AccueilAccueil  FAQFAQ  Où trouver...?  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Des bienfaits du Whisky Pur-Feu [Juliet et Aaron]

Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Dimanche 24 juin 2007 - Cabane Hurlante

La vie, c'était tout pourri, avait décidé Aaron en ce début d'après-midi. Déjà, parce qu'il avait un affreux mal de crâne suite à la soirée de fin d'année qui s'était déroulée la veille, et qu'il n'avait pas assez dormi. Il aurait pu utiliser un charme anti Gueule de Bois, mais son côté masochiste se refusait à le faire. Avoir Swann sous le nez toute la soirée sans pouvoir l'approcher avait été une torture. Surtout que désormais, il avait perdu également la raison pour laquelle il l'avait perdue elle. Maïa avait tout oublié, et il avait été le vil, l'odieux et lâche complice de l'internement de son cousin à Sainte Mangouste, alors que lui-même avait enfreint la loi. Les ASPICs avaient été durs, Aaron n'était pas certain d'avoir réussi quoi que ce soit vu l'état de désespoir qui l'habitait depuis ce fameux jour de mai. Et puis ses espoirs de collocation avec sa meilleure amie étaient tombés à l'eau, il n'avait nulle par où loger à Aberystwyth en septembre. Maïa, Swann, Shawn, les ASPICs, la soirée, le fait qu'il se retrouvait à présent SDF... ça faisait trop.

Aaron avait emmené une bouteille de Whisky Pur-Feu qui avait survécu à la soirée et buvait misérablement, caché dans la Cabane Hurlante, ne se rappelant plus trop comment il y était arrivé. Il entendit des craquements au rez-de-chaussée, et ne réagit même pas, restant assis sur son lit, la bouteille à la main. Il s'en fichait qu'on le voie comme ça, du moment qu'on le laissait râler et boire en paix. Le jeune homme vit avec surprise la silhouette petite amie de Jeremy - parce que lui il était fichu d'en garder une, il pouvait même se payer le luxe d'en avoir deux en même temps! - Juliet, se dessiner dans l'encadrement de la porte.

"Salut" bougonna-t-il. "Tu peux rester si t'es pas là pour m'embêter."


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
Juliet avait été faire un tour dans le parc, désireuse de prendre un peu l'air après la soirée de fin d'année. Elle étouffa un bâillement et finit par franchir les portes du château, s'engageant ainsi dans la ruelle principale de Pré-au-lard. Pouvoir sortir de Poudlard lorsqu'elle le désirait était tout de même quelque chose d'assez appréciable, qui lui avait permis de sortir voir ses cousins moldus de nombreuses fois dans l'année, ainsi que d'être présente à quelques évènements familiaux. Sans oublier les sorties dans le village sorcier qu'elle avait pu faire en compagnie de ses amis de sa promotion ! Un sourire s'étira sur ses lèvres, un peu nostalgique. Alors voilà, c'était la fin. La fin de sa scolarité, la fin de Poudlard. Il n'y aurait plus jamais de voyage en Poudlard Express, de soirées entre Gryffondor. Elle vivait ses derniers jours au sein du château, et cela lui provoquait une sensation des plus étranges. Pourtant, elle avait de quoi se réjouir ! L'année qui arrivait s'annonçait prometteuse, et elle avait également hâte de voir ce que l'avenir lui réservait. Elle sourit plus franchement, alors qu'elle s'en allait du côté de la Cabane Hurlante, qu'elle avait visité quelques mois plus tôt, en compagnie de Jeremy et d'Irving.

Entendant un bruit provoqué visiblement par quelque chose de vivant, la jeune fille ne résista pas longtemps à pousser la porte - qui était étrangement entrouverte - et fit quelques pas à l'intérieur de la bâtisse, qui n'avait guère changée depuis sa dernière visite. Tendant l'oreille, elle monta finalement à l'étage, pensant que le bruit qu'elle avait entendu venait de la poule qu'ils avaient trouvé là quelques mois plus tôt. Ce fut donc avec surprise qu'elle trouva Aaron, en bien piteux état, une bouteille de Whisky à la main. Elle ignora sa remarque et se laissa tomber à côté de lui.

"Qu'est-ce qui ne va pas ?"



Kit par Irving Ship
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Elle voulait rester, Wilson, et elle voulait même l'embêter. Il s'en fichait qu'elle soit assise à côté de lui - quoique vu la chance qu'il avait en ce moment, Jeremy était bien capable de surgir et de faire un scandale en les voyant tous les deux sur un lit, et il ne lui resterait plus que Darren comme ami - mais pourquoi voulait-elle fourrer son nez dans ses affaires? Il n'avait pas envie de parler, lui. Penser était suffisamment douloureux pour ne pas en plus matérialiser ses problèmes en parlant.

Mais voilà, Aaron était trop énervé, fatigué, grognon (rayer la mention inutile) pour expliquer qu'il n'avait pas envie de parler à Juliet, parce qu'expliquer la théorie de la matérialisation des souffrances était trop compliqué pour son cerveau embrumé, et elle serait bien fichue de lui répondre qu'au contraire, ça permettait d'extérioriser sa souffrance et de se sentir plus léger par la suite. Dieu, il en avait mal à la tête rien que d'y penser. Aussi décida-t-il de lui tendre la boutaille d'un geste brusque en disant :

"Tout. T'en veux?"


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
Tout, c'était très vague, et pourtant très précis et clair. Si tout allait mal, c'était qu'Aaron entièrement, allait mal. Ou qu'il était si focalisé sur ce qui n'allait pas, qu'il n'arrivait pas à se rendre compte de ce qui allait, songea Juliet en haussant légèrement les sourcils. Peut-être qu'elle se trompait complètement, à vrai dire, et elle n'en savait absolument rien, puisque visiblement, le Serdaigle ne semblait pas vouloir s'épancher sur le sujet. Malheureusement - ou heureusement - pour lui, Juliet avait toujours été quelqu'un de relativement bornée et têtue et n'abandonnait pas facilement, encore moins lorsque la personne en face d'elle semblait boire depuis quelques temps, seule.

Saisissant alors la bouteille qu'il lui tendait, elle avala un peu de Whisky, les yeux fixés sur Aaron. Elle ne connaissait pas si bien que cela le jeune homme, en soit, mais n'avait aucune envie de le laisser seul en ce moment même. Elle lui rendit la bouteille d'un même geste brusque.

"Explique."



Kit par Irving Ship
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
"Mais c'est long!" protesta Aaron comme Juliet insistait pour qu'il explique.

De toute façon, il ne pouvait pas expliquer, il n'avait pas le droit. Sinon, il se condamnait, et Seamus avec, à un petit séjour à Azkaban. Il ne doutait pas que l'endroit était plus agréable depuis que les Détraqueurs avaient été enlevés (d'ailleurs, qu'en avaient-ils fait?), mais le Ministère ou une plage quelconque était un lieu de villégiature plus convenable. En plus, s'il se plaignait auprès de Juliet, elle allait tout raconter à Jeremy et il viendrait le voir à son tour, puis ça serait à Darren, et il ne s'en sortirait plus! Aaron regrettait presque l'époque où il était un grognon associal et inconnu. Au moins, quand il avait des soucis, ça ne regardait que lui.

Il bu une longue rasade à la bouteille et pensa encore quelques minutes avant de se décider à parler.

"J'me suis disputé avec une copine. Et avec ma copine. Enfin, mon ex-copine. Et j'parie que vu comme c'est parti, j'vais bien réussir à me prendre la tête avec toi aussi. Et Jeremy me parlera plus. Et comme ça j'aurai plus de copains. Et l'année prochaine, j'serai tout seul et ça sera plus simple."


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
"Je ne serais pas ici si j'étais pressée." fit remarquer Juliet avant d'écouter les explications d'Aaron.

Elle hocha doucement la tête alors qu'il mentionnait Swann, son ex-petite amie. Bon, jusque là, elle suivait. Il s'était disputée avec une amie, et avait rompu avec la préfète en chef. En ce qui concernait ce dernier événement, la nouvelle s'était déjà répandue dans l'école depuis quelques temps. Il était de toute façon impossible de garder quelque chose secret, au château. Tout finissait toujours par se savoir. Les murs avaient des oreilles... Les tableaux aussi. Cependant, les dernières phrases du Serdaigle la laissèrent perplexe, et elle se redressa :

"Quoi ? N'importe quoi, pourquoi je me prendrais la tête avec toi ? Et pourquoi tu serais tout seul ?". Elle haussa les épaules. "Je... Ne peux pas dire que je comprends. Mais j'espère que ça ira mieux, Aaron." déclara-t-elle en lui souriant légèrement. "Quitter le château va te changer les idées..."

Finalement, elle trouva ça préférable de changer de sujet :

"Par contre moi, l'année prochaine, je vais vraiment être toute seule. A croire que tous les sorciers de cette école ont décidé de s'installer à Londres ou à Bristol ! Tu vas où, toi ?"



Kit par Irving Ship
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Oui, quitter le château serait cool... Enfin, cool. Il allait passer son été dans son coin parce qu'il n'oserait pas aller voir sa bande de copains à cause de Maïa, il le savait. Il ne pourrait pas faire semblant de rien. Et il savait qu'elle serait peut-être perturbée, du fait de tout ce qu'il avait fallu lui faire oublier. Et les autres ne comprendraient pas le soudain froid entre eux, alors qu'ils n'avaient jamais semblés aussi proches... Il inventerait un truc où elle était fautive, ce qui expliquerait pourquoi elle n'en parlait pas. Il n'était plus à un mensonge près, n'est-ce pas. Il ne répondit pas à Juliet qui lui demandait pourquoi ils se prendraient la tête, parce qu'il ne savait pas. En revanche, il était sûr que les disputes arrivaient sans qu'on les demande, donc, voilà.

"Je vais en stage au ministère, sous terre... Je préfère encore le parc." grogna-t-il, même s'il ne le pensait qu'à moitié. "Et tu fais quoi toi?"

En guise de réponse, Juliet lui dit qu'elle serait vraiment toute seule parce que tout le monde s'installait à Londres où à Bristol. Ca lui rappelait quelqu'un tiens! Il but une gorgée à la bouteille, la tendit de nouveau à Juliet.

"J'devais aller à Aberystwyth. Mais comme j'me suis disputé avec ma future coloc... Pourquoi tu vas pas à Bristol avec Jeremy?"


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
"L'année prochaine ? Je continue dans le Quidditch. A Flaquemare, si je suis prise, sinon..." 

Elle haussa les épaules. Sinon, sinon... Sinon rien. Elle devait être prise. Elle n'avait pas le choix, à vrai dire. C'était tout, ou rien. Et il fallait décidément que ce soit tout. Juste un simple examen, une formalité, pour s'assurer qu'elle était la meilleure, lui souffla une agréable petite voix, qui la fit sourire et inspirer profondément. Il n'y avait pas d'inquiétude à avoir. Écoutant la réponse d'Aaron à sa question, Juliet tourna la tête vers lui lorsqu'il l'interrogea, et haussa les épaules. Pourquoi ne s'installait-elle pas avec Jeremy ? Elle n'en savait rien, en réalité. Elle avait dû y penser quelques fois, mais n'en avait jamais parlé avec le jeune homme. Peut-être parce qu'il était encore trop tôt pour l'envisager ? Dans tous les cas, où qu'ils soient respectivement, Juliet comptait bien user de la magie pour voir son petit-ami l'année prochaine.

"Je sais pas... Enfin, de toute façon, en transplanant, on peut passer d'Aberystwyth à Bristol en quelques secondes... Bah, j'dois m'installer à Aberystwyth, mais j'ai aussi perdu ma coloc potentielle, qui préfère rester à Londres, alors..."

Elle lui adressa un sourire amusé : 

"A partir du moment où t'es un minimum propre, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas prendre une colloc ensemble !" plaisanta la jeune fille en portant la bouteille à ses lèvres.



Kit par Irving Ship
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Recrutée par Flaquemare, rien que ça. Aaron siffla d’admiration. Décidément, Jeremy choisissait ses fréquentations ! Entre lui qui était à Bristol et Juliet future star du Quidditch, les feuilles de chou comme Sorcère Hebdo allaient faire d’eux le couple phare de l’année people, Aaron en mettait sa main à parier. Mais bon, ça ne servait à rien de les effrayer par des constatations aussi matérialistes. Malgré les rumeurs, leur petite idylle tenait la route et Aaron, bien que mortellement jaloux, ne leur souhaitait que du bonheur.

Juliet proposa alors qu’ils habitent ensemble, puisque s’installer avec Jeremy ne faisait pas partie de ses projets.

« Ouais, pourquoi pas ! » répondit-il spontanément.

C’était une bonne idée, tiens. Juliet semblait être une fille sympa, une sorcière qui ne s’étonnerait pas de le voir apparaître brusquement dans le salon, et avec laquelle il n’aurait pas peur de faire des gaffes. Il ne passerait pas pour un animal de foire et comprendrait lorsqu’il parlerait « sorcier ». Toutefois, Aaron n’était pas sûr que Juliet soit la coloc idéale. Qu’en dirait Jeremy ? Ne risquait-il pas d’être jaloux ? A sa place, Aaron l’aurait été, si le Gryffondor s’était installé avec Swann… Il faudrait demander à Jeremy. Et puis, juste lui et Juliet dans la même coloc, ça faisait un peu bizarre. Un coup à faire courir des rumeurs de tromperie dans Sorcière Hebdo.

« J’avais une maison en vue » dit-il alors, se rappelant ses recherches avec Maïa. « Pour trois personnes, par contre, en bord de mer. Et euh… entièrement meublée moldue. Avec des appareils électriques et tout… »

Aaron n’était pas prêt à renoncer au confort que les deux mondes pouvaient lui offrir. Il voulait une connexion internet dans sa future maison, c’était non négociable. Mais peut-être quelques règles de vie simple comme « pas de sortilèges dans ma chambre » pourraient régler le problème. Il étudierait la question cet été, tiens.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
Lorsqu'Aaron accepta sa proposition de s'installer ensemble l'an prochain, en collocation, un sourire ravi se dessina sur les lèvres de Juliet. Elle l'écouta avec attention parler de la maison qu'il avait repéré, sur Aberystwyth, en bord de mer, pour trois personnes et entièrement meublée moldue. Elle haussa les épaules. Son père était moldu, et elle baignait dans ce monde comme dans le monde magique depuis sa naissance, et savait donc se servir des appareils électriques. Même si, elle devait bien l'avouer, elle avait bien du mal à passer d'un monde à l'autre, pour l'instant, tant elle passait de temps à Poudlard. Mais elle comptait bien se familiariser un peu plus avec l'univers de sa famille paternelle. Et ces deux années à l'université en étaient l'occasion parfaite.

"Je suis sang-mêlée, mon père est moldu." confia-t-elle avec un nouveau haussement d'épaule. "Je connais relativement bien ce monde... Bon, relativement, parce que parfois, j'dis pas, j'ai dû mal." ria-t-elle avant de reprendre son sérieux. "Ce serait génial, en tout cas ! Tu as une idée de troisième coloc ?" questionna-t-elle avec intérêt.

Parce que s'installer seule avec Aaron n'était pas forcément l'idée du siècle, et que de toute façon, un, ou une, troisième colocataire serait le/la bienvenu(e) !



Kit par Irving Ship
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Ah, Juliet venait d'une famille partiellement moldu? Mais c'était chouette ça! Ils pourraient faire une coloc super cool! La mauvaise humeur d'Aaron commençait doucement à s'envoler comme la bonne nouvelle se frayait un chemin dans son esprit. L'alcool aidait probablement un peu, il fallait le dire. Mais son esprit faisait des projets, aussi posa-t-il la bouteille (fermée) sur le sol et se redressa légèrement.

"Ah, c'est cool si tu connais les moldus! On va pouvoir se mettre d'accord!"

En revanche, il n'avait pas d'idée de troisième coloc.

"Euh, non, je sais pas. Mais on pourrait mettre un mot sur le tableau des petites annonces. On doit pas être les seuls à chercher. Sinon y'a quelqu'un qui te plairait?"

Sans mauvais jeu de mot.


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Juliet E. BakerSans emploiavatar
Messages : 1969

Voir le profil de l'utilisateur
Se mettre d'accord ? Elle eut une sourire avant de dévisager Aaron, tentant de comprendre le sens de sa phrase. Se mettre d'accord sur quoi ? Sur le fait d'emménager dans une maison bénéficiant du confort moldu ? Ça, elle le désirait déjà, et ardemment ! Se rapprocher de ce monde, qui était celui de son père, d'une moitié de sa famille, elle le souhaitait vraiment. Le découvrir réellement, y vivre. Bien qu'elle savait d'avance qu'elle ne pourrait pas se passer de certains avantages que lui apportaient la magie. Le transplanage, pour ne citer que ça, par exemple. Ils finir par aborder ensuite le sujet du troisième colocataire, et Juliet avait beau se creuser la tête, elle n'arrivait pas à se souvenir des élèves de leur promotion qui entraient à l'université l'année prochaine. Elle n'aurait jamais dû boire autant, hier soir.

"Oui, on pourrait mettre un mot sur le tableau, c'est vrai !"

Elle resta silencieuse encore quelques secondes, et reprit :

"Parce que n'ai pas non plus d'idées, pour un troisième coloc. Je sais que quelqu'un m'a dit qu'il allait à Aberystwyth, l'année prochaine, mais je n'arrive pas à me rappeler avec qui j'en ai parlé..."

Elle fronça les sourcils, avant d'hausser les épaules.

"A notre futur collocation, dans ce cas ! Mais juste... On devrait pouvoir se mettre d'accord sur quoi ? Du fait que je connaisse les moldus ?"



Kit par Irving Ship
Aaron FinniganPersonnage décédéavatar
Messages : 476

Voir le profil de l'utilisateur
Aaron attrapa la bouteille, la leva et bu une grande gorgée comme Juliet portait un toast imaginaire à leur future colocation. Enfin un truc qui n'allait pas de travers aujourd'hui! Enfin, presque, restait à expliquer à Jeremy qu'il allait se mettre en coloc' avec sa copine... ce qu'il ne prendrait peut-être pas avec le sourire, et Aaron le comprenait. Il allait poster ce mot sur le panneau d'affichage dès qu'il mettait un pied hors d'ici, histoire d'éviter les ennuis.

"A notre future coloc!"

Puis Juliet lui demanda sur quoi ils pouvaient se mettre d'accord. Aaron fronça les sourcils. Il ne se rappelait plus bien ce qu'il avait voulu dire.

"Ouais, sûrement ça. Pas trop de magie histoire qu'on puisse avoir internet et la télévision, c'est tout ce que je demande. Mais bon, on verra avec le troisième. Là, je vais juste arrêter de boire avant de me prendre une autre gueule de bois."

Bonne résolution.

[RP Terminé]


Sing me a song of a lad that is gone
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye
Billow and breeze, islands and seas
Mountains of rain and sun
All that was good, all that was fair
All that was me is gone

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Des bienfaits du Whisky Pur-Feu [Juliet et Aaron]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les crevettes au whisky
» De la crème de whisky dans leurs filets de pêche...
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]
» 02.03/18.L. Les bienfaits de la marche matinale remis en question
» Roxy Juliet Montgomery ☆ Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aresto Momentum :: Autres Horizons :: Pré-au-Lard,-