d'aucune utilisé. Nora rit de bon cœur et le regarda agiter le poignet en espérant que son sortilège réussirait, étant donné que, d'après lui, le jeune homme n'était pas très à l'aise avec ce sort. Heureusement ils n'eurent droit à aucune catastrophe puisque la malle s'éleva doucement dans les airs, comme si elle était aussi légère qu'une plume, ce qui était loin d'être le cas.

"On va la ranger dans les vestiaires, répondit-elle quand Steven lui demanda où il devait amener la malle. C'est par là."

Nora guida son camarade jusqu'à la porte des vestiaires et enleva la chainette portant les clés qu'elle avait passée autours de son cou au début de l'entrainement. Il n'y avait que deux vestiaires autours du stade de Quidditch, dans lesquels se préparaient chaque équipe avant les match, et ils commençaient à être bien encombrés. Tout le monde y laissait ses tenus de Quidditch et certains y entreposaient leurs balais ou leurs battes, on racontait même que Josh Bennet avait son propre souaffle. C'était donc un joyeux bazar mais Nora aimait bien l'endroit, qui lui rappelait de bons moments, elle se sentait à l'aise ici.

"Tiens, mets-la là, indiqua-t-elle en désignant un espace vide dans un coin de la pièce. Merci beaucoup, continua-t-elle, je crois que j'aurais mis des heures sans ton aide !"

Elle aurait probablement abandonné d'ailleurs, mais Steven lui avait tout de même épargné un aller-retour jusque dans son dortoir pour aller récupérer sa baguette.


Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 544

Voir le profil de l'utilisateur
Nora rougit légèrement lorsque Steven la complimenta sur son équipe et sa manière de jouer. Il était sincère, vraiment il trouvait l'équipe des jaunes super. Elle le remercia d'un sourire et assura que ses joueurs étaient géniaux. Steven essaya de s'imaginer dans son équipe, Nora devait porter une telle confiance et une telle sympathie envers ses joueurs que cela devait être un bonheur de jouer au Quidditch avec eux. Le cœur du Poufsouffle fit un bond dans sa poitrine quand Nora lui demanda s'il avait déjà joué au Quidditch et s'il aimait ça. Il bredouilla quelques mots que Nora ne put entendre puis elle lui rappela qu'il faisait léviter la malle en lui indiquant de la ranger dans les vestiaires. Elle le mena devant la porte qu'elle ouvrit.

A l'intérieur, toutes sortes d'équipements et de vêtements étaient entassés dans les moindres recoins. Nora semblait appréciée ce désordre. A l'inverse, le seul regard sur ce fouillis rendait Steven fou. Il avait l'envie incontrôlable de tout ranger. Sa camarade le remercia en disant que sans lui elle n'y serait pas arrivée, Steven se hâta de poser délicatement la malle en abaissant sa baguette à l'endroit que Nora désignait, et s'empressa de sortir pour respirer à fond l'ai frais du soir. Être rangé, c'était pas toujours facile pour Steven, parfois il était très maniaque, comme en ce moment. Il adressa un sourire peiné à Nora.

"Ces vestiaires sont cools mais... Je crois qu'il est temps de rentrer!"

Subitement, il se souvint alors de la question de la Poufsouffle. Elle lui avait demandé s'il aimait volé.

"Euh... Pour répondre ta question de tout à l'heure, il s'adossa contre la porte, oui j'aime voler. J'adore ça même! J'ai connu le Quidditch par mon père qui jouait dans l'équipe de Serdaigle quand il était à Poudlard. Il était un poursuiveur mais aussi un grand capitaine. Quand je vais chez lui à Bristol, il m'exerce à ce sport, il soupira. Mais ma mère refuse que j'en fasse. Et puisque c'est elle qui a ma garde... J'espère qu'un jour mon père arrivera à la convaincre. Elle n'aime pas ce sport, elle aime juste le regarder. Elle le trouve trop violent à cause des Cognards! Il se mit à rire. Un jour, elle a même écrit une lettre au directeur de l'époque pour qu'il supprime les Cognards de la règle. Mais elle n'a jamais eu le courage de la donner, encore heureux! T'imagines si ça avait marché? Plus de Cognards!"

Steven regarda autour de lui, puis Nora.

"Tu en fais depuis longtemps? Du Quidditch?"


Kit par Vigounet  
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1953

Voir le profil de l'utilisateur
Nora voulut adresser un sourire reconnaissant à Steven lorsque celui-ci posa la malle au sol mais lorsqu'elle tourna la tête vers lui, il se dirigeait déjà vers la sortie des vestiaires à grandes enjambées. Visiblement le désordre environnant n'était pas à son goût, ce qu'elle pouvait comprendre, même si elle ne voyait rien de dérangeant dans l'état des vestiaires, Danny ne laissait même plus trainer ses chaussettes. La jeune fille rejoignit son camarade dortoir et ferma les vestiaires à clés.

"Ouai ils sont cool même si pas très bien rangés, je le reconnais, répondit-elle avec un sourire. Encore merci en tout cas."

Steven répondit alors à sa question précédente en lui expliquant qu'il adorait le Quidditch et qu'il s'entrainait beaucoup avec son père, un ancien capitaine de Serdaigle, mais que sa mère ne voulait pas qu'il en fasse. Elle trouvait ce sport trop violent et avait même écrit une lettre au Directeur de l'école pour qu'il supprime les cognards du jeu. Nora éclata de rire en entendant cette anecdote. Heureusement qu'elle ne l'avait pas envoyée ! La jeune fille avait du mal à imaginer le Quidditch sans cognards. Ils étaient sacrément embêtants, mais faisaient une grande partie de l'intérêt du jeu. Si on les supprimait les parties se résumeraient à un jeu de passes, sans risques, sans adrénaline.

"Heureusement qu'elle ne l'a pas envoyée en effet !"

C'était dommage, que Steven ne puisse pas jouer au Quidditch parce que sa mère trouvait ça trop violent. Cela devait être dur de se sentir brimé de la sorte. Elle avait un peu connu ça quand elle avait décidé de remplacer l'attrapeur de sa maison l'an dernier. A la différence que ce n'était pas le jeu que ses parents jugeaient violent, c'était juste elle qu'ils ne trouvaient pas assez solide. Elle était d'ailleurs plutôt fière de leur avoir prouvé qu'elle n'était pas en sucre, et qu'il fallait plus qu'un cognard pour la réduire en miettes. Bon, elle avait terminé son premier match à l'infirmerie, mais c'était une histoire compliquée. Si elle avait réussi à convaincre ses parents qu'elle était plus solide que ce qu'ils croyaient, Steven pouvait sans doute persuader sa mère que la Quidditch n'était pas si dangereux.

"Si tu aimes vraiment voler, tu peux inviter ta mère à venir voir un match à Poudlard, elle verra que nous ne sommes pas des brutes, suggéra-t-elle. Bon, peut-être pas lors d'un match contre Serpentard, McGowan pouvait faire un peu peur. Et puis, comme ça tu pourras peut-être tenter les sélections l'an prochain, tu as vraiment l'air d'aimer le Quidditch, ce serait dommage que tu ne puisses pas en faire."

Elle ponctua sa phrase d'un sourire encourageant. Plusieurs joueurs de l'équipe quittaient Poudlard l'an prochain, il y aurait des postes à pourvoir. Nora espérait pouvoir compter sur la présence de Steven aux sélections, et Irving lui avait dit qu'elle pourrait compter sur la présence de sa nièce Gillian, qui semblait être une passionnée. La jeune capitaine était ravie à l'idée de ne plus être le plus petit membre de son équipe.

Steven lui demanda alors si elle faisait du Quidditch depuis longtemps et Nora hésita un instant. Elle n'était pas dans l'équipe depuis très longtemps, mais elle volait depuis des années. Elle se demandait si aider Amely à s'entrainer derrière la maison comptait. Elle avait passé des heures entière sur un balais, mais sans faire grand chose. Elle se contentait de tenir des cerceaux, d'aller ramasser les balles, et sa main droite avait fait office de vif d'or à quelques reprises. Mais elle avait beaucoup observer, pendant ces années là, elle avait passé des après-midi entière à admirer sa sœur enchainer les figures et à applaudir vivement dès qu'elle en réussissait une particulièrement compliquée. Elle était curieuse de savoir si ce spectacle lui paraitrait toujours aussi merveilleux aujourd'hui ou si c'était ses yeux d'enfants qui l'avait rendu si extraordinaire par le passé.

"Ça fait un moment oui, j'aidais ma sœur à s'entrainer dans le jardin, répondit-elle avec un sourire un peu nostalgique. Elle était attrapeuse à Serdaigle, elle était incroyable, vraiment très douée."


Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 544

Voir le profil de l'utilisateur
Une fois que Nora l'eut rejoint dehors, elle le remercia une nouvelle fois et Steven murmura un "De rien" en lui adressant un sourire. Le désordre des vestiaires ne semblait pas déranger la capitaine, mais elle reconnue tout de même qu'ils étaient "pas très bien rangés". Quand Steven lui raconta l'histoire de sa mère et de la lettre contre les Cognards, elle éclata de rire. Le Poufsouffle rit aussi aux éclats mais il s'arrêta net et son cœur fit un bond dans sa poitrine lorsque Nora lui proposa d'inviter sa mère, pour qu'elle puisse se rendre compte que le Quidditch n'est pas si violent que ça. Et ensuite qu'il pourrait se présenter aux sélections. Steven ne répondit pas, hésitant.

La Poufsouffle hésita elle aussi, mais pas pour la même raison. La question de Steven semblait l'avoir plongé dans un souvenir lointain.

"Ça fait un moment oui, j'aidais ma sœur à s'entrainer dans le jardin. Elle était attrapeuse à Serdaigle, elle était incroyable, vraiment très douée."

Steven fit alors un sourire radieux et vint tapoter l'épaule de Nora.

"Ah ben! Tout s'explique! C'est de famille ce talent! La maîtrise de ce sport coule dans tes veines!"

Est-ce que c'est mon cas? Songea-t-il. Peut-être que oui, ou peut-être que non. Si seulement cela pouvait être vrai, il y avait un moyen de le découvrir: voler. Autrement dit, rassurer sa mère que ce sport n'était pas si violent et participer aux sélections. Y arriverait il? Il regarda Nora et baissa la tête timidement.

"Tu... tu crois que... que j'y arriverai? Les sélections? Et... et si ma mère refuse de m'écouter? Ou pire! Que je fasse honte à mon père! Il hésita encore un instant en contemplant ses chaussures, demander ce genre de choses à quelqu'un pratiquant déjà le Quidditch autre que son père, le mettait mal à l'aise. Tu m'en crois capable?"

Une lueur d'espoir illumina ses yeux. Son rêve depuis toujours était peut-être sur le point de se réaliser. Si Nora avait raison, et que sa mère accepterait qu'il fasse du Quidditch, et qu'il devienne un joueur doué! Il se démènerai pour faire gagner son équipe et pour rendre fier son père et sa mère, et il nouerai peut-être des liens avec les autres joueurs et ferait plus qu'un avec le Quidditch, et plus qu'un avec son balai, comme Nora.


Kit par Vigounet  
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1953

Voir le profil de l'utilisateur
Nora sourit alors que Steven venait lui tapoter l'épaule en lui assurant que sa maitrise du Quidditch devait être génétique. Il y a quelques temps, une telle affirmation lui aurait fait tellement plaisir qu'elle en aurait sans doute rougi, mais aujourd'hui elle ne savait plus trop quoi penser. Elle avait longtemps cherché à faire comme sa sœur, à être aussi douée qu'elle. Atteindre le niveau d'Amely, lui ressembler en tout point, c'était ce qui avait orienté beaucoup de ses choix, et elle continuait de vouloir égaler sa sœur dans de nombreux domaines. Mais elle commençait aussi à vouloir tracer sa propre route dans certains autres, comme le Quidditch. Maintenant qu'elle était un membre à part entière de l'équipe, et son capitaine, elle réalisait que le parcours d'Amely dans le Quidditch n'était pas si enviable que ça. Elle s'était fait battre par Darren O'Connor lors de son dernier match, avait fait une mauvaise chute et n'était plus jamais montée sur un balais. Nora se surprenait à espérer qu'elle serait plus chanceuse, et même qu'elle serait meilleure. Meilleure qu'Amely, ça lui aurait semblé impossible il y a quelques temps, maintenant ça ne lui semblait plus si inaccessible. Ce constat la réjouissait autant qu'il l'inquiétait. Parce que cela signifiait qu'elle prenait confiance en elle, mais qu'elle perdait ce qui avait longtemps été son seul repère.

Elle fut tirée de ses pensées par la voix hésitante de Steven qui semblait submergé de doutes. Elle tourna les yeux vers son camarade qui avait baissé la tête. Il garda le silence un instant mais elle le sentait plongé en pleine réflexion et n'osa pas prendre la parole. Il finit par lui demander si elle le pensait capable de réussir et elle sourit. Il lui rappelait elle, un peu plus d'un an plus tôt. A sa rentrée en quatrième année, elle s'était engagée à passer les sélections auprès d'un membre de l'équipe et ne s'y était jamais présenté, parce qu'elle avait peur d'échouer. C'était la peur de l'échec qui continuait de lui nouer le ventre avant le début de chaque match. La peur de ne pas réussir à faire ce que les autres attendaient d'elle, de décevoir. Elle ne pouvait que comprendre les doutes de Steven.

"Bien sûr que tu vas réussir, il suffit de s'entrainer un peu !" répliqua-t-elle avec un sourire.

Elle avait passé des heures et des heures à s'entrainer pour son premier match l'an dernier. S'était levée plus tôt et couchée plus tard pendant des semaines et en avait même oublié de manger parfois. Un sourire nostalgique se dessina sur son visage alors qu'elle se rappelait cette fois ou Irving était venu la trouver sur le terrain de Quidditch avec un plateau repas improvisé. Un pique-nique qui avait d'ailleurs vite tourner au désastre puisqu'ils avaient fini par lancer un sort de putréfaction sur le rat de Darren O'Connor. Le souvenir du pauvre animal en état de décomposition avancé fit rapidement disparaitre son sourire. Oui, s'entrainer était vraiment la clé, elle en était persuadée. Elle ne disait pas qu'il n'y avait pas de prédispositions, certains étaient naturellement doués, et ceux qui avaient le vertige n'auraient jamais aucune chance, mais il n'y avait qu'en s'entrainant qu'on pouvait s'améliorer. Une idée lui traversa l'esprit et elle attrapa de nouveau les clé accrochées autours de son cou.

"Ne bouge pas !" intima-t-elle à Steven.

La jeune fille ouvrit la porte des vestiaires et s'y engouffra à la recherche d'un balais de l'école. Tous les joueurs avaient leur propre balais mais elle savait que l'école en avait aussi puisqu'elle en avait utilisé un l'année dernière, avant d'acheter son Nimbus Dynamic cet été. Elle finit par trouver quelques balais tassés dans un placard et elle les examina rapidement. Elle sélectionna celui qui lui semblait le plus adapté pour Steven, bien qu'elle n'y connaisse pas grand chose, et ressortit des vestiaire avec un grand sourire aux lèvres.

"Je te propose de commencer maintenant, qu'en dis-tu ?" lança-t-elle en lui tendant le balais.

Oui s'entrainer c'était bien, mais seul c'était difficile, surtout au début quand on ne connaissait aucun exercice et qu'on ne savait pas vraiment comment travailler. C'était toujours plus agréable à deux ou à plusieurs, enfin seulement quand on était avec quelqu'un de motivé car elle se souvenait encore de ses premiers entrainements en tête-à-tête avec Danny et ceux-ci n'avaient rien eu de stimulant.



Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 544

Voir le profil de l'utilisateur
Steven releva la tête, Nora lui souriait et elle assurait qu'il réussirait. En s'entraînant, il réussirait. Certes, s'entraîner c'est bien, mais bien jouer et réussir c'est autre chose. Il n'était pas tout à fait persuadé par les paroles de sa camarade. Elle lui disait sûrement ça pour ne pas le décourager ou le blesser. Le Poufsouffle était submergé de doutes. Devait-il croire Nora, suivre son propre avis, ou suivre celui de sa mère. Son père lui faisait découvrir ce sport, mais il ne lui avait jamais proposé d'en faire et il ne forçait pas son fils à en faire ni à ne pas en faire. Steven aurait aimé par dessus tout que son père soit là, avec lui en ce moment pour l'orienter. Il donnait toujours de bons conseils à son fils.

Nora, elle, semblait plongée dans ses souvenirs. Il s'écoula un certain temps sans qu'ils parlent ni l'un ni l'autre. La Poufsouffle finit par revenir à la réalité, attrapa les clés à son cou et se dirigea une nouvelle fois vers les vestiaires après avoir confié à Steven de ne pas bouger. Il comprit qu'elle avait une idée dans la tête et la regarda entrer dans les vestiaires en fronçant les sourcils, intrigué. Que faisait-elle? Avaient-ils mal rangés la malle? Sa camarade ressortit un instant plus tard, avec un balai dans les mains adressant un grand sourire à Steven. Il fit un pas en arrière, surpris. Il lui décocha un regard interrogateur, elle va encore s'entraîner, alors que la nuit tombe? Il crut alors rater un battement de cœur lorsqu'elle lui proposa de commencer à s'entraîner. Moi? Tout de suite? Steven mit un instant avant de réaliser que c'était bel et bien à lui qu'elle s'adressait et qu'elle lui proposait de s'entraîner.

Il approcha une main lente et légèrement tremblante. Il ne savait même pas pourquoi il tremblait, d'excitation ou de peur? Il ne savait pas quoi en penser. D'autres personnes auraient été très heureuse en ce moment là, mais Steven, lui n'était ni heureux, ni déçu, ni douteux, ni rien. Son esprit était complètement vide. Il déglutit et il vit défiler devant ses yeux tous les moments qu'il avait passer à s'entraîner avec son père. Ces bribes de souvenirs lui redonna confiance en lui et une lueur de bonheur s'alluma dans ses yeux. Ce temps de néant dans son esprit devait sûrement être dû au choc qu'il avait éprouvé. Lui, voler et s'entraîner en compagnie de la capitaine de l'équipe de sa maison! Incroyable. Il n'y aurait sûrement jamais cru. Il sourit alors à Nora et empoigna fermement le balai qu'elle lui tendait. Il l'enfourcha ensuite, regarda le ciel et hocha la tête à Nora, déterminé plus que jamais. Le Poufsouffle tapa fortement du pied sur le sol et il décolla.

Il se stabilisa et balaya du regard le terrain, ses buts, les gradins, les drapeaux. Vu de haut, on avait pas la même vision de l'environnement. Le château se dessinait sur le parc et le lac scintillait au crépuscule presque terminé. La Tour d'Astronomie, par contre, paraissait toujours aussi grande. Steven fut parcouru de frissons de bonheur. Il voulait pour toujours rester là, sur son balai à au moins vingt mètres du sol. Il se sentait si bien. Le balai tremblota légèrement au vent ce qui rappela à Steven que la brise du soir se faisait plus forte en hauteur. Il agrippa fortement ses mains au manche et commença à voler doucement pour entreprendre de faire des tours du terrain et se mettre à l'aise avec son balai, comme le lui avait enseigné son père. Il volait en douceur, montait et descendait de temps en temps. Au fur et à mesure qu'il enchaînait les tours, il prenait confiance en lui et accélérait de plus en plus. Il finit par entendre le vent siffler à ses oreilles et commença à exécuter des virages plus serrés, en ralentissant puis en accélérant sans hésiter, il avait pris rapidement le contrôle de son balai et n'était plus du tout en doute. Il éprouvait un bonheur immense et souriait tout le temps en poussant des cries de joies.

Du coin de l’œil, il aperçut une chevelure blonde. Nora! Il l'avait complètement oublié! Le plaisir qu'il éprouvait lui avait fait complètement oublié la raison du pourquoi il était là. Il descendit en piqué et ne redressa son balai qu'à quelques mètres du sol. Il passa en rase-mottes devant Nora avant de faire demi-tour et de s'arrêter devant elle.

"Wouah! C'était super! J'ai jamais ressenti ce genre de chose! Un truc de fou! Tu ressens la même chose quand tu voles? Mais c'est géniaaaaaal!!! Il faillit tomber du balai en gigotant ses jambes dans tous les sens. Il explosa de rire. Wouah! Super merci en tout cas! Merci beaucoup!! Bon, qu'est ce que je fais maintenant?"

Il était tant impatient de commencer à s'entraîner que son cœur battait la chamade. Il attendait les instructions de Nora les yeux brillants, il voulait pouvoir voler toute la nuit. Sans s'arrêter. Sans s'arrêter d'éprouver cette joie.


Kit par Vigounet  
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1953

Voir le profil de l'utilisateur
Nora adressa un sourire encouragea à Steven alors que celui-ci approchait un main tremblante du balais qu'elle lui tendait. Après un instant d'hésitation, Steven lui rendit son sourire et empoigna fermement le manche. Elle l'observa l'enfourcher et hocher la tête avec détermination avant de décoller. La jeune fille grimaça en remarquant sa montée un peu hasardeuse mais Steven se stabilisa rapidement à une vingtaine de mètres du sol. Nora plaça sa main en visière au dessus de ses yeux pour réussir à distinguer son camarade malgré le soleil déclinant. Elle remarqua que ce dernier restait immobile et fronça les sourcils. Admirait-il la vue du château et de ses alentours ou hésitait-il tout simplement à se lancer.

"Fais des tours de terrain !" cria-t-elle, sans doute trop bas au vu de la distance qui les séparait.

Elle ne savait pas si Steven l'avait entendu ou pas mais il se mit effectivement à faire quelques tours de terrain. Nora décida alors de monter dans les gradins, afin d'être un peu plus à sa hauteur, mais hésita à le quitter des yeux. Elle ne voudrait pas qu'il se blesse pendant qu'elle avait le dos tourné alors que s'était elle qui l'avait encouragé à voler. Mrs Bibine surveillait le terrain quand les élèves les plus jeunes venaient s'amuser mais faisait assez confiance aux équipes de Quidditch pour les laisser s'entrainer même lorsqu'elle n'était pas présente. Elle leva les yeux et remarqua que Steven avait l'air à l'aise, ses trajectoires étaient contrôlée, il n'allait pas trop vite, et paraissait bien maitriser son balais. Elle préféra toutefois ne pas bouger et se contenta donc de plisser les yeux pour mieux pouvoir observer son camarade. Ce dernier faisait des virages de plus en plus serrés, et Nora sourit en se disant qu'il avait l'air de bien s'amuser. Il ferait une bonne recrue pour l'année prochaine, si sa mère le laissait jouer. Il avait l'air assez agile et paraissait aimer la vitesse, il ferait un bon poursuiveur, il avait aussi le profil d'un attrapeur mais elle n'avait pas l'intention d'abandonner son poste de si vite. Il manquait peut être un peu de maitrise pour être batteur. Il fallait vraiment bien contrôler son balais pour maintenir sa trajectoire quand on recevait des chocs si violents.

Steven finit par descendre en piqué et passer à toute vitesse devant elle, lui arrachant un éclat de rire, avant de venir s'arrêter non loin d'elle. Son enthousiasme faisait plaisir à voir, il lui rappelait un peu elle l'année dernière, quand elle avait fait ses premiers essais sur le terrain. Il fallait le reconnaitre, c'était autre chose que de voler au fond de son jardin. Elle réalisait en le voyant qu'elle avait pas mal changé, sans même s'en rendre compte. L'an dernier elle n'avait même pas osé se présenter aux sélections, elle rêvait d'intégrer l'équipe mais ne se pensait pas assez douée et elle était littéralement paralysée par sa peur de l'échec. Aujourd'hui il y avait toujours cette peur latente de décevoir, de ne pas être à la hauteur. Perdre la confiance de ses joueurs serait la pire chose qui pourrait lui arriver, et la peur de ne pas réussir à faire ce qu'ils attendaient d'elle continuait de lui nouer les entrailles au début de chaque match, mais elle arrivait à passer outre. Elle n'avait même plus besoin que Samaël la pousse sur le terrain pour y entrer et n'avait plus envie de partir en courant quand Horace Gullivern appelait l'équipe. Elle gagnait petit à petit en assurance et se rendait compte qu'elle avait murit, au moins un peu.

"Oui, je ressens encore ça, voler reste toujours agréable, même quand on y passe des heures."

C'était vrai, on ne se lassait pas. Elle avait enchainé les entrainements cette année, en équipe et en solitaire, mais voler lui procurait toujours les mêmes sensations. Cela lui permettait de se vider la tête, de se détendre et d'oublier tout le reste. Elle était toujours plus apaisée à des dizaines de mètres du sol, quand elle arrêtait de penser pour profiter uniquement de cette sensation de flottement et du vent dans ses cheveux.

"De rien, je suis contente que ça te fasse plaisir, répondit-elle avec un large sourire. Hum, ça va bientôt être l'heure de rentrer mais je pense qu'on a le temps de faire quelques passe si tu veux, laisse moi juste aller récupérer un souaffle et mon balais."

Cela aurait été plus vite si elle avait eut sa baguette, un accio lui aurait évité un aller-retour, mais comme ce n'était pas le cas elle courut jusqu'au vestiaire, ouvrit la malle qu'ils avaient rangée un peu plus tôt pour en sortir le souaffle, attrappa son balais et retourna sur le terrain, toujours en courrant. Elle n'était pas très bonne en tant que poursuiveuse, le souaffle lui échappait régulièrement des mains quand elle s'entrainait avec les autres, ce qui faisait beaucoup rire le reste de l'équipe, elle comprise, et elle ne lançait pas très loin, mais elle espérait avoir le niveau suffisant pour entrainer un peu Steven. Les joues rosie par sa petite course, elle enfourcha son balais et s'éleva de quelques mètres, le souaffle calée sous son bras gauche.

"Qu'est-ce que tu préfères ? Tu veux faire des passes ou du tir au but ? Je ne me suis jamais essayée au poste de Gardienne, ce sera une première pour tous les deux !"


Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 544

Voir le profil de l'utilisateur
Steven se tenait fermement au balai, impatient de commencer à s'entraîner un peu. Il se sentait tellement bien ! Selon elle, Nora ressentait aussi ce plaisir quand elle volait, ce n'était donc pas le fait de s'entraîner à Poudlard pour la première fois qui causait cet effet de bien-être à Steven, c'était naturel. Cet effet était ressenti par n'importe quel joueur de Quidditch, expérimenté ou amateur tout compte fait. La capitaine semblait contente pour Steven et elle assura qu'ils auraient un peu de temps pour s'entraîner. Cette affirmation rendit Steven débordant d'énergie et il dû se retenir de ne pas partir en trombe pour faire des tours de terrain à toute vitesse, afin de relâcher cette énergie soudaine. Le Poufsouffle observa Nora se diriger une nouvelle fois vers les vestiaires avant d'en ressortir avec le Souaffle et son balai. Elle décolla et se stabilisa à ses côtés. Elle lui demanda ensuite ce qu'il voulait faire entre passes et tirs au but, sachant qu'elle ne s'était jamais exercée au poste de gardienne. Le choix ne fut pas très difficile pour le jeune homme qui choisit sans hésitation les tirs au but. Il trouvait qu'il avait fait assez de passes avec son père pour en faire ici. Et les tirs au but seraient plus simples avec de véritables anneaux qu'avec des sacs troués faisant office de buts.


Il prit alors de la hauteur suivit de Nora qui, une fois en haut, lui lança le Souaffle. Steven l'attrapa avant de vaciller et de s'apercevoir qu'il avait lâché ses deux mains du balai. Il saisit la balle de cuir écarlate dans une main et se cramponna au balai de l'autre. Il adressa un sourire gêné à Nora, il manquait d'expérience et tout dans ses mouvements le montrait. Il fut surpris de voir qu'il arrivait à tenir le Souaffle d'une seule main, il pensa au début que c'était grâce à ses longs doigts mais il se rappela ensuite avoir lu dans Le Quidditch à travers les âges que le cuir du Souaffle était soumis à un sortilège d'empoigne, pour permettre aux Poursuiveurs de le tenir à une main.  Il attendit un instant que Nora aille se poster devant les buts et il se posta lui-même à la limite de la zone d’en-but où il se contenta de lancer le Souaffle à l'arrêt et en direction du même anneau, afin de commencer en douceur ses tirs au but pour lui et Nora qui débutait dans le poste de Gardienne.


Pour l'instant ses tirs ressemblaient plus à des passes puisque Nora les attrapait sans effort. Mais il essayait de tirer de plus en plus fort et avec de plus en plus de précision. Il manqua à un moment d’assommer sa camarade et lui lança.


"Excuse moi ! Je suis tellement à fond dedans ! Si tu te réveilles à l'infirmerie avec une grosse bosse, tu sauras à qui t'en prendre !" Dit-il en regardant le ciel d'un air innocent.


Steven entreprit ensuite de s'éloigner des buts pour tirer en volant dans les trois anneaux, ce qu'il réussit avec merveille, sans marquer. Au bout d'un moment, après plusieurs tirs, il cala le Souaffle sous son bras gauche et vola à toute vitesse dans tout le terrain comme s'il participait à un vrai match, il s'éclatait à faire des chandelles et à redescendre en piqué. Il fonça ensuite en direction des buts et lança le Souaffle de toutes ses forces dans l'anneau de droite.


"But ! Cria-t-il, j'ai marqué !" 


Il descendit en flèche vers le sol pour récupérer le Souaffle et remonta aux cotés de Nora. Son excitation le faisait trembler et il arborait un sourire jusqu'aux oreilles: il avait marqué ! Son premier but dans le stade de Quidditch de Poudlard ! Jamais il ne s'était sentit aussi heureux.


"T'as vu ? J'ai réussi ! J'ai marqué ! J'étais comment ? J'ai bien fait ? J'espère que ma mère dira oui pour que je participe aux sélections... J'aime vraiment trop ! Enfin, au pire, je me présenterai sans son autorisation... Bref ! On continue ? Ou on fait autre chose ?"


Le Poufsouffle, dans son excitation, ne remarqua pas le ciel qui se piquetait d'étoiles et les lumières du château qui s'allumaient. Ils allaient devoir rentré dans peu de temps.


Kit par Vigounet  
Nora WeaverAubergisteavatar
Messages : 1953

Voir le profil de l'utilisateur
Steven choisit les tirs au but et Nora hocha la tête avant d'aller se placer devant l'anneau central. Il lui arrivait de se joindre aux poursuiveurs pendant les entrainements, pour faire des match à deux contre deux, mais elle n'avait jamais joué en tant que gardienne. Il fallait dire qu'elle n'avait pas vraiment la carrure du poste. La plupart des gardiens étaient un minimum costaud, mais Danny ne s'en sortait pas trop mal alors qu'il était loin d'avoir les épaules de Josh Bennet. Les anneaux lui paraissaient beaucoup plus larges maintenant qu'elle se trouvait juste devant, et il lui paraissait impossible de couvrir les trois à la fois. Elle n'était même pas sûre que ses deux bras ouverts équivalent au diamètre d'un des anneaux, elle allait devoir être rapide.

Heureusement pour elle, les premières passe de Steven ne furent pas trop méchante. Ce dernier s'était posté à la limite de la zone de tir et visait sur elle, ce qui lui simplifiait la tâche. Elle remarque toutefois qu'il lançait assez fort, c'était une bonne chose, plus le souaffle allait vite plus il était dur à arrêter. Elle manqua d'ailleurs de recevoir la balle en pleine tête, ne la repoussant avec sa main qu'au dernier moment. Steven s'excusa avant de faire remarquer que si elle terminait à l'infirmerie, elle saurait à qui s'en prendre. Elle éclata de rire, tout en espérant que ce scénario ne se réaliserait pas. Miss Bloomwood était une jeune femme charmante mais elle n'avait aucune envie de passer plusieurs heures à l'infirmerie parce qu'elle était une gardienne pitoyable.

"J'aimerais autant être opérationnelle pour le prochain match !" répondit-elle avec un sourire amusé. 

Elle observa son camarade s'éloigner et faire plusieurs tour de terrain, le souaffle sous le bras. Elle analysa son vol, remarquant qu'il avait une bonne maitrise de son balais, comme le prouvait ses quelques figures aériennes, mais peut-être un peu de mal à doser sa vitesse. Pour le moment ils avaient le terrain pour eux tous seuls, ce n'était pas gênant, mais cela pouvait devenir embêtant d'attaquer ses virages si rapidement quand on risquait à tout moment de percuter un autre joueurs. Surtout quand on était plus léger que la plupart des autres joueurs, mais la prudence viendrait avec la pratique. Occupée à observer la technique de Steven, Nora réagit au dernier moment en le voyant foncer vers elle et ne parvint pas à arrêter le souaffle qui passait dans l'anneau de droite. Elle entendait presque la voix d'Horace Gullivern résonner dans le stade pour annoncer "dix points pour Poufsouffle". Elle adorait entendre ça.

Steven remonta en flèche après avoir récupéré le souaffle et Nora lâcha le manche de son balais pour l'applaudir des deux mains. Elle se souvenait de la fois où elle avait attrapé son tout premier vif d'or. Cela remontait seulement à l'année dernière, lors de son tout premier entrainement. Elle en avait déjà tenu un dans ses mains, dans des magasins d’accessoires de Quidditch ou quand elle venait voir sa sœur s'entrainer, mais elle n'en avait jamais attraper un avant l'an dernier. Quand elle avait refermé ses doigts sur cette petite balle dorée, qu'elle avait sentit les ailes s'agiter dans sa main, ça avait été un moment magique. Alors elle ne pouvait que comprendre l'enthousiasme de Steven, qui semblait littéralement fou de joie. Il venait de prouver qu'avec un peu d'entrainement il ferait un très bon poursuiveur. Elle en revanche, ferait une bien piètre gardienne. Elle comprenait que Danny ait des difficultés, ce n'était pas un poste facile, et elle n'était que plus admirative du talent de Jeremy Baker.

"C'était très bien joué ! le complimenta d'elle en s'approchant de lui. Elle rit doucement quand il assura qu'il passerait les sélections même sans l'accord de sa mère. C'était là des propos tout à fait Gryffondoriens, mais cela faisait plaisir à entendre. J'aurais donc le plaisir de te recruter l'an prochain, lança-t-elle avant de se rendre compte qu'elle mettait la charrette avant l'hypogriffe. Peut-être y aurait-il des candidats meilleurs que Steven, mais ce dernier lui avait paru si motivé qu'il paraissait impossible qu'il ne soit pas pris. Cependant, elle se devait de considérer cette éventualité. Si tu joue aussi bien, évidement, ajouta-t-elle avec prudence. Encore cinq tirs et on redescend ? Je meurs de faim, et ça va bientôt être l'heure du couvre feu."

Ils avaient très probablement manquer le début du diner mais ils arriveraient à temps pour le dessert, et Nora devait reconnaitre que faire tout un repas de tarte aux pommes et de gelée à la framboise n'était pas déplaisante. Elle sourit à Steven et retourna se placer devant les anneaux, prête à arrêter ses tirs, ou du moins à essayer.

[HRP : Je te laisse conclure si tu veux ^^]


Steven HarrissonPréfet en Chefavatar
Messages : 544

Voir le profil de l'utilisateur
Nora l'applaudit, ce qui fit grand plaisir à Steven. Elle lui fit remarquer qu'elle l'accepterait dans l'équipe aux sélections s'il jouait aussi bien. Steven sourit de plus bel et se promit qu'il s'entraînerait cet été pour se différencier des autres. Dans le bon sens. Il voyait déjà le sourire radieux de son père quand il lui annoncera la nouvelle. Son père serait si fier de lui s'il jouait au Quidditch ! Maintenant, il ne restait plus qu'à convaincre sa mère. Ce qui ne sera pas chose aisée. Il lui montrera cet été comment il vole, mais elle risque de se mettre en colère contre son ex-mari comme quoi pourquoi il avait fait découvrir ce sport à son fils. Ou alors, Steven se présenterait aux sélections sans l'accord de sa mère. Après tout, il n'était plus le fils à sa maman et était en âge de prendre ses décisions tout seul. Elle aura la surprise quand elle saura qu'il joue dans l'équipe de sa maison. Mais comment réagira-t-elle ? Steven chassa ses pensées et approuva Nora d'un hochement de tête quand elle lui annonça qu'ils iraient manger dans peu de temps et qu'il pouvait faire encore cinq tirs. Le ventre de Steven gargouilla, il en avait complètement oublié la faim qui lui tiraillait le ventre.


Il s'éloigna et recommença la même manœuvre qui lui avait permis de marquer. Il était content de ses tirs assez puissants pour un début et de sa maîtrise sur son balai. Il volait avec précision et rapidité, ses virages étaient très souples et il ne perdait plus l'équilibre. Il marqua encore trois fois -trois fois de pur joie- et Nora, qui commençait à prendre l'habitude, arrêta ses derniers tirs. Enfin, il regagnèrent la terre ferme et Steven alla ranger son balai avec Nora dans les vestiaires. Il l'a remercia une nouvelle fois de tout cœur et ils sortirent du terrain avant de se dirigeaient vers le château d'un pas rapide. Ils regagnèrent ensemble la Grande Salle où le repas était bien commençait. Steven promit à Nora qu'il s'entraînerait pendant ces vacances et qu'elle pouvait compter sur lui pour le voir aux sélections. Il espérait vraiment être pris dans l'équipe de sa maison et il ferait tout son possible. Juré.

RP terminé


Kit par Vigounet  
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Future recrue [Steven]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre
» Steven Benoit affirme que le président traine la patte
» Qui est Steven Benoit?
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Steven Benoit et ses alliés de l'Alternative montent au créneau contre l'Inité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Poudlard :: Parc, :: Terrain de Quidditch,-