AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 De l'importance des dates [Eliott]

Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
26 mai 2007

Charlotte referma le clapet de son téléphone portable avant de ranger dans la poche de son jean et d'attraper la main d'Eliott qu'elle avait lâché pour décrocher. Les rues de Londres étaient pleines en ce samedi après-midi et elle dû se ranger sur le coté pour laisser passer deux poussettes et un déambulateur.

- C'était ma sœur, lança-t-elle quand ils eurent de nouveau de la place sur le trottoir. Elle est à Londres pour une exposition dans deux semaines et elle voulait savoir si elle pouvait dormir chez moi, enfin, là n'est pas la question. Elle veut te rencontrer ! déclara-t-elle en lui jetant un regard amusé. C'est marrant, j'ai l'impression d'avoir un grand frère, soudainement, qui contrôle mes petits-amis.

Elle ne le précisa pas, mais le sous-entendu était bien là. Comme toi avec ta petite sœur. Elle n'avait jamais compris ces histoires de surprotection, elle en avait fait les frais avec son cousin Adam qui avait tendance à faire fuir tous les garçons.

- Elle m'a demandé depuis quand on était ensemble et... J'ai hésité sur la réponse, précisa-t-elle en riant un peu. J'ai fini par dire un mois et demi, pour le 13 avril. Mais c'est la première fois que j'hésitais comme ça sur une date !




All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott noua ses doigts à ceux de Charlotte et l'attira contre lui pour laisser passer quelques personnes sur le trottoir un peu étroit. Ils se remirent en marche et elle lui expliqua qu'elle venait de raccrocher d'avec sa sœur, qui voulait apparemment le rencontrer. Il commença par sourire, l'idée ne lui déplaisait pas, mais fronça les sourcils quand elle ajouta qu'elle avait l'impression d'avoir un grand frère qui surveillait ses fréquentations.

"Je ne vois pas de quoi tu parles..." répondit-il innocemment.

Il n'était pas un grand frère sur-protecteur, il veillait sur sa petite sœur, c'était différent. Charlotte continua en disant qu'elle avait hésité sur la réponse à donner quand sa sœur lui avait demandé depuis combien de temps ils étaient ensembles.

"Presque quatre mois, répondit-il automatiquement, en même temps que Charlotte qui donna une réponse différente. Pourquoi 13 Avril ? s'indigna-t-il en se tourna vers elle. Et le 31 Janvier alors ? Il compte le 31 Janvier !"

Pourquoi oublierait-elle le 31 Janvier ? C'était de la discrimination de rendez-vous ! Ils avaient passé un très agréable moment, il l'avait embrassé et n'avait pas arrêté de penser à elle depuis, ce n'était pas négligeable comme date.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte adressa un regard surpris à Eliott quand il déclara que le 31 Janvier comptait. Évidemment, que cela comptait mais le 13 avril comptait plus. C'était à partir du 13 qu'elle l'avait considéré comme son petit ami et pas à partir du 31. En janvier, cela avait été leur rencontre, où plutôt le moment où ils s'étaient recroisés après Poudlard. Et leur premier baiser, oui, mais tout de même. Elle avait songé à donner le 31 comme réponse à sa sœur mais le 13 lui avait semblé bien plus logique, c'était à partir de ce moment-là qu'ils avaient vraiment commencé à se fréquenter. Et elle ne comprenait pas qu'Eliott ne raisonne pas pareil.

- Parce qu'on a pas commencé à sortir ensemble à partir du 31 janvier, répliqua-t-elle en croisant les bras sur sa poitrine. On a commencé à sortir ensemble le 13. Donc ça fait un mois et demi. Le 31 compte, oui... Mais pas comme ça, affirma-t-elle.

Surtout qu'ils ne s'étaient revus qu'une fois entre le 13 et le 31 alors que depuis le 13, ils se voyaient presque tous les jours.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte n'avait pas complètement tort, ils ne se fréquentaient régulièrement que depuis le 13, mais ça ne voulait rien dire. C'était l'emploi du temps de la jeune femme qui l'avait voulu. Bien sûr que le 13 comptait, mais pour lui ce rendez-vous n'avait fait que confirmer le fait qu'ils étaient bel et biens ensembles. Après le 31 Janvier il s'était souvent demandé s'ils sortaient vraiment ensemble, et le 13 il avait compris que oui. Compris qu'ils sortaient ensembles depuis le 31 Janvier. Il était vexé qu'elle ne considère pas ce rendez-vous de la même façon que lui, parce que ça avait vraiment été important à ses yeux, c'était la première fois qu'ils s'étaient embrassé, ce n'était pas rien.

"Et il compte comment alors ? demanda-t-il en haussant un sourcil. Pour moi c'est lui le rendez-vous qui compte, le 13 n'a fait que valider le 31."

Ils s'étaient arrêté en plein milieu du trottoir et s'attiraient les regards de quelques passant courroucés. Il essayait de paraitre sérieux, parce que c'était très important comme débat mais il avait du mal à ne pas sourire parce que Charlotte était vraiment mignonne quand elle faisait la tête, les bras croisés comme ça. Il se laisserait aller à la niaiserie plus tard, il avait une date à défendre.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
- Il ne compte pas vraiment comme le début de cette relation ! affirma-t-elle, butée.

Et voilà en plus qu'ils encombraient le trottoir. Charlotte se décala à la demande agacée d'une vieille dame et s'appuya contre un des arbres planté là pour décorer. Visiblement, Eliott semblait tout aussi décidé à défendre janvier. Mais il n'y avait aucun doute que c'était avril qui comptait, c'était tout simplement logique.

- C'est à partir du 13 que j'ai considéré que nous sortions ensemble. Le 31, ce n'était pas vraiment ça ! Je ne considère pas tous les garçons qui m'embrassent comme mes petits amis, figure-toi ! répliqua-t-elle.

Ce ne fut qu'après coup qu'elle se rendit compte de la portée de ses paroles et qu'en plus, c'était à son petit ami, justement, qu'elle venait de les dire.

- Enfin, tenta-t-elle de se rattraper, tu ne vas pas me dire que tu m'as considérée comme ta petite amie à partir du 31 !


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte semblait tout aussi décidée que lui à défendre sa date. Mais c'était lui qui avait raison, forcément. Il était logique de dater le début de leur relation de leur premier baiser. Si le 31 Janvier n'avait pas eu de suite, alors non il n'aurait pas compté, mais ça avait été l'élément déclencheur. Mais visiblement un premier baiser n'avait pas autant d'importance pour la jeune femme.

"Ah parce qu'il y en a beaucoup des garçons qui t'embrassent ? répliqua-t-il mi-amusé mi-énervé. Et si le type en question devient ton petit-ami, tu ne va pas me dire que tu n'envisage pas ce premier baiser sous un nouveau jour ?"

N'avait-elle donc jamais regardé un de ces films romantiques -qu'il détestait bien sûr, parce qu'il était un homme et que les hommes ne regardaient pas de films romantique- où toute l'histoire des protagoniste décollait au moment de leur premier baiser ? Scène qui était souvent accompagnée d'un air de violon insupportable d'ailleurs.

"Bien sûr que si ! Enfin non, je te considérais pas comme ma petite amie depuis le 31, mais à partir du 13 j'ai considérée que tu étais ma petite amie depuis le 31."

Il n'était même pas sûr d'avoir compris sa propre phrase.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
- Bien sûr que non ! s'offusqua-t-elle quand Eliott lui demanda s'il y avait beaucoup de garçons qui l'embrassaient. Enfin, pas depuis le... Le 31 Janvier. Mais ça ne veut rien dire ! s'empressa-t-elle d'ajouter, sachant que son petit ami bondirait sur cette occasion pour montrer qu'il avait raison.

C'était une question de timing, voilà tout. Mais elle ne s'était engagée à rien le 31 contrairement au 13 où elle estimait qu'ils avaient commencé à sortir ensemble. Enfin, si, elle s'était engagée à un autre rendez-vous, mais c'était tout.

- Et d'abord, j'estime que le 13, c'était notre vrai premier baiser parce qu'il voulait vraiment dire quelque chose, voilà tout. Et puis tu le dis toi-même, je n'étais pas ta petite amie à partir du 31 et c'est complètement illogique de requalifier ça à cause du 13.

Elle avait l'impression qu'elle s'emmêlait un peu les pinceaux, d'ailleurs.

- Cherche pas Eliott, ça fait un mois et demi, déclara-t-elle avec un petit sourire en coin. De toute manière, si je t'écoutais, on sortirait ensemble depuis notre première année, depuis le jour où tu t'es assis à coté de moi en Défense Contre les Forces du Mal parce que j'avais les meilleures notes !

Franchement, il n'y avait pas idée de débattre sur des choses comme ça. Ils sortaient ensemble depuis le treize avril, point. Non mais.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
"Aha ! Donc tu ne fréquentes que moi depuis le 31 Janvier ! lança-t-il avec une fierté non-dissimulée. Trop tard, n'essaie pas de te rattraper !"

Il afficha une expression scandalisée quand elle affirma que leur baiser du 13 comptait plus que celui du 31 ! Ça n'avait aucun sens ! C'était à partir du 31 qu'ils avaient eut envie de se revoir, qu'il avait pensé à elle très -trop- souvent. Ça avait compté, au moins pour lui.

"Et pourquoi le deuxième compterait plus que le premier ? C'est ridicule ! Et je n'ai jamais dis ça j'ai dis que je te considérais...Non, que je ne considérais pas...Si, depuis le 13, enfin non le 31 à partir du 13."

Cette fois il s'était perdu en route. Mais il restait persuadé d'une choses, ils sortaient ensemble depuis plus d'un mois et demi. Il leva les yeux au ciel, sans réussir à retenir un sourire amusé, quand elle mentionna leur première année.

"Non, pas la première année quand même. Par contre j'avoue que depuis qu'on s'est retrouvé en binôme pour l'exposé en histoire en cinquième année...Mais ça ne compte pas, parce qu'on ne s'était pas embrassé ! C'est simple pourtant. Premier baiser, autres rendes-vous, autres baisers, couple ! Tout commence avec le premier !"



Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
- Parce que le premier... Parce que je m'attendais pas au premier voilà tout ! Tu m'as surprise et j'ai pas eu le temps de le considérer comme un vrai premier baiser, voilà. Le deuxième, en revanche, ce n'était pas comme ça. C'est pourtant simple, non ?

A vrai dire, elle menaçait de s'y perdre. Mais elle avait vraiment été surprise par le baiser d'Eliott le 31 Janvier et si elle ne l'avait pas repoussé parce qu'elle ne voulait pas le vexer étant donné qu'elle avait passé une bonne soirée, elle avait vraiment été surprise. Après coup, depuis qu'ils sortaient vraiment ensemble - depuis le treize donc - elle avait regretté parce que le premier baiser était quelque chose d'important. C'est aussi pour cela qu'elle reportait sur celui du treize, parce qu'elle avait profité de celui-là.

- Et ce n'était pas moi que tu regardais en cinquième année, ne fais pas comme si, répliqua-t-elle, amusée. Et si on suit ta théorie du premier baiser, je suis en couple avec Gabe Stephenson depuis la fête des ASPICS de septième année, répliqua-t-elle, triomphante.

Gabe avait été dans leur année, le batteur de l'équipe de Serdaigle. L'un des adversaire d'Eliott, d'ailleurs.

- Ce n'est pas le premier baiser qui compte, c'est la signification qu'il y a derrière, déclara-t-elle.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
"Et bien excuse-moi, je te préviendrai dix minutes à l'avance ou t'enverrai un hiboux la prochaine fois !"

La surprise, ça ne changeait rien la surprise. Et puis ce baiser n'avait pas paru la déranger, elle ne l'avait pas du tout repoussé. Il n'y avait rien de mal à ce qu'un premier baiser soit inattendu, ça faisait tout son charme. Si on savait à l'avance comment les choses allaient se finir, ça ne valait pas la peine de les vivre. Le jeune homme se retint de dire qu'en cinquième année il regardait absolument toutes les filles, comme n'importe quel garçon de 16 ans, et ouvrit des yeux ronds comme des gallions quand elle lui balança le nom de Gabe Stephenson, le batteur de Serdaigle de leur année à qui il devait une fracture du poignet.

"Oh non, pas Gabe Stephenson ! Ce type écoutait du Célestina Moldubec ! Fait véridique, il l'avait souvent entendu en fredonner. La différence c'est que ton baiser avec le fan n°1 de cette regrettée Célestina n'a mené à aucune histoire. Le notre si !"

Évidement qu'un premier baiser sans suite ne signifiait rien. Mais le leur il en avait une de suite, lui et Charlotte s'étaient promis un second rendez-vous dès ce premier soir. Puis il y en avait eu un troisième, et ainsi de suite...

"Mais il avait une signification pour moi ! se défendit-il. Tu n'imagines pas le courage qu'il faut pour embrasser une Auror quand on est désarmé !"

Il ne plaisantait qu'à moitié. Il avait été important ce premier baiser, parce qu'il avait hésité à en prendre l'initiative mais s'était dit que Charlotte en valait la peine, qu'il en avait vraiment envie.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
Pour la première fois depuis le début de cette conversation, Charlotte fut vexée par le sarcasme d'Eliott. Ce n'était pas sa faute si elle ne s'attendait pas à ce qu'il l'embrasse le soir-même, alors qu'ils ne s'étaient pas vus depuis au moins six ans ! Qui - à part Eliott bien évidemment - aurait fait ce genre de choses ?

- Qui te dit qu'il n'y a pas eu d'histoire derrière, d'abord ? riposta-t-elle pour la forme. Gabe était un garçon très sympa, peu importe ses goûts musicaux. Et un excellent batteur, en plus, ajouta-t-elle volontairement.

C'était le retour de bâton pour le coup du hibou. Mais à la phrase suivante d'Eliott, elle se dit qu'il était peut-être déjà un peu vexé par le fait qu'elle ait dit que le 31 ne comptait pas tant que ça, elle l'entendait dans son ton. Évidement, il y avait une signification pour elle aussi, c'était un moment important et elle l'avait apprécié, elle ne dirait jamais le contraire. Mais les choses étaient ce qu'elles étaient et elle ne démordait pas que le treize était le véritable début de leur histoire, même si elle ne niait pas que le 31 était bien présent. Abandonnant sa moue boudeuse, elle se hissa sur la pointe des pieds pour effleurer ses lèvres.

- Et je suis sûre que armé ou pas, tu aurais trouvé le courage pour m'embrasser, souffla-t-elle. Et il avait aussi une signification pour moi.

Elle reposa les pieds au sol et planta son regard dans celui d'Eliott.

- Mais je ne démordrai pas du 13.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott dut se retenir de ne pas répliquer que Gabe était loin d'être un excellent batteur, cela aurait été reconnaitre que la petite pique de Charlotte l'avait vexé. Ce qui état faux bien sûr, il n'avait plus dix-sept ans, il se fichait bien qu'on dise qu'un autre garçon faisait un meilleur batteur que lui. Il était adulte, avait des préoccupations bien plus importantes, comme défendre le 31 Janvier. Et visiblement il le défendait plutôt bien puisque Charlotte se hissa sur la pointe des pieds pour lui souffler que ce baiser avait eu une signification pour elle aussi. Il s’apprêtait à franchir les quelques millimètres qui les séparaient pour l'embrasser lorsqu'elle reposa les talons au sol pour réaffirmer sa position sur le treize, il ne put contenir un grognement de frustration.

"J'avoue que tu es très convaincante...soupira-t-il. Je vais finir par m'avouer vaincu."

Il baissa les yeux sur le visage de jeune femme et passa ses doigts sous son menton pour lui faire lever la tête.

"Mais pour ça il faudrait que tu me rappelles ce qu'il s'est passé le 13..."


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
Charlie adressa un sourire ravi à Eliott quand il lui avoua qu'il pourrait finir par s'avouer vaincu. Elle n'était pas particulièrement de mauvaise foi mais comme tout le monde, elle aimait bien avoir raison. Surtout que, quand on y pensait bien, cette histoire de date était un détail non négligeable mine de rien. Quatre mois et un mois et demi, c'était fondamentalement différent quand on y pensait bien. Si on suivait les théories sur les relations d'Harriet, l'une de ses anciennes camarades de dortoir qui aimait bien élaborer des théorèmes, c'était même des stades différents dans une histoire. Enfin, aux yeux de Charlotte, c'était surtout une question de cohérence. Et d'avoir raison, aussi. Mais surtout de cohérence, se répéta-t-elle pour se donner bonne conscience. Il fallait bien qu'ils finissent par s'accorder sur cette date. Son sourire redoubla lorsqu'Eliott passa ses doigts sous son menton pour lui faire relever la tête. Elle lui adressa un regard de défi, sans se départir de son sourire.

- Serait-ce une tentative de corruption ? interrogea-t-elle. Parce qu'à ce petit jeu là, je suis sûre que c'est moi qui gagne, affirma-t-elle.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
"Si mêmes les aurors sont corrompus...soupira-t-il en levant les yeux au ciel avec un sourire amusé. Nous sommes fichus !"

Quoiqu'il en soit, Charlotte semblait déterminée à ne pas lâcher son treize avril, et il était hors de question qu'il abdique, parce qu'il avait raison. Il continuerait de défendre son point de vue, qui était le meilleur, et il était sûr que la jeune femme en ferait autant. Et ça pourrait sans doute très, très longtemps et s'il était certain d'avoir raison, il n'était pas persuadé de pouvoir argumenter pendant des heures, il finirait par craquer, forcément. Désireux d'abréger le débat, sans admettre qu'il avait tort -jamais-, il décida de trouver un compromis.

"Et bien je propose que tu gardes ta date et que je garde la mienne. Je sors avec toi depuis quatre moi et tu sors avec moi depuis un mois et demi. Tu te rends compte que tu m'inflige plus de deux mois de relation à sens unique ! continua-t-il avec un ton faussement accusateur. Ce fut terriblement douloureux !"

Il termina en portant une main à son coeur de façon théâtrale, sans parvenir à ravaler son sourire.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte leva ostensiblement les yeux au ciel lorsqu'Eliott affirma qu'elle lui avait infligé deux mois et demi de relation à sens unique. C'était nouveau, ça ! Elle lui attrapa la main pour qu'ils recommencent à marcher, ce qui était tout de même leur but premier avant qu'ils ne s'interrompent pour toute cette histoire.

- Et c'est moi la plus cruelle dans l'histoire, bien évidemment. Et pour ta gouverne, Warlock, sache que j'avais le béguin pour toi en septième année, révéla-t-elle.

C'était vrai, en plus. Même si pendant toutes ses années à Poudlard, un peu après mais moins tout de même, Charlie avait enchainé les coups de cœur.

- Qui impose des relations à sens unique à l'autre, maintenant ? demanda-t-elle malicieuse en exerçant une légère pression sur sa main. Le grand drame de ma vie, d'ailleurs, ajouta-t-elle sur un ton badin. Six ans d'amour à sens unique, le genre de chose à vous briser le cœur définitivement pendant que tu badinais avec Reynolds ! Rien que pour cette souffrance, tu pourrais nous accorder le treize avril !

Bon, elle exagérait un peu. Totalement. Elle n'avait pas attendu Eliott pendant six années, loin de là même, mais si cela pouvait faire pencher la balance de son coté... Non, ce n'était pas très réglementaire. Mais en amour, comme à la guerre, tous les coups étaient permis, non ?


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott s'arrêta net en entendant et ne se remit à marcher que parce que Charlotte le tenait pas la main.

"Est-ce que c'est un odieux mensonge ?" demanda-il-méfiant.

Après tout elle venait de lui dire qu'elle s'y connaissait en corruption. Mais elle avait l'air plutôt convaincant. Sauf que c'était impossible, les filles ne craquaient pas pour lui en septième année. Ils ne parvenaient à les faire craquer qu'après des semaines d'insistances et de blagues nulles. S'il avait su, il ne serait pas donné tant de mal pour Sandy Reynolds. Il était persuadé qu'il aurait été ravi de l'apprendre en septième année, et peut-être que Charlotte et lui en seraient à fêter leur six ans ensembles. Mais elle le faisait sans doute marcher.

"Tu aurais dû me le dire ! s'exclama-t-il finalement, décidé à croire cet affreux mensonge, qui lui plaisait bien. Ça aurait pu être une très belle histoire. Et je m'excuse de t'avoir brisé le cœur, si je le pouvais je m'excuserai à genoux mais je vais me faire piétiner. Et au contraire, pour cette souffrance je t'offre le 31, je ne voudrais pas te faire attendre deux mois de plus ! Six ans c'est déjà suffisamment long."

Assez fier de son coup, il lui tira puérilement la langue avant d'éclater de rire.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
- C'est dingue la confiance qui règne entre nous, j'apprécie, cingla Charlotte, vexée qu'Eliott remette en cause ses paroles.

Certes, elle avait envie qu'Eliott lui donne raison - envie tout à fait puérile, elle le reconnaissait elle-même - mais n'irait pas jusqu'à user de moyens aussi retords, tout de même. C'était cruel de dire de telles choses si elles n'avaient pas été vraies et elle n'avait pas envie d'être cruelle pour une simple histoire de date. Elle s'arrêta au passage piéton pour laisser passer un énorme bus à deux étages qui manqua de rentrer dans un taxi et elle en profita pour lui donner un léger coup de coude tandis qu'il éclatait de rire.

- Il n'y avait rien de drôle là-dedans ! protesta-t-elle. Et puis... Après un mois et demi de relation, il n'était pas encore trop tard pour une belle histoire, non ? lança-t-elle, malicieusement.

Elle lui adressa un grand sourire.

- Mais si on arrive déjà pas à se mettre d'accord sur le début, j'ai peur du reste, pour être honnête ! Tu ne voudrais pas me faire plaisir ?

Et voilà. Ça, c'était retords.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott posa un regard suspicieux sur Charlotte tandis qu'ils attendaient au passage piéton en se demandant s'il devait la croire ou pas. Il grimaça en voyant un taxi manquer de se faire percuter par un bus à double-étage, il n'avait jamais considéré sa profession comme dangereuse mais commençait à revoir son avis.

"Avec quatre mois de relation ce serait déjà une belle histoire !" répliqua-t-il sur le même ton malicieux que la jeune femme.

Il eut du mal à ne pas craquer face au grand sourire de la jolie blonde, qui lui demandait de lui plaisir, pour démarrer cette belle histoire. C'était tentant, très tentant, trop tentant. Il détourna les yeux, admirant les rayures superbement parallèles du passage piéton, pour ne pas avoir à affronter la mine adorable de sa petite amie. Il ne craquerait pas.

"Ah non, ça commence comme ça et dans quelques années tu m'imposeras la couleur des papiers-peints et me fera acheter un chat au lieu d'un chien. Je ne vais pas commencer à céder maintenant !"

Il se projetait un peu loin dans l'avenir, certes, mais il était à court d'arguments et avait toujours été du genre à s'emballer de toute façon.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
Serait-ce une voix qui lui disait de céder, qu'elle venait d'entendre dans son esprit ? Parce qu'elle avait beau être persuadée d'avoir raison, les arguments d'Eliott commençaient sérieusement à faire balancer ses convictions. Non, elle ne pouvait tout de même pas céder maintenant, en si bonne voie. Elle se devait de résister, d'être forte. C'était le treize, voilà tout. Elle éclata de rire quand il lui affirma que s'il cédait maintenant, elle pourrait tout lui imposer plus tard. Charlotte n'avait jamais été quelqu'un de capricieux, même ses parents le disaient. En revanche, elle avait tendance à jouer sur les grands regards et les battements de cils pour faire céder ses proches, toute sa famille le disait. Elle avait un peu de mal à le reconnaître, pour tout avouer. Mais après tout, chacun ses petites faiblesses, non ?

- Parce que tu n'aimes pas les chats ? demanda-t-elle. Je les préfère aux chiens, pourtant ! affirma-t-elle, malicieuse.

Surtout en appartement. Pour le moment, il n'était pas question de vivre ensemble mais même si elle ne le reconnaîtrait jamais, Eliott avait raison sur la forme. Si elle trouvait la faille, elle aurait tendance à s'en servir. A sa décharge, le Choixpeau n'avait jamais songé à l'envoyer à Serpentard ce qui prouvait... Elle ne savait pas vraiment ce que cela prouvait, mais était sûre que cela prouvait quelque chose. Une fois qu'ils eurent traversé, elle se planta devant lui.

- Il n'y a aucun mal à céder, tu sais. Ta condition de mâle viril n'en sera pas remise en cause ! Vingt-et-unième siècle, ce genre de choses...


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
Génial, il avait voulu avancer des arguments pour convaincre Charlotte et au lieu de ça il venait de lancer un nouveau débat. Nouveau débat qu'il perdrait probablement aussi, il avait de plus en plus de mal à résister aux regards attendrissants de sa petite amie.

"Mais non, je n'ai rien contre les chats, la rassura-t-il. Mais je préfète les chiens !" ajouta-t-il avec un grand sourire.

Il leva les yeux au ciel quand elle mentionna sa condition de mâle viril, qui ne serait pas remise en cause s'il s'avouait vaincu. Ça n'avait rien avoir, il n'était pas question de prouver sa virilité, il voulait juste faire reconnaitre qu'il avait raison. C'était aussi simple et puéril que ça.

"Quoi ? Vingt-et-unième siècle, tu es sûr ? Mais il faut que je prévienne mon père ! Le pire, c'est qu'il était persuadé que ça pourrait vraiment le surprendre. Et je ne suis pas un macho, se défendit-il. Je suis quelqu'un qui n'aime pas qu'on dise qu'il a tort quand il a raison, ça n'a rien à voir."

Il avait l'impression que le débat n'avait absolument pas progressé en dix minutes. Et il avait l'impression que ce n'en était pas une, justement. Il se demandait combien de temps il pouvait encore tenir.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
Ils tournaient complètement en rond, là. C'était tout de même assez amusant de voir à quel point ils étaient tous les deux butés et à quel point ils refusaient de céder sur une chose aussi insignifiante. Heureusement qu'ils le prenaient avec légèreté, cela aurait pu dégénérer depuis longtemps sinon. Tout cela pour une date. Elle ne remettrait plus jamais en cause l'importante de ces dernières, désormais. Et si elle venait à vivre d'autres dates importantes avec Eliott, elle s’assurerait d'abord qu'ils étaient sur la même longueur d'ondes niveau timing. Mais pour le moment, elle tenait à faire entendre raison à Eliott. Quitte à employer les grands moyens. Ils avaient commencé à sortir ensemble le treize avril, c'était logique. Toujours face à lui, elle passa ses bras autour de son cou et lui adressa un grand sourire.

- Le 31 ? Tu es sûr ?

Elle déposa un baiser sur ses lèvres.

- Vraiment vraiment sûr ?

Elle l'embrassa de nouveau avant de lui sourire. C'était de la corruption éhontée.

- Parce que j'aurai vraiment dit le treize, ajouta-t-elle avant de l'embrasser encore.

Complètement éhontée. Et elle l'assumait parfaitement.


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte passa ses bras autours de son cou et il resserra les siens autours de la taille de la jeune femme qui le regardait avec un grand sourire. Elle allait finir par le faire craquer...Mais il ne pouvait pas se laisser avoir de la sorte, il n'était pas si faible que ça tout de même !

"Sûr"

Elle déposa un baiser sur ses lèvres mais il eut à peine le temps d'y répondre qu'elle s'écartait de lui pour renouveler sa question. Cette fois il craquait, il n'avait qu'une envie, l'embrasser à nouveau et pour cela il voulait bien lui laisser sa date...Mais il ne pouvait pas laisser Charlotte l'avoir comme ça, c'était bien trop Serpentard comme stratagème. Il ne pouvait pas se faire piéger de la sorte, question d'honneur.

"Vraiment sûr."

A nouveau elle déposa un bref baiser sur ses lèvres -par Merlin, ce que c'était frustrant- avant de lui dire qu'elle restait sur le 13, et de l'embrasser à nouveau. Il ne pouvait pas céder, pas à ça. Pourtant c'était tellement tentant...

"Je ne me laisserai pas avoir par ce vil stratagème, et tu devrais avoir honte !"


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
Si Eliott ne cédait même pas à ça, c'est qu'il ne céderait à rien. Et dans un sens, c'était assez vexant tout de même. Soupirant, elle lui adressa un regard lourd de sens. C'était ses dernières cartouches. Elle avait tout essayé : l'argumentation, le raisonnement et la corruption. Sans succès.

- Je n'ai même pas honte ! répliqua-t-elle. Mais si je ne peux même pas t'avoir avec ça...

Il devait vraiment y tenir, au 31. Elle ne niait pas son existence, loin de là, mais le treize était tellement plus logique ! Pas aux yeux d'Eliott, visiblement et même si elle comprenait un peu son raisonnement, elle avait du mal à le concevoir.

- Et je te préviens, lança-t-elle sans quitter ses bras, si un jour on se retrouve avec un chien, tu le sortiras sous le vent, la pluie, la neige, les Mangemorts. Et je serai aussi incorruptible que toi.

S'il ne se laissait pas faire avec ces viles techniques de corruption, elle ne céderait pas non plus. Question de principes, voilà tout. Ils étaient décidément bien partis pour s'entendre et communiquer. Dans le genre de discussions de sourds, il n'y avait pas mieux. Mais honnêtement, elle était déçue que cela n'ait pas fonctionné. Oui, c'était puéril. Et alors ? Elle avait encore le droit, de temps en temps.

- Je t'accorde donc le 31. Mais je veux le 13 également. Si nous sommes encore ensemble dans un an, cela te fera deux dates à te souvenir et tu l'auras bien cherché, ajouta-t-elle en lui lançant un sourire moqueur. Et pour être tout à fait honnête, je suis déçue que tu n'aies pas cédé. Où va le monde si on ne peut même plus influencer son petit-ami ?


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Eliott WarlockAmbulancier magiqueavatar
Messages : 392

Voir le profil de l'utilisateur
Eliott éclata de rire quand Charlotte lui assura que s'ils se retrouvaient avec un chien il le sortirait par tous les temps. Il adorait les chiens mais il avait déjà du mal à s'occuper de lui-même pour le moment, alors il verrait plus tard pour les animaux domestiques. La jeune femme finit par lui accorder le 31, tout en maintenant le 13, et il ne put retenir un large sourire victorieux. Toutefois, il remarqua qu'elle avait l'air vraiment déçu qu'il n'ait pas cédé le premier, et il ne voulait pas laisser une histoire de dates affecter réellement sa petite amie.

"Tu m'aurais eu avec un baiser de plus, lui souffla-t-il à l'oreille. Tu sais vraiment te montrer convaincante, j'espère que tu ne fais pas avouer tes suspects de cette façon," ajouta-t-il en fronçant légèrement les sourcils.

Il lui sourit et l'embrassa tendrement avant de se séparer d'elle et de se remettre à marcher doucement.

"Va pour le 31 et le 13 alors ! C'est plutôt cool deux anniversaires non ? Une seule date de début de relation, c'est d'un banal ! lança-t-il avec un éclat de rire amusé. Je me souviendrai des deux !" termina-t-il avec un clin d’œil.


Charlotte Meyer-WarlockAuroravatar
Messages : 545

Voir le profil de l'utilisateur
Insister un peu sur les techniques de corruption, elle y penserait la prochaine fois. Enfin, il ne fallait pas trop en abuser non plus, seulement en dernier recours sous peine d’atténuer leur efficacité. Mais c'était toujours intéressant à savoir. Et utile, il fallait le reconnaître également. Elle rit quand elle vit le froncement de sourcils d'Eliott et lui adressa un sourire en coin.

- Seulement les plus mignons, assura-t-elle.

Elle posa sa main sur sa joue lorsqu'il l'embrassa puis la glissa dans la sienne quand ils recommencèrent à marcher.

- De toute manière, on n'a pas vraiment l'air de faire les choses dans le bon ordre alors deux anniversaires s'inscrivent dans cette logique, affirma-t-elle en haussant les épaules, sans réprimer son sourire. Et puis c'est simple à retenir, non ? 31, 13, les même chiffres, ajouta-t-elle narquoisement. Trelawney affirmerait que c'est un signe... précisa-t-elle, laissant transparaître ce qu'elle pensait de leur ancienne enseignante dans le ton de sa voix.

Elle donna un léger coup d'épaule à Eliott, tandis qu'ils marchaient.

- A ton avis, le deuxième rendez-vous compte dans cette logique ou pas ?

Deux ou trois anniversaires... Ils n'en n'étaient plus à ça près, après tout.

RP TERMINE


All of me
loves all of you
Love your curves and all your edges, all your perfect imperfections.

You're my end and my beginning, even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you. •°¤ Mags.
Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

De l'importance des dates [Eliott]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Grandes Dates d'Europe
» Eliott Tyler
» Toc, toc. C'est l'technicien. ft Eliott
» Eliott Martin Petit : Mauvais garçon
» Fer à repasser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Londres,-